Archives pour: Août 2017, 02

02.08.17

Permalien 23:05:36, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Ils l'ont fait ! Nice élimine l'Ajax d'Amsterdam

La jeunesse éclatante de Marcel, brillantissime joueur du centre de formation de l’OGCNice. Ce garçon est un faux nonchalant: on le croit lent car il aime démarrer balle au pied, mais il sait aussi jour très collectivement dès qu’il reçoit le ballon. Il a quelque chose de Jean-Noël Huck en lui, le côté cavalcade.

3e tour éliminatoire de la Champions League 2018
Ajax Amsterdam 2-2 OGCNice
52 000 spectateurs environ
Buts pour l’Ajax: Van de Beek (26e), Sanchez (57e)
Buts pour Nice: Souquet (3e), Marcel (80e)

Ajax : Onana - Veltman ©, Sanchez, De Ligt (Neres 86e), Viergever - Schöne (Huntelaar 81e), Van de Beek, Ziyech - Kluivert (De Jong 79e) , Dolberg, Younes.

OGC Nice : Cardinale - Souquet, Dante ©, Le Marchand, Sarr (Marcel 69e) - Koziello, Seri - Lees-Melou, Srarfi (Dalbert 46e), Eysseric - Plea

Les gazettes spécialisées annonçaient: “Nice face à un iceberg", “Nice devant l’insurmontable", “Nice diminué sans Balotelli"… Et pourquoi pas: “Nice va se faire karchériser à l’Ajax !”
Rien de tout cela. Même mené 2-1, Nice a été plus souvent près du 2-2 que du 3-1. Nice s’est créé des occasions.
A la fin du match, Edwin van der Sar, présent dans les tribunes, n’en revenait pas. Son club était éliminé à la maison par Nice. La légende vivante de l’Ajax puis de Manchester United écarquillé les yeux: est-ce possible ? Oui, les Aiglons étaient plus dignes de Cruyff que ses jeunes compatriotes.
Nice est qualifié pour continuer le long chemin pour avoir droit à disputer la C1. Un parcours sadique mis sur pied par l’UEFA ! Quand on songe que Nice a fini 3e du championnat. Dans d’autres pays le 3e est qualifié d’office. Et même parfois le 4e !
Nice qui élimine l’Ajax n’a pourtant pas encore le droit à la C1 mais d’abord seulement au barrage y donnant accès !
Nice va devoir encore rencontrer Naples, Séville, Liverpool, Sporting Portugal ou CSKA Moscou pour avoir le droit d’être dans le tirage aux soirs des matchs de poules de la C1 2018.
Sadisme, vous dis-je.
Nice en faisant 2-2, plus le 1-1 de l’aller, se qualifie avec le but à l’extérieur. Nice a ouvert le score puis a été mené 2-1.
Nice a éliminé le finaliste de l’Europa League 2017.
Le second but des Aiglons est à couper le souffle tant il est beau. Un but hyper collectif, avec passe décisive de la talonnade signée Seri, svp. Du coup c’est Nice qui ressemblait le plus à l’Ajax des années 1970.
Bravo aux Aiglons !
Bravo à Lucien Favre, un grand, très entraîneur. Il dégage beaucoup de calme. C’est un passionné ultra compétent. Pas un baltringue qui prie quand son équipe est menée à 5-1 comme qui vous savez…
Nice a gagné sans Balotelli.
Nice c’est un groupe. Pas une accumulation de mercenaires comme le PSG.
A part Dante, personne n’est connu.
Comme ils font plaisir à voir !
Et dire que d’aucuns osent dire: Ben Arfa était bon dans une petite équipe. Une petite équipe qui a battu 3-1 le PSG !
Fabuleux exploit de sortir l’Ajax, le club de Me Cruyff.
Lors de la première journée de L1, ASSE-Nice, les jambes niçois vont être lourdes, mais restons sur la joie procurée par ce grand match des Niçois.

Neymar ? Demain il enlève le haut du Barça pour mettre le bas du PSG

“Marre de cette nana là", chantait Bruel. Marre de ce cirque autour de Neymar. Cela ressemble à “Tu veux ou tu ne veux pas” de Zanini.

Les plus jeunes ne s’en souviennent pas et pour cause cette publicité remonte à la nuit de Séguéla même si elle n’est sans doute pas sortie de son imagination commerciale débordante.
La pub, selon une communication bien établie, était présentée en plusieurs épisode. D’abord, on voyait la fille en maillot puis elle se déshabillait en deux autres temps vivants, dira-t-on et pas morts.
Aujourd’hui, le monde du football fait la même chose.
On voit Neymar avec le maillot du Barça et peu à peu on nous dit qu’il va mettre celui du PSG.
Le football fait en somme le trottoir. Autrefois, on disait que Pelé était issu du football de la rue, cela n’a rien à voir.
Que fait-on quand on va au plus offrant ? On vend son âme au diable, pour ne pas prendre une image au-dessous de la ceinture.
Comparer Neymar et Pelé c’est comparer M’Pokora à Jacques Brel.
A 17 ans, Pelé a fait gagner sa première Coupe du Monde au Brésil (Suède, 1958)tandis que le presque déjà vieux Neymar a gagné des titres uniquement grâce au Barça.
Donc, au début Neymar tout habillé en Barcelonais.
Puis, il retire tout.
Et pour finir, il est en Parisien. En attendant la suite.
Le bon chemin c’est celui qui mène du PSG au Barça. Là c’est une progression.
Faire le chemin inverse est une régression totale.
L’Histoire ne s’achète pas même avec l’argent du Qatar.
Le PSG est un club récent - des années 1970 et sans aucune C1- qui joue à la grenouille devant le bœuf. J’aurais pu prendre une métaphore plus odorante !
Le Barça, lui, est un club séculaire (1899) dont les vitrines sont garnies des plus grands trophées de la planète.
Les deux phrases du football actuel sont Ronaldo et Messi.
Neymar est un éternel espoir, pas une certitude.
La star du Barça c’est Messi et pas du tout Neymar.
Les restes d’Iniesta sont plus beaux que les débuts de Neymar.
Neymar a permis au Barça d’éliminer le PSG mais ensuite, il a disparu de la circulation.

Août 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software