Vidéo-gag: les excuses de Verratti au prompteur

08.07.17

Permalien 17:46:12, Catégories: FORZA ITALIA !, ANTI-FOOTBALL  

Vidéo-gag: les excuses de Verratti au prompteur

Vous imaginez Puskas ou C. Ronaldo tomber aussi bas ?
L’Italien s’abaisse à demander des excuses. Triste spectacle.
Cela fait des semaines que les médias nous bassinent avec les envies de l’Italien de partir au Barça et maintenant machine arrière car s’il reste au PSG, il craint la réaction du public au cas il raterait son début de saison.
Sur le vidéo, on voit qu’il lit un texte. Texte où il redit toujours la même chose.
Alors prompteur parce qu’il ne parle pas bien français ?
Non, prompteur pour lui dire ce qu’il faut dire.
Dire je vais au Barça, c’était donc de l’intox pour essayer d’y aller ?
Je ne vois pas Verratti au Barça, il n’est pas assez constant.
Il dit que ce n’est pas lui qui a menacé de partir: c’est donc que son entourage est très néfaste.
Toute cette vidéo c’est pour faire passer la pilule au cas où il reste au PSG.
Le mercato ce n’est que du bruit, de l’intox, pas passionnant du tout.
Il faut que la presse se vende quand il n’y a rien à voir.
Il n’y a vraiment pas d’entraîneur dans ce club car un joueur qui ose -lui ou son entourage c’est la même chose- dire qu’il veut partir, il faut lui indiquer la porte. Et fissa!
Un grand club doit pouvoir se passer de n’importe qui.
On dirait que le PSG ne peut pas exister sans Verratti.
Verratti ce n’est ni C. Ronaldo ni Messi.

Commentaires, Pingbacks:

Commentaire de: FredAstaire [Visiteur] Email
Dire qu'on a encore pour près de deux mois à se farcir le feuilleton du mercato: insupportable !
PermalienPermalien 09.07.17 @ 11:16
Commentaire de: morlino [Membre]
C'est à nous dégoûter du football mais le football est plus fort que tous ces mercenaires.
Verratti ce n'est pas Baggio, pas Pirlo.
PermalienPermalien 09.07.17 @ 20:52
Commentaire de: FredAstaire [Visiteur] Email
Que des starlettes!
J'ai vu que James Rodriguez lançait un ultimatum à Florentino Perez: oh la la ! comme il doit avoir peur !
Imagine-t-on Di Stefano faire du chantage au président Santiago Bernabeu ? a l'issue de la finale de C1 perdue face à l'Inter en 64, Alfredo s'engueule avec l'entraîneur Munoz lui reprochant sa tactique suicidaire. Les tensions entre Di Stéfano et Muñoz sont telles que celui-ci décide de ne plus faire jouer « don Alfredo ».
Santiago Bernabéu lui propose alors de mettre fin à sa carrière et de rentrer dans le staff technique de l'équipe mais Di Stéfano souhaite encore continuer (en n°9) et les deux hommes se séparent fâchés, Bernabéu déclare alors que lui vivant, Di Stéfano ne remettra plus jamais les pieds au club. Il rejoint alors à 38 ans l'Espanyol Barcelone pour deux dernières saisons.
Il reviendra pourtant, le 7 juin 1967, faire ses adieux lors d'un match entre le Real Madrid et le Celtic Glasgow, qui vient d'être sacré champion d'Europe. À la treizième minute de jeu, Di Stéfano sort sous les applaudissements des 130 000 spectateurs du stade Santiago Bernabéu.
Moralité: un grand club doit être toujours plus fort qu'un joueur, même s'il a été le plus grand (Santos avait empêché tout départ de Pelé). Ce que semble oublier Barcelone qui cède à tous les caprices de Messi, et qui se plaint ensuite de manquer de liquidités pour recruter.
PermalienPermalien 10.07.17 @ 01:13

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Août 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software