Archives pour: Mai 2017, 18

18.05.17

Permalien 13:50:20, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD  

Des Bleus à l'âme de Karim Benzema en direct

Jeudi 18 mai 2017
Liste des Internationaux français
14 h en direct de la FFF sur/

https://www.fff.fr/articles/equipes-de-france-1/details-articles/175752-la-liste-de-didier-deschamps-devoilee-le-18-mai

Didier Deschamps, le sélectionneur de l’Équipe de France, communique le jeudi 18 mai à 14h00, au siège de la FFF, la liste des joueurs pour:
Les rencontres amicales:
France-Paraguay (vendredi 2 juin à 21h00 au Roazhon Park, Rennes)
France-Angleterre (mardi 13 juin, à 21h00 au Stade de France)

Et pour le match qualificatif pour la Coupe du Monde 2018:
Suède-France (vendredi 9 juin à 20h45 au Friends Arena de Stockholm)

Il n’y aura pas de surprise. Le sélectionneur a son groupe et reste sur le même, celui qui a perdu l’Euro 2016. A l’étranger, ce serait impossible après un tel échec à domicile.
Qui peut croire que la France va gagner la Coupe du Monde 2016 ?
Pas moi. Le vainqueur sera l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne ou le Brésil.
Cela manque d’audace. Ben Arfa ? Un tel talent, au placard. Quelle honte ! Ils ne l’emporteront pas au paradis. Tôt au tard, le virtuose s’exprimera de nouveau.
Varane va être retenu sans aucun problème malgré le penalty qu’il a offert à Griezman lors de la 1/2 aller Atletico 2-1 Real Madrid. Ce but aurait pu empêcher le Real d’aller en finale de la C1. Heureusement que Isco a marqué le but à l’extérieur pour “tuer” le match.
Quoique fasse Varane, il est convoqué, sauf en cas de blessure.
Varane a la carte, contrairement à Benzema traité en paria.
Griezman est désormais le leader du merchandising de la FFF, Benzema n’a plus aucune chance de revenir en équipe de France. Il faudra attendre la nomination de Zidane comme sélectionneur pour le revoir en Bleu.
Kanté sera heureusement appelé, lui qui n’a été aligné à la finale de l’Euro 2016, lui le meilleur relayeur-relanceur du monde !
Et Mamadou Sakho sera-t-il appelé, lui qui a été exclu pour une mauvaise raison des Bleus car il a été suspecté à tort d’être dopé. Il mérite mille fois de retrouver les Bleus auxquels il a rendu de grand service par le passé.
Et Lacazette, ce joyau de l’attaque ? Et Bruno Germain ? Le Monégasque serait très précieux dans certaines phases de jeu. De plus, il mérite la sélection. Hélas ! ce n’est pas un poupon du PAF comme d’autres qui cultivent leur image, bardés de gens plus intéressés qu’intéressants.

La liste:
Gardiens de buts: Hugo Lloris, Benoît Costil, Alphonse Aréola

Défenseurs: Varane, Sidibé, Mendy, Jallet, Umtiti, Kimpembe, Koscielny, Kurt Zouma, Lucas Digne

Milieux: N’golo Kanté, Pogba, Matuidi, Adrien Rabiot, Corentin Tolisso, Dimitri Payet, Moussa Sissoko

Attaquants: Griezmann, Giroud, Lacazette, Dembélé, Mbappé, Lemar, Thauvin

Permalien 08:55:22, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Eric Cantona 1997-2017. 20 ans déjà, les crampons raccrochés

Les fans des Red Devils ne se trompent pas.
L’émotion a disparu d’Old Trafford.
Le MU de Mourinho est triste.
La magie n’est plus présente que sur YouTube.

Permalien 08:34:05, Catégories: LE CINEAC, AVENUE DE LA VICTOIRE  

Le cinéma ce n'est pas le Festival de Cannes

La grande kermesse du Festival de Cannes a été lancée par des écrivains. Depuis, ce n’est plus qu’une foire industrielle. Sur les marches de la Croisette, il n’y a pas le cinéma mais rien que du cinéma !

Le cinéma c’est de la poésie, alors que tout le décorum de la com. n’est rien d’autre que du prosaïque, du lourdingue agaçant et angoissant.
On est passé de l’autographe au selfie, cela en dit long.
De nos jours, quelqu’un de célèbre c’est celui qui est pris en poussant un caddie au rayon des poudres récurrentes.
Vu avez jeté un œil sur l’ouverture du Festival de Cannes ?
Affligeant comme chaque année.
On y voit un aboyeur au bas des escaliers tendre son micro à des people:
-Alors ça fait quoi de monter les marches ?
-Oh ! C’est si merveilleux ! J’adooooore Caaaaannes…
Les actrices ne sont plus que des porte-manteaux pour couturiers en mal de pub.
Ce clinquant est d’une bêtise infinie. Et tout ça pour finir par récompenser des films sur les déshérités.
Les acteurs dorment dans des suites à plusieurs milliers d’euros la nuit et papotent dans le hall de l’hôtel sur leur rôle d’un chômeur en fin de droits.
Sur la scène du “bunker” cannois, c’est le défilé des gens cinéma. Rien n’est naturel.
Tout ça sent le pouvoir, la force médiatique des régents de la communication. Les vieux beaux s’accrochent à leur notoriété comme Ciceron à son urinal.
Le cinéma ce n’est pas ça. Les femmes y sont réduites à des chercheuses de metteurs en seins.
La vulgarité a couper au couteau. Pas un gramme de classe. Cela bredouille d’ânerie. C’est le prompteur de l’inutilité. Les filles de… rappliquent de partout, le talent n’est pas héréditaire. Tant mieux !
On voit toujours les mêmes, côté français. Un cinéma d’avance sur recetttes qui ne nous regarde pas.
Les émissions sur le cinéma, c’est à vous dégouter du cinéma.
Orson Welles parlait d’un “ruban de rêves". On en est loin, d’ailleurs à la fin de leur vie, plus personne ne voulait faire tourner Tati, Visconti et Losey.
N’est pas François Chalais qui veut. Cinéma cinémas, au début du règne de François Mitterrand, était un émission révolutionnaire. On lui a coupé la tête.

-Cinéma, Jacques Prévert (Folio, 400 p., 9,30 €). Trois scénarios inédits de Prévert. On les lit comme si on était Marcel Carné. Le poète n’est pas mort en 1977. Il reste présent mais on ne peut plus lui parler.
-Servir. La vocation de l’auteur. Entretiens Michel Bouquet-Gabriel Dufay (Klincksieck, 230 p.,17,50 €) “L’acteur doit être plus fort que la mise en scène” dit l’acteur de Jean Grémillon.
-Histoire secrète du cinéma français, Michel Pascal (Robert Laffont, 371 p., 21 €) Les coulisses de tous les films français à partir de l’entame des années 1960 par un “professionnel de la profession” pour citer Jean-Luc Godard qui a disparu des radars. Un fait certain, le cinéma français existe toujours alors que son homologue Italie a disparu des écrans. Triste à ne pas voir !
-A Rome avec Nanni Moretti, Paolo di Paolo et Giorgio Biferalli. Traduit de l’italien par Karine Degliame-O’Keeffe (La Table Ronde, 170 p., 17,50 €) Hier Fellini dans les rue de Mama Roma, aujourd’hui Moretti, le rescapé du massacre des années Berlusconi.

Mai 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software