Archives pour: Mai 2017, 05

05.05.17

Pour son "attentat" sur Souquet, Di Maria ne prend que deux matchs ferme

Retour sur Nice 3-1 Paris. Claude Puel puis Lucien Favre ont réveillé Nice, la Belle au Bois Dormant.

Deux poids, deux mesures.
Si Mario Balotelli avait commis un “attentat” sur un joueur du PSG, la sanction aurait été très lourde, on peut le parier sans hésiter.
L’Argentin Di Maria intermittent du spectacle, très fort contre les petites équipes, qui a commis un tacle atrocement en retard sur le latéral niçois Arnaud Souquet, qui n’avait plus le ballon, a écopé de seulement deux matches de suspension ferme, plus un avec sursis alors qu’on a vu l’ancien remplaçant à Manchester United, où il fut essuyeur de banc, s’élancer les deux semelles cramponnées décollées du sol pour toucher sa proie. Action lamentable d’un footballeur surcoté. Au minimum, Di Maria aurait dû prendre 3 matchs ferme, c’est le tarif disciplinaire en pareil cas.
Thiago Motta, quant à lui, coupable d’un coup de tête sur le défenseur niçois Paul Baysse, a été sanctionné d’une suspension de deux matches ferme. Au vu règlement disciplinaire de la FFF, les deux mauvais perdants ont bénéficié de clémence car ils pourront disputer le dernier match de la saison, en Ligue 1, et la finale de la Coupe de France, le 27 mai 2017. Les Parisiens ont commis des gestes outranciers qu’ils n’ont pas osé commettre à Barcelone pourtant à Nice ils n’ont reçu qu’une gifle tandis qu’en Espagne ce fut une fessée historique. Pour son coup volontaire sur Baysse, Thiago Motta aurait dû prendre quatre matchs ferme puisque le règlement le stipule : “bousculade volontaire, tentative coup/s)".
Et ce n’est pas tout:
Auteur d’une charge verbale- plus violente que la bousculade d’un arbitre par Leonardo-, contre l’arbitrage après la défaite du PSG à Nice (1-3), le président parisien Nasser Al-Khelaïfi a été dispensé du passage devant la commission de discipline de la Ligue. De fait, le Conseil national de l’éthique (CNE) n’a pas demandé à la commission de discipline de la LFP de se saisir du dossier.
Les paroles à chaud du président du PSG:
-«Merci, Monsieur, d’avoir tué le match. Bravo, bravo !»
Puis devant la presse:
-«C’est une grosse défaite, on est déçus. Si on doit progresser, l’arbitre aussi. C’était vraiment n’importe quoi. On ne perd pas à cause de l’arbitre, je ne dis pas ça. Mais, en général, le niveau de l’arbitrage en Championnat peut s’améliorer… Et je ne parle pas que de ce match ou des exclusions.»
Comme si Nice avait gagné 3-1 grâce aux arbitres !
Le comportement des joueurs du PSG en dit sur leur rang à tenir qui est censé être donné par leur entrainement. Il est au degré zéro.
Mépriser les adversaires qui vous ont battu n’est pas la marque des grands compétiteurs.

Permalien 07:30:54, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Cnews 20 H foot, jeudi 4 mai 2017: Juventus Turin, Monaco, Buffon, Paris, Real Madrid, C. Ronaldo, Lyon, Nice...

Mai 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software