Le récital de Ben Arfa: un doublé plus une passe

06.04.17

Le récital de Ben Arfa: un doublé plus une passe

Mercredi 5 avril 2017
1/4 de finale Coupe de France 2017
Avranches 0-4 Paris
Buts pour le PSG: Ben Arfa (35e, 53e), Lucas (56e), Pastor (82e)

Même quand Hatem Ben Arfa joue titulaire, marque deux buts plus une passe décisive à Pastore, les médias le massacrent, disant qu’il ne s’agissait que d’une équipe de National et que s’il a joué c’est pour la simple raison que l’entraîneur du PSG voulait faire reposer Cavani.
Chacun interprète comme il le veut.
Pour ma part, je reste persuadé que la France aurait remporté l’Euro 2016 avec lui. Idem pour le PSG qui n’aurait pas pris 6-1 à Barcelone en 8e retour de C1.
Les médias adorent quand Pastore dribble mais ils condamnent Ben Arfa quand il dribble à son tour.
Ben Arfa joue pour l’équipe, quand il dribble ou pas.
Cette saison le groupe du PSG joue exactement comme si L. Blanc était encore au poste d’entraîneur. Celui qui a pris sa place semble occuper un emploi fictif tant sa façon de jouer est calquée sur celle de Blanc.
Le PSG a eu comme grands constructeurs Leonardo, Ancelotti et Blanc. On attend le prochain avec une certaine expérience.
Si le PSG avait Lucien Favre comme entraîneur, le PSG aurait pu remporter la C1 dès cette saison.
Heureusement, le maître à jouer est à l’OGCNice.

PS: la célébration des 15 ans d’ACTUFOOT
http://www.actufoot.com/national/bernard-morlino-actufoot-cest-france-football-football-amateur/

Commentaires, Pingbacks:

Commentaire de: Cornellas [Visiteur] Email
Oui, M. Morlino, il est impératif de ne rien lâcher. Sémantiquement, il est devenu essentiel de ne plus nommer l'innommable. Donc, " Celui qui " convient parfaitement. Une vision holistique du monde (ou symphonique ou poétique) permet de comprendre que tout est dans tout et qu'un battement d'aile de papillon se répercute au fin fond de l'univers. C'est pourquoi ce qui se joue à travers Ben Arfa va tellement plus loin que le football pour tous les artistes, pour tous les poètes, pour tous les amoureux de la vie. Fraternellement, amigo Morlino !
PermalienPermalien 07.04.17 @ 12:06
Commentaire de: morlino [Membre]
"Celui qui a pris la place de Blanc", vous avez raison c'est mieux puisqu'il joue dans le schéma du Président.
PermalienPermalien 07.04.17 @ 16:08
Commentaire de: Cornellas [Visiteur] Email
Ce sera un clin d'oeil pour tous vos afficionados, cher M. Morlino. Donc, dorénavant, vous ne nommerez plus l'innommable que par cette circonlocution : "Celui qui a pris la place de Blanc" (attention toutefois que l'on ne vous soupçonne pas d'être un partisan de Renaud Camus ! Ce qui serait un peu fort du café !)
PermalienPermalien 07.04.17 @ 20:01

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Avril 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software