Archives pour: Mars 2017, 09

09.03.17

Barcelone, vainqueur 6-1, ridiculise les Parisiens d'Emery qui a sauté de joie à 3-1

Neymar a été fabuleux: deux buts plus une passe décisive sur le but capital. Gagner 6-1 c’est beaucoup mieux que 5-0.

8e retour de C1
Mercredi 8 mars 2017
Barcelone 6-1 Paris
But pour Paris: Cavani (62e)
Buts pour le Barça: Luis Suárez (3e), Kurzawa (40e c.s.c.), Messi (50e pen.), Neymar (88e, 90e + 1 sur pen.), Sergi Roberto (90e + 5)

Barcelone: Ter Stegen, Piqué Mascherano, Umtiti, Busquets, Rakitic, Rafinha, Iniesta, Messi, Luis Suárez, Neymar
Ont joué dans le match: Turan, Sergi Roberto, André Gomes
Manager: Enrique

Paris Saint Germain: Trapp, Kurzawa, Marquinhos, Thiago Silva, Meunier, Verratti, Matuidi, Rabiot, Draxler, Lucas Moura, Cavani
Ont joué dans le match: Di María, Aurier, Krychowiak
Manager: Emery

Il faudra se souvenir que jamais une équipe n’avait remonté un 4-0 depuis 1956. Bravo champions !
Il faudra se souvenir des Parisiens qui ont joué au Camp Nou, pas pour les mêmes raisons !
Le football est bien le plus beau sport du monde, le plus grand des tous.
Alors qu’ils avaient perdu 4-0 à Paris- en lâchant leur entraîneur qui a dit depuis qu’il s’en irait en juin 2017- les Catalans ont gagné 6-1 devant 100 000 Socios. Le public catalan a vu que ses joueurs ont repris les clefs du club.
Le Paris d’Emery a joué la défense à Camp Nou comme Dijon quand les Dijonnais viennent à Paris. A Barcelone, on a vu l’autobus blanc du PSG pendant 45 minutes. Un football frileux, peureux, sans imagination. Un football violent avec des placages dignes du rugby. Résultat 3-0, à la mi-temps. A 3-0, Emery s’est assis sur le banc. Attitude de perdant.
Ensuite, Paris est sorti de son camp pour parvenir à marquer le but.
A 3-1, le banc parisien a explosé de joie. Vraiment incroyable de voir ça. D
Il a fallu que Neymar marque un sublime coup franc pour relancer la machine catalane. A partir de la 88e, le moral est revenu et on attendait ce qui arriva: deux autres buts.
Elle est où la verticalité du jeu d’Emery ?
Voilà ce qui arrive quand on méprise un club qui a déjà 5 Champions League dans ses vitrines.
Les Parisiens ont plus pensé à donner des coups, à plaquer, qu’à jouer au football. Pitoyable football de joueurs stressés par l’enjeu.
C’est l’équipe la plus joueuse qui est qualifiée en 1/4.
Voilà une très bonne nouvelle pour la C1. On reverra Neymar, Messi, Iniesta et leurs partenaires.
Si on écoutait la presse institutionnelle française, Paris était déjà championne d’Europe.
Quand on évince Ancelotti puis Blanc pour mettre Emery, on subit la loi du terrain.
Confie-t-on une F1 à un conducteur de Solex ?
La justice du football est passée.
Le Qatar peut tout acheter sauf l’Histoire.
A la fin du match, même le gardien du Barça était dans la surface de Paris !
Beauté, grandeur du football. Je ne m’en lasserai jamais.

[Post dédié à Raymond Kopa et à Johan Cruyff]

Mars 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31  

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software