Archives pour: Mars 2017

30.03.17

Permalien 23:56:04, Catégories: GRAND MONSIEUR, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Cnews 20 h Foot, jeudi 30 mars 2017: Ben Arfa, PSG, Monaco, Emery, Jardim, Edgar Morin, Skoblar, Chicharito, C1 féminin...

29.03.17

Et si Patrice Lair, en 1/2 de la C1 2017, remplaçait Unai Emery au PSG, passant des filles aux garçons ?

En avril 2017, les joueuses du PSG réussissent mieux que les garçons d’Emery, le remplaçant de Blanc qui remplaça Ancelotti. Il y avait 13 974 spectateurs au Parc des Princes. Attention messieurs, ces dames deviennent de plus en plus populaires et c’est justifié. Elles jouent beaucoup plus en équipe.

1/4 retour de l’UEFA Women’s Champions League 2017
PSG 4–0 Bayern Munich
Buts pour Paris : Delie (4e), Cristiane (12e 52e), Cruz (42e)

PSG : Kiedrzynek – Lawrence (Morroni, 79e), Delannoy, Georges (Formiga, 62e), Paredes, Périsset – Boquete (Diallo, 76e), Geyoro, Cruz © – Delie, Cristiane.
Entraîneur : Patrice Lair

Bayern Munich : Korpela – Maier (Evans, 56e), Abbé, Wenninger, Lewandowski, Faisst – Behringer ©, Baunach (Lotzen, 56e puis Schnaderbeck, 68e), Däbritz – Rolser, Miedema.
Entraîneur : Thomas Wörle

Le match s’est déroulé devant le Président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, et sous les yeux de Maxwell, Adrien Rabiot et Thomas Meunier. Ils devaient penser au 6-1 encaissé à Barcelone.
Il y avait 13 974 spectateurs payants au Parc des Princes ! Un record à Paris pour un match de féminines. En 1/2, il y aura encore plus de monde. Les femmes font souffler un vent de fraîcheur et ce groupe assume la pression. Si demain les médias décident de diffuser le football féminin à la place du masculin, la tendance s’inversera mais ils ne le feront jamais, pas pour l’instant. Tant que la vache à lait produit du cash, ils ne changeront rien.
Les joueuses du PSG sont plus performantes, plus professionnelles et mieux préparées que leurs homologues masculins puisqu’elles se sont qualifiés en 1/2 de la C1 alors que les garçons ont lamentablement échoué en 1/8.
Alors pourquoi le PSG ne changerait-il pas d’entraîneur ? Patrice Lair a déjà deux C1 chez les filles c’est mieux que 3 Europe League chez les garçons. Je ne plaisante pas ou alors à peine.
Les joueuses de Patrice Lair ont largement dominé les Bavaroises.
Les féminines du PSG ont un fond de jeu que n’a pas l’équipe d’Emery qui joue de l’hourra football quand cela tourne bien ou nous donne une version de tous aux abris !
Cristiane joue mieux que Lucas et Di Maria réunis.
Savez-vous où se déroulera la 1/2 finale ?
A Barcelone !
Match aller: Barcelone-PSG 22 ou 23 avril, et le retour à Paris le 29 ou 30.
Dans l’autre 1/4, Lyon s’est qualifié aussi.

Palmarès de Patrice Lair
Championnat de France 2011, 2012, 2013 et 2014 avec Lyon.

Challenge de France/Coupe de France 2006 et 2007 avec Montpellier HSC et en 2012, 2013 et 2014 avec Lyon.

Ligue des champions féminine de l’UEFA 2011 et 2012 avec Lyon.

Comme le PSG balayé par Barcelone, la France a été battue par l'Espagne toujours aussi joueuse

Le grand enseignement de ce match contre l’Espagne c’est qu’on ne s’improvise pas international. En défense centrale, il serait bon de rappeler Mamadou Sakho qui a de la grinta à revendre. Il a été exclu du groupe pour une mauvaise raison, il faut le sélectionner de nouveau: il ne sera pas de trop. Kursawa, Bakayoko, Rabiot et Tolisso devront muscler leur jeu. Gameiro et Jallet sont des remplaçants. Koscielny a trop de responsabilité. Kanté ne joue pas comme à Chelsea, mal utilisé en EDF. Mbappé a de belles années devant lui. Griezmann ? Très photogénique.

Mardu 28 mars 2017
Match amical
France 0-2 Espagne
Buts pour l’Espagne: Silva (69e pen.), Deulofeu (78e)

Equipes de départ:

France: Lloris/ Kursawa, Umtiti, Koscielny, Jallet/ Rabiot, Kanté, Tolisso/ Griezmann, Gameiro, Mbappé.

Espagne: De Gea/ Carvajal, Ramos, Piqué, Jordi Alba/ Busquets, Koke, Isco, Iniesta/ Pedro, Morata.

La France a été battu dans tous les domaines, notamment dans l’animation.
La vidéo a changé la donne. La France a ouvert le score mais le but fut refusé pour un hors jeu. Ensuite, l’Espagne a marqué sur penalty. Et enfin, l’Espagne l’a emporté mais il a fallu la vidéo pour valider le but. La vidéo a été d’un bon apport.
La France a fait trop de turn over. L’Espagne avait plus de bouteille, plus d’automatisme.
La victoire est logique.
La France de Deschamps est bien pâle.
Comme je l’ai dit maintes et maintes fois, la France a perdu en finale de l’Euro 2016 au SDF. Perdre en finale à domicile, il n’y a pas pire. Les médias et les sponsors font tout pour qu’on ne s’en souvienne pas pour continuer à vendre le produit FFF.
Perdre l’Euro 2016 au SDF, là où la France fut sacrée championne du monde 1998, reste un résultat néfaste mais en France le spectacle doit continuer.

Contre le Luxembourg, ça passe. Contre l’Espagne, ça casse mais c’était amical.
Tolisso, Rabiot et Gamerio n’ont pas montré grand chose.
Bakayoko entré en cours est passé à côté de son match, occasionnant l’ouverture du score. Le joueur a été sélectionné sans aucune préparation mentale relative à l’événement. Mbappé a beaucoup mieux vécu sa première titularisation.
Koscielny a provoqué le penalty: un de plus !
Aucun Bleu ne s’est distingué, à commencer par Griezmann, quelconque. Il est pourtant l’icône des médias et de la FFF.
Les absents doivent se rassurer: Matuidi, Varane, Pogba, Evra et Payet auront encore leur mot à dire avec Deschamps puisque sans eux la France a perdu. Benzema aussi ferait du bien à l’attaque bleue. (Giroud a été ménagé tout le début du match). Et Ben Arfa aussi !
Le décalage entre la France et l’Espagne est aussi flagrante que la différence entre le PSG et Barcelone.
Le football espagnol en club et en sélection est supérieur au football français.
C’est une évidence éclatante.
La France n’a pas manifesté de joie à jouer ensemble. On n’a pas senti un groupe. Le meilleur ce fut peut-être Hugo Lloris et il en a pris deux !
La France est à sa place: loin de l’Espagne qui collectionne les C1 en clubs quand la France n’a que celle de l’OM (1993)

27.03.17

Ben Arfa toujours marginalisé après le 6-1 encaissé au Barça. Y a-t-il un pilote au PSG ?

Samedi 1er avril 2017
Finale de la Coupe de la Ligue, à Lyon
Monaco-PSG
L’éphémère entraîneur du PSG 2016-2017 nous fait croire que Hatem Arfa n’a pas le niveau pour jouer au PSG ce qui signifie qu’il ne sait pas jouer en L1, lui qui a remis l’OGCN sur les hauteurs de la L1 avec Claude Puel. En fait, il faut rappeler un fait historique: Emery n’a pas gagné un seul match à l’extérieur en Liga 2015-2016, alors comment voulez-vous qu’il réussisse à faire en Espagne avec le PSG ce qu’il n’a pas réussi avec Séville ?
Les frasques d’Aurier, Ibrahimovic qui fait entrer ses enfants sur le terrain en plein match au mépris de l’arbitre et de l’équipe adverse (et du public!), le départ précipité de David Luiz, les arrivées ratées des recrues estivales, la râclée historique au Barça, Ben Arfa, outrageusement ostracisé, joueur perdu sans entraîneur, y a-t-il un pilote dans l’avion du PSG ?
Le PSG joue gros à Lyon après sa déroute en C1.
1er avril ? Nouvelle farce du PSG d’Emery ?
Alors que Monaco est en 1/4 de la C1, soit l’une des plus performantes équipes d’Europe, le PSG a reçu une gifle historique à Barcelone, 6-1. Une vraie honte. Un non professionnalisme certifié après avoir gagné pourtant 4-0 en 8e aller à Paris. L’accident est-ce le 6-1 ou… le 4-0 ?
Le match retour en Espagne a révélé une non préparation mentale face à l’événement capital.
Les joueurs étaient tous à la dérive. Ils ont attaqué le match, le cigare aux lèvres.
L’entraîneur pendant ce temps priait sur son banc, écrasé par le poids de l’événement.
A 5-1, il s’en remettait à Dieu pendant que Barcelone passait à l’assaut final.
Le PSG était dans le rôle du taureau a achevé. Neymar a fini le travail en 7 minutes. Neymar, que Paris recrutait dans ses rêves, est devenu le cauchemar du PSG.
Ensuite, on a eu droit à ce genre d’explications:
1/ Les joueurs n’ont pas respecté les consignes de leur entraîneur.
2/ Rabiot a joué blessé.
Vraiment de quoi rire. Tout cela n’est pas sérieux.
P. Guardiola a de son côté déclaré après l’élimination de Man City à Monaco: “Je n’ai pas su motiver mes joueurs pour qu’ils se battent. Une mi-temps de combat ça ne suffit pas.” Voilà un entraîneur qui assume ses responsabilités.
Luis Enrique, celui du Barça, a remis sa démission après le 4-0 encaissé à Paris.
Unai Emery, lui, a déclaré après la cuisante défaite 6-1, que son équipe était en train d’apprendre le haut niveau.
A la mi-temps, en Espagne, il a dit à ses joueurs qu’il avait plus d’expérience qu’eux, même s’il n’avait évolué qu’en L2. Est-ce un discours à tenir ? Non, ce fut des propos avant l’envoi à l’abattoir du Camp Nou.
Emery est un entraîneur d’Europe League qu’il a remporté trois fois mais il n’a aucune expérience de la C1 qui est d’un niveau supérieur.
L’ancien joueur de L2 est très à l’aise en Europe League, la L2 européenne.
Paris était bien plus compétitif avec Leonardo, Ancelotti et Blanc.
Quand on dit posséder une F1 on ne la confie pas à un conducteur de Solex.
Qui va vouloir entraîner Paris ?
Un entraîneur du niveau d’Emery pour se faire une notoriété ? Possible.
Un entraîneur sur le déclin qui va chercher à se relancer ? Fort probable.
Une vieille gloire pour le dernier tour de piste ? Non, elles vont faire fortune en Chine.
Une vraie star du management ? Impossible. Les vraies stars veulent entraîner un vrai grand club comme le Barça, le Real, le Bayern, la Juve ou Man United.
Le PSG est un jeune club sans C1. Un club sans C1 ne peut pas prétendre au haut du panier.
Pendant cette trêve internationale, Ben Arfa a fait vibrer la toile avec un message vidéo pour dire qu’il aime le PSG. Il s’exprime devant l’eau, symbole de l’amour. Le dernier romantique du football parle et marche comme Rimbaud voulait écrire en marchant. Avant Barcelone, Ben Arfa est le seul joueur du PSG à dire: “Je n’ai pas peur". Après, il fut le seul à consoler ses coéquipiers. Paris en a pris 6 contre le Barça sans Ben Arfa et l’entraîneur du PSG laisse encore Ben Arfa sur le banc.
D’aucuns disent qu’il faut sanctionner Ben Arfa pour avoir fait parler de lui loin du terrain.
Il est vrai que c’est plus grave que ce qu’ont fait Aurier -insulte dirigée contre Blanc- et Ibarhimovic, insulte contre la France.
Paris est un club qui semble n’avoir pas de directeur, pas de directeur sportif, pas d’entraîneur.
Le club français pulvérisé par Barcelone a tout d’une auberge espagnole.
Prochain entraîneur du PSG ? Pourquoi pas Luis Enrique, le bourreau du PSD d’Emery.

26.03.17

Permalien 18:00:08, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Bien parti pour un 5e Ballon d'or, C. Ronaldo atteint les 70 buts avec le Portugal (1)

Mental, physique, technique, CR7 a tout. Ceux qui le critiquent se mettraient à genoux s’il signait pour jouer dans leur club. De surcroît, il est très abordable et ne refuse pas un autographe à quelqu’un qui attend des heures sa venue, comme tel joueur français qui ose se comparer à lui. Le seul joueur actuel qui peut se considérer “star du football” c’est lui. En France, les internationaux qui se comparent à lui ressemblent à des gosses. Quand on voit CR7, on voit un homme, pas un gamin.

Qualification Coupe du Monde 2018
Samedi 25 mars 2017
Portugal 3-0 Hongrie
Buts pour le Portugal: A. Silva (31e), C. Ronaldo (36e, 65e)

Avec une passe décisive et un doublé, C. Ronaldo a encore été le héros du Portugal.
Et dire que des abrutis doutent de son talent !
Ce garçon plane sur le football: depuis 2007, il est toujours sur le podium du Ballon d’or, sauf en 2010 (6e). 4 fois premier, et 5 fois deuxième !
Ils sont où les Français de ce niveau ?
Toujours là. Il évite les blessures, sauf devant la France. “Attentat ?”
C. Ronaldo vient de porter à 70 son nombre de buts avec son équipe nationale.
Lui ne dit pas comme tel Français: je ne veux plus jouer pour mon pays…
Il est vrai que C. Ronaldo n’a pas un pois chiche en guise de cerveau.
Sa rage est belle à voir. De la grinta à en revendre.
Sa passion est intacte. Il a une hygiène de vie au-delà de ce que l’on peut espérer d’un champion.
Il a envoyé sur les roses les instances de la FIFA et de l’UEFA. Pour le Ballon d’or, Blatter était pour Messi, et Platini a dit qu’il voterait Ribéry.
C. Ronaldo n’a pas tué le football en lui, rien à voir avec Beckham qui n’était plus qu’un mannequin dérisoire avec ses slips et ses tatouages.
CR7 s’impose en pleine époque Messi.
Explosif, collectif, buteur, capitaine hors du commun, leader sur et en dehors du terrain, businessman, grand communiquant, généreux, intelligent, bel athlète… Quel est son défaut ?
Le quadruple Ballon d’Or atteint la barre des 70 buts en 137 sélections.
Qui fait mieux ?
Les gazettes annoncent qu’il est le joueur le mieux payé de la planète.
Rien de plus logique.
Quand on voit ce qu’empochent des joueurs qui n’ont pas 50 % de son talent et qui en plus sont des intermittents de l’exploit, on se réjouit pour CR7.
CR7 a un aéroport qui porte son nom et il a ouvert un musée pour y mettre ses trophées afin de faire profiter les amateurs de football, que dis-je, les connaisseurs.
CR7 n’est pas qu’une image, comme la plupart de ses imitateurs, lui c’est un vrai grand champion, sur le pont 365 jours par an. Un ennemi de la fainéantise.

(1)Le 28 mars, CR7 a porté son total à 71 buts en marquant lors du match Portugal 2-3 Suède, à Madère, dont l’aéroport s’appelle désormais Cristiano Ronaldo. “Il vaut mieux honorer les gens de leur vivant que quand ils sont morts” a dit CR7.

25.03.17

Constat et non pas polémique: la Fédération française de football a osé faire jouer le premier match des Bleus depuis la mort de Raymond Kopa sans porter son deuil au Luxembourg (1)

Vista, grande technique, intelligence de jeu, constance 365 jours par an, bon partout (sauf de la tête), c’était Raymond Kopa (1931-2017).

Qualification pour la Coupe du Monde 2018
Samedi 25 mars 2017
Luxembourg 1-3 France
But pour le Luxembourg: Joachim (34e pen.)
Buts pour la France: Giroud (28e, 77e), Griezmann (37e pen.)

Match dont il ne reste déjà rien. Le staff des Bleus a noté le mauvais terrain, le petit stade vétuste, une ambiance très années 1930. Une sortie chez les ploucs, quoi ! Des ploucs qui n’ont pas été ridicules. Giroud a été le seul à les féliciter. Décidément un garçon très bien ce Giroud.
Les notes des Bleus
Lloris (5). S’en sort plutôt bien devant au moins une alerte chaude.
Sidibé (5) : Il est sorti blessé, visiblement aux côtes et a été remplacé par Jallet (62e)
Koscielny (5) : Un match sans forcer
Umtiti (5) : Au petit trop
Mendy (6) : A distribué un centre décisif pour la tête de Giroud (77e).
Kanté (7) : Belle activité
Matuidi (5) : A provoqué un penalty. Remplacé par Rabiot (83e)
Dembélé (6): De belles passes mais n’a pas joué à 60% de son potentiel.
Griezmann (3) : Inexistant.
Payet (1) : Il faut lui donner quelques VHS de Platini pour qu’il voit un vrai tireur de coups francs. Sinon il peut regarder ceux de C. Ronaldo sur YouTube. D’aucuns ont dit qu’en l’absence d’Evra, Payet était un “patron". (Un patron transparent en 1/2 et en finale de l’Euro 2016 où il blessa C. Ronaldo). Remplacé par Mbappé (78e).
Giroud (8) : Dans un contexte où on lui a remis Benzema sur la route - et aussi Lacazette-, il a répondu sur le terrain. De surcroît, à la fin du match il a parlé de travail et d’humilité. Les deux mots-clefs.

Deschamps (7): Il a eu raison de sélectionner Giroud, auteur de deux buts. Benzema aurait pu en mettre autant ou trois ou zéro. On ne le saura jamais. Si avant le match on a parlé beaucoup de Benzema c’est sans doute parce que Zidane a donné son feu vert à Benzema pour aller parler à Dugarry, consultant et très proche de Zidane. Merci Zizou ! Deschamps a dit que le retour de Benzema: “Ce n’est pas le sujet". Tant que Giroud marque, il a raison.

De ce match, je retiens surtout ce qui suit. Et c’est un constat, un triste constat. Rien à voir avec la polémique.
Raymond Kopa avait raison quand il m’a dit:
-"On m’oubliera mais pas Justo Fontaine car il a marqué 13 buts lors de la Coupe du Monde 1958″.
Mort le 3 mars 2017, à 85 ans, le premier très grand joueur français n’a pas eu droit à un digne hommage posthume: les Bleus n’ont pas porté son deuil au cours de leur premier match depuis sa disparition. En Italie, Angleterre, Allemagne ou Espagne, les dirigeants ont beaucoup plus de mémoire car ils connaissent mieux le football.
La France est habituée au manquement du devoir de mémoire.
Qu’on ne vienne pas ensuite se plaindre que les jeunes ne respectent plus rien
.
Payet a fait son caprice pour quitter West Ham, club dans lequel il était sous contrat, et pourtant il est en équipe de France. Cela veut dire que les joueurs ont pris le pouvoir. Il suffit de voir ce que fait Aurier au PSG: la liste de ses frasques est si longue que je ne peux même pas la commencer.
Et dire que si les joueurs font ce qu’ils veulent c’est grâce à Kopa qui a œuvré pour le contrat à temps et non plus à vie. Il avait dit: “Les joueurs sont des esclaves".
Kopa n’a pas été honoré alors qu’il y a beaucoup à dire, notamment souligner qu’il était bien intégré, lui le descendant de Polonais.
Finalement le fait de ne pas saluer Kopa s’explique.
A la fin de sa carrière internationale, la FFF n’a plus voulu de lui, et l’a exclu des Bleus car le sélectionneur des Bleus estima qu’il jouait moins bien. Pendant ce temps, Kopa, sans rien dire à personne, essayait de sauver son fils des griffes du cancer, en vain. Ensuite, ce fut lui qui refusa d’être convoqué.
En 1958, avant la Coupe du Monde, la presse française n’avait pas voulu de lui en équipe de France parce qu’il évoluait au Real Madrid. On l’accusait d’avoir déserté Reims pour faire fortune en Espagne. Les médias disaient: “Il prend la place à quelqu’un…". Sous entendu à un Français pur sucre qui joue en L1…
Kopa a inspiré ma jeunesse, ma vie.
Il ne m’a jamais déçu.
Les icônes actuels françaises ne lui arrivent pas à la cheville.
Il ne faut pas être surpris par la désinvolture des footballeurs actuels puisque le mauvais exemple vient d’en haut.
Le seul qui a eu un mot plein de respect sur Kopa ce fut K. Mbappé. Pas étonnant, c’est celui qui manifeste le plus d’élégance.
Le 25 mars 2017, Antoine Griezmann a fait la Une de L’Equipe.
C’est le nouveau produit de l’EDF.
A 26 ans, il n’a rien gagné à part la L 2 espagnole 2010 avec la Real Sociedad et la Supercoupe d’Espagne 2014 avec l’Atlético Madrid. C’est maigrichon pour une “star".
Au même âge, Kopa avait remporté trois championnats et une C1.
C’est Giroud qu’il fallait mettre en Une, le matin du match. Giroud est désormais l’un des dix meilleurs buteurs de l’Histoire des Bleus depuis un siècle. C’est donc Giroud le leader en attaque et absolument pas Griezmann.

Palmarès de Raymond Kopa

Reims
L1 1953, 1955, 1960 et 1962
Coupe latine 1953
L2 1966

Real Madrid
Liga 1957 et 1958
Champions league 1957, 1958 et 1959
Coupe latine 1957

France, 45 sélections (18 buts)
3e à la Coupe du Monde 1958

Ballon d’or 1958

(1) Le 27 mars 2017, la FFF a annoncé :"Mardi 28 mars 2017, avant le match amical France-Espagne, le coup d’envoi sera précédé d’une minute d’applaudissements en la mémoire de Raymond Kopa et de l’ancien vice-président de la FFF, Jean Verbeke".

Permalien 16:07:27, Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

1000e match pour, Gianluigi Buffon, le plus grand gardien de son époque

Gianluigi Buffon, né le 28 janvier 1978 à Carrare en Toscane, a fêté son 1000e match professionnel contre l’Albanie (2-0), vendredi 24 mars 2017. Le grand gardien a commencé sa carrière pro en novembre 1995.
“Bel aboutissement. La seule chose que je peux dire avec certitude, c’est qu’il n’y en aura pas 1000 de plus ensuite", a dit Buffon, âgé de 39 ans, qui ne peut toujours pas parler de retraite.
Pour avoir une si impressionnante longévité, il faut une hygiène de vie exceptionnelle.
Des plaisantins pronostiquent sa baisse de forme depuis six ans !
Le gardien italien a disputé son premier match professionnel à 17 ans.
Il a joué 220 matches avec Parme, 612 avec la Juventus Turin et 168 avec son équipe nationale.
Le portier historique devrait avec la Squadra Azzurra disputer sa sixième Coupe du Monde (2018) en Russie.
“Gigi” n’a connu que deux échecs importants: ces défaites en finale des Ligues des champions 2003 et 2015. Une compétition qui curieusement manque à son palmarès.
Buffon a un charisme qui saute aux yeux.
Il a charme fou. Pourrait être acteur. Un regard perçant. Une attitude de gagnant. Il est toujours positif. Peut rire ou avoir un visage agressif.
Un grand très grand Monsieur.
Il est toujours resté en Italie, refusant les ponts d’or de l’étranger.
Je suis fier d’avoir du sang Italien comme lui.
En Italie, le football est un art à part entière par un truc “où 22 cons tapent dans un ballon", comme on dit en France.

Parcours
1984-1986 Canaletto
1986-1990 Perticata
1990-1991 Bonascola
1991-1995 Parme AC
1995-2001 Parme AC
2001 Juventus

La Nazionale
1993-1994 -16 ans 3 sélections
1995 -17 ans 3
1994-1995 -18 ans 3
1995-1997 espoirs 11
1997 Olympique 4
1997 Italie fanion 168

Palmarès
Coupe du monde 2006
Championnat d’Europe Espoirs 1996

Parme AC
Coupe UEFA 1999
Coupe d’Italie 1999
Supercoupe d’Italie 1999

Juventus
Champion d’Italie 2002, 2003, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016
Champion d’Italie de Serie B 2007
Coupe d’Italie 2015 et 2016
Supercoupe d’Italie 2002, 2003, 2012, 2013 et 2015.

24.03.17

Permalien 17:04:13, Catégories: LA MAISON BLANCHE  

20 h foot Cnews Jeudi 23 mars 2017: Benzema, équipe de France, les nouveaux Bleus...

Permalien 16:43:41, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Le Brésil surclasse l'Uruguay en vue de la World Cup 2018: le 3e de Paulinho a été marqué de la poitrine !

Le but de Neymar est superbe et le 3e de Paulinho, lors de son triplé, a été inscrit de la poitrine. Sublime ! Paulinho gâche son talent dans un club chinois, entraîné par Scolari, où il gagne beaucoup d’argent.

24 mars 2017
Qualifications de la Coupe du Monde 2018
Uruguay 1-4 Brésil
But pour l’Uruguay: Cavani (9e pen.)
Buts pour le Brésil: (Paulinho 18e, 51e, 90e), Neymar (74e)

Uruguay: M. Silva/ M. Pereira, S. Coates, D. Godín, G. Silva, E. Arévalo, M. Vecino, C. Sanchez (A. Hernández 77e), C. Rodríguez, D. Rolán (C. Stuani 58e)), E. Cavani
Sélectionneur: Ó. Tabárez

Brésil: Alisson/ D. Alves, Marquinhos, Miranda, Marcelo, Casemiro/ Paulinho, R. Augusto (Fernandinho 81e), P. Coutinho (Willian 86e), Neymar, R. Firmino (D. Souza 89e)
Sélectionneur: Tite

Autres matchs
Argentine 1-0 Chili
But pour l’Argentine: Messi (16e pen.)
Venezuela 2-2 Pérou
Buts pour le Venezuela: Villanueva (24e), Otero (40e)
Buts pour le Pérou: Carillo (46e), Guerrero (64e)

Classement
Brésil 30 pts 13 9 3 1 32 10 + 22
Uruguay 23 pts 13 7 2 4 25 15 + 10 
Argentine 22 pts 13 6 4 3 15 12 + 3 
Colombie 21 pts 13 6 3 4 16 15 + 1 
Equateur 20 pts 13 6 2 5 23 18 + 5 
Chili 20 pts 13 6 2 5 21 18 + 3 
Paraguay 18 pts 13 5 3 5 13 18 -5 
Pérou 15 pst 13 4 3 6 20 22 -2 
Bolivie 7 pts 13 2 1 10 10 32 -22 7 
Venezuela 6 pts 13 1 3 9 16 31 -15 

23.03.17

Permalien 10:14:55, Catégories: GRAND MONSIEUR, BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON  

John Surtees (1934-2017), As/tre de la moto et de la F1

Le 10 mars 2017 est mort, le grand pilote John Surtees que j’admirais depuis mon enfance.
Un vrai grand champion. Pas un produit médiatique.
Face à des hommes de ce calibre, on est admiratif. Rien à voir avec ces politiciens qui mentent comme ils respirent. Qui passe leur vie à faire semblant. Quels petits destins !
Surtees portait sa rigueur, son authenticité, son humilité, sur son visage.
A l’époque tout était mécanique, rien d’électronique. Un vrai voltigeur. Il mettait les mains dans le cambouis. Les moteurs n’avaient aucun secret pour lui.
Enfant, on s’identifie à son père, à des pères qu’on s’inventent.
On cherche des modèles. Ceux qui ne font pas ça finissent souvent mal, et même très mal. On ne peut pas se prendre pour Marcel Proust ou Rodin, à moins peut-être d’être né dans un milieu qui ne parle que d’art, de culture.
Chez moi, on avait le culte du travail. C’est énorme comme référence. Mes frères et moi savons d’où nous venons: nos prédécesseurs ont travaillé jusqu’à leur disparition. Le travail c’est sans doute l’une des deux valeurs capitales avec l’honnêteté. Avec en plus l’amour, qui est la base de tout.
John Surtees était porteur des mêmes valeurs que mon père.
Moi mes Dieux, je les choisis sur terre et si possible je les approche pour qu’ils ne donnent un peu de leur fluide magique. Quand on lève les yeux au ciel, on ne voit que la météo. “Le ciel est la réclame de Dieu", a dit André Breton. Le hic, c’est qu’il est aux abonnés absents. L’homme invisible, c’est un bon feuilleton, mais rien qu’à la télé.

Lui, Fangio, Graham Hill, Clark, Senna, la Camarde me les a tous pris. Quelle vieille catin ! Même toute édentée, elle en croque encore. Ouf! Stirling Moss, 87 ans, est toujours là. Jackie Stewart aussi, heureusement.
Surtess était aussi bon en moto qu’en F1.
Une vie admirable. Un parcours admirable.
Un grand drame: déjà père de deux filles, il devient papa à 57 ans d’un fils, Henry, qui est mort en course le 19 juillet 2009 à 18 ans, en championnat de Formule 2, tué par une roue qui percuta son casque en pleine ligne droite à Brands Hatch.

Palmarès

Moto
Champion du monde 500 cm³(MV Agusta) 1956, 1958, 1959 et 1960.
Champion du monde 350 cm³ 1958, 1959 et 1960.

Formule 1
Champion du monde (Ferrari) 1964
6 victoires en Grand Prix, sur Ferrari et Honda

CanAm
Vainqueur du championnat CanAm 1966

Le sport français en panne de champions en vélo, tennis, F1 et rugby

Le PSG est la risée de l’Europe après la raclée reçue à Barcelone où les Parisiens n’ont pas su gérer la pression du match, livrés à eux-mêmes, débordés par l’émotion, dépassés par l’enjeu du match. Le PSG avait pourtant 4 buts d’avance.

Ne parlons pas de rugby français (voir le post suivant), complétement surcoté, surévalué. Avec des histrions qui se pavanent dans les médias pour occuper des postes importants car dans notre société sans visibilité vous êtes un mort vivant. Le rugby peut être grand quand il est pratiquait par des hommes remarquables, comme les frères Boniface, Albaladejo… sinon c’est un sport confidentiel.
Le handball a des résultats mais il ne faut pas aborder l’éthique: les jeux sont faits rien ne va plus !
Le basket ? Nos meilleurs joueurs évoluent aux Etats-Unis et on les comprend.
Le vélo ? Cela fait plus de trente ans qu’on attend un successeur à Bernard Hinault. On nous vend tous les cinq ans une star qui est en fait une starlette.
Le tennis ? Depuis Noah, rien. Bientôt trente-cinq ans qu’il a gagné l’Open de France.
Le football ? Depuis dix-sept ans rien. Les Bleus ont gagné l’Euro 2000 puis ont fini finalistes de la Coupe du Monde 2006 grâce à Zidane.
En France, on est trop gentil avec les perdants. La preuve, le sélectionneur de la pire époque - le bus de la honte 2010- est toujours hyper présent dans le PAF où il sert de référence. Quand ailleurs ont perd, on vous vire: regardez ce qui se passe en Italie, en Angleterre ou en Espagne, dans ses pays ont vous licencie après une élimination de grands tournois.
En France, on vous confirme:
La France perd l’Euro 2016 à la maison. Pas grave.
Le PSG est humilié 6-1 par Barcelone en 8e retour de C1. Pas grave.
Quand le Barça a perdu 4-0 à Paris, Luis Enrique a déclaré qu’il allait quitter le Barça. Après le 6-1 au Camp Nou, l’entraîneur de Paris a expliqué que le club gagnait de l’expérience. Le PSG était bien parti avec le duo Leonardo-Ancelotti, mais ça c’était avant. Blanc a aussi fait ce qu’il a pu avec un leader important (Ibrahimovic). En 2016, le PSG a baissé de niveau. Monaco est largement au-dessus, en C1 et en L1.
Et la F1 ? Rien, la France n’organise même pas un Grand Prix de France dont on nous promet le retour. Hélas! le jeune pilote niçois de F1 est mort en pleine course.
Mon tableau est pessimiste ? Non, lucide.
Tout n’est pas perdu d’avance, surtout avec Kanté à la récupération et Mbappé à l’offensive. Encore faut-il qu’ils jouent ensemble.

22.03.17

Permalien 07:19:57, Catégories: BLONDINEMENT A XV  

La mascarade du rugby français en pleine décrépitude

Ce qu’ils appellent “les valeurs” du rugby sont bafouées sans cesse alors qu’elles ont été portées haut par la génération Spanghero.

Des affaires de cocaïne.
Un international mondialement connu pris plein d’alcool au volant.
Des affaires de dopage à répétitions qu’on essaye d’étouffer.
Un XV de France qui participe aux Tournois des VI nations comme si c’était le Luxembourg en football.
L’absence de grands leaders.
Deux clubs qui veulent fusionner- Racing et Stade Français- avant de faire machine arrière.
Un lamentable France 20-18 Pays de Galles, le 18 mars 2017, au SDF, qui a eu 20 minutes de temps additionnel pour permettre à la France de l’emporter pitoyablement.
Le rugby français est en crise majeure.
Quelques boucliers médiatiques qui cumulent diverses fonctions, à large ouverture de compas, s’activent pour faire écran.
On est passé à des vrais champions comme Rives à des Kournikova de l’ovalie.
Avant on ne savait pas tout ce qui se passait mais avant, il y avait des hommes qui ne se prostituaient pas sur des calendriers.
Le rugby avec son avant-match festif d’il n’y a pas si longtemps, très américain, a voulu péter plus haut que son cul.
Plus dure est sa chute.
PS: le 22 mars 2017, dans la matinée, les radios annoncèrent une affaire de viol avec six rugbymen d’un club français dans une ville olympique.

21.03.17

Piqûre de rappel: la corruption en politique

Jean Gabin (acteur), Michel Audiard (dialoguiste), Georges Simenon (romancier), Henri Verneuil (cinéaste). Je vote pour eux, les yeux fermés.

Chaque jour, ou presque, on apprend une nouvelle affaire de corruption politique.
Faut-il pour autant dire: “tous pourris” ? Faut-il voter “la fille de…” ?
Non, mais il faut faire le ménage car chaque magouille éloigne les citoyens non encartés de la politique.
Un jour, un politique condamne les imposteurs, le lendemain on apprend que lui-même a mangé dans la gamelle.
Le soupe est bonne, n’est-ce pas ?
“Il faut choisir: soit l’argent, soit la politique” a dit Edouard Herriot à Emmanuel Berl dans les années 1930.
Personne dans la campagne présidentielle ne parle du BIEN PUBLIC.
Le Bien Public n’est jamais évoqué. Cette expression, oui cet état d’esprit a été rangé dans l’armoire des souvenirs.

20.03.17

Permalien 13:08:33, Catégories: GRAND MONSIEUR, LONDON CITY  

Le retour à la méritocratie. Les deux joyaux Mbappé et Kanté ne sont pas des produits formatés comme Pogba et Griezmann

N’Golo Kanté et Kylian Mbappé me refont aimer l’équipe de France et avec ces deux joueurs titulaires je vois même les Bleus parmi les cinq favoris de la Coupe du Monde 2018. Quand le monde entier célébrait Beckham, je n’avais d’yeux que pour Scholes. Le vrai talent n’a pas besoin de briller artificiellement. Kanté et Mbappé sont convoqués en Bleu bénéficiant de la méritocratie. Avec eux, c’est évident. D’autres ont été déclarés stars par les médias, les sponsors et cie. Sur le terrain, ils n’ont pas l’impact de Kanté et de Mbappé ou alors après combien de tentatives ! Si vous mettez toujours le même, tôt ou tard il va briller. D’autres ratent une passe et puis sont débarqués. Pour jouer en EDF, il faut la carte: Benzema, Ben Arfa, Modeste ne l’ont pas.

*N’Golo Kanté
29 mars 1991 à Paris
1,69 m
Milieu de terrain défensif

Parcours
2001-2010 JS Suresnes
2010-2013 FUS Boulogne
2013-2015 Caen
2015-2016 Leicester City
2016 Chelsea
Equipe de France
2016 13 sélections (1 but)

Palmarès
Champion d’Angleterre 2016 avec Leicester City

N’Golo Kanté (25 ans, milieu de terrain défensif, Chelsea) et Kylian Mbappé (18 ans, attaquant, Monaco, ) tranchent avec la nouvelle génération. Chez eux pas d’esbroufe. Ils ne sont connus que par le terrain et c’est le football qui les a imposés alors que des joueurs comme Antoine Griezmann ou Paul Pogba ont été décrétés star par les médias qui avaient besoin de leaders pour vendre. Ne parlons pas de Dimitri Payet.
comme Cantona, Kanté va être double champion d’Angleterre avec deux clubs différents.
Le jeune joueur n’occupe pas le même poste que l’offensif King, mais au sien, il est excellent.
Kanté est là pour récupérer le ballon et le redonner de manière propre à ses coéquipiers. Il fait tout ça de manière remarquable. C’est actuellement le meilleur au monde à son poste. Il récupère, casse les attaques adverses et remet son équipe dans le bon chemin. Il a une lecture de jeu phénoménale et une condition physique fantastique.
Sur le terrain, il est magnifique à vous. C’est le joueur que les novices ne savent pas apprécier mais que les passionnés de ballon aiment énormément.
Il n’est pas fabuleux hors du terrain, en dehors aussi. Toujours ce beau sourire. C’est un bon garçon comme on disait jadis avant que cela ne devienne un défaut !
Bien élevé, il diffuse des ondes positives. Il est heureux de vivre et c’est communication. C’est bien sûr un travailleur acharné comme son poste le nécessite.
Joueur exceptionnel, et il est sans doute aussi un homme de très grandes qualités.
Didier Deschamps a fait l’erreur historique de ne pas l’aligner lors de la finale de l’EURO 2016. Titulaire au début de la compétition, il fut suspendu en quart de finale et ne retrouva plus sa place en 1/2 et en finale contre le Portugal. Retenu comme finaliste, il aurait été le poison qui a manqué contre les équipiers de C. Ronaldo sans leur leader. N’Golo Kanté est un titulaire indiscutable qui ne joue pourtant pas toujours en EDF.

*Kylian Mbappé
Né le 20 décembre 1998 à Bondy
1,78 m
Attaquant, ailier

Parcours
2010-2013 AS Bondy
2013 AS Monaco
Equipe de France
2014 France -17 ans 2 sélections
2016- France -19 ans 11 sélections (7 buts)
2017 France A

Palmarès
Champion d’Europe des moins de 19 ans

Kylian Mbappé, lui aussi, est un joueur naturel, sans construction préétablie sur les réseaux sociaux, sans un cheptel d’attachés de presse qui cherche à le caser de partout. Il est connu pour son accélération, son explosivité et non par ses tatouages ou ses cheveux peroxydés. Enfin ! quelqu’un de spontané.
Il a également un franc sourire, n’est pas sans cesse à revendiquer des prises de positions débiles. On sent qu’il a la tête bien posée sur des épaules solides. Il n’a pas la tête enflée par la pluie de compliments qui tombe sur lui. On le sent en parfaite harmonie avec ce qu’il vit. Une grande ambition mais aucune prétention ou orgueil mal placé. Un champion précoce. A star is born ! Là j’y crois. Son football est limpide. Il ose, tout simplement. Le talent n’a pas d’âge. En ce moment, il vit son éclosion au haut niveau. Rien n’est plus beau. Tête froide, il a dit qu’un grand joueur c’est quelqu’un qui marque et qui marque encore, référence sans doute à C. Ronaldo et Messi qui régalent la planète football depuis dix ans. Mbappé commence le plus dur: la constance.

Permalien 09:13:21, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Mort de Roger Pingeon (1940-2017) vainqueur du Tour de France 1967

Vainqueur du Tour de France 1967
Vainqueur du Tour d’Espagne 1969

Au journal de 13 h, sur TF1 et France 2 (alors que cette chaîne se vante d’être celle du Tour de France!), du dimanche 19 mars 2017, pas un seul mot, pas une seule image sur la disparition du champion.
Le blog redevient hélas ! un cimetière.
Il avait un très gros caractère, parlait cash.
A son époque, il y avait plein de grands cracks, loin des pleureuses.
Roger Pingeon, ne portait pas de tatouage, ne cultivait pas son image mais nous étions en face d’un champion.
Un vrai physique de cycliste, un visage taillé au couteau. “L’Echassier” disait-on.
Il respirait le vélo.
Du mental à revendre.
Il ne reste plus que trois français vainqueurs du Tour de France encore parmi nous:
Lucien Aimar 1966
Bernard Thévenet 1975, 1977
Bernard Hinault 1978, 1979, 1981, 1982, 1985
Depuis 1985, aucun Français n’a gagné le Tour de France, soit 32 ans de vide absolu !
Le sport français n’est pas brillant, j’y reviendrai.
F1, football, vélo, tennis ou rugby c’est le règne des perdants.

19.03.17

Permalien 19:10:27, Catégories: BALLES NEUVES, GRAND MONSIEUR  

Me Roger Federer a plié la finale en deux sets contre Wawrinka

Dimanche 20 mars, 2017
Finale Indian Wells, messieurs
Federer - Wawrinka
1er set: 6-4
2e set: 7-5

APRES LE MATCH
Roger Federer a gagné le duel à 00 h 10.
La messe fut vite dite. Aucun vrai problème à résoudre.
Wawrinka a été amené à commettre des fautes suite au jeu offensif de Federer.
A 36 ans, le maître suisse a gagné à Indian Wells comme il avait gagné à Melbourne.
Chapeau l’artiste !
Ce qui est bien avec Federer c’est qu’on ne peut pas dire: c’était mieux avant !
Quand il est devenu père, tout le monde- sauf moi…- a dit: maintenant qu’il est père, il va baisser de niveau. Eh! bien, non: il fait durer le plaisir pour que ses enfants le voient jouer.

AVANT LE MATCH
Le duel entre les deux compatriotes souligne encore mieux la faiblesse des tennismen français surtout présents dans les spots publicitaires.
Aujourd’hui, gagner des tournois n’est plus obligatoire pour se faire un nom. On peut brillotter ici ou là dans des tournois de seconde zone.
Federer et Wawrinka, eux, ne jouent pas dans la même catégorie que les Français qui depuis Noah n’arrivent pas à remporter un tournoi mythique, l’un des quatre plus grands.
Federer est largement favori, vu les confrontations passées. La force peut-elle vaincre la grâce ?
Si Federer gagne, il sera 6e joueur mondial.
Qui dit mieux ? Les médias annonçaient le Suisse bon pour jouer en vétérans !
Pour accéder en finale, Federer n’a pas joué cinq heures en dix jours (en 1/4 son adversaire a déclaré forfait).

Permalien 17:19:53, Catégories: GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Mort de Monsieur Chuck Berry (1926-2017), pionnier du Rock‘n’Roll

Le monde a un besoin urgent de renouveler ses poètes. Beaucoup s’en vont, contre leur gré.

Le site officiel annonce la mort du musicien, le 18 mars 2017.
http://chuckberry.com/1420-2/
Chuck Berry ne fait qu’un avec le rock‘n’roll.
Ses chansons ont été reprises par les plus grands de la chanson du XXe siècle, à commencer par les Beatles.
Il faut être sourd pour ne pas connaître Roll Over Beethoven (1956) et Johnny B. Goode (1958.
Chuck Berry avait dans la peau le Rhythm & Blues et le Rock’n’Roll.
Sa gestuelle a influencé des milliers d’artistes qui sont devenus des clones. En France notamment.
Il était et reste l’un des dix meilleurs guitaristes de l’Histoire.
Sa longévité fut admirable.
Après des débuts dans la vie très mouvementée- il n’a pas été inventé par une maison de disques- il se sauve dans la musique, sa passion numéro 1. Outre ses dons, sa capacité de travail, son inventivité, il avait un humour hors du commun. 90 ans… Superbe parcours. Au bout du bout de lui-même.
Il a joué toute sa vie.
Une vraie star.

Permalien 09:52:18, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Un 5e Monégasque sélectionné: Tiémouné Bakayoko remplace Pogba en EDF

Equipe de France
25 mars: Luxembourg-France, qualif pour Coupe du Monde 2018
28 mars: France-Espagne, amical

J’attendais la sélection de Tiémouné Bakayoko. Voilà ce que j’écrivais à l’annonce de la sélection le 16 mars 2017(voir ci-dessous). Pogba blessé ne peut honorer sa convocation. Il vaut mieux qu’il se repose et récupère car lors de Chelsea 1-0 Man United en 1/4 de la FA CUP il a affiché un niveau de piètre qualité face au brio de Kanté, le plus grand milieu de terrain actuel. Kanté lui fait parler sa classe sur le terrain et non sur les réseaux sociaux, vaste loge de concierges. Tiémouné Bakayoko est un joueur à l’impressionnant volume de jeu. Pendant ce temps, José Mourinho continue de dire de Pogba est “le meilleur joueur du monde". Et C. Ronaldo, Messi et Neymar sont-ils trois joueurs de PH ? Et puis quoi encore ! MU a la chance que voir Arsenal pédaler dans la choucroute, ce qui peut lui permettre au très faible groupe de MU d’accéder au haut du tableau de la Premier League.

Les 24 joueurs sélectionnés par D. Deschamps :

Gardiens : Aréola (PSG), Costil (Rennes), Lloris (Tottenham)

Défenseurs : Kimpembe (PSG), Koscielny (Arsenal), Kurzawa (PSG), Mendy (Monaco), Rami (Séville), Sagna (Manchester City), Sidibé (Monaco), Umtiti (Barcelone)

Milieux : Kanté (Chelsea), Lemar (Monaco), Matuidi (PSG), Pogba (Manchester United)/ Remplacé par Tiémouné Bakayoko (Monaco) le 19 mars 2017 , Rabiot (PSG), Tolisso (Lyon)

Attaquants : Dembélé (Borussia Dortmund), Gameiro (Atlético Madrid), Giroud (Arsenal), Griezmann (Atlético Madrid), Mbappé (Monaco), Payet (Marseille), Thauvin (Marseille)

POST publié le 16 MARS 2017:
Aucun Niçois. Cyprien, s’est blessé, dommage !
Le Monégasque Germain jamais essayé, hélas !
Certains sont toujours là, qu’importe leur niveau. Pogba, par exemple. Il n’a aucun impact à MU. Il ne lui reste que l’équipe de France pour briller, surtout avec ses cheveux.
Payet est l’une des stars du sélectionneur. Son fait d’arme: avoir blessé CR7 pendant la finale de l’Euro 2016.
Des nouveaux arrivent. C’est bien: Kylian Mbappé, Benjamin Mendy, Corentin Tolisso et Florian Thauvin.
Bakayoko manque dans cette liste.
Karim Benzema toujours pas là. La FFF a choisi sa vedette: Griezmann.
Patrice Evra et Raphaël Varane, sont blessés.
Sébastien Corchia, Eliaquim Mangala, Lucas Digne, Moussa Sissoko et Nabil Fekir ont disparu des radars.
Martial, lui aussi est passé à la trappe.
Lacazette ? Le sélectionneur ne doit pas avoir son portable.
Chaque sélectionneur fait ce qu’il veut. Donc Deschamps fait ce qu’il veut.
La France n’est pas un pays de football.
En Italie et en Angleterre on vous pousse vers la sortie quand vous perdez. Pas en France.
Exit Maldini en 1998. Exit Prandelli en 2014.
Est-ce un bon résultat de perdre l’Euro au SDF ?
Ne pas avoir fait jouer Kante en finale ce cet Euro est une grave erreur.

Permalien 01:23:53, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Deux fois battue en 30 matchs, l'invincible Nice maintient sa cadence en ramenant un point de Nantes

Très beau message de Seri en direction de Cyprien qui entame sa longue convalescence.

30e journée de L1
Samedi 18 mars 2017
Nantes 1-1 OGCNice
But pour les Canaris: Sala (22e)
But pour les Aiglons: Seri (27e)

Classement
1 Monaco 71 30 + 60
2 Paris 68 30 + 39
3 OGC Nice 64 pts 30 m + 24
4 Lyon 50 29 + 26

FC Nantes : Dupé - Dubois, Djidji, Diego Carlos, Lima - Gillet, Rongier - Iloki (Kacaniklic, 61e), Thomasson (Harit, 80e), Nakoulma - Sala (Stepinski, 90e +2)

OGC Nice : Cardinale - Souquet, Dante ©, Le Marchand, Dalbert - Obbadi (Koziello, 90e+5), Seri - Ricardo, Belhanda, Eysseric - Balotelli (Le Bihan, 84e)

Les mots de Lucien Favre, le magnifique entraîneur de Nice:

-"Que ce soient les équipes devant ou derrière. Je regarde comment on joue, ce que l’on est capable de faire actuellement. Je cherche des solutions pour exploiter au maximum l’effectif dans son état actuel.”

Voilà qui est bien parlé. Pas d’enfumage comme chez certains entraîneurs.

[Post dédié aux blessés niçois dont Plea, Cyprien, Baysse, Walter]

18.03.17

Permalien 15:43:05, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME, HENDRIXEMENT  

Nice privé de Plea et de Cyprien, plus les absences de Baysse et de Walter

Cette chanson- ici interprétée par la chanteuse Devyn Rush- a servi, en version orchestrale, fut le générique d’une célèbre émission radio de feu Pierre Bouteiller. J’ai toujours vu Nice sous les traits d’une très belle brune. On dit Nissa la Bella et non Nice le beau.

Samedi 18 mars 2017, 17 h, C+ Sport
Nantes - OGCNice

Les Aiglons sont tristes: cette saison Plea et Cyprien ne joueront plus suite à l’opération qu’ils ont subie. Le buteur et le milieu de terrain étaient des éléments précieux.
Tristes aussi parce que le capitaine Baysse sera absent pendant plusieurs semaines. A ces trois blessés, il faut rajouter Walter.
Tristes mais pas abattus car Lucien Favre a un groupe restreint mais impliqué et performant.
Les médias annoncent que Nice va entrer dans le rang mais Nice est toujours là.
Le groupe arrive toujours à s’en sortir même avec de gros pépins.
Les quatre absents manquent mais leurs remplaçants seront de très bons titulaires, n’en doutez pas.
Nice se déplace à Nantes avec 26 points d’avance sur les Canaris. Cela en impose sans faire gagner le match avant de l’avoir joué.
Nice est une équipe attendue de partout. Nice est un “gros” de la L1 2016-2017.
Tout le monde veut battre Nice qui n’a cédé les trois points que deux fois: devant Caen et Monaco.

17.03.17

Le tirage au sort des 1/4 de la C1 2017 avec deux duels européens Bayern Munich-Real Madrid, Juventus Turin-Barcelone. Monaco recevra le Dortmund au match retour

Depuis la retraite de Sir Ferguson, Man United n’est plus capable de se qualifier en C1. Une vraie honte pour le club mythique. Cela inspire plus la colère que de la triste. Tant de millions engloutis pour rien. Le club ne sort plus personne du centre de formation. MU est devenu un club de mercenaires. Un choix contre culturel. Une erreur historique. Pour voir de grands matchs de MU, il faut aller sur YouTube !

Vendredi 17 mars 2017, 12 h
Tirage au sort des quarts de finale de la C1 2017
Aller 11 et 12 avril; retour 18 et 19 avril
http://fr.uefa.com/

TIRAGE AU SORT effectué par l’ex grand buteur de Liverpool, Ian Rush:

Atletico Madrid - Leicester
Dortmund - Monaco
Bayern Munich - Real Madrid
Juventus Turin - Barcelone

Voici la liste dans l’ordre du tirage.
Première remarque, les équipes qui reçoivent au match retour ont l’avantage du terrain pour finir le travail à la maison, donc Leicester, Monaco, le Real et le Barça sont mieux lotis.
Je souhaite que Leicester passe ce tour, c’est possible avec leur grinta.
A ce stade, il n’y a plus de petites équipes. A partir des 8e, si l’équipe n’est pas collective vous êtes éjectés. On l’a vu avec le PSG laminé à Barcelone.
Les 1/4 ont deux chocs au sommet:
Bayern Munich - Real Madrid, les retrouvailles entre Ancelotti et Zidane ! Quelle affiche !
Juventus Turin - Barcelone. Un duel entre deux grands d’Europe.

Qualifiés pour les quarts de finale avec le nom de l’entraîneur:

Espagne, Liga:
*Barcelone, Enrique/ Espagnol (vainqueur de la C1 2015, il a annoncé qu’il partait en mai 2017)
*Real Madrid, Zidane/ Français (détenteur du titre C1 2016)
*Atletico Madrid, Simeone/ Argentin (finaliste des C1 2014 et 2016)

Allemagne, Bundesliga:
*Bayern Munich, Ancelotti/ Italien (vainqueur des C1 2003 et 2007/ Milan AC; vainqueur C1 2014/ Real Madrid; finaliste C1 2005/ Milan AC)
*Borussia Dortmund, Tuchel/ Allemand

Angleterre, Premier League: *Leicester/ Anglais, Shakespeare
France, L1: *Monaco, Jardim/ Portugais
Italie, Série A: *Juventus Turin, Allegri/ Italien (finaliste de la C1 2015)

PS: comme joueur au Milan AC, Ancelotti a remporté les C1 1989 et 1990; Zidane, lui, est deux fois finaliste avec la Juventus Turin lors des C1 1997 et 1998, mais il remporte la C1 2016 avec le Real Madrid)

A venir:
Demi-finales (tirage 21 avril): aller 2 et 3 mai, retour 9 et 10 mai
Finale: 3 juin à Cardiff

CNews 20 h Foot, jeudi 16 mars 2016

16.03.17

Permalien 16:11:07, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD  

Le très talentueux Mbappé en Bleu pour le bonheur de tous

Equipe de France
25 mars: Luxembourg-France, qualif pour Coupe du Monde 2018
28 mars: France-Espagne, amical

Les 24 joueurs sélectionnés par D. Deschamps :

Gardiens : Aréola (PSG), Costil (Rennes), Lloris (Tottenham)

Défenseurs : Kimpembe (PSG), Koscielny (Arsenal), Kurzawa (PSG), Mendy (Monaco), Rami (Séville), Sagna (Manchester City), Sidibé (Monaco), Umtiti (Barcelone)

Milieux : Kanté (Chelsea), Lemar (Monaco), Matuidi (PSG), Pogba (Manchester United), Rabiot (PSG), Tolisso (Lyon)

Attaquants : Dembélé (Borussia Dortmund), Gameiro (Atlético Madrid), Giroud (Arsenal), Griezmann (Atlético Madrid), Mbappé (Monaco), Payet (Marseille), Thauvin (Marseille)

Aucun Niçois. Cyprien, s’est blessé, dommage !
Le Monégasque Germain jamais essayé, hélas !
Certains sont toujours là, qu’importe leur niveau. Pogba, par exemple. Il n’a aucun impact à MU. Il ne lui reste que l’équipe de France pour briller, surtout avec ses cheveux.
Payet est l’une des stars du sélectionneur. Son fait d’arme: avoir blessé CR7 pendant la finale de l’Euro 2016.
Des nouveaux arrivent. C’est bien: Kylian Mbappé, Benjamin Mendy, Corentin Tolisso et Florian Thauvin.
Bakayoko manque dans cette liste.
Karim Benzema toujours pas là. La FFF a choisi sa vedette: Griezmann.
Patrice Evra et Raphaël Varane, sont blessés.
Sébastien Corchia, Eliaquim Mangala, Lucas Digne, Moussa Sissoko et Nabil Fekir ont disparu des radars.
Martial, lui aussi est passé à la trappe.
Lacazette ? Le sélectionneur ne doit pas avoir son portable.
Chaque sélectionneur fait ce qu’il veut. Donc Deschamps fait ce qu’il veut.
La France n’est pas un pays de football.
En Italie et en Angleterre on vous pousse vers la sortie quand vous perdez. Pas en France.
Exit Maldini en 1998. Exit Prandelli en 2014.
Est-ce un bon résultat de perdre l’Euro au SDF ?
Ne pas avoir fait jouer Kante en finale ce cet Euro est une grave erreur.

15.03.17

Permalien 18:36:40, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Qualifié pour les 1/4 de la C1 2017, Monaco sauve l'honneur français

Mercredi 15 mars 2017, 20 h 45
8e retour de C1
Monaco (3) 3-1 (5) Manchester City
Buts pour l’ASM: Mbappé (8e), Fabinho (29e), Bakayoko (77e)
But pour City: Sané (71e)

City était qualifié de la 71e minute à la 77e minute.
Monaco s’est qualifié parce que c’est un équipe collective, à l’inverse de Paris, simple mosaïque de mercenaires.
En face, le City de Guardiolia n’a pu vraiment jouer qu’en seconde mi-temps.

Qualifiés pour les quarts de finale:

Espagne:
Barcelone
Real Madrid
Atletico Madrid

Allemagne:
Bayern Munich
Borussia Dortmund

Angleterre: Leicester
France: Monaco
Italie: Juventus

Quarts de finale (tirage 17 mars 2017): aller 11 et 12 avril, retour 18 et 19 avril
Demi-finales (tirage 21 avril): aller 2 et 3 mai, retour 9 et 10 mai
Finale: 3 juin à Cardiff

Permalien 12:27:37, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

To be or not to be ? Shakespeare en 1/4 de la Champions League !

8e retour de la C1
Leicester 2-0 Séville
Buts pour Leicester: Morgan (27e), Albrighton (54e)

Leicester: Schmeichel, Fuchs, Huth, Morgan ©, Simpson, Ndidi, Drinkwater, Albrington, Vardy, Okazaki, Mahrez
Manager: Shakespeare

Séville: Rico, Mercado, Pareja, Rami, Sarabia, Iborra ©, N’Zonzi, Escudero, Vitolo, Ben Yedder, Nasri (expulsé à la 74e)
Manager: Sampaoli

To be or not to be en 1/4 de la C1 ? Leicester en rêvait, (Craig) Shakespeare l’a fait, ou le contraire.
Honte à Arsenal !
Honte à Man United !
Honte à Liverpool !
Honte à Chelsea !
Honte à Man City ? Faut attendre le retour des 8e contre Monaco…
Ils sont où ceux qui voyaient déjà Sampaoli remplacer Luis Enrique au Barça ?
Ils sont où sont ceux qui disent que l’ex coach de Sévile (Emery) a formé une grande équipe ?
Séville a joué avec le cigare alors que Leicester a manifesté de l’envie, de la rage, la grinta, le fameux fighting spirit dans toute sa splendeur, à l’image de Vardy qui a réussi a faire expulser Nasri, un peu comme Zidane en 2010 riposta à Materazzi. Vardy s’est boxé son propre visage quand il a raté le 3-0.
Le grand coach ce n’est pas Sampaoli, ce n’est pas Emery, mais c’est plutôt Shakespeare qui a remplacé au pied levé Ranieri, l’homme qui a fait ce Leicester. C’est à se demander si les joueurs ne font pas tout pour que les dirigeants regrettent d’avoir licencié l’Italien qui a écrit leur plus grande page. Imaginez un instant que Leicester remporte la C1 2017… Qui peut savoir ? Le football ce n’est pas du basket. En football tout peut arriver, même les faits les plus inattendus avec un mal classé de Premier League 2017.
Belle image dont je ne me lasse pas: Peter Schmeichel dans les tribunes qui applaudit son fils Kasper, le gardien de Leicester. Je revois Kasper jouer dans le vestiaire de MU au début des années 1990. Il était déjà habillé en goal les soirs de match de son père ! Il m’est arrivé de jouer avec lui en attendant le King ! Je minais le tir de penaly et tirais doucement. Peter, le mythique gardien de MU était radieux ce 14 mars à la fin du match contre Séville, et moi avec lui. Grâce à Kasper Schmeichel, MU est un peu en 1/4 de finale la C1 2017.

14.03.17

Permalien 18:29:17, Catégories: HENDRIXEMENT  

L’art difficile de Claude François. Philippe Chevallier. (PUF)

Frank Sinatra qui chante sa chanson fut sans doute l’un des plus grands bonheurs de Claude François.

Cet ouvrage est un très important travail sur la chanson populaire tant méprisée par l’élite qui la fredonne pourtant comme tout le monde. Souvenez-vous, au temps des Numéro 1 de Maritie et Gilbert Carpentier… A l’époque dans les années 1970, on passait un beau moment avec tous les chanteurs qui débarquaient dans notre salon, chez les grands patrons ou dans les HLM. L’auteur par le biais de Claude François a effectué des recherches sur la fabrication des chansons- en l’occurrence celles de Cloclo- qui laissent K.O. Un travail de titan pour nous révéler que Claude François – lui aussi un bourreau de travail-s’entourait des meilleurs pour enregistrer et faire des tournées. Il fut pionnier dans de nombreux domaines, de la scène à la direction de journaux.
Tatillon sur les infimes détails, maniaque à l’extrême - il est mort en ajustant une ampoule- il haïssait l’amateurisme. Pour atteindre l’excellence, il allait chercher les musiciens à l’étranger. Il faisait la différence entre le son d’un disque et le son de la radio et de la scène. Il écoutait la production du monde entier à la radio chez lui. Il se faisait envoyer des disques d’horizons lointains. Il était internet et Amazon avant l’heure ! Doté d’une énergie d’athlète de haut niveau, il contrôlait son image avec la rage d’un psychopathe qui veut paraître ce qu’il n’est pas naturellement. Impossible d’être plus professionnel que lui. Un précurseur dans son domaine. Pour toutes ses raisons, sa popularité continue au-delà de sa mort. Beaucoup de gens se souviennent de ce qu’ils faisaient le jour de la disparition de Claude François, c’est dire qu’il était déjà de son vivant dans la mémoire collective.
Philippe Chevalier a consacré beaucoup de temps et d’énergie que l’on réserve d’habitude à Ferré, Ferrat, Trenet, Brel, Brassens ou Barbara. La chanson a deux versants: l’un divin avec des auteurs-compositeurs-interprètes qui sont les Rimbaud et Apollinaire du microsillon; et l’autre, incarné par des artistes pas aussi légers qu’on le dit.
Bien sûr les interprètes tels Joe Dassin et Claude Français créaient à plusieurs, ils n’avaient pas le côté artisanal de Brassens ou Brel. Cependant leurs chansons nous accompagnent depuis des décennies. Des chansons qui vieillissent bien. Qui a remplacé Mike Brant, Dalida, Claude François ou Daniel Balavoine ? Personne. Une chanson facile à retenir, que l’on fredonne est aussi rare qu’une grande chanson à texte, comme l’on dit. Claude François fut un vedette qui s’est prise en charge pour devenir un homme d’affaires. Sa mort nous a privé d’un chanteur qui est sans doute le Tino Rossi de son époque. De surcroît, il a créé une chanson au succès interplanétaire, chantée par les plus chanteurs les plus connus de la planète, à commencer par Frank Sinatra. Comme d’habitude fut composée par Jacques Revaux à Megève en 1967 puis avec Claude François qui a réécrit le texte avec Gilles Thibaut. Sinatra, quant à lui, chanta la version proposée par Paul Anka, My Way, soit le texte d’un homme qui suit sa bonne étoile, rien à voir avec la version française sur le couple. Le livre de Philippe Chevallier est aux Clodettes ce que Maria Callas est à Charlotte Julian.
J’ai deux souvenirs de Claude François. Il est mort alors que j’habitais à 20 m à vol d’oiseau de sa salle de bains fatidique. Et je l’ai vu chanter en playback sur la place du Bateau-Lavoir à Montmartre, au cours de l’émission de Danielle Gilbert, Midi Première. Je suis resté un moment pour assister à l’hystérie collective. Je revois Claude François s’engouffrer dans l’hôtel sur la place. Cet hôtel s’appelait alors Le Paradis. J’ai observé ce cirque sans grande affection car les lieux étaient jadis fréquentés par Max Jacob, Apollinaire et Picasso, entre autres. La superficialité de ce que je voyais dérangeait trop ma perception illusoire des fantômes qui rodaient. Quarante ans plus tard, Claude François est l’objet d’une attention réservée aux géants du Music-Hall qu’il était à sa manière. J’attends une prochaine livraison sur Bobby Lapointe ou Francis Lemarque. Pas forcément Gérard Manset. Pas sur le répertoire de Frédérique François, svp. Les fans de Cloclo seront déçus: il n’y a rien à colorier dans L’art difficile de Claude François. A vrai dire, l’auteur du livre m’a plus intéressé que son sujet.

-La chanson exactement. L’art difficile de Claude François. Philippe Chevallier. PUF, 290 p., 19 €

Permalien 17:36:21, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Neuf journées avant la fin du championnat, l'OGCNice à 63 points, soit le total de l'an dernier en fin de championnat

Voici le nombre de points de l’OGCNice en fin de saison depuis sa remontée en L1, avec chaque fois l’entraîneur qui officiait à chaque époque définie.

G. Rohr jusqu’en avril 2005, puis G. Buscher d’avril 2005 à la fin du championnat:
2002 / 2003 : 55 points
2003 / 2004 : 50 pts
2004/2005 : 46 pts

F. Antonetti
2005/2006 : 58 pts
2006/2007 : 43 pts
2007/2008 : 55 pts
2008/2009 : 50 pts

D. Ollé-Nicolle, puis E. Roy à partir de mars 2010:
2009/mars 2010 : 44 pts

E. Roy, puis René Marsiglia à partir de novembre 2011:
2010 / novembre 2011 : 46 pts

R. Marsiglia
Novembre 2011/2012 : 42 pts

C. Puel
2012/2013 : 64 pts
2013/ 2014 : 42 pts
2014 / 2015 : 48 pts
2015/2016 : 63 pts

L. Favre
2016-2017: pour l’instant 63 en 29 matchs

Nice est invaincue à domicile depuis plus un an.
Voici les 4 derniers matchs de la saison prévu à Nice:

Nice – Bordeaux (31e journée)
Nice – Nancy (33e journée)
Nice – Paris (35e journée)
Nice – Angers (37e journée)

[Post dédié à Cyprien et Plea]

13.03.17

Permalien 23:51:20, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, LONDON CITY  

Chelsea vire un très faible MU de la FA CUP

Lundi 13 mars 2017
1/4 de finale de la FA CUP
Chelsea 1-0 Manchester United 0
Buts pour Chelsea : Kante (51e)

Statistiques du match:
Possession: Chelsea 75%, United 25%
Tirs: Chelsea 19, United 4
Tirs cadrés: Chelsea 4, United 1
Corners: Chelsea 10 United 2
Expulsé: Herrera (MU)

Man United: De Gea, Valencia, Jones, Smalling©, Rojo, Darmian, Herrera, Pogba, Young (Lingard 81e), Mkhitaryan (Fellaini 37e), Rashford.
Sur le banc: Romero, Bailly, Blind, Carrick, Mata.
Manager: Mourinho

Chelsea: Courtois, Azpilicueta, David Luiz, Cahill, Alonso, Moses (Zouma 88e), Kanté, Matić, Willian (Fabregas 80e), Hazard, Costa (Batshuayi 90e + 3).
Sur le banc: Begovic, Terry, Chalobah, Pedro.
Manager: Conte

Pour se faire une idée du match, il suffit de regarder les statistiques. Chelsea a dominé de partout, dévorant Man United dans tous les secteurs. Mourinho dira que c’est la faute à l’arbitre qui a expulsé Herrera.
D’aucuns diront que MU a perdu parce que l’équipe a joué sans Ibrahimovic.
Pogba a été inexistant. Smalling est toujours un Rio Ferdinand Canada dry. Si lui est capitaine alors moi je suis commandant de la Royal Air Force.
MU n’a pas de leader de terrain, pas de fond de jeu, pas d’artiste. MU est un club sans gouvernail.
MU a un jeu aussi laid que celui de West Ham.
MU vit sous son lustre d’antan.
Kante a été très bon. La star c’est lui et non pas Pogba qui est surtout connu pour la couleur de ses cheveux.
Le tirage au sort des demi-finales de la Cup a eu lieu dans la foulée de Chelsea-MU:
Chelsea-Tottenham. Un derby londonien
Arsenal-Manchester City. Le duel Wenger-Guardiola
Les rencontres auront lieu les 22 et 23 avril à Wembley.

Permalien 15:47:44, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, BARCA ES MES QUE UN CLUB  

L'Historique remontée de Barcelone face aux Parisiens d'un specialiste d'Europa League et non de Champions League

8e retour de C1 (Aller 4-0 pour Paris)
Mercredi 8 mars 2017
Barcelone 6-1 Paris

Nous ne sommes pas un pays de football.
Raymond Kopa n’a pas été enterré comme un héros national, juste comme une ancienne vedette. Kopa est aussi important que Ravel ou Montaigne. Les gens font la différence. Pas moi. Et si Paris a perdu à Barcelone avec un score fleuve c’est parce que nous ne sommes pas un pays de football.
Au lieu d’aller à Barcelone avec un esprit commando, le club était surtout dans la communication à venir après la qualification mais il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir…
Le PSG croyait déjà être en 1/4 de finale. Nous avons connu cela en 1986 après France-Brésil, en quart de finale de la Coupe du Monde. Sortir le Brésil aux tirs au but, cela voulait dire gagner le titre. Cela s’est terminé par une élimination en 1/2 contre l’Allemagne. On a revu ça en 2016, à l’Euro: la France a cru gagner le titre après avoir éliminé l’Allemagne en 1/2. C’était faire l’impasse sur la finale remportée par… le Portugal !
Barcelone a joué avec la fierté de ses origines, avec la volonté de faire gagner la Catalogne.
Paris n’avait pas cette rage. Paris joue pour qui ? Il n’y avait que des mercenaires pour défendre ses couleurs. Le plus impliqué ce fut Ben Arfa: on l’a vu consoler les Parisiens et puis remonter les troupes au micro à la fin d’un match qu’il n’a pas joué !
Le Barça a joué collectif avec un grand soliste, Neymar -futur Ballon d’or après Messi et C. Ronaldo.
Paris n’avait aucun fond de jeu, aucun leader à la Ramos.
Les Parisiens étaient des identités isolées qui ne communiquaient pas.
La peur était sur les visages du PSG. Certains ont pris des cartons trop tôt, cela leur a coupé les jambes.
Unai Emery, fidèle à son habitue, affichait un très parlant body langage.
La préparation mentale de ce match par le PSG a été ratée.
Emery a dit a ses joueurs pendant le match:
-"Ecoutez-moi ! Même si dans ma carrière, je n’ai joué qu’en deuxième division, j’ai plus d’expérience que vous.”
(Sources L’Equipe, vendredi 10 mars 2017)
Le PSG fait le dos rond après une défaite qui n’avait jamais été vu en C1 depuis 1956 !
Se faire éliminer après avoir gagné 4-0 à l’aller est une première.
Emery a raison, c’est un entraîneur de deuxième division: il était bon en Europa League, la L2 de l’Europe.
Il n’a communiqué que du stress à ces joueurs abandonnés au Camp Nou où l’on a vu des Parisiens ne sachant pas quoi faire, passifs à outrance.
Barcelone 6-1 Paris a été la faillite du système Emery.
Elle était où la fameuse verticalité d’Emery ?
Au début du championnat, il a cassé le schéma classique du PSG avant vite de le remettre.
Il a mis en place une concurrence outrageuse- les gardiens, Ben Arfa en tribunes, mais aucun club n’a deux joueurs de grands talents pour le même poste.
En 2015-2016, Emery n’a gagné aucun match à l’extérieur en Liga. Cela a été confirmé au Camp Nou.
Le Qatar voulait remporter la C1. C’est raté. Pas totalement car sur le maillot de Barcelone, on peut lire: QATAR.
Paris va de nouveau changer d’entraîneur.
Les décideurs feraient bien d’engager Luis Enrique, l’actuel coach du Barça, en partance d’ici peu.
Paris a besoin d’un manager qui soit habitué à la C1 et non pas à l’Europa League, le trophée de perdants, les losers patentés.

12.03.17

Aurevoir Monsieur Pierre Bouteiller (1934-2017)

La grande faucheuse, rien qu’avec des minuscules, cette garce a encore fait son sale boulot, nous privant de Raymond Kopa, Jean-Christophe Averty et Pierre Bouteiller.
Je n’aime pas les gens qui font rêver le peuple, je n’aime que les gens qui peuplent les rêves. Les premiers sont des imposteurs; les seconds des bienfaiteurs.
Enfant, je suivais les exploits de Kopa sans jamais le voir: ni au stade, ni à la télévision. Je n’avais à ma disposition que des images arrêtées dans la presse écrite et des commentaires de matchs à la radio. N’empêche, je n’ai rien perdu de l’élégance de Kopa que j’ai rencontré deux fois. Il avait cette lumière et ce fluide majestueux. Il gagnait des matchs que je n’ai jamais vues, mais je m’en souviens.
Jean-Christophe Averty, lui, c’était un prince de l’image. Un inventeur. Il est le Georges Méliès de la télévision. Pas question de filmer bêtement. Il offrait des images, des trucages. Une sorte de dadaïste influencé par les Etats-Unis. Un Warhol de la télé française. Il aimait aussi le music-hall. Il présentait des émissions radio avec sa voix qui zozotait de manière ludique, forte et sans aucun complexe.
A cette époque, la télé était faite par des gens cultivés: Chancel, Desgraupes, Dumayet, Sallebert, Frédéric Rossif, Jean-Marie Drot, Claude Darget, Max-Pol Fouchet, Max Favalelli, Polac, Pivot étant le dernier de la liste.
Pierre Bouteiller était l’un d’eux. Une voix, un ton, une insolence, une fausse désinvolture. Une intelligence pétillante. Avec José Arthur, il nous a fait beaucoup de bien. Bouteiller n’était pas un clown pathétique comme ses abrutis actuels qui ne sont même pas Jacques Martin et encore moins Jean Yanne. Voici un trait d’esprit de Pierre Bouteiller: “Radio France c’est simple : si cela parle, c’est France Musique ; s’il y a de la musique, c’est France Info qui est en grève.” Il avait de l’humour à revendre.

PS: il y a deux ans, Pierre Bouteiller à l’antenne de TSF Jazz. Voir post 16.03.14, si vous écrivez Bouteiller dans la recherche à droite.

10.03.17

Menés 0-2 par Caen, Nice fait une "remontada" et obtient un 2-2 tout en étant volé d'un penalty !

Les réactions des Aiglons après le match (images de Yannick Faraut). A la fin du match, Souquet a expliqué que l’arbitre de champ avait reconnu qu’il aurait dû écouter son assistant qui lui avait signalé qu’il y avait bel et bien un penalty pour Nice qui est donc freiné dans sa course au titre par l’arbitrage. Quand on voit ce qu’a fait le PSG à Barcelone et ce qu’a fait Nice contre Caen, on félicite Lucien Favre pour sa compétence, son élégance. Cela fait plaisir de voir à l’œuvre des entraîneurs de cette qualité. Le body langage de Favre est d’une très belle tenue. Celui d’Emery n’est que frustration ou exagération.

Vendredi 9 mars 2017
OGCNice-Caen
Buts pour Nice: Balotelli (71e), Donis (77e)
Buts pour Caen: Santini (36e), Karamoh (49e)

OGC Nice : Cardinale - Souquet, Baysse ©, Dante, Dalbert - Seri, Cyprien (Le Bihan, 57e), Walter - Eysseric, Balotelli, Marcel (Donis, 63e).

SM Caen : Vercoutre - Da Silva, Yahia, Ben Youssef - Guilbert, Adéoti, Ferret ©, Bessat - Karamoh (Leborgne, 71e) - Rodelin, Santini

Classement
1 AS Monaco 68 29 + 58
2 Paris 65 29 + 38
3 OGC Nice 63 pts 29 m + 24
4 Lyon 50 28 + 27
5 Marseille 45 29 + 6

Après le match:
En première mi-temps, Nice n’a pas réussi à perforer le mur blanc de Caen qui en contre a marqué deux fois. Caen réussissait tout, à l’inverse de Nice qui semblait dans un jour maudit avec en plus la mauvaise blessure de Cyprien sorti sur civière. Bon rétablissement au cher Aiglon, touché gravement au genou lors d’une chute. Il rejoint Plea à l’infirmerie.
En seconde mi-temps, Lucien Favre injecta des attaquants et Nice transforma son jeu pour devenir hyper offensif. A force de lancer des vagues percutantes, Nice parvint à marquer deux fois en six minutes pour revenir 2-2. On espérait la “remontata” comme celle de Barcelone deux jours avant face à Paris. A la fin, on y arrivait à grand pas mais l’arbitre n’accorda pas un penalty à Nice alors qu’un joueur de Caen fit une main, bras levé que tout le stade a vu, sauf les arbitres. Nice aurait donc pu prendre les trois points en jeu.
A la fin du match, l’arbitre a reconnu que l’arbitre de touche lui avait signalé “penalty” mais qu’il ne l’avait pas accordé quand même. Donc Nice a été volé ! On ne peut pas s’empêcher d’imaginer que le représentant de la loi à penser inconsciemment: “Déjà que les Niçois sont revenus à 2-2, ils ne vont quand même pas gagner !” L’arbitre a reconnu son erreur. Bravo mais on fait quoi ensuite ? Ces deux points en plus ou moins sont très importants. Paris et Monaco ont gagné deux points sur Nice sans jouer.
Au plan comptable, Nice a plus pris un point que perdu deux car les Niçois ont très bien réagi à 0-2.
Nice reste en course. Paris et Monaco auront aussi des jours sans trop de réussite.
Bravo aux Aiglons de ne jamais abdiquer.

Avant le match:
Rétabli, Ricardo revient dans l’effectif, avec Obbadi, Donis et Sarr.
Absents: Plea (blessé jusqu’à la fin de saison), Younes Belhanda (suspendu) et Maxime Le Marchand.
Caen est la seule équipe avec Monaco qui a réussi à battre Nice depuis août 2016.
Début novembre 2016, Nice a perdu 1-0 à Caen, la première des deux défaites niçoises en 28 journées.
Nice doit saisir l’occasion de dépasser Paris pour revenir à la hauteur de Monaco.
Après sa cuisante élimination à Barcelone, en 8e retour de la C1 (6-1), le PSG va essayer de rebondir afin d’éviter de longues semaines de doute, de crise.
Nice a un traitement à part, on fait jouer les Niçois comme s’ils étaient des poussins en lever de rideau.
Nice poursuit sa route, mais “c’est Monaco et Paris qui jouent le titre” disent-ils à Paris. (Monaco reçoit Bordeaux, et Paris se déplace à Lorient). Laissons-les dire, et avançons vers la 38e journée.
Match après match. Pas d’excès de confiance et pas de blues stressant.

Permalien 07:54:21, Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, GRAND MONSIEUR  

C News 20 h Foot, jeudi 9 mars 2017, sur Barça 6-PSG 1

Les avis sur le match retour, sur les gardiens, sur l’arbitrage, sur les joueurs, sur Emery…

09.03.17

Barcelone, vainqueur 6-1, ridiculise les Parisiens d'Emery qui a sauté de joie à 3-1

Neymar a été fabuleux: deux buts plus une passe décisive sur le but capital. Gagner 6-1 c’est beaucoup mieux que 5-0.

8e retour de C1
Mercredi 8 mars 2017
Barcelone 6-1 Paris
But pour Paris: Cavani (62e)
Buts pour le Barça: Luis Suárez (3e), Kurzawa (40e c.s.c.), Messi (50e pen.), Neymar (88e, 90e + 1 sur pen.), Sergi Roberto (90e + 5)

Barcelone: Ter Stegen, Piqué Mascherano, Umtiti, Busquets, Rakitic, Rafinha, Iniesta, Messi, Luis Suárez, Neymar
Ont joué dans le match: Turan, Sergi Roberto, André Gomes
Manager: Enrique

Paris Saint Germain: Trapp, Kurzawa, Marquinhos, Thiago Silva, Meunier, Verratti, Matuidi, Rabiot, Draxler, Lucas Moura, Cavani
Ont joué dans le match: Di María, Aurier, Krychowiak
Manager: Emery

Il faudra se souvenir que jamais une équipe n’avait remonté un 4-0 depuis 1956. Bravo champions !
Il faudra se souvenir des Parisiens qui ont joué au Camp Nou, pas pour les mêmes raisons !
Le football est bien le plus beau sport du monde, le plus grand des tous.
Alors qu’ils avaient perdu 4-0 à Paris- en lâchant leur entraîneur qui a dit depuis qu’il s’en irait en juin 2017- les Catalans ont gagné 6-1 devant 100 000 Socios. Le public catalan a vu que ses joueurs ont repris les clefs du club.
Le Paris d’Emery a joué la défense à Camp Nou comme Dijon quand les Dijonnais viennent à Paris. A Barcelone, on a vu l’autobus blanc du PSG pendant 45 minutes. Un football frileux, peureux, sans imagination. Un football violent avec des placages dignes du rugby. Résultat 3-0, à la mi-temps. A 3-0, Emery s’est assis sur le banc. Attitude de perdant.
Ensuite, Paris est sorti de son camp pour parvenir à marquer le but.
A 3-1, le banc parisien a explosé de joie. Vraiment incroyable de voir ça. D
Il a fallu que Neymar marque un sublime coup franc pour relancer la machine catalane. A partir de la 88e, le moral est revenu et on attendait ce qui arriva: deux autres buts.
Elle est où la verticalité du jeu d’Emery ?
Voilà ce qui arrive quand on méprise un club qui a déjà 5 Champions League dans ses vitrines.
Les Parisiens ont plus pensé à donner des coups, à plaquer, qu’à jouer au football. Pitoyable football de joueurs stressés par l’enjeu.
C’est l’équipe la plus joueuse qui est qualifiée en 1/4.
Voilà une très bonne nouvelle pour la C1. On reverra Neymar, Messi, Iniesta et leurs partenaires.
Si on écoutait la presse institutionnelle française, Paris était déjà championne d’Europe.
Quand on évince Ancelotti puis Blanc pour mettre Emery, on subit la loi du terrain.
Confie-t-on une F1 à un conducteur de Solex ?
La justice du football est passée.
Le Qatar peut tout acheter sauf l’Histoire.
A la fin du match, même le gardien du Barça était dans la surface de Paris !
Beauté, grandeur du football. Je ne m’en lasserai jamais.

[Post dédié à Raymond Kopa et à Johan Cruyff]

08.03.17

Barça 5 C1 + 3 finales reçoit Paris 0 C1 + 0 finale

La force de frappe du Barça va-t-elle éliminer Di Maria l’intermittent du spectacle ? Si le Barça c’est plus qu’un club les Catalans doivent nous le prouver.

Ligue des champions, 8e retour
Mercredi 8 mars 2017, 20 h 45
*Borussia Dortmund - Benfica/ beIN Sports 1HD
*Barcelone - PSG/ Canal +

Barcelone et Paris ne boxent pas dans la même catégorie.
Cependant, le PSG a mis KO le Barça en 8e aller, lui infligeant un sévère 4-0.
Pour accéder au 1/4, Barcelone doit vaincre à domicile 5-0 ou 6-1. Personne ne l’a jamais fait depuis 1956 !
Si le Barça veut assumer son rang, les Catalans doivent éliminer Paris. Gagne ne suffira pas.
Il est certain que Paris peut marquer le but important mais le football ce n’est pas le basket ou le rugby, voire le handball. Le plus fort ne gagne pas toujours, et il faut dire aussi que Paris peut même gagner le match aller pour faire taire les critiques.
Au coup d’envoi, on sait que le manager Luis Enrique ne sera plus l’entraîneur du Barça l’année prochaine. Il n’avait pas fait cette annonce au match aller. Maintenant, les joueurs ont les clés et peuvent faire ce qu’ils veulent.
Côté Paris, le manager Emery a besoin de grands succès pour asseoir sa renommée ou entrer dans le rang des entraîneurs quelconques.
Les dirigeants du PSG l’ont nommé pour gagner la C1, ce qui est très méprisant pour Ancelotti et Blanc qui l’ont précédé sur le banc.
Il faut garder la tête froide, si le PSG évince le Barça de la C1, les Parisiens ne seront qu’en 1/4. Il restera encore au maximum 5 matchs avant d’éventuellement soulever le trophée.
L’Histoire ne s’achète pas. Le Qatar a acheté des joueurs mais il ne peut pas acheter un palmarès, heureusement !
Il faut savoir qu’en 1/4, il y a déjà le Bayern Munich d’Ancelotti. Imaginons un prochain PSG-Bayern, soit Emery-Ancelotti.
Il y a aussi le Real Madrid qui a sorti Naples, grâce à un superbe Ramos, auteur d’un doublé. Ce joueur est le plus grand arrière central du monde. Contrairement à ce que d’aucuns racontent, Zidane a mis au point une superbe équipe ultra collective avec un grand trio: Bale, Benzema et C. Ronaldo, tous complémentaires.
Que le spectacle commence !

07.03.17

8es retour de C1: Ancelotti 10- 2 Wenger. OK pour le Real de Zizou

La C1 est la plus grande compétition européenne. Les clubs sont-ils plus importants que les équipes nationales ? On peut se poser la question.

8es retour de Champions League
Mardi 7 mars 2017
Naples 1-3 Real Madrid
But pour Naples : Mertens (24e)
Buts pour le Real Madrid : Ramos (50e) Mertens (57e csc), Morata (90e + 1)

Arsenal 1-5 Bayern Munich
But pour Arsenal : Walcott (20e)av
Buts pour le Bayern Munich : Lewandowski (55e), Robben (68e), Costa (78e), Vidal (80e, 85e)

Après les matchs:
*Le Real Madrid a fait le nécessaire: les Madrilènes accèdent aux 1/4 avec le même score qu’à l’aller 3-1, cette fois donc 1-3. Cela fait 6-2. Il n’y a pas photo. On a encore vu un très grand Ramos et non moins excellent Pepe en charnière centrale. Ils sont supérieurs à Varane.
C.Ronaldo a fait son match, avec un tir sur le montant. Tous ses partenaires aussi. Bravo Zidane !
*A Londres, ce fut une nouvelle catastrophe. Koscielny s’est fait expulser, comme à son habitude. Dès qu’il est sorti, ce fut la Bérézina. Arsenal est vraiment fragile, on le sait depuis une bonne dizaine d’années. Les hommes d’Ancelotti se sont régalés. Ozil est entré en fin de match. Quel gâchis de voir ce joyau réduit au rang d’intermittent du spectacle. Ce n’est pas la première fois qu’un joueur perd son football quand il joue à Arsenal. A force de prôner le collectif, les joueurs perdent leur personnalité. Le collectif est à la base du football, pas besoin d’enfoncer des portes ouvertes. Il est où Reyes ? On nous annoncé un cador, après son séjour à Arsenal, il est devenu méconnaissable. Tout le monde à présent demande la démission du manager français, je veux dire beaucoup de fans et de consultants. Je ne me joins pas à eux, cela fait des années que je dis que la défaite en finale de la C1 2016 a plombé toute la seconde partie de la carrière de Wenger.

Avant les matchs:
*Le Real Madrid arrive à Naples avec le score de l’aller à avantage 3-1. Rien n’est fait. Match périlleux pour le Real.
*Les Gunners eux reçoivent les Bavarois qui ont gagné 5-1 le match aller. Arsenal est en pleine crise, disons médiatique. D’aucuns réclament de nouveau le départ d’Arsène Wenger. RAS. C’est récurent.
Bons matchs !

PS: Le Clasico (21 h- 22 h), Lundi 6 mars 2017, France Info: PSG, Barça, Nice, Wenger, Rugby, Paris-Nice…
http://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-clasico/le-clasico-ligue-des-champions-top-14-et-paris-nice_2067319.html

06.03.17

Permalien 16:54:57, Catégories: THE RED DEVILS, ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE  

Ibrahimovic est-il au-dessus des réglements ?

Man United n’en finit plus de décevoir depuis le départ de Sir Ferguson. MU vient de remporter la Coupe de la Ligue 2017 ? Je n’en veux même pas pour coincer la porte de mes WC. Non seulement, MU ne joue plus les premiers rôle mais en plus, son football est minable. Ceci explique dans doute cela. Une équipe en perpétuel chantier avec encore six joueurs de Sir Ferguson qui tiennent la baraque : De Gea; Valencia, Jones; Carrick, Pogba; Rooney… Jusqu’à quand ? Ibrahimovic ne correspond pas du tout au club. Il s’agit d’un mercenaire qui ne joue que pour lui. Mourinho aussi n’entraîne que pour lui et n’a jamais formé un seul joueur.

Samedi 4 mars 2017
Manchester United 1-1 Bournemouth
But pour MU: Rojo (23e)
But pour les visiteurs: King (40e pen.)

Statistique:
Possession: United 68%, Bournemouth 32%
Tirs: United 20, Bournemouth 3
Tirs cadrés: United 7, Bournemouth 1
Corners: United 15, Bournemouth 2

Man United: De Gea; Valencia, Jones, Rojo, Shaw (Lingard 70e); Carrick (Fellaini 70e), Pogba; Mata, Rooney (Rashford 70e), Martial; Ibrahimovic.
Non utilisés: Romero, Blind, Smalling, Herrera.
Carton jaune: Ibrahimovic, Carrick, Rashford.

Bournemouth: Boruc; Smith, Cook, Mings (Cargill 78e), Daniels; Surman, Arter, Fraser, Pugh (Gosling 45e); King (Gradel 87e), Afobe.
Non utilisés: Allsop, B Smith, Ibe, Wilshere.
Carton jaune: Arter, Surman, Gosling.

En Coupe d’Europe, le nouveau joueur de MU avait déjà pris à la gorge un joueur qu’il menaça d’étranglement puis poussa l’arbitre, sans être averti.
Cette fois, il a carrément jeté celui qui le marquait !
Ce match à été lamentable. On a vu aussi un joueur marcher sur la tête du Suédois au sol.
Tout ça n’a rien à voir avec le football. La pression fait péter les plombs aux joueurs qui n’acceptent pas le verdict du terrain.
Ibrahimovic c’est le Canada Dry d’Eric Cantona.
Cantona était bon pendant 95 minutes: il distribuait et marquait. Il tirait le groupe vers le haut. Il aimait les jeunes à s’exprimer, prenant toute la pression sur lui. Giggs, Scholes, les Neville et Butt lui doivent leur carrière. Surtout Beckham qui a grandi dans l’ombre du géant français.
Les médias français disent que les trois plus grands joueurs français furent Kopa, Platini et Zidane. Ils oublient Cantona. Si vous regardez bien, les trois toujours cités doivent beaucoup aux Bleus alors que Cantona en a été évincé.
Le 4 mars 2017, les joueurs de MU pouvaient bien revenir dans la course pour se qualifier en C1 2018 surtout que les Gunners de Wenger avaient perdu. Hélas! ils ont abandonné deux points à domicile devant le modeste quatorzième du championnat anglais.

Le calendrier de MU n’est pas favorable à la qualification de MU en C1:

13 avril: MU-Chelsea
6 mai: Arsenal-MU
13 mai: Tottenham-MU
Et reste à déterminer la date pour le derby: Man City-Man United.

Il y a fort à parier que MU ne soit pas en C1 2018.
Mourinho n’est pas l’homme de la situation. Ce n’est pas un bâtisseur. Erreur de casting.

Classement
1 Chelsea 66 points 27 matchs + 37
2 Tottenham 56 pts 27 m+ 33
3 Man City 55 26 m + 24
4 Liverpool 52 27 m + 24
5 Arsenal 50 26 m + 24
6 Man United 49 26 m + 17

PS: Ibrahimovic le 7 mars 2017 a été suspendu pour 3 matchs suite à son coup de coude volontaire à Tyrone Mings qui lui avait auparavant marché sur la tête. Le Suédois manquera le le match contre Chelsea, en 1/4 de la FA CUP. Il reviendra en Premier League le 4 avril mais il pourra jouer le 8e d’Europa League, le 9 mars.

Permalien 13:34:57, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Invaincue à domicile, depuis un an, l'OGCNice a 62 pts sur 84, série en cours

Lors du coup d’envoi de la 29e journée, Nice est 2e aequo avec Paris, à trois points de l’AS Monaco. Nice a un budget très loin de ceux de Paris et Monaco, deux mastodontes au niveau argent.
Germain (Monaco) a dit qu’il ne fallait pas oublier Nice, le club qui le relança l’année dernière.
Nice avance à sa cadence, une cadence de champion mais il ne faut pas s’en vanter cela ne rapporte pas de point.
Nice a réalisé que cette saison, les Aiglons sont à la hauteur de Monaco et Paris parce que Marseille, Lyon, Lille, Bordeaux ne sont pas dans le coup.
C’est comme si au tennis Nadal, Federer et d’autres cadors se faisaient éliminer avant les 1/4 de l’Open de France. Cela ne se représentera peut-être plus une telle débandade des autres, encore que Nice cette année joue bien mieux que tous ceux qui sont à la traîne du trio de tête. Nice est bel et bien à sa place. Et la lutte pour le titre n’est pas finie, loin de là.

Voici le nombre de points de l’OGCNice en fin de saison depuis sa remontée en L1, avec chaque fois l’entraîneur qui officiait à chaque époque définie.

G. Rohr jusqu’en avril 2005, puis G. Buscher d’avril 2005 à la fin du championnat:
2002 / 2003 : 55 points
2003 / 2004 : 50 pts
2004/2005 : 46 pts

F. Antonetti
2005/2006 : 58 pts
2006/2007 : 43 pts
2007/2008 : 55 pts
2008/2009 : 50 pts

D. Ollé-Nicolle, puis E. Roy à partir de mars 2010:
2009/mars 2010 : 44 pts

E. Roy, puis René Marsiglia à partir de novembre 2011:
2010 / novembre 2011 : 46 pts

R. Marsiglia
Novembre 2011/2012 : 42 pts

C. Puel
2012/2013 : 64 pts
2013/ 2014 : 42 pts
2014 / 2015 : 48 pts
2015/2016 : 63 pts

L. Favre
2016-2017: pour l’instant 62 en 28 matchs

Nice est invaincue à domicile depuis un an.
Voici les cinq derniers matchs de la saison prévu à Nice:

Nice – Caen (29e journée)
Nice – Bordeaux (31e journée)
Nice – Nancy (33e journée)
Nice – Paris (35e journée)
Nice – Angers (37e journée)

05.03.17

Permalien 00:44:16, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Les humbles et merveilleux Aiglons maintiennent l'OGCNice dans la course au titre de champion de France

Samedi 4 mars 2017
28e journée de L1
Dijon 0-1 OGC Nice
But pour le Gym: Cyprien (69e)

Dijon : Reynet - Chafik, Lotiès, Varrault ©, Hadadi - Abeid, Amalfitano, Lees-Melou, Sammaritano (Kwon, 87e) - Bela (Bahamboula, 76e), Tavares (Rivière, 90e)

OGC Nice : Cardinale - Souquet, Baysse ©, Dante, Dalbert - Seri, Cyprien, Walter - Eysseric, Balotelli (Le Bihan 87e), Belhanda

Nice a encore gagné !
Voici le classement détaillé du Gym:
3e Nice 62 pts 28 m/ 18 8 2/ 45 21/ + 24
Depuis le mois d’août 2016, les Aiglons n’ont perdu que 2 fois. Ils comptent 18 victoires !
Chut ! Laissons les médias institutionnels ne parlaient que de Paris et de Monaco, et laissons aussi Nice avancer match par match.
La C1 ne va pas faire que du bien à Paris et à Monaco.
Paris a battu Nancy grâce à un penalty inexistant. Aurier a bénéficié du penalty. Un autre arbitre aurait pu tout aussi bien lui donner un carton jaune pour simulation. Je signale que la passe dans la surface à Aurier a été effectuée par Ben Arfa qui dans le match a aussi donné un caviar à Pastore qui ne parvint pas à marquer.
Chut! Laissons bien récupérer les Niçois.
Laissons les spécialistes dire que Paris va gagner le championnat.
Laissons-les parler de la lutte pour le titre entre Paris et Monaco.
Laissons-les ignorer Nice.
C’est à la fin du bal que l’on compte les bouses de vaches.
Rira bien qui rira le dernier.

Classement
1 AS Monaco 65 28 + 57
2 Paris 62 28 + 37
3 OGC Nice 62 points 28 matchs + 24
4 Lyon 47 27 + 23
5 Bordeaux 43 28 + 2

04.03.17

Permalien 00:59:41, Catégories: LE GYM E BASTA, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Interview sur le vif de Raymond Kopa le 6 février 2011

Un regard droit. Un caractère fort. Un patron sur le terrain. Une âme de chef. Hyper intelligent. Plein d’humour. Une éthique. L’honneur avec les honneurs. Pur bonheur de se retrouver face à un être lumineux. Le pied n’est qu’un instrument, l’artiste c’est le cerveau. Il avait la présence d’un très grand acteur.

Dimanche 6 février 2011, j’ai passé un bon moment avec Kopa, dans les locaux de France-Télévisions. Les interviews improvisées sont mes préférées. Evocation de Maradona, Anquetil, Messi, Iniesta, Puskas, dopage, sa suspension, son combat pour la liberté de travail des joueurs…
Avant le tirage au sort -l’OGCNice m’avait demandé de représenter le club- j’ai parlé 30 minutes avec Raymond Kopa. Je suis arrivé à l’avance à France 2 car je savais qu’il était invité. Il est arrivé lui aussi avant le début de l’émission (Stade 2)…
Raymond Kopa est venu avec sa femme, l’une de ses filles et une forte délégation rémoise (7 me semble-t-il). J’ai pu parler à battons rompus avec le Ballon d’Or 1958. J’ai été frappé d’emblée par sa petite taille. Petites jambes aussi.
-C’est un grand moment de rester avec vous… (je lui dis ça tout en observant son fameaux doigt sectionné par un wagon dans la mine.)
-Vous êtes gentil… Vous êtes Niçois ?
-Oui!
-Alors dites moi qui a marqué lorsque vous avez gagné contre le Real Madrid ?
-Un triplé de Vic Nurenberg!
-Ah! vous êtes un vrai niçois!
-Je suis impressionné de voir votre doigt: la mine…
-Je m’en suis bien tiré. J’aurais pu y laisser la main.
-Comment allez-vous ? Votre genou…
-Pourquoi me parlez-vous du genou ?
-J’ai lu qu’une opération était prévue…
-Non, non. J’ai eu une opération à la hanche. Ca va maintenant..(Kopa parle vite, très vite. Les yeux très perçants.)
-Enfant, j’ai été marqué par la mort de votre fils. A l’époque on parlait moins de football qu’aujourd’hui, mais je n’ai jamais oublié la mort de votre fils. Je me disais que cela pourrait être moi. J’avais quasi le même âge que lui… Je me souviens aussi que la FFF vous a suspendu à ce moment-là… Le sélectionneur vous avez allumé dans les médias alors que vous me parliez pas de la très grave maladie de votre fils…
-Puisque vous me parlez de ces moments tragiques, sachez que je me m’entendais pas avec le sélectionneur [Georges Verriest] qui me critiqua dans les journaux alors que mon fils était en train de mourir… Ils m’ont suspendu 6 mois…
-Et votre combat pour que les joueurs cessent d’être des “esclaves” afin de pouvoir quitter leur club d’origine… A ce propos qui a amorcé ce combat, vous ou Fontaine et N’Jo Léa ?
-C’est moi… Et aujourd’hui, je le regrette presque parfois ! Avant, le joueur appartenait à vie à son club et aujourd’hui les contrats ne veulent plus rien dire.
-Je vous donne ma liste des dix plus grands joueurs: Pelé, Di Stefano, Puskas, Cruyff, Maradona, Beckenbauer…
-(Il me coupe) Enlevez le dopé. D’accord sur le début de la liste mais enlevez-moi vite le dopé…
-Vous parlez de Beckenbauer car il y a pas de mal de suspicion autour de la sélection allemande: 1954, 1982… ?
-Non pas lui, l’autre ?
-Maradona… Vous n’aimez pas Maradona!
-L’homme… L’homme est un minable. Tout ce qu’il a fait, c’est honteux. Pour être un grand joueur, la qualité de l’homme compte aussi.
-Et son talent vous laisse indifférent ?
-Son fameux but de 1986 quand il dribble tout le monde…. Au départ de l’action, il avait deux possibilités de passes sur des partenaires. Au lieu de les servir, il n’a pensé qu’à lui et il est parti tout seul..
-Vous ne pouvez pas dissocier le joueur de l’homme et vice-versa ?
-Non, c’est pour cela que mon joueur préféré c’est Ferenc Puskas…
-Moi aussi je le place au sommet.
-Quand il a signé au Real Madrid la presse espagnole l’appelait “le major bedonnant” et non plus le “major galopant". J’ai averti les journalistes qu’un joueur de classe ne perd jamais sa classe. Ses deux premières années au Real, il a fini deux fois meilleurs buteurs! Vous savez Ferenc faisait peur aux défenses quand il avait le ballon à 35 mètres de la cage. Au plan humain, il accueillait chez lui les réfugiés politiques. Son appartement étaient toujours plein de réfugiés! A sa mort, je n’ai pas pu aller à son enterrement: je suis tombé soudainement malade… Impossible de bouger. Rétabli, je suis allé me recueillir sur sa tombe. Puskas était mon idole et j’ai joué avec lui. Vous pouvez imaginer ce que cela représente pour moi…
-Oh oui, très bien…
-Pour vous c’est quoi un grand joueur ? me dit-il du tac ou tac. (Comme je vous l’ai dit, Kopa est d’une vivacité inouie…)
-D’abord, il faut qu’il gagne. Le fait de participer, comme l’a dit Coubertin, me m’intéresse pas.
(Là, il me tend la main pour me la serrer…)
-… disons qu’il faut la classe + le palmarès + les qualités humaines…
-Ah! vous pensez comme moi! Donc le Ballon d’or 2010 vous l’auriez donné à qui?
-Pas à Messi, ah! ça non…
(Il me ressert la main)
-Moi, non plus car il n’a rien gagné d’important vu son niveau.
-Je l’aurais donné à Iniesta ou Xavi.
-Moi aussi, me dit-il. A Iniesta en priorité. Lui a les trois qualités alors qu’en 2010, Messi n’a pas le palmarès réclamé. Il y a eu plus performant que lui…
-Vous parliez du dopage… les deux héros de mon enfance furent Anquetil et vous-même. Anquetil a dit qu’il se dopait, cela n’enlève rien à l’admiration que j’ai pour lui… Chez moi on était pour Anquetil et non pas pour Poulidor… La presse a tué le cyclisme ! Blondin, lui, n’a jamais parlé du dopage d’Anquetil.
-Anquetil était mon ami. On était très proche. Je sais tout de lui. Dans le cyclisme vous savez comment cela se passe. Alors Jacques… mais les courses, il les gagnait !
-Avez-vous conscience d’avoir eu un parcours exceptionnel même s’il vous manque la Coupe du monde?
-J’ai joué dans la meilleure équipe du monde de mon temps. Le Real Madrid était au sommet et j’ai participé à la maintenir au sommet.
-Pour parler d’aujourd’hui, êtes-vous pour ou contre le retour d’Evra en équipe de France?
-Ce qu’ils ont fait l’été dernier est vraiment minable. On ne peut pas faire ça!
-Oui, mais comment peut-on frapper d’interdiction Evra alors que d’autres ont été réintégrés ? Ce n’est pas juste. Les responsables furent le staff, tous les dirigeants. Avec Ferguson, Evra n’aurait pas bougé le petit doigt. Il est impossible de fermer les yeux sur Lloris et cie tout en punissant à vie Evra…
-Vu comme ça, vous avez raison…
-Je voudrais vous parler de Jean Snella et d’Albert Batteux… Mekhloufi a dit qu’il préférait Snella car il parlait plus directement de football alors que Batteux parlait beaucoup de tableau noir…
-Ah bon, il a dit ça…
-Oui, oui…
-Vous savez mes liens avec Batteux…
-Mekhloufi… Ce fut un grand joueur…Vous êtes d’accord ?
-(Kopa opine du chef, sans rien dire d’autre)
-Et Joseph Ujlaki, que j’aime aussi ?
-Oui… mais bon il était spécial….
La conversation s’interrompt, je n’ai plus le temps de lui parler de la rivalité au même poste entre Mekhloufi, Ujlaki et lui-même…
(A ce moment-là, arrive le président de Reims. Celui-ci offre une bouteille de champagne à “Tchouki” Djorkaeff qui est le responsable de la Coupe de France à la FFF).
Kopa intercepte la bouteille et rapproche ses yeux de l’étiquette avant de la rendre à Djorkaeff, en disant:
-"Tu peux être tranquille, c’est une bonne bouteille! “
Sacré Kopa! On sent sa propension à diriger. Un chef naturel. Djorkaeff, lui dit:
-"Tu sais on a joué ensemble une fois…”
Kopa l’arrête:
-"Tu veux dire l’un contre l’autre!".
Djorkaeff: “Oui, oui, bien sûr".
Et alors Kopa, magnanime: “Tu te rappelles du score…”
Djorkaeff: “On a perdu…”
Kopa, du tac au tac: “Je ne te le fais pas dire!”
Raymond Kopa reste un gagneur dans l’âme même plus d’un demi-siècle après ce match.
Un Reims-Lyon a coup sûr.
Djorkaeff a interrompu notre discussion.
C’était l’instant d’aller sur le plateau de Stade 2, en direct.
Après le tirage, Kopa a dit qu’il était satisfait de l’affiche Reims-Nice. Un peu trop satisfait.
C’était en fin d’émission.
D’habitude on interroge les représentants du club après chaque tirage, cette fois c’était une façon d’opérer très anarchiste.
Pendant l’interruption entre les sujets, j’ai bien surveillé que personne ne touche les boules. Personne ne les a touchées quand il n’en restait plus que 4.
Voyant que le temps filait et que le présentateur allait zapper ou moins trois réprésentants de clubs, j’ai demandé a avoir la parole (je sais comment ça marche), surtout que Kopa a expliqué avoir plus peur de Chambéry que de Nice:
-"Bien sûr je respecte Monsieur Kopa mais attention Reims-Nice, affiche rétro au parfum nostalgique, comprend l’OGCNice qui est aussi un grand club. Si Reims à Kopa, nous avons Antoine Bonifaci. Croyez-moi, nous serons présents !” Estimant avoir dit l’essentiel, j’ai passé le micro aux autres représentants qui n’avaient pas osé réclamer leur temps de parole… Je voulais être équitable car je sentais qu’ils étaient aussi contrariés de n’avoir pas été invité à s’exprimer.
Hors caméra, Kopa m’a alors fait signe, en levant son pouce et m’a dit:
-"On vous attend…”
Je lui ai dit tout sourire: “On sera là, croyez-moi…”

Raymond Kopaszewski dit Kopa (Polonais d’origine)
né 13 octobre 1931, à Nœux-les-Mines (Pas-de-Calais)
Taille 1,68 m
Milieu offensif ou avant-centre
1941-1949 US Nœux-les-Mines
1949-1951 SCO Angers
1951-1956 Stade de Reims
1956-1959 Real Madrid
1959-1967 Stade de Reims
1952-1962 équipe de France, 45 sélection, 18 buts

Palmarès essentiel
4 Championnats de France DI : Stade de Reims, 1953, 1955, 1960, 1962
Copa Latina 1953
Trophée des champions 1955
Championnat de France D2 1966
Vice Champion d’Europe 1956
2 Championnats d’Espagne Liga: Real Madrid, 1957, 1958
Coupe d’Europe des Clubs Champions (Champions League): 1957, 1958, 1959
Copa Latina 1957
Avec la France, 3e de la Coupe du Monde 1958

Ce week-end, Michel Platini a remis un trophée UEFA pour célébrer son immence parcours de joueur. “Ce prix me fait certes très plaisir, mais je souhaite le partager avec ma famille et mes anciens coéquipiers “. Raymond Kopa fut ému de recevoir «la Coupe du Président de l’UEFA 2010», sans oublier ses anciens coéquipiers du Stade de Reims, dont certains - Michel Hidalgo, Roger Piantoni, Armand Penverne, Dominique Colonna, Michel Hidalgo, Just Fontaine - étaient présents à Reims auprès de leur ami.
Michel Platini, pt de l’UEFA, souhaite que ce prix revienne à des footballeurs et non plus à des économistes ou des politiques. “C’est l’occasion de rendre hommage à l’excellence professionnelle et aux qualités personnelles exemplaires. Raymond nous a ouvert la voie. Il possédait un dribble ensorcelant. Ceux qui l’ont vu jouer parlent d’un phénomène presque chorégraphique, avec une couverture de balle diabolique” a dit Platini, lié aux grands anciens par le biais de son père, Aldo, proche de Piantoni, à Nancy. Et « Platoche » de conclure : « Son héritage est immense. c’est l’un des fondateurs du football français ».

-Reims-Nice, 1/4 de finale de la Coupe de France 2011, 1er mars à 20h 45. *

*Score du match Reims 2-3 Nice, après prolongations.

03.03.17

Permalien 18:18:48, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Mort de Raymond Kopa, un géant du football mondial

J’ai vu Kopa jouer. J’ai vu Kopa dans les studios télés où je représentais l’OGCNice lors d’un tirage de Coupe de France (1) et, lui, Reims, bien sûr. Et j’ai surtout passé une journée historique avec lui. C’était en décembre 2011. Kopa est le premier temps fort du football français. Kopa c’est l’intelligence, l’intelligence et encore l’intelligence. Il est et reste un exemple, comme le fut et le reste mon père. Il s’agit d’un DEUIL NATIONAL mais notre pays n’est hélas! pas un pays qui aime vraiment le sport. On continue à sectoriser par favoritisme comme si les politiciens étaient supérieurs aux sportifs ! Que pèse un imposteur qui puise dans les fonds publics face à Raymond Kopa ? Kopa est l’un des plus grands Français de notre histoire. Un immense serviteur de la nation. Un Français d’origine polonaise.

L’affichette, une simple photocopie A4, annonçait:
Raymond Kopa fera une séance de dédicaces à Auchan (Soisy-sous-Montmorency, Val d’Oise) pour présenter son livre LE KOPA, entre 10 h et 19 h.”
J’y suis allé, à 10 h 45.
Il était là, assis, habillé avec une veste. Simple et élégant.
J’ai attendu qu’il signe deux livres et je me suis présenté:
-"Bonjour. On s’est vu au tirage de la Coupe de France. Je représentais l’OGCNice…”
Lui: “Ah! c’était vous… Comment allez-vous ?”
On commence à parler et il me demande de m’asseoir à côté de lui.
Des gens arrivent:
-"C’est vous Kopa ?”
Lui: “Non je suis son frère…”
L’humour aiguisé, il a l’oeil bien brillant, pétillant même.
Une monsieur lui dit:
-"Le football conserve bien…”
Lui: “C’est ce que dit ma femme…” Et v’lan encore un trait d’esprit.
Entre plusieurs visiteurs, on arrive à un peu parler.
Quand il signe d’une belle écriture avec un feutre noir, il demande aux gens d’attendre 10 secondes avant de refermer le livre.
Je me propose de souffler. Il ne rate pas l’occasion de dire:
-"Vous avez vu. Auchan a mis un souffleur à ma disposition. Comme au théâtre…”
J’ai l’impression d’être Piantoni et de former un milieu de terrain avec lui.
Il m’offre un beau cadeau de Noël.
Des gens passent sans le regarder, comme quand je me promenais dans Paris avec Philippe Soupault.
Je vous livre en vrac quelques instants qui me reviennent:
Lui: “Le meilleur Français actuel ? Nasri…”
Moi: “Il n’est pas constant… A Manchester City, il n’est pas titulaire… Le plus constant c’est Lloris. Un gardien. De trois grands joueurs de champ - Vous, Platini et Zidane- on a reculé au gardien…”
Lui: “Quand en 1953, j’ai assisté à Wembley à Angleterre-Hongrie (8-3), Puskas est devenu mon idole.”
Lui: “La génération de 1998 nous a balayé complétement des médias…”
Lui: “En 1998, il vaut mieux que la France n’ait battu le Brésil que 3-1: un score fleuve aurait fait jazzer…”
Lui: “J’aimais dribbler mais dribbler cela est impuissant. Vous en faîtes un pour effacer un adversaire, puis un autre où vous résistez à une charge, au troisième vous êtes très essouffé… C’est pour cela qu’il faut des bons joueurs devant vous pour qu’ils se démarquent bien et ne gaspillent pas votre énergie. Un caviar perdu n’est pas retenu dans la mémoire. Avec Fontaine c’était bien, je savais qu’il ferait les bons appels…”
Lui: “J’ai horreur du grand n’importe quoi. Aussi ne me parlez pas du comportement des joueurs français en Afrique du Sud en 2010…”
Lui: “Antoine Bonifaci aurait dû faire la Coupe du monde 1958 si ses dirigeants italiens l’avaient laissé venir en Suède. Moi aussi j’ai failli ne pas la faire car je ne croyais pas que le Real Madrid allait me laisser prendre le risque d’une blessure…”
Lui: “Je m’attendais à mieux du Real Madrid lors du dernier clasico mais bon… Barcelone c’est la qualité supérieure. Un jeu de passes haut de gamme. Xavi et Iniesta sont aussi fantastiques que Messi. Iniesta méritait le Ballon d’or en 2010. Il fait gagner l’Espagne en finale de la Coupe du monde… Les petits, ils ne sont pas mauvais, hein [clin d’oeil, car il mesure 1 m 69].”
Une dame est venue a un moment donné pour dire:
-"Bonjour Monsieur Kopa. Je suis la petite-fille de Maurine Cottenet, l’ancien gardien de but de l’équipe de France des années 1920…”
Moi: “Ah! oui, votre grand-père à joué 18 fois en sélection mais pardonnez-moi d’être direct: il a encaissé 79 buts lors de ses matchs internationaux…”
Raymond Kopa n’a pas entendu ce que je disais tout occupé à signer des autographes à tour de bras.
Un homme d’origine congolaise, très poli, lui a demandé d’écrire:
-"A PCA qui a connu les trois plus grands 10 de l’équipe de France…”
Ce demandeur d’autographe a confié en partant:
-"Monsieur Kopa, je sais mesurer votre dimension dans le football. Je sais très bien qui vous êtes…”
Kopa souriait quand on lui disait ce qu’il fallait écrire.
Il aime terminer sa dédicace avec cette formule: “En souvenir de la belle époque.”
Lui: “J’ai combattu pour que cesse l’esclavage dans le football. Jadis les dirigeants nous faisaient signer à 17 ans et nous gardaient jusqu’à 35 ans. J’exagère à peine. Aujourd’hui, c’est le contraire: nous voici dans la liberté sans contrainte. On est passé d’une exagération à un autre comportement extrême.”
Quand des gens voulaient une photo avec lui c’est moi qui devenait photographe.
Kopa n’a pas voulu faire une pause déjeuner pour ne pas casser le rythme.
Il voulait signer 150 livres. Il a atteint l’objectif.
A 14h, je suis allé lui offrir un sandwich Paul au jambon parce que ceux d’Auchan “ont trop de mie".
Il voulait de la baguette et un jus d’orange.
Beaucoup de dames se sont arrêtées pour acheter l’un des livres qu’elle faisait signer.
Des jeunes sont venus aussi.
Je l’ai tenu au courant du score des deux matchs de L2 qui se jouaient:
Clermont 1-2 Boulogne-sur-Mer et Le Havre 2-2 Monaco.
Supporter de Reims, il conserve intacte sa passion. Il était hyper content de la défaite de Clermont qui permet à Reims d’être deuxième à trois points du leader, Clermont.
Un monsieur lui a demandé: “Quel est votre équipe préférée ?”
Le cri du coeur de Kopa: “REIMS ! REIMS !”
Une jeune homme, tout timide:
-"C’est vrai que vous avez eu le Ballon d’Or ?”
Kopa sourit et lui montre la photo de son Ballon d’Or 1958…
Le jeune homme poursuit:
-"Vous jouiez dans quelle équipe ?”
Kopa: “Au Real Madrid ! Tu es bien le seul à me le demander…”
Le jeune homme fit deux pas en arrière:
-"QUOI ! Au Real ! Comme Zidane !”
Dès qu’un enfant s’approchait de lui, il redoublait d’attention et de gentillesse.
Il leur demandait aussi de ne pas froisser les pages de l’album consulté
Lui à moi, en douce: “Il faut éduquer les jeunes. Rien n’est plus important.”
Kopa me confia que Zidane était toujours très gentil avec lui quand il le voyait.
J’ai demandé à Kopa s’il était chef dans les vestiaires, à Reims ou en Suède:
-"Pas besoin, il y avait Albert Batteux… Sur le terrain, c’était autre chose. On était seul. Là il fallait bien décider qui fait quoi dans le match… Au Real, on eut pour entraîneur Carniglia mais ensuite avec Di Stefano et mes partenaires vous savez on savait très bien ce qu’il fallait faire pour gagner. En trois ans, je n’ai perdu qu’un match: le derby contre l’Atlético !”
Moi: “Et Piantoni, c’était un sacré joueur tout près de vous…”
Kopa: “Quel pied gauche! Magnifique joueur. Quel buteur ! Comme j’ai déclaré un joueur qu’il était parfois inconstant, il m’en a voulu… Cela me chagrine mais aux entraînements, il se livrait moins que moi. Il m’arrivait de le chercher alors que j’étais devant. Si on ne peut plus rien dire sur ses amis alors…”
Moi: “Et Platini, dirigeant de l’UEFA ?”
Kopa: “Ce n’est pas mon truc ça. Platini est toujours attentif à mon égard. Je n’ai pas à me plaindre de lui. Quel tireur de coup franc ! Il a beaucoup apporté au football. En 1982-1986, ils avaient un belle équipe. Giresse c’était quelqu’un aussi.”
Tout à coup, il me dit:
-"Je ne suis pas sûr de rester dans le souvenir des gens… Fontaine, oui, grâce à son record de 13 buts lors d’une seule Coupe du Monde, celle de 1958…”
Moi: “Vous rigolez ! Vous êtes historique comme Platini, Zidane. Vous êtes un des plus grands sportifs français en compagnie d’Anquetil, Bobet, Hinault, Killy, Jazy, Mimoun, Cerdan, Carpentier…”
Lui: “Français de Pologne…” dit-il avec un large sourire.
Moi: “Oui, oui, comme Bruno Rodzik…”
Concernant la commercialisation de son nom- domaine où il a été pionnier- il m’a confiée:
-"Pour faire plaisir, j’allais parfois faire acte de présence dans un magasin d’une ville en France. J’ai dû stopper. J’ai été taxé de favoritisme. Je ne pouvais pas aller dans tous les magasins. Je choisissais sans but délibéré. C’est ainsi que j’ai dû renoncer au contact avec le public. J’ai dû me contenter de l’après-match. Vous avez vu comme les gens sont gentils avec moi ? J’ai arrêté de jouer pro il y a quasi 50 ans. Il achète l’album, à presque 25 €. C’est une somme. Ce n’est pas rien. Il faut les donner en temps de crise…”
Et là je regarde la main de Kopa, celle avec le doigt coupé, suite à une blessure quand il travaillait au fond de la mine.
Une dame est venue, juste pour lui dire:
-"Vous êtes autre chose qu’Anelka et Ribéry ! Bravo Monsieur Kopa !”
Lui: “Heureusement que ma femme n’est pas là, sinon elle penserait qu’il s’agit d’une de mes anciennes amies…” (rires)
A 17 h 30, il m’a dit:
-"Bon, allez-y si vous voulez. Vous m’avez donné un sacré coup de main, en plaçant les livres, en parlant aux gens. Tous les gens croient que nous sommes venus ensemble tant on s’entend bien.”
Voilà pour vous faire un peu profiter de ce que je viens de vivre avec l’un de mes héros.
A 10 ans, je lisais des articles sur Kopa dans L’Espoir, l’édition du soir de Nice Matin.
Quasi un demi-siècle plus tard, je passe une journée avec Kopa.
Un homme s’est avancé et a dit:
-"Je suis très étonné de vous voir là à Auchan… Quand même, vous êtes un si grand personnage de la vie française…”
Lui: “Vous trouvez humiliant ce que je fais ou pensez-vous que je viens faire de l’argent ? Sachez que la modeste part qui me revient je la reverse pour la recherche contre le cancer…”
Raymond Kopa et sa femme ont perdu leur fils Denis, mort très jeune, frappé par le cancer.
En partant, il me dit:
-"Plus tard vous pourrez dire que vous m’avez payé un bon gueuleton!” (rires)
A un moment, dans l’après-midi, je ne sais plus quand, il a dit à un visiteur qui l’interrogeait sur ma présence:
-"Non, il ne travaille pas à Auchan mais je sais que cela lui fait plaisir de rester avec moi".
Cette année, mon Père Noël s’appelle Raymond Kopa.

Raymond Kopaszewski dit Kopa
né 13 octobre 1931, à Nœux-les-Mines (Pas-de-Calais)
Milieu, inter, attaquant

Parcours:
1941-1949/ US Nœux-les-Mines
1949-1951/ SCO Angers
1951-1956/ Stade de Reims
1956-1959/ Real Madrid
1959-1967/ Stade de Reims
1952-1962/ 45 sélections en équipe de France, 18 buts

Palmarès:
3 Champions League: 1957, 1958 et 1959/ Real Madrid
4 Championnats de France: 1953, 1955, 1960, 1962/ Stade Reims
2 Liga: 1957 et 1958/ Real Madrid
Champion de France D2 1966/ Stade Reims
Vice-Champion d’Europe 1956/ Stade Reims
2 Coupes latine: 1953/ Stade Reims et 1957/ Real Madrid
3e de la Coupe du monde 1958
Ballon d’Or 1958

A lire:
-Raymond Kopa et Patrice Burchkalter: LE KOPA, Éditions Jacob-Duvernet, 143 p., 24 € 95.
Un album préfacé superbement par Pelé. Excellent ouvrage qui reprend des anciens articles. Somptueuses illustrations. Le meilleur album de la collection.
-Raymond Kopa et Patrice Burchkalter: Kopa par Raymond Kopa, Éditions Jacob-Duvernet, 267 p, 19 € 90. La vie de Kopa. “Les bons côtés", m’a-t-il dit, avec infiniment de tact.

(1) A lire sur le blog. Le 4 mars 2017, le post sera de nouveau en tête de ligne.

[Post dédié à Jean-Luc Allouche. Et à mes frères Charles et Jean-Luc, plus tous ceux qui ont connu Marcel Morlino et Denis Kopa, et bien sûr aux deux disparus.]

CNews 20 h foot Jeudi 2 mars 2017

Le tour d’horizon de l’actualité avant la mort de Raymond Kopa.

02.03.17

Permalien 11:08:09, Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, GRAND MONSIEUR  

L'entraîneur Luis Enrique jette l'éponge et partira fin mai du Barça. Barça-PSG reste un quitte ou double pour la C1 2017.

Avec grande dignité, Luis Enrique a annoncé son prochain départ du Barça. Il a expliqué qu’il n’était plus en accord avec sa façon d’aborder le métier. Il n’a pas voulu répondre aux questions et s’est éclipsé dès la fin de son annonce solennelle.

Avec 8 trophées conquis sur le banc de l’entraîneur du FC Barcelone, Luis Enrique est le 3e manager le plus titré du club. Seuls Pep Guardiola (14) et Johan Cruyff (11) ont mieux fait que lui.
Malgré ce magnifique palmarès, Luis Enrique a annoncé qu’il ne serait plus l’entraîneur du Barça à la reprise du championnat 2017-2018.
La déclaration est un coup de tonnerre dans le football.
Il a choisi de faire cette annonce mercredi 1 mars 2017 quand le Barça venait de gagner 6-1 contre Gijón. Une victoire qui permet aux Catalans de reprendre la tête de la Liga !
Si le Barça marque autant de buts mercredi 8 mars contre le PSG, vainqueur 4-0 au match aller des 8e de C1, le Barça ira en 1/4.
Il faut noter que lors de PSG-Barcelone, les Catalans ont semblé abandonner leur manager qui était prostré sur sa ligne. C’est sans doute là qu’il a compris. Les joueurs ne voulaient-ils plus de lui ?C’est possible et même probable, sinon il resterait en place.
Il y a encore de grands rendez-vous, outre le match contre Paris au Camp Nou.
Le clasico Real-Barça est prévu le 23 avril, à Madrid.
Luis Enrique s’estime mal aimé, pas reconnu pour son travail.
Messi n’est pas son supporter n°1 depuis que le manager l’a mis titulaire lors du match contre la Real Societad perdu 1-0, à l’extérieur. Ce jour-là, le 4 janvier 2015, Alba marqua de la tête contre son camp dès la 2e minute lors d’un dégagement malheureux.
Au coup d’envoi de ce match, Messi et Neymar furent écartés par leur manager. Avec Alvés, ils étaient rentrés en retard de leurs vacances en Amérique du Sud et n’avaient donc pas repris l’entraînement avec le groupe à la bonne heure au jour J. En fin de championnat 2014-2015, le Barça fut néanmoins sacré champion d’Espagne.
En fait, Luis Enrique souffre d’un déficit d’image. Il n’est connu que pour son rôle d’entraîneur. Il n’a pas inventé de marionnette médiatique. Hors d’Espagne qui le connaît alors qu’il fut un très grand joueur du Barça (milieu puis montant d’un cran) pendant huit saisons (1996-2004) avant d’entrer dans le staff technique des jeunes avant de partir et de revenir enfin pour s’occuper de l’équipe fanion.
Annoncer son départ en pleine saison ce n’est pas l’idéal.
Que va-t-il se passer ?
Les joueurs font faire de l’autogestion.
Ils ont déjà repris la tête de la Liga.
Alors Barça-PSG, ça passe ou ça casse ?
Qui sera le prochain manager ? Xavi, l’ami de Messi et d’Iniesta ?
A 37 ans, l’ancien cerveau du Barça évolue au Qatar (Al Sadd SC) où il est sous contrat jusqu’en 2018.
Il aspire à devenir entraîneur.
Les médias misent sur Sampoli (Argentin/ Séville), Koeman (Pays-Bas/ Everton), Valverde (Espagne/ Atletico Bilbao) ou Sacristan (Espagne/Real Societad).
Koeman est un ancien joueur historique du Barça.
Qui vivra verra.

Palmarès de Luis Enrique (46 ans) à FC Barcelone, depuis 2014:

Ligue des champions 2015
2 Championnats d’Espagne 2015 et 2016
2 Coupes d’Espagne 2015 et 2016
Supercoupe d’Espagne 2016
Supercoupe d’Europe 2015
Coupe du monde des clubs 2015

Permalien 10:33:33, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

En trois minutes C. Ronaldo réalise un doublé qui permet le 3-3 lors de Real Madrid-Las Palmas

Mercredi 1er mars 2017
Real Madrid 3-3 Las Palmas
Buts pour le Real: Isco (8e), C. Ronaldo (86e pen., 89e)
Buts pour les visiteurs: Tana (10e), Viera (56e pen.), Boateng (59e)
Le Real se dirigeait vers une défaite à domicile quand C.Ronaldo redoubla d’effort: sur un centre qu’il réalisa, il obtint un penalty qu’il transforma. Score 2-3.
Trois minutes plus tard, il s’élèva dans les airs pour marquer de la tête. Score 3-3.
Voilà ce qui s’appelle être un grand joueur.

Classement de la Liga
1er Barcelone 57 pts 25 matchs + 50
2 Real Madrid 56 pts 24 matchs + 38
3 Séville 52 pts 24 matchs + 19
4 Atletico Madrid 45 pts 24 matchs + 23

01.03.17

Le Barça cartonne à nouveau, Monaco s'impose à Marseille et C.Ronaldo sauve le Real Madrid d'une défaite à la maison

Le Romain Totti est entré en cours de match, en vain. Reste le match retour de la 1/2 finale entre les clubs de la capitale italienne. On n’a pas ça à Paris.

Mercredi 1er mars 2017

Coupe de France, 8e
*Niort (L2) 0-2 PSG
Buts pour PSG: Pastore (78e), Cavani (90e + 3)
Le match s’est déroulé dans des conditions météo exécrables sur un terrain antique. Un match qui ressemblait à ceux des années 1930-1940.

Liga
*Barcelone 6-1 Gijón
But pour les visiteurs: Castro (21e)
Buts pour le Barça: Messi (9e), Rpdriguez (11e csc), Suarez (27e), Alcacer (49e), Neymar (65e), Rakitic (87e)
Gros réveil du Barça qui dynamite un très faible adversaire. Le Barça a repris la tête du championnat. Paris est averti pour le retour de la seconde manche des 8es. 4-0, cela ne suffit peut-être pas. Autre grande information: Luis Enrique a annoncé son départ à la fin de saison. On comprend mieux l’attitude du groupe catalan à Paris: il a tout simplement lâché son entraîneur. Il est fort possible que Xavi soit le prochain coach du Barça.

*Real Madrid 3-3 Las Palmas
Buts pour le Real: Isco (8e), C. Ronaldo (86e pen., 89e)
Buts pour les visiteurs: Tana (10e), Viera (56e pen.), Boateng (59e)
Le Real a fait une belle remontée avec C. Ronaldo déchaîné qui en 3 minutes a obtenu l’égalisation. Sur son centre, un adversaire a fait penalty de la main. CR7 l’a transformé de pied de maître. Ensuite, il a marqué un but sublime de la tête. Bravo !

Calcio Coupe d’Italie, 1/2 aller
*Lazio Rome 2-0 La Roma
Buts pour la Lazio: Milinkovic et Immobile

Coupe de France, 8e
*Marseille 3-4 Monaco
L’OM est revenue chaque fois au score, sauf après le 4e but monégasque.
Victoire logique de Monaco: plus de talent, plus d’intelligence, plus d’agressivité, plus de classe. L’OM est une équipe B pleine de titulaires qui seraient remplaçants dans un grand club. Dans le même temps que Monaco, Man City a aussi marqué un wagon de but. Cela promet pour le 8e retour de C1 sur le Rocher entre l’ASM et les Citizens.

Mars 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31  

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software