Archives pour: Février 2017, 24

24.02.17

Permalien 16:38:18, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

L'indifférence d'Antoine Griezmann fait pleurer une de ses fans

Cendrillon pleure dans les bras de son père car son prince charmant ne s’est pas arrêté. A force de s’inventer un personnage sur les réseaux sociaux, on ne voit plus ses semblables dans la vraie vie. Il y a des joueurs qui ont plus leur place dans le e-football que sur les pelouses. Si Marcel Aubour n’avait pas interrompu sa séance de mise en train avant un match de l’OGCNice pour me signer un morceau de carton (que j’ai toujours), je n’aurais sans doute plus aimer le football. Il ne faut jamais passer sa route sans s’arrêter devant la jeunesse.

D’après L’Equipe (Le magazine) du 25 février 2017, Antoine Griezmann “recherche la proximité". Tout ça c’est du vent, de l’esbroufe du PAF. Le football actuel à son lot de bobos. Il ne faut pas confondre un Solex avec une Ferrari.
Aujourd’hui, les footballeurs ont remplacé les chanteurs, les acteurs dans l’imaginaire des jeunes filles.
La preuve cette jeune allemande qui a obligé son père à faire 200 bornes pour voir Griezmann.
Bien sûr, le joueur ne savait pas tout ça.
Cependant, il la regarde, il voit le maillot à son nom tendu. Il n’esquisse même pas un geste de la main. Timidité ? Je ne peux l’admettre. Les joueurs n’avaient pas le droit de s’arrêter pour raison de sécurité ? Non, un autre joueur, lui, a pris le temps de signer des autographes.
Il aurait pu s’arrêter mais non ! dans la société médiatique on ne s’arrête que lorsque c’est prévu.
Lors des rendez-vous organisés par la FFF, ah! ça y va les autographes !
Si demain, on propose une autre rendez-vous avec la jeune fille, Griezmann dira oui, avec plaisir c’est sûr. Encore plus, s’il y a des caméras. J’imagine que l’entourage du joueur va s’activer pour retrouver la famille de la jeune fille qui se déplaça à Leverkusen.
Ce qui est triste, c’est l’absence de spontanéité.
La jeune fille n’interrompait pas la concentration d’un joueur qui allait sur la pelouse. Il ne s’agissait que de l’entrée dans un hôtel.
Oui, c’est très triste de voir cette jeune fille pleurer dans les bras de son père. A son âge, les idoles sont des princes charmants.
De nos jours, la gentillesse, la fraternité, il faut avoir une attachée de presse pour la donner.
Il faut que cela rapporte.
Il n’y a plus d’acte gratuit, simplement pour la beauté du geste.

Permalien 15:03:51, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

La 27e journée pleine de suspense pour Monaco et Paris en déplacement alors que Nice pour recoller en tête

Les médias gloussent à l’idée de revoir Bielsa à Lille mais Nice est heureuse que Lucien Favre soit à Nice. Faire mieux que Claude Puel semblait impossible pourtant il l’a fait !


Vendredi 24 février 2017, 20 h 45/ Canal + Sport
OGCNice - Montpellier
Samedi 25 février, 17 h
Guingamp - Monaco
Dimanche 26 février, 21 h
Marseille - Paris

Classement
1 AS Monaco 59 26 + 52
2 Paris 56 26 + 32
OGC Nice 56 pts 26 m. + 22

Nice a un beau coup à jouer: trois points à prendre à la maison pour rejoindre Monaco en tête et doubler Paris, au moins pour quelques heures.
Suspendu, Mario Balotelli n’est pas dans le groupe qu’il pourra rejoindre dès le match suivant. L’Italien doit cesser de donner le bâton pour se faire battre et ne plus penser qu’au jeu seul.
Alassane Plea est en soin jusqu’à la fin de saison.
Ricardo Pereira et Olivier Boscagli sont indisponibles.
Le Bihan est d’attaque

Le groupe niçois
Gardiens : Cardinale, Benitez.
Défenseurs : Souquet, Baysse, Burner, Le Marchand, Dalbert , Dante.
Milieux : Belhanda, Seri, Eysseric, Walter, Obbadi, Cyprien, Koziello.
Attaquants : Le Bihan, Srarfi, Donis.

Février 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28          

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software