Archives pour: Février 2017, 08

08.02.17

Permalien 16:47:03, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Nice soit se redresser contre les Verts: un match de perdu à Monaco, dix de retrouvés !

Ben Arfa, Germain, Claude Puel, leur groupe ont relancé Nice. Merci.

Mercredi 8 février 2017
24e journée
OGCNice - St Etienne

Classement
1 Monaco 55 pts 24 + 47
2 Paris 52 pts 24 + 29
3 Nice 49 pts 23 + 20

Les Aiglons de Lucien Favre:
Gardiens : Cardinale, Benitez.
Défenseurs : Souquet, Baysse, Burner, Le Marchand, Dalbert, Dante.
Milieux : Belhanda, Seri, Eysseric, Walter, Obbadi, Cyprien, Marcel.
Attaquants : Balotelli, Srarfi, Plea, Donis.

C’est la première fois qu’apparaissent dans le groupe les nouvelles recrues, Obbadi et Srarfi. Bienvenue !
Les matchs contre St Etienne sont toujours particuliers depuis ce fameux match perdu à Nice parce que l’arbitre n’avait pas sifflé au moins un penalty évident pour Nice.
St Etienne récent vainqueur de derby contre Lyon croit que le match à Nice va leur rapporter trois points.
A l’inverse, les Niçois doivent une revanche à leurs fans après le 0-3 encaissé, dans le même temps, à Monaco.
Pour ne pas se laisser distancer par Monaco et Paris, Nice doit vaincre et rien que vaincre.
Les Aiglons doivent refermer leur mauvaise passe récente.
Les victoires donnent trois points. Trois nuls que trois points…
Je n’imagine pas une seconde un autre résultat que la victoire de Nice.
Cette saison, il y a deux championnats: celui avec Monaco, Paris, Nice, et puis l’autre, avec le reste.
Ce n’est pas de la prétention, rien que de la réalité.

[Post dédié à Anthony Mounier]

Permalien 16:10:32, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Roger Walkowiak s'est échappé pour toujours

Roger Walkowiak, d’origine polonaise, avait un caractère en acier trempé, un vrai champion.
Il en voulait aux langues de vipères qui disaient qu’il avait “eu de la chance".
Non ! son Tour, il l’a gagné et bien gagné.
Personne ne gagne un Tour facilement, cela n’existe pas.
Après avoir remporté la Grande Boucle, le champion est retourné travailler en usine !
Depuis 1903, seuls 21 Français ont gagné le Tour de France.
Sur terre, il ne reste plus que quatre champions français vainqueurs du Tour.
C’est dire que tout le monde ne peut pas remporter cette épreuve phare.

Les Français vainqueurs du Tour de France:
1985 Bernard Hinault
1984 Laurent Fignon
1983 Laurent Fignon

1982 Bernard Hinault
1981 Bernard Hinault
1979 Bernard Hinault
1978 Bernard Hinault
1977 Bernard Thévenet
1977 Bernard Thévenet
1967 Roger Pingeon
1966 Lucien Aimar
1964 Jacques Anquetil
1963 Jacques Anquetil
1962 Jacques Anquetil
1961 Jacques Anquetil
1957 Jacques Anquetil
1956 Roger Walkowiak
1955 Louison Bobet
1954 Louison Bobet
1953 Louison Bobet
1947 Jean Robic
1937 Roger Lapebie
1934 Antonin Magne
1933 Georges Speicher
1932 André Leducq
1931 Antonin Magne
1930 André Leducq
1923 Henri Pélissier
1911 Gustave Garrigou
1910 Octave Lapize
1908 Lucien Petit-Breton
1907 Lucien Petit-Breton
1906 René Pottier
1905 Louis Trousselier
1904 Henri Cornet
1903 Maurice Garin
*

* En gras, les champions disparus

Classement général final du Tour de France 1956

1 Roger Walkowiak/ France Nord-Est - Centre 124 h 01 min 16 s
2 Gilbert Bauvin/ France + 1 min 25 s
3 Jan Adriaensens/ Belgique 3 min 44 s
4 Federico Bahamontes/ Espagne 10 min 14 s
5 Nino Defilippis/ Italie 10 min 25 s
6 Wout Wagtmans/ Pays-Bas 10 min 59 s
7 Nello Lauredi/ France Sud-Est 14 min 01 s
8 Stan Ockers/ Belgique 16 min 52 s
9 René Privat/ France 22 min 59 s
10 Alves Barbosa/ Portugal Luxembourg-Mixte 36 min 31 s

[Post dédié à Marcel Morlino et Louis Nucéra]

Permalien 10:54:43, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Les cinq livres des faits et dits de Gargantua et Pantagruel (Gallimard)

On parle et on cite souvent Rabelais, c’est déjà un exploit quand on songe qu’il est mort en 1553. Pour son décès, on en est sûr. Par contre, on n’est pas certain de sa date de naissance que l’on s’accorde à situer vers 1483. L’écrivain a donc vécu 70 ans, ce qui est beaucoup pour son époque, où chaque bébé devait vraiment naître costaud pour survivre. Donc on parle et on cite souvent Rabelais mais qui le lit ou l’a lu ? Bonne occasion à saisir. Merci aux éditions Gallimard. 32 €, voilà un bel investissement pour un chef d’œuvre de la littérature mondiale. Le livre comporte aussi 263 images sur l’iconographie rabelaisienne. L’édition bilingue est vraiment un régal car elle permet de comparer la parole de Rabelais au français actuel. Exemple : «Un des escuyers chopant et boytant contrefaisoit le bon et noble seigneur…» devient «Un des écuyers trébuchant et boitant imitait le seigneur…» Ou plus significatif : «De mode qu’en grande braveté» = «De façon qu’il se vante….» Rabelais ne se résume pas, c’est un torrent de mots, une cascade d’expression, un athlète du verbe, un enseignant du désapprendre, un poète naturel, un surréaliste avant l’heure, un assoiffé d’émotion, une liqueur du vocabulaire, un espion de la connerie humaine, un illusionniste sans trucage, un amoureux de la vie, un ennemi des menteurs, un ami du XVIe siècle qui traverse les siècles. Un prêtre de la libre parole. Outre ses immenses qualités d’écrivain c’était un médecin. Il connaissait l’homme, par l’esprit et par le corps. Le patrimoine littéraire de la France est une bienfait pour l’humanité.

-Les cinq livres des faits et dits de Gargantua et Pantagruel. Edition intégrale bilingue. Sous la direction de Marie-Madelaine Fragonard avec la collaboration de Mathilde Bernard et Nancy Oddo. Adaptation de l’ancien français par Marie-Madelaine Fragonard. (Quarto. Gallimard, 1657 p., 32 €)

Permalien 10:42:03, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Une rumeur -beurk !- annonce l'icône publicitaire Griezmann à MU pour remplacer le mythique Rooney, meilleur buteur de tous les temps chez les Red Devils

Juste avant le coup d’envoi du quatrième tour de la FA Cup contre Wigan le 29 janvier 2017 (4-0), Manchester United a fêté Wayne Rooney, devenu meilleur buteur de l’histoire de Man United la semaine d’avant lors de son égalisation à la dernière seconde du temps additionnel sur le terrain de Stoke City (1-1).
Le mythique Red Devil a reçu des mains de Sir Bobby Charlton le trophée pour célébrer son 250e but en 546 matchs sous le maillot de MU, un de plus que Charlton (249 buts en 758 matches entre 1956 et 1973).
Une rumeur - beurk!- dit que Rooney quitterait le club pour qu’il être remplacé par Griezmann.
Le Français a un besoin express de trouver un grand club afin de jouer avec des joueurs qui soient en mesure enfin de lui faire remporter des trophées. Jusqu’à présent, Griezmann a perdu tous les matchs importants qui donnent des titres: finales de la C1 2016, de l’Euro 2016. Il vient encore de se faire éliminer en Coupe d’Espagne 2017 devant le Barça, en 1/2.
Rooney a sa carrière derrière lui. Il n’a plus rien à prouver.
Il peut aller en Chine s’il veut et ramasser encore un peu plus d’argent. Là-bas il pourra boire, et trottiner sur la pelouse, sans aucune pression, sauf celle de la bière.
Griezmann à MU ? Il faut savoir que chaque match de MU est vécu comme une finale de C1. A MU, il faut jouer pour gagner tous les matchs et avec la manière en plus. Ce que n’arrive plus à faire le club depuis 2013.
Agé de 29 ans, Wayne Rooney avait déjà effacé Sir Bobby Charlton du livre des records. De fait, Rooney est désormais aussi le meilleur buteur de l’histoire de l’équipe d’Angleterre avec 50 buts devant Sir Bobby Charlton (49 buts) et Gary Lineker (48 buts).
-«C’est un grand honneur pour moi. Sir Bobby Charlton est une légende de l’équipe nationale et de Manchester United. Je sais qu’il sera fier de savoir que c’est un capitaine de Manchester United qui a battu son record » avait dit Rooney après sa 107e sélection, au cours de laquelle il marqua son 50e but sur penalty à la 84e minute à Wembley, signant la victoire 2-0 de l’Angleterre contre la Suisse en Eliminatoires de l’Euro 2016.
Wayne Rooney est une légende du football mondial.
Ce n’est pas une starlette des réseaux sociaux, twitter and co.

Aujourd’hui, on peut perdre la finale de la C1, puis perdre celle de l’Euro, et devenir l’emblème du football français. Les temps changent: plus besoin d’être Kopa, Platini ou Zidane.

Février 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28          

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software