Ronaldo remporte le Ballon d'Or 2016 devant Messi. Griezmann est surévalué à la 3e place alors qu'il a perdu deux finales. Vive la France de Poulidor !

13.12.16

Ronaldo remporte le Ballon d'Or 2016 devant Messi. Griezmann est surévalué à la 3e place alors qu'il a perdu deux finales. Vive la France de Poulidor !

Blessé durant la finale de l’Euro 2016, Ronaldo a trouvé la force de transcender ses partenaires. Ensuite, il a beaucoup souffert durant tout l’été et l’automne pour revenir au premier plan au Real Madrid alors que son agresseur Payet jouait à la baballe à West Ham, tout petit club anglais dans les bas-fonds de la Premier League. Si le football de Payet est l’un des meilleurs du monde, je veux bien que l’on remette le Prix Nobel de Littérature au rédacteur en chef de Mickey Magazine.

Comme prévu, Cristiano Ronaldo a remporté le Ballon d’Or 2016, le quatrième de sa carrière. La sangsue financière qui lui sert d’agent n’a pas réussi à lui massacrer sa saison 2015-2016: le vote fut effectué avant l’annonce des dribbles du fisc espagnol par des montages financiers dans les paradis fiscaux qui sont en fait des enfers à venir. Le seul tort de CR7 c’est de signer des documents illisibles. Neymar et Messi (Barcelone) sont dans le même cas que le virtuose du Real Madrid.
C’était d’une évidence absolue, sachant qu’il a remporté la C1 2016 avec le Portugal et l’Euro 2016 avec le Portugal.
Le deuxième est Messi. RAS, qu’importe la saison de Messi. On le connaît. Et personne au monde à part CR7 ne peut penser dépasser l’Argentin.
CR7 et Messi sont au sommet depuis des années. Ils sont constants. Le problème de Messi c’est qu’il ne gagne rien avec l’Argentine. De rage, il a même envoyé promener la sélection mais les sponsors l’ont rattrapé par le col !
Le troisième c’est Antoine Griezmann. Vaste plaisanterie. Griezmann c’est Poulidor: il a perdu deux finales, celle de la C1 et celle de l’Euro en France de surcroît ! Neymar et Suarez lui sont supérieurs. Higuain aussi. Et encore Lewandowski et Aubameyang.
Avec Antoine Bonifaci, Aiglon historique qui a largement contribué à donner à Nice ses premiers trophée, on s’accorde depuis cinq ans à dire que le meilleur joueur français s’appelle… Hugo Lloris, est de loin! Il fait des arrêts décisifs en veux-tu en voilà. Chaque année, il répond présent. Son tort ? Trop bien élevé, pas assez tendance. Pas de coiffure peroxydée. Sur les réseaux sociaux les bas du plafond au QI de moule avariée sont obnubilés par les joueurs de champ. Dans le classement officiel, les votants ont même mis Dimitri Payet avant LLoris ! Payet 17e… son exploit ? Avoir blessé Ronaldo à la finale de l’Euro 2016. Depuis dix ans, c’est la première fois que je vois Ronaldo sortir sur blessure en plein match. C’est comme si un Brésilien avait fracassé Zidane au SDF juste après le coup d’envoi contre le Brésil lors de la finale de la Coupe du Monde 1998. Heureusement, il s’est passé l’effet contraire. Sa sortie a galvanisé ses partenaires pendant que la France se liquéfiait.
On s’aperçoit que les votants méprisent la L1 car Hatem Ben Arfa est absent de la liste alors qu’il a complétement relancé Nice. La saison 2015-2016 de Ben Arfa fut grandiose.
Ben Arfa est le meilleur footballeur-créateur français en activité, hélas ! il ne joue jamais en club et en équipe de France. C’est une très grande injustice. De même que la non présence de Kanté qui a été éblouissant avec Leicester. Ne pas le citer c’est de l’incompétence.
Il a y aussi le cas Ramos, c’est un immense joueur. Les journalistes le traitent très mal.
Pour revenir à CR7 et à Messi, ils prouvent chaque année leur talent.
Des joueurs ont eu le Ballon d’or qui les a écrasés: Owen, Kaka, disparus de la circulation.
D’autres ne l’ont pas eu alors qu’ils le méritait: Iniesta, Xavi, Raul, Scholes, Giggs, Paolo Maldini… Cannavaro l’a eu à la place de Buffon !
Le Français Griezmann est une invention médiatique pour palier l’absence de Benzema.
On va le juger sur 5 ans.
S’il était si bon, il jouerait dans un très grand club.
Le football de Griezmann ne s’exprime jamais dans les matchs importants.
A son âge, Ronaldo avait déjà gagné le Ballon d’or 2008.
Lors du derby Atletico Madrid-Real Madrid, Ronaldo a réalisé un triplé, et Griezmann n’a rien fait, transparent, une ombre. Je me suis demandé s’il jouait. Un vrai homme invisible.
Pogba 14e ? Il y avait urgence à le récompenser pour le féliciter de savoir dribbler le fisc.
J’ai vu la remise du Ballon d’Or, une remise simple et triste, sans public, mais toujours mieux que le barnum de la FIFA qui tirait profit du trophée de France Football, pour se refaire une renommée. Cela n’a pas marché. Que le trophée revienne à la maison mère France Football c’est très bien mais il faut revoir la remise, qu’elle se passe en public, filmée en direct. On aurait dit un enterrement.
Lors de la remise on a vu partout un “correspond permanent à Madrid” qui toute l’année taille sans cesse Ronaldo au profit de Benzema. Il est allé jusqu’à dire à un moment donné que CR7 jouait mal à cause de sa vie privée ! Voir ce blablateur cirer les pompes à CR7 c’était pathétique. Le ridicule ne tue vraiment plus.
A noter l’absence de Kanté qui a contribué à la superbe saison de Leicester champion d’Angleterre 2016. Ce grand récupérateur-relayeur au comportement irréprochable manque dans la liste.
Et Ozil ? Absent lui aussi.
Le Ballon d’Or doit récompenser les meilleurs, les plus réguliers de la saison passée. Certes Ozil a fait de plus belles saison. On peut comprendre son absence dans la liste mais en valeur pure, il est au-dessus de beaucoup de joueurs cités ci-dessous.

Le classement du Ballon d’or 2016.

1. Cristiano Ronaldo
2. Lionel Messi
3. Antoine Griezmann
4. Luis Suarez
5. Neymar
6. Gareth Bale
7. Riyad Mahrez
8. Jamie Vardy
9. Pepe, Gianluigi Buffon
11. Pierre-Emerick Aubameyang
12. Rui Patricio
13. Zlatan Ibrahimovic
14. Paul Pogba, Arturo Vidal
16. Robert Lewandowski
17. Dimitri Payet, Luka Modric, Toni Kroos
20. Hugo Lloris, Manuel Neuer, Sergio Aguëro, Diego Godin, Koke, Paulo Dybala, Kevin De Bruyne, Andres Iniesta, Thomas Müller, Gonzalo Higuain, Sergio Ramos.

Commentaires, Pingbacks:

Commentaire de: FredAstaire [Visiteur] Email
Et parmi les oubliés, que dire de Puskas en 1960?
Et le gros scandale de 1974: Cruyff qui ne gagne rien, l'obtient au détriment de Beckenbauer qui gagne tout.
Soyons juste, avec un BO ouvert au monde entier depuis le début, combien en auraient les Didi(58), Pelé, Maradona, Garrincha ou autre Zico?
PermalienPermalien 13.12.16 @ 13:13
Commentaire de: Pierre [Visiteur] Email
Ben Arfa qui a besoin de temps de jeu n'est même pas retenu contre Lille en coupe de la ligue. Emery est têtu comme un âne.
PermalienPermalien 13.12.16 @ 20:55
Commentaire de: FredAstaire [Visiteur] Email
Ben Arfa est blessé à une côte, Emery n'y est pour rien.
PermalienPermalien 13.12.16 @ 21:35
Commentaire de: Cornellas [Visiteur] Email
Comment Emery n'y est pour rien ? Il a pris une côte à Ben Arfa pour lui donner une compagnie sur le banc.
PermalienPermalien 14.12.16 @ 14:40

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Juillet 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software