Hommage à la résistante Joséphine Baker, par Marie-Florence Ehret (La Différence)

15.11.16

Hommage à la résistante Joséphine Baker, par Marie-Florence Ehret (La Différence)

Ce livre tombe bien. Grâce à Marie-Florence Ehret, ceux qui l’ignorent vont apprendre que la mythique meneuse de revue fut une héroïne de la Résistance. Avec quelques photographies en guise de fenêtres ici ou là, le livre rend hommage au parcours de l’une des plus grandes femmes du XXe siècle. Une dame exceptionnelle a vécu parmi nous et beaucoup ne le savent pas. La petite fille d’esclaves a eu une enfance si pénible qu’on a peine à la raconter: né avec un père aux abonnés absents, elle marche dans les rues pieds nus au point de se blesser avec un clou… Elle a risqué l’amputation ! Après cette enfance des plus difficiles, elle devient femme de ménage ou serveuse. Joséphine Baker ne tient pas en place: toujours en train de gesticuler, de danser, l’art de la pirouette aussi.
Son destin est écrit d’avance: c’est une danseuse. Pour les cabarets blancs elle est trop noire, et pour les cabarets blancs elle n’est qu’une “négresse". Son talent est si évident qu’un manager l’engage à New York. Qui dit talent dit jalousie: les autres girls la surnomment la “guenon". Que sont devenues ses copines d’enfance ? Filles de … tristesse ou déjà mortes. Elle est obligée de passer par l’entrée de service mais, solide mentalement, elle n’a qu’un but: gagner de l’argent pour aider sa mère.
Finalement, elle quitte les Etats-Unis pour fuir le racisme et vient à Paris à la demande de Caroline Dudley qui épousera l’écrivain Joseph Delteil. Ainsi débuta l’aventure de la Revue nègre. Picasso allait au Musée de l’Homme pour interroger sans cesse les statues africaines qu’il copia sous toutes leurs formes. Les artistes de l’art primitif- comme ils disaient- ne signaient pas leurs œuvres. Picasso, lui, signera toutes les siennes. D’ailleurs ne voit-on pas dans la rue des voitures Picasso qui n’ont rien d’un Picasso: ils n’ont même pas eu l’idée de mettre trois phares devant, histoire de faire un rappel au peintre qui n’a jamais su que son nom finirait sur une carrosserie. Fermons la parenthèse.
Victime du racisme aux Etats-Unis, Joséphine Baker devient une immense vedette en France, une vraie star. Elle a une présence phénoménale. Dès qu’elle entre sur scène, on ne voit qu’elle. Corps sublime, voix sublime. Elle sait tout faire. Elle a en plus plein d’humour. Sa ceinture de bananes devient aussi célèbre que les Champs-Elysées. Bananes ? Le symbole phallique est évident. Elle les fait valser ! Rien ne l’arrête.
“J’ai deux amours, mon pays et Paris…", chante-t-elle. Les auteurs se battent pour qu’elles les chantent.
Bon, je vais pas raconter toute sa vie… Reportez-vous au livre que je chronique vous ne le lâcherez pas. Impression d’être avec Joséphine Baker, elle-même.
Sachez qu’elle fut une très grande résistante car les Allemands ne se méfiaient pas d’une danseuse nue. Elle a été très importante dans le contre espionnage. Elle entra dans l’armée française, à la plus grande admiration du général de Gaulle. Avec Jean Gabin et Marlène Dietrich, Joséphine Baker est l’honneur des gens du spectacle, presque tous des planqués pendant la guerre. Il est vrai que le courage ne s’achète pas en pharmacie.
Après guerre, elle a inventé une tour de Babel: adopter des enfants d’origine différente pour abolir le racisme.
Parfois des technocrates cherchent des femmes à honorer.
Ne connaissent-ils pas Madame Joséphine Baker ?
Sa place est au Panthéon.

-Joséphine Baker. Des trottoirs de Saint Louis aux marches du Panthéon, par Marie-Florence Ehret. Editions de la différence, 155 p., 13,50 €

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Juin 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software