Un nouveau bouquin avec le locataire de l'Elysée sortant a nécessité 61 entretiens pas relus par le chef de l'Etat. Nouvel exemple de désinvolture.

13.10.16

Un nouveau bouquin avec le locataire de l'Elysée sortant a nécessité 61 entretiens pas relus par le chef de l'Etat. Nouvel exemple de désinvolture.

J’ai honte d’être Français quand je vois qu’un président de la République a accordé 61 entretiens à des journalistes. Pendant ce temps, on se fait tuer. La publication de ce bouquin avec la parole présidentielle en fonction n’a pas été relu par le principal intéressé nous dit-on. Incroyable désinvolture à ce niveau quand on sait que les interviews ne sont que des humeurs à telle ou telle date. Ce livre est donc un brouillon. Depuis 2012, le déclin de la fonction présidentielle est évidente. C’est beaucoup plus nuisible que les incartades des footballeurs.

“Alerte Yahoo", en rouge ? On nous vend le bouquin sur et avec l’actuel locataire de l’Elysée comme si c’était un fait divers, une nouvelle catastrophe

Dans un nouveau bouquin promotionnel sur le quinquennat, François Hollande dénonce l’évolution du football français qui traverse une grave crise d’identité.
Le président sortant a accordé 61 entretiens à deux journalistes.
61 ? C’est du temps perdu pour la France.
Un emploi du temps de président fainéant.
61 ? Ce n’est plus du journalisme mais des séances chez le psychanalyste !
Les journalistes l’ont accueilli chez eux pour ne pas utiliser l’argent des contribuables. Délicatesse attention. Celle-là d’économie !

Dans le bouquin, on évoque le football.

L’équipe de France:
-«Une communautarisation, une segmentation, une ethnicisation».
Ces propos dateraient de 2012. A peine croyable d’user d’un tel cliché. Propos de café du commerce.

-«Il n’y a pas d’attachement à cette équipe de France. Il y a les gars des cités, sans références, sans valeurs, partis trop tôt de la France (…)On voit bien que sur l’expression, il y a une perte de niveau (…) Ils sont passés de gosses mal éduqués à vedettes richissimes, sans préparation. Ils ne sont pas préparés psychologiquement à savoir ce qu’est le bien, le mal (…) La Fédération, c’est pas tellement des entraînements qu’elle devrait organiser, ce sont des formations. C’est de la musculation de cerveau. »

Plus FN que le FN. On voit que ces propos vont encore accentuer la fracture dans le pays qui n’avait pas besoin de ça, à l’heure où l’on fait griller des policiers comme les merguez !

Cette équipe de France n’a rien à voir avec le reste de l’actualité. Evra a toujours démontré un immense attachement à l’équipe de France. Et Hugo Lloris est un gentleman. Les incartades des Internationaux c’est de l’eau de rose par rapport à la dérive des politiciens véreux.

L’Euro 2016 l’adoucit:
-«Parfois, il y a quand même une capacité à se fondre dans le commun», tente-t-il de se rassurer

Chassez le nature, il revient au galop.
-«Moralement, ce n’est pas un exemple, Benzema.»

Benzema a pour lui de ne pas être un valet qu’on met dans un ministère alors qu’il s’agit d’un délinquant à col blanc.
La vulgarité ce n’est pas Ribéry. La vulgarité pornographique comme dirait Gombrowicz c’est le déballage par l’ex maitresse du successeur de Félix Faure.

Dans un autre chapitre, le président sortant dit:
-"La femme voilée d’aujourd’hui sera la Marianne de demain".
C’est ce qui s’appelle mettre de l’huile sur le feu. Que veut-il dire ? La France sera islamique ? Sa formule malheureuse qui est du pain béni pour ses adversaires signifierait qu’il a voulu dire qu’une musulmane pratiquante venue d’ailleurs ou pas - et non une séparatiste radicale- sera autant citoyenne qu’une française de souche si elle est républicaine. Mais c’est déjà le cas. Ceux qui respectent la France n’ont rien à craindre de la France.

On est frappé par la faiblesse intellectuelle de tous ces propos. 61 entretiens ? Pour ça ! Ils n’ont vraiment rien à faire d’autre. Tout ça provoque d’odieux télescopages avec l’actualité. L’Elysée n’a visiblement pas de salle de musculation du cerveau.

Dans ce bouquin, c’est un pas en avant, puis un pas en arrière. On étrille les magistrats et puis on en reçoit vite deux pour les rassurer. Signature d’une personnalité qui dirige un pays comme une supérette mal gérée.

Les footballeurs ne sont pas responsables des attentats en France. Au Bataclan, les terroristes ont dit, au moins l’un deux: “C’est de la faute de votre président, il n’a pas à intervenir en Syrie". Des justifications que personne ne met en premières lignes. Personnellement, je me suiciderai, si j’étais responsable d’un attentat de cette ampleur. C’est facile de dire que les terroristes sont des fous. Moi, je le appelle des séparatistes radicaux. Rien à voir avec Jean Moulin mais rien à voir non plus avec les bobars qu’on nous raconte. Aucun footballeur français n’a de sang sur sa conscience.

Ce livre ne changera rien: ceux qui votent à droite, voteront à droite; et ceux qui votent à gauche, voteront à gauche.
Ceux qui font basculer les scrutins sont ceux qui donnent à manger aux chats dans les cimetières, ceux qui mettent un bulletin dans l’urne parce que tel candidat a une belle affiche, j’en passe et des pires.

Depuis François Mitterrand, plus aucun président n’aime la littérature. Triste constat. Ceci explique cela. Nous sommes gouvernés par un personnel - c’est le mot qui convient- complétement inculte obsédé par la communication mais totalement fermé à l’esprit, à la culture. Cela provoque un asséchement spirituel. Il ne s’agit que de professionnels de la profession.

Moi, président… Moi, moi, moi… Même attitude que celle du locataire précédent qui occupait la place. Cette génération de politiques est indigne d’occuper les postes prestigieux de la République française transformée en république bananière.

Question: ceux qui ont fait ce bouquin sont-il payés par leur journal pour réaliser 61 entretiens non publiés par leur employeur ? On sait que la direction n’est pas vraiment de droite. Il devra y avoir de l’eau dans le gaz car ce bouquin n’est pas vraiment à la gloire du président sortant, contrairement aux apparences.

Si vous avez de l’argent à perdre:
- « Un président ne devrait pas dire ça… » Les secrets d’un quinquennat. Gérard Davet et Fabrice Lhomme. Edition Stock. Prix : 24,50 €

[Post dédié à Jack London, authentique socialiste]

PS: Fabuleux ! Toute la Une de l’Humanité du 13 10 2016 est entièrement consacrée à Jack London.
http://boutique.humanite.fr/www/product/index/id/10

Comments, Pingbacks:

Comment from: dadou [Visitor] Email
Qu est ce au il y a de choquant sur les propos de l équipe de France 2010 2012 sieur morlino il a raison les mecs sont des cailleras y'a que vous au il ne le voyez pas
PermalinkPermalink 12/10/2016 @ 23:41
Comment from: Pierre [Visitor] Email
Hollande est incapable de s’exprimer clairement. D’avoir le mot juste.Un visage mou sans le moindre relief. Aux cheveux teints. Un regard presque lâche. Un paresseux. Sans elan. On voudrait le secouer. Son registre préféré c’est l’émotion ou de la peine feinte. Il a toujours l’air embarrassé, voire un peu honteux d’être là, et que nous nous en rendions compte. Pour séduire, il utilise l’humour pour se faire pardonner le malaise que crée sa présence inutile et inopportune. Un humour sans âme, une petite manipulation de plus pour un homme qui nesait pas être franc. Il sait bien que sa présence ne change rien. Il s’en excuserait presque. Mais c’est comme s’il nous disait ‘je ne suis pas pire qu’un autre, et qui d’autre voudriez-vous ? ‘. Un tout petit homme. Toujours à côté de la plaque. La vraie médiocrité. Incarnée physiquement et moralement. Un personnage comique.
PermalinkPermalink 13/10/2016 @ 10:24
Comment from: Cornellas [Visitor] Email
Pour Jack, je nuancerai un peu, car être coco ne présage pas de son honnêteté morale ni de sa véritable liberté d'écriture. Sinon bel article, bravo !
PermalinkPermalink 13/10/2016 @ 12:57
Comment from: morlino [Member]
Mettre en pleine Une un superbe écrivain mort en 1916 c'est grand. Libé le fait avec des morts frais...
PermalinkPermalink 13/10/2016 @ 14:26
Comment from: Cornellas [Visitor] Email
Anar : oui ; coco : non. Je préfère Orwell à London.
PermalinkPermalink 13/10/2016 @ 18:08
Comment from: morlino [Member]
London était socialiste rien à voir avec François Pays-Bas...- et non pas mon œil coco ! A +
PermalinkPermalink 14/10/2016 @ 09:19
Comment from: dadou [Visitor] Email
Ah boborlino et son fan club mdrr bienvenue en footixie
PermalinkPermalink 14/10/2016 @ 15:50
Comment from: Cornellas [Visitor] Email
Vous avez raison pour London ! Mille excuses. Mon erreur m'aura toutefois permis de me découvrir un peu...
PermalinkPermalink 15/10/2016 @ 18:12
Comment from: morlino [Member]
Pas socialiste avec la Francisque, on est bien d'accord.
PermalinkPermalink 16/10/2016 @ 01:19

Leave a comment:

Your email address will not be displayed on this site.
Your URL will be displayed.

Allowed XHTML tags: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Line breaks become <br />)
(Set cookies for name, email and url)
(Allow users to contact you through a message form (your email will NOT be displayed.))

Octobre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software