Archives pour: Septembre 2016, 30

30.09.16

Permalien 10:34:43, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Lettres à la NRF (1928-1970), Jean Giono (Gallimard)

Jean Giono, homme, écrivain remarquable, salit injustement par la milice littéraire.

On y trouve des lettres destinées à Roger Nimier, Michel et Claude Gallimard. Claude est le fils de Gaston Gallimard. Michel est le fils de Raymond Gallimard, le frère de Gaston. Giono est aimable quand il parle de Louis Aragon qui fut très sévère avec Giono à l’époque du Comité National des Ecrivains- Ecrivains ou Epuration ?- à la fin de la guerre. On a accusé de collaboration Giono… Vaste fumisterie, minable règlement de comptes. Gaston Gallimard ne fut dupe de rien, ces trois écrivains de chevet étaient : Larbaud, Fargue et Giono. Il avait bon goût, très bon goût.
Le 9 janvier 1960, à la mort d’Albert Camus (4 janvier), Jules Roy rend responsable Michel Gallimard qui conduisait la Facel-Vega avec Camus pour passager. En 1950 quand Nimier appelle son roman Le Hussard Bleu, l’auteur du Hussard sur le toit ne s’y oppose pas. Giono signe souvent ses lettres par « Ma bonne amitié ». L’un de ses corresponds réguliers Louis-Daniel Hirsch était le directeur commercial de la NRF. En 1928 après la lecture de Coline, Jean Paulhan veut Giono à la NRF mais l’écrivain est déjà chez Grasset.
Gaston Gallimard attendra 1931 pour éditer Le Grand troupeau, le premier roman de Giono édité à la NRF. «J’aime vous lire» écrit Gaston Gallimard à Giono le 3 mars 1952. Moi aussi. (A lire Virgile, de Giono, Buchet-Chastel, 318 p., 12 €. Exemple du talent lumineux de Giono : «La nuit tombe est embrasse la terre de ses sombres ailes.»)

-Lettres à la NRF (1928-1970), Jean Giono (Gallimard, 512 p., 26,50 €)

Permalien 00:27:22, Catégories: LE GYM E BASTA  

Nice perd en Europa League ? L'important c'est la L1

Jeudi 29 septembre 2016
FK Krsanodar 5-2 OGC Nice
Buts pour le Gym : Balotelli (42e), Cyprien (71e)
Buts pour les locaux: Smolov (29e), Joaozinho (33e, 65e sp), Ari (86e, 90e + 3) .

OGC Nice : Cardinale - Baysse ©, Dante, Sarr - Ricardo, Koziello (Walter 79e), Seri, Dalbert (Cyprien 67e)- Belhanda, Eysseric - Balotelli (Plea 46e).

FK Krasnodar : Kritsyuk – Jedrzejczyk, Naldo, Granqvist ©, Torbinskiy – Eboue, Kaboré - Akhmedov (Gazinski 59e), Podberezkine (Laborde 74e), Joaozinho - Smolov (Ari 29e).

Vous aimez l’Europa League ?
Moi, non, surtout quand on perd !
L’important c’est le championnat.
L’Europa League c’est celle des losers, des recalés de la C1.
La C1 c’est au-dessus et on peut y participer plus facilement car les trois premiers de L1 peuvent y participer.
L’Europa League, c’est bien mais la C1 c’est bien mieux !
La L2 c’est bien mais la L1 c’est mieux !
L’important pour les Niçois c’est Nice-Lorient qui arrive.

PS: 20 h foot, jeudi 29 septembre 2016: liste Deschamps, PSG, Emery, Cavani, Di Maria…
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-29092016-171063#

Septembre 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software