Jean-Marie Drot a dézingué le mépris du service public avant de tirer sa révérence

29.09.16

Permalien 13:00:46, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, LA REVUE DE STRESS  

Jean-Marie Drot a dézingué le mépris du service public avant de tirer sa révérence

Qui parle comme Jean-Marie Drot ?

-«Au début des années soixante-dix, avec bon nombre de mes copains, je pensais encore que le petit écran avait été inventé pour enfin rendre possible le grand partage culturel et artistique», disait Jean-Marie Drot, l’un des phares de la télévision française.

Né le 2 mars 19291 à Nancy, Jean-Marie Drot est mort le 23 septembre 2015 à Chatou. Il y a un an. Sa mort n’a pas fait les gros titres. Il était trop bien pour ça.
Il reste l’un des maîtres documentaristes français.
Il a filmé Malraux, Giacometti, Man Ray, Tzara, Kessel, tous les plus grands créateurs encore vivants dans les années 1950-1960.
Grâce à lui on voit bouger Giacometti, bouger et parler.
A leur première diffusion, je restais scotché devant les émissions de Drot notamment celle avec Malraux. Des émissions qui ne passaient pas à minuit. Malraux savait qu’en un soir, il avait plus de téléspectateurs que de lecteurs pendant tout son parcours d’écrivains !
C’est là que j’ai commencé à aimer l’art, la culture.
Jean-Marie Drot est donc mort, il y a un an, dans un désert total.
Ecoutez-le parler dans le document ci-dessus.
Charisme intact. Voix, physique, diction.
Il avait les yeux turquoises, comme sa grosse bague.
Un géant de la télévision.
Il a œuvré avant la dictature de l’audimat.
Jean-Marie Drot confie que Malraux s’est trompé car l’écrivain croyait qu’on allait passer du Musée imaginaire privé à la culture générale accessible à tous.
Emmanuel Berl était encore plus virulent: il m’a dit que Malraux et de Gaulle ont eu tort de laisser s’installer les émissions bas de gamme du genre Intervilles.
Sous la ceinture rapporte plus qu’au-dessus du cerveau.
J’ai un autre avis: on ne peut pas forcer quelqu’un à lire Apollinaire. Il faut aller vers lui. La littérature est confidentielle, c’est un plaisir solitaire !
On écrit et on lit seul… sauf sur le net !
Jules Renard et Paul Léautaud tiendraient un blog en 2016.

Ses émissions cultes:
-Les Heures chaudes de Montparnasse, série documentaire de 14 films de 52 minutes réalisés de 1960 à 1962 pour la RTF, puis complétée et présentée dans un nouveau montage en 1987, diffusée en DVD.
-Jeux d’échecs avec Marcel Duchamp, 54 minutes, RTF, 1964.
-La grande journée, ou vive Joseph Delteil, 2 films de 52 minutes pour l’ORTF en 1974, rediffusés en 1978 par Antenne 2.
-Un homme fou de poésie, portrait de Pierre Seghers en 4 films de 52′ pour l’ORTF en 1974.
-Journal de voyage avec André Malraux à la recherche des arts du monde entier, série documentaire (13 épisodes de 52 minutes), tournée en 1974-1975, TF1, [DVD : 2 coffrets, Doriane Films].
-Dialogue imaginaire entre Malraux et Picasso, 70 minutes, TF1, 1979.
-Le Musée imaginaire ou cinquante ans d’une passion (coauteur André Malraux), 90 minutes, TF1, 1979
-Un homme parmi les hommes : Alberto Giacometti, 57 minutes, Antenne 2, 1980.

PS: La chaine du patrimoine:
http://www.lachainedupatrimoine.com/index-fr.php?page=accueil2

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Novembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software