Touche pas à mon Ben Arfa ! Joueur symbolique de la banlieue, Ben Arfa est frappé d'interdiction de jouer à Paris

22.09.16

Permalien 14:18:04, Catégories: LE GYM E BASTA, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR  

Touche pas à mon Ben Arfa ! Joueur symbolique de la banlieue, Ben Arfa est frappé d'interdiction de jouer à Paris

Faut être bouché à l’émeri… pour ne pas entendre pas la voix des vestiaires. Une évidence: Hatem Ben Arfa dérange le microcosme du football car il n’appartient pas aux maquignons du milieu.

En 1998, la fausse élite intellectuelle, aussi incompétente en football que dans le reste, s’est exclamée: “Vive la France pluriculturelle!” Et en 2016, pas un mot sur l’exclusion de Ben Arfa car il s’agit d’une véritable excommunication, une mise à l’index, une censure. On dirait que le Qatar l’a fait signer pour mieux le marginaliser, genre: vous voyez, le PSG version Qatar lave plus blanc que Blanc !
“Tu n’es pas Messi” aurait dit le nouveau coach à Hatem Ben Arfa.
Ouf! Dieu merci, c’est vrai !
Mieux vaut se satisfaire de son éclatante beauté naturelle que d’être tatoué, péroxydé - comme Virenque autrefois…- et barbu dans l’espoir vain de se donner un charisme inexistant.
Omar Sharif n’a jamais eu besoin de se teindre en blond pour taper dans l’œil du public.
Alors que tous les passionnés de football se réjouissaient de voir Hatem Ben Arfa sous le maillot de Paris, le club dont il rêvait ce qui est bien compréhensible pour un piaf de la banlieue, Hatem Ben Arfa n’a plus le droit d’exercer son art parce que le nouvel entraîneur du PSG l’utilise pour démontrer qu’il est autoritaire.
C’est vraiment pas terrible de reproduire les vieux schémas d’entreprise bas de gamme.
L’entraîneur ne cesse pas de dire que Ben Arfa est un joueur comme les autres. On avait remarqué qu’il n’avait pas trois têtes et six jambes, merci !
Le fait que Ben Arfa soit exclu du groupe les jours de match n’est pas justifié car Ben Arfa n’a fait aucun écart. ¨Pendant ce temps, celui qui traita de “fiotte” Laurent Blanc, la saison passée, est désormais starifié au PSG.
Le nouvel entraineur n’a pas bien suivi le retour au premier plan de Ben Arfa, à Nice, où il s’est mis au service du collectif. C’est faut de dire que Puel avait fait l’équipe pour lui. Les gens disaient ça aussi de Cantona à Man United. Faux archi faux.
La symbolique est terrible: l’exclusion de Ben Arfa signifie aux jeunes issus de l’immigration: vous n’avez pas votre place à Paris. Restez dans votre banlieue !
L’exclusion de Ben Arfa est une invitation à quitter la France.
Est-ce que Griezmmann, Payet et Pogba jouent en France ?
Hatem Ben Arfa a choisi Paris plutôt que Séville.
Pour le remercier d’avoir privilégié la L1, on le placardise !
Tout ça est une incitation à fuir la France !
Ben Arfa est un joueur qui a la grâce. Ce n’est pas un marathonien qui court tête baissée.
Si Ben Arfa avait traité de “fiotte” son entraîneur, il aurait été lourdement suspendu.
Rira bien qui rira le dernier.

PS: 20 h foot, itélé, 22 septembre 2016.
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-22092016-170856

Commentaires, Pingbacks:

Commentaire de: Cornellas [Visiteur] Email
Merci Monsieur Morlino,
La question Ben Arfa est bien moins superficielle que l'on voudrait nous le faire accroire : elle est culturelle et politique. Vous êtes un des très rares (avec le surprenant Bruno Roger-Petit ) à dire la vérité. La gestion de Ben Arfa par le PSG (je dis bien : le PSG) est indigne.
PermalienPermalien 23.09.16 @ 09:17
Commentaire de: morlino [Membre]
Ben Arfa est libre dans le sens qu'il n'appartient pas aux maquignons du football qui considèrent l'éthique comme un gros mot.
PermalienPermalien 23.09.16 @ 10:11
Commentaire de: Gunner [Visiteur] Email
Honteux de sortir comme l'as fait Benzema le racisme, pour un joueur qui a connu les mêmes problèmes à L'OL, l'OM, Newcastle, et même Hull City.

Il y a des problèmes bien plus important à souligner, le replacement, le jeu sans ballon, le travail à l'entrainement ...je suis ce blog depuis pas mal d'années, premier fois que je vois un tel article.
PermalienPermalien 24.09.16 @ 00:13
Commentaire de: Alinas [Visiteur] Email
Hopefully for my kids and myself, twenty six years ago I left Paris and France...That time, racism was already in the air.
Like it or not, in France a "fringe" of influent racists became so fashionable and "à la mode".
Pas de fumée sans feu ! Si on veut savoir si les habitants d'une ville ou d'un pays sont racistes ou pas, il faut juste écouter les franges de la population qui sont les victimes potentielles du racisme. Ces populations sont le miroir qui vous renvoi l'image exacte de ce que une partie d'entre vous est...Je n'oublie quand même pas que la France a des hommes comme Éric Cantona, Guy Roux et Bernard Morlino pour dénoncer et dire courageusement tout haut ce que les autres ne veulent pas entendre, n'est ce pas Daniel Rigolo. Riolo, avec toi, je me permet de t'appeler comme Evra l'a fait aussi, parce que tu as toi même maltraité un joueur dans l'After..."Jerrican" au lieu de Hubocane si mes souvenirs sont encore bons. Riolo, tu adores taper très fort sur tout les maghrébins de ligue 1 ou 2 au point où je me dis, le pauvre il doit traîner un traumatisme d'enfance grave...
PermalienPermalien 24.09.16 @ 08:33

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Mars 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31  

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software