Archives pour: Septembre 2016, 22

22.09.16

Permalien 14:18:04, Catégories: LE GYM E BASTA, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR  

Touche pas à mon Ben Arfa ! Joueur symbolique de la banlieue, Ben Arfa est frappé d'interdiction de jouer à Paris

Faut être bouché à l’émeri… pour ne pas entendre pas la voix des vestiaires. Une évidence: Hatem Ben Arfa dérange le microcosme du football car il n’appartient pas aux maquignons du milieu.

En 1998, la fausse élite intellectuelle, aussi incompétente en football que dans le reste, s’est exclamée: “Vive la France pluriculturelle!” Et en 2016, pas un mot sur l’exclusion de Ben Arfa car il s’agit d’une véritable excommunication, une mise à l’index, une censure. On dirait que le Qatar l’a fait signer pour mieux le marginaliser, genre: vous voyez, le PSG version Qatar lave plus blanc que Blanc !
“Tu n’es pas Messi” aurait dit le nouveau coach à Hatem Ben Arfa.
Ouf! Dieu merci, c’est vrai !
Mieux vaut se satisfaire de son éclatante beauté naturelle que d’être tatoué, péroxydé - comme Virenque autrefois…- et barbu dans l’espoir vain de se donner un charisme inexistant.
Omar Sharif n’a jamais eu besoin de se teindre en blond pour taper dans l’œil du public.
Alors que tous les passionnés de football se réjouissaient de voir Hatem Ben Arfa sous le maillot de Paris, le club dont il rêvait ce qui est bien compréhensible pour un piaf de la banlieue, Hatem Ben Arfa n’a plus le droit d’exercer son art parce que le nouvel entraîneur du PSG l’utilise pour démontrer qu’il est autoritaire.
C’est vraiment pas terrible de reproduire les vieux schémas d’entreprise bas de gamme.
L’entraîneur ne cesse pas de dire que Ben Arfa est un joueur comme les autres. On avait remarqué qu’il n’avait pas trois têtes et six jambes, merci !
Le fait que Ben Arfa soit exclu du groupe les jours de match n’est pas justifié car Ben Arfa n’a fait aucun écart. ¨Pendant ce temps, celui qui traita de “fiotte” Laurent Blanc, la saison passée, est désormais starifié au PSG.
Le nouvel entraineur n’a pas bien suivi le retour au premier plan de Ben Arfa, à Nice, où il s’est mis au service du collectif. C’est faut de dire que Puel avait fait l’équipe pour lui. Les gens disaient ça aussi de Cantona à Man United. Faux archi faux.
La symbolique est terrible: l’exclusion de Ben Arfa signifie aux jeunes issus de l’immigration: vous n’avez pas votre place à Paris. Restez dans votre banlieue !
L’exclusion de Ben Arfa est une invitation à quitter la France.
Est-ce que Griezmmann, Payet et Pogba jouent en France ?
Hatem Ben Arfa a choisi Paris plutôt que Séville.
Pour le remercier d’avoir privilégié la L1, on le placardise !
Tout ça est une incitation à fuir la France !
Ben Arfa est un joueur qui a la grâce. Ce n’est pas un marathonien qui court tête baissée.
Si Ben Arfa avait traité de “fiotte” son entraîneur, il aurait été lourdement suspendu.
Rira bien qui rira le dernier.

PS: 20 h foot, itélé, 22 septembre 2016.
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-22092016-170856

Permalien 00:10:50, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Balotelli le soleil noir de Nice redonne le sourire à ma ville natale

Mercredi 21 septembre 2016,
OGC Nice 4-0 AS Monaco
Buts pour les Aiglons: Baysse (17e), Balotelli (29e, 69e), Plea (86e)

OGC Nice : Cardinale - Baysse ©, Dante, Sarr - Ricardo, Koziello, Cyprien, Seri (Bodmer, 87e), Dalbert - Belhanda (Eysseric, 76e), Balotelli (Plea, 79e)
Manager: Favre

AS Monaco : Subasic - Raggi (Touré, 76e), Glik, Jemerson, Sidibé - Silva, Fabinho, Bakayoko, Lemar - Moutinho (Carrillo, 46e) - Falcao © Germain, 46e)
Manager: Jardin

Classement
1 OGC Nice 14 pts 6 m/ 4 2 0/ 11 4/ + 7
2 Paris Saint Germain 13 6/ 4 1 1/ 15 4/ + 11
3 AS Monaco 13 6/ 4 1 1/ 13 8/ + 5

Jamais je ne pensais Nice capable de se remettre aussi vite du départ de Claude Puel et de Ben Arfa, Germain et Cie.
Le président de Nice apprend vite. C’est un président à l’anglaise qui choisit très bien ses coachs. Une fois nommé, le coach travaille sans qu’on l’embête comme dans tant d’autres clubs français.
Monsieur Favre respire l’intelligence. Ces analyses publiques sont d’une vérité absolue.
Le Nice actuelle est irrésistible. On croit que les Aiglons vont céder mais ils tiennent le coup avec des ressources techniques et mentales hors normes.
Ce Nice peut faire gros bobo à la L1.
Il y a de la jeunesse, de l’expérience, du talent et même du génie.
Belhanda-Balotelli quel duo !
Balotelli va revenir en équipe nationale d’Italie. J’en suis sûr. Le soleil noir est de retour !
Les joueurs de couloirs, la défense, le gardien, le milieu, les avants (comme on disait jadis), tous ont fait le match parfait.
Nice invaincu. Nice leader.
L’important c’est la façon dont a joué Nice.
Plea rate un penalty puis marque ensuite. Voilà ce qu’il faut faire.
On ne peut pas distinguer un joueur du groupe.
Les gestes de Balotelli sont des gestes de très grande classe mais la tête de Baysse et les montées de Ricardo aussi.
Nice ville assassinée le 14 juillet 2016 renaît à la vie grâce à l’OGCNice.

Septembre 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software