Archives pour: Septembre 2016, 20

20.09.16

Permalien 23:49:38, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le vrai clasico de L1: Nice-Monaco, le derby des frères ennemis azuréens.

C’était à Monaco… Cela reste somptueux.

Mercredi 21 septembre 2016, 19 h/ Bein 3
OGCNice - Monaco

Le groupe niçois:
Gardiens : Cardinale, Hassen.
Défenseurs : Baysse, Dalbert, Dante, Ricardo, Souquet, Sarr.
Milieux : Belhanda, Bodmer, Eysseric, Cyprien, Lusamba, Seri, Koziello.
Attaquants : Balotelli, Donis, Plea.
Manager: Favre

Le groupe monégasque:
Gardiens : Subasic, De Sanctis.
Défenseurs : Glik, Jemerson, Raggi, Sidibe, Toure.
Milieux : Bakayoko, Boschilia, Fabinho, Lemar, Moutinho, N’Doram, B.Silva, Traoré.
Attaquants : Carrillo, Falcao, Germain, Mbappe.
Manager: Jardin

Après les deux victoires de Paris contre le FC Personne 0-6 et le Rien United 3-0, il est temps de voir un vrai match de football. Souhaitons que cela soit le cas de Nice-Monaco car le Marseille-Lyon a été lui aussi affligeant.

Ils veulent donner le Ballon d'Or à Griezmann et pas à C. Ronaldo

Griezmann est encore loin du Ballon d’Or. Il est obligé de mettre des godasses à paillettes pour essayer de voler la vedette à Ronaldo qui regarde ça avec un grand sourire et beaucoup d’intelligence. Le dernier exploit d’un Français ? La blessure de Ronaldo par Payet.

La formule formule du Ballon d’Or qui retourne dans le giron de France Football qu’il n’aurait jamais dû quitter n’y change rien.
La FIFA de sinistre mémoire se l’était accaparée pour essayer de le donner toujours à Messi et presque jamais à C. Ronaldo. On a vu l’ancien président carrément militer pour l’Argentin contre le Portugais. On a même vu Platini, ex UEFA, soutenir Ribéry contre C. Ronaldo.
Tout cela fut grotesque.
Seul Iniesta aurait dû l’avoir en 2010 à la place de Messi.
En 2006, Cannavaro alors qu’il fallait le donner à Buffon. Et là le vote était pourtant celui des journalistes.
Depuis 2008, se la partagent CR7 et Messi. Rien de plus logique. Ils sont au-dessus.
En 2016, voici mon classement:
1 C. Ronaldo, vainqueur de la C1 et de l’Euro
2 Suarez, Barcelone
3 Messi, Barcelone
4 Neymar, Barcelone
Aucun français n’a sa place dans ce quator. Ni Griezmann, ni Pogba.

Permalien 08:36:50, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Dictionnaire amoureux des Ecrivains et de la Littérature, Pierre Assouline. (Plon)

« Foire : Hélas… » Avec trois points de suspension et non pas un point d’exclamation. Il s’agit de la foire du livre qui est plus une foire à bestiaux qu’un luna-park. C’est bien pourquoi, Georges Simenon ne voulait pas de médaille ou de prix : cela le ramenait à se prendre pour un bovin. Pierre Assouline sait que dans les foires aux livres, on voit et vend plus un criminel médiatisé qu’un écrivain discret. Parfois, il va dans les foires, histoire de rencontrer peut-être un lecteur qui se souviendrait qu’il a en face de lui le biographe de Gaston Gallimard, d’Albert Londres, de Simenon, d’Hergé et de Cartier-Bresson. Jamais ne parle-t-on plus de soi que lorsqu’on parle d’un autre. Dans ces/ses biographies, il y a la littérature, le journalisme, la création de haut parage, l’enfance et du style. Un cocktail assoulinien du meilleur breuvage. Devenu romancier, Pierre Assouline à rajouter une corde à son arc, une corde sensible. Cette fois, il nous livre la passion de sa vie, celle qui éponge tout, à l’exception de sa vie privée. Grand lecteur, il donne ici d’autres clés de son univers. « Travail : Les peintres, vidéastes, installateurs conceptuels, et ceux qui se piquent d’en parler n’ont que ce mot à la bouche pour désigner leur activité quotidienne. Les écrivains, jamais ». Un livre, ce n’est pas exactement pas 35 heures par semaines. On peut écrire vite et bien ou lentement et mal. Pierre Assouline pourrait s’appeler Pierre Travail. Même quand il dort, il pense à ce qu’il est en train d’écrire, ou va écrire ou à ce qu’il a lu. On ne peut citer tous les écrivains de chevet de Pierre Assouline : ils sont dans ce panthéon littéraire portatif. Il faut le picorer ici ou là. A offrir aux jeunes lecteurs pour leur donner envie d’aller plus loin. A offrir à ceux qui veulent saisir ce qui est important chez tel ou tel auteur. Des portraits ramassés pour aller à l’essentiel. Un livre plus Gutenberg que Twitter.

-Dictionnaire amoureux des Ecrivains et de la Littérature, Pierre Assouline. Plon, 884 p., 25 €

Septembre 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software