Rien où poser sa tête, Françoise Frenkel (Gallimard) et Tout sur le Ritz, Claude Roulet (La petite vermillon)

24.08.16

Permalien 08:27:06, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Rien où poser sa tête, Françoise Frenkel (Gallimard) et Tout sur le Ritz, Claude Roulet (La petite vermillon)

Pour Hemingway Paris est une fête.

-Rien où poser sa tête, Françoise Frenkel. Préface Patrick Modiano. Dossier Frédéric Maria (Gallimard, 290 p. , 16,90 €)

Françoise Frenkel (1889-1975) est une libraire qui a fondé la première librairie française à Berlin. A la déclaration de guerre, elle fuit Berlin pour Paris puis Nice. Son mari a été déporté à Auschwitz-Birkenau (Pologne) où il est mort le 19 août 1942. Françoise Frenkel parvient à fuir alors que sa sœur est arrêtée. Un exemplaire de ce livre de 1945 imprimé en Suisse a été retrouvé à l’Emmaüs de Nice. Sa prose, pleine d’une densité humaine, saute aux yeux. L’âme de la narratrice nous parvient. Il s’agissait de fuir le régime de régime et les nazis qui étaient à ses basques.

-Tout sur le Ritz, Claude Roulet (La petite vermillon/ La Table Ronde, 224 p. , 7,10 €)

Les esprits moqueurs disent que le romancier Ernest Hemingway a participé à la Libération de Paris dans l’ambition d’aller vider la cave de l’Hôtel Ritz. L’Américain a toujours aimé l’Hôtel mythique de la place Vendôme. Les lieux sont par la suite devenus tristement célèbre à cause de la présence de Lady Di qui y vécut ses ultimes instants avant de mourir dans une voiture qui fuyait les photographes. Mort atrocement stupide. Après quatre ans de travaux qui ont coûté 140 M€, le Ritz ouvre à nouveau ses portes à la clientèle aisée. Si on veut y aller, on peut toujours se rendre à bar au prix élevé mais il faut avoir ce que l’on veut. Le luxe a un prix. Inauguré en 1898, le Ritz a vu Proust y fêter son prix Goncourt 1920. Les lieux ont une solide légende. On raconte que Scott Fitzgerald, congédié par une conquête, s’installa dans les salons pour y manger les pétales du bouquet d’orchidées qu’il destinait à sa dulcinée qui ne le supportait plus. Claude Roulet est un remarquable historien du Ritz. Un conteur quatre étoiles.

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Août 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software