Larousse sème la culture à tout vent bénéfique, Nous sommes peut-être déjà tous des Klaus Mann sans le savoir

02.08.16

Larousse sème la culture à tout vent bénéfique, Nous sommes peut-être déjà tous des Klaus Mann sans le savoir

Qui parle de culture, le ciment entre les âmes ? On ne parle plus que de religion, le poison qui sépare. La religion telle qu’on nous en parle n’est que de la politique sous un autre visage. Il n’y a qu’une religion: c’est l’élévation de l’âme pour voir ce que l’on a de meilleur en nous, et cela s’appelle la culture. Il faut lire beaucoup de livres et pas qu’un seul. Regarder ce que fait l’autre, ce que font les autres, partager, échanger, s’aimer, débattre. La haine est le moyen d’expression de ceux qui ne savent pas parler.

-Le Petit Larousse illustré 2017. Larousse, 2000 p., 29,90 €
L’édition 2017 du Petit Larousse est un grand et gros livre. Il fait mal aux pieds s’il tombe sur nos chaussures. Tout le français est là-dedans. On trouve des mots que nos grands-parents ne sauraient pas ce qu’ils veulent dire, comme « textoter » soit envoyer des textos. Le livre est scinder en deux : le vocabulaire puis les noms propres, deux dans un. Il s’agit de la version papier, bien sûr. On peut consulter le Larousse sur la toile grâce à un code internet fourni avec le volume. L’ INA autorise la vision de 250 vidéos. L’inventeur du premier de ces dictionnaires Pierre Larousse était né en 1817. Nous fêtons son bicentenaire. Son but était de donner le savoir au plus grand nombre, comme les encyclopédistes, Diderot en tête. Plus on sait moins on est vulnérable. C’est mon avis et je le partage. Quelques mots nouveaux ? Burrata, fromage Italie. Phô ? Bouillon de bœuf. Yoyette ? Jeune fille à la mode. On peut se passer de tout ça, me direz-vous. Dans les nouveaux noms propres, on note Cristiano Ronaldo, Vincent Lindon, Les Mony Python et la troupe du Splendid. Les noms propres ça va ça vient.

-Le pourquoi et le comment des expressions françaises, Delphine Gaston-Sloan. Larousse 14,95 €
On peut enrichir ses connaissances avec le volume consacré aux expressions françaises. Jouer les Cassandre ? Jouer les oiseaux de mauvais augures. Pourquoi dit-on « dormir en chien de fusil » ? Et qui a dit en premier « Ce n’est pas la mer à boire » ? Et quand a-t-on dit la première fois « Graisser la patte » ? Drôles, incompréhensibles ou totalement poétiques, les expressions françaises sont le sel de notre langue maternelle, l’un des plus fines de la planète.

-Anti-fautes de grammaire, 240 p., 4 €
Avec ce livre, on se demande si l’on est français tant on mesure notre ignorance. 200 fiches nous permettent de combler nos lacunes. On trouve aussi 25 tableaux de conjugaison pour éviter tous les pièges. Le français permet de dire des sensations que les autres langues n’évoquent pas.

-Le Zapping de l’Histoire des Arts, Gérard Denizeau, 320 p. , 17,95 €
Tout y passe depuis le Moyen Age dans ce survol culturel qui permet de surfer sur les grands forts de l’Art. On peut tester ses connaissances sur les 10 meilleurs musiciens, les grands romantiques, le Nabisme… Cinéma, peinture, danse, photo, rien n’est laissé de côté, en carafe. On trouve le même principe avec Le Zapping de la culture générale (Isabelle Fougère) et Le Zapping de l’Histoire de France (Renaud Thomazo)

-Le chien de Pavlov et autres expériences de psychologie, Adam Hart-Davis, 176 p. , 15,95 €
Les grandes dates de la recherche en psychologie de 1881 à 2007. L’auteur répond à ce genre de questions : Pouvez-vous lire dans les pensées ? Vos souvenirs sont-ils fiables ? Contrôlez-vous vraiment la situation. ? Impossible de s’ennuyer un seul instant.

-Le chat de Schrödinger et autres expériences de physique, Adam Hart-Davis, 176 p., 15 ? 95 €
De manière facétieuse l’auteur nous fait voyager dans l’univers des grands scientifiques qui sont tous des génies dans leur spécialité, d’Archimède à Einstein. Exemples de séquences : Pourquoi le savant Archimède flotte-t-il dans son bain ? Sommes-nous les seuls êtres du cosmos ? Qu’y-t-il à l’intérieur de l’atome ? C’est ainsi que le monde de la Physique fut révolutionné par des grandes pointures.

-Brèves de savoir, Daniel Lacotte, 300 p., 14,95 €
Le lexicographe infatigable nous livre un superbe pavé pour nous expliquer l’origine et le sens des expressions françaises qui font notre bonheur : « L’argent n’a pas d’odeur ». D’où vient cette expression ? Il s’agit d’un impôt sur l’urine (produit dégraissant pour la fabrication des draps et des étoffes) imposé par l’empereur Vespasien (9-79).

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Août 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software