Archives pour: Août 2016

31.08.16

Temps de jeu en club des joueurs qui sont appelés en équipe de France: Sissoko (0'), Giroud (12') et Payet (23')

Ronaldo couvert de trophées avec Griezmann couvert de paillettes.

Jeudi 1er septembre 2016, 21 h
Italie-France amical
Mardi 6 septembre, 20 h 45
Biélorussie-France, qualif Coupe du Monde 2018

Les deux matchs internationaux arrivent au pire moment: la reprise des championnats.
En Angleterre et en France, on a déjà joué trois fois mais en Italie et en Espagne à peine deux fois. En Allemagne rien qu’une fois. Les organismes ne sont pas au mieux.
A l’opposé, le championnat de Biélorussie en est à sa 20e journée, déjà dix-neuf de jouées !
La Biélorussie est donc favorite grâce à son rythme.
L’Italie, elle, va devoir gagner car elle vient de changer de sélectionneur. Il faut donc montrer que “tout nouveau, tout beau".
Pour ces deux matchs importants, même l’amical car Italie-France ce n’est jamais amical, le sélectionneur français a pris certains joueurs qui ne jouent pas dans leur club ou si peu.
Ils comptent tous sur l’équipe de France pour se relancer. La France n’est plus qu’un camp d’entraînement.
Le sélectionneur a dit que Ben Arfa n’était pas au mieux de sa forme mais comment va Sissoko qui ne joue jamais ? Et Payet comment va-t-il depuis qu’il a blessé Ronaldo ?
Le sélectionneur avait sélectionné Fekir en longue convalescence. Le joueur de Lyon a décliné l’invitation, victime d’une nouvelle blessure que l’on nous annonce bénigne. Il a sans doute remis les crampons trop tôt.
Il y a des joueurs que l’on a déclaré “vecteurs économiques". Griezmann, par exemple.
Il est tête de gondole. Quoiqu’il dise et fasse, il a le statut d’icône française mais son palmarès tient que un timbre post: à part une Supercoupe d’Espagne et en titre en seconde division, c’est peau de balle et variétés!
Griezmann a déjà 25 ans. Ronaldo, lui, a 23 ans était déjà Ballon d’Or. Il y a un monde entre les deux joueurs. C’est l’élève a côté du maître.

Présidentielles de 2017 : Elections pièges à cons ?

L’inaltérable talent de Jacques Dutronc. Jamais désinvolte, toujours insolent comme il faut.

La mascarade continue.
Le battage médiatique sur le livre de X, pendant quelques jours, a été effacé par l’annonce de la candidature de X’.
Entre temps, X'’ est venu parler à la télévision dans un désert total.
D’autres X”’ sont en piste pour aller capter le fromage de l’Elysée.
Dans l’ombre X”'’ attend son heure.
X’ nous a fait croire qu’il vient de démissionner du gouvernement mais il ne fut qu’un gadget, un dérivatif, un leurre. Son remplaçant d’ailleurs n’en est pas un: le cumulard remplissait déjà la paperasse à sa place, d’où le peut d’urgence à convoquer une autre personne. Cela signifie, on ne te remplace même pas car pour nous tu étais parti depuis longtemps.
Ni de droite, ni de gauche. C’est le slogan à la mode.
Donc du centre. Dans l’œuf, c’est le jaune, c’est-à-dire le meilleur.
Personne ne veut le blanc. Surtout s’il est mal cuit, trop cramé ou pas assez, et donc visqueux, dégueulasse.

30.08.16

Permalien 23:30:40, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD  

Peuchère ! Un Américain veut se payer l' OM

Si Marseille avait un leader comme Raimu entraîné par un entraîneur comme Pagnol, Paris ne serait plus qu’un club de poussins.

Info ou intox ? L’OM vraiment vendu ou l’OM une nouvelle fois Kachkarisé ?
Cette fois le possible acquéreur est entrepreneur américain qui répond au nom de Frank McCourt. Il a des vues sur le club phocéen, comme on dit. Lui, il faudra qu’il l’apprenne: il connaît aussi bien le vélodrome que moi l’Illinois. “OM Champions Project", tel est le dossier qu’il a sous le bras.
Le businessman a jadis été propriétaire du club de baseball des Los Angeles Dodgers. Il ne manque plus que le chèque pour l’OM passe de Margarita Louis-Dreyfus à l’Américain. La somme demandée est pour l’instant inconnue.
-"Il y a un processus en cours, il va nous amener jusqu’à la réalisation de la transaction dans quelques semaines", a déclaré, en anglais made in Etats-Unis, Frank McCourt lors d’une conférence de presse à la mairie de Marseille.
Tant qu’on n’a pas vu la couleur de ses sous, rien n’est fait.
L’argent n’a pas d’odeur mais il a de la couleur.
“C’est un jour heureux pour moi et pour ma famille", a insisté Frank McCourt, qui a presque dit: “C’est un petit pas pour l’humanité mais un grand pour moi".
“Le meilleur club de France et l’un des meilleurs du monde", a-t-il encore dit à propos de l’OM. Visiblement, il ne connaît pas le Real Madrid, Barcelone, le Bayern Munich, le Milan AC, Benfica, La Juve, l’Inter Milan et l’Ajax, pour ne citer qu’eux.
L’OM va-t-il devenir comme Man City ou Chelsea ?
Faut voir, j’en doute. Le PSG est dirigé par des pétroliers qui en ont fait leur danseuse.
L’Américain lui achète l’OM parce qu’il croit gagner de l’argent avec. Il n’a pas dû bien observer les dernières saisons de l’OM.
Pour la L1, il est important d’avoir un OM capable de rivaliser avec Paris, Lyon et Monaco sinon les clubs français ne seront pas nombreux en C1 qui continuera a être une compétition pour l’Angleterre, l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne.
Qui va devenir le président de l’OM ?
Quel nouvel entraîneur ? Et les joueurs dans tout ça… Nous sommes à la fin du mercato. Au lieu de faire une vente à l’intersaison, on l’annonce en début de championnat.
Qui vivre, OM’aimera.

[Post dédié à Zatelli, Skoblar, Loubet et Magnusson]

PS: “20 h Foot” sur Itélé commence désormais à 20 h pour se terminer à 20 h 50.

Ray Donovan saison 4. C'est déjà fini...

Mardi 30 août 2016,
Canal Plus série, 22 h 15
Ray Donovan
Saison 4, 10e et dernier épisode

Que l’on se rassure: la saison 5 est en préparation et bientôt en tournage.
La saison 4 a tenu ses promesses.
Acteurs de premier plan, du plus petit rôle au plus grand.
Jon Voight, l’inoubliable comédien de Macadam cowboy est grandiose. Un mélange de De Niro et Clint Eastwood.
C’est l’histoire de Ray Donovan, détective privée pour des gens importants qui veulent effacer les pires saloperies qu’ils ont commises.
Il a un père, lourd à porter.
Trois frères fabuleux: un dirige une salle de boxe, un autre est perdu dans les limbes de l’enfance, et le troisième est métisse car il n’a pas la même mère.
C’est un polar d’où déborde l’amour familial. Une ambiance digne de John Cassavetes.
Chaque épisode est mieux qu’un film.
La femme de Donovan et leurs deux enfants sont à la hauteur des autres personnages.
Beaux cadrages. Bons dialogues. En V.O.

29.08.16

Equipe de France: tout le monde, sauf Ben Arfa

Si Ben Arfa ne joue pas il ne peut pas démontrer son talent, c’est aussi simple que cela.

Le sélectionneur des Bleus a dû revoir sa copie car Nabil Fekir (Lyon), Alexandre Lacazette (Lyon) et Yohan Cabaye (Crystal Palace) sont tous forfaits pour les deux prochain matchs de l’équipe de France, je dirais d’ailleurs plutôt l’équipe de Didier Deschamps que tout le monde s’accorde à dire que c’est un winner, un winner qui a perdu comme entraîneur une finale de C1, avec Monaco, et une finale de l’Euro avec l’EDF à domicile.
Pour remplacer les absents, il a appelé Ousmane Dembélé, Kévin Gameiro et Geoffrey Kondogbia qui seront du voyage pour aller affronter l’Italie le 1er septembre en match amical puis la Biélorussie le 6 semptembre, match comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2018.
Gameiro (réserviste lors de l’Euro) et Kondogbia (5 sélections en équipe de France) étaient plus ou moins attendus, la venue d’Ousmane Dembélé l’est moins. On est obligé de constater que L’ancien rennais de 19 ans qui a rejoint Dortmund a été préféré à Hatem Ben Arfa qui aurait pu très bien être appelé.
Le sélectionneur a dit que Ben Arfa n’est pas au “meilleur de sa forme” mais il a retenu Payet qui n’a pas joué avec West Ham !
Dire que Ben Arfa aurait perdu son talent parce qu’on ne l’aligne pas en club cela revient à dire que Jean Gabin ne savait plus jouer dès lors qu’il ne tournait pas.
Lors de Monaco-PSG (3-1), Ben Arfa a été lancé dans le match à la fin quand le navire parisien prenait l’eau. Erreur de coaching. Le nouveau coach Emery a trop écouté Deschamps, il aurait dû prendre le contrepied et aligner Ben Arfa d’emblée, d’emblée (et pas Dembélé !)
Il n’est pas interdit de rire. Je regarde tout ça avec hauteur et je n’oublie pas la saison dernière.
A Monaco, Di Maria a été lamentable. On a retrouvé le gringalet qui ne mettait pas un pied devant l’autre à Man United.
Il serait temps que l’on revoit Ben Arfa à sa place d’ailier.
Le roi de Nice est désormais sans couronne.
La saison commence à peine qu’on parle de son surpoids. Voilà une nouvelle trouvaille pour le critiquer. Ils ne savent plus quoi inventer.
Qui vivra verra Ben Arfa. La route est longue. Rira bien qui rira le dernier.
Un mot sur Griezmann qui a dit qu’il était plus triste d’avoir perdu en finale de la C1 qu’en finale de l’Euro. Si Ben Arfa avait dit cela, il y aurait une affaire d’Etat !

28.08.16

Permalien 07:00:36, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, LA REVUE DE STRESS  

Thierry Henry rejoint la sélection belge comme entraîneur-adjoint

Henry sait très bien œuvrer parmi les jeunes. L’avenir lui appartient.

“Je suis honoré par ce poste d’adjoint. Merci à Roberto Martinez et la fédération belge. Je suis vraiment excité et impatient", a déclaré le nouvel adjoint du sélectionneur Diables Rouges. Il s’agit de la Belgique et non pas de Manchester United.
“Il n’est pas venu pour l’argent", a confié un dirigeant belge.
“Pendant les négociations, 95% des discussions ne concernaient pas l’argent", a confié Chris Van Puyvelde, le directeur sportif de la fédération.
Henry conserve aussi son poste de consultant où il touche une fortune pour donner son avis sur le football anglais entre autres. C’est une fonction que Arsène Wenger trouvait incompatible avec le fait de pouvoir appartenir à la Team des Gunners, Henry s’occupait des moins de 18 ans d’Arsenal. Wenger n’appréciait pas beaucoup que Henry puisse tailler Arsenal au micro alors qu’il faisait partie des meubles. Cela peut se comprendre même si Wenger n’était pas tendre avec C. Ronaldo quand le coach des Gunners commentait les matchs sur TF1 quand Ronaldo jouait à Manchester United.
Il n’y a rien d’étonnant à voir un Français co entrainer la Belgique.
On a bien vu le Roumain Stefan Kovacs entraîner la France avant Michel Hidalgo, et le Brésilien Zico sur la banc du coach du Japon lors de Brésil-Japon !
Henry est un compétiteur de haut parage, il a mené sa carrière de pied de maître: choix de clubs et palmarès. C’est un grand joueur.
On sait qu’il a quitté Arsenal pour aller remporter la C1 avec Barcelone car il savait qu’il ne pourrait pas la gagner avec les Gunners. D’ailleurs Arsenal n’a toujours pas de C1.
Maintenant on sait que Henry et Zidane sont candidats à la succession de Deschamps.
Avec eux, on verrait un football beaucoup plus porté sur l’offensive.
Bonne chance à Henry et à très bientôt…

27.08.16

Le trophée UEFA 2016 pour Ronaldo et des godasses à paillettes pour Griezmann

Ronaldo est le prochain Ballon d’Or. Cela fera 4. Avec son palmarès 2015-2016, il est intouchable, au-dessus de tous. Même sur une jambe, il a transcendé tous ses partenaires au SDF pour gagner l’Euro devant la France, pays organisateur. Cette fois, le grand joueur était du côté du Portugal. Il n’y avait pas Zidane en face. Aujourd’hui Zidane est l’entraîneur de … Ronaldo ! (Au Real Madrid) Qui se ressemble s’assemble. On est passé de Zidane à Payet qui a blessé CR7 dans un choc aussi désastreux qu’inutile.

Quand on perd deux finales, en C1 et à l’Euro, on se fait petit. Griezmann a essayé de voler la vedette à Ronaldo, en portant des chaussures à paillettes comme son football. On a eu l’impression de voir quelqu’un qui voulait user des projecteurs jusqu’au bout, au cas où ses résultats seraient moins brillants. Même dans le côté mannequin, Ronaldo est loin devant Griezmann. Sur tous les tableaux le Portugais devance le Français qui s’est comporté comme un minime à côté d’un junior.
Sacré meilleur joueur UEFA de l’année, Cristiano Ronaldo (31 ans) a devancé Antoine Griezmann qui s’est fait remarquer, à la remise du trophée, parce qu’il portait des godasses à paillettes argentées mises en évidence par un pantalon court. Il joue comme un pied, est-ce le signal ?
Griezmann c’est comme Ribéry pour le Ballon d’Or. On se demande ce qu’il faisait là. Ronaldo cela fait des années qu’il est au sommet et s’y maintient. Même blessé, il a galvanisé ses partenaires lors de la finale de l’Euro remporté au SDF ! CR7 est un grand joueur, un champion qui peuple les rêves. Griezmann, lui, est un bon joueur qui fait rêver le peuple. Cela n’a rien à voir.
Cristiano Ronaldo, vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid et de l’Euro 2016 avec le Portugal, a donc été sacré meilleur joueur UEFA 2016, en attendant de remporter son 4e Ballon d’Or.
Le Portugais est plein d’humour. Il a chambré Antoine Griezmann: «Je suis évidemment heureux… Désolé, d’avoir battu Griezmann en finale de la Ligue des champions et en finale de l’Euro… »
Comme toujours, il était impeccable sur scène quand le Français affichait ses godasses clownesques. Un coup de com. pour une marque ? Griezmann est plus proche de Beckham que de CR7. L’Anglais est surtout un marchand de slips. Le Portugais lui sait rester un footballeur.

Parcours professionnel de CR7:
2002-2003 Sporting Portugal
2003-2009 Manchester United )
2009- Real Madrid

Palmarès:
Manchester United
Premier League: 2006–07, 2007–08, 2008–09
FA Cup: 2003–04
Football League Cup: 2005–06, 2008–09
FA Community Shield: 2007
UEFA Champions League: 2007–08
FIFA Club World Cup: 2008

Real Madrid
La Liga: 2011–12
Copa del Rey: 2010–11, 2013–14
Supercopa de España: 2012
UEFA Champions League: 2013–14, 2015–16
UEFA Super Cup: 2014
FIFA Club World Cup: 2014

Portugal
UEFA European Championship: 2016

Ballon d’Or: 2008, 2013, 2014 et bientôt 2016.

Prochains articles: Henry, Nice, Man United…

La défaite selon Hodgson, Löw et Deschamps

Vu le poste qu’il occupait sur le terrain, Deschamps préféra toujours le football de Sissoko a celui de Ben Arfa, plutôt la force que la finesse, la sécurité que la prise de risque. Deschamps avait expliqué jadis que si nous voulions voir du jeu, il fallait aller voir les vétérans. La finale de l’Euro 2016 a été tristounette. Elle n’a pas effacé la finale de la Coupe du Monde 2006 perdu aux tirs au but. Depuis le départ de Zidane, la France pédale dans la choucroute. Nous sommes obligés d’attendre la nomination de Zidane au poste de sélectionneur des Bleus pour revoir du beau jeu, ce qui viendra tôt au tard. Après avoir gagner avec le Real- ce qu’il a déjà fait- Zidane n’aura plus qu’a regagner la Coupe du Monde comme sélectionneur.

1er septembre 2016
Italie - France, amical
Mardi 6 septembre
Biélorussie - France, éliminatoires de la Coupe du Monde 2018

Gardiens : Aréola, Costil, Mandanda
Défenseurs : Corchia, Digne, Koscielny, Kurzawa, Rami, Sidibé, Umtiti, Varane
Milieux : Cabaye, Kanté, Matuidi, Payet, Pogba, Sissoko
Attaquants : Fekir, Gignac, Giroud, Griezmann, Lacazette, Martial

Quand la France perd, rien ne bouge.
Souvenez-vous du sélectionneur de jadis qui noyait le poisson avec une demande en mariage.
Cette fois, atteindre la finale en France de l’Euro 2016 et perdre au SDF devant le Portugal ce n’est pas grave, ce n’est que du football…
L’important c’est le renouveau: du bus d’AFSUD 2010 en grève à la place de vice-champion c’est tout bénéfice.
Les joueurs actuels ont beaucoup fait de com. pour se racheter une conduite et cela a bien marché auprès du public, au détail près que c’est de la communication et non pas du terrain.
En Angleterre, quand les Anglais sont éliminés 1-2 par l’Islande en 1/8 de l’Euro 2016, le sélectionneur Roy Hodgson démissionne le soir même de l’humiliation. Il faut dire que nous sommes en présence du deuxième pays au nombre de médailles glanées aux JO 2016, derrière les Etats-Unis et devant la Chine. La France, elle, se gargarise d’une plus lointaine place (7e). Pays de Poulidor oblige.
En Italie, Antonio Conte est parti après la défaite aux tirs au but contre l’Allemagne en 1/4 de l’Euro 2016. Vous me direz que c’était prévu parce que le sélectionneur devait partir entraîner Chelsea. Je précise néanmoins qu’à la suite de l’échec durant la Coupe du monde 2014 pour se qualifier en huitièmes de finales, Cesare Prandelli a annoncé sa démission.
Didier Deschamps signale que Joachim Löw est en poste dans le rôle de sélectionneur de l’Allemagne depuis 10 ans et que la défaite des Allemands en 1/2 finale de l’Euro contre la France ne l’a pas renvoyé chez lui, définitivement. On n’est pas dans le même configuration que celle de la France.

Palmarès de Löw avec l’Allemagne:
Coupe du monde de football 2014.
Finaliste du championnat d’Europe de football 2008.
3e à la Coupe du monde de football 2010.
3e à la Coupe du monde de football de 2006 (assistant de Jürgen Klinsmann).
3e à la Coupe des confédérations 2005 (assistant de Jürgen Klinsmann).

On note que Löw a remporté la Coupe du Monde. Deschamps aussi mais comme joueur.
En France, atteindre la finale ça suffit. A l’Euro 2016, ils avaient même fixé la barre aux 1/2. Donc, c’est du bonus.
Le football on le sait c’est aussi du spectacle alors que pour moi c’est avant tout de la compétition.
L’actuel sélectionneur a son ossature et ses remplaçants.
Des joueurs n’entrent pas directement dans ses plans.
Il a choisi Payet, Cabaye et Martial et non pas Ben Arfa, Rabiot et Gameiro. C’est son droit le plus strict. En France, il y a 68 millions de sélectionneurs.
Concernant Ben Arfa, il a dit:
-"Je ne pense pas que Ben Arfa soit au meilleur de sa forme".
C’est sans doute vrai mais que dire de Payet après ses prestations devant l’Allemagne et le Portugal où il a été transparent ? Rien, Payet est repris. Circulez ! Il n’y a rien à voir.
Quand Ben Arfa était en pleine forme, il n’a pas été retenu.
Cependant, il vaut mieux sportivement être remplaçant au PSG comme Ben Arfa en ce debut de L1 que titulaire à West Ham et Crystal Palace comme Payet et Cabaye, ce dernier a d’ailleurs quitté le PSG pour pouvoir être sélectionné de nouveau en Bleu.
Ben Arfa devra marquer 300 buts en 2016-2017 pour pouvoir espérer être sur la liste des remplaçants de l’EDF.
Pour ma part, je n’échange pas un dribble de Ben Arfa contre les carrières de Payet et de Cabaye.
D’autre part, Griezmann a déclaré avoir été plus triste de perdre en finale de C1 qu’en finale de l’Euro. Il préfère donc gagner avec l’A. Madrid qu’avec la France. Là, pas de polémique. Circulez, il n’y a rien à voir ! Certes la C1 est une plus longue compétition mais il faut savoir ce que l’on dit. Je n’ai jamais entendu C. Ronaldo dire qu’il préférait plutôt gagner avec le Real Madrid qu’avec le Portugal. Il faut dire qu’il gagne avec les deux ! Il est vrai que Ronaldo est un vrai champion, lui. Et non pas une fabrication de vedette par la presse de son pays.

26.08.16

Permalien 17:57:14, Catégories: LE GYM E BASTA, THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Schalke 04 (ALL), Salzbourg (AUT) et Krasnodar (RUS) sont les adversaires de Nice en Europa League

L’arrivée de Dante à Nice fait du bien. Le sourire du Brésilien aide à survivre après la tuerie de la Promenade des Anglais.

Les Aiglons devront rencontrer Schalke 04, Salzbourg (AUT) et Krasnodar (RUS) pour parvenir en 16e finale de l’Europa League. Mieux vaut ce groupe que celui avec Manchester United ! Le groupe K est pas mal dans le genre difficile. Je n’aime pas cette compétition de losers mais cette saison, il y a Nice et MU…

Groupe A :
- Manchester United (ANG)
- Fenerbahçe (TUR)
- Feyenoord (Pays Bas)
- Zorya Louhansk (UKR)

Groupe B :
- Olympiacos (GRÈ)
- APOEL (CHY)
- YB Berne (SUI)
- FK Astana (KAZ)

Groupe C :
- RSC Anderlecht (BEL)
- Saint-Étienne (FRA)
- Mayence (ALL)
- Qäbälä (AZE)

Groupe D :
- Zenit Saint-Pétersbourg (RUS)
- AZ (Pays Bas)
- Maccabi Tel-Aviv (ISR)
- Dundalk FC (IRL)

Groupe E :
- Viktoria Plzen (RTC)
- AS Roma (ITA)
- Austria Vienne (AUT)
- Astra Giurgiu (ROU)

Groupe F :
- Athletic Bilbao (ESP)
- Genk (BEL)
- Rapid Vienne (AUT)
- Sassuolo (ITA)

Groupe G :
- Ajax Amsterdam (Pays Bas)
- Standard de Liège (BEL)
- Celta Vigo (ESP)
- Panathinaïkos (GRÈ)

Groupe H :
- Shakhtar Donetsk (UKR)
- Braga (POR)
- La Gantoise (BEL)
- Konyaspor (TUR)

Groupe I :
- Schalke 04 (ALL)
- Salzbourg (AUT)
- Krasnodar (RUS)
- OGC Nice (FRA)

Groupe J :
- Fiorentina (ITA)
- PAOK Salonique (GRÈ)
- Slovan Liberec (RTC)
- Qarabag (AZE)

Groupe K :
- Inter Milan (ITA)
- Sparta Prague (RTC)
- Southampton (ANG)
- Hapoël Beer-Sheva (ISR)

Groupe L :
- Villarreal (ESP)
- Steaua Bucarest (ROU)
- FC Zürich (SUI)
- Osmanlispor (TUR)

25.08.16

Le tirage au sort de la C1 2017: PSG-Arsenal, Barça-City, ASM-Spurs, Juve-Lyon...

La plus belle compétition entre clubs au monde va connaître une nouvelle grande saison: le Real Madrid favori.

Groupe A
PSG
Arsenal
FC Bâle
PFK Ludogorets

Groupe B
Benfica Lisbonne
Napoli
Dynamo Kiev
Besiktas

Groupe C
FC Barcelone
Manchester City
Borussia Mönchengladbach
Celtic Glasgow

Groupe D
Bayern Munich
Atlético de Madrid
PSV Eindhoven
FC Rostov

Groupe E
CSKA Moscou
Bayer Leverkusen
Tottenham Hotspurs
AS Monaco

Groupe F
Real Madrid
Borussia Dortmund
Sporting Portugal
Legia Varsovie

Groupe G
Leicester City
FC Porto
Club Bruges
FC Copenhague

Groupe H
Juventus de Turin
FC Séville
Olympique Lyonnais
Dinamo Zagreb

Permalien 15:25:26, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Dante à l'OGCNice, la Divine surprise

Dante à Nice. La Divine surprise !
Je ne pouvais pas manquer de la faire celle-là.

Le défenseur, ex Bavarois, Dante Bonfim Costa Santos, né le 18 octobre 1983, à Salvador de Bahia, est un nouvel aiglon.
Ce n’est pas tous les joueurs qu’un joueur du Bayern Munich signe à Nice.
Retraite déguisée ? Non, plaisir prolongée.

Il sera dans le rôle de grand frère.

Parcours junior

Saisons

Clubs successifs:

1997 Brésil Catuense FSA
1998-1999 Galícia EC
2000-2001 Capivariano FC
2002-2004 EC Juventude
2004-2006 France Lille OSC
2006-2007 Belgique Sporting Charleroi
2007-2009 Standard de Liège
2009-2012 Allemagne Borussia M’gladbach
2012-2015 Bayern Munich
2015-2016 VfL Wolfsburg
2016- France OGC Nice

Sélections en équipe nationale
2013- Brésil 13 (2 buts)

Palmarès:

LOSC Lille
Coupe Intertoto en 2004

Standard de Liège

Champion de Belgique 2008 et 2009
Supercoupe de Belgique 2008 et 2009

Bayern Munich
Ligue des Champions 2013
Coupe du monde des clubs 2013
Supercoupe de l’UEFA 2013
Champion d’Allemagne 2013, 2014, 2015 et 2016
Coupe d’Allemagne 2013 et 2014
Supercoupe d’Allemagne 2012

Brésil
Coupe des confédérations 2013

Permalien 14:50:52, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Ben Arfa pas pris. Cabaye et Payet, oui.

La France a perdu l’Euro à domicile contre le Portugal mais tout va bien. On prend les mêmes et on recommence.


Didier Deschamps a dévoilé sa liste de joueurs pour les deux matchs des Bleus à venir : contre l’Italie le 1er septembre, en match amical, puis contre la Biélorussie le 6 septembre, en éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 :

Gardiens : Aréola, Costil, Mandanda

Défenseurs : Corchia, Digne, Koscielny, Kurzawa, Rami, Sidibé, Umtiti, Varane

Milieux : Cabaye, Kanté, Matuidi, Payet, Pogba, Sissoko

Attaquants : Fekir, Gignac, Giroud, Griezmann, Lacazette, Martial

On note que le noyau dur de ses joueurs habituels est présent, sauf Evra mais le capitaine masqué des Blues n’a pas pris sa retraite officiel. Lloris lui est forfait.
On note les absences de Rabiot et Ben Arfa. Les deux Parisiens ne sont pas dans les petits papiers du sélectionneur. Ben Arfa devra marquer 10 buts par match pour être sélectionné. Cette fois, Ben Arfa n’est pas au mieux de sa forme ? La dernière fois il était en pleine forme… Pas pris quand même !
En revanche, il y a Fekir. Le sélectionneur a dit que le joueur s’était blessé avec les Bleus, donc… S’il n’a pas de rythme qu’importe !
Au milieu, Cabaye et Payet sont là. Cabaye est surtout Boss dans la pub, et Payet, lui, a été lamentable lors de ses deux derniers matchs en EDF. Il faut absolument que Payet se relance, n’est-ce pas ? Ben Arfa rate une passe, on le monte a l’échafaud. Payet rate deux matchs, on le rappelle. A quand le brassard ?
En Italie, quand la Nazionale ne gagne pas, on le sélectionneur s’en va. En Angleterre, aussi.
Il est vrai que l’Italie et l’Angleterre sont deux grandes nations de sport. Il suffit de voir le nombre de trophées de l’Italie en C1 et en Coupe du Monde. L’Angleterre, elle, est derrière les Etats-Unis au nombre de médailles aux JO 2016.

Permalien 10:39:23, Catégories: LITS ET RATURES  

Michel Butor (1926-2016) sur le port de Nice, la Prom. et à Coco Beach

L’écrivain qui vient de mourir a longtemps habité Nice alors qu’il était natif du Nord de la France.
Sur ce document, on le voit marcher dans les rues de Nice avec son chien d’alors. Ils arpentent la Prom. au temps où mon berceau natal n’était pas une marre de sang, après le passage de la barbarie qui dansait la salsa pour duper ses victimes.
Michel Butor appartient au Nouveau Roman dans le magasin d’étiquettes.
Cela n’a jamais été ma tasse de thé.
Sur une photo célèbre, on voit les “nouveaux romanciers” avec Samuel Beckett qui n’a absolument rien à voir avec eux, excepté qu’ils avaient le même éditeur.
J’ai toujours préféré les Hussards. On écrit avec des mots, pas avec des idées.
Mes goûts me portent vers Jules Renard, Paul Léautaud, Emmanuel Bove, Henri Calet, Raymond Guérin, Blondin, Nimier et Georges Perros, grand ami de Butor.
Saluons l’écrivain. Reste l’œuvre. A (re)découvrir.

Dans deux communiqués, sur le site de l’Elysée, on lit deux courts textes attribués à François Hollande:

-"Figure du Nouveau Roman, il n’aura jamais cessé d’expérimenter diverses formes d’écriture, souvent dans le dialogue avec d’autres arts, toujours avec le même esprit de liberté et de découverte. Irréductible à toute classification, Michel Butor était un grand explorateur de la littérature. J’adresse toutes mes condoléances à sa famille et à ses proches.".

-"Sonia Rykiel était une femme libre, une pionnière qui a su tracer sa voie. Ayant créé sa propre entreprise, elle avait ouvert sa première boutique à Saint-Germain-des-Prés en mai 1968. Elle a inventé non seulement une mode, mais aussi une attitude, une façon de vivre et d’être, et offert aux femmes une liberté de mouvement. Passionnée de culture, elle ne concevait pas la mode sans les arts qui étaient toujours présents dans ses créations. Son style est connu du monde entier. Il demeurera comme le symbole de l’alliance remarquable de la couleur et du naturel, de la fluidité et de la lumière. J’adresse mes sincères condoléances à ses enfants Nathalie et Jean-Philippe, à sa famille et à ses proches qui sont dans la peine.”

Je ne savais pas que l’actuel locataire de l’Elysée était si féru de littérature et de mode. On en apprend tous les jours. Le rédacteur ou la rédactrice de ces textes a trouvé plus de style dans les étoffes que dans les livres. N’est pas François Mitterrand qui veut. On est passé des tirages de tête numérotés papier Japon à Pif Gadget.

24.08.16

Permalien 08:27:06, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Rien où poser sa tête, Françoise Frenkel (Gallimard) et Tout sur le Ritz, Claude Roulet (La petite vermillon)

Pour Hemingway Paris est une fête.

-Rien où poser sa tête, Françoise Frenkel. Préface Patrick Modiano. Dossier Frédéric Maria (Gallimard, 290 p. , 16,90 €)

Françoise Frenkel (1889-1975) est une libraire qui a fondé la première librairie française à Berlin. A la déclaration de guerre, elle fuit Berlin pour Paris puis Nice. Son mari a été déporté à Auschwitz-Birkenau (Pologne) où il est mort le 19 août 1942. Françoise Frenkel parvient à fuir alors que sa sœur est arrêtée. Un exemplaire de ce livre de 1945 imprimé en Suisse a été retrouvé à l’Emmaüs de Nice. Sa prose, pleine d’une densité humaine, saute aux yeux. L’âme de la narratrice nous parvient. Il s’agissait de fuir le régime de régime et les nazis qui étaient à ses basques.

-Tout sur le Ritz, Claude Roulet (La petite vermillon/ La Table Ronde, 224 p. , 7,10 €)

Les esprits moqueurs disent que le romancier Ernest Hemingway a participé à la Libération de Paris dans l’ambition d’aller vider la cave de l’Hôtel Ritz. L’Américain a toujours aimé l’Hôtel mythique de la place Vendôme. Les lieux sont par la suite devenus tristement célèbre à cause de la présence de Lady Di qui y vécut ses ultimes instants avant de mourir dans une voiture qui fuyait les photographes. Mort atrocement stupide. Après quatre ans de travaux qui ont coûté 140 M€, le Ritz ouvre à nouveau ses portes à la clientèle aisée. Si on veut y aller, on peut toujours se rendre à bar au prix élevé mais il faut avoir ce que l’on veut. Le luxe a un prix. Inauguré en 1898, le Ritz a vu Proust y fêter son prix Goncourt 1920. Les lieux ont une solide légende. On raconte que Scott Fitzgerald, congédié par une conquête, s’installa dans les salons pour y manger les pétales du bouquet d’orchidées qu’il destinait à sa dulcinée qui ne le supportait plus. Claude Roulet est un remarquable historien du Ritz. Un conteur quatre étoiles.

22.08.16

Permalien 16:44:45, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Dire Straits et Peter Handke ou du Juke-box à l'iPhone

Lu dans un magazine qui traînait. Voici comment Peter Handke crée du lien.

“Un jour, j’étais en Haute-Normandie, à Gisors, dans un bar assez pauvre, et il y avait encore un juke-box. J’ai demandé qu’on le branche.
Au comptoir, deux hommes assez abîmés buvaient.
J’ai mis Dire Straits, Sultan of Swing, et ils ont changé de visage, ils se sont réveillés".

Peter Handke, interview avec Alexandre Lacroix, Philosophie Magazine, juillet-août 2011.

Aujourd’hui, chacun écoute son iPhone.

Pelé, Clay/Ali, Bolt sur le podium mondial des icônes du sport

Pelé (Brésil, XXe siècle) a donné ses lettres de noblesse au football, au sport.

Cassius Clay alias Mohamed Ali (Etats-Unis, XXe siècle) a été un rebelle avec la dimension d’un Mandela.

Usain Bolt (Jamaïque, XXIe siècle) incarne le sport de la plus belle des manières: intelligent, sensible, humble, travailleur acharné et plein d’humour.

Pour ce classement, il faut conjuguer la compétence, le palmarès, l’apport à leur sport, la dimension planétaire de leur portée et l’image qu’il véhicule.

Il n’y a aucun européen dans le classement.

Bolt a sorti Roger Federer (Suisse) de mon Top 3.

M. Phelps a plus de médailles olympiques que Bolt mais il n’y a rien de surprenant à ça puisqu’en natation, il y a plein d’épreuves possibles alors que le sprint est très réduit. Et puis, Phelps a la présence d’un ventilateur en position “off” quand Bolt est le soleil.
Bolt pourra devenir acteur non pas parce que c’est un métier de fainéant que tout le monde peut faire mais pour la simple raison qu’il a un charisme naturel accentué par l’admiration qu’on lui porte. Il est cinégénique cela saute aux yeux. J’espère le revoir toujours: c’est un remède à la morosité. Il est mythique de son vivant, ce qui est finalement très rare. Il est devenu plus célèbre et plus aimé que Messi ou C. Ronaldo. D’habitude seuls les footballeurs sont aimés par le maximum de gens.

Permalien 08:12:54, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Les Mots des mères (Bouquins/Laffont) et Lire dans la gueule du loup (Gallimard)

-Les Mots des mères, Yvonne Knibiehler, Martine Sagaert (Bouquins/ Robert Laffont, 1216 p. , 30 €)
Pas besoin d’être féministe pour lire ce livre qui est une somme considérable. On passe en revue toutes les conquêtes des femmes notamment au XXe siècle. Contrôle des naissances, contraception, avortement dépénalisé, sans parler de la conquête du Droit de Vote. On se rafraichit la mémoire avec le passage sur Madame Evelyne Sullerot cofondatrice du Planning Familial. La gente masculine est parfois dépassée : par exemple au moment de la pilule contraceptive, ils n’ont pas que cela procurer enfin la liberté aux femmes.

-Lire dans la gueule du loup, Hélène Merlin-Kajman (Gallimard)
Cet essai est un hymne à la littérature. Il est évident que les livres nous aident à mieux prendre le pouls du monde. D’aucuns lisent pour se divertir. D’autres pour s’améliorer. Il faut faire travailler ses méninges comme ses muscles. Les parents qui lisent des Histoires à leurs enfants le soir rendent service à l’Humanité. La lecture ouvre l’esprit, la lecture c’est l’attention vers les autres. Les livres transmettent. Ce livre nous donne envie de lire, de lire encore. Le constat est évident : les pays totalitaires crament les livres. C’est dire que livres et liberté vont ensemble.

20.08.16

Permalien 23:27:22, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le bel envol dans la nouvelle L1 des Aiglons vainqueurs à Angers

Le Nice de Lucien Favre réalise un sans-faute lors de l’entame de la L1 2016-2017

Samedi 20 août 2016
SCO Angers 0-1 OGC Nice
But pour les Aiglons: Plea (4e)

SCO Angers : Petric - Andreu, Bourillon (Santamaria, 56e), Traoré, Thomas - Ketkeophomphone, Ndoye ©, Manceau - Toko Ekambi, Diedhiou (Capelle, 75e), Sunu (Pépé, 66e)
Manager: Stéphane Moulin

OGC Nice : Cardinale - Ricardo, Baysse ©, Sarr, Dalbert - Bodmer (Walter, 84e), Koziello, Seri - Cyprien (Lusamba, 90e), Plea, Eysseric
Manager: Lucien Favre

On croyait Nice diminué par des partants de premier calibre (Ben Arfa, Germain, Claude Puel) mais les nouveaux arrivés ont du talent à revendre.
Nice aurait dû l’emporter 3-0 tant les Aiglons ont produit du jeu et donc des occasions.
La saison est très bien lancée et la venue de Lille avant la prochaine mini trêve donne des envies de faire la passe de trois, le fameux diction jamais deux sans trois. Attention, car un excès de confiance mal placé pourrait conduire le Gym vers une contre performance qui effacerait la victoire à l’extérieur. Vigilance, donc.
Ne vendons pas la peau de l’ours du Nord avant de l’avoir tannée.
Le milieu niçois Bodmer, Koziello, Seri a été impérial.
Derrière Baysse tient bien la baraque. Ricardo monte toujours de manière intéressante.
Le jeune Sarr est une révélation de ce début de championnat.
Tout Nice a brillé grâce à un collectif éclatant de solidarité.
Lucien Favre a élaboré un Niçois très joueur.

[Post dédié à la 86e victime du massacre de la Promenade des Anglais.]

Permalien 01:24:03, Catégories: THE RED DEVILS  

Et pendant ce temps, Ibrahimovic continue de s'imposer à Manchester United avec Paul Pogba

Désormais en Angleterre, on joue aussi le vendredi. Pogba est heureux de son retour à MU qui se passe bien. On sait qu’il était allé en Italie parce que Sir Ferguson ne lui faisait pas assez confiance. La page est tournée: Pogba est un Red Devil ! Ibrahimovic s’est immédiatement adapté à MU. Auteur d’un doublé, il a été élu l’homme du match. On note qu’il a tiré le penalty alors qu’il y avait Rooney sur le terrain.

Vendredi 19 août 2016
Manchester United 2-0 Southampton
Buts pour MU: Ibrahimovic (36e, 52e pen.)

STATISTIQUES
Possession: United 45%, Southampton 55%
Tirs non cadrés: United 11, Southampton 11
Tirs cadrés: United 5, Southampton 1
Corners: United 4, Southampton 0

United: De Gea, Valencia, Bailly, Blind, Shaw, Fellaini, Pogba, Mata (Mkhitaryan 75e), Rooney (Smalling 89e), Martial (Herrera 22e), Ibrahimovic.
Sur le banc: Romero, Schneiderlin, Young, Rashford.
Manager: Mourinho

Southampton: Forster, Cedric, Van Dijk, Fonte, Targett, Davis (Austin 67e), Romeu (Clasie 11e), Hojberg, Tadic, Redmond, Long (Rodriguez 84e).
Sur le banc: McCarthy, Yoshida, Ward-Prowse, Pied.
Manager: Puel

Mourinho connaît mieux Man United que van Gaal.
Le Portugais aligne Valencia et laisse Smalling sur le banc. Il ne lui a pas fallu six mois pour voir qui est qui et qui fait quoi. Schneiderlin est lui aussi remplaçant. C’est déjà bien. La grinta de Fellaini ne déplait pas à Mourinho.
Young lui est un intermittent du spectacle comme Nani jadis. A un moment, le coach néerlandais lui avait donné les clefs d’Old Trafford !
Zlatan Ibrahimovic, empile les buts comme au PSG.
MU is back mais sur SFR !
Les Red Devils jouent devant très peu de Français qui ne sont pas là pour engraisser les chaînes de télés.
Claude Puel de son côté est en train de découvrir la dure réalité du football british. Les points y sont encore plus durs à gagner qu’en L1.

Permalien 00:52:52, Catégories: GRANDE DAME, CERDANEMENT  

Estelle Mossely, ingénieure et championne olympique de boxe en poids légers

Estelle Mossely, née le 19 août 1992, à Créteil, boxeuse en poids légers (moins de 60 kg) est élève-ingénieure à l’école supérieure d’ingénieurs Léonard-de-Vinci. Elle est devenue la première boxeuse française championne olympique de boxe après son succès aux J.O. 2016 face à la Chinoise Yin Junhua, vendredi 19 août 2016, à Rio de Janeiro, le jour de son 24e anniversaire.
Les Jeux du Brésil sont très favorables à la délégation française qui se comporte très bien.
Jamais depuis l’après-guerre, la France n’avait réalisé une aussi bonne razzia de médailles. Certes l’absence de la Russie aide sans doute à la bonne performance.
A noter aussi la très belle médaille d’argent d’Elodie Clouvel, née le 14 janvier 1989 à Saint-Priest-en-Jarez, spécialiste du pentathlon moderne. Quand on voit Elodie Clouvel on a envie de dire à la plupart des mannequins d’aller se rhabiller !

19.08.16

Le sprinter Christophe Lemaître médaille de bronze sur le 200 m des J.O. 2016

Christophe Lemaître est un garçon fidèle, une qualité que l’on traite comme un défaut aujourd’hui. Il a toujours été fidèle à son entraîneur Pierre Carraz d’Aix-en-Provence. alors que beaucoup de personnes lui disaient d’aller voir ailleurs pour s’améliorer. Sa 3e place sur le 200 M des Jeux de Rio lui donne raison. Pierre Carraz a déclaré: “On savait que Christophe était bien à l’entraînement, il l’avait montré au 100 m et ça s’est confirmé sur 200m. C’est très bien pour Christophe qui a traversé une période difficile. Il a été récompensé de son travail, de son opiniâtreté. C’est une libération, il pourra repartir sur de nouvelles bases", ajoute son entraîneur qui sait que son champion est un compétiteur de championnats et non pas de meetings. La médaille de bronze de Lemaître n’a rien à voir avec le côté Poulidor. Bolt est intouchable.

Vendredi 19 août 2016
Finale olympique du 200 m

Classement:

1 Usain Bolt/ Jamaïque 19.78 s OR

2 Andre De Grasse/ Canada 20.02 s ARGENT

3 Christophe Lemaitre/ France 20.12 s BRONZE

4 Adam Gemili/ Grande-Bretagne 20.12 s

5 Churandy Martina/ Pays-Bas 20.13 s

6 LaShawn Merritt/ États-Unis 20.19 s

7 Alonso Edward/ Panama 20.23 s

8 Ramil Guliyev/ Turquie 20.43 s

Il y a des médailles de bronze qui valent des médailles d’or.
Je n’échange pas la médaille de bronze du 200 m des J.O. de Rio de Janeiro contre les breloques en or des sports qui ne font vibrer que les parents des champions olympiques.
Depuis Abdoulaye Seye aux J.O. 1960 de Rome aucun Français n’était parvenu sur le podium du 200 m.
Christophe Lemaître mérite mille fois cette 3e place car on ne compte plus ses bonnes performances depuis sa jeunesse au plan national, européen et mondial.
Il n’est pas beaucoup médiatisé car la presse ne le trouve pas assez bon au micro. Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre !
Parce qu’il est réservé, bien élevé, poli, pas bariolé de tatouages, on le frappe d’ostracisme.
On l’accuse de surcroît d’avoir un léger défaut de prononciation mais tout ça fait parler de son charme évident.
Il a physique d’acteur devrait-on dire. On lui reproche d’être trop beau.
Le délit de belle gueule ça existe !
C’est l’un des plus grands sportifs français de l’Histoire de l’athlétisme.
Né le 11 juin 1990 à Annecy, le sprinter est le seul blanc au monde qui a couru le 100 m en moins de 10s (9 s 92). Actuellement, il est détenteur du record de France du 200 m (19 s 80).
3e sur un 200 m Olympique, remporté par Me Usain Bolt qui a réalisé le triplé sur 100 m et 200 m (2008, 2012, 2016), c’est un exploit.
Bolt vise une nouvelle victoire sur le relais 4 X 100 m comme en 2008 et 2012.
Pour être classé 3e, Lemaître a cassé la ligne de façon superbe.
Christophe Lemaitre, né le 11 juin 1990 à Annecy, est le seul homme blanc de l’histoire ayant couru le 100m en moins de 10s (9 s 92) et l’actuel détenteur du record de France du 200 m (19 s 80).

PS: le Français Kévin Mayer, quant à lui, a accompli l’exploit d’être médaille d’argent au décathlon soit les travaux d’un authentique Hercule des temps modernes.

18.08.16

Permalien 17:51:47, Catégories: BLONDINEMENT A XV, LA REVUE DE STRESS  

La rentrée en force des consultants à la place des journalistes

“Les joueurs passent mais les journalistes restent", a dit Michel Platini quand il a raccroché les crampons.
Jadis, les anciens sportifs, même les très grands, tenaient un bar-tabacs ou un kiosque à journaux, à l’heure de la retraite, quand ils étaient dans la force de l’âge. D’autres ouvraient un magasin de sports.
Ensuite, il y a eu la période où quelques-uns sont devenus représentants d’équipementiers pour imposer des marques dans la paysage économique.
A présent, nous sommes dans la vague importantes des consultants.
Robert Chapatte, lui, avait la particularité d’avoir été un cycliste professionnel recyclé journaliste avec tellement de brio qu’on oubliait qu’il fit le Tour de France comme coureur. Chapatte était à la fois consultant et journaliste.
Il y a eu aussi Pierre Abaladejo mais le rugbyman restait dans la peau du consultant auprès de Roger Couderc. On n’a pas fait mieux.
Au tennis, feu Patrice Dominguez excellait au point qu’il était plus journaliste que consultant.
Au football, on a apprécié Roger Piantoni quand Robert Herbin ne réussit pas à s’imposer, beaucoup trop introverti au micro. Dans le même registre, Dominique Rocheteau a renoncé à œuvrer sur Radio France quand il a intégré le staff de l’ASSE. Tous n’ont pas cette délicatesse. On en voit qui cumulent des fonctions, à la radio, à la télé et comme coach.
En ce qui concerne le football, Thierry Roland resta longtemps la voix la plus importante avec Jean-Michel Larqué, qui lui aussi restait, et reste encore, dans la peau du consultant à l’écart de celle du journaliste.
Aujourd’hui, les footballeurs à la langue bien pendue sont partout.
SFR fait sa campagne de com. rien qu’avec des anciens joueurs: certains se font leur pub en cassant Domenech; d’autres, se sont relancés en critiquant Zidane. Pas besoin de donner leur nom si vous suivez les aventures du PAF vous savez de qui je parle.
SFR a désormais les droits de la Premiere League. SFR vient de s’associer à BeinSports. On attend la réaction de C + dont beaucoup d’abonnés ont l’impression d’avoir été trompés car ils se sont abonnés à C + pour le football anglais qui n’y est plus.
On a vu des joueurs de 1998, génération dorée, choisir les médias plutôt que le terrain, sauf Blanc et Deschamps. Zidane, lui, est hors concours, à la fois, consultant de luxe, icône et entraîneur. Des Zidane, cela ne court pas les rues même si ses enfants semblent bien partis pour honorer encore leur nom de famille.
Avoir été un grand joueur ne signifie pas devenir un grand coach: il est où Maradona ?
Zidane a dores et déjà réussi comme coach tout comme Beckenbauer, Cruyff, Guardiola et Ancelotti.
Un grand joueur ne fait pas forcément un grand consultant et encore moins un grand journaliste, voire éditorialiste.
Je ne lis jamais un article signé par un joueur - c’est souvent des trucs dits au téléphone et récrits ensuite par un rédacteur-, excepté ceux de Mats Wilander, toujours très pertinent.
Beaucoup d’anciens joueurs signalent souvent: “Moi, je ne suis pas journaliste…". On le sait très bien.
Une forte présence de consultants est une nuisance. Comment peut-on critiquer Didier Deschamps quand on est son ancien partenaire ? On a vu que ceux qui critiquaient Zidane étaient en fait jaloux de sa notoriété.
Récemment j’ai apprécié Rudi Garcia, très bon pendant l’Euro.
Eric Carrière est un très consultant.
Beaucoup m’endorment car ils ont trop peu de personnalité. Sur le terrain déjà ce n’était pas terrible.
Omar Da Fonseca est fantastique pour sa poésie, son enthousiasme et sa mauvaise foi affichée.
David Ginola se révèle être, lui, un très bon présentateur- ce qui est encore autre chose-, grâce à son physique et sa compétence.
Pour être un bon journaliste, un bon consultant, il faut être compétent, rester naturel et respecter l’auditeur, le téléspectateur, le lecteur.
La passion n’est pas le maître mot, comme on le croit.
Un imbécile peut être passionné.
Un journaliste à côté d’un consultant doit faire attention à ne pas devenir une simple speakerine.
Désormais, les consultants sont dans la peau des éditorialistes pendant que le journaliste n’est plus qu’un passeur de plats.
Dans la presse écrite, Antoine Blondin, était à la fois journaliste, consultant et surtout poète.
La tendance n’est plus à ce que l’on dit mais à qui le dit.

17.08.16

Permalien 08:04:19, Catégories: LE GYM E BASTA  

Nice gagne dans le match hommage aux victimes du 14 juillet 2016

Dimanche 14 août 2016
OGC Nice 1-0 Stade Rennais
But pour les Aiglons: Malang Sarr (59e) pour Nice

OGC Nice : Cardinale - Souquet, Baysse (cap), Sarr, Dalbert - Koziello, Walter, Seri - Marcel (Cyprien, 61e), Lusamba (Bodmer, 88e) - Plea (Donis, 58e).
Manager: Fabre

Stade Rennais : Costil - Moreira, Mendes, Bensebaini, Baal - Chantôme (Grosicki, 24e), Fernandes (Erasmus, 79e), André, Saïd - Gourcuff, Sio (Diakhabi, 70e).
Manager: Gourguff

Il était difficile de jouer au football à Nice après le massacre de la Promenade des Anglais désormais ensanglantée.
J’ai des chromos de la Prom de 1890-1900 je ne peux les regarder comme avant la tuerie.
Pour nous, contemporains du massacre organisé et qui a pu se dérouler à cause de la désinvolture des responsables de notre sécurité, Nice ne sera plus la Nice d’avant.
Même en 1939-1945, on n’a pas tué 85 personnes sur la Promenade.
Dans ce contexte atroce, Nice a rejoué au football. Nous sommes obligés de vivre, de revivre.
Comme un symbole, le nouveau Gym est encore plus jeune que la saison dernière.
On sait que Ben Arfa, Germain, Pied et N. Mendy sont partis.
Contre Rennes, Nice a joué avec un cœur gros comme celui qui était sur les maillots du match.
Nice doit encore se renforcer, notamment en attaque.
Nice a pris les trois points lors de la première journée de L1, un fait rarement arrivé dans les annales du Gym qui démarre souvent à l’extérieur d’habitude ou à la maison mais avec moi de réussite.

15.08.16

Permalien 07:43:51, Catégories: GRAND MONSIEUR, PAAVO NURMI & ALAIN MIMOUN  

Usain Bolt, le champion olympique qui communie avec le public quand les autres se contentent de communiquer

Lundi 15 août 2015

Le classement de la finale du 100 m des J.O.de Rio de Janeiro 2016

RM : 9″58
RO : 9′’63
RE : 9″86
RF : 9′’86

Vent (+0.20m/s)

1 U. BOLT JAM 9′’81
2 J. GATLIN USA 9′’89
3 A. DE GRASSE CAN 9′’91
4 Y. BLAKE JAM 9′’93
5 A. SIMBINE AFS 9′’94
6 B. MEITE CIV 9′’96
7 J. VICAUT FRA 10′’04
8 T. BROMELL USA 10′’06

Après Pékin (2008) et Londres (2012), Usain Bolt a remporté le 100 m des J.O. 2016 de Rio de Janeiro. Une nouvelle fois, personne n’a pu rivaliser avec lui sur la distance-reine de l’athlétisme. Le Jamaïcain (9′’81) a confirmé son statut «d’homme le plus rapide du monde». Depuis 2008, il est le recordman mondial du 100 m qu’il a amélioré trois fois pour porter à 9′’ 58.
Né le 21 août 1986, Bolt est le premier sprinter à raflé trois fois la mise de suite.
C’est un athlète de la dimension de Clay et de Pelé.
Il a tout ce qu’il faut: talent + charisme, à l’inverse du nageur Phelps aussi télégénique qu’une porte de prison.
Le 15 août 2016, le Jamaïcain a donc conservé sa couronne sur 100m, son 7e sacre olympique.
Le champion vise un «triple-triplé» (100m, 200m, 4x100m)!
Pendant ce temps, la presse française nous survend des breloques pour de sportifs qui ne font que vibrer les vitrines des vieilles fenêtres si l’on monte le son des hurlements des commentateurs qui font passer des vessies pour des lanternes. Untelle a gagner son concours de planche à voile ? Et Mr X. a-t-il bien lancé son bilboquet ?
Bolt est beau à voir avant, pendant et après la course.
Il sait communier avec le public. Communier et non pas communiquer.
Bolt est d’autant plus fantastique qu’il est supporter de Manchester United !

13.08.16

Permalien 07:49:17, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD  

Paris gagne à Bastia et Monaco arrache le nul contre Guingamp

Les deux premiers matchs de la L1 2016-2017
Bastia 0-1 PSG
Monaco 2-2 Guingamp

Grâce à Layvin Kurzawa, le PSG s’est imposé par une courte victoire à Bastia. L’essentiel est fait: trois points pour démarrer la saison par un match dont il ne restera rien.
Curieusement, je vois que les médias ne trouvent rien de mieux à dire: “Ben Arfa décevant".
Ils n’ont jamais titre; “Payet décevant” quand ce dernier faisait que l’équipe de France joua à dix lors des deux derniers matchs de l’EDF avec lui titulaire.
Pour Bastia-PGS, ils ne trouvent rien de mieux à écrire que: “Ben Arfa décevant". Je ne veux rien en dire car je n’ai pas vu le match.
Je vois aussi qu’on lui reproche une “surcharge pondérale".
On disait ça aussi de Puskas et de Ronaldo 1 er…
Bref, d’aucuns n’en reviennent toujours pas que Hatem Ben Arfa joue au PSG.
Il faudra qu’ils s’y fassent: oui, il est un joueur du PSG et il lui faut des matchs pour biens s’acclimater.
Di Maria en a raté un paquet de match sous le maillot du PSG mais là tout le monde ferme les yeux.
Un étranger à tous les droits dans le football français quand on demande toujours à Ben Arfa de marquer trois buts par match avec quatre passes décisives !
De son côté, Monaco mené 0-2 a réussi à faire match nul.

Permalien 07:48:44, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

L'hommage de l'OGCNice et de Rennes aux 85 morts et 400 blessés

Dimanche 14 août 2016, 17 h
Suite de la première journée de la Ligue 1 2016-2017
Nice-Rennes

Contre Rennes, lors de la première journée de championnat de la saison 2016-2017, les joueurs de l’OGC Nice porteront un maillot blanc- immaculé- sans le nom des sponsors (1), avec seulement un cœur formé par l’identité de toutes les victimes de l’attentat du 14 juillet 2016 : 85 personnes ont perdu la vie sur la Promenade des Anglais, 85 morts plus 400 blessés sans compter les personnes traumatisées, à Nice et ailleurs. Cela paraît incroyable et pourtant c’est vrai. Il y a des gens, je me demande comment ils arrivent à dormir sur leurs deux oreilles. Ceux qui laissent en liberté des dangers publics, ceux qui ont dit que la prison n’était pas bonne pour les êtres nuisibles à la société.
-"Sur le terrain, dans les tribunes et hors du stade, tous les Niçois se rassembleront pour honorer la capitale azuréenne dont les plaies ne se cicatriseront jamais", annonce le site officiel du Gym. Les dirigeants du club niçois admettent “qu’il sera impossible de ne penser qu’au football” après “un acte derrière lequel plus rien ne sera jamais pareil mais après lequel il faut se relever".
Les Aiglons et les Rennais – les clubs sont tous deux Rouge et Noir- s’échaufferont avec un T-shirt blanc, à l’initiative de l’agence niçoise Comback qui a dessiné le cœur. Les Aiglons, qui ont porté le deuil pendant tous leurs matches de préparation, joueront donc avec un maillot blanc arborant un cœur formé par la présence des personnes mortes le 14 juillet 2016. Le club breton, en signe de solidarité, portera aussi maillot avec le coeur symbolique. Tous ces maillots seront mis ensuite aux enchères à l’issue du match au profit des associations de défense des victimes.
Au début du match, il y aura un lâcher de 85 ballons et une minute de silence sera observée sur un fond de tifos blancs des différentes associations de supporteurs niçois. Le coup d’envoi sera ensuite donné par Franck, Gwenaël et Alexandre, trois héros de la sanglante soirée que l’on n’aurait jamais voulu vivre. Il a fallu l’attentat de Nice pour que la braderie de Lille soit annulée.
Au niveau sportif, Nice va vivre une année transitoire avec un nouvel entraîneur, Lucien Favre, qui a vu son effectif s’affaiblir avec les départs de Ben Arfa (Paris), Germain (retour à Monaco), N. Mendy (Leicester), Pied (Southampton), A. Mendy (Guingamp), Genevois (Caen) et Hult (Panathinaïkos), auxquels il faut rajouter bien sûr le manager Claude Puel qui fit du très bon travail à Nice. Souhaitons bonne chance au nouveau coach qui pourra compter entre autres sur Koziello, Bodmer, Seri et Pléa.

(1) On ne verra que l’écusson de l’OGCNice et le logo de l’équipementier.

12.08.16

Permalien 06:21:18, Catégories: PAAVO NURMI & ALAIN MIMOUN, LA REVUE DE STRESS  

Les J.O. c'est l'Athlétisme et pas le Rugby à 7 et le 421 !

A quand le 421 aux J.O. ?
Un jeu de piste sur un comptoir avec deux gros bras tatoués cela serait plus télégénique que le canoë-kayak.
Vous en connaissez beaucoup des enfants qui veulent devenir champion olympique de canoë-kayak ?
Moi aucun. Pour cela, il faudra être né sous les chutes du Niagara.
Depuis le début des J.O. on ne voit comme d’habitude que les sports confidentiels qui ne font vibrer que les compétiteurs et leurs familles, et encore je suis généreux car un participant français au tennis n’y a brillé que par son exclusion. On y a mêlé une chanteuse. Je n’y ai rien compris, il faut dire que je ne lis pas Voici même chez mon coiffeur dont j’ai de moins en moins besoin.
Les J.O. c’est avant tout l’athlétisme qui existait déjà sous l’antiquité, au plus grand plaisir de Platon.
Tous les autres sports à 80 % sont venus pour que la kermesse dure plus longtemps, affairisme oblige.
J’ai écrit sur les J.O. un album: rien de nouveau, sous la Grèce antique le dopage et les transferts existaient déjà.
Dans les Jeux modernes la trêve olympique n’est même pas respectée.
Et le baron Pierre de Coubertin voulait que l’on participât à titre individuel et non pas pour représenter une nation. On en est loin.
Pour l’instant, aux Jeux de Rio de Janeiro on nous montre sans cesse les “filles les plus sexy". C’est dire qu’il n’y a pas grand chose à voir.
Les commentateurs sportifs s’égosillent devant des non exploits qu’ils survendent à grands coups de cris absurdes. Rien n’est moins naturelle que la fausse passion qui se détecte tout de suite.
Je n’ai jamais vibré devant du judo ou du water-polo.
Encore moins devant un 50 m nage libre. Aller d’un mur de ciment vers un autre mur de ciment cela fait penser à la marche d’un prisonnier. Non merci. Kiki Caron, l’ancienne grande nageuse, avait au moins la politesse d’être gracieuse, sympathique et très intelligente. Elle ne manquait pas d’humilité, à l’inverse des prétentieux actuels des bassins, des bellâtres plus proche des podiums des défilés de modes que de Johnny Weissmuller alias Tarzan, authentique personnalité, lui.
Vivement la course sur piste ! Vivement la liberté !

11.08.16

Clemenceau (Perrin), Pézard (Table Ronde) et Simenon (Omnibus)

-Grandeurs et misères d’une victoire, Georges Clemenceau. Préface de Jean-Noël Jeanneney, (Perrin, 440 p., 10 €)

Ce livre est le dernier de Georges Clemenceau qui meurt les 23 novembre 1929. Ce grand homme fut un géant de notre Histoire. Le Tigre a eu mille vies. Qui se souvient qu’il a été maire de Montmartre ? Qui se souvient que sur la butte il ouvrit un centre de prophylaxie ? Qui se souvient que ce grand amateur de peinture fut le confident de Monet ? L’esprit de Clemenceau souffle encore. « Le meilleur en amour c’est quand on monte l’escalier. » Ce trait d’humour lucide est souvent attribué à Guitry ou Allais. Erreur, il est signé Clemenceau.

-Nous autres à Vauquois (1915-1916), André Pézard. Préface de Michel Bernard. Postface de Jean Norton (La Table Ronde/ Hors collection, 368 p., 15 €)

Ce témoignage sur 1914-1918 est moins connu que les livres de Maurice Genevoix mais pas moins important. Publié en juillet 1918, juste avant la fin de la guerre, le récit du lieutenant d’infanterie de 25 ans ne laisse pas indifférent dès lors qu’on a du cœur. Les Poilus ont notre reconnaissance éternelle. Une génération sacrifiée pour que l’on vive en Paix- en péril ces derniers temps… André Pézard (1893-1984), ami de Genevoix, a la même sensibilité que le futur académicien. Horreur de la guerre et tendresse des soldats entre eux.

-Mes apprentissages, reportages (1931-1946), Georges Simenon. Edition de Francis Lacasssin (Omnibus, 1056 p., 28 €)

Ce précieux volume nous confronte à l’autre versant de l’œuvre de Simemon : le journalisme. L’amour du détail on le retrouve dans les romans avec Maigret aussi minutieux que son créateur. Le reporter Simenon a parcouru le monde et la France entre 1931 et 1946. Les lecteurs de Maigret seront heureux de retrouver le style Simenon qui fait du bien aux yeux, aux oreilles, au cœur et à l’âme. Les reportages en France pendant les années 1930 nous plonge dans les faits divers, le terreau de l’œuvre du romancier. Il suit les affaires Stavisky pour Marianne, le journal de Gallimard, dirigé par Emmanuel Berl. Simenon se transforme en Tintin lorsque il va en Afrique, les îles Galápagos, les Etats-Unis, Tahiti et l’Europe de l’Est. A l’inverse de Tintin, Simenon, lui rendait la copie. Tant mieux ! Simenon détestait l’exotisme. Il aime surtout les gens qui habitent les lieux qu’il visite. Le côté cinéma de la vie ne l’intéresse pas. «Trouver l’homme» disait-il. Il y parvenait

10.08.16

Permalien 06:58:26, Catégories: PAAVO NURMI & ALAIN MIMOUN, LA REVUE DE STRESS  

La trêve olympique n'est pas respectée

Les Jeux Olympiques ont été créés sous l’Antiquité afin d’instaurer une paix momentanée, de sorte que les joutes sportives remplacent les combats armés, soit que le simulacre de la guerre prenne la place de la guerre armée.
En 2016, on en est loin !
L’esprit des jeux n’existe donc pas. Il est même bafoué.
On nous ment sur tous les tableaux.
En France, on nous parle de terroristes, de fous, de psychopathes mais personne n’utilise le vrai terme: séparatistes radicaux.
Pour les politiques, pour les médias dire et écrire “séparatistes radicaux” c’est reconnaître l’ennemi et ils ne le feront jamais.
Les séparatistes radicaux agissent parce que la France bombarde la Syrie, disent-ils. Qui dans les médias rappellent cette évidence ? Personne car c’est alors admettre le combat entre deux clans. Pour faire écran on nous parle de “guerre de civilisations".
Les politiques mentent au peuple parce qu’ils ne se font pas tués. Comme ils ne risquent rien à part des sifflements ou des chutes dans les sondages, ils continuent leur business.
Et qui dit que les séparatistes radicaux ont été élaborés dans la France actuelle ?
D’innombrables jeunes sont livrés à eux-mêmes parce qu’on a détruit le service militaire et qu’on ne parle jamais de culture. Jadis Apollinaire est devenu Français car il adorait notre langue au point de devenir un brillant écrivain.
Ce n’est pas en saupoudrant le conseil des ministres de quelques représentants des minorités qu’on va pousser les jeunes à s’identifier à tel ou tel.
Le mensonge est étatique.
Cela fait trente ans que j’entends que les FN est anti républicain. Alors pourquoi ne l’ont-ils pas interdit ?
Tout le monde sait que la gauche avait besoin d’un FN puissant pour affaiblir la droite conventionnelle.
Je suis persuadé que si le FN venait à gagner les élections présidentiels, des politiciens tourneront leur veste pour s’inviter au conseil des ministres. Ils diront que le FN est arrivé légitimement au pouvoir.
Jusqu’à présent, droite et gauche se partagent le gâteau à tour de rôle. En 1981, on a cru à la fin des privilèges mais ce ne fut qu’un changement de personnel.
Si le FN venait à remporter la course à l’Elysée ce sera comme si Marine Le Pen avait enfin gagné sa place sur le fauteuil rouge du dimanche après-midi télé où elle n’est jamais invitée parce que cette émission n’est que de la communication, de la promotion et que l’establishment se refuse à en faire pour une formation extérieure au PAF dictatorial.
La télé invite l’extrême-gauche comme on lance des cacahuètes aux pauvres pour se donner bonne conscience.
Le FN est tenu a distance alors que l’on dit qu’un électeur du FN est un ancien communiste qui s’est fait cambriolé trois fois.
Pourquoi l’assemblée nationale ne demande-t-elle pas un référendum sur “Oui ou Non", à propos de la guerre en Syrie ?
Le peuple se fait tuer pour une décision qu’il n’a pas prise.
Nous ne sommes que de la chair à canon. Rien de plus.
On ne fait attention à nous que la veille d’un scrutin.
Il a fallu 85 morts à Nice pour que l’on protège Lille.
Nice que les médias associent toujours au FN et jamais à Jean Vigo ou à Henri Matisse, deux de ses plus prestigieux ambassadeurs.
Nice c’est Les Promesses de l’aube de Romain Gary.
N’avoir pas protégé Nice c’est avoir abandonné la France.

09.08.16

Si Pogba vaut 120 M€, Pelé vaudrait 12 milliards d'euros

“REunited. Pogback” annonce officiellement le site de Manchester United pour saluer le retour de l’international français. Le transfert de Paul Pogba de la Juventus Turin à Manchester United est de la pure folie économique. Le joueur était parti de MU en 2012 parce qu’un jour de Sir Ferguson ne l’avait pas fait jouer au milieu de terrain alors que la zone était sinistrée par les blessures. Au lieu d’aligner Pogba, l’Ecossais demanda à un arrière latéral de jouer dans la zone médiane ce qui a déçu le jeune Français qui perdit confiance en Sir Ferguson alors que Antonio Conte lui promettait un poste de titulaire à la Juve. Après avoir brillé en Série A, Pobga revient en Premier League.

Les ignorants pensent que les 120 M€ vaut tomber dans la tirelire du joueur.
Pogba va cependant encore mieux gagner sa vie en Angleterre qu’en Italie. On est content pour lui.
Cependant s’il est désormais le footballeur le plus cher de l’Histoire il n’est pas le meilleur pour autant.
On nous le vend comme si c’était un Pelé, Cruyff ou Maradona.
Ce n’est ni Platini ni Giresse.
Pogba, Ballon d’Or ? Cela me semble impossible.
Pogba est un relayeur de style Patrick Vieira. Un 6 ou 8.
Ce n’est pas un 10 comme Platini ou Cruyff ou Maradona ou Pelé.
Ni Ben Barek.
Il a un gros volume de jeu. Et paraît infatigable vu sa jeunesse.
Qu’il se contente de jouer mieux que le très sympathique Marouane Fellaini cela serait déjà fantastique pour les fans des Red Devils qui désormais supportent un club quelconque au niveau du jeu. Et dire que des imbéciles ont dit que Sir Ferguson était un gagneur sans schéma tactique !
Pogba n’apportera pas autant que Paul Scholes, le dernier génial milieu de terrain de MU.
Si Pogba vaut 120 M€, Pelé, lui, vaudrait 12 milliards ! Idem pour Maradona.
On prête des qualités à Pogba qu’il n’a pas.
Ce n’est pas un chef d’orchestre, comme Iniesta, ni un soliste à la C. Ronaldo ou Messi.
Un artiste à la Ronaldinho ? Non, juste un grand ouvrier du football.
Pogba pèse athlétiquement sur un match, peut faire de belles transversales, peut marquer mais il n’a pas le rayonnement pendant 90 minutes pour imprimer sa façon de jouer comme Cristiano Ronaldo le fait très souvent depuis une décennie.

Permalien 05:09:31, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, VAN GOGH FOR EVER  

Le jeu du Petit Prince de Saint-Exupéry (Gallimard) et Salto (Lombard)

-Le Petit Prince, jeu (Galimard Jeunesse, 25 €)

Ce jeu est comme Tintin, destiné aux enfants de 7 à 77 ans, voire plus. Les parties durent entre 30 et 50 minutes. On peut y jouer à partir de 3 joueurs. La boîte contient 66 tuiles représentant les planètes et les astéroïdes, un pion, un socle, un dé, un sablier de 45 secondes, 180 cartes réparties en deux étuis et la règle du jeu. Le but du jeu ? Remporter le plus d’épreuves pour gagner un maximum de tuiles au gré des voyages au sein des astéroïdes et des planètes.

-Salto, Judith Vanistendael, Mark Bellido (Le Lombard, 368 p., 22,50 €)
Cette histoire d’un marchand de bonbons qui disparait sous la pluie est en fait le destin de Miquel, sur la côte est de l’Espagne, qui voulait devenir écrivain. La difficulté première est de pouvoir gagner sa vie. Il choisit alors de devenir garde du corps des personnalités locales menacées par l’ETA. Cet album est prémonitoire vue l’actualité tragique de l’autre côté de Pyrénées, en France. Finalement, l’écrivain en herbe oublie sa vocation qu’il croyait vitale. L’album est réalisé avec des crayons de couleur magistralement tenus par Judith Wanistendeal, au dessin et à la couleur. Le scénariste Mark Bellindo est à la hauteur.

08.08.16

Permalien 06:28:24, Catégories: THE RED DEVILS, FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

L'ouverture de la saison anglaise débute par une victoire du Mourinho United Club

Mon titre est provocateur car Mourinho ne va pas commettre l’erreur de van Gaal: il sait que MU a une histoire plus forte que la sienne. MU est toujours en convalescence du départ de Sir Ferguson qui m’a fait vivre au paradis sur la terre du football pendant vingt ans, non stop. Vingt ans de joie, de beauté, de fête, chaque jour, chaque nuit, chaque minute, chaque seconde. Ce fut tellement extraordinaire qu’il est surhumain de remplacer le Portugais. J’aurais préféré Guardiola mais à défaut, je veux croire en Mourinho, mettant entre parenthèses son doigt dans l’œil du regretté Tito Vilanova (icône catalane), geste indigne d’un seigneur du football.

Dimanche 7 août 2016
Community Shield, à Wembley
Manchester United 2-1 Leicester City
Buts pour MU: Lingard (32e), Ibrahimovic (83e)
But pour Leicester: Vardy (52e)

STATISTIQUES DU MATCH
Possession de balle: Leicester 42% United 58%
Tirs: Leicester 10 United 9
Tirs cadrés: Leicester 2 United 6
Corners: Leicester 7 United 2

Manchester United: De Gea, Valencia, Bailly, Blind, Shaw (Rojo 69e), Carrick (Herrera 61e), Fellaini, Lingard (Mata 63e) (Mkhitaryan 90 e+2), Rooney (Schneiderlin 87e), Martial (Rashford 69e), Ibrahimovic.
Sur le banc: Romero
Manager: Mourinho

Leicester: Schmeichel, Simpson (Hernandez 63e), Huth (Ulloa 89e), Morgan, Fuchs (Schlupp 80e), Mahrez, King (Mendy 62e), Drinkwater, Albrighton (Gray 46e), Okazaki (Musa 46e), Vardy.
Sur le banc: Zieler.
Manager: Ranieri

L’Histoire retiendra que le Manchester United de José Mourinho a commencé par remporter un trophée : le Community Shield 2016 comme ce fut le cas pour David Moyes qui avait dédié le trophée à Sir Ferguson puisque c’est grâce à l’Ecossais que MU avait pu disputer cette finale. Ensuite, Moyes ne sait jamais imposer. Mourinho a dit la même chose- c’est une surprise de la part d’un tel égocentrique- par rapport à van Gaal, son prédécesseur qui remporta la CUP comme Ferguson… C’est la seule chose en commun que partageait le Néerlandais avec le mythique coach. Van Gaal comme Moyes a déserté Old Trafford. Mourinho sait plus que jamais qu’il est sur un siège éjectable. Il joue même sa réputation : soit il est devenu un « spécialiste de l’échec… », soit il est bel et bien un winner. Les Red Devils du Portugais ont donc battu Leicester grâce notamment à Zlatan Ibrahimovic (2-1). C’est un bon signe donné aux rivaux de la Premier League.
En attendant l’arrivée de Paul Pogba, qui a passé la visite médicale avec succès, Mourinho a aligné Marouane Fellaini – qui joue beaucoup avec les coudes- au milieu d’un 4-2-3-1. Fellaini, piètre joueur, a participé à l’égalisation de Leicester. Auparavant, Jesse Lingard ouvrit le score à la 32e minute, récupérant le ballon à 40 mètres du but pour pour dribbler cinq adversaires. Démonstration de sa vitesse phénoménale.
Durant ce match, qui a eu l’autorisation de dépasser trois changements de joueurs, on a vu plein de permutations : Zlatan Ibrahimovic a par exemple décroché pour laisser Rooney devant en fer de lance. L’attaquant suédois, invisible tout le match, telle une pièce rapportée qui ne trouve pas sa place- comme au Barça jadis ?- a su marqué de la tête au meilleur moment, histoire de rappeler qu’il n’est pas n’importe qui. Sur un centre d’Antonio Valencia, il a pris le meilleur sur Wes Morgan pour tromper Kasper Schmeichel (le fils du cultissime Peter de MU) qui vient de resigner jusqu’en 2021. Les Foxes ont essayé de revenir au score mais United a bien tenu la maison rouge.
Le MU de Mourinho va bénéficier de Pogba, qui c’est une certitude va plus apporter que Fellaini : à part la grinta et un jeu de tête potable, le Belge n’a pas le niveau pour jouer à MU. Smalling absent, a lui, un déficit de grinta : joueur appliqué, ce n’est hélas ! qu’un Rio Ferdinand Canada Dry. Schneiderlin ? S’il a sa place de titulaire à MU, vu la pauvreté de son jeu, il faut alors donner le Ballon d’Or à Nani, immense intermittent du spectacle.
Le MU de Mourinho est loin de faire peur. Le Portugais est là pour faire regagner illico la Premier League a MU. On ne lui en demande pas plus. Au moins dans les trois premiers. J’ai noté que Mourinho a aligné d’entrée Valencia et Carrick, comme quoi il connaît mieux le football et MU que van Gaal qui a voulu effacer toutes les traces de Sir Ferguson. Fatale erreur.

07.08.16

Permalien 07:27:08, Catégories: GRAND MONSIEUR, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Premier trophée pour Ben Arfa avec le PSG

Samedi 06 août 2016
TROPHEE DES CHAMPIONS.
PSG 4-1 Lyon
Buts pour le PSG : Pastore (9e), Lucas (19e), Ben Arfa (34e), Kurzawa (54e)
But pour Lyon : Tolisso (87e)

PSG : Trapp - Aurier, Kimpembe, David Luiz, Kurzawa - T.Motta, Stambouli, Pastore - Di Maria, Lucas, Ben Arfa. Sur le banc : Areola, Meunier, Maxwell, Matuidi, Verratti, Ikoné, Augustin
Manager : Unai Emery

Belle promenade de santé pour le PSG qui a ridiculisé Lyon. Circulez, il y avait beaucoup à voir du côté du PSG, et rien côté Gones. Grâce à Pastore (1-0, 9e minute) et Lucas (2-0, 19e), le match était fini dès la 20e minute. Paris a déroulé son jeu, surclassant son adversaire dans tous les compartiments du jeu, à l’image de Ben Arfa (3-0, 34e) qui a marqué son premier but officiel sous le maillot du PSG. Kurzawa (4-0, 54e), lui, a fini le travail. L’OL ne parvint qu’à sauver l’honneur.
Le nouveau PSG – sur ce match en tout cas- joue moins en imitation du Barça avec redoublements de passes qu’en jeu direct avec passes en profondeur. Certes en face, il y avait une opposition très faible. On était loin du 28 février 2016 qui avait vu Lyon gagner à Paris, 1-2.
Aligné avant-centre – Cavani étant forfait- Ben Arfa a joué simple et collectif. Aulas a dû regretter de ne pas pouvoir le faire retourner au bercail. Avant de marquer un but, Ben Arfa a lancé Pastore, qui servit Lucas pour conclure. Pendant tout le match, on a vu la maîtrise technique de l’ex Aiglon. Il est déjà un joueur à part entière du PSG. L’avenir lui appartient. Au PSG, et en Bleu aussi, Bleu France.

06.08.16

La désinvolture et l'incompétence ont généré le terrorisme et le FN en France

L’ex juge antiterroriste Marc Trévidic dans une interview à la RTBF (Belgique), après l’attaque contre l’église de Saint-Etienne-du Rouvray et le meurtre du père Hamel, explique qu’il avait rencontré plusieurs fois l’un des deux futurs tueurs.
«La première fois que je l’ai vu, il avait voulu partir en Syrie. Il venait tout juste d’être majeur pendant la garde à vue (…) Il avait dans ses yeux la petite lueur qui fait qu’on détecte qu’il ne reviendra pas en arrière. C’est très difficile à apprécier. C’est très subjectif parce qu’en face de vous, vous avez l’impression d’avoir un mur».
Après l’attaque de Saint-Etienne-du-Rouvray on a appris que ce tueur avait été libéré sous bracelet électronique en mars 2016.
«Chaque juge est libre de ses décisions. Je dis quand même qu’il faut de nombreuses années pour commencer à pouvoir repérer ceux qui sont dans la dissimulation des autres».
L’ex juge a dû changer de poste en 2015 après dix ans, comme le veut la loi. En colère contre cette loi, il a quitté l’antiterrorisme. C’est incroyable : en France, on retire les hommes d’expériences pour tout recommencer à zéro. Grotesque et catastrophique.
«Il y a des gens qui m’ont fait froid dans le dos. Une minorité clairement de ceux que j’ai pu voir mais il y en a cinq ou six qui m’inquiètent. J’espère qu’ils ne sont pas encore sortis».
Le magistrat est pessimiste sur le présent et l’avenir :
«L’année va être épouvantable jusqu’à l’élection présidentielle. La tentation va être grande de s’en prendre au pays. On est dans une guerre en temps de paix. Mon espérance à moyen terme, et je pense qu’on y arrivera, c’est l’essoufflement suite au degré d’horreur. Cela peut durer dix ans vraiment avant qu’on commence à espérer…»
J’espère que ceux qui l’ont remplacé vous lui demander les noms de ceux dont il parle. C’est à désespérer. La désinvolture et l’incompétence sont les nouvelles devises du pays. Cette guerre en temps de paix est la première en Europe où seuls les civils se font tuer ! On nous flingue alors qu’on n’y est pour rien. Le pouvoir actuel n’a même pas fait un référendum pour savoir si nous étions pour ou contre le fait de bombarder les pays attaqués actuellement.
On voit de plus en plus des grands commis de l’Etat déserter le navire France pour aller faire fortune dans le privé. Concernant les terroristes, « ils » disent qu’ils sont fous au lieu de parler de séparatistes radicaux. Est-ce que les musulmans modérés représentent un peuple dans le peuple ? En France, lors du recensement on n’a pas le droit de demander la religion des gens. Belle hypocrisie alors qu’on ne parle que de ça !
Il a fallu un carnage à Nice (85 morts) pour que Lille interdise sa braderie qui remonte au XIIe siècle. Les hommes politiques sont ultra protégés quand le peuple est vulnérable. Dès que l’on sort de chez nous, on n’est plus certain d’y revenir.
Tant de vies massacrées, tant de parents brisés pour toujours alors que nous n’avons rien fait pour être autant mal traités par nos gouvernants qui ne sont là que de passage et surtout pour assurer leurs arrières. Les politiciens n’ont plus aucun risque du métier. C’est le peuple qui trinque et lui seul.
Nous n’avons jamais colonisé personne. On paye pour les générations antérieures.
La gauche a aboli la peine de mort mais d’aucuns ne cessent pas de la donner sur notre sol : 237 morts en dix-mois ! Et à la radio certains reporters disent que le Brésil est le pays de la violence : ils feraient bien de balayer devant leur porte. Le plus acharné des abolitionnistes disait : « Un état qui conserve la peine de mort apprend la barbarie à ses administrés » ou quelque chose de semblable. Quel visionnaire ! On se moque du monde. Jamais le sang n’a autant coulé en France, depuis des lustres. C’est si facile les grandes phrases avec effets de manche. L’esbroufe a encore de longues années devant elle, en France particulièrement. Dès que vous n’êtes pas pour la pensée unique des gens installés on vous taxe de réac. Et tout ça dans le pays de Voltaire, dans le pays des Lumières. Des Lumières qui ont la portée des lucioles de la mode. Il y a des gens mis sur le haut de la commode qui ont à la vérité des arguments d’une faiblesse innommable. Que dire de ceux qui prédisent une guerre civile ?
On nous dit qu’on ne peut pas arrêter quelqu’un avant qu’il ne passe à l’acte. On nous dit que c’est au peuple d’être vigilant parce qu’on ne peut pas mettre un policier derrière chaque citoyen. Là c’est vrai surtout qu’ils ne sont pas armés comme il faudrait.
Dans toutes les dernières attaques, il y avait des condamnés avec sursis parce que les prisons sont surchargées.
Donc, il n’y a rien à faire.
Au suivant !

Permalien 06:44:16, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Le Futurisme, Cendrars, Che Guevara et Voltaire (Folio, Gallimard)

Images filmées très rares du grand Cendrars.

-Qu’est-ce que le futurisme ? suivi de Dictionnaire des futuristes, Giovanni Lista (Folio, 1168 p., 14,90 €)

Cet inédit nous relate par le menu détail le grand mouvement d’avant-garde qui fut le premier du XXe siècle. Le Futurisme fondé en janvier 1909, par Tommaso Marinetti instaure une nouvelle sensibilité qui met l’homme en prise avec la mécanique et la vitesse. Hélas ! ses membres éminents seront happés par le fascisme qui s’est reconnu dans la vitesse.

-Mon voyage en Amérique, Blaise Cendrars. Notices de Christine Le Quellec Cottier. (Folio, 126 p., 6,90 €)

Avec des dessins du magnifique Cendrars, amoureux de Villefranche-sur-Mer, avec vue sur la rade, aimait les longs voyages. Celui vers les Etats-Unis connut une traversée qui dura du 21 novembre au 12 décembre 1911. A cette époque dans les rues américaines, Blaise Cendrars mourrait de fin à Manhattan. Lire Cendrars revient à passer un grand moment avec quelqu’un épatant. Philippe Soupault me parlait toujours de son ami avec les yeux qui brillaient.

-Che Guevara, Alain Foix (Folio, 354 p., 9 €)

Qui sait que le Che (1928-1967) fut docteur en 1952 ? Pas grand monde et peut-être personne. L’ouvrage aide à nous sortir de l’image d’Epinal avec des précisions utiles et indispensables. Il fut ce que d’aucuns n’aiment pas rappeler : procureur du funeste tribunal révolutionnaire. Les jeunes occidentaux qui punaisaient le visage du Che ne savaient pas qu’ils avaient mis dans leur chambre un être qui n’avaient pas toutes les qualités qu’ils lui attribuaient.

-Voltaire, François Jacob (Folio, 320 p., 9 €)

«Les hommes sont des insectes de dévorant les uns les autres sur un petit atome de boue». On peut difficilement dire mieux. On dirait qu’il parle de 2016. Nous nous retrouvons face au penseur par excellence. Celui qui disait être l’aubergiste de l’Europe était capable de se battre dans une tribune si on empêchait quelqu’un de parler.

05.08.16

Pierre Guyotat (Actes Sud), Virginia Woolf (Belles Lettres) et Sempé (Folio)

-Pierre Guyotat, la matière de nos œuvres. Collectif sous la direction de Donatien Grau (Actes Sud, 196 p. , 30 €

A l’occasion d’une exposition à la Galerie Azzedine Alaïa (Paris, du 22 avril-12 juin 2016), les éditions Actes Sud livrent un superbe ouvrage pour les plus lettrés de France. Un album mode d’emploi pour mieux aborder Pierre Guyotat, le plus grand écrivain vivant dans le genre novateur de la langue française. L’auteur du chef d’oeuvre Tombeau pour cinq cent mille soldats (Gallimard), adapté jadis au théâtre par Antoine Vitez, raconte mieux que personne les soldats, l’armée. Guyotat renvoie Jean Genet à la Bibliothèque Rose. C’est cru, vrai. La poésie d’une hache sur un rose comme dirait Cioran.


-Ma vie avec Virginia. Leonard Woolf. Traduit par Micha Venaille qui signe la préface. Postface de Cecil Woolf (Les Belles Lettres, 160 p., 13,50 €)

Deux mois avant de se suicider, l’écrivain- et surtout pas écrivaine, vilain mot- était angoissée par la possibilité de la victoire d’Hitler. Dans ce livre sur sa femme, on s’aperçoit que le mari décela la psychose maniaco-dépressive chez la grande artiste, ce qui n’était pas facile à décrypter à leur époque. Le mari est si attentif à sa femme qu’il la fait manger quand elle a ses crises d’anorexie. Ce livre n’est pas triste. C’est un livre d’amour. A lire aussi Essais choisis, de Virginia Woolf. Choix et traduction nouvelle de Catherine Bernard (Folio, 535 p., 9 €) On partage les goûts de la grande Virginia : Montaigne, Defoe, Mme de Sévigné, Conrad… « Montaigne nous conseillera de nous retirer dans une pièce tranquille de notre tour et là de nous consacrer à la lecture, de nous laisser porter par la course folle de nos rêveries… »

-Un peu de Paris, Sempé (Folio, 144 p., 7€)
La lumière, la nuit, les autos, le vieux pépères, les mémères… Une vieille façade conservée avec derrière les immeubles modernes. Deux gays avec Notre Dame au fond. La solitude urbaine. La mélancolie mais pas le désespoir. Doté de la rigueur de Cartier-Bresson et la poésie de Doisneau, Sempé est le Prévert du dessin.

04.08.16

Permalien 09:21:42, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Satie, Rivarol, Chamfort et Vauvenargues pour passer un bel été

-Erik Satie, Romaric Gergorin (Actes Sud, 176 p., 18 €)

Philippe Soupault adorait me parler de Satie, me rappelant qu’à la mort du musicien on retrouva son courrier qu’il n’ouvrait jamais. L’iconoclaste se lavait à la pierre ponce pour ne pas gaspiller l’eau. Il portait des guêtres et venait de sa banlieue à Paris par la marche. Ce très beau livre montre un auteur en symbiose totale avec son sujet. Comment ne peut-on pas aimer Erik Satie (1866-1925) ? Plus moderne que le plus grand rappeur. Procurez-vous ce livre sans attendre. Il y a même une chronologie en fin de volume qui rend toujours service surtout si l’on est un étudiant avide de s’enrichir spirituellement.

-L’art de l’insolence : Rivarol, Chamfort, Vauvenargues. Maxence Caron (Bouquins/ Robert Laffont, 1517 p., 34 €)

Un festival d’aphorismes. Un festin d’intelligence. Cela pétille de partout. Voici trois des plus grands moralistes français de l’Histoire des lettres. On se régale, on en redemande, on lit, on relit, on dévore, on déguste, on raffole de l’ensemble. Un livre à picorer avant de s’endormir et en se réveillant. Un tel ouvrage est le compagnon d’une vie.

03.08.16

Un biopic sur Pelé, 75 ans, le Dieu du football

Naissance d’une légende (Pelé: Birth of a Legend)
Titre original : Pelé: Birth of a Legend
Réalisation et scénario : Jeff Zimbalist et Michael Zimbalist
Durée : 107 minutes
Sortie : 3 août 2016 (directement en vidéo)
Distribution: Kevin de Paula : Pelé; Leonardo Lima Carvalho : Pelé, jeune; Seth Michaels : Mário Zagallo; André Mattos : l’entraineur de Santos; Felipe Simas : Garrincha; Diego Boneta : José Altafini

A propos de Dieu, celui du football est incontestable et il s’appelle Pelé.
Maradona n’est que son fils, et c’est très bien. Jésus ce n’est pas rien.
Les Dieux du stade ont un grand avantage, on peut les voir, leur parler et même devenir leur ami.
Pelé est à avec Cassius Clay, le plus grand sportif de tous les temps, celui dont on peut mesurer le talent de visu.
Si le football est aussi populaire c’est grâce à Pelé.
Il a l’importance du révérend King.
Enfant, c’est le premier sportif noir que j’ai découvert.
Je ne connaissais pas encore la boxe, Joé Louis et les autres.
Et le jazz ne m’avait pas encore ouvert le cœur et l’âme.
Pelé et son sourire. Un soleil à lui tout seul.
Pelé et Garrincha, aussi indispensables que le soleil et la lune.
Je n’ai pas vu le film pour l’instant mais c’est toujours bien de parler des héros qui nous font du bien.

André Malraux, un talent évident si loin de ses clones du PAF

Le jour de l’entrée de Jean Moulin au Panthéon, Malraux a prononcé la plus grande oraison funèbre de tous les temps. En ce temps-là, De Gaulle n’avait pas de nègre. Il avait un ami et cet ami était écrivain, un vrai de vrai.

-André Malraux, Sophie Doudet (Folio/ Biographies, 304 p., 8,70 €)
Tout ce qui n’est pas légendaire n’existait pas, disait Malraux qui n’a pas cessé de s’agiter pour écrire sa biographie. On peut le critiquer pour son dépeçage d’un temple sacré (Banteay Srei, Phnom Penh, 1923), pour sa résistance de la dernière heure mais une chose est certaine c’était un véritable écrivain, pas une baudruche du PAF comme il y en a tant qui se prennent pour lui. Malraux avait le sens de la publicité comme Cocteau, c’est un fait incontestable mais leur talent réciproque l’est tout autant, rien à voir avec leurs dérisoires clones qui ne sont que des produits de basse consommation, des gens qui ne roulent que pour eux-mêmes capables d’alimenter des conflits qui nuisent à notre pays. Malraux a choisi d’aimer de Gaulle qui lui servit d’estrade pour la notoriété. Cette biographie est destinée à ceux qui croient encore à la littérature. Malraux a passé sa vie à lire et à écrire. De Gaulle le nomma ministre de la Culture pour qu’il ait enfin un peu d’argent dans ses poches et devant lui. Quand on voit la liste des politiciens de carrière, tous formatés dans le même moule (celui de l’ambition à court terme) qui ont pris sa place rue de Valois ça fait peur. On est passé de Brassens à Plastic Bertrand.

-Les plus belles fulgurances d’André Malraux, réunies par Sylvie Howlett. Illustrations de Loïc Sécheresse. (Folio, 160 p., 7,70 €)
Pour les 40 ans de sa mort, le 23 novembre 1976, on peut lire cet ouvrage qui nous donne tout une suite de phrases, de pensées, nées dans le cerveau d’un homme dont on a transféré les cendres au Panthéon. Les citations de Malraux se ramassent à la pelle, du 18 juin ou d’ailleurs : « La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie », « Qu’est-ce qu’un homme ? Un misérable tas de petits secrets ». On n’en finirait plus de les énumérer. Il faut prendre le miel où on le trouve et chez Malraux il y en a. Ses livres sur la peinture sont exceptionnels. Il adorait la culture, il était la culture. J’aimais le voir à la télévision, car il donnait envie de lire. Malraux n’était pas un imposteur comme ceux qui l’imitent. Il avait un spiritualité indiscutable.

02.08.16

Larousse sème la culture à tout vent bénéfique, Nous sommes peut-être déjà tous des Klaus Mann sans le savoir

Qui parle de culture, le ciment entre les âmes ? On ne parle plus que de religion, le poison qui sépare. La religion telle qu’on nous en parle n’est que de la politique sous un autre visage. Il n’y a qu’une religion: c’est l’élévation de l’âme pour voir ce que l’on a de meilleur en nous, et cela s’appelle la culture. Il faut lire beaucoup de livres et pas qu’un seul. Regarder ce que fait l’autre, ce que font les autres, partager, échanger, s’aimer, débattre. La haine est le moyen d’expression de ceux qui ne savent pas parler.

-Le Petit Larousse illustré 2017. Larousse, 2000 p., 29,90 €
L’édition 2017 du Petit Larousse est un grand et gros livre. Il fait mal aux pieds s’il tombe sur nos chaussures. Tout le français est là-dedans. On trouve des mots que nos grands-parents ne sauraient pas ce qu’ils veulent dire, comme « textoter » soit envoyer des textos. Le livre est scinder en deux : le vocabulaire puis les noms propres, deux dans un. Il s’agit de la version papier, bien sûr. On peut consulter le Larousse sur la toile grâce à un code internet fourni avec le volume. L’ INA autorise la vision de 250 vidéos. L’inventeur du premier de ces dictionnaires Pierre Larousse était né en 1817. Nous fêtons son bicentenaire. Son but était de donner le savoir au plus grand nombre, comme les encyclopédistes, Diderot en tête. Plus on sait moins on est vulnérable. C’est mon avis et je le partage. Quelques mots nouveaux ? Burrata, fromage Italie. Phô ? Bouillon de bœuf. Yoyette ? Jeune fille à la mode. On peut se passer de tout ça, me direz-vous. Dans les nouveaux noms propres, on note Cristiano Ronaldo, Vincent Lindon, Les Mony Python et la troupe du Splendid. Les noms propres ça va ça vient.

-Le pourquoi et le comment des expressions françaises, Delphine Gaston-Sloan. Larousse 14,95 €
On peut enrichir ses connaissances avec le volume consacré aux expressions françaises. Jouer les Cassandre ? Jouer les oiseaux de mauvais augures. Pourquoi dit-on « dormir en chien de fusil » ? Et qui a dit en premier « Ce n’est pas la mer à boire » ? Et quand a-t-on dit la première fois « Graisser la patte » ? Drôles, incompréhensibles ou totalement poétiques, les expressions françaises sont le sel de notre langue maternelle, l’un des plus fines de la planète.

-Anti-fautes de grammaire, 240 p., 4 €
Avec ce livre, on se demande si l’on est français tant on mesure notre ignorance. 200 fiches nous permettent de combler nos lacunes. On trouve aussi 25 tableaux de conjugaison pour éviter tous les pièges. Le français permet de dire des sensations que les autres langues n’évoquent pas.

-Le Zapping de l’Histoire des Arts, Gérard Denizeau, 320 p. , 17,95 €
Tout y passe depuis le Moyen Age dans ce survol culturel qui permet de surfer sur les grands forts de l’Art. On peut tester ses connaissances sur les 10 meilleurs musiciens, les grands romantiques, le Nabisme… Cinéma, peinture, danse, photo, rien n’est laissé de côté, en carafe. On trouve le même principe avec Le Zapping de la culture générale (Isabelle Fougère) et Le Zapping de l’Histoire de France (Renaud Thomazo)

-Le chien de Pavlov et autres expériences de psychologie, Adam Hart-Davis, 176 p. , 15,95 €
Les grandes dates de la recherche en psychologie de 1881 à 2007. L’auteur répond à ce genre de questions : Pouvez-vous lire dans les pensées ? Vos souvenirs sont-ils fiables ? Contrôlez-vous vraiment la situation. ? Impossible de s’ennuyer un seul instant.

-Le chat de Schrödinger et autres expériences de physique, Adam Hart-Davis, 176 p., 15 ? 95 €
De manière facétieuse l’auteur nous fait voyager dans l’univers des grands scientifiques qui sont tous des génies dans leur spécialité, d’Archimède à Einstein. Exemples de séquences : Pourquoi le savant Archimède flotte-t-il dans son bain ? Sommes-nous les seuls êtres du cosmos ? Qu’y-t-il à l’intérieur de l’atome ? C’est ainsi que le monde de la Physique fut révolutionné par des grandes pointures.

-Brèves de savoir, Daniel Lacotte, 300 p., 14,95 €
Le lexicographe infatigable nous livre un superbe pavé pour nous expliquer l’origine et le sens des expressions françaises qui font notre bonheur : « L’argent n’a pas d’odeur ». D’où vient cette expression ? Il s’agit d’un impôt sur l’urine (produit dégraissant pour la fabrication des draps et des étoffes) imposé par l’empereur Vespasien (9-79).

01.08.16

Permalien 05:40:03, Catégories: LITS ET RATURES, PAAVO NURMI & ALAIN MIMOUN  

Sous l'Antiquité les combats devaient cesser pendant les Jeux Olympiques

Comme la planète football est calme et que je peux pas m’épuiser à écrire sur France = Terrorisme + FN parce que nos présidents de le République courent les jupons au lieu de s’occuper de la France 24 h sur 24, j’amorce ici une séquence sur les livres. Le Blog ne s’arrête jamais.

-Histoire des Jeux Olympiques (Gallimard Jeunesse, 72 p. , 12,90 €)
En attendant les J.O. de Rio de Janeiro du 5 au 21 août 2016 voici un beau panorama des J.O d’été dans ce classique pour les jeunes dirons-nous. On voit l’essentiel des événements passés, de la (re)naissance des J.O. sous la houlette du Baron de Coubertin qui soit dit en passant n’a jamais dit l’important était de participer et non de gagner. L’ensemble de l’album bien maquetté est plein de photographies des champions d’hier et d’aujourd’hui. L’iconographie est la base de ce travail. On a droit aux faits les plus importants. Un survol plein d’enseignements.

-Mémoires olympiques, Pierre de Coubertin (Bartillat, 240 p., 20 €)
Le Baron (1863-1937) fut le rénovateur des J O pour favoriser la paix dans le monde. Il faut savoir qu’à l’origine les J.O. sous l’antiquité permettaient la trêve olympique. Le temps des Jeux, il fallait cesser les combats, pour ne plus se battre que de manière sportive. Aujourd’hui on est incapable de faire la même chose. La guerre est de partout, même sous nos fenêtres en France. Le Baron ne fut pas exempt de quelques graves fautes. A Saint-Louis, les JO 1904 ont organisé les « Anthropological days » pour y parquer ce que les Américains considéraient comme des bêtes curieuses : « Pygmées d’Afrique, Aïnous japonais, Sioux, Patagons, Moros et Igorots des Philippines, Cocopos du Mexique, Turcs et Syriens » (Un siècle d’olympisme, Bernard Morlino, La Manufacture, 1988) Le Baron de Coubertin se moquait de cette pantalonnade raciste, son but était de libérer les Jeux de l’emprise d’une Exposition universelle. Il voulait des Jeux autonomes. Le racisme de 1904 ? Il se pinça le nez avec une pince à linge. Selon lui, il s’agissait d’une « originalité […] plutôt gênante ». Voilà ce qu’on lit page 79. Pour le bon côté : Coubertin voulait instaurer le sport à l’école pour le bienfait de la jeunesse. Les JO devaient donner une ampleur mondiale à son projet. Il voulait que les sportifs concourent plus pour eux que pour un pays. Douce utopie. Au versant négatif, Coubertin était un profond misogyne. «Pas de Jeux femelles » (sic) Cependant les femmes firent peu à peu leur apparition, contre sa volonté. Il disait du « sexe faible » comme on disait à l’époque qu’elles incarnaient une « imparfaite doublure ».
Il y a plus grave : il se s’opposa à l’accaparement des Jeux 1936 par la propagande nazie qu’il ne condamna jamais. Quant à la phrase : « L’important n’est pas de gagner mais de participer », il ne l’a vraiment jamais dite ! Et il convient d’insister là-dessus. Dans toutes mes recherches je n’ai trouvé que : « L’important n’est pas le triomphe mais le combat », ce qui n’a rien à voir. On peut très bien comprendre que le combat précède le triomphe et donc que la finalité est de vaincre en sport. Le grand mérite de Coubertin est d’avoir réalisé son rêve : organiser des Jeux Olympiques modernes. Au début, ses détracteurs croyaient qu’il voulait faire des reconstitutions historiques des épreuves antiques… Aujourd’hui, l’argent a tué l’esprit amateur. Les médias et les sponsors ont tout confisqué. Il faut avoir conservé beaucoup de fraîcheur d’âme pour oublier la médicalisation des sports. On peut se consoler en se référant à la Grèce de Platon : on y transférait déjà les athlètes qui parfois se… dopaient.

-Puzzles 3 D, David A. Carter (Gallimard jeunesse, 14 pages, 14,90 €)
Cela n’a rien à voir avec les JO mais c’est très sportif de réaliser ces puzzles en 3 D très bien présentés. Ils sont sous forme désincastrable. On les retire de la page et l’on monte une sphère, un cône, un cylindre, un cube, une pyramide ou un pavé avec des cercles, triangles, rectangles ou carrés. C’est très bien fait et l’on peut ensuite tout redémonter et replacer dans les pages de l’album. Tout cet ensemble développe la concentration, l’habilité et la rapidité, trois qualités requises en sport.

Aoűt 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software