Blog en deuil: Polémiques sur le Quinquennat ensanglanté

17.07.16

Blog en deuil: Polémiques sur le Quinquennat ensanglanté

La religion a bon dos, on lui met tout sur le paletot. Qui a parlé de religion quand le frappadingue allemand a fracassé l’avion contre la montagne ? Après l’avion, on a eu le camion.
[La chanson d’Alain Souchon, dit tout. Chef d’œuvre absolu.]

“On leur fait rien, alors ils en profitent".
Cent fois j’ai entendu mon père dire cela à propos des délinquants.
Aujourd’hui, il vaut mieux qu’il ne soit plus là pour voir Nice ensanglantée
Le sang a coulé sur notre Promenade des Anglais, lieu sacré pour les Niçois.
Mon père est au cimetière de Caucade.
Les autorités en place sont tellement irresponsables qu’elles ont laisséle cimetière de Nice à avoir une annexe sur la Promenade où un assassin a tué 84 personnes sur deux kilomètres, plus les blessés, plus les dégâts collatéraux.
Il n’y a pas un seul Niçois au monde qui ne soit pas triste et en colère.
Triste de savoir qu’un individu innommable a supprimé la vie de 84 personnes sans parler des estropiés. En colère, de savoir qu’on lui a laissé commettre son crime de masse alors qu’il fut mis en joue au départ, hélas! avec des armes pour Pif Gadget !

“Nous souffrons de maux antérieurs à nous-mêmes” a écrit Antonin Artaud. Quand le frappadingue allemand a fracassé l’avion contre la montagne personne n’a parlé de religion.

Philippe Soupault: “Ceux qui préfèrent la mort des autres à leur propre vie". Mon ami le poète était vraiment un visionnaire. Ce vers a bientôt un siècle.

La polémique fait rage.
Cela part dans tous les sens.
D’ici peu, on va nous dire qu’on ne peut pas arrêter un terroriste avec le 49.3 !
Ceux qui ne sont pas au pouvoir disent “il fallait que… Y avait qu’à…”
Ceux qui y sont disent “on fait plus que vous qui avait réduit les forces de police…”
Et les morts ne sont pas encore enterrés
Les politicards sont des professionnels de la profession qui accusent autrui de menacer la cohésion nationale dès qu’on ne dit pas amen à leur discours démagogiques.
Faut-il dire il fait beau quand c’est le déluge ?
Chamfort nous l’a signalé: en France, le pouvoir condamne celui qui sonne le toscin mais laisse en liberté le pyromane.
On a l’impression que nos dirigeants sont des gérants de station service qui constatent le vol de la caisse sans vouloir risquer leur peau pour sauver la recette.

Le pouvoir en place critique ceux qui cassent l’unité nationale. Grotesque et si facile à dire.
Il faudrait laisser se faire tuer, sans broncher.
Doit-on tendre l’autre joue à un prochain terroriste ?

A droite on dit que cela aurait pu être évité.

Le pouvoir de gauche en place, avec un aplomb hallucinant, dit qu’il y aura d’autres attentats, que c’est loin d’être fini. Dire cette évidence cela avance en quoi ? A dire quand ça arrive: “Vous voyez, je vous l’avais dit…” Depuis 2012, on a vu. On demande de l’action, pas du commentaire. Un responsable ce n’est pas un éditorialiste. Il y a confusion des genres. En fait les politiciens n’agissent jamais sur les faits. Ils subissent. Ils n’agissent que sur leurs inférieurs dans la pyramide hiérarchique.
Je suis persuadé que si le président de la République avait fait un discours sur la Promenade des Anglais, l’assassin n’aurait pas pu ne serait-ce que mettre un orteil sur la Promenade. Des anonymes tout le monde s’en moque. Il y a des lieux plus surveillés que d’autres. Ils n’ont pas encore compris que la Promenade des Anglais est un lieu historique, aussi important que l’Avenue des Champs Elysées. Pour Paris, Nice c’est loin, presque l’Italie.

A gauche on entend aussi:
C’était imprévisible…
Le risque zéro n’existe pas.
Critiquer le gouvernement c’est manquer de respect aux victimes…

Tout ça c’est masquer la vérité, la réalité. Jamais le semi remorque n’aurait dû pouvoir faire ce qu’il a fait. C’est une faute de la sécurité. Et si on avait moins ni de police à Nice parce que ce n’est pas une ville de gauche, l’actuel personnel au pouvoir ? Ils n’avaient pu prévu assez grand. Après l’Euro, il y a eu relâchement. D’ailleurs, le Portugal avait tout juste gagné l’Euro que le gouvernement à crier victoire parce que le tournoi n’a pas connu d’attentat.

La vérité est simple.
Puisque nous sommes en guerre, il fallait des militaires armés jusqu’aux dents lors du feux d’artifices niçois qui est toujours un très grand rassemblement.
Mettre des soldats ce n’est pas faire reculer nos libertés mais nous protéger. Mieux vaut voir plein de soldats armés que ramasser 85 cadavres et des centaines de blessés. Maintenant le chagrin, la douleur est partout.

Le terrorisme si on ne pouvait pas l’arrêter la vieille de son attentat, il fallait l’empêcher de le commettre au moment où il est passé à l’action. C’est là que l’on devait intervenir. Parler de la veille ou de quinze jours avant c’est un autre problème. L’important c’est l’instant où il amorça sa course criminelle. Deux policiers lui ont tiré dessus avec des armes inappropriées. Cela fait penser à Léon Blum qui avait à De Gaulle, on a des canons mais à faible portée. Des canons pour la forme et pas pour tuer !

Les socialistes d’avant la Seconde Guerre Mondiale ne voulaient pas doter la France d’un grand armement. Emmanuel Berl, pacifiste de gauche était plus réaliste: la force plutôt que la violence. Moi aussi je suis pour la force car si vous êtes fort on ne vous attaque pas. Oui, si la force avait été en haut et tout le long de la Promenade des Anglais, le terroriste n’aurait pas pu tuer 85 personnes. Il s’est servi de notre faiblesse par tuer. Si je vois des chars d’assaut à Nice a la place des chars du Carnaval je ne vais hurler: “Nice = Pinochet ! A force de laxisme, le FN frappe à notre porte. A force de laxisme, la ville de la bataille des fleurs a été transformé en champ de guerre.

L’Elysée, Matignon, ne sont plus que des entreprises de pompes funèbres.
Cela fait longtemps que j’aurais rendu les clés.
Quand on échoue, il faut partir.
Plus de 250 morts victimes d’attentats en France.
Et on nous en promet d’autres.

La France n’est plus qu’une entreprise que cherche à s’approprier plusieurs sectes politiques du PS au FN en passant par la droite dite classique.
Les politicards au pouvoir hurlent on fait ce que l’on peut et mieux que nos prédécesseurs.
Ceux qui n’y sont plus disent qu’ils feraient mieux que ceux qui sont en place.
Et ceux qui n’y ont jamais été disent “votez pour nous et on vous sauve". Ben voyons!

Pendant cette tragi-comédie, le peuple se fait tuer.
Si vous prenez la liste des victimes sur les 250 morts, il n’y a que des gens comme vous et moi, de simples citoyens. Nous, nous n’avons pas d’armes, pas de gardes du corps payés par la collectivité.

La France lance des bombes sur des “théâtres de guerre".
Combien de civils ont-elles tuées ?

La France a été un pays colonisateur, pourquoi personne ne dit que nous en subissons aujourd’hui les conséquences ?


Nos hommes politiques ne sont que des membres du Paf, des pipoles.
Untel est avec une actrice en quête de personnages, un autre avec une musicienne qui joue parfois avec “Djauni", et encore un autre qui est marié avec une chanteuse ex cover girl. Tous semblent faire le lit de la plus célèbre fille à papa de France.

Résultat ?
Un torrent de larmes après un torrent de sang.

Nice avait déjà un imposant monuments aux morts des deux guerres.
Il va falloir en construire un deuxième.

Avant-hier, la mode c’était devenir footballeur. Ensuite, ce fut rappeur. Maintenant, c’est terroriste.

Précisions: juste après l’attentat, des médias ont dit sans aucune certitude: “Le chauffeur du camion est un Niçois…” Ensuite, ils ont continué à dire à propos des autres interpelés: “la police a arrêté d’autres Niçois…” Il y en a qui ferait mieux de se taire. Il ne suffit pas de se trouver à Nice pour être Niçois. Nous ne sommes pas là dans un match de L1 ! Ces gens-là sont autant Niçois que je suis taliban.

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Août 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software