Les talents de l'Euro: Renato Sanches (Portugal), Graziano Pellé (Italie), Joe Allen (Pays de Galles) & Aron Gunnarsson (Islande)

29.06.16

Permalien 08:57:51, Catégories: FORZA ITALIA !, BECKENBAUEREMENT, GRAND MONSIEUR  

Les talents de l'Euro: Renato Sanches (Portugal), Graziano Pellé (Italie), Joe Allen (Pays de Galles) & Aron Gunnarsson (Islande)

Quarts de finale
Pologne - Portugal – Jeudi 30 juin, 21 h
Pays de Galles - Belgique – Vendredi 1 juillet, 21 h
Allemagne- Italie – Samedi 2 juillet, 21 h
France - Islande – Dimanche 3 juillet, 21 h

J’ai toujours vu le football comme de l’actualité heureuse, et il le reste.
Le football est rare et il faut attendre les matchs à haut enjeu pour en voir.
Quand chaque match est une finale cela devient électrique.
La France de Deschamps poursuit son tournoi de sixte: Albanie, Suisse, Roumanie, République d’Irlande, Islande… On attend France-Andorre la vieille. Contre les Irlandais l’ouverture précipité du score par les Irlandais a faussé le match. La France a eu 88 minute pour l’emporter. Les Islandais vont-ils mieux vivre le présent que les Irlandais ? C’est possible. J’adore leur grinta, leur unité à l’image de leur capitaine un Keane Simeonisé avec un zeste d’Antonio Conte. Cet homme-là, Aron Gunnarsson est un gilet pare-ballons. C’est Evra puissance 10. L’Islande peut faire tomber le France. Je suis toujours du côté de ceux qui subissent l’Histoire, selon le mot d’Albert Camus.
Ronaldo, Bale et Hazard sont là et bien là, tant mieux.
Rooney, Iniesta sont déjà à la maison. Tant pis pour eux. Ils n’avaient pas faim.
Lors de ce tournoi j’ai encore mesuré la faiblesse de l’Anglais Smalling. Je n’ai jamais compris l’attirance de Sir Fergusson pour ce joueur aussi grand que son talent est petit. Ce Rio Ferdinand de pacotille est un rêve pour les attaquants adverses tant son stress paralyse sa minuscule technique. Un autre joueur de MU est toujours aussi brouillon: le Belge Fellaini. Son compatriote Axel Witsel est d’un niveau nettement supérieur. MU devrait échanger Witsel contre Fellaini. Fellani joue des coudes. Witsel, lui, rien qu’avec son cerveau.
Joe Allen, le Gallois est vraiment un Pirlo anglo-saxon. Il respire l’intelligence de jeu.
Renato Sanches m’enchante. Il a six poumons, des bottes de sept lieues et un volume de jeu qu’aucune chaine HI-FI n’a. Il crève l’écran et CR7 l’aime cela se voit. CR7 est encore meilleur avec Sanches.
Côté italien, l’ensemble me fait tant plaisir avec Conte sur le bord de la touche, un Celibidache du football, oui un chef d’orchestre. Conte a un visage pour faire du cinéma. Un bel homme c’est ça et non pas ces rigolos du cinéma qui se la pètent et qui ont des tronches de caniches en chaleur.
Les Allemands, j’ai de la répulsion-attraction pour eux. Je veux les voir à terre, souffrir mais quand ils pulvérisent le Brésil, je reste K.O. debout comme si j’étais un mort réveillé par la beauté d’une femme qui m’embrasse sur la bouche.
Pendant que la France joue au football de plage, l’Italie dispute la Coupe du Monde. Après la Belgique, au premier tour; après l’Espagne, 8e, voici l’Allemagne, en 1/4.
Je veux voir en finale Italie-Belgique.
La France ? Elle ne montre rien. Un piètre football à l’image de son sélectionneur dont le football avait la légèreté d’un scaphandrier. Regardez les Islandais: ils bougent tous en même temps. La France est un catalogue de joueurs qui se prennent pour Platini et Zidane. Ou plutôt que l’on vend comme si…
Un leader ce n’est pas Lloris qu’on nous vend comme un capitaine. Lloris est un très bon joueur- et même souvent un très grand gardien- mais il devrait renoncer à ces conférences de presse qui lui nuisent totalement. Quand on n’a rien à dire et surtout quand on ne veut rien dire, le mieux c’est de ne pas se présenter devant la presse car en y allant il fait aussi face aux Français et moi les discours en langue de bois, je n’en veux pas. La bavasserie des politichiens ça me suffit amplement. Je les évite d’ailleurs deux fois plutôt qu’une. (Je précise que j’ai demandé à ce qu’il soit sélectionné en équipe de France, en une du Figaro Sports, quand il n’y jouait pas encore).
Le charisme ne s’invente pas. Gianluigui Buffon voila un vrai capitaine.

Commentaires, Pingbacks:

Commentaire de: Pierre [Visiteur] Email
Cet Euro est pour Antonio Conte. Il marche sur l'eau, comme Zidane. C'est le grand retour des italiens. Gioia !
PermalienPermalien 29.06.16 @ 11:06
Commentaire de: morlino [Membre]
Pierre merci d'exister.
PermalienPermalien 29.06.16 @ 11:30
Commentaire de: FredAstaire [Visiteur] Email
On imagine bien Buffon dans un film italien de la grande époque, celle des Gassman, Vallone, Sordi, Mastroianni Tognazzi et autres Salvatori.
Alors que Lloris ou Griezmann (ah la célébration de son second but!)ont un manque évident de personnalité.
Pourquoi allez-vous chez Praud?(trop d'invités) Vous n'avez pas le temps de vous exprimer et vous vous faites rabrouer dès que vous évoquez l'histoire du foot, ou parlez politique.
PermalienPermalien 29.06.16 @ 12:27
Commentaire de: saga [Visiteur] Email
Les italiens n'avaient jamais disparu, ils sont quand même finalistes de la dernière édition. Ce qui me frappe dans cette équipe, c'est aussi leur application et leur intelligence. Ils ont travaillé, ils ont passé des heures devant le tableau, chacun sait très exactement ce qu'il a faire, avec ou sans ballon, en phase offensive ou défensive. Maintenant je crains que l'Allemagne ne soit un cran au-dessus. L'Euro s'arrête samedi, c'est la vraie finale.
PermalienPermalien 29.06.16 @ 14:22
Commentaire de: morlino [Membre]
Très vrai ce que vous dites sur le cinéma...
J'ai quand même casé André Gide. Ah! Ah!
PermalienPermalien 29.06.16 @ 16:02
Commentaire de: Zine Imad [Visiteur] Email
Italie - Allemagne, une finale avant l'heure, les deux plus belles équipes de cet Euro sans contestations possible. Bien que le style soit différend lorsque je les regarde jouer je suis envoûté par l'application, le sérieux et par dessus tout l'intelligence, Ô intelligence qui fais défaut a la France ! Les mouvements de chacun de leurs Bloc-équipe sont captivant et j'y prends vraiment du plaisir à les admirer.
L'Italie sait déjouer et L'Allemagne sait contraindre, mon Dieu quelle excitation à la vue d'un tel match !
PermalienPermalien 29.06.16 @ 17:10

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Mars 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31  

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software