Archives pour: Juin 2016, 14

14.06.16

Permalien 07:57:00, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Puskas et Sindelar dans Le Figaro pour célébrer Hongrie-Autriche

Article dans Le Figaro, en Une.
Mardi 14 juin 2016
Autriche-Hongrie, pour un retour aux sources impériales
par Bernard Morlino

http://www.lefigaro.fr/histoire/2016/06/13/26001-20160613ARTFIG00294-euro-2016-autriche-hongrie-pour-un-retour-aux-sources-imperiales.php

L’article raconte toute la situation géopolitique de l’empire Austro-Hongrois, son histoire, son démantèlement et les fluctuations du football avec des éclairages sur Sindelar et Puskas.
L’Autrichien Matthias Sindelar a refusé de jouer pour l’Allemagne nazie avec un maillot frappé de la croix gammée: on l’a retrouvé mort chez lui.
Le Hongrois Ferenc Puskas à fui le communiste de Hongrie pour aller jouer au Real Madrid.

Hongrie 2-0 Autriche
Portugal 1-1 Islande

Compte rendu
Les Autrichiens, comme les Belges, devaient être la bonne surprise de l’Euro. Total les pays sont à terre, K.O. debout. Dès que l’on joue avec le cigare, le football se rappelle à vous.
Le Portugal a aussi été trop suffisant. Après l’ouverture du score, les partenaires de Ronaldo pensaient avoir fait le plus dur, ce fut sans compter sur les armoires à glace islandaises très disciplinées. Nani a marqué un superbe but avant de s’éclipser, selon son habitude. Ronaldo, m’a déçu: il a été une caricature de lui-même. Plus diva que la pire diva, il a passé son temps à réclamer des fautes commises sur lui (ce qui n’était pas toujours vrai), il a décoché sans cesse son sourire de danseur de Thé dansant. Ce CR7-là est vraiment inintéressant. S’il doit vieillir dans ce sens, il faut qu’il prenne sa retraite.

Permalien 00:09:32, Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

Après sa belle victoire contre la Belgique, l'Italie est déjà favorite de l'Euro 2016

Buffon est l’un des plus grands gardiens de l’Histoire du football mondial. Concentré, heureux. Fantastique. Il méritait le Ballon d’Or à la place de Cannavaro.

Lundi 13 juin 2016
Euro, 1 er tour
Italie 2-0 Belgique
Buts pour la Nazionale: E. Giaccherini (32e), G. Pellè (90′+2)

Sans les exploits de son gardien Courtois, la Belgique aurait perdu 4-O.
Sublime italienne. On a vu du football. Enfin ! Et non pas des intermittents du spectacle.
Les Italiens respiraient l’intelligence quand les Belges courraient dans le vide.
L’Italie c’est 4 Coupes du Monde. SVP !
Tous les observateurs patentés ne juraient que par la Belgique.
Ils sont où les Belges ? Presque dans l’avion de retour.
Les Belges ? On dirait qu’ils faisaient un concours de coiffure. C’est à celui qui sera le plus ridicule.
L’Italie, elle, a présenté de vrais footballeurs.
Cette équipe c’est tout mon père: travailleuse, joueuse, courageuse, volontaire, intelligente, solidaire, collective.
Vous avez vu les Italiens pendant l’hymne national ? Grandiose ! Que d’amour.
Buffon offre autre chose que le visage stressé de Lloris. Lloris n’offre qu’un masque de la peur. Angoisse de partout. On sent qu’il garde tout pour sa famille. Il faut donner au public sinon le public reste derrière la glace.
Les Italiens ? On les disait faibles et sans âme.
Quelle erreur d’analyse !
Ils sont là, et bien. Dommage qu’ils soient déjà sortis du bois. Maintenant, ils sont favoris.
Belgique-Italie fut le plus beau match depuis le début de l’Euro.
Les Italiens ont tout montré: technique, tactique.
A la fin, ils ont abattu le taureau.
Les Italiens ont une ossature très Juventus Turin.
Ils respirent le football. Et ont l’esprit de sacrifice.
Les Belges ? Beaucoup de danseurs mondains. Fellaini, toujours aussi faible. Si Mourinho l’aligne à MU, je veux bien gravir les marches du Sacré-Coeur sur les mains. Idem pour Schneiderlin.
Ce soir, on a vu du football, du vrai football, pas du Canada Dry.

Juin 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software