Archives pour: Juin 2016, 13

13.06.16

Italie-Belgique c'est beaucoup plus captivant que France-Albanie, affiche en carton

Quand on dit que l’Italie n’est pas prête, l’Italie est quand même au rendez-vous des champions. 35 % du patrimoine culturel mondial se trouve encore en Italie. Respect ! Les Italiens sont des Français de bonne humeur, disait Jean Cocteau.

Lundi 13 juin 2016
Euro 2016
beIN SPORTS 1 & beIN SPORTS 2
Espagne 1-0 République Tchèque
Eire 1-1 Suède
Italie2-0 Belgique

AVANT LES MATCHS:
Les médias n’ont parlé que de Griezmann et Pogba avant de mettre le focus sur Payet.
Rien sur Ronaldo.
Quand Pogba et Griezmann ratent un match, le pays est en deuil. Quand Ben Arfa rate une passe, on le met sur le banc. Deux poids, deux mesures.
Pendant ce temps, les coiffeurs sont à Clairefontaine: Jallet, Cabaye, Schnederlin…
Les médias usent d’abord jusqu’au bout le filon français.
Tant que la France est dans le tournoi, on va en bouffer.
On nous annonce France-Albanie comme si c’était France-Italie.
D’un autre côté, rien sur l’Italie que les médias français condamnent par avance.
Quel manque de respect vis-à-vis des quadruples champions du monde !
L’Italie ? Wait and see. Les Italiens sont toujours dans le coup.
Les médias français sont italianophobes.
L’Italie est tombée contre la Belgique, c’est autre chose que France-Albanie !
France-Albanie… A quand France-Groland ?
Contre l’Albanie Giroud peut mettre trois buts et Payet quatre ou cing, non ? Soyons fous !
Histoire de faire remonter François Pays-Bas dans les sondages.
On va revoir le plus Français des Belges: Hazard.
On va retrouver le Catalan Iniesta.
Le Suèdois Ibrahimovic sera là. Toute la saison les medias titrent sur lui et Ben Arfa, et puis quand arrive l’Euro, nada !
Roy Keane, le Red Devil éternel, est le co manager de l’Eire. Quelle joie de revoir captain Roy. Avec lui, on pouvait partir au bout du monde, l’esprit tranquille.
Belle journée.
Les hooligans ? Cela n’a rien à voir avec le football. C’est comme si vous me disiez: Hitler était un homme, alors je n’aime plus les hommes.
Un homme c’est soit Landru soit Winston Churchill.

Les Rebelles du Football (Bernard Morlino) sur France Culture

Ribéry, Benzema, Gourcuff, Nasri, Anelka, Domenech ne sont pas dans mon album.

A l’occasion d’une belle chronique sur France Culture (13 juin 2016, à 7 h 13) je remets en ligne le post sur Les Rebelles du football, puisque de la viande saoule ont encore abîmé le sport qu’ils s’approprient sauvagement:

http://www.franceculture.fr/programmes

Je vous signale la parution de l’un de mes nouveaux albums:
Les rebelles du football, soit 40 portraits de joueurs.
Un rebelle c’est quelqu’un qui se rebelle contre les mauvaises lois.
Eric Cantona, dans sa magnifique et émouvante préface, dit que pour être rebelle il faut risquer sa vie et celle des siens. Donc, il a l’humilité d’être surpris de se retrouver dans l’album.
J’ai classé les rebelles sous différentes catégories.
Les politiques: Sindelar, mort parce qu’il a refusé de porter le maillot nazi. Puskas qui s’est opposé au communisme dans la plus grande incompréhension de la FIFA.
Les virtuoses: Kopa chassé de l’équipe de France parce qu’il ne voulait plus que les joueurs soient liés à vie à leur club. C’est là que j’ai mis Cantona: comme on le sait il a fui le football français qu’il estimait gangréné par de la mauvaise herbe. L’Affaire OM-VA nous a démontré ensuite qu’il avait raison.
Les solidaires: ceux qui se rebellent contre tout, au seul profit de leur équipe, comme Keane, Stoichkov…
Les incompris: Diagne qui impose le football professionnel en France contre l’avis de son père, député. Glassmann, traité de balance alors que c’est un homme d’une intégrité absolue.
Les désespérés: Best qui vit comme une rock star sa passion qui demande pourtant une grande hygiène de vie. Fashanu finit par se suicider car il n’arrive pas à imposer son homosexualité.
L’iconographie du livre met en situation les joueurs avec leurs caractéristiques. Un grand travail d’édition, au niveau de la maquette. Je le vis volontiers car ce n’est pas mon domaine.
Bonne lecture. Qui m’aime me suive !

-Les Rebelles du football, Bernard Morlino. Préface Eric Cantona. Editions Tana, 155 p., 24,95 €


[Post dédié à Mathilde Serrell et Guillaume Erner]

Juin 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software