Archives pour: Juin 2016

29.06.16

Permalien 17:21:49, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Hatem Ben Arfa gagne Nice-Paris SG ou le retour du Fils prodige

La rumeur qui enfle sur le net va devenir confirmation sur la presse papier.(1) Hatem Ben Arfa, une fois la visite médicale passée, sera Parisien. C’est le retour au bercail. La boucle est bouclée. N’est-ce pas merveilleux ? Grâce à Leonardo, Paris est désormais un club XXL. Aujourd’hui mieux vaut jouer au PSG que dans un club du ventre mou de Premier League, voire même à Arsenal, club sans C1. Chelsea est le seul club de Londres qui compte une C1 dans sa vitrine. Pas de quoi se vanter. Comprenne qui pourra.

Libre comme l’air, le recrutement d’Hatem Ben Arfa était une affaire en or.
Sa venue au PSG équivaut en qualités au transfert d’un virtuose étranger. On est donc fier qu’il soit Français.
A moins d’être aveugle, il est évident que Ben Arfa est devenu l’un des meilleurs joueurs de la planète. En plus, le désormais ex Aiglon est spectaculaire.
Il y a le retour de l’enfant prodigue.
Je préfère le retour du fils prodige.
C’est le cas du flamboyant gaucher Hatem Ben Arfa.
Il est parti de Paris pour démontrer qu’il pouvait être reconnu ailleurs.
Chose faite, il revient pour être prophète chez lui. Ce qui est le plus difficile.
Le Petit Prince revient là où il débuta enfant dans la Danone Nations Cup.
Le Petit Prince revient au Parc des Princes.
Le PSG a perdu Zlatan Ibrahimovic mais le PSG gagne Hatem Ben Arfa.
La pression ? “Je la réserve à mes pneus” disait Nelson Piquet sur la grille de F1.
Hatem Ben Arfa est désormais en pool position en L1 et en C1.

Le parcours de formation du natif de Clamart (Hauts-de-Seine) , le 7 mars 1987:

1994-1996 ASV Châtenay-Malabry
1996-1998 SM Montrouge 92
1998-1999 AC Boulogne-Billancourt
1999-2000 FC Versailles
1999-2002 INF Clairefontaine
2002-2008 Olympique Lyonnais
2008-2011 Olympique de Marseille
2010-2014 Newcastle United
2014 → Hull City
2015-2016 OGC Nice
2016 Paris Saint Germain

Sélections en équipe nationale:

2002-2003 France -16 ans 10 (7)
2003-2004 France -17 ans 15 (10)
2004-2005 France -18 ans 4 (0)
2005-2006 France -19 ans 6 (1)
2006-2007 France espoirs 4 (0)
2007- France A 15 (2)

[Post dédié à l’OGCNice qui a relancé Ben Arfa]

(1) L’Equipe du 30 juin 2016 fait la une sur la possible venue de Ben Arfa au PSG. On dirait que ça les embête tant ils ne l’avaient pas vu arriver dans la capitale. Ils sont tant occupés à servir la soupe à certains Bleus de Deschamps, certains, pas tous, et toujours les mêmes.

Permalien 08:57:51, Catégories: FORZA ITALIA !, BECKENBAUEREMENT, GRAND MONSIEUR  

Les talents de l'Euro: Renato Sanches (Portugal), Graziano Pellé (Italie), Joe Allen (Pays de Galles) & Aron Gunnarsson (Islande)

Quarts de finale
Pologne - Portugal – Jeudi 30 juin, 21 h
Pays de Galles - Belgique – Vendredi 1 juillet, 21 h
Allemagne- Italie – Samedi 2 juillet, 21 h
France - Islande – Dimanche 3 juillet, 21 h

J’ai toujours vu le football comme de l’actualité heureuse, et il le reste.
Le football est rare et il faut attendre les matchs à haut enjeu pour en voir.
Quand chaque match est une finale cela devient électrique.
La France de Deschamps poursuit son tournoi de sixte: Albanie, Suisse, Roumanie, République d’Irlande, Islande… On attend France-Andorre la vieille. Contre les Irlandais l’ouverture précipité du score par les Irlandais a faussé le match. La France a eu 88 minute pour l’emporter. Les Islandais vont-ils mieux vivre le présent que les Irlandais ? C’est possible. J’adore leur grinta, leur unité à l’image de leur capitaine un Keane Simeonisé avec un zeste d’Antonio Conte. Cet homme-là, Aron Gunnarsson est un gilet pare-ballons. C’est Evra puissance 10. L’Islande peut faire tomber le France. Je suis toujours du côté de ceux qui subissent l’Histoire, selon le mot d’Albert Camus.
Ronaldo, Bale et Hazard sont là et bien là, tant mieux.
Rooney, Iniesta sont déjà à la maison. Tant pis pour eux. Ils n’avaient pas faim.
Lors de ce tournoi j’ai encore mesuré la faiblesse de l’Anglais Smalling. Je n’ai jamais compris l’attirance de Sir Fergusson pour ce joueur aussi grand que son talent est petit. Ce Rio Ferdinand de pacotille est un rêve pour les attaquants adverses tant son stress paralyse sa minuscule technique. Un autre joueur de MU est toujours aussi brouillon: le Belge Fellaini. Son compatriote Axel Witsel est d’un niveau nettement supérieur. MU devrait échanger Witsel contre Fellaini. Fellani joue des coudes. Witsel, lui, rien qu’avec son cerveau.
Joe Allen, le Gallois est vraiment un Pirlo anglo-saxon. Il respire l’intelligence de jeu.
Renato Sanches m’enchante. Il a six poumons, des bottes de sept lieues et un volume de jeu qu’aucune chaine HI-FI n’a. Il crève l’écran et CR7 l’aime cela se voit. CR7 est encore meilleur avec Sanches.
Côté italien, l’ensemble me fait tant plaisir avec Conte sur le bord de la touche, un Celibidache du football, oui un chef d’orchestre. Conte a un visage pour faire du cinéma. Un bel homme c’est ça et non pas ces rigolos du cinéma qui se la pètent et qui ont des tronches de caniches en chaleur.
Les Allemands, j’ai de la répulsion-attraction pour eux. Je veux les voir à terre, souffrir mais quand ils pulvérisent le Brésil, je reste K.O. debout comme si j’étais un mort réveillé par la beauté d’une femme qui m’embrasse sur la bouche.
Pendant que la France joue au football de plage, l’Italie dispute la Coupe du Monde. Après la Belgique, au premier tour; après l’Espagne, 8e, voici l’Allemagne, en 1/4.
Je veux voir en finale Italie-Belgique.
La France ? Elle ne montre rien. Un piètre football à l’image de son sélectionneur dont le football avait la légèreté d’un scaphandrier. Regardez les Islandais: ils bougent tous en même temps. La France est un catalogue de joueurs qui se prennent pour Platini et Zidane. Ou plutôt que l’on vend comme si…
Un leader ce n’est pas Lloris qu’on nous vend comme un capitaine. Lloris est un très bon joueur- et même souvent un très grand gardien- mais il devrait renoncer à ces conférences de presse qui lui nuisent totalement. Quand on n’a rien à dire et surtout quand on ne veut rien dire, le mieux c’est de ne pas se présenter devant la presse car en y allant il fait aussi face aux Français et moi les discours en langue de bois, je n’en veux pas. La bavasserie des politichiens ça me suffit amplement. Je les évite d’ailleurs deux fois plutôt qu’une. (Je précise que j’ai demandé à ce qu’il soit sélectionné en équipe de France, en une du Figaro Sports, quand il n’y jouait pas encore).
Le charisme ne s’invente pas. Gianluigui Buffon voila un vrai capitaine.

28.06.16

Permalien 10:08:35, Catégories: FORZA ITALIA !, BECKENBAUEREMENT, GRAND MONSIEUR  

L'Italie et la Belgique vers la finale de l'EURO 2016

L’Italie a le comportement d’un champion d’Europe. Maîtrise du jeu. Solide et plein de mordant.

Quarts de finale
QF1 : Pologne - Portugal – Jeudi 30 juin, 21 heures (Marseille)
QF2 : Pays de Galles - Belgique – Vendredi 1 juillet, 21 heures (Lille)
QF3 : Allemagne- Italie – Samedi 2 juillet, 21 heures (Bordeaux)
QF4 : France - Islande – Dimanche 3 juillet, 21 heures (Saint-Denis)

Bale semble trop isolé pour hisser son équipe plus loin.
La Belgique a Hazard qui tutoie les anges.
Ronaldo a Sanches, vrai TGV, pour le conduire en 1/2.
L’Italie ? Quand on sort l’Espagne on doit renvoyer l’Allemagne à sa casa !
La France a la chance du cocu. Islande après l’Albanie. A quand France-Malte en finale ?
La France n’a jamais montré une seconde de maîtrise. C’est le football au petit bonheur la chance. Ce système fonctionne jusqu’à un certain point.
La France des années 1970-1980 avait un très beau jeu.
Celles des années Zidane avait Zidane.
Depuis, rien.

Permalien 09:57:41, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Urgent: Hatem Ben Arfa au PSG c'est très show devant !

Des internautes rêvent de Ben Arfa au PSG. La preuve cette vidéo. En vélo, il y a Paris-Nice. Hier, Jules Bocandé a fait le trajet Nice-Paris. Comme quoi tout est possible. Hatem Ben Arfa est le Jean-Pierre Léaud/ Antoine Doinel du football. Il porte notre enfance éternelle. Dans son football, il y a l’origine du jeu, l’aspect ludique, le dribble, celui de Garrincha, de Best, de Magnusson, de Giggs. Jadis c’était un espoir. Aujourd’hui c’est une certitude parce que l’expérience + talent + mental + physique l’ont fait basculer dans la constance.

Pendant que Hatem Ben Arfa ne fait pas l’Euro, des joueurs français profitent de la vitrine de l’équipe de France pour se faire mousser.
Pas un jour sans qu’on nous fasse passer des vessies pour des lanternes.
Un jour c’est Pogba qui est Zidane, le lendemain c’est Payet qui est Platini.
Ensuite c’est au tour de Griezmann, Martial et Coman.
L’EDF n’est plus qu’une agence de com.
Les vrais vedettes naissent du terrain, de la scène.
On nous a vendu 75 000 nouveaux Johnny Hallyday mais des Jean-Philippe Smet il n’y en a qu’un !
“J’ai imaginé qu’on puisse faire signer Hatem (Ben Arfa) mais je sens que Séville ou Paris peuvent le faire signer…” a spécifié le président lyonnais.
Cette phrase passe inaperçue pourtant elle mérite toute notre attention.
Elle n’est pas de moi mais le président de Lyon dit tant de choses que parfois les observateurs ne savent plus faire le tri.
D’ici quelques heures, on peut s’attendre à un raz de marée médiatique si la prédiction pour le PSG s’avère exacte.
Ce n’est un secret pour personne: Ben Arfa n’a pas signé pour Séville, il suffit de le constater sur le site.
http://www.sevillafc.es/

Donc tout est possible, et on peut opter pour le choix suivant: Ben Arfa va rester en France. La Ligue 1 ne sera pas orphelin de son talent.
D’innombrables clubs le voulaient, on a parlé du Barça. C’est dire.
Vu qu’il n’a pas signé à Séville, il y a trois possibilités:
Nice: le choix du cœur, mais il devait de se relancer à Nice, pas plus. Et la mission fut largement dépassée avec la qualification pour l’Europa Ligue.
Lyon: après l’attitude du pt du club qui s’est permis de divulguer à la presse un SMS privé de Ben Arfa, Lyon ne semble pas le choix le plus indiqué. Sans parler de la phrase citée plus haut sur la ou les destinations possibles.
Southampton: dans les bagages de Puel au cas où l’ex coach de Nice irait en Premier League ? Lubie de plumitif.
Paris Saint Germain: le club de la capitale devrait faire le forcing pour recruter l’actuel joyau du football français. Talentueux et populaire, Hatem Ben Arfa est l’unique joueur français qui intégrera l’effectif du PSG avec un talent comparable au meilleur des étrangers.
Ben Arfa cela serait un grand cadeau aux passionnés qui pourraient toujours se régaler à le voir jouer en France.
Le PSG a dans les mains les cartes pour faire venir celui qui serait l’as de cœur idéal.
Ben Arfa est un dribbleur dans un monde de frileux.
Beaucoup d’observateurs le considèrent comme une Arlésienne depuis la fin du championnat.
Il faut bien réfléchir avant de s’engager. Il revient de loin le Phénix.
Le PSG a perdu Ibrahimovic mais il n’a qu’à ouvrir les yeux pour prendre un virtuose comme Ben Arfa. D’habitude les joueurs de sa trempe sont inaccessibles. Les grands joueurs il faut les recruter quand ils n’ont pas encore atteint leur apogée.
Demain c’est déjà aujourd’hui.

Le parcours de formation du natif de Clamart:

1994-1996 ASV Châtenay-Malabry
1996-1998 SM Montrouge 92
1998-1999 AC Boulogne-Billancourt
1999-2000 FC Versailles
1999-2002 INF Clairefontaine
……………………….
Ne manque-t-il pas la ligne suivante ?
2016 Paris Saint-Germain

PS: L’Euro sans Ben Arfa ce n’est pas l’Euro que je voulais voir.

27.06.16

Permalien 01:14:53, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Les Belges brillantissimes en 8e avec leur génial chef d'orchestre Eden Hazard

Hazard a donné un récital contre les hongrois. Sur un match, aucun joueur du tournoi n’a autant démontré de talent depuis le début de l’Euro. Contre la Hongrie, le stratège belge a été génial. Hazard a joué comme Puskas dans les années 1950. Quand Hazard joue comme lors ce match, il est irrésistible. Quel toucher de balle !

Suisse 1 (4)-(5) 1 Pologne
Les Polonais s’imposent aux tirs au but.

Pays de Galles 1-0 Irlande du Nord
Les Gallois font un bon tournoi.

Croatie 0-1 Portugal
Les Portugais ont fait une attaque, un but.

France 2-1 République d’Irlande
Les Français sont poussifs.

Allemagne 3-0 Slovaquie
Les Allemands assurent sans jamais jouer à fond.

Hongrie 0-4 Belgique
Les Belges ont été fantastiques et le gardien hongrois a fait plusieurs arrêts décisifs…

Italie 2-0 Espagne
Une très belle équipe italienne avec du mordant et une grande cohésion.

Angleterre 1-2 Islande
Le Petit Poucet a battu le faux ogre.

26.06.16

Permalien 07:03:53, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

La France en 1/4 sans jamais avoir rencontré une grande équipe

Ronaldo en une seule action, il a éliminé la Croatie. Bravo champion ! Des crétins vont dire qu’il a raté son match.

Le match Croatie-Portugal fut un match de deux chiens en faïence et c’est le Portugal qui a gagné. Dans ce match on a surtout vu Renato Sanches, jeune joueur phénoménal du milieu de terrain à l’activité incessante. Athlétique et doté d’une belle technique servie par une superbe vista.
Ronaldo a délivré la passe décisive pour le but.
G. Bale et Lewandowki ont bien participé à hisser le Pays de Galles et la Pologne en 1/4 de finale.

La France s’est imposée devant l’Eire. Les Irlandais ont vite marqué au bout d’une minute de jeu sur penalty, ce qui a changé la physionomie du match. Les Irlandais ne pouvaient pas tenir le score 0-1 pendant 1 h 30. La défaite est arrivée dès lors que Deschamps a retouché à bon escient son équipe.
Maintenant on nous promet un France-Islandes en 1/4. Un match de minimes. Sinon ce sera l’Angleterre-France et donc le vrai premier match de l’EDF qui jusque-là à jouer devant personne.

8es de finale (En gras mes pronostics y compris après tirs au but.)
Match 1 : Suisse 1-1 Pologne. Pologne qualifiée aux tirs au but
Match 2 : Pays de Galles 1-0 Irlande du Nord
Match 3 : Croatie 0-1 Portugal
Match 4 : France 2-1 République d’Irlande
Match 5 : Allemagne 3-0 Slovaquie
Match 6 : Hongrie 0-4 Belgique
Match 7 : Italie 2-0 Espagne
Match 8 : Angleterre 2-1 Islande

Quarts de finale
QF1 : Pologne - Portugal – Jeudi 30 juin, 21 heures (Marseille)
QF2 : Pays de Galles - Belgique – Vendredi 1 juillet, 21 heures (Lille)
QF3 : Allemagne- Italie – Samedi 2 juillet, 21 heures (Bordeaux)
QF4 : France - Islande – Dimanche 3 juillet, 21 heures (Saint-Denis)

23.06.16

Le tableau final complet de l'Euro 2015. Dans le meilleur des cas, la France est appelée à rencontrer l'Angleterre, l'Allemagne, l'Italie ou l'Espagne

Roy Keane co entraîneur de la République d’Irlande se met sur la route de la France. Les Français vont devoir laisser leur suffisance aux vestiaires pour disputer un authentique combat.

On s’est tous trompés !
Passé le premier tour, très facile sur le papier, le groupe de Deschamps va devoir mettre le grand braquet pour venir à bout des plus importantes nations européennes de football: au gré des qualifications, les Bleus devront affronter l’Espagne, l’Italie ou l’Allemagne. Bien sûr deux de ces trois pays partiront sans l’intervention de la France, c’est déjà çà ! En finale, on pourrait voir France-Belgique ou France-Portugal.
Nous allons vivre 15 matchs au sommet.
Merci à Michel Platini.
La France en 8e de finale va devoir évincer l’EIRE. Je suis très attaché à la République d’Irlande en raison de mes liens avec trois Red Devils: John O’Shea (capitaine), Roy Keane (co entraîneur) et Denis Irwin, le génial latéral du MU de King Cantona. Je ne peux pas être contre trois amis. La France va devoir mettre le bleu de chauffe et laisser les cendriers aux vestiaires car trop de joueurs jouent avec le cigare. Disons que la technique française, si elle peut s’exprimer, va devoir s’imposer devant le mental irlandais. Evra l’a dit lui même: “Le football c’est 10 % de talent et 90 % de mental". Le mental c’est aussi du talent.

Favoris: Allemagne, Italie, Espagne.
Outsiders: Portugal, Croatie, Belgique.
Surprises possibles: Pays de Galles, Hongrie, République d’Irlande.
Equipe surcotée: France.

Qualifiés du premier tour de l’Euro 2016

Vainqueurs de groupe : France, Pays de Galles, Allemagne, Croatie, Hongrie, Italie
Deuxièmes de groupe : Suisse, Angleterre, Pologne, Espagne, Islande, Belgique
Meilleurs troisièmes : Slovaquie, Irlande du Nord, Portugal, République d’Irlande
Éliminés : Roumanie, Russie, Ukraine, République tchèque, Autriche, Albanie, Suède, Turquie

8es de finale (En gras mes pronostics y compris après tirs au but.)
Match 1 : Suisse - Pologne – Samedi 25 juin, 15 heures (Saint-Etienne)
Match 2 : Pays de Galles - Irlande du Nord – Samedi 25 juin, 18 heures (Paris)
Match 3 : Croatie - Portugal – Samedi 25 juin, 21 heures (Lens)
Match 4 : France - République d’Irlande – Dimanche 26 juin, 15 heures (Lyon)
Match 5 : Allemagne - Slovaquie – Dimanche 26 juin, 18 heures (Lille)
Match 6 : Hongrie - Belgique – Dimanche 26 juin, 21 heures (Toulouse)
Match 7 : Italie - Espagne – Lundi 27 juin, 18 heures (Saint-Denis)
Match 8 : Angleterre - Islande– Lundi 27 juin, 21 heures (Nice)

Quarts de finale
QF1 : Suisse / Pologne - Croatie / Portugal – Jeudi 30 juin, 21 heures (Marseille)
QF2 : Pays de Galles / Irlande du Nord - Hongrie / Belgique – Vendredi 1 juillet, 21 heures (Lille)
QF3 : Allemagne / Slovaquie - Italie / Espagne – Samedi 2 juillet, 21 heures (Bordeaux)
QF4 : France / République d’Irlande - Angleterre / Islande – Dimanche 3 juillet, 21 heures (Saint-Denis)

Demi-finales
DF1 : vainqueur QF1 - vainqueur QF2 – Mercredi 6 juillet, 21 heures (Lyon)
DF2 : vainqueur QF3 - vainqueur QF4 – Jeudi 7 juillet, 21 heures (Marseille)

Finale
Vainqueur DF 1 - vainqueur DF2 – Dimanche 10 juillet, 21 heures (Saint-Denis)

PS: 20 h Foot, Itélé? 23 juin 2016: La République d’Irlande, l’équipe de France, Henry, Roy Keane, Ben Arfa, C. Ronaldo…
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-23062016-168508

21.06.16

La Croatie envoie l'Espagne en 8e contre l'Italie

Lundi 27 juin 2016, Espagne-Italie ça va faire de gros dégâts: une des deux immenses nations de football va rentrer à la maison. Douleur et bonheur, en perspective.

Mardi 21 juin 2016
Croatie 2-1 Espagne
Buts pour la Croatie: Nikola Kalinic (45e), I. Perisic (87e)
But pour l’Espagne: Á. Morata (7e)

L’Espagne qui a joué plus ou moins avec le cigare a été punie par la Croatie.
Sanction ? Direction 8e de finale contre l’Italie, lundi 27 juin, 18 h. Incroyable affiche qu’on ne pensait pas possible !
Les Croates ont aligné une équipe B pleine de virtuoses. La Croatie est un pays de football, une terre de techniciens de surface.
Les merveilleux croates ont gagné et il n’y a rien à dire.
Ramos a tiré un penalty… arrêté !
De Gea a été aux abonnés absents. Ce garçon n’est pas très clair: entre le Mars chapardé en boutique à Manchester et ce fait-divers foireux dont on le soupçonne, il n’a pas la tête au football.
Espagne-Italie, une affiche qui sent la finale. C’est autre chose que France-Albanie.
Une grande nation de football va quitter le tournoi lundi à 20 h.

Permalien 10:01:53, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Avec Gareth Bale, Joe Allen (Gallois) et Julian Baumgartlinger (Autriche) animent l'Euro grâce a leur impeccable vista

C’est toujours bien de découvrir de nouveaux joueurs. En voici deux que je ne connaissais pas. Je ne regarde jamais joueur Mayence et Liverpool n’est pas mon club. Les Reds de jadis m’attiraient, je parle de Dalglish, Rush mais depuis Gerrard rien.

Joe Allen, 26 ans, le joueur de Liverpool est l’un des meilleurs joueurs de l’Euro et donc bien sûr du Pays de Galles. C’est l’un des grands artisans du beau parcours de son pays. On le surnomme le “Pirlo Gallois” du fait de sa ressemblance avec le stratège italien, ressemblance physique mais aussi technique. La qualité de passe du Gallois est une merveille. Sens du tempo et dosage parfait. L’architecte a une vingtaine de sélections.

J’ai aussi beaucoup apprécié Julian Baumgartlinger, 28 ans, un Autrichien de très grand talent. Le joueur de Mayence, en Allemagne, compte plus de 40 sélections. Ce milieu de terrain a une énorme activité, et il a une manière de courir très proche d’Overath et Beckenbauer. Grande élégance, et très bonne assise sur le terrain. Un look 1970.

Les deux joueurs sont des milieux de terrain, donc des dépositaires du jeu.
Ils ont la vista.
Deux beaux regards périphériques.

Au registre des déceptions: Ibrahimovic, plus doué pour rencontrer Troyes que Man City.
Martial sans doute épuisé par MU. Ozil décevant, hélas !
Ronaldo et Rooney tiennent leur rang contrairement à ce que l’on dit.
Bale? En grande forme.
Iniesta, égal à lu-même. Ce n’est pas demain qu’il fera un bras d’honneur.

Pendant ce temps, la presse française invente des stars: après Griezmann et Pogba, on a eu droit à Payet. Maintenant c’est au tour de Cabaye et Sissoko. A qui le tour ? On invente une vedette mais pas un artiste. C’est le public qui décide et non pas les médias. Le joueur le plus apprécié par les supporters de l’EDF était Hatem Ben Arfa qui n’a pas été pris pour l’Euro alors qu’il était un grande forme après une saison sensationnelle. Il lui a été préféré quelques joueurs qui n’ont pas la condition physique pour disputer des matchs internationaux à élimination directe. Ou qui sont trop jeunes. Ben Arfa est dans la force de l’âge. La France avait un superbe animateur-créateur-finisseur et elle l’a laissé à l’extérieur du tournoi. Incroyable incompétence du sélectionneur qui pilote un vaisseau fantôme. Comme la France pris Ben Arfa qui sait conserver le ballon, elle renforce son milieu de terrain de barres de fer. D’où le manque de grâce de l’ensemble.

Après un début de tournoi très avantagé, la France se dirige vers l'Angleterre (1/4) et l'Italie ou l'Allemagne (1/2)

Wayne Rooney, l’un de mes joueurs fétiches. Il devrait être sur la route de la France. Voir Rooney c’est revoir le grand MU, celui de Sir Ferguson.

Depuis le début de l’Euro 2016, la France a eu un tapis rouge devant elle.
Trois adversaires qui ne font peur à personne: Albanie, Roumanie et Suisse.
Tout ça pour arriver en 8e pour une autre équipe de cet acabit: Irlande du Nord ?
En 1/4 cela se corse du fait d’un contretemps sur le terrain: le Pays de Galles a coiffé sur le poteau l’Angleterre.
Aucun match des Bleus n’a été captivant, je parle au niveau du jeu.
L’Italie, l’Espagne, la Belgique, l’Autriche, la Croatie et le Pays de Galles en ont plus montré.
La France joue au gagne-petit. Une équipe qui se cherche un onze sans le trouver.
D’aucuns réclament même désormais Cabaye à la place de Kanté, c’est dire.
Pogba court trop et ne fait pas assez courir le ballon.
Lloris a cent pour cent de réussite dans ses arrêts réflexes. Sa concentration est énorme car il est très peu sollicité vu la faiblesse de ses récents adversaires.
On nous dit que c’est une équipe de copains mais seuls les résultats forment une équipe de copains, comme ils disent.
Je trouve que ses Bleus ont la tête courbée pendant les conférences.
Ils récitent un catéchisme.
Des joueurs paraissent complétement carbonisés (Griezmann, Martial, Matuidi…) alors que les réservistes (Rabiot, Lacazette et Ben Arfa en avaient sous le capot).
Ce groupe ressemble à un vaisseau fantôme. Il avance sur l’eau mais on ne voit pas l’équipage.
Des observateurs ont noté 5 Gignac contre la Suisse et Ronaldo 3 contre l’Autriche alors que le Français a été transparent tandis que le triplé Ballon d’Or a fait un super match: provoquant un penalty qu’il a ensuite frappé sur le montant, à force de trop vouloir éviter le gardien; a marqué un but refusé pour un léger hors-jeu; et a animé tout le match.
Si la France croise l’Angleterre, je ne pourrai pas être contre Wayne Rooney surtout que l’on m’a privé de Ben Arfa.
Maintenant, j’attends la nomination de Zidane à la tête des Bleus.
Durant cet Euro, on voit des pelouses peintes en vert, des maillots suisses déchirés par des Français, des joueurs glisser sans arrêt, un ballon qui crevé en plein matchs, et des hooligans se bastonner au nez et à la barbe de la police.
Ce qui m’a le plus frappé ces derniers jours ? Non pas le faux vrai bras d’honneur de Pogba mais le policier qui a refusé de serrer la main des deux plus hauts placés dans le pays. Le locataire de l’Elysée a passé son chemin comme si de rien n’était, et celui de Matignon s’est redressé comme lors d’un combat de coqs. Les deux attitudes en disent long sur les caractères. Le policier a été le plus digne. Il a accompli un geste fort que l’on avait déjà vu sous le président précédant. Concernant la loi sur le travail si contestée, ceux qui veulent la mettre en place se gardent bien de faire un référendum pour éviter l’ultime humiliation. Cette équipe dirigeante aura passé son temps à être une assemblée de fossoyeurs. Triste constat. Le dernier grand socialiste français fut Pierre Bérégovoy. Lui connaissait le verbe travailler.

20.06.16

Permalien 10:52:04, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

La revue Citrus, un Folio spécial football, Vendroux...

J. Cruyff a marqué l’Histoire du football. A noter que les Pays-Bas ne se sont pas qualifiés pour l’Euro 2016.

Football, Citrus, 17,50 €
A se procurer dans la moindre hésitation. Splendide maquette. La revue illustrée consacre un numéro au football de la plus belle manière : on trouve des BD et des illustrations toutes plus belles les unes que les autres. Tout y est excellent. Les angles des articles, leur fond, leur forme. C’est le mélange parfait entre passion, compétence, hymne à l’enfance, intelligence et finesse d’analyse. Vous aurez 240 pages à savourer. De loin le meilleur magazine sur l’Euro.

Football. Watch we are the champions, Giorgio Martignoni et Roberto Ronchi. Trauction Jean Pietri. Officina Libraria, 25, 95 €
Excellente galerie de grands joueurs illustrés par des dessins. Sans photos. Ou plutôt des dessins inspirés de photos célèbres de Maradona, par exemple. Chaque champion est présenté par une brève biographie et un bref palmarès, puis les auteurs tentent un portait écrit très attractif avec des citations en caractères gras. Tous les as du passé sont dans l’album avec quelques vedettes d’aujourd’hui. Bel ensemble qui se distingue dans le flot des livres qui se copient les uns les autres.

Culture foot, L’Eléphant, hors-série, 6,90 €
Beau sommaire pour ce hors-série à conserver. On est content de retrouver Didier Braun qui fut longtemps la mémoire de L’Equipe. Depuis qu’il est parti du journal, plus personne ne signale la mort des Internationaux français. Dans «Le jeu, une histoire en construction», il passe en revue les temps forts du jeu. Le magazine propose des questionnaires, des matchs d’autrefois et des portraits de joueurs. Un belle réussite qui n’a rien à voir avec France Football et So Foot. Et encore moins avec d’autres indigestes publications qui se veulent iconoclastes.

Les Très Sales Gosses, Guillaume Dufy, Rose Laure. Robert Laffont, 19 €
Le livre revient sur l’affaire Benzema-Valbuena-Sextape. Cela a coûté la non participation des deux joueurs à l’Euro. Benzema n’a pas été condamné, pourtant la FFF l’a exclu. Au handball, l’international Karabatic trempé dans une affaire de jeux truqués, lui, est toujours sélectionné. Les politiciens se sont mêlés dans le dossier pour dire qu’il fallait virer Benzema. Benzema est dans l’œil du cyclone alors que Pogba nous explique que son bras d’honneur pendant l’Euro est un geste affectif à sa famille. Certains ont la carte pour jouer en EDF, d’autres pas.

Amoureux foot, Jacques Vendroux, Calmann-Lévy, 17,50 €
Noyé dans le magma des mots, on apprend que le speaker culte de Radio-France, regrette de ne plus être avec sa femme. Ce n’est pas le genre de confidences que l’on lit d’habitude. Le passionné nous rappelle que désormais nous sommes tous des cibles humaines dans le stade depuis les attentats du 13 novembre 2015 et notamment celui du SDF. Vendroux a connu de grandes frayeurs : la catastrophe de Furiani, une terrible pleurésie au Brésil… Il nous parle de l’éthique de Dominique Rocheteau qui nommé manager général à Saint-Etienne a abandonné son poste de consultant radio. Il y a aussi l’évocation de Charles de Gaulle car Vendroux est de la famille d’Yvonne De Gaulle. On croise aussi Platini, l’ami Platoche. Vendroux aime le football pour ne pas vieillir, et ça marche.

Football, histoire d’une passion, Hugh Hornby, Gallimard, 12,90 €
Un album Gallimard sur le football, ce n’est pas courant. Très bel présentation avec tout un tas de documents historiques depuis l’invention du jeu à aujourd’hui. On peut voir les vieilles chaussures, les vieux maillots avec une qualité photographie de haut parage. On dirait par moment le catalogue d’une vente à Drouot. Ce livre est a conseillé aux enfants d’une dizaine d’années, ils en prendront plein les yeux. Les plus grands conserveront eux leur ouvrage comme on prend soin d’une collection de timbres.

Le football, que nous apprend-t-il de notre vie sociale ?, Didier Deleule. Dessins de Lionnel Koechlin. Gallimard, 10,50 €
L’auteur remonte le temps par brèves séquences pour nous restituer les sports antiques : Harpastum et la Soule, les deux premiers jeux proches du football actuel mais cent fois plus violent, genre mélange de rubgy, soccer et football américain, voire boxe ! Si on jouait encore comme autrefois, il s’agirait de matchs entre hooligans. Si on est raisonnable, le football est un miroir de la société civile : concurrence, solidarité, courage, éthique… dans les meilleurs cas. La vie de groupe est à la base d’un club. Le football est un jeu génial. Ceux qui le critiquent n’y connaissent pas plus en football qu’en art étrusque. C’est rassurant, car il s’agit bien de crétins intégraux.

La littérature marque des buts. Anthologie de Stéphane Chomienne. Préface Hubert Artus. Ilustrations de Gianpaolo Pagni. Folio/ Gallimard, 7,70 €
Auberge espagnole où l’on trouve Camus (Albert, le seul, le vrai, pas les hononymes), Pasolini, Handke, Nabokov, Nick Hornby, Galeano, Toussaint mais aussi Basse, Delerm, Duluc, Blanc (Pas Laurent), Delbourg, Naugrette. Et même l’inattendu Salman Rushdie. Livre à picorer ici et là.

Débordements. Sombres histoires du football, 1938-2016. Olivier Villepreux, Samy Mouhoubi et Frédéric Bernard. Anamosa, 17,50 €
Ce livre fort bien présenté dans un cartonnage inhabituel avec beaucoup d’élégance recense des histoires que tout le monde peut lire même et surtout les non-initiés. On retrouve Matthias Sindelar qui connaît un regain posthume important. L’international autrichien est mort pour avoir refusé de porter le maillot nazi au moment de l’annexion de son pays natal par Hitler. A l’inverse, à l’autre bout de l’échiquier, cette fois celui de la cruauté, on se confronte à Alexandre Villaplana ex capitaine de l’équipe de France, vichyssois ivre du nazisme. Il y a encore Eduard Streltsov, Rachid Mekhloufi, et d’autres que personnellement je n’aurais jamais mis dans ce livre car il ne s’agit pas de footballeurs mais de personnes qui se servent du football pour s’enrichir sans rien donner en échange. Certes le livre annoncent la couleur d’emblée. Les profiteurs d’un système ne m’intéressent pas. Je sais comment ça fonctionne et je les plains plus que je ne les blâme. Ils sont trop adultes.

Figurines. Portraits en prose et poésie de joueurs de football. Sylvain Guichard, Fabrizio Parrini, Bernard Vanel, Robert Veracini. Préface Jean Djorkaeff. La passe de vent, 13 €
Magnifique ouvrage avec de belles plumes qui vibrent et font vibrer. Bien sûr on a plaisir de passer un bon moment avec Garrincha et ses jambes follement divines. Chaque auteur joue de la lyre pour célébrer Djalma Santos, Nobby Stiles, Juan Alberto Schiaffino, Alfredo Di Stefano, Eugène N’Jo Lea, Sandro Mazzola… Ce livre est à mettre entre toutes les mains, sous tous les yeux. Vous serez en majestueusement compagnie. On sent la fraîcheur d’âme des auteurs. Cela sonne juste. A lire et à offrir.

19.06.16

Permalien 00:26:07, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

Contre la Suisse, D.Deschamps ouvre son salon de coiffure avec Cabaye, Boss dans la pub

Faire de la pub avec un “coiffeur", sans que cela ne soit du shampoing, n’est-ce pas un accident industriel programmé ? Boss ça irait bien à Ronaldo, Ibrahimovic, voire à Kanté car il bosse beaucoup.

Dimanche 19 juin 201
Affiche en carton
France 0-0 Suisse

APRES LE MATCH
En première mi-temps, Pogba s’est agité dans tous les sens- en mode voilà ma réponse à la polémique de la “sarabande"- pour au final pas grand chose.
Cabaye a tiré son épingle du jeu mais c’est Kanté en beaucoup moins bien. De la besogne rien de plus. Le football de Deschamps c’est le manque d’éclat, l’apologie de l’eau plate non gazéifiée, et surtout pas le football champagne de Ben Arfa. J’attends avec impatience le nomination de Zinedine Zidane à la tête de l’équipe de France. A la limite, je préfère perdre avec Zidane que de gagner avec Deschamps. Remporter Roland Garros sur une double faute quel intérêt ? Je réclame du panache. On s’ennuie déjà assez avec les politiCHIENS. Il est vrai que D.D. a dit en 1998, bien avant de soulever le trophée ex Jules Rimet: “Si vous voulez voir du beau jeu allez voir jouer les vétérans “. La culture italienne ? Sauf que l’Italie c’est quatre Coupes du Monde dans la vitrine. L’honneur avant les honneurs.
Griezmann, au rayon des disparus.
Sissoko, un soldat.
Payet ? Le football simple messieurs. Il entre, il tire. Arrivera ce qu’il arrivera.
Gignac… Il a joué ? Ah! c’est vrai qu’un avant-centre sans ballon n’a rien à faire.
Et puis rien du tout.
Le salon de coiffure a ouvert ses portes mais sans Figaro.
On a vu le match attendu: sans aucun intérêt.
Les Suisses ont du coffre… On le savait.
Le prochain match des Bleus sera un match couperet.
Passons aux choses sérieuses. Encore faudra-t-il un adversaire de grand calibre et non pas un ersatz des Iles Féroé, de Malte ou du Lichtenstein. A quand France-Andorre en finale de l’Euro ?
Vous remarquerez que la France n’a pour l’instant rencontré que des équipes faibles (Roumanie, Albanie et Suisse). Maintenant, l’EDF a une semaine de repos avant de revenir en 8e sans doute contre une autre équipe très faible.
Le tirage au sort avantage considérable le pays organisateur.
Tout a été fait pour que la France aille le plus loin possible.
Un parcours sur mesure pour arriver en finale. Les sponsors essayent de nous vendre des Solex comme si c’étaient des Triumph. Les pubs avec les Bleus sont aussi affligeantes que leurs matchs: pas d’humour, pas de charisme, pas de scénario, pas de réalisation.

AVANT LE MATCH
La France va-t-elle souffrir devant la Suisse comme le Portugal devant l’Autriche (0-0)?
Ce n’est pas certain. Ronaldo a fait son match mais il a eu le désagrément de tirer un penalty au bas du montant. J’ai aimé lé 14 autrichien: Julian Baumgartlinger, 28 ans, joueur de Mayence. C’est un milieu de terrain hyper actif avec un gros volume de jeu, une belle lecture. Il a le look des joueurs des années 1970. Je ne le connaissais.
Contre la Suisse- équipe qui fait peur n’est-ce-pas ?- la France va aligner Pogba - l’homme au bras d’honneur non médiatisé- et ses coiffeurs dont Cabaye qui déclare dans L’Equipe du 18 juin 2016: “C’aurait été simple pour moi de rester au PSG, de gagner quatre titres supplémentaires, mais j’avais besoin de m’éclater".
Lui il s’éclate à Crystal Palace. On ne savait pas que c’était l’équivalent du Real Madrid.
Dans le même entretien, il dit: “Si on gagne, à la fin, on sera vingt-trois champions d’Europe".
Quel paradoxe! Il ne veut pas gagner sur le banc du PSG mais il veut bien gagner l’Euro sur celui des Bleus.
En 1998, il y en a plein qui sont aussi devenus champion du Monde sans jouer.
Tout le monde sait que Cabaye a quitté le PSG pour aller jouer ailleurs afin que Deschamps puisse le sélectionner pour l’Euro, étant attendu que le sélectionneur ne pouvait pas retenir un remplaçant, sauf Varane au Real Madrid, mais blessé, il n’est pas à l’Euro.
Cabaye va peut être marquer deux ou trois buts contre la Suisse, faire deux passes décisives.
Pendant ce temps, un joueur comme Ben Arfa, supérieur en tout- je sais bien qu’ils ne jouent pas au même poste- n’a pas le droit de jouer en équipe de France.
Cabaye en plus fait de la pub pour Boss. Le boss de quoi ?
Quand on voit Cristiano Ronaldo on comprend pourquoi il est choyé par les publicitaires.
Boss, voilà un parfum que je n’acheterai jamais.
Je n’ai pas envie de m’identifier au football de Cabaye.
Un football fade, si loin de Pirlo, Baggio, Ben Arfa.
On a le Beckham que l’on mérite. Beckham avait au moins la politesse d’avoir eu du talent dans ses années Red Devil.

18.06.16

Permalien 17:15:21, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, ANTI-FOOTBALL  

L'intouchable Pogba, le "réserviste" Ben Arfa, deux poids deux mesures

Le 18 juin 2016, D. Deschamps a dit à un journaliste a propos du bras d’honneur de P. Pogba: “Il m’a donné sa version. Je le crois. Je ne sais pas ce qu’il vous a dit, mais le plus important, c’est ce qu’il m’a dit". Voilà bien la preuve que l’on donne de l’importante à ce que l’on veut. Là, il faut la boucler pour l’intérêt supérieur de l’EDF. La presse s’est contenté de rapporter : «Il m’a donné son explication. J’ai confiance en lui, je crois en sa sincérité. Le plus important, c’est ce qu’il m’a dit.» La presse papier n’a pas reproduit la phrase exacte: “Je ne sais pas ce qu’il vous a dit, mais le plus important, c’est ce qu’il m’a dit". Ils ont ôté le passage plutôt désagréable pour la presse. De surcroît, Deschamps pas voulu répéter l’explication donnée par Pogba. Si Hatem Ben Arfa avait fait un bras d’honneur, il aurait été exclu illico des Bleus. Peut-être même traduit devant la Haute Cours. Pogba, lui, est tranquillement à Clairefontaine. Icône de sponsors oblige. Pogba ne sera pas du tout sanctionné par la FFF parce qu’il a été décidé qu’il était un vecteur économique, une machine à cash. En revanche, Ben Arfa et Benzema eux ont tous les torts, tous les défauts de la terre. On ne leur passe rien, même pas le ballon !

Selon le pouvoir, le journaliste est la bête à éliminer. Les puissants condamnent celui qui sonne le tocsin et non pas le pyromane ! On le sait depuis Chamfort. L’écrivain, pas le chanteur…
Pogba fait un bras d’honneur mais il faut surtout pas le montrer. On sait déjà assez rincer l’œil avec l’affaire de la sextape Valbuena-Benzema.
Il y a des faits qu’il faut traiter et d’autres pas. C’est la politique des consultants contre le journalisme.
Le fait, l’information, l’image réelle, tout ça ne compte plus.
L’important c’est ce que l’on fait avaler au public.
Un bras d’honneur on ne sait trop à qui, pas grave !
Un crachat pendant La Marseillaise, cela fait le buzz pendant trois jours.
Un bras d’honneur de Pogba ? Allons, allons, fermons les yeux, le joueur avait besoin de “libérer la pression". Passons l’éponge, “pour l’intérêt supérieur du pays". Traduisons : pour que la France reste le plus longtemps possible dans le tournoi, question de fric.
A l’inverse quand Hatem Ben Arfa dit que le jeu d’Angers ne l’attire pas beaucoup, il se fait lyncher dans la presse pendant plusieurs jours, non stop.
Voilà la justice à la tête du client !
Bras d’honneur de Pogba ?
Oui c’est évident mais les télés n’ont pas le droit de le montrer quand le coup de colère de Cantona contre un spectateur dangereux et débile passait en boucle pendant des jours et des jours.
Le geste de Pogba est une réponse, une variante de celles de Dugarry et Nasri d’autrefois.
Deschamps avait sorti du onze de l’EDF, Pogba et Griezmann.
Le match contre l’Albanie semblait se diriger vers un 0-0.
Deschamps les a fait rentrer et la France gagne.
Du coup Pogba fête le but à sa façon.
Il est allé jusqu’à dire qu’il s’agit d’une “sarabande” pour fêter le but. Et puis quoi encore ?
En 2016, il y en a qui se souviennent encore qu’il y a quinze ans Hatem Ben Arfa a marché sur le pied d’une vielle dame dans un autobus bondé de voyageurs.
D’aucns peuvent faire ce qu’ils veulent sans risquer le moindre sanction.
M’Vila a été viré des Bleus parce qu’il est sorti en boîte lors d’un match espoirs. On ne l’a plus jamais revu.
Griezmann été de la sortie mais lui après suspension a été réintégré et starifié.
Il y a deux poids deux mesures.
Un ex champion du monde 1998 se permet de dire: “Les grands joueurs il faut les laisser sur le terrain". Donc pour Pogba, circulez il n’y a rien à voir !
“Dire qu’il faut reposer Griezmann ou remplacer Pogba pour des raisons tactiques, je ne comprends pas", insiste-t-il.
On rêve de lire de pareilles sornettes.
Si les grands joueurs il faut les laisser sur le terrain, lui n’aurait jamais dû y rester.
Il ne faut pas confondre Pogba avec Puskas ou Cruyff.
Que Pogba soit Pogba et cela suffira.
C’est un 6/8 mais attention à force de vouloir être Zidane il ne sera peut-être pas Vieira.
Quand je vois jouer Ben Arfa, je vois un technicien à l’œuvre qui respire le football. Quand je vois Pogba, je vois un coureur à pied pas maladroit.

L'Espagne talentueuse et l'Italie joueuse sont favorites.

-Espagne 1-0 République Tchèque
Espagne 3-0 Turquie
-Italie 2-0 Belgique
Italie 1-0 Suède
-France 2-1 Roumanie
France 2-Albanie

La France a aussi gagné ses deux matchs mais ses prestations en bois n’ont pas eu l’éclat de l’Espagne très entreprenante et l’Italie pleine de fougue.
L’Espagne et l’Italie sont deux pays de football.
La France n’aime que le football dans des situations d’Euro et de Coupe du Monde quand la France les organise.
Soyons bons, laissons les Bleus faire leur maximum.
Côté Italie on a veut le sacre final.
Côté Espagnol, aussi.
Le Catalan Iniesta est bien là.
Ibrahimovic a confirmé que dans les matchs importants il disparaît. Il est surtout bon contre Troyes voire Reims.
Dire qu’on l’annonce à MANCHESTER United! Encore une catastrophe industrielle à venir.
Les satisfactions depuis le début de l’Euro: Iniesta, Rooney, Buffon… En France, Kanté qui passe pour un touriste tant il survole à son poste défensif.
Les déceptions: Ozil, l’ombre de ce qu’il fut. Fabregas, ne sait pas quoi faire du ballon…

16.06.16

Permalien 08:39:20, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

La France bat l'Albanie dans les arrêts de jeu

Les cardiaques qui aiment l’équipe de France doivent éviter de regarder les Bleus car en ce moment ils ont la fâcheuse habitude de marquer en fin de match. Cela passe devant la Roumanie et l’Albanie deux petites nations de football. Devant l’Italie, l’Allemagne et l’Espagne cela ne sera pas la même chanson.

France 2-0 Albanie
Buts pour l’EDF: Griezmann (90e), Payet (90e +6)

EDF ? Style poussif. Elle s’invente à mesure qu’elle joue.
La France a battu l’Albanais… Quel exploit !
Qui pouvez penser une seconde que la France allait perdre devant un adversaire au palmarès aussi vierge que Jeanne d’Arc.
Celui qui voit le score doit se dire match facile pour l’EDF.
Celui qui voit le minutage des buts va se poser des questions.
Celui qui s’est ennuyé à voir ce match se dit l’EDF semble partie comme en 1998. Des matchs en bois avec la victoire au bout ?
Seuls trois tricolores méritent d’être titulaire: Lloris, Kanté et Payet.
On sent que ce groupe se découvre en compétition. Aucun automatisme car ils ne jouent pas ensemble ou si rarement. Il faut donc une grande faculté d’adaptation pour vivre le mieux possible le présent.
Griezmann bien placé a fait preuve d’une grande aptitude à entrer dans le match. Remplaçant de luxe. Payet a encore fait un exploit personnel mais son jeu connaît de longues éclipses. Sinon l’EDF a un jeu d’une grande pauvreté.
Deschamps a fait des essais. Expérience non concluante. Pogba a apporté son considérable volume de jeu, sa densité physique dès qu’il est entré.
Le sélectionneur a rectifié en seconde mi-temps.
Attendons la suite, le match de ce soir ce n’est rien du tout.
J’attends France- Italie ou France-Allemagne.

Nota Bene: 20 H Foot, itélé, 16 juin 2O16, émission de Pascal Praud & François Pinet
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-16062016-168230

Le calendrier de Man United 2016-2017

José Mourinho va devoir renouer avec l’esprit de MU si loin de Louis van Gaal, l’erreur de casting.

Tous les matchs de MU en Premier League 2016/17

Sat Aug 13 Bournemouth A
Sat Aug 20 Southampton H
Sat Aug 27 Hull City A
Sat Sep 10 Manchester City H
Sat Sep 17 Watford A
Sat Sep 24 Leicester City H
Sat Oct 1 Stoke City H
Sat Oct 15 Liverpool A
Sat Oct 22 Chelsea A
Sat Oct 29 Burnley H
Sat Nov 5 Swansea City A
Sat Nov 19 Arsenal H
Sat Nov 26 West Ham United H
Sat Dec 3 Everton A
Sat Dec 10 Tottenham Hotspur H
Tue Dec 13 Crystal Palace A
Sat Dec 17 West Bromwich Albion A
Mon Dec 26 Sunderland H
Sat Dec 31 Middlesbrough H
Mon Jan 2 West Ham United A
Sat Jan 14 Liverpool H
Sat Jan 21 Stoke City A
Wed Feb 1 Hull City H
Sat Feb 4 Leicester City A
Sat Feb 11 Watford H
Sat Feb 25 Manchester City A
Sat Mar 4 Bournemouth H
Sat Mar 11 Southampton A
Sat Mar 18 Middlesbrough A
Sat Apr 1 West Bromwich Albion H
Tue Apr 4 Everton H
Sat Apr 8 Sunderland A
Sat Apr 15 Chelsea H
Sat Apr 22 Burnley A
Sat Apr 29 Swansea City H
Sat May 6 Arsenal A
Sat May 13 Tottenham Hotspur A
Sun May 21 Crystal Palace

Dates importantes pour MU en 2016-20

22 JULY: United play Borussia Dortmund at the Shanghai Stadium.
25 JULY: A pre-season Manchester derby at the Beijing National Stadium.
3 AUGUST: Wayne Rooney testimonial’s against Everton at Old Trafford.
7 AUGUST: Community Shield clash with champions Leicester at Wembley Stadium.
13 AUGUST: Premier League opener at Bournemouth.
20 AUGUST: First home league game against Southampton.
26 AUGUST: Group stage draw for Europa League in Monaco.
31 AUGUST: Final day of transfer window.
10 SEPTEMBER: Manchester derby versus City at Old Trafford.
15 SEPTEMBER: Europa League group stage begins.
21 SEPTEMBER: League Cup third round.
15 OCTOBER: Trip to Anfield to face Liverpool.
22 OCTOBER: Jose Mourinho’s first game back at former club Chelsea.
26 DECEMBER: Boxing Day clash with Sunderland at Old Trafford.
2 JANUARY: First visit to the Olympic Stadium to meet West Ham.
7 JANUARY: FA Cup third round as United bid to retain the trophy.
14 JANUARY: United take on Liverpool at home.
1 FEBRUARY: First fixture moved as Hull City game switched from 24 hours earlier.
25 FEBRUARY: The Manchester derby is scheduled to take place at the Etihad Stadium.
26 FEBRUARY: League Cup final at Wembley.
13 MAY: Potentially, United are involved in Spurs’ last game at White Hart Lane.
21 MAY: Final game of the season against Crystal Palace.
24 MAY: Europa League final at the Friends Arena in Sweden.
27 MAY: FA Cup final at Wembley.

Tout est en anglais: H= Home (Domicile); A= Away (Extérieur)

15.06.16

France-Albanie, une affiche de tournoi de sixte

En 1984, la France de Platini a gagné sous Mitterrand, le vrai. En 2016, la France d’Evra va-t-elle être conforme avec celle de Hollande ?

1er tour de l’Euro 2016
Mercredi 15 juin 2016
France - Albanie, 21 h/ beIN SPORTS 1, beIN SPORTS 2, TF1

Nous ne sommes plus dans le football:
-Les médias veulent que la France restent dans le tournoi pour faire tourner la boutique le mieux possible
-Le gouvernement espère que le football fasse office d’opium et de calmant
-Les terrorismes annoncent de nouveaux attentats

Cela fait des années que je le dis: les journaleux ont remplacé l’épouvantail du communisme pour l’islamisme. Qui sème le vent récolte la tempête.
Alors, il faudrait vibrer pour France-Albanie ?
“Ce n’est pas une partie de plaisir… Il faut prendre les matchs les uns après les autres". Voila le genre de paroles qu’on entend aux conférences de presse de l’EDF.
C’est aussi passionnant que de lire un discours des hommes politiques français de 2016.
On nous vend France-Albanie comme si c’était Brésil-Allemagne.
Il faut raison garder- comme disait le détourneur de fonds public dans des emplois fictifs.
Voici un vrai match en bois. Un match de babyfoot version IKEA.
La France se méfierait de l’Albanie ? C’est comme si Chypre avait peur de la Chine.
Ce match est survendu alors qu’il s’agit d’une formalité administrative.
On nous dit: Griezmann et Pogba ne joueront pas.
Et qu’il faut plus les plaindre que les blâmer. Il s’agit de deux icônes inventées pour faire vendre de la paperasse. Leur visage a été choisi pour les campagnes de pub où ils sont à Cantona ce qu’un cureton du Lyon actuel est au Pape Jean XXIII.
Les joueurs de l’EDF ont tous l’air lobotomisé.
Après nous avoir vendu du Griezmann et du Pogba, on se ravise pour nous fourguer Payet.
Les médias jouent à fond la France tant qu’elle est dans le tournoi, faisant feu de tout bois.
Giroud va-t-il marquer quatre buts contre l’Albanie ? Martial trois ?
La France va-t-elle encaisser un 0-6 ?
Grrrr…. Je n’en dors plus.

Autres matchs:
Russie 1-2 Slovaquie
Roumanie 1-1 Suisse

14.06.16

Permalien 07:57:00, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Puskas et Sindelar dans Le Figaro pour célébrer Hongrie-Autriche

Article dans Le Figaro, en Une.
Mardi 14 juin 2016
Autriche-Hongrie, pour un retour aux sources impériales
par Bernard Morlino

http://www.lefigaro.fr/histoire/2016/06/13/26001-20160613ARTFIG00294-euro-2016-autriche-hongrie-pour-un-retour-aux-sources-imperiales.php

L’article raconte toute la situation géopolitique de l’empire Austro-Hongrois, son histoire, son démantèlement et les fluctuations du football avec des éclairages sur Sindelar et Puskas.
L’Autrichien Matthias Sindelar a refusé de jouer pour l’Allemagne nazie avec un maillot frappé de la croix gammée: on l’a retrouvé mort chez lui.
Le Hongrois Ferenc Puskas à fui le communiste de Hongrie pour aller jouer au Real Madrid.

Hongrie 2-0 Autriche
Portugal 1-1 Islande

Compte rendu
Les Autrichiens, comme les Belges, devaient être la bonne surprise de l’Euro. Total les pays sont à terre, K.O. debout. Dès que l’on joue avec le cigare, le football se rappelle à vous.
Le Portugal a aussi été trop suffisant. Après l’ouverture du score, les partenaires de Ronaldo pensaient avoir fait le plus dur, ce fut sans compter sur les armoires à glace islandaises très disciplinées. Nani a marqué un superbe but avant de s’éclipser, selon son habitude. Ronaldo, m’a déçu: il a été une caricature de lui-même. Plus diva que la pire diva, il a passé son temps à réclamer des fautes commises sur lui (ce qui n’était pas toujours vrai), il a décoché sans cesse son sourire de danseur de Thé dansant. Ce CR7-là est vraiment inintéressant. S’il doit vieillir dans ce sens, il faut qu’il prenne sa retraite.

Permalien 00:09:32, Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

Après sa belle victoire contre la Belgique, l'Italie est déjà favorite de l'Euro 2016

Buffon est l’un des plus grands gardiens de l’Histoire du football mondial. Concentré, heureux. Fantastique. Il méritait le Ballon d’Or à la place de Cannavaro.

Lundi 13 juin 2016
Euro, 1 er tour
Italie 2-0 Belgique
Buts pour la Nazionale: E. Giaccherini (32e), G. Pellè (90′+2)

Sans les exploits de son gardien Courtois, la Belgique aurait perdu 4-O.
Sublime italienne. On a vu du football. Enfin ! Et non pas des intermittents du spectacle.
Les Italiens respiraient l’intelligence quand les Belges courraient dans le vide.
L’Italie c’est 4 Coupes du Monde. SVP !
Tous les observateurs patentés ne juraient que par la Belgique.
Ils sont où les Belges ? Presque dans l’avion de retour.
Les Belges ? On dirait qu’ils faisaient un concours de coiffure. C’est à celui qui sera le plus ridicule.
L’Italie, elle, a présenté de vrais footballeurs.
Cette équipe c’est tout mon père: travailleuse, joueuse, courageuse, volontaire, intelligente, solidaire, collective.
Vous avez vu les Italiens pendant l’hymne national ? Grandiose ! Que d’amour.
Buffon offre autre chose que le visage stressé de Lloris. Lloris n’offre qu’un masque de la peur. Angoisse de partout. On sent qu’il garde tout pour sa famille. Il faut donner au public sinon le public reste derrière la glace.
Les Italiens ? On les disait faibles et sans âme.
Quelle erreur d’analyse !
Ils sont là, et bien. Dommage qu’ils soient déjà sortis du bois. Maintenant, ils sont favoris.
Belgique-Italie fut le plus beau match depuis le début de l’Euro.
Les Italiens ont tout montré: technique, tactique.
A la fin, ils ont abattu le taureau.
Les Italiens ont une ossature très Juventus Turin.
Ils respirent le football. Et ont l’esprit de sacrifice.
Les Belges ? Beaucoup de danseurs mondains. Fellaini, toujours aussi faible. Si Mourinho l’aligne à MU, je veux bien gravir les marches du Sacré-Coeur sur les mains. Idem pour Schneiderlin.
Ce soir, on a vu du football, du vrai football, pas du Canada Dry.

13.06.16

Italie-Belgique c'est beaucoup plus captivant que France-Albanie, affiche en carton

Quand on dit que l’Italie n’est pas prête, l’Italie est quand même au rendez-vous des champions. 35 % du patrimoine culturel mondial se trouve encore en Italie. Respect ! Les Italiens sont des Français de bonne humeur, disait Jean Cocteau.

Lundi 13 juin 2016
Euro 2016
beIN SPORTS 1 & beIN SPORTS 2
Espagne 1-0 République Tchèque
Eire 1-1 Suède
Italie2-0 Belgique

AVANT LES MATCHS:
Les médias n’ont parlé que de Griezmann et Pogba avant de mettre le focus sur Payet.
Rien sur Ronaldo.
Quand Pogba et Griezmann ratent un match, le pays est en deuil. Quand Ben Arfa rate une passe, on le met sur le banc. Deux poids, deux mesures.
Pendant ce temps, les coiffeurs sont à Clairefontaine: Jallet, Cabaye, Schnederlin…
Les médias usent d’abord jusqu’au bout le filon français.
Tant que la France est dans le tournoi, on va en bouffer.
On nous annonce France-Albanie comme si c’était France-Italie.
D’un autre côté, rien sur l’Italie que les médias français condamnent par avance.
Quel manque de respect vis-à-vis des quadruples champions du monde !
L’Italie ? Wait and see. Les Italiens sont toujours dans le coup.
Les médias français sont italianophobes.
L’Italie est tombée contre la Belgique, c’est autre chose que France-Albanie !
France-Albanie… A quand France-Groland ?
Contre l’Albanie Giroud peut mettre trois buts et Payet quatre ou cing, non ? Soyons fous !
Histoire de faire remonter François Pays-Bas dans les sondages.
On va revoir le plus Français des Belges: Hazard.
On va retrouver le Catalan Iniesta.
Le Suèdois Ibrahimovic sera là. Toute la saison les medias titrent sur lui et Ben Arfa, et puis quand arrive l’Euro, nada !
Roy Keane, le Red Devil éternel, est le co manager de l’Eire. Quelle joie de revoir captain Roy. Avec lui, on pouvait partir au bout du monde, l’esprit tranquille.
Belle journée.
Les hooligans ? Cela n’a rien à voir avec le football. C’est comme si vous me disiez: Hitler était un homme, alors je n’aime plus les hommes.
Un homme c’est soit Landru soit Winston Churchill.

Les Rebelles du Football (Bernard Morlino) sur France Culture

Ribéry, Benzema, Gourcuff, Nasri, Anelka, Domenech ne sont pas dans mon album.

A l’occasion d’une belle chronique sur France Culture (13 juin 2016, à 7 h 13) je remets en ligne le post sur Les Rebelles du football, puisque de la viande saoule ont encore abîmé le sport qu’ils s’approprient sauvagement:

http://www.franceculture.fr/programmes

Je vous signale la parution de l’un de mes nouveaux albums:
Les rebelles du football, soit 40 portraits de joueurs.
Un rebelle c’est quelqu’un qui se rebelle contre les mauvaises lois.
Eric Cantona, dans sa magnifique et émouvante préface, dit que pour être rebelle il faut risquer sa vie et celle des siens. Donc, il a l’humilité d’être surpris de se retrouver dans l’album.
J’ai classé les rebelles sous différentes catégories.
Les politiques: Sindelar, mort parce qu’il a refusé de porter le maillot nazi. Puskas qui s’est opposé au communisme dans la plus grande incompréhension de la FIFA.
Les virtuoses: Kopa chassé de l’équipe de France parce qu’il ne voulait plus que les joueurs soient liés à vie à leur club. C’est là que j’ai mis Cantona: comme on le sait il a fui le football français qu’il estimait gangréné par de la mauvaise herbe. L’Affaire OM-VA nous a démontré ensuite qu’il avait raison.
Les solidaires: ceux qui se rebellent contre tout, au seul profit de leur équipe, comme Keane, Stoichkov…
Les incompris: Diagne qui impose le football professionnel en France contre l’avis de son père, député. Glassmann, traité de balance alors que c’est un homme d’une intégrité absolue.
Les désespérés: Best qui vit comme une rock star sa passion qui demande pourtant une grande hygiène de vie. Fashanu finit par se suicider car il n’arrive pas à imposer son homosexualité.
L’iconographie du livre met en situation les joueurs avec leurs caractéristiques. Un grand travail d’édition, au niveau de la maquette. Je le vis volontiers car ce n’est pas mon domaine.
Bonne lecture. Qui m’aime me suive !

-Les Rebelles du football, Bernard Morlino. Préface Eric Cantona. Editions Tana, 155 p., 24,95 €


[Post dédié à Mathilde Serrell et Guillaume Erner]

12.06.16

Permalien 00:15:30, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

Certains matchs de l'Euro devraient se dérouler à 12 h

La sécurité française va devoir se ressaisir, il y a encore des affiches dangereuses : Angleterre-Pays de Galles, Pologne-Ukraine…

La France, la Suisse et le Pays de Galles ont tous 3 points.
L’Angleterre et la Russie, un point.
La Roumanie, l’Albanie et la Slovaquie, zéro.

Les hooligans donnent raison aux détracteurs du football réduit à cause d’eux à un sport de beaufs intoxiqués par ce nouvel opium du peuple.
Le laxisme made in France vient encore de s’illustrer.
Pendant que l’actuel locataire de l’Elysée paradait à Clairefontaire, bardé de gorilles, les hordes de Hooligans s’organisaient pour déferler dans le Midi de la France.
Prévention: zéro.
La police a des ordres pour mettre des radars partout pour casquer les honnêtes gens mais pour le reste c’est la porte ouverte à tout.
Dés le deuxième jour de l’Euro, il y a déjà des incidents lamentables lors de l’Euro 2016.
On sait que les Hooligans font à l’extérieur de leur pays ce qu’ils ne peuvent plus faire à l’intérieur.
Chez moi, aller au stade avec ses enfants c’est les mettre en danger de mort.
En Angleterre, les matchs très chauds se déroulent à 12 ou 13 h.
En France c’est impossible car les télévisions font ce qu’elles veulent pour la diffusion. A midi, il y aurait moins de monde, pensent les décideurs sans visage.
En France, pas de policiers à cheval comme en Angleterre. Un cheval qui fonce sur un homme ça calme tout de suite cet âne humain qui cherche la baston alors que ce n’est que de la viande saoule.
La France interdit aux fans français de se déplacer en L1, et elle laisse les barbares agir pendant l’Euro. Incompréhensible.
La France vient de démonter encore sa faillite dans la défense du citoyen.
Remarquez si la France actuelle n’arrive pas à empêcher qu’on assassine des dizaines et des dizaines de nous-mêmes dans un music-hall, dans un journal, devant le SDF et à la terrasse de café, il n’est pas surprenant qu’elle ne puisse pas gérer la venue d’idiots plein de bière et sans doute de shit lors de l’Euro. (1)
Pour ce qui du football, la France s’en tire très bien avec le gain des trois points. La Suisse a fait le plein aussi. Dans le groupe B, le Pays de Galles a battu la Slovaquie mais l’Angleterre a fait nul contre la Russie. Le sélectionneur a fait l’erreur d’enlever Rooney à 1-0 pour mettre le Gunner Wilshere qui n’a aucun rythme, faute de revenir de blessure. Cette sortie m’a rappelé celle de Bobby Charlton en quart de finale de la Coupe du Monde 1970 quand l’Angleterre menait 2-0 contre la RFA… Le match s’est terminé 2-3 en faveur de la RFA, en prolongations ! Le sélectionneur d’alors Alf Ramsay fit la grande erreur de sortir le Red Devil. En 2016, bis repetita.
Les Russes forment une équipe plus communiste que collective. Ils se ressemblent tous et jouent jusqu’à la dernière seconde. D’habitude c’est la marque de fabrique anglaise…

(1) Ce n’est pas une spécificité française. On tue les citoyens car le haut du papier est intouchable.

11.06.16

Kanté tient la baraque jusqu'au but de Payet

Payet a sa place à l’Euro. C’est ailleurs qu’il fallait mettre Ben Arfa plutôt que X ou Y qui vont lustrer le banc des figurants. Payet et Kanté restent humbles dans un groupe dont certains ont le cigare, c’est-à-dire les joueurs qui se prennent pour ce qu’ils ne sont pas. Kanté et Payet étaient en forme tout comme Ben Arfa. Eux ont la possibilité de s’exprimer à l’Euro, pas Ben Arfa. Au lieu de l’Aiglon en pleine possession de ses moyens, on se retrouve avec quelques boulets qui ne sont là que pour le match des coiffeurs, afin de faire reposer les titulaires actuels.

Samedi 10 juin 2016
France 2-1 Roumanie
Buts pour l’EDF: Giroud (57e), Payet (89e)
But pour les visiteurs: Stancu (65e pen.)

Une victoire aux forceps.
La France a évité de justesse la correctionnelle.
Attention de ne pas jouer comme ça devant le haut du panier européen.
En début de match, Lloris a sauvé les meubles par un arrêt décisif.
Ensuite, le Roumains ont joué leur partition.
Evra a reproduit une faute grosse comme une maison- qui provoqua un penalty- réplique de son agressivité mal placée déjà vu contre l’Ecosse
La France a dégagé beaucoup de peur, sauf Kanté qui a tenu la baraque tout le match.
Un grand bravo à Payet: une passe décisive et un but.
Deschamps a sorti et Griezmann et Pobga plus forts à poser sur les photos qu’à débuter l’Euro. Ils ne craignent concernant leur carrière internationale. Ils seront plus défendus que condamnés. Désormais, ils sont des vecteurs économiques. Les sponsors les ont élus têtes de gondoles.
Le football a choisi son camp: Griezmann ? Un tir sur le montant.
Payet ? Tout juste.
Jouer avec la confiance du coach cela du bien. On n’a pas donné cette chance à Ben Arfa.
Les larmes de Payet furent belles à voir.
En sortant Griezmann et Pogba, Deschamps montre qu’il n’est pas comme Blanc face à David Luiz qui n’a pas obtempéré à la demande de quitter le terrain.
Match terne de début de tournoi. C’est souvent le cas: trop de tension.
La victoire est là, c’est l’essentiel. Pour le moment !
Trois points dans la douleur c’est très important.
Le football ce n’est pas basket ni du rugby. Tant mieux !
Précision: je ne suis pas pour le malheur de Payet mais pour le bonheur de Ben Arfa.

10.06.16

Permalien 10:16:12, Catégories: GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

France-Roumanie. Hommage à Celibidache

Celibidache est un génie de la musique. Il refusait la captation sur disque. Il parlait plusieurs langues de manière impeccable. Et quel visage !

Vendredi 10 juin 2016, 21 h/ TF1, BeIn sport 1 & 2
Premier match de l’Euro
France - Roumanie
On nous survend Griezmann comme si c’était C. Ronaldo ou Messi.
Il faut que ça commence. Pour l’instant on a vu une campagne de com. réglée comme du papier musique. Ce qui me frappe c’est le regard des joueurs français, ils ont souvent la tête basse de ceux qui courbent l’échine.
On est dans un monde bleu de bisounours.
Avant l’Euro, Ben Arfa avait tous les défauts de la terre. En ce jour J, Payet a toutes les qualités du monde.
Avec le sélectionneur actuel, Garrincha serait renvoyé à la maison !
Si l’on croit les médias français institutionnels, la France a déjà gagné l’Euro 2016.
Tout est une question d’audimat: ils ont peur que la France soit vite éliminée et que les spots de pub baissent. Rien à voir avec le football.
On assiste à une déferlante de promotion: les marchands du temple mettent en tête de gondoles, Griezmann, Pogba, même Cabaye, doublure lumière.
La Roumanie, l’Albanie et la Suisse ressemblent à des amuse-gueules.
Il faudra les respecter.
Les Roumains ?
“J’en ai qui travaille chez moi", a dit Sagna.
Les Roumains sont réduits au rang de serviteurs.
Il ne faut pas réduire les Roumains aux rôles de voleurs de poules et autres laveurs de parebrises au feu rouge.
La Roumanie c’est le sculpteur Brancusi, les écrivains Cioran et Ionesco, le chef d’orchestre Celibidache, la comédienne Elvire Popesco, le réalisateur Jean Negulesco et le footballeur Hagi, dit les Maradona des Carpates.
On nous prend pour du bétail, pour des gros beaufs, on nous bêtifient complétement.
Il faudrait que l’on soit tous en train de crier : “Vive la France! ” comme si une armée de 500 000 barbares sont sur le point d’attaquer la France.
Les publicités avec les Bleus actuels font apparaître un grand manque de charisme. On dirait des scouts. Dès que Ben Arfa est parti, on a sorti les spots tournés en douce.
On a l’impression que Ben Arfa, Rabiot et Lacazette ont la gale ou la peste.
L’arrogance de certains titulaires peut se transformer en prétention.

09.06.16

Permalien 06:38:11, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, ANTI-FOOTBALL  

Griezmann Ballon d'Or 2016 ? Payet c'est Platini ? Pogba le nouveau Zidane ? Giroud mieux que Suarez ?

On est passé de la mascarade d’un ancien coach qui parlait de mariage, et lisait les communiqués de joueurs, à un groupe France qu’on nous vend comme un pansement sur la jambe de bois de la France actuelle.

Si on se fie aux médias institutionnels C. Ronaldo, triple Ballon d’or n’est pas à l’Euro. La presse française va d’abord sa camelote. Elle dégainera CR7 pour vendre ensuite.
Donc Payet est le nouveau Platini. A part le P qu’ils ont au début de leur nom je ne vois rien de comparable. Platini a offert l’Euro 1984 à la France. Il a qualifié trois fois la France a trois Coupes du monde grâce à ses coups francs. “Payet a eu une campagne en sa faveur” reconnaît Deschamps dans L’Equipe du 8 juin 2016, page 4.
Griezmann est mis à toutes les sauces. Les médias jouent sa carte à fond pour vendre de la paperasse.
Pogba est vendu comme Zidane alors que ce n’est pas un 10. Il hésite sans cesse entre le 6 ET 8.
Contesté jeudi, adulé vendredi, Giroud doit au minimum faire un triplé contre l’Albanie tant il est désormais un buteur sur lequel on peut compter. La preuve son club d’Arsenal cherche à le remplacer par Vardy.
Il y a aussi Kanté, l’homme providentiel.
Le “coiffeur” Cabaye qui fait de la pub, la jouant comme s’il était Bechkam. Le Red Devil avait au moins une C1 à son palmarès.
Schneiderlin lui aussi a sa place bien au chaud en EDF mais je ne le vois pas titulaire à MU à la mode Mourinho.
Il est temps que ça commence, cela nous évitera d’entendre que Sagna des Roumains à son service. Pour moi la Roumanie c’est n’est pas le pays des voleurs de poules mais le berceau natal de Cioran et Ionesco, deux géants des Lettres du XXe siècle.
Aux dernières nouvelles, le staff des Bleus est aux petits soins auprès de Coman, blessé au mollet.
Martial, usé jusqu’à la corde par Van Gaal à MU, semble lui aussi assez carbo.
Ne vous inquiétez pas, la France va battre l’Albanie.
La préparation médiatique des Bleus a un grand mépris pour les adversaires.
On a l’impression qu’il y a la France et puis tous les autres.

08.06.16

Les favoris de l'Euro: Espagne, Allemagne, Italie, Angleterre, Portugal et Belgique

Iniesta, C. Ronaldo, Rooney, Buffon… sont en France. Non pas en L1 mais à l’Euro.

La France n’est pas favorite. C’est sa chance.
Vous avez vu la défense française ? De quoi prendre des courants d’air. De quoi s’enrhumer.
Il faudra des Français vraiment très chanceux pour remporter cet Euro car l’équipe n’a aucun leader de la dimension de Kopa, Platini et Zidane.
D’après la presse Griezmann est le héros de l’Euro.
Pour l’instant je ne vois que les Euros de cet Euro.
Qui en sera le héros ?
On nous vend aussi Coman, nouvelle idole programmée.
Soyons cool, souhaitons le bonheur à cette jeunesse.
Les responsables des Bleus regardent Ben Arfa comme s’il avait 9 ans mais il en a 20 de plus !
Le prochain club de Ben Arfa va faire l’acquisition de l’un des plus grands joueurs du monde actuel. S’il reste à Nice, encore un peu, Nissa la Bella sera heureuse.
Un grand joueur doit être recruté quand il n’a pas encore tout donné.
Faire un gros chèque rien n’est plus facile.
En 2016, la bonne affaire c’est Ben Arfa et pas Ibrahimovic.
Détecter l’or sous la terre rien n’est plus beau.
Vous l’aurez compris je suis frustré par l’absence de Ben Arfa qui méritait mille fois de faire l’Euro.
C’est peut-être un bienfait qu’il ne le fasse pas.
Si les Bleus sont autant insipides sur le terrain que dans les publicités, la France ne va pas aller bien loin.
Je ne parle pas des trois jubilés contre la Roumanie, l’Albanie et la Suisse.

07.06.16

Permalien 10:29:21, Catégories: LE GYM E BASTA, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR  

Ben Arfa a largement contribué au regain de popularité du football français et pour le récompenser on l'a renvoyé chez lui ! Est-il trop génial pour une armée de robots ?

Hatem Ben Arfa a remarquablement servi le football français en 2015-2016 sur le sol français. Pour le récompenser, la France l’a renvoyé de Clairefontaine. Il n’y a pas plus humiliant. Digne, très digne, le champion n’a fait aucune déclaration hostile contre les Bleus dont aucun ne peut rivaliser avec lui question pureté du talent.

Pendant tout le stage de préparation, Ben Arfa a été l’International le plus aimé du public.
Il ne doit sa popularité qu’à sa saison en L1.
Pour le remercier, la FFF l’a renvoyé chez lui !
Pendant ce temps on essaye de fabriquer des stars avec Griezmann, Pogba qu’on met en une des médias.
Un joueur quelconque fait même de la pub alors qu’il n’est même pas dans les 100 meilleurs joueurs français en activité.
Des joueurs ont été pris pour faire de la figuration: ils ne joueront pas une seconde.
Dire que Ben Arfa n’entre pas dans le projet de Deschamps est une honte.
Pour qu’il y entre, il faut le faire entrer !
On nous dit que seuls les critères sportifs entre en ligne de compte. Pourtant Ben Arfa est bon des deux pieds, buteur, passeur, collectif, leader charismatique, ultra technique, audacieux, réaliste, opportuniste, sachant défendre, plein d’explosivité. En plus, il est sympathique et intelligent. Est-il trop génial pour une armée de robots? Une évidence, il n’a pas perdu sa personnalité quand les Bleus ressemblent à des gamins qui ont peur du coup de règle sur les doigts. Ils ont le regard qui tombe sur le sol. Cela ne sent pas l’épanouissement.
Vous me direz que plein d’autres joueurs mériteraient la sélection.
Sauf que Ben Arfa, lui, avait tous les feux au vert pour y aller: le talent, l’esprit, la forme.
Sa non sélection est une grande injustice.
Coman- qui semble blessé- 19 ans, a le temps pour lui. Ben Arfa, 29 ans, atteint la maturité de son football.
Et beaucoup de personnes pensent comme moi.
De surcroît, s’il avait été dans la sélection, il n’y aurait eu aucune polémique sur la non présence de joueurs d’origine d’Afrique du Nord, avant l’arrivée de Rami.
Jusqu’à présent, cet Euro ce n’est que de la com., idem pour les matchs amicaux devant personne.
On n’a rien vu. Deschamps est plus intelligent que ses prédécesseurs.
Il a su faire monter la mayonnaise.
Maintenant j’attends de voir l’affligeante défense française contre les grandes nations européennes de football.

[Post dédié à Bowie, Cruyff et M. Ali]

06.06.16

Permalien 11:41:03, Catégories: LE GYM E BASTA, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR  

Favoritisme flagrant:"Quand Payet touche le ballon, il se passe toujours quelque chose" (Deschamps) Et quand Hatem Ben Arfa le touche, il se passe quoi ?

Hatem Ben Arfa n’a rien à envier aux joueurs retenus en EDF. Le sélectionneur a convié des joueurs qui ne joueront pas une seconde dans la compétition. Des ombres inutiles m’empêcheront pas le soleil de briller ailleurs.

En 1996 et 1998, on m’a privé de Cantona.
En 2016, on me prive de Ben Arfa.
La frustration est grande.
“Quand Payet touche le ballon, il se passe toujours quelque chose” a dit le sélectionneur.
C’est du favoritisme.
Quand Ben Arfa touche le ballon, il ne se passe donc rien ?
Foutaise que tout cela.
L’équipe de France est une caste dans laquelle, on n’a pas voulu de Ben Arfa.
Je reste persuadé que son heure viendra.
Il lui reste quatre années pour s’exprimer de la plus grande des façons.
Vous remarquez la grande classe de Ben Arfa qui n’a pas commenté son exclusion car il s’agit bel et bien d’une exclusion, mais je crois à la justice du terrain.
Il reviendra par la grande porte quand d’autres s’échapperont par la fenêtre.
Ne pas sélectionner Ben Arfa c’est rétrécir les chances de gagner l’Euro.

[A tous les amoureux du beau jeu]

N'est pas Nelson Mandela qui veut.

Des observateurs ont eu le culot de dire que Hatem Ben Arfa était un adepte des raids solidaires alors qu’ils se couchent devant tel ministre payé pour faire son propre parti et casser l’unité gouvernementale ! Le passager casqué du scooter est venu à Clairefontaine. Pour porter malheur à la France ? Je l’aurais fui comme on s’écarte de la peste. Depuis qu’il est en poste, la France est au plus bas. Ce n’est qu’une suite de catastrophes: terrorisme, cataclysmes naturels, pluie continuelle, grève générale, décisions grotesques et le tout sous l’emblème de la légitimité. Le pays est à l’agonie: il faut parfois attendre deux heures un train de banlieue qui n’arrive pas. Selon mes principes, j’aurais démissionné pour éviter de salir le nom de mon père, de ma famille. L’honneur n’existe plus. La devise actuelle de la république: moi, rien que moi, toujours moi. Ce mandat gouvernemental est complétement pourri à l’image de la météo: du brouillard en juin ! La France est inondée d’eau et d’incapables.

Nelson Mandela est le seul politicien qui portait bien le maillot.
Lui s’est servi du sport pour la bonne cause.
Les autres politiques récupèrent le sport pour se faire mousser.
A commencer par Hitler et Mussolini.
En France, De Gaulle assistait au Coupe de France. C’était bon enfant.
Ensuite on a vu VGE jouer au football. Le début de la politique spectacle.
Mitterrand aimait vraiment le football. Il allait serrer les mains des joueurs sur la pelouse avant la finale de la Coupe de France.
Ensuite, on a vu Chirac faire semblant qu’il connaissait le nom des joueurs. Il maitrisait si bien le football qu’il a confondu la Coupe du Monde avec la Coupe de France.
Passons l’épisode de l’envahissement du SDF lors de France-Algérie.
Depuis les règnes de Sarkozy et de Hollande, les politicards ne vont plus serrer les mains des joueurs de la finale de la Coupe de France parce qu’ils sont peur de se faire siffler.
L’actuel locataire de l’Elysée est venu voir les Bleus à Clairefontaine avant l’Euro.
Lloris, le capitaine de façade, a offert au convive un maillot à son nom. Avec le numéro 24. On aurait pu aussi bien lui donner le 2400. Le visiteur a le charisme d’un gardien de musée provincial.
Une mascarade de plus.
On sait tous que le vrai capitaine c’est Evra mais depuis 2010, la FFF ne le met plus en avant sur les photos.
Depuis le premier jour de la préparation de cet Euro on n’a vu que de la “com.", du prospectus de Biarritz, le coin de France de l’actuel sélectionneur, à l’expédition des joueurs sur le champ de courses en passant par les pubs qui envahissent désormais les écrans.
Pauvre football qu’on utilise à des fins commerciales jusqu’à la corde.
Il est fort possible que Giroud marque un hat-trick contre l’Albanie.

Permalien 07:27:09, Catégories: LITS ET RATURES, GRANDE DAME  

Championnes. Elles ont conquis l’or, l’argent, le bronze. Par Lorraine Kaltenbach & Clémence Portier-Kaltenbach. (Arthaud)

Il n’y a pas Suzanne Lenglen, ni Micheline… On se demande pourquoi. Ces deux absentes sont flagrantes. En revanche, on en voit des moins connues, sauf des spécialistes. Ainsi, on découvre Margot La Hennuyère, première tenniswoman professionnel, au XVe siècle ; la boxeuse Polly Fairclough-Burns et Bessie Coleman, première aviatrice afro-américaine. On retrouve avec grand plaisir Babe Didrikson-Zaharias, «la déesse du stade», sublime athlète, et la patineuse Sonja Henie. Toutes ses championnes sont classées parmi des vétérans, femmes du monde, filles du peuple, touche-à-tout, discriminées et militantes.
L’album nous fait comprendre que les femmes ont commencé à trouver leur place dans le paysage sportif à partir de la fin de la Première Guerre mondiale. La première sportive de l’Histoire a pour nom Kyniska (IVe siècle avant Jésus-Christ, Grèce), l’intrépide conduisait des chars avec quatre chevaux. Les photos permettent de scruter la beauté de Lili Alvarez, la première championne olympique espagnole : la belle brune avait une grâce sidérante. Une gestuelle impeccable, une harmonie éclatante d’équilibre.
Parmi les contemporaines : Alfonsina Strada (1891-1959), la cycliste italienne, un bloc d’énergie qui faisait dire à ses détracteurs machistes : «La bicyclette est une machine à stérilité». On est ému de passer un moment avec l’escrimeuse Helene Mayer, la seule juive de la délégation allemande au JO 1936.Sa sélection fut un subterfuge pour qu’elle serve de caution : les nazis ont pu dire aux Américains : «Vous voyez que votre menace de boycott ne sert à rien puisqu’on ne chasse pas les juifs… »
Helene Mayer (1910-1953) est morte très jeune. Médaille d’argent, elle fait le salut nazi sur le podium, docile qu’en apparence car elle ne voulait pas qu’on fasse du mal à sa famille Thomas Mann lui avait demandé de renoncer aux JO, en vain. Toujours pour protégé les siens. Après-guerre, elle est partie vivre aux Etats-Unis qu’elle défendait dans les compétitions d’escrime, passant de la croix gammée à la bannière étoilée. Son compatriote Gretel Bergman (née en 1914), elle, fut radiée la fédération d’athlétisme de son pays natal alors qu’elle était championne de saut en hauteur. En 1937, elle quitte l’Allemagne nazie avec la promesse de «ne plus jamais mettre le pied sur le sol allemand ». On comprend celle qui s’élevait dans les airs. Depuis la fin des barbares modernes allemands, toutes ses performances ont réintégré les palmarès officiels. Elle est l’unique survivante de toutes les championnes du livre. Elle a 102 ans, en 2016.

6Championnes. Elles ont conquis l’or, l’argent, le bronze. Lorraine Kaltenbach, Clémence Portier-Kaltenbach. Arthaud, 192 p., 35 €

04.06.16

Permalien 17:57:14, Catégories: LE GYM E BASTA, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR  

Griezmann star des journaux, Ben Arfa star du public

Match amical
Samedi 4 juin 2016/ 21 h, TF1
France - Ecosse (1)

A la devanture des kiosques, une pluie de couverture avec Griezmann.
Auparavant, il avait essayé de nous vendre Pogba.
Jamais ils n’ont misé sur Evra ou Lloris. Pas assez vendeur.
La France n’a plus de locomotive médiatique. La preuve, ils titrent toujours sur Cantona. c’est dire l’impact du King, vingt ans après sa retraite des pelouses.
Rien sur Ben Arfa. Pourtant à l’applaudimètre c’est lui que les Français préfèrent.
Donc Griezmann c’est Kopa ?
Griezmann c’est Platini ?
Griezmann c’est Zidane ?
Griezmann est un bon joueur. Pas un grand joueur.
J’attends qu’il nous prouve le contraire.
Ce groupe de Tricolores ressemble à des étudiants encadrés par le surveillant Evra.
On nous dit: la défense c’est l’incertitude, le milieu est costaud et l’attaque brille de mille feux.
Qui vivra verra.
Les favoris de cet Euro sont l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie.
La Belgique et le Portugal font plus peur que la France.
Pour savoir ce qu’ont dans le ventre les Français, il faut attendre un gros match.
L’Albanie, la Roumanie et la Suisse c’est juste des amuse-gueules.

(1)3-0. Buts: Giroud (2), Koscielny.
Match à sens unique entre la France qui semblait jouer sa vie contre des Ecossais déjà en vacances.

Permalien 07:38:53, Catégories: GRAND MONSIEUR, CERDANEMENT  

L'Humanité est orpheline: Muhammad Ali (Cassius Clay) est mort. Le rebelle était un Mandela du sport.

Ali était plus qu’un sportif. Le rebelle n’avait rien à voir avec ces tennismen dont le seul acte de rébellion est d’habiter en Suisse sur leur matelas d’euros. Des sponsors ont l’affligeante idée de se servir de perdants pour vanter leurs produits qui doivent être donc infâmes. Je ne suis client ni des uns ni des autres. Ali mort est plus présent que la plupart des sportifs en activité.

Le noble Art est le plus grand des sports.
Après la boxe, il n’y a que le meurtre.
Le combat aux poings reste la plus grande explication entre deux adultes.
L’apesanteur de Muhammed Ali soulageait le poids du monde de la connerie qui l’accable continuellement.
Muhammed Ali était plus qu’un boxeur, c’était un HOMME.
Lui est devenu musulman mais il n’a tué personne.
Pacifiste convaincu, il a refusé de faire la guerre du Vietnam afin de ne pas tuer des gens qu’il ne connaissait pas: «Je n’ai rien contre le Vietcong, aucun Vietnamien ne m’a jamais traité de sale nègre». Sous entendu, c’est chez moi qu’on me maltraite. Les Etats-Unis essaient alors de le briser sportivement et civilement.
Il fut l’un des plus grands boxeurs du monde.
Son jeu de jambes et son art de l’esquive n’avaient jamais été vus chez les poids lourds.
Quand il sautait à la corde c’était une danseuse de Degas.
Il fut l’un des beaux hommes du monde.
Il avait la science de la publicité et de la provocation mais il était supérieurement intelligent. L’avant-combat était mythique. Il invectivait l’adversaire avec un grand sens du show. Il avait un humour exceptionnel. Les directeurs de la com. actuel sont tous des ringards à côté de lui.
Je n’ai jamais vu Muhammed Ali est pourtant c’était l’un de mes meilleurs amis.
Il appartient à ma vie comme les Beatles, Miles Davis, la Callas, Pelé, Garrincha, Best, Cruyff, Maradona, Coppi, Cerdan, Camus, J. Moulin, Flaubert, Anquetil, Hendrix, Senna.
Passionnant à voir et à entendre, Muhammed Ali est l’un des dix plus importants personnages du XXe siècle.
Le monde est en deuil.
Quand on voit les pantins qui nous entourent.
Certains de nos contemporains devraient avoir honte de vivre.
Il est vraiment accablant de savoir que Muhammed Ali était malade depuis si longtemps.
Ali a façonné ma jeunesse.
Un leader de conscience de premier plan.
Un Mandela du sport.
Je le garde avec moi, toujours.

03.06.16

Permalien 09:01:03, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Ben Arfa, le Roi du Comté de Nice

Jusqu’à la fin de France-Ecosse en amical, je conserve l’espoir de voir Hatem Ben Arfa faire l’Euro. Vous voyez où m’a conduit la FFF, à souhaiter la…

On dit que Nice est une ville à fort penchant FN.
Et pourtant Nice a un nouveau roi: Hatem Ben Arfa !
L’Aiglon époustouflant en 2015-2016 a honoré les couleurs niçoises de manière magistrale.
Hélas ! les cœurs secs de la FFF ne veulent pas qu’ils honorent celles de la France.
Avec sa forme actuelle, Ben Arfa aurait fait des miracles en Bleu.
On lui met des bâtons dans les roues alors qu’on déroule le tapis rouge à Griezmann qui fait la une de plein de canards. C’est confondre star et vedette. Griezmann n’est que vedette tandis que Ben Arfa est une star sculptée par les événements. Ce n’est que le début. On invente des vedettes, pas des stars.
Ben Arfa est plus populaire à Nice (et partout en France) que Lloris, l’enfant du pays.
Lloris est quelqu’un de très bien. Il a du talent. Il a du mental: il a joué quelques heures après la mort de sa mère. Cela situe l’Homme. Cependant, il n’a jamais brisé la glace. Il reste enfermé à double tour dans la langue de bois. Le public aime les émotions, la générosité, le don de soi, le spectacle.
Lloris, gardien, a une palette plus étroite. Un gardien bien placé n’a pas besoin d’être spectaculaire. On sait tous que c’est un très grand gardien, un des dix meilleurs de sa génération. Il rapporte plusieurs points par an à son club: Nice, Lyon ou Tottenham.
Au plan relationnel, Lloris n’entretient pas de lien fort avec le public car sa com. est un vrai repoussoir. Il a choisi de jouer et puis de se taire. C’est mieux que de raconter n’importe quoi. C’est respectable, même s’il a toujours l’air angoissé. Où est le plaisir de jouer, chez lui ? Il me fait plus penser à un gars du Nord qu’à un Nissart. Pourquoi est-il si froid ? Une volonté de se protéger, sans doute.
A l’inverse, Hatem Ben Arfa a brisé la glace avec le public et on perçoit bien sa fraîcheur d’âme, son naturel. Large sourire, timidité salutaire, visage de l’enfance éternelle. Paroles qui jaillissent du cœur. Là, question spontanéité, on est servi. Un dribbleur a besoin d’être spontané, c’est son carburant.
Son jeu d’attaque contient l’essence du football: culot, audace, courage, vaillance.
Hatem Ben Arfa est le héros de Nice. On n’a pas voulu qu’il devienne celui de la France.
Cela va pousser des jeunes Français à jouer pour l’Algérie, pour la Tunisie, pour le Maroc, pour le Sénégal, pour le Cameroun… et pas pour la France.
Ben Arfa a enduré ces derniers temps: une longue blessure, un règlement stupide qui lui a fait perdre une saison, 45 minutes de jeu traumatisant à Wembley, le strapontin de réserviste et pour finir bye bye on te rappellera s’il y a une épidémie ce choléra à Clairefontaine.
Ben Arfa a tout encaissé, sans broncher.
En plus, il a fait une saison fracassante à Nice.
Chapeau, l’artiste ! Chapeau, champion !
Tout commence pour lui. Demain sera fantastique.

02.06.16

Permalien 16:48:53, Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS  

A l'Euro l'équipe de France se présente sans aucun patron sur le terrain, symbole de la France actuelle.

“Ce n’est pas un joueur qui fera gagner l’Euro” dit Griezmann. Allo, allo Platini ?

La France a eu Kopa, Platini et Zidane.
J’espérais Ben Arfa mais on laisse la F1 au garage, pour lancer des Solex et autres voitures avec enjoliveurs.
Contre la Roumanie, l’Albanie et la Suisse, on ne verra que des matchs de pacotille. Si la France ne gagne pas ces trois matchs cela reviendra à voir une puce vaincre un lion.
Ensuite, cela se corsera.
On nous vend Griezmann comme si c’était C. Ronaldo. La presse a vite cherché un remplaçant à Benzema pour vendre du papier.
Quand ce n’est pas Griezmann, on monte au sommet Pogba.
Ces deux joueurs n’ont pas l’aisance technique de Ben Arfa dont le toucher de balle semble le situer en apesanteur.
Pour l’instant, on a donné à l’Aiglon enchanteur 45 minutes pourries pour qu’il s’exprime. Plus la situation de réserviste. Si on avez voulu l’humilier, on ne s’y serait pas pris autrement.
La France va se priver de son actuel meilleur joueur.
Le vrai patron c’est Evra. Lloris n’a qu’un bout de tissu autour du bras.
On voit bien que Evra est le relais de Deschamps. L’aboyeur comme on disait au temps de Bernard Pardo sous Platini, sélectionneur.
Payet marque un coup franc, on le compare à Platini. J’attends que Payet marque neuf buts lors de l’Euro 2016.
Donc Evra serait un temps fort après ceux de Kopa, Platini et Zidane.
Après le bus de 2010, le trophée en 2016 ?
Qui est le dépositaire du jeu de l’EDF de Deschamps ?

Nota Bene: 20 h foot, Itélé, 2 juin 2016: Benzema, racisme, Cantona, Ben Arfa, Evra, Griezmann…
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-02062016-166711

01.06.16

Sinistrée en défense, la France n'est pas favorite de l'Euro 2016

Tout le monde parle de la force de frappe des Bleus actuels mais leur expérience internationale est au niveau zéro. On est loin de la France de 2000. La défense française est un secteur sinistré. Contre le Cameroun, Evra a fait un balayage inadmissible sur Nyom qui trahit une fébrilité évidente. Un tel geste, en match officiel, c’est rouge ou jaune. Tapez: Evra Cameroun sur Dailymotion car la video s’importe mal, svp.

Le secteur défensif des Bleus de Deschamps est vraiment sinistré.
Cascade de blessures, de forfaits: Varane, Mathieu, Diarra…
Sagna ce n’est pas Monsieur assurance tous risques, Evra - qui méritait un rouge contre le Camerou pour un balayage inadmissible- est un capitaine sans brassard (ce qui est une situation inconfortable), Lloris est un capitaine pour la galerie, Koscielny est capable de toiles monumentales… Bonjour la défense !
L. Diarra qui a pourtant été aligné contre le Cameroun est désormais forfait. Il est remplacé par Morgan Schneiderlin, remplaçant à Manchester United. Il serait vraiment étonnant que le joueur retrouve une place de titulaire à MU avec José Mourinho qui va sans doute faire un grand ménage dans l’effectif.
Sakho n’a pas été retenu alors qu’il vient d’être innocenté de l’accusation de dopage. Cela fait désordre. Il a subi un très grave préjudice.
Benzema a été aussi écarté alors qu’il n’a pas été condamné par la justice à l’inverse d’un membre actuel du gouvernement.
La polémique fait rage autour de la non sélection de Ben Arfa, en pleine forme. Le Niçois au sommet de son art a été renvoyé à la maison.
Le fait de ne pas avoir pris Benzema rend Giroud impopulaire.
Je l’ai dit depuis très longtemps: la non présence de Benzema et de Ben Arfa est un double très mauvais signal à une grande partie de notre pays. D’origine italienne, je ne vous dis pas ma fierté de voir Platini en EDF.
La préparation des Bleus est passée d’un prospectus en faveur de Biarritz à un grand désordre dans l’unité derrière la sélection nationale.
Moi, j’attends les gros matchs, genre France-Espagne, France-Allemagne, France-Italie, France-Angleterre.
France-Albanie, France-Roumanie, France-Suisse, c’est de la plaisanterie.
L’Italie c’est quatre Coupes du Monde.
L’Albanie, la Roumanie et la Suisse c’est comme Malte, Les Seychelles et les îles Féroé.

Voici le classement indice UEFA au niveau des sélections:
1 Allemagne
2 Espagne
3 Angleterre
4 Belgique
5 Italie
6 Pays-Bas
7 France
8 Portugal

Voici le classement indice UEFA au niveau ces clubs:
1 Espagne
2 Allemagne
3 Angleterre
4 Italie
5 Portugal
6 France

Bien sûr, il faut savoir que beaucoup d’internationaux français jouent dans des clubs étrangers où ils contribuent à bien défendre l’indice UEFA de leur pays d’accueil respectif.

Juin 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software