Archives pour: Mai 2016, 18

18.05.16

Happy Birthday Jerry Lewis (90 ans)

Jerry Lewis, né le 16 mars 1926 à Newark dans l’État du New Jersey, vient d’avoir 90 ans.
J’ai une tendresse particulière pour lui car le premier film que j’ai vu au cinéma avec ma mère était un film avec lui.
Jusqu’à ce jour, je n’avais vu que Bambi où d’après ma mère: “j’ai tellement pleuré qu’elle a dû me sortir de la salle".
Jerry Lewis lui au contraire m’a fait rire. Et cela continue.
Il n’est absolument pas ringard. Ne l’a jamais été. C’est un comique de gestes, de situations. Moins de textes, à l’inverse des Marx Brothers dont l’humour parlé est intraduisible, hormis par les Oulipiens.
J’ai entendu Jerry Lewis dire : “Toute ma gestuelle correspond à celle des enfants de 3 à 6 ans".
Le comédien avait le chic pour faire des grimaces mais il était très beau. Il aurait pu être un premier rôle avec un physique aussi éclatant. Il a l’un de plus beaux sourires de l’Histoire du cinéma.
Jerry Lewis, Dean Martin et Frank Sinatra… Toute une époque. On peut y rajouter Peter Lawford. A cette époque là, les acteurs avaient de la classe. Et surtout, ils étaient faits pour être acteurs. Aujourd’hui, on déclare acteur X ou Y mais ils ont le charisme d’un quidam pris dans la foule du commun des mortels, parfois cela peut-être fabuleux mais la plupart du temps ce n’est pas grand chose. On ne va pas au cinéma pour voir ce qui se passe dans le station service du coin.
Un peu de mystère ! Un peu de magie ! Un peu de douce folie ! Un peu d’intelligence !
Jerry Lewis a tout cela et encore plus.
Cent fois imité mais inégale.
J’ai bouclé la boucle, en allant le voir à l’Olympia avec mon frère aîné. Ce soir là, Jerry Lewis a fait acclamer Louis de Funès présent dans la salle.
Il aime tant la vie que condamné plusieurs fois par la médecine, il résiste et résiste encore.
Happy Birthday Monsieur Lewis ! Grand Monsieur !

[Post dédié à Pierre Etaix]

Permalien 12:21:54, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

L'arbre Ibrahimovic cache la forêt de buteurs: Courtois, Ujlaki, Piantoni, Onnis, Skoblar, Bianchi, Keita...

Hommage à quelques grands buteurs du championnat de France.
Ibrahimovic croit que la France n’a jamais vu de grands buteurs.
Voilà des buteurs qui n’avaient rien à lui envier, excepté son compte en banque qui correspond non pas à son talent mais au contexte économique.

Josip Skoblar (Marseille): 44 buts en D1 1970-1971

Salif Keita (St Etienne, Marseille): 42 buts en D1 1970-1971

Zlatan Ibrahimovic (PSG): 38 buts en L1 2015-2016. De 2012 à 2016, 113 buts en 122 matchs

Carlos Bianchi (Reims, Paris, Strasbourg): 37 buts en D1 1977-1978

Gunnar Andersson (Marseille, Montpellier, Bordeaux, Aix, Gignac): 192 buts en sept saisons à l’OM

Delio Onnis (Reims, Monaco, Tours, Toulon): meilleur buteur de D1 : 299 buts

Bernard Lacombe (Lyon, St Etienne, Bordeaux): 255 buts en 497 matchs

Roger Courtois (Sochaux, Troyes): 210 buts en 288 matchs en D1

Thadée Cisowski (Metz, Racing club de Paris, Valenciennes): 206 buts en 286 matchs de D1

Roger Piantoni (Nancy, Reims, Nice): 203 buts en 395 matchs de D1

Joseph Ujlaki (Stade Français, Sète, Nimes, Nice, Racing club de Paris) 190 buts en 438 matchs de D 1

Just Fontaine: 13 buts à la Coupe du Monde 1958. Record mondial.

Mai 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software