Archives pour: Mars 2016

31.03.16

Permalien 14:59:01, Catégories: LE GYM E BASTA, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR  

PAYET 120 m dans deux matchs faciles pour convaincre contre 45 m à Ben ARFA dans un match pourri

Hatem Ben Arfa a-t-il été rappelé en équipe de France pour mieux l’évacuer ?
1/ Il a été convoqué mais n’a pas joué contre l’Allemagne, au SDF, quand les Allemands étaient liquéfiés sur place, suite à la menace d’une attentat à leur hôtel.
2/ Ensuite Ben Arfa a été aligné 45 mn en Angleterre dans une équipe de France fracassée mentalement. Ben Arfa fut sorti à la mi-temps comme s’il était responsable de la défaite !
3/ Lors des deux autres matchs des Bleus il n’a pas été convoqué. Les médias ont mis Payet au sommet parce qu’il a joué 90 mn contre des Hollandais en deuil de Cruyff, puis il a joué 30 mn contre des Russes aussi lourds que des camions de 6 tonnes.
4/ Résultat, les médias ne parlent plus du tout de Ben Arfa et ne jurent que par Payet comme si les matchs amicaux voulaient dire quelque chose.
Seule la compétition d’un tournoi compte. Deschamps prendra-t-il Payet et Ben Arfa ou le premier et pas le second ?
Ben Arfa est toujours mis en balance avec Cabaye, Valbuena, Benzema…
Coman et N. Kanté semblent avoir leur place pour l’Euro.
Diarra aussi alors que Marseille ne fait rien en L1.
Ben Arfa, lui, va devoir défendre, attaquer et marquer contre le PSG pour qu’on daigne parler de lui à l’Euro.

PS: 20 H FOOT, Itélé. Emission de Pascal Praud et François Pinet, du 31 mars 2016.
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-31032016-159634

Verdun [Larousse, Rouergue], 39-45, De Gaulle (et Mitterrand), Leclerc, de Lattre [Perrin], Drieu [Bartillat, Infolio] et les Zazous[Albin Michel]

-Verdun, de Jean-Paul Viart, Larousse 96 p., 9,95 €
700 000 soldats français et allemands ont été tués. Ce livre est pour les jeunes dit-on mais il est pour tout le monde en fait. Des illustrations transforment l’album en news de la semaine. Tout est expliqué à grands traits avec des focus sur le menu détail. Album pédagogique. Album d’images arrêtées d’ex combattants mort pour nous.

-Les frères Joseph, de Serge Revel, Rouergue, 304 p., 20 €
-Le maître à la gueule cassée, de Serge Revel, Rouergue, 265 p., 20 €
Le roman restitue les horreurs de la Première Guerre Mondiale sur le destin tragique de quatre frères. Dans le second tome, le titre dispense de commentaires superflus. Deux livres qui valent mieux que des livres d’Histoire.

-De Gaulle et Mitterrand, de Robert Schneider, Perrin, 240 p., 17,90 €
Les rapports entre les deux présidents qui ont le plus marqué leur temps à des degrés très différents. Mitterrand a été le seul grand politique à s’opposer au Général. Ensuite, le pt socialiste bénéficia de tout l’attirail de la Ve République qu’il combattit auparavant !

-Leclerc, de Jean-François Notin, Perrin, 220 p., 22 €
Le parcours médiatique de De Gaulle fait sans cesse de l’ombre au Maréchal Leclerc, l’un des plus grands français de l’Histoire. L’intelligence et le courage de Leclerc sont omniprésents dans ce livre à sa gloire méritée.

-De Lattre, de Pierre Pellissier, Perrin, 910 p., 11 €
Le soldat a eu le temps d’apprendre qu’il fut nommé Maréchal, la veille de sa mort, le 11 janvier 1952. Le grand militaire participa à tous les combats de la première partie du XXe siècle. Un personnage attachant qui mérite d’être plus connu.

-Drieu la Rochelle face à son œuvre, de Frédéric Saenen, Editions Infolio, 200 p., 24,90 €
Depuis que Drieu, ou plutôt ses romans sont édités dans la collection de la Pléiade, plusieurs livres ont été publiés pour tenter de comprendre celui qui a épousé tous les ismes de son temps. Le facho de droite a fini communiste ! Ceux qui le condamnent pour collaboration ne savent pas que sa position de traitre lui a permis de sauver des gens des griffes allemandes. Cela ne l’excuse en rien. D’ailleurs, il s’est condamné lui-même en se suicidant pour éviter d’être jugé par des gens qu’il n’aimait pas ou n’aimait plus, tel Aragon l’un des plus anciens amis de jeunesse.

-Le jeune européen et autres écrits de jeunesse, de Drieu la Rochelle. Edition de Julien Hervier, Bartillat, 420 p., 23 €
Voilà de quoi se familiariser avec les livres de Drieu dont on parle sans l’avoir lu. Au début de sa vie de créateur, il a voulu être poète mais ensuite il a été happé par l’actualité pour s’épuiser dans la compréhension de son temps. La politique lui a rongé le cerveau au point de renier par exemple son amitié avec Emmanuel Berl parce qu’il était Juif ! On se demande toujours comment un homme si intelligent peut se conduire comme le dernier des illettrés. Les écrits de jeunesse de Drieu courent sur une décennie, de 1917 à 1927. Ensuite, il sombra dans des folles analyses car il pensait que l’Allemagne allait construire les Etats-Unis d’Europe pour s’opposer à la puissance des Etats Unis d’Amérique du Nord.

-Les Zazous, de Gérard de Cortanze, Albin Michel, 540 p., 22,50 €
Pendant le Seconde Guerre Mondiale, les jeunes de Saint-Germain-des-Prés n’ont pas renoncé à leur jeunesse et écoutaient du jazz, musique bannie par les nazis. Le romancier a recréer toute l’époque pour lui redonner vie par l’intermédiaire de personnages qui s’opposent aux Boches. Cette époque a une bande-son: Johnny Hess, Andrex, Jacques Pills, Ray Ventura et son orchestre, Django Reinhardt & Stéphane Grappelli. Le swing contre le salut hitlérien.

30.03.16

Permalien 18:42:08, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

La galaxie des bistrots par Patrice Delbourg et Pierre Boisard

Comme une riposte aux rafales de fusil mitrailleur qui ont massacré des innocents qui buvaient un coup entre amis, Patrice Delbourg publie son poème sans sur les rades et autres estaminets où il pose sa carcasse de solitaire.
Un index nous apprend sa mythologie:
les vins: Cabernet, chianti, madère…
les bistrots: au Café bleu, au Royal Montorgueil, au Tire-Bouchon…
les poètes: Allais, Carco, Nerval
A la Petite écurie convivialité tangible
quartier général cuitard des syndicalistes du livre…”
Dans le Paris criblés de balles, Patrice Delbourg avance les mains nues, l’amitié en bandoulière, l’humour rivé dans son cœur usé par la bêtise humaine.
Delbourg marche là où marchèrent Mac Orlan, Fargue et Desnos.

Pierre Boisard nous raconte la passion d’Yves, petit-fils inventé de Robert Giraud, le greffier des bistrots, oui Pierre Boisard nous raconte la passion authentique d’un patron de café restaurant qu’il ouvre dés 5 heures du matin. Yves attend avec joie, chaque matin, le premier client pour le café, croissants. Ensuite, il attaque la cuisine et les pâtisseries. La cuisine est si petite qu’il en est le prince attitré aux aurores. A 8 h, l’essentiel est prêt pour laisser la place au cuistot de la maison. A 8 h 30, la rue s’éveille. A 11 h 40, l’heure des repas arrive déjà. Ici pas de réservation: les premiers servis sont les premiers arrivés. A 12 h 40, le bistrot est bondé. Vers 14 h 30, cela commence à se vider. Cette biographie d’un lieu en pleine activité nous donne envie d’y aller illico.
Les bistrots ne cessent pas de fermer en France.
Chaque bistrot qui ferme, c’est un peu plus l’âme des quartiers qui meurt davantage.

-Solitudes en terrasse, Patrice Delbourg, Le Castor Astral, 271 p., 18 €
-La vie de bistrot, Pierre Boisard, PUF, 207 p., 19 €

28.03.16

Hatem Ben Arfa doit-il marquer 10 buts par matchs pour jouer en équipe de France ?

Hatem Ben Arfa auteur d’une saison fantastique avec Nice, qu’il a mis sur les hauteurs de la L1, ne sait toujours pas s’il va faire l’Euro. En revanche, des tacherons eux ont déjà leur billet ! Et on va nous expliquer qu’une équipe c’est un collectif comme si Ben Arfa ne l’était, lui la fabrique de caviar!

Mardi 29 mars 2016, 21 h
France-Russie

Les médias ont choisi Payet. Et Deschamps a laissé croire que sa présence à l’Euro n’était plus une interrogation. Sympa pour la concurrence.
Ce qui compte ce n’est pas les matchs amicaux mais la compétition.
Contre Paris, dimanche 27 mars 2016 à 17 h, Ben Arfa va devoir réaliser un triplé du gauche, un doublé du droit, quatre buts de la tête, deux coups francs directs, un penalty, et faire cinq passes décisives. Et peut-être aussi faire expulser David Luiz et Matuidi.

Voici la liste des joueurs qui seront à l’Euro car ils forment l’ossature du groupe de Deschamps. Seuls une blessure peut les retirer des Bleus actuels. En forme ou pas, Deschamps les prendra:

Les gardiens :
Hugo Lloris, indiscutable.
Steve Mandanda, grande doublure
Benoît Costil, le coiffeur des goals

Les défenseurs :
Bacary Sagna, consciencieux
Patrice Evra, increvable
Raphaël Varane, impérial le plus souvent en Bleu
Laurent Koscielny, tout ou rien
Mamadou Sakho, un sauveur, grand mental

Les milieux :
Paul Pogba, grosse activité de relayeur
Blaise Matuidi, superbe récupérateur
Lassana Diarra, bon tampon, chouchou des médias
Moussa Sissoko, un soldat coiffeur
Yohan Cabaye, le sélectionneur l’adore

Les attaquants :
Antoine Griezmann, sait mettre le feu
Anthony Martial, puissant et véloce
Olivier Giroud, sait peser sur la défense
Kingsley Coman, grande explosivité

Sont en balance pour faire l’Euro:
Christophe Jallet, un coiffeur
Lucas Digne, un coiffeur
Jérémy Mathieu, sans doute pas retenu

Les milieux :
Ngolo Kanté, révélation de Leicester

Les attaquants :
André-Pierre Gignac, buteur incontestable au Mexique
Dimitri Payet, bonne saison

Peuvent faire l’Euro:
Hatem Ben Arda (Nice) Fantastique technicien
Ousmane Dembélé (Rennes) Feu follet en plein éclosion
Sébastien Haller (Ultrecht) Puissant et habile attaquant
Mathieu Valbuena (Lyon) Semble écarté du groupe
Karim Benzema (Real Madrid) Bénéficie d’un gigantesque forcing des médias

Les trois C1 (1971,1972,1973) du virtuose Johan CRUYFF avec son orchestre de l'Ajax Amsterdam

Il y a une chorégraphie Cruyff comme il y a une chorégraphie Garrincha ou Zidane. La conduite de balle de Cruyff est fascinante: elle n’a rien à envier à Messi. Le pied n’est qu’un cerveau: l’artiste c’est le cerveau. Hélas! en France, on préfère entendre des philosophes bidons plutôt que d’écouter des vraies personnalités. Le talent de Cruyff est indiscutable, à l’inverse de tant d’imposteurs du PAF. Vous savez ce que je dis aux universitaires illisibles qui haïssent le football parce que ce sport est populaire ? Le football a fait jouer en équipe de France le guyano-sénégalais Raoul Diagne en 1931. La société civile est toujours à la traîne.

Je partage l’avis de Bill Shankly, mythique entraîneur de Liverpool: “Le football n’est pas une question de vie ou de mort, c’est bien plus que cela".
La mort de Johan Cruyff est vivement ressentie dans le monde entier par tout ce qui savent que le football est un art majeur.
Hélas! les commentateurs ne s’appellent pas Blondin, Hemingway, Kerouac ou Camus.
Les courses de Johan Cruyff, ses accélérations, sa façon de bouger, de lever la tête, sa dextérité, son élégance, tout ça faisait partie d’une vive intelligence de jeu.
Il avait la grâce comme Gérard Philipe, Fausto Coppi, Jacques Anquetil, Ayrton Senna, John Lennon et Bob Dylan.
Cruyff se servait des pieds avec une adresse manuelle.
Oui, il avait une force inouïe dans les pieds.
J’aimais même sa façon de célébrer les buts- sprinter puis sauter en l’air en fendant l’espace avec son bras droit- et aussi son regard et sa voix.
Le charisme de Cruyff n’est plus à démontrer.
Il suffit de le regarder. Il a un look Cruff. Son regard qui voit loin, comme Buster Keaton. Sa façon de mettre ses mains dans les poches quand il porte le costume.
On la souvent comparé à un lévrier, en raison de sa vitesse. Sa façon nerveuse de tirer sur la cigarette qui lui a rongé les poumons et le cœur. “Chaque cigarette est un clou pour mon cercueil” disait grosso modo Humphrey Bogart. Le tabac est un faux remède à l’angoisse. Gainsbourg le savait. Cruyff aussi.
Quand on regarde une photo de Cruyff avec ses amis de l’Ajax on croit voir les Doors ou les Pink Floyd.
Ajax des années fait partie des équipes majeures avec la Wunderteam autrichienne 1930, le Onze d’Or de la Hongrie 1950, le Real Madrid 1960, le Brésil 1970, l’Inter 1960, l’AC Milan 1990 et Barcelone 2000.
Puskas, Cruyff, Eusebio, Best et Di Stephano. Des noms qui contiennent tout un monde merveilleux.

-Finale de la Champions League, 2 juin 1971
Stade Wembley Stadium, Londres
83 000 spectateurs
Ajax Amsterdam 2-0 Panathinaïkos
Buts pour l’Ajax: Van Dijk (5e), Kapsís (87e csc)

Ajax Amsterdam: Heinz Stuy ; Johan Neeskens, Barry Hulshoff, Velibor Vasović, Wim Suurbier ; Nico Rijnders (46e Horst Blankenburg), Gerrie Mühren ; Sjaak Swart (46e Arie Haan), Johan Cruyff, Dick van Dijk, Piet Keizer
Entraîneur : Rinus Michels

-Finale de la Champions League, 31 mai 1972
Feyenoord Stadion, Rotterdam
61 354 spectateurs
Ajax Amsterdam 2-0 Inter Milan
Buts pour l’Ajax: Cruyff (47e et 78e)

Ajax Amsterdam: Heinz Stuy; Wim Suurbier, Barry Hulshoff, Horst Blankenburg, Ruud Krol; Johan Neeskens, Arie Haan, Gerrie Mühren; Sjaak Swart, Johan Cruyff, Piet Keizer ©
Entraîneur: Stefan Kovacs

-Finale de la Champions League, 30 mai 1973
Stadion Crvena Zvezda, Belgrade
89 484 spectateurs
Ajax Amsterdam 1–0 Juventus
But pour l’Ajax: Rep (4e)

Ajax Amsterdam: Heinz Stuy; Wim Suurbier, Ruud Krol, Johan Neeskens, Gerrie Mühren; Piet Keizer, Horst Blankenburg, Barry Hulshoff, Johan Cruyff ©, Arie Haan, Johnny Rep
Entraineur: Stefan Kovacs

PS: à voir le document sur Cruyff (en trois volets) réalisé par la télé du Barça:
https://www.youtube.com/watch?v=oWW06dSg-Gs&ebc=ANyPxKo2T8Wku7vLLUSxnmxeI0f1-nZnpKkyv3U4lR6D8OMZ68H-hC4r6R7hE1ZBxluIdrPjORkhzbGivvb0h8F7S-3fuoqKyg

Permalien 01:09:17, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Nous sommes tous des Bruxellois

La parole fulgurante de Philippe Soupault:

“Ceux qui préfèrent la mort des autres à leur propre vie.”

Eclair de génie hélas! toujours d’actualité.

27.03.16

En route avec Warhol qui va à Hollywood (Rivages Rouge)

Ici, Andy Warhol illustre toute la solitude moderne. Tout est dit. Sans rien dire. A la fin, il signe. Oui, c’est une œuvre d’art. La preuve, il est mort, et le mini film reste.

VoiciL le voyage initiatique de l’icône du Pop Art au temps où il cherchait l’inspiration auprès de Dennis Hopper et de Marcel Duchamp. Nous le refaisons avec lui, avec eux. A consommer sans modération. «Road trip à travers l’Amérique pop des sixties» dit le sous-titre à juste titre. «Parfois, on s’aperçoit que les petits moments qui nous semblaient insignifiants sur le coup ont en fait marqué toutes une période de notre vie» s’est aperçu Andy Warhol, nous le rappelant dans son livre The Philosophy (1975). On retrouve avec plaisir la construction intellectuelle qui a amené le peintre à comprendre qu’il devait se servir des boîtes de soupe Campbell pour décrire le mieux possible son époque. Cela découlait de l’urinoir de Duchamp. Le dadaïste avait décidé qu’il suffisait de prendre un objet manufacturé et de le signer pour le transformer en œuvre d’art. Warhol lui rend historiques nos produits de consommation courante. Il les détourne pour nous en faire prendre conscience. Il rend iconique une soupe ! C’est ça le génie. Il fallait le faire, et c’est lui qui l’a fait.
A sa suite, je ne vois que César et Armand. César a compressé des motos. Il me disait : «Les Japonais sont fous. J’achète des Honda et je les compresse. Ils en redemandent !» Armand, lui, alignait le même objet à l’infini. La réunion Hopper et Warhol était écrite. Ils avaient la rage d’expression. Hopper homonyme d’Edward Hopper, amusant. Encore un signe. Warhol a compris que les autres préféraient connaître ce que vous présentez plutôt que ce vous êtes vraiment. Il est vrai que les gens s’adressent à vous selon votre fonction. Vous êtes président de la République, les gens se vautrent devant nous. Vous êtes livreur de pizzas, il ne vous regarde même pas. Toute cette comédie est grotesque c’est pour cela que Warhol l’a mise en boîte !
Le voyage de Warhol dans les années 1960 est complétement initiatique. Plus il roule plus il trouve son identité, ce qu’il veut faire et ne plus faire. Il riait quand il voyait que personne ne considérait sérieusement le Pop Art. Andy Warhol est le phare d’après-guerre. Il n’a pas fini de nous éclairer.

-Andy Warhol va à Hollywood, Deborah Davis. Traduit par Nicolas Guichard. Rivages Rouge, 240 p., 21 €

[Post dédié à Jim Harrison]

26.03.16

Pourquoi Payet a joué 94 mn contre la Hollande alors que Ben Arfa n'a eu droit qu'à 45 mn contre l'Angleterre ?

Vendredi 25 mars 2016
Pays-Bas 2- 3 France

Mardi 17 novembre 2015
Angleterre 2-0 France

Les absents ont toujours tort.
La preuve: retenu en sélection, Payet a joué tout le match contre des fantomatiques hollandais quand Ben Arfa n’a pas été convoqué.
Deux poids, deux mesures.
En fin d’année 2015, Ben Arfa a été rappelé en équipe de France.
Lors de la facile victoire des Bleus contre l’Allemagne- traumatisée par une menace d’attentat à leur hôtel- Ben Arfa n’a pas joué une minute contre les Allemands.
Ensuite on a appris la vague d’attentats le soir du match au SDF.
Dans la foulée, il a été aligné en Angleterre dans un autre match amical.
La France était totalement traumatisée. Contexte horrible.
Deschamps a alors retiré Ben Arfa de l’équipe au bout des premières 45 mn: un retrait qui avait valeur de sanction mais ce soir de défaite c’est les 11 Bleus qu’il fallait retirer !
Ensuite dans la nouvelle convocation, Deschamps a appelé Payet et laissé Ben Arfa à la maison.
Cette fois c’était la Hollande qui était traumatisé par la mort récente de Yoan Cruyff.
La France s’est promenée devant personne !
Payet a joué 94 mn. Pourquoi ce traitement de faveur ?
Est-ce pour mieux rayer Ben Arfa de la liste ?
A présent, les médias vont en faire des tonnes sur Payet qui n’a même pas su tirer un corner, arrivé au second poteau de façon idiote.
On n’a pas octroyé à Ben Arfa le jeu accordé à Payet.
D’évidence, on a privilégié la piste Payet qu’on a vu souvent tirer les corners comme si c’était un taulier de l’équipe.
Payet n’a pas 50 % du talent de Ben Arfa.
Si Payet était le nouveau Cruyff, je serais le premier à le dire.
Il se trouve que Ben Arfa est Ben Arfa, c’est bien plus important.
Ben Arfa est un leader technique et non pas un joueur parmi d’autres.
Si Nice ce n’est pas le Real Madrid, West Ham ce n’est pas le Barça non plus.

Permalien 09:05:38, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Dans le palmarès des footballeurs les plus titrés en club,"L'Equipe" oublie de citer Ryan Giggs, le recordman mondial (35 titres)

Quand on se contente de faire simplement son métier, on vous oublie.
La preuve, Ryan Giggs.
Le Gallois, ostracisé par sa nationalité, n’a jamais eu d’image médiatique ailleurs qu’à Manchester car il a fait toute sa carrière à MU.
De surcroît, Giggs est si discret qu’il a été débarqué de la fonction d’entraîneur des Red Devils afin que la direction incompétente y mette le pitoyable Van Gaal. Giggs n’est même pas prophète dans le club de sa vie !
Cependant c’est le footballeur le plus titré de l’Histoire.
Tous titres confondus, il en compte 35.
Il a été un joueur exceptionnel. Avec en plus une belle élégance balle au pied.
Les journaux ne parlent quasi jamais de son parcours. Ils préfèrent blablater sur Beckham, le marchand de slips.
L’Equipe, du 25 mars 2015, lendemain de la mort de Johan Cruyff, a publié un palmarès des joueurs les plus titrés sans y faire figurer Ryan Giggs.

Voici le classement de L’Equipe des joueurs les plus titrés en club:
Johan Cruyff: 20 (3 + 10 + 7)
Alfredo Di Stefano: 19 (5 + 12 + 2)
Eusebio : 18 (1 + 12 + 5)
Franz Beckenbauer: 15 (3 + 8 + 4)
Ferenc Puskas: 15 (3 + 10 + 2)
Lionel Messi: 14 (4 + 7 + 3)
Marco van Basten: 13 (3 + 7 + 3)
Cristiano Ronaldo: 11 (2 + 4 + 5)
Diego Maradona: 6 (0 + 3 + 3)
Michel Platini: 6 (1 + 3 + 2)
(Le total consiste à ajouter les victoires en C1, championnat et Coupe nationale)

On voit que Maradona, l’un des deux plus grands joueurs avec Pelé (absent aussi), a un piètre palmarès. Le palmarès ne dit pas tout de la carrière accomplie.
Ryan Giggs n’a pas été retenu alors qu’il devrait être au moins deuxième:
Ryan Giggs: 19 (2 + 13 + 4)
Il pourrait être premier. En effet sur la ligne C.Ronaldo a été aussi retenu la Coupe de la Ligue ! Le Portugais a été crédité de 5 pour les Coupes (3 + 2) au lieu de 3. Si on rajoute 4 Coupes de la Ligue à Giggs son chiffre grimpe à 23, pour se retrouver premier.
On peut aussi souligner l’absence de Paul Scholes:
Paul Scholes: 16 (2 + 11 + 3)[Signalons qu’il n’a pas disputé la finale de C1 1999]
Manque aussi:
Paolo Maldini: 13 (5 + 7 + 1)

25.03.16

Le Suèdois Jan Olsson rend un bouleversant hommage au "Cruyff turn", le dribble demi-tour

Il avait la grâce. Les autres souvent la crasse. Avec lui pas de sextape, ni mauviette qui fait un match tous les six mois ou je ne sais quelle actualité grotesque. Ce n’est pas le football qui a perdu Cruyff mais le monde entier. On sent un vide laissé par le virtuose. Le monde avec lui ou sans lui ce n’est pas le même monde, surtout en 2016 avec tous les décérébrés qui assassinent de partout. Aujourd’hui, Iniesta-Messi. Hier, Neeskens-Cruyff. Iniesta est plus important que Messi dans le football actuel du Barça. Le football est un art majeur. Cruyff m’a autant apporté que Camus ou Hendrix. Ceux qui méprise le football sont des ignorants. Il y a football et football.

Dans Le Times(1), le Suédois Jan Olsson a rendu hommage a Johan Cruyff qui l’a feinté avec le fameux dribble demi-tour lors la Coupe du monde 1974.
Olsson précise que Cruyff était son idole:
-«Il m’a donné le moment dont je suis le plus fier, ma petite part d’histoire, une raison pour que les gens retiennent mon nom. Je chérirais toujours ce jour où 20.000 fans néerlandais se sont foutus de ma gueule !»
Le «Cruyff Turn » est aussi célèbre que la feinte de corps de Garrincha ou que le flip-flap de Ronaldinho.
-«A chaque fois, quand on voit le dribble, mes amis, ma famille et moi on se marre. Je n’avais aucune chance d’attraper le ballon. C’était le meilleur joueur du monde. J’étais censé faire quoi pour l’arrêter ? »
Olsson a toujours perdu contre Cruyff:
-«Johan Cruyff était un gentleman. A la fin du match, on se serrait la main. On n’a jamais échangé de mots négatifs, même après le dribble. C’était quelque chose de spécial pour moi de le connaître. C’était mon idole. Il sera toujours dans mon cœur.»

PS: El último Partido, 40 años de Johan Cruyff
Magnifique documentaire de 2014, sur les années de Cruyff au Barça 1974-2014 avec Cruyff, Del Bosque, Xavi, Guardiola, le ténor José Carreras et Jordi Cruyff:
https://youtu.be/1JI4KvIZBXo

(1) http://www.thetimes.co.uk/tto/sport/football/article4721211.ece

Nota Bene: dans un match amical insipide la France a gagné aux Pays-Bas 2-3. Payet a eu droit à 94 mn tandis que Ben Arfa fut sorti à la mi-temps d’un sinistre Angleterre-France. Deux poids deux mesures.

[Post dédié aux phares baudelairiens Garrincha, Puskas, Best, Eusebio et Di Stefano]

24.03.16

Dieu Johan Cruyff (1947-2016)

Il avait du style, un très grand style.
J’étais Cruyff quand il jouait.
Je l’aimais sans jamais l’avoir vu de visu.
Son intelligence me parvenait tout le temps.
Cruyff était un chevalier. Authentique héros à l’air libre.
Il galopait, s’arrêtait, dribblait et redémarrait.
Cheveux au vent, Napoléon au pont d’Arcole.
Il peuplait les rêves et ne faisait pas rêver le peuple.
L’Ajax et le Barça c’est de l’Histoire.
Saint-Etienne rien que de la nostalgie.
Des joueurs sont intelligents ou doués, il était les deux à la fois.
En interview, il était aussi brillant que sur le terrain.
Un as du verbe. Le ballon en est un aussi.
“Etre premier à quoi cela sert sinon on n’éprouve aucun plaisir.”
“Avant de faire une erreur ne l’as fait pas…”
“Le bord du trottoir peut te blesser ou devenir un partenaire.”
Je ne fais aucune différence entre Mozart, Camus, Pessoa, Miles Davis et Cruyff. Tous sont des artistes prodigieux dans leur domaine. Tous rendent la vie plus belle.
Cruyff avait un temps d’avance et quand on a un temps d’avance, on est toujours triste et seul.
Un Rimbaud du football.

Les cinq plus grands footballeurs de l’Histoire:
Pelé
Maradona
Di Stephano
Puskas
Cruyff

Parcours du joueur Cruyff
1959-1973 Ajax Amsterdam
1973-1978 FC Barcelone
1979-1980 Los Angeles Aztecs
1980-1981 Washington Diplomats
1981 Levante
1981-1983 Ajax Amsterdam
1983-1984 Feyenoord

1966-1977 Pays-Bas 48 sélections (33 buts)
1976 Catalogne

Palmarès du joueur Cruyff
Ajax
8 Championnats: 1966, 1967, 1968, 1970, 1972, 1973, 1982 et 1983.
5 Coupes des Pays-Bas: 1967, 1970, 1971, 1972 et 1983.
3 C1 : 1971, 1972 et 1973.
Coupe intercontinentale : 1972.
Supercoupe d’Europe : 1973

FC Barcelone
Championnat : 1974.
Coupe d’Espagne : 1978.

Feyenoord
Championnat : 1984.
Coupe des Pays-Bas : 1984.

Pays-Bas
Coupe du Monde : Finaliste 1974. (1)
Championnat d’Europe : Demi-finaliste 1976.

Parcours de l’entraîneur Cruyff
1985-1988 : Ajax Amsterdam
1988-1996 : FC Barcelone
2009-2013 : Catalogne

Palmarès de l’entraîneur Cruyff:
FC Barcelone
C1 : 1992.
Coupe des coupes : 1989.
Supercoupe d’Europe : 1992.
4 Championnats d’Espagne : 1991, 1992, 1993 et 1994.
Coupe d’Espagne : 1990.
3 Supercoupes d’Espagne : 1991, 1992 et 1994.

Ajax
Championnat : 1985.
2 Coupes des Pays-Bas : 1986 et 1987.
Coupe des coupes : 1987.

(1) Cruyff incarnait le jeu. Cela lui a été fatal contre l’Allemagne de Beckenbauer. En finale de la Coupe du Monde 1974 après avoir mené d’emblée sur un penalty obtenu illico presto par Cruyff et transformé par son ami Neeskens, les Oranges mécaniques ont péché par orgueil en jouant avec le cigare. Berti Vogts, sublime chien de garde, a marqué Cruyff à la culotte qu’on n’a plus vu. C’est ainsi que l’Allemagne a une fois de plus gagné (2-1).

PS: 20 h foot, Itélé, jeudi 24 mars 2016:
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-24032016-158755

23.03.16

On tue le "grand public" parce que ceux qui gouvernent sont intouchables

Léo Ferré nous avait avertis. Piqûre de rappel. Le pouvoir dont il parle c’est le poison des politiciens sans envergure et des illuminés que les démocraties osent appeler “Monsieur” (sic) quand elles parviennent à les arrêter.

Avant-hier, on tuait Henri IV.
Hier, on tuait Kennedy.
Comme on n’a plus besoin de supprimer les responsables politiques, qui sont surprotégés, on flingue le peuple.
Les “puissants” se planquent dans des voitures blindées payées.
On nous tue et nos “responsables” se demandent si les criminels doivent ou pas subir la perpétuité réelle en prison.
L’attentat pour les politicards est un risque du métier. Ils ont tous fait pour le limiter au maximum au détriment de la sécurité de la population.
La peine de mort n’existe plus mais les assassins ne cessent pas de nous l’infliger.
Ils sont où ceux qui ont supprimé le contrôle aux frontières ?
Si on a retiré ce filtre indispensable pourquoi alors rétablir des contrôles à l’entrée des stades ?
Nous le peuple sommes désignés de “grand public” autrement dit rien du tout.
La police se trompe de cible: au lieu de chasser l’automobiliste en règle, en ne prenant aucun risque, elle ferait mieux de pouchasser les assassins programmés qui entrent en Europe comme dans un moulin.
La France doit interdire dans l’espace public tous les signes religieux, tous sans aucune exception.
L’athéisme est le premier parti de France.

Les poches dans les mains: Barbey d'Aurevilly (GFlammarion), Le goût de l'humour, Le goût de la Liberté (Mercure de France), Jean-Pierre Guéno et l'exode de 1940, L'Utopie (Librio), S. Tesson (Folio), Thomas More, Tocqueville...

*Barbey d’Aurevilly journaliste, articles et chroniques. Choix et présentation de Pierre Glaudes (GF Flammarion, 434 p., 12,34 €)).
Le bretteur insatiable se plaignait déjà du bavardage inutile au détriment d’un véritable pluralisme de l’information. On peut s’y délecter d’un hommage tambour-battant à Zola, à la parution de L’Assommoir, en 1877 : « Il y a des amis qui ne croient peut-être pas en Dieu, mais qui croit en lui ». Remarquable anthologie de textes toniques. Les saines colères du grand polémiste n’ont pas vieilli, elles sont même d’actualité.

*Le goût de l’humour, textes choisis et présentés par Franck Médioni, Mercure de France, 140 p., 8 €
Ils sont tous là, d’Alphonse Allais à Woody Allen, en passant par Desproges, Dutronc et même Flaubert et bien sûr l’inévitable Jean Yanne. Inattendu : « Pourquoi n’aimerait-on pas sa femme ? On aime bien celle des autres.» Guitry ? Non, Alexandre Dumas. Totalement inconnu : Henry Yougmann : « Mon meilleur ami est parti avec ma femme. Il me manque. » Devos : « Il a l’esprit de famille. Le drame c’est que sa famille n’a pas d’esprit ». Le grand Feydeau est bien présent : « Elle est très bien, vu de dot. » Marguerite Yourcenar n’était pas avare de bons mots alors qu’on ne s’y attendait pas : « Rien de plus sale que l’amour-propre. » Qui a dit : « Ce qui excuse Dieu c’est qu’il n’existe pas. » Jules Renard ? Niet ! Gustave Flaubert !

*Le goût de la Liberté,textes choisis et présentés par Giorgia Makhlouf. Mercure de France, 140 p., 8 €
Avec des textes capitaux d’Epictète, Rousseau, Montesquieu, Hugo, Dostoïevski, Camus, Césaire, Gibran et Laferrière nous nous rafraîchissons la mémoire au contact de l’intelligence. Le plus beau de tous est à mes yeux le discours de Camus lors de la remise du prix Nobel de Littérature 1957 en Suède. Ce jour-là, il certifie que le rôle de l’écrivain n’est pas de se mettre au service de ceux qui font l’Histoire mais d’être à celui de ceux qui la subissent. On peut lire aussi Lettres à la France, de Jeanne d’Arc à Abd Al Malik, 47 textes recueillis et présentés par Vincent Duclert. (Le Livre de Poche, 190 p., 3 €)

*Paroles d’exode, mai-juin 1940, Jean-Pierre Guéno (Librio, 125 p., 3 €)
Des lettres et témoignages des Français sur les routes. Des récits authentiques qui nous rendent humbles. Il y a 75 ans, 9 millions de concitoyens erraient sur les routes du “pays des Droits de l’Homme". Au-dessus, les avions les prenaient pour cibles. “La terre est un grand village dont il est grand temps de partager les richesses” dit l’auteur qui a le cœur sur la main.

*Berezina, Sylvain Tesson (Folio, 205 p., 7,10 €)
Avec Cédric Gras (L’hiver aux trousses, Folio, 267 p., 7,70 €), Sylvain Tesson a refait le parcours de la Grande Armée napoléonienne. 4 000 km en side-car. Pas un simple guide touristique. Tesson est un écrivain qui sait faire tinter le langage. Ce n’est pas un auteur qui vend un sujet. Il est très bon à l’écrit ce qui nous changent des aventuriers qui au retour font écrire leur mauvais livre par un professionnel de la profession.

*Thomas More, Marie-Claire Phélippeau (Folio/ Biographies, 270 p., 8,70 €)
Le célébrissime auteur de L’Utopie (1510) a été exécuté a 57 ans car il combattait sans relâche la tolérance et la justice sociale. Epris de littérature, il excellait dans les mots d’esprits qu’il fit jusqu’à l’échafaud où il dit: “Merci de m’aider à monter. Pour la descente, je me débrouillerai tout seul".

*L’Utopie, Thomas More, traduit de l’anglais par Victor Stouvenel. Préface de Claude Mazauric. Revu et annoté par Marcelle Bottigeli (Librio, 128 p., 2 €)
“Malheur au pays où l’avarice et les affections privées siègent sur le banc des magistrats", tel est l’une des alertes de More, un rebelle qui ne gênait pas pour clamer des vérités pas bonne à entendre. Toute sa vie, il lutta contre la corruption, se mettant à dos les corrupteurs et les corrompus. Il se battait pour une République exemplaire. Cela lui coûta la vie !

*Tocqueville, Brigitte Krulic (Folio/ Biographies)
Le flamboyant démocrate ne supportait pas que les politiciens mettent leur nez dans les affaires de la justice. Il disait que si un politicien s’occupe de justice, il va étouffer plein de malversations. A l’inverse, si la justice enquête sur le politique, elle va dénoncer un tas de trafic. On comprend alors qu’il dérangeait les nantis. Sa seule cause était la liberté basée sur la dignité humaine.

22.03.16

Permalien 12:42:28, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Toujours d'actualité: Léo Ferré et son appel "Ni dieu ni maître".

String ou Niqab ?
Laxisme ou fascisme ?
Démocratie adulte ou angélisme débile ?
Vérité ou mensonge ?
Habituel blablabla ou vraie décision ?
Récupération ou gouvernance sans fanfreluche ?
Churchill ou Hitler ?
Jean Moulin ou baudruche médiatique ?
Laïcité ou œillère ?
La chasse aux assassins en herbe ou les PV aux bons citoyens ?
Politique de l’Autruche ou regard de Lynx ?

[Post dédié à toutes les victimes innocentes qui sont tuées, en étant désarmées, parce que les politiciens professionnels sont intouchables, encerclés de gorilles. Les chefs successifs font la guerre mais c’est le peuple qui trinque.]

21.03.16

Magistral éloge de l'attention par Crawford (La Découverte)

Philosophe et réparateur de motos. Tout pour me plaire. Poète aussi. Après L’Eloge du carburateur(2010) où il faisait l’apologie du travail manuel, Crawford consacre un livre à notre capacité à nous perdre dans l’inutile. A force de nous laisser intoxiquer par les images et le reste nous ne savons plus voir ni regarder. Un motard est à l’école du regard périphérique. Tous mes auteurs fétiches aiment le sport: Kerouac, Camus, Nimier, Blondin, Perret (Jacques) et Bove aussi puisqu’il jouait au golf.
On est sans cesse agressé par les signes: affiches, pubs, panneaux indicateurs, écrans portables, télés, presse et j’en passe. Personne ne nous oblige à prendre un livre, et tant mieux car là on réorganise le chaos, avec les bons livres s’entend.
Crawford aime sentir sa machine, le macadam, le bruit du moteur, une galaxie de sensations. On peut bien sûr évoquait le vélo.
Tous les philosophes ne sont que des cerveaux. Lui c’est aussi un corps. Si vous dites “sport” à un dit intellectuel il va vous juger comme un débile profond qui hurle dans les stades.
Cela fait longtemps que je ne réponds plus aux analphabètes bardés de diplômes.
L’université est souvent une fabrique d’imbéciles. Des terroristes du savoir.
Les diplômés cherchent toujours à nous écraser par leur connaissance. Pas étonnant que les laissés pour compte se rebiffent avec violence.
Moi, j’essaye d’éviter les bombes, surtout à pied.
Si l’état chasse les motards c’est parce qu’il sent qu’on leur échappe.
Il y a motard et motard. Faire le zouave conduit au cimetière.
On doit conduire sa moto comme un chevalier son cheval.
On comprend avec Crawford que la technique est une respiration qui nous rend libre.
Plus on sait, moins on est esclave. Faire passer.

-Contact. Pourquoi nous avons perdu le monde, et comment le retrouver, de Matthew B. Crawford. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Marc Saint-Upéry et Christophe Jaquet. La Découverte, 348 p., 21 €

20.03.16

Permalien 23:35:14, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Impérial et d'un calme olympien, Ben Arfa "Petrossian" a donné un récital contre Ajaccio mais Paris a baissé sa garde face à Monaco pour offrir trois points à la principauté

Dimanche 20 mars 2016
OGC Nice 3-0 GFC Ajaccio
Buts pour les Aiglons : Ben Arfa (14e), Plea (66e), Seri (88e)

OGC Nice : Cardinale - Ricardo, Baysse, Le Marchand, Pied (Hult, 81e) - Seri, N.Mendy (cap), Walter - Ben Arfa (A.Mendy, 89e)- Plea (Koziello, 68e), Germain
Manger: Claude Puel

Classement
1 Paris Saint Germain 77 31/ 24 5 2/ 77 17/ 60
2 AS Monaco 55 31/ 14 13 4/ 46 34/ 12
3 OGC Nice 50 pts 31 m./ 14 8 9/ 46 33/ 13
4 Olympique Lyonnais 49 31/ 14 7 10/ 49 33/ 16
5 Stade Rennais 48 31/ 12 12 7/ 47 38/ 9

Depuis que Ben Arfa est revenu de blessure, Nice a pris six points sur six. Hazard ? Non grand talent.
Cette fois, il ouvre le score tout seul. Ensuite, il donne un ballon en or à Plea sur le deuxième but.
A 1-0, Plea a mangé la feuille du match deux fois: la première, il tire au lieu de servir Ben Arfa seul, sur la droite de Plea. Ensuite, Plea ouvre trop son pied sur un nouveau service de Ben Arfa. Passons ! Ben Arfa n’est pas du genre à pleurnicher: il agit.
Dommage que le calendrier a placé Nice-Ajaccio avant PSG-Nice car ce dimanche 20 mars, Monaco est allé gagner à Paris qui avait la tête ailleurs car le PSG est déjà champion de France.
Désormais, Nice est 3e, à cinq point de Monaco. Une position avantageuse totalement inhabituelle pour Nice.
Au début du match, je n’ai pas aimé la grande accolade entre Blanc et Jardim. Une complicité trop affichée surtout que maintenant on connaît le résultat. Paris était prenable ce 20 mars.
Revenons à Nice avec un énorme Ben Arfa un distributeur de caviar.
La famille Petrossian devrait le contacter pour faire de la publicité.
La fin de saison va être grande.
Nice a de très gros match à venir contre des adversaires directs: Rennes et Lyon.
Au niveau des Bleus, Ben Arfa doit non seulement faire l’Euro mais il doit être titulaire.
L. Diarra (OM) est titulaire alors que Marseille est en décrépitude.
Ben Arfa n’est pas sélectionné alors qu’il plane sur la L1.
Il plane comme l’aigle de Nice.
Ce qui me frappe le plus chez Ben Arfa, c’est son calme, sa maîtrise, l’absence totale de prétention. Il faudrait qu’il joue comme ça en équipe de France, évacuant au maximum la pression.

Permalien 00:13:13, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Nice obligé de vaincre Ajaccio pour se replacer sur le podium

Dimanche 20 mars 2016, 17 h
Nice-Ajaccio

Avant sa périlleuse venue à Paris, Nice est obligé de gagner Ajaccio pour rester dans le bon tempo avec vue sur la C1. Ce qui n’était que de la science-fiction jadis est devenu une possibilité avec Hatem Ben Arfa, Germain, Plea, Ricardo, Pied, Koziello et les autres Aiglons.
Si Monaco perd en plus à Paris, en cas de victoire niçoise, le Gym reviendrait à deux points des Monégasques lors de la 31e journée.
Je vais regarder bien sûr Nice-Ajaccio et non pas le derby de Manchester (1) car United est toujours aussi nullissime sous la conduite d’un entraineur erreur industrielle (IVG). Le Néerlandais ne pense qu’à lui alors que Puel pense à l’OGCNice, c’est la différence entre l’imposture et la compétence.
Tout Nice est sur le pont pour montrer au reste de la France que l’OGCNice a son mot à dire dans la cours de grands d’autant que Marseille, Bordeaux voire Lille ne sont pas le coup cette saison.

Classement
1 Paris-SG 77 30/ 24 5 1/ 77 15/ 62
2 Monaco 52 30/ 13 13 4/ 44 34/ 10
3 Lyon 49 31/ 14 7 10/ 49 33/ 16
4 Rennes 48 31 12 12 7/ 47 38/ 9
5 Nice 47 pts 30 m/ 13 8 9/ 43 33/ 10
6 Caen 46 31/ 14 4 13/ 34 40/ - 6
7 Saint-Étienne 45 31/ 13 6 12/ 36 34/ 2
8 Nantes 44 31/ 11 11 9/ 29 30/- 1

Le groupe des Niçois d’attaque pour prendre trois points sur les Corses toujours très coriaces:
Gardiens : Cardinale, Hassen
Défenseurs : Baysse, Genevois, Le Marchand, Pied, Ricardo
Milieux : Hult, Koziello, N. Mendy, Seri, Dada, Wallyson, Walter
Attaquants : Ben Arfa, Germain, Honorat, A. Mendy, Plea

(1) United a gagné 0-1 à City. Match sans aucun intérêt. Les deux clubs sont à la ramasse totale.
[Post dédié à Pancho Gonzales et à toute la glorieuse génération des années 1950]

19.03.16

Permalien 11:19:13, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

"Musique, une brève introduction", brillant essai de Nicholas Cook (ALLIA)

Maria Callas. La musique la traversait de part en part, des pieds à la tête, en passent par le cœur et le cerveau. Elle est inégalable et inégalée. Dire qu’elle est morte seule, à Paris ! Je porte le fardeau de notre indifférence.

«Sans musique, la vie serait une erreur » a écrit Nietzsche. En ce début 2016, il est salutaire de lire l’essai sur la musique de Nicholas Cook alors que beaucoup de nos frères et soeurs et aussi de nos enfants, parfois même de nos parents, sont morts au Bataclan, assassinés par des estropiés du cerveau dont d’aucuns nous expliquent qu’ils sont victimes de notre système de vie alors que tout le monde doit s’intégrer dans la collectivité sans passe-droit. Prenons une équipe de football : elle n’a que onze titulaires. Pas question de jouer à 15 mais bien sûr il faut un effectif en raison des blessés et autres péripéties liées aux différentes compétitions. L’alibi “je n’ai pas ma place” est grotesque. La collectivité c’est ce qu’il a de plus beau : c’est une composante d’individualités qui vivent en bonne intelligence. Il est incroyable que nos dirigeants européens laissent des délinquants – car il ne s’agit que de ça- massacrer la population. On connaît leurs noms et adresses mais rien ne se passe avant la catastrophe annoncée. Et personne ne démissionne. Aucun responsable ne dit : “nous n’avons pas bien coordonné les actions communes entre les divers états". Il suffit donc d’habiter en France pour attaquer la Belgique et vice-versa. Ubu Roi sévit encore. L’appauvrissement intellectuel est la plus grande fabrique de terroristes: quand vous n’avez rien vous êtes prêt à tout perdre ! Le développement de l’intelligence est le meilleur bouclier à la violence. Tuent ceux qui ne savent pas parler.
Bon revenons à l’essai de Cook. Il y a musique et musique. Quoi de commun entre la musique d’ascenseur et une symphonie de Beethoven ? Rien. On ne peut pas comparer un fond sonore et l’âme d’un immense créateur. Bien sûr, on peut mettre Beethoven en fond sonore dans un ascenseur. L’essayiste décortique tout ce qui nous parvient : Mozart utilisé dans les pubs, les recettes commerciales des Spice Girls…. Est-ce que nous aimons la musique de Vanessa Mae ou Vanessa Mae en train de jouer du violon ? L’image vient s’interférer entre nous et le son, sinon les producteurs ne feraient pas de clips pour vendre avec des seins ce qui ne se vendrait pas avec simplement des notes de musique.
Quelle est la différence entre la musique, la danse, la littérature et la peinture ? Disons qu’un livre en français peut être traduit plus ou moins bien en anglais, que la danse est visuelle sans traduction, que la peinture n’a besoin de rien sauf d’être éventuellement expliquée mais la musique, elle, doit passer de la partition à l’interprétation. Le musicien y met de la souffrance, de la joie, avec plus ou moins de talent. On dit de certains interprètes qu’ils s’effacent devant le compositeur, ce qui tient de l’exploit. Les digressions de Cook sont excellentes. Ainsi, il précise que les serveurs dans les restaurants et les virtuoses portent le même vêtement qui s’apparente à un smoking. Je l’avais au bout de l’œil mais je ne l’ai jamais aussi bien formulé. Il y a donc la notion de service : servir la musique au lieu de s’en servir. Infime subtilité. Un pincement de corde peut faire entrevoir tout un monde. Magie magistrale de la musique.
Jadis, la musique n’était possible qu’un direct. Qu’elle soit issue d’un instrument ou d’une rivière. Maintenant la musique peut se consommer comme du vin, du grand vin. Bach ou Brel, on prend son miel où on le trouve. La musique est aussi politique : musique russe ou musique américaine : rien à voir, tout à entendre. La musique à l’école, comment l’enseigner. Comme le dessin ou l’anglais ? Doit-on apprendre ou apprendre à apprendre ? Un musicien et une musicienne ne sont pas de la même sensibilité sans parler bien sûr du niveau sexiste car un musicien et un autre musicien ne sont pas du même moule non plus. Il faut être stupide comme von Karajan pour dire : «La place d’une femme est dans la cuisine, pas dans un orchestre symphonique». Je rappelle que l’Allemand a plus que flirté avec le nazisme tout comme Heidegger, ce philosophe qui s’est cru autorisé à nous donner des leçons de vie. Pour se dédouaner l’écrivain, a dit qu’il avait pris sa carte du parti nazi pour pouvoir donner à manger aux siens. N’est pas Marlène Dietrich qui veut.
La musique est troublante. Je trouve géniale la musique Wilhelm Richard Wagner (1813-1883) dont l’antisémitisme m’écœure. Sans jamais l’avoir su, le musicien est devenu le flambeau du nazisme. On comprend quand on l’écoute que la puissance omniprésence a été captée par Goebbels pour en faire usage de propagande. Vivant, Wagner aurait-il accepté les invitations d’Hitler ? Sans doute, oui, hélas! «Toutes les musiques sont différentes mais toutes les musiques sont également de la musique » nous rappelle Cook car nous pouvons être ému par du bruit qui n’est rien d’autre que de la musique non contrôlée.

-Musique, une brève introduction, Nicholas Cook. Traduit de l’anglais par Nathalie Gentili, ALLIA, 153 p., 13 €

18.03.16

Paris SG - Manchester City en 1/4 de la C1 2016

C’est l’Atletico Madrid qui a hérité du Barça !

Vendredi 18 mars 2016, 12 h
Tirage au sort des 1/4 de finale de la C1 2016

Les qualifiés pour les 1/4 de finale qui auront lieu les 5/6 et 12/13 avril 2016:

L’Espagne règne sur l’Europe, à l’image de la Roja qui domine le football depuis tant d’années. L’Allemagne tire bien son épingle du jeu avec deux clubs. La France, le Portugal et l’Angleterre se partagent les miettes. Le football anglais est victime de la débandade des deux Manchester, de Chelsea et de Liverpool.

FC Barcelone, ESPAGNE
Real Madrid
Atletico Madrid

Bayern de Munich, ALLEMAGNE
Wolsbourg

Paris SG, FRANCE
Benfica, PORTUGAL
Manchester City, ANGLETERRE

LE TIRAGE AU SORT:

Volsburg - Real Madrid
Bayern Munich - Benfica
Barcelone - Atletico Madrid
Paris SG - Manchester City

Gianluca Zambrotta a eu a la main heureuse. Il a évité les grands duels. On devrait retrouver en 1/2, le Real Madrid, le Bayern Munich, Barcelone et le PSG ou Man City.
PSG-Man City est le match le plus indécis.
Le Real et Man City ont l’avantage de jouer le retour à la maison.
Diego Simeone a aussi la chance de recevoir le Barça pour tenter le va-tout avec ses joueurs au match retour.
Benfica peut-il créer l’exploit et éliminer le Bayern ?

17.03.16

Hatem Ben Arfa n'est pas appelé par Deschamps: répit ou exclusion ?

Martial a sa place en Bleu alors que Man United rate sa saison tandis que Ben Arfa n’est pas appelé alors que Nice flambe en L1.

Sélections de joueurs pour les deux matchs amicaux de la France
Pays-Bas-France, vendredi 25 mars 2016
France-Russie, mardi 29 mars

Les gardiens :
Hugo Lloris, Steve Mandanda, Benoît Costil

Les défenseurs :
Bacary Sagna, Christophe Jallet, Patrice Evra, Lucas Digne, Raphaël Varane, Laurent Koscielny, Mamadou Sakho, Jérémy Mathieu

Les milieux :
Paul Pogba, Blaise Matuidi, Lassana Diarra, Moussa Sissoko, Ngolo Kanté, Yohan Cabaye

Les attaquants :
Antoine Griezmann, Anthony Martial, Olivier Giroud, Kingsley Coman, André-Pierre Gignac, Dimitri Payet

Dans cette liste, deux absences se font remarquer: Alexandre Lacazette, Hatem Ben Arfa.
Lacazette cela peut se comprendre car il y a Giroud et Gignac mais Ben Arfa avait sa place.
Kanté, lui, est le curiosité de Leicester.
Cabaye a sa place attitrée bien qu’il joue à Crystal Palace, club bas de gamme.
Payet a une nouvelle chance car il a de bons résultats avec West Ham, 5e.
Sissoko a son strapontin au chaud bien que Newcastle soit relégable. Newcastle, un Arsenal discount.
Lors du retour de Ben Arfa, Deschamps l’a lancé une mi-temps en Angleterre avant de le faire sortir dans un match totalement traumatisant après les attentats de novembre 2015.
Le virtuose ne peut en aucun cas être évalué sur ces 45 minutes qui furent comme une montée à l’échafaud.
Pour faire l’EURO 2016, Ben Arfa va devoir faire grimper Nice sur le podium, marquer 10 buts par match et faire 75 passes décisives par mi-temps.
Que Ben Arfa se rassure: son football est l’un des plus beaux de sa génération.
Comment peut-on se passer de la classe de Ben Arfa ?
Pour l’instant, rien ne se passe: c’est l’époque du blablabla.
La compétition avec ou sans Ben Arfa donnera son verdict.
D. Deschamps divulguera sa sélection pour l’Euro, le 12 mai 2016.
Les sélectionneurs ont dans leur tête un noyau de joueurs qui reviennent sans cesse. Cabaye à quitter le PSG rien que pour pouvoir jouer dans un club de série B afin d’être convoqué par Deschamps.
On sait que Fekir rétabli sera appelé par Deschamps.
Valbuena ? Il est plutôt sur la porte de sortie.
Benzema ? D’aucuns font tout pour qu’il soit à l’Euro.
Il faudra attendra la fin du parcours des Bleus à l’Euro pour juger le parcours et les choix de Deschamps.
Il n’y a pas de vérité, hors de celle du terrain.
Un bon joueur peut se retrouver en difficulté en club sans pour autant être devenu contre performant en équipe nationale.
Et untel qui brille en club peut ne rien faire en Bleu

Permalien 12:31:49, Catégories: FORZA ITALIA !, BECKENBAUEREMENT  

La Juventus a prêté Coman au Bayern qui a éliminé la Juve !

Entré à la 60e, lorsque le Bayern Munich était mené 0-2 à domicile, Kingsley a changé le cours du jeu. Revenu à 1-2, le Bayern a égalisé grâce à un centre de Coman sur la tête de Muller pour le 2-2 !
Quand le Bayern menait 3-2, il tua définitivement le match par son but de la 110e minute. Il plaça un contre assassin de 60 m !
Le jeune Français de presque 20 ans réjouit toute la Bavière.
Le comble c’est qu’il appartient à la Juventus Turin.
Les Italiens ont été éliminés en 8e de la C1 2016 par leur joueur prêté… Quelle absurdité !
Les dirigeants transalpins sont-ils incompétents ? Pourquoi avoir pris Coman au PSG si c’est pour le prêter aux Bavarois qui vont sans doute le faire signer pour longtemps.
Coman est rapide, incisif et percutant.
Il va falloir le protéger pour ne pas qu’il se brûle les ailes.

Parfois j'aimerais être Allemand... Fantastique qualification des Bavarois qui ont dévoré une belle Juventus

Même si le Bayern Munich est entraîné par un Espagnol, le club riche de ses étrangers conserve l’ADN allemand, mélange de détermination et de brio. Goethe a battu Dante, avec Cervantes aux commandes !

8e de C1 2016 retour
70 000 spectacteurs
Bayern Munich 4-2 Juventus Turin
Buts pour les Bavarois: R.Lewandowski (73e),T.Müller (90e), T.Alcantara (108e), K.Coman (110e)
Buts pour la Juve: P.Pogba (5e), J.Cuadrado (28e)

Alors que le 0-3 était à un cheveux d’être affiché au tableau lumineux du stade, les Bavarois ont sorti les chars d’assaut pour égaliser dans les arrêts de jeu !
Ensuite, et arrivé ce qui arrive toujours: la victoire des Allemands !
Ce fut comme en 1954 face à la Hongrie, comme en 1982 et 1986 face à la France, comme en 1990 face à l’Argentine et comme en 2014 face au Brésil.
Les Allemands sont les champions pour briser les rêves d’autrui: leur force et leur réalisme sont exceptionnels.
Les Bavarois version hispanique avec le coach Guardiola sont hyper performants. Il est triste de voir l’Espagnol partir à Manchester City. J’aurais tant voulu le voir à Man United. Le langage corporel de Guardiola est a lui seul un spectacle: du feu, un volcan, un loup affamé, le contraire de ces coachs amorphes, peureux, as du claquage de dents.
Le match retour Bayern-Juve fut une finale avant l’heure.
On a vu une Juve très culottée avant de se liquéfier.
On a vu des Allemands harceler sans cesse la défense italienne.
Ribéry griffait tout le temps les défenseurs de la Juve, comme un moustique nous pique sans cesse. Lewandowski et Muller sont des attaquants merveilleux de courage et d’intelligence. Ils ont le killer instinct.
Coman a gagné sa place de titulaire en équipe de France. Quel talent ! Un Ribéry qui marque!
L’Espagnol Morata, côté Juve, a du faire faire naître de la nostalgie chez Zidane: les dirigeants madrilènes ont commis l’erreur de se séparer du virtuose de la Juve.
Ce match restera dans les annales de 2016. Il n’est pas sûre que la vraie finale soit de ce niveau d’excellence.
Parfois, j’aimerais être Allemand surtout entre 20 h 45 et 23 h, un soir de C1.
Le football est à la fois éblouissant et cruel: le second but d’anthologie de la Juve n’a servi à rien… sauf à surmotiver la volonté des Bavarois.

16.03.16

Combien de buts Arsenal va-t-il encaisser à Barcelone ?

Mercredi 16 mars 2016
Dernière soirée des 1/8e de finale de la C1
Barcelone 3 -1 Arsenal (Match aller 2-0)
Bayern Munich 4-2 Juventus Turin (Match aller 2-2)*

L’Arsenal de Wenger ne s’est jamais remis de la défaite en finale de la C1 2006 au SDF devant Barcelone. Depuis ce match, le club traîne son immense complexe de ne pas être un club ayant dans ses vitrines une Coupe aux grandes oreilles. Imaginez que Chelsea est le seul club londonien à en compter une dans son palmarès.
L’Histoire s’écrit sur le terrain et ne s’achète pas au mercato.
Gunners cela veut dire canonniers. Tant de dynamite pour une aussi petite mèche.
Arsenal est un club qui gagne de l’argent c’est déjà beaucoup.
Désormais, Arsenal n’est plus tout seul à perdre de manière récurrente: Manchester United fait la même chose. MU n’est plus qu’un musée.
Au Camp Nou, Aresnal devra gagner 0-3 pour se qualifier en 1/4 de finale de la C1 2016. C’est mission impossible: le Barça est trop bien géré pour laisser filer un match de cette importance.
Messi, Suarez et Neymar c’est plus puissant que Ozil, Giroud et Sanchez.
Eliminé de la FA CUP, à domicile, de la course au titre national, avec 11 points de retard sur les modestes concurrents de Leicester (alors que MM. Ferguson, Mourinho et Ancelotti n’exercent plus en Angleterre), Arsenal (un match en moins en championnat) va quitter la C1.
Sont déjà qualifiés pour les 1/4 de finale de la C1 2016:
Wolfsburg, Real Madrid, Paris, Benfica, Atlético Madrid, Manchester City.
Tirage au sort des 1/4, vendredi 18 mars 2016.

* Mené 0-2, le Bayern a remporté le match 4-2. Fabuleuse soirée de football, surtout si l’on est Allemand.

15.03.16

Permalien 15:10:13, Catégories: LE GYM E BASTA, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR  

D'après l'affiche de France-Russie, Sagna, Diarra, Matuidi, Martial, Giroud et Griezmann sont certains d'êtré sélectionnés mais pas Ben Arfa, Cabaye ou Payet.

Au lieu de toujours parler de la sextape de Valbuena et de l’affaire Benzema ne pourrait-on pas évoquer le football performant de Ben Arfa qui perfore toutes les défenses de L1 ? Explosif, collectif, buteur, passeur, animateur, parternaliste, l’animateur est tout simplement fantastique depuis août 2015.

L’affiche pour France-Russie du 29 mars 2016, 21 h, dévoile:
$agna, Diarra, Matuidi, Martial, Giroud et Griezmann.
En gros il y a marqué: “FIERS D’ETRE BLEUS”
Fiers d’être Français cela conviendrait mieux.
Bleus de peur ?
On note que Benzema n’est pas été utilisé pour illustrer ce slogan. Pas davantage Valbuena.
Ni Evra qui a pourtant beaucoup d’impact dans le groupe de Deschamps. Absence du capitaine Lloris; cela signifie-t-il que Mandanda menace le titulaire dans la cage ?
La com. de la FFF n’est pas terrible. Avant elle avait mis, sur l’affiche, Trezeguet pour faire la promo de l’EURO 2016. Seize ans après le but en or de Tregegoal !
Certains ont la carte quoiqu’ils fassent.
Exemple: Sagna. Qu’il joue bien ou mal, il est toujours international.
Ben Arfa n’est pas soumis au même favoritisme. Il est vrai qu’il y a du monde au milieu de terrain alors qu’en latéral droit, pas grand monde.
Dans les pages de l’unique quotidien sportif français qui servent de baromètre aux internationaux français on parle de tous sauf de Ben Arfa. Quand il revient de blessure et fait gagner deux fois Nice, rien !
Ben Arfa va devoir qualifier Nice en C1 pour prétendre à l’Euro alors que Cabaye aura sans doute sa place alors qu’il joue dans un club anonyme de Premier League.
J’attends la liste de sélectionnés pour les deux prochains matchs amicaux.
Selon les comportements sur le terrain, H. Ben Arfa a cent fois sa place alors que M. Valbuena, non.
Se priver de Ben Arfa c’est se priver de soleil.

14.03.16

Permalien 13:32:33, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Jean Ferrat, le chant d'un révolté (Robert Belleret/ Archi Poche)

Qui sait que Jean Tenenbaum (1930-2010) s’appelle Jean Ferrat en hommage à Saint-Jean-Cap-Ferrat ?
On ne le dit pas souvent car aujourd’hui, le Cap Ferrat est un coin paradisiaque inabordable pour les “sans-dents” comme dirait l’autre si l’on croit l’autre.
André Cane, le maçon écrivain, mon ami, y construisit pourtant sa maison de ses mains. Cela aurait plu à Jean Ferrat qui ne le connaissait pas.
La biographie de Robert Bellet remonte tous le fleuve Ferrat.
Avec Brassens, Ferré, Brel, Trenet, Nougaro, Barbara, Lapointe et Aznavour, il est dans toutes les mémoires.
Qui se souvient qu’il fut censuré ?
Grâce à lui et à Ferré, on connaît mieux Aragon qu’il a subliment chanté et mis en musique.
Jean Ferrat ce n’était pas qu’une voix profonde qui chantait de grands textes.
C’était aussi une éthique en marche, une certaine façon de faire son métier et de vivre.
Il ne passait pas à la télévision pour faire le tapin.
Il affichait sans cesse une conscience politique.
L’honneur avant les honneurs.
Une élégance à la hauteur de son immense talent.

*Jean Ferrat. Le chant d’un révolté, de Robert Belleret. Archi/Poche, 565 p., 8,80 E

Une pluie de romans policiers : John Harvey (Rivages), Daeninckx, DOA, Férey, Jonquet, Malte, Nesbo, G. Dantec, Thompson, Steinfest, Lunar, Simenon, Bartelt, Pronzini, Stone (Folio/Policier) et Besnier (Folio)

Pour parler d’un livre, on peut faire cours comme Félix Fénéon.

*Ténèbres, ténèbres, John Harvey. Traduit de l’anglais par Karine Lalechère, Rivages/Thriller, 334 p., 22 €
En fin de parcours, l’inspecteur Resnick enquête sur la découverte du cadavre de l’épouse d’un ancien meneur de la grève historique des mineurs qui secouèrent l’Angleterre des années 1980. Quand on croit le passé révolu, il revient comme un boomerang.

*La mort n’oublie personne, Didier Daeninckx, Folio/Policier.
Enquête sur meurtre par un jeune historien sur fond du monde ouvrier et de la Résistance.

*Le serpent aux mille coupures, DOA, Folio/Policier.
Trois criminels sud-américains sont retrouvés morts dans le Quercy. Est-ce une affaire de trafic de drogue ?

*Utu, Caryl Férey, Folio/Policier.
La trame du roman est située en Nouvelle-Zélande. Enquête sur un suicide.

*Mygale, Thierry Jonquet (1954-2009), Folio/Policier
Un couple étrange ou un étrange couple… parade en société avant de se claquemurer dans des rituels.

*Garden of love, Marcus Malte, Folio/Policier.
Un flic reçoit un manuscrit anonyme avec tous ses récits à décrypter le mieux possible.

*Chasseurs de têtes, Jo Nesbo. Traduit du norvégien par Alex Fouillet, Folio/Policier.
Un type perd la boule.

*Les racines du mal, Maurice G. Dantec, Folio/Policier.
Un polar sur un schizophrène. Imagination débordante.

*Présumée coupable, Carlene Thompson. Traduit de l’anglais par Anouk Neuhoff, Folio/Policier.
On accuse une femme de meurtre. Thriller psychologique.

*Le poil de la bête, Heinrich Steinfest. Traduit de l’allemand (Autriche) par Corinna Gepner, Folio/Policier.
Une mère d’un enfant handicapé devient tueur à gages.

*La vie est un tango, Lorenzo Lunar. Traduit de l’espagnol par Morgane Le Roy, Folio/Policier.
A Cuba, un commissaire pittoresque jongle avec des maîtresses mais ne laisse pas tomber sa mère et une jeune amie qu’il considère comme sa sœur.

*Nouvelles exotiques, Georges Simenon, Folio-Policier.
Le commissaire Bédavent considère que le travail n’est pas fait pour l’Homme.

*Chaos de famille, de Franz Bartelt, Folio-Policier.
Un homme vit un enfer suite à son mariage avec une femme aux milles problèmes qui a un environnement invivable.

*Mademoiselle Solitude, de Bill Pronzini. Traduit de l’Anglais par Frédéric Brument, Folio-Policier.
Une femme comme échappée d’un tableau de Hopper fascine un homme qui va être amené à enquêter sur cette fille au destin tragique.

*Cuba Libre, de Nick Stone, traduit de l’anglais par Samuel Todd, Folio-Policier.
Nous suivons une enquête de Max Mingus alors que le premier président noir est sur le point d’être élu à la Maison Blanche. Soudain deux policiers sont tués…

Pour deux Folio/Policier, votre libraire vous offre un livre (Lire n’est pas un crime) en forme de revolver qui contient un choix de phrases cultes de livres policiers. 56 citations de Manchette, Nesbo, DOA…

*L’argot du polar, par Lionel Besnier. Illustration d’Adam Hayes, Folio. 500 citations pour fêter les 70 ans de la Série Noire.

Permalien 07:32:26, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le nul de Lyon maintient Nice à la 3e place de L1

La très belle et importante victoire de Nice à Montpellier a montré un Nice hyper collectif avec de grandes individualités à leur meilleur niveau.

Classement:
1 Paris Saint Germain 77 30 24 5 1 77 15 62
2 AS Monaco 52 30 13 13 4 44 34 10
3 OGC Nice 47 30 13 8 9 43 33 10
4 Olympique Lyonnais 46 30 13 7 10 47 33 14
5 Stade Rennais 45 30 11 12 7 42 36 6
6 FC Nantes 44 30 11 11 8 29 28 1

Nice a connu une très belle 30e journée grâce à sa victoire et à la contre performance de ses rivaux.
Avant la trêve internationale, les Niçois devront battre Ajaccio à Nice, ce qui n’est jamais facile d’autant que les Corses luttent pour le maintien.
A huit journées de la fin du championnat, Nice est bien placé pour finir sur le podium et peut-être Nice à la 2e place.
Le parcours du Nice de Puel/Ben Arfa est un grand parcours.
Quand ils font leur plan sur la comète, les péroreurs institutionnels laissent toujours Nice de côté et ne voient en course derrière le PSG que Monaco et Lyon.
Rira bien qui rira le dernier.

13.03.16

Permalien 09:18:01, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Mieux que la sextape ! Depuis le retour du virtuose Ben Arfa, Nice a pris 6 pts sur 6

Nice a fait un “gros” match collectif avec Cardinale décisif dans sa cage. Le groupe a retrouvé son dynamisme des grandes soirées. Des contres bien menés.

Samedi 12 mars 2016
Montpellier 0-2 OGC Nice
Buts pour les Aiglons: Germain (62e), Plea (76e)

Montpellier : Pionnier - Rémy, Hilton ©, Congré, Roussillon - Saihi (Dabo, 62e), Martin, Boudebouz - Camara (Ninga, 64e), Yatabaré, Bérigaud (Sanson, 82e)

OGC Nice : Cardinale - Ricardo, Baysse, Le Marchand (Genevois, 58e), Pied - N.Mendy ©, Koziello, Seri - Traoré (Plea, 64e) - Ben Arfa (Walter, 76e), Germain

Classement
1 Paris Saint Germain 74 29/ 23 5 1/ 68 15/ 53
2 AS Monaco 52 30/ 13 13 4/ 44 34/ 10
3 OGC Nice 47 pts 30 m/ 13 8 9/ 43 33/ 10
4 Olympique Lyonnais 46 30/ 13 7 10/ 47 33/ 14
5 Stade Rennais 45 30/ 11 12 7/ 42 36/ 6
6 Stade Malherbe Caen 43 30/ 13 4 13/ 32 39/ -7

Le hasard n’existe pas. Depuis que Hatem Ben Arfa rejoue Nice a gagné deux fois de suite. Sur le second but, il a donné un caviar à Pléa. Une authentique offrande dosé comme il le fallait. Sur le premier, ce fut Seri qui fit la bonne passe, retrouvant enfin son bon niveau de jeu.
C’est, de loin, le meilleur footballeur français en exercice. Beaucoup rigolent quand je dis cela mais qu’importe.
Ben Arfa n’est pas surprotégé dans les médias comme certains joueurs dont le talent ne lui arrive pas à la cheville.
Ben Arfa devra qualifier Nice en C1 pour être enfin considéré comme un tout grand.
Il est à 8 matchs d’y parvenir.
Cette 30e journée est très à l’avantage des Niçois. Enfin ! D’habitude ils laissent filer les matchs clés alors qu’ils étaient en bonne position.
Monaco a fait nul. Les autres n’ont pas gagné.
Suite au surprenant match nul de Lyon lors de Rennes-Lyon (2-2) Nice conserve sa 3e place acquise à Montpellier. Rennes a marqué deux buts après la sortie de Gourcuff.
Il faudra battre Ajaccio à Nice pour faire fructifier les 3 points pris à Montpellier.
Cette fois, pas de blague, car ensuite, il faudra aller à Paris.
Tout est possible car Nice va devoir rencontrer des concurrents directs: Rennes, Lyon, Nantes et St-Etienne.
Lors de la 31e journée, si Nice bat Ajaccio et que Monaco ne ramène aucun point de Paris, les Aiglons se retrouveront à 2 points des Monégasques !

11.03.16

Permalien 19:18:57, Catégories: THE RED DEVILS, ANTI-FOOTBALL  

Sans David de Gea, Man United aurait perdu 6-0 à Liverpool

Sir Ferguson nous a fait un beau cadeau de départ: David de Gea. Beaucoup mieux que Smalling et Jones.

Europa League, 8e aller
Liverpool 2-0 Manchester United
Buts pour les Reds: Sturridge (20e), Firmino (73e)

Statistiques

Possession: Liverpool 58% United 42%
Tirs: Liverpool 13 United 8
Tirs cadrés: Liverpool 5 United 1
Corners: Liverpool 7 United 0

Liverpool: Mignolet, Clyne, Lovren, Sakho, Moreno, Can, Henderson, Lallana, Coutinho, Firmino (Origi 84e), Sturridge (Allen 64e).
Sur le banc: Ward, Benteke, Toure, Smith, Ojo.
Manager: Jürgen Klopp

Manchester United: De Gea, Varela, Smalling, Blind, Rojo, Schneiderlin (Schweinsteiger 79e), Fellaini, Memphis, Mata (Herrera 79e), Martial, Rashford (Carrick 46e).
Sur le banc: Romero, Darmian, Riley, Weir.
Manager: Aucun

Le déclin de MU se poursuit.
Qui peut croire que MU va gagner 3-0 au match retour ?
Les Red Devils dégagent, à présent, n’importe où. Je n’avais jamais vu ça avec Man United.
C’est du grand n’importe quoi.
Trop de jeunes en même temps, sans parler de la vieille gloire du Bayern. Des joueurs n’ont pas le niveau pour jouer à MU.
On est passé de van Nistelrooy ou van Basten à des gamins.
Des blessés ? Chaque équipe en a.
400 M€ pour rien, sauf Martial.
Perdre c’est possible mais pas en jouant comme une équipe de tournoi de sixte du 3e âge.
On attend le départ de l’actuel manager dépassé par ses fonctions.
La tendance est au retour de Ryan Giggs.
Van Gaal restera celui qui a mis à la porte d’Old Trafford, Welbeck et Chicharito. Cela revient à virer deux fils de chez eux. Une erreur historique. Une faute culturelle. Une vraie honte. Un authentique scandale.
Van Gaal a recruté puis viré Di Maria qui est aujourd’hui en 1/4 de finale avec le PSG quand MU se débat pour péniblement accéder à la C1 2017.
MU a été reversé en Europa League, la Coupe des losers. Le MU de LVG est à sa place.

Dernière minute: samedi 12 mars 2016, entre 22 h et 22 h 30, je participe aux Informés du sport sur France Info.

"Pancho” Gonzales (1926-2016), trois fois champion de France avec Nice n'a pas eu droit à deux lignes parisiennes alors qu'un torrent de verbiage commente l'affaire Benzema-Valbuena

“Pancho” Gonzales était tombé amoureux de Nice, au point de parler le niçois.

Palmarès de “Pancho” Gonzales avec l’OGCNICE
Champion de France 1952, 1956 et 1959
Vainqueur de la Coupe de France 1952 et 1954

Palmarès de l’entraîneur à Nice
Champion de France de D2 1965

On est ingrat avec les footballeurs qui ont fait ce que le football est aujourd’hui.
Bien peu de médias s’en souviennent.
A Nice, on a fait ce qu’il fallait faire.
Ailleurs, rien.
Paris se contentent du Net qui est pas très net.
Le net est la bonne conscience des journaux dits grands.
“Quoi, un vieux footeux ? Qui s’en souvient, à part toi….”
Trois fois champion de France et non pas trois fois champion de Nice.
Nice est vraiment traitée comme si c’était une ville étrangère.
On ne parle que des anciens Verts, de Reims parfois.
De Nice, jamais.
Ils confondent Histoire avec la nostalgie.
Le grand serviteur du football ce fut “Pancho” Gonzales qui disait : “Aime le ballon si tu veux que le ballon t’aime".

PS: comme les Aiglons vont porter le deuil du champion pendant deux matchs, les médias ingrats vont avoir droit à un oral de rattrapage. Les Aiglons se déplacent samedi 12 mars 2016 à Montpellier.

Permalien 16:03:13, Catégories: GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Mort du Gepetto des Beatles: George Martin (1926-2016)

Le producteur des Beatles est mort le 8 mars 201 près de Londres, à 90 ans.
Ce fut un arrangeur sur des chansons devenues historiques
Sur Eleanor Rigby il a l’idée des cordes que l’on entend avec la voix de McCartney.
Sur Strawberry Fields Forever, il trouve des effets spéciaux.
Sur I Am the Walrus, il se sert de cuivres, violons et violoncelles.
Sur In my life, il met un solo joué au piano en accéléré.
Toute la fin d’All You Need Is Love vient de lui.
Sur un Day in the life, il préconise le crescendo orchestral.
En 1968, il compose la bande sonore du film d’animation Yellow Submarine.
Le solo de piano sur Lovely Rita, c’est lui.
Le quatuor à cordes qui accompagne la guitare acoustique et la voix de Paul McCartney sur Yesterday est l’une des multiples trouvailles.
Il est aussi intervenu sur l’album Abbey Road.
A part l’enregistrement de Let It Be, il produit tout le catalogue des Beatles.
Parmi ses autres créations, il faut citer la musique de Vivre et laisser mourir (Live and Let Die), le James Bond pour lequel Paul McCartney composa et interpréta la chanson du générique.
Un géant de la musique du XXe siècle vient de ranger ses partitions.

10.03.16

Permalien 00:07:53, Catégories: GRAND MONSIEUR, LONDON CITY  

A la 67e mn, Ibrahimovic a "tué" le match à Londres et qualifié Paris en 1/4 de la C1 2016

Les supporters du parisiens ont chanté la Marseillaise à Londres quand le PSG a été sûr d’être qualifié. Vaincre à Londres et se qualifier est un exploit.

Mercredi 9 mars 2016
8e de C1 retour
Chelsea 1-2 PSG
But pour les Blues: Diego Costa (27e)
Buts pour Paris Saint Germain: A. Rabiot (16e), Z. Ibrahimovic (67e).

On voulait voir Zlatan Ibrahimovic, on a vu Ibra !
Une passe décisive et un but !
Le Suédois dépasse Eusebio (47 buts) dans le top ten des meilleurs buteurs de l’Histoire de la C1, devenant le 9e avec 48 buts.
Les grands joueurs répondent présent dans les grands matchs: Zlatan l’a fait. Eden Hazard, non. Ce n’est donc qu’un bon joueur. Le Belge a quitté le terrain à la 77e mn, la messe était déjà dite. Il avait du rouge au genou, du rouge sang, comme les gamins dans la cours de récré ont du mercure au chrome.
Il fallait que Chelsea marque dans son temps fort: Hazard n’a pas su le faire pour les Blues.
Ensuite, Ibrahimovic a “tué” le match à la 67e mn sur un contre à l’italienne avec un superbe centre dosé de Di Maria.
Sept minutes avant, Diego Costa avait quitté le terrain sur blessure.
Avec la sortie de son attaquant poison, Chelsea avait moins d’agressivité.
Jusqu’à la 67e, ce fut serré.
Se qualifier à l’extérieur est toujours grand.
Paris mérite d’aller en 1/4: sur les deux matchs cela fait 4-2 en faveur du PSG.
C’est le groupe le plus collectif qui l’a emporté.
Bravo à tout le groupe parisien. Se qualifier à Londres est un vrai exploit.
On a entendu la Marseillaise.
Ce fut un très beau match de C1.
Que le spectacle continu !

09.03.16

Permalien 18:21:30, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Monsieur Cristiano Ronaldo, 91 buts en C1 (Série en cours)

Ronaldo a dû affronter Blatter (qui préférait Messi) et Platini qui raconta une année illusoire que Ribéry méritait plus la Ballon d’or que CR7.

Je suis le seul journaliste français à dire du bien de C. Ronaldo, depuis 10 ans.
Depuis ses débuts on l’a traité de:
-footeux acnéïde
-sale égoïste
-prétentieux
-tarlouze
-mannequin
-dribbleur sans intérêt
J’en passe et des pires.
Moi, j’ai vu tout de suite son grand talent et je me suis régalé à suivre son ascension.
Sa soif de vaincre et si forte qu’il dérange les fans des clubs contre Man United et le Real Madrid. Ajoutons le Portugal.
J’ai toujours aimé son amour du football, sa technique, sa condition physique, son culot, son sens du spectacle. C’est un gagneur.
Ce n’est pas avec Benzema que vous pouvez aller au combat 365 jours sur 356.
Ronaldo en plus n’est quasi jamais blessé.
Je me régale toujours à le voir jouer.
Le voir au sommet pendant l’ère Messi cela revient à voir Poulidor battre Anquetil.
La sextape, ce n’est pas Ronaldo mais les Frenchies.
Le fisc escroqué ce n’est pas Ronaldo mais le clan Messi.
Ce 9 mars 2016, Ronaldo est le recordman des buts en C1: 91 !
Il vient d’ouvrir le score à Rome, de marquer 4 buts en championnat puis de remarquer contre la Roma avec une passe décisive.
Ronaldo est quasi seul.
Messi à Neymar, Suarez et Iniesta.

08.03.16

Quatre voyages en ballon avec Arsenal, le Real, la Roma, Chelsea, le PSG, les Reds et les Red Devils

Le football est un sport de contacts. La preuve en images. Il y a aussi une part de grande comédie. Bonjour l’ambiance ! Combat de coqs en vue.

Mardi 8 mars 2016
Hull 0-4 Arsenal FA Cup 8e
Arsenal devrait l’emporter.
Juste prévision: les Gunners ont cartonné avec un doublé de Giroud et un autre de Walcott.

Real Madrid 2-0 AS Rome C1 8e retour
Les Madrilènes vont se qualifier facilement en 1/4.
En effet, 4-0 sur les deux matchs, il n’y a pas photo.

Mercredi 9 mars 2016
Chelsea 1-2 Paris PSG C1 8e retour
Les Blues ont l’avantage du terrain pour se accéder en 1/4.
Les Parisiens ont fini par tuer le match en contre. Une grande victoire à l’italienne, et surtout une belle qualification en 1/4 à l’extérieur.

Jeudi 10 mars 2016
Liverpool 2-0 Manchester United Europa League 8e aller
Affiche fabuleuse mais les deux clubs ne sont plus que des fantômes du passé prestigieux.
MU a une fois de plus livré un football lamentable, trop de peintres, trop de jeunes en même temps. Sans David de Gea, MU aurait perdu 6-0 !

En gras mes pronostics.

Permalien 09:37:55, Catégories: THE RED DEVILS  

Le Circus van Gaal perd son 8e match de la saison en championnat

La chute de van Gaal n’en finit plus. Les dirigeants lui ont donné 400 M€ pour acheter des joueurs qui à part Martial ne sont pas de bonnes recrues. La venue du Néerlandais n’a rien apporté à MU sauf la dégringolade. On annonce l’arrivée de Mourinho mais Ryan Giggs devrait reprendre sa place à la tête du club dès la saison prochaine.

Dimanche 6 mars 2016
West Bromwich 1-0 Manchester United
But pour West Brom: Rondon (66e)

Nouvelle défaite de MU, sans la manière !
MU n’est plus qu’une équipe de ventre mou.
Van Gaal a commis le parjure de vendre D. Fletcher, Chicharito et Welbeck, trois Red Devils adorés par les fans.
Ma plus grande joie de ce match fut de retrouver Darren Fletcher dans l’équipe dans face. Fletcher a failli mourir. Le voilà revenu sur les terrains. Il a servi MU quand IVG… ne fait que s’en servir.

STATISTIQUES
Possession: West Brom 47% United 53%
Tirs: West Brom 9 United 6
Tirs cadrés: West Brom 2 United 1
Corners: West Brom 4 United 5

Man United: De Gea, Darmian (Fosu-Mensah 83e), Smalling, Blind, Rojo, Carrick, Herrera(Schneiderlin 62e), Lingard, Mata, Martial, Rashford (Memphis 75e).
Sur le banc: Romero, Varela, Weir, Fellaini.
Expulsé: Mata

West Brom: Foster, Olsson, Chester, Yacob, Gardner, Berahino (Sandro 88e), McAuley, Darren Fletcher, Dawson (Pocognoli 55′), Sessegnon (McClean 69′), Rondon.
Sur le banc: Myhill, Anichebe, Lambert, Pritchard.

Classement
1 Leicester 60 29 17 9 3 52 31 21
2 Tottenham Hotspur 55 29 15 10 4 51 24 27
3 Arsenal 52 29 15 7 7 46 30 16
4 Manchester City 50 28 15 5 8 52 31 21
5 West Ham Utd 49 29 13 10 6 45 33 12
6 Manchester United 47 29 13 8 8 37 27 10
7 Liverpool 44 28 12 8 8 43 37 6

07.03.16

Permalien 13:19:47, Catégories: LE GYM E BASTA, SPECIAL MARADONA, GRAND MONSIEUR  

Nissa la Bella par "Pancho" Gonzalez(1926-2016): vainqueur de trois Championnats et deux Coupes de France avec l'OGCNice

Du charme, de l’humour, la grande classe. La mort du héros niçois c’est encore une fois mon père, Louis Nucéra et Madame Hélène Barale qui s’en vont.

Des joueurs on dit qu’il ne reste que le palmarès.
Celui du défenseur central de l’OGCNice des années 1950 est tout simplement fantastique.
Depuis lui aucun Aiglon n’a jamais su remporter un seul championnat avec Nice.
Lui en comptait trois dans son palmarès avec deux Coupes de France.

Palmarès de “Pancho” Gonzales avec l’OGCNICE
Champion de France 1952, 1956 et 1959
Vainqueur de la Coupe de France 1952 et 1954

Palmarès de l’entraîneur à Nice
Champion de France de D2 1965

Beaucoup de joueurs font rêver le peuple.
Je préfère ceux qui peuplent les rêves.
Merci Monsieur, Grand Monsieur.
Le stade Allianz Riviera, c’est bien.
Le stade “Pancho” Gonzalez, c’est mieux.
Les années 1950 ont vu Nice écrire l’Histoire.
Les années 1970 ? De la nostalgie, rien de plus.

06.03.16

Permalien 09:00:41, Catégories: LE GYM E BASTA, SPECIAL MARADONA, GRAND MONSIEUR  

Mort de Pancho Gonzalez (1926-2016), le mythique capitaine des Aiglons couvert de titres

Lors de la finale de la Coupe de France 1954 Nice-Marseille (2-1), “Pancho” Gonzalez a réalisé un sauvetage déterminant et donc historique. En face il y avait le prodigieux Ben Barek entre autres grands footballeurs. (1)

L’OGCNice vient de perdre son joueur emblématique monumental, et Nice l’un des ses plus grands ambassadeurs: le défenseur mythique franco-argentin César Héctor «Pancho» Gonzalez est mort samedi 5 mars 2016.
Dans les années 1950, à part le titre de Champion de France 1951, il a remporté tous les titres de l’Histoire de Nice !
Trois championnats de France en 1952, 1956 et 1959 ainsi que deux coupes de France en 1952 et 1954
Avec un doublé, svp !
Dans les années 1950 avant l’invention de la C1 (1956), Nice était réputée mondialement pour avoir l’un des plus beaux football du monde. Le club était demandé de partout.
Homme sur lequel on pouvait compter, il devint petit à petit l’un des plus grands capitaines de Nice.
Un joueur de devoir, pas un créateur. Lui, son travail c’était d’anéantir les attaques adversaires.
Il servit aussi le Gym comme entraîneur.
Et on le voyait encore, il y a une dizaine d’années, de tous les voyages de Nice.
Porter les ballons suffisait à son bonheur.
J’ai parlé maintes fois avec lui, souvent dans les stades de province, à Troyes comme à Lens, à Lille comme au Havre. Je l’interrogeais sans cesse sur les années 1950. Il répondait toujours avec malice et grand plaisir. Les gens l’ignoraient, et moi je buvais ces paroles, le mettant à sa vraie place: celle d’un immense footballeur.
Il adorait le Gym et Nice jusqu’à connaître et parler le niçois.
De grands clubs européens voulaient le recruter mais il n’a jamais voulu quitter Nice qu’il aimait tant depuis qu’il était arrivé en bateau à Villefranche-sur-Mer. “En 1951, je ne me connaissais rien à la France, à tel point que je croyais débarquer à Paris!” m’a-t-il raconté.
Son plus grand chagrin ? La mort de sa fille dans un accident de la route.
Nice, les Niçois, n’oublieront pas de sitôt le joueur formé a Boca Junior avant un bref passage au FC Paulo, au Brésil.
Rugueux, sans jamais faire mal, il était un défenseur infatigable, alliant technique et bonne vision du jeu pour la relance. Le bel athlète était rarement blessé.
Il faudrait associer son nom à l’Allianz-Riviera. l’économie n’est pas supérieure à l’Histoire. De son vivant c’était mérité.
J’ai sa voix dans mon oreille. Son bel accent sud-américain toujours intact au fil des décennies.
Son œil pétillait tout le temps, l’humour omniprésent.
Vingt fois, je lui ai demandé:
-Alors, “Pancho", lors de ton retourné en finale de la Coupe de France 1959 contre Marseille… le ballon il était devant ou derrière la ligne ?
-Devant, bien sûr !
Et nous éclations de rire.

César Héctor Gonzalez
né le 7 décembre 1926 à Buenos Aires
Parcours de défenseur central
1948-1951 Boca Juniors
1951-1961 OGC Nice 493 matchs
1961-1963 FC Nantes

Parcours d’entraineur
1964-1969 OGC Nice
1972-1973 FC Bourges
1973-1974 SCO Angers
1976-1978 FC Rouen
1981-1982 AAJ Blois
1986 Côte d’Ivoire

Palmarès du joueur avec l’OGCNICE
Champion de France 1952, 1956 et 1959 avec l’OGC Nice
Vainqueur de la Coupe de France 1952 et 1954

Palmarès de l’entraîneur à Nice
Champion de France de D2 1965

La carrière du joueur
296 matchs et 3 buts en D1
70 matchs en D2
13 matchs en Ligue des champions

La carrière de l’entraîneur
200 matchs dirigés en D1
132 matchs dirigés en D2
6 matchs en Coupe de l’UEFA

“Pancho” Gonzalez était au cœur de la défense niçoise, première équipe à battre le Real Madrid alors invincible.

1/4 de finale aller de la C1 1959-1960
Nice, Stade du Ray
4 Février 1960
OGC Nice - Real Madrid 3-2
Buts pour Nice : Vic Nurenberg (52ème, 68ème s.p., 84ème)
Buts pour le Real : Chus Herrera (15ème), Héctor Rial (26ème)
Arbitre : M. Da Costa (Portugal)
Affluence : 21 422 spectateurs

OGC Nice : Georges Lamia - Alphonse Martinez, “Pancho” Gonzalez, André Chorda - Alain Cornu, François Milazzo - Hector De Bourgoing, Jean-Pierre Alba, Jacques Foix, Victor Nurenberg, Keita Oumar Barrou.
Entraîneur: Jean Luciano.

Real Madrid : Rogelio Dominguez - Alonso Marquitos, José Emilio Santamaría, Miché - José Maria Vidal, Juan Santisteban - Chus Herrera, Héctor Rial, Enrique Mateos, Ferenc Puskás, Francisco Gento.
Entraîneur: Manuel Fleitas Solich

(1)
Finale de la Coupe de France 23 mai 1954

Stade Stade olympique Yves-du-Manoir, Colombes
46 803 spectateurs
OGC Nice 2-1 Olympique de Marseille
Buts pour Nice: Victor Nuremberg (6e) et Luis Carniglia (11e)
But pour l’OM: Gunnar Andersson (55e)

OGC Nice: Henri Hairabedian - Mokhtar Ben Nacef, Guy Poitevin, “Pancho” Gonzalez - Antoine Cuissard Capitaine, Abderrahman Mahjoub - Joseph Ujlaki, Émile Antonio, Luis Carniglia, Just Fontaine, Victor Nuremberg
Entraîneur : George William Berry

Olympique de Marseille Pierre Angel Capitaine - Maurice Gransart, Gunnar Johansson, Abdelsalem Ben Miloud - Barthelemy Mesas, Gabriel Rossi - Larbi Ben Barek, Roger Scotti - Jean Palluch, Gunnar Andersson, François Mercurio
Entraîneur : Henri Roessler

[Post dédié à son partenaire Antoine Bonifaci et à son joueur Maurice Serrus]

05.03.16

Permalien 18:51:57, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Le nouveau récital du génial C. Ronaldo: 4 buts contre Celta Vigo

Mon poulain a encore marqué les esprits… et 4 buts. Zidane a dit; “Je ne sais pas ce que cela fait d’inscrire quatre buts dans un match. Cela ne m’est jamais arrivé". CR7 a marqué du droit, sur coup franc et de la tête. Epoustouflant ! Il a fait taire le stade qui le sifflait. Un authentique showman. J’espère le voir encore longtemps.

Samedi 5 mars 2016
Real Madrid 7-1 Celta Vigo
Buts pour le Real: Pepe (41e), Cristiano Ronaldo (50e, 58e, 64e, 76e), Jesé (77e), G. Bale (81e)
But pour le Celta de Vigo: Iago Aspas (62e)

Et dire que So Foot ose titrer “Le vrai Ronaldo” pour parler du Brésilien !
CR7 vient encore de répondre à tous ses détracteurs:
Le triple Ballon d’Or a marqué 27 buts en Liga 2015-2016, série en cours.
Inutile d’en dire davantage.
Il a inscrit quatre buts en 26 minutes.
Ils sont où les comiques qui le critiquent sans cesse tout simplement parce qu’ils sont incapables d’obtenir un entretien avec lui ?
Quand le virtuose passe, les chiens aboient.

Permalien 18:32:35, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, LONDON CITY  

Le derby show de Londres n'a pas donné de vainqueur

Samedi 5 mars 2016, 13 h 45, Canal + sport
Tottenham 2-2 Arsenal
Buts pour les Spurs: T. Alderweireld (60e), H. Kane (62e)
Buts pour les Gunners: A. Ramsey (39ee), A. Sánchez (76e)

AVANT LE MATCH

Classement
1 Leicester City 57 points 28 + 20
2 Tottenham Hotspur 54 28 + 27
3 Arsenal 51 28 + 16
4 Manchester City 47 27 + 17
5 Manchester United 47 28 + 11

Incroyable ! Avec une saison raté, MU est encore en course pour une place en C1 !
Leicester est la surprise et Arsenal déçoit une fois de plus alors que Sir Ferguson et Mourinho ne sont plus en Premier League.
La place de leader est vacante mais A. Wenger ne parvient pas à la prendre.
Pire, Sanchez vient de dire: “A Arsenal, les joueurs n’ont pas assez faim…”
Cela fait mauvaise effet de dire ce que tout le monde pense depuis des années et des années.
Arsenal a cassé sa tirelire mas Arsenal n’a que 4 points de plus que le pitoyable MU de van Gaal.
Le derby à Londres va être fracassant pour le perdant surtout si c’est Arsenal.
Rien de mieux qu’un derby anglais.
Les Spurs sont bien placés parce que Chelsea et MU pédalent dans la choucroute.
Particularité: les deux gardiens qui vont s’affronter viennent de Nice, Ospina et Lloris.
Je n’ai jamais compris pourquoi Wenger n’a jamais fait venir Lloris à Arsenal.
Wenger a toujours eu un problème de gardien depuis plusieurs années.
Connaissant bien la L1, Wenger ne s’est pas précipité pour faire signer Lloris.
Tottenham va-t-il s’imposer devant le quartier ennemi de Londres ?
Ou Arsenal va-t-il sortir un gros match comme parfois ?

APRES LE MATCH

Classement
1 Leicester City 60 pts 29 m
2 Tottenham Hotspur 55 29
3 Arsenal 52 29
4 Manchester City 50 28
5 West Ham United 49 29
6 Manchester United 47 29

Arsenal a mené, puis Tottenham a mené. Le nul est équitable.
D. Ospina a fait un très grand match.
Chacun a eu sa mi-temps.
Arsenal a bien joué, même à 10.
Les Spurs ont trop eu le pied qui tremble.
Arsenal est à huit points des leaders Leicester qui semble intouchable et qui est en route pour faire un immense champion d’Angleterre. Un coup de tonnerre mondial.

Nota Bene:
-Real Madrid - Celta Vigo, 16 h, Bein Sport 2
Pour où en est la Maison Blanche
-B. Dortmund - Bayern Munich, 18 h 30, Bein Sport 2
Le second reçoit le leader avec l’intention de revenir à deux points des Bavarois, ce qui signifie une victoire obligatoire.

04.03.16

Permalien 22:28:56, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

L'Aiglon virtuose Ben Arfa revient contre Troyes et Nice gagne à nouveau

Samedi 4 mars 2016
Nice 2-1 Troyes
Buts pour Nice: Germain (12e), Traoré (75e)
But pour les visiteurs; Jean (26e)


AVANT LE MATCH
Voici le groupe des Aiglons;
Le virtuose Hatem Ben Arfa est de retour, tout comme Wallyson Mallmann et Kévin Gomis.
Paul Baysse et Vincent Koziello sont suspendus.

Gardiens : Hassen, Cardinale.
Défenseurs : Gomis, Le Marchand, Ricardo, Bodmer, Genevois, Pied, Boscagli.
Milieux : Seri, Traoré, Hult, Walter, Wallyson, N.Mendy.
Attaquants : Ben Arfa, Plea, A.Mendy, Germain.

Classement
1 Paris Saint Germain 73 28 23 4 1 68 15 53
2 AS Monaco 51 29 13 12 4 42 32 10
3 Stade Malherbe Caen 43 29 13 4 12 32 38 -6
4 Olympique Lyonnais 42 28 12 6 10 40 30 10
5 OGC Nice 41 pts 28 m./ 11 8 9/ 39 32/ 7
6 Stade Rennais 41 28 10 11 7 36 33 3
7 AS Saint-Etienne 41 28 12 5 11 33 32 1
8 Nantes 40 27 10 10 7 26 24 2
9 Angers SCO Angers SCO 38 28 10 8 10 29 29 0

La défaite est interdite pour les Niçois. Et le partage des points équivaudrait à une défaite.
Si Nice n’a pas 44 points ce samedi à 22 h, les Niçois s’éloigneront de la 3e place convoitée par une armada de loups.
Le retour de Ben Arfa est une grande joie car sans l’international, Nice perd sa joie de jouer et donc de vivre.

APRES LE MATCH
OGC Nice : Cardinale – Ricardo, Genevois, Bodmer (cap. ; Bocagli, 46e), Pied – Seri, N.Mendy, Walter – Traoré (Wallyson, 81e) – Germain, Plea (Ben Arfa, 59e)

D’aucuns parleront de hasard. Pas moi.
Dès que Ben Arfa est entré en cours de jeu, Nice a mieux joué.
La présence de Ben Arfa fait mieux jouer les coéquipiers de l’Aiglon car tous ses partenaires augmentent leur niveau de jeu quand il est là pour jouer à sa hauteur.
Avec Ben Arfa, les Aiglons osent davantage.
Et Nice regagne à nouveau avec son leader technique.
Voilà le constat.

Classement
1 Paris-SG 74 29 23 5 1 68 15 53
2 Monaco 51 29 13 12 4 42 32 10
3 Lyon 45 29 13 6 10 45 31 14
4 Nice 44 29 12 8 9 41 33 8
5 Rennes 44 29 11 11 7 40 34 6
6 Caen 43 29 13 4 12 32 38 -6
7 Saint-Étienne 42 29 12 6 11 33 32 1

Permalien 10:02:38, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, BECKENBAUEREMENT, ANTI-FOOTBALL  

Le dernier exploit de Ribéry

Mercredi 2 mars 2016
Bayern Munich 1-2 Mayence
But pour le Bayern: Robben (64e)
Buts pour les visiteurs: Samperin (26e), Cordoba (86e)

Classement:
1 Bayern Munich: 62 points
2 Dortmund: 57
……………….
5 Mayence: 39

Pour son premier match avec Ribéry comme titulaire depuis presque un an le Bayern Munich a perdu, à domicile en plus.
Cela tombe très mal car cela permet à Dortmund de revenir à cinq points des Bavarois.
Cependant Ribéry a accompli un nouvel exploit: faire peur au docteur du club.

PS: 20 h Foot sur Itélé avec Pascal Praud et François Pinet, jeudi 3 mars 2016
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-03032016-155833

02.03.16

Permalien 07:56:31, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, GRAND MONSIEUR, LONDON CITY  

J-6 : Chelsea s'apprête pour éliminer Paris

Mercredi 9 Mars 2016 20 h 45
Chelsea - Paris Saint Germain

Dans une semaine, le PSG joue sa place en 1/4 de C1 à Londres.
Contrairement à l’euphorie française autour du PSG, c’est Chelsea qui est le favori.
Depuis le licenciement de Mourinho, les Blues se sont retrouvés collectivement et marquent beaucoup de buts.
N’étant plus en course en championnat, Chelsea joue toute sa saison en C1.
Paris devra accomplir un exploit à Londres.

Le groupe de Londres lors de la victoire à l’extérieur contre Norwich (1-2), le 1er mars 2016:
Chelsea (4-2-3-1): Courtois; Azpilicueta, Cahill, Ivanovic ©, Kenedy (Baba 67e); Fabregas, Matic; Traore (Willian 60e), Oscar ( Mikel 60e), Hazard; Diego Costa.
Sur le banc: Begovic, Loftus-Cheek, Pato, Remy.
Manager: Hiddink

Depuis le 19 décembre 2015, Chelsea est invaincu, excepté lors de sa venue à Paris. Voici le parcours très impressionnant des Blues depuis la fin 2015:

19 Dec 2015 Chelsea 3 - 1 Sunderland Sunderland
26 Dec 2015 Chelsea 2 - 2 Watford Watford Crest
28 Dec 2015 Manchester United 0 - 0 Chelsea
03 Jan 2016 Crystal Palace 0 - 3 Chelsea
10 Jan 2016 Chelsea 2 - 0 Scunthorpe
13 Jan 2016 Chelsea 2 - 2 West Brom
16 Jan 2016 Chelsea 3 - 3 Everton
24 Jan 2016 Arsenal 0 - 1 Chelsea
31 Jan 2016 MK Dons 1 - 5 Chelsea
03 Fev 2016 Watford 0 - 0 Chelsea
07 Fev 2016 Chelsea 1 - 1 Manchester United
13 Fev 2016 Chelsea 5 - 1 Newcastle United N
16 Fev 2016 Paris Saint Germain 2 - 1 Chelsea
21 Fev 2016 Chelsea 5 - 1 Manchester City Manchester City
27 Fev 2016 Southampton 1 - 2 Chelsea
01 Mar 2016 Norwich City 1 - 2 Chelsea

05 Mar 2016 16 h Chelsea - Stoke City
09 Mar 2016 20 h 45 Chelsea - Paris Saint Germain

Depuis que David Luiz a refusé d’obtempérer à l’ordre de L. Blanc de quitter le terrain, le PSG n’est plus aussi triomphant: un nul à domicile et une défaite à Lyon, sans parler de l’affaire Aurier. Chelsea a l’ascendant mental sur le PSG au match retour.
La victoire parisienne en 8e de la Coupe de France à Saint-Etienne ne prouve rien tant l’ASSE a donné une production lamentable. On eût dit un match de fin de championnat quand les dés ont été jetés depuis longtemps.

07 Fev Marseille 1 - 2 Paris
10 Fev Coupe de France 8ème Paris 3 - 0 Lyon
13 Fev Paris 0- 0 Lille
16 Fev C1 8ème Paris 2 - 1 Chelsea
20 Fev Paris 4 - 1 Reims
28 Fev Lyon 2 - 1 Paris
02 Mar Coupe de France 1/4 Saint-Etienne 1 - 3 Paris

05 Mar 17 h Paris - Montpellier
09 Mar 20 h 45 C1 8ème Chelsea - Paris

01.03.16

Denis Lavant incarne Louis-Ferdinand Céline dans le film dEmmanuel Bourdieu

Louis-Ferdinand Céline
Sous-titre: Deux clowns pour une catastrophe
Film d’Emmanuel Bourdieu
Scénario: Marcia Romano, d’après L.-F. Céline, tel que je l’ai vu de Milton Hindus.
Distribution:
Denis Lavant: Louis-Ferdinand Céline
Géraldine Pailhas: Lucette Destouches
Philip Desmeules: Milton Hindus

Le titre anglais du livre de Milton Hindus est mieux que le français: The Crippled Giant. C’est celui de l’auteur, soit Le Géant Infirme. Hindus, jeune universitaire juif américain passionné par l’écrivain Louis-Ferdinand Céline, vient le rencontrer lors de son exil au Danemark en 1948.
Le film montre un trio fort bien interprété:
Dennis Lavant est plus que crédible avec ses colères. Soupe au lait, Céline partait en vrille au quart de tour. En France, il faisait de la moto: ce qui en dit long sur son besoin de liberté. Il avait la dent dure, très dure sur ses contemporains. Les deux plus grands stylistes français du XXe siècle (Céline et Léautaud) étaient des débraillés qui voulaient ne donner de l’élégance qu’à leur prose respective. Etait-il antisémite ? Par écrit, oui. Cependant dès lors qu’il a appris l’existence des camps de la mort, après guerre, il a interdit qu’on réédite ses trois pamphlets antisémites parce qu’ils n’étaient plus que des essais sur un temps donné de l’Histoire. Jamais il n’avait voulu que l’on extermine les Juifs. Il était médecin, donc fait pour soulager, soigner et guérir.
Hindus (Philip Desmeules)est un disciple attentif qui aime vraiment Céline, comme un fils avec la volonté de “tuer” le père.
Au milieu des deux, se trouve Lucette Destouches (Géraldine Pailhas)qui essaie de tempérer les coups de gueule de Céline qui prend toujours la mouche au vol.
Le film n’impose pas une vision définitive de Céline. On le voit vociférant et riant, comme lors de ses véritables interviews qu’il considérait comme des actes publicitaires, à juste titre.
Au début du film, Céline dit à Hindus: tous mes geôliers étaient des Aryens et vous, mon bienfaiteur, vous êtes Juif.
La fin du film montre un soldat américain et Hindus. A ce moment-là, Hindus comprend qui il l’est. Grâce à Céline.
Denis Lavant méritait de jouer Céline. C’est un véritable amoureux de la littérature. Au début des années 1980, on marchait dans les rues d’Avignon quand il me récita tout le début du texte de Malraux sur Jean Moulin. Tout par cœur. J’avais l’impression d’être avec Malraux tant il le célébrait si bien.
Le Céline de Lavant est vivant, très vivant.
Il est très rare qu’un comédien incarne bien un écrivain. Lavant y parvient. C’est un poète corporel. Il sait mettre son âme dans le moindre de ses gestes. Dès les premières images, Céline/Lavant se moque de son visiteur, en faisant semblant de parler français avec l’accent américain. Un beau début. Le reste est à la hauteur. Céline était un authentique écrivain. Cela nous change des pantins pitoyables qui pullulent dans le monde des gendelettres. Au pire, je préfère un salaud qui écrit bien à un brave type qui rédige des livres comme on dresse sa liste de commissions. Céline n’était pas un salaud. La preuve, son meilleur ami était Marcel Aymé. Marcel Aymé n’aimait pas les salauds, il les combattait.
Le bureau de Céline était à son image. Une forge dont il était le forgeron. De surcroît, il étendait ses pages sur de la corde comme on suspend du linge. Chaque feuille tenait avec une pince à linge en bois. D’un côté la force de l’acier et de l’autre la légèreté aérienne. Tout Céline !

[Post dédié à Pierre Monnier]

Permalien 05:04:30, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Une indifférente rébellion, de Pol Vandromme (Pierre Guillaume de Roux)

Le Pol pote des stylistes a passé sa vie à lire et à écrire dans la grande tradition des Hussards. Le style d’abord. Moins sectaire que Pol Vandromme ce n’est pas facile à trouver, hormis Jean Paulhan. De fait, ils sont peu nombreux à déclarer aimer à la fois l’ex communiste Roger Vailland et le placardisé infréquentable Louis-Ferdinand Céline. Pol Vandromme n’avait pas le cœur sec, capable de dire du bien d’un auteur, de prime abord éloigné de lui, dès lors qu’il sentait battre un cœur sous la prose. Prose perchée sur les hauts lieux de la poésie, le plus souvent. Sa vie durant, il a été à l’écoute de la littérature française comme on surveille la météo du jour. Pour Pol Vandromme, un écrivain c’est avant tout un style, une façon d’écrire très singulière mais pour tout le monde. Il se méfiait des écrivains qui se préoccupent surtout des idées, sans attacher une grande importance à la musicalité entre les mots. A force d’écrire sur les autres, il est devenu lui-même écrivain, à l’inverse de Pascal Pia qui n’a jamais voulu être de deux côtés du guichet, préférant être chroniqueur plutôt qu’auteur.
Pol s’inventait des potes parmi l’Histoire littéraire. Sa façon d’écrire, sans fanfreluche ni effet de manche, a vite fait de la rapprocher des Hussards Blondin et Nimier mais il préférait se définir «citoyen des lettres françaises» membre de la «droite buissonnière»- qui n’accepte aucun ordre, à part le sien- en compagnie de Marcel Aymé, Dominique de Roux et Jacques Perret. Il préférait lire Françoise Sagan qu’Amélie Nothomb. Le chapeau extravagant de la Bruxelloise exaspérait le natif de Gilly, près de Charleroi. Sagan, elle, ne bégayait qu’à l’oral. Tous les goûts sont dans la nature et celui de Pol Vandromme ne supportait pas les auteurs qui font prévaloir un mauvais livre avec le nom qu’ils se sont déjà faits, selon l’observation de La Bruyère. Vandromme fut une sorte d’Oncle Pol qui nous parlait des écrivains, animé par le seul but de nous les faire lire ou de les tenir à distance afin d’éviter le piège de la notoriété bourrage de crâne. Si beaucoup d’auteurs s’agitent devant les caméras c’est parce qu’ils sont certains que l’obscurité de leur tombeau sera la parfaite illustration de la place que leur accordera la postérité. Inutile de donner des noms. Pol Vandromme n’est pas une balance. On devinait qu’il aimait plus les livres de Patrick Modiano, virtuose du «noctambulisme cafardeux», que ceux de Roger Martin du Gard, diffuseur de «platitude et d’ennui». Le réfractaire au diktat des régents de la communication s’exprimait, entre autres, dans Le Rappel et L’Echo du Centre qui lui donnaient l’espace nécessaire pour y déployer son indépendance d’esprit qui l’a conduit à écrire aussi bien sur le football («Les Gradins du Heysel» ,1985) que sur Hergé («Le Monde Tintin», 1959), Brel, Brassens et Robert Le Vigan. Son éclectisme faisait plus la démonstration d’une compétence que d’une passion aveugle. A la fois critique littéraire, essayiste, biographe, pamphlétaire, l’écrivain-journaliste savait que les bons auteurs étaient tous de très grands lecteurs. Il était capable de lire l’indicible entre les lignes. Pol Vandromme préférait écrire sur la littérature plutôt que de parler politique parce qu’il détestait mentir aux lecteurs. Il n’est jamais trop tard pour découvrir l’œuvre d’un écrivain qui se tenait à distance de la mode pour mieux observer ce qu’il ne fallait pas faire: «Etre à l’écart sans être au-dehors, être ici en étant ailleurs, voilà le signe distinctif de notre indifférente rébellion ». Observer sans être vu.
Nuque raide, Pol Vandromme avait le sens de l’amitié et de l’honneur, ne frappant personne d’ostracisme sous prétexte que tel ou tel s’étaient enliser dans la fange politique, aux quatre coins de l’échiquier des dogmes. Il n’ignorait pas que l’intelligentsia germanopratine préférait se tromper avec Sartre plutôt qu’avoir raison avec Aron, vu que l’un s’était élevé une statue et l’autre pas. La littérature comme la Seine à sa rive droite et sa rive gauche. Il n’avait pas érigé le désengagement politique en morale mais il aurait préféré que les auteurs évitent le «cancer idéologique» en restant au cœur de la partition intime de leur œuvre. Dans sa cathédrale de papier, il essayait d’éviter les rides de l’âme. A chaque entrée littéraire, le chroniqueur ne tombait pas dans le panneau «de la nullité aggravée par la prétention». Il ignorait la quinzaine commerciale d’une tête de gondole attendue pour saluer «la platitude» volontaire du style de Simenon, «l’exacte traduction de ses anti-héros». Les sempiternelles affirmations, de la fausse sagesse comme de la révolte institutionnelle, étaient dérisoires pour Pol Vandromme, épris de la lucidité qu’il ne voulait jamais tromper.

-Une indifférente rébellion, Pol Vandromme. Pierre Guillaume de Roux, 200 p., 23 €

(Cet article provient de ma chronique Portrait dans Service Littéraire de février 2016)

Mars 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31    

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software