Archives pour: Janvier 2016

31.01.16

Permalien 08:23:22, Catégories: LE GYM E BASTA  

Nice domine mais perd à Caen 2-0

Depuis toujours Nice a le chic pour relancer des adversaires: cette saison, les Aiglons ont remis dans le bain Ajaccio (3-1), Toulouse 2-0) et Caen (2-0) - trois défaites à l’extérieur précisons-le- mais Nice sait aussi répondre présent dans les grands moments. C’est pour cela que j’attends avec grande impatience les trois matchs suivants contre Toulouse, Monaco et Marseille.

Dimanche 31 janvier 2016? 14 h
Caen 2-0 OGCNICE
Buts pour les locaux: Rodelin (12e), Delort (41e sp)

OGC Nice : Cardinale - Pied, Bodmer (cap.), Le Marchand, Ricardo - N.Mendy, Koziello, Seri - Ben Arfa (Puel, 70e) - Caddy (A.Mendy, 70e), Germain (Honorat, 76e)
Manager: C. Puel

ECRIT APRES LE MATCH:
Nice a dormi une mi-temps, cela a conduit à la défaite. Pendant tout le début du match, les Niçois semblaient faire la sieste au milieu de terrain.
En deuxième mi-temps, les Aiglons se sont révoltés. Hélas! rien n’a voulu sourire. Ben Arfa a donné un caviar qui s’est transformé en œuf de lump, faute d’avoir un tueur de surface. Rémy Vercoutre, le gardien caennais a été bombardé mais il est reste invincible, grâce à son talent et aussi à sa baraka. C’est l’homme du match.
En Premier League anglaise on aurait vu un 2-2 mais nous sommes en L1.
On doit féliciter les Niçois de s’être révoltés. Les Caennais peuvent aller à Notre Dame de Laghet s’ils connaissent.
Bon! oublions ce match et concentrons-nous sur les trois prochains:
Toulouse-Nice (mercredi 3 février 19 h), Monaco-Nice (samedi 6 février 14 h) et Nice-Marseille. Si Nice a perdu à Caen et prend les 9 points qui arrivent, cela serait vraiment fantastique.
L’espoir fait vivre et j’en ai beaucoup.

ECRIT AVANT LE MATCH:
Nice a un gros coup à jouer à Caen, sachant que Monaco est tombé à Angers qui a marqué trois buts à une ASM très faible.
Si les Aiglons gagnent en Normandie, ils se retrouveront deuxième de la L1.
N’est-ce pas mieux de se trouver dans cette configuration que de jouer pour éviter la relégation ?
La pression ? Sur la ligne de départ d’un Grand Prix, Nelson Piquet disait qu’il l’a réservée à ses pneus !
Ce match doit être le départ d’une très grande semaine pour Nice où 9 points sont en jeu.

Clap de fin pour le cinéaste Jacques Rivette (1928-2016)

Alors que Jacques Rivette vient de disparaître, je vois que personne ne signale son court-métrage sur la rencontre entre Jean Renoir et Michel Simon qui restitue tout son art de filmer.
En 1966, le jeune cinéaste laisse libre les deux monstres sacrés pour bien capter leur rapport fait de respect, de complicité, d’admiration mutuelle.
On y voit deux amis filmés en toute liberté.
L’improvisation contrôlée était la base du travail de Rivette.
Je n’ai pas vu tout ses films mais je n’ai pas raté Simone Simonin, la Religieuse de Diderot (1966) et Céline et Julie vont en bateau (1974)
La Religieuse j’ai dû la voir au début des années 1970. C’est l’histoire d’une jeune fille dans un couvent contre son gré. Film accablant contre la religion. Cela m’a donné envie de lire Diderot massacré par le programme scolaire. Aucun professeur ne m’avait jamais parlé de ce texte. Anna Karina jouait la religieuse convoitée par d’autres religieuses.
Céline et Julie vont en bateau, je l’ai vu à sa sortie. Juliet Berto et Dominique Labourier y développent une belle complicité. On les voit déambuler. C’est un poème avec des êtres humains à la place des mots. Le scénario tient sur une ligne.
Rivette était un écrivain du cinéma. Il écrivait avec sa caméra. Comme avant lui Robert Bresson.

30.01.16

Permalien 11:50:34, Catégories: THE RED DEVILS, FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

Terminator Nemanja Vidić, charismatique Red Devil, met un terme à sa carrière

La petite mort a sonné pour le défenseur. Tous les amoureux du vrai football sont tristes car ils ne reverront plus le courageux sur le terrain. Vidic est le genre d’homme que je veux accompagner pour partir à la guerre. Droit, fier, courageux, fort, on a l’esprit tranquille avec lui. Il fera tout pour nous protéger, pour nous défendre le mieux possible. Partenaire idéal. Il a tellement donné que son corps ne peut plus suivre. Merci Monsieur. Vous pouvez sonner à ma porte. Je sais de quoi vous êtes capable. Ce n’était une poupée de cristal qui sortait du terrain au moindre bobo. Avec lui, le football était un sport de contact haut de gamme. Jouer au ballon ne suffit pas, il faut savoir jouer au football.

Après avoir résilié à l’amiable son contrat avec l’Inter Milan la semaine dernière, le défenseur international serbe Nemanja Vidic met un terme à sa parcours de joueur.
L’ancien taulier de la défense de Manchester United, 34 ans, a annoncé la nouvelle sur le site officiel des Red Devils :
-«Le temps est venu pour moi de raccrocher les crampons. Les blessures que j’ai accumulées ces dernières années ont eu un prix à payer.»
Vidic, qui avait fait ses débuts à l’Etoile Rouge de Belgrade, a remporté la Ligue des champions 2008 et cinq titres de champion d’Angleterre avec les Red Devils.
Avec Rio Ferdinand, il a formé le plus grand duo de défenseurs centraux alors en activité.
Ils étaient complémentaires. Dur sur l’homme, Vidic était surnommé Terminator. Il n’avait peur de rien, un colosse hyper intelligent. Sur corner, il montait car il était très bon de la tête.
Vidic était un gagneur dans l’âme. Cet immense compétiteur dégageait une très grande force. Ce bel athlète avait un grand rapport avec les fans car on pouvait compter sur lui pour défendre les couleurs pendant tout le match et 365 jours par an.
Il appartient au grand Panthéon du club, juste en dessous du rang occupé par Duncan Edwards, B. Charlton, Law, Best, Robson, Cantona, Scholes et Giggs.
Vidic est du calibre historique de Ferdinand, Schmeichel, Hughes et Keane.
Ses huit saisons à MU restent gravées dans le cœur des fans de MU parce que Vidic incarnait le fighting-spirit indispensable pour jouer à MU.
Il exprimait la grinta par le corps et le mental.
Avec lui, les fans savaient que MU allait gagner dès la sortie des vestiaires.
Rien que les traits du visages et les yeux du joueur faisaient peur aux adversaires.
J’aimais ce joueur. Il ne m’a jamais déçu.
Un capitaine de cette trempe cela ne court pas les terrains.
Il fallait le voir quitter son poste dans la surface de vérité de MU pour aller essayer de marquer dans le camp d’en face. A ce moment-là, il créait la panique chez l’adversaire. Sa présence seule effrayait l’ennemi. Magnifique. Oui, nous perdons un grandiose sportif. Espérons qu’il devienne entraîneur.

Nemanja Vidić
né le 21 octobre 1981 (34 ans) à Užice (Yougoslavie/ Serbie)
Défenseur central

Parcours junior
1989-1993 Serbie Jedinstvo Užice
1994-1996 Serbie FK Sloboda Užice
1996-2000 Serbie Étoile rouge Belgrade

Parcours professionnel
2000-2004 Étoile rouge Belgrade
2000-2001 → Spartak Subotica
2004-2006 Spartak Moscou
2006-2014 Manchester United 300 matchs (21 buts)
2014-2016 Inter Milan

Sélections en équipe nationale
2002-2011 Serbie 56 (2 buts)

PALMARES
Étoile rouge de Belgrade
Championnat de Serbie 2004.
2 Coupes de Serbie 2002 et 2004.

Manchester United
5 Championnats d’Angleterre 2007, 2008, 2009, 2011 et 2013.
3 Coupes de la Ligue anglaise Vainqueur 2006, 2009 et 2010.
4 Community Shield 2007, 2008, 2010 et 2011.
Ligue des champions 2008.
Coupe du monde des clubs 2008.

Permalien 09:37:36, Catégories: LE GYM E BASTA, THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

L'OGCNice a un nouvel actionnaire

Vincent Kozielo se fait tant remarquer à l’heure du net que tout se sait au point que Chelsea et Arsenal le voudraient. A mes yeux c’est trop tôt. Là-bas, il serait un joueur parmi d’autres. Il vaut mieux pour lui et pour Nice qu’il grandisse encore au Gym.

“Au terme d’un processus de plusieurs mois [ voici] l’arrivée comme actionnaires minoritaires de nouveaux investisseurs : Edward Blackmore accompagné d’un homme d’affaires saoudien… ce groupement rachète les 49% des parts du club, jusqu’ici détenues par messieurs Stellardo, Governatori, Bessis et Bacchialoni. C’est le moment d’ailleurs de les remercier pour toutes ces années passées à nos côtés. Personne n’oubliera que si le club en est là aujourd’hui c’est aussi grâce à eux et à leur engagement pris quand l’OGC Nice risquait de disparaitre en 2002.
Une 2e étape est en cours de discussions pour que ces nouveaux investisseurs prennent la majorité au sein du club (80%), dans les mois à venir, et que j’en conserve 20%. Cependant, il est important de préciser que le management en place sera maintenu. C’est le souhait des investisseurs pour assurer la continuité de notre projet. A titre personnel, il m’a ainsi été demandé de demeurer président de l’OGC Nice plusieurs saisons, et c’est aussi ma volonté. J’en ai pris l’engagement", telle est la déclaration du Pt Rivère. Julien Fournier, directeur général, reste aussi.
Edward Blackmore est par ailleurs, un fan de Man United ! Tiens, tiens, cela fait deux.
A Nice, on n’a pas de pétrole mais des idées.
Si Nice conserve Ben Arfa et Kozielo - d’autres encore dont bien sûr Claude Puel- c’est très bien.
En bon Niçois que je suis je ne crois que ce que je vois.
Qui vivra verra, et j’ai l’intention de vivre.
Le quatuor Stellardo, Governatori, Bessis et Bacchialoni s’en va.
On les remercie. Sans eux, Nice serait où sont à présents Rouen, Sète et le Racing Club de Paris, dans les oubliettes de l’Histoire.
Et jusqu’à preuve du contraire, le Nice de Puel joue les premiers rôles en L1 2015-2016.
D’aucuns me disent qu’il serait grotesque de voir Nice en C1. Cela me fait bien rigoler, allez demander à Troyes si ce club n’aimerait pas être dans le haut du tableau de L1 ?

Permalien 09:37:00, Catégories: THE RED DEVILS  

Martial élu homme du match avec Man United qui atteint les 8e de FA Cup devant un club de L2

Martial est le grand point positif de MU version 2015-2016, avant lui seuls les Français Cantona n’avait réussi à s’imposer vite dans le club. Evra, Blanc, Silvestre et Barthez avaient peiné au début. Prunier ne fut qu’une illusion, et Obertan, une déception.

Vendredi 29 janvier 2016
16e de finale de la FA Cup
Derby County (2e L) 1–3 Manchester United (1er L)
But pour Derby: Thorne (37e)
Buts pour MU: Rooney (16e), Blind (65e), Mata (83e)

Martial poursuit sa bonne intégration à MU avec un nouveau bon match où il a donné deux passes décisives.
Solide, inventif, anti star par excellence, le Français se contente de jouer au football.
Des journaux ont essayé de semer de la zizanie dans sa vie privée. Peine perdue.
Louis Van Gaal a le mérite d’avoir recruté un très bon joueur. Le Néerlandais n’a pas fait que des âneries.
Ne sautons pas au plafond, MU ne vient que d’écarter un club de L2, certes à l’extérieur.
En championnat, MU joue les traînes savantes avec 10 points de retard sur le leader, ce qui est indigne d’un des plus grands clubs de la planète.

28.01.16

Permalien 15:16:05, Catégories: THE RED DEVILS  

Manchester United n'est plus qu'un bordel: on fait venir Di Maria puis on le renvoie, on recrute des joueurs médiocres, on jette Chicharito, on refuse la démission de van Gaal et on reprend Januzaj après l'avoir laissé partir

Le plus grand espoir de MU, Adnan Januzaj est de retour à Manchester United seulement cinq mois après avoir quitté Old Trafford.
Louis van Gaal avait été incapable de retenir le Belge au mercato d’été 2016.
A Dortmund, l’hyper doué a été pris de nostalgie des Red Devils.
Son retour équivaut à un transfert.
Ce joueur est dribbleur, joueur, technique.
Ferguson n’a jamais engueulait C.Ronaldo quand il se perdait dans les dribbles. Sir Alex n’a jamais prêté le Portugais: il l’a laissé grandir.
Il faut faire la même chose avec Januzaj.
Van Gaal a tout cassé à MU parce qu’il croyait être plus fort que le club.
Erreur, il aurait dû se fondre dans l’Histoire.
Résultat après 400 M€ dépensés en un an, MU est à 10 points du leader…Leicester. Quel honte si l’on se réfère à la grandeur de MU !
Le club est devenu un vrai bordel sans patron sportif.
LGV- c’est presque IVG !- a donné sa démission qui a été refusé après la récente défaite à domicile.
LVG a fait un recrutement médiocre: il a pris un vieillard du Bayern et un joueur français comme il y en a la pelle. Ne parlons pas des autres qui sont tous à l’infirmerie comme des moteurs gonflés qu’on aurait poussé aux 24 h du Mans !
Triste MU. On dirait West Ham qui veut s’éviter la L !
Les dirigeants font n’importe quoi depuis le départ de Sir Ferguson.
L’Ecossais est dans le staff aux étages supérieures, dit-on (directeur et ambassadeur). Est-ce un emploi fictif ? Un poste honorifique qui ne sert à rien ? On ne l’entend jamais. Remarquez, il nous a légué Jones et Smalling. Pas de quoi se vanter. On est loin de Ferdinand et Vidic.

PS: 20 h Foot, itélé du 28 janvier 2016 :

http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-28012016-151702

27.01.16

Permalien 19:11:37, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR, VAN GOGH FOR EVER  

Le dessinateur Faro, le grand méchant doux

Faro fait partie des Niçois qui honorent leur ville natale, de Garibaldi à Nucéra en passant par les frères Ricolfi (Humbert & François), Lloris, Roger Ricort ou Le Clézio. Chacun dans son domaine a fait ou fait briller Nice.

Faro ? Non ce n’est pas qu’une ville du Portugal.
Ce Faro-là est dessinateur. Dans France Football du 27 janvier 2016, il y a comme toujours désormais l’excellent dessin de Faro. On y voit l’ex président de la FIFA, S. Blatter, se lamentait parce que “deux joueurs accusés de fraude fiscale” sont parmi “les trois nommés au Ballon d’or". Il s’agit des as du Barça (Messi et Neymar). Le tant décrié, à tort, C. Ronaldo du Real Madrid, lui, est tout clean. L’ex taulier de la FIFA dit que cette entourloupe vis-à-vis du fisc “pourrait nuire à l’image de la FIFA…”
Rien que là on pourrait déjà rire. Le talent de Faro fait qu’il ajoute un sparadrap à la joue du l’ex homme fort qui s’est présenté ainsi une fois devant les caméras. Du jamais vu ! Une vraie tentative pour apitoyer le public: la métaphore du type roué de coups. Faro n’est pas passé à côté de ce pansement: la presse allait-elle, de surcroît, taper sur un grand blessé ?
Le sommet du dessin n’est pas là bien que le sparadrap l’améliore beaucoup.
Le plus terrible c’est que l’ex président de la FIFA est debout sur un tapis en forme de Platini. Oui un trophée de chasse ! Pour apaiser cette cruauté, Faro a fait des pantoufles en forme de ballon à S. Blatter. Toute l’affaire Blatter/ Platini résumée dans un croquis, chapeau l’artiste !
Il ne faut pas s’y tromper, Faro a des dessins forts, même très durs mais toujours tendres aussi. Ce n’est pas facile à faire.
Il est à la fois artiste, journaliste et moraliste. Chacun de ses dessins a la valeur d’un aphorisme. Il sait synthétiser comme La Fontaine et Cioran.
Son trait est reconnaissable entre tous. Adepte de la ligne claire, celle du créateur de Tintin. Une simplicité foudroyante. Il remue sept fois sa caricature dans sa main avant de la publier. Le dessinateur caricaturiste a un sacré coup de crayon.
Les lecteurs d’Actufoot se sont toujours régalés à découvrir ses dessins sur l’OGCCNice son club de cœur.
Faro peut dessiner sur tout, y compris la politique où il excelle comme dans les autres domaines traités.
Faro a l’esprit taquin, une donnée typiquement niçoise. Il fait un tantinet bisquer les puissants. Il est toujours du côté du peuple, avec un grand Paix, suis-je tenter d’écrire.

Le site de Faro:

http://www.illustranette.com/

Albums
Fou d’foot, Demge Productions
Moi l’arbitre, tome 2, Carabas
Rugbill, (en collaboration avec Hallain Paluku), Carabas
Domenech, en Bleu et contre tous, Carabas
Dégage, Jean-Louis Fetjaine (collectif)
Moi président, ma vie quotidienne à l’Élysée, tome 1 (en collaboration avec Marie-Ève Malouines), Éditions Jungle, mai 2013
La vie secrète du Tour de France, (Collectif), Éditions Jungle, (juin 2013)
I have a dream, Steinkis (collectif) (aout 2013)
Moi président, ma vie quotidienne à l’Élysée, tome 2 (en collaboration avec Marie-Ève Malouines), Éditions Jungle, mai 2014
Qu’est ce qui fait courir Tapie ? (en collaboration avec Arnaud Ramsay), Editions Jungle, mai 2015

Et aussi
Almanach Vermot 2014, 2015, 2016, Hachette livre

Le PSG rêve d'acheter C. Ronaldo mais l'Histoire s'écrit et ne s'achète pas

Le PSG peut recruter Hazard, Higuain, Lewandowski mais absolument pas CR7 ou Neymar. Et encore moins Messi. Le PSG croit que tout s’achète. Jamais Zidane ne se passera de la présence de Ronaldo.

Les médias institutionnels commencent à donner en pâture le nom de C. Ronaldo comme s’il allait venir au PSG. C’est impossible.
Ibrahimovic est un joueur de catégorie inférieure à tous les niveaux.
L’actuel joueur du PSG a un comportement qui dit: je suis plus important que le PSG.
Il est vraiment prétentieux. C. Ronaldo est orgueilleux. Ce n’est pas la même chose.
Ibrahimovic avant de venir à Paris avait déjà sa carrière derrière lui: il avait joué dans tous les grands clubs possibles, en bons mercenaires qu’il est.
Le Suédois est un joueur sans C1 et sans Ballon d’or. Quand CR7 a deux C1 (MU et Real Madrid) et trois Ballons d’or.
Pour que Ibrahimovic soit un grand joueur, il faudrait qu’il fasse gagner la C1 au PSG en 2016, par exemple. Ce qui est sûrement sa dernière chance de la conquérir.
Il est hors de question que le Suédois aille au Real alors que l’on parle de CR7 à Paris. C’est toute la différence.
Si CR7 avait 35 ans, il pourrait venir au PSG pour un pont d’or. Ce n’est pas le cas: à 30 ans, il a encore à donner au Real.
Ibrahimovic lui vit sa retraite dorée en L1, beaucoup moins rugueuse que la Série A italienne.
En achetant CR7, les dirigeants du PSG s’achèteraient l’Histoire, soit un joueur avec C1 et Ballon d’or.
Si le Barça a Messi et ses 5 Ballons d’or, le Real doit garder CR7 et il le gardera.
Neymar ne viendra pas non plus à Paris. Il incarne la relève.
Le Barça a Messi + Neymar + Suarez. Toute la pression n’est pas sur Messi.
Le Real a CR7 + Benzema + Bale. Toute la pression est sur CR7.

Permalien 14:46:13, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

Interlude. Interruption momentanée de l'image

Suite a un incident technique indépendant de ma volonté, j’ai disparu quelques heures du net.
Me voilà revenu mes chers amis.
D’ici une heure, ça repart !

24.01.16

Permalien 01:29:47, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Récompensée, Nice monte sur la 2e place du podium de L1

Les grincheux vont encore dire que c’est un championnat au rabais mais on peut dire aussi que Nice c’est la ville des irréductibles qui se permet de faire débuter 22 joueurs de son centre de formation. Nice c’est l’anti Man City et cie. Nice c’est l’air frais dans un monde aseptisé. Very Nice ! Et non pas Nice ville de la salade et du carnaval. Pour voir Nice si haut d’habitude, il faut prendre le calendrier à l’envers !

Samedi 23 janvier 2016
OGC Nice 2-1 FC Lorient
Buts pour Nice: Ben Arfa (35e) Koziello (44e)
But pour les visiteurs: Jouffre (24e)

OGC Nice : Cardinale – Pied, Baysse, Le Marchand, Hult – Koziello, N.Mendy (cap), Seri – Ben Arfa (Genevois 89e) – Caddy (Walter 61e), Germain (Honorat 80e).
Manager: Puel

Classement le 23 janvier à minuit:
1 Paris Saint Germain 60 22 19 3 0 56 10 46
2 OGC Nice 36 pts 22 m/ 10 6 6/ 37 26/ + 11
3 AS Monaco 36 21 9 9 3 29 25 4
4 Stade Rennais 34 22 8 10 4 32

Nice a réussi son pari d’engranger 6 points sur 6 en recevant deux fois de suite à domicile. Une performance très rare à obtenir.
Le rêve éveillé se poursuit.
Ils sont où ceux qui pensaient que Ben Arfa à Nice ce n’était qu’un feu de paille ?
Lors de l’Euro, Deschamps devra penser à sortir quelques Ferrari. Ce n’est pas avec une assemblée de 2 CV qu’il va gagner un Grand Prix. Si Ben Arfa ne fait pas l’Euro, je suis pour la Pologne !
Valbuena ne m’a jamais fait sauter du fauteuil mais quand Ben Arfa joue je ne tiens plus en place. Le style poussif très peu pour moi: j’ai besoin d’envolée lyriques.
Un soliste au service du collectif il n’y a pas plus grand. Un joueur de ballon qui joue au football c’est rare, très rare. Profitons-en. Ce n’est pas tous les jours que Nice a un nouveau Yeso Amalfi sur sa pelouse.
Nice ne va pas se mettre à blablater comme le Rennes de Courbis qui se voit plus gros que le bœuf.
On doit parler de ce qu’on a fait pas de ce que l’on va faire.
Il reste encore 16 matchs à jouer, donc 48 points en jeu, soit plus grand que le nombre actuel de Nice, 36.
Les trois prochaines journées vont se dérouler dans un mouchoir de poche: trois matchs en une semaine.
Dimanche 31 janvier 14 h: Caen-Nice
Mercredi 3 février 19 h: Toulouse-Nice
Samedi 6 février 14 h: Monaco-Nice

Ces trois matchs vont nous renseigner sur la capacité du groupe à enchaîner trois rencontres dont deux à l’extérieur.
Quel beau programme ! Il vaut mieux jouer les premiers rôles que d’être dans les bas-fonds de la L1.
Et ensuite samedi 13 février, Nice-Marseille !
Merci à Courbis d’avoir dit qu’il voulait que Rennes finisse second. Sa parole est très motivante pour les rivaux !

23.01.16

Permalien 00:07:08, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le Rennes de Courbis rêve du podium convoité par le Nice de Puel

Hatem Ben Arfa ferait un grand consultant. Il a fustigé le jeu frileux d’Angers, bien vu ! Depuis son analyse, le SCO s’est fait virer en Coupe et a pris un carton au Parc des Princes, 5-1.

Samedi 23 janvier 2016, 20 h
Nice-Lorient

Les Aiglons retenus par Claude Puel:

Gardiens : Hassen, Cardinale.
Défenseurs : Baysse, Le Marchand, Bodmer, Genevois, Pied, Boscagli.
Milieux : Seri, Hult, Walter, Dada, N.Mendy, Koziello.
Attaquants : Ben Arfa, A.Mendy, Germain, Honorat, Ranieri, Caddy.

Classement vendredi 21 janvier à minuit:

1 PSG 57 21 18 3 0 51 9 42
2 AS Monaco 36 21 9 9 3 29 25 4
3 Stade Rennais 34 22 8 10 4 32 25 7
4 SCO Angers 34 21 9 7 5 20 13 7
5 OGC Nice 33 pts 21 m/ 9 6 6/ 35 25 + 10
6 AS Saint-Etienne 32 21 10 2 9 24 24 0
7 Stade Malherbe Caen 30 21 9 3 9 22 27 -5

Courbis est un malin, on le savait. Il a quitté Montpellier dans les bas-fonds de la L1 pour retrouver Rennes, qui suite au premier match sous la houlette du nouveau coach, gagné dans les ultimes instants par un but contre son camp, se retrouve 3e ! Je ne vous dis pas la tête de Montanier, l’ex entraîneur.
Courbis a déclaré vouloir finir dans le haut du tableau. Tout le monde ne s’appelle pas Guy Roux pour dire vouloir éviter la relégation. Il avait bien raison Roux quand on voit où est Auxerre depuis que son entraîneur historique est parti.
Le podium est aussi convoité par Nice, Angers et Caen.
Pour résumer disons que la première place est acquise à Paris, et Monaco et l’un des clubs cités plus haut devraient donc être sur le podium sachant que l’OM et l’OL ne sont pas au top de leur forme.
J’entends que Courbis devrait réussir avec Gourcuff.
Une chose certaine, la presse adore Courbis d’autant plus qu’il est consultant.
J’estime que les déclarations de Courbis devraient décupler les forces Aiglons pour s’imposer devant Lorient.

22.01.16

Mon onze tricolore pour l'EURO 2016 avec Ben Arfa, Benzema, Martial, Griezmann, Pogba, Varane...

On se souvient même des actions de Ben Arfa qui ne se terminent pas par un but. A observer le regard d’Armand sur l’Aiglon: respect, admiration, peur et en même temps, “non mais tu ne croyais pas quand même marquer…” Beauté du football.

Voici mon équipe de France.
Martial, Griezmann
Ben Arfa, Matuidi, Benzema, Pogba
Evra, Koscielny, Varane, Digne
Lloris

Avec une telle équipe, vous pouvez avoir très une grosse animation de jeu, et être redouté par les plus grands adversaires.
Place aux artistes !
A l’Euro 2016, la France joue à domicile et doit donc oser.
Mon onze est porté vers l’attaque.
Matuidi et Pogba sont désignés à la récupération, sachant qu’ils sont bons relanceurs.
Benzema est chargé de la distribution, des relais rapides, de la transmission vitesse grand V.
Ben Arfa doit mettre le feu, par des raids qui usent l’adversaire, cherchant toujours à provoquer des fautes des joueurs adverses. C’est le soliste collectif.
Martial c’est le bombardier, le G. Muller. Par sa puissance et son coup de rein, il sait jouer face au but et de côté aussi.
Griezmann, le feu follet côté droit.
La France a les joueurs encore faut-il avoir le courage et la compétence pour oser vraiment le jeu d’attaque sans jouer la fleur au fusil.

21.01.16

Permalien 17:02:22, Catégories: LA MAISON BLANCHE  

Karim Benzema est mal utilisé par Didier Deschamps

Mal utilisé par les sélectionneurs français, Benzema ne donne pas satisfaction en équipe de France. Zidane, lui, a des yeux pour voir et un cerveau pour bien placer l’ex lyonnais. Trezeguet s’est aussi prononcé de manière hyper favorable sur le jeu actuel de Benzema qui est train d’élever son niveau enfin. De bon joueur il devient grand joueur mais attention au Real mais pas en EDF où il redevient quelconque, ne jouant pas dans son registre de relayeur, distributeur.

Dimanche 17 janvier 2016
Real Madrid 5- 1 Sporting Gijón
Buts pour le Real: G. Bale (7e), Cristiano Ronaldo (9e, 18e), K. Benzema (12e, 41e)
Buts pour le Sporting Gijón: Isma López (62e)

J’ai vu le match de Benzema contre Sporting Gijón.
Il a été exceptionnel.
Je me suis rendu compte qu’en équipe de France, on ne sait pas l’utiliser.
Il faut le faire jouer en 9 1/2, soit en faux 10.
Lors de ce match, il faut à la manœuvre.
Grâce à son jeu sans ballon, il était toujours bien placé.
Pivot, point d’ancrage, il a aiguillonné tout le jeu madrilène.
Ce Benzema-là est grandiose.
En France, on lui donne les clefs de l’attaque et on attend qu’il marque.
On le starifie bêtement, on l’écrase par la pression.
A ce moment-là, il s’étoile.
A Madrid, la star c’est Ronaldo. Benzema est à son service et il s’exécute à merveille !
Donc, la France ne sait pas tirer le maximum des qualités de Benzema.
C’est incroyable que Deschamps ne voit pas ce que je vois. Zidane, lui, le voit très bien.
Il n’y a pas photo entre Benzema et Valbuena.
La sextape ? J’en ai rien à secouer.
Je ne parle que de ballon.
Valbuena n’est pas indispensable. Il peut faire un bon remplaçant, en cas de match déjà bien favorable pour les Bleus. Son football est quelconque. Poussif. Beaucoup d’énergie, peu de talent naturel.
Ce n’est pas un artiste.
Il faut juger un joueur sur le match qu’il vient de disputer et non pas sur celui qu’il va faire.
Benzema le 17 janvier 2016 a joué un match de premier plan.
Benzema est un vrai joueur de football ce n’est pas un joueur en cristal qui se blesse en promenant son chien.
Le football est un sport de contact, pas un thé dansant.

20.01.16

Notre ami Ettore Scola (1931-2016) ne filmera plus

Si vous ne devez voir qu’un film dans votre vie, voyez Nous nous sommes tant aimés

Désolé, mon blog n’est plus qu’un faire-part de décès.
J’ai l’impression que depuis la vague d’attentats, beaucoup d’artistes en ont assez vu, et nous abandonnent.
Le cinéaste italien Ettore Scola est mort à Rome, mardi 18 janvier 2016, à 84 ans.
C’était un maître du 7e Art, auteur de plusieurs grands films avec Marcello Mastroianni, Sophia Loren, Vittorio Gassman ou Nino Manfredi.
D’abord scénariste, il signa en 1962 celui du Fanfaron pour Dino Risi.
Extraits de la filmographie de Scola:

1974 : Nous nous sommes tant aimés
1976 : Affreux, sales et méchants
1977 : Une journée particulière
1978 : Les Nouveaux Monstres
1980 : La Terrasse
1982 : La Nuit de Varennes
1983 : Le Bal

En 1972, il tourne La plus belle soirée de ma vie avec entre autres Pierre Brasseur, Michel Simon, Claude Dauphin, Charles Vanel… C’est dire son amour du cinéma français.

Scola était un champion de l’amitié comme John Cassavetes.
Il parlait parfaitement français.
Il aimait la culture, celle qui relie les gens entre eux.
Passer des années Pasolini, Fellini, Scola, Risi à celles de Berlusconi- excepté l’AC Milan !- ce fut terrible.
On a perdu un ami.

PS: si vous voulez l’écouter, regardez ici https://www.youtube.com/watch?v=aRZw792Eaig

Permalien 07:58:24, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Le déclin des bistrots en France

1965: 600 000 bistrots en France
2016: - de 35 000

Il n’y a pas que les gens qui meurent.

19.01.16

Permalien 18:02:42, Catégories: GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

La photographe Leïla Alaoui (1982-2016) n'aurait jamais dû mourir

La photographe Leïla Alaoui, franco-marocaine, a succombé à ses blessures le 18 janvier 2016 après avoir été blessée grièvement dans l’attaque terroriste de Ouagadougou, le vendredi précédent. La jeune artiste “est décédée vers 21 h 15 des suites d’un arrêt cardiaque".
Elle fait partie des Français qui ont péri sur place.
Pendant l’assaut du restaurant, elle était au téléphone. “A un moment elle a dit : “je viens d’être touchée", raconte sa mère qui a cru à une blague.
Hospitalisée, Leïla Alaoui a subi une très délicate opération.
Leila Alaoui se trouvait à Ouagadougou pour réaliser un reportage photo pour Amnesty International.
On peut mourir de vieillesse, d’une maladie voire d’un accident.
Je n’avais jamais pensé qu’on puisse être abattu à la chaîne alors qu’on est désarmé.
Va-t-on se laisser tuer encore pendant longtemps ?

Permalien 10:24:14, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Michel Tournier (1924-2016) n'écrit plus

Michel Tournier est mort lundi 18 janvier 2016, à 91 ans, dans l’ancien presbytère où il vivait à l’écart des cénacles parisiens, ce qui lui a évité de perdre du temps depuis 1957.
Le village de Choisel, dans la vallée de Chevreuse (Yvelines), lui convenait mieux que Paris, la ville lumière ou les trois-quarts meurent de chagrin, comme nous l’a dit Chamfort.
Les jurés du Prix Nobel de Littérature ne savent pas très bien lire car ils ne lui ont pas décerné le prix que son œuvre méritait mille fois.
-"A la fin de sa vie, on peut évaluer sa vie à partir de six critères: le physique, la famille, l’époque, les amitiés, l’amour, la profession. Mon bilan est plutôt bon (…) Le point faible, c’est l’époque où j’ai vécu", confia l’écrivain. On le comprend.
Michel Tournier a pris du temps avant de publier car il avait besoin d’une très longue réflexion pour savoir ce qu’il y avait de sérieux en lui.
Dans le prolongement de Robinson Crusoé, il a publié Vendredi ou les limbes du Pacifique, un authentique chef d’œuvre. Antoine Vitez en a fait une adaptation au théâtre.
Ses livres ont plusieurs niveaux de lecteurs. Un livre réussi pour lui ? Celui qui peut être lu par les plus jeunes d’entre-nous.
Il aimait la photographie. Avec son ami Lucien Clergue il a créé en 1968 les Rencontres photographiques d’Arles.
Parlait de manière audible.
Je me rappelle sa Radioscopie chez Jacques Chancel. Cette émission était très importante. J’ai d’abord rencontré Michel Tournier par sa parole. Le souffle de l’intelligence ne s’oublie pas.
Il détestait, avec raison, le Paris-Dakar parce que des bolides y écrasent des gens comme on marche sur une fourmi.
Il voulait tout voir sans être vu. Il y est parvenu.

Permalien 08:05:02, Catégories: GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Mort du guitariste Glenn Frey (1948-2016) des Eagles ("Hotel California")

Le musicien des Eagles auteur du mythique titre “Hotel California” c’est lui.
Cette chanson est celle de toute une époque: celle des années 1970.
A l’époque, on était loin de la soirée du Bataclan avec les Eagles of Death Metal.

PS: Le compositeur français, Hubert Giraud, est mort à l’âge de 94 ans samedi 16 janvier 2015. Le musicien a écrit pour Yves Montand, Fernandel, Édith Piaf, Luis Mariano, Dalida, Nicole Croisille… Son plus grand succès fut Mamy Blue créé par Nicoletta.

16.01.16

Permalien 00:31:54, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le festival de Ben ARFA contre Angers apeuré par ses assauts permanents

Voilà la vision du football que j’aime. Comme on est loin de clubs de mercenaires du ballon rond qui ne jouent plus que pour eux-mêmes. Les victoires provoquent l’amitié et non pas le contraire. C’est Marcel Desailly qui me l’a dit en quatre yeux.

Vendredi 15 janvier 2015
OGCNice 2-1 Angers
Buts le Gym: Ben Arfa (80e sp, 84e sp)
But pour le SCO: Capelle (23e)

OGC Nice : Cardinale – Pied, Genevois, Baysse, Hult – Koziello, N.Mendy (cap.), Seri – Ben Arfa – A.Mendy (Honorat, 53e), Germain (Lloris, 89e).
Entraîneur: Puel

SCO Angers : Letellier - Manceau, Traoré, Thomas, Andreu - Ndoye, Saïss, Diers (Auriac 72e) - Sunu (Sissoko 85e), Ketkeophomphone, Capelle (Yattara 65e).
Entraîneur: Moulin

Nice a pris trois précieux points dans un match qui semblait perdu tant les Angevins jouaient repliés sur leur but, ce qui peut se comprendre à l’extérieur.
En seconde mi-temps, les Niçois sont partis à l’abordage et comme souvent dans ce cas les Angevins ont commis des fautes dans la surface. L’arbitre a sifflé deux penaltys à la suite, ce qui est très rare.
Ben Arfa avec le calme d’un vieil indien sioux les a transformés. Fallait le faire, il l’a fait et même très bien fait.
Pendant tout le match il a tenté de percer le coffre-fort des visiteurs.
Il a une fois de plus illuminé de sa classe tout le match.
Un jeune aiglon a mangé la feuille de match à 0-1, en voulant conclure au lieu de jouer collectif. Faire le Ben Arfa ne doit pas l’empêcher d’être collectif comme Ben Arfa sait l’être à bon escient.
A la fin du match, Ben Arfa a confié au micro que cela ne doit pas être amusant tous les jours de jouer à Angers, sous-entendu moi je suis un attaquant qui a besoin d’aller de l’avant. Il a parlé spontanément.
Aussitôt la basse-cour du football s’est mise à caqueter, tel cet ancien donneur de coups devenu consultant qui s’est permis de donner une leçon de football à Ben Arfa !
Tout ça est grotesque. Etre naturel est aujourd’hui interdit.
L’important est ailleurs: par exemple, le sang froid avec lequel Ben Arfa a tiré et marqué deux penaltys en quatre minutes. Et sa façon de faire tourner en bourrique les défenseurs d’Angers. Garrincha a fait ça toute sa vie et on l’admirait. Ben Arfa fait la même chose est on l’accuse de faire de la provocation ! Les vrais connaisseurs de football se font rare, il n’y a plus que des spectateurs au regard non éduqué.
L’essentiel reste le gain des trois points.
Ben Arfa a démontré une nouvelle fois l’ampleur de ses qualités.
Son absence à l’Euro serait une grave erreur.
La qualité d’animation de jeu de l’actuel Aiglon est considérable.
Il fait énormément jouer ses coéquipiers.
Nice sans Ben Arfa était dans les tréfonds de la L1 2014-2015.
Nice avec Ben Arfa est dans les trois premiers de L1 2015-2016.

PS: samedi 16 janvier 2016, entre 22 h et 23 h, je participe aux Informés du sport, sur France Infos.

15.01.16

Permalien 11:22:58, Catégories: LE GYM E BASTA  

20 h foot du 14 janvier 2015: PSG, Lyon, Marseille, Aulas, Vidéo...

Si vous voulez voir l’émission avec Pascal Praud, François Pinet, A. Ramsay, Bernard Morlino…

CLIQUEZ ci-dessous sur le lien:

http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-14012016-150073

14.01.16

Permalien 15:48:16, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Nice en embuscade va devoir assumer de jouer pour se qualifier en C1

A Nice, Claude Puel a créer un tourbillon créatif. Les joueurs y entrent à tour de rôle. La plupart y trouvent leur place. Du beau travail. Jouer avec Ben Arfa dans une équipe entraînée par Puel c’est un grand moment dans une carrière.

Vendredi 15 janvier 2015, 20 h 30
Nice-Angers

Paris est déjà champion de France 2016 mais derrière c’est la grande bagarre.
Là où l’on attendait Monaco, Marseille, St Etienne, Bordeaux et Lille, on a surtout Angers, Nice et Caen, l’un des ces clubs peut prétendre se qualifier pour la C1 2017. Peut-être plus.
Nice a trois grands rendez-vous qui arrivent, même si son destin ne va pas sceller dans ces trois dates. Cependant, les rencontres qui arrivent en diront beaucoup sur l’état d’esprit niçois qui devra être conquérant. On sait que Nice joue sur un collectif enjolivé par Ben Arfa et Germain qui peuvent “tuer” le match à chaque instant.
Les trois dates-clefs:
Vendredi 15 janvier, Nice reçoit Angers.
Samedi 23 janvier, Nice reçoit Lorient (20 h)
Samedi 30 janvier, Nice va à Caan
Peu d’équipe parviennent à prendre 6 points sur 6 avec deux matchs à domicile de suite. Nice serait bien inspiré d’y parvenir.
A Nice, Puel a fait en sorte que les remplaçants soient au niveau des titulaires.
Le groupe semble avoir 16 titulaires tant les nouveaux s’acclimatent vite.
Le centre de formation de Nice travaille bien.
Ben Arfa est le chef d’orchestre d’un bel ensemble plein de la fougue de la jeunesse.
Avec un milieu niçois qui devra répondre présent, le match contre Angers s’annonce passionnant entre la deuxième attaque (Nice) qui reçoit la deuxième défense (Angers).
L’affiche ne fait pas rêver les fans des autres équipes qui auraient préféré voir Marseille-Lyon à ce stade du championnat mais les supporters de Nice et d’Angers eux sont très heureux.
Les Puel Babes vont devoir assurer.
Nice nous régale. Dire que l’an passé, les Aiglons jouaient pour ne pas descendre en L2.
Maintenant, on attend les matchs pour voir le magicien Ben Arfa et ses partenaires qui sont meilleurs à force de jouer avec lui.
Le football est un dialogue.
Je n’échange pas la veste de Pogba contre un seul dribble de Ben Arfa.

Permalien 14:58:53, Catégories: GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

A sa demande, David Bowie a été incinéré sans aucune cérémonie

En tournant ce clip, David Bowie savait très bien qu’il nous disait adieu. A noter son humour quand il écrit, à l’article de la mort, sur le pupitre debout. Faut le faire !

David Bowie a été incinéré selon ses dernières volontés.
Un choix réfléchi.
Cela en dit long sur lui.
Il est mort après la tuerie du Bataclan.
Cela l’a sans doute beaucoup touché.
Il n’a pas voulu qu’on l’enterre avec tout le tralala.
C’est la signature d’un très grand Monsieur.
Il a mené à terme un nouvel album et puis, il est mort.
Sa force et son courage doivent nous aider.
L’incinération a eu lieu sans la présence de sa famille et de ses amis.
-«David a voulu disparaître sans tralala, grand show ou déchaînement des fans. C’était son style. Blackstar était un assez bon adieu à ses yeux», a confié un proche.
La preuve d’une grande force mentale. Le dire est une chose. Demander son exécution en est une autre.

13.01.16

Permalien 18:10:13, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

Quel est le joueur qui est certain de ne pas toucher 1 M€ comme prime à la fin du championnat de L1 2016 ?

Une double précision, le joueur est connu pour s’être blessé en promenant son chien et aussi pour avoir été blessé par l’un des ses partenaires en plein match.

Voici le contrat du joueur qui court jusqu’en juin 2016.
Je parle du contrat et non pas de l’intermittent du spectacle.
75 000 € brut, donc 60 000 € net, par mois.
Plus un système de primes:
20 000 € si le joueur est titulaire au coup d’envoi (il n’est pas précisé si c’est valable en cas de sortie sur blessure à la 6e mn)
15 000 € s’il entre en cours de match. (Même s’il entre à la 90e + 1 ?)
Si le club termine 8e, le joueur touchera 100 000 €. Encore plus, si le club termine 7e, 6e, 5e, 4e, 3e ou 2e. En cas de titre national, la prime s’élèvera à 1 M€.
Si le club est qualifié pour la Ligue Europa, le joueur touchera 400 000 €.
Une qualification en C1 pourrait rapporter 600 000 €.
Une victoire en Coupe de France ? 500 000 €.
Le football peut être payant si l’on est très connu. Il n’y a plus besoin de jouer.
Le président de ce joueur ne risque pas de donner 1 M€ à ce footballeur car on sait déjà que son groupe ne sera pas champion de France 2016.
Le contrat ne stipule pas combien le joueur touchera s’il marque un penalty… de la tête !

(Merci au Parisien/ Ronan Folgoas)

Permalien 04:33:57 pm, Catégories: ANTI-FOOTBALL, LA REVUE DE STRESS  

La grande lessive continue à la FIFA

Une nouvelle huile de la FIFA a été priée de quitter sur le champ ses fonctions.
Tout ça n’est pas joli joli.
En général, on reproche à tous qui sont écartés de la FIFA de grosses sommes touchées on ne sait trop pourquoi, des ventes camouflées de billets au marché noir, des conflits d’intérêts, et la violation de plusieurs articles du code d’éthique de la FIFA.
Le football est vraiment une vache à lait ou une poule aux œufs d’or.

12.01.16

Permalien 11:09:25, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Et c’est ainsi que Vialatte est grand (Le Dilletante)

Sur cette vidéo avec Jacques Dufilho on aperçoit Alexandre Vialatte

L’antifasciste a inventé une littérature à la fois figurative, loufoque et pleine d’une gravité salutaire. Le 346e titre du Dilettante a été achevé d’imprimer à 999 exemplaires. Il n’y en aura donc pas pour tout le monde. L’éditeur a déjà publié sept livres d’Alexandre Vialatte (1901-1971). «La Maison du joueur de flûte» a été écrit au cours de l’hiver 1943-1944, dans une période où l’écrivain avait encore plus besoin de s’évader par l’esprit. Avant « La vie mode d’emploi » de Georges Perec, Vialatte nous raconte le quotidien d’une maison. On y voit le personnage central qui a décidé de photographier les locataires sans se rendre compte que les clichés s’accumulent sur la même plaque. Ce conte est une parabole sur le temps qui passe et qu’il faut employer le mieux possible avant de disparaître. Les habitants de la Maison, et par conséquent du roman, sont des doux dingues : le courtois oncle Anselme, la dame de la Machine Singer, et Forcefil…
Une ribambelle d’excentriques qui s’inscrit dans la géopoétique de Vialatte. Le styliste avait averti ses lecteurs qu’à partir du moment où la presse mettait en une les pensées d’une shampouineuse, le pire était à craindre. Vialatte décrypte toutes les dérives des sociétés soumises aux lois des hommes. La roue tourne dans le mauvais sens dès lors que les plus médiocres sont au pouvoir. Dans «La Maison du joueur de flûte», Vialatte ne cesse pas d’entrechoquer le passé et le présent dans un incessant jeu d’ombre et de lumière. Quand il décrit l’escalier nous guidant vers la chambre du fond, l’écrivain excelle à chaque mot : «C’est un vieil escalier de bois à angle droit, poli de cire et de fatigue, avec un rayon de soleil dans lequel tournent des poussières ». La magie littéraire est au cœur de ses phrases, intacte, indémodable, hors du temps.
Fils d’un officier démissionnaire sur décision médicales, le natif de Haute-Vienne se destine à l’Ecole navale mais il est refusé au concours à cause de sa vue déficiente. Cela ne fit qu’accentuer l’acuité implacable qu’il portait sur l’existence. Sa vie sentimentale, qui ne fut pas de tout repos, lui fit écrire : «On ne peut pas toujours vivre dans une impasse et faire semblant que ce soit une rue ». Découvert par Henri Pourrat, Vialatte a eu pour grand supporter Jean Paulhan - à la fois coach et imprésario- qui lui demanda de se concentrer sur sa propre œuvre au lieu de consacrer toute son énergie à traduire Kafka, Goethe, Nietzsche et Thomas Mann. Souvent atteint par l’à-quoi-bon Vialatte adorait rêver ses livres avant de passer à l’acte. «Je n’ai pas le temps de dégorger le vingtième de ce que j’accumule, et plus tard, ce sera trop tard».
Il haïssait l’aboutissement qui le plongeait dans la détresse du créateur qui n’a plus rien à faire. La mort, celle des autres et la sienne, lui donnait l’impression d’être dans un étau qui se resserre de plus en plus chaque jour : «On n’existe pas seul, on n’est pas seul à être soi, on est fait d’un tas d’autres. Leur perte déplace notre centre de gravité». L’homme qui s’enivrait d’ébauches de romans savait en revanche commencer, continuer et conclure des chroniques au style exceptionnel. Il pouvait donner trois sens à un mot, éclairé par un art d’écrire qu’il possédait à merveille. L’Auvergnat, qui a raté de peu le prix Goncourt 1951 avec «Les Fruits du Congo», est doté d’un univers d’éternel adolescent qui a la poésie chevillée à l’esprit. Quand il voit un paysage ou un passant, il capte tout ce que personne ne voit pas. Mobilisé, il est fait prisonnier puis libéré en 1941.
Comme tous les authentiques écrivains Vialatte inventa sa propre langue. Il écrivait en Vilatte avec une grammaire du cœur réservée aux humbles. De 1952 à 1971, La Montagne a abrité sa prose en général sur deux colonnes près de 900 fois. Il a écrit sur des lectures, des spectacles, des enthousiasmes, des écœurements, des drames… Il tire une morale de ce qui le heurte ou l’emplit de joie éphémère. Pendant presque deux décennies, Vialatte apporta sa chronique tous les dimanches soir, gare de Lyon, au wagon postal du train de 23 h 15 à destination de la rédaction de Clermont-Ferrand. Vialatte se mettait sans cesse en bonne disposition pour écrire afin de pouvoir donner une chronique qui apparaissait sur sa page telle la fleur sauvage qui pousse sur un mur.
Comme il ne mentait jamais avec sa solitude et qu’il était toujours à 100 % dans ce qu’il écrivait, rien ne vieillit chez Vialatte. Son œuvre coquelicot n’en finit pas d’éclore. Rappelons que le coquelicot est le symbole de Morphée le dieu des rêves et du sommeil dans la mythologie gréco-latine. Visionnaire à plus d’un titre, Vialatte terminait ses chroniques par «Et c’est ainsi qu’Allah est grand». Humour ravageur d’un écrivain qui avait une vue à longue portée, qualité dont sont dépourvus nos politiciens qui se disputent sans cesse la palme de l’inculture.

-La Maison du joueur de flûte. Géographie du Grand Tourment, d’Alexandre Vialatte. Préface de Ferny Besson. Le Dilettante, 127 p., 15 €

Cet article a été publié dans le dernier numéro de Service Littéraire

11.01.16

Messi, Ballon d'Or 2015, est l'accord parfait du pied avec la terre

Classement du Ballon d’Or 2015
Messi: 41,33% des votes
Cristiano Ronaldo: 27,76 %
Neymar: 7,86 %

Lionel Messi a remporté le cinquième FIFA Ballon d’Or de sa carrière, après ceux de 2009, 2010, 2011 et 2012.
L’Argentin du FC Barcelone a gagné en 2015: la Ligue des champions, la Liga, la Coupe d’Espagne, la Supercoupe d’Espagne et le Mondial des clubs.
La Pulga a inscrit 52 buts en 61 rencontres disputées en 2015.

-"C’est un moment très particulier pour moi. Je reçois un nouveau Ballon d’Or alors que les deux dernières années j’ai regardé Cristiano le recevoir", a déclaré le lauréat devant son jeune fils qui lui ressemble tant.

Messi mérite 100 fois cette récompense.
Le duel Messi et Ronaldo se poursuit avec pour arbitre le jeune Neymar qui se rapproche de la première place qu’il atteindra tôt ou tard.
Messi et Ronaldo sont au sommet depuis 10 ans. Nous sommes en face de deux bourreaux de travail.
Beaucoup de joueurs disparaissent dès qu’ils ont le trophée. Exemple Kaka.
Inutile de parler de Ribéry qui osa dire qu’il aurait dû recevoir ce trophée il y a peu. En 2015, il a disparu des radars.

Permalien 10:20:15, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Mort du génial David BOWIE (1947-2016) qui jouait de la musique contre la kalachnikov

L’œuvre de Bowie ce n’est pas du divertissement. Il y a du questionnement. De la projection de soi dans le monde. Immense artiste qui s’exprimait par la musique, la chanson. A l’heure, où la kalachnikov veut s’imposer devant la guitare, il est très triste de voir un artiste d’une telle envergure quitter la scène de la vie. L’important ce n’est pas la religion - parking pour désœuvrés- mais la spiritualité.

L’annonce officielle de la mort de la pop star;
https://twitter.com/davidbowiereal

La mort n’arrête pas et ne s’arrêtera jamais d’accomplir sa funeste œuvre sauf quand elle s’abat sur des saloperies humaines, hélas! si peu souvent.
David Bowie vient de mourir alors que son dernier album est sorti le 8 janvier 2016.
L’immense chanteur est mort trois jours après son ultime travail: Black Star. Titre lourd de sens. L’artiste venait d’avoir 69 ans.
On apprend que le musicien se battait contre le cancer depuis 18 mois.
Là, on n’enterre plus notre jeunesse mais on perd un membre de la famille.
Il est évident qu’il nous a légué un testament artistique. Quel courage! Quelle volonté au lieu de tout envoyer balader ! Il a mis un point final à son œuvre.
On l’aimait pour son talent mais surtout pour son intelligence.
Il a chanté Jacques Brel, c’est dire sa sensibilité.
La musique de Bowie ce n’est pas de la chansonnette. Créer comme lui c’est exténuant. La scène brûle la vie. Travailler sans cesse sur les sentiments transcende et abrège en même temps l’existence.
Bowie était aussi important que Hendrix, Morrison, Lennon. Un monument de la musique contemporaine.
Il nous reste les Stones, Paul McCartney et bien sûr Dylan.
Bowie ne suivait pas la mode, il la faisait.
Le compositeur était anglais. On doit tant à l’Angleterre.
Bowie, une voix, un son, un visage, un look, une présence.
L’atroce c’est qu’il ne vit plus. Sa musique, elle, n’est pas prête de s’interrompre.
Une seule note, un simple cri, dès la moindre syllabe, on sait que c’est lui.
La mort a trop bon goût. Ecœuré.
J’ai souvent assimilé la voix de Bowie a une plainte qui s’échappait d’une tombe.
J’use très peu souvent - quasi jamais- du vocable “génie” mais dans son domaine, Bowie en avait, du génie. Il se démarquait de la production musicale grâce à son originalité jamais démentie.
Dès l’annonce de sa mort, on a éprouvé le vide qu’il laisse.
Il était important qu’un poète de sa trempe soit debout sur terre.

Permalien 10:00:49, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Nice ramène un bon point de Lille ogcnisé avec Antonetti, Civelli, Balmont et Bauthéac

Dimanche 11 janvier 2016
Lille 1-1 OGC Nice
But pour les Dogues: Benzia (10e)
But pour les Aiglons: Hult (45e)

OGC Nice : Cardinale - Pied, Genevois, Baysse, Ricardo - N.Mendy (cap.), Seri, Hult - Wallyson (Honorat, 69e) - Ben Arfa (Ranieri, 88e), Germain (A.Mendy, 80e)

Nice a pris un bon point qui lui permet d’occuper la 4e place avant de recevoir deux fois de suite lors des prochains matchs de L1: Angers, le deuxième, vendredi 15 janvier 2016 et Lorient, huit jours plus tard. On sait qu’il est très rare qu’une équipe arrive à prendre six points dans cette configuration.
Le Nice de Puel éclatant de jeunesse reste en course pour se qualifier en L1.
Avec six points en plus, il le serait encore davantage.
Le Nice de Puel joue bien mieux que l’OM qui ne parvient plus à s’imposer au Vélodrome.
A Lille, les Aiglons se sont très bien battus en seconde mi-temps.
Côté Lillois, il y avait le coach Antonetti qui a laissé de bons souvenirs à Nice. Il y avait aussi trois anciens Aiglons: Civelli, Balmont et Bauthéac, trois superbes joueurs.
Puel vient de diriger son 559e matchs en L1.
Antonetti en compte 515.
Puel fut le coach de Lille comme Antonetti fut celui de Nice.
On était entre gentlemen. Merci messieurs.

10.01.16

Le Red Devil historique Paul Scholes n'aime pas le Man United de van Gaal

Il pleut dans le cœur des fans de MU tant le club est devenu la vitrine d’un jeu minable. MU doit prendre exemple sur le Real et nommer son Zidane: Giggs, Scholes ou Cantona ! Le MU de van Gaal n’a aucune spiritualité. Un jeu tête baissée.

Samedi 9 janvier 2016
FA CUP, 3e tour
Manchester United 1 - 0 Sheffield United
Buts pour MU: Rooney (90e + 3)

Devant le nouveau piètre spectacle de MU, Paul Scholes a déclaré.

-"Les joueurs de MU s’ennuient, les fans s’ennuient, tout le monde s’ennuie. Même Van Gaal a l’air de s’ennuyer sur son banc. J’ai beaucoup défendu cette équipe ces deux ou trois dernières semaines, mais cela devient de plus en plus difficile. Je n’ai jamais demandé à ce qu’un entraîneur soit limogé, mais il a dépensé 250 millions de Livres (plus de 330 millions d’euros) en transferts et a de très bons joueurs. Son style de football ne se prête pas à Manchester United".

En Coupe l’important est de passer mais gagner sur penalty dans les arrêts de jeu c’est peu glorieux.
Ah ! si Cantona pouvait être le coach de MU !

Pas besoin de tourner autour du pot: van Gaal dehors !
Son spleen contamine tout le club. Le Néerlandais tremble de peur à chaque match.
Que de temps perdu, que d’argent gaspiller, que d’incompétence !
Et sir Ferguson, il est où ?

Permalien 01:31:31, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

L'ère Zidane commence par un triomphe 5-0. Cinq son chiffre fétiche....

Zidane au Real… Maintenant, je rêve de voir Cantona à Manchester United. Platini a la tête de la Juventus Turin cela aurait été beau aussi. Le pouvoir aux anciens joueurs, mais en club !

Samedi 9 janvier 2015
Real Madrid 5-0 Deportivo La Corogne
Buts pour le Real: K.Benzema (15e, 90e + 1), G. Bale (23e, 49e, 63e)

Zidane a la grâce, c’est un porte-bonheur:
1ere sélection en Equipe de France, le 17 août 1984. La France est menée 0-2 à Bordeaux. Zidane inscrit un doublé pour obtenir un 2-2.
Premier match des Bleus dans le SDF: Zidane y marque le premier but.
Finale de la Coupe du Monde 1998, Zidane marque deux buts de la tête.
Ainsi de suite jusqu’à ce 9 janvier 2016.
Le 5 est le numéro fétiche Zidane. C’est celui qu’il portait au Real.
C’est aussi, sa femme et leurs quatre enfants.
C’est désormais sa première victoire sur le banc.
Une victoire probante.
On a vu des joueurs très concernés. Tous animés par la volonté de jouer, d’aller de l’avant.
Un très beau Real.
Benzema fut très bon. Hyper collectif. Son point fort. Benzema est un très grand relayeur d’attaque. Il a la capacité de transmettre le ballon de manière hyper propre dans la moindre brèche. Ce n’est pas un “tueur” mais un remarquable activeur d’attaques. Il joue vite et bien.
Benzema a débloqué le match par un geste d’attaquant de race. Un sorte de talonnade sortie au bon moment. Un geste très difficile à faire car il fallait avoir le réflexe pour au fond tenter une talonnade tout en la ratant ! A ce Benzema-là j’en redemande. Pourquoi se défonce-t-il au Real et pas en Bleu ? Il faudrait demander à un Baudrillard du football.
Le match ensuite fut un belle formalité.
J’ai entendu que celui qui parle toujours du Real à la radio a encore une fois étrillé C. Ronaldo disant que ses coéquipiers avaient tout fait pour qu’il marque et qu’il n’avait pas marqué. A mourir de rire.
Si Benzema et Bale peuvent marquer c’est aussi parce que les défenseurs adverses sont tétanisés par la présence de C. Ronaldo qui a touché un montant.
Benzema et Bale sont des enfants à côté du Portugais.
Ne soyez pas dupes des commentateurs totalement acquis à la cause de certains joueurs.
Ils peuvent détruire Ronaldo car ils n’auront jamais un entretien avec lui alors qu’ils cirent les pompes de ceux qu’ils côtoient comme des groupies de chanteurs des années 1960.
Benzema a réussi un très bon match tout comme Bale- mais C. Ronaldo n’a absolument pas raté le sien.
Longue vie à Zidane à la tête du Real, côté sportif.
Vive Ronaldo qui nous régale depuis 10 ans.
Bravo à Benzema et à Bale. Soyons justes. Il faut aussi féliciter Navas, le gardien du Real a empêché l’ouverture du score des visiteurs à 0-0.
Le Real Madrid a gagné par un large score. C’est dans l’ADN de la Maison Blanche.
Dès le premier match, Zidane a reconnecté le club avec son Histoire.
Dans l’atroce actualité, le football est encore le rayon de soleil.
Des imbéciles en doute encore.

09.01.16

Platini: on lèche, on lâche, on lynche

Le jubilé Platini. Ah! jeunesse d’hier. Amusant: l’inénarrable Maradona avec son maillot “No Drug” !

Les hyper médiatisés connaissent à peu près à 99% le très haut et le très bas.
Prenons Platini:
D’abord le joueur a souhaité qu’on parle de lui dans la presse, ce qui était normal puisqu’il jouait très bien. La presse ensuite l’a courtisé, l’a mis au sommet. Sommet partagé avec Maradona qui était quand même un cran au-dessus.
Devenu président de l’UEFA, Platini fut encore léché dans le sens du poil par la presse.
Dès l’accro avec la justice américaine dans la conquête de la présidence de la FIFA, la presse l’a lâché à part ses amis très proches, des compagnons de route. Les représentants américains sont furax qu’il ait milité pour l’organisation de la Coupe du Monde 2022 au Qatar.
Lâché par les médias, il devenait un gibier à lyncher. Ce qui firent plein de personnes qui n’attendaient que ça.
Platini n’est plus un joueur, il est devenu un politicien dans le milieu du football. Il l’a dit lui-même.
Vu de loin, il est évident que le patron de la FIFA (Blatter) avait prévu de sortir un lapin de son chapeau au moindre coup tordu.
La veille de la nouvelle élection à la présidence de la FIFA, Platini demanda à Blatter, le sortant, de ne pas se représenter. Cela m’a paru hallucinant. On aurait dit un Congrès d’investiture de politiciens de métier.
Il n’en fallut pas plus pour que le lapin sorte du chapeau sous la forme de 1,8 M€ versés à Platini neuf ans après une “mission de conseiller du président de la FIFA".
La commission d’éthique a suspendu Platini frappé de l’interdiction de s’occuper de football pendant 8 ans alors qu’il est le président de l’UEFA.
Situation cocasse: Platini ne peut plus faire ce qu’il a toujours fait. Terrible puisque l’EURO 2016 va se dérouler en France, grâce à lui en grande partie.
Et pour la suite peut-il devenir coach d’un grand club ?
Peut-il aller au stade en simple spectateur ?
Peut-il y aller comme consultant télé ?
Platini va sans doute militer en coulisses pour le Suisse Gianni Infantino, secrétaire général de l’UEFA. Si ce dernier est élu président, il pourra retirer la suspension de Platini qui retrouvera son fauteuil de président de l’UEFA
J’ai trouvé Platini très marqué sur les dernières photos.
D’habitude, il est toujours alerte, vif, pétillant.
Là, on le sent atteint. C’est la première fois que son nom est sali dans la presse.
Je connais l’orgueil du champion.
L’honneur est au-dessus de l’argent.
Cela fait longtemps que Platini n’est plus un sportif de terrain.
La politique est un milieu de requins, de tricheurs, de voyous. Pour un De Gaulle combien d’imposteurs ?
Dans Libération du 8 janvier 2012, il dit que sa famille souffre. Tous disent ça.
Il dit : “Cela fait quarante ans qu’on me dit que je suis un gros con". Ce n’est pas vrai. Je n’ai jamais entendu dire ça sur lui. Je ne sais pas pourquoi il dit une telle aberration.
Ce qui est plus frappant c’est lorsqu’il confie:
-"J’ai la chance que mon papa ne s’en soit pas rendu compte. Ma maman, elle, a disparu".
Concernant Aldo Platini, cette phrase est inquiétante.
Platini dit papa et maman et non pas mon père et ma mère. Très émouvant, ce n’est pas du chiqué.
Son papa lui disait toujours: “Fais courir le ballon, au lieu de courir” et surtout : “Vois avant les autres". Oui, Michel aurait dû voir ce qu’allait lui faire Blatter avant qu’il ne lui fasse !
Platini m’a toujours séduit sauf quand il dit:
-"Ce que fait Zidane avec un ballon, Maradona le faisait avec une orange".
Et quand il a dit que Ribéry méritait plus le Ballon d’OR que Ronaldo (CR7) ce fut hilarant.
On souhaite que tout s’arrange car Platoche n’est quand même pas Don Platini.
J’ai toujours pensé à un problème de reconversion.
Eric Cantona est devenu comédien car il a un vrai talent artistique.
Zinedine Zidane a fait le choix de rester sur le terrain par le biais de l’entraînement.
Platini, lui, a vite quitté le poste de sélectionneur pour le pouvoir en fait.
Je ne parle que des derniers géants français du ballon rond.
La conquête du pouvoir use tout le monde surtout ceux qui ne l’ont pas.
L’UEFA c’était déjà bien, pourquoi vouloir toujours être plus gros que le bœuf ?
La C1 est une très belle compétition. Platini a bien travaillé.
Pour moi, il a été piègé, faute de négligence.

08.01.16

Messi Ballon d'Or 2015, Gourcuff, Zidane, Platini, Lemerre. A voir dans 20 h foot Itélé du 7 janvier 2015

Une maladresse technique sur le site le FIFA -!- a révélé avant l’heure que Messi avait été élu Ballon d’Or 2015. Cela ne nous empêchera pas d’acheter le France Football collector

Pour voir l’émission de Pascal Praud et François Pinet, avec Julien Brigot, Arnaud Ramsay et Bernard Morlino :

http://www.itele.fr/journalistes/pascal-praud

05.01.16

Zidane, le REAListe, nommé entraîneur de la Maison Blanche

Le Real a fait le ménage et a viré Benitez. Qu’attend Man United pour faire la même chose avec van Gaal? Le Real doit offrir du grand football. Pendant ce temps, MU se contente d’aligner des productions de série B. La nouvelle promotion de Zidane intervient au moment des affaires peu reluisantes qui mettent sous les feux des médias Benzema et Platini. Zidane, lui, reste toujours sur le terrain du sportif. Zidane mène très bien sa barque. Lors de son intronisation, il pose avec sa famille, sa femme et leurs enfants. Cette photo n’a rien d’une banale opération de communication. On sent une vraie harmonie. Cette photo est reposante dans un monde de fous. C’est l’opposition de l’amour des siens, de la transmission aux fausses valeurs. Une image familiale dans un univers de business. Cela s’appelle ne pas oublier d’où l’on vient. L’humilité est l’antichambre de la perfection, ai-je appris en lisant Marcel Aymé.

Enfin, une belle nouvelle dans les informations.
La nomination de Zinedine Zidane à la tête du Real Madrid.
L’actualité est dominée par le double deuil des deux artistes (Les deux Michel, Delpech et Galabru), et par l’abominable anniversaire des attentats de janvier 2015 à Paris.
Overdose du retour des visages des bourreaux. Bientôt on va les excuser ! Overdose des explications du pourquoi ils ont fait ça, du pourquoi du pourquoi ! Vos gueules les mouettes !
Vive Zidane ! Vive la vie !
Le fascisme d’où qu’il vienne no pasaran !
Zidane joue gros car il n’est plus sur le terrain.
Cela va être passionnant de le voir à l’œuvre.
Son comportement, son impact.
C’est encore lui, le meilleur joueur Français.
Personne n’est arrivé à prendre sa place dans le cœur des Français.
Il n’y a pas de grand joueur français depuis lui.
Ronaldo et Zidane, grands moments en vue.
Le lundi 4 janvier 2016 restera une grande date. Celle de la nomination de Zidane.
Il a dit être plus ému que lors de sa signature comme joueur.
Jadis il fallait faire ses premières armes pendant longtemps avant d’avoir la direction d’un grand club. Aujourd’hui, tout va très vite.
Bonne chance à Zidane !
J’ai beaucoup ri quand j’ai entendu ce commentaire à la télévision:
-"Comment va faire Zidane pour gérer les stars du rang de Benzema?”
Le reporter ne rigolait pas.
La star ce n’est pas Benzema mais Zidane !

La lumière d’une étoile nous parvient quand elle est éteinte. C’est exactement ce qui se passe avec le jeu de Zidane. On s’en souvient encore alors que le football de Benzema a l’intensité d’une luciole, un intermittent du spectacle.

Dernière minute; sa première conférence de presse en direct
https://fr.sports.yahoo.com/news/la-conférence-de-presse-de-zinedine-zidane-en-direct-vidéo-111052300.html

04.01.16

Permalien 16:17:28, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

En 32 e de Coupe de France 2016, Nice avec Ben Arfa contre Rennes sans Gourcuff

32e de Coupe de France 2016, 20 h 45
OGCNICE 2- 2 Rennes

APRES LE MATCH
Nice a été éliminé aux tirs au but.
On a vu un grand Ben Arfa mais il fait figure de Goliath au milieu de David dans sa propre équipe.
Les visiteurs ont marqué un but sur hors-jeu.
Dommage pour l’élimination car les Niçois auraient joué encore à domicile en 16e ce qui ouvrait grand les portes des 8e.
Les tirs au but loterie ?
Non, ne doivent se présenter que les joueurs hyper confiants et hyper techniques.
Nice ne pouvait pas jouer sur tous les tableaux.
Après avoir été éliminé des deux coupes lors des tirs au but, il ne reste plus que la L1.
Nice a encore de bons coups à jouer.

AVANT LE MATCH
Les Aiglons pour le premier match de Nice en 2016:

Gardiens : Cardinale, Hassen
Défenseurs : Baysse, Bodmer, Boscagli, Correia, Genevois, Lloris.
Milieux : Albert, Benrahma, Koziello, N. Mendy, Seri, Wallyson.
Attaquants : Ben Arfa, Germain, Honorat, A. Mendy.

Comme d’habitude, on ne verra pas Yoann Gourcuff.
Ce joueur est une Arlésienne tout comme Ribéry.
Heureusement que Kopa, Platini et Zidane n’étaient pas comme eux, sinon la France n’aurait jamais remporté aucun Euro et encore moins de Coupe du Monde.
Hatem Ben Arfa lui sera là et bien là.
-"L’entraîneur des Rouge et Noir a intégré deux jeunes (Joris Gnagnon et Nicolas Janvier) et n’a pas retenu Mehdi Zeffane” apprend-on sur Rennes. Hum! Hum! en France, il n’y a qu’un club Rouge et Noir et c’est l’OGCNice !
Ben Arfa régale Nice d’un point de vue collectif, et la L1 qui n’avait que Z. Ibrahimovic à se mettre sous la dent.
Le gardien du LOSC (Enyeama, Fekir (Lyon) et Ben Arfa (Nice) sont les trois seuls joueurs de clubs autres que le PSG à figurer dans le ONZE 2015 de L’Equipe.
Le retour de Ben Arfa à Nice est une très belle réussite. Un retour qui peut devenir historique.
Des clubs étrangers le voulaient au mercato d’hiver mais il reste à Nice.
Il pourrait multiplier par quatre fois son salaire en quittant l’Allianz Riviera.
Quoiqu’il arrive il ne quittera pas Nice parce qu’il ne s’y plait pas.
Le Nice de Puel lui a permis de se refaire une place au soleil et de retrouver les Bleus.
Il est passé du Blues aux Bleus.
On peut rêver… Nice en C1 2017 et Ben Arfa reste à Nice. Mieux vaut un petit chez soi qu’un grand chez les autres.
Bellion, Obertan dans 20 ans, on n’aura plus aucun souvenir d’eux.
D’autres noms plus connus ne laisseront pas non plus de grandes traces quand on se souvient toujours de Piantoni et de Giresse qui n’ont pourtant jamais joué à Man United ou au Real Madrid.

Aurevoir Monsieur Michel Galabru (1922-2016)

Michel Galabru récolte mort les louanges qu’on lui refusait de son vivant. Dupe de rien, il savait qu’en France, il vaut mieux embêter les gens avec des pièces idiotes que de faire rire avec des textes sans prétention. Une carrière à la Michel Bouquet est plus impressionnante pour les ignorants. Il n’est pas incompatible d’aimer la rigueur de Michel Bouquet et la fausse désinvolture de Galabru.

Après Michel Delpech, la France perd Michel Galabru, mort dans son sommeil à 93 ans, la plus belle des morts.
Depuis la perte de sa femme et de son frère, il n’avait plus le cœur à rire.
Cet immense acteur était aussi un très bon client pour la télévision. On savait qu’il allait nous amuser de manière intelligente comme Serrault et Poiret. Galabru faisait rire hors plateau de tournage alors que de Funès était très sérieux dans les interviews.
L’homme plein de soleil savait jouer avec le public sans se la jouer, comme l’on dit.
Acteur il était d’une lucidité implacable sur sa filmographie.
Il y a peu, il a dit: “Pas un producteur n’a risqué un centime sur moi pour poursuivre les Gendarmes après la mort de de Funès…” Le cinéma a eu tort, car Galabru n’avait rien à envier à de Funès.
Je l’ai souvent vu au théâtre, notamment dans la Femme du Boulanger. Mogador, J. Savary. J’y avais fait un reportage. Grand souvenir.
Ensuite, je l’ai vu dans son One man show au Petit Marigny. Fidèle a lui-même, il faisait étalage d’une misogynie hilarante. Il fallait savoir regarder le spectacle avec ses quatre ou cinq degrés de décalage.
Il avait voulu faire un one man show, seul en scène pour voir comme cela faisait.
Les critiques- ces ratés sympathiques comme le chante Charlebois, sont passés complétement à côté.
Face à Galabru on était face à une montagne, c’était le Raimu de la deuxième partie du XXe siècle.
Lui était trop humble pour se comparer à son aîné.
J’ai vu aussi le spectacle Pagnol-Raimu avec Caubère et Galabru. Magnifique complicité.
Galabru nous a accompagnés depuis notre enfance.
Outre sa passion pour le théâtre et sa famille, il aimait aussi le football au point d’avoir voulu devenir professionnel. On a perdu un footballeur mais gagné un comédien.
Michel Galabru est mort à 93 ans.
Une belle vie. Une grande vie.
Une vie consacrée à l’esprit.

03.01.16

Arsèn/al Wenger et Ozil doivent profiter de la méforme de Chelsea et de Man United pour remporter le titre de Champion d'Angleterre 2016

Sans Sir Ferguson et sans Mourinho dans la compétition, Arsène Wenger doit s’imposer dans le championnat anglais où seuls Ranieri (Leicester) et Pellegrini (Man City) peuvent l’embêter.

Samedi 2 janvier 2016
Arsenal 1 - 0 Newcastle

But pour les Gunners: Koscielny (72e)
Arsenal est leader du championnat avec 42 points

Depuis que Sir Ferguson a déserté MU, la Premier League n’a plus de patron même José Mourinho n’est pas arrivé à prendre le relais.
Reste Arsène Wenger dont le prénom semble destiner à Arsenal.
Cette saison, Chelsea est dans les choux et Man United est hors course à cause d’un entraîneur à côté de la plaque qui fait passer son destin avant celui du club.
Il n’y a que Man City qui peut empêcher Arsenal d’être champion.
L’arrivée de Petr Cech a solidifié la défense des Gunners et le vestiaire.
Un gardien c’est la première pierre. Il a fait souvent défaut à Arsenal.
Ozil est le patron du jeu. C’est toujours passionnant de voir le stratège allemand jouer cela nous change des joueurs qui ne savent pas faire vivre le ballon. Ozil je rêvais de le voir en Red Devil.
Arsenal a de quoi aller jusqu’au bout. Au pire, les Gunners seront dans les trois premiers.
Tottenham ? Bonne saison mais je ne les vois pas champions.
Leicester ? 3e cela serait un exploit.
Mon pronostic final:
1 Arsenal
2 Man City
3 Man United
Il est fort possible que je ne vois plus aucun match de Premier Leage en 2016-2017 car C+ n’a plus les droits télés et il est hors de question que je prenne un nouvel abonnement. A force de solliciter les vaches à lait celles-ci quittent l’enclos.
Vu que MU n’est plus ce que c’était, je n’aurai aucun regret.
Rooney a mis un beau but contre … le 17e (Swansea).

Permalien 20:54:19, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Michel Delpech (1946-2016) meurt en emportant notre jeunesse

Michel Delpech diffusait une évidente sympathie.
Sans avoir le statut de Claude François ou de Johnny Hallyday, il fut un Souchon avant l’heure.
Une très belle voix, de belles mélodies, de beaux textes et un magnifique sourire.
Il incarnait la joie de vivre tiraillée par l’inévitable mélancolie.
Dans sa génération, il y a eu beaucoup de départs précipités: d’Hendrix à Mike Brandt.
Michel Delpech appartient à la grande chanson française populaire.
Un héritier des géants Trenet, Brassens, Ferré, Brel, Béart, Ferrat, Aznavour…
Il a eu de périodes de grande angoisse surmontée au terme de combats contre lui-même.
Son œuvre comporte plusieurs chansons devenues des standards.
Il a accompagné notre jeunesse dans les années 1960-1970.
On vivait au rythme des chansons de Joe Dassin, de Michel Fugain, de Michel Polnareff, de Nino Ferrer, de Christophe, de Michel Delpech.
Michel Delpech appartient à la mémoire collective.
Ce n’est pas donné à tout le monde.
La chanson n’est pas du tout un art mineur, n’en déplaise à Gainsbourg qui rêvait d’être un grand peintre.
Il est bon de réentendre “Que Marianne était jolie” qu’on oublie trop souvent dans son répertoire.

Un de mes anciens posts sur Michel Delpech:
http://www.blogmorlino.com/index.php/2013/12/29/j_ai_ose_dieu_de_michel_delpech_presse_d

[A ma grand-mère Hélène Ricolfi qui aimait Guy Béart et Michel Delpech]

Permalien 12:33:18, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Happy birthday Sir Alex Ferguson, 74 ans

Van Gaal n’est pas assez simple. La force de Sir Ferguson c’était d’être direct.

Alexander Chapman Ferguson, plus connu sous le nom d’Alex Ferguson et surnommé Fergie, est né le 31 décembre 1941 à Govan, dans un quartier de Glasgow
L’entraîneur mythique de Manchester United vient d’avoir 74 ans.
Sir Ferguson ne m’a jamais déçu, à part deux fois: à la finale de la C1 2009 quand il a aligné Park et non pas Tevez. Et en C1 2013, lorsqu’il a mis Rooney sur le banc à Old Trafford alors que MU recevait le Real. A part ça, 27 ans de bonheur sans le moindre nuage.

Récapitulatif du palmarès de Ferguson (71 ans) à Manchester United, entre 1986 et 2013: 38 TITRES

Coupe du monde des clubs de la FIFA 2008
Coupe intercontinentale 1999
2 Ligues des Champions 1999, 2008
Supercoupe de l’UEFA 1991
Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes 1991
13 titres de Champion d’Angleterre 1993, 1994, 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009, 2011, 2013
5 Coupe d’Angleterre 1990, 1994, 1996, 1999, 2004
4 Coupe de la Ligue 1992, 2006, 2009, 2010
10 Trophées du Community Shield 1990, 1993, 1994, 1996, 1997, 2003, 2007, 2008, 2010, 2011

Autres titres avec Aberdeen FC:
3 Championnats d’Écosse 1980, 1984, 1985
4 Coupes d’Écosse 1982, 1983, 1984, 1986
League Cup écossaise 1986
Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes 1983
Supercoupe de l’UEFA 1983

Et St Mirren FC:
Champion d’Écosse D2 1977

Actuellement, van Gaal, le coach actuel, essaye de renouer avec le fond de jeu du MU de Sir Ferguson qu’il n’a pas cessé de massacrer depuis son arrivée. Le Batave est le genre de manager qui veut construire le plafond avant d’avoir dressé les murs.

02.01.16

Ronaldo, Messi et Lewandowski meilleurs buteurs 2015 dans le top ten sans aucun Français

Cristiano Ronaldo (Real Madrid/Sélection Portugal) est le meilleur buteur 2015
L’attaquant triple Ballon d’Or a inscrit 57 buts avec le Real Madrid pendant l’année civile 2015.
Messi (Barcelone/ Sélection argentine) en a inscrit 50. L’Argentin de Barcelone a déjà marqué 145 buts en 500 matchs sous le maillot de Barcelone.
Le troisième est le Polonais Robert Lewandowski (Bayern Munich/ Sélection Pologne).
Suarez (Barcelone, sélection uruguayenne) est quatrième.
Le 5e est le Suédois Ibrahimovic qui représente la France puisqu’il joue au PSG.
Aucun Français ne figure parmi les tireurs d’élite.
Ni Benzema, Ni Giroud, ni Gignac
La France n’a aucun grand buteur.
On note la présence de Higuain, la star de Naples.
Ronaldo a beaucoup de mérite car il est seul au Real Madrid. Il n’a pas la chance d’évoluer avec Maynar et Suarez.
Higuain ex joueur du Real Madrid s’est imposé à Naples. Je n’ai jamais compris pourquoi le Real avait vendu Higuain et gardé Benzema.
Giroud est un point d’ancrage.
Benzema un très bon relayeur dans un petit espace.
Gignac, tout en puissance.
Côté hyper champions nous avons CR7 bon dans tous les secteurs de frappe. Messi, un joueur capital qui marque des buts très très importants dans ces moments clefs. Lewandowski, un tireur d’élite. Suarez super malin. Neymar très créatif.

Le classement des meilleurs buteurs 2015:

Cristiano Ronaldo 57 37 57
Lionel Messi 50 34 54
Robert Lewandowski 49 25 58
Luis Suarez 48 30 57
Zlatan Ibrahimovic 45 26 53
Neymar 43 25 56
Pierre-Emerick Aubameyang 42 29 51
Aritz Aduriz 38 23 54
Gonzalo Higuain 35 27 55
Thomas Müller 36 20 57

Le classement est le suivant:
Buts (toutes compétitions confondues)
Buts (en championnat)
Matches joués

01.01.16

Permalien 15:46:58, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, VAN GOGH FOR EVER  

Je Bove un coup à la Sempé de Pierre Assouline

L’une des chansons préférées de Sempé. Tout est dit.

Pierre Assouline me fait l’honneur de son blog célébrissime.
Il m’a distingué en compagnie d’Emmanuel Bove et de Sempé.
L’année commence par un sacré triplé.
Bove ? Je l’ai adopté dès que je l’ai lu. J’aime tout chez lui, l’homme et l’œuvre.
J’ai interrogé sans fin ceux qui l’ont connu: Berl, Soupault, Jean Gaulmier et Daniel Boulanger.
Sempé ? Je l’ai rencontré une fois dans une exposition. Ce qui m’a permis de parler avec lui une dizaine de minutes.
Sempé, Bosc, Chaval, Dubout et Reiser sont mes cinq dessinateurs favoris dans le genre observateur de ses semblables.
EXTRAIT de la chronique de Pierre Assouline, à propos de Parce que c’était lui (B. Morlino/ Ecriture) :

“Bernard Morlino rend tout cela avec une joyeuse érudition, un réjouissant sens de la formule et un humour teinté de mélancolie car ces hommes à plume, dont certains furent ses propres amis (Soupault, Berl, Nucéra) ne sont plus.”

Pour l’intégralité de la chronique de Pierre Assouline consacrée à la trilogie Bove-Morlino-Sempé- ne vous inquiétez pas je n’ai pas les mollets qui enflent mais pourquoi se priver d’être fier ?- se reporter à son blog, svp:

http://larepubliquedeslivres.com/meilleurs-voeux-damitie-en-2016/

Permalien 01:41:17, Catégories: GRANDE DAME, HENDRIXEMENT  

Le blog et Mme Carole King vous souhaitent bonne année 2016 !

Vous vous souvenez du foin que cela a fait le passage de 1999 à 2000.
C’était il y a déjà 16 ans !

Janvier 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software