Archives pour: 2016

31.12.16

Les "Mémoires" indispensables de Cruyff (Solar)

Johan Cruyff (né le 25 avril 1947, à Amsterdam) est mort le 24 mars 2016, à Barcelone.
Dans son moyen d’expression il est l’équivalent de Mozart, Rimbaud et Gérard Philipe.
Le football est très peu apprécié à sa juste valeur.
Johan Cruyff était footballeur comme Miles Davis était trompettiste et Picasso, peintre.
Le pied n’est qu’un instrument. L’artiste c’est le cerveau.
Dit-on que Rodin sculptait avec ses mains ?
Tant pis pour les voyants aveugles.
Sans Cruyff, le poids du monde est plus lourd.
On retrouve toute l’énergie du maestro dans Mémoires, Johan Cruyff , signé par David Walsh qui a tout écrit avec “Je” comme s’il était dans l’autobiographie. On sent bien, l’esprit, l’intelligence et l’humour de l’un des cinq plus grands joueurs de l’Histoire avec Pelé, Maradona, Di Stefano et Puskas.
Orphelin de père à 12 ans, Johan Cruyff s’est totalement réalisé dans le football.
C’est dans la rue qu’il a appris à jouer, à dribbler, à considérer le bord du trottoir comme un partenaire susceptible de lui faire une passe. Mal chaussé, il a travaillé son équilibre. Sur un vrai terrain, il a ensuite démontré sa ruse et ses coups d’accélération.
Intelligence, c’est le mot maître quand on le voyait jouer.
Son coup d’œil, ses feintes, ses passes, ses tirs, tout était intelligent.
Aux entraînements, depuis toujours, il détestait courir: perte d’énergie inutile qu’il vaut mieux garder pour les matchs.
Comme George Best, Cruyff nous a laissé de nombreux aphorismes qui m’enchantent:
-"Avant de commettre une erreur, ne la commet pas".
-"Le football est une démocratie enfermée dans une dictature".
Pour Cruyff, le football c’est du plaisir. (Pour Best, aussi)
C’est ce qu’il répondait à ceux qui lui avait dit qu’en signant à Barcelone, il allait jouer dans le pays de Franco.
Il n’aura commis qu’une grande faute: avoir été suffisant lors de la finale de la Coupe du Monde 1974. Disputée en Allemagne, elle lui était promise mais les Allemands en finale ont su le museler grâce à Vogts. Ce jour-là, on n’a vu Cruyff au début du match car ensuite, il fut mis sous l’éteignoir.
Lisez ses Mémoires. Tous les passionnés de football ne peuvent pas s’en priver.
A la fin du livre, son fils Jordi nous dit que son père a voulu être incinéré à l’écart de la foule, même s’il a toujours aimé les gens, les supporters, les socios catalans.
Le football de Cruyff est bien plus présent en moi que celui d’innombrables fausses gloires actuelles.

Palmarès joueur:
3 Coupes d’Europe des Clubs Champions 1971, 1972 et 1973 avec Ajax Amsterdam
Coupe Intercontinentale 1972
Supercoupe d’Europe 1973
8 Championnats des Pays-Bas 1966, 1967, 1968, 1970, 1972, 1973, 1982 et 1983
5 Coupes des Pays-Bas 1967, 1970, 1971, 1972 et 1983
Champion des Pays-Bas 1984 avec Feyenoord Rotterdam
Coupe des Pays-Bas 1984
Champion d’Espagne 1974 avec Barcelone
Coupe d’Espagne 1978
3 Ballon d’or 1971, 1973 et 1974

Sélections avec les Pays-Bas:
48 sélections et 33 buts (1966-1977)

Palmarès entraîneur:
Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupes 1987 avec l’Ajax
Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupes 1987
Champion des Pays-Bas 1985
2 CoupeS des Pays-Bas 1986 et 1987
Coupe d’Europe des Clubs Champions 1992 avec le FC Barcelone
Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupes 1989
Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupes 1989
Supercoupe d’Europe 1992
4 Championnats d’Espagne 1991, 1992, 1993 et 1994
Coupe d’Espagne 1990
3 Supercoupes d’Espagne 1991, 1992 et 1994

-Mémoires, Johan Cruyff, David Walsh, traduit par Myriam Bouzid et Arlette Ounanian (Solar, 430 p., 18, 90 €)

Permalien 01:32:57, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Mort du mythique Ferdi Kübler, vainqueur du Tour de France 1950

Rideau, clap de fin pour le champion cycliste Ferdinand Kübler, dit Ferdi Kübler (1919-2016) qui a remporté le Tour de France 1950, premier Suisse vainqueur de la grande boucle. Son palmarès est tellement long que je vous recommande de vous reporter aux rubriques habituelles. On s’y perd tant il y a de titres et de places d’honneur. Toujours émouvant de penser à un cycliste qui ne se propulse que par la force de son corps. Et bien sûr de son mental.

Podium du Tour de France 1950
1 Ferdi Kübler/ Suisse en 145 h 36 min 56 s
2 Stan Ockers/ Belgique à 9 min 30 s
3 Louison Bobet/ France 22 min 19 s

Le Tour à l’époque se disputait par équipes nationales.
J’aimerais un retour à ce système au lieu des marques.
Boris Vian était le beau-frère de Ferdinand puisque l’écrivain épousa sa sœur, la danseuse Ursula Kübler.
Kübler est mort à 97 ans, une longue vie par rapport à Fausto Coppi (1919-1960).
Au cours de sa carrière, il a connu un grand rival helvète, Hugo Koblet (1925-1964).
La presse n’a jamais cessé de les opposer:
Kübler était présenté comme la face noire et Koblet comme la lumière.
D’un côté, la force; de l’autre, la grâce.
Kübler, l’aigle.
Koblet, la colombe.
Selon le jour, on pouvait aussi dire:
Kübler, la fourmi.
Koblet, la cigale.
Le sport n’est jamais aussi grand que lorsqu’il met en présence de grands duels.
Après le boxeur Ali, le footballeur Cruyff voici le cycliste Kübler qui s’en va.
Le géant de la route referme la porte de 2016.

30.12.16

Permalien 19:05:50, Catégories: LA MAISON BLANCHE, ANTI-FOOTBALL  

La Chine éveillée peut s'offrir Ronaldo contre 300 M€, mais elle ne pourra pas s'acheter l'Histoire du football européen

Alain Peyrefitte avait prédit que la Chine ferait gros bobo au reste du monde dès lors qu’elle s’éveillera. Bien vu ! On y est.
Pas besoin d’être Jean Yanne et Jacques Dutronc pour ouvrir les yeux sur ce qui se passe au niveau du football
Après le Qatar et l’Inde, voici la Chine qui met le paquet.
Les Etats-Unis ont voulu lancer le soccer mais il n’a séduit que les joueurs sur le déclin: Best, Beckenbauer, Cruyff, Pelé… Aujourd’hui, peu d’Américains se passionnent pour le football européen même s’il a plus de succès qu’auparavant.
Pour l’instant, la Chine séduit les joueurs en fin de carrières ou les seconds couteaux.
Carlos Tevez en retraite des grands d’Europe va faire une pige de deux saisons au Shanghai Shenshua contre 38 M€ par an ! A 32 ans, il va continuer à remplir son coffre-fort.
Cristiano Ronaldo lui a reçu la proposition suivante:
300 M€ pour le Real Madrid et plus de 100 M€ par an pour lui…
Ronaldo a dit non car la compétition européenne l’intéresse encore.
Pour combien de temps ?
Ronaldo est tout juste trentenaire: d’ici peu, il pourra aller en Chine ramasser encore un gros paquet d’argent.
Toutes les grandes compétitions sont en Europe qui a tout inventée dans le football.
Le pouvoir politique chinois veux imposer sa force par le biais du football. Toutes les grandes entreprises ont ordre d’injecter de l’argent dans le ballon rond.
Il est évident que d’ici peu des jeunes doués préféreront l’argent chinois aux titres européens qui n’auront pas à leur yeux le prestige qu’ils ont pour les joueurs actuels.
Les Chinois n’ont jamais donné un grand joueur à l’Histoire du football.
Pour l’instant, ils ont payé une fortune pour acheter les droits télés pour diffuser la Premier League.
Les Chinois vont-ils tuer le football européen ?
Pas tout de suite. Je ne serai plus de ce monde pour voir Shanghai-Manchester United. Et je m’en réjouis d’avance.
La Chine peut acheter des hommes mais pas le passé historique de la FA CUP, la plus vieille compétition au monde, ni le prestige de tous les championnats européens sans parler de la C1.

29.12.16

Permalien 01:27:17, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Pierre Barouh et Michel Déon ne verront pas 2017

Pierre Barouh (1934-2016)… Je le voyais souvent rue des Abbesses dans les années 1970.
Il avait pignon sur rue avec son label (Saravah) qu’il dorlotait dans une boutique, en face le Saint-Jean, café mythique pour les Montmartrois. C’est là que j’avais rendez-vous avec Nougaro, Etaix ou Mme Nordmann, la mère du fils de Calet, oui Henri Calet notre Calet, fétiche des fétiches.
Je n’ai jamais osé aborder Pierre Barouh car il était toujours avec des amis. Je ne voulais pas les déranger. La rencontre est une grâce qu’il faut savoir apprivoiser.
Je le revois assis à la terrasse du Saint-Jean, terrasse minuscule avec les passants qui passent à quelques centimètres. Souvent l’auteur-compositeur était avec Jacques Higelin.
A cette époque, Pierre Barouh se baladait avec un T-shirt sur lequel il avait écrit “Il y a des années où l’on a envie de ne rien faire". Tout un programme, toute une philosophie, toute une poésie. J’y adhérais pleinement. Bien sûr, cela ne consistait pas à se tourner les pouces, au contraire. Cela veut dire une année à vraiment vivre, c’est la seule ambition qui compte.
Lecteur, je marchais à Montmartre sur les traces de Van Gogh, Renoir, Utrillo, Pascin, Apollinaire, Jacob, Céline, Aymé, Dullin, Mac Orlan, Carco… J’ai connu le Montmartre de Nucéra, Nougaro, Roland Lesaffre, Georges Geret, Jean Marais, Bernard Dimey, Etaix, Anouk Aimée qui fut mariée à Pierre Barouh qui aimait la musique ultra colorée dont celle du Brésil.
Pierre Barouh c’est la cooltitude. Il avait ce flegme bienfaiteur qui animait aussi Georges Moustaki. Le poète a traversé la vie comme un ballon brossé par Tostao.
Le parolier nous a donné notamment La bicyclette, chef d’œuvre de la chanson mis en musique par le Niçois Francis Lai, et popularisé par Yves Montand.
Dans La bicyclette, il y a tout cette douce nostalgie de la jeunesse, celle où l’on voit des filles sans oser les aborder. Le temps des copains, si cher à Brassens.
Pierre Barouh a produit des artistes (Jean-Roger Caussimon, Brigitte Fontaine, Allain Leprest…), parmi d’innombrables cordes à son art.
La planète vient de perdre un grand poète, un grand humaniste. Très mauvaise nouvelle.
On se console par une certitude: il a vécu pleinement chaque seconde de sa vie. Seuls les poètes savent prendre la dimension du temps qui passe. Les autres sont trop occupés pour regarder un brin d’herbe qui brille au soleil.
En cette fin d’année 2016, beaucoup de morts semblent se donner le mot pour ne pas voir 2017.
Michel Déon (1919-2016) ne portera plus de casquette. Il avait une belle allure de gentleman. Une très belle voix, pas dans les tons graves. Une voix douce chantante.
Il m’a écrit plusieurs fois pour m’encourager: il faisait souvent cela auprès de nouveaux jeunes écrivains bien qu’il cessa son abonnement à Lire- qui recense l’actualité-car “il y avait trop à lire et le temps presse".
On s’est vu trois fois derrière la fumée de ses cigarillos. Il avait une bonne descente. je ne m’attendais pas à ce qu’il lève le coude de cette façon.
Je voulais qu’il m’estampille Hussard comme Philippe Soupault me donna l’imprimatur dadaïste et surréaliste.
Il me parlait de la rade de Villefranche-sur-Mer - mon berceau aquatique- où il faisait de l’aviron.
Il m’a dit que Louis Nucéra allait devenir académicien français au moment où il est mort. Tué sur son vélo par un assassin de la route, l’écrivain populiste -dans le grand sens du terme- ne l’a jamais su. “Nucéra ne s’autorise que très peu de morceaux de bravoure".
Il n’en revenait pas que mes filles se prénomment Margaux, Léa et Eléonore, “des prénoms qu’un romancier n’oserait pas".
Déon était l’un des Hussards du trio qu’il formait avec Blondin et Laurent. Ils avaient la particularité de ne jamais se réunir:
-"Avec Nimier, nous avons relancé Paul Morand mais il était aigri car il ne vendait plus autant de livres que lors de l’avant-guerre. Il me jalousait…”
Anticonformistes, les Hussards aimaient l’art pour l’art, faisaient passer la littérature avant tout. L’amour des mots avant celles des idées. Une bande de styliste de haut parage. Tout un programme, toute une philosophie, toute une poésie. J’y adhérais pleinement.
Les Hussards défendaient un esthétisme et non pas des dogmes débiles pour avoir du pouvoir. Une façon de vivre sans concession à l’air du temps. Il faut changer de monde et non pas changer le monde. Michel Déon le savait bien: il adorait les îles.
Michel Déon était écrivain qui se défendait d’être un conteur, un raconteur d’histoires.
Il avait la dent dure, très dure. Une lucidité foudroyante. Une grande élégance. Un regard d’aigle qui finit pas éviter les proies trop faciles.
Déon était de droite quand c’était la mode d’être de gauche. Tout communiste est un chien, aboyait sans cesse Jean-Sol Partre… Etre de droite c’est toujours mal vu à Saint-Germain-des-Prés. C’est pour cela qu’il habitait l’Irlande et pas pour payer moins d’impôts.
Pour une certaine presse, Michel Déon était infréquentable car le jeune maurrassien avait eu ses entrées à L’Action Française.
Je lui ai parlé la dernière fois lors d’une exposition sur Blondin organisée par l’Association des Ecrivains Sportifs. Il stationnait devant les photographies et les divers documents de l’auteur de L’humeur vagabonde, seul parmi les invités au vernissage. Devant lui des bribes de la vie de son cher Antoine qui avait une écriture d’éternel écolier. Il regardait les portraits de son ami à ses différents âges. Beau et terrible à la fois.
Pierre Barouh et Michel Déon, deux façons de vivre et de penser. C’est la grandeur de la France.

27.12.16

Les spécialistes et les internautes ne sélectionnent aucun Niçois dans le onze-type 2016 de Ligue

La bonne humeur des Aiglons, 1ers de L1, n’est pas entamée par la composition de l’équipe-type de L1 de l’année qui ne comprend aucun Niçois !

L’unique quotidien généraliste de sports, en France, vient de publier le onze-type de L1 2016, en deux versions.

Version rédaction :

Ruffier (St Etienne)- Aurier(PSG), Marquinhos (PSG), Thiago Silva (PSG), Sidibé (Lille puis Monaco)- Bernardo Silva (Monaco), Verratti (PSG), Rabiot (PSG), O. Dembélé (Rennes puis Dortmund)- Cavani (PSG), Ibrahimovic (PSG)

Version internautes:

Ruffier- Aurier (PSG), Glik (Torino puis Monaco) Thiago Silva, Sidibé- B. Silva, Verratti, Rabiot, Lemar (Monaco)- Cavani, Ibrahimovic

Voici mon onze-type L1 2015-2016:

Subasic (Monaco. Entraîné par André Amitrano, le coach des gardiens de l’ASM)
Ricardo Pereira (OGCNICE)
Dante (OGCNICE)
Baysse ou Sarr (OGCNICE)
Dalbert (OGCNICE)
Rabiot (PSG)
Ben Arfa (OGCNice puis PSG)
B. Silva (Monaco)
Cyprien (OGCNICE)
Cavani (PSG)
Germain (OGCNICE, Monaco)

Entraineurs: Jardim, Lucien Favre, Claude Puel et Laurent Blanc.

Vous constatez que j’ai mis sept Aiglons dans le onze !
Nice depuis deux saisons réalisés exploits sur exploits.

Permalien 06:43:42, Catégories: THE RED DEVILS  

Un calendrier favorable et un retour aux fondamentaux de Sir Ferguson permet au MU de Mourinho de retrouver un tempo digne des Red Devils

Premier League
Old Trafford, 75,325 spectateurs
Manchester United 3-1 Sunderland
Buts pour MU: Blind (39e), Ibrahimovic (82e), Mkhitaryan (86e)
But pour les visiteurs: Borini (90e + 1)

Statistiques du match
Possession: United 63%, Sunderland 37%
Tirs: United 25, Sunderland 7
Tirs cadrés: United 9, Sunderland 4
Corners: United 5, Sunderland 5

United: De Gea; Valencia, Jones, Rojo, Blind; Carrick, Herrera (Fellaini 84e), Pogba; Mata (Martial 74e), Lingard, (Mkhitaryan 61e), Ibrahimovic.
Sur le banc: Romero, Darmian, Smalling, Rashford.
Manager: Mourinho

Sunderland: Pickford, Jones, van Aanholt, Djilobodji, Kone, Denayer, N’Dong (Love 86e), Borini, Larsson (Khazri 83e), Anichebe, Defoe.
Manager: Moyes
Subs not used: Mannone, Asoro, O’Shea, Embleton, Honeyman.
Booked: Borini, Kone.

CLASSEMENT
1 Chelsea 46 pts 18 m + 27
2 Manchester City 39 18 + 19
3 Liverpool 37 17 + 21
4 Arsenal 37 18 + 20
5 Tottenham Hotspur 33 17 + 17
6 Manchester United 33 18 + 9
7 Everton 26 18 + 2

Manchester U va mieux parce que Mourinho fait l’inverse de van Gaal. Il recolle les morceaux, sauvent les meubles au lieu de faire table rase du passé. En effet, un calendrier favorable et un retour aux fondamentaux de Sir Ferguson (De Gea, Valencia, Jones et Carrick), permet au MU de Mourinho de retrouver un tempo digne des Red Devils. Affronter à la suite Crystal Palace, West Brom Albion et Sunderland, leur a permis de recoller un peu au peloton de tête en attendant Middlesbrough et le déplacement à West-Ham. Le premier nouveau gros test sera la réception de Liverpool.

Calendrier de MU:

Novembre 2016
27 MU West Ham 1-1 MU

Décembre 2016
04 Everton 1-1 MU
11 MU 1-0 Tottenham
14 Crystal Palace 0-2 MU
17 West Bromwitch 0-2 MU
26 MU 3-1 Sunderland
31 MU-Middlesbrough, 16 h

Janvier 2017
02 West Ham-MU, 18 h 15
15 MU-Liverpool, 17 h

26.12.16

Erreur historique: le PSG cherche à se séparer du virtuose Ben Arfa

Découvert dès son plus jeune âge, Hatem Ben Arfa est toujours en activité. Une longévité qui dérange beaucoup de monde. Sa carrière est loin d’être finie. Il faut être un voyant aveugle pour ne pas apprécier l’artiste Ben Arfa, un fin technicien dans un monde de leveurs de fonte.

Tous les Niçois savent ce qu’ils doivent à Hatem Ben Arfa. Sa venue à Nice a ouvert la voie à Dante, Belhanda et Balotelli. Ben Arfa, fer de lance de Claude Puel, a relancé Nice. Le manager français est très intelligent, comme Lucien Favre.
Depuis cet été, le nouvel entraîneur Unai Emery ne cesse pas de désigner Hatem Ben Arfa comme tête de Turc pour masquer les fiascos Jesé et Krychowiak. Sans oublier Di Maria qui aimerait retourner au Real Madrid qui n’en veut pas. Le fiasco de Paris c’est Di Maria qui a coûté un fortune. (On peut rajouter hélas ! Pastore, toujours blessé.)
Il faut ouvrir les yeux, Emery n’est pas un manager qui épanouit ses joueurs comme le fait Lucien Favre à Nice.
Le PSG va chercher à liquider Ben Arfa mais le virtuose n’a pas intérêt à partir.
Où irait-il ? Dans un club au bout du monde, soit un enterrement de première classe.
Nice serait l’idéal mais le PSG ne va pas laisser partir un joueur chez un concurrent direct.
Le plus grand transfert de PSG serait de traiter Ben Arfa comme le grand joueur qu’il est. Et donc d’enfin le faire jouer pour qu’il puisse exprimer son immense talent n’en déplaise à ses détracteurs qui enfilent âneries sur âneries. Dire que Ben Arfa est un joueur quelconque c’est dire que De Niro est un acteur nullissime.
Ben Arfa est aimé par le public et par le vestiaire. C’est l’essentiel. Le talent passe, les ignorants aboient.
Le patron du PSG- le vrai- pas celui de la porte d’Auteuil- voulait que Ben Arfa soit l’ambassadeur du PSG mais la nomination du manager espagnol a tout faussé.
C’est à se demander qui dirige vraiment au PSG, vrai nid de guêpes.
Comment avec Emery qui n’a pas gagné un seul match à l’extérieur en Liga 2015-2016 peut-on envisager une victoire parisienne en terre catalane, et encore moins une qualification en 1/4 de la C1 devant le Barça ? Le petit poucet milliardaire peut gagner en football mais le Barça c’est le Barça.
Et si Emery partait du PSG avant Ben Arfa ?
Bientôt arrivent Julian Draxler et Giovanni Lo Celso, encore deux bâtons dans la roue de Ben Arfa.
Rira bien qui rira le dernier.

Permalien 08:54:29, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Baudelaire amoureux, Jannick Alimi (Editions Rabelais)

“L’amour est un crime où l’on ne peut pas se passer de complice” ce mot de Charles Baudelaire souvent oublié dit tout sur le poète. Jannick Alimi ne s’y réfère pas mais son livre sur l’amour chez Baudelaire va dans le même sens. Cette nouvelle collection d’un éditeur qui fait son nid dans l’édition est très bien présentée, avec des illustrations éclairantes sur beau papier. Cette fois il s’agit de l’auteur des Fleurs du mal, l’un des maîtres de la littérature mondiale et non pas française. Bien sûr sa gloire fut posthume comme souvent pour les géants de leur spécialité qui savaient très bien qu’ils valaient mieux que les sans intérêts qui tenaient le haut du pavé de leur époque. Pour plaire à la masse, il faut être le plus vulgaire possible, à 95 % c’est une juste vision des choses.

Quatre femmes dominent la vie de Baudelaire:

1/ Sa mère. Il lui demandait souvent de l’argent et elle lui en donnait. Quand elle se remaria, après la mort du père de Charles Baudelaire, le fils prit en grippe son beau-père qu’il haïssait. Le poète au niveau des sentiments avec sa mère se comportait plus en mari qu’en fiston.

2/ Jeanne Duval. Il l’a connue quand elle avait 20 ans. La métis alcoolique est une fille de joie que l’on devrait appeler fille de tristesse. A l’époque de leur rencontre, Baudelaire venait de toucher l’héritage de son père avant de nouveau être vite sans argent. Jeanne Duval erre de taudis en taudis. La relation entre Jeanne et Charles dure 15 ans. Elle le trompe à tour de bras- hors ses clients- et lui tente de se suicider. Elle fait une attaque et sa santé se délabre. Son amant – parmi d’autres- ne la laisse pas tomber. Les historiens des lettres n’arrivent pas à savoir si elle est morte avant le poète, à partir du moment où ils se perdent de vue.

3/ Marie Daubrun. Quand elle rencontre Baudelaire, en 1847, la jeune femme a 26 ans. La blonde prend pour amant Théodore de Banville, un ami de Baudelaire. Elle est comédienne mais dans des spectacles de seconde zone. La liaison Daubrun-Baudelaire court sur 10 ans.

4/ Apollonie Sabatier. Lors de la rencontre avec Baudelaire, en 1853, elle a 30 ans. La très belle femme reste 4 ans liée au poète. Ils vivent un amour platonique très intense. Cela m’a toujours amusé que platonique finisse par “nique”. Comme disait mon professeur de français (en 1ere, il aimait le football !): Jeanne Duval c’était Eros, et Mme Sabatier, Thanatos) Pour ne pas les confondre, j’avais ce procédé mnémotechnique: Duval comme le Pastis!

Le livre de Jannick Alimi synthétise très bien la vie amoureuse de Baudelaire dont Marcel Proust disait qu’il était en fait inverti, soit gay comme l’on dit à présent. Un fait certain: Les Fleurs du mal est un chef d’oeuvre absolu. Le poème sur la charogne m’a marqué dès sa découverte. La lucidité de Baudelaire était son encre.

-Baudelaire amoureux, Jannick Alimi (Editions Rabelais, 140 p., 14,80 €)

25.12.16

Wolfsburg se débarrasse de l'encombrant Draxler que le PSG achète 36 M€ pendant qu'il se sépare de Jesé le fiasco acheté 25 M€

Draxler est-il le futur dragster du PSG ? Qui vivra verra.

Wolfsburg dit “bonne chance” Julian Draxler qui a valeur de bon débarras !
Le club allemand vient de réaliser l’opération de l’année car le PSG a déboursé 36 M€ pour le milieu de terrain de 23 ans qui n’était même pas remplaçant depuis août 2016. Ce transfert est une acquisition de Patrick Kluivert, le “directeur du football” [sic] du PSG. On a le Leonardo que l’on mérite.
On ne connaît rien de l’état de forme de Draxler.
Il y a aussi l’arrivée de Giovanni Lo Celso (Argentin, 20 ans). Encore un joueur pour encombrer le milieu de terrain.
Le PSG est devenu un parking pour joueur que personne ne veut plus.
Les joueurs qui signent au PSG c’est essentiellement pour l’argent. Ce n’est pas un grand club comme le Bayern Munich qui a poids historique très fort pour attirer et motiver les joueurs.

PS: 20 h foot, Itélé, jeudi 22 décembre 2016: les meilleurs joueurs de l’année, les flops, Nice, PSG, OM…
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-22122016-172134

Le cinéma italien, appassionato(Georges Ayache), Arletty, B.B., le CNC...

Un grand coup de nostalgie nous étreint quand on prend dans les mains le livre de Georges Ayache sur le cinéma italien qui s’est liquéfié. A part Nanni Moretti, plus rien. Oui, excepté Moretti, sorte de Woddy Allen transalpin, le cinéma ne nous a plus rien donné depuis la domination de la télévision de Silvio Berlusconi alors qu’en France, Francis Bouygues a produit Kusturica, Almodovar, Lynch et Wenders, le haut du panier. Notre jeunesse a été bercée par les films de Fellini, Visconti, Pasolini, Antonioni, De Sica, Scola, Risi, Bertolucci, Rosselini, Zurlini… La liste est longue, il y en a d’autres et pas des moindres. On avait rendez-vous avec Toto, Mastroianni, Gassmann, Sordi, Anna Magnani, Sophia Loren, Monica Vitti… Le livre de Georges Ayache nous fait remonter tous les souvenirs : les images ressurgissent, celles des films, le visage familier des acteurs et cinéastes, et aussi les souvenirs de notre propre vie liés à toute cette fantasmagorie cinématographique. Tous ces artistes ont donné beaucoup de chefs-d’œuvre et à coup sûr le meilleur d’eux-mêmes. Ils ne cédaient pas à la facilité ou à l’intellectualisme borné. Toute cette imagination débordante est née d’une Italie qui renaissait sur les cendres du fascisme. Les protagonistes du cinéma italien qui tenait le haut de l’affiche européen étaient d’authentiques artistes. La télé ne produit que des produits de consommation. Où sont les Visconti et Pasolini de la télé ? Il n’y en a pas.
Dans leur Dictionnaire de la pensée du cinéma, Antoine Baecque et Philippe Chevallier recensent un large panorama du cinéma mondial avec des entrées sur les principaux temps forts mais si l’on tombe sur une séquence Assayas on n’a pas un chapitre distinct sur Tati, Eastwood ou Leone. D’autres sont simplement cités, tel Coppola. Pas d’importance particulière accordée aux géniaux Audiard, Kurosawa, Cassavetes mais beaucoup de lignes pour Cournot, Dort et Daney. Rien sur Chalais qui à la télé a pourtant bien aidé le cinéma. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Chalais était un hussard de la pellicule. Il n’avait pas bonne presse. Artaud et Desnos sont heureusement bien là mais pas Soupault. De Funès mais pas Toto. Citizen Kane plus présent que son créateur Orson Welles. Comme si ceux qui regardent sont plus importants que celui qui fait. Pour ma part, j’aime autant les Cahiers du Cinéma que Cinémonde ou Ciné-Revue. L’art aboli les frontières. Il n’y a pas d’un côté les intellos et de l’autre le populo.
La couverture de Chronique d’un monde d’images, de Bénédicte Jourgeaud et Bertrand Richard, nous restitue une Jeanne Moreau éclatante de naturel. Voilà une actrice qui n’avait pas le sexe sur le visage sans avoir la froideur d’une héroïne d’Alfred Hitchcock. Cet ouvrage sur le CNC, nous relate 70 ans de service de la création de manière très claire. C’est grâce au système de redistribution que le cinéma français n’est pas mort comme son frère italien. Le cinéma est né en France depuis 1895 : les frères Lumière, Georges Méliès, Charles Pathé, Léon Gaumont… A partir de 1950, il a fait partie de la civilisation des loisirs. Après-guerre, il est devenu une industrie, selon le mot de Malraux. En 1946, la création du Centre National de la Cinématographie commence à réguler le bon fonctionnement du cinéma avec un système de subventions. En 1970, la télé fait ombrage au cinéma qui doit s’acclimateur et réfléchir. En ce début de XXIe siècle, le 7e Art français est le troisième du monde, derrière les films américains et indiens. L’Inde s’adresse essentiellement à l’Inde avec peu de films destinés à l’étranger.
L’hommage à B.B. par Marie Céhéré est une bonne introduction pour ceux qui ne la connaissent que par ce que la presse en rapporte. B.B. est bien plus qu’une icône. Elle a été plus importante que Beauvoir ou Giroud. B.B. c’est celle qui a dit merde à la gloire et au système. Beaucoup de jeunes aux dents longues devraient réfléchir sur son refus du vedettariat après y avoir goûté. B.B. fut aussi célèbre que De Gaulle et Tintin. Sa mère demandait que sa fille la vouvoie. Cela en dit long sur le besoin de se libérer. On accuse B.B. d’être mauvaise mère comme on accusa Rousseau d’être un mauvais père. Au lieu de parler pour ne rien dire, il vaut mieux savoir ce qui s’est vraiment passé. Le livre de Marie Céhére y concourt même si elle cite trop souvent l’ami Yves Bigot comme on s’appuie sur des béquilles. B.B. n’a jamais voulu devenir fille, femme, mère et grand-mère. Tout ce qui est écrit d’avance l’embête considérablement. B.B. s’est délivrée des chaines sociales. C’est une femme de tempérament. Marylin Monroe n’a pas su résister à la pression de la notoriété. B.B. oui. Elle est toujours là. Elle incarne la France. Elle fut l’une des plus belles femmes du monde. Une beauté sauvage. Libre. Pas domptable par un homme. Un symbole de liberté absolue. Ses rivales, ses imitatrices peuvent aller se rhabiller. Des millions de femmes ont montré leur cul mais il n’y a qu’une Bardot qui a la parole libre à l’inverse des politiques qui bredouillent un catéchisme inaudible. A part Deneuve et Dorléac, personne ne lui arrive à la cheville.

-Le cinéma italien, appassionato, Georges Ayache (Editions du Rocher, 310 p., 20 €)
-Arletty, «Si mon cœur est français». David Alliot (Tallandier, 256 p., 18,90 €)
-Brigitte Bardot, l’art de déplaire, Marie Céhére (Pierre Guillaume de Roux, 170 p., 18 €)
-Dictionnaire de la pensée du cinéma, Antoine Baecque et Philippe Chevallier (PUF, 812 p., 39 €)
-Chronique d’un monde d’images. Le CNC, 70 ans de service de la création, Bénédicte Jourgeaud et Bertrand Richard (Cherche Midi, 128 p., 26 €)

24.12.16

Lettres III 1957-1965, Samuel Beckett (Gallimard). Pour tous les fondus de littérature

La rencontre de deux géants: un film de Beckett avec Buster Keaton.

On peut se demander à qui sont destinés les livres de correspondances, il est évident qu’ils sont pour les amoureux de littérature, encore plus pour les lecteurs passionnés par tel ou tel auteur. Ceux qui sont des fans de Beckett car on est fan d’un écrivain comme d’un chanteur, donc ceux qui sont fans de Samuel Beckett seront enchantés par le volume III de la correspondance de Samuel Beckett qui ne reste pas insensible au succès de ses pièces. L’auteur d’En attendant Godot méritait son succès. Il est réconfortant de voir s’imposer des écrivains de grand talent car tant de fausses gloires occupent le terrain. Beckett compte plusieurs textes majeurs : Fin de partie, Oh les beaux jours et aussi Molloy, La dernière bande. Quand on a écrit cinq livres de ce niveau, on peut se dire qu’on a bien travaillé et même qu’on a eu rendez-vous avec la grâce de manière régulière.
Dans la période de sa vie qui concerne ce volume III de sa correspondance, Beckett souffre des dents, des côtes et de la vue. Marié en 1961 à Suzanne Deschevaux-Dumesnil qu’il connaissait depuis la veille de la Seconde Guerre mondiale, Beckett écrit beaucoup à Barbara Bray qui sera l’une de ses proches jusqu’à sa mort en 1989. Ses biographes ne savent pas comment définir Barbara Bray : «compagne, maîtresse» ? Dans le même registre, il y a aussi Jocelyn Herbert. Ici nous sommes dans le people haut de gamme. Chez Beckett rien n’est jamais tout à fait clair ou flou. Comme dans ses pièces, beaucoup ont peur alors qu’il faudrait rire. Dans le volume de sa correspondance chaque année est précédée de repères biographiques. Cette édition est remarquable à tous les points de vue, forme et fond. Le papier est parfait. On aime avoir ce livre entre les mains, il y a même l’indispensable index. Le 15 mars 1958, Beckett remercie Jake Schwartz de lui avoir envoyé une encyclopédie en plusieurs volumes. Le 26 décembre 1959, il note à propos de son travail : «Je ne trouve pas mortelle la solitude, au contraire. Des trous s’ouvrent dans le papier et m’emmènent à des lieux du monde ». Seul un vrai écrivain peut s’exprimer de la sorte. Le 1er décembre 1960, il confie à Barbara Bray qui a trouvé de la «morphine pendant le déménagement. Assez pour tuer un poète».
Tout à coup, je me revois un jour chez Philippe Soupault. Le téléphone sonna, il décrocha et tout de suite après avoir écouté quelques secondes, le poète électrisé dit : «Oui, j’ai bien connu Beckett ! » et il raccrocha violemment. Une autre fois, Philippe Soupault me montra une lettre qui avait été envoyée par « Sam ». Soupault me désigna la fin : «Vous vous rendez compte il m’a écrit Affectueusement… Sam si austère… »
Il y a également les lettres de Sam à Roger Blin auquel il devait l’éternelle reconnaissance d’avoir fait découvrir son œuvre dramatique. Le 15 février 1961, il écrit à Jean-Jacques Mayoux pour le réconforter alors qu’il venait avec sa fille d’être victime d’un attentat, visé par l’OAS : « ces salauds sont passés chez vous » écrit-il d’Ussy sur Marne. Cela fait du bien de lire les différentes humeurs de l’écrivain. Parfois on oublie qu’il a été vivant. Pas moi, je l’ai suivi le jour des obsèques de Roger Blin. Comme si je suivais un héron. Une tête d’aigle. Il avait un béret basque. Je l’ai photographié de dos. Il n’a rien vu, rien ressenti. Il ne s’est pas aperçu de ma présence fantomatique parmi les tombes. Répétition générale !

-Lettres III 1957-1965, Samuel Beckett, traduit de l’anglais par Gérard Kahn. Edition établie par George Craig, Martha Dow Fehsenfeld, Dan Gunn et Lois More Overbeck. Gallimard, 828 p., 58 €

22.12.16

Permalien 10:11:33, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Les Aiglons Balotelli et Belhanda ont reçu un carton rouge trop sévère. Nice leader de la L1 dérange-t-il l'ordre établi d'avance ?

Mercredi 21 décembre 2016
19e et dernier match aller de L1 2016-2017
Bordeaux 0-0 OGC Nice

En 1976, l’arbitrage a empêché Nice de devenir champion de France. J’étais dans le stade. Un arbitre a alors désavantagé Nice, oubliant de siffler des fautes flagrantes pour Nice. Avec trois points de plus Nice était champion de France 1976.
40 ans plus tard, est-ce que cela va recommencer ?
Balotelli est très difficile à charger alors les défenseurs ne se gênent pas pour y aller franco. Ils essaient aussi de le faire sortir de ses gongs car c’est un joueur du Sud, un homme plein de vie, pas un terne, pas un sans fierté.
Toulalan l’a chargé en faisant trainer son bras sur le visage de l’Aiglon. Il faut du métier pour faire ça, style mon bras l’a touché dans l’élan, je n’ai pas fait exprès, on connaît la chanson des joueurs d’expérience. C’est tout un art, tout un métier. Il faut des années de pratique pour faire des fautes qui paraissent non intentionnelles. Parfois, on ne veut pas faire faute et on fait faute quand même. C’est pour toutes ces finesses que j’aime le football. Balotelli est resté au sol, il saignait du nez. Il est sorti, un peu sonné, a changé son maillot ensanglanté. Toulalan n’a pas reçu de rouge. Il a quitté le terrain au coup de sifflet final rien qu’avec un jaune. Sa violence à l’égard de Balotelli, involontaire ou pas, ne fut considéré que sous l’angle d’un fait de jeu.
A l’inverse, quand Balotelli se dégagea avec force d’un marquage a plusieurs contre lui, et notamment en balayant Igor Lewczuk qui l’avait en premier très secoué, l’Italien a récolté un rouge ! Deux poids deux mesures. Le Bordelais n’a subi aucune blessure, aucune intervention des soigneurs. Nous n’étions que dans le football, sport de contacts, c’est pour cela que je ne regarde pas le football féminin qui est bien trop aseptisé. L’Italien a été victime de sa fausse réputation de bad boy entretenue par des incompétents.
Ensuite, Belhanda a lui aussi été expulsé car les arbitres de touche et de champ lui ont reproché d’avoir balayé Kamano. Ce dernier est un grand comédien. Il se tordait de douleur, pour rien. Quel cinéma ! Et dire qu’on ose dire et écrire que les joueurs italiens sont des “comédiens".
Dans L’Equipe de jeudi 27 décembre 2017, Régis Dupont raconte les mêmes faits que moi, et je le remercie. C’est rare de voir un compte rendu aussi juste, net et précis. Moi, d’aucuns peuvent dire que je suis Niçois et donc partisan, mais si des joueurs de Paris, de Monaco ou de Lyon avaient subi deux pareilles injustices je dirais la même chose.
Balotelli et Belhanda vont prendre combien de matchs de suspension: un, deux, trois, quatre ? Ceux qui vont les exclure appliqueront une double injustice. Balotelli s’est débattu parce que l’arbitre n’a pas sifflé la première faute sur lui.
Quant à Belhanda, il a été victime d’un simulateur qui a cherché à abuser l’arbitre. Un acte antisportif. Il était impossible en direct de savoir ce qui se déroula, d’autant qu’un autre Niçois était lui aussi collé aux deux joueurs de l’action qui fait débat.
Historiquement, Bordeaux n’a jamais accepté que Nice remporte le championnat 1952 devant les Girondins et aussi la finale de la Coupe de France ! Les années passent mais Bordeaux a la mémoire tenace. Tous les Bordeaux-Nice sont violents.

PS: 20 h foot, Itélé, jeudi 22 décembre 2016: les meilleurs joueurs de l’année, les flops, Nice, PSG, OM…
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-22122016-172134

Permalien 00:12:31, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Nice le leader tranquille

Mercredi 21 décembre 2016
19e et dernier match aller de L1 2016-2017
Bordeaux 0-0 OGC Nice

Classement
1 OGC Nice 44 pts 19 m/ 13 5 1/ 34 13 + 21
2 AS Monaco 42 19 13 3 3 56 20 36
3 Paris 39 19 12 3 4 38 15 23
4 Lyon 34 18 11 1 6 34 19 15

Bordeaux : Prior - Gajic, Lewczuk, Sertic, Pellenard - Toulalan, Vada, Plasil © - Malcom (Kamano, 81e), Laborde, Rolan

OGC Nice : Cardinale (Benitez, 56e) - Souquet, Le Marchand ©, Sarr, Burner - Koziello, Cyprien, Seri - Plea, Balotelli, Belhanda

Nice a ramené un bon point de Bordeaux.
Le match a connu une très mauvaise fin de l’arbitrage abusé par l’antijeu de Bordeaux.
Auparavant blessé au nez par Toulalan qui a laissé le bras traîner sur le nez de son adversaire, Balotelli a réagi ensuite quand un autre adversaire ne l’a pas battu loyalement. L’Italien a légèrement riposté en se dégageant du marquage avec force mais sans faire mal: il a pris un rouge direct ! L’arbitre lui a couru derrière comme si l’Aiglon était un dangereux délinquant.
Dans la foulée, un autre Bordelais a fait de l’anti jeu sur Belhanda qui a réagi sans faire mal, lui non plus: le Niçois a pris aussitôt un rouge !
Donc double expulsion : Balotelli (90e +1), Belhanda (90e +4). On se demande pourquoi il y a eu tant de rallonge de temps ?
Si on veut faire perdre le championnat à Nice qu’on nous le dise tout de suite.
Balotelli a pris une pluie de coups tout le match, sans la protection de l’arbitre.
Le vis-à-vis bordelais de Belhanda, quant à lui, peut aller aux studios de la Victorine. Prêt à tourner sans maquillage. Quel art de la simulation !
Il ne faut pas être surpris que les arbitres français ne soient pas convoqués dans les tournois mondiaux. L’incompétence n’a pas à être récompensée. Ou alors il faut créer le prix de l’arbitre qui a le plus été abusé.

21.12.16

Permalien 11:54:26, Catégories: LE GYM E BASTA  

Nice avec une défense new look à Bordeaux

Après la fusée Puel/ Ben Arfa, Nice est passé au deuxième étage avec Favre/ Dante, Plea, Balotelli et les autres aiglons.

Mercredi 21 décembre 2106, 20 h 50
OGCNice - Bordeaux

Les 18 Niçois
Gardiens : Cardinale, Benitez.
Défenseurs : Souquet, Burner, Le Marchand, Sarr.
Milieux : Seri, Lusamba, Walter, Bodmer, Cyprien, Koziello, Marcel.
Attaquants : Belhanda, Balotelli, Plea, Donis, Bosetti.

Nice se déplace sans trois titulaires en défense. De fait, les latéraux Dalbert et Ricardo sont blessés, tout comme le central Dante.
Si Nice revient avec trois points, cela serait un exploit ! Un de plus.
Si Nice revient avec un point, cela serait aussi formidable.
L’infirmerie est bien pleine à Nice: Dante, Dalbert, Ricardo, Boscagli, Baysse, Eysseric…
Dommage pour tous et surtout pour Dante qui était rayonnant, en pleine forme.
Il est temps que les vacances arrivent, ou plutôt la pause car les vacances ce n’est pas pour l’instant. Il faut garder la compétition présente dans un coin de la tête car toute la L1 est contre Nice puisqu’on est leader.
C’est tout nouveau de jouer dans un contexte autant hostile même si beaucoup de fans des autres équipes aimeraient mieux que Nice et Monaco gagnent la L1 et non pas Paris.
Cependant, bientôt on entendra des gens dire: “Non pas Nice car mieux vaut voir le PSG en C1…” Cela n’a rien à voir avec le sport. Celui qui se qualifie pour la C1, le mérite.
Malgré la défense remaniée, lors du voyage à Bordeaux, Nice a toutes ses chances car au milieu et devant, il y a de sacrés clients !
Je me souviens de Cantona qui me disait à la grande époque de MU (années 1990): “Notre équipe est un tourbillon, soit tu y entres soit tu elle t’éjecte…”

PS: avez-vous vu sur C+ le reportage au Brésil sur Dalbert avec toute sa famille qui porte le maillot de l’OGCNice ? Magnifique !

20.12.16

Permalien 22:56:18, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Hatem Ben Arfa a relancé l'OGCNice en 2016

Claude Puel a laissé éclore le talent de Ben Arfa comme Sir Ferguson faisait avec CR7. Emery dit qu’il est pour la concurrence mais il a maintenu sa confiance à un jeune gardien, actuellement dans une période passoire, incapable d’être décisif. au détriment de l’expérimenté Trapp. A présent, le PSG d’Emery a peur, de recevoir Lorient, le dernier de L1… au Parc des Princes !

Les médias mettent Antoine Griezmann au sommet du football français.
Il est bien sympathique mais j’y vois surtout un plan de communication rondement bien mené.
Si c’était un grand, de la lignée de Platini et Zidane il aurait fait gagner la France lors de la finale de l’Euro 2016.
Finale de l’Euro 1984, en France. France vainqueur! Platini grandiose tout le tournoi.
Finale de la Word Cup 1998, en France. France vainqueur ! Zidane grandiose en finale.
Finale de l’Euro 2016, en France. La France perd en finale devant le Portugal sans Ronaldo blessé par Payet. Griezmann, transparent pendant la finale.
Oui, Griezmann est un bon produit marketing, comme Pogba, meilleur danseur que dribbleur.
Nous sommes à l’heure des joueurs twitter et des réseaux sociaux.
Moi, je reste fidèle au terrain. Rien qu’au terrain.
Je préfère le parcours de Ben Arfa qui a relancé complétement Nice.
Puel, le président Rivère, le staff ont bien relevé Nice, Germain et les joueurs aussi mais c’est la venue de Ben Arfa qui a été le déclic car les autres clubs et les autres joueurs se sont dits: Nice c’est bien, c’est très bien. Si c’est bien que Nice a failli finir dans les trois premiers. La pression était sur les épaules de Ben Arfa est il n’a jamais craqué.
En 2016, Nice est revenu au premier plan et cela a donné envie à Lucien Favre d’y venir et de poursuivre l’œuvre de Puel et Ben Arfa, les bâtisseurs du renouveau, alors que Emery a voulu faire table rase de Leonardo-Ancelotti-Blanc.
Ce n’est pas de la faute à Ben Arfa si le sélectionneur ne l’a pas sélectionné. S’il avait fait l’Euro, il aurait fait aussi bien et sans doute beaucoup mieux que Payet.
Si le PSG l’avait aligné aussi souvent que Di Maria, Paris serait actuellement leader de la L1.
Je n’ai pas varié d’un iota: Hatem Ben Arfa est le meilleur footballeur français en activité. Il a de l’or dans ses pieds. Emery a cassé sa renaissance mais c’est partie remise.
L’autre grand joueur c’est Hugo Lloris que je place devant Griezmann. Sans les arrêts décisifs de Lloris, Griezmann serait dans les oubliettes. S’il a pu briller par intermittence c’est parce que le capitaine des Tricolores a maintenu la France dans la compétition. Griezmann c’est celui qui en 2016 a perdu en finale de l’Euro et de la C1. Il a dit avoir plus eu de peine à perdre la C1 que l’Euro.

19.12.16

Permalien 23:44:39, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

L'OGCNICE, leader de la Ligue 1.

Permalien 00:22:16, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Nice conforte sa place de leader après les défaites de Paris et de Monaco

Classement de la L1

1 OGC Nice 43 points 18 matchs + 21
2 AS Monaco 39 18 35
3 Paris 36 18 18
4 Olympique Lyonnais 31 17 13

On dit merci à Guingamp et à Lyon qui ont battu Paris et Monaco.
C’est avec ce genre de journée que l’on devient champion: gagner pendant que les concurrents directs perdent.
Tout sourit à l’OGCNice.
Nice est champion d’automne, cela n’est pas un titre.
J’ai déjà vécu cela à l’époque de Jean Snella et c’est Saint-Etienne qui a gagné le titre ! Donc mieux vaut ne pas s’attarder à ce titre symbolique qui ne donne aucune ligne au palmarès.
Nice a vu Paris et Monaco perdre. Nice a bien résisté à la pression, alors que les Aiglons ont joué sachant la défaite de Paris et ignorant la future défaite des Lyonnais.
Cette 18e journée est à marquer d’une pierre rouge et noire.
La route est encore longue avant d’arriver le 20 mai.
Lucien Favre est un sacré compétiteur, un sacré meneur d’hommes, un sacré manager.

Le dernier match de Nice à jouer d’ici la trêve:
Bordeaux-Nice, 21 décembre

Les 18 premiers matchs déjà joués:

Nice 1-0 Rennes
Angers 0-1 Nice
Nice 1-1 Lille
Nice 3-2 Marseille
Montpellier 1-1 Nice
Nice 4-0 Monaco
Nancy 0-1 Nice
Nice 2-0 Lorient
Nice 2-0 Lyon
Metz 2-4 Nice
Nice 4-1 Nantes
Caen 1-0 Nice
Saint Etienne 0-1 Nice
Nice 1-1 Bastia
Guingamp 0-1 Nice
Nice 3-0 Toulouse
PSG 2-2 Nice
Nice 2-1 Dijon

13 victoires, 4 nuls, 1 défaite
8 victoires et 2 nuls à Nice; 5 victoires, 2 nuls et 1 défaite à l’extérieur

Domicile:
10 joués, 8 gagnés, 2 nuls, 0 défaite, 23 buts pour, 7 contre + 16

Extérieur:
8 joués, 5 gagnés, 2 nul, 1 défaite, 11 buts pour, 6 contre, + 5

Meilleurs buteurs à Nice:
1 Plea 10 buts
2 Balotelli 8 buts
3 Cyprien 5 buts

Meilleurs passeurs à Nice:
1 Seri 8 passes
Et puis Dante, Belhanda, Ricardo et Wylan

Classement du fair play:
1 er Nice, 25 cartons jaunes, O rouge

18.12.16

Permalien 17:13:28, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Les Aiglons de Favre mettent le Paris d'Emery à 7 points !

Dimanche 18 décembre 2016
18e journée de L1 2016-2107
Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 2-1 Dijon
Buts pour les Aiglons: Balotelli (33’sp, 49′)
But pour les visiteurs: Tavares (36′ sp)

OGC Nice : Cardinale - Souquet, Dante ©, Le Marchand Sarr - Seri (Koziello 78e), Cyprien, Walter - Belhanda, Balotelli, Plea.
Manager: Favre

Dijon FCO : Reynet - Chafik, Lang (Bela 82e), Varrault ©, Abdelhamid, Rüfli - Lees-Melou (Sammaritano 75e, Riviere 90e), Abeid, Gastien - Tavares, Diony.

29 229 spectateurs présents dans le stade ont eu leur cadeau de Noël: Nice est leader avec 43 points !
Nice a bien maîtrisé de manière générale avec une ou deux petites frayeurs ce qui est bien logique en 93 minutes.
Tous les Niçois sont à féliciter, des joueurs au staff, via le public.
Dante a été dantesque.
Balotelli a été balotellien. Dès qu’il a le ballon, les adversaires se caguent dessus sur place, comme on dit à Nice.
Il n’y a pas si longtemps, Nice atteignait 42 points en mai.
Aujourd’hui, Nice a 43 points en décembre.
Les Niçois ont Papa Noël pour entraîneur. Ce qui est bien c’est qu’il reste toute l’année à Nice.
Et Papa Noël a plusieurs fils sur la pelouse.
Après l’horreur du 14 juillet, on revit grâce à l’OGCNice.

17.12.16

Nice peut mettre à sept points Paris en pleine crise

Dimanche 18 décembre 2016, 15 h
Nice - Dijon, beIN Sports 1

Classement
1 OGC Nice 40 pts 17 m + 20
2 AS Monaco 39 17 + 37
3 Paris Saint Germain 36 18 + 18
4 En Avant Guingamp 29 18 + 6
5 Olympique Lyonnais Olympique Lyonnais 28 16 + 11

Match à venir: Monaco-Lyon, dimanche 18 décembre, 20 h 45

Avant match
Gardiens : Cardinale, Benitez
Défenseurs : Souquet, Sarr, Dante, Le Marchand, Burner
Milieux : Bodmer, Koziello, Walter, Cyprien, Seri, Marcel, Lusamba
Attaquants : Belhanda, Balotelli, Plea, Donis
Pour remplacer Emery, au pied levé, trois noms sont cités: Mancini, Capello et Van Gaal. Le premier à ma préférence.
On ne doit jamais se réjouir de la déroute d’un adversaire mais le nouveau faux pas à l’extérieur de Paris qui a perdu à Guingamp 2-1 peut permettre à Nice de prendre encore plus le large par rapport au PSG.
Emery est en sursis. Ce n’est pas une surprise. Il n’a pas gagné un seul match à l’extérieur la saison dernière en Liga. Sachant cela, c’est impensable de le recruter.
Ne tirons pas sur une ambulance. Cette saison, le PSG a déjà perdu 4 fois à l’extérieur. J’ai signalé la particularité d’Emery en août 2016, on m’a rétorqué qu’il avait gagné 3 Europa League, trophée qui est précisément celui des recalés de la C1, compétition que Paris convoite pourtant avec des yeux plus gros que le ventre.
Depuis que David Luiz est parti, il est évident qu’il y a un problème entre le coach et les joueurs. Emery passe son temps à hurler sur le bord de la touche mais il s’agite dans le vide.
Contre Nice, il a du remettre le schéma de Blanc pour marquer 2 buts et revenir à 2-2.
Pour revenir à Nice, d’habitude les Aiglons perdent les matchs clés. Avec Lucien Favre, non. Face à Dijon (17e) c’est le match piège par excellence. Tout le monde voit Nice prendre trois points. Il va falloir bien respecter Dijon qui a deux anciens aiglons dans son effectif(Varrault et Balmont). Respecter cela veut dire vaincre. Car Monaco a les dents longues dans un autre match… Nice est prévenu: il faut profiter de la situation idéale de prendre de l’avance sur un candidat au titre (PSG). Peut-être avec un nouvel entraîneur, le groupe retrouvera da la vie.
Nota bene: Paul Baysse, Valentin Eysseric et Dalbert sont toujours blessés. Ricardo et Boscagli s’ajoutent à la liste des indisponibles. La défense est donc en souffrance au niveau des habituels défenseurs. Le retour de Le Marchand est une bonne nouvelle. Les attaquants niçois vont devoir maintenir haut le ballon pour ne pas que les visiteurs l’aient trop souvent dans les environs de la surface niçoise.

Permalien 10:35:51, Catégories: ANTI-FOOTBALL, LA REVUE DE STRESS  

Les salaires de la sueur donnés en pâture aux lecteurs

Les journalistes donnent facilement le salaire des acteurs et des sportifs ou des politiciens mais vous ne verrez jamais le salaires des journalistes de la presse parlée, filmée ou écrite. Je vous laisse juge de cette éthique qui consiste à la délation et non à l’information puisqu’il s’agit de ne balancer que sur certaines personnes en protégeant ses acquis.
Comment gagne tel présentateur qui rebondit de radio en télé ?
Circulez, il n’y a rien à voir !
Les salaires des joueurs sont donnés en plus sans préciser ce qui reste après impôts.
Ainsi sur les 1, 1 M€ que touchent Thiago Silva par mois, une fois tout ce qu’on lui retire, il doit lui rester 450 000 euros nets par mois. C’est beaucoup. Si cela vous choque, je vous invite à devenir footballeur professionnel.
La carrière est courte.
Tous les joueurs ne touchent pas autant.
Pour être payé autant il faut être international, avoir déjà prouvé ou être un grand espoir. Il faut surtout avoir un agent ou avocat qui sait faire casquer.
Il faut aussi être hyper médiatisé.
Thiago Silva est payé très cher sinon il ne serait jamais venu s’enterrer au PSG qui n’a d’intérêt pour les joueurs que pour l’argent. Le PSG n’est pas un club mythique. Un club sans C1. Un club récent. Rien à voir avec le Real Madrid, Barcelone ou Man United.
Pendant la Coupe du Monde 2014, on a vu que le Brésilien n’a pas un grand mental. Aux moments clés, il a craqué en sanglots. Pelé lui ne pleurait que le trophée une fois gagné. Vu ce que l’on donne à Thiago Silva, il faudrait en 2017 donner alors à Pelé 1,1 M€ par jour !
Les autres plus gros salaire des footballeurs en France sont tous au PSG.
Ángel Di María (900 000 euros), Cavani et Thiago Motta (800 000 euros)

Autres salaires mensuels:
Matuidi (PSG, 750 000)
Falcao (Monaco, 600 000)
Balotelli (Nice, 450 000)
Ben Arfa (PSG, 400 000)
Lacazette (Lyon, 350 000)
Fekir (Lyon, 350 000)
Rabiot (PSG, 250 000)
Dante (Nice, 250 000)
Rafael (Lyon, 250 000)
Braithwaite (Toulouse, 120 000)
Ruffier (St Etienne, 90 000)
Squillaci (Bastia, 70 000)
Cardinale (Nice, 40 000)
Capelle (Angers, 30 000)
Lang (Metz, 20 000)

Je cite ces noms pour donner une échelle des salaires pour se faire une idée avec le degré du talent et de la notoriété. On voit que la carrière est liée à plein de facteurs. Si vous êtes un bon joueur et que vous n’avez pas été dans un grand club étranger vous gagnez moins qu’un joueur assez médiocre qui lui a fait un passage dans un club très connu.
Je me moque complétement de ce que gagne les joueurs.
Il faut voir aussi ce que font gagner les joueurs.
Je n’ai jamais su combien gagner Piantoni, Kopa, Puskas, Aubour, Maradona, Platini ou Cruyff mais je n’ai pas oublié leur grand talent.
Seul le terrain compte.
On n’a pas à envier ni à être jaloux. Si vous êtes heurté, faites en autant. Aller sur un terrain que l’on rigole cinq minutes. Ou aller conduire une F1 que je me marre un bon coup.
Chez les entraineurs de L1, Unai Emery (PSG) est le plus payé avec 420 000 euros par mois. Lucien Fabre (Nice) et Leonardo Jardim (Monaco) le suivent avec 200 000 et 180 000 euros.
C’est à la fin de la saison qu’il faut faire les comptes: les comptes sportifs, bien sûr.
Commentaire de mon ami Antoine Bonifaci:
“Chacun son époque, mais ceux qui jouent aujourd’hui ont de la chance de jouer au moment de la ruée vers l’or…”

15.12.16

Permalien 14:58:00, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Monaco avec 7-0 met Rennes plus bas que terre

8e de la Coupe de la Ligue
Monaco 7-0 Rennes
Buts pour l’ASM: Mbappé (11e, 20e, 62e), Boschilia (35e, 78e), Jean (82e), Cavavé (84e csc)
Vive la jeunesse monégasque ! Vive la jeunesse niçoise !
Monaco a toujours gêné le PAF. Ils aimeraient tant dire que c’est un club bling-bling mais non cela a toujours été un club qui joue et qui joue encore. La politique des grands noms c’est le PSG. Monaco a joué contre Rennes devant 5 539 personnes alors que 30 000 spectateurs ont assisté au très médiocre PSG-Lille (3-1). Le spectacle est à Monaco et Nice. La Côte d’Azur respire le football et cela fait plaisir. Si on avait ASSE et l’OM en tête du championnat, le PAF en ferait des tonnes. Nice et Monaco, c’est loin pour les rédactions parisiennes. Quel bonheur d’être né en bas (!) de la France et non pas dans le haut.
En 10 matchs depuis le 2 novembre 2016, Monaco a inscrit 33 buts !
On n’arrête plus ce groupe de Monégasques qui se balade aussi en L1 en compagnie de Nice.
Quand on voit jouer le PSG et Monaco on voit la différence entre le caviar et les œufs de lump. Jardim fait du très bon travail et dire qu’à un moment on évoquait son départ…
La gifle à Rennes c’est presque normal quand on croise les Monégasques.
Une remarque cette Coupe de la Ligue qui devrait donner sa chance à ceux qui ne jouent jamais confirme que ceux qui ne jouent jamais sont bien à leur place sur le banc !
Des équipes peuvent faire du turn over car elles ont de la profondeur de banc comme on dit.
Nice avec une équipe remaniée en a pris trois à Bordeaux sans être ridicule, Rennes avec une équipe retouchée a fait pitié. L’entraîneur Christian Gourcuff n’a rien pu faire: tous ses joueurs se sont enrhumés. Son fils ne jouait pas. Il lui a épargné une Berezina. Gourcuff a pu avoir quelques renseignements sur la capacité de réaction de ses joueurs du soir qui n’ont même pas sauvé l’honneur.

PS: 20 h foot, itélé, jeudi 15 novembre 2016: Coupe de la Ligue, Monaco, Nice, Favre…
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-15122016-172048

14.12.16

EVENEMENT: Vincent Van Gogh. Le brouillard d’Arles, carnet retrouvé. Bogomila Welsh-Ovcharov (Seuil)

La peinture c’est l’école du regard. Apollinaire a dit qu’elle “organisait le chaos".
Dès que j’ai eu le livre entre les mains j’ai tout de suite vu qu’il ressemblait à son éditeur. Je veux dire par là que l’exigeant Bernard Comment a tout fait pour que cet album soit le plus proche possible de Vincent Van Gogh et c’est réussi. La présence de la toile sur la couverture rappelle celle sur le châssis des tableaux et surtout c’est simple et beau comme un Van Gogh. J’ai aussi vite compris que le visage sur la couverture était un autoportrait de Van Gogh. Au premier regard, je n’ai pas trouvé de ressemblance avec les autres autoportraits de l’artiste. Ici, il n’est pas torturé, pas sévère, pas triste, pas angoissé, pas angoissant. L’œil gauche est plus petit que le droit. Il était apparemment dans «un jour avec»… Cet autoportrait est de 1888, date de naissance de ma grand-mère paternelle. Ce n’est pas si loin. Cet autoportrait m’a fait dire : « Et si c’était un faux ? C’est possible car cet autoportrait m’a procuré un feeling que je n’ai jamais ressenti face à un autoportrait de Van Gogh». J’utilise beaucoup le mot autoportrait exprès pour souligner l’aspect obsédant de cette pratique. En revanche, le portrait de Gauguin ici présent ressemble aux autres que l’on connait déjà. Les portraits de Joseph-Michel Ginoux, eux, font penser à Louis-Ferdinand Céline.
J’ai pensé à cela alors que je venais d’entendre à la radio que le musée Van Gogh à Amsterdam conteste l’authenticité des 65 dessins retrouvés. Jalousie ? C’est évident puisque les responsables du musée se prononcent sans avoir vu le fameux livre de comptes. Voilà une désinvolture qui renvoie à de l’incompétence. Au lieu de se dire : «Chic ! Allons voir de près cette découverte ». Pour faire un faux, il faudrait tomber sur du vieux papier, de la vieille encre, laisser vieillir l’ensemble, etc… Le musée Van Gogh à Amsterdam accorde l’Imprimatur sur les vrais ou faux Van Gogh mais qui nous dit qu’un faux n’est pas sur leurs cimaises ? Eux sont des spécialistes mais moi j’ai la sensation non pas d’avoir connu Van Gogh mais de le connaître encore aujourd’hui. L’Art rapproche. Encore faut-il en connaître l’algèbre féérique.
Des spécialistes de Modigliani ont visité une exposition sans remarquer la présence d’une toile de leur peintre fétiche, époque “sans long cou". Le comportement du propriétaire des dessins de Van Gogh retrouvés augmente le mystère puisqu’il conserve l’anonymat au niveau du grand public. Cela renvoie au film d’Orson Welles qui nous dit à un moment : «Si vous prenez un vrai dessin que vous en faites une copie et que vous détruisez le vrai… le faux devient vrai ». Nous n’en sommes pas là mais pas très loin quand une dame conviée au lancement de l’album a dit: «Vrai ou faux ces dessins font l’objet d’un livre qui me donne du plaisir… » Bernard Comment est fils de peintre. C’est un homme de goût, de culture. Il aurait détecté la supercherie rien qu’en voyant le carnet de comptes, la patine, les griffes du temps, tout cela il l’a vu. Bernard Comment a été mis en présence avec cette découverte capitale le jour de la date d’anniversaire de son défunt père. Ce clin d’œil de l’au-delà ne peut pas s’inventer.
L’album, en fin de volume, analyse chaque dessin avec beaucoup d’attention. Tous les dessins sont très bien présentés, page par page, nous sommes en compagnie de l’excellente historienne de l’art, Bogomila Welsh-Ovcharov, qui nous sert de guide particulier. Il y a beaucoup de paysages, d’arbres avec le fameux coup de main qui donne vie aux traits qui ressemblent à des flammes. L’ensemble est japonisant. Le plus frappant dans ces dessins est bien sûr la dextérité du peintre, le virtuose ne fait pas dans le remords. C’est clair, limpide, tout est divinement architecturé.
Et dire que d’aucuns osent encore dire qu’il était «fou». C’était le contraire d’un fou. Ou alors fou car il n’entra jamais dans la combine du commun des mortels qui consiste à mettre en premier la tête de votre prochain sous le robinet. J’ai lu les lettres de Van Gogh et comme tous les grands peintres, il savait aussi très bien écrire. Dans une lettre, il raconte son combat pour trouver le jaune qu’il recherche. Quel combat ! Quelle bataille ! Fou ? Pour la bonne raison qu’il cherchait à dominer la nature pour bien la reproduire. Il entendait des voix parce que personne ne lui disait : « Vincent je t’aime …» Cela m’a toujours frappé comment est-ce possible que personne n’ait pu voir la qualité humaine du peintre quand on voit ce qu’il peignait. Je préfère la vie vue par Van Gogh que la vie par elle-même. J’exagère à peine, bien souvent oui. Il portait le prénom d’un frère mort avant lui. Il avait toujours l’impression de remplacer quelqu’un, d’être moins bien que l’original, et que sa famille aurait préféré le Vincent mort, et que s’il venait à mourir, tout le monde serait content.
Son humilité était si grande qu’il ne signait quasi jamais ses toiles, hormis parfois d’un modeste Vincent. Le contraire du commerçant Picasso dont le nom a fini sur une carrosserie, sans son accord –puisqu’il était mort : ses héritiers ont hérité de sa fibre commerciale, à défaut de son génie créatif. Quand la vie insupportait trop Van Gogh, celle des autres en fait, leur indifférence intolérable, on l’internait. Un destin comparable à Camille Claudel. Le 27 juillet 1890, il se tire une balle dans la poitrine, ratant le cœur. Après deux jours d’agonie, il meurt le 29 juillet au moment de la venue de son frère Théo, son double, la face non destructrice. Les rapports entre les deux frères n’étaient pas des plus simples. Parfois, Théo ne faisait pas tout pour vendre les tableaux de son frère qui avait le rôle du maudit.
Bernard Comment a tenu aussi à reproduire les 26 pages de comptes du carnet du Café de la gare d’Arles, dont les fac-similés nous (re) plongent dans l’ambiance de l’époque. Qu’il est doux de lire : « Remise des livres à Mr le Curé il n’a pu tout prendre il reviens demain ». La faute d’orthographe et l’absence de ponctuation remonte au 13 juin 1890. Ce brouillard des comptes est allègrement désuet. On se prend pour Champollion dès lors que l’on s’amuse à décrypter ce texte qui est désormais un document historique. Chaque dessin retrouvé est mis en perspective avec des travaux similaires et divers documents dont cartes postales et photographies. Voilà des preuves que nous ne sommes pas obligés de rechercher. Les dessins préfigurent d’habitude les toiles à venir. Dans le brouillard d’Arles, il s’agit d’esquisses. Van Gogh dessine ce qu’il a peint pour s’en souvenir.
J’ai fait subir à cet album, le test de Van Gogh, le suicidé de la société. M’est venu l’idée de me plonger dans le texte d’Antonin Artaud en guise de pierre de touche. Le Brouillard d’Arles c’est bien du Van Gogh. Prenons le tableau des corbeaux : « Qui a déjà vu comme dans cette toile la terre équivaloir la mer ». Il faut voir les toiles, les dessins de Van Gogh comme les voyait Artaud. Van Gogh n’était donc vraiment pas fou. Il aurait pu inventer l’art abstrait avec son imaginaire mais non, il est resté figuratif: le plus intéressant dans la vie c’est de se confronter au réel pour voir si l’on sait le voir, le dominer pour le restituer dans une transcendance.
Bernard Comment nous confie qu’il a eu besoin de reprendre ses esprits le jour où il vit pour la première fois le carnet de dessins de Van Gogh. Un choc pour ceux qui aiment la culture, l’art et les artistes. Ce n’est pas tous les jours qu’on déniche 65 inédits de Van Gogh ! Bernard Comment a mis son talent d’écrivain en veilleuse pour se consacrer 100 % à son travail d’éditeur. A son actif, il a dèjà trois grands temps forts de l’édition : des ouvrages jamais vus, jamais lus de et sur Marilyn Monroe, Lou Reed et Vincent van Gogh. Du lourd, du très lourd. Du lourd, en fait très léger. De la grâce face à la pesanteur ambiante. Tant que l’édition présente de tels livres nous sommes encore vivants et bien vivants. Et intelligents. Et sensibles. Et humains. Le brouillard d’Arles coûte 69 €. A défaut d’avoir «un» van Gogh, autant en avoir soixante-cinq. Pas besoin de prendre le train pour Arles. Voyageons sur place.

-Vincent van Gogh. Le brouillard d’Arles, carnet retrouvé. Bogomila Welsh-Ovcharov. Avant-propos de Ronald Pickvance, Seuil, 280 p., 69 €

13.12.16

Permalien 23:55:15, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Nice à Bordeaux, toujours ce parfum de 1952

La rivalité entre Nice et Bordeaux remonte aux années 1950. Nice a gagné un championnat et une coupe au nez et à la barbe des Girondins qui n’en sont jamais revenus.

8e de finale de la Coupe de la Ligue
Mercredi 14 décembre 2016
Bordeaux 3-2 OGCNice
Buts pour Bordeaux : Plasil (14e), Laborde (22e, 55e)
Buts pour Nice: Plea (42e), Balotelli (84e sp)

Girondins Bordeaux : Prior - Gajic, Lewcuk, Pallois, Pellenard - Malcom (Youssouf, 90e+3), Toulalan (Traoré, 73e), Vada, Plasil © - Ménez (Kiese Thelin, 76e), Laborde

OGC Nice : Benitez - Souquet, Dante ©, Le Marchand - Burner, Koziello, Bodmer (Marcel, 69e), Seri (Lusamba, 79e), Boscagli - Plea (Donis, 69e), Balotelli

Après le match
Menés 3-1 (but de Plea), les Niçois sont revenus 3-2 grâce à un penalty signé Balotelli, en fin de match, l’international italien a donné un caviar à Donis qui n’a pas conclu. Le 3-3 était donc possible. Nice avec une équipe remaniée n’a pas été ridicule.
Ne reste plus que la Coupe de France et bien sûr la L1, l’objectif n°1.
Nice n’a pas l’effectif pour tout jouer. On a vu à Paris que l’intensité du match de haut de tableau a fait deux blessés: Dalbert out jusqu’à la reprise, et Cyprien, touché, laissé au repos.

Avant le match
La Coupe de la Ligue est une compétition de trop. Elle a affaibli le prestige de la Coupe de France. On a appâté les clubs de L1 car ils entrent tous en 8es.
Cette saison, elle tombe à pic pour Nice car elle va permettre au très intelligent Lucien Favre - je ne dis pas ça parce qu’il gagne en ce moment mais parce que c’est vrai, trop de gens sans intérêt se servent du football au lieu de le servir- donc Favre va faire du turn over car l’ambition de Nice c’est la L1, et sa conquête. Au pire être dans les trois premiers, au mieux, la remporter.
Donc Wylan Cyprien, touché à Paris, n’est pas dans le groupe.
Younès Belhanda est suspendu.
Dalbert, Paul Baysse et Valentin Eysseric, sont blessés.
La dureté du PSG a blessé Cyprien et Dalbert.
Ce match doit permettre à Balotelli de revenir dans le tourbillon de l’équipe.

Ronaldo remporte le Ballon d'Or 2016 devant Messi. Griezmann est surévalué à la 3e place alors qu'il a perdu deux finales. Vive la France de Poulidor !

Blessé durant la finale de l’Euro 2016, Ronaldo a trouvé la force de transcender ses partenaires. Ensuite, il a beaucoup souffert durant tout l’été et l’automne pour revenir au premier plan au Real Madrid alors que son agresseur Payet jouait à la baballe à West Ham, tout petit club anglais dans les bas-fonds de la Premier League. Si le football de Payet est l’un des meilleurs du monde, je veux bien que l’on remette le Prix Nobel de Littérature au rédacteur en chef de Mickey Magazine.

Comme prévu, Cristiano Ronaldo a remporté le Ballon d’Or 2016, le quatrième de sa carrière. La sangsue financière qui lui sert d’agent n’a pas réussi à lui massacrer sa saison 2015-2016: le vote fut effectué avant l’annonce des dribbles du fisc espagnol par des montages financiers dans les paradis fiscaux qui sont en fait des enfers à venir. Le seul tort de CR7 c’est de signer des documents illisibles. Neymar et Messi (Barcelone) sont dans le même cas que le virtuose du Real Madrid.
C’était d’une évidence absolue, sachant qu’il a remporté la C1 2016 avec le Portugal et l’Euro 2016 avec le Portugal.
Le deuxième est Messi. RAS, qu’importe la saison de Messi. On le connaît. Et personne au monde à part CR7 ne peut penser dépasser l’Argentin.
CR7 et Messi sont au sommet depuis des années. Ils sont constants. Le problème de Messi c’est qu’il ne gagne rien avec l’Argentine. De rage, il a même envoyé promener la sélection mais les sponsors l’ont rattrapé par le col !
Le troisième c’est Antoine Griezmann. Vaste plaisanterie. Griezmann c’est Poulidor: il a perdu deux finales, celle de la C1 et celle de l’Euro en France de surcroît ! Neymar et Suarez lui sont supérieurs. Higuain aussi. Et encore Lewandowski et Aubameyang.
Avec Antoine Bonifaci, Aiglon historique qui a largement contribué à donner à Nice ses premiers trophée, on s’accorde depuis cinq ans à dire que le meilleur joueur français s’appelle… Hugo Lloris, est de loin! Il fait des arrêts décisifs en veux-tu en voilà. Chaque année, il répond présent. Son tort ? Trop bien élevé, pas assez tendance. Pas de coiffure peroxydée. Sur les réseaux sociaux les bas du plafond au QI de moule avariée sont obnubilés par les joueurs de champ. Dans le classement officiel, les votants ont même mis Dimitri Payet avant LLoris ! Payet 17e… son exploit ? Avoir blessé Ronaldo à la finale de l’Euro 2016. Depuis dix ans, c’est la première fois que je vois Ronaldo sortir sur blessure en plein match. C’est comme si un Brésilien avait fracassé Zidane au SDF juste après le coup d’envoi contre le Brésil lors de la finale de la Coupe du Monde 1998. Heureusement, il s’est passé l’effet contraire. Sa sortie a galvanisé ses partenaires pendant que la France se liquéfiait.
On s’aperçoit que les votants méprisent la L1 car Hatem Ben Arfa est absent de la liste alors qu’il a complétement relancé Nice. La saison 2015-2016 de Ben Arfa fut grandiose.
Ben Arfa est le meilleur footballeur-créateur français en activité, hélas ! il ne joue jamais en club et en équipe de France. C’est une très grande injustice. De même que la non présence de Kanté qui a été éblouissant avec Leicester. Ne pas le citer c’est de l’incompétence.
Il a y aussi le cas Ramos, c’est un immense joueur. Les journalistes le traitent très mal.
Pour revenir à CR7 et à Messi, ils prouvent chaque année leur talent.
Des joueurs ont eu le Ballon d’or qui les a écrasés: Owen, Kaka, disparus de la circulation.
D’autres ne l’ont pas eu alors qu’ils le méritait: Iniesta, Xavi, Raul, Scholes, Giggs, Paolo Maldini… Cannavaro l’a eu à la place de Buffon !
Le Français Griezmann est une invention médiatique pour palier l’absence de Benzema.
On va le juger sur 5 ans.
S’il était si bon, il jouerait dans un très grand club.
Le football de Griezmann ne s’exprime jamais dans les matchs importants.
A son âge, Ronaldo avait déjà gagné le Ballon d’or 2008.
Lors du derby Atletico Madrid-Real Madrid, Ronaldo a réalisé un triplé, et Griezmann n’a rien fait, transparent, une ombre. Je me suis demandé s’il jouait. Un vrai homme invisible.
Pogba 14e ? Il y avait urgence à le récompenser pour le féliciter de savoir dribbler le fisc.
J’ai vu la remise du Ballon d’Or, une remise simple et triste, sans public, mais toujours mieux que le barnum de la FIFA qui tirait profit du trophée de France Football, pour se refaire une renommée. Cela n’a pas marché. Que le trophée revienne à la maison mère France Football c’est très bien mais il faut revoir la remise, qu’elle se passe en public, filmée en direct. On aurait dit un enterrement.
Lors de la remise on a vu partout un “correspond permanent à Madrid” qui toute l’année taille sans cesse Ronaldo au profit de Benzema. Il est allé jusqu’à dire à un moment donné que CR7 jouait mal à cause de sa vie privée ! Voir ce blablateur cirer les pompes à CR7 c’était pathétique. Le ridicule ne tue vraiment plus.
A noter l’absence de Kanté qui a contribué à la superbe saison de Leicester champion d’Angleterre 2016. Ce grand récupérateur-relayeur au comportement irréprochable manque dans la liste.
Et Ozil ? Absent lui aussi.
Le Ballon d’Or doit récompenser les meilleurs, les plus réguliers de la saison passée. Certes Ozil a fait de plus belles saison. On peut comprendre son absence dans la liste mais en valeur pure, il est au-dessus de beaucoup de joueurs cités ci-dessous.

Le classement du Ballon d’or 2016.

1. Cristiano Ronaldo
2. Lionel Messi
3. Antoine Griezmann
4. Luis Suarez
5. Neymar
6. Gareth Bale
7. Riyad Mahrez
8. Jamie Vardy
9. Pepe, Gianluigi Buffon
11. Pierre-Emerick Aubameyang
12. Rui Patricio
13. Zlatan Ibrahimovic
14. Paul Pogba, Arturo Vidal
16. Robert Lewandowski
17. Dimitri Payet, Luka Modric, Toni Kroos
20. Hugo Lloris, Manuel Neuer, Sergio Aguëro, Diego Godin, Koke, Paulo Dybala, Kevin De Bruyne, Andres Iniesta, Thomas Müller, Gonzalo Higuain, Sergio Ramos.

Toute la verve de Michel Audiard, de A à Z par Stéphane Germain (Hugo Image)

On ne peut pas se priver de cet album si l’on aime l’esprit français qui va de Rabelais à Prévert, de Guitry à Dac, de Yanne à Devos. Ces artistes-là sont tous merveilleux. Prévert et Audiard sont des écrivains de premier plan. Ils nous touchent en plein cœur, ils visent toujours juste. C’est fin, spirituel, intelligent, sensible plein d’humour. On ne s’en lasse pas.
Jean-Luc Godard a dit à un concierge d’un grand hôtel cannois : «Vous me reconnaissez mais vous n’avez vu aucun de mes films alors que vous ne connaissez pas Georges Lautner mais vous avez vu tous ses films… » Tout est dit. Pierrot le fou c’est très bien mais Les Tontons flingueurs aussi. Le scénario de Pierrot le fou, est mieux que celui des Tontons flingueurs mais les dialogues d’Audiard sont historiques car d’un côté on se prend trop au sérieux tandis que de l’autre on s’amuse intelligemment. Au caviar je préfére un bon pâté sur une tranche de pain de campagne et quelques cornichons. L’album sur Audiard de Stéphane Germain est une mine d’affiches, de photos, de répliques qui font mouche. Tous les films qui portent la signature Michel Audiard y sont présents, sous tous les aspects de son talent : dialoguiste, scénariste, réalisateur et même acteur, avec en plus les projets non réalisés. Voilà un cadeau idéal pour Noël, et aussi pour le Nouvel an, Pâques et le reste.

-Michel Audiard, Stéphane Germain. Hugo Image, 295 p., 24,95 €

Et aussi en complément de lecture vous pouvez vous procurez la remarquable revue Schnock n°21, hiver 2017, consacrée pour l’essentiel à Michel Audiard. Presque 100 pages sur notre dialoguiste préféré avec Jacques Prévert (175 p., 14,50 €).

12.12.16

Le 8es C1 2017: PSG-Barça ! ASM-City et Bayern-Gunners !

Le PSG a une chance sur un million de se qualifier pour les 1/4 de finale. Le pire c’est que les Parisiens joueront le retour au Camp Nou. Paris a viré Laurent Blanc parce qu’il a calé en 1/4 de finale de la C1 2016… Que feront les dirigeants parigots avec son remplaçant quand il ne passera pas les 8e de la C1 2017 ? Monaco peut passer l’obstacle City/ Guardiola. Je ne les condamne pas d’emblée car les Monégasques peuvent être irrésistibles.

Tirage des 8es de la C1 2017
Les rencontres aller se dérouleront les 14-15 et 21-22 février 2017.
Les matches retour auront lieu les 7-8 et 14-15 mars 2017.
(En gras ceux qui devraient se qualifier)

Bayern Munich - Arsenal

Real Madrid - Naples

Manchester City - Monaco

Paris-SG - FC Barcelone

Séville FC - Leicester

Leverkusen - Atlético de Madrid

Benfica - Dortmund

FC Porto - Juventus Turin

Le tirage au sort des 1/16e de finale de Ligue Europa :

- Manchester United (ENG) - Saint-Étienne (FRA)
- AZ Alkmaar (NED) - Lyon (FRA)
- Athletic Bilbao (ESP) - APOEL (CYP)
- Legia Warszawa (POL) - Ajax (NED)
- Anderlecht (BEL) - Zenit (RUS)
- Astra Giurgiu (ROU) - Genk (BEL)
- Ludogorets Razgrad (BUL) - Copenhague (DEN)
- Celta Vigo (ESP) - Shakhtar Donetsk (UKR)
- Olympiacos (GRE) - Osmanlýspor (TUR)
- La Gantoise (BEL) - Tottenham Hotspur (ENG)
- Villarreal (ESP) - Roma (ITA)
- Rostov (RUS) - Sparta Prague (CZE)
- Krasnodar (RUS) - Fenerbahçe (TUR)
- Borussia Mönchengladbach (GER) - Fiorentina (ITA)
- Hapoel Beer-Sheva (ISR) - Beþiktaþ (TUR)
- PAOK Salonique (GRE) - Schalke (GER)

Dans la Coupe des losers, Lyon peut y croire, et St-Etienne aussi tant MU est en dents de scie.

11.12.16

Le solide leader Nice prend un 1 point à Paris dans un match de C1

Nice a pris un point important à Paris et reste leader. Qui aurait pensé cela en août 2016 ?

Dimanche 11 décembre 2015
Paris 2-2 OGCNice
Buts pour Paris: Cavani (46e, 60e)
Buts pour Nice: Cyprien (32e), Plea (47e)

Classement
1 OGC Nice 40 pts 17 m + 20
2 AS Monaco 39 17 + 37
3 Paris 36 17 + 19

Paris SG : Areola - Aurier, Thiago Silva ©, Marquinhos, Kurzawa - Verratti (Ben Arfa 75e), Krychowiak (Ben Arfa 46e), Motta - Di Maria (Meunier 82e), Cavani, Matuidi.

OGC Nice : Cardinale – Souquet, Dante ©, Sarr – Ricardo, Seri, Cyprien, Walter (Koziello 90e), Dalbert (Boscagli 46e)– Belhanda – Plea (Balotelli 75e).

A 0-2, Paris a frôlé la correctionnelle !
Pendant la première mi-temps Nice a été mis dans les cordes 45 minutes par l’intensité parisienne mais c’est Nice qui a mis K.O. Paris mené 0-2 au moment de regagner les vestiaires. Hélas! la reprise fut fatale et a empêché Paris de douter.
Ce fut un match de Coupe mais pas de France, de C1 !
Ceux qui ont fracassé Blanc, la saison dernière, vont pouvoir continuer à nous endormir avec Emery.
Nice en première mi-temps a obtenu un score à l’italienne 0-2 alors que les Aiglons étaient dominés en pleine orage car Paris attaqué sans cesse avec pressing réussi.
Après la pause, Nice a encaissé un but trop rapidement qui a remis Paris dans le match.
Nice a perdu deux points mais il faut se dire que les Niçois ont en fait pris un point parce que jadis Nice perdait ce genre de match.
Les stars de Paris ? Les deux latéraux. Un football des années 1950.
Hatem Ben Arfa ? Le coach parisien a bousillé sa saison matchs aller.
Pour résumer, Paris est plus faible avec Emery qu’avec Ancelotti et Blanc.
Nice est plus fort avec Favre qu’avec Puel que je respecte énormément puisqu’il nous a relancé.
Les buts niçois sont plus beaux que ceux de Paris, surtout le second qui est un vrai cadeau de Noël mais passons…
Bonne nouvelle: mon cœur a été solide dans une soirée éprouvante.
J’ai vécu physiquement le match. J’en ressors lessivé.
Paris a mis beaucoup d’intensité. On sentait que les Parisiens jouaient leur vie.
Nice a bien encaissé les coups comme un boxeur dans les cordes, parfois sonné mais jamais mis K.O.
Merci aux Aiglons, au staff niçois de maintenir le rêve.
Une défaite en 17 matchs: EXCEPTIONNEL !

10.12.16

Show devant ! Nissa la Bella joue au Parc des Princes

Dimanche 11 décembre 2015, 20 h 45
Paris - OGCNICE

Classement avant le match
1 AS Monaco 39 17 + 37
2 OGC Nice 39 pts 16 m + 20
3 Paris 35 16 + 19

Paris avec Balotelli !
J’en rêvais, Lucien Favre l’a fait !
Dans le groupe niçois, Mario Balotelli effectue son retour en Ligue 1.
Peut-être ne sera-t-il pas aligné d’emblée, ce qui sera aussi impressionnant pour les adversaires car cela prouve que Nice peut se passer de lui.
Trois absents: Maxime Le Marchand bien revenu en Europa League est ménagé ce qui est compréhensible. Paul Baysse (blessé) et Valentin Eysseric, victime d’une entorse du ligament latéral interne, ne seront pas sur la feuille de match. A noter, la présence du jeune Marcel qui a montré un bel enthousiasme en Europa League

Gardiens : Cardinale, Benitez

Défenseurs : Souquet, Ricardo, Boscagli, Dalbert, Dante, Sarr

Milieux : Seri, Walter, Bodmer, Cyprien, Koziello, Marcel

Attaquants : Belhanda, Balotelli, Plea, Donis​

Si Emery se montre frileux, Lucien Favre est capable d’aligner en même temps Belhanda, Balotelli et Plea. Il peut aussi faire débuter Belhanda et Plea, puis faire entrer en joker foudroyant Balotelli.
Deux paramètres essentiels:
-respecter Paris mais pas trop sinon ça paralyse et met dans une situation d’infériorité.
-jouer son jeu car il n’y a trois points en jeu comme à chaque match.

Le parcours de l’OGCNice, leader de L1

12 victoires, 3 nuls, 1 défaite, dont:
7 victoires et 2 nuls à Nice
5 victoires, 1 nul et 1 défaite à l’extérieur

Domicile:
9 joués, 7 gagnés, 2 nuls, 0 défaite, 21 buts pour, 6 contre + 15

Extérieur:
7 joués, 5 gagnés, 1 nul, 1 défaite, 9 buts pour, 4 contre, + 5

Paris, ses 540 M€ d’euros et ses joueurs qui mettent leur flouze dans les paradis fiscaux, tout ce football bling-bling a peur de Nice qui montent dans la capitale avec ses jeunes encadrés de taulier.
Unai Emery joue sa réputation sur un match alors que Lucien Favre est tranquille comme Baptiste. Deux façons d’entraîner: une stressante, une sereine; une charabiatesque, une claire comme de l’eau de roche; une faussement enflammée, une pleine de passion retenue; une faussement autoritaire, une charismatique; une dans une impasse, une qui ouvre des horizons.
Nice est en plus, premier au fairplay.

Deux possibilités:

-Paris en version commando a l’opportunité de marquer vite et ensuite de doubler la mise… Là, il aura match gagné pour le PSG.

-Paris est tellement angoissé que ses joueurs se font prendre au piège par les Niçois qui jouent totalement libérés et qui font valoir leur collectif face à une constellation d’individualités. Dans ce cas de figure, Nice gagne.

Je rêve de voir un immense Balotelli au Parc, bien encadré par Belhanda et Plea avec Walter, Seri, Koziello et Cyprien au top, juste devant Ricardo, Dante, Sarr et Cardinale qui veillent au grain, sous les yeux de Lucien Favre qui se régale.

PS: 20 h foot, itélé . Jeudi 8 décembre 2016: les entraîneurs, Nantes, PSG, Lyon, Valbuena, Benzema, le Real, Ben Arfa …
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-08122016-171958

09.12.16

Permalien 14:09:40, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

J- 2 OGCNice 42 M€ - 540 M€ Paris

Ci-dessus on se rend compte que Nice joue comme les anciennes équipes de Lucien Favre. Impressionnant, il y a une marque de fabrique Lucien Favre.

Dimanche 11 décembre 2015, 20 h 45
Paris - OGCNICE
OGCNice 42 M€ - 540 M€ Paris. Il s’agit des budgets des deux clubs…
J’attends ce match comme j’attendais avant Man United-Arsenal ou Man United-Man City.
Aujourd’hui MU est si peu intéressant, si banal, sans joueur de classe, que je préfère voir Nice qui a un super jeu et une belle mentalité.
Etat des deux équipes:
Nice est plus en forme
Paris vient de perdre en L1 et de faire un nul en C1 arraché par les cheveux
Paris n’a pas d’homme en forme
Nice peut perdre puisque le Gym a quatre points d’avance.
PSG a des joueurs pris dans une affaire de fisc.
Si Nice joue sur sa valeur, les Aiglons doivent l’emporter.
Si Paris se révolte, le PSG peut gagner.
J’ai hâte de voir Nice jouer en leader.
Voir Ben Arfa jouer contre Nice me parait irréel. En Angleterre, il est de tradition qu’un joueur très marqué par son ancien club ne joue pas contre celui-ci lors du premier match de la saison suivante après son transfert dans son nouveau club, ce qui est exactement le cas de Ben Arfa contre Nice.

PS: 20 h foot, itélé . Jeudi 8 décembre 2016: les entraîneurs, Nantes, PSG, Lyon, Valbuena, Benzema, le Real, Ben Arfa …
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-08122016-171958

Permalien 11:26:23, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Léo Ferré, sur le boulevard du crime, au TLP-Dejazet (Daniel Pantchenko/ Cherche-Midi)

Vous avez-vous vu les candidats qui se présentent avec le culot de nous faire croire qu’ils pourraient accéder à l’Elysée ? Ce n’est plus de la démocratie c’est du show biz ! Ecoutons plutôt Léo Ferré.

C’est toujours agréable de retrouver Léo Ferré mais on n’accepte pas plus sa mort- même s’il faut s’y faire- qu’il n’acceptait celle de son ami et parolier, le très grand Jean-Roger Caussimon qui était aussi comédien et chanteur. Son fils Raphaël a filmé, capté dit-on, le concert de Léo Ferré au Dejazet. Le livre de Daniel Pantchenko entremêle la biographie de Léo Ferré et celle du Dejazet. On y trouve aussi des témoignages sur le poète. En prime deux entretiens avec Léo Ferré. Il faut l’entendre pester contre la TVA qui taxe davantags les disque que les livres, une belle colère noire.
Léo Ferré a ouvert la poèsie des milliers de jeunes français. On retrouve la rage intacte du monégasque. Peu de monde savent qu’il est né sur le rocher princier qui va si mal avec sa biographie d’anarchiste à la dent dure. Comme tous les vrais anarchistes, il traversait sur clous, sur les conseils de Georges Brassens qui voulait éviter les contacts avec la police. Dire que je suis nostalgique des années 1960-1970 c’est peu dire. Pourquoi nostalgique ? J’étais jeune- plus jeune que je ne suis malgré les ans que je collectionne- mes parents vivaient et les chanteurs étaient de grande qualité.
Il va sans dire que la chanson actuelle est d’un très petit niveau en face de Ferré, Ferrat, Brel, Brassens et Trenet. Aujourd’hui on nous met en lumière des chansonnettes qui ne sont pas grand chose si je leur oppose Je chante de Trenet. Tout est frelaté, c’est la chanson bonne conscience, on médiatise des gens histoire de dire vous voyez, faut pas avoir des idées préconçues mais on si l’on se place sur le plan poétique ou musical cela reste affligeant: des révolutionnaires de reality show. (1)

-Léo Ferré, sur le boulevard du crime. Au TLP-Dejazet de 1986 à 1992. Daniel Pantchenko. Avec un DVD de 27 chansons, lors d’un concert de Léo Ferré au Dejazet, le 8 mai 1988. Cherche-Midi, 220 p., 21 €

(1) Je ne parle pas de Polnareff, Clerc, Lama, Leforestier, Samson, Souchon, Aznavour …

08.12.16

Permalien 08:15:19, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Balotelli de retour sur le terrain du Gym avec Le Marchand et une nuée de jeunes aiglons

Europe League
Jeudi 8 décembre 2016
OGCNice 2-1 Krasnodar

APRES LE MATCH
Buts pour Nice : Bosetti (64e sur pen.), Le Marchand (77e)
But pour les visiteurs: Smolov (52′e)

OGC Nice : Benitez - Burner, Souquet (Albert 74e), Le Marchand, Boscagli, Perraud - Lusamba, Bodmer ©, Marcel - Balotelli (Bosetti 46e), Donis (Mahou 68e).

Nice sort par la grande porte, avec ses jeunes joueurs.
Maintenant, on souffle et cap sur Paris !

AVANT LE MATCH
Pour les adieux à l’Europe League- ce parking pour exclus de la C1- Lucien Favre a la très bonne idée de laisser au repos beaucoup de joueurs tauliers qui vont souffler, après tant de matchs, en prévision de PSG-Nice. Favre a tout bon.
J’ai hâte d’être dimanche pour voir ce qu’il va nous concocter pour vaincre Paris au Parc des Princes.
Lucien Favre est notre sir Ferguson: avec lui, on se sent costaud, que dis-je nous sommes costauds.
A Paris, Balotelli va stresser toute la défense parisienne et libérer l’espace pour Plea.
Favre peut aligner Belhanda- Balotelli et Plea.
Avant-match, Favre est supérieur à Emery car son équipe joue très bien depuis 16 matchs.

[Post dédié au défunt Carlos Azoberry qui a joué à Nice de 1959 à 1967]

07.12.16

J-4: Le parcours exceptionnel de l'OGCN, leader de L1 avec une seule défaite en 16 matchs

L’OGCNice redonne le sourire à ma ville natale après le massacre du 14 juillet 2016

Dimanche 11 décembre 2016, 20 h 45
Paris - Nice

Classement
1 OGC Nice 39 16/ 12 3 1/ 30 10/ + 20
2 AS Monaco 36 16/ 11 3 2/ 49 16/ + 33
3 Paris 35 16/ 11 2 3/ 30 11/ + 19
4 Rennes 27 16/ 8 3 5/ 18 19/ - 1

Les 3 matchs aller à jouer d’ici la trêve:

PSG-Nice, 11 décembre
Nice-Dijon, 17 décembre
Bordeaux-Nice, 21 décembre

Les 16 premiers matchs déjà joués:

Nice 1-0 Rennes
Angers 0-1 Nice
Nice 1-1 Lille
Nice 3-2 Marseille
Montpellier 1-1 Nice
Nice 4-0 Monaco
Nancy 0-1 Nice
Nice 2-0 Lorient
Nice 2-0 Lyon
Metz 2-4 Nice
Nice 4-1 Nantes
Caen 1-0 Nice
Saint Etienne 0-1 Nice
Nice 1-1 Bastia
Guingamp 0-1 Nice
Nice 3-0 Toulouse

12 victoires, 3 nuls, 1 défaite
7 victoires et 2 nuls à Nice; 5 victoires, 1 nul et 1 défaite à l’extérieur

Domicile:
9 joués, 7 gagnés
, 2 nuls, 0 défaite, 21 buts pour, 6 contre + 15

Extérieur:
7 joués, 5 gagnés
, 1 nul, 1 défaite, 9 buts pour, 4 contre, + 5

Meilleurs buteurs à Nice:
1 Plea 9 buts

2 Balotelli 6 buts
3 Cyprien 4 buts

Meilleurs passeurs à Nice:
1 Seri 8 passes

2 Belhanda et Ricardo, 3 passes chacun
4 Wylan et Dante, 2 passes chacun

Classement du fair play:
1 er Nice,
21 cartons jaunes, O rouge

06.12.16

Permalien 23:54:25, Catégories: PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Paris ne parvient pas à battre Ludogorets au Parc des Princes

Cette vidéo n’est pas une vidéo gag. Il s’agit vraiment de l’entraîneur actuel du PSG. Le successeur d’Ancelotti et Blanc. Cette vidéo n’est pas un trucage, le manager est bien un professionnel face à une assemblée de journalistes professionnels. Sa démonstration ressemble à un cours pour école maternelle première année.

Champions League
Mardi 6 décembre 2016
Paris SG 2-2 Ludogorets
Buts pour PSG: 61′: Cavani (61e), Di Maria (92e)
Buts pour Ludogorets : Misidjan (15e), Wanderson (69e)

Ludogorets, qu’es-aco ?
Un club bulgare. Inconnu au bataillon.
Alors qu’il avait été jeté dans la fosse aux lions à Montpellier quand le PSG était mené 2-0, Ben Arfa a cette fois été titularisé d’emblée.
En première mi-temps, Ben Arfa a bien animé le jeu mais il était bien esseulé en dehors de Cavani et Matuidi. Comme il ne joue jamais, Ben Arfa manque de rythme et joue sans aucune confiance, à cause d’un entraîneur qui n’a cessé de le dévaloriser.
Alors qu’il a écarté Ben Arfa tous les matchs aller maintenant le coach le lance comme un sauveur.
Ce coaching est affligeant sur toute la ligne.
David Luiz a bien fait de quitter le navire.
Il est plus heureux à Chelsea avec un véritable entraîneur.
Le PSG des deux derniers matchs est inférieur à Nice.
La révolte du PSG va-t-elle sonner contre le Gym ?
Si Nice joue son jeu, le PSG ne pourra que constater les dégâts.

Permalien 13:56:31, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

MONSIEUR LUCIEN FAVRE

Record: Nice, 1er de Ligue 1
Record: Nice n’a perdu qu’un match de L1 sur 16 disputés
Record: Nice a gagné 12 matchs sur 16 joués
Record: Nice est la meilleure défense, avec 10 buts encaissés

Claude Puel avait dit:
-"Je viens à Nice pour réveiller la Belle au Bois Dormant".
Il a réussi à la réveiller.
Et Lucien Favre a pris le relais pour faire encore mieux que Claude Puel.

Permalien 10:31:32, Catégories: GRAND MONSIEUR, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Hommage à Réne Vignal, le plus grand gardien français

Plus fort que Chayrigues, Di Lorto et Darui, René Vignal est le meilleur gardien de but français.
C’est certain.
Il a un petit palmarès mais on lui doit tout. Il a contribué à faire connaître davantage le poste de gardien avec Yachine. Avant lui, il y avait Rudi Hiden mais les médias n’avaient pas l’impact qu’ils commençaient à avoir après-guerre. Notons que Hiden comme Vignal jouèrent au Racing Club de Paris dont je déplore la disparition à ce niveau. Vignal était un artiste qui a apporté énormément à son poste. Quel bel athlète en plus: regardez son corps, ses jambes, ses épaules. Il était très spectaculaire, et mettait sa tête où un autre n’aurait pas mis le pied.
Sa décadence dans la rubrique fait divers ne l’a pas rendu plus connu.
La justice a essayé de lui coller perpétuité ! Pas loin de le condamner à mort !
Vignal n’a tué personne. Le fait qu’il soit devenu truand ne veut pas dire qu’on doit l’être. Il n’a incité personne à le suivre.
J’admire totalement René Vignal et je suis fier de le lui avoir dit et écrit. De manière privée et publique. C’est un Genet, un Villon du football.

05.12.16

Man United avec Mourinho: nouvelle crise dans le déclin des Red Devils avec l'un des pires groupes de joueurs de toute l'Histoire des Red Devils

Si vous voulez voir le vrai MU, regardez cette vidéo.

Dimanche 4 décembre 2016
Everton 1-1 Manchester United
But pour Everton: Baines (89e pen)
But pour MU: Ibrahimovic (42e)

Statistiques
Possession: Everton 46%, United 54%
Tirs: Everton 11, United 10
Tirs cadrés: Everton 5, United 2
Corners: Everton 6 United 3

Everton: Stekelenburg, Coleman (Holgate 67e), Funes Mori, Williams, Baines, Barry, Cleverley (Deulofeu 65e), Gana, Bolasie (Valencia 68e), Mirallas, Lukaku.

United: De Gea, Valencia, Jones, Rojo, Darmian, Carrick, Herrera, Mkhitaryan (Fellaini 85e), Pogba, Martial (Rashford 82e), Ibrahimovic.

Classement
6e Manchester United

Le club mythique est à 13 points du leader Chelsea
MU est à 6 points du 5e, Tottenham
MU avec 19 buts marqués est la 8e attaque de l’élite
MU n’a gagné que 5 matchs sur 14 disputés

Un parcours honteux, indigne.
Pogba n’est qu’une ombre.
Ce groupe est une insulte aux morts de 1958.
Je plains Valencia et Carrick.
Fellaini a un football d’une faiblesse sans nom.
Il est le symbole du MU actuel: un football sans élégance.

04.12.16

Permalien 23:52:30, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Contre Toulouse, le leader Nice plie le match à la 26e mn

Dimanche 4 décembre 2016
OGCNice 3-0 Toulouse
Buts : Plea (23e), Belhanda (26e), Seri (65e)

OGC Nice : Cardinale - Ricardo, Dante ©, Sarr, Dalbert - Seri (Koziello 77e), Cyprien, Walter - Eysseric (Marcel 77e), Plea (Donis 83e), Belhanda.
Manager: Lucien Favre

Toulouse FC : Lafont - Michelin, Yago, Musavu-King, Amian - Sylla, Somalia, Sangaré (Bodiger 56e) - Durmaz (Edouard 46e), Toivonen (Sirieix 78e), Braithwaite ©.

Classement
1 OGC Nice 39 pts 16 m/ 12 3 1/ 30 10/ + 20
2 AS Monaco 36 16/ 11 3 2/ 49 16/ + 33
3 Paris 35 16/ 11 2 3/ 30 11/ + 19
4 Stade Rennais 27 16/ 8 3 5/ 18 19/ - 1

Dans une semaine Nice viendra à Paris sans aucune pression néfaste car les Aiglons ont 4 points d’avance sur les Parisiens.
Contre le Téfécé, Nice a maitrisé de bout en bout.
Deux louches de caviar de Dante ont amené les deux premiers buts niçois.
Le troisième est un bijou niçois qui semble venir de la Catalogne. Attention ! Lucien Favre est un très grand animateur de Cruyff.
Désormais, il y a deux L1, une à trois jusqu’au PSG et une autre à partir de Rennes.
Nice a très bien conduit son match.
Le manager Favre s’adapte à tout.
Tout le Gym s’acclimate à toutes les configurations des adversaires.

Permalien 00:54:35, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE  

Arsenal écrase West Ham (1-5) conduit par Payet, le leader technique de l'équipe de France

Samedi 3 décembre 2016
West Ham 1-5 Arsenal
But pour West Ham: Carroll (83e)
Buts pour Arsenal: 24′ (Özil, 24e), Sanchez(72 e, 80e, 86e), Oxlade-Chamberlain (84e)

17e de Premier League, West Ham s’est fait massacrer à la tronçonneuse par Arsenal.
Bravo aux Gunners.
Quant à West Ham, rien à dire, c’est un tout petit club qui donne des salaires royaux.
Le leader de West Ham c’est Payet, la star de l’équipe de France de l’Euro.
Ses amis diront: il n’y peut rien, que ferait Messi à West Ham ?
Et moi, je vous réponds, mais si Payet jouait à Barcelone quel serait son apport au Barça.
Payet est certainement un homme très bien mais son football est très faible. Je ne le classe pas parmi les 1 000 meilleurs footballeurs de tous les temps.
L’Equipe a titré qu’il était un “Génie” (sic) !

CLASSEMENT
1 Chelsea 34 points, 14 m
2 Arsenal 31 points, 14 m
3 Liverpool 30 points, 13 m
3 Man City 30 points, 14 m

PS: je ne traite pas les histoires de fisc de CR7, comme je n’ai pas traité celles de Messi et Neymar, ni la violence à Metz. Tout cela ne m’intéresse pas du tout. L’entourage du football est souvent nauséabond. Beurk ! Ils roulent sur l’or, et ils en veulent toujours plus. Aucun arbre n’a atteint le ciel.

03.12.16

Permalien 19:56:25, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Le Paris FC Emery ridiculisé par Montpellier, pour le plus grand plaisir de Nice et Monaco

Samedi 3 décembre 2016
Montpellier 3-0 PSG
Buts pour Montpellier: P. Lasne (42e), E. Skhiri (48e), R. Boudebouz (80e)

Bonne nouvelle pour Nice et Monaco ! Vive le Midi de la France !
Sans doute sous prétexte de C1 à venir, Unai Emerey a fait du turn over et changement de schéma. Résultat: une cuisante défaite !
Beaucoup sont étonnés par cette défaite.
Pas moi: le coach espagnol n’a pas gagné un seul match à l’extérieur en Liga 2015-2016.
Jamais je n’aurais recruté un coach incapable de vaincre hors du domicile.
Paris méritait mieux après Ancelotti et Blanc.
Quand Paris était mené 0-2, Emery a lancé Hatem Ben Arfa dans le naufrage général.
De plus le coach a le culot de dire que Ben Arfa ne pouvait pas enchaîner deux matchs de suite alors que s’il n’a pas de rythme c’est précisément parce que le coach ne le fait pas jouer !
Il faut être économe de son mépris, il y a tant de nécessiteux, disait Chateaubriand.
Les médias institutionnels ne cessent pas de dire qu’il faut laisser du temps à Emery.
Lucien Favre à Nice a été opérationnel dès la première journée.
Le football est le jeu le plus simple du monde.
Les thuriféraires d’Emery disent qu’il apporte de le verticalité. Ridicule. Vous avez déjà vu des cages installées sur les bords de touche ? Sauf en pupilles cela n’existe pas.

02.12.16

Ramos permet au Real Madrid de maintenir le Barça à 6 points

14e journée de Liga
Samedi 3 décembre 2016
Barcelone 1-1 Real Madrid
But pour le Barça: Suarez (53e)
But pour le Real: Ramos (90e)

APRES LE MATCH
Ce clasico ne restera pas dans les annales. Ce fut poussif dans les deux sens. Bale manquait au Real. Benzema, comme neuf fois sur dix, a été décevant. Il ne prend jamais le relais lors d’un passage à vie de Ronaldo qui est condamné à assurer. Ramos comme souvent a marqué de la tête un but très important qui permet au Real de maintenir le Barça à 6 points.
Oui, le match fut plaisant mais sans plus si on considère le statut de ces clubs.
Les spectateurs n’ont pas été volé. C’est l’essentiel.

AVANT LE MATCH: Le clasico aller: le Barça veut revenir à 3 points du Real. Zidane + CR7 + Messi= 9 Ballons d’Or !
Etonnant de voir un Clasico le mois de Noël, dans mon esprit c’est un match de printemps. Ce n’est qu’une impression car il y en a deux au minimum par an, plus en cas de rencontres en Coupes nationales ou européennes.
Pour ce premier acte, le Barça va tout faire pour revenir à trois points du Real Madrid.
Classement au coup d’envoi
1er Real Madrid 33 points
2e Barcelone, 27 points
Le Real jouera sans Bale. Côté Barça, Iniesta revient dans le groupe.
C’est l’unique vrai clasico. C’est évident qu’il s’agit du match le plus important d’un championnat européen.
C’est au-dessus des derbys de Turin, de Milan ou de Manchester, voire des londoniens.
On le comparer au derby de la Bombonera. En Argentine, une rivalité terrible oppose Boca Juniors à River Plate, l’autre grand club de Buenos Aires.
Un clasico cela ne se rate pas c’est comme Federer-Nadal ou Borg-McEnroe.
Notre L1 est à des années lumière du clasico. Songez que l’on ose appeler clasio un PSG-OM…
On va revoir l’un contre l’autre CR7 et Messi. Et Neymar bien supérieur à Griezmann.

Permalien 23:01:09, Catégories: GRAND MONSIEUR, BEHRA, FANGIO, SENNA & NORTON  

La bouleversante retraite de Nico Rosberg qui dit adieu à la F1

Très ému, Nico Rosberg prend sa retraite parce qu’il a réalisé son rêve: devenir champion du monde de F1.

Plus bouleversante que la retraite de François Hollande (qui mesure la solitude du pouvoir), celle de Nico Rosberg laisse K.O. les amateurs de sport mécanique, dont je suis. Né non loin du GP de Monaco j’ai la F1 dans les veines, même si je ne la traite plus sur mon blog en raison de son nouveau règlement auquel je m’oppose.
Six jours après la conquête de son titre mondial, le 2 décembre 2016, Nico Rosberg a annoncé sa retraite de la Formule 1. Il était pourtant reconduit chez Mercedes Grand Prix aux cotés de Lewis Hamilton pour la saison 2017.
Le champion du monde en titre, 31 ans, a publié sur Facebook et Twitter :
En 25 ans de sport automobile, mon seul rêve a été de devenir champion du monde de Formule 1. À travers un dur travail, la douleur, les sacrifices, cela est resté mon seul objectif. Maintenant, je l’ai fait, j’ai grimpé ma montagne, c’est donc le bon moment. Cette saison a été incroyablement dure, j’ai poussé comme un dingue dans tous les domaines après mes déceptions des deux saisons précédentes, elles ont fait monter ma motivation à un niveau que je ne connaissais pas. Et cela a, bien sûr, eu un impact sur les gens que j’aime. Ça a été très très difficile et je ne veux pas revivre cela.»
La pression mis par Lewis Hamilton fut énorme. L’Anglais est revenu sur lui, a remporté course sur course pour finir deuxième à 5 points de Rosberg qui a pris sa décision le lendemain de son sacre. Il a bien sûr alors averti sa femme Vivian, Georg son manager et Toto Wolff, son directeur:
-«Ma plus grande réussite en sport automobile sera toujours d’avoir gagné le championnat avec cette incroyable équipe, celle des Flèches d’Argent».
Son coéquiper, Lewis Hamilton a commenté, avec son statut de champion, l’annonce surprise de la retraite de son coéquipier chez Mercedes:
-«Je suis certainement l’un des seuls à ne pas être surpris parce que je le connais depuis très longtemps. C’est la première fois qu’il a gagné en 18 ans contre moi, ce n’est pas une surprise qu’il ait décidé d’arrêter. Il a une famille sur laquelle veiller, et la F1 prend tellement de votre temps… Cela va être triste de ne pas l’avoir dans l’équipe l’année prochaine. Nico va manquer à la F1, je lui souhaite le meilleur.»
Nico Rosberg est devenu champion du monde de Formule 1 en battant Hamilton de cinq points, trente quatre ans après son père Keke Rosberg. Le champion du monde de F1 2016 est seulement le troisième sur Mercedes après Juan Manuel Fangio en 1954 et 1955 et Lewis Hamilton (2014 et 2015); également le troisième allemand après Michael Schumacher et Sebastian Vettel. Rosberg est le second fils de champion du monde à rejoindre son père au palmarès. Avant lui, seul Damon Hill avait fait comme son père, le très regretté Graham Hill que j’ai si souvent vu à Monaco.
Nico Rosberg choisi la vie, mettant un terme à son combat contre la mort.
Quitter la F1, il faut le faire. Chapeau l’artiste !
Il préfère rester désormais avec sa famille, vivre tout simplement. Bonne décision.
On ne vit qu’une fois. Il n’avait plus rien à démontrer.
La haute compétition est une drogue dure, il est désintoxiqué.

Permalien 11:46:57, Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Un album chez Solar sur les "60 ans de Ballon d'Or, footballeurs de légende"

Le 13 décembre 2016, on remettra le Ballon d’Or 2016 à Cristiano Ronaldo, c’est un secret de Polichinelle, même si on tente régulièrement de le salir, comme la récente affaire fiscale concernant ses droits à l’image. Si Messi et Neymar du Barça sont condamnés alors CR7 doit l’être aussi, ben voyons…
Tout le monde sait que le Portugais, couvert de trophées 2016, les plus grands (Euro avec le Portugal, C1 avec le Real Madrid) est loin devant, intouchable. Avec quatre Ballons d’Or, il se rapproche de Lionel Messi, le joueur de Catalogne en collectionne déjà cinq. Tous les deux sont de la même génération, un peu comme au temps de Platini et Maradona. Si dans la classe politique, le personnel se dégrade, pas en football qui génère toujours d’authentiques champions.
Un bel album présente tous les gagnants du trophée depuis sa création en 1956.
Le trophée, le plus grand à titre individuel, a été créé par France Football, sous l’impulsion des superbes journalistes Gabriel Hanot (ancien international, immense personnalité du football), Jacques Ferran, Jacques Goddet et Jacques de Ryswick (dont je conserve pieusement les ouvrages). A sa création, la récompense est réservée aux joueurs européens.
En 1995, le mode d’éligibilité est modifié: chaque footballeur jouant dans un club européen peut obtenir le Ballon d’Or, à l’exemple du Libérien George Weah.
En 2007, l’attribution devient générale est récompense le meilleur joueur du monde, quelle que soit sa nationalité et quel que soit le club au sein duquel il évolue, en Europe et ailleurs. Aujourd’hui, Pelé et Maradona l’auraient donc aisément si…
Il est donc logique que France Football publie chez Solar une rétrospective globale du trophée.
On y voit des photographies de sa réserve de la caserne d’Ali Baba de presse-sports. J’ai déjà eu l’occasion de regarder la collection alors dans de gros albums près du Palace, faubourg Montmartre. Quel choc pour moi d’aller dans ces locaux mythiques où je croisais Max Urbini et Gérard Edelstein !
L’album s’ouvre sur Stanley Matthews et se referme sur Messi et Ronaldo. Le joueur anglais semble être le grand-père de l’Argentin et du Portugais. Le look a changé terriblement. Il faut dire que Matthews a joué très tard en professionnel.
L’ensemble fourmille de chiffres en tous genres: nombre de buts, classement de chaque Ballon d’Or avec les dauphins mais l’on ne se souvient que des lauréats.
Il y a aussi des entretiens avec les Ballons d’Or extirpés des archives du magazine France Football.
L’album permet de voir l’évolution du look, de la prise de paroles.
Ce livre est un très bon gardien de la mémoire.

-60 ans de Ballon d’Or, footballeurs de légende. Collectif France Football. Préface de Jean-Pierre Papin. Solar, 175 p.,24,90 €

01.12.16

Permalien 22:49:29, Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS  

La France n'a plus de président de la république et trois pontes sont écartés du pouvoir (MM. Sarkozy, Juppé et Hollande)

Le président Hollande ne se présente pas aux présidentielles 2017.
Désormais, il expédie les affaires courantes, comme un intérimaire. Finalement 5 ans ce n’est pas assez car la dernière année est forcément bâclée par la politique politicienne.
En quoi son renoncement est un scoop puisqu’on savait qu’il ne participerait aux primaires ?
On ne pouvait pas avoir un candidat du PS, et un président socialiste candidat à sa succession.
Le président en exercice a jeté l’éponge.
Macron, lui, s’est marginalisé: il ne pèse pas lourd.
Reste tous les postulants de la gauche, Montebourg et sans doute Valls, le favori qui désormais à les mains libres. Le combat va pouvoir commencer, la place est bonne.
Hollande a le mérite d’éviter d’affaiblir encore plus le PS.
Ce que j’ai le moins aimé dans le hollandisme: tout l’épisode privé mis dans les médias par sa maîtresse congédiée, plus l’épisode du scooter, sans parler des collaborateurs véreux.
Voilà tout un pan de la présidence qui a tout gâché.
Fin 2016, un constat évident: MM. Sarkozy, Juppé et Hollande sont renvoyés aux rayons des antiquités. Une page se tourne. Une lourde page.
Dans ses adieux, François Hollande avait la voix blanche avec presque des trémolos à des moments cruciaux. C’est lui qui scie la branche. Une vraie décision alors qu’on lui reproche de ne jamais trancher.
Beaucoup de gens vont le regretter car on regrette toujours ce qu’on ne reverra jamais.

30.11.16

Nice donne sa réponse à la L1: les Aiglons sont de nouveau leaders !

15e journée de L1
Mercredi 30 novembre 2016
Guingamp 0-1 OGCNICE
But pour les Aiglons: Belhanda (5e)

EA Guingamp : Johnsson - Ikoko, Sorbon, Kerbrat, Marçal - Deaux (Diallo, 78e), Didot, Blas (Mendy, 57e) - Coco, Briand ©, Salibur (De Pauw, 75e)

OGC Nice : Cardinale - Ricardo, Dante ©, Sarr, Dalbert - Koziello, Cyprien, Seri (Bodmer, 84e) - Belhanda, Eysseric (Walter, 89e) - Plea (Donis, 78e)

Classement
1 OGC Nice 36 pts 15 m / 11 3 1/ 27 10/ + 17
2 Paris 35 15/ 11 2 2/ 30 8/ + 22
3 Monaco 33 pts 15/ 10 3 2/ 44 16 + 28

AVANT LE MATCH
L’enjeu est simple: si Nice gagne à Guingamp, les Aiglons reprennent la tête de la L1 puisque Monaco vient de faire 1-1 à Dijon.
Paris, lui, recevra Angers, un math facile s’il en est.
Inutile de dire que les tchatcheurs du Paf voient Nice perdre.

APRES LE MATCH
Et dire qu’il n’y a pas si longtemps on jouait pour le maintien à … 42 points et que nous en sommes déjà à 36 … en 15 maths !!!
Nice a gagné 11 fois en 15 matchs, époustouflant !
Nice a un parcours de champion de France.
Il va falloir rester calme et poursuivre son chemin.
Les Aiglons ne sont pas arrivés à mettre le second but qui détresse mais tenir le score étriqué à l’extérieur faut le faire !
Cardinale a fait de gros arrêts.
La victoire à Guingamp rattrape les deux points perdus bêtement face à Bastia.
Grande réponse.
La joie toute en retenue de Lucien Favre est magnifique à voir. Sa venue à Nice est un transfert phénoménal. Fallait y penser. Les dirigeants ont vraiment tiré le gros lot. Lucien Favre est un entraîneur Champion League. Je ne le connaissais pas du tout. Un manager pour l’élite: d’ailleurs il a met Nice parmi l’élite. C’est sûr que des clubs du Top Ten européen vont vouloir le faire signer.
Félicitations à tout l’OGCNICE. Merci.

Lista dos Jogadores de Chapocoense e journalistas brasileiros mortos

Tous ces amis morts, des amis qu’on ne connaissait pas, des amis si proches.

Lista dos Jogadores da Chapocoense e journalistas brasileiros mortos. *
En hommage au Brésil, j’ai conservé leur langue.

C’est la quatrième tragédie aérienne qui frappe des footballeurs:
en 1949, l’équipe du Torino est décimée
en 1958, Manchester United…
en 1993, la sélection nationale de Zambie

*Liste des joueurs de Chapocoense et des journalistes brésiliens morts dans le crash d’avion en Colombie le 29 novembre 2016. Ils se rendaient à la finale sud-américaine de ce qui correspond en Europe à la finale de l’Europa League.

28.11.16

Permalien 12:26:00, Catégories: THE RED DEVILS  

A Old Trafford, le MU de Pogba incapable de vaincre le 16e...

Depuis la retraite de Sir Ferguson, en 2013, l’Histoire de MU est plus forte que son présent. Aucun manager ne parvient à remettre MU au sommet du football, au moins britannique. Mourinho pas plus qu’un autre. C’est Guardiola qu’il fallait et qu’il faut.

Premier League
Dimanche 27 novembre 2016
Manchester United 1-1 West Ham
But pour MU: Ibrahimovic (21e)
But pour les visiteurs: Sakho (2e)

Mourinho ne réussit pas plus que van Gaal, Moyes et Giggs.
MU, a la 13e journée, n’est même pas en position de disputer la C1 2017.
Il est évident que Chelsea, City, Liverpool, Arsenal sont supérieurs à l’actuel groupe de Mourinho qui est incapable de vaincre, à la maison, le 16e du championnat.
Ce MU-là a la grâce d’une plante en plastic.
Il faudrait s’extasier sur une passe de Pogba à Ibrahimovic ? Une passe qui rapporte 1 point. Triste vendage.
Le théâtre des rêves est de plus en plus la cave des cauchemars.
Tant d’argent dépenser pour le ventre mou de Premier League.

Man United: De Gea; Valencia, Jones, Rojo, Darmian; Herrera; Pogba, Mata (Mkhitaryan 65e), Rashford (Rooney 65e); Lingard (Fellaini 85e), Ibrahimovic.
Sur le banc: Romero, Blind, Schweinsteiger, Young.

West Ham: Randolph, Cresswell, Kouyate, Lanzini (Ayew 74e), Obiang, Sakho (Fletcher 65e), Noble, Collins, Ogbonna, Payet (Feghouli 90e + 4), Antonio.
Sur le banc: Adrian, Nordtveit, Zaza, Fernandes

Statistiques du match
Possession: United 68%, West Ham 32%
Tirs: United 17, West Ham 5
Tirs cadrés: United 8, West Ham 2
Corners: United 8, West Ham 4

Classement
1 Chelsea 31 pts 13 m + 19
2 Liverpool 30 13 + 18
3 Manchester City 30 13 + 17
4 Arsenal 28 13 + 15
5 Tottenham Hotspur 24 13 + 9
6 Manchester United 20 13 + 3

27.11.16

Permalien 23:22:04, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Nice premier mais sans le confort de points

Dimanche 27 novembre 2016
OGC Nice 1-1 SC Bastia
But pour Nice : Plea (11e)
But pour Bastia: Crivelli (60e)

OGC Nice : Cardinale - Ricardo, Dante ©, Sarr, Dalbert - Seri, Cyprien, Walter - Eysseric, Plea, Belhanda.
SC Bastia : Leca - Keita, Peybernes, Marange - Cioni, Cahuzac (cap), Mostefa, Danic (Diallo 91e), Bengtsson - Bifouma (St-Maximin 46e), Crivelli (Nangis 71e).

Classement
1 OGC Nice 33 pts 14 m/ 10 3 1/ 26 10/ + 16
2 AS Monaco 32 14/ 10 2 2/ 43 15/ + 28
3 Paris Saint Germain 32 14/ 10 2 2/ 28 8/ + 20

Plea a mangé deux fois la feuille du match mais peut-on lui en vouloir ?
Nice a laissé échapper deux points mais depuis le début Nice a gagné d’autres matchs que les Aiglons auraient pu perdre.
Nice a repris la tête de la L1 mais sans le confort prévu et souhaité, d’où la grimace.
Etre premier demande une exigence de chaque instant. Une haute précision de mouvements et de rythme.
Nice n’a pas su marquer dans ses temps forts sauf lors de l’ouverture du score.
Si Plea avait plié le match quand il a eu le 2-O au bout du pied, la messe aurait alors été dite.
Tous les matchs sont difficiles. Encore plus quand on est leader.

26.11.16

Permalien 22:25:01, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Monaco avec Germain, international en attente, étrillle Marseille version US

Il est vif, se place toujours bien, il est courageux, volontaire et adroit, c’est Germain. Faut-il qu’il est soixante-quinze tatouages pour intégrer l’équipe de France ? Plea à Nice a un autre style mais il est tout autant un superbe attaquant.

Samedi 26 novembre 2016
14e journée de L1
Monaco 4-0 Marseille
Buts pour l’ASM: G.Boschilia (23e), V.Germain (29e, 39e), G.Carrillo (90 e +1)

Classement
1 Monaco 32 pts 14 m/ 10 2 2/ 43 15/ + 28
2 Nice 32 13/ 10 2 1/ 25 9/ + 16
3 Paris-SG 29 13/ 9 2 2/ 26 7/ + 19

Monaco avance à pas de géant vers le titre, et le chassé-croisé avec Nice se poursuit.
Avec un match en plus, l’ASM a repris la tête grâce à son attaque foudroyante.
Marseille en a pris 4. Le Marseille américain de Garcia est déjà en crise.
Monaco a la pépite Bernado Silva parmi d’autres joyaux.
Les deux équipes de la Côte d’Azur font le bonheur de la L1.
A Monaco, Germain a enfin du temps de jeu. Il faut dire que sa saison à Nice lui a fait du bien.
Jardim est intelligent : il fait jouer Germain.
A Paris, pendant ce temps, Ben Arfa, l’autre héros de Nice en 2015-2016, est sur le banc. Inutile de commenter !
Je rêve d’un retour de Ben Arfa à Nice.
Concernant l’équipe de France, non seulement Ben Arfa n’y joue pas mais en plus le sélectionneur n’appelle jamais Germain. Si l’attaquant de l’ASM jouait à West Ham il serait peut-être capitaine des Bleus !

L’attaquant Valère Germain, né le 17 avril 1990 à Marseille.

Parcours
2002-2004 US Orléans
2004-2005 LB Châteauroux
2005-2015 AS Monaco
2015-2016 → OGC Nice
2016 AS Monaco
Sélections
2012 France -20 ans 4 (2 buts)
2011 France espoirs 4

Palmarès
Championnat de France de Ligue2 2013 avec Monaco

Permalien 08:19:56, Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS  

Mort d' «El comandante» Fidel Castro le "Lider Maximo" de Cuba

La gloire médiatique de deux icônes pour bobos installés dans le confort capitaliste.

Le cigare “hecho en cuba” est en deuil. Dieu est un fumeur de Havane, chantait Gainsbourg. Sans doute: il y a tant de fumée qu’on ne le voit jamais.
Fidel Castro est mort à La Havane à l’âge de 90 ans, a annoncé son frère Raul, qui lui a succédé au pouvoir en 2006, sans l’ombre d’une élection démocratique. Là-bas, les bulletins du suffrage universelle ne font même pas fonction de papier toilette. Remarquez aux Etats-Unis, H. Clinton a obtenu dans les urnes deux millions de voix de plus que Trump mais c’est Trump qui est élu président du pays. Faut pas confondre urne avec burne ! Voila le message.
-"Le commandant en chef de la Révolution cubaine est décédé à 22h29 ce soir (03h29 GMT samedi). La dépouille de Fidel Castro sera incinérée samedi. L’organisation de l’hommage funèbre qui lui sera donné sera précisée ultérieurement… Jusqu’à la victoire, toujours! ("Hasta la victoria, siempre !” a déclaré Raul Castro à la télévision nationale. Le frère a donc hérité du pouvoir comme cela se passe dans une royauté.
Le “Lider Maximo” depuis la révolution de 1959 a remplacé une dictature par une autre, et on ose appelle ça la République de Cuba.

[Post dédié à Diego Maradona]

25.11.16

Permalien 16:25:46, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Il était une fois l'arrivée d'Eric Cantona à Manchester United, le 26 novembre 2016...

Avant l’arrivée de Cantona à MU, les Red Devils n’avaient plus gagné le championnat depuis 1967. Grâce à lui, MU a reconquis le titre sous les yeux de Sir Busby, Bobby Charlton, D. Law et G. Best… Cantona est l’un des plus grands joueurs de l’Histoire. Il avait la trilogie indispensable: technique, mental et physique. Pour un Anglais rien n’est plus important que de gagner le championnat. Cantona en a gagné 5, entre 1992 (Leeds) et 1997 (4 avec MU). D’où son immense gloire.

Palmarès de King Cantona à Man United, de fin 1992 au printemps 1997:

4 Championnats 1993, 1994, 1996, 1997
2 Coupes 1994 et 1996
3 Charity Shield 1993, 1994, 1996

Quand il fut outrageusement suspendu en 1995, MU n’a rien gagné.

3e au Ballon d’or 1993
Élu meilleur footballeur de l’année du championnat anglais par les journalistes de la FWA en 1996
Élu meilleur footballeur de l’année du championnat anglais par les joueurs adhérents à l’Association anglaise des footballeurs professionnels (PFA) en 1994
Élu meilleur joueur de l’histoire de la Première League (Premiership) lors d’un sondage commandé par Barclays, le sponsor du championnat anglais, en 2005
Élu Joueur du Siècle par les supporters de Manchester United en 2001
Élu Onze d’or en 1996
Élu joueur du mois du Championnat d’Angleterre, mars 1996
Élu dans l’équipe de la décennie 1992-2002 du championnat d’Angleterre, en 2003
Nommé par Pelé dans la liste FIFA 100 des plus grands joueurs vivants, en 2004

[Post dédié à sa Leonor et à Albert, ses parents]

PS: Itélé, 20 h foot, du jeudi 24 novembre 2016
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-24112016-171706

Permalien 15:48:14, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Nice dit adieu à l'Europa League. Vive la Ligue 1 !

Lucien Favre se comporte dans la vie comme sur le terrain, regardez ses yeux. Toujours sur le qui vive ! Fabuleux !

Nice dit adieu à l’Europa League, rien de grave. Il y a encore un match à domicile à venir pour le fun.
Non pas que j’aime la défaite mais l’important à l’heure qu’il est reste la L1.
Je suis prêt à sacrifier deux coupes nationale où j’espère voir une équipe B afin de jouer à fond la L1.
Nice a n’a plus gagné le titre depuis 1959.
Je rappelle les 4 sacres niçois en championnat de D1, disait-on:
1951
1952
1956
1959
Cela fait longtemps, trop longtemps.
Et si l’on gagne le titre ou dans le premier, il y aura la C1 à disputer !

24.11.16

Les notes du PSG à Arsenal (2-2)

Paris qualifié pour les 8e de finale a fait un bon match nul à l’extérieur devant une équipe d’Arsenal totalement absente des débats en première mi-temps où les Gunners n’avaient pas l’air d’être des professionnels: ils n’étaient que nonchalance, sans aucune intensité dans le jeu.

Mercredi 23 novembre 2016
Arsenal 2-2 PSG
Buts pour les Gunners: Giroud (45e °1), Verratti (60e csc)
Buts pour les Parisiens: Cavani (18e), Lucas ou Iwobi csc (77e)

Areola (3): Pas d’autorité dans sa surface.

Meunier (5) : A fait un match très correct

Marquinhos (6) : Football malin

Silva (6) : Solide

Verratti (5) : Match correct malgré des glissades

Krychowiak (3) : Pas une assurance tous risques. Puis Ben Arfa (6) A donné un caviar sur corner pour l’égalisation. A court de rythme mais dans le tempo quand même. Lors de ses récentes entrées il a délivré deux passes décisives.

Motta (7) : The Boss

Lucas (6) : Bien dans son match. Puis Jesé (Non noté)

Cavani (6) : Plein de bonne volonté

Matuidi (6) : Peut jouer partout. Ne déçoit jamais

23.11.16

Permalien 07:07:43, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Monaco se qualifie pour les 8e de la C1 2017 malgrè un grand Lloris

Champions League, poules de qualification
Mardi 22 novembre 2016
Monaco 2-1 Tottenham
Buts pour Monaco: Sidibé (48e), Lemar (53e)
But pour Tottenham: Kane sur penalty (52e)

L’AS Monaco s’est qualifiée pour les 8e de finale de la C1 2017 suite à son beau succès contre les Spurs du Niçois Hugo Lloris qui a pourtant fait un énorme match, fidèle à son habitude. Il a réalisé plusieurs arrêts décisifs dont un sur le penalty tiré par Falcao, à la 11e minute.
Monaco va terminer en tête de son groupe E. Le parcours de Monaco en C1 2017 est magnifique: 3 victoires et 2 nuls. Leur manager Jardim à de quoi être heureux.
Monaco est toujours la meilleure attaque européenne, à ce jour.
Tottenham n’est pas encore qualifié pour le prochain tour.
Monaco et Nice pratiquent actuellement les deux plus beaux football de l’hexagone.
La L1 est passionnante sur la Côte d’Azur.
Monaco et Nice jouent pour gagner le titre de champion de France. Paris ne semble être qu’un arbitre tant il n’y a pas d’homogénéité entre ses lignes.

22.11.16

Mort du mythique gardien international René Vignal, le "Français volant"

Jadis chaque année, on organisait un match amical entre Arsenal et le Racing club de Paris afin de donner la recette aux familles anglaises et françaises qui avaient perdu l’un des leurs.

René Vignal (1926-2016) est mort à 90 ans. Un immense joueur vient de s’en aller. L’un des meilleurs gardiens de l’Histoire.

Parcours professionnel
1944-1947 Toulouse
1947-1954 RC Paris
1958-1959 AS Béziers

1949-1954 France France 17

Palmarès
Coupe de France 1949 avec le Racing Club Paris

Mince palmarès mais joueur gigantesque.
D’un si grand footballeur, il ne reste que si peu d’images animées.
Heureusement, on a beaucoup de photos, et des portraits sublimes. J’en ai publié quelques-uns de René Vignal au temps de sa splendeur, avec un pull en laine et une casquette, ou torse nu.
Le grand gardien occupe une bonne place dans ma mythologie. Je ne l’ai jamais vu jouer, cependant les photos et les souvenirs de ses partenaires ou simples témoins visuels m’ont toujours ébloui. Vignal a fait avancer son poste par sa technique et sa présence dans la surface.
Les Anglais l’ont baptisé “le Français volant” en raison de ses plongeons spectaculaires. Il ne pouvait cependant pas réparer toutes les toiles de ses partenaires.
Il était vraiment très bon avec un immense charisme.
Le jeune Jean-Paul Belmondo s’identifiait à lui, un très bel homme.
René Vignal a fait des conneries mais il a payé cher: 10 ans de cabane !
Pendant ce temps, les politiciens évitent la case prison.
Lors d’un match, Vignal, blessé, a fini ailier avec le bras en écharpe parce que les remplaçants n’étaient pas autorisés.
Dans plusieurs de mes livres j’ai dit toute l’admiration que je lui porte.
De son sud-ouest, il m’a écrit pour me remercier de pouvoir dire à ses petits-fils qui il était et ce qu’il avait fait de bien dans sa vie.
Si le football est devenu ce qu’il est c’est grâce à Vignal et aux joueurs de sa génération.
Il fait des casses parce qu’il n’était pas payé comme tant de médiocres joueurs surcotés dans le football d’aujourd’hui.
S’il jouait à présent, Vignal garderait la cage de Liverpool ou de la Juventus, par exemple parmi les clubs de l’élite.
Le présent du grand RCP que je suis allé voir plusieurs fois chez lui dans l’arrière-pays niçois m’a maintes fois parlé de Vignal qui mettait “tête là où personne ne mettait le pied".
Courageux et spectaculaire, le portier international avait une détente exceptionnelle qui lui permettait des plongeons horizontaux.
Vignal fut le héros français de l’après-guerre qui un moment a mal tourné. Cela ne lui fit jamais rompre ses liens avec ses amis dont Albert Batteux et Justo Fontaine.
Je suis fier de lui avoir fait plaisir.

[Post dédié à son ami Antoine Bonifaci]

21.11.16

Permalien 00:48:46, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

L'Aigle maintient à distance les vautours. Vainqueur à St Etienne, le leader Nice reprend trois points d'avance sur Monaco et Paris

La maîtrise des Aiglons a illuminé tout le match. Pour jouer de la sorte, il faut une énorme concentration collective.

13e journée de L1
Dimanche 20 novembre 2016
St Etienne 0- 1 OGCNice
But des Aiglons : Eysseric (63e)

AS Saint-Etienne : Ruffier - Théophile-Catherine, Lacroix, Perrin © - Malcuit, Veretout, Selnaes (Dabo, 82e), Saivet, M’Bengue (Monnet-Paquet, 69e) - Roux (Nordin, 82e), Soderlund

OGC Nice : Cardinale - Ricardo, Dante ©, Sarr, Dalbert - Seri (Koziello, 82e), Cyprien, Walter - Eysseric (Bodmer, 90e), Belhanda - Plea (Donis, 90e+4)

Classement
1 OGC Nice 32 pts 13 m / 10 2 1/ 25 9 + 16
2 Monaco 29 13/ 9 2 2/ 39 15 + 24
3 Paris 29 13/ 9 2 2/ 26 7 + 19
4 Lyon 22 13/ 7 1 5/ 21 16 + 5
………………………….
9 Saint-Etienne 18 13 4 6 3 14 11 + 3

La victoire des Niçois dans le Forez est indiscutable.
Le gardien Cardinale a maintenu les siens dans le match quand il le fallait.
Nice a déployé son jeu conquérant dans un bon esprit offensif.
A Nice tous les joueurs sont animées par le même plaisir du jeu.
C’est le Barcelone français- vous pouvez rire si vous n’êtes pas Niçois: un jeu de passes courtes en soutien, parfois longues à bon escient. 600 PASSES REUSSIES ! Toujours un ou deux joueurs près du partenaire qui a le ballon pour avoir plus de possibilité de passes. Une volonté de toujours d’aller de l’avant, même à 0-1.
Oui, la machine humaine niçoise est vraiment une merveille d’horloge suisse.
Lucien Favre est si doué que plein de clubs vont lui faire les yeux doux.
Pourquoi Nice est si bien entrainée ? Parce que son président, une fois qu’il a choisi son entraîneur, il le laisse travailler sans interférer son travail. Chacun sa place. Alors on a un bon manager et un bon président.
Nice est venu dans le Forez et a pris les trois points.
A part sur le terrain, il n’y avait pas un Niçois en tribune car le préfet a interdit la ville stéphanoise à tous les Niçois.
J’ai bien pensé aller au stade de l’ASSE déguisé en fan des Verts mais j’aurais trop sauté de joie quand Nice a marqué le but décisif.
Nice est leader de la L1. Il faudra être très fort pour empêcher les joueurs de Lucien Favre d’être champions de France.
Tous les Aiglons sont à féliciter. Pléa a beaucoup essayé et c’est très bien. Dante a hyper bien défendu.
La star de Nice ce n’est pas Balotelli, la star c’est l’équipe.
Les Niçois n’avaient pas le droit d’entrer dans le chaudron vert mais leur âme y était bien présente grâce à leurs représentants qui hissent nos couleurs en tête de la Ligue 1 quand l’été fut si cruel sur la Promenade des Anglais.

20.11.16

Permalien 07:57:55, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

A St Etienne, Nice joue pour la première place

Dimanche 20 novembre 2016, 20 h 45/ beIn sports 1, C +
St-Etienne - OGCNICE

Lucien Favre a convoqué 18 joueurs pour jouer à Saint-Etienne, sans Mario Balotelli (suspendu) et Paul Baysse (blessé)
Les Aiglons ont été rejoints à la première place par Monaco et Paris.
Nice joue donc pour reprendre 3 (ou 1) points d’avance.
La France entière est pour les Verts, sauf Nice, une ville d’irréductibles.
L’un des plus grands stéphanois de l’Histoire c’est Robert Herbin, issu du Cavigal, à Nice !

Les Niçois présents à St Etienne:

Gardiens : Cardinale, Benitez

Défenseurs : Souquet, Sarr, Dante, Dalbert, Boscagli, Ricardo

Milieux : Seri, Walter, Bodmer, Cyprien, Koziello, Belhanda, Eysseric, Marcel

Attaquants : Donis, Plea.

[Post dédié à tous les Niçois interdits de séjour à St Etienne par un arrêté préfectoral]

Le vote des primaires ? La réponse de Léo Ferré

Le triplé de Ronaldo rend invisible Griezmann

Inédit… Le discours de C. Ronaldo dans les vestiaires du SDF après la conquête de l’Euro 2016. Pourquoi la presse française étrille dans sa majorité Ronaldo ? Parce qu’ils savent qu’il ne leur accordera jamais d’interview. Antoine Griezmann est fan de David Beckham, on voit le style de carrière: plus de pubs que de football. CR7 lui a toujours fait passer le football avant.

Samedi 19 novembre 2016
Atletico Madrid 0-3 Real Madrid
Buts pour le Real Madrid: Ronaldo (23e, 71e pen, 77e)

Classement
1 Real Madrid 30 points
2 Barcelona 26 points

APRES LE MATCH
D’après les gazettes people, Griezmann vient de s’offrir une McLaren à 350000 euros mais malgré l’achat de ce bolide il n’avance pas sur le terrain: lors du derby à domicile, je l’ai cherché pour voir s’il jouait vraiment tant il n’a pas pesé sur la rencontre. Idem pour Gameiro. Je n’ai vu que Varane dans le camp d’en face. Ronaldo, lui, a un parc automobiles important mais il arrive à oublier son aisance financière afin de se dépouiller pendant les matchs où il donne chaque fois tout ce qu’il a dans le cœur et le ventre. Quand on est une star, il faut assumer son rang. Griezmann n’est pas encore en mesure d’aligner les performances les unes aux autres.
Ronaldo a été étincelant, marquant trois buts: sur coup franc, sur penalty et du plat du droit en pleine course sur un caviar de Gareth Bale.
En face, Griezmann a été invisible, inexistant, transparent. Tout comme Gameiro. Et les deux Français jouaient dans leur stade.
Il y a un monde entre CR7 et Griezmann. Le Portugais est l’un des dix plus grands joueurs de tous les temps. Griezmann est un joueur de sa génération parmi d’autres. Ronaldo est un joueur qui joue chaque match comme si c’était le dernier. Il se remet sans cesse en question, d’une minute à l’autre. Griezmann tourbillonne telle une toupie mais pour quels résultats. Perdre un derby à domicile est la pire des désillusions, et la pire des contre performances. Il est vrai que les médias ont gonflé l’événement alors que l’Atletico Madrid est un petit club.
Zidane a très bien géré son effectif. Match parfait.

AVANT LE MATCH:
Cap à Madrid pour voir le derby. Je veux voir C. Ronaldo vaincre une troisième fois Griezmann, après la finale de la C1 et de l’Euro 2016. En football, je n’ai pas de nationalité. Le Real joue à l’extérieur mais qu’importe, CR7 est partout chez lui dès qu’il a un ballon dans les pieds.

Flashback sur l’EURO 2016:
Le Portugal a un leader qui s’appelle Cristiano Ronaldo.
La France n’a aucun leader, excepté son sélectionneur Didier Deschamps qui a remis une autorité dans la maison bleue après le lamentable épisode du bus des grévistes de 2010. Si les joueurs se montrent désormais tous rassemblés par un projet commun on ne voit que des individualités sans osmose entre les lignes. L’ensemble fonctionne sans une belle unité. On s’ennuie ferme à cause de l’absence d’artiste. Il n’y a que des joueurs qui ont peur de mal faire. Pas d’inspiration créatrice. Cela joue sans aucun panache, à l’image du football de son sélectionneur qui n’était qu’un destructeur de jeu adverse. Il en faut mais cela ne fait pas le sel du football.
Voilà pourquoi la France a perdu en finale de l’Euro.
C. Ronaldo, blessé par Payet, n’a pas pu terminer la finale remportée par ses coéquipiers qui se sont transcendés parce qu’ils savaient que leur leader avait auparavant fait tant et tant d’effort pour que le Portugal gagne enfin son premier trophée.
Pendant le match, C. Ronaldo sur le bord de la touche a dynamisé ses coéquipiers.
A la fin du match, il a remercié tout le monde pour dire combien il était heureux d’avoir gagné ce trophée qui lui manquait tellement.
Ronaldo est vraiment un leader, de vestiaires et de terrain.
En France, en ce moment, seul le sélectionneur Deschamps est leader, leader paternel. Ensuite, les médias ont inventé deux leaders médiatiques: Pogba et Griezmann. Evra est un leader de vestiaire. Lloris est un leader de terrain mais les gens n’aiment que les joueurs de champ. Payet est le leader technique… Oui, le 17e de Premier League.
Ronaldo a tout gagné mais il demeure courageux et neuf à chaque coup d’envoi.

19.11.16

Mourinho United incapable de dominer Arsenal plus de 21 minutes

Samedi 19 novembre 2016
Manchester United 1-1 Arsenal
But pour MU: Mata (68e)
But pur Arsenal: Giroud (89e)

Statistiques du match
Possession: United 45%, Arsenal 55%
Tirs: United 12, Arsenal 5
Tirs cadrés: United 5, Arsenal 1
Corners: United 10, Arsenal 4

United: De Gea, Valencia, Jones, Rojo, Darmian (Blind 64e), Carrick, Herrera, Mata (Schneiderlin 85e), Pogba, Martial (Rooney 63e), Rashford.
Sur le banc: Romero, Lingard, Young, Memphis.
Manager! Mourinho

Arsenal: Cech, Jenkinson (Oxlade-Chamberlain 83e), Mustafi, Koscielny, Monreal, Coquelin (Xhaka 79e), Elneny (Giroud 73e), Ramsey, Ozil, Walcott, Sanchez.
Sur le banc: Ospina, Gibbs, Gabriel, Iwobi.
Manager: Wenger

Classement
1 Liverpool 27 pts 12 matchs/ 8 3 1/ 30 14/ + 16
2 Manchester 27 City 12/ 8 3 1/ 27 11/ + 16
3 Chelsea 25 11/ 8 1 2/ 26 9/ + 17
4 Arsenal 25 12/ 7 4 1/ 25 12/ + 13
5 Tottenham 24 12/ 6 6 0/ 18 8/ + 10
6 Manchester United 19 12/ 5 4 3/ 17 14/ + 3

-"Je pense que M.Wenger a le respect des autres. Je ne pense pas l’avoir. Mais mon dernier titre de champion remonte à 18 mois, pas à 18 ans", a déclaré José Mourinho sur Arsène Wenger. On pourrait penser que le titre de Wenger remonte à il y a 18 ans mais non: Wenger a été champion en 2004, la dernière fois. Ce propos d’avant match n’est pas terrible. Après le match, le Portugais a dit que MU n’avait pas de chance. No comment.
Quand on a demandé à Wenger pourquoi, il a serré la main à celui qui ne cesse pas de le brocarder, il a répondu:
-"Je respecte le protocole anglais qui est très important".
Tout est dit: d’un côté la vulgarité; de l’autre, l’élégance.
Mourinho pouvait être prétentieux quand il gagnait. Aujourd’hui ce n’est plus qu’un entraîneur parmi d’autres.
Wenger lui poursuit sa route à Arsenal, le club qu’il a remis en selle.
Le match ?
Bof ! Déjà oublié.
Rien à voir avec les années 1990-2010.
Désormais c’est un match parmi d’autres, et il est vraiment incroyable que Wenger n’ait jamais battu Mourinho.
MU est à huit points des leaders Liverpool.
Mourinho fait renaître Liverpool quand Sir Ferguson avait réduit à néant les Reds.
Le MU n’a aucun intérêt, avec ou sans Ibrahimovic qui n’aime pas jouer dans des équipes qui ne tournent pas rond.

Permalien 08:48:51, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Meilleure attaque en Europe, Monaco est le nouveau leader devant Nice (un match de retard) qui a Paris sur ses talons

En ouverture de la 13e journée de L1, Monaco a étrillé 0-3 Lorient, la lanterne rouge qui sent déjà la L2 avec 10 défaites au compteur. Monaco avec 39 buts en 13 matchs, est la meilleure attaque européenne:

1 Monaco, 39 buts en 13 matchs
2 Barcelone, 32 buts en 11 matchs
3 Real Madrid 31 buts en 11 matchs
4 Liverpool 30 buts en 11 matchs
5 Rome 29 buts en 12 matchs

La victoire de Monaco à l’extérieur signifie que l’ASM de Jardim postule au titre. On le savait déjà, on le sait encore un peu plus.
Nice va devoir vaincre à St Etienne pour reprendre le flambeau. St Etienne est le meilleur ennemi de Nice, on le sait depuis les années 1970 quand les Verts sont devenus champions de France parce qu’un arbitre n’a pas sifflé un penalty flagrant pour les Aiglons au Ray, penalty qui aurait fait perdre le titre à l’ASSE. Ne pas voir ce penalty ce fut comme si on disait je ne vois rien alors qu’on est en face d’une pyramide d’Egypte.
Les Parisiens, eux, sont à l’affût. Ils devraient eux aussi dépasser Nice une fois qu’ils auront battu Nantes au Parc des Princes ce qui semble déjà acquis. Il est à souhaiter que Verratti soit associé à Ben Arfa car les deux joueurs se complètent à merveille.
Ce samedi soir, on devrait avoir trois leaders, tous avec 29 points:
1 Monaco
Paris
Nice
Nice va devoir imiter Lyon qui a eu la bonne idée de battre Lille, dans le Nord. Les Lyonnais ont encore un peu plus enfoncé Lille dans la crise.
Si Nice bat les Verts, ou fait match nul, les Aiglons seront de nouveaux leaders.
Par le passé, Nice est souvent entrée dans le rang dès qu’il fait froid. Le nouvel entraîneur des Nissarts va-t-il contrecarrer cette légende ? C’est possible vu son talent de manager. Paul Baysse ne sera pas du voyage car il n’est pas encore remis de sa blessure. Balotelli, lui, est suspendu.
Nice espère démarrer une nouvelle série pour mettre fin à celle en cours: deux défaites de suite. Nous n’étions plus habituer à manger du pain noir. Pour le pan-bagnat ce n’est pas bon !

Classement en ouverture de la 13e journée
1 Monaco 29 pts 13 m/ 9 2 2/ 39 15/ + 24
2 OGC Nice 29 12/ 9 2 1/ 24 9/ + 15
3 Paris 26 12/ 8 2 2/ 24 7/ + 17
4 Lyon 22 13/ 7 1 5/ 21 16/ + 5
5 Guingamp 21 12/ 6 3 3/ 17 12/ + 5
6 Rennes 20 12/ 6 2 4/ 13 16/ - 3
7 Toulouse 19 12/ 5 4 3/ 16 10/ + 6
8 Bordeaux 19 12/ 5 4 3/ 15 13/ + 2
9 Saint-Etienne 18 12/ 4 6 2/ 14 10/ + 4
10 Angers 17 12/ 5 2 5/ 11 11/ 0
…………………………………
18 Lille 10 13/ 3 1 9/ 10 19/ - 9
19 Nancy 9 12/ 2 3 7/ 7 19/ - 12
20 Lorient 7 13/ 2 1 10/ 9 23/ - 14

18.11.16

Permalien 16:27:07, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR, LA REVUE DE STRESS  

Le préfet de Loire interdit St Etienne aux Niçois. Je n'y mettrai plus jamais les pieds.

Pour le match ASSE-Nice, prévu dimanche 20 novembre 2016 à 20 h 45, le préfet de la Loire a signé un arrêté préfectoral stipulant que le stade de St-Etienne, et ses abords, est interdit a “toute personne se prévalant de la qualité de supporter de l’OGCNice ou se comportant comme tel".
C’est mon cas.
Né a Nice, je n’ai pas le droit d’aller à Saint-Etienne.
On m’interdit d’aller voir les leaders du championnat défendre leur position.
On m’interdit St Etienne alors que 86 innocents ont été tués à Nice le 14 juillet 2016.
Suis-je plus dangereux qu’un terroriste ?
Il est vrai qu’il est plus facile de se poster à l’entrée d’une zone à 30 km/h avec des lunettes laser pour arrêter un automobiliste qui roule à 40 km/h que d’arrêter un délinquant qui s’apprête à passer à l’acte.
Je l’avoue je suis un intégriste de l’OGCNice. Mon père m’a élevé en me conduisant au Ray. Comme Cruyff, il m’a dit: “Tu vois, le football c’est une démocratie enfermée dans une dictature". Et non pas le contraire. Mon père m’a ainsi enseigné que pour vivre libre il faut être encadré. Et c’est cet encadrement qui nous garantit notre sécurité. Tout ça est à méditer. Mon père était très intelligent. Je préfère l’intelligence à la culture. Au mieux, je ne suis que le duplicata de mon père qui m’était bien supérieur en tout. C’est la stricte réalité. J’en ai conscience et cela n’a jamais été un obstacle. Je me méfie des gens qui se croient supérieur à leur père.
Que le préfet de la Loire se rassure: malgré mon grand respect pour Melkhoufi, Carnus, Herbin, Keita, Snella et mon ami Dominique Rocheteau, je ne mettrai plus jamais les pieds à Saint Etienne, la ville de l’ancienne caisse noire. Ah ! il est beau le football français si on rajoute la planque dans la terre avec l’argent de la corruption de VA-OM…
Qui peut rêver d’aller en vacances à St Etienne ?
Merci à mes parents de m’avoir fait Niçois. A part les anciennes mines, il y a quoi là-bas ?
Ce n’est pas à St-Etienne que je trouverai un pan-bagnat ou de la socca. Encore moins des farcis ou une tourte de blettes.
Les Stéphanois n’ont qu’à rester entre eux, s’ils ne supportent pas que l’on vienne dans leur ville.
La non venue de leurs supporters va motiver encore plus les Aiglons.
Oui, tout ça est bien réel: en 2016, je n’ai pas le droit de me promener à St Etienne avec une écharpe aux couleurs du club de ma chère ville natale.

[Post dédié à tous les Aiglons dont Bonifaci, Rossi, Serrus, Ricort et Marsiglia]

Permalien 11:43:14, Catégories: LA MAISON BLANCHE, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR  

C. Ronaldo est Ballon d'Or 2016. Griezmann a perdu en finale de la C1 et de l'Euro

Mieux que Eusebio et Figo, Ronaldo est le premier capitaine à donner un titre au Portugal. Respect. Il s’est imposé à Manchester United et au Real Madrid. Messi lui est resté à Barcelone sans connaître une autre expérience.

Cristiano n’a pas fraudé le fisc anglais, espagnol ou portugais.
Ronaldo n’a jamais blessé gravement quelqu’un.
Ronaldo ne n’est jamais bourré la gueule en public comme Rooney qui risque de finir comme Gascoigne.
Ronaldo n’a jamais disparu de la circulation comme Kaka qui s’est écroulé sous les poids de son Ballon d’or.
Les détracteurs de Ronaldo- jaloux de sa réussite- sentiront le vide de son absence lorsqu’il quittera le terrain.
Ronaldo n’est pas la Miss d’une saison comme tant de joueur qui disparaissent des radars aussi vite qu’ils y sont apparus.
Ronaldo s’est imposé dans le football anglais et dans le football espagnol tandis que Messi fait du cocooning à Barcelone.
Il n’y a qu’en France que l’on entend cela.
Une polémique sur l’attribution du Ballon d’or 2016 alors que Cristano a remporté la C1 2016 avec le Real Madrid, et l’Euro 2016 avec le Portugal. D’aucuns voudraient que la récompense soit attribuée à Antoine Griezmann pourtant battu deux fois par CR7 en finale de la C1 et en finale de l’Euro qui plus est à Saint-Denis !
A l’âge actuel de Griezmann (25 ans), Ronaldo était déjà Ballon d’Or.
Le palmarès du Français est famélique:
-Segunda División 2010 avec la Real Sociedad
-Supercoupe d’Espagne 2014 avec l’Atlético Madrid
L’autre star du football français d’aujourd’hui c’est Dimitri Payet qui a un palmarès qui équivaut au néant, à part la Coupe de la Réunion 2004 avec l’AS Excelsior. A 29 ans, il y a comme une urgence. Il se peut qu’il reste connu pour avoir blessé Ronaldo, une blessure qui a conduit le Portugais à quitter la finale à 0-0. Il est curieux d’avoir vu Payet être aussi agressif, lui qui est là pour faire du jeu et non pour détruire celui des autres.
A part cette grave blessure- rarissime chez lui- Cristiano Ronaldo a accompli une saison 2015-2016 de toute beauté. Les deux titres majeurs le placent au sommet, il n’y a pas de discussion possible.
-«Pour moi, il n’y a aucun doute, c’était ma meilleure saison. Le Ballon d’Or ? Je ne suis pas obsédé, je ne me dis pas : “je dois gagner ou je mérite de gagner". Si vous me demandez si je veux le gagner, bien sûr que oui ! Je ne vais pas vous mentir. Mais cela ne dépend pas de moi, a réagi CR7 face aux caméras de Melty. Le prochain Cristiano Ronaldo ? Personne ne peut être le prochain Cristiano Ronaldo, il n’existe pas. Le même joueur n’existe pas, il n’y a pas encore de double. »
C. Ronaldo parle le Ronaldo. Il faut assurer quand on parle de la sorte et lui assure. Il porte sur les épaules le Real et le Portugal. Il a des épaules larges. C’est sans doute l’un des footballeurs qui a le plus grand mental parmi les plus célèbres joueurs de l’Histoire. Messi n’a rien gagné au niveau international, faut-il le rappeler.
CR7 s’impose à l’ère Messi, ce qui est un exploit supplémentaire.
J’ai vu débuter CR7. Cela fait dix ans qu’il se maintient au zénith. Pas une année plus faible qu’une autre.
Oui, le moule est cassé. A moins que son fils fasse aussi une belle carrière.

17.11.16

Permalien 10:51:24, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Bob Dylan ne viendra pas chercher son prix Nobel de Littérature qu'il n'a pas refusé

Pas touche à Dylan ! Presque tous nos phares baudelairiens sont morts.

Bob Dylan (75 ans) n’ira pas chercher son prix Nobel de littérature 2016 à Stockholm le 10 décembre:
-«Il aurait souhaité pouvoir recevoir le prix en personne, mais d’autres engagements font que c’est malheureusement impossible, annonce l’Académie, qui a reçu une lettre d’explication du chanteur américain. Il a souligné qu’il se sentait extrêmement honoré par ce prix Nobel ».

http://www.svenskaakademien.se/en/press/bob-dylan-has-decided-not-to-come-to-stockholm

Depuis l’annonce de son prix, le 13 octobre, le créateur de Blowin’ In the Wind, n’avait pas réagi tout de suite avant de déclarer:

- «C’est difficile à croire. Qui rêverait à quelque chose de pareil ? Si j’accepte la distinction ? Absolument. Pour autant que ce soit possible ».

On se demandait ce que cela voulait dire. Allait-il boycotter la cérémonie ?
Une partie de la réponse est venue par la chanson Frank Sinatra, Why Try To Change Me Now? [Pourquoi tenter de me changer maintenant ?] qu’il a mis tout à coup en ponctuation lors de ses spectacles.

L’Académie du Nobel doit se demander si le choix de Dylan était le bon, vu son comportement.
Va-t-il refuser les 800 000 euros du prix ? Non, semble-t-il puisqu’il a accepter le prix.
Jean-Paul Sartre avait refusé le prix Nobel de Littérature 1964 mais ensuite il avoua s’être trompé: il aurait dû prendre l’argent- moins à l’époque- est le distribuer à des associations bienfaitrices.
Julien Gracq, de son côté, refusa le prix Goncourt 1951.
Emile-Michel Cioran n’a pas voulu du prix Paul Morand 1988 pour ne pas se laisser acheter (300 000 F): «Ce prix est incompatible avec ce que j’écris, avec ma vision des choses. On ne peut applaudir aux choses que j’ai écrites. Mon œuvre est une œuvre de négation, je ne peux pas avoir un prix» confia E. M. Cioran, alors âgé de 77 ans, au téléphone à l’A.F.P. qui l’avait appelé. Cioran préférait conserver sa dignité plutôt que de tout à coup rouler sur l’or offert par une assemblée de vieux croutons académiques. Depuis la mort de Pagnol, Cocteau, Kessel et celle des contestables Montherlant et Morand, où sont les écrivains quai Conti où Valéry accueilli Pétain, il est vrai encore dans la peau du héros de 14-18… ?
Thomas Bernhard se distingua aussi, en venant chercher un prix. Au lieu d’aller sur l’estrade, il s’installa dans le public et personne ne le remarqua !
Un jour Dylan a chanté déguisé dans le métro parisien et personne non plus ne l’a reconnu.

Un jour, Bernard Pivot invita Jean Tardieu pour le programmer un vendredi dans Apostrophes mais Jean Tardieu répondit: “Je ne peux pas venir ce jour-là car j’ai un repas avec mon frère…” Bernard Pivot n’avait jamais eu une telle réponse, les auteurs étaient prêts à tuer père et mère pour passer dans son émission. Beaucoup d’auteurs avaient l’impression d’être enfin reconnus écrivains quand ils étaient invités par Bernard Pivot qui trouva une autre date pour recevoir Jean Tardieu.

Bob Dylan joue-t-il à la diva ?
S’il avait un concert, il aurait pu changer la date.
Va-t-il enregistrer un message qui se sera diffusé ? Un film ferait office de présence.
A la fin de sa vie, pour un colloque sur lui, Luis Buñuel mis un mannequin lui ressemblant dans un train pour la destination de la réunion qui l’attendait. Voilà qui était un vrai acte dadaïste.
Va-t-il réagir le 10 décembre par un duplex ?
Quelqu’un va-t-il le représenter ?
A-t-il enregistré une nouvelle chanson avec pour thème le prix ?
A-t-il si peu d’ego que ce prix le laisse froid lui qui sait que les plus grands poètes ont souvent une gloire posthume ?

A la place de Dylan, j’aurais dit:
-"Je partage ce prix avec le poète Leonard Cohen, et j’enverrai 400 000 euros à sa famille".

Leonard Cohen est mort depuis que Bob Dylan a été récompensé. N’y voyait aucun lien.

16.11.16

Permalien 14:40:59, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, ANTI-FOOTBALL  

France-Côte d'Ivoire (0-0), voyage au bout de l'ennui

Match insipide. C’est comme si on avait pris 90 mn pour les jeter par la fenêtre. A la fin du match, un reporter a dit à Deschamps: “Vous êtes en vacances ?” Le sélectionneur a fait comprendre que non. Il a des matchs à regarder… Le prochain match des Bleus a lieu le 25 mars 2017. Dans quatre mois… La France a perdu l’EURO 2016 en finale au SDF - sans Ronaldo blessé par Payet- mais tout va bien. Gagner ce n’est plus l’important, du moment que désormais les joueurs descendent de l’autobus.

Au début du match, les Ivoiriens ont rendu hommage à Pokou, récemment mort. La Côte d’Ivoire a joué avec un brassard noir.
La Côte d’Ivoire sait respecter ses anciens, elle.
Pas la France incapable d’observer une minute de silence pour Marcel Artelesa, capitaine de l’équipe de France, et Jean Belver, international a une cape mais deux titres de champion de France avec Nice, en 1951 et 1952, plus une Coupe de France.
La FFF ne sait pas accorder une minute de silence pour honorer les grands joueurs d’hier.
Le match fut soporifique. Les Ivoiriens méritaient de gagner, ils ont marqué un but refusé pour hors-jeu. Contre la Suède (2-1), Griezmann était lui aussi hors jeu sur le but de Payet, pourtant accordé.

Les notes:
Costil (5) : pour sa première sélection en équipe de France, a fait une sortie ratée mais il s’est bien rattrapé par un arrêt décisif sur sa ligne.

Sidibé (4) : des erreurs de placement. Remplacé par Corchia, non noté.

Varane (6) : un match très club Méditerranée. Remplacé par Koscielny (6) Parfait.

Rami (3) : ultra sympathique mais pas le niveau international.

Digne (3) : pas le niveau international non plus.

Pogba (2) : a joué à 30 % de ce qu’il pouvait donner. Remplacé par Sissoko (2) A part d’être une armoire à glace, quoi d’autre

Kanté (8) : excellent mais s’il est excellent c’est parce qu’il doit faire tout ce que les autres ne font pas !

Rabiot (7) : un bon match. Remplacé sur blessure musculaire par Lemar, non noté.

Dembélé (2) : il a joué ? Remplacé par Fekir (3) le chouchou du sélectionneur n’a pas montré grand chose mais il est encore en convalescence. Quand je pense que le sélectionneur préfère Fekir a court de forme à Ben Arfa plein de talent.

Payet (5) : on a le Cruyff que l’on mérite, 17e de Premier League. Normal qu’il soit parfois à son avantage, il joue tout le temps.

Gameiro (2) : invisible. Remplacé par Giroud, non noté.

Le fooball est aussi rare que la littérature. Beaucoup de livres mais si peu de littérature. Tant de matchs mais si peu de ballon. Le football c’est l’école du regard. Avec Deschamps, on ne voit rien. Il y a sans doute pire que perdre: gagner sans panache, c’est la marque de fabrique de ce groupe de joueurs. Alors, imaginez quand ils perdent ou font nul. Quand ils gagnent, ils sautent de joie parce qu’ils ont évité le pire.

15.11.16

Hommage à la résistante Joséphine Baker, par Marie-Florence Ehret (La Différence)

Ce livre tombe bien. Grâce à Marie-Florence Ehret, ceux qui l’ignorent vont apprendre que la mythique meneuse de revue fut une héroïne de la Résistance. Avec quelques photographies en guise de fenêtres ici ou là, le livre rend hommage au parcours de l’une des plus grandes femmes du XXe siècle. Une dame exceptionnelle a vécu parmi nous et beaucoup ne le savent pas. La petite fille d’esclaves a eu une enfance si pénible qu’on a peine à la raconter: né avec un père aux abonnés absents, elle marche dans les rues pieds nus au point de se blesser avec un clou… Elle a risqué l’amputation ! Après cette enfance des plus difficiles, elle devient femme de ménage ou serveuse. Joséphine Baker ne tient pas en place: toujours en train de gesticuler, de danser, l’art de la pirouette aussi.
Son destin est écrit d’avance: c’est une danseuse. Pour les cabarets blancs elle est trop noire, et pour les cabarets blancs elle n’est qu’une “négresse". Son talent est si évident qu’un manager l’engage à New York. Qui dit talent dit jalousie: les autres girls la surnomment la “guenon". Que sont devenues ses copines d’enfance ? Filles de … tristesse ou déjà mortes. Elle est obligée de passer par l’entrée de service mais, solide mentalement, elle n’a qu’un but: gagner de l’argent pour aider sa mère.
Finalement, elle quitte les Etats-Unis pour fuir le racisme et vient à Paris à la demande de Caroline Dudley qui épousera l’écrivain Joseph Delteil. Ainsi débuta l’aventure de la Revue nègre. Picasso allait au Musée de l’Homme pour interroger sans cesse les statues africaines qu’il copia sous toutes leurs formes. Les artistes de l’art primitif- comme ils disaient- ne signaient pas leurs œuvres. Picasso, lui, signera toutes les siennes. D’ailleurs ne voit-on pas dans la rue des voitures Picasso qui n’ont rien d’un Picasso: ils n’ont même pas eu l’idée de mettre trois phares devant, histoire de faire un rappel au peintre qui n’a jamais su que son nom finirait sur une carrosserie. Fermons la parenthèse.
Victime du racisme aux Etats-Unis, Joséphine Baker devient une immense vedette en France, une vraie star. Elle a une présence phénoménale. Dès qu’elle entre sur scène, on ne voit qu’elle. Corps sublime, voix sublime. Elle sait tout faire. Elle a en plus plein d’humour. Sa ceinture de bananes devient aussi célèbre que les Champs-Elysées. Bananes ? Le symbole phallique est évident. Elle les fait valser ! Rien ne l’arrête.
“J’ai deux amours, mon pays et Paris…", chante-t-elle. Les auteurs se battent pour qu’elles les chantent.
Bon, je vais pas raconter toute sa vie… Reportez-vous au livre que je chronique vous ne le lâcherez pas. Impression d’être avec Joséphine Baker, elle-même.
Sachez qu’elle fut une très grande résistante car les Allemands ne se méfiaient pas d’une danseuse nue. Elle a été très importante dans le contre espionnage. Elle entra dans l’armée française, à la plus grande admiration du général de Gaulle. Avec Jean Gabin et Marlène Dietrich, Joséphine Baker est l’honneur des gens du spectacle, presque tous des planqués pendant la guerre. Il est vrai que le courage ne s’achète pas en pharmacie.
Après guerre, elle a inventé une tour de Babel: adopter des enfants d’origine différente pour abolir le racisme.
Parfois des technocrates cherchent des femmes à honorer.
Ne connaissent-ils pas Madame Joséphine Baker ?
Sa place est au Panthéon.

-Joséphine Baker. Des trottoirs de Saint Louis aux marches du Panthéon, par Marie-Florence Ehret. Editions de la différence, 155 p., 13,50 €

13.11.16

Permalien 23:48:38, Catégories: GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT, LA REVUE DE STRESS  

13 novembre 2015-13 novembre 2016

Ils voulaient écouter un concert
Ils voulaient boire un coup
Ils voulaient voir un match de football
Ils étaient amis
Ils s’aimaient
On les a tués ou blessés
En France, les politiciens sont plus protégés que le peuple.
Les politiciens ne veulent plus un seul risque du métier.
Observez-les quand ils marchent, ils ignorent leurs gorilles qui les entourent, pour faire croire qu’ils sont comme nous.
Le témoignage d’un policier au Bataclan devant l’amas de cadavres:
-"Tous ces portables qui sonnaient dans le silence…”
Parmi les survivants, il y a aussi tous ceux qui n’y étaient pas.

12.11.16

Permalien 22:48:45, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Les notes des Bleus contre la Suède (2-1) dont celles des trois meilleurs: Lloris, Koscielny et Matuidi.

Laurent Koscielny a fait de très grands progrès par rapport à ses débuts. Il est désormais le taulier de la défense- avec Lloris- bien plus rassurant que Varane qui a tendance à jouer avec un miroir.

Vendredi 11 novembre 2016
France 2-1 Suède
Buts pour la France: Pogba (57e); Payet (65e)
But pour les visiteurs: Forsberg (54e

Le match nul aurait dû être le score final de ce match au cours duquel les Suédois ont été volé d’un penalty. Et de surcroît, Griezmann était hors-jeu sur la phase de jeu qui a provoqué le but décisif de la France. Les Suédois ont eu une très belle circulation de balle avec parfois cinq joueurs concernés quand la France n’est qu’un puzzle d’individualités qui jouent sans aucune harmonie entre les lignes. C’est au petit bonheur la chance, selon la configuration de l’instant, il n’y a pas d’emprise technique ou psychologique sur le match.
Les gazettes ont été aveuglées par les prestations de Pogba et de Payet parce que le premier a égalisé et le second a fait une passe décisive et marqué un but.
Si on y regarde de près, sur le premier but, Payet a tiré dans la surface dans le paquet, ce fut une foire d’empoigne et cela a souri à Pogba mais il fallait le replay pour voir qui a marqué: on hésitait avec l’épaule d’un Suédois.
Sur le second, il s’agit d’un ballon pourri et pas du tout d’une passe. Payet a bien suivi, c’est beaucoup au plan comptable et pas grand chose au plan tactique.
A mes yeux, Pogba et Payet n’ont pas été les deux as du match.
Je distingue Lloris. Sur le coup franc, on peut lui reprocher son placement mais avant et après il a encore été formidable bien protégé par Koscielny qui est désormais un très grand défenseur. Man United n’a pas un tel joueur dans son effectif.
Le troisième joueur que je distingue est Matuidi. Son accélération a amené le coup franc qui a occasionné l’égalisation. Cette charge a sonné le réveil.

Lloris (7) : Le Niçois de Tottenham a assuré quand le score était 0-0 et aussi à 2-1.
Sidibé (3) : Piètre match, d’autant qu’il se déroulait à la maison.
Varane (5) : S’il faisait quelques chevauchées offensives, il serait le Beckenbauer français.
Koscielny (7) : A fait écran quand il le fallait. A franchi un cap depuis l’Euro.
Évra (4) : A tiré son épingle du jeu mais s’il parvient à disputer la Coupe du Monde 2018, cela laissera pantois ses nombreux détracteurs dans le PAF.
Pogba (5) : S’est élevé dans les airs pour faire tête. A part ça, trop brouillon. Les médias en ont fait une star mais c’est un joueur surcoté qui est actuellement 6e du championnat anglais avec MU. Pendant ce temps son ancien club, la Juve est leader de Seria A. C’est dire son influence… Son transfert a permis a son agent d’encaisser 27 M€. Elle n’est pas belle la vie ? Les financiers de MU sont des incompétents.
Matuidi (7) : A provoqué l’égalisation grâce à sa chevauchée provoquant un coup franc.
Sissoko (3) : Son football contient 2% de créativité.
Griezmann (4) : A la mérite d’être à l’origine du but victorieux dans des conditions qu’un autre arbitre aurait pu refuser. Puis Kanté (non Noté)
Payet (5,5) : Une passe décisive et un but. Cela paraît fantastique mais son football est poussif. Pour Deschamps, Payet est un virtuose. Le joueur du calamiteux West Ham dans les bas-fonds anglais peut remercier son sélectionneur de le titulariser. Un avantage dont ne bénéficient pas Ben Arfa et Gameiro, par exemple.
Giroud (3) : Dans le rôle de celui qui doit peser sur la défense, rien de plus. Il s’est sacrifié pour l’équipe. On lui demande d’accaparer l’attention des défenseurs adverses pour permettre au milieu de terrain français de ratisser des ballons contrés. C’est ce qu’a fait Payet qui devient maintenant l’un des meilleurs buteurs de Deschamps. Le Réunionnais est un Goleador d’Opérette. Il ne joue pas exactement au FC Barcelone ou au Real.

La France de Deschamps bat la Suède au bout de l'ennui

Le Niçois et capitaine Hugo Lloris a comme d’habitude maintenu les Bleus dans le match.

Vendredi 11 novembre 2016
France 2-1 Suède
Buts pour la France: Pogba (57e); Payet (65e)
But pour les visiteurs: Forsberg (54e)

La France qui était menée a égalisé tout de suite par un but de la tête de Pogba sur un coup franc tiré par Payet. Ensuite, Payet a marqué récupérant un ballon conquis par Griezmann hors jeu qui fit en plus une faute sur le gardien. De surcroît, en début du match, la Suède aurait dû bénéficier d’un penalty flagrant. Ce fut un arbitrage maison, à 100 % sans unique. Il faut vraiment être un beaufoïde pour se réjouir de cette victoire. Je précise que si en 1982, la France de Trésor et Platini était parvenue à éliminer la RFA de la sorte j’aurais été le premier réjoui ! D. Deschamps est vraiment chanceux mais il faut lui reconnaître qu’il aligne des joueurs qui ont un état d’esprit irréprochable. Tous les joueurs sont concernés et donnent tout. Ils jouent comme leur sélectionneur jouait. Avec courage mais sans grâce. C’est un bloc sans panache. Un réalisme à l’italienne sans une once de numéro 10. Il est vrai que fasse à la puissance suédoise, il ne fallait pas sortir les poètes.
A part ça, quel ennui ! Il n’y a pas un seul artiste sur le terrain, on voit des marathoniens, des gars qui courent, qui courent et qui courent encore. Deschamps aligne Sissoko parce qu’il est athlétique, face aux grands suédois. On dit toujours que Sissoko a bien joué en finale de l’Euro 2016… perdue à domicile: il faut donc le récompenser !
On ne saura jamais ce qu’aurait donné ce match avec Rabiot et Ben Arfa.
Deschamps veut gagner et il gagne, il y a donc rien à dire.
On peut cependant regretter de ne pas voir Kanté sur le terrain et Rabiot car le Parisien sait faire ce que fait Sissoko avec le talent offensif en plus.
La France est leader du groupe donc pour l’instant qualifiée pour disputer la Coupe du Monde 2016. A la vérité, il vaut mieux mal jouer et gagner que bien jouer et perdre. Bien jouer et gagner ce n’est pas facile.

11.11.16

Permalien 17:30:19, Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS, GRANDE DAME  

Mascarade: face à Trump, ses détracteurs retournent leur veste

C’est toujours pareil !
Ceux qui crachaient sur Donald Trump retournent tous leur veste.
On a vu le “premier des Français", comme l’on dit, dire:
“J’ai confiance dans les Américains", la veille des élections pour signifier votez Hilary Clinton…
Ensuite, après la victoire de Trump, il a dit: on entre dans une période “d’incertitude…”
Et quelques heures après le verdict du scrutin: “Allo Donald, c’est moi François de France…". A l’autre bout du fil: “François who ?”
Obama a eu raison de dire, le lendemain des élections: “Le soleil s’est levé, comme d’habitude…”
On a bien vu que l’establishment mondial voulait Clinton et non pas Trump.
Maintenant la Real politique impose d’être légaliste et de reconnaître Trump qui doit bien se marrer devant le carnaval de lâchetés.
Le pouvoir c’est comme l’argent, il n’a pas d’odeur.
Les Etats-Unis ce n’est pas la France.
Aux Etats-Unis on livre bataille électorale, on se jette des sacs poubelles à la figure et ensuite on fait la trêve pour le bien du pays.
C’est comme un combat de boxe. A la fin, on s’embrasse.
En politique, la fin justifie les moyens. Pour être élu, il faut plaire à ses ennemis sinon vous ne pouvez pas passer. Alors, ils disent n’importe quoi, c’est la foire aux coups bas. Ensuite, on fera le tri.
Suite au comptage des suffrages, Obama a dit: “Je reçois tout de suite Trump” parce que Bush junior m’avait fait trop attendre.
En Amérique du Nord, on se transmet les dossiers lors de l’alternance.
En France, on les brûle quand son successeur arrive pour lui scier la branche.
Les politiciens américains, de métier ou pas, aiment plus la France que leurs homologues français.
Il est terrifiant de voir les gens - de gauche, de droite et d’ailleurs- retourner leur veste (on peut mettre au pluriel, aussi) devant les vainqueurs.
Inutile de vous dire que les plus nombreux n’ont pas raison. Ni ceux qui crient le plus fort.
Trump n’est pas Hitler comme Poutine n’est pas Staline.
Trump c’est plutôt un Berlusconi américain.
La branchouille française en le traitant de Grock échappé du cirque a encore prouvé son incapacité à capter le pouls d’un pays.
Après Obama voir Trump à la Maison Blanche cela provoque un choc, comme écouter Plastic Bertrand après Miles Davis.
Je suis lecteur de Montaigne à l’ère de Nabila.
Qui vivra, verra.

PS: “Complément d’enquête” du 10 novembre 2016, sur France 2, a diffusé un somptueux reportage “Bienvenue à Trumpland", de Babel Press, proposé par le site d’informations Spicee et signé Sophie Przychodny et Manon Heurtel. Ce travail mérite le prix du meilleur documentaire 2016. On rit, on a peur. Sophie Przychodny est tout simplement grandiose. Elle est si sympathique avec les intervenants qu’ils sont tous aimables avec elle mais en plein reportage elle balance des tacles glissés en français qui sont hilarants. La cruauté absolue avec le plus beau des sourires. Du jamais vu ! Voilà le journalisme que j’aime. Débrouillez-vous pour voir ce document historique. C’est entre Depardon et Gustave Doré voire Honoré Daumier plus exactement, entre aussi Cartier-Bresson et Diane Arbus. Sophie Przychodny est plus efficace que tous les commentateurs politiques. Elle ne juge jamais, et avec Manon Heurtel, se contente de montrer. Cela a une force inouïe. Oui, on rit avec souvent notre sang qui se glace d’effroi.

Voir le site le synopsis sur Babel Press:
http://blogs.spicee.com/welcome-to-trump-land-road-trip-spicee/

Voir le replay de l’émission:
http://www.francetvinfo.fr/monde/usa/presidentielle/donald-trump/video-bienvenue-a-trumpland_1914809.html

Le Brésil étrille l'Argentine de Messi si loin de Maradona

Messi n’est plus qu’une planche à tatouages. Di Maria, inexistant. Les Argentins s’éloignent de la Russie. Cristiano Ronaldo, lui, n’a pas de tatouage car on ne met pas de décalcomanie sur une Ferrari. Et surtout parce qu’il donne régulièrement son sang dans des centres de transfusion ce qui lui interdit le tatouage.

Jeudi 10 novembre 2016
Qualifications pour la Coupe du Monde 2018, Zone AmSud
Estádio do Mineirão, em Belo Horizonte
53.490 spectateurs
Brésil 3-0 Argentine
Buts pour les Auriverde: Philippe Coutinho, (24e), Neymar (45e), Paulinho (59e)

Brésil: Alisson, Daniel Alves, Marquinhos, Miranda (Thiago Silva), Marcelo; Fernandinho, Paulinho, Renato Augusto, Neymar, Philippe Coutinho (Douglas Costa); Gabriel Jesus (Firmino)
Sélectionneur: Tite

Argentine: Sergio Romero, Pablo Zabaleta, Nicolás Otamendi, Funes Mori, Emmanuel Más; Javier Mascherano, Enzo Peréz (Sergio Agüero), Lucas Biglia, Angel Dí Maria (Correa); Lionel Messi, Gonzalo Higuaín
Sélectionneur: Edgardo Bauza

Autres résultats de la 11ème journée:
Colombie 0-0 Chili
Uruguay 2-1 Équateur
Paraguay 1-4 Pérou
Venezuela 5-0 Bolivie

Classement:
1 Brésil 24 pts 11m / 7 3 1/ 26 9 + 17
2 Uruguay 23 11/ 7 2 2/ 23 8 + 15
3 Colombie 18 11/ 5 3 3/ 15 12 + 3
4 Équateur 17 11/ 5 2 4/ 19 16 + 3
5 Chili 17 11/ 5 2 4/ 18 16 + 2
6 Argentine 16 11/ 4 4 3/ 11 12 - 1
7 Paraguay 15 11/ 4 3 4/ 11 16 - 5
8 Pérou 14 11/ 4 2 5/ 18 18 0
9 Venezuela 5 11/ 1 2 8/ 14 26 - 12
10 Bolivie 4 11/ 1 1 9/ 9 31 - 22

Le Brésil a mis une belle petite rouste à l’Argentine dans le clásico, le pays de Pelé (1er) et l’Uruguay (2e), qui a dominé l’Équateur, sont sur la bonne voie pour s’octroyer deux des quatre places directes de la Zone Amérique du Sud pour la Coupe du Monde 2018 disputée en Russie.
Le Brésil a largement battu l’Argentine pour enchaîner cinq victoires de suite.
Finalement, Lionel Messi aurait dû rester sur sa position quand il avait dit ne plus vouloir jouer pour l’Albiceleste, qui en est à quatre matches sans victoire. Les sponsors lui ont demandé de revenir mais il n’arrive pas à faire gagner l’Argentine. Messi n’est pas Maradona. Messi n’est même par C. Ronaldo qui lui a fait gagner un titre au Portugal: l’Euro 2016.

-"Nous avons joué bien en-dessous de nos possibilités, ils nous ont dominés dans tous les secteurs. Quand une équipe n’est pas bien, un but encaissé suffit à la faire s’écrouler. Il n’y a pas un bouton qui permet de se remettre en selle. On s’est mis dans cette situation, c’est à nous d’en sortir", a confié courageusement Javier Mascherano.
Deux ans après sa terrible déroute (7-1) en demi-finales du Mondial 2014, disputé à la maison, le Brésil est remonté sur la pelouse du stade Mineirao de Belo Horizonte pour chasser les démons.
Messi n’a pas su faire vivre le ballon alors que son partenaire au FC Barcelone, Neymar a offert un caviar et a marqué son 50e but en 74 sélections, à seulement 24 ans !
Neymar est en route pour égaler puis battre record de Pelé (77 buts).
Si Messi ne va pas disputer la World Cup en Russie, il sera complétement ridicule.
Il l’est déjà avec tous ses tatouages et ses cheveux peroxydés.
Il ressemble a un poussin oxygéné.
Il a toujours été complexé par rapport à CR7.
Messi n’a pas compris que sa simplicité et son humilité étaient ses meilleurs atouts dans un monde frelaté qui est pollué par les bobos, le bling-bling et autres snobinards. CR7, lui est à part car il a du talent. Messi aussi, mais au lieu de se faire tatouer entièrement tout le bas d’une jambe comme si c’était une chaussette, il devrait se concentrer sur le ballon. La bataille du look avec CR7 il ne la gagnera jamais.

Permalien 10:09:11, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Le monde perd le poète Leonard Cohen (1934-2016)

Le site officiel du musicien canadien Leonard Cohen annonce la mort du poète dont le cœur s’est arrêté de battre à 82 ans, jeudi 10 novembre 2016.

https://www.leonardcohen.com/news

Le poète à la voix grave si mélancolique, icône générationnelle des années 1960, a composé des chefs d’œuvre dont Hallelujah et Bird on the Wire.

-«C’est avec une profonde tristesse que nous informons du décès du poète, compositeur et artiste légendaire Leonard Cohen. Nous avons perdu l’un des visionnaires les plus prolifiques et respectés du monde de la musique. Une cérémonie sera organisée à Los Angeles à une date ultérieure», a annoncé son agent.

Le chanteur adorait faire des concerts où il entrait en résonnance avec la salle et vice-versa. Entre 2008 et 2013, il a parcouru le monde entier pour se produire dans 380 concerts dont chacun durait presque 4 heures. En octobre 2016, il a sorti un nouvel album, You Want It Darker.
Né le 21 septembre 1934, Leonard Cohen a sorti son premier album à plus de 30 ans.
L’écrivain décida de chanter car il ne vendait pas de livres. Il est devenu “songwriting” à New York en 1966. On songe à Serge Gainsbourg qui abandonna la peinture pour la chanson afin de ne pas crever de faim.
On connaît la suite … Suzanne installe Leonard Cohen au zénith de la galaxie des auteurs-compositeurs-interprètes.

Leonard Cohen c’était et cela reste, une voix, un visage, un regard, une présence, un blues qui vrille l’âme et le cœur.
Incroyable concours de circonstances: Leonard Cohen meurt au moment même où son double Bob Dylan reçoit le prix Nobel de littérature. Cohen le méritait tout autant. Cohen a moins médiatisé sa vie que Dylan. Cohen s’est moins laissé devenir comestible par les médias.

09.11.16

D. Trump élu président des Etats-Unis: les médias ont menti et perdu

Mon Amérique c’est celle de Lincoln, Kerouac, Martin Luther King, Henry David Thoreau, Francis Scott Fitzgerald, Cassius Clay alias M. Ali, Miles Davis, Hendrix, Edward Hopper, Bob Dylan, Clint Eastwood, Robert de Niro, Philip Roth, Jim Harrison, …

Hilary était-elle la bonne candidate ? Pourquoi l’épouse après le mari ?
F. Hollande prépare-t-il sa succession ?
N. Sarkozy avait-il préparé la sienne ?
C’est presque toujours moi, moi et moi.
Ceux qui disaient que Mme Clinton allait gagner nous disent maintenant que c’est les crèves la faim, les pauvres mecs qui ont voté Trump. Quels mépris pour le corps électoral !
Trump le milliardaire ne séduirait que les sans fric ? A d’autres !
A la vérité, les nantis ont pris leur désir pour la réalité.
Le fait que Hilary Clinton ne reconnaisse pas publiquement la victoire de son adversaire est un geste antidémocratique. Ne pas reconnaître immédiatement le verdict des urnes est une attitude de mauvaise perdante. Cela renvoie à L. Jospin qui a fait ses valises quand il a été éliminé du second tour. Mitterrand n’a jamais fait ça, lui, mais Mitterrand c’était Mitterrand. N’est pas Mitterrand qui veut.
Clinton qui ne parle pas à la tribune le soir de sa défaite en dit long. Pleure-t-elle ? Pourquoi donne-t-elle des munitions à ceux qui pensent: vous voyez bien qu’une femme ne peut pas diriger un pays, à la moindre contrariété, elle fuit ! Il ne faut jamais alimenter la source de ces contradicteurs.
Hilary Clinton fait exactement ce dont Trump avait menacé en cas défaite: contester le scrutin.
A première vue, cela ressemble à un remake de l’élection de Bush Junior non reconnu vainqueur par Gore, une contestation qui a conduit le pays à n’avoir pas de chef pendant plusieurs semaines ?
D’après la quasi totalité des médias et les sondeurs, les Anglais devaient voter pour rester dans l’Europe: ce fut le contraire.
D’après la quasi totalité des médias et les sondeurs, les Américains devaient Mme Cliton: ce fut le contraire.
D’après la quasi totalité des médias et les sondeurs, Marine Le Pen ne sera pas la prochaine locataire de l’Elysée- sans payer le loyer, comme les autres. Le sera-t-elle ?
Moi, j’observe et ce n’est pas brillant.
Donald Trump que ses détracteurs surnomment Plutot ou Mickey Trump a été élu. Grand paradoxe, le milliardaire était le candidat des plus déshérités.
Vulgaire, fou, tyranneau, facho, antisémite, raciste, misogyne… Voilà tout ce que les médias qui lui étaient hostiles ont dit de lui.
Si l’on est légitimiste et qu’on se plie aux suffrages, les Etats-Unis auraient donc depuis ce 9 novembre 2016 tous les défauts attribués au vainqueur: vulgaire, fou, tyranneau, facho, antisémite, raciste, misogyne…
L’important dans ces élections, c’est la tentative de manipulation des votants par les médias, les faiseurs d’opinions, y compris les sondeurs qui sont censés dire justement les tendances de ces opinions qu’ils truquent sans cesse. Eux croient qu’il suffit de dire Clinton va gagner pour que les gens votent Clinton ou se disent pas besoin d’aller voter puisqu’elle va gagner. Il se passe alors l’opposé, rien que par souci de contradiction. Les cochons de votants ne peuvent s’exprimer que par le vote et parfois ça fait mal.
F. Hollande, la veille du scrutin présidentiel américain, a dit qu’il avait confiance dans le peuple américain, sous-entendu qui devrait voter Clinton. Erreur d’appréciation.
Les politiciens, les puissants qui sont aux commandes ont peur de perdre leur pouvoir c’est pour cela qu’ils sont contre Le Pen, en France. L’alternance, cela veut dire que le pouvoir est partagé par la gauche puis par la droite. Le Pen représente des gens qui ne sont pas allés encore au plus haut poste de la République.
Si Le Pen parvient au pouvoir suprême beaucoup de politiciens de droite ou de gauche vireront casaque pour justement manger au râtelier Le Pen.
Moi, l’observateur, j’ai déjà vécu sous Kennedy, De Gaulle, Giscard, Mitterrand, Obama…
J’attends la suite.
Avant que Reagan ne soit président, on a dit de lui qu’il était un acteur de série B, un incapable.
Avant que Mitterrand ne soit président, on nous a promis les chars soviétiques sur les Champs Elysées.
Si Marine Le Pen est la prochaine présidente, cela sera la conséquence des agissements de la droite et de la gauche qui ne gouvernent chacun leur tour que pour leurs élus respectifs qui s’auto-protègent sans cesse.
Si les rats envahissent une maison c’est qu’on y a laissé s’entasser les poubelles.
Reste à définir les poubelles.

08.11.16

Permalien 15:02:05, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

La renaissance des Reds et le déclin des Red Devils

Il est probable que Liverpool retrouve la C1 en 2017-2018. Man United ? Les joueurs de Mourinho n’en prennent pas le chemin. Ils laissent beaucoup de points derrière eux.

Je ne suis allé qu’une fois voir un match à Anfield lors d’un Liverpool-Manchester United remporté 1-3 par MU devenu ensuite champion d’Angleterre.
En 1986 quand il est arrivé à Man United. Alex Ferguson avait dit:
“Je vais faire tomber Liverpool de son perchoir !”
Il y est arrivé ! MU est le recordman des victoires en championnat d’Angleterre: 20 contre 18.
Depuis l’hégémonie d’United, les Reds n’ont plus gagné le titre national.
Cette saison 2016-2017, Jurgen Klopp es le meilleur coach de la Premier League, actuellement leader avec Conte (Chesea) et Guardiola (City). Wenger (Arsenal) est aussi présent dans la course au titre.
Jürgen Klopp fait tout pour remettre Liverpool au sommet de la Premier League qui n’a plus rapporté le trophée de champion depuis 1990.
Klopp semble mieux organisé pour conquérir le titre que Mourinho qui n’a toujours pas donné de nouvelle impulsion à Man United.

Liverpool attend un sacre depuis 26 ans !
Titres de Champion d’Angleterre, Liverpool (18) : 1901, 1906, 1922, 1923, 1947, 1964, 1966, 1973, 1976, 1977, 1979, 1980, 1982, 1983, 1984, 1986, 1988 et 1990.

Cantona a redonné le titre à MU en 1993, puis trois fois encore, donnant le coup d’envoi à la suprématie des Red Devils. Ferguson sait ce qu’il doit au King.
Titres de Champion d’Angleterre, Manchester United (20) : Champion : 1908, 1911, 1952, 1956, 1957, 1965, 1967, 1993, 1994, 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009, 2011, 2013.

Raymond Devos - un Hommaginaire sur France 5

Raymond Devos sur France 5, en replay ci-dessous:
http://www.france5.fr/emissions/la-galerie-france5/diffusions/06-11-2016_519667

Très bonne émission. A voir, et revoir.
Raymond Devos ?
Pas un gramme de vulgarité, de politique, d’actualité.
Rien au-dessous de la ceinture.
Un amour sans fin pour la langue française.
Un poète, entre le cirque et le mine.
Un écrivain. Un musicien. Un jongleur. Un voix qui porte. Une rage d’expression.
Un ami. De la trempe humaine de Brassens, Ventura, Nucéra…
Il disait vouloir toujours être sincère et convaincre. Il y est parvenu.
C’était un autodidacte. Un enfant démesuré. Il jouait même de la scie.
Je revois son visage au théâtre Montparnasse. Au début, super maquillé, et avec l’effet de la sueur, le fond de teint lui donnait des airs de personnage du théâtre No japonais.
Chaque fois que je sortais de son spectacle, j’étais en apesanteur.

07.11.16

Permalien 18:31:27, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

La Fifa ne veut pas qu'on rende hommage aux héros de la guerre sur les maillots plein de logos !

Je me suis déjà trouvé en Angleterre, un 11 novembre. Je m’en souviens encore, toujours.
Les Anglais ne se sont jamais couchés devant les nazis. Là-bas, le mot Nation ce n’est pas un mot parmi d’autres.
Le “poppy", la Fifa n’en veut plus !
-"Il s’agit d’une part importante de notre histoire et de notre tradition, un élément qui nous constitue en tant que nation". C’est ainsi que le sélectionneur par intérim de l’Angleterre, Gareth Southgate, a dit l’importance de rendre hommage à toutes les victimes de la guerre 1914-1918 à Wembley contre l’Ecosse, dans la course qualificative au Mondial 2018, en Russie.
La Fifa vient d’interdire aux équipes anglaise et écossaise d’épingler le fameux «poppy» vendredi 11 novembre 2016 à Wembley.
Fier de ses soldats morts aux combats, le football britannique rend hommage aux soldats morts ou blessés à la guerre chaque 11 novembre, jour de commémoration de l’Armistice 1918, en s’épinglant un coquelicot en papier.
Pourquoi la Fifa prend une telle décision ?
Par son refus de voir un message politique, religieux ou commercial sur les maillots.
Les Fédérations anglaise et écossaise ont fait savoir qu’elles suivront la tradition sans tenir compte de la Fifa.
La Fifa préfère que l’on voit le logo des équipementiers !
Honte à la Fifa qui crache sur la mémoire des morts à la guerre et sur les familles des morts.
Honte à la Fifa qui ne sait plus voir qu’il y a une nation derrière chaque équipe !
Cela ne me surprend pas: la Fifa a toujours tout raté, les grands combats pour l’honneur, celui de Mekhloufi comme celui de Puskas.
Le football est grand, la Fifa est petite.

Permalien 14:50:45, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Il y a 30 ans, Alex Ferguson arrivait à Manchester United

La plus belle vidéo sur Manchester United. MU c’est Duncan, Best, Charlton, Law, Busby, Cantona, C. Ronaldo, Giggs, Scholes, Sir Ferguson. Et pas Mourinho ni Ibrahimovic qui sont trop arrogants pour représenter MU. N’est pas Roy Keane qui veut.

Le 6 novembre 1986, Manchester United commençait son grand livre avec Alex Ferguson, l’entraîneur écossais succédait à Ron Atkinson.
A 45 ans, l’ancien ouvrier de Glasgow venait avec Aberdeen de gagner trois titres de champion d’Ecosse avec un titre européen à la clef.
En 2013, Ferguson anobli “Sir Alex” par la Reine d’Angleterre a quitté ses fonctions à 71 ans, avec des trésors partout dans les vitrines du musée: 38 trophées glanés en 27 ans avec Man United. Record mondial.
Que de bonheur ! Que de joie ! Que de week-end de rêve éveillé !
Au début, il a galéré mais à cette époque on ne virait pas les coachs dès qu’il y avait une zone de turbulence. Plus tard, on vira son successeur David Moyes qui aurait peut-être réussi comme lui.
Tout a commencé avec Robson mais tout s’est précipité vers la splendeur avec l’arrivée d’Eric Cantona.
Le virtuose 7 qui avait été massacré par le football français a transcendé le club club anglais pour le porter au sommet.
En France, l’OM fut accusée de trucage et remporta un titre de C1 renié par certains joueurs de son effectif dont l’un d’eux balança ses 4 vérités: depuis il est banni alors que d’autres protagonistes sont encore au sommet de la hiérarchie.
Avec Cantona, on entrait sur le terrain pour jouer et gagner. En France, d’aucuns faisaient la fine bouche, les matchs n’étaient alors pas diffusés.
Cantona jouait 100 % pour l’équipe. Sa présence dynamisa tout le club.
Cantona refit gagner le premier titre de champion de MU en 1993 qui ne l’avait plus gagné depuis 1967 !
Passeur, buteur, organisateur, diffuseur de caviar, de courage, de fierté, Cantona remit MU sur le chemin du succès.
Cantona forma Giggs, Scholes, les frères Neville et Butt pour le plus grand bonheur de Ferguson.
Cantona voulait des renforts mais à l’époque le club refusait de dépenser l’argent dans les gros transferts. Après la retraite du KING qui offrit la recette de son jubilé aux familles des victimes du crash 1958- sans le dire aux médias- Ferguson a pu renforcer sa défense et son attaque et le club remporta la C1 1999. Cantona n’était plus là mais c’était grâce à lui car il fit prendre conscience à Ferguson que MU devait réussir sur le plan européen sinon tout le monde dirait que MU n’est bon qu’en Angleterre.
On connaît la suite, Ferguson retoucha par çi par là son équipe chaque saison pour la maintenir au sommet avec Stamp, Ferdinand, Vidic, Yorke, Sherigham, Forlan, van Nistelrooy, C. Ronaldo… Parfois il se trompa avec Veron et d’autres.
Alors que je pensais que le club se maintiendrait sur les cimes du pays après le départ de Sir Ferguson, il n’en fut rien: les entraîneurs se succèdent sans succès notoires(Moyes, intérim Giggs, van Gaal, Mourinho), et les dépenses atteignent 1 milliard d’euros !
Le nouveau MU n’est pas encore né. Dans les tribunes, Sir Ferguson assiste au déclin de son œuvre.
Cela est horrible de voir MU jouer comme si c’était West Ham ou Crystal Palace.
Avec Sir Ferguson on n’était jamais seul. On communiait 24 h sur 24 avec lui et le club. Le paradis terrestre était notre pays.
Sir Ferguson restait assis tout le monde et ne descendait sur la pelouse qu’au moment-clef.
Aujourd’hui, le lien est rompu. On n’est plus connecté que sur les souvenirs.
Les joueurs actuels sont incapables d’assumer la pression.
Ils n’ont rien compris à la mystique du club.
Pour gagner avec MU, il faut connaître Duncan Edwards et le respecter.
MU est un club mythique- on n’y entre pas comme dans un moulin.
Il faut aimer MU comme si c’était quelqu’un, une personne.
Ce n’est pas un hasard si Liverpool est en train de renaître alors que MU n’est plus au zénith du football anglais.
Avec Sir Ferguson, on voyait la vie sur le terrain.
Depuis qu’il est parti, la vie est absente à Old Trafford.
J’aimerais tant voir le retour de Sir Ferguson sur le banc de MU.
J’aimerais tant voir Cantona au poste de manager comme Zidane au Real Madrid

Le palmarès de Manchester United avec Sir Ferguson:

Coupe du monde des clubs de la FIFA 2008
Coupe intercontinentale des clubs 1999
2 Ligues des champions 1999 et 2008
Supercoupe d’Europe 1991
Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes (1991
13 Championnats d’Angleterre 1993, 1994, 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009, 2011, 2013
5 FA Cup 1990, 1994, 1996, 1999, 2004
4 League Cup (4) : 1992, 2006, 2009, 2010
10 Community Shield (10) : 1990, 1993, 1994, 1996, 1997, 2003, 2007, 2008, 2010, 2011

Avec Aberdeen
3 Championnats d’Écosse 1980, 1984, 1985
4 Coupes d’Écosse 1982, 1983, 1984, 1986
League Cup écossaise 1986
Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes 1983
Supercoupe d’Europe 1983

Avec St Mirren
Champion d’Écosse D2 1977

Permalien 08:06:38, Catégories: THE RED DEVILS, ANTI-FOOTBALL  

Exploit: Pogba et Ibrahimovic marquent à Swansea, le dernier !

Les fils Glazer (propriétaires de MU par un tour de passe passe) se sont mis le doigt dans l’œil, encore une fois, quand ils ont recruté Mourihno qui dégrade la renommée d’excellence de Man United. Personne n’a oublié que l’entraîneur portugais (alors au Real Madrid), censé être un éducateur de premier rang, à mis délibérément son doigt dans l’œil du regretté Tito Vilanova (Barcelone).

Dimanche 6 novembre 2016
Swansea 1-3 Manchester United
But pour les derniers: van der Hoorn (69e)
Buts pour MU: Pogba (15e), Ibrahimovic (21e, 33e)

Statistiques du match
Possession: Swansea 37%, United 63%
Tirs: Swansea 6, United 9
Tirs cadrés: Swansea 1, United 3
Corners: Swansea 2, United 0

Swansea: Fabianski, Rangel, van der Hoorn, Mawson, Kingsley, Routledge (Barrow 45e), Ki, Britton (Fer 70e), Sigurdsson, Borja, Llorente (Montero 45e).

Man United: De Gea, Young, Jones, Rojo, Darmian, Carrick, Fellaini, Mata (Lingard 81e), Pogba (Fosu-Mensah 90e + 3), Rooney (Schneiderlin 89e), Ibrahimovic
Sur le banc: Romero, Blind, Martial, Rashford.
Manager: Mourinho

Quel exploit Manchester United est remonté à la 6e place à 8 points du leader Man City !
Les joueurs de Mourinho Football Mercenaires ont gagné à Swansea, chez le dernier de Premier League. En onze malheureux matchs, Swansea n’a gagné qu’une fois. On mesure mieux la haute performance de MU… Tant de millions jetés par les fenêtres d’Old Trafford pour ça ?
Il faudrait prendre un abonnement pour voir des purges de cette sorte-là.
Ibrahimovic a même poussé la prouesse à faire un doublé. Comme toujours il a répondu présent devant les plus faibles. Dès qu’un cador arrive il disparaît. La preuve ? Il a pris un carton jaune synonyme de non participation au prochain match de championnat de MU: Arsenal-Man United, rien que ça ! Arsène Wenger a les cartes en main pour venir humilier MU sur ses terres. Depuis la retraite de Sir Ferguson, on voulait voir Arsène Wenger devenir le nouveau patron de la Premier League. Il y a une place à prendre: Mourinho est pour l’instant hors course, à moins d’un revirement à 180e. Les deux concurrents de l’ami Wenger sont Guardiola (Man City) et Conte (Chelsea).

05.11.16

Permalien 18:03:40, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le leader Nice, battu sur un penalty à Caen, redémarre un nouveau cycle

Raymond Devos dans son célèbre sketch sur Caen.

Dimanche 6 novembre 2016
Caen 1-0 OGCNice

Avant match

Gardiens : Cardinale, Benitez.
Défenseurs : Souquet, Ricardo, Boscagli, Dalbert, Dante, Sarr.
Milieux : Belhanda, Seri, Eysseric, Walter, Bodmer, Cyprien, Koziello.
Attaquants : Balotelli, Plea, Donis.

Classement avant le match de Nice
1 OGCNICE 29 pts 11 matchs/ 9 2 0/ 24 8/ + 16
2 AS Monaco 26 12/ 8 2 2/ 36 15/ + 21
3 PSG 23 11/ 7 2 2/ 20 7/ + 13
4 Guingamp 21 12/ 6 3 3/ 17 12/ + 5

Lucien Favre est arrivé à Caen dans le Calvados, quand dans le Calvados, comme dirait Raymond Devos, avec 18 joueurs. Mario Balotelli effectue son premier déplacement en Ligue 1.
L’enjeu:
Nice va-t-il rester invaincu ?
La défaite en Europa Ligue a-t-elle laissé des traces ?
Monaco vient d’en planter 6 face à de pitoyables nancéens qui sentent la L2 à plein nez. Bon courage aux nouveaux investisseurs de l’ancien club de Roger Piantoni et Michel Platini.
PSG reçoit Rennes “sans Gourcuff” fils, annonçait-t-on comme si l’on parlait de Maradona, il y a quelques heures. Finalement les gazettes matinales l’annoncent partant pour le match. Encore un petit effort, et il retrouvera l’équipe de France, à une époque où Payet et Fekir sont des bleus indéboulonnables tout est possible pour cette équipe de France battue lamentablement au SDF par le Portugal sans C. Ronaldo, blessé par Payet, “invité exceptionnel” de Téléfoot du 6 novembre 2016 nous a annoncé une speakerine de l’information.

Après match
La défaite en Europa League a bien atteint le mental du Gym qui est tombé à Caen sur penalty. Pas très glorieux comme victoire mais cela fait trois points perdus pour Nice qui reste en tête.
Maintenant le match à St-Etienne n’est plus le même. La match sera 50-50. Nice ne pouvant plus se dire dans la peau du favori.
Quand un groupe est premier, il est beaucoup plus sollicité par les médias, ce qui disperse les énergies.
Nice n’a pas démérité à Caen. Plea a raté le cadre de loin alors que le gardien caennais était battu et Balotelli a vu sa première frappe heurter la base du montant.
Nice doit refermer cette première série et en recommencer une autre après la trêve avec un moral refait à neuf. Les Aiglons sont toujours leaders.
Qui aurait parié un euro sur Nice en août pour miser sur Nice invaincue en L1 jusqu’au 5 novembre 2016 ?

Classement après le match de Nice
1 OGCNICE 29 pts 12 matchs/ 9 2 1/ 24 9/ + 15
2 AS Monaco 26 12/ 8 2 2/ 36 15/ + 21
3 PSG 23 11/ 7 2 2/ 20 7/ + 13
4 Guingamp 21 12/ 6 3 3/ 17 12/ + 5

Permalien 17:35:44, Catégories: THE RED DEVILS, LA REVUE DE STRESS  

Mourinho et Ibrahimovic ou le déshonneur de Manchester United

Mourinho et Ibrahimovic n’ont rien à faire à Man United à part y prendre de l’argent remporté par Sir Ferguson et Eric Cantona. Man United est le nouveau Liverpool. MU ne sait plus gagner le championnat !

Dimanche 5 novembre 2016, 16 h
Swansea-Manchester United ou ce qu’il en reste

On peut perdre. La défaite arrive parfois. La mauvaise passe aussi. Tout cela est possible sans la morgue des mauvais perdants, des boursouflés du moi.
Zlatan Ibrahimovic n’a marqué qu’un seul but lors de ses onze dernières matchs avec Manchester United. Pitoyable pour un joueur si prétentieux, hautain et invisible lors des grands matchs. Ce parcours lamentable est vanté par José Mourinho, son entraîneur, oui son entraîneur et non pas celui de MU dont il n’a que le titre.
J’en suis revenu du Portugais depuis qu’il a rentré volontairement son doigt dans l’œil du regretté Tito Vilanova, alors dans le staff de Barcelone.
-«Il (Ibrahimovic) joue bien pour l’équipe, il se crée beaucoup d’occasions et manque (!) beaucoup de buts», a déclaré le Portugais aux médias britanniques au sujet d’Ibrahimovic qui vient en plus d’agresser le Danois Kjaer en Europa Ligue lors de Fenerbahce 2-1 MU. Agacé d’être chargé solidement par le joueur du club turc, Ibrahimovic a fait mine d’étrangler son adversaire ! Et il n’a récolté aucun carton alors qu’il a balayé avec mépris la présence de l’arbitre… serbe, sans doute un admirateur !

«Si je me souviens de Stoke City (1-1), Liverpool (0-0), Chelsea (0-4) ou Burnley (0-0), il a raté beaucoup de buts mais il a été fantastique par sa dynamique, son travail, son dévouement pour l’équipe. Son attitude a toujours été brillante. Ce n’est pas un gars qui a peur des responsabilités, donc il n’y a aucun problème.», a encore dit Mourinho. Circulez, il n’y a rien à voir.

Ce Manchester United-là ce n’est pas le mien.
Le déclin du club se poursuit.
Avoir été si haut avec Sir Ferguson, King Cantona, Giggs, Scholes et tomber si bas.

MU n’a plus gagné depuis quatre journées en Premier League.
Dans les quatre derniers matchs de championnat, MU a marqué 1 seul but et en a encaissé 5.
Le 5 novembre 2016, MU va jouer chez l’avant-dernier et MU a peur !
Le 19 novembre aura lieu à 13 h 30, MU-Arsenal. Les Gunners devraient prendre les 3 points sans problème à moins que Arsenal une nouvelle fois flanche mentalement.

Permalien 11:14:14, Catégories: LE GYM E BASTA, ANTI-FOOTBALL, LA REVUE DE STRESS  

Pour la Fifa, Payet (West Ham) a fait une plus grande saison que Lloris (Tottenham) et Ben Arfa (Nice)

La Fifa a publié la liste des 23 joueurs sélectionnés pour le titre de joueur de l’année 2016, titre qui sera décerné le 9 janvier 2017 à Zurich. Quatre internationaux français y figurent : Antoine Griezmann, Paul Pogba, Ngolo Kanté et Dimitri Payet. C’est pour concurrencer le Ballon d’or. Vaste rigolade. Le prestige du Ballon d’or France Football remonte à 1956.


La liste des joueurs sélectionnés par ordre alphabétique
:

Sergio Agüero (Argentine/Manchester City)
Gareth Bale (Galles/Real Madrid), Gianluigi Buffon (Italie/Juventus)
Cristiano Ronaldo (Portugal/Real Madrid)
Kevin De Bruyne (Belgique/Manchester City)
Antoine Griezmann (France/Atlético Madrid)
Zlatan Ibrahimovic (Suède/Paris Saint-Germain/Manchester United), Andrés Iniesta (Espagne/FC Barcelone)
N’Golo Kanté (France/Leicester City/Chelsea), Toni Kroos (Allemagne/Real Madrid)
Robert Lewandowski (Pologne/FC Bayern Munich)
Riyad Mahrez (Algérie/Leicester City), Lionel Messi (Argentine/FC Barcelona), Luka Modric (Croatie/Real Madrid)
Manuel Neuer (Allemagne/FC Bayern Munich), Neymar (Brésil/FC Barcelona)
Mesut Özil (Allemagne/Arsenal)
Dimitri Payet (France/West Ham United), Paul Pogba (France/Juventus/Manchester United)
Sergio Ramos (Espagne/Real Madrid)
Alexis Sánchez (Chili/Arsenal), Luis Suárez (Uruguay/FC Barcelone),
Jamie Vardy (Angleterre/Leicester City).

Notons que Cristiano Ronaldo est classé à C et non pas à R.
Notons la présence de D. Payet bon dans des matchs de série B en équipe de France et inexistant en 1/2 et finale de l’Euro avec la France où il a blessé CR7…
Payet joue à West Ham qui n’est même pas dans le ventre mou de Premier League, c’est dire qu’il n’a aucun rayonnement pour transcender son équipe.
Il est incroyable de ne pas voir le gardien et capitaine de l’équipe de France Hugo Lloris qui a fait une immense saison avec les Spurs.
Hatem Ben Arfa aurait aussi pu y figurer avec tout ce qu’il a fait pour et avec Nice qu’il a hissé dans les hauteurs de la L1.
Désormais, il y a les bobos de foot et puis les vrais joueurs.
Le meilleur joueur (qualité + rendement) ce fut Ronaldo.

Le site de la Fifa avec les nommés:

http://fr.fifa.com/the-best-fifa-football-awards/news/y=2016/m=11/news=qui-remportera-le-prix-du-meilleur-joueur-de-la-fifa-2016-2847954.html?intcmp=fifacom_hp_module_news_top

04.11.16

Permalien 11:33:35, Catégories: THE RED DEVILS, ANTI-FOOTBALL  

Cantona d'opérette, Ibrahimovic n'arrive pas à porter le maillot de MU

Ibrahimovic est un Cantona d’opérette. Il a chargé illégalement le défenseur danois Simon Kjaer et après lui a pris le cou à pleine main. Un arbitre impartial aurait pu voir une esquisse d’étranglement. Même quand Ibrahimovic repousse l’arbitre, celui-ci ne dit rien. Le faux Red Devil n’a pas eu un carton: ni jaune ni rouge ! L’arbitre de la rencontre était Serbe. Ceci explique peut-être cela. Ibrahimovic est une icône pour magazines. Cantona était un virtuose winner. Cantona a corrigé un nazi des tribunes. L’ex joueur du PSG salit MU par un geste inadmissible de la part d’un porteur du maillot rouge de MU. N’est pas Keane qui veut ! Imaginez si c’est Ben Arfa qui fait le même geste agressif que celui d’Ibrahimovic… Il serait suspendu pendant des mois alors que Ibrahimovic n’a rien. Il avait déjà interrompu un match officiel en France pour se faire applaudir avec ses mouflets et auparavant il avait insulté la France. MU est aujourd’hui représenté par ça.

Ligue Europa
Jeudi 3 novembre 2016
Fenerbahçe 2-1 Manchester United ou ce qu’il en reste
Buts pour les Turcs: Sow (2e), Lens (59e)
But pour MU: Rooney (88e)

Statistiques du match
Possession: Fenerbahce 30%, United 70%
Tirs: Fenerbahce 8, United 9
Tirs cadrés: Fenerbahce 4, United 3
Corners: Fenerbahce 0, United 9

Fenerbahce: Demirel; Ozbayrakli, Skrtel, Kjaer, Ali Kaldirim; Souza, Potuk (Neustadter 83e), Topal; Lens, Sow (Koybasi 87e), Sen (Emenike 68e). Subs not used: Fabiano, Ucan, Stoch, van Persie.

Man United: De Gea; Darmian, Blind, Rojo, Shaw; Schneiderlin (Mata 46e), Herrera; Rashford (Mkhitaryan 60e), Pogba (Ibrahimovic 30e), Martial; Rooney ©.
Sur le banc: Romero, Jones, Fellaini, Young.
Prétentieux: Mourinho

Man United continue à pédaler dans la choucroute.
Dans l’équipe qui a joué en Turquie, à part Rooney, personne n’a la mentalité Red Devil.
Ce groupe est condamné a l’errance à moins que Sir Ferguson ne revienne sauver le club.

03.11.16

Permalien 18:52:31, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

Nice leader de L1 mais aucun Aiglon en EDF

Ci-dessous les grands joueurs de Jérôme Deschamps.

4e journée de Ligue Europe
Jeudi 3 novembre 2016
OGCNice 0-2 Salzbourg

Réactions de Lucien Favre, manager de Nice:

-"On est à Caen dans 2 jours et demi, cela ne nous donne pas trop le temps de réfléchir. Ca fait partie du jeu. Il faut prendre le positif qu’il y a eu jusqu’à maintenant, même ce soir avec nos 25 premières minutes de la deuxième période. C’est une défaite, et pas contre une mauvaise équipe.”

J’espère que la dynamique n’est pas cassée. A l’heure qu’il est, au stade où en est Nice - sans jeu de mots- l’Europe surtout cette coupe pour recalés de la C1 ne m’intéresse pas. On gagne ? Très bien. On perd ? Tant mieux, bon débarras. Oui il faut positiver de tout- Sir Lucien Favre a raison, même d’une défaite. Une vraie équipe rebondit aussitôt. Il faut se dire que c’est comme si on venait de perdre en championnat et repartir de l’avant !

Eliminatoires de la Coupe du monde 2018
Vendredi 11 novembre 2016, à 20h45, au Stade de France
France - Suède

Mardi 15 novembre 2016, à 21h, à Lens, en match amical
France-Côte d’Ivoire,

La liste des 23 joueurs retenus par D. Deschamps

Gardiens : Hugo Lloris (Tottenham), Steve Mandanda (Crystal Palace), Alphonse Aréola (PSG).

Défenseurs : Lucas Digne (FC Barcelone), Layvin Kurzawa (PSG), Laurent Koscielny (Arsenal), Samuel Umtiti (FC Barcelone), Adil Rami (FC Séville), Sébastien Corchia (Lille), Raphaël Varane (Real Madrid), Djibril Sidibé (Monaco),

Milieux de terrain : Adrien Rabiot (PSG), N’Golo Kanté (Chelsea), Paul Pogba (Manchester United), Blaise Matuidi (PSG), Moussa Sissoko (Newcastle), Dimitri Payet (West Ham)

Attaquants : Kingsley Coman (Bayern Munich), Nabil Fekir (Lyon), Antoine Griezmann (Atlético Madrid), Olivier Giroud (Arsenal), Ousmane Dembélé (Borussia Dortmund), Kévin Gameiro (Atlético Madrid)

Ousmane Dembélé et Adrien Rabiot sont appelés.
Yohan Cabaye, André-Pierre Gignac et Anthony Martial sont écartés.
Martial n’est pas là ? Le sélectionneur a dit qu’il n’était pas en forme.
Pogba est là ? Oui. Etonnant, car il joue à MU comme Martial, à MU qui n’avance pas en championnat.
On note qu’Evra a disparu des radars alors qu’il n’a pas annoncé sa retraite.
Cabaye n’est pas là. Normal, Rabiot est bien meilleur.
Il est évident que Deschamps a son groupe et que l’on prend les mêmes pour recommencer.
Pas un seul Aiglon. Pour jouer en EDF, il faut mieux partir à l’étranger.
Si le Niçois Cyprien jouait à Arsenal, il aurait été appelé.
Ce groupe EDF a perdu l’Euro à domicile, en finale en plus. Une immense contre performance. Vous ne pensez pas sérieusement qu’ils vont gagner la Coupe du Monde 2018 en Russie.
Ce n’est que la communication, du commerce.
Imaginons un sélectionneur français qui fasse jouer Ben Arfa non aligné au PSG.
Voilà qui serait fort, courageux.
Ne rêvons pas, les footballeurs qui osent ne sont plus considérés.
Pour jouer, il faut valoir cher.
Pogba vaut 100 M€ alors il joue à MU, je devrais dire il non-joue à MU.
Ce joueur sera surtout un joueur EDF, vous verrez.
Di Maria vaut cher ? Alors il joue titulaire au PSG
Ben Arfa n’a pas coûté un Euro au PSG alors il ne joue pas.
Payet dans les bas-fonds de la Premier League avec West Ham a sa place bien au chaud en EDF.
Payet transparent en 1/2 et en finale de l’Euro a la carte, la fameuse carte que n’avait pas Philippe Noiret.
Vous verrez, il finira par marquer de nouveau sur coup franc.
Quand on insiste avec un joueur, il finit toujours par s’exprimer.

François Morel chanteur: un clown blanc qui fait l'Auguste

François Morel
avec les musiciens Antoine Sahler, piano, claviers, trompette; Lisa Cat-Berro ou Tullia Morand, Sophie Alour, saxophones, trombone, flûte, claviers; Muriel Gastebois, batterie, vibraphone, percussions et Amos Mah, violoncelle, contrebasse, guitares. Mise en scène, Juliette.
La vie (titre provisoire)
Jusqu’au 6 novembre 2016
Théâtre du Rond-Point

Qui a vu les Deschiens sur C+ n’a jamais oublié François Morel et ses partenaires.
Qui a vu Lapin-Chasseur l’a encore moins oublié.
Quand on voit François Morel sur scène entouré de ses amis - tous de remarquables musiciens- on retrouve alors un ami.
Tous les comédiens, les artistes que l’on aime sont tous nos amis.
Aussi bien Morel que Al Pacino ou Francis Blanche.
C’est la magie de l’Art.
D’emblée, Morel imite Yves Montand mais ses partenaires l’interrompent car on vient voir un chanteur pas un imitateur.
Ce clin d’œil aux grands anciens nous fera aussi entrevoir Brassens et Aznavour. Trenet également.
Evacuons les influences.
Deux dominent: Boris Vian. Comme Vian, Morel déteste chanter pour ne rien dire. Toutes ses chansons sont intelligentes.
Ensuite, citons Serge Reggiani.
Le spectacle actuel que nous propose Morel est tonique, convivial, émouvant, une parfaite réussite dans le genre chaleureux qui n’est pas du tout à la mode.
Si Morel décidait de chanter seul, rien que des chansons dites graves, il serait ni plus ni moins le nouveau Serge Reggiani, tant il sait porter haut le verbe autant par le coeur que par les cordes vocales.
Il a des fins de phrases qui sont des uppercuts à l’âme.
Brel, Ferré faisaient dans le minimalisme. Ce qui équivaut au gros plan.
Il n’y a rien de ringard à chanter devant un rideau baissé. C’est le plus difficile. Faire tout voir, avec aucun artifice. Ce n’est pas un hasard si Piaf s’y risquait, sûr de son talent. Aznavour a appris sa gestuelle en observant celle de la Môme.
Au Rond-Point, on voit un Morel dans la globalité de sa personnalité.
Un être humain ultra sensible qui ne peut s’enlever la mort de la tête.
Au lieu de s’en plaindre, il choisit de chanter la vie.
Quand on sait que l’on va mourir, on vit mieux.
Quand on sait que nos proches vont mourir, on les voit mieux, on les aime plus.
Rien n’est morbide, sordide, chez Morel mais il rit pour ne pas pleurer. Le mot de Voltaire à propos de Molière. Le maux aussi.
Sous le masque de l’Auguste, le clown blanc est prêt à bondir. A vrai dire, il est plus Auguste que clown blanc, question de survie. Quand il fait le clown blanc, l’Auguste se repointe aussitôt.
On pourrait dire aussi que l’on voit un Alceste guidé par Philinte. Voir tout noir ne mène à rien. Il faut savoir apprécier les grandes caresses de l’existence: celles de l’amour, celles de la nature, celles de l’amitié, celles de la beauté des jours qui passent et ne reviennent plus.
La nostalgie n’est qu’un présent qui ne s’efface pas.
Morel sait nous faire vibrer avec les bons côtés de la vie.
Morel aime plus les maternités plus que les cimetières.
Ce n’est pas un clown qui gifle son enfant turbulent, à la fin du spectacle.
A propos, d’enfant il chante une chanson qui vrille le cœur quand il ne trouve pas les mots pour évoquer la perte encore plus inhumaine que les autres.
Il chante aussi Jésus pour dire qu’il n’y a pas de quoi être fier.
Morel chante l’amour, le quotidien, l’absurdité qui nous dépasse.
Morel chante la vie. Titre provisoire, comme il dit.
Morel est le bourgeon d’un arbre qui fait a fait fleurir Bourvil, Caussimon, Dimey, Lemarque, Mouloudji, Vassiliu, Lapointe.
Chez les grands auteurs-interprètes, il n’y a pas d’anecdotes car tout est ressenti. Pour émouvoir, il faut avoir été ému.
Morel sait aussi frapper là où il faut. Il a la dent dure quand c’est nécessaire. Ecole Jérôme Deschamps. Famille Tati. Famille d’esprit. De regard. D’observation.

Théâtre du Rond-Point
2 bis avenue Franklin D. Roosevelt
75008 Paris
01 44 95 98 21
www.theatredurondpoint.fr

02.11.16

Permalien 12:33:36, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

8 minutes 12 de bonheur avec les Niçois, heureux leader de L1

C’est très bien que Nice soit en bas de la France.
De cette façon, le club œuvre tranquillement.
Pour l’instant, les médias parlent surtout de Paris, Marseille…
On voit rarement Nice jouer aux heures convoitées par les sponsors.
Si Saint-Etienne était leader et invaincu, les Verts feraient l’ouverture du 20 h !
La pression est sur Paris et Marseille.
Paris et Marseille ont un nouvel entraîneur.
Nice aussi !
Qui travaille le mieux: Emery, Garcia ou Favre.
Réponse en mai 2017. Vous connaissez déjà ma réponse.
Quand on voit Garcia a l’OM, on entend déjà que les gens disent: “Il fait ce qu’il peut…” Il fallait alors garder F. Passi ! Quand vous avez le statut de grand entraîneur, les clubs sont prêts à casquer pour acheter des joueurs. Passi n’a pas eu cette chance.
Personne n’aurait pu penser que Favre fasse encore mieux que Puel.
Gouverner c’est voir loin: le pt Rivère a cette qualité, il ose sans prétention.
Les images de Yannick Faraut, et aussi celles de Baptiste Pollano, d’autres fois, parlent d’elles-mêmes.
Heureux qui comme Nice avance à coup d’ailes d’Aigle vers mai 2017.
Pour le reste de la France, Nice fait mumuse comme Angers et Caen la saison dernière avant que tout rentre dans l’ordre et que la L1 soit remportée par Paris.
Pour le reste de la France, Nice, au mieux va gagner le championnat comme Leicester en Premier League en 2015-2016 puis disparaîtra ensuite.
Personne ne voit Nice s’installer durablement au sommet de la L1.

Permalien 00:06:31, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Toxicologie wagnérienne. Etudes de cas. Philippe Bernier (Bartillat)

«Sans musique la vie serait une erreur» a dit Nieztsche. Pas besoin de l’avoir lu pour connaître cette citation. A un moment, elle fleurissait sur les t-shirts. La musique fut l’une des passions du philosophe passionné et passionnant, ce qui est rare. Pour lui Wagner était une « maladie » comme le raconte magistralement Philippe Berthier dans son essai qui l’est tout autant. D’autres ont été aussi contaminés : Barrès, Claudel, Thomas Mann.
Les intoxiqués du musicien se rendaient à son rendez-vous du Festival de Bayreuth qu’il créa en 1876. Il faudrait plusieurs volumes pour raconter la vie de ce Don Juan aussi doué à tisser des amitiés qu’à les transformer en combat de haine. La puissance de sa musique, au cœur de tant d’œuvres du fantastique compositeur, est si évidente qu’elle fut récupérée par les nazis, ses pires admirateurs. Il faut dire qu’il faisait de l’antisémitisme comme d’autres de l’albumine.
La musique wagnérienne est renversante, c’est le moins que l’on puisse dire. Wagner fait partie des dix plus grands musiciens de l’Histoire. Quand vous écouter du Wagner vous avez envie de renverser des montagnes. On plaint les nouvelles générations qui croient que le rap est violent. A côté de Wagner c’est de la chique molle.
Impossible de résumer l’essai de Philippe Berthier, on peut juste donner envie de le lire. Il est à la hauteur de son instigateur : romantique à souhait et délirant comme il faut. Mieux vaut se perdre dans sa passion que perdre sa passion (saint Augustin). On en ressort moins inculte.

-Toxicologie wagnérienne. Etudes de cas. Philippe Bernier (Bartillat,256 p., 20 €)

31.10.16

Permalien 15:00:40, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Pour jouer en EDF il faut mieux être 16e avec West Ham que 1er avec Nice...

La méritocratie n’existe plus en équipe de France.
La preuve, Payet est retenu par D. Deschamps alors que West Ham est 16e. Idem pour Cabaye, 12e avec Cristal Palace.
Pendant ce temps Nice est leader sans avoir un seul aiglon en EDF, à part Lloris mais il joue à Tottenham.
On va voir si contre la Suède, des joueurs de Nice vont être appelés par le sélectionneur.
Je n’y crois pas. J’entends déjà: ils sont trop jeunes… ils doivent confirmer… Et pourtant on a convoqué il y a peu des débutants en L1.
Qui Deschamps pourrait-il sélectionner à Nice ?
Plea, en attaque.
Cyprien, au milieu.
Baysse, en défense.
Cela serait toujours mieux que J.Mathieu appelé par Deschamps alors que la doublure au Barça ne voulait plus jouer… en EDF ! C’est dire la communication entre le staff et les joueurs.
Les trois Aiglons méritent d’être vus en EDF comme les autres. Plea et Cyprien ont la fougue de la jeunesse; Baysse, a l’expérience. (Actuellement, il revient de blessure)
La complémentarité acquise au fil du temps a bon dos.
Il faut aussi prendre des joueurs qui peuvent vite s’intégrer dans le groupe de l’EDF.
Quand on sélectionne, on devrait retenir un ou deux joueurs en forme qui peuvent faire la différence pour débloquer une situation.
Pour cela il faut oser, et non pas s’en remettre toujours aux mêmes joueurs.
Ceux qui vont bien jouer sont importants, autant que ceux qui ont déjà bien joués.
Si c’est pour prendre un Aiglon et faire une “Chimbonda", pas la peine.
Le sélectionneur va-t-il prendre Cabaye, Payet, Fekir, Gignac alors que Rabiot (PSG), Germain (ASM) et Plea (OGCN) sont en pleine forme ?

Permalien 01:15:06, Catégories: LE GYM E BASTA, FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

Les Aiglons survolent la Ligue 1 2016-2017. Nice est aussi premier du classement fair play

Le troisième œil de l’OGCNice, Yannick Faraut, est toujours là pour nous rapporter le reportage que l’on veut voir: les premières réactions des Aiglons après leur nouvelle victoire. J’aime lire dans les statistiques de Nice: “GGGGGG". Six matchs gagnés de suite ! Qui a fait mieux ? Personne ! Nice massacrée le 14 juillet 2016. Nice ressuscitée avec l’OGCNice. Merci Messieurs.

Classement

1 OGC Nice 29 11/ 8 2 0/ 24 8/ + 16
2 AS Monaco 23 11/ 7 2 2/ 30 15/ + 15
3 Paris 23 11/ 7 2 2/ 20 7/ + 13
4 En Avant Guingamp 20 11/ 6 2 3/ 14 9/ + 5

Les 8 matchs aller à jouer d’ici la trêve:

Caen-Nice, 6 novembre
Saint Etienne- Nice, 19
Nice-Bastia, 27
Guingamp-Nice, 30
Nice-Toulouse, 3 décembre
PSG-Nice, 11 décembre
Nice-Dijon, 17 décembre
Bordeaux-Nice, 21 décembre

Les 11 premiers matchs déjà joués:

Nice 1-0 Rennes
Angers 0-1 Nice
Nice 1-1 Lille
Nice 3-2 Marseille
Montpellier 1-1 Nice
Nice 4-0 Monaco
Nancy 0-1 Nice
Nice 2-0 Lorient
Nice 2-0 Lyon
Metz 2-4 Nice
Nice 4-1 Nantes

9 victoires, 2 nuls, 0 défaite
6 victoires et un nul à Nice; 3 victoires et 1 nul à l’extérieur

Domicile:
7 joués, 6 gagnés, 1 nul, 0 défaites, 17 buts pour, 5 contre, + 12

Extérieur:
4 joués, 2 gagnés, 1 nul, 0 défaites, 7 buts pour, 3 contre, + 4

Meilleurs buteurs à Nice
:
1 Plea 7 buts
2 Balotelli 6 buts
3 Cyprien 4 buts

Meilleurs passeurs à Nice:
1 Seri 6 passes
2 Belhanda et Ricardo, 3 passes chacun

Classement du fair play:
1 er Nice, 16 cartons jaunes, O rouge

Nice premier aussi du fair play, cela signifie aussi le bon esprit du groupe.

30.10.16

Permalien 17:50:05, Catégories: LE GYM E BASTA, FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

Toujours invaincu, le leader Nice cartonne Nantes 4-1

Dimanche 30 octobre
OGC Nice 4-1 FC Nantes
24 418 spectateurs
Buts pour les Aiglons: Cyprien (10e, 66e), Balotelli (26e), Plea (61e)
Buts pour les visiteurs: Sala (48e)

OGC Nice : Cardinale - Souquet, Dante ©, Sarr, Ricardo - Cyprien (Lusamba 83e), Bodmer, Seri (Koziello 81e) - Plea, Balotelli (Eysseric 74e), Belhanda.
Manager: Lucien Favre

FC Nantes : Riou - Dubois (Kwateng 46e), Djidji, D.Carlos, Lima - Bammou, Gillet, Thomasson (Rongier 77e), Harit - Sala, Stepinski (Kacaniklic 69e).
Manager: René Girard

Classement

1 OGC Nice 29 11/ 8 2 0/ 24 8/ + 16

2 AS Monaco 23 11/ 7 2 2/ 30 15/ + 15
3 Paris 23 11/ 7 2 2/ 20 7/ + 13
4 En Avant Guingamp 20 11/ 6 2 3/ 14 9/ + 5

Lucien Favre ne joue pas petit bras. Il assume la position de leader et a aligné Belhanda-Balotelli-Plea au coup d’envoi. Cela voulait dire: on joue pour gagner !
Le récital a eu lieu !
Nantes a failli marquer un but au début du match mais “failli” n’est pas un joueur !
Après avoir fait illusion, Nantes a encaissé un but grâce à Balotelli qui en pesant sur la défense fait peur à tout le monde. Cette fois c’était penalty mais l’arbitre a laissé l’avantage et Cyprien a marqué.
Nice a ensuite dominé et a marqué le second but sur un caviar de Seri adressé à Balotelli qui d’un calme olympien résista à la charge d’un Canari cuit-cuit avant de marquer d’un extérieur droit brossé divinement… 2-0 !
La messe était déjà dite quand Bodmer fit une bourde. Sacré Bodmer, si talentueux et parfois un peu suffisant. Aucun Aiglon ne lui en a tenu rigueur. Solidarité jusqu’au bout.
On lui pardonne parce que le 2-1 a permis aux Aiglons de se ressouder et de marquer encore 2 buts !
Mario Balotelli a fait un très grand match, participant à trois buts niçois. Il pèse sur la défense adverse qui tremble de peur dès qu’il touche le ballon. Comme Ben Arfa, l’an passé, sa présence rend meilleur ses partenaires. Il suffit de voir Plea, Cyprien, Seri, quel bonheur de voir leur joie. Balotelli ne force pas, mieux on dirait qu’il ne force pas, cela s’appelle la grâce. Son sourire est si beau à voir. Un sourire lumineux.
Le ballon circule, les joueurs se trouvent, c’est le Barça français. Belhanda est un merveilleux technicien, un caresseur de ballon. Un doseur de caviar. Seri a moins de scories dans son jeu. Moins de scories, et plus de scores ! Si vous n’êtes pas Niçois, je vous entends rire. Rira bien qui rira le dernier.
Il faut garder la tête froide et se dire que Nice a joué 7 fois à Nice sur 11 matchs disputés.
Nice reste invaincue. C’est complétement inattendu. Qui aurait pu dire que Nice serait invaincu le 30 novembre ? Même pas moi !
Il faut garder cet esprit ludique et sérieux.
Merci à tous l’OGCNice.
Les deux prochains matchs des Aiglons se dérouleront à l’extérieur.
Vigilance, vigilance. Maintenant Nice est sortie du bois. Les adversaires vont durcir de plus en plus leur jeu.
J’espère que les médias vont beaucoup parler de Paris, de Lyon, de Marseille et qu’ils ne mettent pas la pression sur les Aiglons.
J’ai déjà connu les Aiglons champions d’automne. Cela n’est pas un titre. Faut aller au bout.
Champion d’automne c’est de la poudre aux yeux.
Il n’est pas l’heure de dire que Nice joue le titre ou les trois premières places.
Il est l’heure de jouer et d’engranger les points.
On parlera du titre début mai 2017. Pas avant.

Permalien 08:49:14, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

L'OGCNice: prochain récital à 15 h

Dimanche 30 octobre 2016, 15 h
11e journée de L1
OGCNice-Nantes

Voici les 18 Aiglons retenus par Lucien Favre. Il y des absents sur blessure, un suspendu et des retours.

Gardiens : Cardinale, Benitez.
Défenseurs : Souquet, Ricardo, Boscagli, Dante, Sarr, Burner.
Milieux : Belhanda, Seri, Lusamba, Eysseric, Bodmer, Cyprien, Koziello.
Attaquants : Balotelli, Plea, Donis.

La défense joue sans deux titulaires: Baysse et Dalbert.
Le milieu a de quoi faire envier toute la L1.
Devant, deux joyaux et la jeunesse.

Classement:

1 OGC Nice 26 points 10 matchs/ 8 2 0/ 20 7/ + 13
2 AS Monaco 23 11/ 7 2 2/ 30 15/ + 15
3 Paris 23 11/ 7 2 2/ 20 7/ + 13

Le premier adversaire de Nice c’est Nice. Il suffirait de laisser entrer la suffisance dans le vestiaire pour que la mauvaise onde nuise à l’ensemble.
Lucien Favre est là pour éviter tout ce qui est indésirable à l’unité.
Nice marque et défend bien. L’enjeu du match ? Vivre mieux le présent que l’adversaire.
Le classement actuel ? Du baume au cœur des Niçois.
Le plus beau ? Voir Nice jouer au football, rien qu’au football, au vrai football.
Le match est dédié à Monsieur Jean Belver qui vient de mourir.
Monsieur Jean Belver fut un très grand capitaine de l’OGCNice.
Il a été avec Nice, champion de France 1951, et a réalisé le doublé en 1952.

29.10.16

Permalien 23:42:19, Catégories: THE RED DEVILS, ANTI-FOOTBALL  

Le Man U entraîné par Mourinho incapable de gagner à domicile contre le 13e

Samedi 29 octobre 2016
Manchester United 0-0 Burnley

75.325 personnes se sont déplacés pour voir ça !
Une nouvelle purge. Dominer n’est pas gagné, on connaît la chanson.
MU est largué, à 8 points des trois leaders.
Rien ne dit que MU sera en C1 2017-2018.
Le club entraîné par Mourinho est aussi nul que celui de van Gaal.
Il est où Pogba ? Son départ de la Juventus n’empêche pas la Juve d’être leader de la Serie A alors que MU est 8e de la Premier League avec Pogba !
Mourinho a été expulsé du banc et Herrera de l’équipe.
Rien n’est plus triste que de voir un grand club tomber aussi bas.
Triste et révoltant quand on sait les sommes englouties pour rien.
Le maillot de MU n’est plus qu’un bout de tissu qui ne représente rien pour celui qui le porte.
D’ailleurs, il n’y a que les fans qui portent les maillots. Les joueurs eux s’habillent avec marques de couturiers à la mode. Avec des marques mais ils ne marquent pas sur le terrain.

Statistiques du match:

Possession: United 72%, Burnley 28%
Tirs: United 37, Burnley 7
Tirs cadrés: United 11, Burnley 1
Corners: United 19, Burnley 1

Manchester United: De Gea; Darmian, Rojo, Blind, Shaw; Herrera, Pogba; Lingard (Rooney 72e), Mata © (Fellaini 73e), Rashford (Memphis 82e); Ibrahimovic.
Sur le banc: Romero, Young, Carrick, Schneiderlin.

Burnley: Heaton ©; Lowton, Keane, Mee, Ward (Flanagan 44e); Arfield, Hendrick, Marney, Gudmundsson (Boyd 85e); Vokes, Gray (Barnes 60e).

Classement:

1 Manchester City 23 10/ 7 2 1/ 24 9/ + 15
2 Arsenal 23 10/ 7 2 1/ 23 10/ + 13
3 Liverpool 23 10/ 7 2 1/ 24 13/ + 11
……………………….
8 Manchester United 15 pts 10 m/ 4 3 3/ 13 12/ + 1

Permalien 16:29:42, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

La remise du prix Nobel de Littérature à Bob Dylan en direct sur le Blog, le 10 décembre 2016

En 1965, Bob Dylan cite pour références Rimbaud, WC Fields, la Beat Generation… Fabuleux ! Bien sûr l’humour est omniprésent. Cette vidéo de 1965 semble avoir été tournée ce matin. 50 ans après nous allons retrouver Bob Dylan pour fêter son Nobel. Il est possible qu’il chante au lieu de faire un discours. Rendez-vous avec lui en direct, ici le 10 décembre 2016. Après le choc Elvis Presley, pour le comportement rebelle, Dylan a été un choc spirituel, avant les Beatles.

-"Si j’accepte le prix Nobel ? Of course!” vient de déclarer Bob Dylan, nommé lauréat du prix Nobel de littérature le 13 octobre 2016.
Comme il ne fait rien comme tout le monde, il n’avait pas encore réagi.
Ce n’est pas exactement un vieillard cacochyme qui court sur les plateaux de télé, tel Socrate accroché à son urinal.
Le Rimbaud américain des temps modernes se rendra à la cérémonie le 10 décembre 2016 en Suède, à moins d’un empêchement de dernière minute.
Vous pourrez vous connecter à la cérémonie en vous connectant sur le blog:
http://www.nobelprize.org/
Beaucoup de gens sont mécontents de cette attribution, comme si le Goncourt revenait à Plastic Bertrand. Il ne faut pas exagérer. Dylan is Dylan ! Léonard Cohen aurait pu aussi être récompensé. Dylan est là aussi un pionnier.
D’aucuns vous diront encore que Dylan ne voulait pas faire l’impasse sur les 800 000 euros du prix Nobel, plus les retombées.
Qu’ils se pressent autant le citron que Dylan et après on en reparle.
Patrick Modiano fêté en 2014, et me voilà maintenant ravi en 2016.
Bob Dylan a toujours porté nos rêves, notre révolte, nos utopies.
C’est le survivant ! Lennon, Hendrix, Jim M., Redding, Miles D., George H., David B., tous partis !

Permalien 09:10:22, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Mort de Jean Belver, le capitaine de l'OGCNice du doublé 1952. Le "sorcier" a travaillé jusqu'à la découverte d'Antoine Griezmann

Stade Stade olympique Yves-du-Manoir, Colombes
4 mai 1952
OGC Nice 5-3 Girondins de Bordeaux
61 485 spectateurs
Arbitre M. Jacques Devillers
Buts pour Nice: Nurenberg (10e), Carniglia (12e), Belver (32e), Ben Tifour (61e) et Césari (65e)
Buts pour Bordeaux: Baillot (11e et 55e) et Kargu (40e)

OGC Nice: Marcel Domingo - Mohamed Firoud, Guy Poitevin, Hector César Gonzalès - Antoine Bonifaci, Jean Belver © - Victor Nurenberg, Luis Carniglia - Jean Courteaux, Georges Césari, Abdelaziz Ben Tifour
Entraîneur : Numa Andoire

Girondins de Bordeaux: Christian Villenave - Guy Meynieu, Manuel Garriga, Jean Swiatek (cap.) - René Gallice, Jan De Kubber - René Persillon, André Doye - Henri Baillot, Édouard Kargu, Lambertus De Harder
Entraîneur : André Gérard

Nice est leader de L1 en 2016 et Nice perd ses anciens.
Cette fois, c’est Jean Belver qui est parti lors de sa quatre-vingt-seizième année, ce qui est fanastique. On n’arrivera pas tous à ce score.
L’Aiglon qui n’a connu qu’une sélection en équipe de France, contre la Belgique en 1950, fut le merveilleux capitaine de l’OGC Nice pour le doublé Coupe-Championnat en 1952, qui reste la plus grande saison du club. Le grand Nice ce n’est pas celui des années 1970 qui n’a rien gagné mais celui des années 1950 qui a tout gagné.
Jean Belver fut aussi un grand détecteur et formateur: notamment d’Antoine Griezmann. Surnommé “Le sorcier”, l’ancien milieu de terrain n’a jamais cessé de s’intéresser au football. La passion l’a porté. La passion et la compétence.
De 1948 à 1953, Jean Belver fut un Aiglon historique qui a contribué à donner au Gym ses deux premiers titres de champion de France (1951 et 1952) et la Coupe de France 1952, remportée 5-3 face à Bordeaux lors de ce qui est considérée comme la plus grande finale de l’Histoire. Ce match fut d’autant plus un événement qu’il fut télévisé. Fait unique à l’époque.
Sa carrière de joueur achevée, il se reconvertit comme entraîneur pour commmencer son nouveau métier à l’US Cluny Football, puis à l’UF Mâconnais.
Ce doublé de 1952 me fascine. Je suis né en novembre 1952. Nice a réalisé le doublé quand ma mère était en train de me concevoir. Inutile de vous dire que mon père était particulièrement heureux de voir Nice briller autant. Je reste persuadé que mon attraction innée pour le football vient de cet ensemble de concours de circonstances.
Depuis cette époque, j’attends de voir Nice champion de France.
On doit tout à la génération des joueurs des années 1950.
Antoine Bonifaci dit toujours:
“Nous sommes les Poilus du football !”

Parcours de Jean Belver né le 22 mai 1921 à Villeurbanne :
1942-1947 Lyon
1947-1948 Stade de Reims
1948-1953 OGC Nice
1953 Olympique de Marseille
1954 Lyon
1954-1955 FC Grenoble
France B 3 sélections
France A, une sélection

Palmarès:
Champion de France 1951 et 1952, OGC Nice
Coupe de France 1952, OGC Nice
Champion de France de D2 1954, Olympique lyonnais

[Post dédié à son ami et partenaire Antoine Bonifaci]

Permalien 08:40:48, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Ecritures de la guerre, Roger Martin du Gard. (Les Cahiers de la NRF. Gallimard)

Il s’agit du Journal inédit de Maumort (14 juin-21 juillet 1940) ou le journal de l’armistice tenu par l’auteur de Jean Barois. La collection les Cahiers de la NRF est le nec plus ultra pour les férus d’Histoire littéraire. Ici nous sommes au coeur de la littérature. On peut prendre au hasard un livre sur le rayonnage et découvrir tout un monde littéraire. Il s’agit toujours de témoignages ou de correspondances.
Mobilisé en 1914 à 33 ans, Roger Martin du Gard fit la guerre comme chef d’une colonne de camions pendant cinq ans dans l’Est de la France. Vingt ans plus tard, le sexagénaire Prix Nobel de Littéraire quitte sa maison en Normandie occupée par les Allemands pour se réfugier à Nice. Ce 8e cahier est en quelque sorte la trame d’une partie des Thibault et donc de la fin de la suite romanesque : L’Été 1914 (1936) et Épilogue (1940). Le Journal de Maumort (14 juin-21 juillet 1940) ou le journal de l’armistice est celui d’un vieux colonel qui analyse la débacle, l’armistice et l’occupation allemande.
Charlote Andrieux retrace la chronologie de Martin du Gard d’après ses Carnets de Guerre (2 août 1914-9 mars 1919). De Bercy à la rue du Cherche-Midi, en passant par Amiens, le Pas de Calais, Verdun, la Meuse, la Somme, Compiègne, Aisne, la Rhénanie.
En 1918, il écrit; “Je souffre cruellement de voir”.
Le 14 juin 1940: “Sommes foutus”.
Le 20 juin 1940: “Mon désoeuvrement me ramène à ce carnet. Pas question de recommencer à tenir mon journal, mais consigner chaque jour la suite des faits”.
22 juin 1940: il parle de De Gaulle, et n’a pas entendu l’Appel du 18 juin 1940. Beaucoup de ceux qui disent l’avoir entendu mentent. Sur De Gaulle: “C’est l’homme qui avait prévu la forme motorisée de la guerre moderne.
Roger Martin du Gard a lu les livres du général. Il parle des “vues prophétiques” de l’homme qu’il admire.
L’écrivain a été enterré au cimetière de Cimiez, à Nice.
Les livres des vedettes actuelles de l’édition n’ont que de téléspectateurs. Ceux de Roger Martin du Gard, eux, ont des lecteurs, aussi rares soient-ils. La qualité prime sur la quantité. Ce n’est pas parce que beaucoup de gens crient qu’ils ont raison.

-Ecritures de la guerre, Roger Martin du Gard. Sous la direction de Jean-François Massol avec les contributions de Charlotte Andrieux, Hélène Baty-Delalande, André Daspre, Angels Santa et Alain Tassel. Les Cahiers de la NRF. Gallimard, 272 p., 22 €

28.10.16

Tout Brassens dans la collection Bouquins

La vidéo a un léger défaut de synchronisation mais elle permet la perfection du son. La joie de Brassens est perceptible, son angoisse aussi, encore plus de sueur que Johnny Hallyday ! Son humilité crève l’écran. Sa façon de recevoir les applaudissements est déchirante. On peut aussi reconnaître ses proches dans la salle ou en coulisses. Avant ce n’était pas mieux, mais avant il y avait Brassens.

Voici le générique de ce livre indispensable pour tous ceux qui aiment l’esprit:

J’ai rendez-vous avec vous. Intégrales et chansons, paroles et musiques.
136 textes et paroles de Georges Brassens.
Création et conception musicales: Yves Uzureau
Préface: François Morel
Edition de Jean-Paul Liégeois
Prologue: Alexis HK.
Robert Laffont
Bouquins, Collection fondée par Guy Schoeller et dirigée par Jean-Luc Barré.
1248 p., 30 €

Qu’ils soient tous remerciés ! Cette édition est une La Pléiade, version peuple. Celle qui compte.
Brassens aurait lui aussi mérité le Nobel de littérature comme Dylan qui n’ira peut-être pas le chercher. (Réponse le 10 décembre 2016)
Le temps des copains n’est pas fini. Il suffit de voir la présence de Jean-Paul Liégeois. Brassens n’est plus là mais l’amitié continue, tant que nous serons vivants.
Voilà un livre qui aurait enthousiasmé Louis Nucéra et Guy Béart, deux grands absents de la galaxie Brassens déjà partis, hélas ! Sans laisser d’adresse, en plus. On n’en mène pas large quand on se trouve devant chez eux et qu’on lève la tête vers le ciel.
Pour le 35e anniversaire de la mort de Georges Brassens (1921-1981), il fallait un livre phare. Le voici. Il suffit de tendre les bras. Pour 30 €, on a tout.
Ce livre est destiné à ceux qui aiment Brassens et qui veulent aussi le chanter et le jouer.
Georges Brassens, Charles Trenet, Léo Ferré, Jacques Brel, Bobby Lapointe, Barbara, Nougaro, Félix Leclerc, Francis Lemarque, Mouloudji, Jean Ferrat… que sont devenus nos amis ?
Il reste nous. Nous avec eux.

-J’ai rendez-vous avec vous. Intégrales et chansons, paroles et musiques. Georges Brassens. Robert Laffont/ Bouquins, 1248 p., 30 €

27.10.16

Permalien 17:38:05, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

11 minutes 24 de bonheur avec les Aiglons invaincus et leaders de la Ligue 1

Le football c’est simple et beau comme l’OGCNice, le soleil actuel de la L1.
A voir Paul Baysse lors de la conférence en Allemagne.
A voir Vincent Koziello qui fait un selfie.
Et tous les autres sourires.
Pourquoi Lucien Favre est un grand entraîneur ?
Ecoutez ce dialogue entre Cantona et moi:
-Pourquoi Ferguson est si grand ? Quel est son secret ?
-Il veut que ses joueurs soient tout le temps heureux.
Dans la vidéo, tous les joueurs niçois rayonnent. De la lumière partout.
Bien sûr, parce que la victoire est là mais la victoire et le bonheur sont étroitement liés dans un dialogue permanent. Pour être heureux, il faut gagner, et pour gagner, il faut être heureux.
Le vidéaste Yannick Faraut a le troisième œil: il ne rate rien et se trouve toujours là où il faut.

© Yannick Faraut/ OGCNice

Permalien 17:27:02, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, CANTONALAND  

Oscar Wilde en Amériques. Les Interviews. (Bartillat)

“Je resiste à tout sauf aux tentations” disait ce qui voulait mettre son génie dans sa vie, réservant son talent à l’oeuvre. Il n’a donc pas pu résister aux interviews. Pionnier en la matière, il en a accordés 98 aux Etats-Unis en 1882, oui 98 en un an ! Faut le faire, surtout à l’époque. Il avait compris l’importance de la presse. Aujourd’hui, Il fera toutes les émissions possibles et imaginables. Il n’irait pas que sur France Culture. Ce livre en publie plusieurs.
Le 3 mai 1882, dans Dayton Daily Democrat:
“J’ai trouvé l’Ouest magnifique, beaucoup plus que l’Est qui ressemble trop à l’Europe. La Californie m’a enchanté. Tout y est neuf, si étonnant, si passionnant.”
Plus loin, le même jour:
“Apprendre aux gens qu’ils peuvent trouver de la beauté partout, c’est leur ouvrir les yeux pour qu’ils contemplent la nature”. Beau programme.
Le journaliste insiste: “Que pensez-vous de la folie esthète ?”
Wilde: “ Mais ce n’est pas de la folie !”
Chaque entretien est inséré dans un portrait de l’écrivain, dandy par excellence. Foulard rouge qui se marie au teint mat.
Pendant son séjour en Amérique, il a donné des conférences. A l’époque, il n’a pas encore publié ses chefs d’œuvre. C’est alors un poète qui prône pour géopolique un programme qui met l’art au premier plan. A New York comme à San Francisco, il fait sensation. Les Américains l’acclament et lui trouve triste le pays qu’il visite.
Les journalistes le décrivent comme un quelqu’un à “la voix efféminée”. Il est vu comme un androgyne. L’homophobie règne.
Sur les photos, Wilde pose pour l’éternité. Il sait que le look ça compte. C’est au fond un Rockstar, et mieux vaut lire les anciennes interviews de Wilde que les nouvelles de Jean d’Ormesson qui s’est fait allumer sur France 2 parce qu’il n’a pas fait la Seconde Guerre mondiale. Nobody is perfect ! L’académicien a part ailleurs expliqué qu’il ne pouvait pas faire de politique car il pensait que son interlocuteur voire contradicteur avait peut-être plus raison que lui. C’est du Berl 100 %. Malraux a dit de Berl qu’il ne pouvait pas être un politicien de métier car il n’avait pas le sens de l’ennemi.

-Oscar Wilde en Amériques. Les Interviews. Edition présentée, annotée et traduite de l’anglais par François Dupuigrnet Desroussilles. (Bartillat, 243 p., 20 €

26.10.16

Permalien 19:18:17, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Man United élimine une équipe B de Man City

Mercredi 26 octobre 2016
Coupe de la Ligue anglaise, 4e tour
Manchester United 1-0 Manchester City
But pour MU: Mata (54e)

Statistiques du match:
Possession: United 48%, City 52%
Tirs: United 8, City 5
Tirs cadrés: United 2, United 0
Corners: United 4, City 3

Man United: De Gea; Valencia, Blind, Rojo, Shaw; Carrick ©, Herrera; Mata (Schneiderlin 73e), Pogba, Rashford (Lingard 81e); Ibrahimovic.
Sur le banc: Romero, Darmian, Young, Fellaini, Memphis.
Manager: Mourinho

Man City: Caballero; Maffeo, Otamendi, Kompany © (Kolarov 45), Clichy; Fernando, Garcia; Nolito (Aguero 71e), Navas, Sane (Sterling 63e); Iheanacho.
Sur le banc: Gunn, Adarabioyo, Gundogan, Fernandinho.
Manager: Guardiola

APRES LE MATCH
Ce fut un petit derby, qui plus est en Coupe avec élimination directe.
Mourinho avait retiré de l’équipe l’affligeant Smalling. Cette fois le capitaine c’était Carrick, le dernier Red Devil historique de la période Sir Ferguson. Rooney ne joue plus depuis la décision de Mourinho. Une décision grotesque, digne d’Emery, qui met Mourinho dans la position d’un coucou.
Mata a marqué. Ce qui fait plaisir car c’est l’un des rares bons footballeurs de MU. Quoi dire de ce match ? Rien. Zlatan Ibrahimovic a fait un bon match de numéro 10.
Guardiola se moquait de ce match: il a mis une équipe B.
Et puis ? Et puis rien ! Zlatan n’est plus qu’un joueur quelconque, sans magie mais comme il est intelligent, il fait de bonnes passes.
Pogba ? Insignifiant. Un jeu sans aucune finesse. Je suis sévère car lorsqu’on est transféré pour plus de 100 M€ on ne doit rendre que de très bonnes copies. Le grand bénéficiaire, du transfert de Pogba c’est son agent qui a empoché 27 M€ lors du passage de son poulain de la Juventus Turin à Man United. Etre agent cela peut rapporter gros pour une simple rôle de médiateur ! Bien sûr les Italiens ont aussi touché le jackpot: les Italiens avaient recruté Pogba (MU) contre 1,5 M€ avant de leur revendre 72 M€ si l’on retire les commissions périphériques.
Mourinho dirige avec la peur, à tel point qu’il a sorti Mata au profit de Schneiderlin. C’est retirer un virtuose pour mettre un bulldozer en perpétuelle rodage.
Mourinho a évité une crise.
Carrick n’est pas fini et c’est une bonne nouvelle.

AVANT LE MATCH
Vous connaissez la dernière ?
José Mourinho se plaint car il ne peux pas marcher sans être dérangé dans les rues de Manchester.
Mieux vaut entendre ça qu’être sourd.
Je lui conseille d’aller entraîner un club de CFA dans le fin fond du Massif central, ainsi il pourra aller faire ses courses dans l’anonymat.
Dire qu’il ne peut pas aller dans la rue, c’est ne pas avoir beaucoup de considération pour les fans de MU.
Les fans de MU aiment Mourinho parce qu’il entraîne MU et non pas pour lui.
Mourinho n’est que de passage à Old Trafford. N’est pas Sir Ferguson qui veut.
Mourinho cherche à plaire: il donne le brassard à Smalling puis à Carrick, comme on achète l’Histoire. (Si le second le mérite, pas le premier) Dans le même temps, il laisse Rooney à la maison, nous faisant une Emery !
Jadis, j’attendais le derby avec la certitude que MU allait gagner.
Maintenant, je pense que MU va perdre.
J’attends de voir la composition, mais les temps ont changé.
MU n’a plus la rage d’antan. L’âme n’est plus que dans le musée.
Les joueurs ont-ils pris conscience que MU est plus qu’un club ou Pogba va-t-il poursuivre son chemin de vedette des magazines ?
MU avec Smalling en défense ne fait peur à personne.
MU est en deuil de Rio Ferdinand et de Vidic. Ne parlons pas de Cantona ou Scholes, deux joueurs irremplaçables. Tout comme Giggs.
C’est Guardiola qu’il fallait à United et non pas Mourinho.
Il fallait un constructeur et non un mercenaire.
Il fallait engager l’héritier de Cruyff.
Ce soir Mourinho joue gros, très gros. Tout simplement sa réputation de winner qui est loin derrière lui.

Permalien 13:01:14, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Mort de Carlos ALBERTO, le mythique capitaine de la meilleure équipe nationale de tous les temps: le Brésil 1970

Finale de la Coupe du Monde
Stade Azteca, Mexico
21 juin 1970
Brésil 4 - 1 Italie
Spectateurs : 107 412
Buts pour les Auriverde: Pelé (18e), Gérson (66e), Jairzinho (71e), Carlos Alberto (87e)
But pour l’Italie: Boninsegna (37e)
Arbitre : Rudi Glöckner

BRESIL: Félix - Carlos Alberto, Brito, Piazza, Everaldo - Clodoaldo, Gérson - Jairzinho, Tostão, Pelé, Rivellino
Entraîneur : Mário Zagallo

ITALIE: Albertosi - Burgnich, Cera, Bertini (75e Juliano), Rosato, Facchetti - Domenghini, de Sisti, Mazzola - Boninsegna (84e Rivera), Riva
Entraîneur : Ferruccio Valcareggi

Ce match, je l’ai vu en direct, et en noir et blanc.
C’est le plus beau match que j’ai vu.
Le Brésil n’a plus jamais eu une équipe aussi forte et élégante. Que des messieurs, de grands messieurs. Rien que des vrais joueurs, des footballeurs de grand talent. Pas de frime. Pas de fausses valeurs. Le milieu de terrain: Gérson, Tostão, Pelé, Rivellino… Je n’ai plus jamais rien vu d’aussi complémentaire. Le rêve éveillée. Ce Bresil 1970 c’est comme si les Pays-Bas 1974 (Cruyff) et la France 1982 (Platini) et avaient gagné leur finale de la Coupe du Monde.
Gérson, Tostão, Pelé, Rivellino… Que d’intelligence de jeu ! Que de technique ! Que de classe ! Je vis encore avec leur football qui reste si présent. Rien que des Mozart !
La passe aveugle de Pelé à Carlos Alberto est gravée dans mon cerveau.
On pourrait écrire sur ma tombe: “Bernard Morlino, l’homme qui a vu le Brésil 1970″.
Les autres joueurs aussi été fantastiques.
Carlos Alberto est, avec Facchetti, le plus grand latéral de l’Histoire. Un latéral attaquant. Au centre de la défense, il était aussi formidable. Il fait partie de ces hommes qui sont des pères même à 15 ans. Les Brésiliens sont nos frères d’Amsud.

Carlos Alberto était le capitaine du Brésil lors de la finale de la Coupe du monde 1970.
-«Je suis profondément attristé par le décès de mon ami et mon frère, notre capitaine. Mon Dieu, s’il vous plaît, prenez soin de notre “Capitão", Repose en paix», a dit Pelé.

Carlos Alberto Torres
17 juillet 1944-25 octobre 2016
Le Carioca est né et mort à Rio de Janeiro
Arrière droit ou défenseur central puis entraîneur

Parcours professionnel

1963-1966 Fluminense 98 (9)
1966-1974 Drape Santos FC 445 (40)1
1974-1977 Fluminense 53 (4)
1977 Flamengo 28 (3)
1977-1980 New York Cosmos 80 (6)
1981 California Surf 19 (2)
1982 New York Cosmos 20 (0)

1964-1977 Brésil 53 sélections (8 buts)

Équipes entraînées

1983-1985 Flamengo
1985-1986 Corinthians
1987-1988 Náutico
1988 Miami Sharks
1989-1990 Once Caldas
1991-1992 Monterrey
1992 Tijuana
1993-1998 Botafogo
1998 Atlético Mineiro
1999 Querétaro FC
2000-2001 Unión Magdalena
2002-2003 Botafogo
2005 Paysandu Sport Club
2004-2005 Azerbaïdjan

(Post dédié à Commeletempspasse)

Permalien 12:15:12, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Les Aiglons Sammy, Poussin, José, Everson... Le temps des copains de l'OGCNICE, hier comme aujourd'hui.

Hier, ils ont construit le nouveau Gym avec Gernot Rohr, Roger Ricort, René Marsiglia, Maurice Cohen, Gilbert Stellardo avant Fred Antonetti, Claude Puel et les autres.

Le football c’est aussi l’amitié. C’est surtout l’amitié.
Aujourd’hui, les nouveaux Aiglons sont leaders.
On garde la tête froide et le cœur chaud.
Nice massacrée le 14 juillet 2016. Nice ressuscitée avec l’OGCNice.

24.10.16

Permalien 23:52:00, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Cristiano Ronaldo, Ballon d'Or 2016. Payet est dans la liste alors que Benzema, non.

CR7, vainqueur de la C1 2016 avec le Real Madrid, et de l’Euro 2016 avec le Portugal. Le Ballon d’Or 2016 ne peut pas être attribué à un autre.

Le classement des nommés par Championnats:

1. Liga : 13 dont six joueurs du Real Madrid (Gareth Bale, Cristiano Ronaldo, Toni Kroos, Luka Modric, Pepe, Sergio Ramos), 4 du FC Barcelone (Andrés Iniesta, Lionel Messi, Neymar, Luis Suarez) et 3 de l’Atlético Madrid (Diego Godin, Antoine Griezmann, Koke).

2. Premier League : 8 (Sergio Agüero, Kevin De Bruyne, Zlatan Ibrahimovic, Hugo Lloris, Riyad Mahrez, Dimitri Payet, Paul Pogba, Jamie Vardy)

3. Bundesliga : 5 (Pierre-Emerick Aubameyang, Robert Lewandowski, Thomas Müller, Manuel Neuer, Arturo Vidal)

4. Serie A : 3 (Gianluigi Buffon, Paulo Dybala, Gonzalo Higuain)

5. Liga Sagres portugaise : 1 (Rui Patricio).

On note l’absence de Benzema et la présence de Payet, ce qui est grotesque. Payet joue dans un club bas de gamme, au pire mieux vaut être remplaçant au Real Madrid que titulaire à West Ham. Payet est un chouchou de Deschamps, un joueur surprotégé par les médias. Quand Payet est lamentable en 1/2 et en finale de l’Euro, il ne déclenche aucune polémique. L’événement majeur dans la saison de Payet est d’avoir blessé Ronaldo en finale de l’Euro 2016.

Hatem Ben Arfa méritait d’être dans la liste des 30 car c’est plus difficile de relancer Nice, de finir 4e au seuil de la C1 que de jouer à Arsenal ou à la Juventus Turin. Ben Arfa a réalisé une saison autrement plus grande que celle de Payet qui n’a marqué en équipe nationale que devant des petites nations du football. Ben Arfa a conduit Nice en Europe, lui.

Benzema est tricard en équipe de France, comme Nasri, comme Ben Arfa. Nasri tout heureux actuellement à Séville. Nasri, Benzema et Ben Arfa ont un football bien plus important que celui de Payet qui joue à West Ham qui est un club insignifiant au plan international.

La Sextape ? Je m’en tape !
Question football, Benzema s’entend très bien avec Ronaldo car il n’a jamais cherché à entrer en concurrence avec le Portugais. Le football de Benzama est compatible avec celui de CR7. Benzema a eu l’intelligence de se mettre au service de CR7.
Il devait être dans la liste des 30 à la place de Payet.

Le plus amusant ? La présence de Pogba, le joueur le plus cher de l’Histoire. C’est la presse qui a décrété que Pogba est un joueur extraordinaire. A MU, il n’apporte rien quand Cantona a transformé MU dès son premier match.

Beaucoup de joueurs ont le Ballon d’Or ou s’en approchebt, et puis ils disparaissent: voire Kaka, Ribéry.

Messi et Ronaldo, eux, sont toujours là depuis des années, et il est normal de les voir à tour de rôle être Ballon d’Or. Messi et Ronaldo ne sont pas des intermittents du spectacle.

Griezmann, il peut-être 3e. Une place dont tout le monde se moque. Lui, ça peut lui servir car il vise une carrière à la Beckmann, c’est à dire l’image avant le terrain. En Espagne, il a été élu meilleur joueur de la Liga. Il est donc meilleur que Messi et Ronaldo ! Griezmann joue dans un club mineur, un club qui n’a rien à voir avec le Real, le Barça, MU, Liverpool ou le Milan AC. CR7 porte le Real sur ses épaules, lui. Si Griezmann était si fort, il n’aurait pas perdu la finale de l’Euro au SDF. Griezmann est un bon joueur mais pas un grand joueur.

Pour 2016, la question ne se pose pas. Vainqueur de la C1 et de l’Euro 2016, CR7 est Ballon d’Or, sinon il faut arrêter de le décerner.

Mon classement:
1 Ronaldo
2 Messi
3 Suarez

PS: France-Football a repris l’organisation du Ballon d’Or, de A à Z, se désolidarisant de la FIFA. Rien de plus normal: FF a inventé le trophée. D’aucuns critiquent le Ballon d’Or car disent-ils ce trophée ne rime à rien vu que le football est un sport collectif. Oui mais le collectif est une accumulation d’individualités !

Permalien 11:05:42, Categories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Les Aiglons de Rivère/Favre, le sourire de la Ligue 1

Le PSG s’est trompé: c’est Lucien Favre qu’il aurait dû engager.
Le turn over de Favre est bien plus intelligent et surtout bien plus humain que celui d’Emery.
A Nice, tout le monde joue ou peut jouer: il n’y a pas de sanction comme à Paris où Hatem Ben Arfa est maltraité. Contre l’OM, Ben Arfa a prouvé sa classe en peu de temps quand Di Maria n’est qu’une ombre. L’Argentin est une illusion d’optique: il vit sur sa dernière saison au Real Madrid alors qu’à Man United il ne toucha que son salaire. En un dribble, on a vu la lumière de Ben Arfa.
Nice poursuit sa vie en L1 avec une grande joie de vivre, de jouer.
Le football des Aiglons est beau et simple. Jouer simplement, rien n’est plus difficile. Il faut faire le geste juste au bon moment.
La force de Nice ? Chacun reste à sa place: le président n’interfère rien, à l’inverse de ce qui se passe dans d’autres clubs.
Il ne faut pas se raconter des histoires. L’important est de continuer à bien vivre le présent. Après la réception de Nantes, Nice jouera deux fois dehors: à Caen puis à Saint Etienne mais entre ces deux matchs, il y aura une trêve internationale qui rendra ces matchs moins difficiles mentalement car très espacés. A propos de l’équipe de France, Nice est leader et D. Deschamps ne sélectionne aucun Aiglon: la méritocratie n’existe plus. L’équipe de France est une secte.

Permalien 01:06:42, Catégories: THE RED DEVILS, ANTI-FOOTBALL, LONDON CITY  

Le Man United de Mourinho et Pogba se fait ridiculiser par Chelsea 4-0

Le passé de MU est plus fort que son présent. Mourinho est un mercenaire surcoté, à l’image de tant et tant de joueurs. Des footballeurs ne sont footballeurs que pour l’argent: ils n’aiment même pas ce qu’ils font !

Dimanche 23 octobre 2016
Chelsea 4-0 Manchester United
Buts pour Chelsea: Pedro (1e), Cahill (22e), Hazard (62e), Kante (70e)

Chelsea: Courtois; Azpilicueta, David Luiz, Cahill ©; Moses, Kante, Matic, Alonso; Pedro (Chalobah 71e), Diego Costa (Batshuayi 78e), Hazard (Willian 78e).
Sur le banc: Begovic, Aina, Terry, Oscar.
Manager: Conte

Man United: De Gea; Valencia, Smalling ©, Bailly (Rojo 52e), Blind; Fellaini (Mata 46e), Herrera; Rashford, Pogba, Lingard (Martial 65e); Ibrahimovic.
Sur le banc: Romero, Darmian, Carrick, Young.
Manager: Mourinho

Statistiques:
Possession: Chelsea 44%, United 56%
Tirs: Chelsea 14, United 16
Tirs cadrés: Chelsea 6, United 5
Corners: Chelsea 5, United 6

Classement:
1 Manchester City 20 pts 9 m/ 6 2 1/ 20 9/ 11
2 Arsenal 20 9/ 6 2 1/ 19 9/ 10
3 Liverpool 20 9/ 6 2 1/ 20 11/ 9
4 Chelsea 19 9/ 6 1 2/ 19 9/ 10
5 Tottenham Hotspur 19 9/ 5 4 0/ 13 4/ 9
6 Everton 15 9/ 4 3 2/ 13 8/ 5
7 Manchester United 14 9/ 4 2 3/ 13 12/ 1

Man United a dans ses rangs le joueur le plus cher de l’Histoire du football (Pogba)… et le club s’en prend 4 à Londres.
Mourinho est, dit-on dans les journaux, un génie… et MU s’en prend 4 à Londres.
Man United n’est plus qu’un club figurant.
MU a dépensé quasi 1 milliard d’Euros depuis le départ de Sir Ferguson pour rien du tout.
Smalling - un des pires transferts de Sir Ferguson- est capitaine de ce MU-là… Cela veut bien dire ce que cela veut dire. Capitaine de rien. Ce n’est pas avec Smalling qu’on possède une défense digne de celle de Ferdinand-Vidic.
MU n’a plus de Paul Scholes.
MU n’a plus de Ryan Giggs.
MU a même détruit Rooney avec la présence d’Ibrahimovic. Le Suédois était fort à Paris -club sans C1- mais comme d’habitude dans un grand club, il n’arrive pas à jouer.
Quant à Pogba c’est surtout une coupe de cheveux, des vestes. A la Juventus, la star c’était Pirlo.
Mourinho c’est surtout un doigt dans l’œil du regretté Tito Vilanova.
Le règne de l’esbroufe. Hier, il disait que Chelsea c’était le club de sa vie, qu’il ne quitterait jamais Londres car sa famille y est heureuse; aujourd’hui, il est à Manchester (United, Hélas!)
Les erreurs de casting sont la marque de fabrique du MU des années 2010.
Des gens s’abonnent pour voir ce MU ? Des bobos anglais.
Bravo à Hazard et à Luiz. Bravo à Chelsea. Bravo à Conte.

Permalien 00:44:11, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Beau vainqueur à Metz, Nice conforte sa place de leader invaincu

Dimanche 23 octobre 2046
FC Metz 2-4 OGC Nice
Buts pour Metz: Mandjeck (25e), Diallo (70e)
Buts pour les Aiglons: Plea (12e, 38e sp, 83e), Cyprien (90e+1)

FC Metz : Didillon - Rivierez, Milan, Falette, Signorino - Mandjeck (Diallo, 69e), Cohade - Sarr, Jouffre, Nguette (Lejeune, 72e) - Erding

OGCNice : Cardinale - Souquet, Dante ©, Sarr, Ricardo - Seri, Walter - Cyprien, Belhanda, Eysseric (Bodmer, 87e) - Plea (Donis, 90e)

Classement
1 OGC Nice 26 pts 10 m/ 8 2 0/ 20 7/ 13
2 AS Monaco 22 10/ 7 1 2/ 29 14/ 15
3 Paris Saint Germain 20 10/ 6 2 2/ 19 7/ 12
4 FC Toulouse FC 18 10/ 5 3 2/ 14 7/ 7
5 En Avant Guingamp 17 10/ 5 2 3/ 13 9/ 4
6 Stade Rennais 17 10/ 5 2 3/ 12 12/ 0
7 AS Saint-Etienne 16 10/ 4 4 2/ 13 9/ 4
8 Girondins de Bordeaux 15 10/ 4 3 3/ 13 12/ 1
9 Angers 14 10/ 4 2 4/ 10 10/ 0
10 Lyon 13 10/ 4 1 5/ 16 14/ 2

Les chiffres rien que les chiffres.
Nice est leader.
Personne n’en parle trop et c’est très bien ainsi.
Imaginez un instant que St Etienne fasse le parcours actuel du Gym… cela ferait l’ouverture des 20 h.
Nice a été un peu malmenée a Metz mais Nice a gagné de fort belle manière, grâce à son niveau de jeu élevé aux moments très importants.
Comme je l’ai déjà souligné, le Nice de Favre passe avec succès le test des matchs clés et pas qu’une fois !
Ne soyons pas prétentieux. Restons seuls.
Nice va devoir de plus en plus résister à la pression.
Une évidence: la dynamique est là.
Plea a réalisé un triplé. Sa joie était immense quand il a pris le ballon du match pour le conserver: cela m’a rappelé le temps jadis quand un joueur parvenait à conserver le ballon à la fin d’un match important, genre finale de la Coupe de France. Autrefois, l’arbitre reprenait toujours le ballon du match.
Plea a franchi un palier au contact de Ben Arfa puis de Balotelli.
Belhanda a une aussi bonne technique que Ben Arfa. Les deux joueurs ont aussi la même vista.
Félicitations à tout l’OGCNice, joueurs, staff et public.
J’étais certain de mourir sans voir Nice champion de France, une seule fois, mais je commence à me projeter en mai 2017… avant de me ressaisir. Chut! restons calme.
Je préfère voir Nice champion de France que voir la France championne du monde.

23.10.16

Permalien 00:06:34, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

A Metz, Nice diminuée sur le papier mais fort dans sa tête

Cardinale, un nouveau très bon goal à Nice, après Marchetti, Colonna, Lamia, Aubour, Baratelli, Amitrano, Letizi, LLoris pour ne citer qu’eux.

10e journée de L1
Dimanche 23 octobre 2016, 17 h
Metz - OGCNice

Lucien Favre est parti à Metz avec 18 Aiglons.
Les défenseurs Paul Baysse, Dalbert Henrique et l’attaquant Mario Balotelli ne sont pas sur le feuille de match, tous HS.
Patrick Burner est pour la première fois de la saison dans le groupe.

Le groupe niçois
Gardiens : Hassen, Cardinale
Défenseurs : Souquet, Ricardo, Boscagli, Dante, Sarr, Burner.
Milieux : Belhanda, Seri, Lusamba, Eysseric, Walter, Bodmer, Cyprien, Koziello
Attaquants : Plea, Donis.

Classement
1 OGC Nice 23 pts 9m/ 7 2 0/ 16 5/ + 11
…………………………………
11 Metz 13 9/ 4 1 4/ 9 16/ - 7

Beaucoup d’observateurs ne voient pas Nice gagner car l’équipe joue sans deux titulaires, Dalbert et Baysse. Balotelli ne jouant pas toujours.
Attention car Nice est dans une dynamique.
On ne voit pas Nice lâcher mentalement.
Quand une équipe est bien dans sa tête, dans une pensée positive, les nouveaux joueurs entrent sans problème dans la ronde. C’était le cas dans le Man United de Sir Ferguson.
Et le Nice de Fabre a pris la bonne habitude de ne pas rater les matchs-clés, grande nouveauté à l’OGCNice.
Il faudra que Metz soit très fort pour battre le Gym, invaincu.
Nice reste le favori du Nice.

22.10.16

Permalien 18:42:44, Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, GRAND MONSIEUR  

Un boucher de Valence envoie le virtuose Iniesta à l'hôpital

L’émouvant discours d’Iniesta lors du départ de son ami Xavi. Le football c’est Iniesta et non pas toutes les fausses vedettes, ces intermittents du spectacle qu’on nous vend à longueur d’années.

Samedi 22 octobre 2016
Valence 2-3 Barcelone
Buts pour Valence: El Haddadi (52e), Rodriguez (56e)
Buts pour le Barça: Messi (22e, 90e s.p.), Suarez (62e)

Lors de la rencontre entre le Barça et Valence, Andrés Iniesta a été taclé de manière immonde par Enzo Pérez. La jambe droite du milieu international espagnole a été touchée gravement. Le genre d’événement qu’on ne veut pas voir. D’aucuns diront qu’il s’agit des risques du métier. C’est certain que lorsqu’on joue devant le FC Bouchers on peut s’attendre à sortir les crampons devant sur une civière.
Ce fut la rencontre de la hache contre le cristal.
Le ligament latéral externe de l’un des plus grands joueurs de tous les temps est déchiré. Opération du ménisque en vue.
Le champion souffrant, très atteint physiquement et moralement est sorti sur une civière.
A 32 ans, la blessure sera longue. On ne sait pas ce qui va se passer.
C’est une triste nouvelle. Très triste.
On a encore vu un joueur médiocre s’en prendre à un magicien du jeu.
Atroce de voir autant de violence, confondre autant agressivité et agression.
Pérez a fait un geste qui signifie: Tout Iniesta que tu es, prends-toi ça !
Certes, il ne voulait pas l’abattre mais la conséquence est la même. On aurait mis un contrat que l’on ne s’en serait pas pris autrement.
On sait que les Argentins peuvent nous donner Maradona. On sait aussi qu’ils produisent des bouchers.
Bon rétablissement à Iniesta, l’un des joueurs de chevet.

21.10.16

Permalien 18:03:09, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

L'hymne aux bistrots: "La Petite Gamberge", Robert Giraud. (Le dilettante)

Giraud, c’est la famille, comme Blondin, Audiard, Prévert, Hardellet, Boudard… Des indispensables.

Le dilettante (avec minuscule, pour mieux signaler l’humilité de cette maison qui s’est imposée dans le paysage par le biais d’un travail acharné de rééditions d’écrivains majeurs que les autres éditeurs croient mineurs…) a bien raison de remettre en librairie Robert Giraud, une sorte de frère de Prévert et de Doisneau. Chez Giraud, il y a le son et l’image. Le mot qui devient son. Ce champion des bistrots sait nous compter l’âme des troquets avec une verve digne de Fargue, Carco, Dimey et Boudard. Il voit et nous restitue le “fantastique sociale” si cher à Mc Orlan. Un “fantastique” accroché au comptoir comme du salpêtre. Dans sa préface instructrice, Olivier Bailly cite Louis Nucéra qui disait de Robert Giraud qu’il avait un style “où les mots de la rue sont sertis dans une écriture classique”. Bien vu ! C’est parfait… On ne peut pas mieux dire pour célèbrer cette prose de 1961 qui n’a pas une ride, rien de rien. Cela respire le Panane qu’on aime, celui des terrasses que des abrutis sanguinaires ont arrosé à la mitraillette. Mieux vaut que Giraud n’ait jamais vu ça. Dans l’univers de Giraud, on y boit et fume comme dans les films de Marcel Carné. On a l’impression que Gabin ou Aimos vont s’échapper des pages. On se moque complétement de l’histoire, y en-a-t-il une à part celle des hommes qui ricochent de bar en bar ? Giraud est un cousin de Blondin, un petit-fils de Cendrars.“On trinquait dur à ces périodes-là. C’était connu des hommes que celui qui se laissait manger par ses souvenirs était bientôt aussi inutilisable qu’un meuble dévoré par des termites” Il y a de la filiation dans l’air qui sent bon la sciure mouillée, celle qui collait aux semelles. Désormais, elle est interdite dans les lieux publics. Une mesure idiote d’un technocrate, sans doute un aveugle voyant, un cœur sec. Bien plus écrivain que toute la racaille moderne, Robert Giraud aimait mieux la vérité des rades que la tristesse des ministères où ça schlingue la mégalomanie, la suffisance et l’incompétence.

-La Petite Gamberge, Robert Giraud. Préface d’Olivier Bailly. Le dilettante, 175 p.,17 €

Permalien 17:30:34, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Pagnol-Morlino, Duetto

Dans le bar de mon père j’ai assisté à des centaines de parties de cartes identiques à celle-là. A l’époque, dans mon enfance, je ne connaissais pas Pagnol que j’ai appris à aimer par la suite. C’est l’un des plus grands écrivains. Il est très difficile d’écrire aussi simplement que lui.

Bernard Morlino Duetto Marcel Pagnol :
«La littérature est fantastique parce qu’elle permet aussi de se faire de nouveaux amis. Dès que j’ai découvert l’œuvre de Pagnol, j’ai eu l’impression de lire ma propre histoire. Le bar de César sur le port de Marseille c’était celui de mon père, “Le Bellevue", sur les hauteurs de Nice. Pagnol se prénommait Marcel comme mon père et il aimait ses parents comme j’aimais les miens. La partie de cartes où Raimu avait le cœur fendu, j’en voyais tous les jours dans les années 1950-1960. J’ai un dialogue imaginaire permanent avec Marcel Pagnol, le champion de la simplicité.»

Le début du texte sur mon amitié d’outre-tombe avec Pagnol:
“La grande simplicité de Marcel Pagnol m’a sauté aux yeux dès mon enfance. Dans les années 1960, quand on habitait à Nice, on avait droit à deux chaines de télévision : celle de l’ORTF, comme tous les Français, avec en plus TMC réservée aux Méridionaux. En ce temps-là, on ne pataugeait pas dans les images du matin au soir…”

Duetto est en vente dans toutes les bonnes librairies numériques.
Le prix du livre est vraiment abordable.

https://www.numilog.com/Pages/Recherche/ResultatRecherche.aspx?mode=brSimple&query=duetto%20marcel%20pagnol
https://www.amazon.fr/dp/B01M3S2XQX/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1477067777&sr=8-1&keywords=duetto+marcel+pagnol
https://www.bookeenstore.com/ebook/9782374240367/marcel-pagnol-duetto-bernard-morlino
https://www.epagine.fr/ebook/9782374240367-marcel-pagnol-duetto-bernard-morlino/

Permalien 08:06:05, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Nice engrange encore de la confiance.

Jeudi 20 octobre 2016
3e journée d’Europa League
FC Salzbourg 0-1 OGC Nice
But pour les Aiglons: Plea (12e)

FC Salzbourg : Walke - Lainer, Miranda, Wisdom, Ulmer - Rzatkowski, Laimer, Radosevic, Lazaro (Minamino 80e) - Gulbrandsen (Hwang 83e), Soriano © (Dabbur 83e).

OGC Nice : Cardinale – Baysse ©, Dante, Sarr – Ricardo, Koziello (Cyprien 70e), Bodmer (Seri 70e), Walter, Dalbert (Belhanda 75e)– Eysseric – Plea.

Nice revient avec trois points c’est très bien pour la confiance.
A présent, c’est le retour du championnat.
Dimanche 23 octobre 2016 à 17 débutera Metz-Nice. Encore un match difficile, d’autant que tous les clubs rêvent maintenant de battre pour la première fois Nice, seul club invaincu en L1.
Nice est désormais le leader bien installé et les Aiglons sont donc très attendus.
Pas facile de jouer dans le rôle de favoris.
Lucien Favre fait le nécessaire pour dégonfler la grosse tête que pourraient avoir des joueurs.
Personne ne voyait Nice se remettre si bien du départ de Puel, Ben Arfa, Germain…
L’appétit vient en mangeant.
Les Niçois perdront un jour, le plus tard possible.
Imaginons, une nouvelle victoire, cette fois à Metz, et une série de défaites des poursuivants…

20.10.16

Fields président, W.C. Fields (Wombat)

Ce livre est parfait pour avant, pendant et après les élections. Le grand comique, qui comme tous les grands comiques est totalement désespéré,ndonne sa vision hilarante de la politique avec un programme qui en vaut d’autres.
Le cinéaste, clown, acrobate,savait tout faire avec les objets et avec les mots. On connait son plus grand aphorisme: “Un homme qui déteste les enfants et les animaux ne peut pas être mauvais” Je cite de mémoire. Pour Fields, un candidat doit faire le voeu de se priver de “tous les luxes” s’il veut devenir président. On voit qu’en France, personne ne l’a lu, je parle de ceux qui visent l’Elysée, qui veulent y aller ou qui y sont déjà allés. Pour les chômeurs, il conseille de ne jamais se rendre à un entretien d’embauche “pieds nus” et surtout de ne pas avoir une bouteille qui dépasse d’une poche.
Le programme de Coluche semble sage à coté de celui de W.C. Fields. Un pays qui aurait l’humoriste au pouvoir rirait toute la journée. C’est déjà ça de gagner ! Il faut se pincer quand on lit Fields quand il raconte qu’un jour, il n’y avait qu’un seul spectateur dans la salle où il se produisait. Il demanda alors à cet homme de monter sur scène. L’invité s’exécuta, il s’agissait d’un huissier qui venait s’assurer qu’il était bien W.C Fields car il avait à lui remettre une “citation à comparaître” !
W.C. Fields dégaine toujours des vannes à des moments inattendus. Dans un film, un gamin lui demande la moitié de son sandwich. Fields se retourne, met tout le jambon du même côté puis partage le bout de pain en gardant tout le jambon pour lui. Avec Keaton, Langdon, Llyod, Linder, Sennet, les Marx Brothers,bLaurel & Hardy, il appartient aux géants des pionniers du cinéma, au même titre que Chaplin. Dans un chapitre du livre, Fields nous raconte qu’adulte il a été amené à faire une course de cariole avec des gamins où il fut débusqué… parce qu’il avait oublié de retirer le cigare qu’il a toujours à la bouche. Plus c’est gros plus on y croit. Mieux vaut à la Maison Blanche un vrai comique avec un nez rouge qu’un zigoto qui se paye notre tête comme certains candidats ! Votez W.C. Fields !

-Fields président, W.C. Fields. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Thierry Beauchamp. Illustrations d’Otto Soglow. Wombat, 120 p., 15 €

Coup du chapeau ! Le FC Messi bat Guardiola City, 4-0

Qualifications de C1 2017
Mercredi 19 septembre 2016
Barcelone 4-0 Juventus Turin
Les buts catalan: Messi (17e, 61e, 69e), Neymar (89e)

Au début j’ai regardé PGS-Bâle (3-0) mais c’était tellement tristounet que j’ai vite basculé pour voir Barça-City, là j’ai vu du football. Messi était dans un grand soir. Sur le premier but, il fait l’essentiel puis comme les défenseurs visiteurs sont restés figés, il est revenu dans l’action pour marquer. Magnifique de A à Z. Sur le deuxième, il a un mouvement de cheville extraordinaire: il faudrait l’analyser image par image. Le troisième est une offrande de Suarez comme on passe un Stradivarius à un virtuose.
Messi respire l’intelligence. Dommage qu’il se soit fait tous ces tatouages inutiles avec en prime une décoloration des cheveux grotesque. C’est vraiment surprenant d’être l’un des deux meilleurs joueurs du monde et d’avoir besoin à ce point d’affirmer sa personnalité. On n’a jamais vu, Samuel Beckett avec un gros nez rouge.
Quand je zappais sur PSG-Bâle, je voyais les Suisses tirer sur les montants.
Paris a gagné, c’est l’essentiel.
La C1 commence vraiment à partir des 8es.
J’ai aperçu Ben Arfa qui a remplacé Lucas à la 81e minute. Le match était déjà plié, 2-0. Il est impossible de s’exprimer en si peu de temps où l’on ne peut que surjouer. On ne peut pas juger son jeu. Guardiola, au temps où il entraînait le Barça, avait axé tout le jeu de l’équipe sur Messi. Et des gens osent dire qu’à Nice, Puel avait fait la même chose avec Ben Arfa. Ces mêmes gens critiquent cet état de fait ! De surcroît c’est archi faux: Ben Arfa jouait pour Nice comme Cantona jouait pour Man United.
Dans ce groupe A, Arsenal en a mis 6 à Ludogorets avec un triplé d’Ozil.
Les trois buts de Messi entrent en ligne de compte pour le Ballon d’Or 2017.
Celui de 2016 est pour Ronaldo sinon ce n’est plus la peine de faire des tournois.

19.10.16

Mort de Pierre Etaix, génie du spectacle et du dessin

Etaix était l’héritier spirituel de Keaton. Le terme “génie” va très bien à Etaix dans une France qui associe “génie” à D. Payet parce qu’il a marqué un but pour West Ham dans un match nul. Oui, génie pour un point de gagner quand on est dans les bas-fonds de la Premier League. Maradona avait bien raison de parler de Dieu. Que l’Argentin soit l’envoyé spécial de Dieu, cela ne me choque pas mais que des plumitifs écrivent que Payet est un génie c’est écrire que Plastic Bertrand aurait dû avoir le prix Nobel à la place de Bob Dylan.

C’est Pierre Tchernia qui m’a fait connaître Pierre Etaix, par le biais de la télévision quand elle n’était pas qu’une vitrine de com.
Tous les deux viennent de disparaître.
J’ai croisé plusieurs fois Pierre Etaix à Montmartre.
La première fois, il devait être 7 h du matin, il est passé devant moi en voiture. Une voiture assez longue, et il l’a conduisait sérieux comme un pape.
Cigarette aux lèvres, tiré à quatre épingles. Rentrait-il ou sortait-il ? Il m’a tout de suite fait penser à Max Linder. D’évidence, il était la continuité des grands du cinéma muet. Un maître à part entière, absolument pas une réplique. Pas du tout le duplicata de Jacques Tati.
Il était à mes yeux l’élégance. Ses cheveux en arrière. Sa façon de porter la veste. Impeccable. Un visage d’une grande beauté, la beauté de l’âme.
Je l’ai rencontré 2 place Charles Dullin, il était assis sur un tabouret et attendait la concierge: il voulait récupérer le bandonéon du clown Pécari qui habitait dans l’immeuble. On est devenu ami instantanément: je connaissais tout de lui. Tout ce qui était visible.
On est sorti, on a marché. Il m’a montré là où se trouvait le cirque Médrano.
Après, on s’est revu au moins 10 fois. J’ai même failli faire un livre avec lui. Tombé à l’eau. L’éditeur a changé de crémerie. Je devais légender ses dessins.
Je pourrai écrire un livre sur lui, rien à voir avec celui qu’on devait faire.
Avant de le connaître, je lui avais parlé un dimanche matin devant une boulangerie. Il attendait sa mère qui achetait des gâteaux. Il souffrait de voir sa mère souffrir. On était rue des Abbesses, tout près de chez lui, tout près de chez moi, à l’époque. Nous étions des Montmartrois, c’est-à-dire les habitants d’un village, le seul de la capitale. Du moins, à l’époque. Aujourd’hui, c’est trop bobo et puis on ne peut plus y circuler tout en pouvant encore y rouler. Pas de vrai choix, comme tout le reste de la politique. Soit tout est piéton, soit on laissait comme avant. On s’y perd avec tous ces panneaux. On n’y comprend plus rien. On est comme des prisonniers dans sa propre ville.
On se voyait au Saint-Jean, le café non loin du Bateau-Lavoir, on sentait le Max Jacob, l’Apollinaire.
Il m’a parlé de son père et je ne peux pas dire ce qu’il m’a dit. C’est trop intime.
Il devait faire un film avec Coluche qui l’adorait. Pierre Etaix l’avait félicité pour les Restos du cœur et Coluche lui avait dit: “J’ai raté Tati, je ne vous raterai pas…” Leur projet ? Un film sur l’origine du monde mais Coluche… s’est tué en moto.
Il avait dit à Annie Fratellini, comédienne, qu’elle devait faire du cirque comme ses prestigieux ancêtres, ce qu’elle fit.
Pierre Etaix savait tout faire: film, acteur, théâtre, dramaturge, dessin, affiche, clown, musicien, sculpteur, peintre, décorateur. Un poète de l’image, de l’écrit, de la vie, de la mort.
Dans sa salle de bains, il avait dessiné au-dessus de la baignoire tous les grands du cinéma muet.
Un jour, il m’a fait le cadeau de me montrer cette fresque. J’étais privilégié. Tout le monde ne voyait pas sa salle de bains. D’autant plus qu’il était très pudique. J’ai pris cela pour un grand témoignage d’amitié.
On devrait faire un musée de son appartement dans le XVIIIe arrondissement.
Je me souviens de tout. On riait. Il avait la mélancolie des génies du comique. Un immense talent et bien plus que ça.
Jerry Lewis mettait Pierre Etaix au sommet du 7e Art, à juste titre.
C’est lui qui m’a appris que Robert Doisneau a mis en scène certaines photos alors qu’on le dit roi de l’instantané.
Pierre Etaix, toujours rasé de près. Impressionnant de fraîcheur.
Un clown blanc capable d’être un Auguste.
Il était né un 23 novembre, comme moi. Pas la même année. Le même MOI, c’est certain. Un sagittaire. Mi homme ni animal. Ni homme ni animal. On tire des flèches. Pour se défendre, pas pour attaquer
On pouvait rester sans parler. On buvait un coup. On parlait le silence.
C’est un homme qui souriait. Oui, il souriait et ne riait pas.
Tout ce qu’il faisait était plein d’intelligence. Un sens de l’observation hors du commun qui l’a rapproché de Tati.
Son numéro de clown préféré ?
Il recherche ses clefs dans un endroit éclairé, côte cours, tout en disant: “Je les ai perdues dans l’obscurité mais là-bas, côté jardin, je ne peux pas les trouver car il y fait trop noir…”
Pierre Etaix aimait faire des choses mais il n’aimait pas faire parler de lui.
Etaix incarnait la distinction perdue dans un monde plein de vulgarité.
Etaix, Pierre Etaix… Quel beau nom ! Pierre & textes.

18.10.16

Permalien 15:22:22, Catégories: LITS ET RATURES  

Un romancier de l'immédiat: "Guerilla. Le jour où tout s’embrasa". Laurent Obertone.(Ring)

Il n’y a qu’en France que l’on voit ça: un écrivain carrément interdit de presse car il dérange le Landerneau littéraire. Et quand on l’invite, on lui fait passer un interrogatoire gestapiste pour savoir s’il ne serait pas un sous-marin du FN !
RAS en fait. Depuis Chamfort- pas le chanteur…- les pyromanes sont protégés alors qu’on dézingue ceux qui sonnent le tocsin. Obertone sonne celui de la guerre civile.
Les actes terroristes contre les forces de l’ordre s’empilent les uns aux autres.
Naguère, un couple de policiers a été assassiné. Double meurtre plus que barbare. On a vu aussi un panier à salades en flammes sans rien dedans puis un autre avec des forces de l’ordre à l’intérieur.
Tout ça dans le beau pays français. En marge de tout ce terrorisme national, les policiers ont fait une manifestation nocturne le 17 octobre 2016. Les forces de l’ordre sont mécontents car ils ne sont pas protégés. On est obligé de se pincer pour voir si tout cela est bien réel. Au fait, gardiens de la paix ou gardien de la guerre ?
Laurent Obertone n’a pas attendu l’actualité pour s’en inspirer. L’actualité est à la traîne pour être à hauteur de ce qu’il annonce dans son roman: une guerilla.
Je préfère l’essayiste de La France Orange mécanique (2013) et de La France Big Brother (Éditions Ring, 2015)au romancier même si je l’encourage car lui au moins s’attaque à ce qui nous entoure et n’expose pas son nombril comme 95% des auteurs qui hélas ! ne s’appellent pas Henri Calet mais plutôt J’endors Messon… Obertone est plus violent quand il dresse des constats que lorsqu’il passe dans le romanesque parce que la réalité dans la France actuelle dépasse vraiment la fiction. Dans son nouveau roman, il s’inspire de documents secrets pour tisser sa trame romanesque. Les deux livres que je cite ci-dessus lui ont valu un torrent de boue de la part des bobos. Ils sont où ceux qui disaient qu’ils en avaient marre qu’on désigne toujours les mêmes comme coupables ? Ce discours des rebelles de Monoprix fait bien rire chez les délinquants.
Dans la France de l’An 2000, si vous dites que Paul Pogba n’est pas un footballeur du niveau de Platini on vous taxe de raciste, et si vous lisez Obertone, on vous assimile à un FN. Laurent Obertone n’a pas la bonne carte médiatique, comme disait Philippe Noiret. Il vaut mieux défendre les dictateurs comme certaines stars du PAF, sur lesquelles on ferme les yeux sur tout, qu’être indépendant. Laurent Obertone ne bénéficie d’aucun réseau, c’est une grande qualité pour créer. Seul le livre compte, je ne suis pas de la milice littéraire qui monte au sommet des livres illisibles.
Guerilla se lit non sans plaisir de lecture- car on entend une voix- mais il est impossible de frémir quand on lit un roman qui annonce la fin de la France- et ce n’est pas forcément une métaphore ! – si l’on pense au Bataclan, à la Promenades Anglais ou au curé égorgé.
N’empêche Obertone n’est pas une copie de Houellebecq. Et encore moins de l’autre pisseur de copies qui se prend pour Philippe Henriot ! Il a son propre style et c’est bien comme ça. Il ne l’envoie pas dire, il le dit: «Sur les réseaux sociaux, il se vantait de baiser des Blanches, pour se venger de l’esclavage » (page 58), écrit-il sur un personnage dont l’auteur dit qu’il est plus revanchard que raciste. Page 61 : «Ne jamais tirer sur l’homme de couleur» cite le narrateur pour nous expliquer la politique de ceux qui nous gouvernent. Ces mêmes personnes osent dire que la République n’est pas menacée par les communautés alors que le drapeau tricolore a sérieusement déteint.
On rit jaune chez Obertone quand il nous mentionne «l’amendement Fofana». (page 66) et la «cité Taubira » omniprésente dans le roman. Dans le métro, on y organise des ventes «de pistolets à eau, dont les bénéfices » iront aux victimes du terrorisme. On a vu ce genre d’armes quand les policiers les ont sorties pour tirer sur l’assassin au volant du camion à Nice, ville victime de l’incompétence et de la désinvolture, la double peine infligée aux citoyens. Page 402, Obertone nous aligne le programme à venir. Chaos assuré. Allez-y voir ! Vous n’en reviendrez pas.

-Guerilla. Le jour où tout s’embrasa. Laurent Obertone. Ring, 415 p., 19,95 €

17.10.16

Permalien 23:43:46, Catégories: THE RED DEVILS  

Liverpool 0-0 Man United. Un match pourri des années 1960

Lundi 17 octobre 2016
Liverpool 0-0 Manchester United

Classement

1 Manchester City 19 pts 8 m/ + 11
2 Arsenal 19 8/ + 10
3 Tottenham Hotspur 18 8/ + 9
4 Liverpool 17 8/ + 8
5 Chelsea 16 8/ + 6
6 Everton 15 8/ + 6
7 Manchester United 14 8/ + 5

Statistiques du match:
Possession: Liverpool 65% United 35%
Tirs: Liverpool 9 United 7
Tirs cadrés: Liverpool 3 United 1
Corners: Liverpool 3 United 1

Liverpool: Karius, Clyne, Matip, Lovren, Milner (Moreno 86e), Henderson, Can, Coutinho, Firmino (Origi 85e), Mane, Sturridge (Lallana 59e).
Sur le banc: Mignolet, Klaven, Lucas, Grujic.

Man United: De Gea, Valencia, Bailly, Smalling, Blind, Pogba, Fellaini, Rashford (Rooney 77e), Herrera, Young (Shaw 90e + 1), Ibrahimovic.
Sur le banc: Romero, Rojo, Carrick, Lingard, Mata.

A part deux arrêts de De Gea, rien.
On retiendra le nul de MU à Liverpool. C’est mieux qu’une défaite et moins bien qu’une victoire.
A part ça, j’ai perdu 90 minutes de ma vie à voir un match quelconque et ce n’est pas demain la veille que je vais m’abonner à SFR pour voir ça.
C’était kick and rush. Des grands ballons devant.
Un football idiot avec plein de marathoniens.
MU a un jeu aussi brouillon que le jeu de Pogba et Fellaini.
Un football sans intelligence de jeu.
Rooney, le joueur symbole est sur le banc !
“Ronney n’avance plus", disent-ils. Ah ! bon… parce que MU avance ?
Aujourd’hui, on a des joueurs mercenaire et plus de joueurs emblématiques.
L’âme de MU est morte. L’équipe de Mourinho ressemble à West Brom.
Les souvenirs sont plus forts que le présent. C’est la réalité de Liverpool et MU, désormais des clubs américains.
Manchester United est devenu un club défensif, 100 % contre culturel.
Une équipe frileuse, peureuse.
Des millions dépensés pour voir un vieux tank (Ibrahimovic) et une mobylette (Pogba).
Herrera joue comme une libellule électrisée.
Young est déjà vieux.
Plus personne ne joue au ballon. Ce n’est que du piètre football.
Liverpool les joueurs font ce qu’ils peuvent, c’est un club sans résultat en championnat depuis plus de vingt ans.
MU, lui, se Liverpoolise depuis le départ de Sir Ferguson.
MU n’est plus qu’un musée qui fait l’étalage de son passé.
Le présent de MU c’est un parking pour joueurs qui sont plus doués pour la com. que sur le terrain.
Dans les tribunes, Sir Ferguson regarde le pitoyable spectacle mis en scène par ses successeurs.
MU est devenu une Jaguar avec un moteur de 2 CV.

Permalien 00:25:50, Catégories: THE RED DEVILS  

Liverpool-Manchester United en live sur Ma Chaine 23. Les Red Devils 2016 vont-ils renouer avec l'Histoire ?

Les joueurs actuels de MU ne sont pas transcendés par le passé du club qu’ils semblent ignorer. Le passé du club transcende quand on le connaît. Si on l’ignore, il pèse des tonnes et empêche de jouer. Avant le règne cantonien-fergusonien de MU, Liverpool régnait sur l’Angleterre. Les Reds semblent reprendre du poil de la bête. MU ne fait plus peur. Le vainqueur de ce match nous renseignera sur son état d’esprit actuel.

Lundi 17 octobre 2016, 21 h/ Ma chaine 23
Liverpool-Manchester United

Classement

1 Manchester City 19 pts 8 m/ + 11
2 Arsenal 19 8/ + 10
3 Tottenham Hotspur 18 8/ + 9
4 Liverpool 16 7/ + 8
5 Chelsea 16 8/ + 6
6 Everton 15 8/ + 6
7 Manchester United 13 7/ + 5

-"Je suis en Angleterre depuis longtemps maintenant. Je comprends la dimension de ces deux grands rivaux historiques. Mais, pour moi, la saison ne tourne pas autour du match à Anfield et du match à Old Trafford en janvier. Dans une saison, il y a beaucoup de matches, de points à prendre et de points à perdre” a dit José Mourinho en conférence de presse avec le choc qui n’a plus autant de saveur qu’avant car MU est entré dans le rang des anonymes.
Mourinho fait tout pour rendre ce match anecdotique car MU n’est pas en grande forme, et ce depuis des années.
Grave méprise, à MU les matchs de l’année sont toujours les mêmes:
Man City, Liverpool, Arsenal et Chelsea, en tout huit avec aller et retour sans parler des matchs de Coupes.
Devant les autres clubs, MU doit faire le boulot et gagner.
Donc les matchs contre City, les Reds, les Gunners et les Blues sont des rencontres de Titans qui passionnent les fans de tous ces clubs.
Pour cette édition de Reds-Red Devils, les joueurs locaux sont favoris.
J. Klopp- J.Mourinho, le match dans le match.
Depuis que Sir Ferguson a quitté le poste de manager de MU, la Premier League n’a plus aucun patron. Le championnat est ouvert aux quatre vents. La preuve Leicester a été champion 2016 !
Aucun club n’a su prendre la place de MU. A présent c’est un coup toi, un coup moi.
D’habitude MU va à Liverpool pour gagner.
A présent, il est impossible de penser de la sorte, et les joueurs sont comme les fans.
MU est devenu banal.
Le football a changé, plus besoin d’être champion pour jouer la C1.
Et même sachant cela, MU n’arrive pas à disputer la C1.

16.10.16

Permalien 17:35:18, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Après un 1/4 de L1, Nice leader et invaincu

La joie des Aiglons. A l’OGCNice, nous n’avons pas besoin de la salle de “musculation du cerveau". On laisse ça à l’Elysée où la salle est visiblement HS. On a vu que N. Sarkozy a mal mené la fonction présidentielle mais on ignorait que son successeur allait la détruire encore plus.

Lucien Favre, manager des Aiglons: “A Nice, on prend match après match".

Classement:

1 Nice 23 pts 9 m/ 7 2 0/ 16 5/ + 11
2 Paris 19 9/ 6 1 2/ 19 7/ + 12
3 Monaco 19 9/ 6 1 2/ 23 12/ + 11
4 Toulouse 17 9/ 5 2 2/ 14 7/ + 7
5 Guingamp 14 9/ 4 2 3/ 10 / +8

Les 10 matchs aller à jouer d’ici la trêve:

Metz-Nice, 23
Nice-Nantes, 30
Caen-Nice, 6 novembre
Saint Etienne- Nice, 19
Nice-Bastia, 27
Guingamp-Nice, 30
Nice-Toulouse, 3 décembre
PSG-Nice, 11 décembre
Nice-Dijon, 17 décembre
Bordeaux-Nice, 21 décembre

Les 9 premiers matchs déjà joués:

Nice 1-0 Rennes
Angers 0-1 Nice
Nice 1-1 Lille
Nice 3-2 Marseille
Montpellier 1-1 Nice
Nice 4-0 Monaco
Nancy 0-1 Nice
Nice 2-0 Lorient
Nice 2-0 Lyon

7 victoires, 2 nuls, 0 défaite
5 victoires et un nul à Nice; 2 victoires et 1 nul à l’extérieur

Domicile:
6 joués, 5 gagnés, 1 nul, 0 défaites, 13 buts pour, 4 contre, + 9

Extérieur:
3 joués, 2 gagnés, 1 nul, 0 défaites, 3 buts pour, 1 contre, + 2

Permalien 10:58:21, Catégories: LE GYM E BASTA, LA REVUE DE STRESS  

Nice, 14 juillet 2016. Eux c'est nous.

Je préfère que mes parents soient morts plutôt qu’ils aient vu le massacre dans ma ville natale.

L'homme aux 61 entretiens non relus en visite chez les footballeurs (dont Ribéry et Benzema) sans "musculation de cerveau".

Un jour, on fracasse les footballeurs. Un autre jour, on va les voir, récupération oblige. Le livre tiré de 61 entretiens avec le locataire de l’Elysée n’a pas été relu par le principal intéressé alors que Cioran se serait fait tuer pour une virgule.

-«Une communautarisation, une segmentation, une ethnicisation (…)Il n’y a pas d’attachement à cette équipe de France. Il y a les gars des cités, sans références, sans valeurs, partis trop tôt de la France (…)On voit bien que sur l’expression, il y a une perte de niveau (…) Ils sont passés de gosses mal éduqués à vedettes richissimes, sans préparation. Ils ne sont pas préparés psychologiquement à savoir ce qu’est le bien, le mal (…) La Fédération, c’est pas tellement des entraînements qu’elle devrait organiser, ce sont des formations. C’est de la musculation de cerveau. »

Et le ministre qui a dit qu’il ne possédait pas de compte en Suisse, devant les députés et les téléspectateurs, est-ce le bien ou le mal ?

Extraits de:
«Un président ne devrait pas dire ça…» Les secrets d’un quinquennat. Gérard Davet et Fabrice Lhomme. Edition Stock. Prix : 24,50 €

15.10.16

Permalien 01:02:17, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Nice gagne Lyon et reste invaincu en 9 matchs de L1

Lucien Favre a choisi Nice et non pas Lyon qui le voulait. Bingo ! Lyon est un jeu de quilles: vous avez toujours quelqu’un sur le dos. A Nice, les rôles sont bien attribués: le président, préside; l’entraîneur, entraîne, et les joueurs jouent.

9e journée de L1 2016-2017
Vendredi 14 octobre 2016, 20 h
OGCNICE 2-0 Lyon
Buts pour les Aiglons: Baysse (5e), Seri (76e)
Expulsion : Fekir (28e) pour Lyon.

OGC Nice : Cardinale - Baysse ©, Dante, Sarr - Ricardo, Seri (Koziello 83e), Walter, Dalbert - Cyprien, Belhanda (Eysseric 89e) - Balotelli (Plea 87e).
Manager: Favre

Olympique Lyonnais : Lopes - Mapou (Ghezzal 46e), Mammana, Morel - Gaspar (Rafael 82e), Darder, Gonalons ©, Ferri (Lacazette 63e), Rybus - Tolisso, Fekir.
Entraîneur: Genesio

Classement
1 OGC Nice 23 pts 9 m/ 7 2 0/ 16 5/+ 11
2 Paris Saint Germain 19 9/ 6 1 2/ 19 7/ + 12
3 AS Monaco 19 9/ 6 1 2/ 23 12/ + 11
4 Toulouse FC 17 9/ 5 2 2/ 14 7 + 7
5 Olympique Lyonnais 13 9/ 4 1 4/ 15 11/ + 4

Juste avant le coup d’envoi, Fekir a dit au micro de C + qu’il venait à Nice pour prendre les trois points. Comme cela se présentait mal, à la 28e minute, il a frappé deux fois par derrière Baysse lui donnant un coup dans chaque jambe pour le faire tomber: attitude d’antijeu qui méritait le rouge. En plus, il a marché sur le bras de Baysse. Exprès ou pas, les conséquences sont les mêmes. Expulsé ! Il y a des joueurs qui lisent trop les journaux. A force de lire qu’ils sont des gens divins, ils le croient. Fekir n’était pas content d’être battu par Baysse, alors il a manifesté sa rage. Les coups dans le jambes étaient abjects.
Lyon a passé à ne pas jouer et à jouer dur sur l’homme. C’est à l’image des rapports Houllier-Lacombe en coulisses.
Nice a gagné logiquement. Balotelli aurait dû bénéficier d’un penalty en début de match. Ensuite quand il a dû en tirer un autre, il a trop été décontracté et l’a mal tiré.
Nice est invaincu en neuf matchs de L1.
La particularité: Nice a joué 6 fois sur 9 à la maison.
Personne ne souligne ce fait important même si c’est difficile de vaincre à domicile, notamment deux fois de suite comme vient de le faire Nice.
Nice a la meilleure défense de L1.
Lyon a joué avec beaucoup de suffisance.
Nice est une groupe de jeunes encadrés par des joueurs d’expérience, le tout chapeauté par un père (Favre).
Le staff présidentiel du Gym peut être satisfait. A Nice, chacun joue son rôle sans empiéter sur celui du voisin. Le maître mot: confiance dans l’autre.
Philosophie du manager: “Match après match".
Le pt de Lyon, lui, a dit que Nice était prenable mais que son équipe avait laissé des joueurs en dehors en prévision du match de C1 contre Turin. Sympa pour ceux qui portaient le maillot blanc.

14.10.16

Permalien 10:10:03, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

En attendant Nice-Lyon avec l'Aiglon Balotelli

Est-ce que le pt Rivère est le nouveau grand président de L1, lui qui a fait venir Puel, Ben Arfa et Balotelli, parmi d’autres bonnes décision, lui qui a fait entrer Nice dans son nouveau stade ? Nice va-t-il être le nouveau grand club de L1 alors que les médias attendaient beaucoup de Marseille, Lille, Bordeaux et St-Etienne ? Avec le PSG et Monaco, Nice a les dents longues.

9e journée de L1 2016-2017
Vendredi 14 octobre 2016, 20 h 45/ Canal + sport
OGCNICE - O. Lyon

Classement
1 Nice 20 points
5 Lyon 13 points

Le groupe des Aiglons:
Gardiens : Hassen, Cardinale.
Défenseurs : Souquet, Baysse, Ricardo, Dalbert, Dante, Sarr.
Milieux : Belhanda, Seri, Eysseric, Walter, Bodmer, Cyprien, Koziello.
Attaquants : Balotelli, Plea, Donis.

Le groupe des Gones:
Gardiens : Lopes, Gorgelin.
Défenseurs : Rafael, Gaspar, Mammana, Morel, Nkoulou, Rybus, Yanga-Mbiwa.
Milieux : Darder, Ferri, Gonalons, Tolisso, Tousart.
Attaquants : Fekir, Ghezzal, Kalulu, Lacazette.

Si Nice gagne, le Gym met Lyon à 10 points avant la 10e journée !
Si Lyon gagne, les Gones reviennent à 3 points des Aiglons.

Enjeux du match:
Va-t-on voir un grand match car après une trêve internationale parfois on voit des matchs complétement inattendus ?
Les Aiglons vont-ils conserver leur invincibilité en L1 2016-2017 ? Les Aiglons sont les seuls invaincus à la 9 e journée qui débute.
Ce que fait Lucien Favre est admirable. Aussi on se demande s’il va parvenir à enfin faire franchir le palier que Nice ne parvient jamais à franchir depuis tant d’années lors du match-clé qui peut propulser Nice à une position fantastique pour l’avenir ?
A l’ère Rohr, je me souviens d’un Troyes-Nice qui devait conforter le bon classement du Gym. Hélas! ce ne fut pas le cas. Je me les suis gelées à Troyes.
Nice joue plus souvent bien devant les “gros” que devant les “petits".
Je me souviens d’un Nice-OM qui a empêché Marseille d’être champion au profit de Bordeaux. Colère noire des Phocéens qui nous accusèrent d’être de mauvais voisins !
Il arrive que Nice passe complétement à travers un match dont on attendait trop.
Oui, ce Nice-Lyon c’est le test Lucien Favre concernant le nouveau Nice: se faire respecter lors d’un match au sommet, c’est-à-dire vaincre à domicile.
Pour l’instant Nice a plus souvent jouer à la maison, il faut souhaiter que ça reste un avantage.
Nice est le favori de ce match. Ce n’est pas souvent que Nice est favori face à Lyon.
Nice joue un superbe football avec son solide gardien, ses latéraux offensifs, son milieu complémentaire et ses attaquants réalistes. Balotelli a apporté ses gestes haut de gamme.
On parle beaucoup de Balotelli mais tout le groupe niçois est impressionnant, y compris Plea qui se démène comme un bel aiglon rouge et noir.
Nice a été la surprise du début de saison, se plaçant au sommet sans vouloir quitter le perchoir.
Désormais Nice est attendue, scrutée, décortiquée, analysée dans tous les sens. Cela implique de jouer encore et toujours mieux. Cela nécessite de la constance.
Pendant longtemps, j’ai dû regarder Man United - mon équipe choisie- pour voir du football. Maintenant, le football est à Nice - mon équipe natale- et plus à Old Trafford.
Lyon vient à Nice avec de grosses ambitions, histoire de rappeler qu’il va falloir compter avec les Gones.
Depuis une semaine, on ne parle que de la mésentente entre les hommes de l’ombre de l’O.L, Houllier et Lacombe. Est-ce que cette zizanie est un écran de fumée pour qu’on ne parle pas des joueurs pour ôter de la pression ?
Réponse ce jour, à 22 h 30.

PS: 20 h foot, Itélé 20 h, jeudi 13 octobre 2016
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-13102016-171500

13.10.16

Permalien 15:58:45, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Le King de la Protest-Song, Bob Dylan, Prix Nobel 2016 de Littérature. Cela va faire jazzer !

Auteur, compositeur et interprète. Poète. Une sensibilité, une présence, un visage d’une beauté foudroyante, une voix fracassante, des textes fabuleux, une musique féérique, un rebelle authentique, un vrai poète. Un être humblement divin. Un talent qui nous rend heureux et fier d’être son contemporain. Il a dit ce qu’on voulait dire. Pas un marchand de soupe.

Quand j’ai vu son visage sur l’écran télé j’ai eu peur qu’il soit mort. La peur de ma vie!
Ouf, c’est pour fêter son grand jour honorifique, un honneur mondial qu’il est réapparu tout jeune. Pour nous Français, il ressemble à Michel Berger, grand talent de la chanson hexagonale.
Gainsbourg n’avait pas raison de dire que la chanson est un art mineur. La grande chanson est un art majeur. Avec le temps, de Ferré cela vaut un grand livre, un grand tableau. L’émotion se loge partout. Il faut les mots, du sens, de la grâce, une architecture mentale.
Après Modiano (2014), voici Bob Dylan !
On ne pouvait pas mieux faire pour me faire plaisir. Ne manque plus que Peter Handke.
Les Suédois savent aimer et le montrer.
Les académiciens ont refusé d’accueillir Charles Trenet. Honte à eux !
Ils n’ont jamais penser à élire Raymond Devos, jaloux du talent des autres.
Sacré Dylan, c’est saluer la chanson qui nous a élevés dans les années 1960-1970.
Dylan porte avec lui Rimbaud et les Beatles, Kerouac et Hendrix, Brassens et Lennon.
Dylan c’est nous !
Ce prix Nobel est une gifle à la campagne américaine présidentielle 2016 qui est une insulte à l’intelligence. (Je ne parle même pas de la française)
Je ne peux pas citer une chanson de Dylan en particulier. J’aime tout. Tout me parle.
Dans le Landerneau de l’édition franchouillarde de nombreux auteurs se croient écrivains mais il ne s’agit que d’auteurs qui vendent de mauvais livres avec le nom qu’ils se sont déjà faits. D’où l’importance de voir récompenser Dylan qu’ils devaient regarder comme un simple auteur de chansonnettes.
Dylan est le drapeau vivant de notre jeunesse éternelle.
Mieux vaut un bon croquis qu’un long discours.
Ses poèmes sont admirablement mis en musique par lui-même n’en déplaise à Victor Hugo.
Dylan est l’une des plus nécessaires sentinelles de notre temps.
Vive Dylan ! Longue vie au patron !

[Post dédié à mon ami Laurent Sagalovitsch qui doit être aux anges]

Un nouveau bouquin avec le locataire de l'Elysée sortant a nécessité 61 entretiens pas relus par le chef de l'Etat. Nouvel exemple de désinvolture.

J’ai honte d’être Français quand je vois qu’un président de la République a accordé 61 entretiens à des journalistes. Pendant ce temps, on se fait tuer. La publication de ce bouquin avec la parole présidentielle en fonction n’a pas été relu par le principal intéressé nous dit-on. Incroyable désinvolture à ce niveau quand on sait que les interviews ne sont que des humeurs à telle ou telle date. Ce livre est donc un brouillon. Depuis 2012, le déclin de la fonction présidentielle est évidente. C’est beaucoup plus nuisible que les incartades des footballeurs.

“Alerte Yahoo", en rouge ? On nous vend le bouquin sur et avec l’actuel locataire de l’Elysée comme si c’était un fait divers, une nouvelle catastrophe

Dans un nouveau bouquin promotionnel sur le quinquennat, François Hollande dénonce l’évolution du football français qui traverse une grave crise d’identité.
Le président sortant a accordé 61 entretiens à deux journalistes.
61 ? C’est du temps perdu pour la France.
Un emploi du temps de président fainéant.
61 ? Ce n’est plus du journalisme mais des séances chez le psychanalyste !
Les journalistes l’ont accueilli chez eux pour ne pas utiliser l’argent des contribuables. Délicatesse attention. Celle-là d’économie !

Dans le bouquin, on évoque le football.

L’équipe de France:
-«Une communautarisation, une segmentation, une ethnicisation».
Ces propos dateraient de 2012. A peine croyable d’user d’un tel cliché. Propos de café du commerce.

-«Il n’y a pas d’attachement à cette équipe de France. Il y a les gars des cités, sans références, sans valeurs, partis trop tôt de la France (…)On voit bien que sur l’expression, il y a une perte de niveau (…) Ils sont passés de gosses mal éduqués à vedettes richissimes, sans préparation. Ils ne sont pas préparés psychologiquement à savoir ce qu’est le bien, le mal (…) La Fédération, c’est pas tellement des entraînements qu’elle devrait organiser, ce sont des formations. C’est de la musculation de cerveau. »

Plus FN que le FN. On voit que ces propos vont encore accentuer la fracture dans le pays qui n’avait pas besoin de ça, à l’heure où l’on fait griller des policiers comme les merguez !

Cette équipe de France n’a rien à voir avec le reste de l’actualité. Evra a toujours démontré un immense attachement à l’équipe de France. Et Hugo Lloris est un gentleman. Les incartades des Internationaux c’est de l’eau de rose par rapport à la dérive des politiciens véreux.

L’Euro 2016 l’adoucit:
-«Parfois, il y a quand même une capacité à se fondre dans le commun», tente-t-il de se rassurer

Chassez le nature, il revient au galop.
-«Moralement, ce n’est pas un exemple, Benzema.»

Benzema a pour lui de ne pas être un valet qu’on met dans un ministère alors qu’il s’agit d’un délinquant à col blanc.
La vulgarité ce n’est pas Ribéry. La vulgarité pornographique comme dirait Gombrowicz c’est le déballage par l’ex maitresse du successeur de Félix Faure.

Dans un autre chapitre, le président sortant dit:
-"La femme voilée d’aujourd’hui sera la Marianne de demain".
C’est ce qui s’appelle mettre de l’huile sur le feu. Que veut-il dire ? La France sera islamique ? Sa formule malheureuse qui est du pain béni pour ses adversaires signifierait qu’il a voulu dire qu’une musulmane pratiquante venue d’ailleurs ou pas - et non une séparatiste radicale- sera autant citoyenne qu’une française de souche si elle est républicaine. Mais c’est déjà le cas. Ceux qui respectent la France n’ont rien à craindre de la France.

On est frappé par la faiblesse intellectuelle de tous ces propos. 61 entretiens ? Pour ça ! Ils n’ont vraiment rien à faire d’autre. Tout ça provoque d’odieux télescopages avec l’actualité. L’Elysée n’a visiblement pas de salle de musculation du cerveau.

Dans ce bouquin, c’est un pas en avant, puis un pas en arrière. On étrille les magistrats et puis on en reçoit vite deux pour les rassurer. Signature d’une personnalité qui dirige un pays comme une supérette mal gérée.

Les footballeurs ne sont pas responsables des attentats en France. Au Bataclan, les terroristes ont dit, au moins l’un deux: “C’est de la faute de votre président, il n’a pas à intervenir en Syrie". Des justifications que personne ne met en premières lignes. Personnellement, je me suiciderai, si j’étais responsable d’un attentat de cette ampleur. C’est facile de dire que les terroristes sont des fous. Moi, je le appelle des séparatistes radicaux. Rien à voir avec Jean Moulin mais rien à voir non plus avec les bobars qu’on nous raconte. Aucun footballeur français n’a de sang sur sa conscience.

Ce livre ne changera rien: ceux qui votent à droite, voteront à droite; et ceux qui votent à gauche, voteront à gauche.
Ceux qui font basculer les scrutins sont ceux qui donnent à manger aux chats dans les cimetières, ceux qui mettent un bulletin dans l’urne parce que tel candidat a une belle affiche, j’en passe et des pires.

Depuis François Mitterrand, plus aucun président n’aime la littérature. Triste constat. Ceci explique cela. Nous sommes gouvernés par un personnel - c’est le mot qui convient- complétement inculte obsédé par la communication mais totalement fermé à l’esprit, à la culture. Cela provoque un asséchement spirituel. Il ne s’agit que de professionnels de la profession.

Moi, président… Moi, moi, moi… Même attitude que celle du locataire précédent qui occupait la place. Cette génération de politiques est indigne d’occuper les postes prestigieux de la République française transformée en république bananière.

Question: ceux qui ont fait ce bouquin sont-il payés par leur journal pour réaliser 61 entretiens non publiés par leur employeur ? On sait que la direction n’est pas vraiment de droite. Il devra y avoir de l’eau dans le gaz car ce bouquin n’est pas vraiment à la gloire du président sortant, contrairement aux apparences.

Si vous avez de l’argent à perdre:
- « Un président ne devrait pas dire ça… » Les secrets d’un quinquennat. Gérard Davet et Fabrice Lhomme. Edition Stock. Prix : 24,50 €

[Post dédié à Jack London, authentique socialiste]

PS: Fabuleux ! Toute la Une de l’Humanité du 13 10 2016 est entièrement consacrée à Jack London.
http://boutique.humanite.fr/www/product/index/id/10

Permalien 06:50:17, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Respect pour Wayne Rooney 246 buts en 530 matchs avec Man United

Des histrions se permettent d’allumer Wayne Rooney, joueur monumental de sa génération. Si Rooney avait quitté MU pour jouer au Real Madrid ou à Barcelone, il serait mille fois plus respecté. Il suffit de voir CR7. Rooney est resté à MU, d’aucuns l’ont même accusé d’y rester pour l’argent. Rooney est actuellement malmené par les médias et diverses personnes mais il peut s’arrêter de jouer aujourd’hui car son parcours est excellent et surtout il a un football très généreux qui l’a fait jouer au four et au moulin, d’où sa fatigue. Rooney appartient à ces joueurs, très rares, qui savent créer un lien avec le public. C’est un immense footballeur. Le dernier grand de MU, depuis les retraites de Giggs et Scholes.

Le cultissime buteur souhaite désormais jouer plus en 10 comme jadis Scholes et Giggs en fin de carrière. Des mercenaires du football prétendent qu’il n’est pas capable de tenir ce poste qu’il tient chaque fois qu’il recule d’un cran sur le terrain !

Parcours de Wayne Rooney, 31 ans:

1996-2004 Everton FC
2004- Manchester United

2001-2002 Angleterre - 17 ans
2002 Angleterre -19 ans 1
2003 Angleterre 118 matchs (53 buts)

Né le 24 octobre 1985
Croxteth, Liverpool
Attaquant
Signe à Man United le 31 août 2004
Début avec Man United le 28 septembre 2004 )
Nombre de matchs à MU: 530
Buts: 246

Palmarès avec Manchester United:

Championnat d’Angleterre (5) 2007, 2008, 2009, 2011 et 2013
Coupe d’Angleterre 2016
League Cup (2) 2006 et 2010
Community Shield (4) 2007, 2010, 2011 et 2016

Ligue des champions 2008
Coupe du monde des clubs de la FIFA 2008

11.10.16

Permalien 00:58:04, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD  

Carton plein pour les Bleus: 6 points sur 6

Les Pays-Bas 2016… Une équipe quelconque. Des joueurs indignes de leurs devanciers.

Eliminatoires du Mondial 202
France 1-0 Pays-Bas
But pour la France: Pogba (30e)

Seule la victoire est belle, à l’extérieur d’autant plus.
Pogba a marqué un but en solitaire, sur passe de Payet.
A force d’aligner un joueur, il finit par se distinguer.
Tous les joueurs ne bénéficient pas du soutien indéfectible du sélectionneur.
D. Deschamps a dit à Paul Pobga avant le match: “J’ai confiance en toi". C’est mieux que sortir Ben Arfa après 45 mn à Londres dans un match où tous les Français étaient traumatisés par l’attentat du Bataclan. Ben Arfa n’a eu droit qu’à 45 mn quand d’autres sont sans cesse retenus quel que soit leur rendement.
Payet rate la 1/2 et la finale de l’Euro 2016 où il a blessé C. Ronaldo ? Qu’importe! On le remet titulaire.
Pogba n’a pas le rendement voulu ? Aucune importance. On insiste avec lui.
Pour que Pogba ne joue pas, il lui faudrait qu’il ait les deux jambes dans le plâtre.
Pogba a tiré de loin, le gardien de néerlandais dans la cage a été battu, ses mains n’ont pas su capter le ballon flottant.
Chance ? Non, la chance est la manifestation de la volonté.
Après plus rien sauf une main de Koscielny dans la surface: action ni vue ni connue par les arbitres.
La France aurait dû être sanctionnée d’un penalty.
Les Bleus de Deschamps viennent de prendre 6 points sur 6.
Un entraineur qui gagne a toujours raison.
Le côté positif: on n’a pas vu Griezmann et Gameiro mais Pogba a marqué. C’est ça le football. Il faut que ça tourne.
On parle toujours du pragmatisme de Deschamps. J’ai enfin compris: Giroud blessé, Benzema out. Alors il associe Griezmann et Gameiro- ce qui est une idée de Diego Simeone à l’Atletico Madrid- est résultat six points sur six. Bien sûr Gignac est dans les tribunes. Bien sûr, on a laissé Ben Arfa à la maison mais Deschamps à gagné. Les sponsors sont contents. Le peuple aussi. Faut reconnaître qu’une victoire dans le pays de Cruyff c’est un grand résultat même si hélas! Cruyff n’est plus là. Sauf que la force de son esprit était plus grand que ce match qu’on a déjà oublié.
Je n’échange pas un dribble de Cruyff contre tous les trophées des tacherons du football sans grâce.
On n’est pas là pour dénigrer X ou Y au profit d’un autre mais on se demande bien pourquoi un talent comme Ben Arfa doit marquer 10 buts par matchs pour être sélectionné.

10.10.16

L'équipe-type de rêve de Johan Cruyff (1947-2016)

Cruyff m’a autant donné que Miles Davis, Cézanne ou Baudelaire. Les artistes ne meurent jamais. Seule leur présence physique disparaît. Nos proches aussi mais il n’y a que nous qui le savons.

Lundi 10 octobre 2016
Qualification Coupe du Monde 2018
Pays-Bas-France

Johan Cruyff, né le 25 avril 1947, à Amsterdam, est mort le 24 mars 2016, à Barcelone.
Il avait tout. Et le reste aussi.
Je ne connais pas la nouvelle génération de Néerlandais.
La France devrait s’imposer aux Pays-Bas à moins que les nouveaux hollandais soient irrésistibles.

On vient d’apprendre que Cruyff avait noté son onze de rêve:

Yachine
Carlos Alberto, Beckenbauer, Guardiola, Krol
Di Stefano, Garrincha, Charlton
Maradona, Pelé, Keizer.

On note qu’il a eu la délicatesse de ne pas se sélectionner.

Voici mon onze de rêve:

Yachine
Facchetti, Trésor, Beckenbauer
Cantona, Puskas, Pelé, Cruyff,
Garrincha, Di Stefano, Maradona

Nous avons six joueurs en commun.

09.10.16

Robert de Niro met K.O. Donald Trump

Exactement 100 ans après Arthur Cravan, le comédien remet les gants de boxe.

Robert de Niro est l’un des géants de l’art dramatique contemporain avec Dustin Hoffman, Al Pacino, Clint Eastwood, Jack Nicholson pour n’en citer que cinq, en tout, heureusement toujours vivants. De Niro ce n’est pas un fabricant de vinasse qui s’égare avec des dictateurs d’opérette, et je ne parle pas de Poutine !

J’ai souvent mis cette vidéo pour expliquer l’hégémonie de Sir Ferguson. Une métaphore, bien sûr.

08.10.16

Pelé & Maradona: les deux plus grands footballeurs de tous les temps

Pelé parle avec derrière lui, les parents de Maradona,

En 2016, les deux monuments vivants se sont rencontrés à Paris.
Auparavant, ils s’étaient vus comme dans la vidéo ci-dessus.
Les deux joueurs sont les plus grands dans leur domaine.
Pelé est le footballeur qui a rendu mondialement populaire le football.
Il y a avant et après Pelé.
Depuis qu’on l’a vu en 1958 en Suède on ne l’a plus jamais oublié.
Maradona est arrivé vingt ans plus tard.
Ils ont été au Zénith du football.
Intelligents, techniques, ils avaient tout.
Deux talents individuels, deux talents collectifs.
Capables de faire marquer ou de marquer.
Beaux à voir.
Derrière eux, il y a Di Stefano, Puskas, Cruyff, Platini, Ronaldo 1er, Zidane, C. Ronaldo, Messi…
Si Pogba a été transféré pour plus de 100 M€, il faut savoir que Maradona vaudrait alors 100 milliards d’euros voire plus. Pelé aussi.
Cela fait du bien de voir ensemble Pelé et Maradona. C’est comme si l’on voyait discuter Diderot et Voltaire à la terrasse d’un café.

Auteur d'un quadruplé, le champion d'Europe Cristiano Ronaldo a déjà marqué 65 buts en 134 matchs avec le Portugal

Pour humilier C. Ronaldo, les canards fanchouillards n"hésitent pas à titrer “Ronaldo, le vrai” quand ils parlent de Ronaldo 1er, le Brésilien. Manque total de respect pour le Portugal. Les deux Ronaldo sont de très grands joueurs, des joueurs hors normes.

Vendredi 7 octobre 2016
Qualificatifs pour la Coupe du Monde 2018
Portugal 6-0 Andorre
Buts pour le Portugal: Cristiano Ronaldo (2e, 4e, 47e, 68e), J. Cancelo (44e), A. Silva (86e)

Le Portugal a cartonné face à Andorre avec un quadruplé de Cristiano Ronaldo.
Absent de la Selecçao depuis sa blessure en finale de l’Euro, sur un geste très agressif de Payet - que L’Equipe appelle “génie” parce qu’il a marqué un but qui a rapporté un point à West Ham dans les bas-fonds de la Premiere League - Cristiano Ronaldo a été impérial face à une équipe très faible. A quand Andorre en Coupe du Monde ? Il ne sert à rien de faire un Grand Prix de F1 avec une trottinette.
Ronaldo a amélioré son record de buts avec l’équipe du Portugal : 65 buts en 134 rencontres. Série en cours.
CR7 est le futur Ballon d’or, vainqueur de la C1 et de l’Euro 2016. Qui dit mieux ?
Pendant ce temps la France a remporté 4-1 son match- lui aussi d’un niveau amical- contre la Bulgarie avec un bon duo Griezmann-Gameiro. De la joie, du plaisir. En prime des buts gags comme celui de Payet, un centre qui finit au fond de la cage bulgare. La France a été mené un instant avant de remettre les pendules à l’heure devant des Bulgares indigne de leurs prédécesseurs, tel le virtuose Dimitar Berbatov. Paul Pogba ? Inexistant. On ne sait toujours pas si c’est un 6, un 8 ou un 10. 10, non. 6 non plus. Disons une sorte de Vieira qui voudrait être Zidane. Si Pogba se contentait de récupérer et de relancer, il serait un très grand joueur.
Pour l’instant, il est dans le rôle perpétuel de l’espoir qui se cherche.
Il veut le Ballon d’Or ? Le Ballon dort à coup sûr.
King Eric Cantona, lui, a porté MU sur ses épaules entre 1992 et 1997. Et depuis son premier match jusqu’à son dernier.

Un Fauve [Patrick Dewaere], par Enguerrand Guépy (Editions du Rocher)

C’est toujours bien de lire un bel ouvrage consacré à un héros contemporain à l’air libre.
Celui sur Dewaere a le mérite de remettre en lumière un acteur que la jeunesse actuelle ne connaît pas. Un sacré roi de coeur. Un jeu fort. Sur la corde raide. Un funambule sur les phrases.
Un Fauve d’Enguerrand Guépy convient bien. Pas Fauve comme la peinture de Derain. Pas fauve comme les animaux de la jungle. Fauve comme le lion en cage sur son tabouret prêt à bondir. Un fauve indomptable. En cage mais pas pour longtemps.
Dès lors que Patrick Dewaere est allé régler son compte à un plumitif, il s’est mis à dos toute la presse, sauf moi.
Il ne voulait pas qu’on annonce son mariage. Trahison. Le journaleux a parlé.
Dans Le Monde, je me souviens d’avoir lu dans un papelard sur l’un de ses films:
-"Je ne parle pas de l’acteur du film, on ne sait jamais s’il venait me boxer"… Je cite de mémoire. J’ai l’esprit pas le mot à mot. Tous les écrivassiers ont fait boc- solidarité de caste- pour dézinguer le comédien.
Patrick Dewaere s’est tué avec le fusil offert par Coluche. (Leur amitié s’est compliquée sur la fin). Jamais je n’offrirai une arme à un ami. Un ami ça n’offre pas une arme.
Je n’en fais pas des tonnes sur la dope.
Au cinéma, Dewaere pouvait se fracasser la tête contre la carrosserie d’une bagnole au besoin de la scène pour être encore plus vrai au que vrai.
Il a commencé à faire du cinéma, bébé. Confusion du réel avec la fiction. Imaginaire en vadrouille tout le temps.
Il a été un poète du cinéma, pas un businessman qui patauge dans le vin, le poulet et le pétrole.
Il souffrait de ne pas faire de grands films avec des pointures du cinéma mais Michel Simon et Jean Gabin ont rendu historique des navets.
Dewaere est irremplaçable comme tous les grands acteurs: où sont les nouveaux Paul Meurisse, Michel Serrault, Louis Jouvet, Raimu, Bourvil, Gérard Philipe… Dewaere, cent fois imité mais inégalé.
Il allait être un historique Cerdan filmé par Lelouch, Claude Lelouch.
Dans un journal- qui allait devenir le torchon actuel- à sa mort, il a été mis plus pas que terre par un moins que rien.
J’avais riposté.
Vivre vite, mourir jeune. Tel fut le slogan de Dewaere.
Il n’a pas voulu devenir vieux. Il était dégoûté comme René Crevel qui a dit à Soupault: “Le suicide peut être une solution".
Le jour où il est mort, ce fut ça. Dégoût des autres.
Un suicidé c’est quelqu’un qui voudrait vivre autrement.
En 1982, j’avais fait le parallèle entre deux Patrick sortis sur civière:
Battiston, frappé par Schumacher, à Séville lors du mythique France-RFA.
Dewaere, sorti de chez lui, les pieds devant.
Lire Fauve d’Enguerrand Guépy s’est boire un coup avec Dewaere. On a rencard avec lui.

-Un fauve, Enguerrand Guépy (Editions du Rocher, 191 p., 17,90 €)

07.10.16

Permalien 09:42:19, Catégories: GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Woodstock de retour en Californie ! Concert historique avec les Stones, Dylan, Neil Young, les Who et McCartney

Que reste-il de notre jeunesse que j’avais de si près tenue ? Dylan, les Stones, les Who, McCartney et Neil Young qui porte bien son nom.

7, 8, 9 octobre 2016
14, 15, 16 octobre 2016
Concerts mythiques avec Paul McCartney, Bob Dylan, Rolling Stones, Roger Waters, Neil Young et les Who
Indio, dans le désert à deux heures trente de Los Angeles

Notre jeunesse is back !
L’éternité au cœur des guitares électriques.
Hélas ! la mort nous a déjà volé Hendrix, Redding, M. Davis, B. White et Lennon, tant d’autres amis dont l’absence alourdit le poids du monde.
Une sorte de nouveau Woodstock a lieu en Californie avec Paul McCartney, Bob Dylan, Rolling Stones, Roger Waters, Neil Young et les Who les 7, 8 e 9 octobre 2016. A Woodstock il n’y avait que les Who et Young parmi tous ces musiciens mythiques.
Ces groupes et chanteurs mythiques se succéderont sur la même scène pour une série de concerts du 7 au 9 octobre à Indio, dans le désert à deux heures trente de Los Angeles, dans l’ouest des Etats-Unis.
Neil Young… en première partie de Paul McCartney.
Est-ce un rêve ?
Le nom du festival “desert trip” signifie à la fois voyage dans le désert ou “trip” psychédélique dans le désert. Les concerts ont lieu dans l’arène d’Empire Polo Field,
Les places seront hyper chères: entre 199 dollars (173 euros) et 1.599 dollars (1.389 euros). “Les performances commenceront après le coucher du soleil, chaque artiste jouera une session complète, pour trois nuits incroyables de rock’n'roll", précise l’organisation.
Tous les musiciens, sauf le guitariste des Stones Ronnie Wood, 68 ans, ont plus de 70 ans. Dylan et les Stones sont prévus pour ouvrir la série de concerts le 7 octobre, Young et McCartney suivront le 8 tandis que les Who et Waters termineront le 9 octobre.
Ce festival pourrait être le dernier avec les Who qui font planer la possible retraite définitive du groupe.

Références:
https://twitter.com/goldenvoice/status/727499392656101376/photo/1?ref_src=twsrc%5Etfw
http://deserttrip.com/
http://deserttrip.com/info/#artists
https://www.youtube.com/user/TheRollingStones

Permalien 07:38:13, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Mario Balotelli jouera contre Lyon

Le réalisme de Balotelli ne sera pas de trop face à Lyon. Après le match Italie-Espagne (1-1), on se rend compte que le buteur devrait faire son retour dans la Nazionale qui serait elle aussi plus forte avec lui que sans.

Balotelli pourra jouer contre Lyon !
Le buteur italien sera sur la feuille de match, vendredi 14 octobre 2016 à 20h45 à l’Allianz Riviera, pour affronter l’un des candidats au titre, avec Monaco et Paris. La commission de discipline a annulé son 2e carton jaune qui avait signifié son expulsion contre Lorient, une expulsion imméritée.
L’arbitre du match a eu l’honnêteté de reconnaître son erreur tout de suite après le match remporté par Nice suite à un but décisif de Balotelli. En reconnaissant sa bévue vis à vis de Mario Balotelli et de Steven Moreira, accusés d’une fausse rixe, Olivier Thual s’est montré juste et courageux car les arbitres sont notés et il n’est jamais bon de signaler une faute d’arbitrage dans un rapport de match. A mes yeux, on devrait plutôt le récompenser. De ce point de vue, le football évolue dans le bon sens. On a vu lors d’Italie-Espagne (1-1), l’arbitre de champ accorder un penalty aux Italies après avoir consulté son assistant. Cela a permis l’égalisation de la Nazionale.
L’apport de la vidéo, les corrections arbitrales intra-muros, tout ça est bénéfique au jeu.
Monsieur Thual a servi le football.

Permalien 00:10:38, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Rooney est le dernier grand Red Devil avec Giggs et Scholes. Man U est le nouveau Liverpool: club légendaire à la recherche de son prestigieux passé

Sir Ferguson fabriquait de l’Histoire et non pas de la nostalgie. Il a rempli de trophées les vitrines de Manchester United. Depuis son départ, le club dilapide la fortune qu’il a amassée pour le bien de MU. Au bas mot 1 milliard d’euros balancés par les fenêtres d’Old Trafford, pour une misérable FA Cup. Man United est le nouveau Liverpool. Grand club à la dérive qui vit sur le dos du succès des anciens. Désormais Man City domine United.

Palmarès de Manchester United en championnat:

Championnat d’Angleterre (20) : Champion : 1908, 1911, 1952, 1956, 1957, 1965, 1967, 1993, 1994, 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009, 2011, 2013.
Vice-champion (15) : 1947, 1948, 1949, 1951, 1959, 1964, 1968, 1980, 1988, 1992, 1995, 1998, 2006, 2010 et 2012.
Troisième : 1976, 1982, 1983, 2002, 2004 et 2005.

Man United ne compte plus que six joueurs qui ont déjà gagné au moins un championnat avec MU:

De Gea: contrat 2011-2020. Bon mais pas un Red historique
Jones: 2011-2019. Soldat inconstant
Smalling: 2010-2019. Décevant
Valencia: 2009-2017. Très bon. Ailier recyclé latéral
Young: 2011-2018. Intermittent du spectacle
Rooney: 2004-2019. Icône mythique

Si MU ne gagne plus comme avec Sir Ferguson cela se comprend: tous les tauliers sont partis et non pas été remplacés. Reste que Wazza alias Rooney que Mourinho traite en vieille image Panini. Un sacrilège de plus. Il faudrait plusieurs vies au Portugais pour faire ce que Rooney a fait à MU.

06.10.16

Permalien 15:16:55, Catégories: BLONDINEMENT A XV, LA REVUE DE STRESS  

Lyncher publiquement Aaron Smith est-ce l'une des valeurs du rugby ?

Tout le désarroi du champion qu’on a obligé à réaliser un mea culpa. Atroce justice médiatique. Celle morale-là, ils peuvent se la “carrer dans le train” comme disait Marcel Aymé.

Un ministre français passé aux oubliettes avait dit qu’on devait désormais appeler “référent bondissant aléatoire” un ballon de rugby.
Un rugbyman est à l’image du ballon. On ne peut savoir où ses impulsions vont parfois le conduire.
Le 18 septembre 2016, il n’a fallu que «cinq à dix minutes» - “selon un témoin", je dirai plutôt un sinistre délateur - à Aaron Smith, 28 ans, pour apaiser les brûlures de son sang, comme on disait au temps de Balzac. Il s’agit des conclusions du délateur.
Le délateur a reconnu le demi de mêlée des All Blacks quand le rugbyman est entré dans un WC handicapé, dans l’aéroport de Christchurch, avec une femme qui n’était pas sa compagne.
Le délateur - qui est en plus un voyeur ou plutôt un auditeur- affirme avoir entendu des «bruits».
La dame n’a pas porté plainte !
L’affaire est remontée jusqu’aux dirigeants des All Blacks.
Le joueur a été obligé de faire des excuses à la télévision où il apparaît bouleversé en pleurs.
On ne lui pardonnerait pas en plus d’avoir œuvré… avec la tenue des champions du monde.
La fédération néo-zélandaise l’a suspendu un match pour avoir contrevenu au code de bonne conduite.
Notre monde est devenu un vaste tribunal de la morale des hypocrites.
Cette manière de donner en pâture un homme est immonde.

PS: L’Equipe du vendredi 7 octobre 2016 annonce que des traces de corticoïdes ont été trouvées dans les urines de Dan Carter et de deux autres joueurs de la récente finale du Top 14. On va nous dire bien sûr qu’il s’agit de médicalisation. Lance Armstrong lui se dopait mais eux se soignait… Deux poids deux mesures.

Permalien 08:05:45, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Les Red Devils 2016 connaissent-ils Duncan Edwards ?

Les gens qui ont vu jouer Duncan Edwards disent qu’il était du niveau de Best, Cruyff et Maradona. Le premier grand héros de MU est mort des suites de ses blessures lors de crash de 1958 à Munich.

Son ami et ancien partenaire, Sir Bobby Charlton, l’un des rescapés du crash de 1958 vient d’inaugurer la plaque à la mémoire d’Edwards à Dudley, pendant que les Bleus ignorent le décès de Marcel Artelesa qui a suivi celui de René Marsiglia.
Dudley est une ville de West Midlands, en Angleterre, où la légende des Reds est née et a commencé à jouer au football.
Le Busby Babe aurait eu 80 ans, cette année.
La plaque du souvenir se trouve dans le pavillon au Priory Park, près de la maison d’enfance de Duncan Edwards.
Le stratège Edwards a fait ses débuts à MU à peine âgé de 16 ans.
Le milieu de terrain a joué 177 matches pour les Reds et a remporté deux titres de champion.
Sa mort à 21 ans a anéanti un maître du ballon rond.
Sir Bobby a redit que son ami était «le meilleur footballeur que j’ai jamais vu et le meilleur partenaire, un artiste qui pouvait faire tout ce qu’il voulait avec un ballon».
Les joueurs actuels de MU le connaissent-ils ?
Best, lui, savait, et Cantona, Beckham, Giggs, Scholes, Rooney, eux tous, savent qui est Edwards.

Permalien 07:37:29, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

En hommage au centenaire de sa naissance: Allons z'enfants, d'Yves Gibeau (Le Dilettante)

Yves Gibeau a voulu être enterré dans la terre ensanglantée de 1914-1918.

Roman initiatique et autobiographique du grand romancier injustement méconnu. Yves Gibeau (1916-1994) était un grand amateur de sport (1956: La Ligne droite, Calmann-Lévy), traumatisé par la guerre de 1914-1918.
Homme sans concession, Gibeau a traversé la vie en rebelle.
Le réfractaire a conservé une haine farouche contre les militaires qui lui ont pourri la vie dans sa jeunesse.
Ce livre est un hymne au pacifisme, cela ne veut pas dire que Gibeau était un défaitisme ou un froussard.
L’écrivain aimait l’intelligence et ne supportait pas les imbéciles.
Il m’arrive souvent de parler de Gibeau avec son ami Yanny Hureaux. Si souvent que j’ai l’impression de l’avoir connu. Quand Yanny Hureaux raconte les repas à trois avec Gibeau et Blondin, c’est comme si je voyais Cendrars, Miller et Delteil ou Gabin, Blier et Ventura.
Gibeau était vraiment hanté par les tranchées de ce que l’on nomme la Grande Guerre, comme s’il y en avait des petites.
Au rayon amour de la vie, un homme bien. Ils ne courent pas les rues.

-Allons z’enfants, Yves Gibeau. Préface de Michel Dalloni (Le Dilettante, 448 p., 23 €)

Extrait du film dans la maison de Gibeau signé par son ami Gérard Rondeau (1953-2016) qui vient de mourir le 13 septembre 2016. Rondeau était un très grand photographe de la ligne des humanistes du quotidien transcendé en éternité. Un œil de lynx. Un cœur énorme. Un artiste dans toute sa splendeur.
https://www.youtube.com/watch?v=DUWGhwBkzHg

A consulter, le site officiel du regretté Gérard Rondeau:
http://www.gerardrondeau.com/

05.10.16

Permalien 10:08:37, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD  

Presnel Kimpembe, 13 matchs en L1, est déjà en équipe de France A...

Il y a peu on a appris que Man City avait recruté un joueur de 3 ans !
D. Deschamps lui a convoqué un joueur de 21 ans qui n’a disputé que… 13 matchs de L1 !
Sa convocation en équipe de France signifie que désormais il n’y a plus besoin de prouver que l’on est constant pour devenir international.
Les joueurs bénéficient d’une médiatisation à outrance.
Regardez Varane… Il a hérité du brassard du capitaine des Bleus en l’absence de Lloris alors que Koscielny le méritait plus en raison de son âge et de son talent en progression ce qui n’est pas évident à ce niveau.
Songez qu’il n’y a pas si longtemps Claude Puel n’a jamais porté le maillot des Bleus alors que dans la récupération, dans le relais c’était un as.
Nice est leader… Aucun Niçois n’a été convoqué. Par contre, on appelle Payet dans les bas-fonds de l’Angleterre. C’est comme si on nous disait que De Niro jouait dans un navet tourné à Londres !
Prenons Paul Baysse, défenseur à Nice. Héroïque depuis le début de saison. Il saurait très bien jouer aussi en défense centrale. On le voit jouer depuis longtemps. Un sacré bon défenseur. Lui, n’a pas droit à l’équipe de France.
Et le brillant goal niçois Cardinale ne mériterait-il pas d’être appelé ?
Cardinale et Baysse sont décisifs dans leur jeu.
On nous dit qu’il y a des choix. Nous sommes 68 millions de sélectionneurs.
Les choix actuels ?
Pogba est retenu en Bleu alors qu’il est quelconque à Man United dans le ventre mou du championnat.
Payet et Cabaye sont convoqués à Clairefontaine quel que soit leur niveau, du moment qu’ils n’ont pas les deux jambes dans le plâtre.
Griezmann a été fait star quand il refuse le rôle de leader comme il vient de l’expliquer.
On pardonne tout à certains et rien à Ben Arfa et Benzema qui sont maintenus hors de l’équipe de France.
Koscielny a comparé Fekir à Messi ! S’il y a en un qui fait ce que Messi fait c’est bel et bien Hatem Ben Arfa.
Cette équipe de France est une Franc-maçonnerie. Certains ont le droit d’y entrer. D’autres pas.
Le sélectionneur a dit qu’on “attendait trop de Pogba". Que ce joueur ne pouvait pas défendre, faire marquer et marquer… Personne n’a jamais été autant tolérant avec Ben Arfa. Heureusement que le gardien Lloris n’a jamais été aussi peu influent que Pogba parce qu’on ne lui aurait pas pardonné une acclimatation qui s’éternise.
Pogba est un joueur qui est là pour rassurer son équipe à la perte du ballon. Il ne sera jamais Maradona ou Zidane.

Permalien 09:56:24, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Qui va vaincre Nice en L1 pour la première fois ?

Nice a vécu un massacre le 14 juillet.
Presque trois mois plus tard, l’OGCNice est leader du championnat comme symbole d’une ville debout qui ne renonce jamais. Nice attaquée, Nice ensanglantée, Nice endeuillée, mais Nice vivante !
L’OGCNice a engrangé 20 points sur 24. Un parcours de champion.
Quand j’étais enfant, j’attendais le retour de mon père. Chaque soir, il revenait avec L’Espoir. C’est dans ce journal que j’ai appris à aimer Nice, l’OGCNice, le football, la presse, la lecture, la littérature. Merci, Papa ! Imaginez un instant qu’il rentre sans L’Espoir. Que ferai-je aujourd’hui ? L’Espoir n’existe plus de nos jours. Voilà un sublime titre de journal qu’on serait bien inspiré de réinventer.
Nice n’a plus gagné le titre de L1 depuis 1959. Titres gagnés: 1951, 1952, 1956 et 1959.
Le règlement n’est plus le même. Jadis pour participer à la C1, il fallait être 1er. Aujourd’hui, il suffit d’être dans les trois premiers pour y aller d’office. La C1 a été inventée en 1956.
Remarque importante sur les 8 premiers matchs, Nice en a disputé 5 à Nice. C’est à méditer même si les matchs à la maison ne sont pas non plus facile surtout contre Marseille et Monaco.
Nice fait un parcours paradisiaque.
Les Aiglons y croient jusqu’à la dernière seconde.
Avant, Nice perdait le match clé qui pouvait être déterminant au classement. Cela n’a rien à voir avec Claude Puel: c’est la plus grosse faiblesse du club depuis que je vois Nice jouer. Avec Jean Snella on aurait dû être champion !
Plus près de nous, avec Gernot Rohr, on s’est aussi retrouvé leader. Avec Rohr, Nice était moins doué techniquement.
Avec Rohr, j’ai rêvé du titre jusqu’à une défaite à Troyes où j’étais présent.
Avec Favre, le rêve est enclenché. Faire rêver c’est bien, peupler les rêves c’est encore mieux.
Aussi, nous regardons Nice sans mettre la pression aux joueurs.
On regarde, on apprécie, on les félicite.
Merci aux Aiglons. Merci au club.

Classement:

1 OGC Nice 20 points 8/ 6 2 0/ 14 5/ + 9
2 AS Monaco 19 8/ 6 1 1/ 22 9/ + 13
3 Paris Saint Germain 16 8/ 5 1 2/ 17 6/ + 11
4 Toulouse FC 14 8/ 4 2 2/ 11 6/ + 5

Les 11 matchs aller à jouer d’ici la trêve:

Nice-Lyon, 14 octobre 2016
Metz-Nice, 23
Nice-Nantes, 30
Caen-Nice, 6 novembre
Saint Etienne- Nice, 19
Nice-Bastia, 27
Guingamp-Nice, 30
Nice-Toulouse, 3 décembre
PSG-Nice, 11 décembre
Nice-Dijon, 17 décembre
Bordeaux-Nice, 21 décembre

Les 8 premiers matchs déjà joués:

Nice 1-0 Rennes
Angers 0-1 Nice
Nice 1-1 Lille
Nice 3-2 Marseille
Montpellier 1-1 Nice
Nice 4-0 Monaco
Nancy 0-1 Nice
Nice 2-0 Lorient

6 victoires, 2 nuls, 0 défaite
4 victoires et un nul à Nice; 2 victoires et 1 nul à l’extérieur
Domicile:
5 joués, 4 gagnés, 1 nul, 0 défaites, 11 buts pour, 4 contre, + 7
Extérieur:
3 joués, 2 gagnés, 1 nul, 0 défaites, 3 buts pour, 1 contre, + 2

Nice a la défense la plus solide de L1. On parle beaucoup de Balotelli c’est très bien mais le gardien Cardinale est aussi très performant. Tous les Aiglons sont très bons. On ne peut citer tout le monde mais Baysse, Ricardo, Bodmer, Cyrien, Kozielo, Seri, Plea sont tous en grande forme. Le staff aussi. Tous !

[Post dédié à René Marsiglia & Roger Ricort]

Permalien 08:34:23, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Carnets, Henry James (Folio/ Gallimard)

“Capter et retenir quelque chose de la vie” disait Henry James (1843-1916) dont on célèbre le centenaire de sa mort. De 1878 à 1911, l’écrivain a tenu des Carnets où il écrit ce qu’il fait ou voit, selon son propre choix. Il parle de son œuvre, de son travail et de ce qui se passe autour de lui, de près ou au lointain.
On a l’impression qu’il nous parle entre quatre yeux.
L’humilité est le terreau de la postérité pour ceux qui savent lire.
Le 22 janvier 1879, James rappelle qu’Anthony Trollope a mis au point une théorie selon laquelle un père peut “dresser son fils en vue d’être romancier ou tout autre métier". Lui n’a pas appliqué ce procédé, à double lame qui peut s’avérer atroce, à son fils qui est devenu éleveur de moutons en Australie. J’imagine des parents qui souhaitent que leur fils soit romancier alors que ce dernier devient… critique littéraire !
“Les hautes visées des parents” ne sont pas toujours suivies à la lettre. Parfois c’est regrettable. Souvent c’est bénéfique et même souhaitable. Donner la vie ce n’est pas pour la reprendre. Je parle pour les gens de bonne volonté. Il est certain qu’au départ, nous avons tous besoin d’un tuteur pour bien pousser, comme la plupart des plantes.

-Carnets, Henry James. Texte établi par F.O. Matthiessen et Kenneth B. Murdock revu par Philip Horne. (Folio, 720 p., 9,70 €)

04.10.16

Permalien 09:55:03, Catégories: THE RED DEVILS, ANTI-FOOTBALL  

Le Man United de Mourinho- le nouveau spécialiste des échecs- incapable de gagner à domicile devant l'avant-dernier

Actuellement Mourinho est visible sur une médiocre pub pour de la bière. Celle ci-dessus avec V. Jones est bien mieux. Mourinho est vendu comme la star de MU mais la star de MU c’est le club. Nouvelle erreur de casting. On en est à près de 1 milliard de dépenser pour rien. Qu’en pense Sir Ferguson ?

Dimanche 2 octobre 2016
Manchester United 1-1 Stoke City
But pour MU: Martial (69e)
But pour les visiteurs: Allen (82e)

STATISTIQUES DU MATCH
Possession: United 67% Stoke 33%
Tirs: United 24 Stoke 7
Tirs cadrés: United 9 Stoke 6
Corners: United 13 Stoke 2

Man United: De Gea; Valencia, Bailly, Smalling, Blind; Pogba, Herrera (Memphis 84e); Lingard (Martial 67e), Mata (Rooney 67e), Rashford; Ibrahimovic.
Sur le banc: Romero, Darmian, Carrick, Fellaini.

Stoke City: Grant; Johnson, Shawcross, Martins Indi, Pieters; Cameron, Whelan, Allen; Shaqiri (Bardsley 88e), Bony (Crouch 77e), Arnautovic (Walters 77e).
Sur le banc: Given, Adam, Diouf, Bojan.

Classement
1 Manchester City 18 pts 7/ 6 0 1/ 18 7/ + 11
2 Tottenham Hotspur 17 7/ 5 2 0/ 12 3/ + 9
3 Arsenal 16 7/ 5 1 1/ 16 7/ + 9
4 Liverpool 16 7/ 5 1 1/ 18 10/ + 8
5 Everton 14 7/ 4 2 1/ 11 5/ + 6
6 Manchester United 13 7/ 4 1 2/ 13 8/ + 5

“C’est simple, c’est la meilleure performance de Manchester United de la saison. Il aurait pu y avoir 3-0 ou 4-0 à la mi-temps et six ou sept à la fin du match.” Ainsi parla Mourinho a la fin du match. Le coup du pas de chance … mais la chance n’est que la manifestation de la volonté.
Dominer n’est pas gagner, et ne le sera jamais.
Le football d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec celui d’hier.
Hier, les joueurs devaient avoir obligation de résultats pour bien gagner leur vie.
Aujourd’hui, ils sont tellement payés qu’ils n’avancent plus à force d’avoir les poches pleines.
Plus de 75 000 personnes se sont déplacés pour voir un 1-1 contre l’avant-dernier !
MU n’est vraiment plus MU. Avant on se disait: combien MU va-t-il en claquer contre Stoke ? Maintenant c’est: Houlala ! Stoke arrive, on a peur….
Mourinho n’a pas la solution miracle. On voit devant Ibrahimovic alors qu’il faudra Chicharito que Sir Ferguson avait préparé pour MU et que l’incompétent van Gaal a bradé à Leverkusen. Ibrahimovic en fin de carrière n’a plus qu’un football de tiroir caisse alors que le Mexicain est une machine à marquer, tout en étant très sympathique, lui. Ibrahimovic doit moins faire de kilomètre que de Gea !
Manchester United n’a que ce qu’il mérite: c’est à dire rien de rien.
Ce n’est pas certain que MU soit en C1 en 2017 quand on voit que Smalling est maintenu dans la défense central alors que c’est l’un de pires transferts de Sir Ferguson. Smalling dans le onze c’est quasi l’assurance d’une défaite. N’a pas le mental pour MU. A 5% du talent de Rio Ferdinand. Il a le masque de la peur sur le visage. Plus jamais MU n’a eu un duo défensif de la valeur de Vidic-Ferdinand.
Au lieu d’avoir pour leader d’attaque Chicharito, Mourinho est allé rechercher l’ancêtre Ibrahimovic et l’éternel Pogba que les médias nous vendent comme le nouveau Zidane du football français. Peut-on confondre une Ferrari avec un tank ?
Le maillot de MU sur les épaules d’Ibrahimovic ce n’est qu’un bout de tissu rouge.
L’âme du club c’est Robson, Cantona, Keane, Giggs, Scholes. Mourinho est un mercenaire.
Les derniers représentants des vrais Red Devils sont Carrick et Rooney. Ils doivent se sentir très seuls. La renaissance tarde à arriver. Sir Ferguson fabriquait de l’Histoire et non pas de la nostalgie.
Sir Charlton doit avaler son chapeau comme on dit.
“C’est simple, c’est la meilleure performance de Manchester United de la saison.” a osé dire Mourinho. Ils se moquent vraiment du monde.
Mourinho ? Nouvelle erreur de casting. C’était Guardiola qu’il fallait.
Tous les joueurs disparus dans l’avion de 1958 doivent se retourner dans leur tombe pour ne pas voir ce qu’est devenu le club pour lequel ils sont morts.
Le football c’est gagner, faire nul ou perdre mais c’est surtout représenter le mieux possible l’Histoire de son club. Aujourd’hui, on voit bien que nombre de joueurs ignorent tout du passé. Il y a des joueurs qui se croient irrésistibles parce qu’ils ont fait l’objet d’un gros transfert.

Permalien 09:40:14, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Ecritures de la Guerre, Roger Martin du Gard (Les Cahiers de la NRF. Gallimard)

Ce volume s’intitule en fait “Le journal inédit de Maumort 14 juin-21 juillet 194″. L’auteur de Jean Barois a tenu un journal au moment de l’Armistice. C’est un ancien mobilisé de 1914 qui a 33 ans a fait cinq ans de guerre à la tête d’une colonne de camions, à l’Est : il est allé de de Bercy en Rhénanie via Verdun, la Meuse et l’Aisne. Le prix Nobel 1937 fera aussi la Seconde Guerre Mondiale !
En 1918, il écrit :"Je souffre cruellement de voir".
Le 14 juin 1940 : “Sommes foutus".
Le 20 juin 1940 : “Mon désoeuvrement me ramène à ce carnet. Pas question de recommencer à tenir mon journal, mais à consigner chaque jour la suite des faits".
Le 22 juin 1940 : il parle de De Gaulle mais n’a pas entendu l’Appel du 18 juin. Du général, il dit : “C’est l’homme qui avait prévu la forme motorisée de la guerre moderne".
Roger Martin du Gard a lu les livres du général. Il parle des“vues prophétiques” de Charles de Gaulle.

-Ecritures de la Guerre, Roger Martin du Gard. Sous la direction de Jean-François Massol. Chronologie de RMG par Charlotte Andrieux. (Les Cahiers de la NRF/ Gallimard, 272 p., 22 €)

03.10.16

Permalien 19:51:55, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

L'arbitre de Nice-Lorient reconnait avoir expulsé Balotelli, à tort.

Le vestiaire du Gym après la victoire de Nice, toujours invaincu à la 8e journée. Unique équipe de L1 dans ce cas.

Exclu outrancièrement contre Lorient (2-1) pour avoir reçu un deuxième carton jaune après un simulacre altercation avec Steven Moreira, l’Aiglon Mario Balotelli devrait être disculpé, jeudi soir, par la commission de discipline de la Ligue. De fait, Pascal Garibian, le directeur technique de l’arbitrage, a annoncé que l’arbitre de la rencontre reconnaissait son erreur:

-«Olivier Thual a visionné le match. Bien sûr, il a convenu que les deux cartons jaunes [distribués à Balotelli et Moreira] ont été sortis précipitamment et n’auraient pas dû être donnés. L’arbitre est à la disposition de la commission de discipline pour le dire officiellement. Ensuite, ce sera à elle de juger de la suite à donner.»

Si la commission annule ces deux cartons, Balotelli pourra jouer Nice-Lyon, le 14 octobre 2016.
La décision officielle interviendra donc jeudi 6 octobre 2016.
L’erreur est humaine et c’est toujours une grande nouvelle de voir un arbitre revenir sur une décision erronée. C’est un progrès aussi important que la vidéo. Là on peut parler de la grandeur du sport. Et il n’a pas fallu attendre longtemps.

Permalien 11:39:56, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD  

Les joueurs du PSG ont repris le pouvoir et rejouent avec le schèma tactique de Laurent Blanc mis en place par Leonardo/Ancelotti.

Et voilà, ce qui devait arriver arriva !
Les tauliers du PSG ont repris le pouvoir et ils rejouent comme avec Laurent Blanc.
Le système du nouveau coach n’a duré que le temps d’un papillon éphémère.
Tout est redevenu comme avant avec le milieu habituel: Matuidi, Thiago Motta et Verratti.
La star Aurier de l’actuel coach a brillé par son absence.
C’est dans les vieilles marmites que l’on fait la bonne soupe, et celle qui a permis de remporter de superbes succès est de retour.
Et Ben Arfa ? Il est revenu dans le groupe qu’il n’aurait jamais du quitter.
Le coach qui devait instaurer un nouveau système n’est plus qu’un professeur de gymnastique.
Le pouvoir est aux joueurs.
Arrive ce qui arrive toujours: les entraîneurs prétentieux cassent la structure de l’ancienne équipe alors qu’un bon entraîneur, style Favre, poursuit le travail impeccable effectué avant lui comme celui de Puel à Nice.
Une bonne équipe fait l’entraîneur et un mauvais entraineur casse une bonne équipe.
Il y a des coachs qui au jeu de l’oie tombent dans la casse prison !
Attendez-vous à ce que ceux qui disaient: “Il faut laisser le temps à Emery” vont dire: “Quelle prise de pouvoir ? Jusqu’à ce match le coach n’a jamais pu aligner ce milieu car il y avait des blessés, d’autres en méforme…” ainsi de suite. Amusant !

Permalien 10:54:06, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Nice leader dérange tant la L1 qu'avant Nice-Lyon, Balotelli est expulsé de manière scandaleuse

Nice est premier de L1 ? Cela dérange tellement que Mario Balotelli a été expulsé de manière outrageuse. On ne devrait pas le voir lors de Nice-Lyon. Un vrai scandale. La L1 peut s’enorgueillir d’avoir les pires arbitres du monde, c’est pour cela qu’ils ne sont pas retenus pour les grands tournois. Qu’on ne s’étonne pas que les stades français soient de plus en plus désertés. Mario Balotelli est trop fort pour Nice, voilà le message qu’on nous donne, alors on le vire ! Honteux. Quelqu’un qui n’a pas vu le match va pouvoir penser: “Tiens, il est expulsé… Pas étonnant avec tout ce qu’on dit de lui". Voilà comment on entretient une fausse réputation. .

Dimanche 2 octobre 2016
OGC Nice 2-1 Lorient
Buts pour Nice: Ricardo (9e), Balotelli (87e)
But pour Lorient: Moukandjo (62e)

OGC Nice : Cardinale– Baysse (cap), Dante, Sarr – Bodmer (Plea 76e)– Ricardo, Cyprien, Seri, Dalbert (Eysseric 63e)– Behanda – Balotelli.

FC Lorient : Lecomte (cap) - Moreira, Toure, Ciani, Le Goff - Bellugou (Mesloub 64e) - Cabot, Cafu, Mvuemba (Ben Khemis 85e), Mara - Moukandjo (Waris 71e).

Classement
1 OGC Nice 20 pts 8 m/ 6 2 0/ 14 5/ + 9
2 AS Monaco 19 8/ 6 1 1/ 22 9/ + 13
3 Paris Saint Germain 16 8/ 5 1 2/ 17 6/ + 11
4 FC Toulouse FC 14 8/ 4 2 2/ 11 6/ + 5

Nice leader avec 20 points. Nice seule équipe invaincue.
Points positifs:
Grands matchs de Nice qui ne s’avoue jamais battu. L’ouverture du score fut superbe avec un beau but de Ricardo qui a tenté franchement sa chance, trompant le gardien surpris par la frappe tendue.
Lorient a égalisé, avec une grande envie de l’emporter mais Nice a des ressources extraordinaires qui permettent de toujours y croire. La délivrance est venue de Batoletti bien servi par Cyprien. L’International italien a préparé sa frappe avec un calme maitrisé puis frappa dans la lucarne. Un but placé. Seul un crack peut faire ça. Son retour dans la Nazionale est programmée.
Nice prend trois points grâce à son buteur fétiche.
Il a fêté son but en retirant son maillot servant de tourniquet. Bien sûr, il s’est pris aussitôt un carton. Ce règlement est idiot. Il a été fait pour que les joueurs n’affichent plus de messages. Cette fois on n’a vu que le torse. Le football est une fête. Le joueur est heureux, rien de plus logique. Oui, ce règlement est complétement idiot, et peut être lourd de conséquences. Je ne vais pas accuser Balotelli de ne pas connaître le règlement. Exprimer sa joie est important, on ne vit pas sous une dictature ! Enfin, pas encore !
Ensuite, ce que l’on pouvait craindre arriva: un second carton jaune car l’arbitre estima que le Niçois et un adversaire se sont trop toisés comme des coqs. Là encore cela ne méritait pas un jaune. Total, Balotelli a été expulsé et le buteur italien devrait manquer Nice-Lyon ! Rien que ça ! On nous retire une grande joie. Il faut faire appel pour retirer au moins un jaune pour qu’il puisse jouer le match au sommet. Nice-Lyon avec Balotelli, on en rêvait. Un excès de zèle d’un homme de lois, comme ils disent, a brisé ce rêve. L’incompétence a encore de beaux jours devant elle.
Comment dit-on déjà ? Se payer Balotelli… Triste à voir. Une fois de plus, l’artiste est précédé par sa réputation. Oui, triste constat. Balotelli revient au premier plan, et il faut s’en réjouir. Que l’on soit Niçois, Italien ou Esquimaux.
Félicitation à Lucien Favre qui est la grande révélation des entraîneurs de L1.
La grandeur de l’arbitrage serait de reconnaître ses erreurs.

PS: “Payet, génie en plein désert” a titré L’Equipe- la vieille dame indigne née sous l’occupation- le 2 octobre 2016 après un but qui a permis West Ham de faire 1-1 et d’être … 18e ! Chaque fois que Hatem Ben Arfa marque des buts de cette façon on dit qu’il est personnel ! “L’un des plus beaux buts de la saison en Europe", lit-on. Un but qui rapporte… 1 point ! Et ce n’est que la 7e journée… Alors le but de Balotelli qui offre 3 points à Nice, confortant sa place de leader, c’est quoi ?

[Post dédié à René Marsiglia]

02.10.16

Permalien 00:31:11, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Nice contre Lorient pour rester leader de la L1

Dimanche 2 octobre 2016
OGCNice-Lorient, 17 h

Le groupe niçois
Gardiens : Hassen, Cardinale,
Défenseurs : Souquet, Baysse, Ricardo, Dalbert, Dante, Sarr.
Milieux : Belhanda, Seri, Eysseric, Walter, Bodmer, Cyprien, Koziello.
Attaquants : Balotelli, Plea, Donis.
Manager: Lucien Favre

Nice leader après 7e journée qui l’eût cru début août 2016 ?
Personne, même pas le plus Niçois des Niçois.
C’est toujours bon à prendre.
Nice ne peut pas bien jouer sur tous les tableaux.
En Europa League, c’est compliqué.
Reste la L1 qui n’est pas simple non plus.
Avec Paris sur ses talons, Nice est encore leader sans avoir joué la 8e journée.
On va voir ce que l’on va voir !
Tout reste possible. Nice a déjà failli craquer plusieurs fois mais aux derniers moments les Aiglons se sont remis dans le bon chemin.

Permalien 00:11:44, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

André Gide-Francis Jammes. Correspondance(1883-1899) Gallimard

Dans le tome 1 couvrant la période 1893-1899- temps fort de l’amitié- et le tome 2 (1900-1938), on découvre 260 lettres inédites de la correspondance André Gide-Francis Jammes, un régal pour les férus d’Histoire littéraire. Il s’agit de l’édition de 1948 jadis publiée par Robert Mallet. Les deux écrivains s’estimaient depuis la plaquette de poèmes «Vers» que Jammes envoya à Gide en mai 1893. Le tutoiement intervient dès 1895, le 23 octobre. «Ton amitié me touche cher ami, elle a l’attrait pour moi de la lande embaumée et la grâce des saisons nouvelles; je pleure presque en y pensant, de ne point te connaître encore et de pourtant déjà tant t’aimer».
Gide célèbre ses fiançailles le 17 juin 1895 avec Madeleine Rondeaux. Le 27 juillet suivant il écrit : «J’ai la tête fatiguée car je vais bientôt me marier». Madeleine Rondeaux était sa cousine… Dans le tome 2, on perçoit l’éloignement progressif entre le poète d’Orthez et le «contemporain capital» selon le mot d’André Rouveyre, l’ami d’Apollinaire. Au fil du temps, Jammes se sent étranger vis-à-vis de ce qui se passe à Paris. Il est hors du coup lors de la création de la NRF. Il y a schisme entre Gide le libre penseur et Jammes, homme de foi rigide.

-André Gide-Francis Jammes. Correspondance (1893-1899) Tome 1, édition de Pierre Lachasse et Pierre Masson (Gallimard, 400 p., 28 €). Correspondance (1900-1938) Tome 2 (Gallimard, 460 p., 29 €)

PS: Je viens de consacrer ma rubrique Portrait à André Gide dans Service Littéraire, d’octobre 2016. Plus personne ne parle de Gide car il a eu raison avant tout le monde. Il dérange trop, même mort. En avance sur tout, la vie intellectuelle, la politique et les mœurs.

01.10.16

Permalien 00:53:06, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Si Ben Arfa est indispensable à la L1 pourquoi ne disent-ils pas ça aussi à propos de l'équipe de France ?

Samedi 1er octobre 2016
Paris SG - Bordeaux (1)

Vous sentez le vent tourner ?
Edgar Faure a dit: “ce n’est la girouette qui tourne, c’est le vent…”
On y est.
Hier, Ben Arfa était bon pour la casse.
Aujourd’hui, tous veulent le voir en L1 au PSG, balle au pied.
Quel changement !
Et si Ben Arfa doit rejouer au plus vite en L1 qui a besoin d’artistes pourquoi ne disent-ils pas ça à Deschamps, le sélectionneur qui insiste avec Payet, avec Cabaye et qui laisse Ben Arfa en carafe ? Vous avez vu le cirque autour d’un défenseur remplaçant au Barça. Le sélectionneur l’a sélectionné disant qu’il n’était pas “périmé", qu’au Barça “il y avait de la concurrence” et pour finir le joueur déclare qu’il ne veut plus jamais jouer en équipe de France. Quelle mascarade ! Quelle pantalonnade ! Un jour, le sélectionneur parle de joueur non sélectionnable. Un autre jour, il convoque, un joueur qui ne veut plus jouer ! Ne pourraient-ils pas se parler avant tout ce déballage grotesque ?
Ce qu’à fait Ben Arfa à Nice, il peut le refaire au PSG et en équipe de France.
Non pas il peut mais il va le refaire.
Précision: au cas où, le virtuose Ben Arfa a aussi le droit de mal jouer, comme les autres !
La gestion de Ben Arfa à Paris est pour l’instant catastrophique.
Il a été la recrue phare du mercato d’été.
Ensuite, on le fait jouer les matchs amicaux.
Après, on lui reproche son poids, de ne pas s’entraîner, de n’être pas Messi.
Le plus grave: il est exclu les jours de match.
Et désormais, on lui promet un gros mercato d’hiver pour lui mettre encore quelqu’un dans les jambes !
On le convoque contre Bordeaux mais pas titulaire…
Pourquoi toute cette humiliation ?
Ce qui est retenu: le nouveau coach se sert de Ben Arfa, transformé en tête de Turc, pour démontrer qu’il a de l’autorité.
Pendant ce temps, Ben Arfa, coqueluche des Français largement devant Griezmann, Pogba et Cie, est aimé par le vestiaire qui ne comprend pas l’ostracisation de leur coéquipier dont ils apprécient la chaleureuse présence et le talent.
L’excommunié n’a pas bronché. Rien de rien.
A présent, il revient dans le groupe. L’explication de son retour par le coach est aussi incompréhensible que son exclusion du départ. Cela ne tient pas debout.
Est-ce que l’autorité suprême du club serait intervenu pour dire ?
Ce come back du virtuose ressemble à un: Maintenant ça suffit !
Maintenant, 90% des gens vont attendre Ben Arfa au tournant.
Ce qu’on lui fait subir est inadmissible.
On doit dire à un joueur: “je souhaite que tu t’exprimes le mieux possible” et non pas le rabaisser sans cesse.
Rira bien qui rira le dernier.
Hatem Ben Arfa est le meilleur football français en activité. Qu’il joue ou pas. Qu’il joue bien ou pas.
C’est le dernier des grands romantiques, absolument pas un marathonien qui ne sait que courir. Lui c’est le ballon qu’il fait courir. Et s’il dribble, tant mieux.
Le retour de Ben Arfa a lieu le jour du retour des ultras. Quel symbole ! On réinsère les vrais amoureux du club.
Tout à coup le PSG a besoin de Ben Arfa !
Imaginons le scénario. Le PSG est mené 0-1, le stade gronde. Ben Arfa rentre, fait un doublé et sauve… l’entraineur !
L’Equipe du 1er octobre 2016 titre:
“Laurent Blanc, l’orgueil blessé".
Pourquoi accorde-t-on à Blanc ce que l’on n’accorde pas à Ben Arfa ?

[Post dédié à René Marsiglia et à Marcel Artelesa]

(1) Paris 2-0 Bordeaux
Buts pour PSG: Cavani (3e et 30e)
Match bien mené par les Parisiens qui rejouent dans le schéma de Blanc. Ben Arfa est entré à la fin du match déjà joué à 80%.

30.09.16

Permalien 10:34:43, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Lettres à la NRF (1928-1970), Jean Giono (Gallimard)

Jean Giono, homme, écrivain remarquable, salit injustement par la milice littéraire.

On y trouve des lettres destinées à Roger Nimier, Michel et Claude Gallimard. Claude est le fils de Gaston Gallimard. Michel est le fils de Raymond Gallimard, le frère de Gaston. Giono est aimable quand il parle de Louis Aragon qui fut très sévère avec Giono à l’époque du Comité National des Ecrivains- Ecrivains ou Epuration ?- à la fin de la guerre. On a accusé de collaboration Giono… Vaste fumisterie, minable règlement de comptes. Gaston Gallimard ne fut dupe de rien, ces trois écrivains de chevet étaient : Larbaud, Fargue et Giono. Il avait bon goût, très bon goût.
Le 9 janvier 1960, à la mort d’Albert Camus (4 janvier), Jules Roy rend responsable Michel Gallimard qui conduisait la Facel-Vega avec Camus pour passager. En 1950 quand Nimier appelle son roman Le Hussard Bleu, l’auteur du Hussard sur le toit ne s’y oppose pas. Giono signe souvent ses lettres par « Ma bonne amitié ». L’un de ses corresponds réguliers Louis-Daniel Hirsch était le directeur commercial de la NRF. En 1928 après la lecture de Coline, Jean Paulhan veut Giono à la NRF mais l’écrivain est déjà chez Grasset.
Gaston Gallimard attendra 1931 pour éditer Le Grand troupeau, le premier roman de Giono édité à la NRF. «J’aime vous lire» écrit Gaston Gallimard à Giono le 3 mars 1952. Moi aussi. (A lire Virgile, de Giono, Buchet-Chastel, 318 p., 12 €. Exemple du talent lumineux de Giono : «La nuit tombe est embrasse la terre de ses sombres ailes.»)

-Lettres à la NRF (1928-1970), Jean Giono (Gallimard, 512 p., 26,50 €)

Permalien 00:27:22, Catégories: LE GYM E BASTA  

Nice perd en Europa League ? L'important c'est la L1

Jeudi 29 septembre 2016
FK Krsanodar 5-2 OGC Nice
Buts pour le Gym : Balotelli (42e), Cyprien (71e)
Buts pour les locaux: Smolov (29e), Joaozinho (33e, 65e sp), Ari (86e, 90e + 3) .

OGC Nice : Cardinale - Baysse ©, Dante, Sarr - Ricardo, Koziello (Walter 79e), Seri, Dalbert (Cyprien 67e)- Belhanda, Eysseric - Balotelli (Plea 46e).

FK Krasnodar : Kritsyuk – Jedrzejczyk, Naldo, Granqvist ©, Torbinskiy – Eboue, Kaboré - Akhmedov (Gazinski 59e), Podberezkine (Laborde 74e), Joaozinho - Smolov (Ari 29e).

Vous aimez l’Europa League ?
Moi, non, surtout quand on perd !
L’important c’est le championnat.
L’Europa League c’est celle des losers, des recalés de la C1.
La C1 c’est au-dessus et on peut y participer plus facilement car les trois premiers de L1 peuvent y participer.
L’Europa League, c’est bien mais la C1 c’est bien mieux !
La L2 c’est bien mais la L1 c’est mieux !
L’important pour les Niçois c’est Nice-Lorient qui arrive.

PS: 20 h foot, jeudi 29 septembre 2016: liste Deschamps, PSG, Emery, Cavani, Di Maria…
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-29092016-171063#

29.09.16

Permalien 13:00:46, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, LA REVUE DE STRESS  

Jean-Marie Drot a dézingué le mépris du service public avant de tirer sa révérence

Qui parle comme Jean-Marie Drot ?

-«Au début des années soixante-dix, avec bon nombre de mes copains, je pensais encore que le petit écran avait été inventé pour enfin rendre possible le grand partage culturel et artistique», disait Jean-Marie Drot, l’un des phares de la télévision française.

Né le 2 mars 19291 à Nancy, Jean-Marie Drot est mort le 23 septembre 2015 à Chatou. Il y a un an. Sa mort n’a pas fait les gros titres. Il était trop bien pour ça.
Il reste l’un des maîtres documentaristes français.
Il a filmé Malraux, Giacometti, Man Ray, Tzara, Kessel, tous les plus grands créateurs encore vivants dans les années 1950-1960.
Grâce à lui on voit bouger Giacometti, bouger et parler.
A leur première diffusion, je restais scotché devant les émissions de Drot notamment celle avec Malraux. Des émissions qui ne passaient pas à minuit. Malraux savait qu’en un soir, il avait plus de téléspectateurs que de lecteurs pendant tout son parcours d’écrivains !
C’est là que j’ai commencé à aimer l’art, la culture.
Jean-Marie Drot est donc mort, il y a un an, dans un désert total.
Ecoutez-le parler dans le document ci-dessus.
Charisme intact. Voix, physique, diction.
Il avait les yeux turquoises, comme sa grosse bague.
Un géant de la télévision.
Il a œuvré avant la dictature de l’audimat.
Jean-Marie Drot confie que Malraux s’est trompé car l’écrivain croyait qu’on allait passer du Musée imaginaire privé à la culture générale accessible à tous.
Emmanuel Berl était encore plus virulent: il m’a dit que Malraux et de Gaulle ont eu tort de laisser s’installer les émissions bas de gamme du genre Intervilles.
Sous la ceinture rapporte plus qu’au-dessus du cerveau.
J’ai un autre avis: on ne peut pas forcer quelqu’un à lire Apollinaire. Il faut aller vers lui. La littérature est confidentielle, c’est un plaisir solitaire !
On écrit et on lit seul… sauf sur le net !
Jules Renard et Paul Léautaud tiendraient un blog en 2016.

Ses émissions cultes:
-Les Heures chaudes de Montparnasse, série documentaire de 14 films de 52 minutes réalisés de 1960 à 1962 pour la RTF, puis complétée et présentée dans un nouveau montage en 1987, diffusée en DVD.
-Jeux d’échecs avec Marcel Duchamp, 54 minutes, RTF, 1964.
-La grande journée, ou vive Joseph Delteil, 2 films de 52 minutes pour l’ORTF en 1974, rediffusés en 1978 par Antenne 2.
-Un homme fou de poésie, portrait de Pierre Seghers en 4 films de 52′ pour l’ORTF en 1974.
-Journal de voyage avec André Malraux à la recherche des arts du monde entier, série documentaire (13 épisodes de 52 minutes), tournée en 1974-1975, TF1, [DVD : 2 coffrets, Doriane Films].
-Dialogue imaginaire entre Malraux et Picasso, 70 minutes, TF1, 1979.
-Le Musée imaginaire ou cinquante ans d’une passion (coauteur André Malraux), 90 minutes, TF1, 1979
-Un homme parmi les hommes : Alberto Giacometti, 57 minutes, Antenne 2, 1980.

PS: La chaine du patrimoine:
http://www.lachainedupatrimoine.com/index-fr.php?page=accueil2

28.09.16

Permalien 11:38:04, Catégories: GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Lettres à Miles [Davis] (Editions Alter ego)

Il y a 25 ans, jour pour jour, disparaissait Miles Davis. Disparaissait de la surface de la terre. Il est toujours là. Miles Davis, Charles Trenet, Hendrix, Anna Magnani, Bette Davis et tous ceux que j’aime, ne meurent jamais.

Un ami supplémentaire
Par Bernard Morlino (1)

«Il joue de dos …» A-t-on vu un chef d’orchestre diriger face public ? En 1981, on annonça son retour sur scène. Je me détachais de ses anciens disques parce que lui-même ne voulait pas écouter des vieilles vibrations en conserve. La tête dans les étoiles mais les pieds ancrés sur la terre, il haïssait la musique d’église : «C’est la peur qui rend les hommes religieux ». Il ne croyait pas en Dieu et moi je croyais en Miles. Je l’aimais parce qu’il m’améliorait, développait tous mes sens, me rendait encore plus attentif au monde et aux gens. Il faisait les mises à jour de mon cœur, de mon cerveau. «Pour jouer, il faut de l’imagination et des connaissances. Des musiciens, s’ils étaient boxeurs, j’en connais qui iraient sans cesse au tapis !» Il avait des fulgurances verbales : « Pourquoi jouer tant de notes, les bonnes suffisent ». Dans ses interviews je trouvais des trésors dignes des aphorismes de Cioran : « Je suis orange et non pas noir… »
Le 2 mai 1982, j’étais présent au Chatelet pour enfin respirer le même air que lui. J’attendais ce moment depuis tant d’années. J’occupais un strapontin du premier balcon. J’ai conservé tous les billets talismans: celui de 1982 porte le numéro 0981334. Il m’a coûté 40 F. Ce n’est rien, c’est donné. Comment pouvait-on être à Paris ce soir-là et ne pas aller auprès de lui ? Quand il est entré, ce fut comme si je voyais Mozart. L’accoucheur mettait en évidence ses musiciens, les révélait à eux-mêmes. Etais-je envouté, devenu stupide comme ses filles qui se traînent aux pieds des minables du show-biz ? Non, j’étais dans le périmètre immédiat d’une sensibilité foudroyante, de quelqu’un qui travaillait sur les sens depuis des décennies. Miles marchait au ralenti, en apesanteur. Un bonnet blanc. Le dos rond. Des sons, des lignes, des taches de lumière. Une féérie auditive. C’était le temps de We want Miles. Miles allait et venait du guitariste Mike Stern au bassiste Marcus Miller. Acteur et spectateur. La rythmique me traversait le corps : j’étais au cœur d’un tourbillon de sons, griffes ou caresses.
Au fil des ans, Miles revint sans cesse en France et je lui prouvais ma fidélité indéfectible. Le 12 avril 1983, 20 h 30, porte de Pantin, sous le chapiteau, billet (160 F), série 0, numéro 00194. Le 13 avril, soit le lendemain. J’y étais aussi. Gradin 6 (90 F), numéro 00101. Le lundi 31 octobre 1983, 21 h, Palais des Congrès, billet (150 F) numéro 000617, place 9 A 13. Miles commençait toujours avec du retard mais ne faisait jamais aucun rappel. Quand c’était fini, il ne revenait pas jouer sur scène. Lundi 31 octobre 1983, il m’a tendu la main sans doute touché par ma constance puisque j’ai assisté tout le concert, l’œil rivé à mon Leica M2. Il s’est baissé vers moi et m’a demandé de tendre le bras pour toper avec lui. Incroyable attention ! J’étais aux anges. Le lundi 12 juin 1984, 21 h, j’étais encore là au Palais des Congrès : billet 00160 (180 F), place 2 W 28. Le mardi 4 novembre 1984, 20 h 30, je suis venu au Zénith, 21 avenue Jean-Jaurès, billet 2247 (150 F). Il a joué de 22 h 05 à 1 h 13. L’une des plus belles soirées de ma vie, ai-je marqué au dos du billet. Le mardi 30 juin 1987, j’étais au Palais des Congrès répondant à sa nouvelle convocation : billet numéro 1771745, Première série. « 215, 00 ». Est-ce le prix ? Si oui, tant mieux. De l’argent pas gaspillé. Le vendredi 19 février 1988, Saint-Denis, sous chapiteau : billet (150 F) numéro 19836, place du 8-Mai 1945. Nous étions peu nombreux. Une ambiance ultra festive et fraternelle. Je découvrais le bassiste Darryl Jones et le guitariste Foley McCreary. Miles avait fait écrire le nom deux musiciens sur des pancartes qu’il nous montrait pour qu’on se souvienne d’eux. Les interlocuteurs de Miles étaient sur un petit nuage à ses côtés. John Scofield conservait son sérieux, léger sourire, quand Miles collait sa trompette sur les cordes de la guitare. Les instruments s’accouplaient. Rien d’intellectuel chez Miles. Lors d’un concert, il quitta la scène, à reculons, agitant la trompette rougeâtre comme on fait signe avec son mouchoir.
A la fin d’un journal télévisé, le présentateur français lui a demandé : « Pouvez-vous me jouer quelque chose puisque vous avez votre instrument ? » Majestueux, Miles riposta, avec sa voix caverneuse : «Vous savez combien on me paye pour jouer quelque chose ? » Bel uppercut ! Le speaker des infos ne savait plus où se mettre et rendit aussitôt l’antenne. Mon dernier rendez-vous avec Miles eut lieu à la Villette où il donna deux concerts de suite dont l’un avec tous ses amis qui vinrent auprès de lui, un à un. J’étais sur place, étrangement je ne trouve plus les billets. Miles était maigre. Il joua peu mais avec une intensité décuplée. Il flottait dans ses vêtements et passa son temps à donner la parole musicale à ses compagnons. Miles ressemblait au Pelé de 1970 qui offrait des passes à Tostao, Gerson, Rivelino et Jaïrzinho. Des passes en or.

(1) Dans le livre, manque ce qui est en gras. Faute de place.

-Lettres à Miles, rassemblées par Franck Médioni. Collectif dont J. Berroyer, René de Ceccaty, Bernard Chambaz, Jérôme Charyn, Hubert Haddad, Bernard Lubat, Bernard Morlino… (Alter ego, 172 p., 18 €)

Site officiel de Miles Davis:
https://www.milesdavis.com/

27.09.16

Permalien 11:03:07, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le coeur pur René Marsiglia (1959-2016)

Nice a perdu l’un des ses meilleurs fils né à Aubagne.

Le message de la famille de René Marsiglia:

“Nous voulions vous faire savoir que Papa, René, Néné, Frérot, Coach, sera visible à L’athénée de Cannes, 223 avenue de Grasse, à partir de mardi 27 septembre 2016, 14h et jusque jeudi 29 septembre, 18h30.
Une messe en son honneur aura lieu à l’Eglise Notre Dame de Bon Voyage, 2 rue Notre Dame, 06400 Cannes, à 11h, vendredi 30 septembre 2016.”

Quand j’ai appris sa mort, j’ai voulu lui téléphoner !
Non pas pour vérifier mais pour lui parler.
Je ne l’ai pas fait.
Ensuite, j’ai consulté ses SMS. Tous là. Rien d’effacer.
En le relisant, j’entends sa voix.
Notre société médiatique est imbécile.
C’est lui qu’il fallait entendre et non pas tous ces guignols de 1998. S’il suffit d’avoir porté la valise de Zidane pour clamer qu’on a été champion du monde… Champion de la suffisance, c’est certain.
René Marsiglia, lui était champion de l’humilité, cette école de la perfection.
C’est inconcevable de se dire que René Marsiglia est mort.
Un homme comme lui ne devrait jamais mourir.
La vie est mal faite.
La pudeur m’empêche de m’étendre sur lui. Je pense à la promesse de René Fallet- tiens ! un autre René…- et de Georges Brassens qui s’étaient jurés de ne pas parler de l’autre dans le cas de la mort de l’un d’eux.
Sachez que René avait une voix si douce qu’elle était envoutante avec son accent ensoleillé.
Il avait le culte de la l’amitié et une éthique inoxydable.
Quand il donnait un jugement définitif, il terminait:
“Attention, mon Bernard, je peux me tromper…”
Je le revois au stade Michel Hidalgo lors d’un Saint-Gratien-Cannes capital… Son équipe avait perdu: il était d’une tristesse insondable.
J’allais voir Nice à l’extérieur. Je le saluais au début et à la fin, quand il remontait dans le bus.
On est devenu ami au moment de sa blessure au talon d’Achille.
Il est revenu sur la pelouse ensuite, le chef du tacle glissé.
Un défenseur solide à la fine silhouette, un peu comme Gary Neville.
Une volonté d’acier, une vista exceptionnelle.
Il aimait lire.
Une âme proustienne, à jamais redevable aux années de son enfance.
Il fallait l’entendre parler de son père. Quel admiration !
René était le fils rêvé. Il rendait au centuple l’amour donné.
Il restait inconsolable des années passées avec ses parents. Si je lui disais que je faisais une pissaladière, il me disait: “Cela me ramène aux casseroles de ma mère. S’il n’y a pas l’odeur, il n’y a pas le goût".
Il a très bien fait de continuer à travailler pendant sa maladie, cela l’a maintenu en vie.
Je l’entends encore me dire:
-"Oh ! Bernard…. tu te rends compte, X… fait des séances d’entraînement, sans sifflet: il siffle avec la bouche… C’est pas vrai ça!” Et il riait, riait.
Il analysait les matchs de manière magistrale. Il aurait fait un consultant de haut parage.
René ne se plaignait jamais.
Dernièrement, il souhaitait avoir un bout de jardin pour faire un potager. Le Voltairien voulait encore et toujours cultiver son jardin.
Le football a perdu un très grand serviteur. Et nous un être sur qui on pouvait compter.
L’important ce n’est pas d’être triste.
L’atroce c’est qu’il ne soit plus en vie.

Le témoignage de l’ex Aiglon Anthony Mounier:
-"René nous a sortis d’une drôle de galère. Je me rappelle de l’un de ses discours. Pour l’imager, il avait sorti onze crayons et les avaient cassés un par un. Ensuite, ils les avaient collés en nous disant : « Essayez de les casser, tous rassemblés ! » C’était ça René. Un homme merveilleux. On est toujours resté en contact. C’était un exemple. Il savait relativiser, trouver les mots pour te réconforter, te redonner confiance. Il a beaucoup compté pour moi. Lors de mon mariage, il était là. J’ai plein d’images en tête. Il ne s’est jamais plaint. Je pense à sa compagne Marie, à ses enfants, à ses proches. C’est une terrible nouvelle. Ça fait mal de savoir qu’il n’est plus là. »

PS: dans Nice-Matin du mardi 27 septembre 2017, il y a un très grand article sur l’amitié entre René Marsiglia et Roger Ricort, par Philippe Camps. C’est la grandeur du football, et du journalisme. Cela purifie tout le système. Les deux Aiglons forment un duo éternel dans les annales de l’OGCNice comme auparavant Francis Isnard et Maurice Serrus.

26.09.16

Permalien 23:05:19, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Mort de Marcel Artelesa, auteur du doublé 1963 avec Monaco

On vient d’apprendre la mort de Marcel Artelesa (1938-2016), vendredi 23 septembre.
Le défenseur central appartient à la grande génération de Monégasques qui ont fait le doublé 1963.
Il était pratiquement infranchissable. Un vrai roc. Celui qui lui ressemblait le plus fut Vidic à Man United.
Avec une tel demi-centre, les attaquants de l’ASM avaient une assurance tous risques.
Je me souviens de lui à Monaco mais absolument pas à Nice où il a joué une saison.
A Monaco, Artelesa jouait dans un onze mythique avec Hernandez, Casolari, Novak, Biancheri, Hidalgo, Douis, Cossou, Carlier, Théo…
Lui et René Marsiglia, qui vient de nous quitter, ont été des footballeurs en majesté.
Deux sportifs exemplaires. Des Hommes. Pas des lavettes.
Lorsque j’allais le voir dans l’ancien stade Louis II, Marcel Arlelesa était un exemple. Un dimanche sur deux, j’allais voir Monaco quand Nice jouait à l’extérieur. J’ai vécu là une époque bénite où seuls les vrais connaisseurs allaient au stade.
Je plains les enfants qui ont pour référence des joueurs de 2016, je pense à ce joueur qui insulte son entraineur quand il ne frappe pas un policier.
Pauves enfants ! Qu’on ne s’étonne pas s’ils finissent délinquants avec de pareilles références.

Parcours de Marcel Artelesa:

1957-1961 AS Troyes-Savinienne
1961-1966 AS Monaco
1966-1968 Olympique de Marseille
1968-1969 OGC Nice
1969-1970 CA Paris-Neuilly
1970-1973 Troyes AF)
1963-1966 France France 21 sélections, 1 but.

Permalien 15:39:45, Catégories: LA MAISON BLANCHE, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR  

Dès que Zidane a sorti C. Ronaldo, le Real Madrid a perdu deux points

Ronaldo a eu raison de rouspéter. Il a suffi qu’il sorte pour que le Real perde deux points. Ne croyez pas un seul instant qu’il fait la tête parce que Zidane l’a sorti. S’il est mécontent c’est qu’il sentait que son équipe allait souffrir sans lui. Et ce fut vrai: il est sorti à 1-2 et ensuite le Real a encaissé un but.

Samedi 24 septembre 2016
Las Palmas 2-2 Real Madrid
Buts pour Las Palmas: Tanausu (38e), Araujo (85e)
Buts pour le Real: Asensio (33e), Benzema (67e)

Voici la vérité du match:

Benzema entre dans le match à la 63e mn. Le score est 1-1.
C. Ronaldo pénètre dans la défense, et son tir est repoussé par le gardien. A l’affût Benzema marque. 67e mn, le Real Madrid mène 0-2.
A la 71e mn, Zidane fait sortir C. Ronaldo, le score est toujours de 1-2.
La sortie de Ronaldo affaiblit le Real Madrid qui est moins dangereux devant.
Ronaldo sait tout ça, alors il n’est pas content car son équipe est moins bonne sans lui.
85e mn: égalisation de Las Palmas.
Sans CR7, le Real a été incapable de conserver le résultat positif.
Sans CR7, le Real a perdu deux points.
Dans la presse, celui qui incendie régulièrement Ronaldo le massacre à nouveau.
N’en croyez pas un mot. Le Real Madrid avait match gagné avec CR7.
On lit même que Ronaldo s’est blessé à l’Euro. Non, c’est Payet qui l’a blessé !
Et après on s’étonne que les journaux ne se vendent plus.
Croyant avoir le match gagné, Zidane a fait sortir Ronaldo en vue du match de C1 à venir…

[Post dédié à René Marsiglia]

PS: en C1, CR7 vient de marquer un but et de faire une passe décisive lors de Dortmund-Real (2-2)

25.09.16

Permalien 23:49:47, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

L'hommage de Frédéric Gioria à René Marsiglia

L’émotion de Frédéric Gioria contient la qualité de l’homme que nous venons de perdre: René Marsiglia. Un homme de grande valeur dans une époque sinistre où règnent le terrorisme et les politiciens véreux.

Permalien 19:26:15, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

La victoire de Nice à Nancy aurait tant fait plaisir à l'Aiglon René Marsiglia, le coeur pur

René Marsiglia a sauvé deux fois Nice: sur tapis vert, puis sur la pelouse.

Dimanche 25 septembre 2016
AS Nancy Lorraine 0-1 OGC Nice
But pour Nice: Plea (60e)

AS Nancy : Ndy Assembé - Lenglet, Badila, Chretien (Robic, 74e), Cabaco, Marchetti - Nguessan (Dia, 66e), Pedretti, Cetout - Mandanne, Hadji (c Koura, 31e)

OGC Nice : Cardinale - Baysse ©, Dante, Sarr - Ricardo, Cyprien, Bodmer, Walter, Dalbert - Eysseric (Belhanda, 83e) - Plea (Donis, 90e)

Classement:
1 OGC Nice OGC Nice 17 pts 7 m/ 5 2 0/ 12 4 + 8
2 AS Monaco AS Monaco 16 7/ 5 1 1/ 15 / + 6

Nice n’en finit plus de bien se comporter.
Le Gym a tiré le gros lot avec Lucien Favre.
L’entraîneur gère la venue de Mario Balotelli de manière exceptionnelle.
Il le titularise à dose homéopathique à domicile.
Un entraîneur incompétent ne l’utiliserait pas, suivez mon regard vers le PSG…
Et un entraîneur encore plus incompétent lui ferait faire tous les matchs !
Nice a gagné à Nancy sur un but de Plea, sans Balotelli.
Génial coaching.
Ah ce n’est Favre qui dirait à l’un de ses joueurs:
-Tu es gros, lent. Tu n’es pas Ronaldo! Tu ne t’entraînes pas assez…
Le parcours de Nice impressionne.
Je fais court sur le match car l’OGCNice a perdu un grand joueur et moi un ami: René Marsiglia.
C’est la première fois qu’il ne connaîtra pas le score du match des Aiglons.
C’est lui qui a sauvé lé club quand personne ne voulait le sauver.
Ensuite, longtemps après, il l’a sauvé encore en le maintenant en L1.
Il a donc sauvé le Gym sur tapis vert et sur la pelouse.
Je l’ai connu après l’avoir vu se blesser en plein match: rupture du talon d’Achille !
Je suis allé le voir à la Salpêtrière. Il a été obligé de suivre une très longue rééducation. Le matin il allait marcher dans l’eau, en bordure de la Méditerranée. Un vrai combat. Déjà un combat. Il en a tant menés.
Humainement, il avait un cœur grand comme ça.
Sa sensibilité était immense.
Sa droiture gigantesque.
Il aimait ses parents, adorait sa famille, celle d’origine et celle qu’il avait fondée, très proche de ses enfants qu’il déifiait.
Il pensait continuellement à son père et à sa mère, comme un blessé éternel de l’enfance disparue.
Nous partagions tant d’émotions communes.
On parlait et parlait de football. Un coup de fil ou sms à répétions pendant le match du jour.
René Marsiglia est un homonyme de gentillesse, de fraternité.
Sur le terrain c’était un défenseur à grande vista. Frêle mais dur sur l’homme, agressif jamais agresseur.
René Marsiglia avait un grand sens de l’amitié, de l’amourtié.
Un homme à la tendresse infinie. Un homme dans toute sa splendeur.
Il a traversé la vie, droit comme un I.
Sa mort est une grande injustice.
René Marsiglia était un Niçois… d’Aubagne. Comme il était fier d’être du pays de Pagnol ! Il avait le même humour que l’auteur de la trilogie.
Le fait qu’il parte l’année du massacre de la Promenade des Anglais et un lourd symbole: c’est comme s’il ne voulait plus voir ça !
L’Aiglon est mort quand Nice est leader de la L1. Là c’est le symbole de la Renaissance qu’il souhaitait comme nous tous, hommes de bonne volonté.
René Marsiglia était un cœur pur.

23.09.16

Permalien 23:47:52, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, ANTI-FOOTBALL  

Toulouse 2-0 PSG. L'excommunication de Ben Arfa fragilise tout le PSG

Vendredi 23 septembre 2016
Toulouse 2-0 Paris
Buts pour le Téfécé: Y. Bodiger (48e pen.), J. Durmaz (79e)

La gestion du nouvel entraîneur du PSG n’est pas celle d’un grand entraîneur.
Toulouse a réussi là où les pitoyables Caen et Dijon avaient échoué, la peur au ventre.
Pascal Dupraz a été plus intelligent. Normal il l’est.
Le PSG a pris l’eau. Coulé à pic.
Revenons sur le cas Ben Arfa marginalisé par l’entraîneur espagnol.
Ben Arfa n’a pas le droit de jouer avec Paris.
L’entraîneur l’a humilié publiquement.
Le retour de flammes ne s’est pas fait attendre.
Non seulement, l’entraîneur use nerveusement Ben Arfa mais en plus il lui met une énorme pression pour le jour de son retour. Au total c’est une mauvaise gestion sur toute la ligne.
Maintenant dès que Ben Arfa va toucher le ballon, il devrait marquer !
Que de temps perdu au lieu de laisser Ben Arfa s’acclimater à sa nouvelle équipe.
L’incompétence a signé au PSG.
Celui qui méprise le football voit le football se retourner contre lui.

Permalien 13:05:33, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le féérique Nice-Monaco, 4-0. Les Aiglons sont les seuls invaincus en L1

Mario Balotelli va retrouver l’équipe d’Italie. Je suis persuadé qu’il va rejouer avec la Nazionale.

Lucien Favre rafraîchit le football français:

1/ Il a choisi Nice, club qui laisse le terrain à son entraîneur dès lors qu’il a été nommé par la direction après grande réflexion.
2/ Le manager niçois peut faire son travail pleinement car M. Rivère est un président à l’anglaise. Il ne confond pas les rôles et sait qu’il a tout à gagner à n’être pas intrusif comme nombre de ses homologues.
3/ Le coach niçois analyse les matchs devant la presse, de manière brève et hyper compétente. Un langage vrai qui tranche là encore avec le milieu. Bien sûr, il ne dit rien contre tel ou tel joueur, évitant de froisser X ou Y. Il y a la parole externe et les mots dits dans le vestiaire.
4/ Le manager de l’OGCNice prend le meilleur de ses joueurs qu’il développe au maximum.
5/ Aucune forfanterie chez le plus Niçois des Suisses.

22.09.16

Permalien 14:18:04, Catégories: LE GYM E BASTA, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR  

Touche pas à mon Ben Arfa ! Joueur symbolique de la banlieue, Ben Arfa est frappé d'interdiction de jouer à Paris

Faut être bouché à l’émeri… pour ne pas entendre pas la voix des vestiaires. Une évidence: Hatem Ben Arfa dérange le microcosme du football car il n’appartient pas aux maquignons du milieu.

En 1998, la fausse élite intellectuelle, aussi incompétente en football que dans le reste, s’est exclamée: “Vive la France pluriculturelle!” Et en 2016, pas un mot sur l’exclusion de Ben Arfa car il s’agit d’une véritable excommunication, une mise à l’index, une censure. On dirait que le Qatar l’a fait signer pour mieux le marginaliser, genre: vous voyez, le PSG version Qatar lave plus blanc que Blanc !
“Tu n’es pas Messi” aurait dit le nouveau coach à Hatem Ben Arfa.
Ouf! Dieu merci, c’est vrai !
Mieux vaut se satisfaire de son éclatante beauté naturelle que d’être tatoué, péroxydé - comme Virenque autrefois…- et barbu dans l’espoir vain de se donner un charisme inexistant.
Omar Sharif n’a jamais eu besoin de se teindre en blond pour taper dans l’œil du public.
Alors que tous les passionnés de football se réjouissaient de voir Hatem Ben Arfa sous le maillot de Paris, le club dont il rêvait ce qui est bien compréhensible pour un piaf de la banlieue, Hatem Ben Arfa n’a plus le droit d’exercer son art parce que le nouvel entraîneur du PSG l’utilise pour démontrer qu’il est autoritaire.
C’est vraiment pas terrible de reproduire les vieux schémas d’entreprise bas de gamme.
L’entraîneur ne cesse pas de dire que Ben Arfa est un joueur comme les autres. On avait remarqué qu’il n’avait pas trois têtes et six jambes, merci !
Le fait que Ben Arfa soit exclu du groupe les jours de match n’est pas justifié car Ben Arfa n’a fait aucun écart. ¨Pendant ce temps, celui qui traita de “fiotte” Laurent Blanc, la saison passée, est désormais starifié au PSG.
Le nouvel entraineur n’a pas bien suivi le retour au premier plan de Ben Arfa, à Nice, où il s’est mis au service du collectif. C’est faut de dire que Puel avait fait l’équipe pour lui. Les gens disaient ça aussi de Cantona à Man United. Faux archi faux.
La symbolique est terrible: l’exclusion de Ben Arfa signifie aux jeunes issus de l’immigration: vous n’avez pas votre place à Paris. Restez dans votre banlieue !
L’exclusion de Ben Arfa est une invitation à quitter la France.
Est-ce que Griezmmann, Payet et Pogba jouent en France ?
Hatem Ben Arfa a choisi Paris plutôt que Séville.
Pour le remercier d’avoir privilégié la L1, on le placardise !
Tout ça est une incitation à fuir la France !
Ben Arfa est un joueur qui a la grâce. Ce n’est pas un marathonien qui court tête baissée.
Si Ben Arfa avait traité de “fiotte” son entraîneur, il aurait été lourdement suspendu.
Rira bien qui rira le dernier.

PS: 20 h foot, itélé, 22 septembre 2016.
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-22092016-170856

Permalien 00:10:50, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Balotelli le soleil noir de Nice redonne le sourire à ma ville natale

Mercredi 21 septembre 2016,
OGC Nice 4-0 AS Monaco
Buts pour les Aiglons: Baysse (17e), Balotelli (29e, 69e), Plea (86e)

OGC Nice : Cardinale - Baysse ©, Dante, Sarr - Ricardo, Koziello, Cyprien, Seri (Bodmer, 87e), Dalbert - Belhanda (Eysseric, 76e), Balotelli (Plea, 79e)
Manager: Favre

AS Monaco : Subasic - Raggi (Touré, 76e), Glik, Jemerson, Sidibé - Silva, Fabinho, Bakayoko, Lemar - Moutinho (Carrillo, 46e) - Falcao © Germain, 46e)
Manager: Jardin

Classement
1 OGC Nice 14 pts 6 m/ 4 2 0/ 11 4/ + 7
2 Paris Saint Germain 13 6/ 4 1 1/ 15 4/ + 11
3 AS Monaco 13 6/ 4 1 1/ 13 8/ + 5

Jamais je ne pensais Nice capable de se remettre aussi vite du départ de Claude Puel et de Ben Arfa, Germain et Cie.
Le président de Nice apprend vite. C’est un président à l’anglaise qui choisit très bien ses coachs. Une fois nommé, le coach travaille sans qu’on l’embête comme dans tant d’autres clubs français.
Monsieur Favre respire l’intelligence. Ces analyses publiques sont d’une vérité absolue.
Le Nice actuelle est irrésistible. On croit que les Aiglons vont céder mais ils tiennent le coup avec des ressources techniques et mentales hors normes.
Ce Nice peut faire gros bobo à la L1.
Il y a de la jeunesse, de l’expérience, du talent et même du génie.
Belhanda-Balotelli quel duo !
Balotelli va revenir en équipe nationale d’Italie. J’en suis sûr. Le soleil noir est de retour !
Les joueurs de couloirs, la défense, le gardien, le milieu, les avants (comme on disait jadis), tous ont fait le match parfait.
Nice invaincu. Nice leader.
L’important c’est la façon dont a joué Nice.
Plea rate un penalty puis marque ensuite. Voilà ce qu’il faut faire.
On ne peut pas distinguer un joueur du groupe.
Les gestes de Balotelli sont des gestes de très grande classe mais la tête de Baysse et les montées de Ricardo aussi.
Nice ville assassinée le 14 juillet 2016 renaît à la vie grâce à l’OGCNice.

20.09.16

Permalien 23:49:38, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le vrai clasico de L1: Nice-Monaco, le derby des frères ennemis azuréens.

C’était à Monaco… Cela reste somptueux.

Mercredi 21 septembre 2016, 19 h/ Bein 3
OGCNice - Monaco

Le groupe niçois:
Gardiens : Cardinale, Hassen.
Défenseurs : Baysse, Dalbert, Dante, Ricardo, Souquet, Sarr.
Milieux : Belhanda, Bodmer, Eysseric, Cyprien, Lusamba, Seri, Koziello.
Attaquants : Balotelli, Donis, Plea.
Manager: Favre

Le groupe monégasque:
Gardiens : Subasic, De Sanctis.
Défenseurs : Glik, Jemerson, Raggi, Sidibe, Toure.
Milieux : Bakayoko, Boschilia, Fabinho, Lemar, Moutinho, N’Doram, B.Silva, Traoré.
Attaquants : Carrillo, Falcao, Germain, Mbappe.
Manager: Jardin

Après les deux victoires de Paris contre le FC Personne 0-6 et le Rien United 3-0, il est temps de voir un vrai match de football. Souhaitons que cela soit le cas de Nice-Monaco car le Marseille-Lyon a été lui aussi affligeant.

Ils veulent donner le Ballon d'Or à Griezmann et pas à C. Ronaldo

Griezmann est encore loin du Ballon d’Or. Il est obligé de mettre des godasses à paillettes pour essayer de voler la vedette à Ronaldo qui regarde ça avec un grand sourire et beaucoup d’intelligence. Le dernier exploit d’un Français ? La blessure de Ronaldo par Payet.

La formule formule du Ballon d’Or qui retourne dans le giron de France Football qu’il n’aurait jamais dû quitter n’y change rien.
La FIFA de sinistre mémoire se l’était accaparée pour essayer de le donner toujours à Messi et presque jamais à C. Ronaldo. On a vu l’ancien président carrément militer pour l’Argentin contre le Portugais. On a même vu Platini, ex UEFA, soutenir Ribéry contre C. Ronaldo.
Tout cela fut grotesque.
Seul Iniesta aurait dû l’avoir en 2010 à la place de Messi.
En 2006, Cannavaro alors qu’il fallait le donner à Buffon. Et là le vote était pourtant celui des journalistes.
Depuis 2008, se la partagent CR7 et Messi. Rien de plus logique. Ils sont au-dessus.
En 2016, voici mon classement:
1 C. Ronaldo, vainqueur de la C1 et de l’Euro
2 Suarez, Barcelone
3 Messi, Barcelone
4 Neymar, Barcelone
Aucun français n’a sa place dans ce quator. Ni Griezmann, ni Pogba.

Permalien 08:36:50, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Dictionnaire amoureux des Ecrivains et de la Littérature, Pierre Assouline. (Plon)

« Foire : Hélas… » Avec trois points de suspension et non pas un point d’exclamation. Il s’agit de la foire du livre qui est plus une foire à bestiaux qu’un luna-park. C’est bien pourquoi, Georges Simenon ne voulait pas de médaille ou de prix : cela le ramenait à se prendre pour un bovin. Pierre Assouline sait que dans les foires aux livres, on voit et vend plus un criminel médiatisé qu’un écrivain discret. Parfois, il va dans les foires, histoire de rencontrer peut-être un lecteur qui se souviendrait qu’il a en face de lui le biographe de Gaston Gallimard, d’Albert Londres, de Simenon, d’Hergé et de Cartier-Bresson. Jamais ne parle-t-on plus de soi que lorsqu’on parle d’un autre. Dans ces/ses biographies, il y a la littérature, le journalisme, la création de haut parage, l’enfance et du style. Un cocktail assoulinien du meilleur breuvage. Devenu romancier, Pierre Assouline à rajouter une corde à son arc, une corde sensible. Cette fois, il nous livre la passion de sa vie, celle qui éponge tout, à l’exception de sa vie privée. Grand lecteur, il donne ici d’autres clés de son univers. « Travail : Les peintres, vidéastes, installateurs conceptuels, et ceux qui se piquent d’en parler n’ont que ce mot à la bouche pour désigner leur activité quotidienne. Les écrivains, jamais ». Un livre, ce n’est pas exactement pas 35 heures par semaines. On peut écrire vite et bien ou lentement et mal. Pierre Assouline pourrait s’appeler Pierre Travail. Même quand il dort, il pense à ce qu’il est en train d’écrire, ou va écrire ou à ce qu’il a lu. On ne peut citer tous les écrivains de chevet de Pierre Assouline : ils sont dans ce panthéon littéraire portatif. Il faut le picorer ici ou là. A offrir aux jeunes lecteurs pour leur donner envie d’aller plus loin. A offrir à ceux qui veulent saisir ce qui est important chez tel ou tel auteur. Des portraits ramassés pour aller à l’essentiel. Un livre plus Gutenberg que Twitter.

-Dictionnaire amoureux des Ecrivains et de la Littérature, Pierre Assouline. Plon, 884 p., 25 €

19.09.16

Permalien 06:41:26, Catégories: THE RED DEVILS, ANTI-FOOTBALL  

José Mourinho le nouveau spécialiste de la défaite poursuit le déclin de Manchester United battu facilement par le club fétiche d'Elton John

Les actuels dirigeants de MU ont fait signer José Mourinho en lieu et place où il fallait mettre Monsieur Guardiola. Ils se sont mis le doigt dans l’œil comme Mourinho avait mis le sien dans celui du regretté Tito Vilanova.

Dimanche 18 septembre 2016
Watford 3-1 Manchester United
Buts pour Watford: Capoue (34e), Zuniga (83e), Deeney (90 e +5 pen)
But pour les faux Red Devils: Rashford (62e)

STATISTIQUES DU MATCH
Possession: Watford 40%, United 60%
Tirs: Watford 10, United 15
Tirs cadrés: Watford 5, United 2
Corners: Watford 5, United 7

Watford: Gomes; Cathcart, Prodl, Britos; Janmaat, Pereyra, Behrami, Capoue (Zuniga 82e), Holebas; Deeney, Ighalo (Success 90e).
Sur le banc: Pantilimon, Kenedy, Watson, Amrabat, Guedioura.
Manager: Walter Mazzarri

Man United: De Gea; Valencia (Mata 61e), Smalling, Bailly, Shaw (Memphis 85e); Pogba, Fellaini; Rashford, Rooney, Martial (Young 38e); Ibrahimovic.
Sur le banc: Romero, Blind, Carrick, Herrera.
Manager: José Mourinho

Classement
1 Manchester City 15 pts 5 m/ 5 0 0/ 15 4/ + 11
2 Everton 13 5/ 4 1 0/ 10 3/ + 7
3 Tottenham Hotspur 11 5/ 3 2 0/ 8 2/ + 6
4 Arsenal 10 5/ 3 1 1/ 12 7/ + 5
5 Chelsea 10 5/ 3 1 1/ 10 6/ + 4
6 Liverpool 10 5/ 3 1 1/ 11 8/ + 3
7 Manchester United 9 5/ 3 0 2/ 8 6/ + 2

Pauvre Carrick: passer de Sir Ferguson à tous les coachs qu’il a déjà vu défiler pour rien: Moyes, Giggs (Eh! oui…), van Gaal et Mourinho!
Mourinho aligne Smalling (Hélas! un legs de Ferguson) et Fellaini, deux joueurs au piètre football. Et que dire de Pogba, toujours éternellement en rodage. A part sa coiffure, il ne montre pas grand chose. Un vrai entraîneur le mettrait avec les “coiffeurs". Dans le football moderne, mieux vaut avoir une bonne com. que bien jouer sur le terrain.
Ibrahimovic ? Fidèle à lui-même. Bon dans un petit club sans C1 (PSG), quelconque dans un grand club (Barça, Man U…)
Pauvre fans de MU qui paient pour voir ça ! Je plains ceux qui font les déplacements à l’extérieur.
José Mourinho a perdu 45% de matches depuis l’été 2015.
Après les défaites à Man City (1-2) et contre Feyenoord, en Ligue Europa (0-1), le MU de Mourinho vient de s’incliner trois fois de suite. Cela fait dix que Mourinho n’avait pas connu un aussi minable tableau de marche.
Mourinho est le nouveau spécialiste des échecs !
Je suis très heureux de n’être pas abonné à SFR.
C’est bien Guardiola qu’il fallait à MU. Voilà l’évidence ! Les Red Devils sont Citizens de rage !
Soyons sport: il faut reconnaître que MU a perdu son âme.
Il ne reste plus que le nom. Même Rooney n’est plus un Red Devil.
Mille excuses aux morts de 1958. Leurs successeurs actuels vivent sur leur dos.

18.09.16

Permalien 20:11:03, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le Nice de gentleman Lucien Favre invaincu en 5 matchs

Dimanche 19 septembre 2016
Montpellier 1-1 OGCNICE
But pour Montpellier : Boudebouz (65e sp)
But pour Nice: Belhanda (85e)

Montpellier HSC : Jourdren - Vanden Borre, Hilton ©, Congré, Roussillon - Skhiri, Sylla - Sanson (Ninga, 81e), Boudebouz, Bérigaud (Camara, 81e) - Mounié
Entraîneur: Frédéric Hantz

OGC Nice : Cardinale - Baysse ©, Danté, Sarr (Eysseric, 74e) - Souquet, Lusamba, Bodmer (Cyprien, 74e), Walter, Dalbert - Belhanda - Plea (Donis, 74e)
Manager: Lucien Favre

Classement:
1 AS Monaco 13 5 4 1 0 13 4 9
2 OGC Nice 11 pts 5 m./ 3 2 0/ 7 4 + 3

Prochain match
Mercredi 21 septembre 2016, 19 h
Monaco - Nice

Lucien Favre a fait un turn over de Maître du football.
Ce n’est pas du hasard et c’est une très grande nouvelle pour les Niçois: le nouveau coach de Nice maintient le Gym au niveau où l’a conduit le groupe de Puel avec pour guide Ben Arfa.
Le derby de mercredi s’annonce fabuleux !
La gestion de Favre est celle d’un être humain: il a fait jouer Balotelli puis l’a mis au repos. Il n’est pas du genre à le sanctionner et le placer en tribune pour motiver son groupe. Il n’infantilise pas ses joueurs.
Merci Monsieur Lucien Favre vous êtes un grand Monsieur. Pas besoin de 100 matchs en 100 en L1 pour connaître votre personnalité: il suffit de voir votre langage corporelle plein de sérénité, vous n’intervenez qu’à des moments importants, sans jamais hurler tout le match comme un demeuré.
L’Europe League ? C’est la cerise sur le gâteau.
Rien n’est plus important que le championnat !

Permalien 10:07:50, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Paul Simon à Paris le 14 novembre 2016

Lundi 14 novembre 2016, à 20 h
PALAIS DES CONGRES-PARIS 17
PAUL SIMON

A 74 ans, le mythique Paul Simon va faire une tournée en Angleterre avec un passage en France.
Il a formé le duo Simon & Garfunkel qui accompagna notre jeunesse, pop-folk.
Entre 1964 et 1970, ils nous ont donné Sounds of Silence (1966) et Bridge over Troubled Water (1970). Deux titres phares.
Le deux amis ont aussi composé la bande originale du film Le Lauréat (The Graduate), réalisé en 1967 par Mike Nichols avec Dustin Hoffman, de laquelle est tirée le titre Mrs. Robinson, l’un de leurs plus grands succès.
Ensuite, les amis se sont séparés pour parfois renouer dans des concerts.
Tous les deux ont une carrière en solo.
Avec Dylan, Neil Young, Genesis, Pink Flyod, Beatles, Stones, Cocker, Hendrix, Baez, Doors, Paul Simon et Arthur Garfunkel sont inoubliables.

Pour réserver:
http://www.fnacspectacles.com/place-spectacle/manifestation/Pop-rock-Folk-PAUL-SIMON-SIMON.htm?kard=1&gclid=CJbwxty3mM8CFeoy0wodfa0EJA#/disponibilite/16b5bcdfc0a8280cd333f5e440c5d98f/normale

17.09.16

Permalien 01:02:25, Catégories: THE RED DEVILS, FORZA ITALIA !  

Paul Pogba ne fait pas oublier Paul Scholes

Sur BT Sport, Paul Scholes a livré son avis sur Paul Pogba:

-«Je ne sais pas dans quelle position il joue… A-t-il vraiment une position ? A-t-il le droit d’aller où il veut sur le terrain ? Il est un peu partout à la fois, il essaie d’en faire beaucoup trop avec le ballon. Il essaie de dribbler trois ou quatre joueurs, mais il doit simplifier son jeu pour l’instant. Ce n’est pas le joueur que Manchester United a acheté. Le club n’a pas acheté Messi pour dribbler cinq joueurs et trouver la lucarne à chaque coup. Ils ont acheté un milieu de terrain puissant, qui peut récupérer le ballon et courir avec. S’il joue à une ou deux touches de balle, combine avec Zlatan Ibrahimovic et court, personne ne pourra résister à cela. Il a tellement de talent, tellement de force. Pogba a besoin d’un milieu de terrain qui contrôle le jeu à côté de lui. Ils auront probablement besoin d’aller sur le prochain mercato pour trouver quelqu’un comme ça. Je sais que Mourinho est heureux avec les quatre joueurs qu’il a achetés, mais ils ont encore besoin de ce type de joueur du genre de Luka Modric ou de Toni Kroos. Je pense que ces joueurs sont disponibles et feraient de Paul Pogba un bien meilleur joueur.»

Tout est dit. Sacré Scholesy.

16.09.16

Permalien 09:22:34, Catégories: LE GYM E BASTA, ANTI-FOOTBALL  

Officiel: Hatem Ben Arfa désigné tête de Turc du PSG. A cause du nouvel entraîneur, le virtuose ne peut plus exercer son art

L’immense Robert Charlebois dans son chef d’œuvre, parmi d’autres. Remplacez chanson pour football…

Vendredi 16 septembre 2016, 20 h 45 (Canal + Sport)
Caen- PSG (1)

Nous sommes dans la censure, ce n’est plus du sport.
Hatem Ben Arfa est devenu le souffre douleur.
On veut tuer l’enfant en lui qu’il a su conserver.
L’enfance de l’art.
Pour la seconde fois, Unai Emery n’a pas convoqué Ben Arfa, le meilleur footballeur français en activité, celui qui a la grâce d’expression.
L’entraîneur espagnol refuse de mettre le Français dans le groupe.
Il s’agit de discrimination, de stigmatisation.
Ben Arfa est le bouc émissaire de l’Espagnol. Il ne cesse pas de lui taper depuis médiatiquement alors que Ben Arfa n’a commis aucun écart, rien de rien.
Le dossier est vide pendant que l’entraînement reconduit Cavani et Di Maria qui brillent pas la contre performance. A force de les faire jouer, ils vont finir par répondre présent. Ben Arfa lui n’a pas cette opportunité, on ne le laisse pas exercer son art.
Caen a une belle carte à jouer car Paris vient d’aligner trois matchs sans victoire: défaite à Monaco (3-1) et deux nuls 1-1 (ASSE et Arsenal)
Actuellement, Hatem Ben Arfa ne peut plus faire son métier.
On l’empêche de travailler.
Qu’en pense le vestiaire parisien: toute la semaine, les Parisiens sont avec leur ami et le jour du match on le renvoie à la maison ?
Réponse ce soir.
Celui qui a remplacé Laurent Blanc se sert de Ben Arfa pour faire peur aux autres: genre, vous avez-vous ce qui vous pend au nez ? La tribune si vous ne vous bougez pas plus !

(1) 0-6. Paris a respecté son adversaire comme on dit mais les Caennais se sont faits escagasser parce qu’ils ont joué comme des pupilles. Ils ont fait dans leur froc dès la première seconde de jeu. Des compétiteurs d’opérette.

Permalien 06:56:18, Catégories: THE RED DEVILS, ANTI-FOOTBALL  

La magie de MU est morte. Le coaching de Mourinho incapable de porter l'âme de Man United

Europa League
Jeudi 15 septembre 2016
Feyenoord 1 Manchester United 0
Buts pour les Néerlandais: Vilhena (79e)

STATISTIQUES:
Possession: Feyenoord: 43% United 57%
Tirs: Feyenoord: 8 United: 18
Tirs cadrés: Feyenoord: 3 United: 3
Corners: Feyenoord 4 United: 4

Feyenoord: Jones, Karsdorp (Nieuwkoop 90e), Botteghin, Van der Heijden, Kongolo, El Ahmadi, Kuyt ©, Vilhena, Berghuis (Basacikoglu 68e), Jorgensen, Toornstra.
Sur le banc: Hansson, Woudenberg, Vejinovic, Tapia, Kramer.

United: De Gea; Darmian, Bailly, Smalling ©, Rojo; Schneiderlin, Herrera; Mata (Young 63e), Pogba, Martial (Memphis 63e); Rashford (Ibrahimovic 63e).
Sur le banc: Romero, Fosu-Mensah, Carrick, Fellaini

Il fallait garder David Moyes.
On sait tous tromper. On aurait dû lui laisser du temps.
Il était dans l’esprit du club.
Depuis on a vu le catastrophique van Gaal. Aujourd’hui, on voit le prétentieux Mourinho. Plus de 800 M€ de cramer !
Rien ne marche. MU n’est plus MU.
La magie est morte.
Rooney a été laissé à la maison, comme l’esprit de MU a déserté le club.
Smalling capitaine ? C’est un gadget. C’est l’une des plus mauvaises recrues de Sir Ferguson, cela arrivait. Smalling est un Rio Ferdinand Canada Dry.
Je n’ai pas l’abonnement SFR. Tant mieux, ce MU n’est pas le bon.
Trop d’arrogance, aucune fierté.

15.09.16

Permalien 07:33:24, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Le futur Ballon d'Or CR7 marque et ne célèbre pas son coup franc contre le Sporting Portugal, le club de ses débuts

Comme souvent CR7 a débloqué la situation. Après avoir été blessé par Payet, il revient à la compétition.

Champions League
Real Madrid 2-1 Sporting Portugal
Buts pour le Real: Cristiano Ronaldo (89e), Á. Morata (90e +4e)
But pour le Sporting Lisbon: Bruno César (47e)

Mené 0-1, le Real Madrid a battu le Sporting (2-1).
Cristiano Ronaldo a inscrit un coup-franc magique à la 89e minute mercredi à 25 mètres du but.
Le futur Ballon d’Or, vainqueur de la C1 et de l’Euro en 2016 a tiré dans la lucarne pour nettoyer les toiles d’araignée.
Il a montré la voie à suivre.
Ils sont où les détracteurs de CR7 ?
Compétiteur, winner, CR7 nous régale depuis 10 ans.
Même blessé par Payet, il a transcendé ses coéquipiers au SDF.

Permalien 00:25:48, Catégories: LE GYM E BASTA, BECKENBAUEREMENT, GRAND MONSIEUR  

Nice de retour en Coupe d'Europe

Europa League
Jeudi 15 septembre 2016
OGCNice - Schalke 04 (1)

Le groupe des Aiglons contre les Allemands:

Gardiens : Cardinale, Hassen
Défenseurs : Baysse, Boscagli, Dalbert, Dante, Ricardo, Sarr, Souquet
Milieux : Bodmer, Cyprien, Koziello, Seri, Walter
Attaquants : Balotelli, Belhanda, Lusamba, Plea

Manager: Lucien Favre

Ce n’est pas la Coupe aux grandes oreilles, la C1, mais Nice est en rodage.
Après l’ère Puel, l’ère Favre s’annonce aussi passionnante.
L’entraîneur suisse est un grand apport pour Nice et pour la L1.
Il a bien fait de venir à Nice car il peut travailler en accord avec ses idées.
Dans d’autres clubs, le président se croit autoriser à parler sans cesse, considérant le club comme sa danseuse.
On a vu comment l’OM a fini après 1993.
M. Rivère reste à sa place, la première du club.
Il choisit son entraîneur et ensuite le laisse travailler.
C’est un président à l’anglaise.
Lucien Favre a déjà le grand mérite de ne pas humilier ses joueurs comme certains de ses confrères.
Il n’est pas du genre à se cacher derrière ses joueurs, lui.
L’entente est bonne car le président laisse le terrain à l’entraîneur.
Attention à ne prendre pas les Allemands par dessous la jambe parce qu’ils sont très mal classés en Bundesliga.

Nice 0-1 Visiteurs.
L’important c’est la Ligue 1.

14.09.16

Un but de Cavani et puis plus rien du tout contre Arsenal

Champions League
PSG 1-1 Arsenal
But pour Paris: Cavani (45e seconde)
But pour Arsenal: Sanchez (77e)

Paris n’a pas gagné ?
C’est de la faute de Ben Arfa… il ne jouait pas !
Le management de l’actuel entraîneur du PSG s’est révélé non payant.
Après une minute de jeu, le PSG menait au score 1-0. Puis 94 minutes pour rien.
Une occasion, un but… ensuite, on a vu plusieurs occasions mais jamais de conclusion.
D’évidence Cavani et Di Maria ne s’entraînent pas assez: il faut les mettre en tribune.
Le football est un moyen d’expression qui a besoin de calcul et de spontanéité.
Ce Paris-là sent le tableau noir mais question création c’est zéro pointé. A la fin du match, l’ex entraîneur de Séville a fait entrer Pastore, comme on convoque un architecte face à une cloison ratée par des manoeuvres. Trop tard.
Les grands gagnants de la soirée sont Laurent Blanc, renvoyé et Hatem Ben Arfa mis en tribune.
Ce soir, on a vu des marathoniens, pas un seul artiste côté Paris.
Ce football n’a aucun intérêt. Ca court, ça court, ça court mais ça ne voit rien.
Arsenal a égalisé mais si les Gunners avaient mieux négocié le début du match, ils seraient repartis avec les trois points.
On a vu un match de clubs sans C1 et en mai 2017, ils seront toujours sans C1 à moins qu’une épidémie de choléra frappe Barcelone, Madrid, l’Italie, l’Allemagne et l’Angleterre.

PS: la chanson de Brassens semble avoir été écrite pour Ben Arfa

12.09.16

Ben Arfa - désigné honteusement souffre-douleur- est excommunié de la C1 par le PSG qui aligne Matuidi ailier gauche contre Arsenal

Vous verrez, si le PSG perd contre Arsenal cela sera encore de la faute de Ben Arfa… parce qu’il ne jouait pas !
Hatem Ben Arfa est devenu le souffre-douleur du football français.
Un vrai jeu de massacre !
Unai Emery a envoyé Hatem Ben Arfa en tribune et mis Matuidi à l’aile.
On se demande bien pourquoi Ben Arfa n’est pas sur la feuille de match ?
Emery est le contraire de Lucien Favre.
Si Balotelli avait signé au PSG, il serait en train de soulever de la fonte.
Favre, lui,l’a laissé 90 mn sur le terrain.
En retour de la confiance ? Un doublé de l’Italien.
M. Favre sait coacher Balotelli comme autrefois M. Cesare Prandelli.
Le nouveau coach du PSG va aligner Matuidi comme ailier car il a vu déborder contre l’ASSE lors du nul au Parc des Princes.
Tout ça n’est pas très sérieux.
Il faut s’appeler Sir Ferguson pour faire ce genre de pari.
Malgré les humiliations publiques qu’il subit, Ben Arfa ne bronche pas.
Arsenal devrait vaincre à Paris même si les Gunners ne sont pas réputés pour leur mental.
Les Gunners vont-ils achever la bête blessée ou celle-ci va-t-elle se révolter ?
Le match vire au duel Emery-Wenger comme si c’était Mourinho-Guardiola.
Le président de Nice à fait le bon choix avec Lucien Favre qui poursuit dans la voie de Claude Puel. D’autres coachs massacrent le travail de leur prédécesseur.
Vu comment joue le PSG actuellement, Arsenal devrait laminer les Parisiens mais les Gunners ne sont pas connus pour être des guerriers. Mentalement ce n’est pas l’assurance tous risques.
Le PSG et Arsenal sont logés à la même enseigne: deux clubs sans C1, deux coachs sans C1.
Arsène Wenger serait bien inspiré de prendre les trois points, histoire de rappeler qu’il est hiérarchiquement supérieur à Emery.

Claude-Jean Philippe (1933-2016), clap de fin

Claude-Jean Philippe a présenté le Ciné Club sur Antenne 2 puis France 2 entre 1971 et 1994.
Il venait en direct sur le plateau d’Apostrophes et il communiquait sa passion du cinéma. Il avait toujours l’air d’être sur un strapontin, le type qui n’a pas sa place, qu’on invite pour lui faire plaisir, mais cela allait bien avec le cinéma.
Il était à la télé aussi important que Henri Langlois à l’origine de la cinémathèque fran?aise.
Claude-Jean Philippe nous proposait de voir des films, des bons films, des grands films d’écrivains de l’image, pas des navets qu’on oublie.
Une voix.
Un physique.
Un regard.
Une timidité.
Une compétence.
C’était Claude-Jean Philippe.

Permalien 11:24:25, Catégories: LE GYM E BASTA, FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

L'OGCN avec Balotelli redonne le sourire à Nice

La joie dans le vestiaire du GYM:

Les réactions des Aiglons avec leur entraîneur:

Les débuts de Super Mario Balotelli:

Gros match de Nice avec un grand coaching. Superbes arrivées de Balotelli et de Belhanda, deux as de cœur de plus dans le jeu. Ils respirent le football. Bel arrêt décisif de Cardinale. Bon harcèlement de Plea. Cyprien superbe. Baysse très sûr. Tous les Niçois ont joué avec brio. Y compris le public. Des soirées comme ça ne devraient jamais se terminer.

11.09.16

Permalien 23:39:23, Catégories: LE GYM E BASTA, FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

"Zlatan" Mario Balotelli fait un doublé avec Nice qui bat l'OM 3-2 dans un match à l'anglaise

4e journée
Dimanche 11 septembre 2016
OGC Nice 3-2 Marseille
31 194 spectateurs
Buts pour Nice : Balotelli (7e, pen., 78e), Cyprien (87e)
Buts pour l’OM: Thauvin (14e) Gomis (72e)

OGC Nice : Cardinale - Sarr, Dante, Baysse © - Dalbert (Belhanda 76e), Ricardo - Seri, Cyprien, Koziello - Plea (Eysseric 76e), Balotelli.

Olympique de Marseille : Pelé - Sakai, Hubocan, Doria, Rekik - Vainqueur (Njie 68e), Zambo Anguissa - Thauvin, Leya Iseka (Machach 57e), Sarr - Gomis ©.

Ce fut un match à l’anglaise question générosité.
Nice a joué comme le Manchester United de sir Ferguson.
Les Aiglons étaient menés 1-2 ?
Pas grave, on attaque, on égalise et on gagne.
Voilà le football, le vrai.
Et ce ne fut pas on attaque comme des imbéciles.
Nice a un grand entraîneur qui a maintenu Balotelli sur le terrain quand un autre aurait laissé Plea. Lucien Favre a bien fait car Plea se créait des occasions sans concrétiser.
Je ne pensais pas que Puel pouvait être remplacé par quelqu’un de meilleur mais je vois que Favre n’est pas moins bien. C’est une grande joie de constater cette réalité.
Nice ne s’est pas affaibli sans Puel, sans Ben Arfa, sans Germain. C’est impressionnant.
Ben Arfa a relancé Nice et Nice réussit à poursuivre dans la même voie. Ben Arafa a fait un bien fou à Nice. Il laissé un élan. C’est généreux de sa part.
On a vu du football, beaucoup de football alors que lors de PSG-ASSE, on n’a rien vu.
Favre s’adapte aux joueurs quand Unai Emery du PSG veut que les joueurs s’adaptent à lui.
Balotelli a fait un bon match. Il a tenu 90 mn en gérant ses efforts.
Il a répondu sur le terrain.
Gomis est venu énerver Balotelli quand celui-ci allait tirer le penalty. L’ex Lyonnais n’a même pas pris un jaune. Balotelli, lui, a chassé l’antisportif comme on chasse une mouche. Malgrè tous ses efforts, Gomis est plus un chaton qu’une panthère.
L’Italien a un beau tempérament. On le savait, il l’a prouvé sur un seul match. Avant qu’il ne joue avec la Nazionale, j’ai écrit plusieurs articles pour qu’il y joue.
Balotelli a expliqué la différence entre Zlatan et lui: “Ibrahimovic est Ibrahimovic partout. Moi, j’ai besoin d’être bien pour être Balotelli". Il le sera à Nice. Tout porteur du maillot de Nice devient instantanément Niçois pour les Niçois, bien sûr il faut être réglo.
Nice et Monaco sont premiers de la Ligue 1.

10.09.16

Permalien 23:56:31, Catégories: LE GYM E BASTA, FORZA ITALIA !  

Nice-Marseille, show, show devant avec Balotelli!

4e journée de L1
Dimanche 11 Septembre 2016, 20 h 45
OGCNice - Marseille

Le groupe des Aiglons:
Gardiens : Cardinale, Hassen.
Défenseurs : Baysse, Boscagli, Dante, Dalbert, Ricardo, Sarr, Souquet.
Milieux : Belhanda, Cyprien, Koziello, Seri, Walter.
Attaquants : Balotelli, Eysseric, Lusamba, Plea.

Lucien Favre a convoqué les deux nouvelles recrues nissarte: Balotelli et Belhanda. Cela promet.
Ce match est l’affiche de la journée.
Au cours de cette journée, on vu les contre performances de Lyon et du PSG, tout simplement parce qu’ils n’ont pas de coach à l’hauteur de leur ambition.
J’attends le derby méridional comme jadis Man United-Liverpool !
A présent, on ne peut plus voir les matchs anglais, à moins d’avoir son salon transformé en salle d’exposition de décodeurs et autres boitiers. Mieux vaut sans doute car je peux me dispenser de voir les lamentables matchs de MU complétement dépersonnalisé par les entraîneurs successifs venus de l’extérieur depuis le départ de Sir Ferguson.
Du coup, la L1 reprend du poil de la bête, et ce Nice-OM est alléchant, plus même passionnant.
Nice a du sang neuf et Marseille vient à Nice avec de nouvelles ambitions.
Nice est cependant le favori du match.
La France entière attend les débuts de Mario Balotelli qui par sa puissance me fait penser à Papa Barrou que j’aimais tant. Barrou était aussi calme que Balotelli semble effervescent.
Soit Balotelli se reconcentre sur le football, soit il restera un people qui est passé à côté d’une grande carrière. Etre connu, n’est pas un métier, mais une fonction médiatique temporaire. Le football réclame de l’attention, sinon il se venge et vous quitte.
Le tempérament de feu- ou du moins sa réputation qui le précédé- correspond à Nice, j’ajoute que Nice n’est pas une ville de décérébrés, il suffit de voir la force tranquille de LLoris pour s’en apercevoir.

4e journée de L1

Paris Saint Germain 1-1 St Etienne
Lyon 1-3 Bordeaux
Lille 1-4 Monaco
Lorient 0-2 Nancy
Bastia 2-1 Toulouse
Angers 3-1 Dijon
Guingamp 1-1 Montpellier
A venir
Nantes - Metz/dim. 15 h
Rennes - Caen/ dim. 17 h
Nice - Marseille/ dim. 20 h 45

Classement
1 Monaco 10 pts 4 m.
2 Bordeaux 9 pts 4 m
3 Guingamp 8/ 4
4 Paris Saint Germain 8/ 4
5 Nice 7 / 3
7 Lyon 6/ 4
………………..
13 Marseille 4 /3
………………..
18 Angers 4/3 18
19 Nancy 4/ 4
20 Lorient 0/ 4

Man City a battu Man United: 800 M€ dépensés pour rien ! La Fierté a disparu d'Old Trafford

Vidéo destinée aux incapables qui jouent actuellement à MU. Le maillot est trop lourd pour eux.

Premier League
Samedi 10 septembre 2016
Manchester United 1-2 Manchester City
But pour MU: Ibrahimovic (42e)
Buts pour City: De Bruyne (15e) Iheanacho (36e)

United : De Gea, Valencia, Bailly, Blind, Shaw (Martial 81e), Fellaini, Pogba, Mkhitaryan (Herrera 46e), Rooney, Lingard (Rashford 46e), Ibrahimović.
Non utilisés : Romero, Smalling, Mata, Schneiderlin.
Avertis : Bailly, Ibrahimović, Fellaini, Rooney.
Coach: Mourinho

City : Bravo, Sagna, Otamendi, Stones, Kolarov, Fernandinho, De Bruyne, (Zabaleta 90e), Silva, Sterling (Sane 60e), Nolito, Iheanacho (Fernando 53e). Non utilisés : Caballero, Clichy, Garcia, Navas.
Avertis : Silva, Fernandinho.
Coach: Guardiola

STATISTIQUES DU MATCH
Possession : United 40 % City 60 %
Tirs : United 14 City 18
Tirs cadrés : United 3 City 6
Corners : United 4 City 4

On voit que City a dominé de la tête et des épaules. A l’extérieur !
Le Manchester City de Pep Guardiola est venu sclapé le Manchester United de José Mourinho.
Manchester United c’est le vide sidéral.
Je n’ai pas vu le match mais j’ai des yeux à Man United.
Il en résulte que De Bruyne a été excellent. J’adore Tintin !
Magnifique joueur. Un rouquin du feu de Dieu ! Il me renvoie à Paul Scholes,le dernier grand héros des Red Devils.
Paul Pogba n’a pas 20 % du talent de Paul Scholes.
Le Français a encore brillé par son peu de rayonnement. C’est surtout une coiffure. Son grand football est une invention médiatique. Parfois, bon. Jamais exceptionnel. Souvent quelconque.
C.Ronaldo peut dormir tranquille, question Ballon d’Or.
Guardiola a gagné et c’est très bien ainsi. C’est lui qu’il faudrait à MU et non pas un mercenaire.
MU a dépensé 800 M€ pour rien du tout.
Van Gaal a détruit le club !
La direction a osé jeter certains espoirs comme des Kleenex.
L’esprit, l’âme de MU n’est plus là. C’est cracher sur les tombes de nos héros de 1958 morts par amour du club.
Les nouveaux joueurs de MU ne sont que des pions parmi d’autres.
Il faut leur laisser le temps ?
Quel temps ! Tous ces joueurs n’aiment pas MU.
Rooney aurait mieux fait de quitter le club. P. Evra a été plus intelligent, il n’a pas voulu gagné ses beaux souvenirs.
Ils n’y a rien à attendre de ce nouveau groupe.
Pas la rage. Pas l’ADN du club. Eux ou d’autres, c’est pareil.
Ce derby, il fallait le gagner.

Permalien 09:27:15, Catégories: THE RED DEVILS, LA REVUE DE STRESS  

Honteux, la France privée de MU-City invisible sauf sur un timbre poste

C’est la première fois depuis 20 que je rate ce derby !

Samedi 10 Septembre 2016, 13 h 30
Manchester United - Manchester City

Jamais je ne m’abonnerai à l’opérateur qui diffuse MU-City.
On paie déjà assez comme ça.
Jamais je ne prendrai le décodeur pour voir la Premier League.
Les passionnés de football sont privés du derby mancunien, un des sommets de l’année.
Et si l’on est abonné, on voit le match sur un portable !
La réception, de surcroît, est minable.
Honte à cette économie égoïste, cette fabrique à chômeurs.
Qui en plus nous transforme en cochon de payants.
Ah ! les politichiens, eux, on peut les voir en long en large !
On ne peut pas voir MU (Mourinho)- City (Guardiola).
On ne peut pas voir Ibrahimovic en Red Devil.
SFR ? Sans France Réelle.

Permalien 00:43:44, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

Exploit: le PSG fait 1-1 à domicile contre les Verts

Vendredi 9 septembre 2016
Paris 1-1 Saint Etienne
But pour Paris: Lucas Moura (67e pen.)
But poir St Etienne: R. Beric (90e +2e )

Il suffit de voir le visage des joueurs du PSG pour voir qu’ils sont pas heureux. Je parle de l’avant-match ou de la mi-temps: pas de sourire. Concentration ? Non, pas heureux tout simplement. Sur le terrain on sent cette tristesse. A force de dire que Ben Arfa ne défend pas, l’entraîneur lui a mis un frein à main dans la tête. Il a bien joué contre les Verts manifestant une bonne entente avec Verratti. On sent que Ben Arfa est brimé, il joue sans la spontanéité qui fait sa force. Un entraîneur est là pour épanouir, pas pour couper les ailes de la liberté.
Ce match fut minable. Et nous constatons qu’à la sortie de Ben Arfa, le PSG a encaissé un but. Tout simplement parce qu’il ne portait plus le danger dans le camp des Verts. En seconde mi-temps, Emery l’a mis 9 pour mieux le remplacer par Cavani.
Wenger peut dormir tranquille. Arsenal peut battre facilement un goupe qui a perdu à Monaco et fait nul au Parc des Princes contre les Verts.
Le jeu du PSG est terne. Ses joueurs semblent travailler dans une mine, celle de l’angoisse.
Le nouveau coach hurle dans sa zone technique comme s’il dirigeait des incompétents.
Les consignes, il faut les donner avant le match.
Le nouveau coach a cassé le PSG de Blanc. Grave erreur. Il agit comme Van Gaal qui a détruit l’âme de MU. Emery veut gagner, lui, avant de faire gagner le PSG. Van Gaal faisait la même chose. Exit le Néerlandais. L’Espagnol prend le même chemin. Le PSG nous fait une Olle-Nicolle. Tout le monde ne peut devenir coach de L1 par enchantement. Le coach a un si gros salaire que peut-être il pense être passé dans le statut de Mourinho ou Guardiola. Il veut donner son style au PSG, mais le football n’a pas de style, c’est l’art d’épouser le mieux possible le présent.
On ne voit rien. Il n’y plus aucune spontanéité. Trop de calculs. Football soporifique. A quoi cela sert-il de jouer et de voir du football si c’est pour ne s’emmerder ?
Le football c’est la métaphore de la liberté. C’est une démocratie dans une dictature. Vous me suivez ? Il faut s’exprimer dans une toile d’araignée de lois et non pas jouer avec la peur du gendarme qui s’agite sur le bord de la touche.
Oui, Arsène Wenger peut dormir tranquille. Les Gunners s’ils jouent leur partition le mieux possible s’imposeront au Parc des Princes mardi 13 septembre.

09.09.16

Le virtuose français titulaire contre les Verts. L'entraîneur du PSG fait écran avec Ben Arfa pour s'enlever de la pression

4e journée de L1
PSG-Saint Etienne, 20 h 45

Hatem Ben Arfa va jouer ce soir avec la pression énorme mise sur ses épaules mais il fera face et jouera son football.
Il est évident que le nouvel entraîneur donne en pâture Ben Arfa pour qu’on ne parle pas de ses faiblesses à lui: une saison, la dernière, sans gagner un seul match à l’extérieur en Liga.
Cela fait peur, très peur. Aucun coach français n’aurait signé au PSG avec un tel lamentable résultat répétitif pendant une saison.
Il a gagné trois Europa League ?
Nul joueur n’en rêve. C’est le trophée bas de gamme pour ceux qui ne parviennent pas en C1. Du coup, il vaut vraiment mieux être Arsenal.
Paris a une pression énorme sur les deux matchs qui arrivent à domicile:
ASSE et Arsenal.
Est-ce que le vestiaire va soutenir un entraîneur qui a “flingué” David Luiz en le sortant lors de la défaite à Monaco pour lui faire porter le chapeau de la contre performance ?
Est-ce que le vestiaire va accepter que l’entraîneur critique sans cesse un joueur qu’il ne fait pas jouer ? Aujourd’hui, il a Ben Arfa dans le collimateur et demain à qui le tour ?
Emery ne voulait pas de Ben Arfa raconte-t-on mais les joueurs veulent-ils de ce coach ?
Une partie de la réponse, ce soir.
Dire qu’il ne voulait pas de Ben Arfa ne tient pas la route. Voulait-il tous les autres ?
Ben Arfa est la vraie coqueluche des Français, on s’en est aperçu lors de la préparation de l’Equipe de France avant l’Euro. Pogba, Payet et Griezmann ont bénéficié du soutien médiatique, il s’agit de produits commerciaux.
Le footballeur inné c’est Ben Arfa.

A voir sur le sujet:
20 h foot, itélé, jeudi 8 septembre 2016: sur le PSG et Hatem Ben Arfa.

http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-08092016-170478

08.09.16

Permalien 06:45:06, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Hatem Ben Arfa critiqué alors qu'il ne joue pas et ne parle pas

Il n’y a qu’en France que l’on voit ça: le meilleur joueur en activité ne joue pas en club et en sélection nationale ! Il a sans doute trop de fraîcheur d’âme dans un monde de fausses valeurs. Dans notre pays, on met des gens en couverture de journaux parce qu’on sait avec qui ils couchent. Ben Arfa a trop de grâce, on lui préfère des tâcherons mais aucun bourrin n’a jamais gagné une course hippique.
Vidéo d’Hatem Ben Arfa en 1999. La passion du football telle que je l’aime.

C’est un comble: Hatem Ben Arfa sert de punching-ball alors qu’il ne joue pas et ne dit pas un mot.
Le coup d’envoi du jeu de massacre a été donné par le sélectionneur national qui a déclaré que Ben Arfa n’était pas au mieux de sa forme. Il a dit cela pour expliquer sa non sélection en équipe de France. Il est vrai que Sissoko, Giroud et Martial sont en très grande forme ! L’actuel sélectionneur dont on dit qu’il est pragmatique a perdu deux finales comme coach: une de C1 et une en Euro. Et on persiste à le considérer comme un winner. Il est vrai que la France adore Poulidor au détriment d’Anquetil.
Ensuite, le nouvel entraîneur de Paris a déclaré que Ben Arfa devait plus s’entraîner afin d’être titulaire. Pour l’instant, s’il joue bien 15 minutes dans un match, il jouera 16 mn dans le suivant, ainsi de suite !
Ce discours de l’entraîneur espagnol a été tenu sur une radio dans l’émission d’un ancien international de 1998 qui a échoué dans les clubs étrangers. Ce joueur a la radio nous a fait comprendre que Ben Arfa devait s’habituer à la concurrence. En disant cela, il tentait d’expliquer son parcours d’essuyeur de banc au Milan AC et au Barça !
A la fin de l’interview du coach espagnol, l’ancien de 1998 a dit: j’ai lancé l’entraîneur sur Ben Arfa, peut-être que si je lui avais parlé de Lucas…
Ben Arfa est nommément donné en pâture au public. On l’accuse de ne pas s’entraîner comme il faut, on dit qu’il a des kilos en trop, on ne cesse pas de lui trouver tous les défauts de la terre.
L’ex joueur de 1998 est allé jusqu’à annoncer le futur “clash” de Ben Arfa. Vous verrez, a-t-il promis, d’ici la fin de la saison, il y en aura un.
Je vous laisse juge du traitement que l’on réserve à Hatem Ben Arfa, le meilleur football français de sa génération.
On fait tout pour le dégoûter, au nom de quoi ? Je vous le demande.
Il est victime d’une discrimination.
Il était le joueur le plus populaire lors de l’avant Euro 2016.
Les médias ont déclaré star Pogba et Griezmann.
Ben Arfa, lui, est aimé du public, grâce à son parcours à l’OGCNice qu’on a vu en 2015-2016.
Pogba et Griezmann eux jouent à l’étranger. On les voit peu.
Hatem Ben Arfa devrait repartir à l’étranger. Il serait plus respecter par les médias qui lui ont préféré un joueur qui a dit que la France était un “pays” de merde avant d’interrompre un match officiel pour se faire applaudir avec ses enfants.
Si Ben Arfa est donné à la presse et au public comme on lance un os à un chien c’est pour cacher les faiblesses de certains produits commerciaux: des joueurs et des entraîneurs.

PS: 20 h foot, itélé, jeudi 8 septembre 2016: sur le PSG et Hatem Ben Arfa.
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-08092016-170478

07.09.16

Permalien 10:30:01, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Le mythique Ryan Giggs a quitté Manchester United après 29 ans de présence constante et 35 titres majeurs, record mondial

A l’arrivée de José Mourinho correspond le départ de Ryan Giggs comme pour mieux souligner une grave rupture dans l’identité du club qui a toujours préservé l’esprit maison à la mondialisation. L’esprit maison c’est tauliers + jeunes + bons joueurs appelés à devenir très bons. Désormais c’est dépensons à tout va. On jette l’argent par les fenêtres et on verra bien ce qui va se passer. Si MU a gagné beaucoup d’argent c’est grâce à l’ère Ferguson. Depuis il ne se passe plus rien de magique au niveau sportif: on a vite licencié Davis Moses, on n’a pas laissé sa chance à Giggs, on a fait signer un erreur de casting (van Gaal qui défendait ses couleurs et non celles de MU), tout ça pour arriver à Mourinho, show man de talent mais n’oublions pas qu’il a juré ou presque de ne plus jamais quitter Chelsea pour y installer sa famille. Saluons Ryan Giggs, le joueur le plus titré de l’Histoire avec 35 titres à son palmarès. Dans notre monde de fausses valeurs, il est bon de voir la vidéo ci-dessous. Tant de talent ! On salue Giggs non pas par nostalgie mais par plaisir car vivre ce qu’on a vécu avec lui est le rêve de tous les passionnés compétents de football.

Ryan Giggs dit le Feu follet
né le 29 novembre 1973, à Cardiff, Pays de Galles
-A Manchester United depuis 1987
-A mis quitté MU à la fin de la saison 2015-2016, au terme de 29 ans de collaboration constante.
Gaucher
Ailier puis milieu de terrain
-Joueur-entraîneur adjoint 21 avril-11 mai 2014
-Entraîneur de l’équipe première à partir 22 avril 2014 avec pour adjoint Nicky Butt, Paul Scholes et Phil Neville. Ensuite est devenu adjoint de van Gaal jusqu’à la fin de la saison 2015-2016.
-1er match professionnel le 2 mars 1991, MU-Everton
-Dernier match joué à MU le 6 mai 2014
963 matchs, 169 buts
C’est le joueur qui a joué le plus avec Man United depuis la création du club.
-64 matchs avec le Pays de Galles
-20 mai 2014, nommé coach adjoint de van Gaal

Palmarès de Ryan Giggs: 35 titres majeurs, record mondial

2 Ligues des champions 1999, 2008
Coupe du monde des clubs de la FIFA 2008
Coupe intercontinentale 1999
Supercoupe de l’UEFA 1991
13 Championnats d’Angleterre 1993, 1994, 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009, 2011, 2013
4 Coupes d’Angleterre 1994, 1996, 1999, 2004
4 League Cup 1992, 2006, 2009, 2010
9 Community Shield 1993, 1994, 1996, 1997, 2003, 2007, 2008, 2010, 2013

Permalien 00:17:11, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD  

Biélorussie 0-0 France. Un football à dormir debout.

Mardi 6 Septembre 2016
Biélorussie 0-0 France

Petit match de football que j’ai regardé en luttant contre le sommeil.
La Biélorussie a défendu pendant 90 minutes avec un très bon gardien de but
Aucun joueur de Deschamps n’a réussi à marquer.
Sur la pelouse, il y avait le joueur le plus cher de l’Histoire: Pogba.
Il a un talent à des années lumière de celui de Ben Barek ou de Pelé.
Ne parlons pas de Cruyff ou Platini, Maradona ou Zidane.
Aujourd’hui, l’important c’est la coiffure, les fringues, les tatouages, une danse, ou je ne sais quelle pantalonnade.
Griezmann… Son dernier exploit ? Des godasses à paillettes pour faire de l’ombre à Ronaldo sacré meilleur joueur européen. On se fait remarquer comme l’on peut.
Les joueurs qui font rêver, parait-il, ne m’intéressent pas.
L’important c’est de peupler les rêves.
Pogba joue mieux en Italie et en Angleterre car il des joueurs de grand calibre à côté.
RAS. Les Bleus vont continuer à faire de la com. Des selfies avec les supporters.
Deschamps bénéficient du soutien de tous les consultants issus de 1998.
Certes c’est mieux que les Bleus de Domenech sans Zidane mais on s’ennuie, on lutte contre le sommeil. Une équipe à dormir debout. Un groupe traumatisé par sa défaite en finale de l’Euro au SDF. Il n’y a qu’en France que l’on maintient à son poste un perdant. Perdre une finale à la maison est un échec cinglant mais ce n’est que du football n’est-ce pas. Nous sommes dans le pays de Poulidor.
Un manque de “folie” évidente.
On insiste avec la médiocrité passagère ou continuelle de ces joueurs mais on ne redonne pas sa chance à Ben Arfa qui par deux dribbles peut mettre des défenses K.O.
Pendant sa traversée du désert, Jean Gabin avait son talent intact.
Rira bien qui rira le dernier.

06.09.16

Les rebondissements dans les abjectes affaires politiques

En pleine affaire sur une magouille de gauche, on ressort une vieille lune de droite.
On va jusqu’à citer un mort qui ne peut plus venir à la barre. Un mort qui en plus n’aurait jamais su rien de rien.
Ainsi va la politique qui sert le FN qui n’a qu’à attendre le second tour des présidentielles où en principe la gauche et la droite vont s’allier pour qu’un troisième parti ne vienne pas rafler la mise. Le gâteau ne se partage qu’en deux. L’alternance permet le changement de personnel, à tour de rôle. Si un parti autre que les traditionnels en place vient au pouvoir, il y aurait une immense redistribution des cartes, et je reste persuadé qu’un paquet de carrièristes retourneraient leur veste pour avoir un poste au gouvernement ou dans sa sphère.
Ecoutons encore une fois Gabin-Audiard-Simenon.
Tout est dit.

05.09.16

Permalien 16:06:41, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, LA REVUE DE STRESS  

La France en déplacement en Biélorussie sur fond de canoë-kayak

Pogba ne sera jamais Kopa, Platini ou Zidane. Pogba est Pogba, ce qui est très bien. Ce n’est pas un 10, mais sûrement un très bon 6-8. Il sait récupérer et a une exceptionnelle couverture de balle qui le rend difficile à charger. C’est un Vieira en plus technique. Il sait se projeter à l’avant pour apporter le danger. Très bonne relance et peu organiser le jeu comme Paul Scholes s’il ne cherche pas à épater la galerie de manière farfelu. Il peut marquer et faire marquer, ce qui fait beaucoup pour un seul homme. Cependant sa jeunesse, son besoin de prouver complique son jeu car il veut en faire trop.

Qualification pour la World Cup 2018
Mardi 6 Septembre 2016, 20 h 45 (TF1)
Biélorussie - France

Le match de Borisov n’a rien à voir avec le match amical de Bari (Italie 3-1 France).
Là nous sommes en compétition officielle et si les Français et Italiens commencent à peine à jouer, les Biélorusses, eux, en sont déjà à la 20e journée de championnat. Ils ont donc plus de rythme, plus d’automatismes.
Actuellement, l’équipe de France est frappée d’euphorie médiatique.
On traite les Bleus en “héros” mais il faut quand même se rappeler que les Bleus ont perdu la finale de l’Euro 2016 à domicile !
Peut-on s’en réjouir ?
Certes, D. Deschamps a rétabli une autorité.
Cependant, il faut constater que nous sommes dans la com. quand nous voyons les Bleus faire des selfies en veux-tu en voilà.
D. Deschamps n’est pas du genre à parler à sa femme pour masquer une défaite ou à lire un communiqué des joueurs. On s’en réjouit tout le temps.
Le sélectionneur n’a pas un costume trop large.
A part l’absence de Ben Arfa et de Rabiot, on ne peut pas lui reprocher grand chose.
Attention à ce match en Biélorussie. Les qualifications pour la Coupe du Monde ne sont jamais faciles et donc très intéressantes à voir.
Il n’y a plus de petites équipes. Les Anglais l’ont vérifié contre l’Islande à l’Euro.
Une évidente: des Bleus bénéficient d’un crédit inépuisable, par exemple Payet, complétement transparent lors de la fin de l’Euro, pas titulaire en club, et pourtant pilier dans la liste des bleus de Deschamps.
On encourage certains et on risque d’en décourager d’autres.
Seul le terrain est important. Qui vivra, verra.
Les dirigeants du sport biélorusse ont une dent contre la France car leur fédération de canoë-kayak a été suspendue un an de toutes les compétitions par un contrôle antidopage effectué en France au printemps 2016 qui a permis aux douaniers de mettre la main sur des boîtes de Meldonium, entre autres médicaments non recommandés. Cette perquisition inopinée dans un logement provisoire n’a pas été au goût des autorités biélorusses. La France, elle, se souvient qu’il a trois ans, elle avait dû faire très attention que tous les membres de la trois F ne mangent pas n’importe quoi dans une environnement pas très loin de Tchernobyl. Les joueurs tricolores voulaient bien un nuage de lait dans leur café, mais rien de plus. Bonjour l’ambiance ! (1)

(1) Merci à L’Equipe pour ce rappel.

Permalien 15:58:25, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Voyages imaginaires, Alberto Manguel (Bouquins/ Robert Laffont)

Manguel, un cordon bleu de la littérature. On doit le lire et l’écouter.

Le meilleur moyen de voyager ce n’est pas l’avion ou le bateau mais la littérature qui est à l’origine de toutes les pièces et tous les films. Bien avant Facebook et tout ce bazar, les livres ont été les vecteurs numéros 1 du rêve sur place.
Alberto Manguel, le sait bien, lui l’amateur de livres, un Borges bis.
Dans ce volume il a retenu Denis Vairasse (Histoires des Sévarambes, 1675-1679), Etienne Gabet (Voyage en Icarie : roman philosophique et social, 1839) et Ffryges Karinthy (Capillaria, 1921. Traduit du hongrois par Judith et Pierre Karinthy), entre autres.
On voyage car nous sommes attirés par l’errance dans la bibliothèque, un autre façon de découvrir le monde qui bien souvent est une vérification de cartes postales.
Autrefois, un lecteur a parcouru Paris-Jérusalem en marchant dans son bureau, au kilomètre près.

-Voyages imaginaires, Alberto Manguel (Bouquins/ Robert Laffont, 1376 p., 32 €)

03.09.16

Permalien 09:44:26, Catégories: LE GYM E BASTA, FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

Le Nice de 2016 version Favre/ M. Rivère ressemble à celui des années 1970 de Jean Snella/ M. Loeuillet

Ce Nice-là ressemble à celui des années Baratelli, Molitor, Huck et Jouve.
Les détracteurs jaloux appelaient alors l’OGCNice, le club des “millionnaires".
Ce Nice bourré d’internationaux n’a pourtant gagné aucun trophée, ratant la Coupe de France face au Nancy d’un certain Platini.
On voit que le club de M. Rivère avec ses nouveaux actionnaires a mis de l’argent.
Belhanda c’est la technique assurée. Balotelli c’est la puissance.
Si les autres joueurs ont l’intelligence de ne pas tomber dans la jalousie idiote, on va voir un grand Nice. Les jeunes doivent grandir aux contacts des joueurs plus connus et donc en principe plus matures dans leur jeu.
Nice a désormais des arguments pour jouer le haut du tableau.
Il va falloir répondre présent face au copieux calendrier.
J’attends le prochain Nice-OM du 11 septembre avec grande impatience.
Une date maudite qui devra se rhabiller de la joie d’une victoire car le football est une fabrique de bonheur.
Le stade sera plein, et les deux nouvelles recrues feront peut-être leur rentrée dans l’équipe.
Du grand bonheur en perspective.

02.09.16

Permalien 18:46:01, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, LA REVUE DE STRESS  

Le déclin de Jack Wilshere, d'Arsenal à Bournemouth

Jack Wilshere vient d’être est prêté par Arsenal pour la saison 2016-2017 à Bournemouth.
C’est ce qui s’appelle régresser de manière considérable.
Le joueur de 24 ans est arrivé à Londres en 2001 à 9 ans.
C’était un grand espoir, solide, et surtout avec la grinta, ce fighting-spirit qui fait si souvent défaut aux Gunners.
Le hic c’est qu’il enchaîna les blessures pour devenir un intermittent du spectacle.
Mauvaise hygiène de vie ? Ne sait-il pas éviter les coups ? A-t-il été mal soigné ?
Ce joueur est une énigme.
Il ne dégage pas pourtant la frime des joueurs sans grand talent. Il a une grinta identique à celle d’Evra. Sous cet angle-là, j’estimais qu’il pouvait jouer à Man United. Wilshere ne répond pas au attente, comme il est vrai beaucoup de joueurs finalement.
Il atterrit à Bournemouth… Certes les clubs anglais ont tous de l’argent, mais ce joueur à Bournemouth c’est voir Senna passer d’une F1 à un Solex.
C’est incompréhensible.
Est-il fini ? Carbo complétement à 24 ans ?
Les plus optimistes disent qu’il est barré à Arsenal par Cazorla, Ramsey ou Xhaka au milieu de terrain.
L’international anglais de 24 ans espère se relancer chez les Cherries.
C’est triste de le voir partir dans un club de seconde zone.

Permalien 07:33:07, Catégories: FORZA ITALIA !, FOOT FRANCHOUILLARD  

Italie 1-3 France, en amical. Une victoire française à l'italienne

Jeudi 1 er Septembre 2016
Match amical
Italie 1-3 France
But pour l’Italie: M’Pellé (21e)
Buts pour la France: Martial (17e), Giroud (28e), Kurzawa (81e)

Ce n’est qu’un match amical mais les victoires sont toujours bonnes à prendre, pour le moral des troupes
17e mn: superbe passe de 30 m en profondeur de Pogba pour Martial qui bat Buffon: 0-1.
21e mn: les Italiens grillent Kanté, dominent Varane et battent Mandanda: 1-1
28e mn: superbe tête de Kursawa en pleine extension qui sert Giroud très adroit: 1-2
81e mn: nouvelle passe décisive de Pogba qui feinte du corps toute la défense pour une offrande à Kursawa qui marque dans un angle fermé pour battre Donnarumma qui avait remplacé Buffon à la 46e mn.
Je vous ai donné les faits, rien que les faits.
On remarque: Kursawa, une passe décisive et un but.
Pogba: deux passes décisives.
Ces deux joueurs ont de surcroît disputés tout le match.
Au rayon déception: Griezmann qui dans ce schéma de jeu n’arrive pas à s’exprimer car devant lui, il y a Giroud et Martial.
Dommage que la France n’ait pas joué de la sorte contre le Portugal qui l’a battue en finale de l’EURO 2016 au SDF.
Le match en Biélorussie comptant pour espérer participer à la Coupe du Monde 2018, sera différent car la France et l’Italie n’ont pas joué cinq maths en championnat alors que les Biélorusses en sont à presque 20, ce qui signifie qu’ils sont plus affûtés pour la compétition.

PS: 20 h foot itélé (Pascal Praud et François Pinet) du 1er septembre 2016 avec Gilles Verdez, Philippe Doucet, Grégory Ascher…
http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-01092016-170262
Dans l’émission j’ai cité Bongiorni mais c’est une erreur, je pensais qu’il était franco-italien mais il était français d’origine italienne.

01.09.16

Permalien 11:24:38, Catégories: LE GYM E BASTA, FORZA ITALIA !  

Les premières images de l'Aiglon Mario Balotelli du rouge et noir de l'AC Milan à celui de l'OGCNice. Le nouveau Zlatan ou est-ce Moussilou bis ? Verdict d'ici peu.

Mario Balotelli va être étonné par la ferveur des Niçois. Nice avec son nouveau stade, et la venue de Ben Arfa devient de plus attirant. Balotelli en Ligue 1 à Nice cela sera soit Ibrahimovic soit le fiasco genre Moussilou. Tout ou rien. L’OGCNice tente une Ben Arfa avec Balotelli. L’Italien va-t-il réussir aussi bien que le virtuose qui est parti au PSG ? On le lui souhaite. Nice a besoin de revivre après l’atroce 14 juillet. Le football c’est de l’actualité heureuse. Cependant attention que son salaire ne sème pas la zizanie dans le vestiaire où les travailleurs n’aiment pas les danseurs mondains. Quand on frime, quand on est arrogant, il faut être au minimum Zlatan Ibrahimovic. Depuis que j’ai appris la nouvelle, je n’ai pu m’empêcher d’imaginer Nice avec Balotelli devant et Ben Arfa en chef d’orchestre. Un duo a faire frémir les 19 autres équipes de L1. Lors de son premier entraînement, on voit son aisance technique et qu’il envoie du lourd. Et si Mario Balotelli renaissait de ses cendres footballistiques ? Rira bien qui rira le dernier. Nice réenclenche le rêve.

Mario Barwuah Balotelli
né le 12 août 1990 à Palerme (It;lie)
1,89 m

Pour savoir qui est qui il faut voir son parcours, les matchs et les buts. Sept buts depuis 2013 c’est un très maigre butin pour quelqu’un qui croit jouer dans la cours des Ballons d’or; Le Phénix loin des blessures et des mauvaises langues va-t-il se réveiller ? :

2001-2006 AC Lumezzane
2006-2010 Inter Milan 86 matchs (28 buts)
2010-2013 Manchester City 80 m (30)
2013-2014 AC Milan 54 m (30)
2014-2016 Liverpool FC 28 m (4)
2015-2016 → AC Milan 23 m (3)
2016- OGC Nice

2008-2009 Italie espoirs 14 m(6)
2010- : Italie 33 m (13)

On a tout dit sur Balotelli.
Sa vie pas rose au début. Puis il est bien accueilli dans une famille italienne.
Niveau football, il brille vite.
L’Italie tarde à le mettre dans la Nazionale parce qu’il est noir.
Finalement, il est intégré et finit par faire de grands matchs avant de passer aux oubliettes.
Il est solide et peut faire de très belles actions.
Point fort: mental quand il se met sérieusement à jouer.
Point faible: n’arrive pas à sortir du bling bling.
Qui vivra verra.
Pour l’instant, Nice a fait signer une vedette.
On espère voir un grand joueur.
Soit tout le monde rigole parce qu’il dégringole et casse l’ambiance des jeunes niçois disciplinés car le bobo bling bling a cette image qui lui colle à la peau.
Soit Nice rigole et les autres disent: on aurait dû le prendre.
On souhaite à Balotelli le même succès qu’a connu Hatem Ben Arfa à Nice.
Balotelli à Nice ? Tout le monde aurait rigolé en 2000.
Bienvenue à Mario Balotelli. Tout joueur qui porte le maillot de Nice devient Niçois.
Médiatiquement c’est un gros coup. Tous les médias ne parlent que de Nice.

Palmarès:

Inter Milan
Ligue des champions 2010.
Championnat d’Italie: 2008, 2009 et 2010.
Coupe d’Italie 2010.
Supercoupe d’Italie: 2008.

Manchester City
Coupe d’Angleterre 2011.
Championnat d’Angleterre 2012.

PS: autre recrue nissarte, le bon milieu de terrain Younès Belhanda, 26 ans.

Permalien 11:07:18, Catégories: GRAND MONSIEUR, VAN GOGH FOR EVER  

Le contraire des selfies, le photographe Marc Riboud a refermé l'obturateur

A l’inverse d’aujourd’hui, Marc Riboud ne se regardait pas mais regardait les autres.

Marc Riboud (1923-2016), le grand photographe, a refermé ses Leica pour toujours, le 30 août 2016.
Il appartenait à une famille brillantissime, frère des industriels Antoine (fondateur et PDG de Danone) et Jean Riboud (patron de Schlumberger). Des cracks dans leur domaine.
Marc Riboud avait le troisième œil.
Un homme d’une discrétion bouleversante qui voulait voir sans être vu.
Il a fait des photos d’une beauté foudroyante, belle et construite.
Il découvrit la photographie par l’intermédiaire de son père qui lui offrit son premier appareil, un Vest Pocket Kodak).
Et en 1952, il fait la double rencontre déterminante: Henri Cartier-Bresson et Robert Capa, deux mythes vivants du photojournalisme.
Avec Cartier-Bresson, Kertész et Boubat, c’est celui qui photographiait le mieux la rue.
Doisneau ? Je l’ai rencontré. Une de mes plus grandes déception. Froid, distant et hautain. Si loin de la chaleur que j’imaginais. Et puis, beaucoup de ses photos sont des mises en scène. Pour moi, un grand photographe doit capter la vie et non pas l’organiser artificiellement fût-ce de manière grandiose.
Marc Riboud a vécu une vie absolument merveilleuse. Pas de perte de temps.
Un poète du regard.
Il m’a appris à voir. Et non pas à regarder.
Passer sa vie à dénicher le merveilleux, le seul programme qui compte.
Depuis Guillaume Apollinaire, on sait que ceux qui traversent la vie sans être capable de voir tout ce qui est invisible à l’œil nu du commun des mortels ne sont pas de vrais vivants.
Merci, Monsieur Marc Riboud. Merci, pour votre bonté naturelle.
L’humilité est l’école de toutes les perfections.

31.08.16

Temps de jeu en club des joueurs qui sont appelés en équipe de France: Sissoko (0'), Giroud (12') et Payet (23')

Ronaldo couvert de trophées avec Griezmann couvert de paillettes.

Jeudi 1er septembre 2016, 21 h
Italie-France amical
Mardi 6 septembre, 20 h 45
Biélorussie-France, qualif Coupe du Monde 2018

Les deux matchs internationaux arrivent au pire moment: la reprise des championnats.
En Angleterre et en France, on a déjà joué trois fois mais en Italie et en Espagne à peine deux fois. En Allemagne rien qu’une fois. Les organismes ne sont pas au mieux.
A l’opposé, le championnat de Biélorussie en est à sa 20e journée, déjà dix-neuf de jouées !
La Biélorussie est donc favorite grâce à son rythme.
L’Italie, elle, va devoir gagner car elle vient de changer de sélectionneur. Il faut donc montrer que “tout nouveau, tout beau".
Pour ces deux matchs importants, même l’amical car Italie-France ce n’est jamais amical, le sélectionneur français a pris certains joueurs qui ne jouent pas dans leur club ou si peu.
Ils comptent tous sur l’équipe de France pour se relancer. La France n’est plus qu’un camp d’entraînement.
Le sélectionneur a dit que Ben Arfa n’était pas au mieux de sa forme mais comment va Sissoko qui ne joue jamais ? Et Payet comment va-t-il depuis qu’il a blessé Ronaldo ?
Le sélectionneur avait sélectionné Fekir en longue convalescence. Le joueur de Lyon a décliné l’invitation, victime d’une nouvelle blessure que l’on nous annonce bénigne. Il a sans doute remis les crampons trop tôt.
Il y a des joueurs que l’on a déclaré “vecteurs économiques". Griezmann, par exemple.
Il est tête de gondole. Quoiqu’il dise et fasse, il a le statut d’icône française mais son palmarès tient que un timbre post: à part une Supercoupe d’Espagne et en titre en seconde division, c’est peau de balle et variétés!
Griezmann a déjà 25 ans. Ronaldo, lui, a 23 ans était déjà Ballon d’Or. Il y a un monde entre les deux joueurs. C’est l’élève a côté du maître.

Présidentielles de 2017 : Elections pièges à cons ?

L’inaltérable talent de Jacques Dutronc. Jamais désinvolte, toujours insolent comme il faut.

La mascarade continue.
Le battage médiatique sur le livre de X, pendant quelques jours, a été effacé par l’annonce de la candidature de X’.
Entre temps, X'’ est venu parler à la télévision dans un désert total.
D’autres X”’ sont en piste pour aller capter le fromage de l’Elysée.
Dans l’ombre X”'’ attend son heure.
X’ nous a fait croire qu’il vient de démissionner du gouvernement mais il ne fut qu’un gadget, un dérivatif, un leurre. Son remplaçant d’ailleurs n’en est pas un: le cumulard remplissait déjà la paperasse à sa place, d’où le peut d’urgence à convoquer une autre personne. Cela signifie, on ne te remplace même pas car pour nous tu étais parti depuis longtemps.
Ni de droite, ni de gauche. C’est le slogan à la mode.
Donc du centre. Dans l’œuf, c’est le jaune, c’est-à-dire le meilleur.
Personne ne veut le blanc. Surtout s’il est mal cuit, trop cramé ou pas assez, et donc visqueux, dégueulasse.

30.08.16

Permalien 23:30:40, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD  

Peuchère ! Un Américain veut se payer l' OM

Si Marseille avait un leader comme Raimu entraîné par un entraîneur comme Pagnol, Paris ne serait plus qu’un club de poussins.

Info ou intox ? L’OM vraiment vendu ou l’OM une nouvelle fois Kachkarisé ?
Cette fois le possible acquéreur est entrepreneur américain qui répond au nom de Frank McCourt. Il a des vues sur le club phocéen, comme on dit. Lui, il faudra qu’il l’apprenne: il connaît aussi bien le vélodrome que moi l’Illinois. “OM Champions Project", tel est le dossier qu’il a sous le bras.
Le businessman a jadis été propriétaire du club de baseball des Los Angeles Dodgers. Il ne manque plus que le chèque pour l’OM passe de Margarita Louis-Dreyfus à l’Américain. La somme demandée est pour l’instant inconnue.
-"Il y a un processus en cours, il va nous amener jusqu’à la réalisation de la transaction dans quelques semaines", a déclaré, en anglais made in Etats-Unis, Frank McCourt lors d’une conférence de presse à la mairie de Marseille.
Tant qu’on n’a pas vu la couleur de ses sous, rien n’est fait.
L’argent n’a pas d’odeur mais il a de la couleur.
“C’est un jour heureux pour moi et pour ma famille", a insisté Frank McCourt, qui a presque dit: “C’est un petit pas pour l’humanité mais un grand pour moi".
“Le meilleur club de France et l’un des meilleurs du monde", a-t-il encore dit à propos de l’OM. Visiblement, il ne connaît pas le Real Madrid, Barcelone, le Bayern Munich, le Milan AC, Benfica, La Juve, l’Inter Milan et l’Ajax, pour ne citer qu’eux.
L’OM va-t-il devenir comme Man City ou Chelsea ?
Faut voir, j’en doute. Le PSG est dirigé par des pétroliers qui en ont fait leur danseuse.
L’Américain lui achète l’OM parce qu’il croit gagner de l’argent avec. Il n’a pas dû bien observer les dernières saisons de l’OM.
Pour la L1, il est important d’avoir un OM capable de rivaliser avec Paris, Lyon et Monaco sinon les clubs français ne seront pas nombreux en C1 qui continuera a être une compétition pour l’Angleterre, l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne.
Qui va devenir le président de l’OM ?
Quel nouvel entraîneur ? Et les joueurs dans tout ça… Nous sommes à la fin du mercato. Au lieu de faire une vente à l’intersaison, on l’annonce en début de championnat.
Qui vivre, OM’aimera.

[Post dédié à Zatelli, Skoblar, Loubet et Magnusson]

PS: “20 h Foot” sur Itélé commence désormais à 20 h pour se terminer à 20 h 50.

Ray Donovan saison 4. C'est déjà fini...

Mardi 30 août 2016,
Canal Plus série, 22 h 15
Ray Donovan
Saison 4, 10e et dernier épisode

Que l’on se rassure: la saison 5 est en préparation et bientôt en tournage.
La saison 4 a tenu ses promesses.
Acteurs de premier plan, du plus petit rôle au plus grand.
Jon Voight, l’inoubliable comédien de Macadam cowboy est grandiose. Un mélange de De Niro et Clint Eastwood.
C’est l’histoire de Ray Donovan, détective privée pour des gens importants qui veulent effacer les pires saloperies qu’ils ont commises.
Il a un père, lourd à porter.
Trois frères fabuleux: un dirige une salle de boxe, un autre est perdu dans les limbes de l’enfance, et le troisième est métisse car il n’a pas la même mère.
C’est un polar d’où déborde l’amour familial. Une ambiance digne de John Cassavetes.
Chaque épisode est mieux qu’un film.
La femme de Donovan et leurs deux enfants sont à la hauteur des autres personnages.
Beaux cadrages. Bons dialogues. En V.O.

29.08.16

Equipe de France: tout le monde, sauf Ben Arfa

Si Ben Arfa ne joue pas il ne peut pas démontrer son talent, c’est aussi simple que cela.

Le sélectionneur des Bleus a dû revoir sa copie car Nabil Fekir (Lyon), Alexandre Lacazette (Lyon) et Yohan Cabaye (Crystal Palace) sont tous forfaits pour les deux prochain matchs de l’équipe de France, je dirais d’ailleurs plutôt l’équipe de Didier Deschamps que tout le monde s’accorde à dire que c’est un winner, un winner qui a perdu comme entraîneur une finale de C1, avec Monaco, et une finale de l’Euro avec l’EDF à domicile.
Pour remplacer les absents, il a appelé Ousmane Dembélé, Kévin Gameiro et Geoffrey Kondogbia qui seront du voyage pour aller affronter l’Italie le 1er septembre en match amical puis la Biélorussie le 6 semptembre, match comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2018.
Gameiro (réserviste lors de l’Euro) et Kondogbia (5 sélections en équipe de France) étaient plus ou moins attendus, la venue d’Ousmane Dembélé l’est moins. On est obligé de constater que L’ancien rennais de 19 ans qui a rejoint Dortmund a été préféré à Hatem Ben Arfa qui aurait pu très bien être appelé.
Le sélectionneur a dit que Ben Arfa n’est pas au “meilleur de sa forme” mais il a retenu Payet qui n’a pas joué avec West Ham !
Dire que Ben Arfa aurait perdu son talent parce qu’on ne l’aligne pas en club cela revient à dire que Jean Gabin ne savait plus jouer dès lors qu’il ne tournait pas.
Lors de Monaco-PSG (3-1), Ben Arfa a été lancé dans le match à la fin quand le navire parisien prenait l’eau. Erreur de coaching. Le nouveau coach Emery a trop écouté Deschamps, il aurait dû prendre le contrepied et aligner Ben Arfa d’emblée, d’emblée (et pas Dembélé !)
Il n’est pas interdit de rire. Je regarde tout ça avec hauteur et je n’oublie pas la saison dernière.
A Monaco, Di Maria a été lamentable. On a retrouvé le gringalet qui ne mettait pas un pied devant l’autre à Man United.
Il serait temps que l’on revoit Ben Arfa à sa place d’ailier.
Le roi de Nice est désormais sans couronne.
La saison commence à peine qu’on parle de son surpoids. Voilà une nouvelle trouvaille pour le critiquer. Ils ne savent plus quoi inventer.
Qui vivra verra Ben Arfa. La route est longue. Rira bien qui rira le dernier.
Un mot sur Griezmann qui a dit qu’il était plus triste d’avoir perdu en finale de la C1 qu’en finale de l’Euro. Si Ben Arfa avait dit cela, il y aurait une affaire d’Etat !

28.08.16

Permalien 07:00:36, Catégories: ARSENAL N'EST PAS EN FRANCE, LA REVUE DE STRESS  

Thierry Henry rejoint la sélection belge comme entraîneur-adjoint

Henry sait très bien œuvrer parmi les jeunes. L’avenir lui appartient.

“Je suis honoré par ce poste d’adjoint. Merci à Roberto Martinez et la fédération belge. Je suis vraiment excité et impatient", a déclaré le nouvel adjoint du sélectionneur Diables Rouges. Il s’agit de la Belgique et non pas de Manchester United.
“Il n’est pas venu pour l’argent", a confié un dirigeant belge.
“Pendant les négociations, 95% des discussions ne concernaient pas l’argent", a confié Chris Van Puyvelde, le directeur sportif de la fédération.
Henry conserve aussi son poste de consultant où il touche une fortune pour donner son avis sur le football anglais entre autres. C’est une fonction que Arsène Wenger trouvait incompatible avec le fait de pouvoir appartenir à la Team des Gunners, Henry s’occupait des moins de 18 ans d’Arsenal. Wenger n’appréciait pas beaucoup que Henry puisse tailler Arsenal au micro alors qu’il faisait partie des meubles. Cela peut se comprendre même si Wenger n’était pas tendre avec C. Ronaldo quand le coach des Gunners commentait les matchs sur TF1 quand Ronaldo jouait à Manchester United.
Il n’y a rien d’étonnant à voir un Français co entrainer la Belgique.
On a bien vu le Roumain Stefan Kovacs entraîner la France avant Michel Hidalgo, et le Brésilien Zico sur la banc du coach du Japon lors de Brésil-Japon !
Henry est un compétiteur de haut parage, il a mené sa carrière de pied de maître: choix de clubs et palmarès. C’est un grand joueur.
On sait qu’il a quitté Arsenal pour aller remporter la C1 avec Barcelone car il savait qu’il ne pourrait pas la gagner avec les Gunners. D’ailleurs Arsenal n’a toujours pas de C1.
Maintenant on sait que Henry et Zidane sont candidats à la succession de Deschamps.
Avec eux, on verrait un football beaucoup plus porté sur l’offensive.
Bonne chance à Henry et à très bientôt…

27.08.16

Le trophée UEFA 2016 pour Ronaldo et des godasses à paillettes pour Griezmann

Ronaldo est le prochain Ballon d’Or. Cela fera 4. Avec son palmarès 2015-2016, il est intouchable, au-dessus de tous. Même sur une jambe, il a transcendé tous ses partenaires au SDF pour gagner l’Euro devant la France, pays organisateur. Cette fois, le grand joueur était du côté du Portugal. Il n’y avait pas Zidane en face. Aujourd’hui Zidane est l’entraîneur de … Ronaldo ! (Au Real Madrid) Qui se ressemble s’assemble. On est passé de Zidane à Payet qui a blessé CR7 dans un choc aussi désastreux qu’inutile.

Quand on perd deux finales, en C1 et à l’Euro, on se fait petit. Griezmann a essayé de voler la vedette à Ronaldo, en portant des chaussures à paillettes comme son football. On a eu l’impression de voir quelqu’un qui voulait user des projecteurs jusqu’au bout, au cas où ses résultats seraient moins brillants. Même dans le côté mannequin, Ronaldo est loin devant Griezmann. Sur tous les tableaux le Portugais devance le Français qui s’est comporté comme un minime à côté d’un junior.
Sacré meilleur joueur UEFA de l’année, Cristiano Ronaldo (31 ans) a devancé Antoine Griezmann qui s’est fait remarquer, à la remise du trophée, parce qu’il portait des godasses à paillettes argentées mises en évidence par un pantalon court. Il joue comme un pied, est-ce le signal ?
Griezmann c’est comme Ribéry pour le Ballon d’Or. On se demande ce qu’il faisait là. Ronaldo cela fait des années qu’il est au sommet et s’y maintient. Même blessé, il a galvanisé ses partenaires lors de la finale de l’Euro remporté au SDF ! CR7 est un grand joueur, un champion qui peuple les rêves. Griezmann, lui, est un bon joueur qui fait rêver le peuple. Cela n’a rien à voir.
Cristiano Ronaldo, vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid et de l’Euro 2016 avec le Portugal, a donc été sacré meilleur joueur UEFA 2016, en attendant de remporter son 4e Ballon d’Or.
Le Portugais est plein d’humour. Il a chambré Antoine Griezmann: «Je suis évidemment heureux… Désolé, d’avoir battu Griezmann en finale de la Ligue des champions et en finale de l’Euro… »
Comme toujours, il était impeccable sur scène quand le Français affichait ses godasses clownesques. Un coup de com. pour une marque ? Griezmann est plus proche de Beckham que de CR7. L’Anglais est surtout un marchand de slips. Le Portugais lui sait rester un footballeur.

Parcours professionnel de CR7:
2002-2003 Sporting Portugal
2003-2009 Manchester United )
2009- Real Madrid

Palmarès:
Manchester United
Premier League: 2006–07, 2007–08, 2008–09
FA Cup: 2003–04
Football League Cup: 2005–06, 2008–09
FA Community Shield: 2007
UEFA Champions League: 2007–08
FIFA Club World Cup: 2008

Real Madrid
La Liga: 2011–12
Copa del Rey: 2010–11, 2013–14
Supercopa de España: 2012
UEFA Champions League: 2013–14, 2015–16
UEFA Super Cup: 2014
FIFA Club World Cup: 2014

Portugal
UEFA European Championship: 2016

Ballon d’Or: 2008, 2013, 2014 et bientôt 2016.

Prochains articles: Henry, Nice, Man United…

La défaite selon Hodgson, Löw et Deschamps

Vu le poste qu’il occupait sur le terrain, Deschamps préféra toujours le football de Sissoko a celui de Ben Arfa, plutôt la force que la finesse, la sécurité que la prise de risque. Deschamps avait expliqué jadis que si nous voulions voir du jeu, il fallait aller voir les vétérans. La finale de l’Euro 2016 a été tristounette. Elle n’a pas effacé la finale de la Coupe du Monde 2006 perdu aux tirs au but. Depuis le départ de Zidane, la France pédale dans la choucroute. Nous sommes obligés d’attendre la nomination de Zidane au poste de sélectionneur des Bleus pour revoir du beau jeu, ce qui viendra tôt au tard. Après avoir gagner avec le Real- ce qu’il a déjà fait- Zidane n’aura plus qu’a regagner la Coupe du Monde comme sélectionneur.

1er septembre 2016
Italie - France, amical
Mardi 6 septembre
Biélorussie - France, éliminatoires de la Coupe du Monde 2018

Gardiens : Aréola, Costil, Mandanda
Défenseurs : Corchia, Digne, Koscielny, Kurzawa, Rami, Sidibé, Umtiti, Varane
Milieux : Cabaye, Kanté, Matuidi, Payet, Pogba, Sissoko
Attaquants : Fekir, Gignac, Giroud, Griezmann, Lacazette, Martial

Quand la France perd, rien ne bouge.
Souvenez-vous du sélectionneur de jadis qui noyait le poisson avec une demande en mariage.
Cette fois, atteindre la finale en France de l’Euro 2016 et perdre au SDF devant le Portugal ce n’est pas grave, ce n’est que du football…
L’important c’est le renouveau: du bus d’AFSUD 2010 en grève à la place de vice-champion c’est tout bénéfice.
Les joueurs actuels ont beaucoup fait de com. pour se racheter une conduite et cela a bien marché auprès du public, au détail près que c’est de la communication et non pas du terrain.
En Angleterre, quand les Anglais sont éliminés 1-2 par l’Islande en 1/8 de l’Euro 2016, le sélectionneur Roy Hodgson démissionne le soir même de l’humiliation. Il faut dire que nous sommes en présence du deuxième pays au nombre de médailles glanées aux JO 2016, derrière les Etats-Unis et devant la Chine. La France, elle, se gargarise d’une plus lointaine place (7e). Pays de Poulidor oblige.
En Italie, Antonio Conte est parti après la défaite aux tirs au but contre l’Allemagne en 1/4 de l’Euro 2016. Vous me direz que c’était prévu parce que le sélectionneur devait partir entraîner Chelsea. Je précise néanmoins qu’à la suite de l’échec durant la Coupe du monde 2014 pour se qualifier en huitièmes de finales, Cesare Prandelli a annoncé sa démission.
Didier Deschamps signale que Joachim Löw est en poste dans le rôle de sélectionneur de l’Allemagne depuis 10 ans et que la défaite des Allemands en 1/2 finale de l’Euro contre la France ne l’a pas renvoyé chez lui, définitivement. On n’est pas dans le même configuration que celle de la France.

Palmarès de Löw avec l’Allemagne:
Coupe du monde de football 2014.
Finaliste du championnat d’Europe de football 2008.
3e à la Coupe du monde de football 2010.
3e à la Coupe du monde de football de 2006 (assistant de Jürgen Klinsmann).
3e à la Coupe des confédérations 2005 (assistant de Jürgen Klinsmann).

On note que Löw a remporté la Coupe du Monde. Deschamps aussi mais comme joueur.
En France, atteindre la finale ça suffit. A l’Euro 2016, ils avaient même fixé la barre aux 1/2. Donc, c’est du bonus.
Le football on le sait c’est aussi du spectacle alors que pour moi c’est avant tout de la compétition.
L’actuel sélectionneur a son ossature et ses remplaçants.
Des joueurs n’entrent pas directement dans ses plans.
Il a choisi Payet, Cabaye et Martial et non pas Ben Arfa, Rabiot et Gameiro. C’est son droit le plus strict. En France, il y a 68 millions de sélectionneurs.
Concernant Ben Arfa, il a dit:
-"Je ne pense pas que Ben Arfa soit au meilleur de sa forme".
C’est sans doute vrai mais que dire de Payet après ses prestations devant l’Allemagne et le Portugal où il a été transparent ? Rien, Payet est repris. Circulez ! Il n’y a rien à voir.
Quand Ben Arfa était en pleine forme, il n’a pas été retenu.
Cependant, il vaut mieux sportivement être remplaçant au PSG comme Ben Arfa en ce debut de L1 que titulaire à West Ham et Crystal Palace comme Payet et Cabaye, ce dernier a d’ailleurs quitté le PSG pour pouvoir être sélectionné de nouveau en Bleu.
Ben Arfa devra marquer 300 buts en 2016-2017 pour pouvoir espérer être sur la liste des remplaçants de l’EDF.
Pour ma part, je n’échange pas un dribble de Ben Arfa contre les carrières de Payet et de Cabaye.
D’autre part, Griezmann a déclaré avoir été plus triste de perdre en finale de C1 qu’en finale de l’Euro. Il préfère donc gagner avec l’A. Madrid qu’avec la France. Là, pas de polémique. Circulez, il n’y a rien à voir ! Certes la C1 est une plus longue compétition mais il faut savoir ce que l’on dit. Je n’ai jamais entendu C. Ronaldo dire qu’il préférait plutôt gagner avec le Real Madrid qu’avec le Portugal. Il faut dire qu’il gagne avec les deux ! Il est vrai que Ronaldo est un vrai champion, lui. Et non pas une fabrication de vedette par la presse de son pays.

26.08.16

Permalien 17:57:14, Catégories: LE GYM E BASTA, THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Schalke 04 (ALL), Salzbourg (AUT) et Krasnodar (RUS) sont les adversaires de Nice en Europa League

L’arrivée de Dante à Nice fait du bien. Le sourire du Brésilien aide à survivre après la tuerie de la Promenade des Anglais.

Les Aiglons devront rencontrer Schalke 04, Salzbourg (AUT) et Krasnodar (RUS) pour parvenir en 16e finale de l’Europa League. Mieux vaut ce groupe que celui avec Manchester United ! Le groupe K est pas mal dans le genre difficile. Je n’aime pas cette compétition de losers mais cette saison, il y a Nice et MU…

Groupe A :
- Manchester United (ANG)
- Fenerbahçe (TUR)
- Feyenoord (Pays Bas)
- Zorya Louhansk (UKR)

Groupe B :
- Olympiacos (GRÈ)
- APOEL (CHY)
- YB Berne (SUI)
- FK Astana (KAZ)

Groupe C :
- RSC Anderlecht (BEL)
- Saint-Étienne (FRA)
- Mayence (ALL)
- Qäbälä (AZE)

Groupe D :
- Zenit Saint-Pétersbourg (RUS)
- AZ (Pays Bas)
- Maccabi Tel-Aviv (ISR)
- Dundalk FC (IRL)

Groupe E :
- Viktoria Plzen (RTC)
- AS Roma (ITA)
- Austria Vienne (AUT)
- Astra Giurgiu (ROU)

Groupe F :
- Athletic Bilbao (ESP)
- Genk (BEL)
- Rapid Vienne (AUT)
- Sassuolo (ITA)

Groupe G :
- Ajax Amsterdam (Pays Bas)
- Standard de Liège (BEL)
- Celta Vigo (ESP)
- Panathinaïkos (GRÈ)

Groupe H :
- Shakhtar Donetsk (UKR)
- Braga (POR)
- La Gantoise (BEL)
- Konyaspor (TUR)

Groupe I :
- Schalke 04 (ALL)
- Salzbourg (AUT)
- Krasnodar (RUS)
- OGC Nice (FRA)

Groupe J :
- Fiorentina (ITA)
- PAOK Salonique (GRÈ)
- Slovan Liberec (RTC)
- Qarabag (AZE)

Groupe K :
- Inter Milan (ITA)
- Sparta Prague (RTC)
- Southampton (ANG)
- Hapoël Beer-Sheva (ISR)

Groupe L :
- Villarreal (ESP)
- Steaua Bucarest (ROU)
- FC Zürich (SUI)
- Osmanlispor (TUR)

25.08.16

Le tirage au sort de la C1 2017: PSG-Arsenal, Barça-City, ASM-Spurs, Juve-Lyon...

La plus belle compétition entre clubs au monde va connaître une nouvelle grande saison: le Real Madrid favori.

Groupe A
PSG
Arsenal
FC Bâle
PFK Ludogorets

Groupe B
Benfica Lisbonne
Napoli
Dynamo Kiev
Besiktas

Groupe C
FC Barcelone
Manchester City
Borussia Mönchengladbach
Celtic Glasgow

Groupe D
Bayern Munich
Atlético de Madrid
PSV Eindhoven
FC Rostov

Groupe E
CSKA Moscou
Bayer Leverkusen
Tottenham Hotspurs
AS Monaco

Groupe F
Real Madrid
Borussia Dortmund
Sporting Portugal
Legia Varsovie

Groupe G
Leicester City
FC Porto
Club Bruges
FC Copenhague

Groupe H
Juventus de Turin
FC Séville
Olympique Lyonnais
Dinamo Zagreb

Permalien 15:25:26, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Dante à l'OGCNice, la Divine surprise

Dante à Nice. La Divine surprise !
Je ne pouvais pas manquer de la faire celle-là.

Le défenseur, ex Bavarois, Dante Bonfim Costa Santos, né le 18 octobre 1983, à Salvador de Bahia, est un nouvel aiglon.
Ce n’est pas tous les joueurs qu’un joueur du Bayern Munich signe à Nice.
Retraite déguisée ? Non, plaisir prolongée.

Il sera dans le rôle de grand frère.

Parcours junior

Saisons

Clubs successifs:

1997 Brésil Catuense FSA
1998-1999 Galícia EC
2000-2001 Capivariano FC
2002-2004 EC Juventude
2004-2006 France Lille OSC
2006-2007 Belgique Sporting Charleroi
2007-2009 Standard de Liège
2009-2012 Allemagne Borussia M’gladbach
2012-2015 Bayern Munich
2015-2016 VfL Wolfsburg
2016- France OGC Nice

Sélections en équipe nationale
2013- Brésil 13 (2 buts)

Palmarès:

LOSC Lille
Coupe Intertoto en 2004

Standard de Liège

Champion de Belgique 2008 et 2009
Supercoupe de Belgique 2008 et 2009

Bayern Munich
Ligue des Champions 2013
Coupe du monde des clubs 2013
Supercoupe de l’UEFA 2013
Champion d’Allemagne 2013, 2014, 2015 et 2016
Coupe d’Allemagne 2013 et 2014
Supercoupe d’Allemagne 2012

Brésil
Coupe des confédérations 2013

Permalien 14:50:52, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Ben Arfa pas pris. Cabaye et Payet, oui.

La France a perdu l’Euro à domicile contre le Portugal mais tout va bien. On prend les mêmes et on recommence.


Didier Deschamps a dévoilé sa liste de joueurs pour les deux matchs des Bleus à venir : contre l’Italie le 1er septembre, en match amical, puis contre la Biélorussie le 6 septembre, en éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 :

Gardiens : Aréola, Costil, Mandanda

Défenseurs : Corchia, Digne, Koscielny, Kurzawa, Rami, Sidibé, Umtiti, Varane

Milieux : Cabaye, Kanté, Matuidi, Payet, Pogba, Sissoko

Attaquants : Fekir, Gignac, Giroud, Griezmann, Lacazette, Martial

On note que le noyau dur de ses joueurs habituels est présent, sauf Evra mais le capitaine masqué des Blues n’a pas pris sa retraite officiel. Lloris lui est forfait.
On note les absences de Rabiot et Ben Arfa. Les deux Parisiens ne sont pas dans les petits papiers du sélectionneur. Ben Arfa devra marquer 10 buts par match pour être sélectionné. Cette fois, Ben Arfa n’est pas au mieux de sa forme ? La dernière fois il était en pleine forme… Pas pris quand même !
En revanche, il y a Fekir. Le sélectionneur a dit que le joueur s’était blessé avec les Bleus, donc… S’il n’a pas de rythme qu’importe !
Au milieu, Cabaye et Payet sont là. Cabaye est surtout Boss dans la pub, et Payet, lui, a été lamentable lors de ses deux derniers matchs en EDF. Il faut absolument que Payet se relance, n’est-ce pas ? Ben Arfa rate une passe, on le monte a l’échafaud. Payet rate deux matchs, on le rappelle. A quand le brassard ?
En Italie, quand la Nazionale ne gagne pas, on le sélectionneur s’en va. En Angleterre, aussi.
Il est vrai que l’Italie et l’Angleterre sont deux grandes nations de sport. Il suffit de voir le nombre de trophées de l’Italie en C1 et en Coupe du Monde. L’Angleterre, elle, est derrière les Etats-Unis au nombre de médailles aux JO 2016.

Permalien 10:39:23, Catégories: LITS ET RATURES  

Michel Butor (1926-2016) sur le port de Nice, la Prom. et à Coco Beach

L’écrivain qui vient de mourir a longtemps habité Nice alors qu’il était natif du Nord de la France.
Sur ce document, on le voit marcher dans les rues de Nice avec son chien d’alors. Ils arpentent la Prom. au temps où mon berceau natal n’était pas une marre de sang, après le passage de la barbarie qui dansait la salsa pour duper ses victimes.
Michel Butor appartient au Nouveau Roman dans le magasin d’étiquettes.
Cela n’a jamais été ma tasse de thé.
Sur une photo célèbre, on voit les “nouveaux romanciers” avec Samuel Beckett qui n’a absolument rien à voir avec eux, excepté qu’ils avaient le même éditeur.
J’ai toujours préféré les Hussards. On écrit avec des mots, pas avec des idées.
Mes goûts me portent vers Jules Renard, Paul Léautaud, Emmanuel Bove, Henri Calet, Raymond Guérin, Blondin, Nimier et Georges Perros, grand ami de Butor.
Saluons l’écrivain. Reste l’œuvre. A (re)découvrir.

Dans deux communiqués, sur le site de l’Elysée, on lit deux courts textes attribués à François Hollande:

-"Figure du Nouveau Roman, il n’aura jamais cessé d’expérimenter diverses formes d’écriture, souvent dans le dialogue avec d’autres arts, toujours avec le même esprit de liberté et de découverte. Irréductible à toute classification, Michel Butor était un grand explorateur de la littérature. J’adresse toutes mes condoléances à sa famille et à ses proches.".

-"Sonia Rykiel était une femme libre, une pionnière qui a su tracer sa voie. Ayant créé sa propre entreprise, elle avait ouvert sa première boutique à Saint-Germain-des-Prés en mai 1968. Elle a inventé non seulement une mode, mais aussi une attitude, une façon de vivre et d’être, et offert aux femmes une liberté de mouvement. Passionnée de culture, elle ne concevait pas la mode sans les arts qui étaient toujours présents dans ses créations. Son style est connu du monde entier. Il demeurera comme le symbole de l’alliance remarquable de la couleur et du naturel, de la fluidité et de la lumière. J’adresse mes sincères condoléances à ses enfants Nathalie et Jean-Philippe, à sa famille et à ses proches qui sont dans la peine.”

Je ne savais pas que l’actuel locataire de l’Elysée était si féru de littérature et de mode. On en apprend tous les jours. Le rédacteur ou la rédactrice de ces textes a trouvé plus de style dans les étoffes que dans les livres. N’est pas François Mitterrand qui veut. On est passé des tirages de tête numérotés papier Japon à Pif Gadget.

24.08.16

Permalien 08:27:06, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Rien où poser sa tête, Françoise Frenkel (Gallimard) et Tout sur le Ritz, Claude Roulet (La petite vermillon)

Pour Hemingway Paris est une fête.

-Rien où poser sa tête, Françoise Frenkel. Préface Patrick Modiano. Dossier Frédéric Maria (Gallimard, 290 p. , 16,90 €)

Françoise Frenkel (1889-1975) est une libraire qui a fondé la première librairie française à Berlin. A la déclaration de guerre, elle fuit Berlin pour Paris puis Nice. Son mari a été déporté à Auschwitz-Birkenau (Pologne) où il est mort le 19 août 1942. Françoise Frenkel parvient à fuir alors que sa sœur est arrêtée. Un exemplaire de ce livre de 1945 imprimé en Suisse a été retrouvé à l’Emmaüs de Nice. Sa prose, pleine d’une densité humaine, saute aux yeux. L’âme de la narratrice nous parvient. Il s’agissait de fuir le régime de régime et les nazis qui étaient à ses basques.

-Tout sur le Ritz, Claude Roulet (La petite vermillon/ La Table Ronde, 224 p. , 7,10 €)

Les esprits moqueurs disent que le romancier Ernest Hemingway a participé à la Libération de Paris dans l’ambition d’aller vider la cave de l’Hôtel Ritz. L’Américain a toujours aimé l’Hôtel mythique de la place Vendôme. Les lieux sont par la suite devenus tristement célèbre à cause de la présence de Lady Di qui y vécut ses ultimes instants avant de mourir dans une voiture qui fuyait les photographes. Mort atrocement stupide. Après quatre ans de travaux qui ont coûté 140 M€, le Ritz ouvre à nouveau ses portes à la clientèle aisée. Si on veut y aller, on peut toujours se rendre à bar au prix élevé mais il faut avoir ce que l’on veut. Le luxe a un prix. Inauguré en 1898, le Ritz a vu Proust y fêter son prix Goncourt 1920. Les lieux ont une solide légende. On raconte que Scott Fitzgerald, congédié par une conquête, s’installa dans les salons pour y manger les pétales du bouquet d’orchidées qu’il destinait à sa dulcinée qui ne le supportait plus. Claude Roulet est un remarquable historien du Ritz. Un conteur quatre étoiles.

22.08.16

Permalien 16:44:45, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Dire Straits et Peter Handke ou du Juke-box à l'iPhone

Lu dans un magazine qui traînait. Voici comment Peter Handke crée du lien.

“Un jour, j’étais en Haute-Normandie, à Gisors, dans un bar assez pauvre, et il y avait encore un juke-box. J’ai demandé qu’on le branche.
Au comptoir, deux hommes assez abîmés buvaient.
J’ai mis Dire Straits, Sultan of Swing, et ils ont changé de visage, ils se sont réveillés".

Peter Handke, interview avec Alexandre Lacroix, Philosophie Magazine, juillet-août 2011.

Aujourd’hui, chacun écoute son iPhone.

Pelé, Clay/Ali, Bolt sur le podium mondial des icônes du sport

Pelé (Brésil, XXe siècle) a donné ses lettres de noblesse au football, au sport.

Cassius Clay alias Mohamed Ali (Etats-Unis, XXe siècle) a été un rebelle avec la dimension d’un Mandela.

Usain Bolt (Jamaïque, XXIe siècle) incarne le sport de la plus belle des manières: intelligent, sensible, humble, travailleur acharné et plein d’humour.

Pour ce classement, il faut conjuguer la compétence, le palmarès, l’apport à leur sport, la dimension planétaire de leur portée et l’image qu’il véhicule.

Il n’y a aucun européen dans le classement.

Bolt a sorti Roger Federer (Suisse) de mon Top 3.

M. Phelps a plus de médailles olympiques que Bolt mais il n’y a rien de surprenant à ça puisqu’en natation, il y a plein d’épreuves possibles alors que le sprint est très réduit. Et puis, Phelps a la présence d’un ventilateur en position “off” quand Bolt est le soleil.
Bolt pourra devenir acteur non pas parce que c’est un métier de fainéant que tout le monde peut faire mais pour la simple raison qu’il a un charisme naturel accentué par l’admiration qu’on lui porte. Il est cinégénique cela saute aux yeux. J’espère le revoir toujours: c’est un remède à la morosité. Il est mythique de son vivant, ce qui est finalement très rare. Il est devenu plus célèbre et plus aimé que Messi ou C. Ronaldo. D’habitude seuls les footballeurs sont aimés par le maximum de gens.

Permalien 08:12:54, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Les Mots des mères (Bouquins/Laffont) et Lire dans la gueule du loup (Gallimard)

-Les Mots des mères, Yvonne Knibiehler, Martine Sagaert (Bouquins/ Robert Laffont, 1216 p. , 30 €)
Pas besoin d’être féministe pour lire ce livre qui est une somme considérable. On passe en revue toutes les conquêtes des femmes notamment au XXe siècle. Contrôle des naissances, contraception, avortement dépénalisé, sans parler de la conquête du Droit de Vote. On se rafraichit la mémoire avec le passage sur Madame Evelyne Sullerot cofondatrice du Planning Familial. La gente masculine est parfois dépassée : par exemple au moment de la pilule contraceptive, ils n’ont pas que cela procurer enfin la liberté aux femmes.

-Lire dans la gueule du loup, Hélène Merlin-Kajman (Gallimard)
Cet essai est un hymne à la littérature. Il est évident que les livres nous aident à mieux prendre le pouls du monde. D’aucuns lisent pour se divertir. D’autres pour s’améliorer. Il faut faire travailler ses méninges comme ses muscles. Les parents qui lisent des Histoires à leurs enfants le soir rendent service à l’Humanité. La lecture ouvre l’esprit, la lecture c’est l’attention vers les autres. Les livres transmettent. Ce livre nous donne envie de lire, de lire encore. Le constat est évident : les pays totalitaires crament les livres. C’est dire que livres et liberté vont ensemble.

20.08.16

Permalien 23:27:22, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le bel envol dans la nouvelle L1 des Aiglons vainqueurs à Angers

Le Nice de Lucien Favre réalise un sans-faute lors de l’entame de la L1 2016-2017

Samedi 20 août 2016
SCO Angers 0-1 OGC Nice
But pour les Aiglons: Plea (4e)

SCO Angers : Petric - Andreu, Bourillon (Santamaria, 56e), Traoré, Thomas - Ketkeophomphone, Ndoye ©, Manceau - Toko Ekambi, Diedhiou (Capelle, 75e), Sunu (Pépé, 66e)
Manager: Stéphane Moulin

OGC Nice : Cardinale - Ricardo, Baysse ©, Sarr, Dalbert - Bodmer (Walter, 84e), Koziello, Seri - Cyprien (Lusamba, 90e), Plea, Eysseric
Manager: Lucien Favre

On croyait Nice diminué par des partants de premier calibre (Ben Arfa, Germain, Claude Puel) mais les nouveaux arrivés ont du talent à revendre.
Nice aurait dû l’emporter 3-0 tant les Aiglons ont produit du jeu et donc des occasions.
La saison est très bien lancée et la venue de Lille avant la prochaine mini trêve donne des envies de faire la passe de trois, le fameux diction jamais deux sans trois. Attention, car un excès de confiance mal placé pourrait conduire le Gym vers une contre performance qui effacerait la victoire à l’extérieur. Vigilance, donc.
Ne vendons pas la peau de l’ours du Nord avant de l’avoir tannée.
Le milieu niçois Bodmer, Koziello, Seri a été impérial.
Derrière Baysse tient bien la baraque. Ricardo monte toujours de manière intéressante.
Le jeune Sarr est une révélation de ce début de championnat.
Tout Nice a brillé grâce à un collectif éclatant de solidarité.
Lucien Favre a élaboré un Niçois très joueur.

[Post dédié à la 86e victime du massacre de la Promenade des Anglais.]

Permalien 01:24:03, Catégories: THE RED DEVILS  

Et pendant ce temps, Ibrahimovic continue de s'imposer à Manchester United avec Paul Pogba

Désormais en Angleterre, on joue aussi le vendredi. Pogba est heureux de son retour à MU qui se passe bien. On sait qu’il était allé en Italie parce que Sir Ferguson ne lui faisait pas assez confiance. La page est tournée: Pogba est un Red Devil ! Ibrahimovic s’est immédiatement adapté à MU. Auteur d’un doublé, il a été élu l’homme du match. On note qu’il a tiré le penalty alors qu’il y avait Rooney sur le terrain.

Vendredi 19 août 2016
Manchester United 2-0 Southampton
Buts pour MU: Ibrahimovic (36e, 52e pen.)

STATISTIQUES
Possession: United 45%, Southampton 55%
Tirs non cadrés: United 11, Southampton 11
Tirs cadrés: United 5, Southampton 1
Corners: United 4, Southampton 0

United: De Gea, Valencia, Bailly, Blind, Shaw, Fellaini, Pogba, Mata (Mkhitaryan 75e), Rooney (Smalling 89e), Martial (Herrera 22e), Ibrahimovic.
Sur le banc: Romero, Schneiderlin, Young, Rashford.
Manager: Mourinho

Southampton: Forster, Cedric, Van Dijk, Fonte, Targett, Davis (Austin 67e), Romeu (Clasie 11e), Hojberg, Tadic, Redmond, Long (Rodriguez 84e).
Sur le banc: McCarthy, Yoshida, Ward-Prowse, Pied.
Manager: Puel

Mourinho connaît mieux Man United que van Gaal.
Le Portugais aligne Valencia et laisse Smalling sur le banc. Il ne lui a pas fallu six mois pour voir qui est qui et qui fait quoi. Schneiderlin est lui aussi remplaçant. C’est déjà bien. La grinta de Fellaini ne déplait pas à Mourinho.
Young lui est un intermittent du spectacle comme Nani jadis. A un moment, le coach néerlandais lui avait donné les clefs d’Old Trafford !
Zlatan Ibrahimovic, empile les buts comme au PSG.
MU is back mais sur SFR !
Les Red Devils jouent devant très peu de Français qui ne sont pas là pour engraisser les chaînes de télés.
Claude Puel de son côté est en train de découvrir la dure réalité du football british. Les points y sont encore plus durs à gagner qu’en L1.

Permalien 00:52:52, Catégories: GRANDE DAME, CERDANEMENT  

Estelle Mossely, ingénieure et championne olympique de boxe en poids légers

Estelle Mossely, née le 19 août 1992, à Créteil, boxeuse en poids légers (moins de 60 kg) est élève-ingénieure à l’école supérieure d’ingénieurs Léonard-de-Vinci. Elle est devenue la première boxeuse française championne olympique de boxe après son succès aux J.O. 2016 face à la Chinoise Yin Junhua, vendredi 19 août 2016, à Rio de Janeiro, le jour de son 24e anniversaire.
Les Jeux du Brésil sont très favorables à la délégation française qui se comporte très bien.
Jamais depuis l’après-guerre, la France n’avait réalisé une aussi bonne razzia de médailles. Certes l’absence de la Russie aide sans doute à la bonne performance.
A noter aussi la très belle médaille d’argent d’Elodie Clouvel, née le 14 janvier 1989 à Saint-Priest-en-Jarez, spécialiste du pentathlon moderne. Quand on voit Elodie Clouvel on a envie de dire à la plupart des mannequins d’aller se rhabiller !

19.08.16

Le sprinter Christophe Lemaître médaille de bronze sur le 200 m des J.O. 2016

Christophe Lemaître est un garçon fidèle, une qualité que l’on traite comme un défaut aujourd’hui. Il a toujours été fidèle à son entraîneur Pierre Carraz d’Aix-en-Provence. alors que beaucoup de personnes lui disaient d’aller voir ailleurs pour s’améliorer. Sa 3e place sur le 200 M des Jeux de Rio lui donne raison. Pierre Carraz a déclaré: “On savait que Christophe était bien à l’entraînement, il l’avait montré au 100 m et ça s’est confirmé sur 200m. C’est très bien pour Christophe qui a traversé une période difficile. Il a été récompensé de son travail, de son opiniâtreté. C’est une libération, il pourra repartir sur de nouvelles bases", ajoute son entraîneur qui sait que son champion est un compétiteur de championnats et non pas de meetings. La médaille de bronze de Lemaître n’a rien à voir avec le côté Poulidor. Bolt est intouchable.

Vendredi 19 août 2016
Finale olympique du 200 m

Classement:

1 Usain Bolt/ Jamaïque 19.78 s OR

2 Andre De Grasse/ Canada 20.02 s ARGENT

3 Christophe Lemaitre/ France 20.12 s BRONZE

4 Adam Gemili/ Grande-Bretagne 20.12 s

5 Churandy Martina/ Pays-Bas 20.13 s

6 LaShawn Merritt/ États-Unis 20.19 s

7 Alonso Edward/ Panama 20.23 s

8 Ramil Guliyev/ Turquie 20.43 s

Il y a des médailles de bronze qui valent des médailles d’or.
Je n’échange pas la médaille de bronze du 200 m des J.O. de Rio de Janeiro contre les breloques en or des sports qui ne font vibrer que les parents des champions olympiques.
Depuis Abdoulaye Seye aux J.O. 1960 de Rome aucun Français n’était parvenu sur le podium du 200 m.
Christophe Lemaître mérite mille fois cette 3e place car on ne compte plus ses bonnes performances depuis sa jeunesse au plan national, européen et mondial.
Il n’est pas beaucoup médiatisé car la presse ne le trouve pas assez bon au micro. Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre !
Parce qu’il est réservé, bien élevé, poli, pas bariolé de tatouages, on le frappe d’ostracisme.
On l’accuse de surcroît d’avoir un léger défaut de prononciation mais tout ça fait parler de son charme évident.
Il a physique d’acteur devrait-on dire. On lui reproche d’être trop beau.
Le délit de belle gueule ça existe !
C’est l’un des plus grands sportifs français de l’Histoire de l’athlétisme.
Né le 11 juin 1990 à Annecy, le sprinter est le seul blanc au monde qui a couru le 100 m en moins de 10s (9 s 92). Actuellement, il est détenteur du record de France du 200 m (19 s 80).
3e sur un 200 m Olympique, remporté par Me Usain Bolt qui a réalisé le triplé sur 100 m et 200 m (2008, 2012, 2016), c’est un exploit.
Bolt vise une nouvelle victoire sur le relais 4 X 100 m comme en 2008 et 2012.
Pour être classé 3e, Lemaître a cassé la ligne de façon superbe.
Christophe Lemaitre, né le 11 juin 1990 à Annecy, est le seul homme blanc de l’histoire ayant couru le 100m en moins de 10s (9 s 92) et l’actuel détenteur du record de France du 200 m (19 s 80).

PS: le Français Kévin Mayer, quant à lui, a accompli l’exploit d’être médaille d’argent au décathlon soit les travaux d’un authentique Hercule des temps modernes.

18.08.16

Permalien 17:51:47, Catégories: BLONDINEMENT A XV, LA REVUE DE STRESS  

La rentrée en force des consultants à la place des journalistes

“Les joueurs passent mais les journalistes restent", a dit Michel Platini quand il a raccroché les crampons.
Jadis, les anciens sportifs, même les très grands, tenaient un bar-tabacs ou un kiosque à journaux, à l’heure de la retraite, quand ils étaient dans la force de l’âge. D’autres ouvraient un magasin de sports.
Ensuite, il y a eu la période où quelques-uns sont devenus représentants d’équipementiers pour imposer des marques dans la paysage économique.
A présent, nous sommes dans la vague importantes des consultants.
Robert Chapatte, lui, avait la particularité d’avoir été un cycliste professionnel recyclé journaliste avec tellement de brio qu’on oubliait qu’il fit le Tour de France comme coureur. Chapatte était à la fois consultant et journaliste.
Il y a eu aussi Pierre Abaladejo mais le rugbyman restait dans la peau du consultant auprès de Roger Couderc. On n’a pas fait mieux.
Au tennis, feu Patrice Dominguez excellait au point qu’il était plus journaliste que consultant.
Au football, on a apprécié Roger Piantoni quand Robert Herbin ne réussit pas à s’imposer, beaucoup trop introverti au micro. Dans le même registre, Dominique Rocheteau a renoncé à œuvrer sur Radio France quand il a intégré le staff de l’ASSE. Tous n’ont pas cette délicatesse. On en voit qui cumulent des fonctions, à la radio, à la télé et comme coach.
En ce qui concerne le football, Thierry Roland resta longtemps la voix la plus importante avec Jean-Michel Larqué, qui lui aussi restait, et reste encore, dans la peau du consultant à l’écart de celle du journaliste.
Aujourd’hui, les footballeurs à la langue bien pendue sont partout.
SFR fait sa campagne de com. rien qu’avec des anciens joueurs: certains se font leur pub en cassant Domenech; d’autres, se sont relancés en critiquant Zidane. Pas besoin de donner leur nom si vous suivez les aventures du PAF vous savez de qui je parle.
SFR a désormais les droits de la Premiere League. SFR vient de s’associer à BeinSports. On attend la réaction de C + dont beaucoup d’abonnés ont l’impression d’avoir été trompés car ils se sont abonnés à C + pour le football anglais qui n’y est plus.
On a vu des joueurs de 1998, génération dorée, choisir les médias plutôt que le terrain, sauf Blanc et Deschamps. Zidane, lui, est hors concours, à la fois, consultant de luxe, icône et entraîneur. Des Zidane, cela ne court pas les rues même si ses enfants semblent bien partis pour honorer encore leur nom de famille.
Avoir été un grand joueur ne signifie pas devenir un grand coach: il est où Maradona ?
Zidane a dores et déjà réussi comme coach tout comme Beckenbauer, Cruyff, Guardiola et Ancelotti.
Un grand joueur ne fait pas forcément un grand consultant et encore moins un grand journaliste, voire éditorialiste.
Je ne lis jamais un article signé par un joueur - c’est souvent des trucs dits au téléphone et récrits ensuite par un rédacteur-, excepté ceux de Mats Wilander, toujours très pertinent.
Beaucoup d’anciens joueurs signalent souvent: “Moi, je ne suis pas journaliste…". On le sait très bien.
Une forte présence de consultants est une nuisance. Comment peut-on critiquer Didier Deschamps quand on est son ancien partenaire ? On a vu que ceux qui critiquaient Zidane étaient en fait jaloux de sa notoriété.
Récemment j’ai apprécié Rudi Garcia, très bon pendant l’Euro.
Eric Carrière est un très consultant.
Beaucoup m’endorment car ils ont trop peu de personnalité. Sur le terrain déjà ce n’était pas terrible.
Omar Da Fonseca est fantastique pour sa poésie, son enthousiasme et sa mauvaise foi affichée.
David Ginola se révèle être, lui, un très bon présentateur- ce qui est encore autre chose-, grâce à son physique et sa compétence.
Pour être un bon journaliste, un bon consultant, il faut être compétent, rester naturel et respecter l’auditeur, le téléspectateur, le lecteur.
La passion n’est pas le maître mot, comme on le croit.
Un imbécile peut être passionné.
Un journaliste à côté d’un consultant doit faire attention à ne pas devenir une simple speakerine.
Désormais, les consultants sont dans la peau des éditorialistes pendant que le journaliste n’est plus qu’un passeur de plats.
Dans la presse écrite, Antoine Blondin, était à la fois journaliste, consultant et surtout poète.
La tendance n’est plus à ce que l’on dit mais à qui le dit.

17.08.16

Permalien 08:04:19, Catégories: LE GYM E BASTA  

Nice gagne dans le match hommage aux victimes du 14 juillet 2016

Dimanche 14 août 2016
OGC Nice 1-0 Stade Rennais
But pour les Aiglons: Malang Sarr (59e) pour Nice

OGC Nice : Cardinale - Souquet, Baysse (cap), Sarr, Dalbert - Koziello, Walter, Seri - Marcel (Cyprien, 61e), Lusamba (Bodmer, 88e) - Plea (Donis, 58e).
Manager: Fabre

Stade Rennais : Costil - Moreira, Mendes, Bensebaini, Baal - Chantôme (Grosicki, 24e), Fernandes (Erasmus, 79e), André, Saïd - Gourcuff, Sio (Diakhabi, 70e).
Manager: Gourguff

Il était difficile de jouer au football à Nice après le massacre de la Promenade des Anglais désormais ensanglantée.
J’ai des chromos de la Prom de 1890-1900 je ne peux les regarder comme avant la tuerie.
Pour nous, contemporains du massacre organisé et qui a pu se dérouler à cause de la désinvolture des responsables de notre sécurité, Nice ne sera plus la Nice d’avant.
Même en 1939-1945, on n’a pas tué 85 personnes sur la Promenade.
Dans ce contexte atroce, Nice a rejoué au football. Nous sommes obligés de vivre, de revivre.
Comme un symbole, le nouveau Gym est encore plus jeune que la saison dernière.
On sait que Ben Arfa, Germain, Pied et N. Mendy sont partis.
Contre Rennes, Nice a joué avec un cœur gros comme celui qui était sur les maillots du match.
Nice doit encore se renforcer, notamment en attaque.
Nice a pris les trois points lors de la première journée de L1, un fait rarement arrivé dans les annales du Gym qui démarre souvent à l’extérieur d’habitude ou à la maison mais avec moi de réussite.

15.08.16

Permalien 07:43:51, Catégories: GRAND MONSIEUR, PAAVO NURMI & ALAIN MIMOUN  

Usain Bolt, le champion olympique qui communie avec le public quand les autres se contentent de communiquer

Lundi 15 août 2015

Le classement de la finale du 100 m des J.O.de Rio de Janeiro 2016

RM : 9″58
RO : 9′’63
RE : 9″86
RF : 9′’86

Vent (+0.20m/s)

1 U. BOLT JAM 9′’81
2 J. GATLIN USA 9′’89
3 A. DE GRASSE CAN 9′’91
4 Y. BLAKE JAM 9′’93
5 A. SIMBINE AFS 9′’94
6 B. MEITE CIV 9′’96
7 J. VICAUT FRA 10′’04
8 T. BROMELL USA 10′’06

Après Pékin (2008) et Londres (2012), Usain Bolt a remporté le 100 m des J.O. 2016 de Rio de Janeiro. Une nouvelle fois, personne n’a pu rivaliser avec lui sur la distance-reine de l’athlétisme. Le Jamaïcain (9′’81) a confirmé son statut «d’homme le plus rapide du monde». Depuis 2008, il est le recordman mondial du 100 m qu’il a amélioré trois fois pour porter à 9′’ 58.
Né le 21 août 1986, Bolt est le premier sprinter à raflé trois fois la mise de suite.
C’est un athlète de la dimension de Clay et de Pelé.
Il a tout ce qu’il faut: talent + charisme, à l’inverse du nageur Phelps aussi télégénique qu’une porte de prison.
Le 15 août 2016, le Jamaïcain a donc conservé sa couronne sur 100m, son 7e sacre olympique.
Le champion vise un «triple-triplé» (100m, 200m, 4x100m)!
Pendant ce temps, la presse française nous survend des breloques pour de sportifs qui ne font que vibrer les vitrines des vieilles fenêtres si l’on monte le son des hurlements des commentateurs qui font passer des vessies pour des lanternes. Untelle a gagner son concours de planche à voile ? Et Mr X. a-t-il bien lancé son bilboquet ?
Bolt est beau à voir avant, pendant et après la course.
Il sait communier avec le public. Communier et non pas communiquer.
Bolt est d’autant plus fantastique qu’il est supporter de Manchester United !

13.08.16

Permalien 07:49:17, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD  

Paris gagne à Bastia et Monaco arrache le nul contre Guingamp

Les deux premiers matchs de la L1 2016-2017
Bastia 0-1 PSG
Monaco 2-2 Guingamp

Grâce à Layvin Kurzawa, le PSG s’est imposé par une courte victoire à Bastia. L’essentiel est fait: trois points pour démarrer la saison par un match dont il ne restera rien.
Curieusement, je vois que les médias ne trouvent rien de mieux à dire: “Ben Arfa décevant".
Ils n’ont jamais titre; “Payet décevant” quand ce dernier faisait que l’équipe de France joua à dix lors des deux derniers matchs de l’EDF avec lui titulaire.
Pour Bastia-PGS, ils ne trouvent rien de mieux à écrire que: “Ben Arfa décevant". Je ne veux rien en dire car je n’ai pas vu le match.
Je vois aussi qu’on lui reproche une “surcharge pondérale".
On disait ça aussi de Puskas et de Ronaldo 1 er…
Bref, d’aucuns n’en reviennent toujours pas que Hatem Ben Arfa joue au PSG.
Il faudra qu’ils s’y fassent: oui, il est un joueur du PSG et il lui faut des matchs pour biens s’acclimater.
Di Maria en a raté un paquet de match sous le maillot du PSG mais là tout le monde ferme les yeux.
Un étranger à tous les droits dans le football français quand on demande toujours à Ben Arfa de marquer trois buts par match avec quatre passes décisives !
De son côté, Monaco mené 0-2 a réussi à faire match nul.

Permalien 07:48:44, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

L'hommage de l'OGCNice et de Rennes aux 85 morts et 400 blessés

Dimanche 14 août 2016, 17 h
Suite de la première journée de la Ligue 1 2016-2017
Nice-Rennes

Contre Rennes, lors de la première journée de championnat de la saison 2016-2017, les joueurs de l’OGC Nice porteront un maillot blanc- immaculé- sans le nom des sponsors (1), avec seulement un cœur formé par l’identité de toutes les victimes de l’attentat du 14 juillet 2016 : 85 personnes ont perdu la vie sur la Promenade des Anglais, 85 morts plus 400 blessés sans compter les personnes traumatisées, à Nice et ailleurs. Cela paraît incroyable et pourtant c’est vrai. Il y a des gens, je me demande comment ils arrivent à dormir sur leurs deux oreilles. Ceux qui laissent en liberté des dangers publics, ceux qui ont dit que la prison n’était pas bonne pour les êtres nuisibles à la société.
-"Sur le terrain, dans les tribunes et hors du stade, tous les Niçois se rassembleront pour honorer la capitale azuréenne dont les plaies ne se cicatriseront jamais", annonce le site officiel du Gym. Les dirigeants du club niçois admettent “qu’il sera impossible de ne penser qu’au football” après “un acte derrière lequel plus rien ne sera jamais pareil mais après lequel il faut se relever".
Les Aiglons et les Rennais – les clubs sont tous deux Rouge et Noir- s’échaufferont avec un T-shirt blanc, à l’initiative de l’agence niçoise Comback qui a dessiné le cœur. Les Aiglons, qui ont porté le deuil pendant tous leurs matches de préparation, joueront donc avec un maillot blanc arborant un cœur formé par la présence des personnes mortes le 14 juillet 2016. Le club breton, en signe de solidarité, portera aussi maillot avec le coeur symbolique. Tous ces maillots seront mis ensuite aux enchères à l’issue du match au profit des associations de défense des victimes.
Au début du match, il y aura un lâcher de 85 ballons et une minute de silence sera observée sur un fond de tifos blancs des différentes associations de supporteurs niçois. Le coup d’envoi sera ensuite donné par Franck, Gwenaël et Alexandre, trois héros de la sanglante soirée que l’on n’aurait jamais voulu vivre. Il a fallu l’attentat de Nice pour que la braderie de Lille soit annulée.
Au niveau sportif, Nice va vivre une année transitoire avec un nouvel entraîneur, Lucien Favre, qui a vu son effectif s’affaiblir avec les départs de Ben Arfa (Paris), Germain (retour à Monaco), N. Mendy (Leicester), Pied (Southampton), A. Mendy (Guingamp), Genevois (Caen) et Hult (Panathinaïkos), auxquels il faut rajouter bien sûr le manager Claude Puel qui fit du très bon travail à Nice. Souhaitons bonne chance au nouveau coach qui pourra compter entre autres sur Koziello, Bodmer, Seri et Pléa.

(1) On ne verra que l’écusson de l’OGCNice et le logo de l’équipementier.

12.08.16

Permalien 06:21:18, Catégories: PAAVO NURMI & ALAIN MIMOUN, LA REVUE DE STRESS  

Les J.O. c'est l'Athlétisme et pas le Rugby à 7 et le 421 !

A quand le 421 aux J.O. ?
Un jeu de piste sur un comptoir avec deux gros bras tatoués cela serait plus télégénique que le canoë-kayak.
Vous en connaissez beaucoup des enfants qui veulent devenir champion olympique de canoë-kayak ?
Moi aucun. Pour cela, il faudra être né sous les chutes du Niagara.
Depuis le début des J.O. on ne voit comme d’habitude que les sports confidentiels qui ne font vibrer que les compétiteurs et leurs familles, et encore je suis généreux car un participant français au tennis n’y a brillé que par son exclusion. On y a mêlé une chanteuse. Je n’y ai rien compris, il faut dire que je ne lis pas Voici même chez mon coiffeur dont j’ai de moins en moins besoin.
Les J.O. c’est avant tout l’athlétisme qui existait déjà sous l’antiquité, au plus grand plaisir de Platon.
Tous les autres sports à 80 % sont venus pour que la kermesse dure plus longtemps, affairisme oblige.
J’ai écrit sur les J.O. un album: rien de nouveau, sous la Grèce antique le dopage et les transferts existaient déjà.
Dans les Jeux modernes la trêve olympique n’est même pas respectée.
Et le baron Pierre de Coubertin voulait que l’on participât à titre individuel et non pas pour représenter une nation. On en est loin.
Pour l’instant, aux Jeux de Rio de Janeiro on nous montre sans cesse les “filles les plus sexy". C’est dire qu’il n’y a pas grand chose à voir.
Les commentateurs sportifs s’égosillent devant des non exploits qu’ils survendent à grands coups de cris absurdes. Rien n’est moins naturelle que la fausse passion qui se détecte tout de suite.
Je n’ai jamais vibré devant du judo ou du water-polo.
Encore moins devant un 50 m nage libre. Aller d’un mur de ciment vers un autre mur de ciment cela fait penser à la marche d’un prisonnier. Non merci. Kiki Caron, l’ancienne grande nageuse, avait au moins la politesse d’être gracieuse, sympathique et très intelligente. Elle ne manquait pas d’humilité, à l’inverse des prétentieux actuels des bassins, des bellâtres plus proche des podiums des défilés de modes que de Johnny Weissmuller alias Tarzan, authentique personnalité, lui.
Vivement la course sur piste ! Vivement la liberté !

11.08.16

Clemenceau (Perrin), Pézard (Table Ronde) et Simenon (Omnibus)

-Grandeurs et misères d’une victoire, Georges Clemenceau. Préface de Jean-Noël Jeanneney, (Perrin, 440 p., 10 €)

Ce livre est le dernier de Georges Clemenceau qui meurt les 23 novembre 1929. Ce grand homme fut un géant de notre Histoire. Le Tigre a eu mille vies. Qui se souvient qu’il a été maire de Montmartre ? Qui se souvient que sur la butte il ouvrit un centre de prophylaxie ? Qui se souvient que ce grand amateur de peinture fut le confident de Monet ? L’esprit de Clemenceau souffle encore. « Le meilleur en amour c’est quand on monte l’escalier. » Ce trait d’humour lucide est souvent attribué à Guitry ou Allais. Erreur, il est signé Clemenceau.

-Nous autres à Vauquois (1915-1916), André Pézard. Préface de Michel Bernard. Postface de Jean Norton (La Table Ronde/ Hors collection, 368 p., 15 €)

Ce témoignage sur 1914-1918 est moins connu que les livres de Maurice Genevoix mais pas moins important. Publié en juillet 1918, juste avant la fin de la guerre, le récit du lieutenant d’infanterie de 25 ans ne laisse pas indifférent dès lors qu’on a du cœur. Les Poilus ont notre reconnaissance éternelle. Une génération sacrifiée pour que l’on vive en Paix- en péril ces derniers temps… André Pézard (1893-1984), ami de Genevoix, a la même sensibilité que le futur académicien. Horreur de la guerre et tendresse des soldats entre eux.

-Mes apprentissages, reportages (1931-1946), Georges Simenon. Edition de Francis Lacasssin (Omnibus, 1056 p., 28 €)

Ce précieux volume nous confronte à l’autre versant de l’œuvre de Simemon : le journalisme. L’amour du détail on le retrouve dans les romans avec Maigret aussi minutieux que son créateur. Le reporter Simenon a parcouru le monde et la France entre 1931 et 1946. Les lecteurs de Maigret seront heureux de retrouver le style Simenon qui fait du bien aux yeux, aux oreilles, au cœur et à l’âme. Les reportages en France pendant les années 1930 nous plonge dans les faits divers, le terreau de l’œuvre du romancier. Il suit les affaires Stavisky pour Marianne, le journal de Gallimard, dirigé par Emmanuel Berl. Simenon se transforme en Tintin lorsque il va en Afrique, les îles Galápagos, les Etats-Unis, Tahiti et l’Europe de l’Est. A l’inverse de Tintin, Simenon, lui rendait la copie. Tant mieux ! Simenon détestait l’exotisme. Il aime surtout les gens qui habitent les lieux qu’il visite. Le côté cinéma de la vie ne l’intéresse pas. «Trouver l’homme» disait-il. Il y parvenait

10.08.16

Permalien 06:58:26, Catégories: PAAVO NURMI & ALAIN MIMOUN, LA REVUE DE STRESS  

La trêve olympique n'est pas respectée

Les Jeux Olympiques ont été créés sous l’Antiquité afin d’instaurer une paix momentanée, de sorte que les joutes sportives remplacent les combats armés, soit que le simulacre de la guerre prenne la place de la guerre armée.
En 2016, on en est loin !
L’esprit des jeux n’existe donc pas. Il est même bafoué.
On nous ment sur tous les tableaux.
En France, on nous parle de terroristes, de fous, de psychopathes mais personne n’utilise le vrai terme: séparatistes radicaux.
Pour les politiques, pour les médias dire et écrire “séparatistes radicaux” c’est reconnaître l’ennemi et ils ne le feront jamais.
Les séparatistes radicaux agissent parce que la France bombarde la Syrie, disent-ils. Qui dans les médias rappellent cette évidence ? Personne car c’est alors admettre le combat entre deux clans. Pour faire écran on nous parle de “guerre de civilisations".
Les politiques mentent au peuple parce qu’ils ne se font pas tués. Comme ils ne risquent rien à part des sifflements ou des chutes dans les sondages, ils continuent leur business.
Et qui dit que les séparatistes radicaux ont été élaborés dans la France actuelle ?
D’innombrables jeunes sont livrés à eux-mêmes parce qu’on a détruit le service militaire et qu’on ne parle jamais de culture. Jadis Apollinaire est devenu Français car il adorait notre langue au point de devenir un brillant écrivain.
Ce n’est pas en saupoudrant le conseil des ministres de quelques représentants des minorités qu’on va pousser les jeunes à s’identifier à tel ou tel.
Le mensonge est étatique.
Cela fait trente ans que j’entends que les FN est anti républicain. Alors pourquoi ne l’ont-ils pas interdit ?
Tout le monde sait que la gauche avait besoin d’un FN puissant pour affaiblir la droite conventionnelle.
Je suis persuadé que si le FN venait à gagner les élections présidentiels, des politiciens tourneront leur veste pour s’inviter au conseil des ministres. Ils diront que le FN est arrivé légitimement au pouvoir.
Jusqu’à présent, droite et gauche se partagent le gâteau à tour de rôle. En 1981, on a cru à la fin des privilèges mais ce ne fut qu’un changement de personnel.
Si le FN venait à remporter la course à l’Elysée ce sera comme si Marine Le Pen avait enfin gagné sa place sur le fauteuil rouge du dimanche après-midi télé où elle n’est jamais invitée parce que cette émission n’est que de la communication, de la promotion et que l’establishment se refuse à en faire pour une formation extérieure au PAF dictatorial.
La télé invite l’extrême-gauche comme on lance des cacahuètes aux pauvres pour se donner bonne conscience.
Le FN est tenu a distance alors que l’on dit qu’un électeur du FN est un ancien communiste qui s’est fait cambriolé trois fois.
Pourquoi l’assemblée nationale ne demande-t-elle pas un référendum sur “Oui ou Non", à propos de la guerre en Syrie ?
Le peuple se fait tuer pour une décision qu’il n’a pas prise.
Nous ne sommes que de la chair à canon. Rien de plus.
On ne fait attention à nous que la veille d’un scrutin.
Il a fallu 85 morts à Nice pour que l’on protège Lille.
Nice que les médias associent toujours au FN et jamais à Jean Vigo ou à Henri Matisse, deux de ses plus prestigieux ambassadeurs.
Nice c’est Les Promesses de l’aube de Romain Gary.
N’avoir pas protégé Nice c’est avoir abandonné la France.

09.08.16

Si Pogba vaut 120 M€, Pelé vaudrait 12 milliards d'euros

“REunited. Pogback” annonce officiellement le site de Manchester United pour saluer le retour de l’international français. Le transfert de Paul Pogba de la Juventus Turin à Manchester United est de la pure folie économique. Le joueur était parti de MU en 2012 parce qu’un jour de Sir Ferguson ne l’avait pas fait jouer au milieu de terrain alors que la zone était sinistrée par les blessures. Au lieu d’aligner Pogba, l’Ecossais demanda à un arrière latéral de jouer dans la zone médiane ce qui a déçu le jeune Français qui perdit confiance en Sir Ferguson alors que Antonio Conte lui promettait un poste de titulaire à la Juve. Après avoir brillé en Série A, Pobga revient en Premier League.

Les ignorants pensent que les 120 M€ vaut tomber dans la tirelire du joueur.
Pogba va cependant encore mieux gagner sa vie en Angleterre qu’en Italie. On est content pour lui.
Cependant s’il est désormais le footballeur le plus cher de l’Histoire il n’est pas le meilleur pour autant.
On nous le vend comme si c’était un Pelé, Cruyff ou Maradona.
Ce n’est ni Platini ni Giresse.
Pogba, Ballon d’Or ? Cela me semble impossible.
Pogba est un relayeur de style Patrick Vieira. Un 6 ou 8.
Ce n’est pas un 10 comme Platini ou Cruyff ou Maradona ou Pelé.
Ni Ben Barek.
Il a un gros volume de jeu. Et paraît infatigable vu sa jeunesse.
Qu’il se contente de jouer mieux que le très sympathique Marouane Fellaini cela serait déjà fantastique pour les fans des Red Devils qui désormais supportent un club quelconque au niveau du jeu. Et dire que des imbéciles ont dit que Sir Ferguson était un gagneur sans schéma tactique !
Pogba n’apportera pas autant que Paul Scholes, le dernier génial milieu de terrain de MU.
Si Pogba vaut 120 M€, Pelé, lui, vaudrait 12 milliards ! Idem pour Maradona.
On prête des qualités à Pogba qu’il n’a pas.
Ce n’est pas un chef d’orchestre, comme Iniesta, ni un soliste à la C. Ronaldo ou Messi.
Un artiste à la Ronaldinho ? Non, juste un grand ouvrier du football.
Pogba pèse athlétiquement sur un match, peut faire de belles transversales, peut marquer mais il n’a pas le rayonnement pendant 90 minutes pour imprimer sa façon de jouer comme Cristiano Ronaldo le fait très souvent depuis une décennie.

Permalien 05:09:31, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, VAN GOGH FOR EVER  

Le jeu du Petit Prince de Saint-Exupéry (Gallimard) et Salto (Lombard)

-Le Petit Prince, jeu (Galimard Jeunesse, 25 €)

Ce jeu est comme Tintin, destiné aux enfants de 7 à 77 ans, voire plus. Les parties durent entre 30 et 50 minutes. On peut y jouer à partir de 3 joueurs. La boîte contient 66 tuiles représentant les planètes et les astéroïdes, un pion, un socle, un dé, un sablier de 45 secondes, 180 cartes réparties en deux étuis et la règle du jeu. Le but du jeu ? Remporter le plus d’épreuves pour gagner un maximum de tuiles au gré des voyages au sein des astéroïdes et des planètes.

-Salto, Judith Vanistendael, Mark Bellido (Le Lombard, 368 p., 22,50 €)
Cette histoire d’un marchand de bonbons qui disparait sous la pluie est en fait le destin de Miquel, sur la côte est de l’Espagne, qui voulait devenir écrivain. La difficulté première est de pouvoir gagner sa vie. Il choisit alors de devenir garde du corps des personnalités locales menacées par l’ETA. Cet album est prémonitoire vue l’actualité tragique de l’autre côté de Pyrénées, en France. Finalement, l’écrivain en herbe oublie sa vocation qu’il croyait vitale. L’album est réalisé avec des crayons de couleur magistralement tenus par Judith Wanistendeal, au dessin et à la couleur. Le scénariste Mark Bellindo est à la hauteur.

08.08.16

Permalien 06:28:24, Catégories: THE RED DEVILS, FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

L'ouverture de la saison anglaise débute par une victoire du Mourinho United Club

Mon titre est provocateur car Mourinho ne va pas commettre l’erreur de van Gaal: il sait que MU a une histoire plus forte que la sienne. MU est toujours en convalescence du départ de Sir Ferguson qui m’a fait vivre au paradis sur la terre du football pendant vingt ans, non stop. Vingt ans de joie, de beauté, de fête, chaque jour, chaque nuit, chaque minute, chaque seconde. Ce fut tellement extraordinaire qu’il est surhumain de remplacer le Portugais. J’aurais préféré Guardiola mais à défaut, je veux croire en Mourinho, mettant entre parenthèses son doigt dans l’œil du regretté Tito Vilanova (icône catalane), geste indigne d’un seigneur du football.

Dimanche 7 août 2016
Community Shield, à Wembley
Manchester United 2-1 Leicester City
Buts pour MU: Lingard (32e), Ibrahimovic (83e)
But pour Leicester: Vardy (52e)

STATISTIQUES DU MATCH
Possession de balle: Leicester 42% United 58%
Tirs: Leicester 10 United 9
Tirs cadrés: Leicester 2 United 6
Corners: Leicester 7 United 2

Manchester United: De Gea, Valencia, Bailly, Blind, Shaw (Rojo 69e), Carrick (Herrera 61e), Fellaini, Lingard (Mata 63e) (Mkhitaryan 90 e+2), Rooney (Schneiderlin 87e), Martial (Rashford 69e), Ibrahimovic.
Sur le banc: Romero
Manager: Mourinho

Leicester: Schmeichel, Simpson (Hernandez 63e), Huth (Ulloa 89e), Morgan, Fuchs (Schlupp 80e), Mahrez, King (Mendy 62e), Drinkwater, Albrighton (Gray 46e), Okazaki (Musa 46e), Vardy.
Sur le banc: Zieler.
Manager: Ranieri

L’Histoire retiendra que le Manchester United de José Mourinho a commencé par remporter un trophée : le Community Shield 2016 comme ce fut le cas pour David Moyes qui avait dédié le trophée à Sir Ferguson puisque c’est grâce à l’Ecossais que MU avait pu disputer cette finale. Ensuite, Moyes ne sait jamais imposer. Mourinho a dit la même chose- c’est une surprise de la part d’un tel égocentrique- par rapport à van Gaal, son prédécesseur qui remporta la CUP comme Ferguson… C’est la seule chose en commun que partageait le Néerlandais avec le mythique coach. Van Gaal comme Moyes a déserté Old Trafford. Mourinho sait plus que jamais qu’il est sur un siège éjectable. Il joue même sa réputation : soit il est devenu un « spécialiste de l’échec… », soit il est bel et bien un winner. Les Red Devils du Portugais ont donc battu Leicester grâce notamment à Zlatan Ibrahimovic (2-1). C’est un bon signe donné aux rivaux de la Premier League.
En attendant l’arrivée de Paul Pogba, qui a passé la visite médicale avec succès, Mourinho a aligné Marouane Fellaini – qui joue beaucoup avec les coudes- au milieu d’un 4-2-3-1. Fellaini, piètre joueur, a participé à l’égalisation de Leicester. Auparavant, Jesse Lingard ouvrit le score à la 32e minute, récupérant le ballon à 40 mètres du but pour pour dribbler cinq adversaires. Démonstration de sa vitesse phénoménale.
Durant ce match, qui a eu l’autorisation de dépasser trois changements de joueurs, on a vu plein de permutations : Zlatan Ibrahimovic a par exemple décroché pour laisser Rooney devant en fer de lance. L’attaquant suédois, invisible tout le match, telle une pièce rapportée qui ne trouve pas sa place- comme au Barça jadis ?- a su marqué de la tête au meilleur moment, histoire de rappeler qu’il n’est pas n’importe qui. Sur un centre d’Antonio Valencia, il a pris le meilleur sur Wes Morgan pour tromper Kasper Schmeichel (le fils du cultissime Peter de MU) qui vient de resigner jusqu’en 2021. Les Foxes ont essayé de revenir au score mais United a bien tenu la maison rouge.
Le MU de Mourinho va bénéficier de Pogba, qui c’est une certitude va plus apporter que Fellaini : à part la grinta et un jeu de tête potable, le Belge n’a pas le niveau pour jouer à MU. Smalling absent, a lui, un déficit de grinta : joueur appliqué, ce n’est hélas ! qu’un Rio Ferdinand Canada Dry. Schneiderlin ? S’il a sa place de titulaire à MU, vu la pauvreté de son jeu, il faut alors donner le Ballon d’Or à Nani, immense intermittent du spectacle.
Le MU de Mourinho est loin de faire peur. Le Portugais est là pour faire regagner illico la Premier League a MU. On ne lui en demande pas plus. Au moins dans les trois premiers. J’ai noté que Mourinho a aligné d’entrée Valencia et Carrick, comme quoi il connaît mieux le football et MU que van Gaal qui a voulu effacer toutes les traces de Sir Ferguson. Fatale erreur.

07.08.16

Permalien 07:27:08, Catégories: GRAND MONSIEUR, PARIS SERA TOUJOURS PARIS  

Premier trophée pour Ben Arfa avec le PSG

Samedi 06 août 2016
TROPHEE DES CHAMPIONS.
PSG 4-1 Lyon
Buts pour le PSG : Pastore (9e), Lucas (19e), Ben Arfa (34e), Kurzawa (54e)
But pour Lyon : Tolisso (87e)

PSG : Trapp - Aurier, Kimpembe, David Luiz, Kurzawa - T.Motta, Stambouli, Pastore - Di Maria, Lucas, Ben Arfa. Sur le banc : Areola, Meunier, Maxwell, Matuidi, Verratti, Ikoné, Augustin
Manager : Unai Emery

Belle promenade de santé pour le PSG qui a ridiculisé Lyon. Circulez, il y avait beaucoup à voir du côté du PSG, et rien côté Gones. Grâce à Pastore (1-0, 9e minute) et Lucas (2-0, 19e), le match était fini dès la 20e minute. Paris a déroulé son jeu, surclassant son adversaire dans tous les compartiments du jeu, à l’image de Ben Arfa (3-0, 34e) qui a marqué son premier but officiel sous le maillot du PSG. Kurzawa (4-0, 54e), lui, a fini le travail. L’OL ne parvint qu’à sauver l’honneur.
Le nouveau PSG – sur ce match en tout cas- joue moins en imitation du Barça avec redoublements de passes qu’en jeu direct avec passes en profondeur. Certes en face, il y avait une opposition très faible. On était loin du 28 février 2016 qui avait vu Lyon gagner à Paris, 1-2.
Aligné avant-centre – Cavani étant forfait- Ben Arfa a joué simple et collectif. Aulas a dû regretter de ne pas pouvoir le faire retourner au bercail. Avant de marquer un but, Ben Arfa a lancé Pastore, qui servit Lucas pour conclure. Pendant tout le match, on a vu la maîtrise technique de l’ex Aiglon. Il est déjà un joueur à part entière du PSG. L’avenir lui appartient. Au PSG, et en Bleu aussi, Bleu France.

06.08.16

La désinvolture et l'incompétence ont généré le terrorisme et le FN en France

L’ex juge antiterroriste Marc Trévidic dans une interview à la RTBF (Belgique), après l’attaque contre l’église de Saint-Etienne-du Rouvray et le meurtre du père Hamel, explique qu’il avait rencontré plusieurs fois l’un des deux futurs tueurs.
«La première fois que je l’ai vu, il avait voulu partir en Syrie. Il venait tout juste d’être majeur pendant la garde à vue (…) Il avait dans ses yeux la petite lueur qui fait qu’on détecte qu’il ne reviendra pas en arrière. C’est très difficile à apprécier. C’est très subjectif parce qu’en face de vous, vous avez l’impression d’avoir un mur».
Après l’attaque de Saint-Etienne-du-Rouvray on a appris que ce tueur avait été libéré sous bracelet électronique en mars 2016.
«Chaque juge est libre de ses décisions. Je dis quand même qu’il faut de nombreuses années pour commencer à pouvoir repérer ceux qui sont dans la dissimulation des autres».
L’ex juge a dû changer de poste en 2015 après dix ans, comme le veut la loi. En colère contre cette loi, il a quitté l’antiterrorisme. C’est incroyable : en France, on retire les hommes d’expériences pour tout recommencer à zéro. Grotesque et catastrophique.
«Il y a des gens qui m’ont fait froid dans le dos. Une minorité clairement de ceux que j’ai pu voir mais il y en a cinq ou six qui m’inquiètent. J’espère qu’ils ne sont pas encore sortis».
Le magistrat est pessimiste sur le présent et l’avenir :
«L’année va être épouvantable jusqu’à l’élection présidentielle. La tentation va être grande de s’en prendre au pays. On est dans une guerre en temps de paix. Mon espérance à moyen terme, et je pense qu’on y arrivera, c’est l’essoufflement suite au degré d’horreur. Cela peut durer dix ans vraiment avant qu’on commence à espérer…»
J’espère que ceux qui l’ont remplacé vous lui demander les noms de ceux dont il parle. C’est à désespérer. La désinvolture et l’incompétence sont les nouvelles devises du pays. Cette guerre en temps de paix est la première en Europe où seuls les civils se font tuer ! On nous flingue alors qu’on n’y est pour rien. Le pouvoir actuel n’a même pas fait un référendum pour savoir si nous étions pour ou contre le fait de bombarder les pays attaqués actuellement.
On voit de plus en plus des grands commis de l’Etat déserter le navire France pour aller faire fortune dans le privé. Concernant les terroristes, « ils » disent qu’ils sont fous au lieu de parler de séparatistes radicaux. Est-ce que les musulmans modérés représentent un peuple dans le peuple ? En France, lors du recensement on n’a pas le droit de demander la religion des gens. Belle hypocrisie alors qu’on ne parle que de ça !
Il a fallu un carnage à Nice (85 morts) pour que Lille interdise sa braderie qui remonte au XIIe siècle. Les hommes politiques sont ultra protégés quand le peuple est vulnérable. Dès que l’on sort de chez nous, on n’est plus certain d’y revenir.
Tant de vies massacrées, tant de parents brisés pour toujours alors que nous n’avons rien fait pour être autant mal traités par nos gouvernants qui ne sont là que de passage et surtout pour assurer leurs arrières. Les politiciens n’ont plus aucun risque du métier. C’est le peuple qui trinque et lui seul.
Nous n’avons jamais colonisé personne. On paye pour les générations antérieures.
La gauche a aboli la peine de mort mais d’aucuns ne cessent pas de la donner sur notre sol : 237 morts en dix-mois ! Et à la radio certains reporters disent que le Brésil est le pays de la violence : ils feraient bien de balayer devant leur porte. Le plus acharné des abolitionnistes disait : « Un état qui conserve la peine de mort apprend la barbarie à ses administrés » ou quelque chose de semblable. Quel visionnaire ! On se moque du monde. Jamais le sang n’a autant coulé en France, depuis des lustres. C’est si facile les grandes phrases avec effets de manche. L’esbroufe a encore de longues années devant elle, en France particulièrement. Dès que vous n’êtes pas pour la pensée unique des gens installés on vous taxe de réac. Et tout ça dans le pays de Voltaire, dans le pays des Lumières. Des Lumières qui ont la portée des lucioles de la mode. Il y a des gens mis sur le haut de la commode qui ont à la vérité des arguments d’une faiblesse innommable. Que dire de ceux qui prédisent une guerre civile ?
On nous dit qu’on ne peut pas arrêter quelqu’un avant qu’il ne passe à l’acte. On nous dit que c’est au peuple d’être vigilant parce qu’on ne peut pas mettre un policier derrière chaque citoyen. Là c’est vrai surtout qu’ils ne sont pas armés comme il faudrait.
Dans toutes les dernières attaques, il y avait des condamnés avec sursis parce que les prisons sont surchargées.
Donc, il n’y a rien à faire.
Au suivant !

Permalien 06:44:16, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Le Futurisme, Cendrars, Che Guevara et Voltaire (Folio, Gallimard)

Images filmées très rares du grand Cendrars.

-Qu’est-ce que le futurisme ? suivi de Dictionnaire des futuristes, Giovanni Lista (Folio, 1168 p., 14,90 €)

Cet inédit nous relate par le menu détail le grand mouvement d’avant-garde qui fut le premier du XXe siècle. Le Futurisme fondé en janvier 1909, par Tommaso Marinetti instaure une nouvelle sensibilité qui met l’homme en prise avec la mécanique et la vitesse. Hélas ! ses membres éminents seront happés par le fascisme qui s’est reconnu dans la vitesse.

-Mon voyage en Amérique, Blaise Cendrars. Notices de Christine Le Quellec Cottier. (Folio, 126 p., 6,90 €)

Avec des dessins du magnifique Cendrars, amoureux de Villefranche-sur-Mer, avec vue sur la rade, aimait les longs voyages. Celui vers les Etats-Unis connut une traversée qui dura du 21 novembre au 12 décembre 1911. A cette époque dans les rues américaines, Blaise Cendrars mourrait de fin à Manhattan. Lire Cendrars revient à passer un grand moment avec quelqu’un épatant. Philippe Soupault me parlait toujours de son ami avec les yeux qui brillaient.

-Che Guevara, Alain Foix (Folio, 354 p., 9 €)

Qui sait que le Che (1928-1967) fut docteur en 1952 ? Pas grand monde et peut-être personne. L’ouvrage aide à nous sortir de l’image d’Epinal avec des précisions utiles et indispensables. Il fut ce que d’aucuns n’aiment pas rappeler : procureur du funeste tribunal révolutionnaire. Les jeunes occidentaux qui punaisaient le visage du Che ne savaient pas qu’ils avaient mis dans leur chambre un être qui n’avaient pas toutes les qualités qu’ils lui attribuaient.

-Voltaire, François Jacob (Folio, 320 p., 9 €)

«Les hommes sont des insectes de dévorant les uns les autres sur un petit atome de boue». On peut difficilement dire mieux. On dirait qu’il parle de 2016. Nous nous retrouvons face au penseur par excellence. Celui qui disait être l’aubergiste de l’Europe était capable de se battre dans une tribune si on empêchait quelqu’un de parler.

05.08.16

Pierre Guyotat (Actes Sud), Virginia Woolf (Belles Lettres) et Sempé (Folio)

-Pierre Guyotat, la matière de nos œuvres. Collectif sous la direction de Donatien Grau (Actes Sud, 196 p. , 30 €

A l’occasion d’une exposition à la Galerie Azzedine Alaïa (Paris, du 22 avril-12 juin 2016), les éditions Actes Sud livrent un superbe ouvrage pour les plus lettrés de France. Un album mode d’emploi pour mieux aborder Pierre Guyotat, le plus grand écrivain vivant dans le genre novateur de la langue française. L’auteur du chef d’oeuvre Tombeau pour cinq cent mille soldats (Gallimard), adapté jadis au théâtre par Antoine Vitez, raconte mieux que personne les soldats, l’armée. Guyotat renvoie Jean Genet à la Bibliothèque Rose. C’est cru, vrai. La poésie d’une hache sur un rose comme dirait Cioran.


-Ma vie avec Virginia. Leonard Woolf. Traduit par Micha Venaille qui signe la préface. Postface de Cecil Woolf (Les Belles Lettres, 160 p., 13,50 €)

Deux mois avant de se suicider, l’écrivain- et surtout pas écrivaine, vilain mot- était angoissée par la possibilité de la victoire d’Hitler. Dans ce livre sur sa femme, on s’aperçoit que le mari décela la psychose maniaco-dépressive chez la grande artiste, ce qui n’était pas facile à décrypter à leur époque. Le mari est si attentif à sa femme qu’il la fait manger quand elle a ses crises d’anorexie. Ce livre n’est pas triste. C’est un livre d’amour. A lire aussi Essais choisis, de Virginia Woolf. Choix et traduction nouvelle de Catherine Bernard (Folio, 535 p., 9 €) On partage les goûts de la grande Virginia : Montaigne, Defoe, Mme de Sévigné, Conrad… « Montaigne nous conseillera de nous retirer dans une pièce tranquille de notre tour et là de nous consacrer à la lecture, de nous laisser porter par la course folle de nos rêveries… »

-Un peu de Paris, Sempé (Folio, 144 p., 7€)
La lumière, la nuit, les autos, le vieux pépères, les mémères… Une vieille façade conservée avec derrière les immeubles modernes. Deux gays avec Notre Dame au fond. La solitude urbaine. La mélancolie mais pas le désespoir. Doté de la rigueur de Cartier-Bresson et la poésie de Doisneau, Sempé est le Prévert du dessin.

04.08.16

Permalien 09:21:42, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Satie, Rivarol, Chamfort et Vauvenargues pour passer un bel été

-Erik Satie, Romaric Gergorin (Actes Sud, 176 p., 18 €)

Philippe Soupault adorait me parler de Satie, me rappelant qu’à la mort du musicien on retrouva son courrier qu’il n’ouvrait jamais. L’iconoclaste se lavait à la pierre ponce pour ne pas gaspiller l’eau. Il portait des guêtres et venait de sa banlieue à Paris par la marche. Ce très beau livre montre un auteur en symbiose totale avec son sujet. Comment ne peut-on pas aimer Erik Satie (1866-1925) ? Plus moderne que le plus grand rappeur. Procurez-vous ce livre sans attendre. Il y a même une chronologie en fin de volume qui rend toujours service surtout si l’on est un étudiant avide de s’enrichir spirituellement.

-L’art de l’insolence : Rivarol, Chamfort, Vauvenargues. Maxence Caron (Bouquins/ Robert Laffont, 1517 p., 34 €)

Un festival d’aphorismes. Un festin d’intelligence. Cela pétille de partout. Voici trois des plus grands moralistes français de l’Histoire des lettres. On se régale, on en redemande, on lit, on relit, on dévore, on déguste, on raffole de l’ensemble. Un livre à picorer avant de s’endormir et en se réveillant. Un tel ouvrage est le compagnon d’une vie.

03.08.16

Un biopic sur Pelé, 75 ans, le Dieu du football

Naissance d’une légende (Pelé: Birth of a Legend)
Titre original : Pelé: Birth of a Legend
Réalisation et scénario : Jeff Zimbalist et Michael Zimbalist
Durée : 107 minutes
Sortie : 3 août 2016 (directement en vidéo)
Distribution: Kevin de Paula : Pelé; Leonardo Lima Carvalho : Pelé, jeune; Seth Michaels : Mário Zagallo; André Mattos : l’entraineur de Santos; Felipe Simas : Garrincha; Diego Boneta : José Altafini

A propos de Dieu, celui du football est incontestable et il s’appelle Pelé.
Maradona n’est que son fils, et c’est très bien. Jésus ce n’est pas rien.
Les Dieux du stade ont un grand avantage, on peut les voir, leur parler et même devenir leur ami.
Pelé est à avec Cassius Clay, le plus grand sportif de tous les temps, celui dont on peut mesurer le talent de visu.
Si le football est aussi populaire c’est grâce à Pelé.
Il a l’importance du révérend King.
Enfant, c’est le premier sportif noir que j’ai découvert.
Je ne connaissais pas encore la boxe, Joé Louis et les autres.
Et le jazz ne m’avait pas encore ouvert le cœur et l’âme.
Pelé et son sourire. Un soleil à lui tout seul.
Pelé et Garrincha, aussi indispensables que le soleil et la lune.
Je n’ai pas vu le film pour l’instant mais c’est toujours bien de parler des héros qui nous font du bien.

André Malraux, un talent évident si loin de ses clones du PAF

Le jour de l’entrée de Jean Moulin au Panthéon, Malraux a prononcé la plus grande oraison funèbre de tous les temps. En ce temps-là, De Gaulle n’avait pas de nègre. Il avait un ami et cet ami était écrivain, un vrai de vrai.

-André Malraux, Sophie Doudet (Folio/ Biographies, 304 p., 8,70 €)
Tout ce qui n’est pas légendaire n’existait pas, disait Malraux qui n’a pas cessé de s’agiter pour écrire sa biographie. On peut le critiquer pour son dépeçage d’un temple sacré (Banteay Srei, Phnom Penh, 1923), pour sa résistance de la dernière heure mais une chose est certaine c’était un véritable écrivain, pas une baudruche du PAF comme il y en a tant qui se prennent pour lui. Malraux avait le sens de la publicité comme Cocteau, c’est un fait incontestable mais leur talent réciproque l’est tout autant, rien à voir avec leurs dérisoires clones qui ne sont que des produits de basse consommation, des gens qui ne roulent que pour eux-mêmes capables d’alimenter des conflits qui nuisent à notre pays. Malraux a choisi d’aimer de Gaulle qui lui servit d’estrade pour la notoriété. Cette biographie est destinée à ceux qui croient encore à la littérature. Malraux a passé sa vie à lire et à écrire. De Gaulle le nomma ministre de la Culture pour qu’il ait enfin un peu d’argent dans ses poches et devant lui. Quand on voit la liste des politiciens de carrière, tous formatés dans le même moule (celui de l’ambition à court terme) qui ont pris sa place rue de Valois ça fait peur. On est passé de Brassens à Plastic Bertrand.

-Les plus belles fulgurances d’André Malraux, réunies par Sylvie Howlett. Illustrations de Loïc Sécheresse. (Folio, 160 p., 7,70 €)
Pour les 40 ans de sa mort, le 23 novembre 1976, on peut lire cet ouvrage qui nous donne tout une suite de phrases, de pensées, nées dans le cerveau d’un homme dont on a transféré les cendres au Panthéon. Les citations de Malraux se ramassent à la pelle, du 18 juin ou d’ailleurs : « La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie », « Qu’est-ce qu’un homme ? Un misérable tas de petits secrets ». On n’en finirait plus de les énumérer. Il faut prendre le miel où on le trouve et chez Malraux il y en a. Ses livres sur la peinture sont exceptionnels. Il adorait la culture, il était la culture. J’aimais le voir à la télévision, car il donnait envie de lire. Malraux n’était pas un imposteur comme ceux qui l’imitent. Il avait un spiritualité indiscutable.

02.08.16

Larousse sème la culture à tout vent bénéfique, Nous sommes peut-être déjà tous des Klaus Mann sans le savoir

Qui parle de culture, le ciment entre les âmes ? On ne parle plus que de religion, le poison qui sépare. La religion telle qu’on nous en parle n’est que de la politique sous un autre visage. Il n’y a qu’une religion: c’est l’élévation de l’âme pour voir ce que l’on a de meilleur en nous, et cela s’appelle la culture. Il faut lire beaucoup de livres et pas qu’un seul. Regarder ce que fait l’autre, ce que font les autres, partager, échanger, s’aimer, débattre. La haine est le moyen d’expression de ceux qui ne savent pas parler.

-Le Petit Larousse illustré 2017. Larousse, 2000 p., 29,90 €
L’édition 2017 du Petit Larousse est un grand et gros livre. Il fait mal aux pieds s’il tombe sur nos chaussures. Tout le français est là-dedans. On trouve des mots que nos grands-parents ne sauraient pas ce qu’ils veulent dire, comme « textoter » soit envoyer des textos. Le livre est scinder en deux : le vocabulaire puis les noms propres, deux dans un. Il s’agit de la version papier, bien sûr. On peut consulter le Larousse sur la toile grâce à un code internet fourni avec le volume. L’ INA autorise la vision de 250 vidéos. L’inventeur du premier de ces dictionnaires Pierre Larousse était né en 1817. Nous fêtons son bicentenaire. Son but était de donner le savoir au plus grand nombre, comme les encyclopédistes, Diderot en tête. Plus on sait moins on est vulnérable. C’est mon avis et je le partage. Quelques mots nouveaux ? Burrata, fromage Italie. Phô ? Bouillon de bœuf. Yoyette ? Jeune fille à la mode. On peut se passer de tout ça, me direz-vous. Dans les nouveaux noms propres, on note Cristiano Ronaldo, Vincent Lindon, Les Mony Python et la troupe du Splendid. Les noms propres ça va ça vient.

-Le pourquoi et le comment des expressions françaises, Delphine Gaston-Sloan. Larousse 14,95 €
On peut enrichir ses connaissances avec le volume consacré aux expressions françaises. Jouer les Cassandre ? Jouer les oiseaux de mauvais augures. Pourquoi dit-on « dormir en chien de fusil » ? Et qui a dit en premier « Ce n’est pas la mer à boire » ? Et quand a-t-on dit la première fois « Graisser la patte » ? Drôles, incompréhensibles ou totalement poétiques, les expressions françaises sont le sel de notre langue maternelle, l’un des plus fines de la planète.

-Anti-fautes de grammaire, 240 p., 4 €
Avec ce livre, on se demande si l’on est français tant on mesure notre ignorance. 200 fiches nous permettent de combler nos lacunes. On trouve aussi 25 tableaux de conjugaison pour éviter tous les pièges. Le français permet de dire des sensations que les autres langues n’évoquent pas.

-Le Zapping de l’Histoire des Arts, Gérard Denizeau, 320 p. , 17,95 €
Tout y passe depuis le Moyen Age dans ce survol culturel qui permet de surfer sur les grands forts de l’Art. On peut tester ses connaissances sur les 10 meilleurs musiciens, les grands romantiques, le Nabisme… Cinéma, peinture, danse, photo, rien n’est laissé de côté, en carafe. On trouve le même principe avec Le Zapping de la culture générale (Isabelle Fougère) et Le Zapping de l’Histoire de France (Renaud Thomazo)

-Le chien de Pavlov et autres expériences de psychologie, Adam Hart-Davis, 176 p. , 15,95 €
Les grandes dates de la recherche en psychologie de 1881 à 2007. L’auteur répond à ce genre de questions : Pouvez-vous lire dans les pensées ? Vos souvenirs sont-ils fiables ? Contrôlez-vous vraiment la situation. ? Impossible de s’ennuyer un seul instant.

-Le chat de Schrödinger et autres expériences de physique, Adam Hart-Davis, 176 p., 15 ? 95 €
De manière facétieuse l’auteur nous fait voyager dans l’univers des grands scientifiques qui sont tous des génies dans leur spécialité, d’Archimède à Einstein. Exemples de séquences : Pourquoi le savant Archimède flotte-t-il dans son bain ? Sommes-nous les seuls êtres du cosmos ? Qu’y-t-il à l’intérieur de l’atome ? C’est ainsi que le monde de la Physique fut révolutionné par des grandes pointures.

-Brèves de savoir, Daniel Lacotte, 300 p., 14,95 €
Le lexicographe infatigable nous livre un superbe pavé pour nous expliquer l’origine et le sens des expressions françaises qui font notre bonheur : « L’argent n’a pas d’odeur ». D’où vient cette expression ? Il s’agit d’un impôt sur l’urine (produit dégraissant pour la fabrication des draps et des étoffes) imposé par l’empereur Vespasien (9-79).

01.08.16

Permalien 05:40:03, Catégories: LITS ET RATURES, PAAVO NURMI & ALAIN MIMOUN  

Sous l'Antiquité les combats devaient cesser pendant les Jeux Olympiques

Comme la planète football est calme et que je peux pas m’épuiser à écrire sur France = Terrorisme + FN parce que nos présidents de le République courent les jupons au lieu de s’occuper de la France 24 h sur 24, j’amorce ici une séquence sur les livres. Le Blog ne s’arrête jamais.

-Histoire des Jeux Olympiques (Gallimard Jeunesse, 72 p. , 12,90 €)
En attendant les J.O. de Rio de Janeiro du 5 au 21 août 2016 voici un beau panorama des J.O d’été dans ce classique pour les jeunes dirons-nous. On voit l’essentiel des événements passés, de la (re)naissance des J.O. sous la houlette du Baron de Coubertin qui soit dit en passant n’a jamais dit l’important était de participer et non de gagner. L’ensemble de l’album bien maquetté est plein de photographies des champions d’hier et d’aujourd’hui. L’iconographie est la base de ce travail. On a droit aux faits les plus importants. Un survol plein d’enseignements.

-Mémoires olympiques, Pierre de Coubertin (Bartillat, 240 p., 20 €)
Le Baron (1863-1937) fut le rénovateur des J O pour favoriser la paix dans le monde. Il faut savoir qu’à l’origine les J.O. sous l’antiquité permettaient la trêve olympique. Le temps des Jeux, il fallait cesser les combats, pour ne plus se battre que de manière sportive. Aujourd’hui on est incapable de faire la même chose. La guerre est de partout, même sous nos fenêtres en France. Le Baron ne fut pas exempt de quelques graves fautes. A Saint-Louis, les JO 1904 ont organisé les « Anthropological days » pour y parquer ce que les Américains considéraient comme des bêtes curieuses : « Pygmées d’Afrique, Aïnous japonais, Sioux, Patagons, Moros et Igorots des Philippines, Cocopos du Mexique, Turcs et Syriens » (Un siècle d’olympisme, Bernard Morlino, La Manufacture, 1988) Le Baron de Coubertin se moquait de cette pantalonnade raciste, son but était de libérer les Jeux de l’emprise d’une Exposition universelle. Il voulait des Jeux autonomes. Le racisme de 1904 ? Il se pinça le nez avec une pince à linge. Selon lui, il s’agissait d’une « originalité […] plutôt gênante ». Voilà ce qu’on lit page 79. Pour le bon côté : Coubertin voulait instaurer le sport à l’école pour le bienfait de la jeunesse. Les JO devaient donner une ampleur mondiale à son projet. Il voulait que les sportifs concourent plus pour eux que pour un pays. Douce utopie. Au versant négatif, Coubertin était un profond misogyne. «Pas de Jeux femelles » (sic) Cependant les femmes firent peu à peu leur apparition, contre sa volonté. Il disait du « sexe faible » comme on disait à l’époque qu’elles incarnaient une « imparfaite doublure ».
Il y a plus grave : il se s’opposa à l’accaparement des Jeux 1936 par la propagande nazie qu’il ne condamna jamais. Quant à la phrase : « L’important n’est pas de gagner mais de participer », il ne l’a vraiment jamais dite ! Et il convient d’insister là-dessus. Dans toutes mes recherches je n’ai trouvé que : « L’important n’est pas le triomphe mais le combat », ce qui n’a rien à voir. On peut très bien comprendre que le combat précède le triomphe et donc que la finalité est de vaincre en sport. Le grand mérite de Coubertin est d’avoir réalisé son rêve : organiser des Jeux Olympiques modernes. Au début, ses détracteurs croyaient qu’il voulait faire des reconstitutions historiques des épreuves antiques… Aujourd’hui, l’argent a tué l’esprit amateur. Les médias et les sponsors ont tout confisqué. Il faut avoir conservé beaucoup de fraîcheur d’âme pour oublier la médicalisation des sports. On peut se consoler en se référant à la Grèce de Platon : on y transférait déjà les athlètes qui parfois se… dopaient.

-Puzzles 3 D, David A. Carter (Gallimard jeunesse, 14 pages, 14,90 €)
Cela n’a rien à voir avec les JO mais c’est très sportif de réaliser ces puzzles en 3 D très bien présentés. Ils sont sous forme désincastrable. On les retire de la page et l’on monte une sphère, un cône, un cylindre, un cube, une pyramide ou un pavé avec des cercles, triangles, rectangles ou carrés. C’est très bien fait et l’on peut ensuite tout redémonter et replacer dans les pages de l’album. Tout cet ensemble développe la concentration, l’habilité et la rapidité, trois qualités requises en sport.

30.07.16

Permalien 22:28:35, Catégories: THE RED DEVILS  

Ibrahimovic met trois minutes pour ouvrir son compteur de buts à Manchester United

Tour 2016
30 Juillet 2016
Ullevi Stadium, Göteborg,
Galatasaray 2-5 Manchester United
Buts pour MU: Ibrahimovic (4e), Rooney (55e, 58e pen), Fellaini (62)e, Mata (74e)
Buts pour Galatasaray: Gumus (22e), Bruma (40e)

Statistiques:
Possession: United 46% Galatasaray 54%.
Tirs: United 9 Galatasaray 8.
Tirs cadrés: United 6 Galatasaray 5.
Corners: United 6 Galatasaray 3.

United: De Gea (Romero 67e); Valencia (Memphis 67e), Bailly (Rojo 67e), Blind (Jones 67e), Shaw (Darmian 67e); Schneiderlin (Carrick 46e), Herrera (Fellaini 46); Mkhitaryan (Lingard 46e), Rooney (Mata 67e), Martial (Young 46e); Ibrahimovic (Rashford 46). Sur le banc: Johnstone.

Galatasaray: Muslera, Linnes, Chedjou, Hakan (Aziz 46e), Carole, Selcuk (Altintop 46e), Dzemaili, Yasin (Ismail 85e), Sneijder (Emrah 76e), Bruma, Sinan (Sabri 85e). Sur le banc: Cenk, Eray, Salih, Gokay, Birhan, Donk.

Il a fallu moins de quatre minutes à Zlatan Ibrahimovic pour marquer son premier but sous le maillot de Manchester United. D’autres joueurs ont mis plus de temps: notamment Andy Cole venu de Newcastle a mis un temps fou à inscrire son premier but pour MU. On souhaite un aussi bel avenir à Zlatan Ibrahimovic mais vu son âge il ne devrait pas jouer longtemps à Old trafford.

29.07.16

Permalien 07:03:14, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

La France sur fond de terrorisme et de FN

Chaque société créait son propre venin.
A force de voir toujours les mêmes se partager le gâteau les exclus se rebellent.
Faiblesse patriotique des présidents de la République immatures qui courent les jupons au lieu d’aimer la France.
Laxisme gouvernemental qui laisse s’installer en France des gens hostiles au pays.
Discussions interminables pour des lois qui sont sans intérêt pour le peuple.
Trop grande place de la religion, depuis la chute du communisme, dans l’espace public.
En France on chasse ceux qui roulent à 30 au lieu de 50 km/h et on laisse agir les criminels potentiels.
Quand ce qu’on nomme l’élite politicarde est dans un lieu, il y a trois filtrages avant de pouvoir accéder à leur niveau.
On dit qu’on est en guerre mais on nous défend avec des armes d’opérette.
Une infime minorité suffit à semer la terreur dans un pays de plus de 60 millions d’habitants.
En 2016, en France, on assassine de tous les côtés, on égorge nos concitoyens comme s’ils étaient des cochons et les spots de pubs continuent à la télévision.
Une bombe atomique tomberait sur la France qu’on entendrait:
-"Il ne faut pas rétrécir les libertés, les citoyens n’y sont pas habitués. Pas d’amalgame…”
Ceux qui nous tuent pensent que Voltaire est un boulevard et Goya une chanteuse.
L’abandon de la culture au profit d’émissions et de jeux vidéos débiles à fabriquer du poison mortel.
Les va-t’en-guerre dans leur blockhaus gouvernemental saccagent notre quotidien alors qu’ils sont payés pour nous protéger.
D’abord eux, après nous.
Qui dit que nous payons pour la colonisation de jadis ?
Les querelles incessantes de la classe politique pour maintenir les privilèges de ces messieurs ont fait la place au FN.
Nous n’abandonnerons pas le pays de Montaigne, Diderot, Baudelaire, Rimbaud et Zola.

27.07.16

Permalien 06:48:55, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

La France est debout et le restera

L’ancien président de la République au lieu de se consacrer 100 % à la France, nous a gavés avec sa rubrique courrier du cœur.
Celui qui l’a remplacé a fait exactement la même chose même s’il a choisi l’effacement du poste de compagne officielle du président. Les médias se chargent de faire le reste.
En marge de cette désinvolture affichée, qui leur prenait beaucoup de temps, la classe politique n’a pas cessé de répéter que le FN était un parti “antidémocratique". Le FN était la cible de la gauche. On sait à la vérité que F. Mitterrand a voulu un FN fort pour que ce parti siphonne des voix à la droite traditionnelle.
Pendant ce temps, le poison terroriste s’installait en France, et si on le disait on était immédiatement traité de raciste, de facho. Il est indéniable que la suppression du Service Militaire sous Chirac est une faute gravissime. Il permettait de mélanger la population et de voir qui et qui. Parfois, il donnait des vocations, et surtout il permettait de savoir pourquoi on était Français.
La boboïsation des esprits – «Tout le monde il est gentil… »- a conduit le pays dans la situation actuelle car les médias n’ont plus parlé que de religion depuis la chute du communisme. Il fallait faire vendre : les voitures qui brûlent en banlieue c’est plus vendeur que des reportages sur l’Europe. Ensuite, il ne fallait plus parler de voitures brulées pour ne pas faire de la pub aux incendiaires. Caché la vérité est le pire des choix.
Des choses que l’on ne dit jamais:
-Au Bataclan, on n’a pas tout dit des faits. Il n’y a pas eu que des morts par balles, d’après des témoignages de policiers et d’infirmiers, médecins. Des victimes ont subi le sor