Archives pour: Novembre 2015

30.11.15

Messi, Neymar, C. Ronaldo sur le podium du Ballon d'Or 2015

Le Ballon d’Or reste un événement. Ceux qui le condamnent, surtout les entraîneurs, mentent comme ils respirent. Ils disent tous que ce trophée n’a pas de sens car le football est un sport collectif. Ces mêmes entraîneurs seraient fous de joie si l’un de leurs joueurs héritait de la suprême récompense. Depuis des années, Messi et Ronaldo nous régalent. Neymar va prendre le relais dans l’excellence, si loin de la banalité de Ribéry et de Benzema, joueurs complétement surcotés dans les médias français qui ont toujours voulu trouver un nom qui fasse vendre comme Cantona et Zidane.

La FIFA qui vit des heures noires avec toutes les affaires de corruption qui salissent le football mondial a enfin l’occasion de faire parler d’elle en dehors du judiciaire.
Notons que si les dirigeants sont suspectés de s’en mettre plein les fouilles, sur le terrain le jeu est intact et beaucoup plus intéressant qu’auparavant car plus rapide.
La FIFA a fait connaître le nom des trois finalistes pour l’attribution du Ballon d’Or 2915.

Par ordre alphabétique:

-Cristiano Ronaldo (Portugal/Real Madrid)
Il a marqué beaucoup de buts mais n’a pas gagné la Liga et la C1. Je le classe 2e.

-Lionel Messi (Argentine/FC Barcelone)
Il a été blessé mais a remporté la Liga et la C1. Il a été décisif en C1 dans des matchs qui étaient complétement bloqués. Il mérite le Ballon d’Or 2015

-Neymar (Brésil/FC Barcelone)
Il a été constant et a remporté la Liga et la C1. Je le classe 2e car il a fait de grands progrès dans la constance mais si on le nomme il fallait aussi nommer Suarez.

Mon classement: Messi, Neymar, CR7.

207 associations membres de la FIFA ainsi que des représentants de médias internationaux sélectionnés par la FIFA et France Football ont participé au vote.
La cérémonie du FIFA Ballon d’Or aura lieu le 11 janvier 2016 au Palais des Congrès de Zurich.
Sans Blatter (FIFA) et Platini (UEFA) toujours dans l’étau de la justice.

Permalien 14:15:05, Categories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Mélancolie d'Emmanuel Berl, d'Henri Raczymow (Gallimard)

A la 39e mn vous trouverez Emmanuel Berl (1892-1976) Il était né le 2 août 1892, et Philippe Soupault le 2 août 1897. Troublante coïncidence pour mois qui fut ami avec les deux.

“Vous êtes trop intelligent pour faire un romancier” lui a dit sa voisine Colette.
Cela fait toujours plaisir que l’on parle de Berl. Revoir son nom sur la couverture d’un livre permet que l’on réécrit des articles sur lui.
Quand je voyais Berl, un de mes amis restaurateur me disait: “Tu verras plus le temps va passer plus tu seras content de l’avoir connu".
J’ai appris sa mort au téléphone mais il m’a fallu voir son visage en une du Figaro pour réaliser que je ne le reverrai plus. C’était à Nice, au kiosque de la place Wilson, un des plus beaux de la ville d’alors.
Le livre de Raczymow - j’ai déjà accordé plusieurs posts à l’écrivain- m’a appris ce que j’ignorais: Berl a connu trois Suzanne dans sa vie. J’en connaissais deux. J’ignorais l’existence de la troisième dont il ne m’avait pas parlé.
Henri Raczymov aime dire que Berl n’a pas fait une œuvre. Disons qu’il n’est pas romancier, c’est la stricte vérité. Souvenez-vous du mot de Colette.
Berl m’a toujours dit: “Je ne suis pas un artiste du langage comme Aragon ou Céline". Il était si humble qu’il se considérait parmi les écrivains comme un “amateur” au milieu de professionnels.
Berl était un écrivain par excellence: il a passé sa vie à lire, écrire.
Il fut essayiste (sur la politique, l’art), historien (sur l’Europe), témoin (sur la IIIe République) et mémorialiste (récits autobiographie°). Tout cet ensemble compose une œuvre.
Son style est d’un pur classicisme. Une très belle langue, une manière de penser qui rend intelligent le lecteur.
“J’écris pour connaître des questions pas pour y répondre". Tel était son credo.
Il avait le don de l’amitié: Drieu, Cocteau, Malraux.
Il a voulu être un grand esprit.
Il était attentif aux plus jeunes que lui: Camus, Nimier, Modiano, Pascal Jardin.
Les surréalistes lui ont beaucoup fait de tort dans les années 1920 et 1930 parce qu’il était marié à une femme que Breton aimait aussi.
Ses prises de position politique était à contre courant de ce qui se faisait.
A droite, on le disait à gauche. A gauche, on le considérait à droite.
Lisez le livre de Raczymow et ensuite lisez Sylvia, Rachel et autres grâces, et Présence des morts.
Berl se disait “survivant abusif” parce qu’il perdit beaucoup de proches: petit frère, père, cousin, oncle, compagnons de guerre…
La première fois que je suis allé dans une libraire demander un livre d’Emmanuel Berl… on m’indiqua la table où se trouvait Emmanuelle !
Berl croyait dans la communication entre les personnes. Il se disputa à ce propos avec Proust. Il dit au romancier d’ A la recherche du temps perdu que celui-ci confondait l’amour avec l’onanisme.
Quand sa femme Mireille arrivait dans leur petit appartement du Palais Royal, elle nous trouvait souvent silencieux, Berl et moi. Elle disait: “Que faites-vous ?” Et lui de répondre: “Tu ne vois pas, on pense !”
Oui, il fut un temps mémorable où Berl et moi mangions des œufs au plat au-dessus du théâtre des Variétés. Il me disait: “Ne pensez pas trop avant d’agir car sinon après vous vous trouvez avec deux valises pleines. Une d’idées noires, l’autre d’idées blanches. Et sous leur poids vous ne pouvez plus bouger. A un moment donné, il faut s’en foutre, sinon on est condamné à l’immobilisme". Je m’attendais à tout de lui, sauf à une telle mise en garde.
Berl ne conseillait pas, il disait ses humeurs du moment.
Un homme totalement libre, vis-à-vis des partis et des religions.
C’est pour cela que les gérants de la communication ne se réfèrent pas à lui.

-Mélancolie d’Emmanuel Berl, Henri Raczymow. Gallimard, 205 p., 18,90 €

Permalien 00:41:17, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Souvenons-nous de La Marseillaise par Maître Serge Gainsbourg

En voilà un qui aimait la France.
Il n’a jamais habité la Suisse pour moins payer d’impôts comme tous ses tennismen qui osent jouer pour la France en Coupe Davis.
Il fait une nouvelle version de La Marseillaise par amour pour la France.
Enfant, pendant la guerre, il voulait porter l’étoile juive par fierté.
Il pleurait dès qu’il parlait de ses parents, de Fréhel ou de Bourvil.
C’était Serge Gainsbourg.
Un grand parmi les grands.

29.11.15

Permalien 18:57:43, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Nice perd à Toulouse dans les bas-fonds de la L1 et contre Nancy en 1978, mais Nice bat le Real Madrid et Barcelone

Finale de la Coupe de France 1978
13 mai 1978
Stade Parc des Princes, Paris
AS Nancy-Lorraine 1-0 OGC Nice
But pour Nancy: Michel Platini (57e)

AS Nancy-Lorraine: Jean-Michel Moutier - Jacques Perdrieau puis Jean-Pierre Raczynski (79e), Pierre Neubert, Carlos Curbelo, Jean-Claude Cloët - Bernard Caron, Philippe Jeannol, Francisco Rubio - Olivier Rouyer, Michel Platini Capitaine, Fathi Chebel
Entraîneur: Antoine Redin

OGC Nice: Dominique Baratelli - Dominique Morabito, Henri Zambelli, Josip Katalinski - Robert Barraja, Christian Cappadona puis Nabatingue Toko (75e), Jean-Marc Guillou Capitaine, Roger Jouve, Jean-Noël Huck - Nenad Bjeković, Daniel Sanchez
Entraîneur: Léon Rossi

En 2015, Nice vient de confirmer sa plus grande faiblesse: perdre contre des équipes réputées plus faibles.
En 1978, j’étais au Parc quand Nancy a battu Nice et son armada d’internationaux. Je vous dis pas dans quel état j’étais. La même dépression qu’après France-RFA 1982 avec quatre ans d’avance. J’ai toujours dans la tête, le ballon de Platini qui est allé mourir au ras du montant sur lequel il rebondit avant d’aller mourir au fond de la cage. Maudit poteau !
J’avais vu Léon Rossi à l’hôtel, la veille du match. Il n’était pas content car le président du Gym n’avait pas voulu de mise au vert. Léon Rossi se faisait du souci: “Bernard, les joueurs sont trop sollicités par les amis et leur famille qui cherchent des places. Ce n’est pas parce qu’on a éliminé Monaco et Nantes qu’on va battre Nancy…”
Il avait raison.
Nice a toujours eu du mal à battre les plus faibles sur le papier.
En 1978, on sait pourquoi.
En 2015, c’est différent. Je n’étais pas le vestiaire.
Toujours est-il que lorsqu’il y a un gros match en vue, les Aiglons ont ce match dans la tête.
Les joueurs changent, comme les présidents et les entraîneurs mais les habitudes du club restent.
C’est pourquoi, j’imagine encore une défaite à Lorient, à moins d’aligner une équipe B avec des morts de faim.
Ensuite, il est fort possible que Nice gagne face au PSG vendredi 4 décembre.
Le gros match c’est Nice-PSG. Je suis comme les joueurs. Je veux bien encore perdre à Lorient, mais pas contre Paris !
Nice aime les grosses affiches. Nice aime gagner quand on ne s’y attend pas.

28.11.15

Hommage à Paris par la Résistante Joséphine Baker (1906-1975)

Joséphine Baker avait deux amours: son pays et Paris. Rien à voir avec les tueurs du 13 novembre 2015. Cela ne va à pas échappé qu’ils n’ont pas tiré sur des consommateurs de Barbès.

La chanteuse disait qu’elle avait deux amours.
Cela nous change de ces footballeurs internationaux qui disent: “Je suis d’abord… avant d’être Français". Paroles néfastes.
Joséphine Baker fut une très grande artiste, une très grande dame et une très grande résistante
Il est important de penser à elle.
Elle reste l’une des plus grandes Françaises du XXe siècle.

Bernard Morlino invité par Patrick Poivre d'Arvor sur Radio Classique

La Marseillaise dans le magistral Casablanca

Mardi 24 novembre 2015
L’Invité Culture sur Radio Classique
Emission présentée par Patrick Poivre d’Arvor

L’actrice Isabelle Carré pour le film “21 nuits avec Pattie” des Frères Larrieu et l’écrivain Bernard Morlino pour son livre “Parce que c’était lui” sont les invités culture de PPDA.

Le lien:

http://www.radioclassique.fr/player/progaction/initPlayer/podcast/2015-11-24-19-34-00.html

-Parce que c’était lui.Les amitiés littéraires de Montaigne et La Boétie à Boudard et Nucéra, Bernard Morlino (Ecriture), 380 p., 24,95 €

27.11.15

Le Discours de Hollande: il faut rendre à Malraux ce qui est à Malraux

La fin du discours de F. Hollande est la même que celle du célèbre discours de Malraux sur Jean Moulin. Un emprunt qui explique que nous sommes entrés en Résistance. “On” c’est le peuple et non pas les gouvernants qui sont interchangeables, de celui qui nous avait promis de nous débarrasser de la “racaille” à celui qui s’est fait insulter pendant des mois dans la presse par son ancienne maîtresse. Pendant ce temps, les délinquants s’organisent pour mieux nous tuer. Qu’est-ce qu’un terroriste ? Un délinquant qu’on laisse en liberté.

François Hollande, le 27 novembre 2015, lors de la cérémonie en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015:

-"Elle vivra. Elle vivra pleinement au nom des morts que nous pleurons aujourd’hui. Malgré les larmes, cette génération est aujourd’hui, devenue le visage de la France“.

André Malraux, le 19 décembre 1964, lors du transfert des cendres de Jean Moulin au Panthéon:

-"Aujourd’hui, jeunesse, puisses-tu penser à cet homme comme tu aurais approché tes mains de sa pauvre face informe du dernier jour, de ces lèvres qui n’avaient pas parlé; ce jour-là, elle était le visage de la France…”

Malraux était ministre d’Etat chargé des Affaires culturelles.
Hollande a été élu pt de la République par des gens qui ne voulaient plus de Sarkozy et qui avaient espéré un temps en DSK…

Permalien 08:37:31, Catégories: LITS ET RATURES, LA REVUE DE STRESS  

La religion est le cancer de l'humanité: string ou niqab ?

Le catéchisme a voulu me rendre idiot. La musique, la littérature, la peinture m’ont ouvert la tête.

Le deuil n’existe pas. Les larmes des crocodiles du pouvoir je n’en veux pas.
C’est le sang versé qui compte. Pas le pleurs.
Qui donc reconnaîtra ses fautes, ses erreurs dans ce pays ?
Les politiques sont incompétents par rapport aux policiers, médecins et pompiers.
Ils veulent la gloire de la fonction mais pas les responsabilités.
On a massacré des êtres humains, tous d’anciens bébés choyés par leur famille.
Leur chambre est vide.
Il ne reste plus que la torture de l’absence. Et les très graves blessés lors des fusillades.
Le 13 novembre a eu lieu des attentats suicides sur notre sol. Il ne s’agit pas d’un accident d’avion.
Les 130 morts au Bataclan, à la terrasse des cafés et au SDF ne sont pas des victimes de guerre mais de la lâcheté.
Lâcheté des assassins qui ont tué des jeunes désarmés.
Lâcheté de la classe politique qui se moque de la protection des civils.
Cette fois les politiciens se considèrent ni responsables ni coupables.
Ils servent à quoi alors à part toucher leur pitance ?
La classe politique actuelle est incompétente: est-ce que Churchill a dit: “Je ne traite pas avec Staline pour chasser Hitler…”
En 2015, on peut mourir à la terrasse d’un café parisien et dans un music-hall après avoir tant rêvé avec Elvis Presley, Dylan et les Beatles. La fusil d’assaut a remplacé la guitare.
Paris c’est Fargue, Prévert, Doisneau, Sempé et Francis Lemarque. En aucun cas c’est la loi des kalachnikovs !
Depuis la fin du communisme, on assiste à la lutte entre le string et le niqab.
Les politiques ont laissé s’installer le cancer dans la démocratie.
Cela doit les arranger pour leur business.
Il n’est pas encore né celui qui va dire comment je dois vivre et encore moins comment je dois mourir.

23.11.15

Le récital de maestro Andres Iniesta contre le Real Madrid

Contre le Real Madrid (0-4), Iniesta a été fabuleux, comme souvent et même comme toujours.
C’est la grande classe. Cela nous change du comportement grotesque de Karim Benzema qui s’est encore distingué en crachant immédiatement après La Marseillaise. Quel symbole !
Iniesta, lui, a créé de grands et beaux gestes qui servent à quelque chose. Ce créateur sait donner le ballon avec un dosage exceptionnel.
Il est aussi intelligent qu’adroit.
Le football c’est Iniesta, si loin des imposteurs surpayés on se demande bien pourquoi vu leur si faible rendement, comme Bale ou Benzema. C. Ronaldo, lui, a le droit de rater des matchs tant il répond souvent présent.

Palmarès d’Iniesta, 31 ans

Avec l’Espagne
Coupe du monde 2010
2 Championnats d’Europe 2008 et 2012
Championnat d’Europe des moins de 19 ans 2002
Championnat d’Europe des moins de 16 ans 2001
107 sélections, 12 buts depuis 2006

Avec le FC Barcelone
7 Championnats d’Espagne 2005, 2006, 2009, 2010, 2011, 2013 et 2015
3 Coupes du Roi 2009, 2012 et 2015
6 Supercoupes d’Espagne 2005, 2006, 2009, 2010, 2011 et 2013
4 Ligues des champions 2006, 2009, 2011 et 2015
3 Supercoupes de l’UEFA 2009, 2011 et 2015
2 Coupes du monde des clubs 2009, 2011

Permalien 11:43:40, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le tourbillon niçois mis en place par Puel

Jadis on parlait du tourbillon du Racing Club de Paris.
J’ai vu celui de Man United avec Cantona dans les années 1993-1997.
Qu’est-ce que le tourbillon ?
C’est un projet commun avec des joueurs qui adhèrent tous dans le même sens pour le bien collectif.
On a vu contre Lyon que Nice sans Bodmer, Ricardo et Wallyson a quand même très bien joué en 3-5-2 ce qui était inhabituel comme schéma tactique.
Le tourbillon est une spirale positive.
Soit on entre à l’intérieur et l’on est accepté, soit on n’y parvient pas et l’on est éjecté.
Ce groupe peut aller loin.
Il est composé de jeunes très doués, de valeurs sûres et d’un joueur extraordinaire.
Hatem Ben Arfa est un créateur: il est souvent à l’origine des actions.
Les adversaires le craignent ce qui permet à ses coéquipiers de mieux s’exprimer.
La caresseur de ballon bonifie l’ensemble.
Germain est plus heureux à Nice qu’à Monaco.
Ben Arfa est plus heureux à Nice qu’à Hull City.
Puel est plus heureux à Nice qu’à Lyon.
Il serait bon qu’ils poursuivent leur aventure à Nice.
Nice peut finir 2e de L1 2016 et être en C1 en 2017.

21.11.15

La décadence française: de Jean Ferrat aux barbares

Le patriotisme c’est l’amour de son pays.
Le nationalisme c’est la haine des autres.
Une guerre mal faite aggrave les maux qu’elle combat.
C’est exactement ce qui se passe.
Nos dirigeants ont fait la guerre en prenant des décisions sous les ors du pouvoir avec une cervelle d’oisillon.
Total on nous tire dessus car ils sont bien à l’abri.

PS: je ne traite pas du Clasico: Real Madrid 0-4 Barcelone. Le Real a été nullissime. A l’inverse, les Catalans ont été grandioses, surtout Iniesta, Suarez et Neymar. Dans le cas d’enfance, rien. (1)
(1) Grand lapsus: je voulais écrire dans le “camp d’en face".

Permalien 01:05:17, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Claude Puel/ Nice 3-0 J.-M. Aulas/ Lyon, devant un grand public niçois fier des Aiglons

Nice a remis le pays dans le bon chemin. Le public niçois a réglé son compte de vive voix aux tarés. Le groupe de jeunes Niçois est vraiment beau à voir. C’est le retour à la vie. Merci à l’OGCNice. Oui, le football restera toujours ma plus grande consolation face à la sauvagerie. C’était vrai avant le 13 novembre. Cela l’est encore plus après.

Vendredi 20 novembre 2015
Nice 3-0 Lyon
Buts pour l’OGCNice: Germain (20e), Yanga Mbiwa (49e csc), Koziello (71e)

OGC Nice : Hassen - Genevois, Baysse, Le Marchand - Pied, Koziello (Dada, 86e), N.Mendy ©, Seri, Hult (Correia, 79e) - Ben Arfa, Germain (A.Mendy, 79e).
Manager: Claude Puel

AVANT LE MATCH
Il faut retourner sur les terrains.
J’attends plus Nice-PSG.
N’empêche même un peu diminué, le Gym ne part pas battu contre l’OL.
Hatem Ben Arfa retrouve une vraie équipe de football.
Puel compose une équipe avec des joueurs, Deschamps avec des noms.

APRES LE MATCH
Le stade de Nice a crier plusieurs fois: “Daech, Daech on t’encule!” et L’Equipe du 21 novembre 2015 ne le signale pas. Qu’est-ce que ce journalisme ?
Est-il plus choquant de crier: “Daech, Daech on t’encule!” ou d’assassiner 130 personnes à Paris ? Voilà la preuve qu’on ne nous dit pas tout et surtout qu’on peut raconter n’importe quoi sur tel et tel joueur.
A Nice, Puel vit son travail exactement comme il le souhaite. Chacun sa place. Le Pt Rivère à l’intelligence et le talent de ne pas s’immiscer dans le domaine sportif. Il a son mot à dire mais n’interfère pas. Si on n’oublie l’épisode douloureux que tout le monde connaît, le duo fonctionne bien.
A Lyon, Claude Puel devait composer avec le duo Aulas-Lacombe au sommet du club. Comme tous les entraîneurs de l’O.L.
La liberté de Puel n’a pas de prix.
Mieux vaut-il être heureux à Nice en ayant les mains libres ou être un pion ailleurs, fût-ce Chelsea ou l’AC Milan.
Le pt de Lyon a fait rire la France à la fin du match:
“Valbuena a été l’un des meilleurs sur le terrain".
Et il a ajouté: ” La sélection peut compter sur lui".
Contre Nice, je ne me suis même pas aperçu qu’il jouait.
Valbuena est totalement protégé par les médias, tout comme Benzema.
Par contre, Ben Arfa est obligé de finir meilleur buteur du championnat, meilleur passeur et qualifié en C1 avec Nice pour être présélectionné pour l’Euro 2016, sans l’assurance de jouer en plus.
Contre Lyon, il a participé de prés à la grande performance de Nice. Quand il n’est pas passeur décisif il est à l’origine de l’action dès son amorce. C’est fou le nombre de voyants aveugles qui sont aux commentaires.
Nice est un groupe: Germain, Ben Arfa, tous, jouent au même diapason.
Hier à part Le Marchand qui a défailli en début de match avant de se reprendre c’est tout Nice qui a bien collectivement.
La force de Nice c’est de jouer ensemble.
Le bon score aurait dû être 5 ou 6-0 tant les Aiglons ont dominé.
Le public niçois a été grand: superbe Marseillaise, émouvante minute de silence, insulte choisie à l’égard des tarés du 13 novembre 2015.
Les Aiglons ont été à la hauteur de la soirée d’hommage: magnifiques !
3-0 ! Il n’y a pas photos.
Puel avec trois titulaires absents a joué en 3-5-2. Bingo !
Valbuena a été inexistant. Il a couru dans le vide, s’est fait contrer, a perdu les duels.
Un jeu improductif. Et puis quelle inélégance. Rien n’a voir avec l’infime délicatesse d’Iniesta ou Xavi. Là où les Espagnols respirent la facilité technique, l’International de Deschamps est toujours dans le rouge, exténué au bout de 10 minutes de jeu. On peut le féliciter d’avoir atteint ce niveau mais de grâce cessons de le monter au sommet de la hiérarchie mondiale. A côté de lui, Ribéry c’est Puskas !
Les médias ne cessent pas de dire: “Le pôvre Valbuena c’est une victime". De sa bêtise ?
A l’Allianz Riviera, on ne l’a pas vu à son avantage, souffrant sans doute d’une Benzematite aigüe.
Lyon en a pris que trois. L’OL s’en sort bien. Avec tout le caviar qu’a donné à la louche Ben Arfa. Caviar souvent devenu œuf de lump mais Nice ne peut pas toujours gagné 6-0. Il faut en garder un peu pour le PSG !
Les Niçois ont pris le pouvoir avec son milieu gagnant: Mendy, Kosciello et Seri. Trois vrais footballeurs, loin des clés anglaises de Deschamps.
Germain a assuré merveilleusement bien. Et Pied en avait sous le capot. Ben Arfa a rayonné de toute sa classe. Il a fait une ronaldinho le long de la ligne des corners. Il a distribué de superbes ballons.
Nice est 3e du championnat et se pose en candidat sérieux pour la C1 2017.
Puel a instauré l’un des plus beau jeu actuel.
Le collectif du Gym est étincelant.
Germain a mis un but splendide. Kosciello aussi. Les souriants niçois font du bien à la France.
Le collectif de Nice est un plaisir des yeux et du cerveau.
Enfin du football ! J’ai vu plus de jeu de la part de Nice contre Lyon que lors de France-Allemagne (2-0), Angleterre 2-0 France.
Puel au bord du terrain est magnifique, napoléonien: il dirige son équipe comme ne savent pas le faire Deschamps, en équipe de France, et van Gaal à Manchester United, deux simples spectateurs. Puel, lui, est acteur. Son Nice 2015 produit un superbe football.
Lors des ses quatre prochains matchs, Nice sort trois fois.
Les Aiglons vont coup sur coup à Toulouse et Lorient, puis reçoivent PGS avant d’aller à Reims.
Du pain sur la planche. Du bon pain.

20.11.15

La liberté assassinée par des tarés dans le prémonitoire Easy Rider (1969)

Easy Rider
de Dennis Hopper (USA, 1969)
Scénario : Peter Fonda - Dennis Hopper - Terry Southern

Depuis que j’ai vu ce film, la vie a changé. Mon innocence s’est volatilisée.
Quand la mouvement hippie à commencer j’étais en pleine adolescence.
Je ne connaissais quasi rien de l’Histoire de l’humanité à part Vercingétorix et les deux guerres mondiales du XXe siècles.
Les Beatles, les Doors, Léo Ferré nous montraient la voix des plaisirs et de la bonne révolte, celle des roses contre les armes.
Le football c’était la joie de vivre 24 h sur 24.
Quand j’ai vu Easy Rider, j’ai compris que des gens ne supportaient pas le bonheur des autres.
A la fin du film, les deux hippies en moto se font abattre par des tarés.
Là j’ai appris à me méfier.
Woodstock n’a pas pu empêcher toutes les horreurs: la liste est hélas! longue.
Les 130 morts du 13 novembre 2015 ont été abattus comme dans Easy Rider.
La kalachnikov contre la guitare.

[Post dédié à aux regrettés Dennis Hopper et Henri Langlois avec lesquels j’ai pris l’avion une fois entre Paris et Nice. Pendant tous le voyage je n’ai cessé de les regarder. Langlois du fait de sa corpulence occupait deux fauteuils et Dennis Hopper, veste de trappeur et chapeau à plume, était derrière, penché sur lui tout le voyage. L’Américain était totalement admiratif du fondateur de la cinémathèque française. La réciproque était vraie. J’étais aux premières loges. C’est l’une de mes plus grandes rencontres. Bien sûr je ne leur ai pas parlé. Souvent j’y pense. Comme c’était beau !]

19.11.15

Permalien 13:59:17, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Serge Reggiani: Les loups sont entrés dans Paris en 2015

Pourquoi faut-il attendre qu’on tue 129 de nos enfants pour que l’Etat lance la police aux trousses des assassins ?

Les politiciens sont encerclés de gorilles quand nous sommes des cibles vivantes sans aucune protection.

Dire: “On ne peut pas mettre un policier derrière chaque citoyen” cela ne veut rien dire. Les tueurs eux profitent du laxisme ambiant pour circuler dans Paris avec des armes plein le coffre. Pendant ce temps, la police nous a dans le viseur pour nous coller des PV parce qu’on roule à 50 au lien de 30 km/h.

Si les policiers sont tellement protégés c’est que le danger est grand mais l’important c’est qu’ils ne risquent rien. Nous, nous ne sommes que le peuple. Une masse informe.

Quand la police peut agir sans passer par la paperasse, les assassins ne font pas de vieux os.

Je suis hanté par tous les tués du 13 novembre:
http://www.mediapart.fr/journal/france/181115/la-liste-des-victimes-des-attentats-du-13-novembre

On va tous mourir mais tous les innocents abattus n’avaient rien à voir de près ou de loin avec la politique française étrangère. Mourir assassiné, non et non ! Ne parlons jamais de fatalité. Ils ont été tués à cause du mélange de la démence et du laxisme.

Quand il y a des rats dans une maison, on les élimine. La France doit faire la même chose. Il faut agir avant la morsure et non après.

Les foyers néfastes ne sont pas tous au bout du monde. Comment peut-on laisser agir des nids de terroristes au cœur de l’Europe ?

A qui profite le crime ?

Les tueries de masse n’ont rien à voir avec le méfait d’un illuminé.

Le peuple sert de ball-trap à des endoctrinés.

Education, transmission. Voilà le ciment de la société. Les plantes ont des tuteurs.

PS: je reconnais très volontiers que Bernard Cazeneuve est un très grand ministre de l’Intérieur. Largement au-dessus des tous ses prédécesseurs dont l’un vient d’être condamné a de la prison avec sursis pour un trafic d’argent. Bien sûr il a fait appel ! François Hollande a très bien choisi l’actuel ministre. Il faut s’en féliciter. Cet homme me semble digne depuis le début. Il est rare que j’estime un politicien mais son sérieux me rappelle Pierre Bérégovoy. Je prône un gouvernement d’unité nationale au lieu de cette guéguerre continuelle entre les partis.

Permalien 00:21:57, Catégories: LE GYM E BASTA  

Pourquoi D. Deschamps a-t-il sorti Hatem Ben Arfa à la mi-temps ?

Mardi 17 novembre 2015
Angleterre 2-0 France
Buts pour les Anglais: Alli (39e), Rooney (47e)

Ce match est un match qui fut un symbole de fraternité.
Je n’ai regardé ce match que pour voir Ben Arfa.
Le Niçois n’a jamais été très à son aise sur son aile droite. La gauche eût mieux valu. On peut le comprendre, il jouait auprès de Schneiderlin, Cabaye et Matuidi, pour la récupération ils sont corrects mais question créativité cela laisse à désirer.
La position sur le coté droit du gaucher, n’est pas son poste de prédilection.
Il est quand même parvenu à faire des gestes de grande classe, hélas! ses passes décisives se sont transformées en eau de boudin puisqu’elles n’ont été transformées en but.
Parfois, il a tenté le une-deux, il attend encore le renvoi du ballon !
Il n’a pas pu jouer libéré et cela se comprend. Deschamps l’a titularisé à l’extérieur, dans un match disputé sur fond de 129 morts tombés sous les balles des terroristes. Jouer à Paris aurait été plus facile d’autant que les Allemands n’étaient pas dans les meilleures conditions psychologiques puisqu’ils avaient dû changer d’hôtel après une alerte à la bombe.
Changer Ben Arfa à la mi-temps peut être interprété comme une sanction.
Quand Pogba, entré en cours de jeu, a perdu un ballon cela a occasionné le seconde but anglais. Le milieu de la Juventus Turin n’a pas été remplacé pour autant. Les commentateurs télés ont même vanté l’un de ses tirs suivants.
Comme disait Philippe Noiret, Ben Arfa n’a pas la carte. S’il rate un contrôle cela prend des proportions terribles.
Par contre, on pardonne tout à d’autres.
Valbuena est au centre d’une sextape. La presse unanime réclame son retour, avec des trémolos dans la plume comme si son football était de la dimension de celui de Wayne Rooney ! Les médias nous font croire que sans l’ex Marseillais la France n’a aucune chance de remporter l’Euro 2016. Si l’on dit: “Est-ce bien intelligent de se faire gauler sur une vidéo hard avec sa femme ?", on nous rétorque: “C’est ça vie privée!” Une vie privée qui visiblement a permis à beaucoup de se rincer l’œil!
Quant à Karim Benzema, on nous le vend comme si son impact au Real Madrid était supérieur au rendement de Puskas, Di Stefano, Hugo Sanchez, Raul et Cristiano Ronaldo. La cote de l’ex Gone est exagérée. C’est un bon joueur de relais en mouvement mais sans plus. En équipe de France, Giroud, par sa taille, est un point d’ancrage supérieur, et Gignac par sa puissance a une façon de jouer sud-américaine plus qu’intéressante.
Malgré les casseroles qu’il traîne, Benzema est le chouchou des médias. Quand il a eu un passage à vide sans fin, les plumitifs disaient: “Patience, cela va revenir…” C’est certain, à force d’attendre, un buteur finit toujours par marquer.
Alors pourquoi évince-t-on au bout de 45 minutes Ben Arfa quand on donne à d’autres des temps de jeu beaucoup plus long ?
Que doit faire l’Aiglon pour être traité comme les autres ?
Juger un joueur à l’extérieur après la sanguinaire vague d’attentats n’est pas très correct.
De surcroît, je rappelle que l’Euro se jouera à domicile, en France.
Ben Arfa s’exprime mieux à Nice parce que le milieu de terrain niçois est composé de joueurs beaucoup plus collectifs vis-à-vis de chaque partenaire. A Nice, Ben Arfa donne des ballons mais il en reçoit aussi.
Les joueurs niçois, eux, ne craignent pas le talent de Ben Arfa qu’ils mettent le mieux possible en valeur comme lui les met en lumière.
Ben Arfa va vite renouer avec le plaisir.
Contre Lyon et Paris, il a l’occasion de s’épanouir dans deux gros matchs.
Nice est capable de battre le PSG invaincu.
Les observateurs peuvent écrire que Ben Arfa ne joue bien qu’avec Nice. On avait bien dit de MU que l’équipe de Sir Ferguson n’était bonne qu’à jouer en championnat anglais. Les Red Devils ont dû gagner la C1 1999 pour être un peu reconnu.
Ben Arfa subit le même traitement, il doit toujours briller plus que les autres.
A Wembley, les seules gestes de classe, des gestes avec intention collective, côté français sont venus de ses jambes.
J’ai hâte de voir Nice-PSG, la presse optera pour le duel Ben Arfa-Ibrahimovic.
L’Aiglon est condamné à toujours devoir prouver plus que les autres.
Oublions Wembley transformé en SDF pour l’occasion et pensons aux belles affiches Nice-OL, et Nice-PSG.

[Post dédié à Bobby Moore et Joseph Ujlaki]

18.11.15

Permalien 23:05:25, Catégories: LITS ET RATURES  

Bernard Morlino sur RFI avec Yvan Amar

Albert Camus et René Char sont en bonne place dans mon livre

Lundi 16 novembre 2015
Danse des mots
Par Yvan Amar
RFI
Bernard Morlino et Christophe Pomez de l’Institut français de Bucarest

http://www.rfi.fr/emission/20151116-bernard-morlino-christophe-pomez-institut-francais-bucarest

-Parce que c’était lui. Les amitiés littéraires de Montaigne et La Boétie à Boudard et Nucéra, de Bernard Morlino. (Ecriture, 380 p., 24,95 €)

17.11.15

Notre jeunesse a été assassinée le 13 novembre 2015, en plein Paris * Derrière chaque nom, une vie, une intelligence, une famille, de l'amour.

Richie Havens (1941-2013), Freedom. En ouverture du Festival de Woodstock, le chanteur a improvisé cette chanson le 15 août 1969.

Les bobos disent: “C’est Orwell, on est tous fliqué, fiché…” Et les mêmes s’épanchent de A à Z sur Facebook.
Le résultat des courses on l’a dans les rues françaises de 2015 transformées en Chicago des années de la prohibition.
On nous parle d’apartheid en banlieue mais plusieurs arrondissements de la capitale forment ni plus ni moins un apartheid. Qui peut s’offrir des chemises à 800 € ? L’apartheid est dans et hors Paris.
Ce n’est pas une poignée de terroristes plein de H qui vont me dicter comment je dois vivre. J’accepte l’autre, tous les autres mais il ne faut pas que l’un deux me demande de vivre selon ses désirs.
Dans notre pays, des kalachnikovs viennent de faire taire des guitares.
Et les fanatiques endoctrinés osent nous traiter de “pervers” ! Nous sommes vraiment en face de nouveaux nazis, les mêmes que ceux qui brûlaient les livres dans les années 1930-1940.
Tirer sur un quelqu’un désarmé, il n’y a pas plus grande lâcheté.
Si notre économie est assez intelligente pour faire gagner leur vie à des gens par le biais de la musique c’est une signe de très grande intelligence. Très loin de la barbarie de ceux qui ne sont pas bons qu’à faire usage des armes.
Pourquoi attendre l’irréparable avant de coffrer les hors-la-loi qui dansent sur nos libertés pour mieux nous tuer ?
Les bien-pensants récoltent leur aveuglement, leur angélisme.
Quand on nie la réalité, elle nous explose au visage.
De faux Français nous haïssent.
La religion n’est qu’un prétexte pour les dégénérés qui nous tuent.
Les adeptes de la pensée zéro n’ont rien dans le citron.
Nous n’entendons plus parler que de religion. Il faudrait commencer par cesser le prosélytisme. Quand je disais que le terrorisme est devenu une mode d’aucuns me taxaient d’extrémisme.
Amalgame ? Comme si j’allais confondre voyou avec bon citoyen.
Le but suprême c’est de vivre en bonne intelligence avec son voisin.
Personne ne doit obliger l’autre à penser comme lui.
Un jardin à l’abandon est vite envahi par la mauvaise herbe.
Que de temps perdu à cause des faux problèmes.
Qui sont les parents des tueurs ? C’est la démission parentale des assassins qui conduit à la fabrique des monstres assoiffés de sang.
Le manque de lucidité de la classe politique qui ne pense qu’à son confort personnel a fait le lit du terrorisme et du FN.

Les médias parlent plus de religion que d’Europe parce que c’est plus facile à illustrer. L’Europe ? Illustrer par quoi ? Big Ben ? L’Arc-de-Triomphe ?
La religion ? Les voitures incendiés ! La burqa! Cela fait vendre. Regarder comme les journaux s’arrachent dès qu’il y a des attaques terroristes.
Jamais je ne pensais vivre la sauvagerie du Bataclan alors que j’ai vécu la fraternité de Woodstock.
On dit que la peine de mort n’existe plus en France. C’est faux! 129 Français viennent d’être exécutés dans notre pays.
Les abolitionnistes ont dit: “Un état qui conserve la peine de mort est un état qui incite les concitoyens à être sanguinaire". J’ai toujours été hostile à cette pensée bobo. Je suis contre la peine de mort parce que je ne veux pas qu’on tue un innocent. Sinon, je suis pour éliminer les être néfastes à la société, sans le moindre pincement au cœur.

Dans les années 1960-1970 on voulait l’amour et pas la guerre.
En 2015, on se fait tuer à la terrasse des cafés, au Bataclan et au SDF.
Nous venons encore de voir des barbares faire ce qu’ils veulent: libre circulation, armes puissantes, déplacements tranquilles en plein Paris pour prendre le temps de tuer.
Pendant ce temps, la police met des PV sur le parebrise des voitures des gens qui payent leurs impôts avec l’argent qui fait faire grassement la classe politique.
Les politiques ne pensent pas au peuple. Nous devons redoubler de vigilance car la piètre qualité de nos politiques a fait le lit du terrorisme.
Il est temps de créer une VIe République qui pense réellement au peuple.

“La vie sans musique serait une erreur” (Nietzsche)

Nos enfants, nos amis assassinés sont morts pour rien du tout.
C’est un gâchis humain innommable.
Tous les assassinés s’étaient construits pas à pas, ils aimaient l’art, l’amour, la vie, leur famille, leurs amis.
L’obscurantisme religieux est le cancer de l’humanité.
Va-t-on encore se laisser tuer pendant longtemps par des imbéciles malheureux ?
La solution doit-être radicale: c’est eux ou nous.
Passer de la pensée Peace and love à ce terrorisme aussi meurtrier que stupide c’est impossible intellectuellement.
Le fascisme religieux est un totalitarisme de plus.
Il est impossible qu’on sorte de chez nous et qu’on revienne dans un cercueil.
Ils sont où ceux qui nous comptent fleurette sur un volcan ?
Il n’y a que deux catégories: les bons citoyens et les hors-la-loi sanguinaires.
Cela fait des années qu’on le sait et quand on le disait on nous balançait: “Tu as viré facho!”
Quand il pleut, il totalement idiot de dire qu’il fait soleil.
Depuis les attentats, on n’entend plus les donneurs de leçons.
Ils sont devenus muets.
Voltaire nous l’enseigne: On doit combattre les gens pour ce qu’ils font et non pour ce qu’ils représentent.
Les gens de bonne volonté doivent tous s’assembler et ne plus accepter de courber l’échine.

Baptiste Chevreau, 24 ans, originaire de Tonnerre dans l’Yonne. Petit-fils d’Anne Sylvestre.
Elsa Delplace
Milko Jozic, 47 ans & Mlle Elif Dogan
Alberto Gonzalez Garrido, 29 ans
Madeleine Sadin, 30 ans, professeur de Lettres
Pierre Innocenti, 40 ans, gérant du restaurant Chez Livio, à Neuilly-sur-Seine
Stéphane Alberti, son cousin, chef de salle
Nicolas Catinat, 37 ans, résidant à Domont (Val d’Oise)
François-Xavier Prévost, 29 ans, chef de publicité, tennisman
Ariane Theiller, 24 ans
Cécile Misse, 32 ans
Thomas Duperron, 30 ans
Vincent Detoc, 38 ans, architecte, musicien et motard, père de deux jeunes garçons
Asta Diakité, cousine du footballeur international Lassana Diarra
Alban Denuit, professeur et plasticien
Olivier Vernadal, 44 ans
Lola Salines, 28 ans
Romain Didier, 32 ans, & Lamia Mondeguer
Valentin Ribet

Nick Alexander (Anglais), il tenait le stand de souvenirs des Eagles of Death Metal
Djamila Houd
, 41 ans, deux enfants
Marie Mossier
Manuel Dias
, 63 ans, chauffeur de car. Unique victime au SDF. A un mois de la retraite
Renaud Le Guen
Valeria Solesin, 28 ans (Italienne). Démographe. “Elle nous manque et elle manquera aussi à l’Italie", a dit sa mère.
Victor Munoz, 25 ans
Elodie Breuil
Quentin Boulenger, 29 ans
Nohemi Gonzalez, 23 ans (Américaine)
Thomas Ayad, 34 ans, chef de produit chez Mercury
Fabrice Dubois, 47 ans, marketing chez Publicis
Quentin Mourier, architecte
Pierre-Antoine Henry
Precilla Correia
Manu Pérez
Luis Felipe Zschoche Valle
, 33 ans (Chilien). Guitariste leader du groupe rock Captain Americano
Maxime Bouffard, réalisateur de clips. Passionné de rugby
Grégory Fosse, 28 ans
Nicolas Classeau, 43 ans, directeur de l’IUT de Marne-la-Vallée. Père de deux garçons
Eric Thomé
Aurélie De Peretti
Mohamed Amine Ibnoumoubarak
Hugo Sarrade
Mathieu Hoche
,37 ans, cameraman
Guillaume B. Decherf, 43 ans, journaliste féru de musique. Père de deux filles
Patricia San Martin, 61 ans & sa fille Elsa Delplace, 35 ans
Thierry Hardouin, 41 ans, sous-brigadier à Bobigny
Cédric Mauduit, 41 ans, père de deux enfants
David Perchirin, 45 ans, instituteur à Bagnolet
Nathalie Jardin, 31 ans, régisseuse lumière au Bataclan
Matthieu Giroud, 39 ans, géographe
Jorge Alonso de Celada, 59 ans
Halima Ben Khalifa Saadi, 34 ans
Houda Ben Khalifa Saadi, 35 ans
Emmanuel Bonnet, 47 ans
Aurélie Burot
Germain Ferrez,
36 ans
Véronique Geoffroy de Bourgies, 54 ans
Cédric Gomet, 30 ans
Hyancinthe Koma, 37 ans, du restaurant Les Chics Types
Christophe Lellouche, 33 ans, guitariste
Fanny Minot, 29 ans, monteuse à Canal Plus
Bertrand Navarret, 37 ans
Sébastien Proisy, 38 ans
Cédric Ginestou, 27 ans
Fédéric Henninot,45 ans
Charlotte Meaud, 30 ans & Emilie Meaud, 30ans. Deux sœurs jumelles
Sven Alejandro Silva Perugini, Vénézuélien
Claire Scesas-Camax, 35 ans, graphiste
Anne Cornet, 29 ans, & son mari Pierre-Yves Guyomard, ingénieur du son.
Emmanuel Bonnet, 47 ans (Son fils a réussi à s’échapper)
Romain Dunet, 25 ans, professeur d’anglais
Matthieu de Rorthais, 25 ans
Armelle Pumir-Anticevic, 46 ans. Elle était au Bataclan avec son mari survivant
Franck Pitiot, 33 ans
Antoine Mary, 34 ans
Romain Feuillade, 31 ans
Fabian Stech, 51 ans, critique d’art
Thibault Rousse Lacordaire, 36 ans
Stella Very, 37 ans, médecin
Richard Rammant, 53 ans. A sauvé sa femme Marie-Do en se couchant dessus, au Bataclan
Hélène Muyal-Leiris, 35 ans, maman d’un petit garçon de 17 mois
Julien Galisson, 32 ans. A sauvé une amie en la protégeant, au Bataclan
Gilles Leclerc, 32 ans
Renaud Le Guen, 29 ans
Justine Moulin, 23 ans
Marion Jouanneau, 24 ans
Anna Pétard Lieffrig, 24 ans, & sa soeur Marion, 30 ans, originaires de Chailles (Loir-et-Cher)
Michelli Gill Jaimez, 27 ans (Mexicaine)
Guillaume Le Dramp, 33 ans
Suzon Garrigues, 21 ans
Yannick Minvielle, 39 an
Mayeul Gaubert, 30 ans
Christophe Foultier, 39 ans
Chloé Boissinot, 25 ans
Caroline Prenat, 24 ans
Cédric Gomet, 30 ans
Grégory Fosse, 28 ans
Germain Ferey, 36 ans
Lacramiora Pop (Roumaine) mère d’un bébé de 18 mois
Fabrice Dubois, 46 ans, concepteur rédacteur Publicis
Olivier Hauducoeur, 44 ans
Mathias Dymarski, 22 ans, & Maria Lausch, 23 ans
Jean-Jacques Amiot, 68 ans
Lucie Dietrich, 37 ans
Raphaël Hilz, 28 ans (Allemand). Architecte
Marie-Aimée Dalloz, 34 ans
Stéphane Hache, 52 ans
Pierre-Antoine Henry
Alberto Pardo Touceda, 33 ans
Kheireddine Sahbi, 29 ans, violoniste

Ils ont tous été abattus alors qu’ils étaient sans défense.
Mourir les armes à la main dans un vrai combat cela peut s’admettre mais se faire tuer sans pouvoir se défendre jamais !
Les morts du 13 novembre 2015 sont inacceptables.
Ils ont été massacrés à cause du laxisme de la classe politique incapable de faire le ménage dans le pays.
Pas de tolérance avec les ennemis de la tolérance.

Les morts du 13 novembre 2015 représentent une véritable honte pour la classe politique surprotégée, encadrée par des gorilles, des services d’ordre de tous les côtés. Nous trinquons à leur place. Nous ne devons plus mourir parce que nous sommes gouvernés par des incapables. Les policiers, les pompiers, les médecins sont d’un niveau bien supérieur aux politiciens qui sont d’une très grande faiblesse intellectuelle. Comment font-ils à dormir avec les cadavres de notre jeunesse sur leur conscience ? L’Etat a failli à la protection de nos enfants.

*Donnez-moi, svp, le nom des victimes que je n’ai pas mentionné.

PS: Médiapart a publié une liste plus complète que la mienne:
http://www.mediapart.fr/journal/france/181115/la-liste-des-victimes-des-attentats-du-13-novembre

15.11.15

Permalien 22:31:13, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

En France, 11 000 personnes menacent notre République. L'incompétence de la classe politique a laissé le champ libre au terrorisme et au FN alors que nos grands-parents ont fait la guerre pour que l'on vive en totale liberté.

Voici mon dernier post sur cette criminelle actualité. Ensuite, je reviens à la littérature et au football mes deux bouées de sauvetage. Depuis les camps de concentration et l’invention de la bombe atomique, mon jugement est fait. Je m’invente un monde vivable. Bien sûr, la nature est au-dessus de tout. La nature c’est l’incarnation de la vie.

Hommage aux victimes. Tous ces visages c’est nous. Les tuer c’est nous tuer aussi. On ne doit plus accepter le terrorisme mais les politiciens nous disent que l’on doit vivre avec ! On a tué nos filles, nos sœurs, nos fils, nos frères. Et on nous demande de tendre l’autre joue. Nos compatriotes et nos amies comme l’étudiante américaine tuée au Bataclan sont morts pour rien car les revendications des terroristes forment un néant abyssal. Ils n’ont rien de Jean Moulin. Ils tuent parce qu’on leur promet le paradis. https://fr.news.yahoo.com/photos/attentats-de-paris-ne-les-oublions-jamais-1447604558-slideshow/pierre-innocenti-40-ans-photo-1447604533463.htm

Minute de silence, encore et toujours. Cela ne fera jamais revenir nos amis qui sont morts assassinés et non pas dans un accident d’avion. J’ai observé une minute de violence contre ces terroristes aux méthodes de nazis.
La classe politique est dépassée par les événements. Elle nous a abandonnés à notre sort.
Hier, les professionnels de la politique brandissaient “Touche pas à mon pote” comme si nous étions tous des racistes! Aujourd’hui, les potes endoctrinés nous tuent sur notre propre sol.
A chaque fois, ils nous sortent le grand jeu mais après rien ne bouge.
C’est l’immobilisme total car ils ont peur de perdre leur électorat.
Résultat, on nous canarde dessus comme au stand des foires.
Toutes les victimes ont été portées neuf mois par une mère, toutes ont un père. Toutes sont d’anciens bébés aimés intensément, on les a accompagnés pour devenir adulte et aujourd’hui on est en face d’un tas de cadavres.
Il faut l’irréparable pour que les incapables qui nous gouvernent quittent leur basse politique politicienne.
Ils ont laissé la voie libre aux dégénérés qui veulent nous tués.
Des incultes, des intoxiqués à la connerie, de simples tubes digestifs qui mangent et qui chient.
Pendant que la France entière parlait de tel politicard accusé de viol ou de tel autre qui volait le fisc ou encore de celui qui ne payait pas ses impôts, aucune lutte intense contre les tueurs qui préparaient leurs assassinats. Il faut que des tueurs exécutent 132 de nos semblables pour que l’unité nationale montrent le bout de son nez.

Nos présidents de la République successifs au lieu de faire de la com. auraient mieux fait d’avoir le sens de l’Etat, l’amour du pays. Quand on est dirigeant politique, il faut faire passer la France avant sa petite personne. Eux ne pensent qu’à leur vie privée: on a subi le divorce, le remariage de X et tout le linge sale de Y a été mis sur la place publique. Pendant ce temps, les ennemis de la République s’organisaient pour nous tuer.
“La racaille on va vous en débarrasser". Vous vous en souvenez ? Quelle foutaise! Et cet ancien ministre de l’Intérieur, ex locataire de l’Elysée à l’outrecuidance de vouloir se représenter !
La racaille est omniprésente et elle tue désormais des civils dans les rues françaises.

Des “Français” tuent des Français et on nous dit qu’on ne peut pas les arrêter avant !
Manipulés par des esprits malfaisants ils nous haïssent. Ils n’ont de Français que le nom pour mieux nous tuer.
Les bien-pensants, les bobos eux se taisent car ils ont peur d’être traités de fachos.
Maintenant on nous menace de guerre civile si on dit tout haut la vérité historique de notre époque.
Une poignée de hors la loi met à feu et à sang notre pays.
Va-t-on encore longtemps courber l’échine parce que des hypocrites n’osent pas dire ce qui se passe ?
Va-t-on laisser le pays à l’extrême droite parce que c’est le seul courant politique qui n’a encore jamais été au pouvoir pour se gaver comme les autres ?
Un ancien premier ministre de droite vient d’être condamné à deux ans de prison avec sursis parce qu’il avait piqué dans la caisse ? Révoltant, écoeurant. On devrait lui retirer la nationalité française.
Encore des attentats ! Encore des morts ! Chaque fois on nous rabâchent les mêmes discours.
Les dirigeants politiques réagissent et n’agissent jamais.
On laisse en liberté des bombes humaines. Pourtant gouverner c’est prévoir.
130 morts et 349 blessés. Et nos responsables politiques paradent encore pour nous faire croire qu’ils nous protègent.
Au lieu de marteler qu’ils feront tout pour éviter les attentats, on entend qu’on peut encore se faire flinguer à chaque coin de rue.
Les hors la loi se servent de nos libertés pour mieux nous tuer.
Le B.A. BA de la sécurité n’est même pas appliqué. Comment peut-on admettre la commercialisation des vitres teintées qui permettent de circuler incognito ? Cela semble décalé de s’en inquiéter dans un moment pareil pourtant chaque fois que j’en croise je me suis choqué par cette burqa automobile.
Pourquoi avoir supprimé le service militaire alors que jadis il fallait le faire pour devenir Français ?
La classe politique a dit pendant des années que le FN était un ennemi des libertés alors que l’ennemi était ailleurs. Résultat le FN est aux portes du pouvoir ?
Le pouvoir laisse agir à leur guise les réseaux dormants des milieux radicaux qui bénéficient des largesses démocratiques pour mieux nous anéantir.
Le système terroriste est démoniaque: il utilise des gens nés en Belgique avec l’identité française alors qu’au fond d’eux ils ne portent dans leur cœur ni la Belgique ni la France.
Il faut une coalition générale de tous les pays européens et des alliés (Russes compris) pour frapper où l’on doit frapper. Et ne pas se tromper d’adversaires.
Il y aurait 11 000 ennemis de notre pays sur notre sol et on ose nous parler de politique sécuritaire !
La drogue et les armes circulent librement comme jamais dans notre pays.
Des bons vivants sont morts pour aller écouter ce groupe que je ne connaissais pas.
J’aurais pu mourir sur le parvis du SDF.
Ceux qui nous gouvernent imposent qu’on nous fouille à l’entrée du SDF mais ils laissent passer à la frontière franco-belge des voitures bourrées d’explosifs.
Les attentats en France sont répétitifs.
On connaît les terroristes mais on ne fait rien tant qu’ils ne passent pas à l’acte.
Cela dépasse l’entendement. Quand le loup n’est pas là, les souris dansent.
Hier 130 morts. Et demain 1 200 ?
Parmi les assaillants, il y avait trois français issus de l’immigration.
En 1965, mon père me confiait à des maçons algériens quand il partait faire des livraisons.
Si j’étais responsable politique je démissionnerais après cette nouvelle vague d’attentats qui signifie une réelle incompétence à protéger les Français.
J’en ai assez des commémorations, des bougies dans la nuit.
La mort de nos concitoyens est inacceptable.
Il faut agir avant et non pas après le passage à l’acte.
Quand on interroge les voisins d’un criminel, leurs voisins disent toujours: “Il était très gentil…”
Les Etats de droit se perdent dans l’administration.
Les démocraties doivent être plus fortes afin de ne pas laisser la place aux dictatures par faute de laxisme sans cesse renouvelé.
Persécuter le citoyen qui a des retards d’URSSAF est plus facile que de s’opposer à la violence terroriste.
J’ai vu le visage de plusieurs victimes du Bataclan. Il s’agit de nos sœurs, de nos frères, de nos enfants.
Ils aimaient la vie. La France n’a pas su les protéger.
Ils sont morts de manière atroce parce qu’ils buvaient un coup ou écoutaient de la musique.
Certains ont été assassiné au travail.
Et nous sommes en 2015, pas en 1025.
Pourquoi nos frères, nos sœurs, nos enfants sont morts en représailles d’un conflit extérieur alors qu’on n’a pas fait un référendum pour savoir si le peuple français dans sa majorité voulait engager le pays dans ce conflit ?
Le peuple est souverain ou non ?
L’Europe n’est même pas accordée sur la lutte contre le terrorisme.
Les sacs mortuaires avec nos frères, nos sœurs, nos enfants, ça suffit !
On va assister à l’escalade.
Les politicards aiment faire la guerre car cela fait monter dans les sondages puisque les gens ont l’impression qu’on les protège.
Tout ce qui peut faire oublier l’escapade en scooter est bon à prendre
Pendant ce temps nos proches, nos semblables risquent leur vie.
Maintenant c’est tout ou rien. Cette situation de terreur n’a que trop duré.
Nous ne sommes pas dans un jeu vidéo qui se joue sur une PlayStation de l’Elysée.
Nous venons de perdre 130 personnes qui vivaient comme nous.
130 innocents.
Perdre la vie de manière naturelle est insupportable mais la perdre sous les balles d’un fusil d’assaut alors qu’on est désarmé est la pire mort possible.

[Post dédié à Martin L. King et John Lennon]

14.11.15

Permalien 18:22:56, Catégories: GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Les pouvoirs -tous- ne cessent pas de traquer les bons citoyens au lieu de s'attaquer aux êtres nuisibles

Un terroriste était fiché et les politicards ne cesse pas de nous compter fleurette. Je viens d’apprendre l’identité de la victime, devant le Stade de France: un chauffeur de bus qui allait partir en retraite le 1er décembre 2015.

Europe Sport
Samedi 14 novembre 2015.
J’ai participé à l’émission Le Mutiplex 18 h 30-23 h que vous pouvez voir. Mettre le curseur à partir de 20 h jusqu’à 22 h.
http://www.europe1.fr/direct-audio

Qui sème le vent récolte la tempête.
Plus aucun politicien ne parle de culture.
Ils n’ont que la croissance à la bouche.
La croissance de la violence les a rattrapés.
Ils ne radotent que sur l’économie.
La drogue, les armes, la voyoucratie tous azimuts circulent avec une facilité déconcertante.
Résultat des courses: le terrorisme sévit en France. On nous dézingue parce qu’on va au concert ou au café. On vient de massacrer notre jeunesse sous nos yeux dans notre pays.
J’étais au SDF lors de France-Allemagne (2-0) du vendredi 13 novembre 2015.
Le matin j’ai entendu à la radio: “la délégation allemande a changé d’hôtel suite à une alerte à la bombe".
A l’entrée du stade j’ai subi la palpation. Et j’ai trouvé ça bien pour la sécurité.
Après le début du match, à l’avantage de la France, j’ai trouvé les Allemands pas très dans le match.
Les deux détonations m’ont effrayé et j’ai pensé: “C’est bizarre car elles ne proviennent pas de l’intérieur du stade car personne ne bouge, pas de fumée, rien…”
Ensuite, je reçois un sms d’un ami, Jean-Yves: “Le pt Hollande a été évacué", puis autour de moi en seconde mi-temps les gens sont tous sur leur portable, j’entends: “Prise d’otages au Bataclan". Et l’escalade des morts: “10… 20… 40… 80… 100… ” Je ne regarde plus le match où j’avais aimé Varane, Evra, Martial, L. Diarra, Pogba, Matuidi… J’étais si content de voir Ben Arfa se relancer, mais je n’avais plus le cœur de penser football.
En sortant du stade, impression d’Apocalypse now avec le manège des hélicoptères.
J’ai mis quatre heures quitter Saint-Denis. Une femme a sa fenêtre a hurlé: “C’est bien fait !". Elle m’a glacé le sang.
Je me savais pas encore tout le déroulement des attentats commis par des kamikazes au SDF et dans Paris.
Impressions en vrac:
J’ai toujours aimé le football pour me consoler de la violence des actualités.
J’ai grandi dans les images de la guerre d’Algérie puis dans celles de la guerre du Vietnam et aujourd’hui, rien n’a changé au niveau violence.
Nous ne sommes plus comme autrefois où il fallait tuer Henri IV ou Kennedy. A présent, on n’a plus besoin de tuer des dirigeants pour que l’on parle du crime et donc des assassins. On tue le peuple car les “grands” de ce monde sont surprotégés, inaccessibles.
Rachid Mekhloufi a été à l’origine de la création de l’équipe d’Algérie pour montrer la voie de l’Indépendance. Lui n’a lancé aucune bombe.
Cassis Clay est devenu musulman pour s’opposer à la politique américaine et n’a pas lancé de bombe.
La France est en deuil, le monde est en deuil, le genre humain est en deuil.
Il ne fallait surtout pas arrêter France-Allemagne sinon risque de panique générale.
Pourquoi met-on une frontière autour du SDF (palpation) et pas autour de la France ?
Je ne sais pas comment font les dirigeants… Je ne voudrais pas éprouver ce cas de conscience: je fais la guerre là-bas et on tue mon peuple chez nous en représailles.
Vies massacrées, corps blessées.
Tant de semblables pleurent, souffrent.
Les assaillants appartiennent à une sphère nébuleuse de fanatiques qui bénéficie des largesses de la démocratie: abolition des frontières, laxisme de la justice, politiciens qui réagissent au lieu d’agir.
J’aimerais bien savoir l’éducation qu’on reçu les assaillants. Démission totale des parents.
Un fait évident: les pouvoirs publics s’activent à pourchasser les bons citoyens qui font des excès de vitesse pendant que d’autres se préparent à nous tuer.
A quoi sert tout l’argent déployé à nous enquiquiner sur les routes ? Voitures de police banalisées, policiers embusqués derrière des piliers d’autoroute, multiplication des radars…
Pendant qu’on chasse le bon citoyen- sans aucun risque- les plus mal intentionnés font ce qu’ils veulent quand ils le veulent.
Triste constat.
Pendant des années, le pouvoir- tous les pouvoirs- et les bien-pensants se sont trompés de cible.
Résultat: le peuple se fait tuer en France.
Nous sommes tous devenus de possibles victimes.
Pendant des années, les professionnels de la politique se sont chamaillés entre eux tandis que de vrais opposants se préparaient à nous abattre.

13.11.15

Permalien 11:24:17, Catégories: LE GYM E BASTA, THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Ben Arfa et Martial sont les deux meilleurs footballeurs français depuis août 2015.

J’ai entendu un Allemand dire à la radio que Ribéry “est le meilleur joueur de l’histoire du Bayern Munich". Gerd Müller, il ne connaît pas ? Il y a au moins 100 joueurs plus importants que le Français dans l’Histoire du club bavarois qui existait avant lui et qui existera après lui.

Allons à l’essentiel.
Quel est le meilleur joueur français depuis Zidane ?
Il n’y en a pas eu vraiment. La gamme a baissé de plusieurs tons.
Henry ? Il a inventé le football simple messieurs.
Ribéry ? Les buts décisifs bavarois ont presque tous été marqués par Arjen Robben.
Benzema ? Un 9 sans aucun killer instinct.
Lloris ? Le capitaine peut jouer de la sorte jusqu’à 50 ans.
Resserrons les dates pour arriver à cette saison. Les deux plus impressionnants sont:
Martial qui fait toujours de très bons matchs avec Man United. Bonne percussion, et aucun stress dans la surface de réparation adversaire, ce qui lui permet d’être très adroit devant le but.
Et Ben Arfa qui a donné beaucoup d’entrain à Nice. Le joueur n’est pas qu’à la conclusion comme Ibrahimovic. Le Niçois est un créateur qui n’hésite pas a aller chercher le ballon dans son camp pour organiser le jeu de Nice. Il est passeur et finisseur.
Bien sûr si on posait la question aux parents de Griezmann, ils répondraient: le meilleur c’est notre fils.
Je laisse de côté les tacherons du football. La liste est longue. Qui va au stade pour voir L. Diarra ?
Non on va au stade pour vibrer avec les magiciens et Ben Arfa en est un.
Deschamps a le plus beau palmarès du football français mais il n’est jamais cité dans aucune anthologie de football.
Les maçons sont indispensables mais les plans sont fournis par les architectes.
Je n’ai pas suivi les matchs de Gignac au Mexique mais il y réussit très bien. Il mérite aussi son retour. Coman a le temps devant lui.
Benzema est le chouchou des médias, on lui pardonne tout.
Si Ben Arfa avait trempé - c’est le bon mot…- de près ou de loin dans l’affaire Zahia et dans celle de la sextape il ne serait même plus un sujet de conversation. On lui aurait même souhaitait les assises !
Benzema c’est toujours la même chanson dans les médias: “Il n’a rien fait", “le pôvre", “on en a besoin", “il est indispensable aux Bleus…” Du blablabla sans fin.
Si j’étais adolescent en 2015, je n’aimerais pas le football:
La main d’Henry, le bus de la honte, plus Zahia, la sextape, la corruption de Fifa…
Enfant, on avait peu de télé, pas internet mais j’aimais Kopa, Di Stefano et Puskas que je ne voyais jamais jouer.
Aujourd’hui, on voit tout la périphérie du football mais on ne voit souvent jamais rien sur le terrain.
Il faut plein de ballons à Benzema pour le faire vivre.
Il en faut un seul à Ben Arfa pour lui donner de la vie.
Ben Arfa joue avec son cerveau. La plupart des joueurs n’utilisent que leurs pieds.
Il y a de bons joueurs, de très bons et des joueurs fantastiques.
Il est très difficile de franchir les paliers. C’est pourquoi le sport en général et le football en particulier est si difficile: il faut un mélange de technique, de condition physique et de mental.

12.11.15

Permalien 23:19:39, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

L'Aiglon Hatem Ben ARFA refait aimer le football

Vendredi 13 novembre 2015, 21 h
France-Allemagne

La France du football n’était plus belle.
Platini engluait dans la corruption de la FIFA.
Benzema dans une sinistre affaire de chantage.
Valbuena dans une grotesque vidéo porno.
Pendant ce temps Hatem Ben Arfa, lui, joue au football.
Nice lui a redonné du plaisir.
Il vaut mieux être roi à Nice qu’anonyme dans un club étranger.
Cela fait des années que je ne regarde plus les matchs de l’équipe de France.
Je n’aime pas lire les matchs de gare comme les romans du même nom.
Depuis août 2015, Ben Arfa illumine les terrains de L1.
Je ne vois pas pourquoi cela ne continuerait pas au SDF.
J’espère que D. Deschamps va le titulariser.
La France n’a pas besoin de Benzema et de Valbuena qui ne sont pas G. Muller et Overath.
En revanche, la France a besoin d’un éclaireur-buteur du calibre de Ben Arfa.
Un grand Ben Arfa contre l’Allemagne ferait le plus grand bien au football français.
Martial mérite aussi de jouer.
Cinq ans après l’affaire du bus en Afsud, on parle du retour en Bleu de Ribéry.
Incroyable d’entendre ça.
Après l’escort-girl mineur, on patauge dans une sextape.
Entre-temps, ils ont juré de ne plus penser qu’au football.
Pour ce match, je vois que la presse met titulaire L. Diarra disant qu’il est grande forme.
Et Ben Arfa c’est une potiche pour la décoration ?
Je l’imagine entrer dans le match et être prépondérant sur le jeu tricolore.
Vu son niveau actuel, il peut faire marquer ou marquer dans un délais très bref.

Voici mon équipe:
Lloris
Sagna, Varane, Koscielny, Evra
Matuidi, Pogba, Ben Arfa
Griezmann, Giroud, Martial

Qu’on ne vienne pas me dire que Cabaye est indispensable: il a dû quitter PSG pour retrouver du temps de jeu. On l’a déjà vu jouer. On aimerait voir Ben Arfa faire vivre le ballon au SDF comme à l’Allianz Riviera ou à St-Etienne.

Steve McQueen et ses machines (Editions E.T.A.I)

McQueen et ses machines a pour sous-titre “Autos et motos d’une star d’Hollywood. Il s’agit donc d’un album consacré à la passion de l’acteur pour le sport mécanique.
A tout choisir, le comédien aurait préféré être pilote de F1 qu’acteur.
Ces derniers temps, on parle de McQueen pour nous raconter en long en large ses nuits de destroy ou alors son mépris face à un photographe lors d’une séance un peu trop matinale.
Pour ma part, McQueen c’est Josh Randal dans Au nom de la loi, à la télé. Mes frères et moi regardions le feuilleton taillé sur mesure pour les garçons.
McQueen avait un immense charisme. Il fait partie de la mythologie du 7e Art américain comme James Dean, Paul Newman et Clint Eastwood.
McQueen touchait par son regard, pas besoin de parler.
Aujourd’hui, il continue de servir d’icône dans la publicité c’est dire que les nouveaux acteurs sont loin derrière lui.
McQueen n’est pas qu’un macho. Il dégage aussi beaucoup de féminité, de douceur. C’est sa force.
Il collectionnait les motos et les voitures. Il mettait aussi la main dans le cambouis.
Il savait démonter un moteur et le remonter.
Son parc auto avait des Ford, Jaguar, Ferrari…
La Triumph Bonneville lui reste associée.

-McQueen et ses machines par Matt Stone. Préface de Chad McQueen, E.T.A.I, 180 p., 39 €

11.11.15

Permalien 15:04:17, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

HOMMAGE AUX SUPPORTERS DE L'OGCNICE et bien sûr aux AIGLONS

Nice est enviée pour son climat, sa cuisine et sa langue.
On assimile Nice au Carnaval, avec grand mépris, sans jamais dire que la ville attira Tchekhov, Nietzsche, Apollinaire, Matisse, Cocteau, Stravinsky, Vigo, Kessel et Gary.
Pour retrouver une équipe de Nice aussi joueuse et joyeuse il faut remonter aux années victorieuses de Jean Luciano.

LOOKING FOR ALGER. L'hommage du King Cantona à l'Algérie

Mercredi 11 Novembre 2015, CANAL+SPORT - 20H50
LOOKING FOR ALGER
Scénario : Benoît Heimermann, Théo Schuster (Réalisateur)
D’après une idée originale des frères Cantona : Eric, Jean-Marie et Joël
Image : Nicolas Libersalle, Jean-Christophe Gaudry, Jean-Marie Cantona
Son : Franck Cassar
Montage : Gaëlle Guillermin
Voix Off : Eric Cantona
Production : Canto Bros Productions
Co-production : Canal+

Voilà l’essence du football si loin des imposteurs.
Le nouvel épisode de la série d’Eric Cantona est un “ovni” dans la série a confié le réalisateur Théo Schuster.
LOOKING FOR ALGER est le nouvel épisode des documentaires présentées par Eric Cantona sur les grands derby. Une incursion de près d’une heure dans la capitale algérienne, par le biais de MC Alger - USM Alger.
Parmi les témoignages: Abdelkader Drif, l’ancien entraîneur de l’USMA (Rolland Courbis), et les légendaires Rabah Madjer et Belloumi. Il y a aussi l’écrivain Yasmina Khadra. Les anonymes sont les plus déchirants de vérité, de passion, d’humour. J’ai pensé sans cesse à Albert Camus. On se chamaille, on se taquine. Parfois, il y a des rixes mortelles mais elles ne sont pas évoquées car pendant le tournage il ne s’est rien passé. A Rio de Janeiro quand on annonce les morts pendant le carnaval, il mentionne aussi les morts de vieillesse !
Il est très émouvant de voir Eric Cantona se fondre parmi les anonymes de la Casbah. Il est évident que pour des raisons familiales, affectives et amoureuses, il souhaitait cette immersion en Afrique du Nord.
La Musique est grandiose: « Arabica », « Assima », « Ghoffrane », « Mordjana » / Index, « Ballade Violon », « What », « Contemplatif », Romain Vissol et Théophile Collier / Labam Édition, « Harp Dub » Imhotep
Contretemps qui n’a aucune incidence sur le film, le derby Mouloudia Club d’Alger - Union Sportive de la Médina d’Alger s’est disputé à huis clos!

[Post dédié au virtuose Rachid Mekhloufi]

10.11.15

Permalien 09:20:39, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

L'Aiglon Ben Arfa fait la fierté des Niçois

Heureux qui comme Hatem Ben Arfa. La fraîcheur d’âme de l’Aiglon fait plaisir à voir et à entendre. Il a comparé l’équipe de France à des parents qui convoquent ou non les joueurs suite à leur bon ou néfaste rendement. Comparaison qui prend tout son poids dans le contexte de l’affaire Valbuena-Benzema. Ben Arfa, lui, a conservé le rayonnement de l’enfance. Rappel: Albert Camus supportait le Racing Club de Paris parce qu’il avait le même maillot que le club de son enfance, le RUA. Le Prix Nobel lui non plus n’avait pas perdu son enfance, d’ailleurs parmi les écrivains, il se sentait amateur parmi des professionnels.

Nice est très présent en équipe de France.

Le rempart Llooris: né à Nice, capitaine des Bleus.

Le mentalist Evra: Nice l’a lancé en L1.

Et… l’ingénieur de la lumière Ben Arfa: le nouvel Aiglon a repris son envol à l’Allianz Riviera.

Avis à la population: Ben Arfa ce n’est pas de la poudre aux yeux pour donner des sardines à la presse afin qu’elle puisse écrire. L’Aiglon ne nous fera pas une Chimbonda. Clairefontaine ce n’est pas un pressing pour essayer un nouveau costard. L’Aiglon a l’humilité des grands compétiteurs: le sourire à l’extérieur, et les dents de loups sur le terrain. C’est ainsi qu’il faut être et surtout pas le contraire. Les artistes s’expriment dans leur moyen d’expression. Le terrain rien que le terrain. Tout le reste n’est que vaine littérature, de la broutille pour rotative. On veut voir des accélérations, des ouvertures lumineuses, des gestes de grâce, du bon timing. Un soliste inséré dans le collectif. Comme Glenn Gould dans un grand orchestre.

09.11.15

Permalien 08:25:02, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le retour des Aiglons, victorieux de Marseille

Ce n’est pas Marseille qui a perdu. Non ! C’est Nice qui a gagné.
L’éclairant jeu niçois a fait la différence.
Le milieu de terrain a pris les rênes du match dès le début avec une belle autorité. On a revu les séquences barceloniennes du Gym new look.
La victoire fut indiscutable.
Nice aime les gros challenges depuis toujours.
Voilà Nice peut battre Paris le 4 décembre à domicile.
Les Parisiens veulent rester invaincus en championnat 2015-2016.
On en reparle le 4 décembre au soir.
Le retour de Nice après le succès au vélodrome fut triomphale.
En quoi le public du Gym fait-il peur ?
Les médias n’ont d’yeux que pour le public de Lens ou de St Etienne.
Un journalisme orienté, incapable de saluer la liesse niçoise.

[Post dédié au jeune fan de Nice âgé de 11 ans qui a encouragé Le Marchand en lui disant “Allez Petit!"]

Permalien 00:28:35, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

On va à Marseille, on claque et on s'en va !

Dimanche 8 novembre 2015
Marseille 0-1 Nice
Buts pour le Gym : Germain (16e)

OGC Nice : Hassen – Pied, Baysse, Le Marchand, Ricardo – Koziello (Hult, 90e), N.Mendy ©, Seri – Wallyson (Traoré, 60e) – Germain (Benrahma, 75e), Ben Arfa.
Manager: Claude Puel

On vient, on claque et on s’en va !
La bonne rengaine renaît à Nice.
Comme il doit être content le petit garçon de 11 ans qui a encouragé Le Marchand en lui disant “Allez mon Petit ! Allez mon petit Allez!” au départ des Aiglons pour Marseille. Voilà ça c’est du football ! Ce petit garçon c’est vous, c’est moi.
Les supporters niçois n’avaient pas le droit d’aller au Vélodrome. Merci à l’arrêt préfectoral, si à chaque interdiction on gagne à l’extérieur.
Hatem ben Arfa arborait l’écharpe des supporters frappés d’interdiction comme jadis José Cobos jouait avec le brassard frappé du sigle BSN.
Nice a entamé le match de pieds de maître avec une circulation de balle parfaitement maîtrisée. On a retrouvé un grand Nice avec l’emprise au milieu de terrain, et le retour gagnant de Kosciello, notre Ole Gunnar Solsjkaer, l’assassin à la figure d’ange.
Pour jouer de la sorte, Nice a bessoin d’être au top, grâce à une grande fraîcheur.
La première mi-temps de Nice fut magistrale.
L’ouverture du score fut logique avec un mouvement à trois: Seri, Wallyson, Germain.
Ensuite, Nice a manqué de peu de tuer le match dans son très long temps forts.
De retour de vestiaire, on se demandait si Nice n’allait pas encaisser un but à force de ne pas pouvoir donner plus d’amplitude au score.
Marseille sans aucun fond de jeu ne menaçait pas réellement, et l’homme du match des Phocéens fut Mandanda.
En fin de match, cardiaque s’abstenir mais Nice a tenu bon. Un nul aurait été une défaite tant Nice fut maître du jeu de A à Z pendant 94 minutes.
Claude Puel ressemble de plus à un aigle. Il en a le profil, les yeux. Un regard perçant. Nice ne peut pas avoir meilleur entraîneur. Il pourrait très bien entraîner Chelsea ou la Roma. Cependant, Nice c’est très bien car il peut gérer la pression alors qu’ailleurs il en serait la victime.
Mieux vaut un petit chez soi qu’un grand chez les autres.
Voir partir le coach en juin 2016 cela ferait très mal.
Faisons un focus sur Ben Arfa: l’Aiglon, comme toujours, a joué collectivement avec parfois des incursions à bon escient. Dès qu’il touche la balle, c’est lumineux. On attend toujours un éclair décisif de sa part.
Cela m’a fait penser que contre l’Allemagne et l’Angleterre, il devra aussi toujours trouver le bon timing dans la façon de jouer collectivement ou de tenter une percé en solo(ce qui est aussi une manière collective de jouer).
Le bon match de Valbuena et de Lacazette contre l’ASSE nous rappelle qu’ils vont revenir dans le groupe qui devra donc se séparer de deux joueurs.
Pour ce soir, appréçions.
Bientôt Nice-Lyon (20 novembre) et Nice-PSG (4 décembre). Cela promet de sacrés duels !
La saison est magnifique, et même MU gagne sans bien jouer.

08.11.15

Permalien 09:31:10, Catégories: LE GYM E BASTA, THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

La superbe réponse des Niçois privés de voir le derby Marseille-Nice alors que le même jour les instances autorisent les Stéphanois à voir Lyon-St Etienne.

Le soutien des Niçois aux Aiglons juste avant le départ pour Marseille. Un jeune fan du Gym de 11 ans encourage Le Marchand en l’appelant “Mon petit!". Il n’y a qu’à Nice que l’on voit ça ! Magnifique !

Dimanche 8 novembre 2015, 17 h beInsport A
Marseille-Nice

Le groupe niçois
Gardiens : Hassen, Cardinale.
Défenseurs : Baysse, Le Marchand, Ricardo, Bodmer, Genevois, Pied.
Milieux : Seri, Traoré, Hult, Wallyson, Dada, N.Mendy, Koziello.
Attaquants : Ben Arfa, Benrahma, A.Mendy, Germain, P.Puel.

Le groupe marseillais
Gardiens : Mandanda, Pelé.
Défenseurs : De Ceglie, Manquillo, Mendy, Rekik, Rolando, Sparagna.
Milieux de terrain : Barrada, Isla, Lopez, Romao, Sarr, Silva, Zambo Anguissa.
Attaquants : Batshuayi, Nkoudou, Ocampos.

Les Niçois sont interdits de Marseille alors que le même jour a lieu (21 h) Lyon-St Etienne avec l’autorisation aux Stéphanois de se déplacer à Lyon. Deux poids deux mesures !
Et après on n’ose nous traiter de “paranos"!
Je n’ai pas rêvé: Nice a toujours un traitement spécial, comme si nous étions des pestiférés.
Beaucoup aimeraient nous voir en L2, au profit d’autres clubs, du Nord de préfère, le Nord avec son cortège ce clichés: “meilleur public de France", “les pôvres, ils n’ont que le foot pour se divertir…” Rien que des images d’Epinal.
Après un nul contre Lille et une défaite contre Nantes, Nice se déplace à Marseille avec la ferme intention de faire un résultat.
Nice a eu une baisse de régime bien logique après une série hors normes.
Les Niçois n’ont pas le droit de se rendre au Vélodrome, en 2015 !
Difficile à croire: oui, Nice sera toujours considéré à part parce que nous sommes la dernière grande ville avant Monaco et l’Italie.
Pour ma part, si Nice redevenait un Comté cela ne me dérangerait pas puisque le reste du pays nous considère à part. Autant l’être complétement.
Il faut dire que la mer, le soleil, cela rend jamais.
Camus a été mal traité à Paris pour les mêmes raisons.
Dégustons une bonne pissaladière, voila l’important.
Issa Nissa! M’en bati! Sieu Nissart !
Hatem Ben Arfa va croiser sur son chemins Mandanda avant de le retrouver à Clairefontaine.
Belle occasion de se préparer aux entraînements avec les Bleus.
Histoire d’ajuster quelques frappes !
Va-t-il être hué comme à St-Etienne ou applaudi comme à Rennes ?
La réponse viendra du terrain. C’est la seule qui compte.

07.11.15

40 portraits de Rebelles du Football (Sindelar, Puskas, Garrincha, Mekhloufi, Socrates, Maradona, Cantona...) par Bernard Morlino (Tana)

Evidemment Ribéry, Benzema, Gourcuff, Nasri, Anelka, Domenech ne sont pas dans mon album.

Je vous signale la parution de l’un de mes nouveaux albums:
Les rebelles du football, soit 40 portraits de joueurs.
Un rebelle c’est quelqu’un qui se rebelle contre les mauvaises lois.
Eric Cantona, dans sa magnifique et émouvante préface, dit que pour être rebelle il faut risquer sa vie et celle des siens. Donc, il a l’humilité d’être surpris de se retrouver dans l’album.
J’ai classé les rebelles sous différentes catégories.
Les politiques: Sindelar, mort parce qu’il a refusé de porter le maillot nazi. Puskas qui s’est opposé au communisme dans la plus grande incompréhension de la FIFA.
Les virtuoses: Kopa chassé de l’équipe de France parce qu’il ne voulait plus que les joueurs soient liés à vie à leur club. C’est là que j’ai mis Cantona: comme on le sait il a fui le football français qu’il estimait gangréné par de la mauvaise herbe. L’Affaire OM-VA nous a démontré ensuite qu’il avait raison.
Les solidaires: ceux qui se rebellent contre tout, au seul profit de leur équipe, comme Keane, Stoichkov…
Les incompris: Diagne qui impose le football professionnel en France contre l’avis de son père, député. Glassmann, traité de balance alors que c’est un homme d’une intégrité absolue.
Les désespérés: Best qui vit comme une rock star sa passion qui demande pourtant une grande hygiène de vie. Fashanu finit par se suicider car il n’arrive pas à imposer son homosexualité.
L’iconographie du livre met en situation les joueurs avec leurs caractéristiques. Un grand travail d’édition, au niveau de la maquette. Je le vis volontiers car ce n’est pas mon domaine.
Bonne lecture. Qui m’aime me suive !

J’ai participé à l’émission, sur itélé du 6 novembre 2015, de Pascal Praud:

http://www.itele.fr/magazines/20h-foot/20h-foot-du-06112015-142675

-Les Rebelles du football, Bernard Morlino. Préface Eric Cantona. Editions Tana, 155 p., 24,95 €

05.11.15

Permalien 17:13:10, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

L'Aiglon Ben Arfa en Bleu, j'en rêvais, Deschamps l'a fait !

C’est une renaissance, encore mieux que la première sélection. Elle se déguste comme un vieil Armagnac de cent d’âge. Et bien sûr ce n’est pas une finalité, un aboutissement. Rien à voir avec la sélection gadget pour occuper les médias. L’Aiglon international Hatem ben Arfa ne doit absolument pas se disperser dans les médias car on y laisse tout son influx nerveux, surtout à quelques heures des matchs. Il doit rester concentré sur le terrain, sur le jeu. Après l’Euro 2016, il sera alors temps de parler de la compétition terminée. Imaginez la France triomphante en finale avec Ben Arfa élu meilleur joueur du tournoi. C’est possible. Pour ça il ne faut penser que football. L’Euro 2016 n’a lieu qu’une fois. Ben Arfa de retour en Bleu, c’est comme retrouver le paradis après l’enfer. Il faut dire merci, accorder une ou deux interviews et ensuite bien se préparer, éviter la blessure. L’avenir appartient à ceux qui aiment le plus ce qu’ils font.

Jouer à Nice n’est plus un handicap.
Pendant des années cela l’a été. De Baratelli et tutti quanti il a fallu attendre Lloris.
Deschamps a convoqué Ben Arfa alors que Nice ne tourne plus rond comme il y a peu.
Le sélectionneur a bien fait: ce n’est pas parce que Gabin tournait dans un navet qu’il ne fallait plus le faire tourner. Nice-Lille, Nice-Nantes, deux navets après une suite de chef d’œuvre.
La roue tourne. Ben Arfa est aux portes de l’Histoire.
Il revient au meilleur moment. Disputer des matchs amicaux pendant des années rien n’est plus facile, plus ennuyeux et ennuyant.
S’il réalise un Euro 2016 de haut parage, il peut rester dans l’Histoire.
Zidane a marqué les esprits en une poignée de matchs en Coupe du Monde 1998.
Ben Arfa revient à une grande époque: celle de l’Euro en France.
La tourmente médiatique autour de Benzema lui enlève de la pression.
Ils sont où ceux qui riaient quand j’écrivais que Hatem Ben Arfa ailer reporter le maillot frappé du coq ?
La sextape -mot affreux- de l’affaire Benzema/Valbuena, Platini prit dans la tourmente de la FIFA, tout ça ce n’est pas du football.
Le retour de Ben Arfa en équipe de France ça c’est du football.
Avec lui, l’équipe de France m’intéresse à nouveau.
Il manquait la grande touche technique.
L’équipe de France a toujours bien joué avec un grand 10: Kopa, Platini, Zidane.
Dans la génération actuelle on espérait en Gourcuff et Nasri: ils ont disparu de la circulation.
Sous le maillot de l’OGCNICE, Ben Arfa est revenu par le terrain, rien que par le terrain.
Les deux matchs qui arrivent sont deux gros matchs amicaux.
Il va devoir s’insérer dans le collectif et surtout ne pas faire des numéros de solistes gratuits.
Parfois, ils sont nécessaires mais il faut bien choisir le moment.
Sa vision du jeu devrait lui permettre de bien distribuer le jeu. C’est là qu’il y a une place à prendre. Distribuer, rien n’est plus beau.
Ben Arfa sera l’aiguilleur des Bleus pendant l’Euro 2016, et il tentera des actions perforatrices aux moments opportuns.
Ben Arfa est un véritable joueur de ballon. Son jeu touche l’imaginaire.
C’est un artiste qui produit de la beauté.
Il faut l’encadrer d’essuie-glace pour qu’il puisse faire vivre le ballon de manière magique.
Les absents ont toujours tort, j’espère voir associer Ben Arfa et Martial.
Valbuena ? Il joue plus avec son cœur qu’avec son talent limité qu’il exploite le mieux possible.
Benzema ? C’est un attaquant de complément. Pas un tueur de match. Sûrement si vous l’alignez 30 fois de suite tôt ou tard il va briller.

Didier Deschamps a dévoilé la liste des joueurs retenus pour les rencontres amicales face à l’Allemagne le vendredi 13 novembre au Stade de France, et à l’Angleterre le mardi 17 novembre à Londres.

La liste des 23 sélectionnés:
Gardiens : Benoît Costil (Rennes), Hugo Lloris (Tottenham), Steve Mandanda (Marseille).

Défenseurs : Lucas Digne (Roma), Patrice Evra (Juventus Turin), Christophe Jallet (Lyon), Laurent Koscielny (Arsenal), Eliaquim Mangala (Manchester City), Bacary Sagna (Manchester City), Mamadou Sakho (Liverpool), Raphaël Varane (Real Madrid).

Milieux : Yohan Cabaye (Crystal Palace), Lassana Diarra (Marseille), Blaise Matuidi (Paris SG), Paul Pogba (Juventus Turin), Morgan Schneiderlin (Manchester United), Moussa Sissoko (Newcastle).

Attaquants : Hatem Ben Arfa (Nice), Kingsley Coman (Bayern Munich), André-Pierre Gignac (Monterrey), Olivier Giroud (Arsenal), Antoine Griezmann (Atletico Madrid), Anthony Martial (Manchester United).

Rappel de trois anciens posts avant la Ben Arfamania:

Le 3 août 2015
Didier Deschamps peut-il se passer de Ben Arfa ?
http://www.blogmorlino.com/index.php/2015/08/03/didier_deschamps_peut_il_se_passer_de_be_1

Le 23 août 2015
Ben Arfa fait gagner Nice et frappe déjà à la porte de l’équipe de France
http://www.blogmorlino.com/index.php/2015/08/23/ben_arfa_fait_gagner_nice_et_frappe_a_la

Le 20 octobre 2015
L’effet Ben Arfa: le Bleu pour embellir l’Euro 2016
http://www.blogmorlino.com/index.php/2015/10/20/l_effet_ben_arfa

Permalien 09:53:40, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

PROFILS PERDUS, le tombeau des amis de Philippe Soupault (Mercure de France)

A regarder d’urgence, et deux fois plutôt qu’une, le film en trois journées de Bertrand Tavernier sur Philippe Soupault. Document historique tourné grâce à Danièle Delorme. Le naturel de Soupault est sidérant. On sent sa forte présence. Immense talent. Etre humain hors gabarit. Un des plus grands artistes du XXe siècle. J’ai la chance d’avoir été son ami. Je lui ai dit: “Pardonnez à notre époque de ne pas vous fêter…” Il souriait et me regardait, me donnant son amitié.

Philippe Soupault nous a donné un superbe livre sur les écrivains disparus que je vous conseille vivement. Une magnifique galerie d’amis : Apollinaire qui lui donna la confiance pour devenir poète, Proust qu’il connut quand il était enfant, Joyce qu’il a traduit, Bernanos au Brésil, Reverdy à Montmartre, Cendrars au cinéma, Crevel dans leur jeunesse éclatante. Il les a tous connus et aimés. Quand je l’ai rencontré, il m’a dit :
-«Demandez-moi qui je n’ai pas connu, on ira plus vite !»
Les deux seuls du livre (Profils perdus) qu’il n’a pas connu sont Baudelaire – et pour cause !- et le Douanier Rousseau. Il leur a cependant consacré deux livres.
J’entends encore Philippe me dire:
-"Tous mes éditeurs ont fait faillite, sauf le Mercure de France!” Et il riait, riait.
Et encore: “Bernard, personne ne m’a jamais pris au sérieux…”
Je lui ai répondu: “Moi, oui !".
Dans Le temps des assassins- hommage à Rimbaud- nous retrouvons Philippe Soupault, arrêté et mis en prison par les vichystes quand il était à Tunis où il créa la radio pour lutter contre le fascisme italien qui arrosait avec les ondes radiophoniques tout l’Afrique du Nord. Dans ce livre le poète montre ses qualités de combattant et de résistant. Il m’avait dit ne pas vouloir rééditer cet ouvrage car lui était vivant alors que son ami Robert Desnos est mort en déportation. Soupault a écrit Le temps des assassins pour se délivrer du poids de la prison mais il m’a confié: “Quand on a connu la prison, on reste un prisonnier en liberté".

-Profils perdus, Philippe Soupault. Mercure de France, 137 p., 13 €
-Le temps des assassins, Philippe Soupault, Gallimard/ L’Imaginaire, 467 p., 14, 50 €

04.11.15

Permalien 15:03:05, Catégories: LE GYM E BASTA, ANTI-FOOTBALL  

Nice est-ce une ville française ? Les Niçois n'ont pas le droit d'aller voir OM-Nice

Le public niçois a écrit une des plus belles pages du SDF.

Mercredi 4 novembre 2015
Nice 1-2 Nantes
But pour Nice : Genevois (41e)
Buts pour Nantes: Alegue (11e), Sigthorsson (70e)

A Nice, on dit souvent: on devrait jouer en Serie A. Et pour cause !
C’est à se demander si le pouvoir hexagonal sait que Nice fait partie de la France.
Nice la mal aimée est encore frappée par l’interdiction de jouer à l’extérieur devant son public. De fait, les Niçois n’ont pas le droit de prendre leur voiture ou un bus pour aller voir OM-Nice, dimanche 8 novembre 2015, à 17 h. C’est donner un avantage à Marseille qui pourrait se transformer en un sursaut mental côté Aiglons histoire de faire un cadeau à leurs supporters.
Après sa superbe série, Nice rentre dans le rang.
1 point pris sur 6, à la maison.
N’oublions qu’il y a peu, on luttait pour ne pas descendre.
Qui vivra, verra.
Comme l’on dit, il faut une grande profondeur de banc pour enchaîner les matchs tous les trois jours et l’on voit même que des clubs avec un énorme réservoir de joueurs comme MU ou Arsenal n’y arrivent pas.
Le Nice de Puel a accompli une belle série d’exploits.
Avec un coup de moins bien cela peut repartir.
Imaginons six points de pris face à l’OM et l’OL ?
Après la pluie, le beau temps.

Permalien 07:57:22, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Captain Rooney offre les trois à MU avec un superbe but

Le très beau but à trois de Man U avec le coup de boule de Rooney.

Mardi 3 novembre 2015
Champions League
CSKA Moscou 0-1 Manchester United
But pour MU: Rooney (79e)

Manchester United: De Gea, Young, Smalling, Blind, Rojo, Schweinsteiger (Herrera 88′), Carrick, Lingard, Mata (Memphis 73′), Martial (Fellaini 66′), Rooney ©.
Sur le banc: Romero, Jones, Darmian, Pereira.

MU a fait le travail avec un but somptueux de Wayne Rooney dans un mouvement collectif.
Voilà le vrai MU, enfin.
Dominer comme le PSG à Madrid, cela ne sert à rien.
Il faut savoir la mettre au fond.
L’été prochain Rooney disputera son jubilé à Old Trafford, pas un jubilé d’adieu: à MU dès qu’un jour a dépassé dix ans au club- c’est le cas- il a droit à un jubilé et toute la recette du match est offerte au joueur en intégralité. La tradition a été étendue aux autres clubs. En Angleterre, on parle de Testimonial Match. Pendant toute la soirée, Rooney sera fêté. Un grand soir en perspective.

03.11.15

Permalien 16:47:18, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Real Madrid 10 C1-0 C1 Paris S G

Mardi 3 novembre 2015
Champions League 2016
Real Madrid 1-0 Paris
But pour le Real: Nacho (35e)

AVANT LE MATCH:
No comment !
Il faut vraiment être un supporter du PSG pour croire un seul instant à une victoire parisienne en terre madrilène.
PSG peut acheter des joueurs mais pas l’Histoire.

APRES LE MATCH:
Dominer n’est pas gagné. Le PSG a surtout tiré sur les montants et son gardien Trapp semble tenir un magasin de farces et attrapes: à chaque match, il commet une bourde.
Le Real a joué en contre, comme souvent.
Au total, les Madrilènes ont joué un match d’entraînement.
A la fin de la rencontre, C. Ronaldo a parlé à Laurent Blanc en se masquant la bouche.
Possibilité de dialogues:
-Si vous voulez entraîner le Real dites le moi…
-Si vous étiez notre entraîneur, j’aurais marqué au moins deux buts…
-Pourquoi avez-vous tant de joueurs aux pieds carrés ?
-Si j’avais joué avec vous j’aurais réalisé un triplé ce soir.
-Si je dois quitter le Real, j’aimerais venir au PSG que si vous y restez…

Real Madrid, création 1902
Liga (32) 1932, 1933, 1954, 1955, 1957, 1958, 1961, 1962, 1963, 1964, 1965, 1967, 1968, 1969, 1972, 1975, 1976, 1978, 1979, 1980, 1986, 1987, 1988, 1989, 1990, 1995, 1997, 2001, 2003, 2007, 2008 et 2012.
C1 (10) 1956, 1957, 1958, 1959, 1960, 1966, 1998, 2000, 2002 et 2014.
Coupe d’Espagne (19) 1905, 1906, 1907, 1908, 1917, 1934, 1936, 1946, 1947, 1962, 1970, 1974, 1975, 1980, 1982, 1989, 1993, 2011 et 2014.
Supercoupe d’Espagne (9)1988, 1989, 1990, 1993, 1997, 2001, 2003, 2008, 2012.
Coupe du monde des clubs de la FIFA (1) 2014.
Coupe UEFA (2) 1985 et 1986.
Supercoupe de l’UEFA (2) 2002 et 2014.

PSG, création 1970
L1 (5) 1986, 1994, 2013, 2014 et 2015.
C1 (0)
Coupe de France (9) 1982, 1983, 1993, 1995, 1998, 2004, 2006, 2010 et 2015
Coupe de la Ligue (5) 1995, 1998, 2008, 2014 et 2015.
Trophée des champions (5) 1995, 1998, 2013, 2014 et 2015.
L 2 (1) 1971.
Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe (1) 1996.

Contre-Manuel du foot, de Pierre-Etienne Minonzio. (Tana)

Mélomane averti qui nous avait déjà donné Le Petit manuel musical du football (Le mot et le reste, 2014), Pierre-Etienne Minonzio nous donne cette fois celui, décalé de manière on ne peut mieux, «sur l’art et la manière de flinguer sa carrière en 200 vraies histoires, du transfert miteux, gestes approximatifs et moments de solitude ». Le sous-titre renvoie à la fois à Michel Audiard, à Woody Allen et aux Monty Python. L’esprit du livre est à la hauteur du projet, des espérances. On rit, ce qui n’est jamais évident dans ce genre d’ouvrage. Parfois on rit jaune, en fait on pense à Pelé qui lirait la notice consacré à son fils prit la main dans une affaire de came alors que le paternel a souvent brocardé Maradona dans ce domaine. On revoit le nom de Gaël Kakuta, l’espoir de Chelsea qui n’est pas devenu une certitude, à l’inverse de Martial qui a 19 ans confirme son talent à Man United. J’étais tombé sous le charme de Kakuta, un petit Pelé au plan physique. Ancelotti croyait en lui. Cela déçoit de voir ce joueur végéter. On est déçu pour lui. Il faut un grand mental pour réussir. La technique ne suffit pas. Actuellement, il est à Seville. Chelsea, où il est arrivé à 16 ans, l’a finalement transféré après l’avoir prêté. Agé de 24 ans, Kakuta doit absolument confirmer à haut niveau ou alors il rejoindra le contingent de joueurs hyper doués mais incapables de dépasser le stade d’espoir.
Le détective Minonzio nous montre une galerie de maillots de mauvais goût, recense des pubs ratées, des coupes de cheveux grotesques (le Brésilien Ronaldo en 2002, sorte de Tintin carioca), le parc automobile des nantis du ballon rond, les interventions télévisées plus que minables, les auteurs de bourdes monumentales, et les langues de vipères.
Cet ouvrage est un remède à la mauvaise humeur. Les membres de la FIFA qui sont traqués par la justice devraient le lire ou alors qu’ils attendent l’édition suivante, ils y seront en bonne place.

-Contre-Manuel du foot, Pierre-Etienne Minonzio. Tana, éditons, 125 p., 11,95 €

02.11.15

Une nouvelle collection Folio chez Gallimard

Folio a différentes collections à bas prix. En voilà une nouvelle avec de très belles couvertures gaufrées. On y trouve une galaxie de citations. Des extraits comme si on pressait des fruits pour en tirer le meilleur. Le contenu est à l’image du contenant: une nouvelle édition parfaitement réussie dans la célébrissime gamme Folio qui parvient toujours à se renouveler pour le plaisir de nos méninges.

-L’argot du polar, Lionel Besnier, avec des illustrations d’Adam Hayes, 242 p., 7,50 €. Une kyrielle de mots d’auteurs extraits des plus grands romans policiers, soit 500 phrases d’anthologie réunies avec brio par Lionel Besnier. Rendez-vous avec Chandler, Simonin, Bastiani, Le Breton, Cheyney, McBain… rien que du beau linge. Du swing sur toutes les pages, ça déménage.

-Promenade chez Montaigne, avec des illustrations d’Arno Dufour. (174 p., 7,50 €)
200 citations pour mieux connaître ce qu’a écrit Montaigne dont on parle beaucoup sans souvent l’avoir lu. Amitié, éducation, la vie en long en large, toujours en marge des systèmes philosophiques

-“Si je partais sans me retourner, je me perdrais bientôt de vue”, avec des illustrations de Camille Pot (134 p., 7,50 €)
Une centaine de phrases signées par Jean Tardieu. Cela à l’air rigolo mais c’est toujours tendu vers une angoisse secréte et mystérieuse.

-Malins en diable, avec des illustrations d’Olivier Tallec (224 p., 7,50€)
Isabelle Mimouni a rassemblé les méchants en littérature ou présentés de la sorte. On y retrouve Folcoche, l’ignoble mère dans l’univers de Bazin. Il y a l’incontournable, comme on dit, Caligula. Et Macbeth est en bonne place dans la galerie de distributeurs de sales coups.

-Retrouvez-les !, avec des illustrations de Serge Bloch (90 p., 7,50 €)
Un gigantesque QUIZ sur comment s’appellent les héros du Voyage au bout de la nuit, de La vie devant soi, ainsi de suite. Cela fait travailler la mémoire et souligne les lacunes.

-L’humour juif, de Judith Stora-Sandor, illustrations d’Inkie (158 p., 7,50 €)
Vous savez la différence entre l’humour juif et l’humour allemand ? L’hummour !
Ici ce n’est pas une compilation d’histoires cent fois entendues. Nous sommes dans un recueil de haut parage avec des citations de livres. De la littérature donc, et pas de brèves de comptoir.

-Comment dit-on humour en arabe? , de Mohammed Aissaoui, illustration de Clo’e Floirat (142 p., 7,50 €)
Ecoutez plutôt: Tahar un fils d’Emir part étudier en Allemagne. Sur place, il écrit à son père: “Ici, c’est bien mais j’ai honte de me rendre à l’école en Mercedes plaquée or avec chauffeur alors que les profs sont en tramway…” Quelques jours après, le père lui envoie un chèque en blanc: “Ne nous fais pas honte, va t’acheter un tramway !”

-Les chats des écrivains, de Bérangère Bienfait, Brigitte Bulard-Cordeau et Valérie Parent. Illustrations de Loïc Sécheresse (185 p., 7,50 €)
On sait que Cocteau préférait les chats aux chien car il n’y a pas de policier. Le livre nous offre un large éventail d’amoureux des minous et autres matous: Malraux, Léautaud, Jouhandeau, Colette, Simenon, Zola…

01.11.15

Permalien 10:40:35, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Nice limite la casse devant des Dogues très agressifs

Avec le duo Puel-Ben Arfa - et bien sûr tout le collectif niçois- Nice peut atteindre la C1 d’ici peu. D’aucuns ont le rire moqueur mais pas moi.

Dimanche 1er novembre 2015
Nice 0-0 Lille

OGC Nice : Hassen - Pied, Baysse, Le Marchand, Ricardo - Koziello (Honorat, 83e), N.Mendy (cap.), Seri (Traoré, 71e) - Wallyson (A.Mendy, 56e) - Ben Arfa, Germain

ECRIT APRES LE MATCH:
Pour jouer au football, il faut être deux. Ce 1er novembre, il n’y avait que Nice qui était disposé à y jouer.
Lille est venu à Nice uniquement animé par l’ambition de ne pas prendre une valise de buts. Pour les Lillois c’est donc mission accomplie. On nous parle beaucoup du football de Renard mais le coach tout rusé qu’il est a proposé un football de tranchées avec des joueurs multipliant les fautes au milieu de terrain pour casser toutes les attaques niçoises. Le match fut claustrophobique. Fermé à double-tour. L’arbitre a sifflé un nombre incroyable de fautes ce qui a contribué à hacher le jeu qui devenait impossible.
Côté Nice, on a noté la bonne rentrée d’Hassen, très bien protégé par Le Marchand et Baysse qui a sans doute joué son meilleur match avec l’équipe fanion.
Au milieu, N. Mendy ne sait pas laisser impressionné par le duo Balmont-Mavuba les deux pit-bulls de Renard.
Ben Arfa ? Souvent chargé à la culotte- Renard lui a collé une individuelle- n’a donc pas beaucoup été servi. Il a pas mal bougé pour se démarquer et on l’a vu faire de beaux gestes, des renversements, des passes astucieuses, un tir qui aurait pu connaître un meilleur sort, des tentatives de percées, et une récupération défensive très précieuse.
Désormais, les équipes qui rencontrent Nice n’ont plus la fleur au fusil. Les adversaires sont concentrés comme s’ils allaient rencontrés le PSG.
Il est très difficile de jouer dans la position de favori.
Sur les 9 points en jeu à l’Allianz Riviera dans le mini championnat actuels des trois matchs à domicile, Nice vient donc de prendre 1 point. Il ne faut pas penser en avoir perdu deux. Il est difficile de forcer une porte blindée à main nue.
En fin de match, Nice aurait pu l’emporter avec une tête de Traoré qui a heurté la transversale (il y a eu une main lilloise non sifflée dans le cafouillage). Le pire a été évité: les Dogues à force de mordre auraient pu réaliser un hold-up mais Nice n’a jamais baissé la garde et a joué avec sérieux.
Il faut soigner les bobos et repartir à l’assaut face à Nantes qui vient de perdre à domicile contre Marseille (0-1). Nice-Nantes ? Encore un âpre combat en perspective.

ECRIT AVANT LE MATCH:
Nice (6e, 17 pts) reçoit Lille (16e, 11 pts).
Les Aiglons ont deux matchs de retard, au coup d’envoi. S’ils gagnent ces deux rencontres, ils seront deuxième du championnat.
Les quatre matchs qui arrivent vont encore plus donner des indications sur Nice. Il y a neuf points en jeu à prendre à domicile.

Regardez le programme:
1er/11 Nice-Lille
4/11 Nice-Nantes
8/11 OM-Nice
20/11 Nice-OL

Voici la liste des 20 Aiglons retenus par Claude Puel:
Gardiens : Hassen, Cardinale.
Défenseurs : Bodmer, Le Marchand, Genevois, Baysse, Ricardo, Pied.
Milieux : Koziello, N.Mendy, Seri, Traoré, Hult, Wallyson.
Attaquants : Germain, A.Mendy, Ben Arfa, Benrahma, P.Puel, Honorat.

Hassen revient. Le coach va-t-le remettre dans la cage alors que Cardinale a effectué un sacré intérim ? Les usages veulent que le gardien titulaire reprenne sa place après sa convalescence terminée. Cela ne sera pas facile pour Hassen. S’il joue bien avec une victoire du Gym cela sera RAS. Et si Nice perd, on dira: il fallait laisser Cardinale en plein boum. Cardinale a démontré un grand mental. Hassen est bien sûr un bon gardien. Puel a l’embarras du choix mais la hiérarchie devrait décider de la titularisation car si Cardinale il aura aussi la pression d’être choisi alors qu’à l’origine il est numéro 3.
Nice est ultra favori suite à ses performances: les Aiglons ont réalisé un hold-up à Caen, en Coupe de la Ligue. Digne de Spaggiari !
On a hâte de revoir le milieu nissart mettre le pied sur le ballon.
On a hâte de voir Germain et Ben Arfa en action.
Et Wallyson qui coulisse juste derrière le duo d’attaquants.
Tout le monde sait maintenant comment joue Nice avec ses latéraux qui montent.
Lille a-t-il un plan pour contenir les Aiglons ?
Lille va-t-il faire le pressing comme a fait Ajaccio en terre Corse ?
Depuis le début de saison, Nice joue mieux que Man United qui a mis un tir cadré en plus de 90 minutes à Crystal Palace ! Sans moi devant la télévision. Le manager Batave a transformé MU en Canada Dry de MU.
Van Gaal devrait venir en stage avec Puel pour voir travailler un vrai coach, loin des pantins médiatiques.

Novembre 2015
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software