Réveille-toi football, la Zlatanisation est déclarée, de Gérard Etcheverry. (Michel de Maule)

30.09.14

Permalink 06:26:32, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Réveille-toi football, la Zlatanisation est déclarée, de Gérard Etcheverry. (Michel de Maule)

Bien sûr, le football qui est le mien c’est celui de Batteux, Snella, Busby, Shankly, Cruyff, Ferguson… Quatre sont morts et deux sont à la retraite. Comment vivre sans la présence de notre père ? C’est l’enjeu du livre de Gérard Etcheverry.

-« Mon père m’a emmené dès l’âge de 8 ans sur le stade de Colombes. Et après à Sedan où j’allais aussi dans les vestiaires. Dès lors, je n’ai eu qu’un rêve : devenir journaliste à L’Équipe ! »

Gérard Etcheverry, qui a atteint son but de devenir grand reporter à l’Équipe à partir de 1976, est nostalgique. C’est bien logique: de l’enfance, on ne s’en remet pas, a si joliment dit Pascal Jardin.
On ne reviendra plus en arrière, à cause de l’arrêt Bosman qui a changé la donne. Avant, il ne fallait pas utiliser plus de trois joueurs hors communauté. Aujourd’hui, les grands clubs alignent des équipes bondées d’internationaux, jusqu’au banc des remplaçants. Avec les droits télés astronomiques, le championnat anglais est le plus riche et donc le plus suivi.
La saine colère de Gérard Etcheverry fait plaisir à entendre, contre l’économie des puissants qui écrase tout.
Cependant, l’argent ne fait pas toujours le bonheur.
Ni le PSG, ni Manchester City, ni Arsenal n’ont gagné la C1.
Malgré les dérives, le football reste magique et imprévisible.
Qui aurait pu dire que le Brésil allait être ridiculisé sur sa terre en 2014 ?
On ne peut pas dire: “C’était mieux avant".
Avant, c’était le temps où le goal Chayriguès touchait des dessous de table.
Avant, c’était la caisse noire de Saint-Etienne.
Avant, les joueurs de Nice partaient en train le vendredi soir pour aller jouer à Lille avant de revenir à Nice, le lundi pour se doucher aux Bains-Douches.
Avant, c’était l’époque de l’esclavage des joueurs obligés de toujours rester dans le même club, à de rares exceptions près.
Avant, c’était les temps des stades délabrés.
Hier, il y avait Puskas, Di Stefano et Pelé. Aujourd’hui, il y a C.Ronaldo, Messi et Ibrahimovic.
On a beau critiquer le Qatar au PSG mais sans l’argent du Qatar, la Ligue 1 n’intéresserait plus personne.
L’argent ne fait pas tout: Manchester United a acheté pour 250 M€ de joueurs en deux saisons. Cela ne suffit pas à refaire gagner MU en panne de grâce. Le départ du jeune Welbeck, natif de Manchester, à Arsenal n’est pas la meilleure décision de Louis van Gaal dont le talent se résume à casser la tirelire de MU. R. Domenech ferait aussi bien que le Néerlandais.
Le football fait vendre la presse: on l’a bien vu quand il a eu des affaires, genre Ribéry ou le bus de la honte 2010.
Une fois qu’on a dit cela, on est obligé de constater que les frasques de certains joueurs ne pèsent absolument rien face à un ponte de la finance internationale pris au piège dans une affaire de mœurs, aux magouilles d’un ministre qui plaçait son argent en Suisse, à un autre politicard véreux qui se dit “phobique” de l’administration, et au déballage médiatique des affaires de petites culottes élyséennes. Les dérives du football représentent une goutte d’eau à côté de la décadence politique.
Même si l’argent règne en maître, le football conserve sa magie. La Coupe du Monde 2014 a été l’une des plus belles éditions et vu le comportement déplorable du Brésil, pays organisateur, on a vérifier que les matchs n’étaient pas truqués sinon la Seleçao aurait au moins atteint la finale du tournoi.
Concernant les grands joueurs, ils font plus rêver que les autres.
On y peut rien: il vaut mieux voir un film avec De Niro qu’un film avec Duchsmoll. Idem pour le football. La preuve, l’absence de Zlatan Ibrahimovic, contre le Barça, en C1 le 30 septembre, traumatise tous ses coéquipiers, sans parler des supporters de la Porte d’Auteuil et de Navarre.(1)
Le livre de Gérard Etcheverry sert à recadrer le football sur l’essentiel.
Il s’agit d’une activité qui est la métaphore de la vie. Et la vie, il faut la respecter.

-Réveille-toi football, la Zlatanisation est déclarée de Gérard Etcheverry. Michel de Maule, 176 p., 19 €

(1)Résultat: Paris 3-2 Barcelone. A lire:
http://www.mycoachfoot.com/blog-coach-pro/coach-laurent-blanc-attendu-au-tournant-de-psg-barcelone-version-30-septembre-2014-321

Commentaires, Pingbacks:

Commentaire de: cyril [Visiteur] Email
Et bielsa en ligue 1, ca te fait rien bernard???
PermalinkPermalien 01.10.14 @ 18:15
Commentaire de: Géraldine Tixier Lacaze [Visiteur] Email
Gérard Etcheverry a eu la bonne idée de citer Albert Camus : "Ce que je sais de plus sûr à propos de la morale et de ses obligations, c'est au football que je le dois." Le livre est court car il dépeint sans détours, sans langue de bois, sans pseudo-intellectualisme primaire comme on disait de mon temps (!), ce qu'est le football aujourd'hui. A lire absolument
PermalinkPermalien 07.02.16 @ 18:10

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Décembre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software