L'atletico Madrid a résisté 93 minutes avant de craquer face aux assauts du Real

25.05.14

Permalien 12:15:17, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

L'atletico Madrid a résisté 93 minutes avant de craquer face aux assauts du Real

Les non connaisseurs diront que C. Ronaldo a mal joué alors qu’une finale doit surtout se gagner, ce qu’il a fait. Madrid peut être fier. La finale 100% madrilène fut haletante pendant 110 minutes.

Samedi 24 mai 2014
Ligue des Champions- Finale
Lisbonne, stade la Luz
Assistance: 60976 spectateurs
Real Madrid 4-1 Atletico Madrid

Buts pour Real Madrid: Sergio Ramos (90e + 3), Gareth Bale (110e), Marcelo (118e), Cristiano Ronaldo (120e sp)
But pour Atletico Madrid: Diego Godin Leal (36e)

Les vainqueurs sous le maillot du Real Madrid:
Casillas ©/ (3) Fébrile
Carvajal (5) Correct
Varane (7) Très vigilant
Ramos (8) L’homme-clé
Fábio Coentrão (4) Usé (59e, Marcelo) (7) A apporté beaucoup de tonus /
Khedira (59e) (2) Un jour sans (59e, Isco) Bien concentré
Modric (7) Très grosse activité du relayeur dans la récupération
Di María (8) A donné le déclic de la révolte
Benzema (2) Effacé (79e, Morata) (Non noté)
Bale (6) Carbonisé mais a marqué un but très important
Ronaldo (5) Les ignorants disent qu’il a “mal joué", c’est oublier qu’il vaut mieux jouer avec lui que contre lui. Exténué en fin de match, il a eu la présence d’esprit de donner le ballon à Marcelo au lieu de gaspiller une occasion. Ce fut une passe décisive! De plus, il a obtenu un penalty qu’il a transformé. En disputant un petit match, il a trouvé le moyen de faire gagner les siens 4-1 au lieu de 2-1. Le Portugais a inscrit 17 buts en C1 2013-2014. Record depuis 1956. Ronaldo a réussi autant au Real Madrid qu’à Manchester United. Il a remporté une C1 dans les deux clubs (2008 et 2014) où il a obtenu aussi un Ballon d’Or. Que ferait Messi loin du Barça ? Sir Ferguson était présent dans les tribunes: pour rien au monde il n’aurait raté le deuxième sacre européen de son fils spirituel. CR7 réussit le tour de force d’être toujours aimé par les fans de MU.

Sur le banc: López, Pepe, Arbeloa, Morata, Isco, Illarramendi
Manager: Carlo Ancelotti (10) Parfait coaching.

Atletico: Courtois/ Juanfran, Godín, Miranda, Filipe Luis (83e, Alderweireld)/ Gabi © Raúl García (66e, Sosa), Tiago, Koke/ Villa, Diego Costa (9e, Adrián)
Sur le banc: Aranzubia, Suárez, Rodríguez, Diego
Manager: Diego Simeone

Cela ne peut pas se prouver mais il est fort probable que le Real Madrid aurait perdu à la séance des tirs au but. C’est pour cela que les joueurs du Real ont voulu absolument l’emporter dans le cours du jeu, persuadés que s’embarquer en enfer dans le cas de la terrible séance de la loterie.
Avant la 93e minute, on se disait qu’on était en train de vivre une nouvelle fois l’illustration de l’adage “dominer n’est pas gagner", mais tout à coup, sur un corner de Modric, Ramos s’est élevé dans les airs pour égaliser du coup de tête astucieusement croisée. C’est ainsi que le Real Madrid se donna le droit de jouer les prolongations face à l’Atletico qui ouvrit le score à la 36e mn sur un but casquette car le portier du Real, Iker Casillas, sortit de manière stupide.
Entre la 36e et la 93e, nous avons assisté à un match attaque du Real contre défense de l’Atletico. A ce jeu-là, l’énergie du désespoir finit souvent par craquer car on ne peut pas disputer une aussi longue séquence sans connaître “un coup de moins bien". Le temps faible d’une seconde de l’Atletico a permis au Real de revenir au score grâce à Ramos, l’un des trois meilleurs défenseurs du monde. Mélange de force, d’intelligence, de technique et de fierté, Ramos est un footballeur de légende: à 28 ans, l’Espagnol est champion du Monde 2010 et double champion d’Europe 2008 et 2010 avec la Roja, la sélection nationale. Donc, un footballeur haut de gamme, autant destructeur de jeu adverse que créateur pour sa propre formation. Du grand art.
En fin de partie, l’entraîneur de l’Atletico a été expulsé, furax depuis que l’arbitre laissa 5 minutes de temps additionnel. Il est vrai qu’à deux minutes prés, il allait être sacré champion d’Europe. En fait, le Real Madrid méritait de remporter sa dixième C1 vu que ses joueurs sont toujours allés de l’avant pour essayer de marquer. Leurs adversaires se sont contentés de défendre avec l’espoir de marquer en contre attaque. Les défenseurs de l’Atletico ont été héroïques 93 minutes, ce qui représente un réel exploit. Cependant, il faut reconnaître qu’ils ont beaucoup marché sur l’homme. Leur football est un collectif qui manque de grandes individualités pour faire la différence.
Après le 1-1, on devinait que l’écart allait se creuser étant donné l’état de fatigue des joueurs de l’Atletico qui baissèrent physiquement suite au coup au moral créé par l’égalisation des favoris. Les joueurs de la Maison Blanche souffraient aussi de crampes mais ils se sont sublimés pour faire basculer la finale en leur faveur. Di Maria accéléra sur le côté gauche comme une anguille pour fissurer le mur adverse, son ballon fut dévié par le gardien Courtois avant d’atterrir sur la tête de Bale qui le catapulta au fond des filets: à 2-1, la messe était dite à la 110e minute. Ensuite, Marcello, entré en cours de jeu, alourdit le score (108e mn) juste avant que Cristiano Ronaldo ne donne le coup de grâce sur un penalty parfaitement tiré (110e mn).
Et c’est ainsi que le Real Madrid pouvait recevoir la Coupe d’Europe des mains du Platini. Cela nous a permis de voir un très beau moment: l’accolade du président de l’UEFA à l’adjoint de Carlo Ancelotti. Oui, ce fut magnifique de voir Platini serrer dans ses mains la tête de Zinedine Zidane. Le champion du monde 1998 a été très actif lors de cette finale: on l’a vu encourager C. Ronaldo à la mi-temps dans le couloir des vestiaires. Il était très impliqué sur le banc. Zidane va sans doute devenir un très bon coach. Il est à bonne école avec Ancelotti: le mythique coach italien compte désormais 5 C1 à son palmarès: deux comme joueur et trois comme entraîneur. Avant celle de 2014, il en avait glané quatre à l’AC Milan. Il rejoint feu l’entraîneur Bob Paisley qui remporta trois C1 avec Liverpool. La saison dernière, Carlo Ancelotti, a mis le PSG sur les bons rails. Il a choisi de signer au Real Madrid, pour la bonne raison que l’Histoire ne s’achète pas, même avec l’argent du Qatar.

Le Big Four des vainqueurs de la Champions League depuis sa création en 1956:
1 Espagne 14 victoires avec celle du 24 mai 2014.
2 Italie 12
3 Angleterre 12
4 Allemagne 7

Commentaires, Pingbacks:

Commentaire de: saga [Visiteur] Email
son attitude après son péno a été grotesque. Décevant.
PermalienPermalien 25.05.14 @ 11:58
Commentaire de: Pierre [Visiteur] Email
5 minutes de temps additionnel ...Pour que le Réal ne perde pas ce match.Vive l'Atletico : leurs joueurs sont excellents, solidaires,dignes. Ils font honneur au football. En face, quelle frime. Saga a raison : la façon dont le 'grand' Réal et Ronaldo ont fêté leur penalty est révélatrice. Des types minuscules.Comme ils ont du avoir peur des joueurs de l'Atletico pour faire autant de cinéma.Les pauvres...La prochaine fois on leur donnera combien ? 10 minutes de plus ? Quelle rigolade. L'Altitude perd le match mais reste digne jusqu'au bout.Le Réal c'est le contraire.
PermalienPermalien 25.05.14 @ 15:16
Commentaire de: Pierre [Visiteur] Email
5 minutes de temps additionnel ...Pour que le Réal ne perde pas ce match.Vive l'Atletico : leurs joueurs sont excellents, solidaires,dignes. Ils font honneur au football. En face, quelle frime. Saga a raison : la façon dont le 'grand' Réal et Ronaldo ont fêté leur penalty est révélatrice. Des types minuscules.Comme ils ont du avoir peur des joueurs de l'Atletico pour faire autant de cinéma.Les pauvres...La prochaine fois on leur donnera combien ? 10 minutes de plus ? Quelle rigolade. L'Atletico perd le match mais reste digne jusqu'au bout.Le Réal c'est le contraire.
PermalienPermalien 25.05.14 @ 15:17
Commentaire de: morlino [Membre]
Ce n'est que du football.
Hulk, j'adore. Ah! Ah! Ce n'est pas Messi c'est sûr. Ronaldo il en a sous le capot.
PermalienPermalien 26.05.14 @ 14:27
Commentaire de: Cris Ronaldo [Visiteur] Email
Quel matche, on aurait pu penser qu'ils n'y arriveraient jamais ! Sergio Ramos a été l'homme de la renaissance, que ce fut beau, héros malheureux à qui la chance en champions league ne voulait pas sourire. Gareth Bale auteur de deux buts décisifs qu'on comparait au début de saison à Neymar ! Marcelo & Cr7 pour participé à la fête dans son pays. San Iker qui soulève sa 3ème champion's et reste invaincu face Rojiblancos.

Carlo Ancelotti qu'on osait comparer à Galtier à répondu à ses détracteur par la plus belle des manières, ce que n'a pas su faire Mourinho en 3 ans ! L'image de la soirée celle de Zidane qui poussait son équipe après l'égalisation à côté d'Ancelotti impassible, et si c'était lui le vrai porte bonheur de la Casa Blanca ?
PermalienPermalien 26.05.14 @ 19:06
Commentaire de: Pierre [Visiteur] Email
On croit rêver. C'est l'arbitre et ses 5 minutes, car il fallait au moins 5 minutes au club milliardaire et surendetté pour esperer gagner...Puis Ramos et Di Maria sauvent le Real. Bale et Ronaldo et d'autres, (qui ont couté combien ?)ont été tres tres moyens. C'est une victoire vulgaire. Contre la masse, ces groupies enamourées qui preferent croire au Real d'aujourd'hui, Real frelaté, pretentieux et falsifié (parce qu'il a été un tres grand et vrai club), je prefere de loin la réalité du jeu et du sport : l'Atletico. Mieux vaut etre seul que al accompagné !
PermalienPermalien 26.05.14 @ 19:36

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Septembre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software