Hommage à Ayrton Senna dans 50 pilotes de course au destin tragique, de Michael Behrndt et Jorg-Thomas Födisch.(E.T.A.I éditions)

01.05.14

Hommage à Ayrton Senna dans 50 pilotes de course au destin tragique, de Michael Behrndt et Jorg-Thomas Födisch.(E.T.A.I éditions)

Lors de cette journée d’hommage, des imbéciles ont dit que Senna était grand car il est mort jeune. Totalement stupide comme raisonnement. Maradona est vivant et c’est un géant. Maradona et Senna, même combat. Ils se sont exprimés dans le sport comme d’autres dans la peinture ou je ne sais quoi. Senna avait la grâce et la grâce ce n’est pas un gadget publicitaire. On l’a ou pas. Lui en plus il l’a cultivée. Il ne ressemblait à personne, et personne ne lui ressemblait.

Senna s’est tué le 1er mai 1994. Date inoubliable pour tous les passionnés de sport auto. Pour lui rendre hommage, on doit lire 50 pilotes de course au destin tragique, de Michael Behrndt et Jorg-Thomas Födisch. Les deux auteurs ont dressé le catalogue des morts au volant.
Il n’y a rien de morbide dans ce recensement des anciens champions qui ont perdu la vie dans l’exercice de leur métier. Les années 1960-1970 les pilotes risquaient l’accident mortel à chaque Grand Prix, y compris lors des essais. C’est ainsi qu’un nombre impressionnant d’as du volant sont tombés au champ d’honneur des pilotes de course. Bien sûr, ils connaissaient les risques du métier.
On ne roule pas à fond la caisse sans mettre sa vie en jeu.
Senna est le dernier crack mort au volant, excepté le décès de Michele Alboreto le 25 avril 2001. Depuis sa mort, les circuits sont plus sécurisés, tout comme les voitures. Senna a toute sa vie réclamé plus de sécurité.
Il a fallu qu’il se tue pour qu’on rende les voitures plus sûres et les circuits moins dangereux. Le livre présente les disparus de manière chronologique : d’Onofre Marimon, mort le 31 juillet 1954, à Alboreto. Chaque fois, les auteurs nous précisent les temps forts de la carrière du pilote jusqu’à leur ultime jour. Ils ont tous droit entre deux et cinq pages d’hommage. Les auteurs nous relatent tout d’une plume délicate. Le récit ne rajoute pas de mots inutiles aux tragédies successives. Si on ne force pas quelqu’un à conduire un bolide, on n’est pas non plus obligé de mourir de sa passion. Des pilotes parviennent heureusement à sortir indemne de leur carrière.
Dans la séquences de chaque pilote, la maquette comprend un portrait du défunt qui a toujours cette mélancolie des gens qui savent. Oui, la mort faisait partie intégrante de leur moi. Ils y pensaient plus que les écrivains. Un écrivain ne prend aucun risque avec son stylo qui ne contient que de l’encre (dans l’ordinateur, il n’y en a même plus) ; les pilotes, eux, écrivent leurs courses avec leur sang encore plus qu’avec le plein d’essence. On peut donc s’arrêter sur le visage des champions, et aussi sur une photo en action et parfois même sur la carcasse qui leur a servi de linceul.
Né à Nice, j’ai assisté à beaucoup de Grands Prix de Monaco de F1 des années 1960-1970. J’ai donc vu beaucoup de ces champions morts. Dans mon Panthéon figure en bonne place Jim Clark et le Niçois Jean Behra, les frères Rodriguez, Rindt, McClaren… On retrouve tous les visages des pilotes de F1 qui ont contribué à écrire les grandes heures du sport auto. Aujourd’hui, les nouvelles réglementations ont fait perdre de l’intérêt aux Grands Prix, non pas pour la sécurité qui est un bienfait. Les questions de pneus, de plein d’essence exaspèrent les fans qui veulent voir s’affronter des pilotes et non pas des ingénieurs. Si Dieu existe, Senna était son envoyé spécial.

-50 pilotes de course au destin tragique, de Michael Behrndt et Jorg-Thomas Födisch. Traduit de l’allemand par Constantin Parvulesco. E.T.A.I éditions, 176 p., 38 €

A lire aussi : Senna, l’hors série de l’Auto hebdo, 179 p., 9,50 €. Très bon travail, un authentique livre.

A voir les émissions spéciales consacrées à Senna, dès 14 h, le 1er mai 2014, sur la chaîne L’Equipe 21

Commentaires, Pingbacks:

Commentaire de: MagDalena Scht / Laurent [Visiteur] Email
Bel Hommage

La F1 d'aujourd'hui ne ressemble plus trop à celle des années 80'
Quant à celle des années 60_70 c'est vrai que les coupes des bolides ont largement subi toutes sorte de transformation
Les plateaux, les chassis ne sont plus les mêmes.


Depuis l'accident tragique de Senna la FiA s'est ensuite reformaliser et a revu sa charte lié à tout les paramètres de sécurité.
C'eut été concluant puisqu'à il me semble sans en être certain qu'il n'y a plus eu de décès en F1 depuis la catastrophe Senna.

La corruption est toujours là mais la sécurité s'est vraiment amélioré.

Sur cet accident tragique ; la disparition d'Ayrton Senna
qui faisait rêver même les non fans de formule1 je n'ai jamais compris pourquoi la course n'avait pas été arrêté?

Eclestosne devait l'arrêter
De la façon dont c'est passé cet accident la course s'arrêterait elle aujourd'hui?
Les intérêts économique doivent il être au dessus de tout?

Sur un lancé de Banane d'un Abruti un match doit être arrêter par l'Arbitre?
Si oui , Qui en sort gagnant?

Certains cas sont +difficile à analyser alors que pour d'autres il n'y a même pas photo.



La F1 est un milieu dur j'ose penser que c'est encore plus dur que le milieu du foot
c'est beaucoup plus fermé que le foot.

_ 3 pôles économique et de recherche se sont pendant des dizaines d'années concurrencé en F1

droits commerciaux -droits TV
entités lié au pôle de recherche d'ingénierie et de technologie de pointe
vitrine économique et promotionnelle

Tout ces paramètres et ces composantes ont développé et maintenu un affrontement qui a amené a des boycotts sportif.

Depuis les organes économique en Formule1 ont changé
Ils sont plus simple .
Certaines branches ont tout de même été cloisonné
comme l'Uefa cloisonne aussi.


il y a une économie parallèle au sport elle est stratégique! et financière avec comme axe principale

"Etre toujours à la limite"
Elle est croissante aussi.


Que ce soit par le technique , l'industrie de la vitesse où
une certaine philosophie de vie

Beaucoup de sportif en ont fait les frais , (Senna était de ceux là) malheureusement alors que la seule priorité était de gagner et d'essayer de briller sportivement.

certaines ambitions d'Entreprise sont difficile à accepter.

l'opinion parle souvent d'argent [ -à raison ]dans le sport et de trop plein d'argent.
Qu'on le veuille où non (il ne faut pas être démago) le sport est lié à la politique même si l'on ne doit pas faire de politique dans le sport



----> Pour autant ne pas se laisser endoctriner par les médias.De toute sorte
Sur certaines émissions la place de l'argent dans des débats occupe les 2/3 du temps

l'économie du Sport a sa place dans les débats parce qu'il permet de situer et d'apporter des réponses par contre et en dehors de tout ça il ne faut jamais oublier de
se poser la question POURQUOI ont aime une discipline
un sportif un club

l'argent , l'économie lié à ma passion pour l'OM pour La ville Marseille n'occupe aucune place dans ce qui rythme une partie de ma vie


Le sport cristalise tout et est une vitrine peu importe le sport.Alors quand on y ajoute des modèles sportifs et de grands Champions comme Senna , Prost , Schumacher , Rossi ,
Maradona Zidane Ronaldinho tout est +vivace

Nelson Mandela disait " Le Sport a le pouvoir de changer le monde " parce qu'il se joue de tous les types de discrimination


à Ayrton Senna:

Marc ALMOND _ ♥
Days of pearly Spencer

youtube.com/watch?v=oZNjoc5lJLI&feature=kp

PermalienPermalien 01.05.14 @ 12:41
Commentaire de: morlino [Membre]
Je n'arrive plus à suivre la F1. Jusqu'à l'éclosion d'Hamilton je ne ratais rien.
Senna un champion de proximité comme Cerdan, comme Cantona.
PermalienPermalien 01.05.14 @ 17:15
Commentaire de: MagDalena Scht / Laurent [Visiteur] Email

oui.




c'est à la fois le partage du savoir, le Respect.La transmission

Tout n'est pas à mettre au Has Been , le tableau n'est pas complètement noir ce qui est certain c'est que dans certain sport le côté Trans/générationel se perd
Et surtout chez certaine personne.

(Je ne regrette franchement pas d'avoir vibrer avec Platini et la génération Zidane.Il se trouve que c'est du passé )

Conceptualiser un événement que sais-je un enjeu et mettre un maximum d'atout du bon côté n'est pas donner à tout le monde

Après c'est un tout l'acquis en prend un coup et il y a du retard à l'allumage

Dans 1mois 1/2 la FFF embarque quelques guignols on verra bien ce qu'ils feront mais
je ne vais pas pouvoir supporter ce genre de truc






hostingpics.net/viewer.php?id=934837masterpuisdoctora3F.jpg

hostingpics.net/viewer.php?id=659230masterpuisdoctorat3a.jpg
PermalienPermalien 01.05.14 @ 18:53
Commentaire de: morlino [Membre]
La mort n'a rajouté aucun talent à Senna. Au cours de cette journée j'ai entendu pas mal de conneries. Seuls Prost et Comas ont très bien parlé.
PermalienPermalien 02.05.14 @ 00:37

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Septembre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software