Arthur Cravan est vivant. (La Règle du jeu, de BHL)

24.03.14

Permalink 16:33:29, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, CERDANEMENT  

Arthur Cravan est vivant. (La Règle du jeu, de BHL)

Poète, anarchiste et boxeur, Arthur Cravan (1887-1918)est l’un des plus réfractaires de l’Histoire. Réfractaire à la connerie humaine.
On a perdu sa trace alors qu’il était en bateau. L’océan pacifique est sa sépulture. A-t-il été dévoré par des requins ? Il reste le fondateur de la revue Maintenant qu’il vendait comme des fruits sur une charrette des quatre saisons, lui l’unique boxeur des Lettres ! Il pratiqua le noble Art dès 1910.
Grand, taillé dans le roc, Cravan adore le sport. Il démontre par cette passion qu’il est bel et bien un pionnier dans plusieurs domaines. Cravan devient vite professionnel dans la catégorie mi-lourd. Neveu d’Oscar Wilde, il passe pour être une attraction dans le monde des Lettres. Sa carte de visite précise aussi qu’il est le petit-fils du chancelier de la Reine d’Angleterre. Il avait le coup de poing facile, aussi bien sur le ring que dans la vie de tous les jours.
Il avait le regard d’une franchise absolue.
Le 23 avril 1916, il affronte Jack Johnson qui a perdu son titre de champion du monde un an auparavant. “Il a poussé le canular très loin” m’a dit Philippe Soupault avec lequel j’ai parlé tant de fois de Cravan. L’écrivain-boxeur n’était pas en mesure d’affronter un colosse de la boxe qui d’un coup de poing aura pu le tuer. Faut le faire !
Cravan était génial, de la trempe de Rimbaud et de Lautréamont. La Règle du jeu qui lui est consacrée est tout simplement magnifique. Il y a un cahier photos et beaucoup de fac-similés. Les participants sont tous des grands lecteurs de Cravan : Bertrand Lacarelle, Marcel Fleiss, Enrique Vila-Matas, Marcelyn Pleynet, Eduardo Arroyo, Philippe Sollers et André Gide. Pour faire connaissance, il n’y a pas mieux que cette édition de La Règle du jeu, riche de plusieurs pages sur sa merveilleuse et tragique biographie.
Cravan est mon ami, d’outre-tombe. Pas touche à Cravan ! Cette édition date d’octobre 2013. Je n’en parle que maintenant (!), quelle importance : Cravan est intemporel. Je vous conseille de la trouver fissa. Il y a des parutions qui se méritent. Il faut aller la débusquer. Cette revue à la qualité d’un livre.
Grand merci à Bernard-Henri Lévy si souvent décrié. Quand il contribue à une meilleure connaissance de Cravan, BHL fait œuvre de grand passeur. Le directeur de la Règle du jeu rend hommage au directeur de Maintenant. Bravo ! Ce numéro 53 est à consulter le plus souvent possible.

-Arthur Cravan est vivant. “La Règle du jeu". N°53. 20 €
A consulter le site de la revue: http://laregledujeu.org/

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Décembre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software