Dans sa chute, Uli Hoeness, ex président du Bayern Munich, retrouve toute sa dignité

17.03.14

Permalink 08:19:04, Catégories: BECKENBAUEREMENT  

Dans sa chute, Uli Hoeness, ex président du Bayern Munich, retrouve toute sa dignité

Comme joueur, Uli Hoeness a remporté la Coupe du monde 1974 face aux Pays-Bas de Cruyff. L’attaquant a aussi gagné 3 Coupes d’Europe aux grandes oreilles avant de devenir un excellent dirigeant du Bayern Munich.

-«Après discussions avec ma famille, j’ai décidé d’accepter la décision du tribunal de Munich. J’ai demandé à mes avocats de ne pas former de pourvoi en cassation. Cela correspond à ma conception de la décence, de la responsabilité personnelle. Cette évasion fiscale, c’est l’erreur de ma vie. Je tire les conséquences de cette erreur. En outre, je démissionne, avec effet immédiat, de mes fonctions de président du FC Bayern Munich et du conseil de surveillance. Je veux préserver mon club de tout préjudice. Le FC Bayern Munich est l’oeuvre de ma vie et le restera toujours. Je resterai lié à ce club fantastique et à ses membres d’une autre manière, aussi longtemps que je serai en vie ».

Samedi 15 mars 2014 lors de la 25e journée de la Bundesliga son siège est resté vide de toute présence dans le carré des dirigeants du Bayern Munich. Personne n’a voulu s’asseoir dans ce fauteuil de l’Allianz-Arena tant on y a vu de fois assis Uli Hoeness qui n’a donc pas assisté à la victoire du Bayern 2-1 contre le Bayer Leverkusen.
Les Bavarois viennent d’aligner 50 matchs sans défaite. Seuls l’AC Milan et Porto ont réussi cet exploit mais les Bavarois n’avaient pas la tête à la fête, ils viennent de perdre leur président, Uli Hoeness. Mort professionnel alors qu’il était une icône mondiale tant il a conduit le Bayern au sommet.
Paradoxe des paradoxes, l’ex directeur plein de rigueur s’est comporté en voleur du fisc dans sa vie privée.
Le Bayern Munich a été obligé de se réorganiser: Karl Hopfner, ancien directeur des finances et vice-président, est le nouveau président du club, et le patron d’Adidas, Herbert Hainer, est le nouveau président du conseil de surveillance.
Très triste de ce qui arrive, l’entraîneur espagnol du Bayern, Pep Guardiola, a déclaré: “Sans M. Hoeness, le Bayern n’en serait pas là aujourd’hui. Merci à lui. Uli est mon ami et le restera".
En Allemagne, la condamnation d’Uli Hoeness a fait l’effet d’une bombe, c’est peu de le dire.
Il formait avec Franz Beckenbauer et Karl-Heinz Rummenigge le trio de joueurs de légende qui sont les dirigeants du Bayern.
A trois mois du coup d’envoi de la Coupe du monde, au Brésil, l’ex président du Bayern Munich, Uli Hoeness, va être incarcéré, sans faire appel de sa lourde condamnation: trois ans et demi de prison pour avoir dissimulé au fisc plus de 27 millions d’euros.
Tout à coup, le jugement passé, il a retrouvé sa dignité.
Comment un tel champion a pu se laisser absorber par son addiction dévorante pour la spéculation boursière ?
A mes yeux c’est une maladie.
Les enquêteurs ont recensé plus de 33 000 opérations effectuées. Il avait le droit se spéculer mais pas celui de ne rien déclarer.
Espérons que sa bonne conduite raccourcira sa peine derrière les barreaux afin qu’il retrouve sa place de président du Bayern qu’il a porté au sommet. A son arrivée au club, ce dernier avait un chiffre d’affaires de 12 M€ avec plein de dettes. A sa démission, en 2014, qui emploie 500 salariés, réalise un chiffre d’affaires de 400 M€ et vaut 1,3 milliard d’euros avec plus aucun dette.
Incroyable de voir une telle double personnalité: brillantissime joueur et dirigeant, et si Picsou dans sa vie cachée de spéculateur. Il a remplacé l’adrénaline du footballeur par le stress du jeu boursier.
C’est plus une victime qu’un coupable.
Le fait qu’il accepte la sanction est la marque d’un retour à la réalité.
Tant de fois, on voit les grands de ce monde- tout ça n’est que façade sociale- se défiler pour nous dire: “Non, non, ce n’est pas moi, je n’ai rien fait!”
Uli Hoeness, lui, assume ses erreurs.
Le champion est de retour.

L’attaquant Ulrich dit Uli Hoeness est né le 5 janvier 1952 à Ulm (ex RFA)

Parcours du joueur:
1959-1965: VfB Ulm
1965-1970: TSG Ulm 1846
1970-1979: Bayern Munich
1978-1979: Nuremberg 11
Manager du Bayern Munich (1979-2009)
Président du Bayern Munich (2009-2014)

Palmarès du joueur au Bayern Munich:
3 Bundesliga(s) : 1972, 1973, 1974
Coupe d’Allemagne 1971
3 Champions League : 1974, 1975, 1976
Coupe intercontinentale 1976

Avec la RFA :
Coupe du monde 1974
Championnat d’Europe des nations 1972
Sélections en d’Allemagne (1972-1976): 35 (5 buts)

Commentaires, Pingbacks:

Commentaire de: saga [Visiteur] Email
Mouais. Pense plutôt qu'en appel il risquait de prendre encore plus cher...
PermalinkPermalien 17.03.14 @ 17:20
Commentaire de: morlino [Membre]
Non, laisse un peu Jankélévitch de côté !
PermalinkPermalien 17.03.14 @ 18:28
Commentaire de: MagDalena Scht / Laurent [Visiteur] Email
62 ans ce n'est pas vieux mais c'est chiant d'aller en prison sur de la soixantaine'...

c'est chiant , c'est stupide!
PermalinkPermalien 17.03.14 @ 21:25
Commentaire de: morlino [Membre]
Il ne fera pas 3 ans.
PermalinkPermalien 17.03.14 @ 23:02

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Décembre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software