Réédition des souvenirs d'Herculine Barbin, dite Alexina B, texte exhumé par Michel Foucault (Gallimard)

12.03.14

Réédition des souvenirs d'Herculine Barbin, dite Alexina B, texte exhumé par Michel Foucault (Gallimard)

Dominique Valadié a interprété magistralement Herculine Barbin au Festival d’Avignon 1985.

Déjà édité en 1978 et 1993, voici réédités les importants souvenirs d’Herculine Barbin (1838-1868), texte découvert par Michel Foucault (1926-1984). « J’ai beaucoup souffert et j’ai souffert seul ! seul ! abandonné de tous ». Ainsi commence l’ouvrage d’Herculine Barbin. L’emploi du masculin est très significatif.
Le diariste a été déclaré sous le sexe féminin à sa naissance le 8 novembre 1838. Il a fallu attendre le 22 juin 1860 pour que le tribunal de Saint-Jean d’Angély ordonne que la dénommé Herculine soit désormais de sexe masculin. « Avons-nous vraiment besoin d’un vrai sexe » demande Foucault. « On a bien mis longtemps à postuler qu’un hermaphrodite devait avoir un seul, un vrai sexe » poursuit-il. Le texte méritait bien sûr d’être mis en pleine lumière. Le parcours de l’écrivain d’un seul livre est à méditer et surtout il faut lui rendre hommage. Curieusement les éditeurs de la réédition ne signale à aucun endroit du livre la magistrale interprétation d’Herculine-Abel Barbin par Dominique Valadié qui est l’une des plus grandes comédiennes françaises. Là on voit les dégâts de la non médiatisation. Cette artiste est si discrète, si humble que l’on ne mentionne pas son travail. Quand on parle d’Isabelle d’Adjani, on évoque Agnès et Ondine. C’est très bien. Il faut faire la même chose avec les comédiens qui ne jouent pas le jeu du PAF. Au Festival d’Avignon 1985, Dominique Valadié a incarné Herculine Barbin sans que l’on sache s’il s’agissait d’un homme ou d’une femme. Aucune comédienne au monde n’est arrivée à cette prouesse. La mise en scène était signée par Alain Françon. Ceux qui l’ont vu ne l’ont pas oubliée. La prochaine édition devra la signaler, au risque de ne pas être complet. La maison Gallimard à l’habitude de ne rien oublier.

-Herculine Barbin, dite Alexina B. Texte présenté par Michel Foucault. Postface d’Eric Fassin. Suivi d’Un scandale au couvent d’Oscar Panizza. Gallimard, 258 p., 19,50 €

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Décembre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software