"Looking for Athènes". Au lieu d'être un consultant qui se sert du football, Eric Cantona continue de servir le football

09.03.14

Permalink 12:35:50, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, CANTONALAND  

"Looking for Athènes". Au lieu d'être un consultant qui se sert du football, Eric Cantona continue de servir le football

Looking for Athènes
Durée : 52 minutes
Réalisation :Théo Schuster. Ecrit par : Gilles Rof et Théo Schuster
Coproduit par Canto Bros et 13 Productions

On le sait, d’innombrables anciens joueurs se recyclent consultants. Certains ne lâchent pas prise et arrivent à enfiler les décennies au micro, d’autres font leur trou puis disparaissent. Les plus grands joueurs ne font pas les meilleurs consultants. IL y a quelques réussites mais beaucoup trop parlent pour ne rien dire de vraiment passionnant. Cela ronronne, c’est tout.
Par le passé, on a vu que des joueurs étaient doués pour parler au micro, tels Roger Piantoni.
Cantona, lui, préfèrent vivre toujours le football de manière intelligente. J’aimerais le voir entraîner Manchester United. Qui sait ?
Au lieu de bavarder sans fin, il fait des films (Les Rebelles du football, sur Arte, et Les Derbys sur Canal plus).
Ces films sont remarquables. On apprend beaucoup, on voit beaucoup, c’est 100% axé sur l’être humain.
Il s’agit de documentaires qui resteront et qui sont déjà historiques alors que les films passent et trépassent.
Où ont lieu les grands derbys ?
Manchester, Milan, Rome, Madrid, Londres, Barcelone, Athènes, Istanbul, Soweto, Moscou, Seville, Alger, Rio…
Le documentaire sur le derby entre l’Olympiakos et le Panathinaïkos est sans doute le meilleur.
Comme dans les autres films on voit des intervenants historiques et très émouvants, le tout sur fond politique. Les fans d’Olympiakos et ceux Panathinaïkos se haïssent, bien sûr.

Le jour de plus grande gloire de Panathinaïkos s’est terminée par une défaite en 1971. Match importantissime entre deux équipes entraînées par deux géants du football: Michels et Puskas. Le “Pana” sans aucune vedette de dimension mondiale n’est tombé que face à la génération géniale des Pays-Bas conduite par Cruyff.

Pays-Bas Ajax Amsterdam 2-0 Panathinaïkos
Buts: Van Dijk (5e), Kapsís (87e csc)
2 juin 1971
Stade Wembley Stadium, Londres
83 000 spectateurs

Ajax Amsterdam: Heinz Stuy ; Johan Neeskens, Barry Hulshoff, Velibor Vasović, Wim Suurbier ; Nico Rijnders (46e Horst Blankenburg), Gerrie Mühren ; Sjaak Swart (46e Arie Haan), Johan Cruyff, Dick van Dijk, Piet Keizer
Entraîneur : Rinus Michels

Panathinaïkos: Takis Oeconomopoulos ; Yianis Tomaras, Ánthimos Kapsís, Frangiskos Sourpis, Giorgios Vlahos ; Aristidis Kamaras, Kostas Eleftherakis ; Haris Grammos, Antónis Antoniádis, Dimitrios Domazos, Panagiotis Filakouris
Entraîneur : Ferenc Puskás

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Décembre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software