Hommage au jazman Ady Rosner. Le trompettiste de Staline, de Patrick Anidjar (Plon)

05.02.14

Permalink 07:40:20, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Hommage au jazman Ady Rosner. Le trompettiste de Staline, de Patrick Anidjar (Plon)

Eddie Rosner(1910-1976, appelé aussi Ady Rosner, Eddi Rozner) fut le plus grand jazzman soviétique, ayant connu la gloire et les faveurs du régime avant d’être envoyé au goulag.

Le livre s’ouvre sur le visage défiguré d’Al Pacino soudain réduit à une bouche d’ombre juste après l’assassinat sous ses yeux de sa fille. « Cri étouffé.» Ces images du Parrain marquent à vie celui qui les as vues. De Montmartre à New York, on suit le trompettiste Issy Grynberg encouragé par Luis Armstrong, son mentor. Le musicien juif d’Odessa va être choisi par Staline pour vulgariser le jazz en union soviétique. En fait, c’est un piège pour le goulag ! Un jour, un dénommé Linhardt apprend qu’il est le fils d’Izzy et d’Elsa, une ex danseuse du Bolchoï. Izzy presque comme Dizzy Gillespie… Linhardt comprend qu’il a été adopté par un couple de communistes.
Patrick Anidjar démontre une virtuosité dans les descriptions qui sont chez beaucoup d’auteurs un passage obligé qu’ils ratent le plus souvent tant c’est conventionnel. Ici c’est plein de vie. Au début du livre, là où on lit souvent la mise en garde que tout ce qui suit est dû au hasard, l’auteur nous signale qu’il s’est inspiré de la vie de trompettiste Ady Rosner. Après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, Staline estime que le jazz est « un instrument de la propagande occidentale » qui veut ruiner le communisme. Il fait interner les opposants à sa politique totalitaire quand il ne les fait pas tuer. Ses victimes ? « Des traitres potentiels ». Ben voyons ! Cela ne l’empêchait pas de se faire projeter le soir des films américains, des polars de préférence. Hitler, lui, raffolait du Dictateur de Chaplin. On peut être sanguinaire et cinéphile ! Patrick Anidjar a écrit un roman long courrier qui nous fait bien voyager.

-Le trompettiste de Staline
de Patrick Anidjar. Plon, 413 p., 17, 90 €

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Septembre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software