Archives pour: Janvier 2014

31.01.14

Permalien 13:54:22, Catégories: GRAND MONSIEUR, LA MOUETTE DE TCHEKHOV  

Mort de Jean Babilée (1923-2013)

1923. Cavanna, Jean Babilée étaient nés la même année que mes parents morts il y a déjà longtemps.
Morts physiquement, c’est tout.
Ami de quelques géants de ce siècle, le danseur m’a toujours plu.
Un talent à hauteur de sa discrétion. Les grands sont tous des humbles.
Il a combattu les nazis, comme Jean Gabin. Dans le monde du spectacle on les compte sur les doigts d’une seule main.
Il tranchait avec les autres danseurs car son côté féminin ne mangeait pas toute sa personnalité.
La tête et les jambes. Aérien, spirituel.
En 2008, il circulait encore à moto, avec son chat.

A lire: le remarquable article de Rosita Boisseau. Personne ne fera mieux.
http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/01/31/le-danseur-jean-babilee-est-mort_4357651_3246.html

Permalien 09:42:37, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Hommage aux éditions La Part Commune: Olivier Houbert, Maupassant, Zola, Jean-Luc Le Cleac’h, Jean-Pierre Nedelec, Cécile A. Holdban...

Ce livre est un chant d’amour à la littérature. « La poésie est parole de blessure » écrit Olivier Houbert, à découvir si vous ne l’avez jamais lu. Butins ? Il s’agit de l’or du temps de l’auteur a tiré de toutes ses lectures. Le lecteur Houbert rend hommage aux écrivains qu’il aime : Hardellet, Perros, Blanchot, Leiris, Joubert, Jabès mais aussi à Bloy, Bachelard, Thoreau, Celan… Rien que des gens très fréquentables. Voilà une bien belle liste de pères spirituels, de frères inventés, d’amis de papiers et de mots, d’émotions toujours vives. « J’ai soif de retrait, d’apaisement et de lumière. » Beau programme. Houbert marche la nuque raide comme les rebelles fiers de leurs convictions. Houbert est un authentique écrivain qui ne mâche pas ses mots. Il a un univers bien trempé et il sait le faire partager car il trempe sa plume dans l’encre de la sincérité. C’est le moins que l’on puisse écrire à son sujet. L’écrivain n’est pas écrivaillon du dimanche et encore moins un auteur médiatique qui passe son temps auprès des animateurs télé quand jadis on voulait connaître Jacques Copeau ou André Gide.

-Butins
D’Olivier Houbert
La Part Commune, 200 p., 16 €

*****************************************

Belle amitié couchée sur le papier. Cette correspondance démontre que Maupassant était redevable à Emile Zola. L’auteur de Bel-Ami considérait celui de Germinal comme son père spirituel, encore plus que Flaubert. Parfois longues, parfois courtes leurs lettres ont quelque chose des courriels d’aujourd’hui. Ils vont toujours à l’essentiel. L’ouvrage, magnifiquement imprimé et présenté- comme tous les livres de la remarquable maison d’éditions La Part Commune- est saupoudré des portraits réciproques des deux écrivains majeurs du XIXe siècle. Ce volume est gorgé d’élans fraternels, de voyages, de littérature, de la compagnie des femmes. Ce petit livre est un grand livre.Il est regrettable que celui ou celle qui a fait cette savante compilation ne soit pas mentionné. Il y a même le précieux index des noms cités. Ce genre de publication est l’honneur des lettres. Elle rassemble ce qui était épars et abandonné. Elle redonne vie. Les avions de papiers font souvent plus rêver que les grands courriers qui décollent et atterrissent dans l’indifférence générale.

-Correspondance, Guy de Maupassant-Emile Zola
La part commune, 186 p., 16 €

*************************************

Ce livre est un livre de voyages sur place. Avant de parcourir le monde, et plus particulièrement l’Europe, Jean-Luc Le Cleac’h a passé son enfance à éplucher tous les atlas qui lui tombait sous la main. Il a conservé cette habitude du voyage immobile, scrutant les contours des continents du globe terrestre. « Géographie intime des bords de mer » peut-on lire sur la couverture en guise de sous-titré. On ne peut pas mieux dire. Ce volume est une invitation à embarquer pour Cythère. C’est sensible, intelligent, spirituel, plein d’esprit et on apprend beaucoup. A aimer, à regarder, à échanger. Ils ne sont pas nombreux les livres qui donnent autant.

-Parcourir l’atlas
De Jean-Luc Le Cleac’h
La Part Commune, 250 p., 18 €

************************************

Ces récits illustrent la phrase de Victor Hugo : « La jeunesse est la saison des promptes soudures et des cicatrisations rapides ». On y partage le chagrin d’un homme qui a perdu son frère en Algérie. Dans l’univers de Nedelec tout est attachant. On se laisse guider par l’écrivain qui a le talent de nous parler des siens, en restant digne. L’écrivain parle des siens sans être pédant. Un beau regard posé sur les choses de la vie.

-Hiroshima Cap-Sizun
De Jean-Pierre Nedelec
La Part Commune, 108 p., 13 €

************************************

Poète et traductrice de poètes hongrois, Cécile A. Holdban publie un recueil de haïkus avec des dessins de sa main. Tout l’ensemble est bien rythmé autant avec les mots qu’avec les traits. Hymne à la vie, aux proches, à la nature. « Dans le silence, les mains ne se taisent jamais, tels les oiseaux ». Beau comme du Hokusaï.

-Un nid dans les ronces
De Cécile A. Holdban
La Part Commune, 80 p., 12 €

30.01.14

Permalien 15:09:10, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

François Cavanna (1923-2014) nous laisse dans une France de faux rebelles

François Cavanna est mort dans une France qui ne va pas bien.
On dirait qu’il s’en va parce qu’il en a assez vu.
Le fils d’Italien et de mère française fut réfractaire à une époque où cela voulait dire quelque chose.
Avec ses copains de la bande au professeur Choron, il avait créé Hara-Kiri et Charlie Hebdo. Ensuite, il a écrit une belle œuvre autobiographique, pour le réduire simplement aux livres intimes.
L’écrivain avait donc du sang Italien comme Reggiani, Ventura et Nucéra.
On est passé de Bal tragique à Colombey, avec un mort célébrissime, à “Bal tragique à l’ELysée", avec une porteuse de cornes temporairement médiatisée.
Cavanna nous laisse alors qu’on entend des slogans antisémites dans la France de 2014.
Il part quand des Français adorent un ministre qui chasse le comique après avoir chassé le Roumain tandis qu’un autre a prêté sa voix à un singe dans un dessin animé.
Il meurt quand un humoriste crache sur le système qui lui permet d’amasser une fortune en espèces.
Il nous quitte quand une ancienne ministre est devenue animatrice de télé.
Et quand le Président de la République se fait shooter en scooter comme n’importe quel people insignifiant du PAF.
Cavanna était un réfractaire intelligent, pas le profiteur d’une situation.
Un homme libre, authentique.
Pas un amuseur public institutionnel qui parade sur les écrans, les ondes, les rotatives ou la toile.

Sigmaringen, de Pierre Assouline (Gallimard)

Beaucoup de monde parle de Sigmaringen sans savoir vraiment ce qui s’y déroula.
Pendant huit mois les résidus de Vichy ont été les hôtes du château des princes de Hohenzollern.
Paris étant libéré, Hitler envoie tous les collabos français à Sigmaringen.
C’est le carnaval des lâchetés.
Il n’y avait rien à attendre d’autres des Vichystes en exil.
On retrouve le gouvernement fantoche, «une vraie opérette, tragique et comique » selon Pierre Assouline qui aime s’immerger dans l’histoire pour en tirer un roman comme s’il devenait un explorateur du passé, un témoin plus vrai que nature. La fameuse petite mouche qui voit tout, c’est lui.
L’écrivain est devenu écrivain parce qu’il aime Simenon et Modiano. Polar + Ambiance glauque de la collaboration, les deux ingrédients des grands livres d’Assouline.
Attention, il ne faut pas le réduire aux destins minables. Il a de grandes admirations : A. Londres, Hergé, Cartier-Bresson, j’en passe et des meilleurs, si c’est possible.
A Sigmaringen, Pétain et Laval s’ignorent, s’évitent. C’est le résumé de leurs rapports de toujours. Une répulsion commune.
Le château est comme une île perdue mais cette fois les requins sont sur la terre et pas dans l’eau.
L’édifice est fait d’une accumulation de rajouts. L’ensemble comporte 380 pièces. On passe son temps à ouvrir et à fermer des portes. La nourriture y est abjecte.
Dans cet univers rococo errent 80 dignitaires de Vichy.
Marcel Déat, dictateur dérisoire signe des décrets, tel un automate. Laval déteste les lieux, il aurait voulu vivre dans une ferme. Il aimait se faire passer pour un plouc, un cul-terreux, la clope au bec.
Dans ce monde à l’agonie, un majordome nous donne le point de vue d’un allemand, c’est ce qui fait l’originalité du roman.
Céline, toujours aussi illuminé, croit que tout n’est peut-être pas perdu pour lui…
Dans la ville, il y a 2 000 Français avec seulement deux médecins dont Céline qui est vraiment surprenant. Il sauve le genre humain qu’il vomit !
Pendant ce temps, Pétain garde le silence, plus solitaire qu’un edelweiss au sommet d’une montagne jamais visitée. L’ancien chef de l’Etat se considère tel un prisonnier en sursis.
Il ne faut pas se tromper : sur le sommet du château flotte le drapeau français alors qu’au rez-de-chaussée règne la gestapo.
Dans un coin de sa tête, Pétain sait qu’il aurait été lynché s’il était resté en France. La foule après l’avoir adulé avait reporté sa liesse sur le général de Gaulle. Le maréchal était passé de mode. Comme quoi avec les Français faut toujours être très vigilant. Le capitaine Dreyfus en savait quelque chose !
Hitler ne savait plus trop quoi faire de ces otages français. Après la victoire des Alliés, tout ce monde décadent sera fusillé ou partira se cacher.
Dans cette agonie du régime de Vichy en exil, ceux qui passent leur temps à marcher ne savent plus ni quoi faire ni où aller.
Assouline évolue à son aise dans cet humus romanesque. Il met aussi en scène des agents secrets.
A deux pas du château, les obus pleuvent mais on fait semblant.
Semblant de quoi ? De ne pas être un salaud.

-Sigmaringen, de Pierre Assouline, Gallimard, 360 p., 21 €

LE plus beau but monde par Maradona, Giggs et Messi

Ils sont trois professionnels a avoir marqué un but exceptionnel de manière identique: Maradona et Messi sur le côté droit du terrain. Giggs, sur le côté gauche. Maradona l’a réussi en Coupe du monde. Les trois fois on remarque la qualité de contrôle de balle, l’explosivité, la résistance aux charges, la précision du tir.

DIEGO MARADONA sous un nouvel angle

RYAN GIGGS

LIONEL MESSI

29.01.14

Permalien 07:45:38, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Du côté de chez Shuang, de Jean-Louis Crimon (Le Castor Astral)

Grand amoureux des mots, Jean-Louis Crimon est perclus de maux. Si vous le croisez, il vous inonde d’amour, d’amitié dès qu’il sent une écoute. En a-t-il tant manqué dans son enfance ? Ou est-ce un mutilé de la vie parce que son enfance est morte pour toujours ? On se le demande quand lui ne s’arrête pas de parler. Un être tant en demande cela fait peur et bouleverse en même temps. Nos mœurs font que tout le monde cache tout quand lui donne tout. Bien sûr c’est fatiguant de vivre comme cela car la solitude vous revient dans l’âme avec la force d’un boomerang inarrêtable.
Le parcours de Crimon ? Enfant aux yeux grands ouverts sur tout, passionné de football, journaliste presse écrite puis parlée, maître de conférence, bouquiniste sur les quais de la Seine et professeur de français en Chine depuis qu’elle s’est éveillée. Crimon est aussi écrivain, superbe écrivain. Il a un talent caché: l’imitation. Il imite Raymond Devos à la perfection. Au point que l’on se demande s’il n’est pas le fils du géant de la scène. Le fils du pays des mots, c’est évident. De la Chine, il a ramené une histoire d’umour, comme les aimait Jacques Rigaut.
On retrouve tout le caractère de Crimon dans son nouveau livre, une tempête d’émotion qui se jette sur nous pour se fracasser contre nos digues de protections dérisoires. Dans ce roman autobiographique sublimé par la poésie, il nous raconte l’histoire d’un homme qui préfère écrire un livre sur une femme plutôt que de coucher avec elle. Faire l’amour ? Il ne sait plus trop ce que cela veut dire. Alors, il choisit le livre. C’est dix fois plus beau comme cadeau que de se déshabiller pour la énième fois. Il rejoint dans cet exercice Tanizaki auteur de La confession impudique. Crimon, lui, a écrit La confession pudique.

-Du côté de chez Shuang
De Jean-Louis Crimon
Le Castor Astral, 190 p., 15 €

28.01.14

Permalien 16:09:42, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Grande soirée à Old Trafford: Mata, Ole Gunnar Solskjaer, van Persie et Rooney...

Tous les buts du mythique “assassin à la figure d’ange” sous le maillot de Man United.

28 janvier 2014
Man United 2-0 Cardiff

Buts pour MU: van Persie (6e), Young (59e)

Manchester United:
De Gea/
Rafael, Evans, Smalling, Evra ©/
Valencia, Jones, Giggs (Cleverley 71e), Young/
Mata (Januzaj 85e)/
van Persie (Rooney 63e)
Sur le banc: Lindegaard, Fletcher, Kagawa, Chicharito
Manager: Moyes

Je n’ai pas vu le match. Canal + sport n’a pas cessé de diffuser en direct Liverpool 4-0 Everton et Southampton 2-2 Arsenal au détriment de MU-Cardiff. Après l’ouverture du score par van Persie, j’ai bien compris leur choix: les caméras de C+ ont carrément délaissé Old Trafford. J’ai donc cessé de regarder au profit de l’extraordinaire émission sur France 2 consacrée à la Méditerranée. Je ne peux donc pas écrire sur le match. MU n’a jamais été aimé par les télés françaises et maintenant, elles ne se privent pas de le démontrer puisque MU n’est plus leader.
Ces soirées multiplex sont idiotes car chaque supporter veut voir jouer son équipe et se moque complétement de le production des autres clubs quand le sien joue. Cela tourne même au supplice. On passe d’un match à l’autre mais l’on ne voit rien. Ils montrent les buts dès qu’il y en a un. Stupide, complétement stupide. C’est ainsi que j’ai raté les débuts de Mata. Ce qui est vraiment dommage. C+ nous a montré en direct sa sortie vers la 80e, comme si c’était un but ! “Il sort… vite ! vite ! faut pas rater” L’idéal serait de proposer aux téléspectateurs de choisir ce qu’il veut voir: soit MU, soit Arsenal, soit Liverpool. Je veux bien voir jouer Arsenal mais pas quand MU joue ! Autant le multiplex fonctionne à la radio, autant le multiplex est un fiasco télévisuel.

ECRIT AVANT LE MATCH:
Il se passe toujours quelque chose à MU.
Ce soir, nous aurons droit aux débuts de Mata sous le maillot rouge.
C’est aussi le retour de notre ami OGS, cette fois sur le banc de Cardiff.
Tout le monde sait que le Norvégien est dans notre cœur.
Les fans de MU veulent le voir un jour entraîner MU.
Nous allons le recevoir comme il le mérite.
Sir Ferguson a laissé partir OGS pour qu’il gagne de l’expérience.
Jusqu’ici il avait entraîné la réserve de MU avant d’aller gagner deux titres de champion de Norvège.
A présent, il entraîne le club gallois en Premier League.
Il se rapproche de plus en plus de MU. Encore un peu de patience.
Bien sûr le match n’est pas diffusé… en France ! (1)
Sir Ferguson, le directeur de MU, vient de lui prêter Fabio et Zaha qui ne joueront pas ce soir.
Il est possible que Rooney et van Persie reviennent dans le groupe de MU lors de ce match très spécial.

(1) Aux dernières nouvelles Canal + Sport diffuse en multiplex le derby Liverpool-Everton, plus les matchs d’Arsenal et de Man United.

Une âme douce [Tchekhov], d’Alexandre Minkine.(Editions des Syrtes)

Les Méfaits du tabac, d’Anton Tchekhov. Remarquable comme tous les textes du magique Anton. Les personnages de Tchekhov parlent, parlent, et disent toujours de grandes choses sans même les exprimées. Tout un art. Du grand art.

Les essais perdent souvent de leur intérêt car ils ont très souvent un style ampoulé complétement rébarbatif. Tel n’est pas le cas du remarquable essai d’Alexandre Minkine très bien traduit du russe par Luba Jurgenson. Il s’agit d’une présentation totalement neuve, innovante du théâtre de Tchekhov, notamment La Cerisaie, La Mouette et Les Trois Sœurs.
On apprend beaucoup de choses de très grande importance. Tous les metteurs en scène et autres dramaturges doivent lire ce livre qui leur évitera de commettre d’énormes bourdes. Ainsi le brillantissime essayiste nous signale que Peter Stein aurait dû s’abstenir dans son spectacle Les Trois Sœurs de nous montrer le gardien du conseil de l’Assemblée provinciale avec une chapka recouverte de neige. Cela fait couleur locale… sauf qu’un Russe orthodoxe ne porte jamais de chapka dans une habitation. L’essayiste nous démontre que cela revient à décrire un Allemand entra dans une pièce à dos d’ours ! Alexandre Minkine nous explique que Tchekov n’a pas décrit le personnage avec une chapka.
Au fil de sa démonstration, l’essayiste nous rappelle que Tchekhov « est un médecin pratiquant qui exerce beaucoup dans les milieux pauvres, indigents ». L’écrivain a lui-même reconnu que la connaissance de la médecine lui a évité de nombreuses erreurs. « La Cerisaie est une pièce sur le quotidien » écrit à juste titre, Minkine. «Le quotidien est tragique. La majorité des gens meurt non en se jetant sur les mitrailleuses ennemies, ni dans un duel, ni sur le cuirassé Le Virègue, ni même sur scène, mais dans la grisaille ». Minkine dit qu’on monte toujours beaucoup de pièces de l’auteur russe parce que « Tchekhov, c’est de la chair ! » Les autres dramaturges sont beaucoup trop des beaux parleurs trop loin du réel.
«Tchekhov ne pensait pas faire du théâtre poétique. Il était préoccupé par la cohérence des personnages. » Tout ça est vrai et très bien dit. Minkine souligne que La Cerisaie est « peut-être l’unique pièce au monde où la scène finale montre le vide ». J’ai toujours été frappé que le théâtre de Tchekhov ne montre que des gens qui ont raté leur vie. A croire qu’on la rate tous, et ceux qui croient avoir réussi la leur ne sont pas les destins les moins catastrophiques. Tchekhov n’a vécu que six mois après la première de La Cerisaie et depuis plus d’un siècle, on joue ses pièces sur toute la planète.
Après les pages sur La Cerisaie, Minkine en consacre cent à La Mouette qui « ne fait pas de nid ». Cette pièce commence par le théâtre dans le théâtre. Les critiques ignares n’ont jamais porté attention au genre de La Mouette : Tchekhov a marqué sur la page de garde : « Comédie ». Précision capitale. Cet essai met en lumière l’admiration que portait Tchekhov à l’égard de Maupassant : « Vous reposez sur du muguet et sur des roses et, soudain, une idée terrible, sublime, une pensée irrésistible fond sur vous comme une locomotive. Lisez, Lizez Maupassant ! » Les deux écrivains restent deux nouvellistes de premier plan et Alexandre Minkine est un nom à retenir tant il écrit avec grand respect pour le lecteur qu’il n’ennuie jamais.

-Une âme douce, d’Alexandre Minkine.
Traduit du russe par Luba Jurgenson. Editions des Syrtes, 263 p., 21 €

Permalien 00:44:56, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Les premiers mots du Red Devil Juan Mata

A Man United, il faut s’imposer vite sinon on risque de ne pas vraiment y réussir. Toutes les grandes recrues non formées au club ont bien joué d’emblée: Cantona, York et Valencia, par exemple. Par contre, Anderson a toujours joué en dents de scie. La liste des recalés est longue: d’Obertan à Bebe. Cas unique: Andy Cole a mis plusieurs saisons avant d’enfin être digne de son rang de grand joueur. Aujourd’hui, on espère que Mata ne se Fellainise pas.

28 janvier 2014 (20 h 45)
Man United - Cardiff
1 février (16 h)
Stoke City - Man United

Juan Mata n’a pas de pression supplémentaire du fait que son transfert soit le plus élevé de l’Histoire de Manchester United: 45 M€. Ce n’est pas l’Espagnol qui a fixé la somme. Il n’a pas cette prétention. C’est un joueur, un artiste, pas un économiste. Il est rare qu’un grand club laisse partir un grand joueur chez un grand rival mais Mata est un étranger, pas un Anglais. Cependant les temps changent: il n’est pas impossible que Rooney aille à Chelsea, l’été prochain. José Mourinho ne comptait plus sur Mata. A MU, Mata devrait être titulaire s’il s’impose d’emblée. Tous les meilleurs Red Devils n’ont pas mis trois matchs pour devenir indispensable à MU.

Comment se sent-on d’être enfin un joueur de Manchester United ?
-"C’est un événement très heureux pour moi. J’ai été heureux de saluer tous mes nouveaux équipiers avec David Moyes qui m’a fait tout visiter. C’est un énorme club et je me sens très fier d’être ici.”

Qu’avez-vous ressenti quand United vous a contacté?
-"J’ai pensé: « wow » ! Il s’agit d’un club qui a remporté beaucoup de titres dans l’histoire de la Premier League. Il est étonnant de savoir qu’un club comme Manchester United s’intéresse à vous. C’est un très bon sentiment.”

Vous êtes le plus grand transfert de MU au niveau prix. Cela vous impressionne-t-il ?
-"Je sais que c’est une grosse somme, mais je suis convaincu que tout va bien se passer. Je vais faire de mon mieux comme je l’ai toujours fait. L’équipe et le coach sont très positifs par rapport à mon arrivée et les fans sont incroyables – nous avons tout pour réussir.”

Vous avez vécu une belle période à Chelsea où vous avez été élu le meilleur joueur de la saison au cours des deux dernières années. Etes-vous surpris d’être à United parce que c’est très rare pour les grands clubs vendent des joueurs à leurs rivaux ?
-"Pour être honnête, c’est un peu surprenant. Mais je dois dire que je suis vraiment reconnaissante à Chelsea, au propriétaire, tous ceux qui travaillent au club et les fans de m’avoir élu deux fois. Ils ont été incroyables avec moi. Les six derniers mois ont été difficiles car je ne jouais pas autant que je voulais. Je comprends que c’est un sport d’équipe, donc j’ai respecté cette situation. La possibilité de venir à Manchester United a été une grande chance pour moi de poursuivre ma carrière dans un club de dimension mondiale".

Votre compatriote, le gardien David De Gea, vous aide-t-il à vous intégrer ?
-"Quand on a su qu’on allait peut-être jouer ensemble, il m’a envoyé des SMS et moi aussi. Il m’a chambré: « Tu arrives à Old Trafford en hélicoptère ou en vélo! » Je suis très heureux d’être à United et encore plus de voir tous les jours David parce qu’il est un très bon ami. Niveau goal il s’est vite imposé en Angleterre !”

Êtes-vous excité à la perspective de jouer avec Wayne Rooney, Robin van Persie et l’espoir Adnan Januzaj ?
-"Evidemment ! Pour un joueur comme moi qui essaye de marquer des buts, d’aider les objectifs et d’être sans cesse un joueur créatif, c’est juste incroyable de jouer avec des joueurs de ce calibre. Wayne Rooney, Robin van Persie, Adnan Januzaj, Valencia, Carrick, Chicharito, Welbeck… Rien que des acteurs de tout premier plan. Je vais essayer de faire au mieux pour l’équipe.”

Quelle est votre meilleure position sur le terrain?
-"Tout d’abord de jouer ensemble ! [Rires] J’aime jouer. Je pense que je peux jouer dans les trois positions derrière l’attaquant. J’ai joué sur la gauche en arrivant à Chelsea, puis j’ai joué sur la droite et la dernière saison [2012-2013] qui était probablement la meilleure de ma carrière, j’ai joué derrière l’attaquant.”

Quelle votre ambition ici ?
Je voudrais gagner la Premier League. C’est un trophée très spécial pour tous les joueurs qui joue dans ce pays. A United, vous pouvez obtenir quoi que ce soit. Je vais faire de mon mieux. Je suis encore jeune et je veux donc gagner de nouveaux titres.”

Le coach a dit qu’il va sans doute vous aligner contre Cardiff mardi. Etes-vous déjà dans la peau d’un Red Devil?
-"Old Trafford est un stade mythique. Chaque fois que j’y ai joué, j’ai eu le frisson. Hier, j’étais visiteur; aujourd’hui, c’est chez moi. Ça va être différent, mais ça va être super, parce que je connais la fougue des fans. Ils vous acceptent vite à condition de ne pas le décevoir. Je suis O.K.”

©B. Hibbs, Thomspon G & S Gardner

27.01.14

Permalien 17:50:58, Catégories: GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Le triomphe planétaire du duo mythique français Daft Punk

Les Daft Punk ont reçu 5 Grammy Awards. Ils n’ont pas dit un mot, selon leur habitude. C’est leur première télé depuis 2008. La grande classe dans ce monde de m’as-tu-vu. STEVIE WONDER A MYTHIFIE ENCORE PLUS DAFT PUNK mais l’on peut se demander si ce n’est pas Daft Punk qui a mythifié Stevie Wonder.

Impossible n’est pas français ! Quand on a du talent. Ici, on doit parler de génie musical.
Le duo français a la musique dans le sang et ne veut exister que par leurs compositions.
Pas question de parler pour ne rien dire. Pas question de dire: on est contre la guerre, à mort le racisme, vive l’amour, la pluie ça mouille, non à la faim dans le monde, tous les enfants méritent de vivre, le vélo ça pollue moins que la voiture, vous avez-vous vu comme je suis beau ?
Résultat, leur musique plaît au monde entier, et chaque duettiste peut se promener dans la rue sans jamais être embêté.
Les Daft Punk ne sont pas un produit commercial comme on en voit aux Victoires de la musique où l’on vante des gens qui ne font que du bruit et absolument pas de musique. Les Daft Punk n’ont rien à voir ces groupes français qui n’illustrent que le snobismme de la gauche caviar bobotifiante, icônes de la presse branchée qui ne se vend plus.
Les deux virtuoses français n’ont pas eu besoin d’être Président de la République pour être connu. Aujourd’hui, c’est évident, la politique n’est plus que du show bizness (1) sauf si on a la grâce comme Obama.
A l’heure où un ex couple présidentiel, composé d’un casqué en scooter lors d’une escapade amoureuse et d’une dérisoire poupée médiatique, a traîné le pays dans un vaudeville de caniveau (1), deux Français font honneur à la France: les Daft Punk. Quelques heures plus tôt, les handballeurs français avaient hissé la France au sommet européen de leur sport.

Voir dans la salle, Paul McCartney et Ringo Starr applaudir Daft Punk fut un grand moment. Les jeunes français sont admirés par les Beatles. N’est-ce pas un cadeau merveilleux ?

Palmarès des Grammy Awards 2014:

◦Enregistrement de l’année : Get Lucky – Daft Punk et Pharrell Williams
◦Album de l’année : Random Access Memories – Daft Punk
◦Meilleur duo pop/performance de groupe : Get Lucky – Daft Punk et Pharrell Williams
◦Meilleure technique pour le mastering: Daft Punk
◦Meilleur album Electro/Dance: Random Access Memories - Daft Punk

◦Chanson de l’année : Royals - Lorde
◦Meilleur nouvel artiste : Macklemore & Ryan Lewis
◦Meilleure performance pop en solo : Royals - Lorde
◦Meilleur album pop vocal : Unorthodox Jukebox - Bruno Mars
◦Meilleure performance rap : Thrift Shop – Macklemore et Ryan Lewis featuring Wanz
◦Meilleure collaboration rap/song : Holy Grail – Jay-Z featuring Justin Timberlake
◦Meilleure chanson rap : Thrift Shop – Ben Haggerty et Ryan Lewis
◦Meilleur album rap : The Heist – Macklemore et Ryan Lewis
◦Meilleur clip de l’année : Suit & Tie - Justin Timberlake et Jay Z

(1)On parle de “compensation financière” pour la femme qui a le mauvais rôle. Et qui va payer pour avoir dégradé l’image mondiale de la France ?

Permalien 17:18:48, Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS  

Guerre médiatique: Inde 1-0 Turquie

Pas besoin d’aller en Inde pour soulager la souffrance qui est présente dans la France de 2014. Il suffit d’aller dans la rue et de marcher dans n’importe quelle ville. Félicitations à tous les anonymes qui ne “sauvent pas la planète” mais qui accomplissent une immense œuvre humanitaire dans leur pays qui en tant besoin.

Je pensais en avoir fini mais non j’y reviens tant la guerre médiatique fait rage.
Résurgence de Lady Di, l’expulsée de l’Elysée s’est déplacée en Inde, encerclée de caméras, de micros et de d’appareils photos. Là c’était souhaité, nous sommes dans l’humanitaire, qu’on se le dise ! La voyage en Inde= vie publique. Le séjour à la Lanterne aux frais des contribuables = vie privée, vitres teintées.
En photocratie tout ce qui n’est pas photographié n’existe pas.
L’expulsée de l’Elysée a rassuré tout le monde, lançant d’emblée un gros tacle verbal prouvant qu’elle avait la langue bien pendue:
-"Je suis venue trois fois en Inde. Une fois, journaliste. Une autre fois, première dame. Aujourd’hui ? Qualifiez-le comme vous voulez…”
Bien envoyé ! Un message a décoder.
Si c’était madame Michu qui était venue en Inde, elle n’aurait pu y ramener que des photos sur son portable, dans l’indifférence générale.
Un autochtone a fait un discours pour remercier l’expulsée de l’Elysée, évoquant le “soutien du monde médiatique".
Ce voyage a eu lieu pour que des enfants crèvent moins de faim en Inde.
Sans Coluche, des millions de gens crèveraient de faim en France.
Maintenant qu’elle a quitté Secret Story, l’expulsée de l’Elysée devrait mieux s’en sortir que Loana.
Dès qu’une autre first lady sera officialisée, les caméras se braqueront sur la nouvelle.
Lors du voyage en Inde, le chef d’Etat était lui, paraît-il, en voyage officielle en Turquie. Son arrivée fut un vrai flop médiatique.

Permalien 16:40:49, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Claude Onesta, lui, gagne des titres quand beaucoup ne gagnent que de l'argent

Le football français n’a pas l’équivalent de Claude Onesta, aussi talentueux que simple. Lors de la finale de l’Euro 2014, il a savouré sans rien montrer de prétentieux. Au football, les coachs sont presque tous des clowns qui grimacent de joie ou de douleur. Onesta c’est la force tranquille… Pour la finale, il portait un jeans et pourtant il était plus élégant que tous ces peintres du football qui portent le costume se prenant pour ce qu’ils ne sont pas.

Le manager des Bleus du handball est tout simplement grandiose.
Il vient de conduire la France une nouvelle fois au sommet du handball européen.
L’entraîneur est un winner comme on en manque dans le football international français.

Palmarès de coach Claude Onesta, 56 ans:

Équipe nationale
Jeux olympiques
Médaille d’or 2008, à Pékin
Médaille d’or 2012, à Londres

Championnat du monde 2003, médaille de bronze
Championnat du monde 2005, médaille de bronze

Championnat du monde 2009, médaille d’or
Championnat du monde 2011, médaille d’or

Championnat d’Europe 2006, médaille d’or
Championnat d’Europe 2008, médaille de bronze
Championnat d’Europe 2010, médaille d’or
Championnat d’Europe 2014, Médaille d’or

Jeux méditerranéens Silver MedGames
Médaille d’argent 2009,à Pescara

26.01.14

Hommage à M. Schumacher: la nouvelle F1 Ferrari aurait dû s'appeler la “Schumi"

L’écurie Ferrari de F 1 a dévoilé sa nouvelle monoplace F14-T, avec son nouveau museau.
La 60e “rossa” construite à Maranello sera pilotée en 2014 par l’Espagnol Fernando Alonso et le Finlandais Kimi Räikkönen.
Pesant 691 kg avec le pilote, la F14-T, nom choisi par plus d’un million d’internautes tifosi de la “scuderia", a un moteur V6 turbo de 1600 cc hybride, avec les deux systèmes de récupération d’énergie au freinage et aux échappements.
Personnellement, j’aurais abandonné le choix du nom par les internautes sachant ce qui est arrivé à Michael Schumacher dont on ignore encore aujourd’hui ce qui sera son avenir.
Cette nouvelle F1 devrait s’appeler la “Schumi".

PS: actuellement le site de Schumacher est fermé: http://www.michael-schumacher.de/

Les J.O. d'hiver de Sotchi sont de la poudre aux yeux

Vladimir Vyssotski (1938-1980) fut le Jacques Brel russe. Un révolté salutaire qu’on empêcha de s’exprimer.

Les XXIIes Jeux olympiques d’hiver seront célébrés du 7 au 23 février 2014 à Sotchi, une ville russe bordée par la mer Noire à proximité du massif du Caucase. A Sotchi, station balnéaire au bord de la mer Noire, le
On compare la station balnéaire à Nice, niveau climat s’entend.
Je ne regarderai même pas une seconde des J.O. d’hiver.
J’ai horreur de la neige, du soleil sur la neige, du froid, de la gadoue, du ski et de tous les sports de glace.
Savez-vous à quoi on reconnaît un bon journaliste à Sotchi ?
C’est très simple plus vous ne dites rien plus on vous donne de l’argent pour vous remercier.
Jadis on appelait au boycott à moins que cela.
En 2014, seules les affaires comptent: 13 000 journalistes sont accrédités pour la couverture des J.O. qui devraient attirer 3 milliards de téléspectateurs. Cela représente en tout 6 000 diffuseurs et de radio-télévision dont 90 chaînes de télévision de 123 pays.

25.01.14

Permalien 19:13:01, Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS  

Vive la République ! Vive la France !

Déclaration à l’AFP du locataire de l’Elysée:
- «Je fais savoir que j’ai mis fin à la vie commune que je partageais …”
Vive la République ! Vive la France !

Permalien 08:58:41, Catégories: ANQUETILLEMENT, GRANDE DAME, HENDRIXEMENT  

La soprano Eva Ganizate, 28 ans, a été tuée le jour de son anniversaire alors qu'elle circulait à vélo

Le 4 janvier 2014, quelques jours après les fêtes de fin d’année, il s’est passé un drame de la route dont on n’a pas beaucoup parlé.
Quelle tristesse de voir partir une jeune femme aussi merveilleuse.
A 28 ans, Eva Ganizate était l’une des plus brillantes jeunes chanteuses lyriques.
Elle a été fauchée par une voiture alors qu’elle se rendait à vélo, avec un ami, à une fête organisée pour son 28e anniversaire, dans l’Yonne. Sur un vélo sans éclairage et ne portant aucun gilet réfléchissant, la soprano a été percutée vers 18 heures, samedi 4 janvier, près de La Belliole, dans l’Yonne.
La jeune soprano lyrique française était née à Paris le 4 janvier 1986.
Lauréate de nombreux prix, Eva Ganizate avait déjà accompli un parcours extraordinaire démontrant qu’elle était une travailleuse hors normes. Ses devises étaient passion et compétence. Professionnelle de tous les instants, sans perdre la fraîcheur du côté amateur de ses débuts. Elle avait la grâce.
Jérôme Deschamps l’avait engagée à l’académie de l’Opéra-Comique: «Lorsque j’avais fait les auditions, j’avais été frappé par son énergie gracieuse, sa voix ce timbre miraculeux. En dehors de l’Opéra-Comique, on se voyait souvent, nous écoutions de la musique ensemble, elle était pleine d’énergie et de lumière.»
Elle est morte à vélo, comme Louis Nucéra.
J’ai déjà roulait à vélo dans l’Yonne. C’est hyper dangereux: les routes sont souvent très étroites, en auto il faut aller sur l’herbe pour laisser passer la voiture qui vient en face. Tout est sinueux ou tout à coup très droit comme sur un circuit.
Je ne connais pas l’endroit où s’est produit l’accident mais mourir de la sorte c’est atroce.
Le jour de son anniversaire.
Elle avait tout pour elle. Belle, généreuse, talentueuse.

Déclaration d’Isabelle Adjani:
-"Ma première rencontre avec Eva Ganizate ne s’est pas faite en sa présence, mais en présence de sa voix C’était il y a 10 ans, au début de mon amitié avec Sylvie, sa mère. Nous étions au téléphone, Sylvie me parlait, mais j’avais du mal à répondre, je ne parvenais pas à me concentrer sur notre conversation. C’était plus fort que moi, j’étais irrésistiblement attirée par une autre voix féminine, qui s’envolait, diamantine, fougueuse et somptueuse, dans un aria magnifique. Au bout d’un moment, la voix se faisant de plus en plus présente et envoûtante, n’y tenant plus, j’ai demandé à Sylvie quel était cet enregistrement et qui en était l’interprète, dont la voix semblait jaillir d’un ailleurs édénique. Sylvie s’est mise à rire et m’a répondu: «Mais non, ce n’est pas un enregistrement, c’est Eva qui chante. Elle répète en se promenant et en virevoltant dans l’appartement comme elle aime faire.» Je vous jure qu’à ce moment-là, j’ai vu les fenêtres de cette pièce grandes ouvertes sur le ciel, je vous jure que le ciel était bleu et lumineux, je vous jure que je respirais un air parfait, que le bonheur existait sur terre et, surtout, que je comprenais de tout mon être le sens des mots joie et légèreté. La voix d’Eva m’a transportée ce jour-là. Et ce que j’ai ressenti, je suis certaine que vous l’avez ressenti, que vous le ressentez… On ne peut pas entendre chanter Eva sans se joindre à elle, de quelque manière mystérieuse (…) Sa voix est là. Son être reste… car il est dans sa voix. Mais cela n’empêche pas le chagrin… Le chagrin, il est là, absolument là… Mon dieu comme il est là! » © Gala.fr

Le parcours artistique de la très grande soprano:
http://klasel.com/management/2012/06/29/eva-ganizate-soprano/#!prettyPhoto[Gallery]/3/

Permalien 01:09:10, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

OFFICIEL: Juan Mata est un Red Devil

David de Gea et les fans de Manchester United sont heureux: le stratège espagnol a signé à MU.
Il va apporter la touche technique qui est inexistante actuellement au milieu de terrain de la Maison Rouge.
Paul Scholes a pris sa retraite, et Ryan Giggs ne joue quasiment jamais.
Ce recrutement ne suffit pas mais le renfort est considérable.
Il faut maintenant que la greffe Mata prenne sur le groupe.
Mata devrait éclairer le jeu.

24.01.14

Permalien 17:31:11, Catégories: LITS ET RATURES  

Les nouveaux bien-pensants, de Michel Maffessoli et Hélène Strohl (Editions du Moment)

Ce livre ne dit rien de nouveau. Il dézingue tout ce que l’on voit sans cesse dans les médias. Il y a deux cent personnes qui vont de radio en télé, de plateau en studio. Il est amusant de signaler que c’est un peu l’arroseur arrosé puisque Michel Maffesoli est lui-même un pensionnaire attitré du talk-show hyper intello de la branchouille parisienne sur la télé publique.
Ce pamphlet soft n’est pas tendre avec BHL, Michel Onfray, Caroline Fourest, Jacques Attali, Joseph Macé Scaron et Alain Minc. La plupart d’entre eux sont souvent les têtes de turc de ceux qui analysent le PAF. Il préfère Jean Baudrillard, Guy Debord et Edgar Morin. Rien de bien nouveau dans tout cela mais l’auteur se fait du bien en étrillant les beaux-parleurs qui ont tous la carte d’entrée dans les médias, celle souvent dénoncée par Philippe Noiret car, lui, ne l’avait pas. Ceux qui ont la carte peuvent dire tout et n’importe quoi, ils sont toujours invités comme l’ont met du sel et du poivre sur la table.
«Ils sont légions tous ses plagiaires, spécialistes du copier-coller, pickpockets et autres « intertextuels » a occuper le haut du pavé.» Au passage, le sociologue et essayiste conteste la section de Wikipédia qui ne lui reconnait pas que des qualités. Ses meilleures pages soulignent que ce qu’on nous présente comme vérité n’est en réalité qu’une « vérité clanique ». Michel Maffesoli ne prend pas pour argent comptant tout ce que racontent ceux que l’on désigne élite : « journalistes bavards, experts arrogants, politiques égotistes, hauts fonctionnaires autistes… » Il est plus sensible à la «verdeur des peuples», les «indignations» et les «révoltes spontanées ». Il rappelle quelques évidences : « la valeur du travail », la « foi dans le progrès » et la «croyance en la démocratie représentative ». Condition sine qua non pour sauver la cohésion sociale.
Il est certain que le fait de voir toujours les mêmes s’exprimer dans le petit écran crée un sentiment d’exclusion dans le public qui lorgne alors du côté des extrèmes. Parfois l’on désigne un ennemi commun, tel Dieudonné, pour dire : «Braves gens, dormez dans le calme, on vous défend». Comme si Dieudonné était Hitler, Franco, Mussolini, Staline et Ben Laden réunis. Maffesoli réussit à faire partie du système sans perdre sa spontanéité et surtout sans cracher dans la soupe. Il incarne la liberté de penser sans rouler pour personne en particulier.

-Les nouveaux bien-pensants, de Michel Maffessoli et Hélène Strohl. Editions du Moment, 212 p., 16,95 €

PS: sur le même thème, Jean-François Kahn publie L’horreur médiatique (Plon, 180 p., 10€)."L’affaire Leonarda aura été le Titanic des médias” écrit-il. Il rappelle que la dernière fois que l’on a parlé de Libération ce n’est pas pour l’excellence d’un papier mais parce qu’un “tueur fou” tira sur un photographe dans le hall du journal. Avec l’arrivée du Net, il constate un grave schisme entre la presse et les lecteurs. JFK estime qu’il y a un “côté Laval chez ce Manuel Valls qui s’échine à livrer les enfants avec les parents". Cette comparaison renvoie plutôt à Brasillach. L’essayiste n’aurait pas fait le parallèle avec Laval s’il avait écrit son livre après la chasse à Dieudonné que Valls a mis dans la ligne de mire de la société ne supportant plus, tout à coup, que l’humoriste casse du Juif de manière systématique. Dans son essai, JFK milite pour “l’honneur médiatique".

Permalien 00:43:01, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Abdelatif Benazzi a tiré le derby Nice-Monaco, en 8e de finale de la Coupe de France

Le tirage au sort des 8e de finale de la Coupe de France 2014:
Nice - Monaco (12 février)
Moulins - Sète
Lille - Caen
Ile Rousse - Guingamp
Auxerre - Rennes
Lyon - Lens
Angers - CA Bastia
Cannes - Montpellier

L’international de rugby Abdelatif Benazzi a eu la main lourde en donnant Monaco comme adversaire à Nice.
Les Aiglons reçoivent, c’est un plus. On ne va se plaindre de recevoir car au cours des deux tirages précédents, il a fallu aller à Nantes et à Marseille ! On pourrait presque déjà donner un bout de la Coupe à Nice tant les joueurs de Puel ont éliminé de gros poissons.

Réactions de Claude Puel, le grand coach de Nice:
-"C’est un tirage dans la logique des précédents. Au moins, on ne risque pas de prendre notre adversaire à la légère. On ne fera certainement pas preuve de suffisance. Il s’agit d’un bon derby, qui plus est devant nos supporters. On est quand même mieux chez nous… Et nous ferons tout pour être à la hauteur. La première rencontre cette saison (0-3) avait été compliquée et marquée par quelques absences. D’ici ce nouveau match, j’espère que nous aurons récupéré la majorité de nos blessés et que nous serons en mesure de rivaliser. Le groupe répond présent, considère chaque match avec beaucoup d’envie et de conviction. Je le répète souvent en ce moment : les joueurs affichent une superbe attitude. Je ne doute pas que l’on prenne encore ce match à fond, que l’on se donne les moyens de passer. Et qui sait ? Peut-être que l’aventure se prolongera…” [© site officiel du Gym]

23.01.14

Permalien 07:27:04, Catégories: THE RED DEVILS  

Le stratège Juan Mata est annoncé à Man United

MATA devrait signer à MU dans les heures qui arrivent.

Manchester United est tout prêt d’accueillir Juan Mata (25 ans) contre un chèque de 45 M€. Ce transfert serait un record pour MU détenu pour l’instant par l’arrivée de Dimitar Berbatov (37 M€). Le joueur de Chelsea doit venir passer la visite médicale.
Le milieu de terrain est exactement le meneur de jeu qui fait défaut à MU.
Très bon technicien, l’Espagnol de Chelsea voit très bien le jeu et a une grande qualité de transmission de balle.
Il fera un bien fou à l’entrejeu de la Maison Rouge qui ne sait plus garder le ballon.
La famille Glaser constatant la faiblesses de MU a mis 200 M€ à la disposition de la cellule de recrutement. Un souhait: éviter l’erreur de casting. Suivez mon regard…

Permalien 01:37:34, Catégories: THE RED DEVILS  

Man United échoue lamentablement aux portes de la finale de la Coupe de la Ligue

Poyet a démontré plus de volonté que Moyes qui subit trop les événements sans broncher. Du coup, on a la mauvaise impression qu’il n’est pas très impliqué. Il regarde l’équipe mais n’est pas dans l’équipe.

1/2 retour Coupe de la Ligue
Manchester United 2-1 Sunderland
Buts pour MU: Evans (37e), Chicharito (120e)
Buts pour les visiteurs: Bardsley (119e)

Sunderland s’est qualifié par 2-1 aux tirs au but, ce qui n’est pas glorieux pour MU.
A MU, seul Fletcher a marqué son tir au but. Tous les autres Red Devils ont raté le leur: Welbeck, Januzaj, Jones et Rafael. Ce n’est pas brillant. Il n’y a aucun regret à avoir tant les joueurs de Moyes ne mettent pas un pied devant l’autre.
En marquant un but, MU avait fait le plus gros pour revenir 2-2. A égalité, sur les deux rencontres, le match a dû aller jusqu’au prolongation car en Coupe de la Ligue, on ne prend pas en ligne de compte les buts en extérieur.
A une poignée de secondes de la fin, les visiteurs marquèrent à leur tour : ils étaient qualifiés 2-3 mais dans les arrêts de jeu, Chicharito réussit à égaliser: 3-3 sur les deux matchs.
La séance des tirs au but arriva mais MU se montra plus maladroit que United. Il y a vraiment un double problème mental et technique quand 4 tireurs n’arrivent pas à réussir cet exercice en match.

Manchester United:
De Gea/
Rafael, Smalling, Evans, Büttner (Evra 85e)/
Januzaj, Carrick (Jones 95e)Fletcher ©, Kagawa (Valencia 61e),Welbeck, Chicharito

Sur le banc: Lindegaard, Cleverley, Giggs, Young

Coach: Moyes. Comme d’habitude il est resté inerte, sans aucun charisme. En face, coach Poyet voulait le scalp de MU cela se voyait. Il suffisait de regarder ses yeux, ses déplacements dans l’ère technique.

Il n’y a pas de regret à avoir, MU aurait perdu en finale contre City.
Quand on ne bat pas Sunderland, chez soi, on reste à la maison.

22.01.14

Permalien 19:07:08, Catégories: THE RED DEVILS  

Man United va tenter de retrouver City en finale de la Coupe de la Ligue

21 Janvier 2014, 20 h 45
1/2 finale retour de la Coupe de la Ligue
Man Utd (1)-(2) Sunderland

Selon mes infos, à 20 h, MU va se présenter ainsi, sans doute avec Carrick (ou Fletcher) comme capitaine:
De Gea/
Rafael, Smalling, Evans, Buttner/
Januzaj, Carrick, Fletcher, Kagawa/
Welbeck, Chicharito

Manchester United va essayer de se qualifier pour la finale de la Coupe de la Ligue afin d’affronter Man City à Wembley.
Dans ce cas de figure et pendant quasi 25 ans, on disait: “On va se qualifier facilement".
Orphelin du ooaching de Sir Ferguson, MU n’a plus le mental de champion.
Maintenant tout est besogneux.
On attend la manifestation de la chance et non pas une construction bien élaborée.
Les Red Devils ont perdu leur confiance inébranlable.
Dès qu’ils font une passe, on sent une fébrilité. Jadis on ressentait du tranchant, de la décision.
J’en suis à me dire: à quoi bon gagner si c’est pour perdre contre City.
Il me semble que beaucoup de joueurs de MU pensent comme ça.
Vous connaissez ce mot de Napoléon: “50 000 soldats et moi, cela fait 100 000 !”
Avec Sir Ferguson, on était dans cette vibration.
Avec Moyes, on n’est plus que onze sur le terrain.

Permalien 00:59:14, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Exploit: un euphorique Nice élimine Marselle 4-5

21 janvier 2014
16e finale de la Coupe de France
Marseille 4-5 Nice

Buts pour l’OM: Gignac (3e, 58e), Thauvin (24e), Diawara (90e+3)
Buts pour le Gym: Bosetti (5e), Maupay (18e), Diawara (44e csc), Brüls (53e), Abriel (88e)

Marseille : Mandanda- Abdallah (Fanni 76e), Nkoulou, Diawara, B.Mendy - Imbula (Khalifa 70e), Romao, Cheyrou - Valbuena- Gignac, Thauvin (Payet 81e)
Entraîneur: Anigo

OGC Nice : Hassen- Palun, Gomis, Kolodziejczak, Amavi (Genevois 84e)- Mendy, Abriel- Bruins (G. Puel 22e), Brüls, Bosetti (Digard 66e)- Maupay
Entraîneur: Puel

Tous les médias donnaient Marseille largement vainqueur. A les écouter, Nice devait être battu sur un score élevé.
Tout faux ! Nice en a pris 4 mais les Aiglons en ont marqué un de plus.
“Nous avons joué comme en Gambardella!” a déclaré Bosetti, le Niçois pure souche. Bien dit! Bien vu !
Tous les jeunes niçois ont joué avec cœur et cela est passée comme une lettre à la poste Thiers.
Les Aiglons ont gagné… ce n’est pas Marseille qui a perdu !
Claude Puel a bien relancé le groupe après la période difficile traversée à la fin des matchs aller.
Le tirage au sort des 8e finale sera effectué par l’ex rubgyman international Abdelatif Benazzi au cours de l’émission « Soir de Coupe », en direct sur Eurosport, jeudi 23 janvier. « On est allé à Nantes, puis Marseille. A ce rythme-là, on jouera sûrement la finale contre le Real Madrid », a plaisanté Didier Digard.
J’espère que le tirage se déroule bien dans une émission d’une plus grande tenue que la dernière fois.

Les déclarations :

José Anigo (entraîneur de Marseille): “Je suis partagé car, d’un côté, nous marquons quatre buts. Il y a donc des joueurs qui ont fait le boulot. Mais de l’autre, nous en prenons cinq, ce qui signifie que certains ne l’ont pas fait. Nous avons offert des choses que nous n’aurions jamais dû offrir. C’est plus une déception qu’un coup de massue. Il y a eu des défaillances individuelles énormes contre lesquelles je n’ai aucune parade tellement les situations ont été grossières. Nous avons fait ce qu’il fallait sur les offensives mais nous donnons les buts sur des gestes ratés.”

Claude Puel (entraîneur de Nice): “Nous avons lancé la mode à Nantes où nous sommes éliminés après un scénario cruel. Cette fois, cela nous a souri. Mais nous concédons trop de buts. Il ne faut pas nous enflammer car, même si l’histoire est belle, nous n’avons fait que gagner un 16ème de finale de Coupe de France. C’est bien pour mon groupe. C’est bien pour nos jeunes qui répondent à mes attentes de fort belle manière. Face à un OM très entreprenant, nous avons su lui faire mal sur des contres".

Tous les 9 duels entre Nice et Marseille de l’Histoire de la Coupe de France:

1920/21 – 2e tour
Marseille 7-2 Nice (à Marseille)

1939/40 – 8e de finale
Marseille 3-2 Nice (à Marseille)

1942/43 – 8e de finale
Marseille 3-0 Nice (à Toulon)

1944/45 – 8e de finale
Nice 1-0 Marseille (à Cannes)

1953/54 - Finale
Nice 2-1 Marseille (à Colombes)

1962/63 – 16e de finale
OM 2-2 Nice (à Lyon)
OM 0-0 Nice (à Toulon)
OM 3-0 Nice (à Cannes)

1971/72 – 1/4 de finale
Nice 1-1 Marseille (à Nice)
Marseille 1-0 Nice (à Marseille)

1994/95 – 16e de finale
Nice 0-1 Marseille (à Nice)

2013/14- 16e de finale
Marseille 4-5 Nice (à Marseille)

21.01.14

Permalien 17:35:52, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Sir Ferguson veut recruter Cavani à Man United

Selon son habitude, Sir Ferguson fait un signe fort aux fans de MU car il sait qu’ils sont tous tristes de voir le club traverser une aussi longue période de faiblesse technique. Depuis le passage de Cantona, MU a toujours eu un football haut de gamme. En 2014 on est obligé de regarder l’écusson du maillot pour savoir s’il s’agit bien de Man United.

N’en déplaise aux ignorants, Sir Ferguson ne paralyse pas du tout Moyes car l’ex manager de de MU est a présent directeur de MU. Un peu de respect! On n’est pas à l’Elysée sous “Pays-Bas” ni à la Lanterne.
Coté 64 millions d’euros, voire plus, l’attaquant uruguayen intéresse Manchester United qui est à la recherche de son lustre d’autrefois.
Sir Alex Ferguson a téléphoné à son ancien joueur et ami Laurent Blanc qui a fait savoir que son attaquant ne pouvait pas être transféré au mercato d’hiver.
Sir Ferguson essayera de nouveau à la fin du printemps 2014. Le joueur sait que MU le désire.
Wayne Rooney devrait partir. Seuls Scholes et Giggs ont fait toute leur carrière à MU. Rooney a le droit de partir et c’est même recommandé. C. Ronaldo a bien eu son bon de sortie et cela lui a bien réussi puisqu’il a obtenu un nouveau Ballon d’Or et cette fois au Real Madrid. A ce propos, CR7 est le second joueur a gagné le trophée avec deux clubs différents. Le premier fut Cruyff (Ajax puis deux autres au Barça).
Rooney arrive à saturation chez les Red Devils. Il a eu le mérite de bien se relancer avec Moyes. Bien sûr, il faudra lui trouver un club qui a les moyens de le payer. Sans doute Chelsea ou le PGS. Man City ? Impossible. Cela serait trahir MU.
Robin Van Persie ? Il s’est de nouveau arsenalisé, c’est à dire qu’il est toujours blessé. On ne peut pas compter sur lui les yeux fermés pour gagner le championnat s’il joue une année sur deux.
Cavani est excellent. Il a tout pour jouer à MU. Le talent et la grinta.
Beau et efficace. MU aura une manne de 180 millions d’euros pour recruter l’été prochain.
Ce n’est pas avec Fellaini que MU peut faire rêver les fans de MU et surtout de peupler leurs rêves, ce qui est le plus important.

Permalien 16:31:15, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Le monde en partage. Itinéraires d’Albert Camus, de Catherine Camus. Albert Camus, Citoyen du monde, de Sophie Doudet (Gallimard)

Le centenaire de la naissance d’Albert Camus a eu lieu en 2013. Raison de plus pour parler de lui en 2014. Voici deux beaux albums sur lui.

En 2009, Catherine Camus avait déjà fait plaisir aux lecteurs passionnés d’Albert Camus quand elle publia l’album Solitaire et Solidaire, aux éditions Michel Lafon. On s’interrogea alors, pourquoi la maison mère, Gallimard, n’avait pas publié cet ouvrage majeur depuis longtemps sachant que tout ce qui touche Camus trouve preneurs ? Ce livre retraçait le parcours de l’auteur de L’Etranger pour que justement il le reste moins étranger. Une parfaite réussite. Cette fois, Catherine Camus récidive mais pas question de refaire le même livre. Chez les Camus on respecte les lecteurs, de père en fille, et de père en fils aussi : on a pu s’en apercevoir lorsqu’un gouvernement voulait transférer les « cendres »- comme l’on dit- de Camus au Panthéon. L’écrivain avait moins besoin de publicité que ceux qui voulaient le panthéoniser.
Camus et Vian sont les deux écrivains français les plus par les jeunes. Donc ce nouvel album a pour angle de nous faire visiter tous les lieux importants de la vie d’Albert Camus. Un monde peuplé de semblables, « partageant les mêmes souffrances (…) les mêmes joies » précise Catherine Camus qui présente l’ensemble sous trois grands chapitres : Méditerranée (Algérie, Espagne, Italie, Grèce), Europe (Vue d’en face, en guerre, libérée et vision), Monde (Russie et bloc de l’Est, Amériques…). La maquette nous met en présence de paysages pleine pages, de photos de famille, de jeunesse, de pages manuscrites, d’extraits de textes.
On est toujours content, heureux, ému de voir l’écriture de Camus. On lit par exemple cet extrait de L’envers et l’Endroit : « Pendant huit jours, il y a longtemps, j’ai vécu comblé des biens de ce monde : nous dormions sans toit, sur une plage, je me nourrissais de fruits et je passais la moitié de mes journées dans une eau déserte ». Il a raison. Pourquoi chercher midi à 14 heures ? Les gens se compliquent la vie alors que le bonheur est à portée de vue. Certes, il y a des combats nécessaires quand on estime que telle ou telle chose doivent cesser mais pour sa vie personnelle, un jour sans rien voir, sans rien lire, sans rire, sans amour et une journée perdue à tout jamais. Albert Camus était un vrai vivant c’est pour cela que sa prose contient toujours le souffle de la vie. Sur les photos on perçoit son éveil permanent.

-Le monde en partage. Itinéraires d’Albert Camus.
De Catherine Camus.
Avec la collaboration d’Alexandre Alajbegovic et de Béatrice Vaillant. Gallimard, 280 p., 35 €

****************************

Le catalogue de l’exposition Albert Camus, citoyen du monde (5 octobre 2013- 5 janvier 2014, Cité du Livre d’Aix-en-Provence) est splendide à tous points de vue. Le fond et la forme. Il a pour entrées, les lieux de vie d’Albert Camus, l’amitié, l’amour, la littérature, la politique, le théâtre, tout ce qui a fait la vie de l’écrivain. « Habiter le monde », voilà l’une de ses expressions qui aurait pu aussi servir de titre à l’ensemble.
À travers les mots, les images et documents, nous partageons l’intimité du créateur qui reste un des écrivains les plus intéressants et sympathiques du XXe siècle. Désormais, il a rejoint Montaigne, Rousseau et Proust. L’enfant de milieu modeste comme l’on dit est un phare littéraire au même titre que ceux des Lumières.
Tout ce que Camus a écrit provient de son expérience. Il n’écrit pas pour ne rien dire. La maquette parvient à innover avec une juxtaposition de citations sur papier calque du meilleur goût. On ne cesse pas de faire des haltes sur les extraits de textes de Camus. Rien n’a vieilli. Il écrivait près des gens donc de nous. Hors du temps. Sur ce que les Hommes ont vécu, vivent et vivront. Il visait juste, sans tricher et surtout sans se regarder le nombril comme tant de ses contemporains. Et c’est ainsi que Camus est grand. Grand par sa façon d’être proche des gens qu’il n’a pas connus, ne connaîtra jamais, sauf par littérature interposée.

-Albert Camus, Citoyen du monde
de Sophie Doudet, Marcelle Mahasela, Pierre-Louis Rey, Agnès Spiquel, Maurice Weyembergh. Gallimard, 206 p., 29 €

Permalien 15:37:20, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Marseille-Nice, 9e derby en Coupe de France

21 janvier 2014, 21 h
Marseille- Nice Coupe de France 1/16 (Euro/Sport)
Rediffusion à minuit sur OMtv TV

A propos de Nice, je n’ai pas aimé du tout le tirage de ce moment-là.
C’était au tour d’Alain Bernard de tirer au sort.
On l’a vu sortir la boule de Marseille, et ensuite, la caméra nous a baladés dans l’assistance pour revenir sur le nageur qui avait déjà une boule dans la main. Et cette boule contenait le nom de Nice !
Tout ça prête à confusion. On aurait dû refaire ce tirage, d’autant que dans l’émission on a attendu ce genre de plaisanteries: ” Attention aux boules chaudes et aux autres froides…”
Tout ça n’est pas très sérieux.
Lors d’un tirage, la caméra doit nous montrer la sortie de toutes les boules.

Déclaration de Claude Puel de NICE:

-"Le tirage s’inscrit dans la logique des précédents… Après Nantes, nous allons encore nous déplacer. Qui plus est à Marseille, un gros du championnat. Certains ont bénéficié de tirages plus cléments… Le nôtre est costaud, mais c’est aussi ça, le charme de la Coupe de France. Un bon derby à jouer, mais d’abord à gagner. Et nous jouerons notre carte à fond. Nous n’irons certainement pas au Vélodrome en victimes. J’espère que les supporters pourront venir nous encourager. Ce match sera instructif, constructif et probablement très intéressant pour nos jeunes joueurs. Ce tour de coupe s’inscrira dans la succession, oui. Mais Marseille sera dans la même situation. Nous avons un groupe assez important pour gérer cet enchaînement, à condition de ne pas cumuler trop d’absences, comme en première partie de saison. J’espère que nous serons en capacité de nous appuyer sur tout le monde.”

20.01.14

Permalien 11:27:13, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Histoires vraies, de Blaise Cendrars (Folio, Gallimard)

Dès que l’on lit Blaise Cendrars, il y a effet de sympathie immédiat. C’est comme si nous écoutions notre grand-père nous raconter ses exploits. Dans Histoires vraies, de 1938, nous retrouvons le voyageur intelligent, ouvert sur les autres, et non pas le touriste qui vérifie les cartes postales. Quand Malraux nous parlait de choix religieux, Cendrars, lui, saisissait la dimension politico économique : « Le XXIe siècle sera le siècle de l’Amérique Latine ». Bingo ! Il encourageait les Européens et à s’intéresser aux pays d’Amsud. Il allait plus loin et voyait l’avenir de l’Humanité en Extrême-Orient. Re-bingo !
Ecoutons-le :
-«Dire qu’il y a des jeunes qui s’ennuient dans la vie ! Dire qu’il y a des jeunes qui sont convaincues qu’il ne se passe plus rien dans le monde !»
Ce petit livre de Cendrars est bien sûr un grand livre.
On y sent souffler l’esprit d’un vrai vivant. Cendrars n’était pas un intellectuel sec qui pensait dans le vide. Il a vécu la vie d’un poète qui prenait tout le temps le pouls de son époque. Il cherchait à comprendre ses contemporains, aussi bien en banlieue parisienne qu’à Rio de Janeiro.

-Histoires vraies
de Blaise Cendrars.
Edition présentée et annotée par Claude Leroy. Folio, Gallimard, 296 p., 7,20 €

19.01.14

Permalien 19:55:49, Catégories: THE RED DEVILS, LONDON CITY  

Man United est à 14 points du leader Arsenal. MU est à présent un grand club avec une petite équipe

José Mourinho s’est bien amusé face à la faiblesse du MU de Moyes. Son équipe a trois classe au-dessus de celle de MU qui est à présent entré dans le rang. MU n’est plus qu’un club quelconque, sans aucune personnalité. Un club qui ne moque de la défaite, autant que de la victoire ! Tout glisse sur eux comme sur de la toile cirée.

19 janvier 2013
Chelsea 3-1 Man United
Buts pour les Blues: Eto’o (17e, 45e, 49e)
But pour les visiteurs: Chicharito (78e)

Manchester United
De Gea/
Rafael, Evans, Vidic ©, Evra (Smalling 51e)/
Valencia, Carrick, Jones, Young (Chicharito 56e)/
Januzaj, Welbeck
Sur le banc: Lindegaard, Giggs, Cleverley, Fletcher, Kagawa
Entraîneur: Moyes (O) Inexistant

Classement
1 Arsenal 51 pts 22 matchs +24
2 Manchester City 50 22 + 38
3 Chelsea 49 22 + 23
4 Liverpool 43 22 + 25
5 Tottenham Hotspur 43 22 + 3
6 Everton 41 21 + 15
7 Manchester United 37 22 + 9

Man United a été ridicule à Londres. Les Red Devils ont attaqué la fleur au fusil, tous à la charge comme des puceaux qui vont retrouver leur belle en scooter !
D’évidence, Moyes entraîne MU comme s’il s’agissait de Fulham, voire Valenciennes.
MU est actuellement une équipe du ventre mou.
Les leaders sont inabordables.
MU n’est pas sûr de disputer la C1 2015.
Et on annonce le retour de Fellaini. Génial ! Fantastique ! Faut que je réserve l’avion.
Le championnat reste ouvert avec au moins 4 prétendants.
Les Red Devils doivent acheter un dépliant: ils ne sont plus que des spectateurs.
Ils ont débuté le match à fond à Chelsea comme pour dire: on reste les patrons. Cela a fait pschitt! Ce n’était que de la fierté mal placée. De l’esbroufe.
Je ne note plus les joueurs. On ne tire pas sur un corbillard. J’avais prévu un 4-0, je n’étais pas loin.
Il n’y a plus rien à attendre d’un groupe sans grinta et sans désir de gagner.
On voit MU centrer n’importe où, jouer de manière idiote.
MU a démarré pied au plancher pour aller dans le mur.
Un jeu agité qui ne mène nulle part.
J’ai arrêté de regarder le match à 3-0. A quoi bon !
Ma fièvre rouge n’existe plus. Il m’a fallu des mois pour réaliser que l’ère Sir Ferguson n’existait plus que dans l’Histoire.
Moyes a tout cassé à MU. Cassé le groupe, cassé l’âme, cassé la dynamique.
Je n’ai vu que Januzaj. On lui donne les clés alors qu’il a 18 ans.
On verra ce qu’il fera dans le futur. Il a du ballon c’est sûr: il a transformé le duel en match amical rien que pour lui.
Moyes ne sait pas entretenir la flamme de tous les joueurs: on sent qu’il ne croit pas en Chicharito alors que pour Sir Ferguson, le Mexicain était l’un des meilleurs buteurs au monde. C’est la différence entre un coaching intelligent et le grand n’importe quoi.
En face, Eto’o a donné une leçon de réalisme.
MU est en plus poissard. Maintenant, les contres sont défavorables.
Le Moyes time dure 90 minutes, hélas !

18.01.14

Permalien 11:53:18, Catégories: THE RED DEVILS, LONDON CITY  

L'addition de Man United à Chelsea va s'élever à combien de buts ?

C’est fini le temps où je ne dormais plus trop impatient de voir jouer MU. David Moyes a cassé le lien qui m’unissait à MU, maintenant je n’ai même plus envie de regarder les matchs. Je ne vais regarder que les grosses affiches pour voir où ils en sont. C’est compliqué un lien entre un club et les fans. Sir Ferguson savait l’entretenir. Là-dessus, Moyes n’a rien compris, comme sur le reste d’ailleurs. Evidemment, je ne renie pas MU, loin de là, mais je vis le fin de cycle de la grande époque des Red Devils. Il m’a fallu du temps. On n’efface pas une aussi longue love story. Il est insupportable de voir jouer MU comme si c’était tout à coup Jean Gabin qui se mettait à jouer comme une doublure lumière. Je ne suis pas un fan pavlovien qui applaudit dès qu’il voit un maillot de MU. Ceux qui le portent sont importants. Avant, contre Chelsea, je me disais: on va gagner. En 2014, je sais que MU à 99 % de perdre.

19 janvier 2014
Chelsea - Manchester United

Vidic croit que MU peut être encore champion. Il est optimiste ou beau parleur.
C’est impossible: il ne fallait pas perdre des matchs aussi faciles à la maison.
Actuellement 7e à onze points des leaders Arsenal, MU (37 pts) ne peut jouer que les seconds rôles.
Aves neuf points de retard sur Chelsea, les Red Devils n’ont plus l’appétit de jadis.
Même si Chelsea n’a pas une attaque de feu comme Liverpool ou Man City, Chelsea ne devrait faire qu’une bouchée de MU.
Il y moins d’un an, jamais je n’aurais dit cela.
A présent, MU est rentré dans le rang. Le club a perdu son identité.
Avec sir Ferguson, on n’avait peur de personne. Maintenant on joue au petit bonheur la chance.
Il n’y a plus de pensée, et la double absence de Rooney et van Persie tranforme le groupe en losers.
Bonne nouvelle: Anderson est prêté à la Florence. Le Brésilien est une grande déception. Il n’a jamais confirmé. Il a toujours dix kilos de trop. Il fait un bon match par saison et puis disparait.
Anderson est un vrai intermittent du spectacle. Il a beaucoup profité de MU et n’a rien donné en échange, à part ici ou là. Incapable d’enchaîner deux bonnes prestations de suite.
En la personne de Fellaini a déjà un poids mort. Pas besoin d’en avoir deux.
Anderson peut dire merci à Sir Ferguson qui a toujours cru en lui, mais à la vérité, Anderson profite d’une situation. Ce n’est pas un battant. De surcroît, il a toujours des kilos en trop.
Il est bien sympathique mais ce n’est pas lui qui a remplacé Scholes alors qu’on attendait ça du Brésilien.

17.01.14

Permalien 13:45:22, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Ceux de 14, de Maurice Genevoix (Flammarion)

Alors que le prix Goncourt 2013 a été attribué à un roman qui a pour trame la Première Guerre mondiale, reparaît en librairie «Ceux de 14», les souvenirs de Maurice Genevoix sur ses camarades tués.
Mieux qu’un héros, l’ancien Poilu était un homme. Dans notre jeune âge, on pense tellement qu’il suffit d’avoir les cheveux longs, un Lewis et des tatouages pour être dans le coup, qu’un écrivain en costume nous semble ringard. Maurice Genevoix (1890-1980) ressemblait à Fernand Gravey et André Luguet alors qu’il était plus proche de Michel Simon et Louis Jouvet, question puissance créatrice. Il suffit d (re) lire «Ceux de 14» pour se confronter à la langue majestueuse de l’un de nos plus grands prosateurs. Simple, précis, émouvant, fraternel, Maurice Genevoix n’a pas d’équivalent dans le registre des mémorialistes de la guerre de 1914-1918. Chez lui pas de morceaux de bravoure à la Céline. Dans «Ceux de 1914», l’ennemi du marketing littéraire rapporte les visions atroces de la première boucherie du XXe siècle. Barbusse, Dorgelès et Vercel n’ont pas le monopole de la souffrance. Plus proche des témoignages de Gabriel Chevallier, Jean Giono, Léon Werth, Maurice Bedel et Blaise Cendrars, Maurice Genevoix est et restera l’écrivain majeur de la Première Guerre mondiale qui provoqua la mort de 1 396 000 soldats français. Voici l’atroce comptabilité : 9 millions de cadavres, sans parler des millions d’invalides, de veuves et d’orphelins.
«Ceux que nous avons fait, c’est plus qu’on ne pouvait demander à des hommes, et nous l’avons fait.» Maurice Genevoix n’a jamais oublié qu’il a survécu alors que ses amis, eux, ont péri là où il a failli laisser la peau. Brillantissime normalien, il devint un sous-lieutenant de moins de 24 ans prêt à mourir pour la Patrie. Elevé au grade de lieutenant, il est blessé de trois balles près de Verdun, huit mois après le début des hostilités, à quelques mètres de là où on a retrouvé le corps d’Alain-Fournier. Incroyable signe du destin quand on sait que le 24 avril 1915 dans la même zone Ernest Jünger a été lui aussi blessé. Dans la nuit du 22 au 23 septembre 1914, Genevoix fut aux avant-postes dans la zone où l’auteur du « Grand Meaulnes » perdit la vie. Devant lui, « une grande clairière […] retentissait toute, dans les ténèbres, de gémissements, d’appels suppliants et de cris ». Le cadavre d’Alain-Fournier gisait peut-être sous la hêtraie à quelques pas du soldat Genevoix. Sans le savoir aussi, Genevoix vit mourir Louis Pergaud, l’un des fantassins qui attaquait à découvert. Le survivant avait lu les deux écrivains qu’il ne connaissait pas. Si l’on a fini par localiser et identifier le corps d’Alain-Fournier, celui du créateur de « La guerre des boutons » n’a jamais été retrouvé.
Reformé, Maurice Genevoix décida de passer sa vie à sauver de l’oubli le passage sur terre de ses amis morts aux combats. (En fin de volume, Florent Deludet propose un très émouvant dossier illustré avec la biographie express des disparus). Genevoix écrit donc « Sous Verdun » (1916)- qui sera censuré pour adoucir la véridique cruauté des scènes- « Nuits de guerre » (1917), « Au seuil des Guitounes » (1918), «La Boue » (1921) et «Les Eparges (1923) ». Son premier lecteur fut Paul Dupuy, le secrétaire général de l’Ecole normale supérieure avec lequel il correspondait dans tous les sens du terme. L’ensemble des textes sur la guerre est devenu « Ceux de 14 » en 1949. Dans sa préface, Michel Bernard explique la genèse de ce qui est un livre phare du XXe. On a rarement vu une telle osmose entre le préfacier et l’auteur du livre. Bernard défend la mémoire de Genevoix qui refusa toujours de faire de la fiction avec tout ce qu’il avait engrangé dans les tranchées. Cela lui coûta le prix Goncourt qu’il obtint avec Raboliot (1925). Pour se consoler de la folie meurtrière, Genevoix aimait la compagnie des arbres et des oiseaux. Sa fille Sylvie témoigna souvent de l’érudition de son père qui nommait le moindre bout de brindille, tout en imitant le chant du rouge-gorge qui venait se poser tout près d’eux.
Oui, un immense écrivain a vécu parmi nous, et la racaille moderne lui a fait de l’ombre. Je me souviens d’avoir vu Genevoix piquer une colère sur le plateau de Bernard Pivot parce qu’il ne voulait plus entendre ou lire : « Dans mon for intérieur ». Avec maestria, il conclut : « On doit écrire : Dans mon for, sans rien ajouter de plus ». On a tort de se laisser abrutir par les écrivains qui ont créé une marionnette pour devenir légendaire. Maurice Genevoix, lui, avait assez de confiance dans son style pour éviter de faire le gugusse. Il préférait dire la vérité comme celle de ce jour où, en plein assaut, il tira sur trois Allemands, des tirs dans leur dos… Genevois ne nous cache pas non plus qu’il a entendu pleurer ses amis, au seuil du trépas. Dans « Ceux de 14 », on perçoit la lumière qu’il a vue dans les yeux des mourants.

-Ceux de 14, de Maurice Genevoix, préface Michel Bernard, dossier par Florent Deludet, Flammarion, 957 p., 25 €.
Correspondance (1914-1915), Maurice Genevoix-Paul Dupuy, préface M. Bernard, La Table Ronde, 330 p., 24 €.
A lire aussi : Les Poilus, lettres et témoignages, de Jean-Pierre Guéno, Librio, 190 p., 3 €

16.01.14

Permalien 19:17:13, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Vous reprendrez bien un peu de Brassens

Par les temps qui courent, il est bon d’écouter Georges Brassens.
Il confia à Louis Nucéra:
“Dans la vie, il faut essayer de s’améliorer en souhaitant que les autres fassent la même chose".
Et j’ajoute: “Impossible de changer le monde. Mieux vaut changer de monde".

Hommage à Francis Blanche et Pierre Dac, héros des deux guerres mondiales

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, le collaborateur Philippe Henriot reprocha à Pierre Dac ses origines juives, mettant en doute son intérêt pour la France. Pierre Dac, immense patriote français, répondit de manière cinglante avec tout son grand talent, l’émotion à fleur de peau. Texte prémonitoire puisque le VRP de d’extrême droite fut tué par les Résistants le 28 juin 1944. Haïssant le communisme, Henriot était devenu pro-hitlérien, comme tant de membres de l’intelligentsia, à la fois lâches et dangereux.

Les fraternels Pierre Dac (1893-1975) et Francis Blanche (1921-1974) furent deux géants de l’humour.
Ils ont ouvert la voie à tous les comiques d’après la Seconde Guerre Mondiale.
En 2014, il est important de rappeler qui fut le merveilleux Pierre Dac.

Plutôt qu’un long discours, je vais à l’essentiel:
Pierre Dac a combattu deux fois l’Allemagne.
Voici ses décorations:
Chevalier de la Légion d’honneur (octobre 1945)
Croix de guerre 1939-1945 avec une palme
Croix de guerre 1914-1918 avec une palme et cinq étoiles
Médaille de la Résistance

Pierre Dac est l’un des plus grands rebelles du XXe siècle. Un vrai rebelle pas un pantin médiatique.

15.01.14

Permalien 17:11:49, Catégories: BECKENBAUEREMENT, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR  

Jupp Heynckes: "Le joueur clef du Bayern Munich c'est Bastian Schweinsteiger"

Les médias français ont fait pression pour que Ribéry soit Ballon d’Or 2013 afin de mieux vendre leurs journaux mais à la vérité c’est Bastian Schweinsteiger la vraie star du Bayern Munich tout comme Paul Scholes fut le joyau de Man United. Je n’ai jamais lu d’article en France sur “Schweini” joueur déterminant. Schweinsteiger c’est l’âme du Bayern.

Josef Heynckes a été élu meilleur coach 2013 par la FIFA.
Son joueur-clé au Bayern Munich n’était pas Ribéry mais plutôt Bastian Schweinsteiger.
Cette déclaration devrait faire réfléchir ceux qui réclamaient le Ballon d’Or pour Ribéry: “Schweini est meilleur qu’Overath et Netzer".
Heynckes a pris sa retraite et partir sur un tel trophée lui fait très plaisir car le principal artisan des triomphes des Bavarois c’est l’ancien coach du Bayern Munich.

Josef « Jupp » Heynckes, est né le 9 mai 1945 à Mönchengladbach

Palmarès de joueur
•Avec la RFA:
◦Coupe du monde 1974
◦Euro 1972

•Avec le Borussia Möenchengladbach:
◦Championnat d’Allemagne 1971, 1975, 1976 et 1977
◦Coupe d’Allemagne : 1973
◦Coupe UEFA 1974-1975

Palmarès d’entraîneur
•Avec le Bayern Munich:
◦Championnat d’Allemagne: 1989, 1990 et 2013
◦Supercoupe d’Allemagne: 1987, 1990 et 2012
◦Vice champion d’Europe 2012
◦Champion League 2013
◦Coupe d’Allemagne 2013

•Avec le Real Madrid:
◦Ligue des champions 1998
◦Supercoupe d’Espagne 1997

•Avec le Schalke 04:
◦Coupe Intertoto : 2003 et 2004

Permalien 15:45:08, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Je suis né dans son ventre. Le Paris d’Henri Calet, d’Hervé Leprêtre (Du Lérot)

Dans tout Paris, j’erre en moto à la recherche de l’ami Calet même si je sais qu’il est enterré à Vence, pas loin de chez Patrice Delbourg. Mon millième post de la section LITS ET RATURES tombe sur Calet. Fabuleux hasard objectif !

Cet album sur le Paris d’un écrivain est l’un des beaux livres actuels. Emouvant, instructif, intelligent, ludique et bien édité. Que demander de plus à un livre ?
Antoine Blondin n’est pas passé à côté d’Henri Calet. Il a dit que les cloisons de leurs cœurs étaient si minces qu’on entendait tout ce qui se passait chez eux. Tous les amoureux de Paris doivent avoir ce livre de géopoétique sur le Paris de Calet qui est aussi important que le regard de Léon-Paul Fargue posé sur la capitale. Hervé Leprêtre a composé un album sur cet homme transparent qui s’appelait Henri Calet. Transparent parce qu’il vécut comme un passager clandestin de sa propre vie. Et transparent car on voyait tout ce qu’il pensait au moment où il le pensait. Blondin n’a pas fait qu’un mot d’auteur. Il a dit la vérité sur un homme qui aimait tant Paris qu’il se mettait aux abonnés absents quand il disait partir en vacances pour faire croire à son départ en voyage alors qu’il arpentait son cher 14e arrondissement avec l’appétit de celui qui découvre un pays inconnu.
Truffé de photos, de cartes sur les lieux de prédilection de l’écrivain, l’ouvrage comporte bien sûr d’innombrables citations de Calet qui se rapportent toutes aux images que nous contemplons sans parvenir à nous en arracher tant elles contiennent la vie du cher disparu. Absent dans tous les cadrages, Henri Calet est présent de partout. On le voit surgir du restaurant au Moulin vert. On le devine avenue du Maine. On le suit à la trace dans la rue de la Voûte. Il nous plante sur place, boulevard Arago, à côté de la vieille pissotière, si loin du mobilier urbain actuel qui cache tout des affaires courantes. Jadis on pouvait uriner à l’air libre. Aujourd’hui, on se fait alpaguer par la police si l’on se soulage au coin d’une rue, fût-ce à minuit à l’écart de tout le monde.
« Ne me secouez pas je suis plein de larmes. » Cette célèbre phrase d’Henri Calet, figurant à la fin de Peau d’ours, son ultime livre inachevé, réduit l’écrivain à un aphorisme, comme si Zola n’avait écrit que “J’accuse…!". Mort le 14 juillet 1956, à cinquante-deux ans, l’auteur fut un journaliste particulier parce qu’il était l’envoyé spécial permanent de lui-même aux quatre coins de la capitale, où il observait ses contemporains avec l’acuité d’un rayon laser. “Je connais Paris par coeur; je pourrais la démonter pierre à pierre et la reconstruire ailleurs. Les nuages lui font, à présent, un écrin d’ouate, à l’envers.” La grâce des annotations prises sur le vif fait l’authenticité de Calet qui éclaira les colonnes du Crapouillot, de Carrefour, du Figaro littéraire et surtout de Combat, où Albert Camus l’accueillit fraternellement.
En 1952, le flâneur patenté se promène sur les berges de la Seine qu’il trouve alors “jeune, fraîche, aimable". Sans l’appareil photo de Doisneau, l’écrivain avance par à-coups telle une mouche sur une vitre, à 180°. Quand on pressent qu’il va faire une halte devant Notre-Dame, il part musarder ailleurs, attiré par deux “Hindoues en état de grossesse". Pour mieux se fondre dans le dédale des rues, avec un oeil neuf, il se faufile parmi les touristes et s’imagine en Suisse, Scandinave, Batave ou Anglais, à la descente des autocars, à Montparnasse ou place de l’Opéra. Il faudrait rechercher les clichés des vacanciers sur lesquels Henri Calet apparaît, sur les bords et souvent flou. Si on lui demande où il séjourne, il nomme l’hôtel Lutétia: “On n’eût sûrement pas accepté de me déposer à l’hôtel de l’Aveyron qui se trouve à deux pas de chez moi.”
Rien ne lui plaît plus que de traverser l’existence en fantôme clairvoyant. Ce voyage dans la nostalgie des bus avec receveur, d’air non pollué, de policiers à vélo et de musées “peu connus” est une invitation à la marche. Le style racé d’Henri Calet dit beaucoup en quelque de mots. Quand un passant lui demandait s’il écrivait, l’homme, pudique, répondait: “Un peu.” Et, nous on l’aime beaucoup. Et même à la folie. Méricourt, de préférence.

-Je suis né dans son ventre. Le Paris d’Henri Calet
D’Hervé Leprêtre, Du Lérot, éditeur, 286 p., 46 €

Les coachs et les joueurs ont voté Ronaldo alors que la presse a élu Ribéry

En grand champion qu’il est, Messi a félicité Ronaldo. Ribéry, lui, a tourné les talons et n’a pas félicité Ronaldo.

Les sélectionneurs et les capitaines ont voté en masse pour Ronaldo et Messi tandis que les journalistes ont choisi Ribéry, haut la main ce qui prouvent leur éclatante incompétence. Peut-on hésiter entre une 4CV et deux F1 ?
Ribéry n’est pas un leader décisif de la trempe du Portugais et de l’Argentin.
Depuis des années, Ronaldo est au top et chaque fois on lui préfère Messi. Pour une fois qu’il pouvait devancer son rival, il est logique de la voir couronner.
Ronaldo et Messi sont capitaines de leur sélection. Ribéry, non.

Vote de Steven Gerrard, capitaine de l’Angleterre:
1 Ronaldo
2 Messi
3 Suarez

Le capitaine de Liverpool a voté pour l’ex Red Devil. Un événement.

14.01.14

Ronaldo (1er) et Messi (2e) appartiennent à l'Histoire. Ribéry (3e) simplement au Bayern Munich

Fait rarissime, les fans de MU aiment toujours Ronaldo et le considère comme un Red Devil en exil.

La France est mauvais perdante. On le sait.
Face au palmarès du Ballon d’Or 2013, Platini rouspète alors que Ribéry a quitté les lieux sans rien dire. De manière inespérée, le gréviste d’Afsud 2010 est 3e. C’est le Bayern Munich qu’on a voté et pas lui. Tandis qu’on a voté Ronaldo et non pas le Real Madrid.

Si Michel Platini a salué le sacre de Cristiano Ronaldo, élu FIFA Ballon d’Or 2013, le président de l’UEFA n’a pas manqué de critiquer le mode de scrutin de FIFA. Selon lui, les critères d’attribution posent problème en privilégiant le duo Ronaldo-Messi:

-"Je suis très déçu pour Franck Ribéry [3e], même si Ronaldo est un très beau Ballon d’Or. L’an prochain, on va revenir et ce sera Ronaldo-Messi, puis dans deux ans Messi-Ronaldo, et dans trois ans Ronaldo-Messi ? Pendant 50 ans, le Ballon d’or a tenu compte du palmarès sur le terrain. Là, c’est basé sur la performance globale des joueurs. Si un Espagnol ne gagne pas en 2010 et que Ribéry ne gagne pas cette année alors qu’il a tout gagné, ça pose problème. Il y a un petit quelque chose qui a changé dans le Ballon d’Or depuis qu’il est passé à la FIFA.”

Palmarès de Platini- Ballon d’Or 1983, 1984, 1985- à la Juventus:
C 1 1985
Coupe des Coupes 1984
Supercoupe de l’UEFA 1984
Coupe intercontinentale 1985
Championnat d’Italie 1984, 1986
Trois fois meilleur buteur du championnat 1983, 1984 et 1985.
Coupe d’Italie 1983

Euro 1984
Coupe du Monde 1986, 3e

En 2010, Iniesta et Xavi ont vu Messi gagner le Ballon d’Or et ils n’ont pas critiqué leur ami argentin de Barcelone. Ils savent très bien que Messi est plus au-dessus d’eux. Tout comme Ronaldo est supérieur à Ribéry.
Le scandale si scandale il y a c’est l’absence d’un Espagnol au palmarès puisque la Roja domine le football européen et mondial depuis 2008 avec deux Euros et une Coupe du Monde. Si Torres était un grand avant-centre, il aurait eu le Ballon d’Or au moins une fois car les buteurs fascinent. Hélas ! la carrière de Torres a fait pschitt… A côté de la régularité de C. Ronaldo son football fait pitié.
Depuis 2010, le Ballon d’Or est une récompense individuelle et non plus collective.
Auparavant, il fut été attribué à Cannavaro. L’Italien Ballon d’Or 2006… alors que Baresi et Maldini ne l’ont jamais eu !
Une évidence. Certains joueurs ont eu le Ballon d’Or avant de disparaître de la circulation. Par exemple, Kaka.
C.Ronaldo et Messi sont d’une grande constance. Cette année Messi a eu un coup de moins bien: je reste persuadé que l’affaire avec le fisc espagnol lui a plombé les jambes. C. Ronaldo en a profité. Bravo à lui !
Ribéry occupe une place qu’au moins quatre autres Bavarois pouvaient occuper.
Revenons à C. Ronaldo, c’est un:

as de l’appel de balle
as du contrôle en pleine course
as de la vitesse
as de la précisionas de la prise d’information
as du timing
as de la volonté
as de l’intelligence
as de la forme physique
as de la conduite de balle
as de l’esprit collectif
as de la coordination des gestes
as de la frappe
as de la concentration
as de la fluidité
as de la force musculaire
as de la souplesse
as du démarrage
as du contre

Ce n’est absolument pas un marchand de slips comme Beckham qui a quitté le football en quittant Man United.
CR7 est footballeur à 100 %.
Messi joue le rôle du petit frère. Qui a envie d’être à la place de Messi ? Personne.
Ronaldo, lui, tient le beau garçon. On le voit comme un rival. Ceux qui le critiquent seraient les premiers à l’applaudir s’il jouait dans leur équipe.
Ronaldo réussit à dépasser Messi alors que Poulidor n’a jamais réussi à battre Anquetil.
Si on regarde de près le palmarès de Platini, on peut dire que pour la C1 1985… il n’y a pas de quoi en être fier.
Platini fut un immense joueur, c’est vrai. Il est vrai aussi qu’il a dit: “Ce que fait Zidane avec un ballon, Maradona le fait avec une orange". Cela en dit long. Platini sait qu’il avait un talent supérieur à celui de Ribéry. Par contre, l’éclatante réussite de Zidane a mis dans l’ombre celle de Platini tout comme celle de Platini fit oublier celle de Kopa. Etre Pt de l’UEFA cela permet de rester dans l’actualité. Platini n’a pas insisté longtemps comme sélectionneur… Imagine-t-on Blatter entraîneur du Real Madrid ?
Ronaldo a gagné le Ballon d’Or sur ses statistiques personnelles.
Ribéry peut dire merci au Bayern qui est son Eldorado.

Permalien 07:26:22, Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS  

Vie privée, vie publique. L'hypocrise des journaux dits sérieux.

Quand on critique quelqu’un avec virulence dans un domaine, il n’est pas recommandé de faire pire ensuite.

En France, des éditorialistes nous disent qu’ils ne parleront jamais de la vie privée du chef de l’Etat alors qu’ils lui consacrent des éditoriaux entiers dans des journaux qui titrent sur le sujet !
Depuis que Closer a publié des photos volées du pt de la République, tous les médias sans exception ne parlent que de ces photos tout en nous disant qu’il ne faut pas en parler. J’ai même vu une membre du PAF institutionnel multicarte qui a exposé toutes les unes des tabloïds anglais en disant: “Nous on ne fera jamais ça.” Pendant 10 minutes, elle n’a fait que ça!
Les journaux à scandales traditionnels sont des outils de communication pour les vedettes alors que Voici et Closer publient des photos sans l’accord des photographiés d’où leur succès au niveau des ventes. J’ai entendu un éditorialiste patenté dire: “L’article de Closer est navrant…” C’est donc qui l’a lu ! Bien sûr à titre informatif… Laissez-moi rigoler. Les donneurs de leçons ne se rendent même plus compte qu’ils condamnent ce que pourtant ils font eux-mêmes depuis des années. Dire ce qu’ils ont entendu en off dans des cénacles politiques cela revient à publier une photo volée.
Dans les états totalitaires on musèle la presse. On y tue les journalistes qui se battent pour la démocratie.
Aussi, il est incompréhensible que des journalistes en France, et non des moindres (au niveau de la notoriété), qui ont accès aux grands médias institutionnels, crachent sur la presse dite à scandales en disant qu’on ne doit pas dire ce que fait le président de la République dans sa vie privée.
Quelle hypocrisie !
Désigner coupable la presse dite à scandales cela revient à sermonner celui qui a crié “au feu!” à la place du pyromane.
Quand c’est le pouvoir qui dicte ce qu’il faut dire ou pas cela conduit au bulletin de santé du Pt François Mitterrand tout le temps publié dans les journaux de la haute-société de droite et de gauche, sans plus d’explication.
Qu’est-ce qui est scandaleux: publier un bulletin de style Pravda ou divulguer les frasques de celui qui doit le temps de son mandat être marié à la France ?
Où commence et où s’arrête la vie privée ?
Les vedettes politiques ou autres veulent surtout contrôler leur image. Ne publier que ce qu’elles veulent voir publier. Le reste chut! circulez, y’a rien à voir !
On a vu une politicienne nous donner des leçons de savoir vivre alors qu’elle posa avec son bébé en une d’un magazine grand public quand elle n’était pas connue. Une fois qu’on est devenu hyper médiatique c’est facile de critiquer la presse que l’on a utilisée jadis pour se faire plus connaître. Bien sûr quand on est président de la République, on voudrait plus de tranquillité, mais cela revient à vouloir le beurre et l’argent du beurre.
Dans la nouvelle affaire qui secoue le sommet de l’Etat, le journal que d’aucuns assimilent à un canard de caniveau a rapporté la réalité. Le pris sur le vif menait vraiment une double vie: une dépêche AFP de ses services n’a pas démenti l’information, elle regrette simplement sa divulgation.
Les canards qui bénéficient d’une bonne réputation ne se privent pas de reprendre l’info soi-disant qui sent les poubelles: ils ont fait semblant de la traiter avec une pince à linge sur le nez. Dès que le journal tant décrié a donné le coup d’envoi, tous ont sorti leur dossiers sur le même sujet !
La France politico-médiatique se moque de Berlusconi mais elle a de plus en plus la même partition.
Par le passé, on a déjà vu Felix Faure avec une fin de vie en queue de poisson.
Ensuite, on a entendu des rumeurs sur les présidents VGE et Chirac.
Auparavant, on a essayé de salir le couple Pompidou, à tort.
Sous Mitterrand, la presse savait que le président avait une fille mais personne n’a moufté car le président Mitterrand régnait avec une très belle autorité. Il incarnait le père de la nation. Et un père cela se respecte. Paradoxalement, il est arrivé à dominer la presse alors qu’il a favorisé l’explosion de radios libres et des télés privées. Il est vrai que le Pt Mitterrand fut avec le Général de Gaulle le meilleur stratège politique français du XXe siècle.
Le président Mitterrand a fini par reconnaître publiquement l’existence de sa fille dont la mère a toujours résisté à faire fortune avec l’édition. “Ma vie cachée avec Mitterrand” se vendrait au minimum à un 1 million d’exemplaire. Madame Pingeot a une éthique en acier trempé.
Sous l’ère Sarkozy, les opposants à l’ancien maire de Neuilly n’ont pas cessé de condamner son côté rock star.
En fait, il s’est séparé de sa deuxième épouse. Et après un passage solitaire, il s’est remarié avec Carla Bruni, dans le plus grand des secrets.
Pas de quoi à crier au scandale.
Depuis quelques temps, toutes les attaques sur le côté people de Sarkozy sont tombées à l’eau.
A gauche, on a eu droit au déballage des aventures d’un ex futur candidat à l’Elysée.
Puis au mensonge d’un ministre à l’Assemblée nationale.
A présent, les imbroglios sentimentaux de l’actuel locataire de l’Elysée sont sur toutes les bouches. L’étranger s’en délecte avec un malin plaisir, surtout les Anglais.
D’un côté, la régulière est bafouée publiquement, au point d’être hospitalisée sous le coup de l’émotion.
De l’autre, la favorite, une comédienne donne ses rendez-vous galants dans un appartement peu recommandable. Dix fois plus inadmissible que le bateau pavillon Bolloré. Qu’il est loin le temps du faux scandale du Fouquet’s, lieu où les acteurs vont fêter les Césars.
Tout ça à deux pas de l’Elysée.
Personne n’aurait osé inventer une tel scénario catastrophe au niveau de l’image, de la morale tant mise en avant lors de la campagne électorale.
Bill Clinton après son épisode avec sa propre favorite a déclaré: “Maintenant, avec internet, vous n’avez pas plus de 15 minutes pour bloquer une information. Après, elle devient mondiale, en quelques secondes".
C’est très juste. On n’a pas à regretter le temps du télégraphe.
Plus aucun Français n’est dupe.
Impossible de gober tout ce que l’on raconte pour nous enfumer.
Quelqu’un qui se laisse dériver sa vie privée n’est pas forcément habilité à régler les problèmes des Français.
Les lecteurs se posent des questions.
Qui est la première Dame de France, la régulière ou la favorite ?
Et ces lecteurs sont des électeurs.
Ceux qui n’ont pas voter pour le pt actuel sont confirmés dans leur choix, mais ceux qui ont voté pour lui pensaient qu’on ne verrait plus de séquences people. Ils se sentent trompés. Et ne sont pas les seuls à l’être.

Permalien 01:15:11, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Les larmes de Pelé et de C. Ronaldo

En marge des lamentables actualités françaises, la beauté de l’existence est venue du football. Cristiano Ronaldo représente mieux le Portugal que certains présidents de la République ne représentent leur pays. Il faut dire que sa femme est sublime, il n’a pas besoin d’aller voir ailleurs, comme la plupart des hommes mal accompagnés.

La remise du Ballon d’Or 2013 fut un grand moment d’émotion.
Plus émouvante que les Molière où les gens parlent pour s’autocélébrer.
Pelé a pleuré, rappelant qu’il a joué 30 ans grâce à son physique et “à Dieu".
“J’avais promis à ma famille que je ne pleurerai pas et je pleure” a dit le premier joueur au monde a être appelé le Roi. Il a pleuré comme quand lorsqu’il était adolescent à la Coupe du Monde 1958. En 1970, il était le leader de la plus belle équipe du Brésil de l’Histoire. Si le football est devenu si important c’est grâce à Pelé.
Amarildo, vainqueur avec le Brésil de la Coupe du Monde 1962 dont le héros fut le virtuose Garrincha (Pelé la compte à son palmarès mais il a été blessé au début du tournoi), Amarildo, donc, n’a pas pleuré. Il a parlé comme un politique semant l’impatience dans l’assistance. Retenons qu’il a demandé aux fans du Brésil de ne pas se bagarrer comme dernièrement.
Quand il a commencé à parler, C. Ronaldo s’est mis à pleurer ce qui prouve qu’il tient à cette récompense.
Je n’ai jamais vu Messi pleurer à la remise du Ballon d’Or. Il est vrai qu’il a un football robotique, moins émotionnel que celui de CR7 qui vit plus fortement les matchs comme ses expressions nous le montrent depuis tant d’années.
Pour se faire remarquer, Messi avait un costume très coloré, pas du meilleur goût. Il a vraiment un problème d’image. C’est contradictoire d’être à la fois effacé et habillé de manière si tape à l’œil.
La mère de Ronaldo était aussi bouleversée. Elle sait que son fils en bave et ne se considère pas comme un extra-terrestre. Il a bien les pieds sur terre. Depuis le Ballon d’Or 2008 conquis à Man United, Ronaldo aurait pu avoir trois autres Ballons d’Or. Avec celui de 2013, cela ferait donc cinq ! Ronaldo appartient au club très fermé des 20 meilleurs joueurs de tous les temps. Messi aussi. Ribéry, non.
Les observateurs français pleurnichent sur le sort de Ribéry. Rien d’étonnant, les Français préfèrent le chauvinisme au sport. J’ai entendu un de ses thuriféraires dire à la télé: “Il n’a pas eu le Ballon d’Or parce qu’il est musulman". (Sic) Réflexion d’un aveuglé car il n’y a pas que les Français qui votent. Un autre a dit: “L’année prochaine c’est Ribéry qui sera Ballon d’Or". L’espoir fait vivre.
Ronaldo était avec son fils. Il a dédié le trophée à Eusebio et à Mandela.
Pelé a pris dans ses bras le fils de Ronaldo, en disant: “Tu as vu Papa…”
On critique toujours les footballeurs. Ils ont donné une leçon de simplicité.
En France, on a sanctionné des footballeurs parce qu’ils avaient fait le mur avant un match.
Et un président de la République qui fait des escapades en catimini cela ne dérange personne ?
On devrait interroger Ribéry pour voir ce qu’il en pense.
Pourquoi les médias ont mis le micro sous le nez des politiciens quand Henry a fait main contre l’Irlande alors qu’ils n’ont pas demandé pas l’avis des footballeurs lors des récentes magouilles du vote interne d’un parti politique ?

Tous les podiums avec C. Ronaldo:

2007 Kaká (AC Milan), Cristiano Ronaldo (Manchester United), Lionel Messi (Barcelone)
2008 Cristiano Ronaldo (Manchester United), Lionel Messi (Barcelone), Fernando Torres (Liverpool)
2009 Lionel Messi (Barcelone), Cristiano Ronaldo (Manchester United), Xavi (Barcelone)
2010 Lionel Messi (Barcelone), Andrés Iniesta (FC Barcelone, Xavi (Barcelone)
2011 Lionel Messi (Barcelone), Cristiano Ronaldo ,(Real Madrid), Xavi (Barcelone)
2012 Lionel Messi (Barcelone), Cristiano Ronaldo (Real Madrid), Andrés Iniesta (Barcelone)
2013 Cristiano Ronaldo (Real Madrid) Lionel Messi (Barcelone), Franck Ribéry (Bayern Munich)

Lauréats de plusieurs Ballons d’Or:
Lionel Messi: 2009, 2010, 2011, 2012
Johan Cruyff: 1971, 1973, 1974
Michel Platini: 1983, 1984, 1985
Marco van Basten:1988, 1989, 1992
Alfredo Di Stefano: 1957, 1959
Franz Beckenbauer: 1972, 1976
Kevin Keegan: 1978, 1979
Karl-Heinz Rummenigge: 1980, 1981
Ronaldo: 1997, 2002
Cristiano Ronaldo: 2008, 2013

Joueurs en nombre de podiums:
7 podiums : Lionel Messi
6 podiums : Cristiano Ronaldo
5 podiums : Franz Beckenbauer, Michel Platini
4 podiums : Johan Cruyff, Ronaldo, Gerd Müller, Raymond Kopa et Luis Suárez
3 podiums : Bobby Charlton, Xavi Hernández, Andriy Shevchenko, Alfredo Di Stéfano, Eusébio, Kevin Keegan, Karl-Heinz Rummenigge, Bernd Schuster, Marco van Basten et Zinédine Zidane

13.01.14

Permalien 16:17:00, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Cristiano Ronaldo, Ballon d'Or 2013

Ronaldo a obtenu son deuxième Ballon d’Or. C’était le favori de Zidane, n’en déplaise aux bas du plafond qui voudrait qu’on aime tout ce qui est Français. Réflexe idiot, on n’hésite pas entre Rembrandt et Bernard Buffet.

Juste avant la cérémonie, une speakerine a demandé à Zidane son souhait: “Ronaldo!” a-t-il dit. L’hôtesse n’a même pas signalé que Zidane était le coach adjoint d’Ancelotti au Real Madrid. Elle insista lourdement : “Comment ! vous n’êtes pas pour un Français…” Il a souri pour rester poli, et a conclu: “Faut attendre la prochaine génération…” Bien dit ! La speakerine parle des footballeurs comme s’il s’agissait de l’élection de Miss Monde !

“Messi est le meilleur joueur du monde” a déclaré Ribéry, avant la cérémonie. C’est signé ! Parole de perdant.
Quand j’ai vu à la conférence de presse, les trois joueurs sur le podium, je ne suis demandé ce que faisait à ce niveau le joueur du bus de la honte d’Afsud 2010, vu que Iniesta, Xavi, Suarez et Ronney sont supérieurs au Français. Il y en a tant d’autres.
Il s’agit d’une récompense individuelle et pas d’un prix collectif.
Que Ribéry soit Français ne me fait rien du tout. Son football n’a que de l’explosivité. Ce n’est pas suffisant. Je ne le classe pas parmi les 1OOO meilleurs joueurs de tous les temps. Rien qu’en France, il y a avant lui Darui, Di Lorto, Vignal, Marche, Jonquet, Penverne, Piantoni, Ujlaki, Bonifaci, Bossis, Trésor, Loubet, Herbin, Di Nallo, Combin, Giresse, Tigana, Lacombe… Et ne parlons pas des étrangers.
Ribery n’est pas un héros comme Kopa, Platini, Papin et Zidane.
Les fans de Ribéry disent qu’il vient de la rue. Dérisoire ! Et Platini et Zidane, ils ont fait l’ENA ?
Ribéry n’a pas toujours été l’ambassadeur de la France, c’est le moins que je puisse dire.
Son jeu n’a aucune inventivité. Tous les matchs, il fait la même chose. Son seul progrès: c’est l’inattendue constance. Avant l’hiver, il était en hibernation.
Le football a besoin de star exceptionnelle. Et en 2013, il y en a deux: Ronaldo et Messi.
Ronaldo a en plus l’élégance, ce qui est un plus considérable.
Messi en 2013 ? A part d’être mêlé à une fraude du fisc espagnol il n’a pas fait grand chose. C’est son père qui porte le chapeau de cette histoire financière. Cela lui a mis un coup au moral et comme le physique est lié au moral. Messi devrait faire une grande Coupe du Monde 2014. Il ne pense qu’à ça.
Ronaldo ? Grandiose saison. Professionnel exemplaire, il évite les blessures. Il n’a rien gagné ? Il a réussi aussi bien à MU qu’au Real Madrid. Ribéry, lui, doit tout au Bayern Munich, et Messi n’a jamais quitté le jardin d’enfants du Barça.

Les détracteurs de Ronaldo ont le culot de dire qu’il a remporté le Ballon d’Or 2013 parce que les sponsors le trouvent plus glamour que Ribéry et qu’à se titre, il fera gagner plus d’argent dans tous les secteurs économiques du football.
C’est vraiment lui faire subir le délit de belle gueule.
Si CR7 a remporté le Ballon d’Or 2013 c’est qu’individuellement, il a été fantastique.
Il a marqué plus de buts a lui tout seul que Messi et Ribéry réunis.
Depuis 2007, Ronaldo a été six fois sur le podium: 2 fois premier, 4 fois second

Permalien 07:22:53, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Pronostic: Cristiano Ronaldo, Ballon d'or 2013

Lundi 13 janvier 2014, à 18h30. L’Équipe 21
La cérémonie de remise du trophée du Ballon d’or 2013.

Franck Ribéry ou Cristiano Ronaldo ? Lionel Messi, lui, semble hors de la compétition car il a été blessé.
Qui peut douter que Ronaldo ne soit pas couronné ?
Si l’on veut récompenser Ribéry, il faut donner le Ballon d’Or au Bayern Munich car le football est un sport collectif.
Le Ballon d’Or est une récompense individuelle et individuellement il n’y a pas photo entre Cristiano Ronaldo et Ribéry. C’est le combat entre un aigle et un moineau.
Pour une fois que Anquetil/Messi est out Poulidor/ Ronaldo peut recevoir la récompense.
Le Français peut s’estimer heureux d’être sur le podium. C’était inespéré en 2010 après le bus de la honte tant son football est très médiocre à côté du talent créatif de Kopa, de la science tactique de Platini et du sens du but de Papin. Ces trois Français Ballons d’Or étaient des cadors dans leur secteur de jeu. Tout comme Zidane, le dernier lauréat Français(1998).
Ribéry a tout gagné d’un point de vue collectif mais il n’a pas le talent et le charisme de C. Ronaldo qui n’a rien gagné.
Soit l’on récompense un élément d’un collectif gagnant qui a d’autres joueurs plus doués que Ribéry ou au moins autant. Robben par exemple, ou Muller.
Soit l’on récompense le talent individuel.
Si Ronaldo jouait au Bayern Munich, il aurait lui aussi tout gagné.
Si Ribery jouait au Real Madrid, les Madrilènes n’auraient pas plus gagné.
Le jeu de Ribéry n’a aucune variété. Il court sur son aile et puis pas grand chose d’autre, hormis ses centres.
Ronaldo est l’un des plus grands buteurs de l’Histoire du football depuis 100 ans. Il se promène sur tout le front de l’attaque, peut jouer en plein centre de la surface de réparation. Il est bon des deux pieds, de la tête. C’est un tireur de coups francs décisifs. Il s’est imposé aussi bien au Real Madrid qu’à Man United.
Un champion ne se contente pas de déborder sur l’aile. Ribéry marque trop peu pour un attaquant.
C. Ronaldo, également passeur, a marqué presque 70 buts en un an. Le nombre de buts marqués par le Bavarois est dérisoire à ce niveau.
Précision: dans les colonnes du quotidien espagnol AS, Ronaldo a expliqué l’importance de la récupération entre chaque match:

-"La récupération est plus importante que les entraînements à cause du nombre important de matchs que je joue. Le repos est un processus important pour être bon et prolonger ma carrière le plus possible", explique le recordman du nombre de buts en phase de poules de la Ligue des champions.”

Ronaldo est un immense professionnel. A Madrid comme à Manchester, le Portugais mène une vie rangée. Après chaque rencontre, le Ballon d’Or 2008 mange des aliments riches en glucide.
Lorsque la partie a lieu à domicile, CR7 rentre chez lui. Pendant une demi-heure, il alterne les bains chauds entre 38° et 44° pendant cinq minutes et les bains froids durant trois minutes. Une méthode recommandée pour le processus de récupération.
Le Portugais dort huit heures minimum chaque nuit. Pour trouver le sommeil, il prend un bain turc de cinq minutes. La vapeur chaude qui émane du bain donne au système nerveux un effet calmant pour une détente optimale.
Quand le Real rentre des matchs à l’extérieur, il demande une séance de physiothérapie à 3 h du matin !
L’hygiène de vie irréprochable de Ronaldo n’est pas du baratin.
Joueur régulier depuis des années, quasiment jamais blessé, il mérite le trophée 2013.
En 2010, Iniesta le méritait bien plus que Messi.
Trois ans en plus tard, C. Ronaldo doit recevoir le trophée, plus pour son l’ensemble de son œuvre et parce qu’il est formidable ambassadeur du football.
Il n’a pas à subir le délit de belle gueule.

12.01.14

Tony Parker élu meilleur sportif français de tous les temps dans un Top Ten où brille l'absence de Cerdan

Comment peut-on établir un top ten des dix meilleurs sportifs français de tous les temps sans y faire figurer l’immense Cerdan ? Cela revient à faire visiter Paris sans passer par la Tour Eiffel.

Un sondage mené par le JDD, RMC et Sportlab désigne Tony Parker comme étant le plus grand champion français. Depuis trois ans, le Top Légendes classe les sportifs préférés des Français avec une grille de lecture originale : mêler les authentiques gloires du passé et les héros de l’actualité. “Sans l’assistance d’une liste préétablie, les sondés citent spontanément les champions qui les ont marqués, hier ou aujourd’hui", nous dit-on.

Les 10 meilleurs sportifs français de tous les temps selon le dernier sondage: (1)

1. Tony PARKER (basket)
2. Zinedine ZIDANE (foot)
3. Sébastien LOEB (rallye)
4. Teddy RINER (judo)
5. Jo-Wilfried TSONGA (tennis)
6. Michel PLATINI (foot)
7. Yannick NOAH (tennis)
8. Franck RIBERY (foot)
9. Romain GROSJEAN (F1)
10. Alain MIMOUN (athlétisme)

Tony Parker a choisi d’être Français, on le sait. Il aime la France d’un amour authentique. C’est un superbe champion: titre + classe à son poste.
Dans cette liste, on se demande que viennent faire Tsonga, Ribéry et R. Grosjean. Et pourquoi pas Chabal et Fargeon, tant qu’on y est. Le football de Ribéry c’est juste amusant à côté de celui de Kopa. Tsonga le tennisman ? Et où sont les rugbymen Albaladejo, Rives et Blanco ?
Romain GROSJEAN est dans les 10 premiers et pas Alain Prost. Cela revient à mettre Dallas avec La Comédie Humaine.
Si on va questionner un adolescent il va vous désigner Parker alors que pour quelqu’un de 80 ans, Parker c’est d’abord un stylo.
Ma liste s’éloigne de ce tableau d’honneur sans mémoire.
Ne pas mettre Cerdan, Anquetil, Killy et Perec dans les 10 meilleurs français c’est comme si on faisait un livre que la chanson française sans mettre Brassens, Trenet, Brel et Ferré

Mon top ten des plus grands sportifs français:

Marcel Cerdan, boxe
Jacques Anquetil, vélo
Christian d’Oriola, escrime
Jean-Claude Killy, ski
Alain Prost, F1
Marie-José Perec, athlètisme
Zinedine Zidane, football
Laure Manaudou, natation *
Sébastien Loeb, auto rallye
Alain Mimoun, athlétisme

Je n’ai que trois noms communs avec la liste JDD, RMC et Sportlab.
Seuls trois noms sont communs au deux listes.
Un champion c’est un mélange de classe et de résultats.
Faut quand même être sérieux et ne pas faire passer des vessies pour des lanternes.

(1)Méthodologie du sondage JDD, RMC et Sportlab:

“Cette étude online a été réalisée du 19 au 26 novembre 2013 auprès de 1 000 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de plus de 15 ans. Pour le classement des légendes du sport français, les questions étaient :

- Pourriez-vous citer tous les sportifs et athlètes à la retraite, vivants ou décédés, français, ayant compté le plus pour vous dans l’univers du sport ?

- Pourriez-vous citer tous les sportifs ou athlètes, en activité, français, qui comptent le plus pour vous aujourd’hui dans l’univers du sport ? Et plus précisément dans : Le foot ? Le rugby ? Le cyclisme ? Le tennis ? Les sports olympiques (athlétisme, natation, judo, escrime …) ? Les sports automobiles ? La voile ? Dans un autre sport ?”

* Déclassée, voir par ailleurs.

L'instrumentalisation de Dieudonné chez Voltaire. A l'inverse de Coluche, il est contre l'establishment.

Vidéo archives: Alain Chabat apprécie beaucoup le talent de Dieudonné. Il n’est pas le seul. Interdire Dieudonné c’est frapper d’ostracisme tout le public de Dieudonné. Pourquoi Dieudonné est-il mis à l’index juste avant un scrutin électoral ? L’artiste représente-t-il un si grand pouvoir d’attraction qu’on a décidé en haut lieu de le désigner dangereux pour la société ? Depuis Coluche aucun membre du spectacle n’avait autant effrayé la classe politique.


Pourquoi ne voit-on pas un débat télévisé entre Robert Badinter et Dieudonné puisqu’on en est à considérer un comique comme un homme politique capable de peser dans un vote national à venir ? Dans les années 1960, on n’aurait jamais vu Me Floriot s’exprimer 20 minutes sur Fernand Raynaud comme vient de le faire Me Badinter sur Dieudonné, à la radio (Europe 1).
Puisque maintenant tous les genres sont mélangés, un débat entre Robert Badinter et Dieudonné n’aurait rien d’inconcevable. Il fera beaucoup d’audimat.
La télévision n’aime pas les débats qu’elle ne maîtrise pas. Dommage.
J’ai toujours voulu qu’on invite les révisionnistes pour qu’on les mettent devant les images d’archives des Juifs gazés et brûlés dans les camps de la mort nazis. Personne ne l’a jamais fait. Pourquoi ?
Il faut combattre les imposteurs au lieu de les éviter.
Si les décideurs du PAF laissent les révisionnistes dans leur coin c’est qu’ils craignent de voir augmenter leur audience dès lors qu’ils passent à la télé. Beaucoup de téléspectateurs actuels sont prêts à éprouver les mêmes atroces sentiments que les Vichystes des années 1940.
Au lieu d’un débat contradictoire on n’entend que des gens qui viennent nous dire que Dieudonné est un infréquentable. Vu que des centaines de milliers de gens se reconnaissent en lui, on voit que désigner Dieudonné comme le mal absolu n’est pas sans conséquence.
En boxe, on s’affronte tôt ou tard. C’est pour cela que j’aime le sport.
Ailleurs, on ne flatte que le clientélisme. Chacun parle devant son auditoire pour qu’il devienne toujours plus important.
Les médias n’organisent qu’un seul débat présidentiel. Cela veut tout dire !
Qu’on ne s’étonne pas ensuite que des fossés se creusent entre différentes composantes de la société française.
On entretient l’ignorance.
Autrefois, les ministres de l’Intérieur étaient détestés.
Les temps ont changé: dorénavant, ils sont des héros. On considère même la place Beauvau comme le tremplin pour l’Elysée. Il faut dire que seuls quelques mètres les séparent. C’est le trottoir d’en face !
Ce changement d’attitude vis-à-vis du ministère des forces de l’ordre provient de l’omniprésente question sécuritaire tellement importante lors du passage devant les urnes.
Dieudonné est offert en pâture aux électeurs pour qu’ils rongent un os.
J’ai passé l’âge du bourrage de crâne.
Il est très rare qu’un membre du PAF sorte de la parade pour faire cavalier seul.
Dieudonné est devenu le conflit israélo-palestinien à lui tout seul, encore plus que Stéphane Hessel.
Il brocarde ou plutôt brocardait- si l’on en croit sa dernière intervention en éclatante tenue africaine traditionnelle portée en signe d’affirmation de ses racines- les Juifs car il s’est mis dans la peau d’un Zorro défenseur des laissés-pour-compte dont il est devenu l’étendard.
Vous vous souvenez du présentateur du JT qui a dit: “La France a peur". Là, on nous refait le coup: “La France a peur de Dieudonné” et de son public qui est un électorat.
J’ai entendu un ancien yéyé dire: “Toute cette publicité fait que Dieudonné remplit les salles". J’ai senti une forme de jalousie ! C’est une façon de reconnaître qu’il faut coucher à la télé pour appâter les gens ce qui réduit considérable le talent de X et Y. On a vu devenir vedette une vieille dame vendant une machine à laver.
Dieudonné tient dans le PAF le rôle du méchant.
Lui avance le visage découvert à l’inverse des voyous à col blanc qui croquent dans la gâteau France sans cesse sans jamais se faire alpaguer.
On peut reconnaître tous les torts à Dieudonné, sauf celui de ramper devant les puissants.
Il n’est pas doué pour courber l’échine.
Mettons-nous hors du passionnel, loin des sectarismes.
“Les Français ne s’aiment plus. Sous la présidence Mitterrand, le diable s’appelait FN. Depuis la mort de celui qui en l’a fait proliférer, par tactique électorale, le FN a été convié au second tour dans la bataille pour l’Elysée. On nous prédit que ce parti peut accéder à la fonction suprême.” ai-je écrit dans L’éloge du dégoût (Editions du Rocher, 2012) Je ne m’en vante pas, j’aurais préféré ne jamais éprouver cela.
Aujourd’hui sommes-nous au bord de la guerre civile ?
Pourquoi tout à coup désigne-t-on un ennemi public n°1 en la personne du Lenny Bruce français ?
Ma comparaison est-elle exagérée ? Non, puisque dans Le Parisien (7 janvier 2014) il est raconté que des “agents en civil ont effectué des signalements lors du spectacle du 27 décembre 2013 au Théâtre de la Main-d’Or". C’est exactement ce qui se passait lors des shows de Lenny Bruce qui s’est fait coffrer plusieurs fois en plein spectacle.
Par les temps qui courent, Jean Poiret ne pourrait plus jouer dans La cage aux folles car sa pièce se moque ouvertement de la communauté homosexuelle.
Et Ionesco, Beckett, Genet et Dubillard ne sont-ils les représentants de l’art dégénérescent par rapport au théâtre de Boulevard ? Bientôt un technocrate va interdite le théâtre qui ne parle pas d’un vaudeville, vous savez les histoires de cul qui mettent en présence un trio dont au moins deux membres sont guidés pas les pulsions sexuelles. Suivez mon regard.
En 1968, mes aînés défilaient pour crier: “Il est interdit d’interdire".
En 1984, j’ai participé à l’exposition photo Vivre ensemble avec nos différences, organisée contre le racisme, par le MRAP et la RATP, au Châtelet-les-Halles.
Tout ça pour en arriver là ! Voir des français de divers horizons s’affronter signifie que la République se morcelle dangereusement. Il est temps d’arrêter les conflits internes.
Samedi 10 janvier 2014, la rue qui donne accès au Théâtre de la Main-d’Or a été fermée au public. Paris rime tout à coup avec Chili et sa junte militaire. Je n’aime pas voir placarder sur la porte d’un théâtre une affiche ordonnant la fermeture. Cela évoque les années d’occupation allemande.
En ce début d’année 2014, Dieudonné a une notoriété égale à celle de Coluche.
Comme Coluche, Dieudonné est devenu un phénomène de société.
Le pouvoir socialiste en place vient de le sanctifier unique artiste subversif de France.
Dieudonné est censuré comme le furent jadis Kubrick, Rivette, Hardellet, Guyotat ou Christian Laborde.
La censure pour un artiste c’est la grande décoration.
Tous ses confrères sont désormais réduits au rang de clowns institutionnels. Dieudonné, lui, fait peur car il est immaîtrisable.
On le traite comme s’il était à la fois Goebbels, Laval, la bande à Bonnot, Mesrine et Ben Laden.
Certains le traitent en délinquant alors qu’il ne commet que des excès de langage comme tous les polémistes.
Dieudonné casse le ronron du PAF. Il dérange et quand on dérange, il faut vous abattre.
A l’inverse de Coluche, Dieudonné ne joue plus le jeu des médias. Il leur est hostile, et ceux-là le lui rendent bien.
Coluche se servait des médias- la radio, la télé- pour toucher le public.
Dieudonné ne fait pas le tapin dans les émissions promotionnelles avec des comiques étatiques qui croient qu’ils ont de l’humour 24 h sur 24. Avec le temps, le comique a durci sa copie. On est libre de rire ou pas.
Au XXIe siècle, Dieudonné peut exister grâce à internet car le pouvoir des médias traditionnels baissent de plus en plus vu que les Français ne veulent plus gober n’importe quoi.
Pourquoi ne pas interdire les deux imitateurs les plus connus de France qui n’ont pas cessé de plaisanter grassement sur DSK ? Pourquoi Jean-Louis Borloo n’attaque-t-il pas les producteurs des marionnettes qui le font passer pour un alcoolique crading ?
Mes parents m’ont doté d’un cerveau, alors je m’en sers.
On vous a vendu Touche pas à mon pote, puis la France 1998.
Je n’ai jamais été dupe des titres de journaux.
Ensuite, il y a eu l’envahissement du SDF lors de France-Algérie et Chirac-Le Pen aux présidentielles. Histoire de stopper le scénario jeanyannesque Tout le monde, il est beau, tout le monde il est gentil.
Personne ne peut me dire ce que je dois penser, écouter ou lire.
Personne ne doit me dicter mes goûts artistiques ou politiques.
Je ne veux pas voir d’autodafé en France comme sous le nazisme encouragé par les Vichystes de sinistre mémoire.
J’ai mon libre jugement.

Je suis contre toutes les formes de censure car la censure c’est le début du totalitarisme, de droite ou de gauche.
On sait quand ça commence mais pas ou cela s’arrête.
Interdire Dieudonné c’est comme écrire sur les paquets de cigarettes: “FUMER TUE".
Beaucoup de gens fument sachant qu’il y a des risques.
Je sais très bien ce qui est toxique pour ma santé physique ou morale.
Je ne suis pas comme cette speakerine des informations qui le 9 janvier 2014 s’est moquée d’un spectateur de Dieudonné qui a dit: “Je suis contre la censuration". Avant d’écrire un sonnet, il faut apprendre à écrire. On n’a pas à se moquer de quelqu’un qui n’est pas instruit.
Lors de ces deux mandats présidentiels François Mitterrand a libéré la parole avec les radios libres et la création de Canal +. Il n’a jamais fait interdire le moindre livre qui salissait sa carrière. Mitterrand, le créateur des CRS, était un vrai tolérant. Il aimait la littérature. C’était un fin lettré, lui. Depuis l’élection de N.Sarkozy, la référence c’est D’jauni. Qui parle littérature dans les gouvernements depuis la retraite de François Mitterrand ?
En 2014, on est loin de la tolérance. La tolérance on lui marche dessus. On la piétine. Il y a des gens bien plus néfastes que le show man Dieudonné.
En ce début d’année, c’est pratique d’utiliser Dieudonné quand les élections municipales approchent à pas de géant.
Prendre pour cible Dieudonné cela revient à dire aux gens:
-Vous voyez si vous votez FN vous risquez des ennuis; Si vous votez FN vous êtes un grand méchant; Regardez comme je vous protège, votez pour moi!.
Dieudonné est un provocateur. Comme il est boycotté par les médias institutionnels, il tire à boulets rouges dessus comme au jeu de massacre. Il est monté dans le compte-tour des attaques car il ne joue plus le jeu du PAF qui est aux mains d’une poignée de personnes. Qui peut nier cette évidence ?
Il lui arrive de dépasser les bornes mais sans exagération il n’y a pas de veine pamphlétaire. Est-il pour autant un Hitler du show biz ?
Si on a lancé la chasse au Dieudonné pourquoi ne pas interdire le FN dont on dit tout le temps que ce n’est pas “un parti républicain” ? Tous les jeux de mots sur la Seconde Guerre mondiale du fondateur du FN ont été plus nocifs que les spectacles de Dieudonné que l’on peut voir sur internet, donc l’interdiction n’est qu’un coup d’épée dans l’eau.
Les menaces du vote FN en masse fait peur à la classe politique qui tient les manettes.
Le pouvoir en place se sert de Dieudonné.
Avec Dieudonné, les représentants actuels du pays s’achètent une bonne conscience.
Ils se démarquent pour pas cher de leurs devanciers des années 1940 qui se sont couchés devant les nazis.
En 2014, les spectacles de Dieudonné sont interdits alors qu’on peut toujours acheter les pamphlets antisémites de Céline et même Mein Kampf d’Hitler d’un simple clic sur un clavier.
De manière subliminale, le pouvoir nous dit:
-Braves gens dormez tranquilles. Si demain les nazis reviennent on vous protégera!
La chasse au Dieudonné n’est qu’une pêche aux bulletins de vote.
Si N. Sarkozy avait fait interdire un spectacle, on aurait crié à l’état fasciste.
Je me souviens qu’au temps de sa présidence, on voyait dans tout Paris son visage grimé en Hitler.
En 2014, la gauche interdit un spectacle et c’est silence radio dans ses rangs.
Voltairien je suis, voltairien je demeure.
C’est moi qui décide si je dois écouter ou pas Dieudonné, G. Bedos, G. Proust, Fl. Foresti et les autres.
Après l’interdiction de Dieudonné, pourquoi ne pas jeter tous les disques de Brassens ou profit de ceux d’un chanteur qui compte fleurette ?
Tocqueville a prouvé que la politique ne devait jamais s’immiscer dans la justice.
Il a dit aussi que lorsque la justice s’invitait dans la politique elle découvrait toujours des magouilles.
Question: en 2014, le véritable président de la République est-il l’actuel ministre de l’Intérieur ?
En démocratie, tous les avis sont possibles du moment qu’on puisse les combattre.
Je n’ai pas oublié la mise en garde de Georges Henein: «Quand j’entends le mot socialisme, je crie 22 v’la les flics !» Je précise que le surréaliste égyptien fut un chroniqueur aussi libre qu’incisif. Comme tous les hommes libres, il est oublié puisqu’il ne roulait pour personne.
Dieudonné est désormais un punching-ball médiatique.
C’est facile de s’en prendre à une personnalité du show bizness.
C’est plus difficile d’anticiper les crimes des frappadingues qui tuent lâchement des enfants devant une école.
On nous fait croire que l’on va arrêter les bandits avant le hold-up.
La démocratie vient de reculer le 9 janvier 2014.
La décision d’interdire un spectacle de Dieudonné a une arrière-pensée politique.
Ce qui est dangereux ce n’est pas Dieudonné ni la liberté de la presse, ce qui est dangereux c’est le recul de la démocratie.
Un démocrate est une personne qui sait très bien qui est qui.
Les démocrates ne sont pas des imbéciles qui avalent tout ce qu’on leur propose.
On sait lire la liste des ingrédients.
On sait choisir ce que l’on veut consommer.
On sait qui sont les imposteurs.
On rit avec qui l’on veut. On s’écarte de qui l’on veut.
L’Etat n’a pas à tenir la rubrique critique des spectacles.
Le désormais ex ministre qui a nié ses magouilles devant l’assemblée nationale et le politicien de l’autre bord qui jouit de son immunité pour éviter la garde à vue, c’est beaucoup plus grave que les attaques de Dieudonné, fussent-elles parfois atroces à entendre. Sans choquer, il n’y a pas d’impact possible.
Nous sommes adultes et responsables, personne n’est habilité à dire ce que l’on doit aimer ou pas.
On rit toujours aux dépens d’autrui, nous a appris Molière.
Des personnes à court d’argument prétendent qu’écouter Dieudonné c’est nier l’existence des chambres à gaz.
Et puis quoi encore !

L'année des volcans, de François-Guillaume Lorrain (Flammarion) Le triangle Rosselini-Bergman-Magnani

Anna Magnani était une géante du cinéma. Une femme fabuleuse. Rosselini l’a quittée pour I. Bergman. L’incandescente Magnani est alors devenue volcanique comme elle pouvait le devenir à l’écran.

Du peole haut de gamme !
Du Voici rewrité par France Culture et les Cahiers du Cinéma version époque Nouvelle Vague. Ce livre mériterait le Prix Louis Delluc si c’était un prix littéraire récompensant un scénario en gestation.
Tenez-vous bien ! Les héros de ce roman s’appellent ni plus ni moins: Ingrid Bergman, Anna Magnani- honneur aux dames- et Robert Rosselini. Rien que du lourd ! On y voit passer le célébrissime reporter photo Robert Capa- j’allais dire l’inventeur de la Guerre d’Espagne tant il l’a incarné par l’image- oui, l’œil de lynx fut l’un des amours de la Suédoise Bergman.
Rosselini a aimé deux des phares féminins du XXe siècle. Deux déesses du 7e art. Des femmes de tête pas des marionnettes insipides. Des femmes au très grand tempérament. Elles avaient la beauté de l’âme.
Après avoir vu Rome, ville ouverte (1948) Ingrid Bergman décide de passer à l’action et écrit à Roberto Rossellini pour lui proposer de travailler ensemble :
« Cher M. Rossellini,
J’ai vu vos films Rome, ville ouverte et Païsa, et les ai beaucoup appréciés. Si vous avez besoin d’une actrice suédoise qui parle très bien anglais, qui n’a pas oublié son allemand, qui n’est pas très compréhensible en français, et qui en italien ne sait dire que «ti amo», alors je suis prête à venir faire un film avec vous. »
Faut le faire ! C’est assez courant dans le cinéma où il faut provoquer les rencontres au lieu d’attendre au téléphone. Ensuite tout se précipite.
Ingrid Bergman n’avait pas froid aux yeux, mariée au docteur Peter Lindstrom, elle fit du rentre dedans au cinéaste, pour user d’une formule tombée en désuétude.
Très vite, le père italien du nouveau réalisme se laisse gagner par le charme d’Ingrid Bergman au point de délaisser la volcanique Anna Magnani qui était sa compagne. Il n’hésite pas à faire tourner sa nouvelle maîtresse dans Stromboli (1950) qu’il avait promis à Anna Magnani ! La délaissée va participer à un autre projet avec aussi un volcan pour cadre du film : Vulcano (1950) de William Dieterle.
François-Guillaume Lorrain a le chic pour nous plonger dans cette histoire à trois qu’il mène magistralement avec des tons différents selon les protagonistes, les passages ayant traits à la Magnani sont magnanimement enflammés car l’Italienne avait un tempérament de feu. Elle reste l’une des plus grandes actrices de son temps. Il fallait être très costaud pour résister à elle dans un plan commun. Elle était de la trempe de Bette Davis. Elle était tellement connue et appréciée que le célèbre Youri Gagarine a dit lors du premier vol spatial habité (le 12 avril 1961) :« Je salue la fraternité des hommes, le monde des arts, et Anna Magnani. » C’est dire le niveau de notoriété de la brune incendiaire.
Ingrid Bergman n’était pas en reste non plus. Sous des aspects plus calmes, elle avait un sacré tempérament, elle aussi, n’en faisant qu’à sa tête, assumant une très grande liberté. C’est autre chose que ces journaleuses gonflantes qui pensent être des Marie Curie au corps de bombe sexuelle. Bergman et Magnani avaient tout: le physique et l’intelligence. Rosselini avait vraiment bon goût.
Bien sûr, FGL ne nous inflige pas une suite d’anecdotes croustillantes comme celles qu’on lui dans les journaux à scandales, quand on attend son tour chez le coiffeur. Il nous raconte avec force et justesse le parcours des trois géants du cinéma si loin des produits bassement médiatiques des années suivantes. En ce temps-là, après-guerre, seuls les vrais artistes tournaient des films. Aujourd’hui, la moindre pouffiasse d’un reality show télé croit qu’elle a plus de choses à dire que Camille Claudel !
FGL est un écrivain de style qui sait manier la plume avec un grand respect pour le lecteur. Cela ne court pas les pages des écrivains actuels. Son Année des volcans est magistral. Un roman en activité.

-L’année des volcans
de François-Guillaume Lorrain, Flammarion, 383 p., 20 €

Permalien 01:07:37, Catégories: THE RED DEVILS  

Man United renoue avec la victoire

Le Red Devil authentique Darren Fletcher revient dans le onze de la Red Army. Welcome my friend. Il incarne tout ce que j’aime: l’anti-frime par excellence.

Manchester United 2-0 Swansea City 0
Buts pour les Red Devils: Valencia (47e), Welbeck (59e)

Je n’ai pas vu le match. Au bout de 15 mn, j’ai arrêté.
J’aime le football parce que c’est une somme d’échecs en permanence avec des éclaircies.
Cependant, le football de MU est trop pauvre. Je n’aime pas n’ennuyer en regardant MU. C’est comme si pendant 25 ans j’avais vu le Real Madrid et que d’un coup on me plantait devant Lens-Metz. Non merci, j’ai autre chose à faire.
Je regarderai les deux prochains matchs de MU en souhaitant y voir Rooney. Je prévois une défaite salée à Chelsea.
Il est possible que van Persie soit absent encore pendant des semaines. Il redevient out comme à Arsenal. On est loin du solide C.Ronaldo.
Quant à la 1/2 retour de la Coupe de la Ligue, je ne sais pas si United actuellement est capable d’accéder à la finale pour rencontrer City lors d’un nouveau derby.
En championnat, MU est juste au dessus du ventre mou. Sans intérêt.
J’ai noté la reformation du duo Carrick-Fletcher. C’est une bonne nouvelle dans le secteur récupération-relais. Fletcher revient après tant de mois de souffrance: on le disait perdu pour le football et même perdu pour la vie. Il revient au plus haut niveau: souhaitons-lui la plus belle des santés. Il n’est pas gâté: au lieu de réintégrer une équipe en plein boum, c’est lui qui est obligé de mettre de l’ordre dans la maison.

Manchester United
De Gea/
Rafael, Smalling, Vidic ©, Evra puis Buttner (78e)
Valencia, Carrick, Fletcher, Kagawa/
Januzaj, Welbeck puis Chicharito (85e).

Sur le banc: Lindegaard, Giggs, Cleverley, Zaha, Lingard.

Manager! Moyes

Les deux prochains matchs de MU:
19 Janvier 2014, Championnat/ Chelsea-Man U (17 h)
22 Janvier 2014, Coupe de la Ligue 1/2 finale retour Man Utd (1)- (2)Sunderland (20 h 45)

09.01.14

Permalien 18:07:58, Catégories: THE RED DEVILS  

Les fans de Man U apprennent à perdre

Election du meilleur joueur de MU au mois de décembre 2013:
1- Wayne Rooney
2- Danny Welbeck
3 - Chris Smalling

Elus depuis le début de la saison 2013/14:
Août: Robin van Persie
Septembre: Wayne Rooney
Octobre: Adnan Januzaj
Novembre: Wayne Rooney

Zidane 2, le retour avant de prendre en main la destinée d'un grand club ou de la sélection française

Zidane a raison. Il ne parle que de football.
Avec l’impact médiatique qu’il a, il pourrait se présenter à la présidence de la République. Se la jouer Zorro d’une cause.
A part son aide à http://ela-asso.com/, il ne quitte jamais la sphère du football.
Zidane est né footballeur comme on est sculpteur ou écrivain.
Son parcours est remarquable: il a joué en France, en Italie et en Espagne.
Au Real Madrid, il a fait son nid. Le Real étant tout simplement l’un des cinq plus grands clubs du monde.
En 2014, Zidane fait ses grands débuts de coach, sur le banc du Real, à côté du cador italien Carlo Ancelotti, un immense professionnel, un homme calme sans frime.
Zidane a raison de ne pas quitter son jardin d’enfance.

A lire sur:

http://www.mycoachfoot.com/news/pro/apres-zidane-le-joueur–nous-allons-avoir-la-joie-de-voir-zidane-coach_217.htm

08.01.14

Permalien 11:59:43, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Marseille-Nice en 16e de finale de la Coupe de France 2014 mais la caméra n'a pas filmé le saladier lors de la sortie de la boule Nice

La victoire de Nice en Coupe de France 1954 contre l’OM avec le légendaire sauvetage de Gonzales en fin de match. Lors du tirage des 16es 2014, j’ai eu la sale impression d’un tour de passe passe car la caméra n’est pas resté sur le saladier plein de boules. On n’a pas vu le tirage de Nice en direct.

Voici le tirage intégral des 16e de finale de la coupe de France qui se joueront les mardi 21 et mercredi 22 janvier 2013.
La cérémonie se déroula en deux temps sur Eurosport.
L’heure était trop tardive, ce lundi 6 janvier.
J’ai pris l’émission en cours, et suis tombé sur le tirage effectué par l’ancienne joueuse du Paris-SG Candice Prévost, et l’internationale du FCF Juvisy Gaëtane Thiney. Les deux championnes étaient très à l’aise, à l’inverse du présentateur qui en faisait des tonnes. On revenait au temps de Jean Nohain !
Il a eu des intermèdes musiciens inaudibles. Un duo a massacré le tube interplanétaire de Lou Reed. Une version sans aucune densité, sans âme, rien que de bobotitude. Et que dire du groupe ersatz des Beatles qui a fini par nous casser les oreilles. Autant faire venir Yvette Horner ! Cette émission se voulait branchée. Hélas ! la musique de cette émission- en l’occurrence parlons plutôt de bruit, de fond sonore pour ascenseur de Grand Magasin- est à John Lennon ce que la L1 actuel est à la Premier League.

On est allé jusqu’à demander si “Concarneau était en Bretagne” ? Un peu comme si l’on demandait: “Nice c’est en France ou en Italie ? “
A propos de Nice, je n’ai pas aimé du tout le tirage de ce moment-là.
C’était au tour d’Alain Bernard de tirer au sort.
On l’a vu sortir la boule de Marseille, et ensuite, la caméra nous a baladés dans l’assistance pour revenir sur le nageur qui avait déjà une boule dans la main. Et cette boule contenait le nom de Nice !
Tout ça prête à confusion. On aurait dû refaire ce tirage, d’autant que dans l’émission on a attendu ce genre de plaisanteries: ” Attention aux boules chaudes et aux autres froides…”
Tout ça n’est pas très sérieux.
Lors d’un tirage, la caméra doit nous montrer la sortie de toutes les boules.

Tous les 16e finale de la Coupe de France:

Lens (L2) – Bastia (L1)

Croix (CFA2) – Lille (L1)

CA Bastia (L2) ou la Roche (CFA) – Niort (Ligue 2)

PSG (L2 ou L1) – Montpellier (L1)

Moulins (CFA) – Toulouse (L1)

Angers (L2) – Sochaux (L1)

Ile Rousse (CFA2) – Bordeaux (L1)

Chasselay (CFA 2) – Monaco (L1)

Yzeure (CFA) – Lyon (L1)

Marseille (L1) – Nice (L1)

Boulogne (National) – Rennes (L1)

Ajaccio (L1) – Caen (L2)

Sète (CFA 2) – Jura Sud (CFA)

Plabennec (CFA) – Cannes (CFA) ou Saint-Etienne (L1)

Auxerre (L2) – Dijon (L2)

Concarneau (CFA) – Guingamp (L1)

L’OGC Nice et l’Olympique de Marseille se sont croisés huit saisons dans l’Histoire de la Coupe de France:

1920/21 – 2e tour
Marseille 7-2 Nice (à Marseille)

1939/40 – 8e de finale
Marseille 3-2 Nice (à Marseille)

1942/43 – 8e de finale
Marseille 3-0 Nice (à Toulon)

1944/45 – 8e de finale
Nice 1-0 Marseille (à Cannes)

1953/54 - Finale
Nice 2-1 Marseille (à Colombes)

1962/63 – 16e de finale
OM 2-2 Nice (à Lyon)
OM 0-0 Nice (à Toulon)
OM 3-0 Nice (à Cannes)

1971/72 – 1/4 de finale
Nice 1-1 Marseille (à Nice)
Marseille 1-0 Nice (à Marseille)

1994/95 – 16e de finale
Nice 0-1 Marseille (à Nice)

Déclaration de Claude Puel de NICE:

-"Le tirage s’inscrit dans la logique des précédents… Après Nantes, nous allons encore nous déplacer. Qui plus est à Marseille, un gros du championnat. Certains ont bénéficié de tirages plus cléments… Le nôtre est costaud, mais c’est aussi ça, le charme de la Coupe de France. Un bon derby à jouer, mais d’abord à gagner. Et nous jouerons notre carte à fond. Nous n’irons certainement pas au Vélodrome en victimes. J’espère que les supporters pourront venir nous encourager. Ce match sera instructif, constructif et probablement très intéressant pour nos jeunes joueurs. Ce tour de coupe s’inscrira dans la succession, oui. Mais Marseille sera dans la même situation. Nous avons un groupe assez important pour gérer cet enchaînement, à condition de ne pas cumuler trop d’absences, comme en première partie de saison. J’espère que nous serons en capacité de nous appuyer sur tout le monde.”

Permalien 08:46:26, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

La rage poétique de Charles Aznavour par Marie Drucker et Damien Vercaemer

Charles Aznavour a le talent foudroyant de pouvoir écrire et chanter grâce à sa science du langage acquise à force d’un travail acharné sur la langue. A la fois, auteur, acteur, poète et musicien c’est un artiste complet. Un phare de la chanson française. Un homme hors du temps qui chante nos peines et nos joies. Un des plus grands autodidactes de la culture française à dimension mondiale.

Aznavour
Film documentaire - Durée : 1h45min
Diffusions sur France 2 : Mardi 7 janvier 2014 à 20h45 et Jeudi 23 Janvier 2014 à 00h45
Réalisé par Marie Drucker et Damien Vercaemer

L’émission consacrée à Charles Aznavour et Damien Vercaemer est un grand moment de télévision.
Il s’agit d’un documentaire et non d’un talk-show ce qui permet une construction narrative par l’image.
On connait tout d’Aznavour mais remonter le fleuve de sa vie est aussi une façon de remonter la notre tant il nous accompagne depuis longtemps.
Ce documentaire est plus proche du cinéma que de la télévision, ce qui est un grand compliment.
Charles Aznavour n’est pas un produit lancé par un producteur, c’est un artiste qui a quelque chose à dire.
Je le considère comme un authentique écrivain qui s’exprime par la chanson.
Michel Drucker a confié que Charles Aznavour a été froissé de ne jamais être invité à Apostrophes, à l’inverse de Ferrat, et d’autres chanteurs, tel Gainsbourg, Béart et Ferrat.
Qu’il se rassure: Gracq, Char, Beckett et Michaux n’y sont jamais allé non plus. Eux parce qu’ils ont refusé. Lui, parce qu’on ne l’a pas invité. Cela revient au même.
Oui, qu’il se rassure, il est dans le top ten des plus grands de la chanson française:
Aznavour, Barbara, Béart, Bécaud, Brassens, Brel, Ferrat, Ferré, Nougaro, Trenet.
Dans ce document, Aznavour nous confie que les critiques qu’il a encaissées ont décuplé sa rage.
Les journalistes qui l’ont éreinté ne sont même plus connus par leur famille.
L’autodidacte s’est construit, pas à pas, jour après jour, au plan professionnel et dans sa vie privée.
Il confie être plus aimé hors de France. En ce qui me concerne, je l’ai toujours aimé. Depuis que ma mère m’a appris à bien écouter les paroles de “Je me voyais déjà".
Lors de l’un de ses récents concerts à l’Olympia je n’étais entouré que d’étrangers: Italiens et Américains. Cela m’a très impressionné car il n’a chanté qu’en français.
Dans le film, on voit qu’il a toujours cru en lui. C’est le plus important.
Il sait voir les gens: de Piaf, il a appris l’art de se tenir en scène. Des gestes forts mais en petites quantités.
A un moment, on voit une archive de Bécaud ultra populaire et admiratif qui présente Aznavour en disant:
-D’habitude c’est l’aîné qui présente le jeune, là c’est le contraire.
Très beau moment de fraternité.
On a eu de la chance de vivre le temps fort de la chanson française.
Il reste le dernier des géants.
Aznavour c’est des textes ciselés simplement mais de manière grandiose, des instants de vies partagées, c’est aussi une voix profonde, un regard intense, une présence charismatique.
Le réalisateur Damien Vercaemer l’a filmé avec chaleur et pudeur.
Plus proche de Ventura que de Montand.
Le fils d’Aznavour parle très bien de la pudeur de son père.
Marie Drucker a eu l’intelligence de ne pas se filmer, à l’inverse de tant de ses consoeurs plus âgées qui se sont servies de la télé pour imposer leur image.
François Chalais et Denise Glaser se faisaient filmer mais il avait tant de grâce que cela ne dérangeait pas.
Leurs successeurs ne sont plus que des concierges qui parlent dans l’escalier.
Marie Drucker a mis le focus sur Aznavour et rien que sur lui. Cela rend le document plus fort.
Aznavour n’est ni un produit ni une vedette.
C’est un artiste qui transcende le réel.
“Comment peut-on oublier nos parents", dit-il.
Superbe remarque parmi tant d’autres.
Il aurait pu s’appeler Charles Aznamour.

Permalien 08:10:37, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Correspondance, Franz Liszt-Richard Wagner (Gallimard)

Vous allez me dire : 59 € c’est trop cher, oui mais ne dit-on pas: lorsque l’on aime on ne compte pas. C’est évident que les amoureux de Liszt et Wagner ne pourront pas se priver de ce volume publié avec le concours de la Poste. Il s’agit de la réédition d’un livre publié il y a plus de cinquante ans, par Gallimard. La voici disponible derechef dans une magnifique présentation, avec un texte d’encadrement revu et augmenté.
Dans cette correspondance, tout y passe : mouvements incessants des transports amicaux entre les deux amis, la maladie passagère, la vie de leur famille respective, l’exposition de leur créativité… L’ouverture du livre est consacrée à un avant-propos indispensable qui précède l’avertissement d’usage (p. I à XX). Le secteur épistolier s’étend entre les pages 7 et 604 où nous pouvons lire 402 lettres qui courent du 24 mars 1841 au 27 décembre 1882. Le volume nous offre aussi une partie consacrée à la correspondance de Wagner et de Liszt avec d’autres personnes (p. 607 à 758) Tout le reste du livre est l’appareil de notes qui sont toutes intéressantes à lire pour une plus grande compréhension.
Il s’agit là d’un travail de titan : les notes sur les 402 lettres s’expriment entre les pages 761 et 1233. Pour être complet, signalons les appendices qui recensent les biographies de toutes les principales personnes citées (p.1237-1264). Bien sûr, il y a un index des noms (p. 1265-1315) sans lequel ce genre de livres serait impossible à consulter sans une perte de temps considérable. Après la mort de Wagner, d’une crise cardiaque, le 13 février 1883, sa femme Cosima a demandé à Liszt de lui restituer toutes les lettres de son mari. Elle a essuyé un refus de la part de l’ami choqué par une telle demande saugrenue. Liszt ne se rendit pas rendu aux funérailles de son ami. Les morts de ressuscitent hélas ! pas. Malade, Liszt meurt d’une pneumonie, le 31 juillet 1886. Un an après, la correspondance Wagner-Liszt est éditée. Georges Liébert a raison de citer Péguy en ouverture : « Le génie n’aime pas le génie contemporain, c’est un fait ». Le préfacier précise : « Sans doute n’est-il pas de démenti plus éclatant à cette formule que l’amitié de Liszt et Wagner : une amitié de près de quarante ans », avec plus de hauts que de bas.
Assez vite, Wagner propose à son correspond de lire la correspondance Schiller-Goethe qui semble un écho de la leur. C’est en février 1849 que les deux musiciens deviennent vraiment très proches, et passent au tutoiement. Exactement le 5 juin 1849. Citons une lettre de Wagner à Liszt. Celle du 20 juillet 1856 : « Excellent Franz, tu ne peux guère te faire une idée du plaisir que m’a causé ta lettre. Bien souvent, je me mets martel en tête à cause de toi, quand je suis si longtemps sans t’avoir, et que je n’apprends que vaguement ce qui te concerne. Je ne manque jamais de me dire alors que tu ne m’aimes plus ». Belle déclaration d’amitié.

-Correspondance, Franz Liszt-Richard Wagner. Traduction de l’allemand par J. Lacant et L. Schmidt, revue et augmentée par Danielle Buschinger. Nouvelle édition présentée par Georges Liébert. Gallimard, 1316 p.,59 €

07.01.14

Permalien 19:34:45, Catégories: THE RED DEVILS  

Man United avec Moyes perd son identité

Après l’hommage aux grands disparus Eusebio et Zitouni, il était temps de revenir au terrain, à la vie. Hélas! MU a perdu une nouvelle fois: troisième défaite de suite, toutes compétitions confondues. Man United ferait bien de se réveiller car actuellement on perçoit plus la mort d’un style, celui prôné par Sir Ferguson, que le schéma tactique de Moyes qui s’enlise trop souvent dans la défaite.

Demi-finales de la Coupe de la Ligue anglaise de football 2013-2014

Matchs aller
7 janvier 2013
Sunderland AFC 2-1 Manchester United
Buts pour les derniers de Premier League: Giggs (45e csc), Borini (64e pen.)
But pour MU: Vidic (52e)

Man United: De Gea - Rafael, Vidic, Evans puis Smalling (61e), Evra - Valencia puis Chicharito (87e), Carrick, Cleverley puis Fletcher (74e), Giggs - Januzaj, Welbeck
Les remplaçants : Lindegaard, Kagawa, Büttner, Zaha
Manager (remplaçant…): Moyes

Je n’ai pas regardé le match. J’ai préféré voir l’émission sur Charles Aznavour sur France 2.
J’en ai assez de perdre mon temps.
Parfois, j’ai zappé.
Je suis tombé sur la brochette Robson, Sir Ferguson et Sir Charlton, présents dans les tribunes.
Ils doivent s’emmerder autant que moi. Il est insupportable de s’ennuyer en regardant MU.
Sir Ferguson a dit qu’il prenait sa retraite pour rester avec sa femme mais il suit partout MU. Le mieux c’est qu’il reprenne les clés du vestiaire ! On veut le voir sur la banc et pas dans les tribunes.
MU est devenu un club quelconque.

Dans le ventre mou du championnat, éliminé en FA Cup dès les 32es par les faiblards de Swansea (1-2), à Old Trafford, MU fait bailler les bancs d’huitres.
Le peu que j’ai vu fut accablant. MU a perdu mais conserve une chance de se qualifier. Le pire c’est que nous n’en sommes pas sûr alors que la place en finale va se jouer à Manchester contre une équipe insipide! Voilà où ça mène quand on joue avec un mental dans les chaussettes. Moyes communique surtout de l’angoisse tout comme Fellaini quand il joue. Qu’ils se la gardent !
J’ai passé une très bonne soirée avec Aznavour.
Les Citizens aussi le lendemain quand ils gagné 6-0 leur match aller !

8 janvier
Manchester City FC 6-0 West Ham United FC
Buts pour les Citizens: Negredo (12e, 26e, 49e), Touré (40e), Dzeko (61e, 90e)

Matchs retour
22 janvier 2014, 20 h 45
Manchester United - Sunderland AFC

21 janvier 20 h 45
West Ham United FC - Manchester City FC

Finale espérée mais les Red Devils ne sont pas très motivés pour l’obtenir.
2 mars 2014, Wembley Stadium
Manchester United-Manchester City

PS: à lire mon hommage aux Giuly père & fils sur :
http://www.mycoachfoot.com/news/pro/avec-coach-stephane-santini–le-duo-giuly-pere—fils-est-l-ame-de-mont-d-or-azergues-foot_216.htm

Permalien 15:03:37, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Deux amis de Marcel Proust: Fernand Gregh et surtout Robert Dreyfus (Les Cahiers Rouges, Grasset)

Ceux qui disent que Proust ne croyait pas en l’amour se trompent lourdement. Sa gouvernante Céleste Albaret fut sans doute la plus grande amie de Proust.

Deux livres sur Proust ce n’est pas deux livres de trop. D’autant plus qu’il s’agit ici d’amitié que l’auteur d’A la recherche du temps perdu a toujours prétendu ne pas l’éprouver et même plus de ne pas y attacher d’importance. C’est faux, archi faux. Quand il disait que nous sommes des îles encerclés d’eau c’est un constat pas une finalité. Il aimait aimer ses amis. La preuve, il suffit de lire les confidences de deux de ses proches pour s’en rendre compte, et bien sûr ces derniers n’inventent pas une amitié inexistante comme certains le font pour se revaloriser.
L’académie français Fernand Gregh, très vieille France, nous raconte qu’au début il n’a pas fait grand cas de la littérature de Proust car il le connaissait trop pour l’admirer bouche bée. Gregh insiste sur les qualités d’imitateur de Proust qui refaisait à merveille Anatole France à s’y méprendre. Beaucoup de lecteurs de 2013 n’imaginent pas un Proust en Thierry Le Luron haut de gamme est pourtant l’écrivain du passé fossilisé savait faire rire. Son don de l’imitation sévissait aussi par écrit puisqu’il nous a donné de remarquables pastiches littéraires. Gregh publie des lettres inédites et regrette d’avoir perdu celles où Proust l’entretenait du bon usage de «comme» dans le sens « pour ainsi dire ».
Le livre de Robert Dreyfus est plus chaleureux, moins m’as-tu-vu avec Proust. Gregh a connu Proust comme on raconte la visite du Brésil. L’amitié entre Dreyfus et Proust est plus franche, plus réelle. Quand il s’adresse à Gregh, Proust utilise «Cher Fernand » et signe Marcel mais lorsqu’il écrit «Mon cher Robert», Proust le quitte en disant « très affectueusement ». Les lettres de Proust à Dreyfus attestent que Proust a menti : il croyait en l’amitié, en tout cas à celle partagée avec Robert Dreyfus. «Tu sais bien que quand je t’écris, je pense à toi et me demande ce que tu en penseras » écrit Marcel à Robert, le 18 mars 1908. Par pudeur et manque de forfanterie, Robert Proust n’a pas publié ses lettres. Rien que celles de son illustre correspondant. Et ami.

-Souvenirs sur Marcel Proust, de Robert Dreyfus, Les Cahiers Rouges. Grasset, 267 p., 8,90 €
-Mon amitié avec Marcel Proust, de Fernand Gregh. Grasset, 159 p. Offert avec l’achat de deux ouvrages de la Collection les Cahiers Rouges pour le 30e anniversaire, dans la mesure des disponibilités.

Permalien 00:31:17, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Mort de l'arrière central franco-algérien, Mustapha Zitouni, héros de la FFF, de Monaco et l’équipe du FLN

Considéré comme l’un des meilleurs liberos du monde, Zitouni fit partie des joueurs de D I et D II françaises qui ont choisi la clandestinité, en avril 1958, pour former la première équipe de football d’Algérie, quatre ans avant l’indépendance du pays, à l’appel du Front de libération nationale.

Le même jour, le football a perdu Eusebio et Zitouni. Triste coïncidence à la Piaf-Cocteau. Les grands esprits se rencontrent donc aussi dans la mort.
L’ancien joueur de l’équipe du FLN, Mustapha Zitouni, est mort dimanche 5 janvier 2013, à l’age de 86 ans, à Nice.
Le très grand footballeur franco-algérien, né le 19 octobre 1928 à Alger, était souffrant depuis quelques années.
A ses débuts, il joua à l’Association Sportive de Saint-Eugène (première division du championnat d’Alger), d’emblée au poste de défenseur, où il dégageait beaucoup d’assurance grâce à une superbe condition physique servie par une vista impeccable. Rugueux et correct, disait-on de lui, dès son plus jeune âge.
Il fut plusieurs fois retenu dans la sélection du département d’Alger, avant de venir en France pour devenir professionnel. Il joua à Cannes, puis à Monaco - où il régnait dans la défense centrale- et fut sélectionné quatre fois en équipe de France A où il succéda au grandissime Jonquet, c’est dire son talent.
En 1958, comme Mekloufi, Brahimi et Ben Tifour, il fut soumis à un cas de conscience et a rejoint l’équipe de football du FLN représentant le mouvement luttant pour l’indépendance de l’Algérie.
Le onze de l’indépendance, véritable équipe nationale algérienne avant sa création officiellement admise par la FIFA, ne fut pas reconnue par les instances internationales du football alertés par la France qui ne voulait pas entendre parler de cette équipe. Cela ne l’empêcha pas de jouer de très nombreux matchs amicaux et de devenir une équipe mythique.
L’équipe du FLN réalisa une tournée mondiale d’environ quatre-vingts rencontres, en Europe, en Asie et en Afrique pour faire connaître la cause algérienne et sa guerre d’indépendance. L’équipe exista de 1958 à 1962, laissant place en 1963 à l’équipe d’Algérie de football.
Mustapha Zitouni et Rachid Mekhloufi furent pré-sélectionnés pour le mondial 1958, qui commençait deux mois après la présentation de l’équipe du FLN. Ils ont renoncé à la glorieuse campagne suédoise des Bleus de la grande génération, celle des Penverne, Kopa, Piantoni et Fontaine.
Mekhloufi était une star immense: champion du monde avec l’équipe de France de football militaire 1957. Le stratège à la fine moustache donna ses premiers titres à St-Etienne sous la conduite de son mentor, Jean Snella, l’un des plus grands coachs français.
Mustapha Zitouni et Rachid Mekhloufi dirent non à tous leurs privilèges de footballeurs professionnels de Division I française pour honorer les couleurs de leur pays d’origine. Quand Zitouni opta pour le FNL, il était en pourparlers avec le Real Madrid qui voulait l’engager. Ces hommes sont des chevaliers modernes. Des exemples. L’honneur avant l’argent, soit le contraire des joueurs actuels qui changent de maillot comme de chemise, à de rares exceptions près.

Carrière de Mustapha Zitouni:
1953-1954: AS Cannes
1954-1958: AS Monaco
1958-1962: L’équipe du FLN
1964-1967: RC Kouba Drapeau de l’Algérie Algérie (entraîneur-joueur)

International français (1957-1958): 4 sélections
International FLN (1958-1962): 90 sélections
International algérien (1963-1964): 7 sélections

06.01.14

Permalien 17:15:30, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Le dernier tour du stade d'Eusebio (1942-2014), l'un des dix meilleurs footballeurs de l'Histoire

A son apogée, Eusebio a été le meilleur joueur du monde, meilleur buteur du monde et d’Europe. Il n’a jamais pleurniché pour avoir un Ballon d’Or comme un sprinter actuel de Bundesliga complétement surcoté.

Lundi 6 janvier 2014, selon les dernières volontés du premier Ballon d’Or portugais, le cercueil d’Eusebio a fait le tour du stade de Benfica, son club de toujours.
Eusebio est l’un des dix meilleurs footballeurs de tous les temps. Avec ses buts en amateurs, il dépasse les 1OOO buts, tout comme Pelé.
Il était aimé par le peuple tout comme le fut Garrincha.
Outre ses qualités de buteur et de compétiteur, le magnifique athlète au si beau visage était d’une courtoisie inégalable.
Lors de matchs, il félicitait très souvent les gardiens qui s’étaient illustrés sur l’une de ses superbes frappes.
A ce moment-là, il étonnait ses rivaux qui ne s’attendaient pas à voir agir de la sorte un attaquant adverse de ce calibre.
Je n’ai jamais oublié les bravos d’Eusebio à Yachine et à Banks.
Eusebio a écrit des pages sublimes du football qu’il a servi de tout son talent.
Ceux qui font des “quenelles” et autres gestes idiots se servent du football en ne lui apportant rien du tout.
Ne parlons même pas de ces joueurs qui restent dans un bus en pleine Coupe du Monde !

Permalien 17:11:09, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Eusebio a remporté une finale de C1 sur quatre disputées entre 1962 et 1968

De la création (1956), à 1960, le Real Madrid a remporté 5 C1.
En 1961, Benfica a été le premier club à inscrire son nom au palmarès, mettant fin à l’hégémonie madrilène, en battant Barcelone en finale (3-2).
En 1962, Benfica, cette fois avec Eusebio (20 ans), réussi à conserver le trophée, face au Real dans un match d’anthologie. (5-3)
En 1963, Benfica se hissa de nouveau en finale de C1, toujours avec Eusebio, mais s’inclina devant l’AC Milan (1-2). Eusebio ouvrit le score mais Altafini répondit par un doublé.
En 1965 le Benfica d’Eusebio se retrouva une nouvelle fois en finale qui vit sa défaite 0-1 face à l’Inter Milan.
En 1968, Eusebio disputa sa 4e finale de C1, devant Manchester United qui l’emporta 4-1 après prolongations.

FINALE C1 1962
Benfica Lisbonne - Real Madrid
5 - 3 (2 - 3)
2 mai 1962
Stade Stade Olympique, Amsterdam
65 000 spectateurs

Buts dans la chronologie: 17e Puskás 0-1, 23e Puskás 0-2, 25e Águas 1-2, 34e Cavém 2-2, 38e Puskás 2-3, 51e Coluna 3-3, 65e Eusebio 4-3, 68e Eusebio 5-3

Benfica Lisbonne: Costa Pereira ; Mário João, Germano, Ângelo Martins ; Domiciano Cavém, Fernando Cruz ; José Augusto, Eusebio, José Águas, Mário Coluna, António Simões
Entraîneur : Béla Guttmann

Real Madrid: José Araquistáin ; Pedro Casado, José Emilio Santamaría, Vicente Miera ; Felo, Pachín ; Justo Tejada, Luis del Sol, Alfredo Di Stéfano, Ferenc Puskás, Francisco Gento
Entraîneur : Miguel Muñoz

FINALE C1 1968
Manchester United - Benfica
4 - 1 ( 0 - 0, 1 - 1 ) après prolongations
29 mai 1968
Stade Wembley Stadium, Londres
100 000 spectateurs

Buts dans la chronologie: 53e Charlton 1-0, 75e Graça 1-1, 93e Best 2-1, 94e Kidd 3-1, 99e Charlton 4-1

Manchester United: Alex Stepney ; Shay Brennan, Bill Foulkes, Nobby Stiles, Tony Dunne ; Pat Crerand, Bobby Charlton, David Sadler ; George Best, Brian Kidd, John Aston
Entraîneur : Sir Matt Busby

Benfica: José Henrique ; Adolfo Calisto, Humberto Fernandes, Jacinto Santos, Fernando Cruz ; Jaime Graça, Mário Coluna, José Augusto ; Eusebio, José Torres, António Simões
Entraîneur : Otto Glória

Permalien 07:33:24, Catégories: THE RED DEVILS  

David Moyes devient recordman: 6 défaites à Old Trafford depuis le 9 août 2013

Critiquer Moyes ne sert plus à rien. Il fait ce qu’il peut. On ne tire pas sur une ambulance. David Moyes sent-il déjà l’épée de Damoclès Ole Gunnar Solskjær ? Cependant certains fans ont la dent dure.

FA Cup, 32e de finale
Manchester United 1-2 Swansea City 2

But pour MU: Chicharito (16e)
Buts pour les visiteurs: Routledge (12e), Bony (90e)

Swansea City:
Tremmel, Tiendalli, Amat, Chico Flores, Taylor, Britton, de Guzman (Vasquez 84e), Shelvey (Canas 64e), Pozuelo, Routledge, Bony
Sans manquer de respect aux joueurs du club gallois qui connait un seul joueur de Swansea si je lui montre une photo ? Moi, je suis incapable de vous parler de ces joueurs-là dont j’ignore tout. Cependant, ils sont venus ridiculiser MU à Old Trafford. Cela commence à faire beaucoup de défaites à la maison. Perdre devant Arsenal ou Chelsea pourquoi pas, mais se faire dominer par l’équivalent de Valenciennes non merci ! Cela fait désordre. Et même plus, MU devient la risée d’Angleterre.

Je n’ai pas vu le match. Les coiffeurs de MU se sont fait battre par une équipe bas de gamme.
Cela fait six fois que MU va au tapis cette saison à la maison. Série en cours.
On n’a pas l’habitude de perdre à O.T. C’est nouveau depuis des lustres. Une bonne gifle de temps en temps cela ne fait pas de mal, mais la régularité dans la décadence c’est intolérable.
Certes MU a beaucoup de blessés mais il fallait penser au recrutement avant d’enrôler Fellaini qui ne joue jamais.
Le milieu de terrain de MU est un désert créatif.
MU n’a que ce qu’il mérite.
Nous avons quitté le paradis du football depuis mai 2013.
MU a réalisé le plus médiocre mercato d’été de son Histoire.
En ne recrutant qu’une ombre, on n’avance pas.
MU n’a pas de sang neuf.
Rien pour relancer la machine.
Reste la Coupe de la ligue. C’est maigre.
La C1 ? Soyons charitables. MU en 8e c’est déjà un miracle.
En 2013-2014, toutes les équipes adversaires viennent faire leur marché à Old Trafford où MU ne fait vraiment plus peur à personne, sauf à ses fans effarés par tant de médiocrité rouge.

Manchester United
Lindegaard;
Smalling, Evans, Ferdinand (Fabio 76e), Büttner/
Valencia (Januzaj 63e), Fletcher, Cleverley, Kagawa/
Welbeck, Chicharito

Sur le banc: De Gea, Anderson, Giggs, Carrick, Zaha

Manager: David Moyes

2014
05 Jan FA Cup MU 1-2 Swansea City
01 Jan Barclays Premier League MU 1-2 Tottenham Hotspur

2013
04 Déc Barclays Premier League MU 0-1 Everton
07 Déc Barclays Premier League MU 0-1 Newcastle United
28 Sep Barclays Premier League MU 1-2 West Bromwich Albion
09 Aou Rio Ferdinand Testimonial MU 1-3 Sevilla

PROCHAINS MATCHS
07 Jan Capital One Cup MU-Sunderland (20 h 45)
11 Jan Barclays Premier League Swansea City-MU (18 h 30)
19 Jan Barclays Premier League MU-Chelsea (17 h)
22 Jan Capital One Cup MU-Sunderland (20 h 45)
28 Jan Barclays Premier League MU-Cardiff City (20 h 45)

MU a la chance d’avoir la Capital One Cup (1/2 finale en deux manches)pour se relancer immédiatement. En principe la finale devrait être… MU-Man City ! MU à la chance de pouvoir vivre une revanche contre Swansea dès le 11 janvier. Tout ça avant le match très compliqué contre le Cardiff de notre future coach Ole Gunnar Solskjær que tous les fana veulent voir un jour sur le banc de MU.

PS: à l’inverse de MU, les Aiglons de Puel se sont brillamment qualifiés pour les 16e de finale à Nantes, 0-2.

Permalien 00:54:32, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Notre héros Eusebio est mort

Le Ballon d’Or 1965 est mort quelques jours avant l’attribution du Ballon d’Or 2014. Comme moi, Eusebio était pour son compatriote C. Ronaldo qui à 100 Ribéry dans chaque orteil. Le président de la République Anibal Cavaco Silva a décrété trois jours de deuil national. Je suis certain qu’en France, des gens disent: “Tout ça pour un footballeur…” alors qu’ils ne disent rien quand on enterre en grandes pompes la racaille politicarde qui a menti comme elle respire pendant tous les mandats. Eusebio appartient à un temps révolu: celui des footballeurs qui étaient des hommes et non pas des clients à putes qui réclament le Ballon d’Or. Conformément à la volonté d’Eusebio, son cercueil fera, Lundi 6 janvier 2013, vers 14h30, le tour du stade de la Luz, devant ses supporteurs. Penser qu’il a souhaité ce tour d’honneur est tout simplement grandiose. Ce stade où il a tellement couru, marqué, dansé de joie. Tout connu, et même la mort à présent.

L’année 2014 commence très mal avec la mort d’Eusebio.
“Quand Eusebio croisait Pelé, on croyait que Pelé c’était Eusebio", voilà ce que j’ai dit de lui dans Portraits légendaires du football (Tana éditions) mon Panthéon du football. Je l’ai classé dans mon top ten de tous les temps. En 1966, ma première Coupe du monde, il a crevé l’écran les rares fois où la télé française a montré des images du Portugal.
Je n’aime pas enterrer mes héros. Surtout ceux de mon enfance.
Eusebio, mort. Garrincha, mort. Au niveau mondial, il ne me reste plus que Pelé.
Dans les années 1960, on ne voyait jamais joué nos idoles, ou si peu.
On rêvait sur des photos. On rêvait plus fort, plus haut.
J’ai vu une fois Eusebio pour l’un des anniversaires du Variétés club. Il avait changé. On n’aime pas voir vieillir nos héros.
Il n’y a que Zidane pour ne pas changer physiquement.
Eusebio est mort la nuit de samedi 4 janvier à dimanche 5 janvier à Lisbonne- la ville de mon cher Pessoa.
Le joueur mythique de Benfica avait 71 ans. Il est mort d’un arrêt cardio-respiratoire à 4h30, a précisé son club de toujours.
Fin juin 2012, il avait été interné à l’Hôpital da Luz à la suite d’un accident vasculaire cérébral (AVC).
Surnommé la Panthère du Mozambique, il avait un démarrage foudroyant. Un grand coup de rein.
Il courait sans cesse, jaillissait pour frapper un ballon que l’on croyait éteint.
Bas baissé, il narguait les adversaires avec élégance.
Gladiateur bien élevé, il était d’une correction exemplaire.
Le buteur historique du Portugal avait une élégance innée.
Il appartenait de son vivant au cénacle des géants: Pelé, Di Stefano, Puskas, Cruyff et Maradona étaient ses géniaux confrères.
Le football a perdu l’un des ses plus grands artistes.
Il y avait une façon eusebienne de jouer au football. Un style, à jamais disparu.
“Eusebio était un grand champion, sur le terrain et dans la vie. Un gentleman", a déclaré Kopa.
Eusebio a été battu par Manchester United lors de la finale de C1 1968. Ce jour là Best et Charlton se sont imposés devant Benfica. Inoubliable.
Eusebio avait une frappe lourde, très lourde. Du fer dans la jambe droite.
Quand le match était bloqué, il se lançait à corps perdu dans la surface et souvent marquait ou obtenait un penalty car les adversaires l’achevait ne pouvant pas l’arrêter à la régulière.
Un immense artiste vient de nous quitter.
Et un artiste de ce niveau cela ne court pas les terrains.

Palmarès d’EUSEBIO

Portugal (64 sélections, 41 buts)
Troisième de la coupe du monde 1966

SC Lourenço Marques
Championnat provincial du Mozambique 1960
Championnat du district de Lourenço Marques 1960

Benfica Lisbonne
Coupe d’Europe des clubs champions 1962
Champion du Portugal : 1961, 1963, 1964, 1965, 1967, 1968, 1969, 1971, 1972, 1973 et 1975
Coupe du Portugal : 1962, 1964, 1969, 1970 et 1972
Taça Ribeiro dos Reis : 1964, 1966 et 1971

04.01.14

Permalien 17:21:18, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Le légendaire Red Devil Ole Gunnar Solskjær retrouve la Premier League comme coach de Cardiff

Le fantastique norvégien est considéré comme l’un des fils spirituels de Sir Ferguson. Le héros de la finale de C1 1999 est appelé a devenir un grand entraîneur. MU lui tend les bras. Tous les fans savent ce dont est capable OGS par amour pour le maillot de la Maison Rouge. Fin janvier, Cardiff doit venir affronter MU à Old Trafford…

Samedi 4 janvier 2014
3e tour FA Cup, St James’ Park

Newcastle 1 - 2 Cardiff City
But pour Newcastle: Cissé (62e)
Buts pour les Gallois: Noone (73e), Campbell (80e)

Retour fracassant d’Ole Gunnar Solskjear qui fête son premier match à la tête de Cardiff par une ravageuse élimination de Newcastle en FA Cup. Le Norvégien réalise l’exploit de battre l’ex club de Ginola à St James’ Park. Désormais tous les fans de MU vont suivre les matchs de Cardiff. OGS est un Red Devil historique. Sir Ferguson l’avait désigné comme seul joueur de MU représentant les couleurs d’United aux obsèques de George Best.

A lire sur mycoachfoot, mon blog consacré aux coachs:

http://www.mycoachfoot.com/news/pro/le-hA-ros-norvA-gien-ole-gunnar-solskjaer-revient-en-premier-league-au-poste-de-coach-de-cardiff_215.htm

Ole Gunnar Solskjær né le 26 février 1973 à Kristiansund (Norvège)

Palmarès du joueur:

67 sélections et 23 buts avec l’équipe de Norvège entre 1995 et 2007.

Coupe de Norvège 1994, avec Molde.

Avec Manchester United entre 1996-2007:

Ligue des Champions 1999.
Coupe Intercontinentale 1999.
6 Championnats d’Angleterre 1997, 1999, 2000, 2001, 2003 et 2007.
2 Coupes d’Angleterre 1999 et 2004.
Coupe de la ligue anglaise 2006.

Palmarès de l’entraîneur avec Molde:

2 Championnats de Norvège 2011, 2012
Coupe de Norvège 2013

Permalien 17:08:51, Catégories: LE GYM E BASTA, THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Bonne année à l'OGCNICE et à ses supporters

Les médias institutionnels mettent souvent Lens et St Etienne à l’honneur, niveau public.
Pourquoi ?
Ils culpabilisent toujours par rapport à Lens. “Oh! les pauvres… à part le foot, il n’y a rien là-bas. Et, puis il y a le chômage…” En un mot, Lens leur fait pitié.
Quant à St Etienne, il s’agit pour eux d’une nostalgie à bon marché. Les journaleux se souviennent que durant leur enfance, on parlait toujours des Verts. Ils croient même avoir vu jouer tous les matchs de l’ASSE alors qu’à l’époque la télé ne montrait rien du tout ou presque !
Par contre, dès qu’ils le peuvent ils taillent Nice parce que Nice = soleil, plage et même neige et montagne.
C’est de la pure jalousie, de l’envie à coup sûr.
Il est vrai qu’aucune personne au monde n’a jamais réservé un hôtel à St Etienne et Lens pour y passer des vacances.
Vive Nice ! Vive ma ville natale !
Le public du Ray était magnifique et celui de l’Allianz Riviera l’est tout autant.
Je suis né à Nice, donc j’aime l’OGCNICE, les yeux fermés. Et il en sera ainsi jusqu’à la fin de mes jours.
Si j’étais originaire de Laval, je supporterais Laval.
Man United ? C’est ma femme.
On choisit, sa femme. Pas sa mère (NICE).

02.01.14

Permalien 15:12:45, Catégories: THE RED DEVILS  

Le calendrier démentiel de Man United alors que Rooney et van Persie sont blessés

Van Persie est un grand joueur mais il est trop souvent blessé. On ne peut pas compter sur lui pour gagner le titre 2014.

Le football moderne impose une cadence infernale dès lors qu’un club joue sur tous les tableaux. Sir Ferguson parvenait à mener de front toutes les compétitions. Son successeur se heurte à présent à ce problème: comment gérer l’effectif quand parfois on est amené à jouer tous les deux ou trois jours?
On vient de voir que MU a perdu 3 fois en un mois à Old Trafford ce qui est inhabituel.
C’est donc à la maison que MU a perdu le titre 2014… Cela veut dire que MU ne sait pas prendre le jeu à son compte. Cette saison 2013-2014, MU a un très faible entrejeu, au niveau défensif et sur le plan offensif. Ce constat est incarné par l’accablant transfert de Fellaini qui paralyse le jeu de MU quand il joue.
D’autre part, Rooney, blessé aux adducteurs, a joué diminué contre Tottenham lors de la dernière défaite de MU à Old Trafford. Le staff médical demande du repos pour Wazza alors que van Persie redevient le joueur d’Arsenal, à savoir qu’il est toujours blessé.
Man United a mal fini la période des fêtes qui l’a mis à 11 points du leader Arsenal.
Après cette suite harassante de matchs en arrive une nouvelle !
MU doit disputer entre trois matchs de suite avant d’avoir droit à une semaine de repos.
Certes tous les grands clubs anglais sont soumis au même traitement.
D’un côté, on est heureux du voir souvent du football anglais; d’un autre, on le regrette car les organismes des joueurs ne sont pas en acier trempé.
Seuls les clubs qui ont un grand effectif peuvent espérer briller sur le long terme.
Sir Ferguson savait faire le turn over, sauf celui des gardiens. David Moyes est confronté à cette difficulté parmi d’autres difficultés.

Décembre 2013
01 Déc Premier League Tottenham 2-2 MU
04 Déc Premier League MU 0-1 Everton
07 Déc Premier League MU 0-1 Newcastle
10 Déc UEFA Champions League MU 1-0 Shakhtar Donetsk
15 Déc Premier League Aston Villa 0-3 MU
18 Déc Capital One Cup Stoke City 0-2 MU
21 Déc Premier League MU 3-1 West Ham United
26 Déc Premier League Hull City 2-3 MU
28 Déc Premier League Norwich City 0-1 MU

Janvier 2014
01 Jan Premier League MU 1-2 Tottenham
05 Jan FA Cup MU 1-2 Swansea City
07 Jan Capital One Cup Sunderland - MU (20 h 45)
11 Jan Premier League MU - Swansea City (18 h 30)
19 Jan Premier League Chelsea - MU (17 h)

01.01.14

Permalien 18:17:59, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Le Niçois Lloris casse le rêve de Man United à onze points d'Arsenal

Sir Ferguson présent lors de cette nouvelle défaite à Old Trafford a pu apprécier la classe d’Hugo Lloris qui a tout fait pour dégoûter les Red Devils. Si les Spurs ont gagné ce match c’est grâce au Niçois qui a mes yeux est l’homme du match. Je n’entre pas dans la polémique du penalty ou pas penalty sifflé contre Lloris. En 95 minutes, MU doit savoir marquer au moins deux buts à O.T. et ne pas attendre qu’on siffle penalty sur des fautes évidentes contre Young et Welbeck. Je le sais depuis longtemps, les arbitres anglais sont aussi compétents que les autres.

Mercredi 1er janvier 2014
Manchester United 1-2 Tottenham

But pour les Spurs: Adebayor (34e), Eriksen (66e)
But pour les Red Devils: Welbeck (67e)

J’aurais pu titrer: LLORIS M’A TUER !
Tous les favoris pour le titre 2014 ayant gagné (Man City, Arsenal, Chelsea et Liverpool) MU devait donc gagner aussi son match contre le Spurs.
Hélas! les détracteurs de MU sont au paradis en ce 1er janvier 2014 car MU a encore perdu à maison ce qui annule tout son beau parcours à l’extérieur.
Ce 1er janvier 2014 à 20 h 30, MU est à 11 points des leaders Arsenal… Pour le titre, les carottes sont cuites.
MU vient d’abdiquer officiellement. Les Red Devils ne seront pas champions et devront batailler ferme pour finir sur le podium.
MU devait faire une série de 10 victoires consécutives en championnat mais la série s’interrompt au chiffre 4.
Contre les Spurs, on sentait bien que ça n’allait pas rentrer dans la cage facilement.
Les Red Devils auraient pu jouer toute la nuit. Il y avait en face Lloris qui est souvent intervenu à la limite de sa surface. Très bon choix car cela a paniqué les Red Devils qui ne savaient plus comment jouer.

1ere mi-temps
Man United 0-1 Tottenham

But pour les Spurs: Adebayor (34e)

Les Red Devils ont dominé mais dominer n’est pas gagner, on le sait. MU a eu le ballon pendant 61% du match.
Les Spurs jouèrent tous derrière et ripostèrent en contre. Ils ont marqué sur une contre attaque bien menée.
On a assisté a une attaque contre une défense mais MU a trop joué sur Valencia. Il faut plus varier.
Moi qui voyait un 4-0, je me suis le doigt dans l’œil.
Si l’on doit souffrir même à Old Trafford…

2e mi-temps
Man United 1-2 Tottenham

But pour les Spurs: Eriksen (66e)
But pour les Red Devils: Welbeck (67e)

A l’heure de jeu, Moyes a choisi une version plus offensive.
Courir après le score, rien de plus stressant. Bonjour le début d’année !
MU ne s’est plus tuer les matchs. Du temps de Sir Ferguson, vers la fin de son mandat, non plus.
Tout va vite en football. Hier, je croyais derechef au titre 2014. Maintenant, je sais que c’est fini.
Nous n’aurons droit qu’à un lot de consolation est encore ce n’est pas certain.

Manchester United
de Gea/ (6) Un arrêt déterminant en début de match mais ensuite pas aussi présent que Lloris, en face
Smalling (5) N’apporte pas assez offensivement, puis (60e) Kagawa (5) Trop peu tranchant
Vidic © (6) Fait ce qu’il peut alors qu’on le disait perdu pour le football à cause d’un genou récalcitrant
Evans (4) Pas terrible
Evra/ (5) Fatigué
Antonio Valencia (5) Joue trop stéréotypé
Cleverley (5) Poussif, puis (84e) Young (Non noté) Envoyé au casse-pipe
Carrick/ (6) Correct, puis (60e) Chicharito (6) Une bonne rentrée mais n’a pas assez de temps pour s’exprimer
Welbeck (6) N’a rien à se reprocher
Rooney (7) Bon match
Januzaj (5) N’est pas assez collectif

Sur le banc: Lindegaard, Büttner, Ferdinand, Fletcher

Manager: Moyes (6) N’a pas encore inventé le Moyes Time…

Classement:
1 Arsenal 45 pts 20 matchs/ + 21
2 Man City 44 20/ + 34
3 Chelsea 43 20/ + 19
4 Liverpool 39 20/ + 23
5 Everton 38 20/ + 13
6 Tottenham 37 20/ - 1
7 Man Utd 34 20/ + 9

Les 4 journées au moment des fêtes de fin d’année

17e journée (21-22 décembre 2013):
Liverpool 3-1 Cardiff
Man U 3-1 West Ham
Fulham 2-4 Man City
Arsenal 0-0 Chelsea

18e journée (26 décembre):
Hull City 2-3 Man U
Chelsea 1-0 Swansea
West Ham 1-3 Arsenal
Man City 2-1 Liverpool

19e journée (28-29 décembre):
Norwich 0-1 Man U
Man City 1-0 Crystal Palace
Newcastle 0-1 Arsenal
Chelsea 2-1 Liverpool

20e journée (1er janvier 2014):
Swansea 2-3 Man City
Arsenal 2-0 Cardiff
Liverpool 2-0 Hull City
Southampton 0-3 Chelsea
Man U 1-2 Tottenham

Mini classement sur les 4 journées au moment des fêtes de fin d’année:
1 Man City, 12 pts, 4 m./ 4 victoires/ + 10 - 5/ + 5
2 Arsenal, 10 pts, 4 m./ 3 victoires, 1 nul/ + 6 - 1/ + 5
3 Chelsea, 10 pts, 4 m./ 3 victoire, 1 nul/ + 6 -2/ + 4
4 Man United, 9 points, 4 matchs/ 3 victoires/ 1 défaite + 8 - 5/ + 3
5 Liverpool, 6 pts, 4 m./ 2 victoire, 2 défaites/ + 7 - 5/ + 2

Permalien 01:13:33, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Bonne année à tous les fans de Manchester United

La plus belle vidéo sur Man United. Mon nouveau slogan: QUI N’AIME PAS MANCHESTER UNITED N’AIME PAS LA VIE.

Premier League
Mercredi 1er Janvier 2014

Man Utd - Tottenham 18 h 30

Ce qui a de bien avec le football anglais c’est qu’il n’arrête jamais, comme la vie.
2013 à peine fini, le championnat anglais reprend le 1er janvier 2014 !
Ils ont raison: rien ne doit s’arrêter sous peine de ne plus savoir repartir.
Les médias ne parlent pas de la renaissance de MU.
C’est dire que les adversaires des Red Devils recommencent à faire des cauchemars.
Ils ne s’attendaient pas un réveil aussi tôt de MU.
Tottenham arrive à Old Trafford. Un nouveau succès est attendu par les fans qui savent que MU va recevoir deux fois, coup sur coup. Belle occasion de prendre 6 points.
Vous allez penser que je suis un optimiste démesuré mais j’ai la certitude que les Red Devils ne nous ont pas laissés tomber et qu’ils vont encore une fois tout faire pour remporter le Championnnat après un début difficile, suite à la nomination de David Moyes, le nouvel entraîneur qui s’est intégré à la vitesse grand V.
Sir Ferguson a demandé que les fans devaient aider le nouveau coach. On l’aide !

Janvier 2014
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software