Archives pour: Novembre 2013

30.11.13

Le hèros Lucien Neuwirth mérite (1924-2013) des obsèques nationales

Lucien Neuwirth était un miraculé. Les nazis l’avaient fusillé et laissé pour mort. Monsieur Neuwirth a plus fait pour la condition féminine que toute la racaille moderne qui s’est servie de cette cause à des fins personnelles.

Nabilla, 2 780 000 occurrences sur Google.
Neuwirth, 1 660 000.
Qui a plus fait pour la condition féminine ?

Il y a des hommes dont on ne parle pas assez.
Lors des élections présidentielles 2007, la droite a pris pour héros des hommes de gauche: Jaurès, Blum et Môquet. Elle n’a pas su regarder dans son propre camp: Lucien Neuwirth, par exemple, homme remarquable.
Né le 18 mai 1924, à Saint-Etienne, l’ancien député(UNR, UDR et RPR), sénateur et membre du Comité consultatif national d’éthique a laissé son nom dans l’Histoire pour avoir proposé la loi Neuwirth lors de l’autorisation de l’utilisation de la contraception orale en 1967.
Lorsqu’il a entendu l’appel du 18 juin 1940 par De Gaulle, à 16 ans, il organisa un groupe de jeunes amis convaincus comme lui qu’il fallait résister au lieu se coucher devant les ennemis. Ensuite, il s’engagea dans les Forces françaises libres puis fut parachuté aux Pays-Bas où il a été fait prisonnier et fusillé. Par chance, il a survécu au peloton d’exécution : blessé et recouvert par le corps d’un de ses camarades, il est resté vivant grâce à quelques pièces de monnaie- anglaises- sur lesquelles ont ricoché les balles. Sa famille a reçu un courrier avec la mention votre fils est “mort pour que vive la France".
Sur mon blog, j’offre à Lucien Neuwirth des obsèques nationales car il a su dépasser les clivages politiques pour améliorer la France. Non seulement, il a combattu pour libérer notre pays de la présence des nazis mais en temps de paix, il a combattu aussi son propre camp de droite afin de se rallier à des gens de gauche- et pour la bonne cause!-, notamment ceux du Planning Familial dont Madame Evelyne Sullerot, également une héroïne de la Résistance. Tous deux sont deux immenses acteurs du XX siècle. (1)
Deux ministres de gauche ont assisté néanmoins aux obsèques de Lucien Neuwirth, grand résistant, gaulliste historique et “père de la pilule contraceptive", décédé à l’âge de 89 ans, dans la nuit du 25 au 26 novembre 2013: Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement et ministre des Droits des femmes, et Marisol Touraine, ministre de la Santé. Merci à elles d’avoir empêché que la gauche ne se ridiculise par son absence. J’aurais aimé que le pt Hollande se déplaçât pour honorer la mémoire de Lucien Neuwirth.Vendredi 29 novembre, en l’église Saint-François-de-Sales, à Paris (XVIIe) on a vu, outre sa famille et ses proches, Charles Pasqua, Gérard Larcher, Patrick Ollier, Antoine Rufenacht, Bernard Debré, Roger-Gérard Schwartzenberg, Michel Roussin, Jean-François Legaret et Paul-Marie Coûteaux.
Pour mener son combat contre les avortements clandestins qui conduisaient parfois à la mort de la femme enceinte, le député puis sénateur de la Loire trouva un allié en la personne du général de Gaulle qu’il aimait tant depuis son adolescence. A l’Elysée, il dit au général :
-"Vous avez donné le droit de vote aux femmes. Donnez-leur maintenant le droit de maîtriser leur fécondité.” Le général répondit:
-"C’est vrai, transmettre la vie, c’est important. Il faut que ce soit un acte lucide. Continuez !”
Rien ne fut facile, car la droite était contre leur collègue qui se rapprochait de la gauche, au nom de la finalité de son combat. Georges Pompidou, premier ministre, fit de l’humour noir avec le député:
-"Alors Neuwirth vous allez être célèbre : le général vient de faire inscrire votre proposition de loi à l’ordre du jour de l’Assemblée.”
Le héros, à double titre, sera inhumé lundi 2 décembre dans le département de la Loire, au sein du caveau familial, dans le cimetière de Crêt de Roch, après une messe dans la cathédrale Saint-Charles de Saint-Etienne.

(1)Sans Evelyne Sullerot et sans Lucien Neuwirth, notre vie ne serait pas la même. C’est peu de le dire!
Mme Sullerot était de gauche, et lui de droite.
Heureusement que Lucien Neuwirth n’a pas été arrêté par de telles considérations. Quand le député de droite fit la connaissance du Mouvement français pour le planning familial, il rédigea une proposition de loi et rassembla autour de lui d’autres députés gaullistes favorables à l’abrogation. La majorité y était violemment hostile. Après bien des atermoiements, la « loi Neuwirth » légalisant la contraception fut votée le 29 décembre 1967. Pour la plus grande joie de Mme Sullerot.
L’ouverture pour eux ce n’était pas un gadget de la basse politique. Il s’agissait de l’ouverture d’esprit. On leur tous quelque chose.
Tous les deux sont très importants, tout comme Mme Simone Veil. Le grand mérite de Mme Simone Veil, quant à elle, fut d’avoir été le maître-d’œuvre de l’adoption par le Parlement du projet de loi sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG), qui dépénalise l’avortement. Le texte entra en vigueur le 17 janvier 1975. A l’époque, elle reçut des attaques de l’extrême-droite et d’une partie de la droite traditionnelle.
Ce n’est pas parce qu’elle n’a pas été une politicienne de carrière qu’il faut l’oublier Mme Evelyne Sullerot.
Son père, médecin, fit ouvrir l’une des premières cliniques psychiatriques de France.
Sa mère mourut de faim et de froid pendant la Seconde Guerre mondiale.
Tous deux (André Hammel et Georgette Roustain), très engagés dans le protestantisme, reçurent à titre posthume la médaille des Justes pour avoir sauvé onze Juifs.
Leur fille Évelyne fut arrêtée puis jugée à Nîmes par la police de Vichy pour « propagande antinationale et propos hostiles au chef de l’État ». Il s’agit de Pétain…
Revenue en zone occupée, elle entra dans la résistance.
Orpheline à 18 ans, elle s’occupa de ses frères et soeurs plus jeunes.
Mariée à François Sullerot, ils ont quatre enfants.
En 1955, elle proposa à la gynécologue Marie-Andrée Weill-Hallé (1916-1994), avec l’aide du docteur Pierre Simon(1925-2008), de fonder une association de femmes pour promouvoir le « contrôle des naissances ». Ce sera, en 1956, la « Maternité Heureuse », qui devint, quatre ans plus tard, « le Mouvement Français pour le Planning familial ». A la date de création, les femmes vivaient sous la contrainte maritale et avec la hantise de se retrouver enceinte à chaque rapport sexuel et de mourir sous les doigts d’une faiseuse d’anges…
Evelyne Sullerot a écrit de très nombreux ouvrages féministes à succès.
Très connue pour son franc-parler elle ne veut pas que le droit à l’avortement- pour lequel elle milita de toutes ses forces- soit considéré comme “contraception-bis”, à cause de la désinvolture des nouvelles générations.
Evelyne Sullerot est également très attentive au sort des pères lors des divorces.
Soyons fiers d’être les contemporains d’aussi grands Français.

29.11.13

Permalien 23:35:24, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Man United a bien fêté les 40 ans de l'héroïque Giggs

Pour ses 40 ans, Giggs a été fêté toute la journée du 29 novembre 2013 par ses coéquipiers. Il a eu droit à son gâteau en forme de terrain de football. Grands moments fraternels d’un club qui est encore familial.

1er décembre 2013, 13 h
Tottenham-Manchester United

Les conseillers de la Reine veulent qu’elle anoblisse Beckham, le vulgaire marchand de slips tatoué. Il s’agit de “com.” car c’est Ryan Giggs qu’il fait élever au rang de Matt Busby, Bobby Charlton et Alex Ferguson.
Avec Duncan Edwards, George Best, Bobby Charlton, Brian Robson, Eric Cantona et Paul Scholes, le Gallois Ryan Giggs appartient aux joueurs mythiques de Manchester United. Sans l’un deux, le club ne serait pas ce qu’il est.
Il est tout même très étrange voire inadmissible que Ryan Giggs n’ait jamais reçu un Ballon d’Or d’honneur, tout comme Pelé d’ailleurs. Maradona c’est impossible, la FIFA n’en parle jamais.
Gallois, Ryan Giggs n’a jamais été soutenu par une grande fédération- au niveau tentaculaire s’entend- pour avoir la récompense.
Il ne bénéficie par du bourrage de crânes dans les médias car il n’est pas Anglais, Italien ou Brésilien.
Beaucoup de gens parlent de lui alors qu’ils ne l’ont jamais vu jouer une seule fois.
Pour résumer, disons:
Il a gagné 13 championnats d’Angleterre, et deux C1.
Il n’a eu qu’un seul club en pro: Man United.
Tout le début de sa carrière se déroula à l’aile gauche.
Il a marqué beaucoup de buts merveilleux et décisifs. Le plus beau fut celui en FA Cup 1999 contre Arsenal. Parti de son camp, il a dribblé toute l’équipe des Gunners pour aller marquer ! Seuls Maradona et Messi ont fait la même chose.
Depuis quelques saisons, il évolue au milieu de terrain où il fait toujours des merveilles.

Permalien 11:42:49, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Happy Birthday! Le mythique gaucher Red Devil Ryan Giggs à 40 ans

Ryan Giggs… Le joueur de Man United vient d’entrer dans le club très fermé des joueurs de plus de 40 ans. On les compte sur les doigts de nos mains: Zanetti, Costacurta, Milla, P. Maldini, Shilton… Tous les footballeurs sont différents, c’est comme dans les autres domaines. Qu’ont de commun Gourcuff et Giggs ? Rien. Le premier stagne au rang d’éternel espoir du football français, le second joue encore au plus au niveau alors qu’il a commencé sa carrière pro en 1991 ! Au haut niveau, c’est le mental qui fait la différence. Par ailleurs, les spécialistes du football sont prêts à donner le Ballon d’Or au football joué par Ribéry… Grotesque ! Ils disent que le Français “a tout gagné". MDR. Le Gallois n’a jamais eu le Ballon d’Or alors que c’est le joueur le plus titré depuis 100 ans ! Si le football se résumait à Ribéry, à l’heure actuelle je serais un spécialiste du curling. Ryan Giggs représente tout ce que j’aime: la classe, le toucher de balle, la vitesse hallucinante, le geste juste, la légèreté contre la pesanteur. Merci, Sir Ryan Giggs!

Ryan Giggs est né le 29 novembre 1973 à Cardiff (Pays de Galles) Par son grand-père paternel il a du sang africain (Sierra Leone). Son grand-père donc est issue d’Afrique via les Caraïbes victime de l’esclavagisme. Ryan Giggs à donc des origines métissées et il aime à le rappeler.
A 40 ans, il est toujours professionnel à Man United où il est aussi entraîneur-adjoint.
Sa longévité est magnifique. Je rappelle que Stanley Matthews a joué au sein de l’élite jusqu’à 50 ans.
Ryan Giggs a fait sa carrière à MU, et j’espère qu’il est restera tout le temps.
C’est le joueur le plus titré de l’Histoire avec 35 titres majeurs dont 13 championnats. Quand on songe que la starlette de Liverpool Gerrard n’a jamais été capable de faire un seul championnat à Liverpool !
Ryan Giggs fut ailier avant de se recycler milieu de terrain.
Il a signé pro à Manchester United le 9 juillet 1990.
1er match pro ? Le 2 mars 1991: Man U-Everton (0-2), à Old Trafford.

Palmarès: 35 titres majeurs gagné avec MU. Record mondial:

Coupe du monde des clubs de la FIFA 2008
Coupe Intercontinentale 1999
Supercoupe de l’UEFA 1991
2 Ligues des Champions 1999, 2008
13 Championnats d’Angleterre 1993, 1994, 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009, 2011 et 2013
4 Coupes d’Angleterre 1994, 1996, 1999, 2004
4 Coupes de la Ligue 1992, 2006, 2009, 2010
9 Community Shield 1993, 1994, 1996, 1997, 2003, 2007, 2008, 2010, 2011, 2013

953 matchs, 168 buts à Manchester United
64 matchs, 12 buts avec le Pays de Galles
4 matchs, 1 but avec l’Angleterre

Joueurs qui ont porté le plus le maillot des Red Devils:
1 Ryan Giggs 953 fois
2 Bobby Charlton 758
3 Paul Scholes 718
4 Bill Foulkes 688
5 Gary Neville 602

A voir: http://www.manutd.com/en/Home/News%20And%20Features/United%20Uncovered/Newsletters/2013/Nov/United%20Uncovered%20Issue%2044.aspx

[Post dédié à Richard Kurt]

Permalien 11:41:45, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Le secret et autres textes, de Tanizaki (L'Imaginaire/ Gallimard)

La voix de Tanizaki, l’un des géants de la littérature mondiale.

Les nouvelles de ce recueil ont toutes été publiées entre 1910 et 1914.
Tanizaki est un maître japonais qui nous a donné L’éloge de l’ombre et La confession impudique, deux chefs-d’œuvre.
Dans cet ouvrage, on se confronte au sadisme ce qui était novateur en son temps.
Tanizaki aimait provoquer son peuple dont il connaissait tout, jusqu’au moindre frémissement d’un homme perdu dans la contrée la plus reculée du pays.
Tanizaki savait voir et dire ce qu’il a vu.
Sa prose nous met en présence de jeunes garçons qui se cherchent à tous les sens du terme. «Il y a un sentiment que j’adore, c’est la haine. Aucun autre n’est aussi radical, entier, agréable. Haïr quelqu’un, le haïr de tout cœur, quelle jouissance ! »
Le narrateur refuse de se séparer d’un ami, « individu haïssable ».
Tanizaki savait surprendre, bousculer, intéresser, provoquer. Un maître absolu.
Les nouvelles ont cent ans. Pas une ride stylistique. Cela sonne vrai.

-Le secret et autres textes
De Junichiro Tanizaki
Traductions d’Anne Bayard-Sakai, Marc Mécréant et Cécile Sakai
L’Imaginaire/ Gallimard, 189 p., 7, 50 €

28.11.13

Permalien 17:34:39, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Mort de Nilton Santos, le mythique défenseur brésilien, double champion du monde 1958 et 1962

Le football mondial a perdu deux joyaux du jeu défensif en cette fin novembre 2013: le Red Devil Bill Foulkes et le Carioca Nilton Santos (1928-2013) qui vient de mourir à Rio de Janeiro, sa ville natale.
L’arrière gauche ultra offensif appartient à l’immense génération brésilienne qui a offert au Brésil ses deux premiers titres mondiaux: 1958 et 1962. C’est ce qui s’appelle avoir réussi sa vie même si elle se termina sous les assauts de la maladie d’Alzheimer. Ce qui compte c’est ce qu’on a fait, et lui a beaucoup fait.
Avant lui, aucun défenseur n’osait quitter son poste en défense pour attaquer dans le camp adverse. Le double champion du monde a changé la philosophie de son poste. Et aujourd’hui des gens se plaignent de voir monter des latéraux ! Les grands défenseurs d’aile montent et redescendent quand il le faut comme jadis Rodzik et Facchetti. Cela s’appelle le surnombre.
Hyper intelligent, Nilton Santos connaissait tout du football, la technique et aussi la façon de jouer des joueurs. A tel point qu’on le surnomma Enciclopédia (l’Encyclopédie). Au Brésil, on ne considère pas le football comme une distraction pour oisifs. C’est un métier devenu Art.
Le fidèle évolua toute sa carrière à Botafogo (721 matchs, 1948-1964). Rien ne dit qu’en 2013, il jouerait au Real Madrid ou à Liverpool. Est-ce Totti (Roma) et Giggs (Man United) ont changé de club ?
Le défenseur solide et bon relanceur joua 75 fois sous le maillot de la sélection brésilienne (1949-1962). Il a été classé dans les 5 meilleurs défenseurs de toute l’Histoire de l’Amsud.
Le partenaire de Pelé et Garrincha a sa statue devant le stade de Botafoga depuis des années.

Permalien 09:49:17, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Mort du légendaire Bill Foulkes: 688 matchs avec Man United

Bill Foulkes était un défenseur intraitable d’où partait tous les contres de MU.
Le regretté Duncan Edwards puis Charlton, Best et Law s’appuyaient sur lui pour attaquer sans angoisse.
Foulkes dégageait un paternalisme naturel et tant de force ! C’était un ennemi de la frime, de l’exubérance, de cette esbroufe qu’on voit parfois sur les terrains. Lui ne s’exprimait que sur le terrain. MU vient de perdre l’un des héros mythiques. Personne ne l’oubliera, il a écrit l’Histoire de MU.

William Anthony Foulkes, né le 5 janvier 1932 à Saint Helens, est mort le 25 novembre 2013.
Les deux dates sont hélas! connues. Entretemps, le Red Devil a écrit de grandes pages avec MU, devenant le 4e Red Devil le plus fidèle au club. Il est resté pendant des années à la première place avant d’être dépassé par Charlton, puis par Giggs et Scholes. A MU, ce classement cela veut dire beaucoup de choses.

Classement des joueurs mythiques au nombre d’apparences sous le maillot de MU:

1 Ryan Giggs
953 matchs, 168 buts (Série en cours)

2 Sir Bobby Charlton
758 matchs, 249 buts (Le meilleur buteur est l’ambassadeur major de MU)

3 Paul Scholes
718 matchs, 155 buts (L’ami Paul est entré dans la staff de la formation, à MU)

4 Bill Foulkes (1932-2013)
688 matchs, 9 buts (Il fut un défenseur en acier inoxydable pour la Maison Rouge)

5 Gary Neville
602 matchs, 7 buts (Le Red Devil été nommé ambassadeur de MU)

Palmarès de Bill Foulkes à Man United:
Ligue des champions 1968
4 Championnats 1956, 1957, 1965, 1967
FA Cup 1963
4 Charity Shiled 1956, 1957, 1965, 1967

Le défenseur a signé à United le 1er mars 1950
Il disputa avec MU son premier match contre Liverpool le 13 décembre 1952
Il finit sa carrière de joueur pro à MU le 1er juin 1970

Quand il commença à jouer pour MU, Foulkes travaillait toujours à la mine. Cela devrait faire réfléchir certains joueurs actuels qui n’ont aucun respect pour les grands anciens qui ont aidé à imposer le football dans le monde entier.
Défenseur rugueux et correct, Foulkes remporta les deux titres importants de MU, après guerre, soit au début de l’ère Matt Busby qui recherchait les meilleurs jeunes des environs de Manchester. Cette immense génération de joueurs fut massacrée le 6 février 1958 lors du crash de Munich.
Totalement traumatisé par la mort de ses amis et partenaires, le survivant Foulkes a voulu arrêté le football avant de revenir sur sa décision est d’être nommé capitaine de la nouvelle équipe de MU recomposée par Matt Busby.
“Je n’aime plus le football mais j’y joue encore” confia Foulkes, inconsolable, en deuil à perpétuité.
Dix ans après avoir gagné un premier championnat avec MU, il regagne celui de 1967 ! Et aussi la première C1 du club en 1968 ! Fantastique: exploit sans précédent, dix ans après avoir perdu tant de grands joueurs, MU est au sommet du football. Le Real Madrid apportera un grand soutien MU. De là date la bonne entente entre les deux clubs. Foulkes devient donc champion d’Europe à 36 ans, en battant Benfica, grâce entre autres à Charlton, Best et Stiles.
A sa retraite de joueur, il est resté un peu au club avant de tenter l’aventure du coaching aux Etats-Unis où il fut donc un pionner du Soccer. Il revint ensuite exercer en Europe avant de choisir le Japon où il fut aussi un pionnier. On voit que Foulknes est un gigantesque serviteur du ballon rond. Mondialiste avant l’heure, Foulkes a terminé son parcours en 1992 quand Sir Ferguson lui a demandé d’aider encore un peu les jeunes joueurs du centre de formation où évoluait alors Scholes et Giggs…

Rappel de la catastrophe aérienne de Munich 1958:

Vingt-trois personnes ont perdu la vie à Munich, dont huit joueurs Busby Babes.
Foulkes a réussi à s’extirper de l’avion disloqué, au sol.
Avant la perte de ses amis, il était un winner acharné.
Après la mort de ses amis, il se contenta de jouer de manière à la fois hyper consciencieuse et silencieuse.

Les 8 Red Devils morts lors du crash 1958:
Geoff Bent
Roger Byrne ©
Eddie Colman
Duncan Edwards (le stratège immense jeune star est mort à l’hôpital le 21 février 1958)
Mark Jones
David Pegg
Tommy Taylor
Liam Whelan

Membres du staff morts dans l’avion:
Walter Crickmer, secrétaire
Bert Whalley, entraîneur
Tom Curry, entraîneur

Les joueurs survivants:
Johnny Berry
Jackie Blanchflower (1933-1998)
Dennis Viollet (1933-1999)
Ray Wood (1931-2002)
Bobby Charlton (1937)
Bill Foulkes (1932-2013)
Harry Gregg (1932)
Kenny Morgans (1939-2012)
Albert Scanlon (1935-2009)

Le manager Matt Busby (1909-1994), très grièvement atteint, a survécu à ses blessures avant de décider de rester à son poste pour honorer la mémoire de ses jeunes joueurs disparus. “Je ne veux pas qu’ils soient morts pour rien", a-t-il dit après l’accident. “Ils ne sont pas morts pour rien", a-t-il dit après la victoire en C1. Avec le trophée de 196 8 tout près de lui, il eut ce mot historique: “Ce n’est qu’un début…”

27.11.13

Permalien 17:22:06, Catégories: THE RED DEVILS, BECKENBAUEREMENT, GRAND MONSIEUR  

En deuil de Bill Foulkes, Manchester United marque 5 buts en Allemagne

Les Red Devils avaient tous le brassard noir, en signe de deuil, après la mort de l’immense Bill Foulknes. Comme je l’ai souvent dit, MU est porté par les forces supérieurs de l’esprit des victimes du crash de 1958. Foulkes était un survivant. Il aurait été content de voir MU donner une raclée à Leverkusen qui était invaincu en C1 à domicile depuis quasiment dix ans. Les Allemands ont un peu trop pris MU à la légère. MU est déjà qualifié pour les 8e, tout comme le Real Madrid, le PSG, Man City et le Bayern Munich. Hier 36 buts ont été marqués en 6 matchs.

27 novembre 2013, 20 h 45 (BeIn sport, max 3)
Champions League, soirée de qualification:
Bayer Leverkusen 0-5 Manchester United
Buts pour les Red Devils: Valencia (22e), Spahic (30e csc), Evans (65e), Smalling (77e), Nani (88e)

Classement Groupe A
1 FC Manchester United 11 points, 5 matchs/ + 8
2 FC Shakhtar Donetsk 8 pts/ + 2
3 Bayer Leverkusen 7 pts/ - 2
4 Real Sociedad de Fútbol 1 pts/ - 8

Manchester United:
De Gea/ (5) Rien à faire
Smalling (7) Sérieux comme toujours mais cette fois il a joué moins stressé
Ferdinand (8) Impérial
Evans (8) Solide et il est si jeune !
Evra ©/ (7) Vaillant soldat comme toujours, puis (69e) Büttner (6) Bonne rentrée
Kagawa (8) Grand match dans le relais
Giggs (8) Le BIG créateur a répondu présent
Jones (7) En progrès constant dans l’harmonisation de ses gestes. Le mental, ça il l’a !
Valencia/ (7) Merveilleux athlète, merveilleux homme, puis (80e) Young (6) A bien fait ce qu’il devait faire
Nani (8) A remarquablement mis le feu et son but de l’extérieur droit dans un angle hyper fermé est tout simplement génial [voir vidéo]. Ce joueur à tant à nous donner. Son seul défaut? Un physique trop défaillant qui finit par user sa confiance.
Rooney (10) Il est passeur décisif sur les quatre premiers buts(80e), puis Anderson (4) Puissant- sa qualité première- mais doit donner le ballon quand cela s’impose.

Sur le banc: Lindegaard, Cleverley, Welbeck et Chicharito. (Ces trois derniers remplaçants n’ont pas passé une bonne soirée à titre personnel. Des coiffeurs ont mieux réussi qu’eux…)

Manager, sur le banc: Moyes (10) A bien composé son groupe pourtant amputé de Rafael, Carrick et van Persie.
Ex manager, dans les tribunes: Sir Ferguson (10). La mascotte est de retour !

Moi qui pensais que Man United chercherait à limiter les dégats à Leverkusen, j’ai eu tout faux: les Red Devils se sont promenés en Allemagne: 0-5 ! Le carton plein.
J’espérais aussi que lors de ce match de MU en déplacement, Sir Ferguson ne serait pas dans les tribunes, sinon le mieux c’est qu’il redescende sur le banc. Tout faux, il y était ! Il y a quelque chose que je ne saisis pas: il avait dit quitter le poste de coach pour rester auprès de sa femme mais sa prédilection initiale s’avère plus exacte: il n’arrive pas à voir jouer MU sur l’écran de sa télé dans le salon familial, auprès de sa femme. Voir un match à Old Trafford, passe encore, mais aller à l’extérieur en est une autre. Depuis son opération à la hanche, Sir Ferguson est requinqué et refait surface, même si le froid lui fige parfois les traits car il est moins dans l’action. J’en suis à me demander si Fergie ne tire pas les ficelles de la marionnette Moyes car MU s’est remis à tourner depuis que son ancien coach mythique a quitté sa convalescence… L’équipe de C1 du 27 novembre ressemblait à un remaniement ministériel signé Sir Alex Ferguson. MU cette saison c’est toujours la marque Fergie et pour longtemps encore.
Il y a des soirs où tout se passe bien.
MU aurait pu gagner 0-6 si Anderson n’avait pas avalé la feuille de match -quelle belle expression !- tirant au but de manière inconsidérée avec son pied carré, alors que Young attendait le ballon pour le mettre au fond. Chacun son métier, Anderson, au mieux, est un ratisseur de ballon qu’il doit glisser aux attaquants de métier.
Rooney a été encore une fois de plus grandiose, une rampe de lancement de louche de caviar.
Giggs a été très bon. Kagawa aussi.
Et surtout dès que Fellaini ne joue pas avec MU, MU joue beaucoup mieux et même très bien.

Les matches du 27 novembre 2013, suite et fin de la 5e journée:
Groupe A
Shakhtar Donetsk 4-0 Real Sociedad

Groupe B
Juventus 3-1 Copenhague
Real Madrid 4-1 Galatasaray

Groupe C
PSG 2-1 Olympiakos
Anderlecht 2-3 Benfica

Groupe D
CSKA Moskva 1-3 Bayern Munich
Man City 4-2 Plzeň

Permalien 16:50:58, Catégories: SPECIAL MARADONA, GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Messi s'économise-t-il pour la Coupe du Monde 2014 ?

La Coupe du Monde 2014, au plan économique: l’Argentine de Messi a le même sponsor que la FIFA, soit Adidas. De l’autre côté, Nike a pour icônes, le Brésil, le Portugal de C.Ronaldo et accessoirement la France.

Mardi 26 novembre 2013
Ajax 2 - 1 FC Barcelone
Buts pour les Néerlandais :Serero (19e), Hoesen (41e)
But pour les Catalans: Xavi (49e pen.)

Le Barça n’a pas vraiment joué pour gagner.
Une question se pose: et si Messi s’économisait pour la Coupe du Monde 2014 ?
Bien sûr, il ne fait pas semblant d’être blessé mais le temps sans jouer peut lui être très bénéfique.
Je me souviens que Marcel Desailly en 1997-1998 n’a pas fait une grosse saison avec l’AC Milan. Cela lui a été profitable.
Messi a tout gagné sauf la Coupe du Monde.
Lors de la World Cup 2014 au Brésil tous les focus seront sur cette compétition encore plus que d’habitude.
L’Argentin va vouloir marquer un grand coup.
Tout le monde voit le Brésil l’emporter chez lui.
Messi rêve de refaire le coup de l’Uruguay qui avait battu le Brésil en finale de la Coupe du Monde 1950 au Maracaña. Ce match hante encore les esprits des Brésiliens, et même le mien. Je sais que c’est l’un des plus grands matchs l’Histoire.

L’équipe de Barcelone:
Pinto/
Puyol puis (68e) Patric
Machesrano
Piqué
Montoya/
Song
Xavi
Iniesta/ puis (74e) Roberto
Pedro
Neymar
Fabregas puis (82e) Traoré

L’Ajax, troisième avec 7 points, jouera sa qualification dans deux semaines au Milan. L’ancienne équipe du Roi Cruyff 1er devra s’imposer en Italie pour passer devant les Lombards, deuxièmes.
Le Barça vient de perdre pour la première fois après une série de 25 matches consécutifs sans défaite toutes compétitions confondues.
La défaite contre Ajax n’est pas fatal pour les Blaugrana qui devront battre le Celtic dans 15 jours pour assurer la première place du groupe H.

Ligue des champions, première partie de la nouvelle soirée de phase de poules:
Steaua Bucarest 0 - 0 Schalke 04
FC Bâle 1 - 0 Chelsea
Dortmund 3 - 1 Naples
Arsenal 2 - 0 Olympique de Marseille
FC Porto 1 - 1 Austria Vienne
Celtic Glasgow 0 - 3 AC Milan
Ajax 2 - 1 FC Barcelone
Zenit Saint-Pétersbourg 1-1 Athlético Madrid

Permalien 15:37:00, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Hommage à Garrincha (1933-1983)

Manoel Francisco dos Santos, dit Garrincha: né le 28 octobre 1933 à Magé au Brésil et mort le 20 janvier 1983.
L’ailier droit n’a vécu que 50 ans.
En 2013, on désigne à la vindicte populaire Cristiano Ronaldo, traité de provocateur parce qu’il aime dribbler à un contre un.
Que ne dirait-on pas si Garrincha jouait aujourd’hui !
Il a passé son temps à provoquer son adversaire directe pour le plus plaisir du public.
“L’ailier cet enfant perdu” a dit Montherlant. Il ne savait pas si bien écrire.
A propos, Peter Handke m’a dit qu’il aimait jouer ailier car c’est le poste qui permettait aux filles de voir les joueurs de près, et vice-versa. N’est-ce pas merveilleux de dire ça ?
Le fait est que Garrincha était très aimé par la gente féminine.
Garrincha reste le plus grand ailier du monde.
Il est mort mais son style reste.
C’est comme pour Miles Davis et Hendrix. Cent mille fois imités. Jamais égalés.
Le monde entier savait qu’il faisait toujours la même feinte de corps pour effacer un adversaire et presque personne ne parvenait à lui prendre la balle: il passait 7 fois sur 10. Sa feinte consistait à faire semblant de repiquer au centre avant de partir sur la droite pour aller centrer ou tenter de rentrer dans la surface pour aller marquer ou faire marquer.
Il a gagné deux Coupes de Monde. En 1958, premier titre mondial du Brésil, et en 1962 où il a tout fait lui en l’absence de Pelé, blessé.
Pelé et Garrincha sont deux génies du football, comme Chaplin et Keaton au cinéma.

[Post dédié à Yeso Amalfi]

Permalien 07:35:09, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Dictionnaire amoureux de Marcel Proust (Plon/Grasset) de Jean-Paul et Raphaël Enthoven

La grande émission de Roger Stéphane, Portrait-Souvenir: Marcel Proust avec les témoignages de Mauriac, Morand, Cocteau, Berl et la bouleversante Céleste Albaret. Si quelqu’un a vraiment aimé Marcel Proust c’est bien elle, et il le savait.

Dans le paysage littéraire actuel, il manquait un duo de ce style.
Par le passé on a eu les frères Goncourt, Boileau & Narcejac. Cette fois, il s’agit d’un père et son fils, les Enthoven. Parfois le talent est héréditaire. Il ne faudrait pas les traiter par-dessous la jambe, les frapper du délit de belle gueule comme on frappe d’ostracisme ceux qui ont le rôle de la sale. La photo du duo à un côté Comptoir des cotonniers, version masculine. Leur livre en commun qui en appellera sans doute d’autres est une vraie réussite car il s’agit d’un livre d’humeurs. Soit la vision de Proust par deux lecteurs qui savent lire et écrire. Ils pourraient être comédiens, ils sont auteurs. Il est vrai que les écrivains sont des acteurs aussi, des acteurs qui parlent avec leurs mots.
Ils auraient pu dédier leur livre à Sainte Beuve puisque ce dernier, à l’inverse de Proust, estimait qu’il fallait s’intéresser à tout ce qui gravite autour d’un écrivain afin de mieux connaître celui qu’on lit. Proust s’opposait à cette façon de voir parce qu’il voulait conserver un jardin secret, ne pas tout divulguer : il en disait assez dans ses livres. A la vérité, Proust ne voulait pas confier qu’il était homosexuel, à l’opposé de Gide qui a passé sa vie à dire qu’il aimait les garçons.
Le livre a des entrées inattendues : Camus (Albert, pas les homonymes), Asperge, Tennis… D’autres moins surprenantes : Cocteau, Céline, Gilberte… On connaît la sentence de l’auteur du Voyage au bout de la nuit sur celui d’A la recherche du temps perdu : «300 pages pour nous faire comprendre que Tutur encule Tatave, c’est trop ». Cette fulgurance était destiné à son correspond Milton Hindus.
On peut s’amuser à “qui a écrit quoi". Le fils explore le texte pendant que le père éclaire la galaxie proustienne. J’imagine sans mal que l’entrée « Berl » est signée par Jean-Paul Enthoven. « Futur grand écrivain mineur » lit-on. Pourquoi pas ? Chacun ses goûts. Cependant pourquoi alors le citer au moins quatre fois dans le livre ? Il n’y pas d’écrivain mineur. Il n’y a que de bons ou mauvais écrivains.
Ailleurs, à l’entrée Breton, on lit que le Pape du surréalisme fut «l’unique contact» de Proust «avec la galaxie surréaliste». C’est inexact. Quand il avait 12 ans, Philippe Soupault, cofondateur du mouvement, a connu Proust en Normandie, et devenu adulte, Soupault a revu Proust au moment de la parution des Champs magnétiques (1919). Pour être indulgent disons que lors des rencontres Proust-Soupault la création officielle du surréalisme n’avait pas été proclamée, mais quand Breton s’aventura à mettre au net les épreuves de du Côté de Guermantes, pour le compte de Gallimard, il n’était plus dadaïste que surréaliste. Je fais ces précisions car j’ai souvent parlé de Proust avec Berl et Soupault. Je n’ai connu aucun autre écrivain qui fut ami avec Proust.
Les lecteurs qui ne sont pas des proustiens incollables apprendrons que si Proust obtint le prix Goncourt 1919 avec A l’ombre des jeunes filles en fleur, c’est grâce à l’antisémite Léon Daudet, qui faisait passer le talent avant ses positions politiques pas aussi grandioses que ses goût littéraires.
Ce Dictionnaire amoureux consacré à Marcel Proust et à son œuvre est l’un des plus réussis de la collection qui parfois ne propose qu’un catalogue de la Redoute sur les langues ou la cuisine. Etre passionné par un sujet ne garantit pas d’être passionnant quand on en parle et encore moins quand on écrit. Ce genre de livre se picore ici et là. Chaque fois que l’on ouvre au hasard LE Enthoven on est alpagué par la prose des duettistes. Exemple: “Kung-Fu” ? On apprend qu’un romancier a écrit sur Proust et le Kung-Fu. Le cours résumé au pas de charge nous évite de lire ce livre. “Zinedine (de Guermantes)” ? Superbe parallèle entre le coup de boule de Zizou et une rageuse attitude du duc de Guermantes. (J’imagine que cette entrée est née grâce à l’œil de lynx de Raphaël). “Instant d’avant (L’)” ? Ici il est question de la magie du style proustien qui tournoie autour de la notion du temps qui s’étire, s’immobilise, se vit avant d’être vécu ou ne se ressent qu’intellectuellement.
Vous avez des livres de Proust chez vous ? Alors rangez LE Enthoven à côté d’un tome de l’A la Recherche. Si vous êtes Proustien n’éloignez pas LE Enthoven de la galaxie des autres meilleurs fans: Painter, Kolb, Tadié, Citati et Compagnon.
Peut-être qu’un jour quelqu’un écrira Le Dictionnaire amoureux des Enthoven.

-Dictionnaire amoureux de Marcel Proust, de Jean-Paul et Raphaël Enthoven. Dessins d’Alain Bouldouyre. Plon/ Grasset, 730 p., 24,50 €

25.11.13

Permalien 16:34:06, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, GRAND MONSIEUR  

Le bouleversant hommage du héros de France-Ukraine, Mamadou Sakho, à son père, au cours de la plus belle interview de 2013

Le football ce n’est pas ces barbares d’opérette qui saccagent les stades alors qu’à la maison ils ont peur de papa, maman. Il ne faut jamais faire d’amalgame. La France du football ce n’est pas les “cailleras” de l’EDF comme le prétendent certaines personnes du PAF. Mamadou Sakho porte haut les valeurs du football. Il incarne le nouveau visage de l’équipe France. C’est la grande réconciliation ! A l’ère de l’autopromotion pleine de suffisance ou alors des banalités affligeantes, il a fait le contraire pour rendre hommage à ses débuts et notamment à son père avec lequel il a vécu des galères. Sa pudeur l’empêche de tout nous dire mais on a compris. Dans sa jeunesse, Sakho en a bavé. Un toit, un lit n’étaient pas toujours au rendez-vous. A-t-il fini camé ou voyou ? Non, il est international. Chapeau !

Grand moment de télévision. Instants rares qui ne découlent pas d’un plan de communication.
Il y a quelques jours, je me demandais quel joueur français aurait pleuré si la France avait été éliminée par l’Ukraine.
Jadis, Boli, Tigana et Thuram pleuraient les soirs de défaite importante.
Contre l’Ukraine (3-0), il n’y a pas eu de larmes, rien que des sourires, tant mieux !
Le joueur qui pleure, on vient de le trouver.
Je l’avais déjà vu pleurer avec sa fille dans ses bras au Parc de Princes où on a bien compris qu’il adore Paris et la France.
Savez-vous pourquoi il pleure souvent ?
C’est simple: quand il entend le nom de Sakho, il pense à son père trop tôt disparu. Le fils est le survivance du père. Voilà tout ce que j’aime.

-"J’idolâtrais mon père. J’ai connu tellement de galères avec lui, dont je ne parlerai jamais, mais je sais qu’il serait fier de me voir là. Je reviens de très très loin. Quand je dis “nomade", je sais ce que ça veut dire. Il y a des choix à faire et personne n’achète mon plaisir de jouer au football. J’ai appris à donner beaucoup de bonheur. Et c’est le football qui a sorti ma famille de la galère. Devenir footballeur était devenu une obligation pour moi. Quand mon père était malade, je vivais dans des endroits compliqués. Un jour il m’appelle dans sa chambre. Il me dit : “Je vais partir, mon heure a sonné, je te laisse la responsabilité de la famille sur les épaules". J’avais douze ans. Sur le coup ça vous choque, vous ne comprenez pas… On ne devient jamais quelqu’un pour rien. Mon caractère a été forgé à l’âge de treize ans. J’étais plus mature que les autres. J’étais avec mes potes mais je voyais plus loin qu’eux. Je voyais plus loin, je voyais mes objectifs (…) Liverpool est le projet qui me convenait le mieux. Je suis très heureux là-bas, je ne regrette pas mon choix et je ne me retourne pas…”

On gagne à connaître les gens.
Sakho ? J’avais déjà été impressionné par le fait que Paul Le Guen le propulse capitaine du PSG a seulement 17 ans.
Depuis sa soirée à la Thuram contre l’Ukraine la vie en bleue de Sakho a basculé. Il y a un avant et un après le 19 novembre.
Il a su saisir sa chance en marquant deux buts, et avant le match il avait dit qu’il marquerait.
Dans l’émission sur BeiN Sport remarquablement bien interviewé par Alexandre Ruiz, il a laisser parler son cœur.
Grands moments de télévision, mieux que les confessions de ses idiotes qui n’ont que leurs nibars à mettre en avant.
Voilà pourquoi j’aime tant le football. Mamadou Sakho devra confirmer mais une chose est certaine, il est entré dans le cœur des Français, il est autant généreux que d’autres sont antipathiques. Lui donne dans les matchs et dans les interviews. Les autres ne donnent rien, ils font que prendre.
La génération Sakho, Varane et Pogba va nous faire oublier les joueurs qui n’auront pris que de l’argent ne laissant aucun souvenir dans la mémoire de gens.
Vous me dites Anelka, je vous réponds: le néant absolu. (Ses deux buts contre l’Angleterre ne valent rien car c’était un match amical contre la défense d’Arsenal, ses partenaires en club !)
Sakho en un seul match a plus donné qu’Anelka au cours de toute sa carrière.
Vous allez me dire que peut-être Anelka est un garçon introverti et que c’est un gars très bien. Sauf que nous sommes à l’heure de l’hypermédiatisation. Ce que m’a montré Anelka pendant toute sa carrière ne m’a jamais fait vibrer une seule seconde. Anelka et les joueurs dans son trip c’est de la communication. Sakho lui c’est de l’émotion. Enfin quelqu’un de naturel.
Le public s’est réconcilié avec les Bleus grâce à Sakho qui rejoint ses grands aînés Diagne, Trésor, Tigana, Thuram…
Il a souffert dans sa jeunesse. On imagine très bien qu’il n’a pas toujours dormi dans un lit.
Sakho parle de son père, de ses entraîneurs de sa jeunesse.
Dans son témoignage beaucoup de gens se retrouvent car c’est le témoignage de la sincérité, de la vérité, de la grandeur d’âme.
Le père de Sakho c’est notre père à tous.

[Post dédié à mon père, pionnier du football amateur, et à mon entraîneur Oreste qui fut aussi le sien]

Permalien 08:04:53, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Grâce à Folio, (re)découvrons Italo Calvino (1923-1985), l’italien francophile

Adepte de l’Oulipo à l’invitation de son ami Raymond Queneau, le romancier annonce Antonio Tabucchi dans la condamnation de tous les travers de la société italienne. Les éditions Gallimard republient en Folio quatre titres majeurs de l’Italien :

-La journée d’un scrutateur, traduit de l’Italien par Gérard Genot, revu par Mario Fusco. Folio, 122 p., 5,40 €
C’est le récit d’un communiste chargé de surveiller le déroulement les élections dans un bureau de vote. Calvino a travaillé ce récit pendant dix ans (1953-1963) à une époque où il a démissionné du parti communiste, en 1957, suite à l’entrée des chars soviétiques en Hongrie et à la révolte des Polonais contre le régime communiste. On imagine qu’il a remanié son texte à partir de 1956. Il a lui-même été candidat aux élections. Cet ouvrage est une réflexion sur la vie, la démocratie.

-La spéculation immobilière, traduit de l’italien par Jean-Paul Manganaro. Folio, 186 p., 6,60 €
Cette très bonne cuvée de Calvino date de 1956-1957. Le narrateur nous prend par la main pour nous mettre en présence d’un néophyte des pratiques immobilières qui se débat contre les promoteurs très doués pour découper la ville avec de gros profits à la clef. Les requins sont de partout et s’attaquent aux propriétaires de bien familiaux qui se font dépouiller sans rien comprendre aux magouilles. Calvino était très doué pour rendre vivant d’infimes séquences du quotidien.

-Cosmicomics, traduit de l’italien par Jean Thibaudeau (revu par Mario Fusco) et Jean-Paul Manganaro, Folio, 535 p., 8,70 €
Ce dense volume contient la splendide prose de Calvino des années 1960 et 1980. Ici le romancier met en évidence son intérêt jamais démenti pour les sciences et la cosmogonie. Rousseauiste à sa manière, Calvino n’a jamais séparé l’homme de la nature, et quand il le sectionne s’est justement pour dénoncer la course à sa perte. Calvino a revisité les thèmes de la science-fiction pour en donner sa version en plusieurs moutures qui ne lassent jamais le lecteur. Son humour est présent de partout pour notre plus grand plaisir. Raymond Roussel avait inventé des rails en moue de veau. Calvino, lui, fait tomber du ciel des météorites plus mous que les montres molles de Dali.

-Le château des destins croisés, traduit de l’italien par Jean Thibaudeau et Calvino. Folio, 180 p., 6,60 €
Il s’agit d’un très bel exercice littéraire au cours duquel, Italo Calvino fait la démonstration de son appartenance au mouvement Oulipo qui nécessite décrire sous une forme de contrainte. Calvino a décidé d’utiliser les cartes du Tarot pour raconter la vie de personnages dépourvus de paroles. Un convive extirpe du jeu la carte du Cavalier de Coupe pour démarrer le récit. La parole se libère en se libérant

Permalien 00:13:20, Catégories: THE RED DEVILS  

W. Rooney manque le hold-up à Cardiff et Man United se retrouve à 7 points du leader Arsenal

Les minables fans de Cardiff ont sifflé l’enfant du pays Ryan Giggs quand il est entré en cours de match. Lamentable public. J’espère que Giggs n’entraînera jamais le Pays de Galles. Dommage qu’il ne soit pas né Anglais quand on voit l’ingratitude de ses compatriotes. Le fair-play anglo-saxon n’est plus qu’un vieux souvenir.

Cardiff City 2-2 Manchester United
Buts pour les Gallois: Campbell (33e), Bo-Kyung (90e)
Buts pour MU: Rooney (15e), Evra (45e)

Les détracteurs de MU sont ivres de bonheur: MU a perdu deux points à Cardiff. On eût que les locaux avaient gagné la C1 alors qu’ils n’ont pris qu’un point !
Sir Alex Ferguson est bien gentil de suivre MU en déplacement mais cela ne suffit pas. Dans les tribunes, il assiste à la perte d’identité de son club qu’il avait mis au sommet de l’Angleterre. Désormais, MU laisse des points précieux dans ce qui était jadis le “Fergie Time", soit la période bénéfique pour le club.
A Cardiff, Evra avait fait le plus dur en marquant de la tête sur corner de Rooney, pour permettre à MU de mener 1-2.
Hélas! juste en fin de match, les Gallois ont égalisé, laissant sur le carreau toute la défense de MU dont Evra qui ne chargeait personne.
De manière sublime, Giggs donna un caviar à Rooney pour le 2-3 mais le Red Devil d’habitude si conquérant a voulu donner le ballon à Welbeck au lieu de marquer tout seul, comme il aurait très bien pu le faire. C’est là que j’ai compris qu’il n’était pas Cristiano Ronaldo. Le Portugais, lui, aurait marqué, j’en suis certain. Pourquoi ? Parce que le Portugais aime plus le football que Rooney. Ronaldo a 100 % la tête au football quand Rooney a perdu beaucoup de temps à faire autre chose entre deux séances d’entraînement. Cela se paie sur le terrain à un moment ou un autre.
Ma version des faits: à la mi-temps, Rooney a été déstabilisé par l’arbitre qui lui a dit qu’il aurait dû avoir un rouge au lieu d’un jaune en début de match quand le Red Devil donna un coup de pied par derrière dans la jambe d’un adversaire. Ce fut un geste volontaire. C’est vrai qu’il méritait le rouge. Les commentateurs de C+ n’ont pas cessé de réclamer la tête du Mancunien comme s’il avait tué quatre personnes !
Je précise que Rooney n’a pas blessé son adversaire.
Ensuite, Ronney a ouvert le score, puis donné une passe décisive à Evra.
En seconde, mi-temps, la remarque de l’arbitre lui a cassé son killer instant. C’est mon avis et je le partage.
Au total, au lieu de revenir à 5 points d’Arsenal, MU est à 7 points du leader.
Ce n’est pas une bonne nouvelle car le 1er décembre, MU se déplace une nouvelle fois et à Tottenham qui vient d’en prendre six dans la vue à Mann City !
La vie n’est pas simple à MU quand Sir Ferguson n’est plus que dans les tribunes, au lieu d’être sur banc des coachs.

De Gea/ (4) A pris deux buts de manière passive
Smalling (3) N’apporte rien quand il joue. C’est un remplaçant, sans plus
Ferdinand (2) L’ombre du grand Rio
Evans (2) Largué sur le premier but gallois, battu en vitesse
Evra © (5)/ A marqué un beau but mais était en vacances sur l’égalisation galloise, 2-2
Valencia (4) Le minimum syndical
Cleverley (2) Est toujours dans la peau d’un joueur du centre de formation en rodage. C’est lassant. N’a pas 10 % du talent de Scholes au même âge
Fellaini (1) Une catastrophe ambulante. Le fiasco de l’année. Qu’il nous prouve le contraire !
Januzaj (1) Pas dans le coup, puis (68e) Welbeck (1) Présent sur la feuille de match, absent sur le terrain
Rooney (4) Un joueur de sa classe aurait dû tuer le match
Chicharito (3) A part une passe décisive, rien, puis (73e) Giggs (6) Son caviar a Rooney a été transformé en eau d’égout !

Sur le banc: Lindegaard, Büttner, Anderson, Nani, Young

Manager: Moyes. Sans Rafael, Vidic, Carrick et van Persie la vie n’est pas facile, surtout en déplacement. Même Jones a manqué. Kagawa s’est blessé avec la sélection du Japon. Mieux vaudrait relancer Anderson que de voir Fellaini errer sur le terrain. Avec le joueur d’Everton, MU joue à 10 et j’irai même jusqu’à dire les autres jouent alors à 12 tant il déjoue. Un Fletcher à 30% serait meilleur que Fellaini. Moyes handicape à force de toujours titulariser Fellaini à l’extérieur, exprès loin d’Old Trafford où il n’est pas aimé. On a rien contre Fellaini, chacun fait ce qu’il peut, mais il semble plutôt appartenir à la catégorie Obertan et Bebe qu’à celle de Valencia. Moyes a raté le mercato d’été. Et s’il recrute lors de celui de l’hiver cela confirmera qu’il a vraiment raté celui de juillet-août.

24.11.13

Mort du cultissime cinéaste niçois Georges Lautner (1926-2013)

Il est stupide d’opposer Orson Welles et Georges Lautner comme il est idiot de comparer Rembrandt et Albert Dubout. Le cinéma a plusieurs genres comme les autres arts, et Lautner est un as du film de divertissement. Il vaut mieux être un maître du divertissement qu’un minable cinéaste du cinéma d’auteur comme il y a en tant en France. Georges Lautner pouvait être heureux, il a fait rire la France avec Michel Audiard et la bande d’acteurs exceptionnels des Tontons Flingueurs(Ventura, Blanche, Blier, Dalban…) Le jour de la scène d’anthologie de la cuisine, Lino Ventura a dit à sa femme le soir: “Chérie, je viens de tourner une séquence historique ! Un moment grandiose…” Les critiques de l’intelligentsia n’ont d’yeux que pour les films ratés des cinéastes de la branchitude: la presse des cultureux méprise tout ce que le public aime. Laurel et Hardy ont eux aussi été maltraités car leur comique est basé sur le gag pour le gag. Ils voulaient faire rire sans message mais un film reste un film. Il est plus facile de déclencher les larmes que de provoquer le rire.

Il n’y a pas de grands cinéastes ou de cinéastes mineurs, il n’a que des bons ou mauvais cinéastes. Lautner était un très bon cinéaste, victime de la critique imbécile qui ne cessent de dénigrer Verneuil et Lautner pour vanter de faux artistes qui ont la fameuse carte dont parlait Philippe Noiret. Georges Lautner avait du talent: beaux cadrages, sens du rythme, grand directeur d’acteurs, maîtrise de la lumière dans le noir et blanc, fédérateur d’équipes de tournage. Etre populaire n’est pas une insulte!
Georges Lautner, 87 ans, est mort le 23 novembre 2013, à Paris. Fin d’une vie commencée dans notre belle ville de Nice, le 24 janvier 1926. Il était le fils de la comédienne Renée Saint-Cyr, de son vrai nom Marie-Louise Vittore (1904-2004). Sa maman morte centenaire était née à Beausoleil.
Le 24 mai 2012, le Festival de Cannes, a heureusement rendu hommage au cinéaste, par une soirée Lautner.
Si la France a parlé le Michel Audiard c’est beaucoup grâce à la complicité de Georges Lautner qui a bien mis en images les mots du virtuose de notre langue.
Le cinéma est très ingrat avec ceux qui le servent par le versant comédie grandiosement populaire.
On ne réserve les prix qu’au cinéma dit sérieux et souvent barbant.
Et quand on a donné des prix à des films dits comiques ils sont allés à Jacques Tati, c’est à dire le Robert Bresson de la veine humoristique.
Les grands oubliés sont les cinéastes de la dimension de Georges Lautner qui pourtant savent placer la caméra au bon endroit pour y filmer des comédiens bien dirigés. Attention ! faut pas confondre Lautner avec le cinéma de Max Pécas…
La France s’est pliée en quatre grâce à Lautner et ce n’est pas fini.
Les Tontons flingueurs est un authentique chef d’œuvre. Il y a aussi Des pissenlits par la racine et la série du Monocle avec le regretté Paul Meurisse, parmi tant de succès du box-office car il faut bien sûr dire que non seulement les films de Lautner font rire mais en plus ils rappportent de l’argent. Cela fait un double handicap pour les intellos qui croient qu’aimer Lautner empêche d’aimer A. Kurosawa et S. Ray. Je leur laisse les films à message(s) dont les 3/4 sont d’infects navets. Pas besoin de les citer. Il y a des acteurs qui enchaînent navets sur navets avec des cinéastes nullissimes qui ont de longs articles dans les canards que plus personne n’achètent.

Voici le box-office des plus grands succès de Georges Lautner méprisé par la presse de la stupide intelligentsia parce qu’il avait trop de succès:
1981 : Le Professionnel : 5 243 511 entrées
1978 : Flic ou voyou : 3 950 661 entrées
1963 : Les Tontons flingueurs : 3 321 121 d’entrées
1978 : Le Guignolo : 2 876 016 entrées
1964 : Les Barbouzes : 2 430 611 d’entrées
1972 : Quelques messieurs trop tranquilles : 2 064 200 entrées
1968 : Le Pacha : 2 050 000 d’entrées
1968 : Ne nous fâchons pas : 1 870 000 d’entrées
1977 : Mort d’un pourri : 1 854 317 d’entrées
1975 : Pas de problème ! : 1 810 200 entrées
1963 : Des pissenlits par la racine : 1 517 887 d’entrées
1974 : Les Seins de glace : 1 463 500 entrées
1971 : Laisse aller, c’est une valse : 1 386 576 entrées
1964 : Le Monocle rit jaune : 1 345 696 entrées

PS: le 24 novembre 2013 à 20h45 France 2 diffuse Les Tontons flingueurs en lieu et place des Femmes du sixième étage. France 2 diffusera mercredi suivant à 22h25, Un Jour, un destin : Mireille Darc blessures inchangées, un portrait de l’actrice fétiche du cinéaste dans lequel témoigne Georges Lautner.

23.11.13

Permalien 15:12:17, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Pelé dit que Messi est bonifié par Xavi et Iniesta mais il oublie de dire qu'il a joué avec Didi, Vava, Garrincha,Tostao, Rivellino, Gerson et Jairzinho

Pelé est avec Maradona le plus grand joueur de tous les temps, mais il ne parle pas beaucoup de Vava, Dida, Garrincha, Rivellino, Tostao, Gerson et Jairzinho, des partenaires exceptionnels. Maradona n’a jamais eu autant de joyaux autour de lui.

Pelé fut un immense joueur, ce n’est même pas discutable.
C’est aussi un grand commerçant.
Il minimise toujours ceux qui peuvent lui faire de l’ombre.
Puisque tout le monde considère Messi comme le plus grand joueur actuel, il place Zidane avant Messi:

-"Je pense qu’en tant que joueur, individuellement, Zidane était meilleur que ne l’est Messi. Et puis Zidane était spectaculaire et il n’avait pas autour de lui des joueurs comme Xavi et Iniesta", a déclaré Pelé lors d’une cérémonie qui à Sao Paulo. S’il devait voter pour le Ballon d’Or 2013, il plébisciterait toutefois l’Argentin pour “sa technique".

De son côté, Rivellino estime que “Neymar a une technique supérieure à celle de Messi” et que le Ballon d’or devrait revenir cette année “à un autre joueur que Lionel Messi", au Portugais Cristiano Ronaldo ou au Français Franck Ribéry.

Pelé à la mémoire sélective. Il a oublié de dire qu’en 1958, il n’a pas joué tous les matchs. Et surtout qu’il était entouré de plusieurs cracks: Didi, Vava, Zagallo et Garrincha.
En 1958, Pelé évolua aussi parmi des as: Tostao, Gerson, Rivellino et Jairzinho. Tous ces joueurs étaient les Iniesta et les Xavi de l’époque.

Je précise que Pelé s’attribue la Coupe du Monde 1962, alors qu’il était HS. C’est grâce à Garrincha que le Brésil a gagné la World Cup 1962. Pelé était blessé, il n’a donc pas du tout apporté sa pierre à l’édifice.

On note aussi que Pelé ne parle pas de Maradona, son unique rival concernant le titre de meilleur joueur du monde de tous les temps.

PS: un énorme match de reprise vient d’avoir lieu ce 23 novembre 2013, le derby de Liverpool: Everton 3-3 Liverpool. Les Reds dans la peau des visiteurs ont égalisé en fin de rencontre. Match grandiose.

22.11.13

Ballon d'Or. Radioscopie footballistique du commandant Ronaldo et de Ribéry.

Si la FIFA a rouvert le VOTE ce n’est que justice pour Ronaldo humilié publiquement par le pt de la FIFA en Angleterre. Le lobbying français est fou furieux car ils ont réalisé que Ronaldo avait mis tout le monde d’accord ! Ribéry était plus fort que Ronaldo mais seulement du 1er janvier au 19 novembre… A mourir de rire ! Le 13 janvier 2014, Ronaldo sera Ballon d’Or comme en 2008. Sa constance est à récompenser.

Ribéry est un pion sur l’échiquier collectif du Bayern Munich.
Ribéry et ses 20 buts c’est bien léger face aux 66 buts de Ronaldo, star interplanétaire du ballon rond.

Radioscopie du football de Ribéry et de Ronaldo:

Vitesse:
Ribéry 6, Ronaldo 9

Contrôle en pleine course:
Ribéry 5, Ronaldo 9

Jeu de tête:
Ribéry 0, Ronaldo 8

Force de frappe:
Ribéry 5, Ronaldo 9

Capacité à éviter les coups:
Ribéry 4, Ronaldo 8

Tentation de surjouer les fautes sur eux:
Ribéry 9, Ronaldo 6

Elégance balle au pied:
Ribéry 2, Ronaldo 10

Qualités athlétiques:
Ribéry 4, Ronaldo 10

Variation de jeu:
Ribéry 2, Ronaldo 9

Précision sur coup de pied arrêté:
Ribéry 4, Ronaldo 9

Jeu collectif:
Ribéry 8, Ronaldo 8

Qualité de passeur:
Ribéry 9, Ronaldo 8

Charisme personnel sur un match:
Ribéry 4, Ronaldo 9

Qualité d’ambassadeur du football:
Ribéry 1, Ronaldo 10

Elégance hors du terrain:
Ribéry 1, Ronaldo 10

Exemple auprès des jeunes:
Ribéry 1, Ronaldo 8

Impact médiatique:
Ribéry 2, Ronaldo 10

Capacité à faire expulser un adversaire:
Ribéry 9, Ronaldo 6

Classe pure:
Ribery 4, Ronaldo 9

Football spectaculaire:
Ribéry 4, Ronaldo 9

Répartie médiatique:
Ribéry 0, Ronaldo 10

Icône dans la publicité:
Ribéry 2, Ronaldo 9

Renommée mondiale:
Ribéry 3, Ronaldo 9

Ballon d'Or. Cristiano Ronaldo a reçu les félicitations de Messi et d'Ibrahimovic

“Leo n’a pas besoin d’un Ballon d’Or pour être heureux", a dit l’Argentin Javier Mascherano, équipier de Messi, au Barça, en guise de trop tacle verbal sur Ronaldo. Evidemment… son compatriote en a déjà remporté quatre ! Ultra favori pour le Ballon d’Or, C. Ronaldo a pulvérisé tous ses rivaux, y compris Ribéry moins déterminant que Robben et Muller au Bayern Munich. Messi vient de célébrer Ronaldo, tout comme Ibrahimovic qui l’avait applaudi. Pendant ce temps, d’aucuns osent dire que Ribéry est en course pour le Ballon d’Or. Si Ribéry a le Ballon d’Or, les culs-de-jatte peuvent reprendre espoir.

Pendant que Ronaldo illuminait les barrages, avec 4 buts, Messi était chez lui devant la télévision, et Ribéry ne marquait aucun but en deux matchs. C’est dire que le Ballon d’Or 2008 a écarté la concurrence. Il ne va pas être le Poulidor de Messi pendant toute sa vie. Le football de Ribéry est si pauvre qu’il n’a rien à faire dans cette catégorie. Ribéry joue de la même façon dans tous les matchs, son jeu est stéréotypé. Il ne nous surprend jamais.

Messi vient de reconnaître que Ronaldo méritait le Ballon d’Or 2013:
-"Je ne sais pas si Ronaldo est actuellement au top de sa carrière mais il continue toujours à marquer et participe sans relâche au jeu de son club et de sa sélection".

De la part de l’Argentin du Barça cela veut dire: “Cette saison, c’est au tour de Ronaldo d’avoir le Ballon d’Or". Il ne peut pas plus en dire car sa position de Catalan de Barcelone lui interdit de dire du bien d’un joueur du Real Madrid sous peine de passer pour un traître.
A la radio, des spécialistes du football disent que le joueur du “Real DE Madrid” (sic) n’est pas un joueur collectif comme Ribéry. Mort de rire ! Ils n’ont pas encore compris que l’on doit dire Real Madrid, et il s’agit d’anciens pros… Pour le reste, je ne sais que CR7 marquait des buts pour le pays Ronaldo et pour le Real Ronaldo.
Messi ne dit pas un seul mot sur Ribéry.
Les fans de Ribéry font rigoler le monde entier en disant qu’il a réussi 67 dribbles en 2013. Moi aussi dans mon jardin.
Que pèse 67 dribbles face aux 66 buts de Ronaldo dans le même temps ?
Garrincha réalisait autant de dribbles en une seule mi-temps.

Pour les médias français, Ribéry serait du niveau de Kopa, Platini, Papin et Zidane. Vaste plaisanterie.

Depuis 2007, Ronaldo est au sommet du football mondial.
Oû sont Kaka et Torres ?
Quand Messi obtient le Ballon d’Or sans rien gagner, on dit que l’on récompense le meilleur joueur.
Quand Ronaldo est le meilleur joueur on dit qu’il faut que le lauréat ait gagné la C1 !
Ronaldo a été attaqué ouvertement par le pt de la FIFA qui a dit comment voter de manière subliminale: 1, Messi, et 2, Ronaldo.
Depuis les 4 buts de Ronaldo contre la Suède, la FIFA a rouvert les votes pour éviter d’être ridicule en sacrant Ribéry

Les derniers podiums du Ballon d’Or. Il est où Ribéry ? Si c’était Maradona cela se saurait.

2007: Kaka, C.Ronaldo, Messi
2008: Ronaldo, Messi, Torres
2009: Messi, Ronaldo, Xavi
2010: Messi, Iniesta, Xavi
2011: Messi, Ronaldo, Xavi
2012: Messi, Ronaldo, Iniesta

A part Messi, C. Ronaldo est le footballeur le plus constant au palmarès depuis 2007.
Le Portugais est monté 5 fois sur le podium, autant que Beckenbauer et Platini. Il est en bonne compagnie.

Au Bayern Munich, Ribéry n’est absolument pas le premier de la liste à mériter le Ballon d’Or 2013.
Au moins deux Bavarois sont devant lui:
Robben, buteur décisif en finale de C1
Th. Muller, meilleur buteur du Bayern en C1 avec 8 buts.
Au fait, savez-vous quel est le meilleur buteur en C1 2013 ?
Ronaldo avec 12 buts !

Permalien 14:14:29, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

L'homme de grande classe M. Carrick prolonge à Man United jusqu'en 2015

Monsieur Carrick est un homme extraordinaire: quand il y a le feu dans la Maison Rouge, il fonce dans les flammes pour sortir les enfants et puis il y retourne pour aller chercher la peluche adorée de l’un d’eux. Peu de joueurs sont capables d’en faire autant. C’est le genre de joueur qui vous fait gagner des titres. Sir Ferguson était très fort pour les trouver.

Manchester United vient d’annoncer que Michael Carrick a prolongé son contrat jusqu’en juin 2015, avec une saison supplémentaire en option.

Le grand relayeur de 32 ans est arrivé à Old Trafford en juillet 2006. Dans l’ère Ferguson, il a remporté cinq trophées de Premier League, une Coupe de la Ligue, une Coupe du Monde des clubs de la FIFA et l’UEFA Champions League.

Le nouveau manager David Moyes a déclaré :
-"Je suis ravi que Michael ait prolongé. Je suis au club depuis peu, mais une évidence s’est déjà imposée naturellement : Michael possède une lecture du jeu et un jeu de passes extraordinaires. C’est un homme exceptionnel et un vrai professionnel, c’est formidable qu’il ait renouvelé son engagement envers le club.”

Michael Carrick a tenu à dire :
-"C’est génial de prolonger mon contrat dans ce grand club. Je me fais vraiment plaisir sur le terrain. Le club a connu quelques changements, mais travailler sous les ordres de David Moyes est fantastique. J’ai remporté de nombreux trophées ici, et je suis impatient d’en gagner bien d’autres encore à l’avenir.”

Il ne suffit pas d’avoir le ballon pour bien jouer. Carrick appartient à ce type de joueur qui ont une rapidité de lecteur, hors normes. Il sait intercepter le ballon pour relancer son équipe dans le bon sens. Il va si vite que les novices ne le voient pas agir. C’est le joueur rêvé pour un entraîneur. Il fait plus que respecter les consignes, il les devance !
Beaucoup de gens qui n’y connaissent rien ne savent même pas où il joue. Normal, il s’agit de voyants aveugles.
Les ignares du ballon rond se contentent de voir qui a marqué le but.
A-t-on simplement vu un seul article sur Debuchy qui a permis à la France de se qualifier pour le Brésil car il a empêché l’Ukraine de marquer alors que Lloris était aux pâquerettes ?
Carrick, lui, sauve Man United, plusieurs fois par match.
MU est vraiment formidable de conserver ses cadres. Beaucoup de clubs les jettent quand ils les ont complétement essorés.
Carrick est très important sur et hors du terrain. Un homme de grande classe.
Espérons que son ami Darren Fletcher revienne vite car avec les Dupond-Dupont, MU est très fort dans la récupération.
Merci à Carrick de ne pas entendre les appels d’offre de l’extérieur qui cherchent à affaiblir MU.

21.11.13

Permalien 09:59:39, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Ils sont où ceux qui salissent sans cesse Cristiano Ronaldo et Patrice Evra ?

Si Evra et Ronaldo sont si souvent contestés dans les médias c’est aussi parce qu’il s’agit de deux Red Devils. Tout ce qui vient de MU est détesté par les journalistes fans des clubs londoniens. Pour jouer à MU, il faut un très grand caractère sinon vous ne pouvez pas vous imposer dans l’équipe. MU depuis 1993 règne sur le football anglais, de quoi rendre fou de rage les millions de fans des autres clubs. Liverpool au temps de son hégémonie ne dérangeait pas autant que MU. On voit que depuis le retrait de Sir Ferguson, tous les principaux rivaux de MU attendent que les Red Devils perdent enfin le championnat, ce qui est loin d’être fait.

Bravo Ronaldo !
Par sa classe il a fait taire toutes les pipelettes qui confondent football avec défilé de mode.
Ronaldo n’a jamais été Beckham, simple marchand de slips !
Ronaldo c’est du 100 % football, et même quand il présente des fringues, il reste footballeur.
Jamais Beckham n’a fait ce que fait Ronaldo.
Ronaldo est beau, riche, célèbre et en plus il a du talent et même du génie. Cela rend fou les millions d’anonymes qui n’ont pas grand chose à faire valoir à part leur bêtise insondable.
Ronaldo marque à MU, au Real Madrid et avec le Portugal.
Ronaldo n’est pas un bambocheur qui se couche à 3 h du matin plein d’alcool. Ronaldo est prêt physiquement dès le 1er août.
En deux matchs de barrages, il a inversé la tendance: maintenant c’est lui le Ballon d’Or 2013, et s’il ne l’est pas la FIFA sera totalement grotesque.
Messi est hors course. A part rembourser ses ennuis avec le fisc espagnol, il a fait quoi en 2013 ?

Evra n’est pas Kopa, Platini, Cantona ou Zidane mais c’est un très bon défenseur latéral jamais pris en flagrant délit de manque de confiance. C’est un puncheur qui a les défauts de ses qualités. A prendre ou à laisser ! On ne peut pas demander à un champion au tempérament de fer de se comporter en demoiselle d’honneur. Prétendre le contraire c’est mentir aux gens qui ne suivent le football que lors des matchs de l’équipe de France. Evra vient de donner à ses détracteurs la plus belle des réponses, celle du terrain: il participera à la Coupe du Monde 2014 !
Le football a toujours été anti raciste.
Le football se passe sur le terrain. Les tribunes et ceux qui parlent sans rien connaître ne représentent pas le football. Je rappelle que la ministre des Sports actuelle a confondu Ronaldo le Brésilien et Ronaldo le Portugais, c’est souligner le niveau de l’incompétence, de la désinvolture.
D’aucuns parlent sans cesse de racaille à propos de l’affaire Anelka en Afsud 2010.
Ce qui se déroula dans le vestiaire était d’ordre privée. La presse s’est dépêchée de mettre sur la place publique une phrase, pour vendre (on n’ignore rien des problèmes de la presse écrite qui vend de moins en moins). Cette phrase a-t-elle était prononcée dans les termes annoncés ? On n’en sait rien.
Si faute il y a eu ce fut celle du sélectionneur de l’époque qui a lu le communiqué des joueurs.
Jamais Didier Deschamps ne serait tombé aussi bas.
Quand des salariés se mettent révolte, leur patron n’est pas le porte-parole ou alors c’est qu’il a été pris en otage.
Le football a fait appel à l’apport de joueurs d’origine étrangère depuis le début du XXe siècle: Africains, Polonais, Italiens ont enrichi le patrimoine culturel de la FFF.
Merci à Diagne et à Ben Barek “l’homme qui parlait en arabesques” qui ont été des pionniers, tout comme Apollinaire et tant d’autres.
Ceux qui désignent Evra à la vindicte populaire vivent sur le dos du football sans rien lui apporter, hormis le facile venin polémique.
Le 19 novembre 2013 lors du 3-0 de l’EDF contre l’Ukraine on a vu de l’osmose, de l’unité.
Les joueurs ont communié entre eux et avec le public.
Evra a été très bon, sur et hors du terrain.
A Man United, on connaît ses qualités: ultra combattif, volontaire et courageux, jamais battu, hyper généreux dans l’effort, toujours en très bonne forme physique, jamais blessé, le latéral gauche fait entre 50 et 60 matchs par an.
A MU il s’est couvert de trophées alors que B. Sagna depuis 2007 à Arsenal, n’a jamais rien gagné, à part de l’argent.
Patrice Evra vient de gagner le droit de disputer la Coupe du Monde 2014.
D. Deschamps a très bien fait de ne pas subir la pression des médias qui ne cessaient de réclamer la tête d’Evra.
Evra sera titulaire au poste d’arrière-gauche des Bleus lors de la campagne brésilienne.
Toutes mes félicitations à celui qui vient du football de la rue et non pas d’un centre de formation.
Evra est un autodidacte du football. L’un des derniers représentants du football qui avait pour cage de gardien deux sacs de sport en guise de montants.
Ceux qui prennent pour cible Evra feraient mieux de se regarder dans une glace.

20.11.13

Permalien 09:39:21, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Le talent constant de Ronaldo est si éclatant que la FIFA rouvre les votes pour le Ballon d'Or 2013

Ronaldo a définitivement ridiculisé le pt de la Fifa qui le traita de “commandant". Désormais si Ronaldo n’a pas le Ballon d’Or 2013, la FIFA se ridiculisera encore plus. Le génial portugais a marqué trois buts sur des contre-attaques ! Trois contres assassins, grandiose ! D’aucuns disent qu’il ne faut pas lui donner le Ballon d’Or car le football est un sport collectif. Alors, pourquoi un prix d’interprétation à Cannes ?

Si Ronaldo n’a pas le Ballon d’Or il sera victime d’une injustice:
en 2013, il a inscrit 66 buts. Oui, 66 !
Ronaldo a été grandiose lors des barrages. En deux matchs contre la Suède, il a marqué les 4 buts du Portugal, un chez lui, à la maison, et trois dehors, en Suède.
Face à ce nouvel exploit, la FIFA et France Football ont décidé de rouvrir les votes jusqu’au 29 novembre, afin de prendre en compte les 4 buts de Ronaldo lors des barrages.
Cela va permettre aux sélectionneurs, capitaines et journalistes du monde entier de revoir leur vote car le Pt de la FIFA avait influencé les votes en disant qu’il aimait mieux Messi que Ronaldo. En attendant le nom du lauréat, les trois joueurs les plus plébiscités seront dévoilés le 9 décembre.

Messi est totalement hors service depuis que son affaire de fraude au fisc espagnol a été révélée dans les médias.
Ribéry n’est qu’un rouage du Bayern Munich.
Le meilleur joueur est actuellement Ronaldo, jamais blessé car il sait éviter les coups en plus de ses multiples.
Le Ballon d’Or 2013 ne peut plus lui échapper. C’est l’un des meilleurs footballeurs de tous les temps.
Son impact mondial est considérable. Il est d’une constance extraordinaire.

A lecture de son nouveau triplé on peut dire de lui:
as de l’appel de balle
as du contrôle dont un du genou en pleine course
as de la vitesse
as de la précision
as de la prise d’information
as du timing
as de la volonté
as de l’intelligence
as de la forme physique
as de la conduite de balle
as de l’esprit collectif
as de la coordination des gestes
as de la frappe
as de la concentration
as de la fluidité
as de la force musculaire
as de la souplesse
as du démarrage
as du contre

Son regard plein de lumière lors du 3e but était un instant de grâce: on lisait l’enfance sur son visage.
D’aucuns l’estiment “horripilant” car il affiche de la fierté.
Il est victime d’un acharnement médiatique alors que Messi n’avance plus depuis qu’il a été accusé d’avoir escroqué le fisc espagnol.

Permalien 09:21:59, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Du jamais vu: Ibrahimovic a applaudi Ronaldo en plein match !

Après le second but d’Ibrahimovic, le score était:
Suède 2-1 Portugal
A ce moment-là, l’espoir était revenu dans le camp suédois.
Puis, Cristiano Ronaldo a égalisé.
A cet instant précis, Zlatan Ibrahimovic a compris que le Portugal était qualifié.
“Ibra” a alors applaudi Ronaldo.
Jamais je n’avais vu un adversaire applaudir son rival, en plein match.

Permalien 07:23:48, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Deschamps réconcillie la France avec les Bleus

Match décisif pour aller disputer la Coupe du Monde 2014
France 3 - 0 Ukraine
Buts pour l’EDF: Sakho (22e, 72e), Benzema (34e)

A la fin du match, Didier Deschamps a dit devant les micros:
-"On sait que les sportifs français ont du mal à jouer dans la confiance, il leur faut attendre d’affronter la difficulté…”
Bonne analyse, très peu reprise.
A ses joueurs, il a dit:
-"Savourez… Vous avez le talent, aujourd’hui vous avez joué avec la volonté. Tout est mental…”
Seule la victoire est belle.
Je ne crois que ce je vois.
Avant un match, on se pose des questions. Après un match, on a des réponses.
Ce que j’ai vu côté français lors du match contre l’Ukraine était très beau.
D’emblée les Bleus ont pressé les adversaires sur leur cage.
Le match aller fut une erreur de casting avec certains joueurs qui n’ont pas assumé le rôle dans lequel Deschamps les avait distribué.
Le football est une perpétuelle remise en cause. Ce n’est pas pour rien que ce sport fascine tant de monde.
Au SDF, le public et les Bleus se sont réconciliés de sublime façon. En construisant la victoire en parfaite osmose.
Ce match de barrage entre la France et l’Ukraine était aussi important que la finale de la Coupe du Monde 1998. Certes l’un ne permet que de participer à un World Cup quand l’autre a permis de décrocher le titre majeur. Ce match de barrage fut important car il permet de passer à autre chose.
Il était donc question d’un match de la mort, eh! bien c’est la vie française qui a triomphé.
François Mitterrand a dit que la première qualité d’un chef d’Etat était l’indifférence. Deschamps a été majestueusement indifférent à la presse: il a maintenu Evra quand des beaux-parleurs demandent la tête du Red Devil depuis 2010.
A la fin du match, François Hollande a félicité les Bleus avec plein de parallèle politique. Très amusant à décrypter.
Revenons au football. Cette fois, il faut faire table rase, passer l’éponge sur tous les maux anciens des Bleus.
Un groupe d’amis n’a jamais fait une grande équipe. Seul un enchaînement de bons résultats qui démarre sur une grosse performance soude un vestiaire.
Ce 3-0 du retour face au 0-2 de l’aller n’est pas dû au hasard. L’Ukraine était aux portes du Brésil mais ses joueurs n’ont pas su la franchir.
La partition bleue fut de bon niveau. L’EDF nous a montré enfin un visage complémentaire.

La France a désormais une défense:
Lloris/ Debuchy, Varane, Sakho, Evra.
Un milieu vigile: Cabaye
Deux chiens de garde: Matuidi, Pogba
Deux agitateurs d’espace: Valbuena, Ribéry
Un attaquant interchangeable: Benzema ou Giroud
Maintenant que la France est au Brésil, tout est possible.
Les principaux enseignements:
Varane et Sakho sont deux titulaires en puissance.
Evra est indiscutable jusqu’à ce qu’il quitte les Bleus lui-même. Les grands perdants sont les Gunners: Clichy (Man City), Koscielny et Sagna. Si Evra a gagné plein de trophées au hasard cela prouve sa valeur quand ses compatriotes de Londres sont trop tendres et maladroits.
Deschamps a très bien mixé jeunes très talentueux et anciens plein d’expérience.
La France a beaucoup de jeunes déjà aux responsabilités. C’est très bien.
La société civile ferait bien de s’en inspirer.
Le jeune joueur du PSG, Adrien Rabiot, sera aussi un élément clé au milieu de terrain.

Lloris/ (6) Efficace et sobre, fidèle à son image
Debuchy (8) Régulier. A gagné ses galons de titulaire avec en plus un sauvetage décisif sur sa ligne, puis (78e) Sagna (non noté)
Varane (8) Plein de métier et il est si jeune !
Sakho (10) Match parfait
Evra/ (7) La grinta coule dans ses veines. Ses détracteurs vont le voir au Brésil. Chapeau !
Cabaye (8) Un mur avec le troisième oeil
Matuidi (8) As de la récupération
Pogba/ (8) Imprime sa présence sur le match pendant 90e et plus
Valbuena (7) Remarquablement remuant
Ribéry (8) Grand fabriquant de stress pour les adversaires et très fort pour amplifier les coups reçus
Benzema (7) A l’aise dans les petits périmètres, puis (82e) Giroud (non noté)

Sélectionneur: Deschamps (10) A réussi le match-clé en remodelant le cœur de son équipe. Les joueurs ont vraiment joué ensemble. On a vu de l’envie, de la détermination, du courage, de la force, de l’intelligence, de la roublardise, bref un vrai match de football. Maintenant, il faut imposer de la constance.

Permalien 01:04:50, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Sakho fait une Thuram et qualifie la France très collective

Le premier but de Sakho auteur d’un doublé comme Thuram en 1998 contre la Croatie. Les jeunes ont été superbes.

La France s’est très bien comportée contre l’Ukraine, produisant un match ultra collectif avec un apport de jeunes qui sont plus des certitudes que des espoirs. Reprenant un boulet de canon de Ribéry, relâché par le gardien, Sakho a ouvert le score. Ensuite Benzema a marqué le deuxième but, sur hors-jeu, mais cela n’est que justice car juste avant l’arbitre lui refusa un but valable. Sakho a parachevé son grand match par un doublé.
Quand la France joue de la sorte, avec sérieux et esprit collectif, on n’a qu’une chose à dire: bravo !
L’Ukraine n’a pas montré grand chose, à part donner des coups.

Dans le match au sommet Suède-Portugal, Ibrahimovic a marqué deux buts et Ronaldo, trois !
A un moment donné le score était de 2-1. Quand Ronaldo a marqué son deuxième but, Ibrahimovic a applaudi le Ballon d’Or 2008, totalement admiratif du Portugais. C’est la première fois de ma vie que je vois ça. “Ibra” est vraiment très élégant. Ronaldo est vraiment stratosphérique: il a marqué 66 buts en 2013.
S’il n’a pas le Ballon d’Or, cette récompense sera complétement dévalorisée.

Les nouveaux qualifiés pour le Brésil:

Roumanie 1-1 Grèce
Egypte 2-1 Ghana
Algérie 1-0 Burkina Faso
Suède 2-3 Portugal
France 3-0 Ukraine
Croatie 2-0 Islande

Les 32 Pays qualifiés pour le Brésil 2014:

Algérie
Allemagne
Angleterre
Argentine
Australie
Belgique
Bosnie-Herzégovine
Brésil
Cameroun
Chili
Colombie
Costa Rica
Côte d’Ivoire
Croatie
Equateur
Espagne
France
Ghana
Grèce
Honduras
Iran
Italie
Japon
Mexique
Nigeria
Pays-Bas
Portugal
République de Corée
Russie
Suisse
Uruguay
USA

19.11.13

Permalien 12:01:17, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR  

Les starlettes de l'EDF jouent à quitte ou double devant les Ukrainiens très travailleurs

Beaucoup d’internationaux français actuels sont d’un orgueil totalement injustifié. L’humilité constructive est du côté des Ukrainiens. Pelé, Cruyff, Maradona et Zidane n’ont jamais été prétentieux.

Le 19 novembre 2013
Egypte (1)- Ghana(6), (17h, Canal + Sport)
Algérie (2)- (3)Burkina Faso, (19 h 15, Canal + Sport)
Suède (0) - (1) Portugal, (20 h 45, BeIn Sport 1)
France (0)- (2) Ukraine, (21 h, TF1)

Le Ghana et l’Algérie devraient être les deux prochains qualifiés pour le Brésil.

Le Portugal est en bonne position, à moins d’un Ibrahimovic d’anthologie. Il en est capable. Auteur du but décisif au match retour, Ronaldo va devoir une fois de plus briller. On sait que l’on peut compter sur lui.

L’Ukraine vient au SDF pour valider son billet pour le Brésil. Les Ukrainiens ont démontré aux Bleus de Deschamps la définition du sport collectif. Les Français ne sont pas aimés par le gros du public car la plupart d’entre eux sont arrogants, antipathiques et surcotés. La France va jouer son avenir sur un seul match, c’est souvent le cas en football. C’est la grandeur du sport. Les matchs couperets sont les plus beaux à vivre. Les Bleus actuels vont-ils forcer le destin pour rester dans l’Histoire de la FFF ou ne resteront-ils que les grévistes du bus de la honte ? Je ne les vois pas se qualifier. A eux de nous prouver le contraire.
Depuis le temps que je regarde cette cuvée, elle n’a bien joué qu’un seul match important: en Espagne. Voire qu’une mi-temps.
A part rien, que des matchs Canada Dry.
Il n’y a pas de dépositaire de jeu. Personne pour faire jouer les autres.
Contre l’Ukraine, la France cherche son Zorro.
Ribéry a déjà fait un grand progrès: il n’a pas parlé depuis la défaite en Ukraine.
Un grand joueur s’exprime sur le terrain, comme Wayne Rooney.

Permalien 11:17:57, Catégories: GRAND MONSIEUR  

L'Algérie de Vahid Halilhodzic plus près du Brésil que la France

Le merveilleux latéral Aïssa Mandi du Stade de Reims a choisi de jouer pour l’Algérie. Ce jeune a tout pour lui. Grande classe, grande élégance (1m 86), dans le même feeling que Varane.

19 novembre 2013,
Match retour de barrage pour la World Cup 2014
Algérie (2)-Burkina Faso (3) (19 h 15, Canal + Sport)

Plus de 40 millions d’Algériens veulent voir leur équipe nationale se qualifier pour un quatrième mondial après 1982, 1986 et 2010. Défaits (3-2) à Ouagadougou, les Fennecs doivent l’emporter que par un petit but d’écart dans leur forteresse de Tchaker.

Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message d’encouragement aux joueurs de l’équipe nationale de football et à son staff technique et dirigeant:

-"Vous disputez un match déterminant qui, nous le souhaitons tous, sera couronné d’une qualification au plus prestigieux rendez-vous du football mondial. Votre victoire fera la joie et la fierté de tous les Algériens, et plus particulièrement des supporters fidèles qui vous ont suivis et encouragés en toute circonstance et qui n’ont plus d’intérêt que pour cette rencontre et pour vos performances. Vous avez toujours su être à la hauteur de leur confiance et il ne fait aucun doute que vous ne les décevrez pas et que vous les gratifierez d’une victoire qu’ils fêteront avec leur ferveur habituelle. L’équipe nationale fera preuve d’un fair-play remarquable et qu’elle offrira au public un jeu de très haute qualité. Nous fondons en vous tous de grands espoirs pour honorer le football algérien en réalisant la victoire et en vous qualifiant au Mondial procurant ainsi joie et bonheur à l’ensemble du peuple algérien. Puisse Dieu Tout puissant exaucer, à travers vous, ce vœu cher au peuple algérien qui place en vous toute sa confiance".

Vahid Halilhodzic, le sélectionneur de l’équipe d’Algérie, a publié une liste de 37 joueurs présélectionnés pour affronter le Burkina Faso le 19 novembre 2013 à Blida, en barrages retour des éliminatoires pour la Coupe du monde 2014 (défaite 3-2 à l’aller).
Vahid Halilhodzic, a décidé de mobiliser 37 joueurs. C’est une très bonne idée de force collective.
Le technicien bosniaque n’a réservé que deux surprises: le retour de Ryad Boudebouz et la première présélection d’Aïssa Mandi, remarquable jeune latéral droit franco-algérien né le 22 octobre 1991 à Châlons-en-Champagne (Marne). Depuis son enfance, il joue à Reims.

LES 37 ALGERIENS

Gardiens : Rais Mbolhi (CSKA Sofia/Bulgarie), Azzedine Doukha (USM Harrach/Algérie), Cédric Si Mohamed (CS Constantine/Algérie), Mohamed Zemmamouche (USM Alger/Algérie), Sofiane Khedairia (ES Sétif/Algérie)

Défenseurs : Carl Medjani (Olympiakos/Grèce), Rafik Halliche (Académica Coimbra/Portugal), Madjid Bougherra (Lekhwiya/Qatar), Ali Rial (JS Kabylie/Algérie), Liassine Cadamuro (Real Sociedad/Espagne), Nacereddine Khoualed (USM Alger/Algérie), Mohamed Ziti (ES Sétif/Algérie), Djamel Mesbah (Parme/Italie), Fethi Harek (Bastia/France), Faouzi Ghoulam (Saint-Etienne/France), Aïssa Mandi (Reims/France), Abderrahmane Hachoud (MC Alger/Algérie)

Milieux : Mehdi Mostefa (AC Ajaccio/France), Laurent Agouazi (Caen/France), Saphir Taider (Inter Milan/Italie), Amir Karaoui (ES Sétif/Algérie), Hamza Koudri (USM Alger/Algérie), Medhi Lacen (Getafe/Espagne), Hassen Yebda (Grenade/Espagne), Saad Tedjar (ASO Chlef/Algérie), Hocine El Orfi (USM Alger/Algérie), Sofiane Feghouli (Valence/Espagne), Abdelmoumen Djabou (Club Africain/Tunisie), Foued Kadir (Rennes/France), Yacine Brahimi (Grenade/Espagne), Ryad Boudebouz (SC Bastia/France)

Attaquants : Hilal Soudani (Dinamo Zagreb/Croatie), Islam Slimani (Sporting Portugal/Portugal), Nabil Ghilas (FC Porto/Portugal), Ishak Belfodil (Inter Milan/Italie), Mohamed Amine Aoudia (Dynamo Dresde/Allemagne), Rafik Djebbour (Sivasspor/Turquie).

[Post dédié à mes héros Albert Camus et Rachid Mekhloufi]

18.11.13

Permalien 22:30:10, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, GRAND MONSIEUR  

L'Algérie mieux placée que la France pour aller au Brésil

Nous ne sommes plus dans les années 1970-1980.
Avec la mondialisation, le football a changé. On peut supporter un club anglais tout en habitant à Bayonne.
Si les Tricolores jouent à l’étranger, les supporters français aussi supportent des clubs et des pays étrangers.
Prenons mon cas: j’aime plus Manchester United et le Brésil que l’équipe de France.
Par le passé, je supportais le Brésil de 1970, l’Ajax de Cruyff et Neekens, l’Argentine de Maradona.
La dernière France que j’ai aimé c’est celle de Platini. Celle de Zidane ? Orphelin de la présence de Cantona, je ne pouvais pas vibrer en 1998 mais en 2000 j’ai été aux anges quand Trezeguet a marqué contre l’Italie.
La France de 2013 est fade. Je trouve les joueurs sans envergure.
A part Pogba et Varane, on ne perçoit pas ce qu’ils ont dans le ventre et le cœur.
En revanche avec MU, je sais où je vais.
Avec les Bleus, je roule avec une voiture sans essuie-glace.

Le 19 novembre 2013
Egypte (1)- Ghana(6), (17h, Canal + Sport)
Algérie (2)- (3)Burkina Faso, (19 h 15, Canal + Sport)
Suède (0) - (1) Portugal, (20 h 45, BeIn Sport 1)
France (0)- (2) Ukraine, (21 h, TF1)

Rediffusion:
beIN SPORT MAX 3: Suède · Portugal, (22 h 50)
Eurosport TV France · Ukraine, (Minuit)

Les Français feront la fête mardi soir, 19 novembre, mais pour fêter la présence de l’Algérie en Ccupe du Monde 2014.
Depuis quelques heures, les médias pensent que la France va se qualifier au détriment de l’Ukraine.
On se demande avec quels grands joueurs ?
Les internationaux français actuels sont d’un ennui sans limite.
Leur personnalité est si peu intéressante qu’ils ne tournent aucune publicité par rapport à leurs devanciers.
Prenons Wayne Ronney, on sait qu’il se met chiffon dès qu’il joue.
Wayne Rooney est un agneau dans les interviews et un loup sur le football.
Les Français font le contraire: ils parlent dans la presse mais on ne voit jamais rien sur le terrain.
La France n’a pas l’équivalent de Rooney, d’Ozil ou de Drogba.
La France n’a pas sa place au Brésil.
C’est un groupe sans aucune grâce qu’on n’a pas envie d’aimer.
L’Ukraine, le Portugal, la Grèce, la Croatie, le Ghana et l’Algérie sont en pool position pour aller au Brésil, en été 2014.

Permalien 19:54:13, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD  

Les cinq scénarios de France-Ukraine

Va-t-on assister à ne M’appelez plus jamais France ou à Douce France de Charles Trenet et à Ma France de Jean Ferrat ?

1/ La France emballe le match et parvient à inverser la tendance pour l’emporter par 4-0, suite à un match euphorique avec des largesses arbitrales. Les Bleus vont donc à la Coupe du Monde.
Voici le possible onze de départ: Lloris/ Debuchy, Varane, Sakho, Evra/ Matuidi, Mavuba, Pogba/ Benzema, Ribéry, Valbuena
Avec Valbuena virevoltant sans cesse, Ribéry et Benzema réalisent chacun un doublé dans une ambiance de folie.
Deschamps est reconduit jusqu’à l’Euro 2016. Le pt Hollande félicite les Bleus.

2/ La France gagne le match 2-1 ou 3-1 mais cela ne suffit pas pour aller au Brésil.
Menée 1-0, la France égalise vite sous les sifflets mais ne parvient pas à gagner, malgré un beau 3-1.
Le public K.O debout quitte le SDF dans une ambiance de cathédrale. La FFF entre dans une période de crise.

3/ La France gagne 2-0 et se qualifie grâce à Lloris lors des tirs au but.
Le portier niçois de Tottenham est le héros de la soirée, détournant 3 tirs au but. Varane, Mavuba, Pogba, Valbuena sont les trois autres cracks du match.
A la fin du match, Giroud de pleure de joie. Auteur d’une passe décisive et du premier tir au but, Ribéry dit derechef qu’il mérite le Ballon d’0r.

4/ La France gagne 2-0 est éliminée aux tirs au but…
Après un très bon 2-0, les Français craquent pendant la séance des tirs au but avec deux tirs hors cadre.
Le SDF siffle et hurle: “DE-MIS-SION".

5/ La France vit un calvaire car elle est battue au SDF 1-2, voire fait 1-1.
Totalement paralysés par l’enjeu, les Français ratent le match du rachat. Des joueurs quittent le terrain en faisant des bras d’honneur à la foule qui les hue. Pendant ce temps les Ukrainiens dansent sur la pelouse.
Une bagarre éclate dans le vestiaire français.
Dix jours après Zidane est nommé sélectionneur national de la France. Il refait la une de tous les journaux français heureux de retrouver celui qui fait vendre.

Permalien 12:59:53, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Les internationaux français ne pleurent plus comme Tigana ou Trezeguet

A la fin du match contre la RFA en 1982, Jean Tigana a quitté le terrain en larmes. En ce temps-là, les tous les Tricolores aimaient jouer pour la France. En 2013, quel international français versera une seule larme en cas de non qualification pour le mondial 2014, à la fin de France-Ukraine ? Hier, les joueurs étaient proches des journalises (Variétés Club); aujourd’hui, rivés sur le net, ils haïssent la presse où beaucoup d’anciens joueurs se recyclent…

Quand la France s’est fait éliminer par l’Allemagne en 1982, Jean Tigana a fondu en larmes, inconsolable.
Quand Boli a perdu la finale de la C1 il a pleuré sur la pelouse.
Quand Trezeguet a raté son tir au but en finale de la Coupe du Monde 2010, il devint dépressif, n’arrêtant plus de pleurer. Henry le prit dans ses bras, place de la Concorde.
Aujourd’hui, les internationaux ne pleurent plus quand ils perdent.
Et quand ils jouent on ne sent pas l’osmose entre les joueurs.
Jadis Luis Fernandez sonnait la charge quand les Bleus s’endormaient.
En 2013, on voit surtout des joueurs qui n’arrivent pas à s’exprimer au haut niveau.
A l’étranger, ils font illusion car ils jouent avec les meilleurs joueurs au monde.
Dès qu’ils portent le maillot national, ils ne savent pas prendre le jeu à leur compte. Ils reprennent alors leur vraie valeur qui n’est pas aussi grande qu’on nous le dit.
La France de 2013 a la fadeur d’une assemblée d’intermittents du spectacle.
On attend qu’ils nous prouvent le contraire ou alors qu’ils laissent la place à d’autres.
Le niveau international c’est autre chose que de jouer en club.
Les matchs amicaux ne sont que des épisodes économiques sans aucun intérêt sportif pour le public.
Les gens veulent voir des grands matchs importants et non pas des shows en play-back.
Et c’est ainsi que le football est le plus grand sport du monde.

Verdun, 21 Février 1916, de Paul Jankowski (Gallimard)

Ce fut la bataille la plus longue de la Grande Guerre.
Le 21 février 1916, dix-huit mois après le début de guerre, où les Allemands attaquèrent les Français au Nord et à l’Est de Verdun.
11 chapitres plus l’épilogue. Livre majeur d’une collection majeure (A ce propos, on a oublié de mentionner en fin de volume la présence d’Emmanuel Berl dans l’énoncé de la collection. Berl y a écrit La fin la IIIe république).
Entre le 21 et le 26 février 1916, la 72e division d’infanterie a perdu 9747 hommes soit plus de la moitié. Cela donne une dimension à l’horreur de la guerre. Avant décembre 1916, 160 000 Français et 140 000 Allemands ont péri dans la bataille. 2,4 millions de Français ont combattu à Verdun entre le 21 février et le 31 décembre 1916.
Il faut remonter à la campagne de Russie entre juin et décembre 1812 pour retrouver une comptabilité aussi atroce : 700 000 morts.
Paul Jankowski nous permet d’accomplir un devoir de mémoire. Grâce à lui, on sait ce qu’a vécu la génération qui est morte pour sauver la France des griffes de l’ennemi. “On” c’est-à-dire les jeunes et les moins jeunes. 100 ans cela semble loin. 100 ans c’était hier.

-Verdun, 21 février 1916
De Paul Jankowski
Gallimard, 416 p., 25 €

Tout le monde au Brésil 2014, sauf la France ?

Les joueurs de l’Equipe regarderont sans doute la Coupe du Monde à la télévision. Pendant l’été 2014, les Français devront encourager l’Algérie tout près du but pour aller au Brésil. Le 19 novembre, les drapeaux algériens seront de sortie. Très bonne occasion de fêter le centenaire de la naissance d’Albert Camus.

24 pays sur 32 sont déjà qualifiés pour la Coupe du Monde 2014(tirage au sort 6 décembre).
Comme les Français de Deschamps ont fait un complexe de supériorité, ils se sont faits bouger par les Ukrainiens qui n’ont pas joué avec le cigare. A l’inverse, beaucoup de Bleus se croient forts parce qu’ils sont riches.
L’Ukraine mérite sa victoire (2-0) pour avoir remarquablement bien négocier le premier match.
La France peut vaincre au SDF mais les Ukrainiens sont favoris pour aller au Brésil.
Les Ukrainiens sont interchangeables, tous concernés.
La France est un groupe gangréné par des joueurs surcotés.
L’Ukraine a un ensemble très homogène avec des joueurs solidaires.

Pays déjà qualifiés:

Allemagne
Angleterre
Argentine
Australie
Belgique
Bosnie-Herzégovine
Brésil
Cameroun
Chili
Colombie
Costa Rica
Côte d’Ivoire
Equateur
Espagne
Honduras
Iran
Italie
Japon
Nigeria
Pays-Bas
République de Corée
Russie
Suisse
USA

Qualifiés de la zone Europe :
L’Ukraine, le Portugal, la Grèce et la Croatie sont en bonne position pour aller au Brésil

Qualifiés de la zone Amérique du Sud :
L’Uruguay en bonne position pour le 20 novembre

Qualifiés de la zone Océanie :
Le Mexique en bonne position pour le 20 novembre

Qualifiés de la zone Afrique :
Egypte-Ghana, match retour le 19 novembre (16h). Au match aller le Ghana a gagné 6-1
Algérie-Burkina Faso, match retour le 19 novembre (18 h 15) Au match aller le Burkina Faso a gagné 3-2

Hommage à Stromae: l'Ukraine formidable, la France fort minable

D’aucuns réclament que l’on soit aveuglément derrière la France mardi 19 novembre.
On est à dix mille lieues de France-RFA 1982. Les Bleus de cette époque-là ont joué le plus grand football français du XXe siècle.
En 2013, on est loin d’aimer les internationaux actuels qui ne donnent jamais de réponses sur le terrain. On les voit parader devant les micros: “Je suis au sommet” ou “On a le talent"… Hallucinant de suffisance.
En 1998, Desailly captait des ballons pour les donner à Blanc qui savait bien relancer. Quand un adversaire chargeait Zidane de trop près, Deschamps et Lizarazu ripostaient à la place de leur coéquipier.
Si j’ai mis le focus sur Man United c’est parce que je sais que les Red Devils assurent lors des grands matchs. Lors du dernier Man United-Arsenal (1-0), les Red Devils ont marché sur les Gunners. On savait qu’ils allaient le faire. Arsenal est reparti la queue basse. Le football c’est un tout: les récupérateurs sont aussi importants que les finisseurs, les défenseures autant nécessaires que les créateurs.
Tigana, Giresse, Platini, Fernandez, Blanc, Thuram, Zidane et Trezeguet ont tous un jour accompli un exploit pour la France. En 2013, on ne voit pas qui peut les imiter. Lloris aux tirs au but ?
Pour marquer l’Histoire, il faut se surpasser le jour J.
Il ne faut jamais manquer de respect à l’adversaire comme l’a fait la France en Ukraine, en alignant un onze pour un match au profit d’un patronage.

L’Ukraine est un groupe formé de garçons qui n’ont peur de rien ni de personne. Tous des cracks du défi physique. Le football est un sport de contacts. Au Real Madrid c’est Ronaldo qui fait tout le travail et non pas Benzema. A Man United, les stars s’appellent Rooney et van Persie, et non pas Evra. Ainsi de suite.

C’est toujours la même chose: notre pays ne parle football que lorsqu’il y a un match important.
Le football cela doit être important 365 jours sur 365, sinon vous n’obtenez rien de très intéressant.
Aujourd’hui la France n’a pas le joueur qui fait jouer les autres. Ni Kopa, ni Piantoni, ni Platini, ni Giresse, ni Zidane, ni Djorkaeff.
La France sera sans doute absente au Brésil alors que c’est un pays ancien champion du Monde.

Pronostic ?
Le 19 novembre, les Français d’origine algérienne défileront sur les Champs Elysées pour fêter la qualification de l’Algérie.
Cela sera un hommage au centenaire de la naissance d’Albert Camus.

Pendant ce temps, les fans des Bleus n’auront plus que les yeux pour pleurer.

Nos joueurs actuels n’ont pas assez de grande personnalité. Ils profitent d’un système c’est tout.
J’attends le retour de Zidane à Clairefontaine, cette fois au poste de sélectionneur.
Nous avons déjà deux bons jeunes: Varane et Pogba. Plus un gardien, Lloris.
C’est peu mais ils sont très bons.

17.11.13

Permalien 17:53:00, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Evénement: Jack London, photographe, Jeanne Campbell Reesman, Sara S. Hodson et Philip Adam (Phébus)

Dire qu’il s’agit d’un splendide album est un pléonasme tant la beauté de l’ensemble saute aux yeux dès que l’on aperçoit le volume sans même l’avoir ouvert. L’écrivain est un pionnier à tous les sens du terme. Ce fut un socialiste viscéral. A son époque cela voulait dire quelque chose. On était loin de la dégradation de ce terme si important qui n’est plus qu’un tremplin pour médiocres. London allait près de ceux qui souffraient et non pas sous les ors du pouvoir. Pas la peine d’accéder aux hautes taches d’un pays si c’est pour le rabaisser plus que ses rivaux ne l’ont fait auparavant. London heureusement était un artiste.
L’écrivain a un Kodamatic autour du coup avec lequel il immortalise des soldats japonais, des mendiants à Séoul et des Marquisiens à Taiohae. Il est toujours en liaison directe avec les gens qu’il photographie. Il ne vole pas, mais célèbre dans un instant de partage.
Une première édition de cet ouvrage a été vendue à 7 500 exemplaires en 2011. C’est dire que les photos de l’auteur du romancier et journaliste sont plus que de simples documents. Derrière l’objectif, il y a avait un homme avec un troisième œil qui savait voir plus loin que la simple apparence des choses et des êtres.
Il était particulièrement doué pour les portraits. Quant aux autoportraits ils sont si simples qu’on a toujours l’impression qu’ils viennent d’être pris à l’instant.
Simplicité vestimentaire, modernité du look d’aventurier moderne loin de la panoplie du bobo qui se la joue Tintin dans la Vie arrondissement. Sur toutes les photographies, Jack London a le regard franc. A coup sûr pas celui d’un comédien dans la séduction.

-Jack London, photographe
De Jeanne Campbell Reesman, Sara S. Hodson et Philip Adam
Traduit de l’américain par Joseph Antoine
Phébus, 227 p., 29 €

Permalien 00:52:57, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, ANTI-FOOTBALL  

La France de Deschamps au bord de l'accident industriel ou de l'exploit...

Si les Français encaissent un but d’entrée de jeu contre l’Ukraine au match retour, ils devront subir le supplice de jouer sous les huées de 80 000 personnes du SDF. Si les Bleus marquent vite un but, ils pourraient rejoindre les grands matchs de la génération Platini et de celle de Zidane. Soit beaucoup de joueurs vont quitter pour toujours les Bleus, soit leur aventure va se poursuivre au Brésil. Les grands joueurs se subliment dans les grandes occasions: merci à Platini, à Tigana -voir ci-dessous la vidéo de France-Portugal à l’Euro 1984- à Thuram, à Zidane, à Trezeguet… En 2013, les médias ne cessent pas de monter au sommet Ribéry mais à part tomber parterre, il a fait quoi contre l’Ukraine au match aller ? Si C.Ronaldo est aussi marqué de près cela ne l’empêche pas, lui, de s’exprimer.

Descriptif de la France après sa déroute en Ukraine:

Force collective: inexistante
Impact physique: proche du zéro à part Pogba
Lecture de jeu: aucune
Animation: abonnée absente
Capacité à défendre: peur au ventre
Intelligence tactique: plus bas que le néant
Complémentarité: pas au programme

La pression était trop forte pour les joueurs français qui n’ont pas supporté de devoir gagner pour que l’économie liée au football tourne à plein régime: écrans publicitaires, ventes de maillots, de voyages, de télés, de pizzas, de je ne sais quoi !
Que font les Bleus en cette vielle du match retour après la déroute en Ukraine ?
Ils jouent à des jeux vidéos ? Ils téléphonent ?
La défaite au match aller ne doit pas beaucoup les empêcher de dormir.
Si Evra tire son épingle du jeu à Man United c’est parce qu’il joue avec des joueurs extraordinaires.
Dès qu’il est en EDF on dirait un joueur d’Arsenal.
Parlons-en des Gunners: Nasri (souvent sur le banc à Man City) et Koscielny représentent bien mal le club de Londres, à l’inverse de van Persie (titulaire à Man United). Comme quoi un coach travaille mieux avec des joueurs de grande qualité. Arsène Wenger n’était pas au micro de TF1 en Ukraine. Cela lui a évité de voir ses Wenger Babes couler à pic.
Il ne faut jamais parler avant un match pour se vanter: Evra a réglé ses comptes avant Ukraine-France (2-0) et Ribéry a dit qu’il était au sommet:

Le Ballon dort est au sommet de la suffisance, ça c’est certain.
Pour l’instant on n’a rien vu en Ukraine alors que Ronaldo a marqué un nouveau but contre la Suède. Le Portugais a dix classes au-dessus du Français.
Les Français - le gros du public- sont amusants: ils ne s’intéressent au football que pour les matchs des Bleus.
Le football c’est toute l’année et partout.
Ce sport est la vie même. Hélas! les Bleus d’aujourd’hui sont plutôt des morts-vivants. Il n’y a aucun leader technique. On ne voit que des gens sans spiritualité. Quand on voit C. Ronaldo porter le maillot du Portugal il va au combat de toutes ses forces. Il est vrai que CR7 est un vrai champion.
Les tricolores - avec une minuscule- n’ont pas de grande personnalité. Il suffit de les entendre parler. Je ne leur demande pas d’être cultivé, mais simplement intelligent. Leur football est d’une insondable pauvreté intellectuelle. Je ne lis jamais une seule interview d’eux. Quand L’Equipe titre sur Ribéry L’Equipe se fait harakiri.
Même au temps de Kopa, Platini et Zidane, les matchs à l’extérieur des Bleus n’ont jamais été une partie de plaisir.
Les Français avaient peur du Portugal mais pas de l’Ukraine…
La génération actuelle a bénéficié des prouesses de leurs devanciers de la période 1998-2006, mais des ânes n’ont jamais gagné le Grand Prix d’Amérique.
Depuis le départ de Zidane, la France n’avance plus.
Les médias sont bien plus gentils avec Blanc et Deschamps qu’avec Domenech.

Bilan de la France après la défaite 2-0 en Ukraine ligne par ligne:

Le bloc défensif a explosé en plein vol. Aucune cohésion. Lloris revenait de blessure. Debuchy essayait de se relancer. Koscielny n’a pas le niveau international. Abidal est en fin de carrière. Et Evra joue contre la presse.

Lloris/
Debuchy
Koscielny
Abidal
Evra/

Le milieu défensif manquait de soldats du type Vieira, Makelele, Petit. Seul Pogba a répondu présent. Matuidi a flanché sous les coups des adversaires

Pogba
Matuidi/

Les joueurs du secteur offensif ont touché le fond. Rémy ne fut qu’une ombre et Giroud n’a que de la bonne volonté à présenter. Ribéry? Sans ses dix partenaires du Bayern Munich l’ailier perd 80% de son rendement. Deschamps a donné les clefs de la maison bleue à Nasri qui se prend pour un 10 de la dimension de Platini ou Zidane. L’ancien intermittent du spectacle d’Arsenal n’est qu’une doublure lumière à Man City. Il ralentit le jeu de manière systématique.

Milieux offensifs
Ribéry
Nasri

Attaquants
Rémy
Giroud

Sélectionneur: Deschamps est sur le siège éjectable. Dans le groupe de l’Espagne, il était logique qu’il joue les barrages. En Ukraine, il a eu tort de faire confiance à des joueurs qui ne savent pas aborder les grands rendez-vous car en club ils se reposent sur des équipes très collectives. Mieux vaut un bon soldat de L1 qu’une fausse vedette internationale.

16.11.13

Permalien 16:37:17, Catégories: GRAND MONSIEUR  

L'ombre de Zidane planera sur France-Ukraine

Le prochain sélectionneur des Bleus sera Zidane

Zidane attend en coulisses pour reprendre la place de sélectionneur. L’Euro 2016 lui tend les bras. La France est le pays organisateur. Pas besoin de se qualifier…
Après la catastrophe économique de la non qualification pour la World Cup 2014, il faudra recomposer un groupe pour gagner l’Euro 2106 en France.

Alors que l'article 3 du réglement de la FIFA devrait empêcher Messi d'avoir le Ballon d'Or, Ronaldo menace de boycotter la cérémonie

Sur le site de la FIFA on nous prépare déjà à voir Messi obtenir le Ballon d’Or 2013.Tout est-il déjà jouer d’avance ? Ronaldo s’estime désavantagé par une campagne de presse hostile de manière permanente. Pourtant sur le terrain, il règne cette saison au-dessus de tous les autres joueurs. Ronaldo n’ira sans doute pas à la remise du trophée, certain que tout est joué d’avance. On ne peut pas lui donner tort quand on a vu le pt de la FIFA faire de la publicité à Messi tout en se moquant de Ronaldo. Messi hors course actuellement, Ronaldo est le meilleur joueur du monde. C’est une évidence qui saute aux yeux. Ronaldo dérange car il a trop de charisme. Messi, lui, a le rôle du premier communiant.

Voici ce que stipule le règlement du Ballon d’OR:

“Art. 3 Les distinctions sont accordées pour les performances sur le terrain et pour le comportement d’ensemble, que ce soit sur le terrain ou en dehors.”

Vu cet article, Lionel Messi ne devrait pas recevoir le trophée 2013 puisque son nom est apparu dans une escroquerie au fisc espagnol par un jeu d’écriture portant sur un grosse somme d’argent. Pour éviter le procès les Messi père et fils se sont remis sur les bons rails. Alors, on a évoqué un tiers qui aurait commis une erreur… Tout c’est de la mauvaise littérature quand on est pris la main dans le sac, on doit en subir les conséquences.
Le hic c’est qu’il est difficile de changer l’image médiatique de quelqu’un.
Messi à l’image du bon gars alors que les médias ont décrété que Ronaldo était le prétentieux plein aux as.

On sait que le pt de la FIFA a dit publiquement qu’il préférait Messi à Ronaldo, une façon d’agir qui influence beaucoup de votants qui veulent voter comme le chef en place.
Sur le site de la FIFA …
http://fr.fifa.com/ballondor/playeroftheyear/index.html
… on voit que la description des joueurs est très favorable à Messi:

Lionel MESSI: “Après avoir décroché un quatrième FIFA Ballon d’Or consécutif, fait inédit dans l’histoire du football, l’extraterrestre du FC Barcelone n’est pas redescendu sur Terre. C’est ainsi qu’à la Liga 2012/13 remportée avec le club catalan, il a ajouté le titre de Pichichi revenant au meilleur buteur. Avec la sélection argentine, il a terminé à la deuxième place du classement des réalisateurs de la compétition préliminaire sud-américaine pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. La Pulga a ainsi été un artisan majeur de la qualification pour l’épreuve suprême, qu’il disputera pour la troisième fois de sa carrière. À 26 ans, le génial attaquant est bien placé par battre un nouveau record : celui du nombre de buts inscrits en Ligue des champions de l’UEFA.”

La notice sur Ronaldo est bien moins élogieuse:
Cristiano RONALDO: “Comme les années précédentes, 2013 a été remplie de buts pour Cristiano Ronaldo. La star portugaise a bouclé le championnat d’Espagne 2012/13 avec 34 unités au compteur, à la deuxième place du classement des buteurs derrière Messi (45). Ronaldo a également fait trembler les filets à de nombreuses reprises sur la scène européenne et en sélection. Toujours au plus haut niveau avec le Real Madrid et le Portugal, l’attaquant élu Joueur Mondial de l’Année de la FIFA en 2008 est un joueur de plus en plus emblématique des Merengues. Il a d’ailleurs prolongé son contrat jusqu’en 2018 et envisage même de terminer sa carrière dans les rangs du géant madrilène.”
Pas un mot sur la pluie de records battus au Real Madrid par le Ballon d’Or 2013

Concernant les appréciations sur les joueurs, elles sont vraiment à la tête du client.
Voyez ce qu’on dit du virtuose Pirlo que l’on présente comme un “amoureux du bon vin". (sic)

Ronaldo, le Ballon d'Or. Avec Ribéry, le Ballon dort...

Match aller de qualification pour la Word Cup 2014
Ukraine 2-0 France
Portugal 1-0 Suède

Niveau Ballon d’Or, on sait que le pt de la FIFA a dit comment il fallait voter:
1/ Messi
2/ Ronaldo
Il y a urgence à récompenser le clan argentin qui a escroqué le fisc espagnol.
Pendant ce temps, Ronaldo illumine l’année 2013 avec déjà 63 buts à son actif !
Ribéry lui a passé son temps au sol, lors du match en Ukraine.
Ronaldo sait mieux résister au choc car il fait beaucoup de musculation.
D’un côté le Ballon d’Or en puissance, de l’autre, le Ballon dort.
Depuis que j’ai vu jouer Ribéry la première fois, il joue toujours de la même façon.
Ce n’est ni Kopa, ni Platini, ni Zidane.
Il lui reste un match pour nous prouver le contraire.
Et Ibrahimovic ? Le volcan va se réveiller au match retour où le Portugal va devoir être héroïque ou alors rentrer à la maison pour voir la World Cup à la télé.
La France ? Une victoire 3-1 l’éliminera. Voyez-vous ce groupe gagner 3-0 ou 4-1 ? Si oui, vous vous réincarnerez en coq dans l’au-delà.
Ceux qui supervise les Bleus en championnat ont besoin de s’acheter des lunettes à triple foyer.
Comment peut-on envoyer Nasri dans un combat de rue alors qu’en Premier League il ne résiste toujours pas aux charges ? Dès que l’on serre Nasri de près, il tombe.

[Post dédié à Saga]

Permalien 00:58:26, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Le Commandant Ronaldo a marqué son 63e but en 2013 contre la Suède

Sublime tête plongeante de Ronaldo. Un but comme celui de Platini en 1984 lors de l’Euro, le jour de son triplé contre la Belgique.

Portugal 1-0 Suède
But pour le Portugal: Ronaldo (82e)

“Rien n’est fait” a commenté Ronaldo qui devra, avec le Portugal, aller chercher la qualification en Suède dans le jardin d’Ibrahimovic.
Ronaldo a réussi sa première manche.
Il a répondu présent.
Bravo l’artiste !
Il a raté le K.O. d’un millimètre quand son second coup de tête est allé se fracassé sur la transversale.
Ils sont où ceux qui veulent donner le Ballon d’Or à Ribéry ?
Le monde est plein de voyants aveugles.

Permalien 00:36:07, Catégories: ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR  

La génération surcotée des Bleus se fait marcher dessus lors du match aller en Ukraine

Les touristes de la FFF

Ukraine 2-0 France
Buts pour l’Ukraine: Zozulya (61e), Yarmolenko (82e pen.)

Où étaient les hommes ? On m’avait promis de voir des guerriers tricolores… Un groupe de poupées de cristal, plutôt.
On peut retourner le compliment d’Evra: les Français n’étaient plus que des enfants !
Je n’ai rien vu à part des locaux qui avaient envie d’aller au Brésil.
Les Français gavés d’argent n’avançaient pas tant ils ont en permanence les poches pleines, surtout de suffisance.
Nous avons déjà une partie de la réponse, lors du premier acte: Ribéry n’est pas Kopa, pas Platini, pas Zidane, Ribéry n’est que Ribéry, un joueur d’un grand collectif bavarois qui ne porte pas les Bleus sur ses épaules comme l’ont fait les grands anciens.
La France a proposé un jeu stérile, sans imagination, sans technique, sans assurance, sans mental, sans âme.
Elle a évité la correction 3-0. Il y avait presque une odeur de corrida…
Pour gagner, il faut marquer des buts et la France ne marque jamais sauf contre des équipes de faible niveau.
Les joueurs de l’Ukraine ont gagné leurs duels. Ils ont mis plein d’impact physique et on a vu en finalité une vraie équipe d’amis contre une sélection de joueurs qui croient être des génies car ils jouent dans de grands clubs européens mais que pèsent Benzema sans Ronaldo, Evra sans Rooney, Koscielny sans Ozil, Ribéry sans Robben ? Rien du tout.
Les Français ont joué un match de beach soccer dans un stade de morts de faim.
On n’a rien vu.
Ribéry joue toujours la tête dans le guidon. En bleu, il mérite le Ballon dort.
On nous dit que la France va se qualifier au SDF. L’espoir fait vivre.
Il faut maintenant un 3-0 car un 3-1 qualifiera l’Ukraine.

Lloris/ (3) Abandonné à son sort
Debuchy (2) Quelconque
Koscielny (0) Ce joueur est surtout connu pour ses toiles
Abidal (2) Indigne de son rang
Evra/ (1) L’ombre du joueur de Man United
Pogba (5) Une belle résistance pour un si jeune joueur
Matuidi (4) Bon par intermittence
Rémy (0) Il a joué ? puis (62e) Sissoko (0) Inexistant
Nasri (0) Un frein moteur, puis (80e) Valbuena (1) Envoyé dans un match suicide
Ribéry/ (2) Il était où le joueur décisif ?
Giroud (1) Il est grand, costaud mais pourquoi faire ? puis (70e) Benzema (1) A pu comptabiliser une cape de plus

Sélectionneur: Deschamps (1) S’est vu trop beau avec une équipe offensive sur le papier. Il n’a composé qu’une sélection. En face, il y avait une équipe. Zidane peut se préparer pour prendre la sélection lors de l’EURO 2016.

15.11.13

Permalien 16:36:13, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Kopa, Platini, Zidane et Ribéry ?

Match de barrage pour la World Cup
Vendredi 15 novembre 2013, 20 h 45
Match aller
Ukraine-France

Entre le 15 et le 19 novembre, on va savoir si F. Ribéry est du niveau des grands footballeurs français.
Kopa, Platini et Zidane ont été décisifs avec la France.
Personne n’a oublié les deux buts de Zidane en 1998.
Personne n’a oublié Platini qui a fait la pluie et le beau temps chez les Bleus pendant des années.
Les médias nous vendent Ribéry comme s’il était le nouveau joueur décisif.
On va enfin savoir.
Pour l’instant, Ribéry est un très bon joueur de club.
En sélection, il est devenu constant. Cela n’est pas suffisant.
Les grands joueurs répondent “présent” les jours du grand match. Il aura droit au sursis du retour.
Si Ribéry est un grand joueur, il doit qualifier la France comme le faisait jadis Platini.

La fin de Dexter sur fond d'apocalypse

Dexter c’est fini ! J’en ai déjà la nostalgie.
Les Américains sont les champions des grands feuilletons.
Les trois derniers épisodes ont réservé leur lot de rebondissements.
Pour faire cours, Dexter, le serial killers d’ordures humaines, a épargné un frappading afin d’en faire profiter sa sœur flic qui devait le coffrer pour affirmer sa renommée.
Hélas! tout ne se passe pas comme prévu, et Dexter va vite regretter de ne pas avoir liquidé à temps celui par que le malheur va arriver.
Dexter va perdre sa sœur qu’il aime temps. Debra le lui rendait bien sauf une seule fois.
Le final du feuilleton est grandiose, dans une ambiance de fin du monde.
Des plans gris huitres laiteuses.
Alors que l’on croit à la mort de Dexter, il réapparaît bucheron dans l’image finale.
Dexter n’a pas voulu rejoindre la femme de sa vie et son fils car il a peur de leur apporter la scoumoune.
La grande série télé s’arrête ainsi sur une porte ouverte. Dexter n’est pas mort.
Je n’avais pas suivi une série télé depuis Au nom de la loi et Les Incorruptibles !
Dexter, autant par le scénario, les dialogues, les réalisations, lors des différentes saisons, que par l’interprétation, est un grand moment de télévision.
J’ajoute que la série a été nourrie par plusieurs événements privées de la vie des acteurs vedettes.

Liste des acteurs avec l’acteur qui les doubles et le nom du personnage:

Michael C. Hall (V. F. : Patrick Mancini) : Dexter Morgan
La voix française convient bien au héros. Le jeu de C. Hall est tendu à l’extrême. Du grand art. Des yeux plein d’humour. Peut être doux et hyper violent. Depuis Steve McQueen et Robert Stack, je n’avais pas été sensible à un acteur de série télé.

Jennifer Carpenter (V. F. : Stéphanie Hédin) : Debra Morgan.
Quelle découverte ! Elle a incarné la sœur avec le même brio que celui qui joue son frère. Sa mort m’a ému à la fin, et j’ai encore du mal à l’accepter. Sa pâleur cadavérique est inoubliable. Elle ne ressemble à personne, et personne ne lui ressemble. Très grande actrice. Elle semble poussait par un vent de folie.

David Zayas (V. F. : Enrique Carballido) : Angel Batista
Cet homme dégage beaucoup d’humanisme. Un Gene Hackman bis. On a envie d’être son ami.

C.S. Lee (V. F. : Pierre Val) : Vince Masuka
Dès qu’il ouvre la bouche c’est pour faire un trait d’esprit. Magnifique !

Desmond Harrington (V. F. : Stéphane Fourreau) : Joey Quinn
Un psychorigide de la plus belle espèce. Tranchant comme la lame d’un couteau. Un noceur tout contre les femmes.

Aimee Garcia (V. F. : Cécile d’Orlando) : Jamie Batista
Grande beauté en mouvement. Elle a construit une présence indispensable d’un personnage secondaire. Sacré performance !

Yvonne Strahovski (V. F. : Laura Blanc) : Hannah McKay (saisons 7 et 8)
Le coup de foudre de Dexter. On le comprend. Sublime femme. Grande actrice.

Charlotte Rampling (V. F. : elle-même) : Dr Evelyn Vogel
Quelle bonne surprise de la voir dans Dexter. Elle a très bien tenu son rang d’immense actrice. Un Clint Eastwood au féminin. Grande présence mentale.

Dexter est une série télévisée américaine en 96 épisodes de 52 minutes, créée par James Manos Jr. d’après le roman de Jeff Lindsay, Ce cher Dexter, diffusée simultanément entre le 1er octobre 2006 et le 22 septembre 2013 sur Showtime aux États-Unis.
Site officiel:
http://www.sho.com/sho/dexter/home

14.11.13

Permalien 23:51:43, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Qui va aller au Brésil: Ibrahimovic ou C. Ronaldo ?

C’est grâce à des joueurs de la trempe de Ronaldo et d’Ibrahimovic que le football séduit autant de gens dans le monde. On voit que le football est toujours aussi captivant pour le public et ceux qui l’associent à une sorte de cancer des esprits sont vraiment pitoyables.
On n’a pas besoin de se justifier. On les laisse à leur tristesse qui ne sera pas contagieuse.
Deux virtuoses font un premier face à face. Le Portugal devrait l’emporter à la maison. Et même devra l’emporter…
La France- simple sélection- va rencontrer l’Ukraine, authentique équipe près à en découdre au match aller avant le match retour décisif au SDF.

Match de barrage pour la World Cup 2014:

Vendredi 15 novembre 2013
ALLER
(20 h, Foot +) Grèce (15e) - Roumanie (29e)
(20 h 45, Canal + Sport) Portugal (14e) - Suède (25e)
(20 h 45, TF1) Ukraine (20e) - France (21e)
(20 h 45, Foot +) Islande(46e) - Croatie (18e)

Mardi 19 novembre
RETOUR
(19 h, Foot + 1) Roumanie - Grèce
(19 h 15, Foot + 2) Croatie - Islande
(20 h 45, Bein sport 1) Suède - Portugal
(21 h, TF1) France - Ukraine

Permalien 19:02:55, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Le génie de Bob Dylan est intact

Comme Miles Davis, Bob Dylan ne monte jamais sur scène pour se faire mousser.
Bob Dylan, 72 ans, est un génie. Il a illuminé notre jeunesse avec Lennon, McCartney, Morrison, les Stones, Hendrix et Bowie.
Depuis le début des années 1960, Bob Dylan créé sans concession.
Il est vivant et bien vivant.
Il chante en public sans enrober ses chansons de parlottes, malgré son statut de mythe vivant.
Il donne ce qu’il peut donner et s’en va.
Il n’est pas du genre à débarquer sur le plateau avec un jeu de scène digne du cirque.
Le voir c’est comme si l’on voyait Mozart.
Beaucoup de chanteurs de sa génération sont morts, à force de trop consommer de la came.
Lui est toujours là, pas fatigué de vivre.
L’an prochain, on pourra voir son double féminin: Joan Baez.

BOB DYLAN - And His Band
Du Mardi 12 novembre 2013 au jeudi 14 novembre 2013
Le Grand Rex (Paris 75002)
HORAIRE : 20:30
TARIF : de 77 à 119 euros

Nota Bene:
Joan Baez
Olympia du 30 septembre au 7 octobre 2014

http://www.bobdylan.com/us/upcoming-dates

Le show de DYLAN du 12 novembre 2013:

1.Things Have Changed
2.She Belongs to Me
3.Beyond Here Lies Nothin’
4.What Good Am I ?
5.Duquesne Whistle
6.Waiting for You
7.Pay in Blood
8.Tangled Up in Blue
9.Love Sick
10.Entracte
11.High Water (For Charley Patton)
12.Simple Twist of Fate
13.Early Roman Kings
14.Forgetful Heart
15.Spirit on the Water
16.Scarlet Town
17.Soon after Midnight
18.Long and Wasted Years
19.Rappel
20.All Along the Watchtower
21.Blowin’ in the Wind

Messi blessé, Cristiano Ronaldo devient le favori pour le Ballon d'Or 2103

Ronaldo est un footballeur fantastique, technique, spectaculaire et efficace. Un Ballon d’Or ce n’est pas assez pour un tel artiste. Depuis bientôt dix ans, il anime le football de manière grandiose. Doté d’un très grand caractère, il est toujours très présent dans les matchs où il reçoit une pluie de coups, évitant les graves blessures. Il fait le show loin d’être un joueur vitrine comme Messi.

CR7 Ronaldo a d’abord régné dans le football anglais avant de s’épanouir dans le football espagnol.
Lionel Messi lui est un bébé de la nurserie du Barça d’où il n’est jamais sorti.
L’Argentin va être éloigné des terrains six à huit semaines en raison d’une déchirure à la cuisse gauche.
Le quadruple Ballon d’Or argentin de 26 ans (2009, 2010, 2011, 2012) n’a pas le moral.
Depuis que son image a été abîmée par le fait d’avoir escroqué le fisc, son corps ne répond plus présent.
La tête commande souvent le corps, la preuve.
Du coup Cristiano Ronaldo a les faveurs du pronostic.
Le Portugais n’arrête pas de marquer but sur but pour rejoindre le top des meilleurs buteurs du Real Madrid toutes époques confondues. Il a déjà dépassé Puskas.
Zlatan jouant au PSG ne bénéficie pas du prestige du Real Madrid.
Si Messi n’était pas là c’est Ronaldo qui serait couvert de Ballon d’OR.
Messi n’étant pas là, la cote de Ronaldo remonte.
Le seul bienfait pour Messi c’est qu’il se repose pour la Coupe du Monde 2014, le seul trophée qui manque à sa collection.
Les gagnants de toutes les catégories seront annoncés au cours du Gala FIFA Ballon d’Or, lors de la cérémonie télévisée qui aura lieu au Palais des congrès de Zurich le 13 janvier 2014 et qui révèlera également le FIFA FIFPro World XI (équipe-type de l’année) ainsi que le lauréat du Prix Puskás de la FIFA, distinction récompensant l’auteur du plus beau but de l’année, sans oublier le Prix du Président de la FIFA et la Distinction Fair-play de la FIFA.

La Grande Guerre, d'André Loez et Nicolas Offenstadt (Albin Michel)

L’ouvrage des deux agrégés et docteurs en histoire fait déjà autorité et fera date dans l’édition des livres sur la Grande Guerre. La présentation a un large éventail qui n’oublie pas la Nouvelle-Zélande et la Baltique.
On y parle aussi bien des gens que des objets.
Le papier est très beau mais pas luxueux.
La maquette signée par Frédéric Hallier, concepteur graphique de haut parage, est une prouesse visuelle: elle organise, présente et enseigne de manière magistrale.
On tombe sur des affiches couleurs, en sépia ou en noir et blanc.
On nous explique tout et très bien.
Les inconnus ont autant de place que les gens célèbres.
Le volume se termine sur la guerre vue dans les différents grands films de fiction.
Il y a de l’émotion partout.
Comment ne pas rester longtemps sur l’image d’une femme qui se recueille sur la tombe de son mari, une sépulture en pleine terre, sans marbre ?
«Ici repose mon époux, Albert Renevey. Tombé glorieusement au champ d’honneur, à Bouchavesnes, le 9 novembre 1916, à l’âge de 29 ans. Regrets éternels».
Beaucoup d’historiens se méfient de l’émotion comme de la peste.
Tel n’est pas le cas du duo Loez-Offenstadt qui sait doser le récit très bien rythmé.

-La Grande Guerre, carnet du centenaire
D’André Loez et Nicolas Offenstadt
Albin Michel, 257 p., 19 €

13.11.13

Histoire passionnée de la France, de Jean Sévillia (Perrin)

«L’Histoire de France (…) apprenons à la connaître pour mieux nous aimer » écrit Jean Sévillia.
N’est-ce pas un conseil qu’il fait bon entendre dans la France contemporaine qui n’est plus qu’une entreprise avec différents corporatismes qui se plaignent à tour de rôle ?
La somme de l’essayiste et historien est une suite de 13 chapitres très bien articulés. De Cro-Magnon à François Hollande, on se familiarise avec les Celtes, les Francs et les Mérovingiens puis on sympathise avec la chevalerie française. On passe du temps avec Richelieu, Louis XIV, la Révolution, le rêve oriental de Bonaparte. On apprend à mieux connaître Talleyrand, Charles X, Napoléon III. On retrouve Thiers, Jaurès, Clemenceau, De Gaulle… Et on s’enlise avec nos contemporains qui ne supportent pas la comparaison.
Avant les mouvements de révolte de l’automne 2013, un sondage révélait que 82% des sondés pensaient qu’il existait une identité française et 75% étaient fiers d’être français. Ce livre, loin des barbants livres scolaires, nous fait revisiter l’Histoire de France de manière très attractive.
Les politiques plein de culpabilité ont laissé le patriotisme au F.N. Très mauvais calcul ! Ils ont agi comme s’il était honteux d’être patriote ! Grave faute politique qui a donné un tapis rouge au F.N. Faut pas confondre nationalisme tête baissée avec amour de la France tête droite et nuque raide. Vive Jean Moulin ! Seul préfet qui a le courage de rester dans sa préfecture quand les nazis ont envahi la France.
L’écriture de l’historien n’est pas indigeste ce qui nous change de ses confrères qui oublient leurs lecteurs.
Cet ouvrage est à offrir aux jeunes de 7 à 77 ans.
Un balayage salutaire de tout ce qui a construit la République française.
L’iconographie est parfaite. A hauteur du texte.

-Histoire passionnée de la France
De Jean Sévillia
Perrin, 555 p., 25 €

Permalien 11:54:59, Catégories: BECKENBAUEREMENT, GRAND MONSIEUR  

Pourquoi personne ne parle de Robben buteur décisif en finale de la C1 2013 ?

Robben lors de son triomphe en finale de la C1. Le Bayern peut le dire merci.

Elu homme du match de la finale de C1 2013, Arjen Robben mérite le Ballon d’Or puisque le Bayern Munich a marqué le but décisif. Il le mérite tout autant que d’autres joueurs du Bayern, voilà pourquoi les votes concernant un joueur du club allemand seront très éclatés sur plusieurs bavarois, ce qui va rendre service à Messi et à Ronaldo pour l’obtention du Ballon d’Or.
Souvent blessé, Robben, vice champion du monde 2010, est bien revenu au point d’offrir à son club le but décisif en finale de la C1.
Robben est un joueur hyper explosif qui n’a jamais d’articles en France, un peu comme jadis Paul Scholes.
Les journaux français se regardent trop le nombril.
Ils prient pour que la France soit présente au Brésil pour vendre des journaux.
Les Français au sens large aiment si peu le football que si vous mettez Giggs en une les journaux ne se vendent pas bien.
Cependant nous ne sommes plus au temps de Platini, Cantona ou Zidane qui eux faisaient beaucoup vendre sur leur visage.
Plus aucun joueur français en activité ne fait vendre la presse.

Samedi 25 mai 2013
Wembley Stadium, Londres

86 298 spectateurs payants
Borussia Dortmund 1- 2 Bayern Munich
Buts pour le Bayern: Mandžukiæ(60e) et Robben (89e)
But pour Dortmund: Gündogan (68e pén.)

Bayern Munich :
Manuel Neuer
Philipp Lahm ©
Jérôme Boateng
Dante
David Alaba
Javi Martínez
Bastian Schweinsteiger
Arjen Robben
Thomas Müller
Franck Ribéry puis (90e + 1)Luiz Gustavo
Mario Mandžukiæ puis (90e + 4° Mario Gómez

Coach: Jupp Heynckes

Sommes-nous européens, oui ou non ? Alors, il ne faut pas oublier le superbe joueur néerlandais.

Permalien 09:16:01, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Jules Vallès par Corine Saminadayar-Perrin (Folio/ Gallimard)

Qui lit à 17 ans Les Réfractaires, Le Bachelier et L’Enfant, on ne les oublie jamais car on est très sérieux quand on a 17 ans. Je n’ai peut-être jamais eu plus conscience d’être en vie qu’à cet âge-là qui parfois est celui des décisions imbéciles. Souvent même. Beaucoup se suicide le samedi alors qu’ils ne le feraient plus le lundi soir. On ne se souvient plus bien sûr de ces livres en détail mais leur ambiance générale est plus qu’un souvenir : Vallès nous a communiqué sa rage de vivre et le droit à la désobéissance devant les lois stupides.
Dans sa vie, surtout au début, Vallès a eu un mal fou à gagner de quoi vivre. Il a vécu d’expédients jusqu’au point de travailler à l’Etat Civil, au bureau des naissances et des mariages, en septembre 1860, à la mairie du XVe, à Paris. L’ami de Courbet est entré en littérature comme d’autres entrent dans les ordres. Il aimait écrire des brûlots, et donnait son avis sur la production de son époque, critique littéraire de haute voltige.
Il a lancé son propre journal, La Rue, en 1867, mais la pression policière fut si intenable que Vallès abdiqua. La Rue était un hebdomadaire illustré de grande qualité, l’ensemble tirait vers le bon goût. Vallès croyait dans les caricatures et l’image. Le pionnier des médias modernes accueillait les écrivains qu’il admirait : son vieux camarade Hector Malot mais aussi les débutants Alphonse Daudet et Zola. Vallès ne voulait pas qu’on parle sans cesse de la souffrance du peuple : il envoyait plutôt des élans de fraternité. Vallès, il reste plus que jamais d’actualité en 2013.

-Jules Vallès
De Corinne Saminadayar-Perrin
Folio Biographies/ Gallimard, 428 p., 9,30 €

12.11.13

Messi & Neymar ou la magie du football

Messi, éternel Ballon d’Or
Neymar, Ballon d’Or d’avenir

[Post dédié à F. Ribéry]

Permalien 14:59:55, Catégories: LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Ballon d'Or: Ronaldo, Messi, Ibrahimovic...

Le 12 novembre 2013, la presse catalane estime que Ronaldo mérite le Ballon d’Or. C’est dire !

Est-ce que ceux qui décernent le Ballon d’Or vont prendre le risque de décerner le trophée a un joueur qui risque de ne pas disputer la Coupe du Monde 2014 ?
De fait, le vote final a lieu avant le résultat des barrages.
Donc, un ou deux prétendants ne peuvent pas se qualifier: Ronaldo ou Ibrahimovic et Ribéry.
A ce petit jeu là c’est Messi le gagnant puisqu’il est déjà qualifié.
Si l’on doit récompenser un palmarès, il faut distinguer un joueur du Bayern Munich et pas forcément Ribéry qui est actuellement un bon joueur sans être un grand joueur. Le joueur est devenu constant mais il ne rayonne pas sur le terrain comme Ibramovic ou Rooney qui eux ont du talent et du charisme. Bien sûr, le Ballon d’Or, par la passé a été attribué à des joueurs dont on se demande encore aujourd’hui comment ont-ils fait pour être au palmarès vu que des vrais génies n’y sont pas, tel Puskas.
Si l’on doit récompenser un phénomène, on reste sur Messi.
Si l’on doit désigner la constance, il faut élire Ronaldo, jamais blessé.
Ibrahimovic ? Il évolue hélas! dans un trop faible championnat. Je rappelle que seul l’OM a remporté la C1 depuis 1956.

Mon choix:
1 Ronaldo
2 Messi
3 Un joueur du Bayern Munich

L’un des deux ne disputera pas la Coupe du Monde au Brésil: Cristiano Ronaldo ou Zlatan Ibrahimovic ?
Lors du week du 11 novembre 2013, le deux joueurs ont réalisé chacun un triplé: le Portugais contre la Real Sociedad et le Suédois contre Nice.
Les deux stratèges attaquants sont très largement au-dessus de Ribéry mais les médias français continuent de dire que Ribéry est un candidat sérieux pour l’obtention du Ballon d’Or.
Il n’y a même pas de polémique à engager.
Ronaldo est une machine à marquer: il n’arrête pas de claquer but sur but.
Ibrahimovic lui semble être à l’apogée de sa carrière. Il fait ce qu’il veut avec le ballon et marque des buts qui portent sa signature, parfois de la semelle.
Les deux joueurs sont en plus des passeurs fantastiques.

Permalien 14:18:32, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Rossum's Universal Robots, de Karel (La Différence)

Il s’agit de science-fiction sous forme d’un « drame collectif en trois actes ».
Tout se déroule dans une toile d’araignée de dialogues. Qui est Rossum ? L’inventeur du robot.
Ces bestioles technologiques sont parfaites pour certains turbins sauf qu’ils manquent de sentiments. L’horreur décrite consiste à nous parler d’un monde de robots. L’auteur pousse la cruauté jusqu’à nous démontrer que les robots font faire des guerres et prendre la place des hommes qui les ont créés !
Les robots pensent être plus parfaits que leurs concepteurs. Est-ce de la science-fiction ou un reportage anticipé ? «Drame utopiste» a-t-on dit en 1924 quand Jacques Hébertot mis la pièce à l’affiche de la Comédie des Champs-Elysées.
Un siècle plus tard, l’appellation « science-fiction » en couverture semble de trop.

-R.U.R.
Rossum’s Universal Robots

De Karel
Traduit du tchèque par Jan Rubes
Préface de Brigitte Munier
La Différence, 219 p., 8 €

11.11.13

Permalien 23:25:15, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Le Capitaine Vidic, sorti de l'hôpital, est O.K.

Au cours de Man United-Arsenal (1-0), il y avait tant d’enjeu et de pression, que Nemanja Vidic a trop vouloir défendre a été heurté par son gardien qui lui aussi était totalement concentré et stressé. En s’élevant dans l’espace, son point faible jadis, le gardien espagnol a pris de plein fouet le visage de Vidic qui est venu mourir dans sa hanche.
Le Serbe est resté au sol, inanimé, complétement K.O.
Il était inconscient comme un boxeur touché sur le ring.
Le staff de MU a immédiatement remplacé le joueur. Le choc est arrivé juste avant la mi-temps.
Pendant que le capitaine de MU était au sol, le Gunner Cazorla a réconforté son jeune compatriote, déboussolé d’avoir amoché son capitaine.
On fut rassuré quand on a vu Vidic quitter debout le terrain.
Il marchait mais il était dans le cirage complet.
Dimanche 1O novembre 2013, jour du match, Vidic a passé quelques heures à l’hôpital.
Le merveilleux défenseur serbe y a subi une batterie d’examens en tous genres.
Le commotionné cérébral a quitté l’hôpital dimanche dans la soirée.
Les médecins ont dit qu’il était O.K. hormis le traumatisme lors du choc.
Le capitaine a le temps de bien récupérer avant le prochain match des Red Devils, contre Cardiff City le 24 novembre.
Bon rétablissement à celui que l’on ne croyait plus voir au top de sa forme en raison d’une blessure insistante au genou.
Terminator, 32 ans, porte bien son surnom.

Les 14 trophées du palmarès anglais du fantastique capitaine de MU, Vidic, arrivé chez les Red Devils, en 2006:
Ligue des champions 2008.
5 Championnats : 2007, 2008, 2009, 2011 et 2013.
3 Coupes de la Ligue anglaise: 2006, 2009 et 2010.
4 Community Shield: 2007, 2008, 2010 et 2011.
Coupe du monde des clubs 2008.

Comme prévu, Arsenal est tombé à Old Trafford devant des Red Devils qui se relancent pour conserver leur titre de champion d'Angleterre

Le merveilleux Wayne Rooney a donné la passe décisive sur corner à Robin van Persie. Actif pendant 93 minutes, Rooney a été élu homme du match. Ce joueur est vraiment extraordinaire. Un loup sur le terrain et un agneau dans les interviews. Un Marcel Cerdan du football.

10 novembre 2013
Manchester United 1-0 Arsenal
But pour MU: van Persie (27e)

Classement de la Premier League:

1 Arsenal 25 points 11 matchs
2 Liverpool 23 points
3 Southampton 22 points
4 Chelsea 21 points
5 Man United 20 points

Merci aux Gunners ! Ils n’ont pas abandonné leurs fans qui ne voulaient pas que les Gunners viennent à Old Trafford en terrain conquis pour dire: “MU c’est fini. A nous maintenant !”
Eh! bien, non! MU le champion sortant n’est pas mort! MU revient dans la course au titre.
Avant le match, Wenger avait dit que van Persie était toujours un “homme d’Arsenal” mais le Néerlandais ne s’est pas gêné pour fêter son but décisif. Il était fou de bonheur de battre son ancien club afin de revenir à cinq points des Gunners. La saison dernière, il avait déjà claqué dans les deux matchs contre Arsenal !
Moyes n’a pas souvent gagné contre Wenger mais la dernière fois qu’un club avait mis un terme à une série des Gunners c’était l’Everton de Moyes… Rebelote mais cette fois avec MU !
Cette édition entre les deux clubs viscéralement rivaux a été un match hautement tactique.
Il fallait être hyper concentré pour l’emporter. Et à ce jeu-là MU a été le plus fort quoique les Gunners ont outrageusement dominé la seconde mi-temps où ils auraient mérité de revenir au score.
La caméra s’attardait parfois sur Sir Ferguson présent dans les tribunes. On avait l’impression d’être revenu au temps jadis !
Moyes a réussi son examen de passage contre l’un des clubs historiquement hostiles à MU. Question d’hégémonie insulaire, il faut toujours sortir vainqueur de cette confrontation très fatigante nerveusement. Merci au nouveau boss, il avait composé un bon onze, digne de Sir Ferguson.

De Gea/ (7) Bon match, hormis son terrible dégagement contre Vidic
Smalling (7) Très sérieux
Vidic © (7) Très présent jusqu’à sa sortie suite au télescopage avec De Gea, puis (45e) Cleverley (7) A bien mordu les chevilles des Gunners
Evans (7) Solide
Evra/ (7) Costaud
Valencia (7) Bien remuant
Carrick (7) A participé à museler Ozil
Jones (8) Grosse présence physique
Kagawa/ (3) Transparent, hélas! puis (78e) Giggs (5) Peu de ballon mais de l’impact
van Persie (9) But décisif puis (85e) Fellaini (6) A très bien tenu son rôle avec des ballons hyper chauds
Rooney (10) Grandiose, passe décisive, attaquant, défenseur, grande présence mentale sur le match. Merci à lui d’être resté un Red Devil. Ce garçon est monumental. L’un des 5 meilleurs joueurs au monde en activité.

Sur le banc: Lindegaard, Nani, Chicharito, Januzaj

Manager: Moyes (8) A bien réussi son examen du premier MU-Arsenal. L’important était de ne pas donner les clés de la Premier League à notre ami Arsène Wenger.

David Moyes commence à bien comprendre MU. Son onze contre Arsenal était proche de ma prévision:
De Gea/
Rafael (ou Smalling), Ferdinand, Vidic ©, Evra:
Valencia, Cleverley, Carrick (ou Jones), Kagawa/
Rooney, van Persie

Permalien 11:29:19, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Alcools et Calligrammes, d'Apollinaire (GF Flammarion)

Alcools a été publié en 1913, il y a donc 100 ans. On peut se procurer ce livre contre 3, 50 €. Pour le double, on peut acheter 20 cigarettes qui partiront en fumée. Apollinaire est devenu moins cher qu’un paquet de tabac américain. Dans Alcools, il y a plus de poésie que dans une bouteille. Les gens boivent pour rêvasser alors que le recueil d’Apollinaire est plein de rêves grandioses. Il ne faut pas comparer l’alcoolique du coin avec l’un des plus grands poètes de l’Histoire de l’Humanité. A côté de lui, nous sommes aveugles et sourds. Si on n’en parle pas c’est tout simplement que la création du poète peut se lire sur des supports à bon marché alors que pour voir un vrai Picasso, il faut montrer patte blanche. Picasso est sur toutes les lèvres parce ses tableaux s’arrachent à prix d’or. Les poètes sont les parents pauvres de la création. Même une édition sur papier Japon reste abordable. Le poème “Zone” a changé la face culturelle du XXe siècle. Les jeunes dadaïstes l’ont adopté comme drapeau. Les trois derniers mots de “Zone” ? « Soleil cou coupé ». Qui dit mieux ? Personne !
Publié sept mois avant la mort du poète, Calligrammes fait office de testament. Outre l’excellence de ce qu’il dit et comment il le dit, Apollinaire s’amuse ici avec la calligraphie. C’est ce qu’on appelle le génie à l’état pur. Apollinaire est un géant du monde de l’art. Il est immortel. Je pense plus à lui qu’à nombre de gens que je croise chaque jour et je ne suis pas le seul dans ce cas. En plus de sa création, il a aidé les autres. Picasso et Matisse lui doivent beaucoup. Il a parlé d’eux bien avant tout le monde. En retour, il n’a pas eu grand-chose. Qu’importe, Apollinaire est quelqu’un qui donnait plus qu’il ne recevait. Par exemple avec Lou. Cette femme ne s’est pas rendu compte qu’elle fut aimée par un homme du calibre d’Apollinaire. Elle est passée à côté de lui sans le voir. Ce n’est pas grave. Mieux vaut aimer qu’être aimé.
L’appareil critique- comme l’on dit- de Gérald Purnelle est toujours très bien venu. J’en prends soin comme de la … purnelle de mes yeux.

-Alcools
De Guillaume Apollinaire
Présentation de Gérald Purnelle
GF Flammarion, 233 p., 3,50 €

-Calligrammes
De Guillaume Apollinaire
Présentation de Gérald Purnelle
GF Flammarion, 315 p., 6,90 €

10.11.13

Evra va-t-il réussir à battre les Wenger Babes ?

Prêt pour le combat? Moi, oui.

Aujourd’hui à 17 h 10
Manchester United(7e, 17 points)- Arsenal (1er, 25 points)
Souhait: 3-1 avec un immense Rooney.

Le onze officiel de MU:

De Gea/
Smalling
Vidic ©
Evans
Evra/
Valencia
Carrick
Jones
Kagawa/
van Persie
Rooney

Sur le banc: Lindegaard, Cleverley, Fellaini, Giggs, Nani, Chicharito, Januzaj

Coach: Moyes. Le banc est ultra offensif. Un signe fort !

Arsène Wenger a remporté 14 victoires contre David Moyes, par le passé.
C’est dire le rapport de force. Peut-il changer maintenant que Moyes est passé à MU ?
Une chose est certaine, c’est la première fois que le coach des Gunners débarque à Old Trafford sans voir Sir Ferguson sur le banc de MU… On aurait un moral de fer pour moins que cela.
“United a eu une exceptionnelle génération qui a joué ensemble: les frères Neville, David Beckham, Ryan Giggs, Paul Scholes et Nicky Butt,” a confié Arsène Wenger.
Il est évident que le manager français d’Arsenal- un ami de longue date- espère qu’il en train de vivre la même chose avec ses Gunners: Aaron Ramsey, Jack Wilshere, Theo Walcott, Alex Oxlade-Chamberlain, Kieran Gibbs, et Wojciech Szczesny.
Même si certains jeunes Gunners sont absents pour blessure, Evra va essayer de battre une nouvelle fois Arsenal qui n’a plus gagné à Old Trafford depuis 2006.
On sait que l’arrière latéral gauche est détesté en France car il a souvent chambré Arsenal.
99% des plumitifs des médias français sont pour une équipe londonienne.
A présent, Evra va sur 250 matchs en Premier League. Seuls deux Français ont fait mieux que lui: Henry et Vieira, deux Gunners historiques.
Ce match est plus qu’un match.
Soit Arsenal gagne et nous assistons à une passation de pouvoir.
Soit MU gagne, ce qui signifiera que MU est toujours vivant pour disputer le titre 2013.
Un nul sera décevant.

09.11.13

La Red Army veut barrer la route aux Gunners

Il est fort probable que le show va être hyper chaud. Je m’attends à un combat de rue dans la grande tradition anglaise. C’est tout simplement un match au sommet, même si MU a du retard à l’allumage. Il s’agit de la rencontre entre le champion sortant et celui qui veut le devenir ! MU va-t-il accepter de se faire marcher dessus ? Si oui, MU n’est plus MU. Les Red Devils ont la chance de recevoir. Qu’ils en profitent !

Dimanche 9 novembre 2013, 17 h (Canal +)
Manchester United-Arsenal

J’attends ce mach comme une finale de Coupe du Monde: je veux savoir où en est vraiment MU. Est-ce que la machine à gagner a été cassée par David Moyes ou ce coach est-il un diesel qui part doucement pour finir à fond la caisse en mars-avril ?
Je commence en à avoir assez de voir MU jouer comme une équipe à tout petit budget.
Arsenal débarque à Old Trafford avec la fierté d’être l’unique équipe anglaise à avoir gagné au Borussia Dortmund depuis 50 ans.
Alors que l’on croyait que la rivalité entre les deux équipes était en berne, en raison de la faiblesse de MU depuis le départ de Sir Ferguson, les Red Devils version David Moyes ont semble-t-il relevé la tête lors des derniers matchs. Est-ce une simple période de reconstruction ou un véritable retour dans le haut du classement? Plus l’affiche entre les deux clubs se rapprochait, plus MU est monté en régime.
Maintenant l’heure a sonné: esbroufe ou retour aux commandes ?
MU-Arsenal arrive au bon moment, d’autant que les Gunners tournent à plein régime.

Les trois derniers matchs des Gunners :
Arsenal 0-2 Chelsea
Arsenal 2-0 Liverpool
Dortmund 0-1 Arsenal

Arsenal peut-battre n’importe quelle grande équipe mais n’importe grande équipe peut aussi battre Arsenal.
N’est-ce pas le résumé de la vie des Gunners depuis 2006 ?
Wenger sait qu’après un début calamiteux, MU revient dans la course au titre.
Ce match est un sommet car le vainqueur signifiera au perdant: as-tu compris que nous sommes les plus disposés à gagner le championnat ?
Le coach des Gunners redoute le duo Rooney-van Persie.
Il veut les priver de ballon.
Flamini devrait revenir sur la pelouse comme Carrick avec MU.
Ramsey est en plein boum alors qu’on attend le réveil de Kagawa ou Giggs.
Ozil va donner le bon tempo à Arsenal, avec sans doute un chien de garde de la Maison Rouge qui va le suivre comme une ombre.

Permalien 10:10:03, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Digard annonce la couleur: Nice vient à Paris pour gagner

La déclaration de Didier Digard concernant PSG-Nice est à 1′50′’. De manière subtile, il ne prononce pas le nom de Paris…

Samedi 9 novembre 2013, 17 h *
Paris-Nice

-"Contrairement à ce que les gens pensent, on va devoir y aller pour gagner"…

Au terme de sa déclaration d’après match, le 3 novembre, Didier Digard annonce que lors de son prochain match Nice se déplace pour gagner.
Il s’agit tout simplement de PSG-NICE.
Le capitaine, 27 ans, n’a pas froid aux yeux.
Il faut dire que Nice réussit souvent très bien à Paris.
Qui sait ?
Il aurait pu ne rien dire et n’en pensait pas moins, souhaitant, au fond de lui, créer la surprise.
Sous le coup de la déception, après la défaite niçoise face à Bordeaux, dans le nouveau stade des Aiglons, il s’est vite remotivé pour rebondir.
Il se trouve que le prochain match se déroule à Paris.
Aucun vrai compétiteur ne se présente sur un terrain pour perdre.
Digard raisonne en winner, et c’est très bien.
Il s’est mis la pression pour se concentrer immédiatement.
Tout le monde sait que le PSG et Nice n’ont pas le même budget: 400 M€ (illimité en fait) contre 32 M€.
C’est Paris contre la Côte d’Azur, rivalité séculaire.
Les Racing Club de Paris de jadis étaient de grands rendez-vous.
Digard a lancé le match: Nice veut accomplir un exploit.
Depuis le début de saison, Nice n’a gagné qu’une seule fois en déplacement: mi septembre 2013, 0-2, à Lille. Déjà un exploit.
Sur 6 déplacements niçois, les résultats ont été: 1 victoire, 1 nul, 4 défaites. 2 buts pour, 8 contre/ - 6.
Digard, ex joueur du PSG (2007-2008), démontre une confiance hors norme.
Tous ses partenaires vont devoir hausser leur niveau de jeu pour faire bonne figure devant des Parisiens qui peuvent avoir un néfaste complexe de supériorité devant Nice.
Si Nice perd, personne ne s’offusquera.
Nice peut donc jouer libéré, avec bien sûr l’idée d’éviter le naufrage collectif.
David a déjà gagné contre Goliath.
De son côté, Laurent Blanc estime qu’on verra un match ouvert car Nice a une équipe de jeune plein d’élan.
Voici le groupe du coach parisien:
Douchez, Sirigu - Alex, Camara, Digne, Jallet, Marquinhos, Maxwell, Silva, Van der Wiel - Matuidi, Motta, Pastore, Rabiot - Cavani, Ibrahimovic, Lavezzi, Lucas, Ménez.

* PSG 3-1 Nice.
Zlatan Ibrahimovic a réalisé un triplé de très haut rang. Merveilleux joueur qui manifeste une permanente joie de jouer. Et dire que d’aucuns parlent de Ribéry pour le Ballon d’OR 2013. C’est très insultant pour la classe mondiale du footballeur cantonesque.

08.11.13

Honneur oblige, le MU de Moyes doit battre Arsenal

Dimanche 10 novembre, 17 h 10
Manchester United - Arsenal

Voici le groupe de Red Devils qui a fait 0-0 à la Real Sociedad:

De Gea/
Smalling, Ferdinand, Vidic ©, Evra:
Valencia, Fellaini, Giggs, Kagawa (Jones 90e)/
Chicharito (Young 63e), Rooney (van Persie 63e)

Sur le banc: Lindegaard, Anderson, Nani, Büttner

Ma proposition pour recevoir les Gunners:

De Gea/
Rafael, Ferdinand, Vidic ©, Evra:
Valencia, Cleverley, Carrick (ou Jones), Kagawa/
Rooney, van Persie

Sur le banc: Lindegaard, Smalling, Evans, Young, Giggs, Januzaj, Chicharito

Manchester United
Depuis la défaite des Red Devils à West Brom (2-1), les Red Devils n’ont plus perdu.
Ils sont donc invaincus sur leurs huit derniers matchs, toutes compétitions confondues: 15 buts pour, 6 contre

Shakhtar Donetsk 1-1 MU (C1)
Sunderland 1-2 MU (Premier League)
MU 1-1 Southampton
MU 1-0 Real Sociedad (C1)
MU 3-2 Stoke City
MU 4-0 Norwich City (Capital One Cup)
Fulham 1-3 MU
Real Sociedad 0-0 MU

En défense, l’offensif Rafael devrait tenir sa place. Si le Brésil n’est pas rétabli, Smalling le remplacera.
Cette saison on a assisté à de nombreuses ossatures défensives différentes, avec Nemanja Vidic, Rio Ferdinand, Phil Jones, Chris Smalling et Jonny Evans. Pas évident de maintenir tout le monde concerné quand il n’y a pas de blessés. Sir Ferguson savait très bien le faire. Moyes est là aussi en apprentissage. Moi, je penche pour les deux grognards au centre avec parfois l’un des deux remplacé par Evans.
Même cas au milieu: si Carrick est blessé, Jones prendra sa place.
Devant Chicharito devrait avoir sa chance selon la configuration du match.
Par ailleurs, Anderson ne s’est jamais imposé. Et Nani a bien de la chance d’avoir resigné cinq ans.
Fellaini ? Exclu en C1, il peut jouer en championnat mais il ne sera sans doute pas titulaire car le nouveau coach a peur de le griller définitivement sachant que toute la cellule de recrutement rouge ne voulait pas du joueur d’Everton. Le Belge n’a jamais sorti un “gros” match depuis qu’il est à MU.
Cela fait longtemps que je n’ai pas attendu un duel avec autant d’impatience.
Prenons PSG-NICE de ce week-end. Vu l’opposition, on sait que Nice est condamné à l’exploit.
Il serait vraiment dur à avaler de voir perdre MU à la maison devant les Gunners qui restent leurs principaux ennemis avec Man City, Chelsea et Liverpool.
C’est Londres qui débarque en province, comme le PSG qui joue à Marseille.
Je connais bien la mentalité des Red Devils superbement incarnée par Evra, très méconnu des Français manipulés par les médias.

ARSENAL
Cela fait 15 matches que les Gunners n’ont pas perdu en déplacement. Respect, donc. Cependant, les plus anciens savent que les joueurs de Wenger ont une fois perdu leur longue invincibilité à Old Trafford où personne n’arrive jamais en terrain conquis. Un jour, les Gunners en ont pris huit dans le Théâtre des Rêves.
Jack Wilshere ne semble pas remis à 100 % pour être aligné à O.T.
Arsène Wenger pourra en revanche compter sur les retours de Theo Walcott et Mathieu Flamini qui paraissent d’aplomb pour l’âpre combat contre MU qui fait toujours de terribles étincelles.
Arsenal a un joyau dans son équipe: Ozil. Il fait la pluie et le beau temps, pouvant être décisif à tous moments. Il faudra être très vigilant, le surveiller de très prés car sa vista est servie par une technique de rêve.
Si huit Red Devils en sont pas au top, MU ne pourra pas vaincre Arsenal.
Nous ne sommes plus dans l’ère Sir Ferguson.
A l’époque Moyes, van Persie peut tirer un penalty sur le… montant !
MU ne fait plus peur comme autrefois.
MU doit reconstruire entièrement sa réputation. Et cela passe par une victoire contre Arsenal.

07.11.13

Permalien 18:37:22, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Le 7 novembre 1913 naissait Albert Camus

Albert aimait la vie, l’amour, l’amitié, la littérature et le sport.
Camus nous console de tous les imposteurs.
Il ne jouait pas à être écrivain. Il l’était vraiment.

Permalien 15:55:13, Catégories: THE RED DEVILS, FOOT FRANCHOUILLARD, GRAND MONSIEUR  

La chasse médiatique à l'Evra- "The True One"- protège Didier Deschamps

15 novembre 2013: Ukraine-France
19 novembre: France-Ukraine

Voici la liste des Blues retenus par le sélectionneur D. Deschamps pour disputer les deux matchs de barrage contre l’Ukraine en vue du Mondial 2014 (15-19 novembre):

Gardiens: Lloris, Mandanda, Landreau.
Défenseurs: Abidal, Clichy, Debuchy, Evra, Koscielny, Sagna, Sakho, Varane.
Milieux: Cabaye, Grenier, Matuidi, Mavuba, Nasri, Pogba, Sissoko.
Attaquants: Benzema, Giroud, Payet, Rémy, Ribéry, Valbuena.

Cette génération n’a aucune chance de remporter la Coupe du Monde 2014 promise au Brésil, à l’Espagne, voire à l’Allemagne ou l’Italie. Outsiders: Argentine, Pays-Bas.

La France a-t-elle un nouveau Platini ou Zidane ? Non.

Ribéry est-il l’un des meilleurs joueurs du monde ? Non. Avant lui, il y a C. Ronaldo, Messi, Xavi, Iniesta, Ibrahimovic, Neymar, Lewandowski, Ozil, Rooney, van Persie, Schweinsteiger, Roben, Götze, Pirlo, Totti, Hulk, Alves…

Qui sont les titulaires indiscutables ?
Lloris, Evra, Varane, Abidal, Pogba et Ribéry.

Les médias ont-ils encore Evra dans la ligne de mire ?
Oui, plus que jamais.
La presse française qui ne voit jamais jouer Evra avec MU ne sait pas que le Français est surnommé “The True One” à Old Trafford, ce qui signifie L’homme vrai, celui qui ne triche pas.
Quasiment jamais blessé, Evra est un monstre de confiance et de grinta.
Ce n’est pas un joueur majeur de l’Histoire mais c’est un remarquable arrière latéral moderne.
En France, à son poste, à gauche, il y a lui et les autres. Personne n’a jamais pu le déloger.
La presse l’a de nouveau dans le collimateur car il a dézingué une poignée de consultants comme on tire des boules dans un jeu de massacre à la foire. Le joueur a arrosé les arroseurs qui se croient supérieurs car ils sont payés pour parler.
Lors de la conférence de presse de Deschamps, d’aucuns ont essayé de revenir une fois de plus sur cette pitoyable polémique des consultants “insultés” comme ils disent. Le sélectionneur a rétorqué libre à vous de “déblatérer” sur Evra. C’est le verbe qui convient: de fait, on ne compte plus les articles ou les “sons” qui se déchaînent sur Evra.
Evra aime la haute compétition, et il s’est donc mis une pression supplémentaire.
Il va devoir battre Arsenal, le 10 novembre, avec MU, et ensuite se qualifier contre l’Ukraine, avec les Bleus, sinon les médias vont à nouveau le prendre pour cible.
Hier, la presse tapait sur Domenech qui protégeait sa sélection.
Avant-hier, elle ironisait sans cesse sur Aimé Jacquet que quelqu’un avait surnommé de “brave type” avant qu’il ne devienne champion du monde 1998 !
En tapant sur Evra, la presse ne se rend même pas compte que le joueur protège le sélectionneur D. Deschamps. C’est dire que Patrice Evra a un très forte personnalité. Elle n’est plus à prouver.
A la longue, Evra sert de paratonnerre à Deschamps qui n’a pas à subir les critiques des médias avant la double confrontation contre l’Ukraine.
Il est quasi évident que si la France va au Brésil, D. Deschamps sera le sélectionneur des Bleus pour l’Euro 2016 qui se déroule en France.
En cas d’élimination face à l’Ukraine, il est fort possible que le prochain sélectionneur s’appelle: Zidane.

Man United est averti: Arsenal est invaincu depuis 15 matchs à l'extérieur

En battant Dortmund, en Allemagne, Arsenal a mis fin à la série de huit matches sans défaite des Allemands à domicile.
Cela fait 15 matches qu’Arsenal n’a pas perdu en déplacement.
Manchester United devra sortir un gros match pour battre les Gunners.
Comme au bon vieux temps j’attends dimanche 10 novembre comme un premier communiant.
Coup d’envoi à 17 h 10.
MU devra gagner et avec la manière en plus.
Sinon cela voudra dire que MU n’est plus du tout dans le coup pour le titre 2014.

Deuxième soirée de la 4e journée de C1 2014:

FC Zenit 1-1 FC Porto
Chelsea FC 3-0 FC Schalke 04
Basel 1893 1-1 FC Steaua Bucureþti
Borussia Dortmund 0-1 Arsenal
Napoli 3-2 Olympique de Marseile
Atlético de Madrid 4-0 FK Austria Wien
Ajax 1-0 Celtic FC.
FC Barcelona 3-1 AC Milan

06.11.13

Permalien 18:47:04, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Scène de crime virtuelle, de Peter May (Rouergue noir)

«On se serait cru en enfer. Des pierres tombales bizarrement penchées. Un crâne au centre d’une croix celtique. Un énorme tombeau, couvert de mousse, sur lequel était gravé un message plein de promesses. Le mal vous attend. Vous risquez de mourir ».
Le roman comporte 41 chapitres. Tambour-battant.
Nous sommes avec des personnages qui ont choisi d’habiter des îles de rêves, imaginés de splendides villas pour des vies insouciants.
Ils collectionnent les voitures de luxe et les grands crus français.
Rivés à leur écran, ils n’ont pas senti la mort à leurs trousses. Le virtuel les dévore.
Michael Kapinsky a repris son boulot de photographe pour les flics alors que sa femme est morte, criblée de… dettes.
Nous sommes dans le labyrinthe façon Borges et Joyce.
Un monde idiot pour des idiots ?
On a les idéaux que l’on mérite.
Peter May a toujours autant de souffle. Un sprinter marathonien.

-Scène de crime virtuelle
De Peter May
Traduit de l’anglais par Jean-René Dastugue
Rouergue noir, 333 p., 22 €

Permalien 00:07:15, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

En attendant le premier Man United-Arsenal sans sir Ferguson depuis 1986

Sir Ferguson savait mettre de l’intensité- à l’image de Keane. Moyes, lui, va vivre son premier Arsenal-MU…

5 novembre 2013
4e journée de C1
Real Sociedad de Fútbol 0-0 Manchester United

Van Persie a tiré un penaly… qui s’est écrasé sur le poteau. Quand je vous disais que Sir Ferguson est parti en apportant la chance avec lui. Ah! les impondérables quelle horreur !
Fellaini a reçu un rouge. Il nous fait la totale ce garçon. Quand il jouait à Everton, il faisait très mal à MU. Depuis qu’il est à MU, il continue de faire mal à MU, hélas !
Après ce nul à l’extérieur, MU reste leader dans le groupe B très serré.
Bon! maintenant, le prochain match s’annonce grandiose: Man United-Arsenal, le 10 novembre à 17 h 10.
Pas de plaisanterie: les trois points ou rien !

Autres résultats:

Manchester City FC 5-2 PFC CSKA Moskva
Juventus Turin 2-2 Real Madrid
FC København 1-0 Galatasaray
Paris Saint-Germain 1-1 RSC Anderlecht
FC Viktoria Plzeň0-1 FC Bayern München
Shakhtar Donetsk 0-0 Bayer 04 Leverkusen
Olympiacos FC 1-0 SL Benfica

03.11.13

Permalien 11:49:09, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Bordeaux fait tomber Nice pour la première fois dans son nouveau stade

Début novembre 2013, le stade a donc été baptisé à la défaite- cela devait bien arrivé un jour- mais l’Allianz Riviera est une forteresse niçoise comme le fut le Ray. Il est humain de parfois balbutier son football.

Dimanche 3 octobre 2013
Nice 1- 2 Bordeaux

Buts pour les Girondins: Sertic (31e), Obraniak (59e)
But pour les Aiglons: Cvitanich (77e pen.)

Ecrit avant le match:

Comme au bon vieux temps, le match à lieu à 14 h.
Au Ray, j’adorais voir la pelouse coupée en deux, à coupe de l’ombre de la tribune présidentielle.
Je vous parle de 1963.
50 ans après, Nice a quitté le Ray pour l’Allianz Riviera.
Les Nice-Bordeaux sont toujours des matchs hyper tendus depuis que Nice a fait le doublé en 1952 au détriment de… Bordeaux !
Plus personne ne s’en souvient ou presque.
Cependant la mémoire inconsciente est dans les fibres du maillot.
C’est le mystère du football.
Depuis 1952, chaque saison a apporté ses retouches à Nice comme à Bordeaux, mais la rivalité entre les deux clubs ne s’est jamais atténuée.
Les Nice-Bordeaux sont les plus grands rendez-vous avec les venues de Monaco, Marseille, PSG et St-Etienne.
Bordeaux a toujours eu un jeu viril en défense et Nice n’a jamais refusé ce genre de combat.
L’identité des Nice-Bordeaux a été incarnée par feu “Dédé” Chorda, fantastique soldat qui a joué dans les deux clubs.
Chorda (1938-1998) était un combattant héroïque, il ne lâchait rien, faisant preuve d’un grand courage.
Il n’avait jamais peur. Au contraire, il faisait peur avec un physique longiligne. Un corps musclé, sec comme un alpiniste.
Dur sur l’homme, et très bon technicien.
Voilà comment il faut être à Nice pour battre Bordeaux. Contre les autres aussi mais les Nice-Bordeaux ont une saveur particulière.

Ecrit après le match:

Le scénario de ce match s’est déroulé selon l’habitude sur fond de jeu physique.
Très durs sur l’homme, les Girondins étaient plus forts dans les duels.
On a vu Ospina avoir un tir contré sur son pied, ce qui l’a handicapé avant sa blessure en seconde mi-temps.
L’international colombien a été remplacé par Anthony Mandréa. Natif de Grasse, le gardien formé au Gym est à présent le plus jeune gardien de l’histoire de la Ligue 1, à 16 ans 10 mois et 8 jours.
Au cours du match, Nice a trop tricoté.
Bordeaux a marqué deux buts hors de la surface sur deux frappes hyper tendues.
Deux très beaux buts.
C’est souvent payant de tirer de loin, et surtout avec force et précision.
Nice a entretenu l’espoir, revenant 1-2 sur un penalty de Cvitanich, obtenu grâce à la combattivité de Bosetti
Bordeaux a mérité sa victoire devant Nice qui a joué sans beaucoup de cohésion.
Les Aiglons n’allaient pas gagner tous leurs matchs à la maison.
Après ce premier faux pas dans le nouveau stade, il va falloir recommencer une série.
Ce n’est pas grave: Nioe fait ce qu’il peut avec l’un des plus petits budgets de L1.
Nice a beaucoup de jeunes joueurs. Certains font parfois des gestes inconsidérés.
C’est le métier qui rentre petit à petit. Il faut du temps avant de devenir un grand professionnel.

[Post dédié à Maurice Serrus]

02.11.13

Permalien 16:54:50, Catégories: THE RED DEVILS, BALLES NEUVES, GRAND MONSIEUR  

Man United a peut-être fini de manger son pain noir en gagnant 1-3 à Fulham

Le 10 novembre 2013 aura lieu un bon vieux Man United-Arsenal. De quoi nous réveiller du laborieux début de saison de Man United. Ce match nous dira si MU peut encore gagner le championnat 2014 car avant le Boxing Day il ne faut pas avoir dix points de retard sur le leader, Arsenal. Si les Red Devils veulent revenir dans la course pour la victoire finale en championnat ils doivent impérativement vaincre les Gunners.

Fulham 1-3 Manchester United
But pour MU: Valencia (9e), van Persie (20e), Rooney (22e)
But pour les locaux: Kacaniklic (65e)

Chez le 13e, MU (8e) a exposé ses valeurs collectives et c’est une très bonne nouvelle avant de recevoir Arsenal, le 10 novembre, soit cinq jours après la difficile journée de C1.
Avant-hier, je pensais que les Gunners viendraient cette fois gagner à Old Trafford. Maintenant, la donne a changé car MU a repris du poil de la bête.
Finalement Moyes n’a que l’embarras du choix pour former un onze et cela fait mal au cœur de voir Chicharito sur le banc, tant le Mexicain est un immense buteur.
A cause du tennis à Bercy, C+ a renoncé à diffuser la première mi-temps de MU. Je n’ai donc pas vu le match dans son intégralité et ne peux pas noter les joueurs.
J’ai cependant vu un bon Jones, toujours aussi coriace, cette façon de se commporter est indispensable quand Carrick est blessé.
Valencia a été très tranchant. Ah! si Nani pouvait s’inspirer de la grinta de l’Equatorien servi par un physique d’exception. Le trident Rooney-van Persie-Januzaj a bien fonctionné. Januzaj ? On peut l’appeler Janujazz tant il aime pratiquer un free football de grande facture même s’il vendange de bons ballons mais je ferme les yeux sur ses gourmandises car je faisais la même chose avec les foucades de Cristiano Ronaldo.
MU revient bien après sa période de tergiversations mais la guérison n’est pas encore complète.
Il a fallu que MU mène 0-3 à l’extérieur pour que Moyes relance Fellaini toujours aussi empoté. Ce garçon a le vilain défaut de toujours jouer en retrait. Il n’a aucune confiance et c’est pénible à voir. En football tout est possible: et si c’était lui qui va offrir la victoire de MU face aux Gunners ? Tout peut arriver: regardez Ramsey à Arsenal, cette saison on ne dirait pas le même joueur tant il est efficace devant le but.

D. De Gea/
Rafael puis (45e) Smalling
Evans puis (45e) Fellaini
Vidic ©
Evra/
Cleverley puis (45e) Kagawa
Jones
Valencia
Rooney
Januzaj/
van Persie

Sur le banc: Lindegaard, Young, Nani, Chicharito
Coach: Moyes

Classement

1 Arsenal 25 pts 10 matchs + 13
2 Chelsea 20 10 + 8
3 Liverpool 20 9 + 7
4 Man City 19 10 + 17
5 Southampton 19 10 + 7
6 Tottenham 19 9 + 4
7 Everton 18 9 + 4
8 Manchester United 17 points 10 matchs/ 5 2 3/ 17 13/ + 4

01.11.13

Permalien 17:38:49, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Les matins translucides, de Philippe Lacoche (Ecriture)

Tous les paradis sont des paradis perdus.
Marcel Proust nous a prévenus.
Philippe Lacoche se transpose en 1968 dans un amour de jeunesse entre Jérôme et Delphine.
Revient-on sur les lieux d’un amour englouti comme sur celui d’un crime ?
A 60 ans, Jérôme va tenter l’expérience.
Ce retour sur avant-hier nous impressionne comme lorsqu’on découvre dans la cave un vieux cahier qui contient un petit cœur avec ses initiales et celles d’une ancienne amie de classe qui nous faisait emballer les battements de cœur.
Philippe Lacoche est un créateur-diffuseur d’ambiance, d’émotions, de passion maîtrisée pour le langage.
Rien à voir avec les vedettes de l’édition qui surfent sur l’air du temps: la branchouille masque les vrais bons écrivains.
C’est l’occasion aussi de tirer un coup de chapeau aux résistants que le narrateur n’a pas su interroger.
Il fallait que jeunesse se passe et maintenant ils sont tous morts.
On lit Lacoche comme on écouterait Brassens qui joue du Jimi Hendrix.

-Les matins translucides
De Philippe Lacoche
Ecriture, 222 p., 17, 95 €

Permalien 11:55:11, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

La maladie du Roi, de Christian Carisey (Cherche-Midi)

Je revois Emmanuel Berl me dire, au fond de son lit : «Des gens ont passé leur vie à compter les défécations de Louis XIV … » Merveilleux Berl qui savait tout sur tout. Et de rajouter : « Etre un grand esprit ça ne sert à rien… » Et nous éclations de rire. J’ai pensé à tous ces merveilleux souvenirs en lisant les premiers mots de La maladie du Roi.
De fait le Roi Soleil souffrait d’une fistule annale.
Je vous passe les détails des hémorragies dont il était victime. Le règne du Roi-Soleil ne fut vraiment pas un long fleuve tranquille. Il devait batailler contre la maladie et contre les puissances européennes qui voulaient sa perte.
Le professeur Christian Carisey nous propose un tableau inhabituel de Versailles.
Attention fragile. On a même droit à la saga du Masque de fer en prime.
Le Roi Soleil n’était qu’un homme, on l’oublie trop souvent.
Louis XIV disait que lui seul savait ce qu’il vivait.
Les historiens sont loin de savoir ce qu’il a vécu réellement.
Christian Carisey contribue excellemment à ce qu’on a sache davantage.

-La maladie du Roi
De Christian Carisey
Cherche-Midi, 208 p., 15 €

Novembre 2013
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software