Archives pour: Octobre 2013, 26

26.10.13

Permalien 15:58:16, Catégories: THE RED DEVILS  

Les buteurs de MU sauvent du ridicule l'ancienne équipe de Sir Ferguson

Man United 3-2 Stoke City
Buts pour les visiteurs : Crouch (4e), Arnautovic (45e)
Buts pour MU : van Persie (43e), Rooney (78e), Chicharito (80e)

A la mi-temps, pas mal de supporters des Red Devils se demandaient si ça existe un charter pour l’Ecosse ? David Moyes était une nouvelle fois dans l’œil du cyclone : MU rentrait aux vestiaires mené 1-2. On ne voyait pas comment MU allait une nouvelle fois sortir de cette nasse car les Mancuniens d’Old Trafford ne savent pas jouer dans le ventre mou, trop habitués à dominer ses rivaux. Moyes nous fait passer de l’Olympia au Point Virgule ! Stop, ça suffit ! Van Persie venait à peine d’égaliser que le maladroit Jones, qui ne sait toujours pas coordonner ses gestes, provoqua un coup franc hyper dangereux, si atrocement bien placé que le tireur inspiré d’en face envoya la balle dans la lucarne droite de la cage de De Gea. Si MU se permettait de perdre contre Stoke City alors Arsenal, le 10 novembre, va venir massacrer MU dans son jardin. Et tout ça se passait sous les yeux de Sir Ferguson installé dans les tribunes d’un stade qui l’a fait plus roi que le roi d’Angleterre.
Je me répète depuis des semaines : vérité en deçà d’Everton, erreur au-delà. Man United a eu des gestes qu’on n’a jamais vu à O.T. depuis un quart de siècle : passe à l’adversaire de Nani, frappe ratée d’Evans, cafouillage de Rooney, repasse à l’adversaire de Carrick… Man United doit-il descendre en division inférieure pour que l’on remercie Moyes ? Le nouveau coach de MU a ôté toute la rage de vaincre aux Red Devils qui pendant 45 minutes n’étaient plus que des santons sans Provence.
On s’ennuie à en mourir quand on voit jouer le MU de Moyes qui a un football à 90 % stupide. Sur l’ouverture du score, le premier rideau rouge s’est déchiré. Cela a permis à Crouch de marquer car Evans à l’agonie n’a pu que mal dégager sur l’attaquant visiteur. Ensuite, MU joua sans conviction, sans intelligence, sans courage, sans confiance, sans rien de rien.
Pour aligner Smalling à la place de Rafael il faut être incompétent. Le Brésilien à 1000e fois de grinta que le grand dadais anglais. Et Cleverley ? C’est le contraire d’O. G. Solskjaer. Là où le Norvégien était un « assassin à la figure d’ange », l’Anglais n’est qu’un « ange à la figure d’assassin ». Dès que Moyes a sorti de l’équipe les trois poids morts (Nani, Cleverley et Smalling), le groupe a peu à peu retrouvé son identité de vainqueur. Dommage qu’il était impossible de sortir d’autres Red Devils, par exemple Jones… Cleverley, Smalling et Jones ont une intelligence de jeu qui dépasse le néant.
Le seul point positif : les trois buteurs ont marqué. La tête de Rooney fut sublime. Je n’avais encore jamais vu un tel but complétement génial. Une tête placée qui a grillé toute la défense des visiteurs, et il y avait du monde. Chicharito a donné les trois points à MU en sauvant la face de Moyes. Aujourd’hui, on en est là. On se demande à quelle sauce MU va être mangé. Le coach ne sait pas former le onze de départ. Et Fellaini, il l’a fait venir pour cirer le banc ? J’en ai deux à la maison, s’il veut bien m’envoyer sa Julie Driscoll.
MU est combien au classement ? Qu’importe ! Arsenal fait quasi cavalier seul avec Liverpool. Quand le loup Ferguson n’est pas là, les souris dansent. L’équipe de David Moyes n’est plus que l’ancienne équipe de Sir Ferguson sans gouvernail.

Manchester United

De Gea/ (5) A été laissé à l’abandon
Evra © (7) Le meilleur défenseur de MU avec un centre décisif pour la victoire rouge
Jones (2) Devrait un peu plus apprendre le football en semaine
Evans (3) Sans complice dans la défense centrale
Smalling/ (1) Décevant en latéral (ailleurs aussi), puis (76e) Valencia (4) A apporté du jus
Cleverley (2) Il court sans savoir où il va, puis (68e) Chicharito (8) Auteur du but décisif
Carrick (3) Loin de son niveau habituel
Kagawa (2) Une ombre japonaise
Nani/ (2) A part d’avoir été à l’origine du premier but rouge, rien…, puis (58e) Januzaj (2) Il faut lui dire qu’il ne se prénomme pas Zorro. Ces tentatives solitaires sont condamnées dans l’œuf.
van Persie (8) Même dans un petit match, pour un joueur de ce calibre, il a marqué et donné un caviar sur la tête de Rooney
Rooney (9) Le meilleur Red Devil, du début à la fin

Sur le banc: Lindegaard, Rafael, Young, Fellaini (le lustreur de banc)

Coach: Davis Moyes (5). J’ai cru à un moment qu’il allait remplacer De Gea par Young. MU est un club qui prône l’attaque sans pour autant devoir jouer avec 11 buteurs. S’il savait aligner un bon onze de départ n’aurait pas besoin de sauver sa tête grâce à un coaching de désespéré.

Permalien 09:23:45, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Man United met en avant sa jeunesse pour mieux expliquer ce qui semble être une saison de transition

26 octobre 2013, 16 h
Manchester Unted - Stoke City

Alors que MU est largué en championnat, le nouveau staff de Man United met en avant sa jeunesse pour expliquer que les débuts difficiles du nouveau coach attestent que MU vit une année de transition. Il est à noter que tous ces jeunes sont venus au club sous l’ère de Ferguson.
Dans le vestiaire de MU il y a la citation de Matt Busby: -«Si vous êtes assez bon, vous êtes assez vieux.» Sous-entendu, pour jouer !

Le dernier talent a émergé est celui Adnan Januzaj mais attention car on a vu un Macheda illuminé Old Trafford avant de s’éteindre.

David De Gea, gardien titulaire, 22 ans, 93 matchs avec MU
Il a eu la lourde responsabilité de remplacer van der Sar. Tout droit arrivé de l’Atletico Madrid, le jeune homme de 18 ans a d’abord subi la concurrence. Dès lors que Sir Ferguson a cessé le turn over, le jeune espagnol s’est imposé dans la cage de la Maison Rouge. Bon sur sa ligne, De Gea utilse tout son corps pour stopper les tirs. Il a une façon unique de faire écran. Il s’est amélioré dans les airs. Le “Gamin” pour ne pas dire le Gars-mains a déjà quasi jouer 100 matchs avec MU !

Rafael, défenseur latéral droit, 23 ans, 136 matchs, 5 buts
Le Brésilien est un monstre de grinta, comme Evra à gauche. Il est devenu très vite titulaire car il affiche de l’envie, de la concentration, le désir d’aller de l’avant. C’est un gagneur qui parfois se laisse entraîner à commettre des écarts de conduite car il n’accepte pas d’être battu. Il doit s’améliorer dans la finition. Question mental, il en a à revendre, à l’inverse de son jumeau qui manque de courage dans les duels.

Phil Jones, latéral, central ou milieu, 21 ans, 75 matchs, 2 buts
Souffrant d’un défaut de coordination de gestes, Phil Jones compense son déficit technique par un mental en acier inoxydable. Quand il avance tête baisée on dirait qu’il a 30 ans ! Il peut jouer partout dans la première partie du terrain mais attention qui joue partout n’a pas trouvé sa vraie place. Sir Ferguson l’a engagé pour remplacer peu à peu Rio Ferdinand ou Nemanja Vidic. Dès que Jones est moins brouillon, son jeu gagne en efficacité. C’est un grand soldat. Un joueur de club comme on en fait plus. Gare cependant aux toiles car dès qu’il est déconcentré, il peut être à l’origine d’une grosse bourde.

Adnan Junuzaj, attaquant, 18 ans, 6 matchs, 2 buts
Il est arrivé à MU en 2011, à peine âgé de 16 ans, en droite ligne du club belge Anderlecht. Tout le club a été impressionné par ces qualités qui rappellent celles de Ryan Giggs, au même âge, notamment la fluidité et le désir de provoquer pour filer l’anglaise balle au pied ! MU l’a fait resigner 5 ans afin de ne pas le voir quitter le club comme vient de le faire Paul Pogba qui fait depuis les beaux jours de la Juventus Turin. Pogba n’a pas aimé que Sir Ferguson aligne Rafael au milieu du terrain lors d’un match où tous les milieux de terrain de MU étaient blessés, tous sauf … Pogba. Le jeune français a alors pensé que Sir Ferguson ne lui faisait pas confiance. D’où sa décision de partir même s’il aimait beaucoup MU. Januzaj lui a donc la preuve que MU lui fait confiance.

Danny Welbeck, attaquant, 22 ans, 112 matchs, 22 buts
Sa qualité principale est l’occupation de l’espace en s’agitant constamment.
Il sait aussi se sacrifier dans de larges séquences défensives.
Joueur très explosif encore trop maladroit dans la finition.
Il sait imposer là où l’on attendait plutôt l’Italien Macheda.
Joueur hyper généreux, il se dépense sans compter, dans un univers où la concurrence est hyper grande.

Autres jeunes de MU:
Goal: Johnson (20 ans)
Défenseurs: M. Keane (20 ans), Fabio (23 ans), Varela (23 ans), Büttner (24 ans), Smalling (24 ans), Evans (25 ans)
Milieux: Powell (19 ans), Lingard (21 ans), Bebe (23 ans), Cleverley (24 ans), Kagawa (24 ans), Anderson (25 ans)
Attaquants: Henriquez (19 ans), Zaha (21 ans), Macheda (22 ans), Chicharito (25 ans),

Octobre 2013
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software