Archives pour: Octobre 2013, 16

16.10.13

Permalien 15:38:28, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

De la lumière à l'oubli, de Michel Drucker avec la collaboration de Jean-François Kervéan (Robert Laffont)

Qui se souvient de Jacqueline Huet, immense star de la télé des années 1960 avec C. Langeais et A.-M. Peysson ? Qui se souvient d’elle ? Personne à part Drucker et moi. « Les vedettes du show-biz délaissées sont comme des canards sans tête qui continuent à marcher » a-t-elle écrit avant de quitter, pleine de chagrin, ce monde sans mémoire. Drucker n’aime qu’on oublie Jacqueline Huet, comme on a oublié André Leclerc, Max-Pol Fouchet ou Denise Glaser voire Aimée Mortimer ou encore Claude Santelli.

Je vais faire un peu long car je recherche dans ce livre les traces de deux de mes amis: Louis Nucéra et Pascal Sevran (qui a travaillé à Ici-Paris et non pas à France Dimanche comme indiqué à tort dans le livre). Le premier n’est pas évoqué, le second, oui. Il est vrai qu’il s’agit d’un livre sur le monde people parfois haut de gamme. Disons plutôt dans celui des gens populaires. Ce qui n’est pas dégradant. L’élite intellectuelle, la haute société- qui est pour moi la plus basse qui soit- a le plus grand mépris pour ce qui est populaire, préférant Libé au Parisien. Moi, j’aime ce qui est populaire et cela n’a rien à voir avec la populace.
Je pensais que ce livre rendrait hommage à des pionniers de la notoriété médiatique tels que Roger Lanzac mais son nom n’est même pas cité. «Durer sans être ringard» pourrait servir de devise professionnelle à celui qui a débuté dans les années 1960, autrement dit sous les années De Gaulle qui s’y connaissait en médias : la radio, à Londres, pour faire passer ses messages pendant la Seconde Guerre et la télé ensuite pour parler aux Français qui sont aussi des électeurs… A cette époque, le pouvoir en place disait ce qu’il fallait dire ou pas lors des actualités filmées. Actuellement, Drucker fait venir les politiques dans son émission phare et si L. Jospin n’est pas devenu Président de la République c’est peut-être parce qu’il n’a pas cédé à l’invitation de Drucker. Il n’invite pas tout le monde, certain que la télé est capable de rendre sympathique des bourreaux.
A la fois intelligent, sensible et travailleur, Michel Drucker a vite compris que la télé allait révolutionner la vie des Français puisque tout le monde aurait un poste, voire plusieurs, chez soi. Pourvu de solides racines familiales qui a le culte du travail, il fut néanmoins le mouton noir qui ne faisait rien comme les autres. Peu doué pour les études, il vit dans les médias sa bouée de sauvetage. Pour ce qui est de la gloire, de ses méfaits et de ses avantages, il est vacciné depuis qu’il a débuté dans l’ombre de Léon Zitrone qui fut en son temps aussi célèbre que De Gaulle et Tintin. La célébrité ? « Une drogue dure », dit Drucker. Donc mortelle. « La gloire est le deuil éclatant du bonheur » a prévenu Mme de Staël. Comme elle avait raison ! Si la célébrité rendait heureux, Dalida et Elvis ne seraient pas morts si tôt. Sachant tout cela, Drucker a voulu être heureux et célèbre. Ce n’est incompatible. Il aime sa femme Dany Saval qui a quitté le métier de comédienne. Le couple enchaîne les décennies, ce qui est rare dans le métier. Drucker réussit le tour de force d’être célèbre et de vivre caché.

En 1968, les poids lourds de la télé (Chapatte, Couderc, Darget…) et le jeune Drucker sont priés d’aller voir ailleurs mais le Président Pompidou fera revenir par la porte ceux qu’on avait jetés par la fenêtre. Cet épisode a mis aussi du plomb dans la tête de Drucker, fin observateur de l’âme humaine. Obsédé par l’échec qu’il veut éviter- ce qui est fort logique- Drucker est devenu un Talleyrand du PAF, capable de se fondre dans n’importe quel régime politique. Son secret ? Il est devenu plus star que n’importe quel homme politique. On est Président de la République de manière éphémère tandis que lui est star à vie. C’est l’un des plus grands contrôleurs d’images médiatiques de la galaxie de la communication. Dès qu’un contretemps survient dans sa carrière, il le règle très vite et il a agi de la sorte avant internet !
Dans l’hommage qu’il rend à Pascal Sevran, il explique très bien que Sevran s’est laissé dépasser par la polémique. Au lieu de l’éteindre, il a laissé s’amplifier de manière tragique. Pour dire encore un mot sur Sevran, Drucker admire son écriture. Il a toujours eu un complexe à ce niveau. Il a l’honnêteté de toujours mentionner le nom de son porte-plume : Jean-François Kervéan. C’est mieux que le plagiat ou le nègre caché. Sevran lui plaçait très haut la littérature. Il s’y consacrait pleinement depuis la disparition de Stéphane, son Jean Marais. Ce livre de Drucker intéressera son vaste public car les souvenirs de M.D. sont ceux des Français. Il intéressera aussi les passionnés de télé car M.D. raconte de vastes pans de l’histoire de l’audio-visuel. Bien sûr les clichés ont la peau dure: par exemple pour M.D., Simone de Beauvoir est une grande dame, sans piper un mot sur les aspects peu glorieux de la biographie du Castor. Il l’avait invité pour impressionner sa mère, Mme Drucker senior qui aimait les émissions de Jacques Chancel, d’apparence moins axées sur la simple promotion.
Cependant dupe de rien, M.D. sait qu’un vrai journaliste cherche à obtenir des réponses intéressantes alors qu’une vedette du PAF se sert des autres pour se faire valoir. Tout est préparé, rien n’est plus spontané. Si on est méchant on peut dire que les animateurs télés vivent sur le dos des artistes… qui ont besoin de vitrines ! M.D. répète qu’il n’est pas un artiste. Beaucoup de ses confrères n’ont pas ce tact. Avec le temps, M.D est devenu plus connu que les gens qu’il reçoit, à l’exception de Charles Aznavour ou Jane Fonda sans parler de Zidane. Il fait rire quand il dit que Dick Rivers voudrait toujours venir dans ses émissions quand Jean-Jacques Goldman s’en dispense comme Gracq fuyait Pivot.
M.D. rend un hommage appuyé à Michèle Arnaud qui lui a permis de passer du sport à la chanson. Sinon, «j’aurais fait une belle carrière à la Gérard Holtz ». On voit que celui que l’on nomme le « gendre idéal » sait aussi donner des coups de griffes, par exemple à Pierre Bénichou et au commandant Cousteau. Drucker fait la part des choses et a le sens de l’amitié, notamment avec Carlo Nell, un grand second rôle à l’ancienne.
Voir encore Drucker à la télé est rassurant. Il nous empêche de vieillir. Où sont Raymond Marcillac, Joseph Pasteur, Georges de Caunes, Jean Lanzi, Georges Bortoli et Jean-Marie Drot ? Reste Drucker. Désormais un dinosaure, comme Bouvard et Bellemare. Et aussi Tchernia, mais lui n’est plus qu’un téléspectateur, hélas ! “Le coup de vieux, ma hantise” confie Drucker. Bienvenue au club !

-De la lumière à l’oubli
De Michel Drucker
Robert Laffont, 376 p., 21,50 €

A part la France, le Portugal et la Suède, tous les grands pays européens de football sont déjà qualifiés pour le Brésil 2014

Quatre places européennes restent désormais à prendre pour huit barragistes encore en course. Le Portugal, la Croatie, la Grèce et l’Ukraine sont têtes de série et affronteront donc, selon un tirage au sort effectué le 21 octobre, la France, la Roumanie, l’Islande et la Suède (aller: 15 novembre, retour: 19 novembre 2013).

Le tirage au sort aura lieu lundi 21 octobre.
La France va-t-elle devoir essayer d’empêcher C. Ronaldo d’aller au Brésil ?
Attention aux impondérables! Le premier but de la France contre l’Australie (6-0) été marqué par Ribéry sur un penalty totalement imaginaire…

Dans la zone CONCACAF, le Mexique de Chicharito est barragiste, tout comme l’Uruguay dans celle de l’AMSUD.

Les 19 pays déjà qualifiés pour le Mondial 2014 sont :

Brésil, Japon, Australie, Iran, Corée du Sud, Pays-Bas, Italie, Etats-Unis, Costa-Rica, Argentine, Colombie, Belgique, Suisse, Allemagne, Espagne, Russie, Bosnie-Herzégovine, Honduras et Angleterre

Octobre 2013
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software