Archives pour: Octobre 2013, 06

06.10.13

Permalien 16:48:34, Catégories: THE RED DEVILS  

Le virtuose Adnan Januzaj doit incarner le renouveau de Man United

Le Belgo-Albanais est né le 5 février 1995 à Bruxelles. Cet artiste de 18 ans a la possibilité de jouer en sélection pour la Belgique, l’Albanie voire l’Angleterre et la Turquie. Actuellement, il n’a pas encore pris sa décision. Il pourrait aussi quitter MU car plein de clubs lui font les yeux doux. Januzaj est le dernier plus grand espoir de MU recruté par Sir Ferguson.

Tout juste après le début des années 1990, Ryan Giggs, Paul Scholes, les Neville, Beckham et Nicky Butt ont incarné les Ferguson Babes transcendés par Eric Cantona.
Vingt ans après il faut souhaiter que Januzaj soit le leader des Moyes Babes.
Man United n’est pas un club comme les autres. Ce n’est pas demain la veille que MU alignera 100 M€ pour recruter Bale, joueur totalement surcoté. Si Bale vaut 100 M€, Messi vaut alors 10 milliards.
Pas un club comme les autres car tout y prend de grandes proportions.
Arsenal ne dérange personne quand les Gunners ne gagnent plus rien entre 2006 et 2013.
Dès que MU ne marque pas un but pendant deux matchs, cela remonte jusqu’à la Reine d’Angleterre !
Ce n’est pas Fellaini qui va faire regagner la C1 à MU. Au mieux, il peut apporter 50% de ce que donne Carrick au club.
En revanche, Januzaj est un attaquant racé, à la fois bon et spectaculaire.
MU a toujours besoin d’artistes de ce genre: Best, Giggs, C. Ronaldo…
Soit un joueur qui aime dribbler et qui va toujours de l’avant.
Januzaj est beau à voir jouer, à l’inverse de Jones, Smalling et Cleverley.
Rafael, lui, n’est pas élégant mais il touche par sa grinta.
Januzaj a l’élégance de van Persie.
Il est gaucher, autre point de similitude avec Giggs.
Januzaj a une grande vitesse de prise d’informations et une grande rapidité de jugement.
Il serait vraiment dramatique pour l’avenir de MU que Januzaj quitte MU comme l’a fait Pogba.
Après avoir marqué son premier but sous le maillot de MU lors de son premier match de titulaire le 5 octobre 2013 à Sunderland, il est allé rechercher le ballon au fond des buts sans fêter son égalisation à 1-1 d’un tir du droit placé. Quelques minutes plus tard, il signait un doublé (1-2) d’un maître tir du gauche, une foudroyante reprise de volée - il arma sa frappe en reculant légèrement comme Cantona lors du but victorieux lors de la finale de la FA Cup 1996, contre Liverpool (1-0).
Le jour de sa première titularisation sous le maillot de l’équipe première de MU, Januzaj fit donc gagner son équipe.

Permalien 07:30:12, Catégories: THE RED DEVILS  

Le brillantissime Adnan Januzaj masque les faiblesses du Man United de David Moyes

Ventre mou de la Premier League
Samedi 5 octobre 2013
Sunderland 1 - 2 Manchester United
But pour les locaux: Gardner (5e)
But pour les visiteurs: Januzaj (55e, 61e)

Dans ce match supplice, coupe-gorge - c’est souvent comme ça chez les morts de faim, là nous étions en visite dans le stade des derniers- j’ai vu quelques belles images.
Effondré sur son banc, Moyes a remonté la pente à 1-1, sans trop la ramener puis a explosé de rage conquérante lors du 1-2. Là il m’a plu, là ça voulait dire: “Comme j’ai eu raison de le mettre Januzaj titulaire !”
J’ai aimé aussi quand à la fin du match, il a demandé à Januzaj d’aller saluer les fans de MU.
Et j’ai aimé aussi sa façon de saluer les Red Devils à chaque changement. Rien à voir avec Benzema qui contourne Deschamps !
Moyes est sans doute né à Sunderland, né pour moi, en tout cas. Une naissance aux forceps.
Januzaj peut devenir à Moyes ce que Giggs fut à Sir Ferguson.
J’ai aussi aimé le regard de Kagawa sur Januzaj quand le héros du jour est venu s’installer à côté de lui, à sa sortie. Dans les yeux du Japonais il y avait de l’admiration et de la fierté, pas un gramme de jalousie. On y voyait l’amitié entre un adulte et un tout jeune homme.
Autre belle image: la sortie de van Persie qui tenait par le coup Januzaj. On eût dit le père et son fils, ou un grand frère avec son petit frangin. Quelle ressemblance! Ils ont la même élégance, la même classe.

Deux buts somptueux du teenager Adnan Januzaj ont permis à Man United de ne pas sombrer totalement.
Entre la 5e à la 55e minute, presque une heure, on a vu des Red Devils toucher le fond avec des séquences de jeu défensive à s’arracher les cheveux.
Comme je l’ai toujours dit n’importe quelle équipe serait en crise après le départ de tout le staff technique plus le directeur de MU. Cela fait beaucoup. Donc il est logique que MU soit en crise sportive.
Moyes a fait table rase du passé. Il est venu à MU avec tous ses copains et a mis sur le banc Giggs et Phil Neville pour faire passer la pilule, encore que Neville soit plus un ex d’Everton qu’un ex de MU. Que dirait-on si un nouveau patron d’une industrie virait toute l’équipe dirigeante en place pour y mettre ses potes ? Du coup tous les secteurs de jeu de MU sont en crise car Sir Ferguson avait délégué des hommes de confiance pour chaque zone de terrain. Comme ils ne sont plus là, les Red Devils errent tels des chiens perdus sans collier.
Le plus grave c’est la crise de confiance, flagrante chez tous les Red Devils, sauf chez De Gea, Evra et le jeune Januzaj qui a marqué deux buts fantastiques qui vont lui faire beaucoup de publicité. En effet le jeune Albanais-Belge n’a pas encore resigné avec MU et pourrait donc signer demain à City, Liverpool ou Madrid si ça lui chante.
Au coup d’envoi, on a remarqué l’absence de Fellaini, joueur tétanisé par sa signature à MU. Chaque fois qu’il a le ballon il joue en arrière. Il s’en débarrasse comme si c’était du poison. Officiellement, il est blessé.
C’est un secret pour personne: Moyes a raté le mercato. Son apport ? Le maintien de Rooney et l’éclosion de Januzaj; et aussi de Zaha qu’il ne fait plus jouer…

Manchester United
De Gea (8) A empêché le 2-0 d’un arrêt héroïque
Rafael (4) Pas terrible surtout dans ses montées, puis (86e) Smalling (3) Trop fébrile
Jones (3) En dents de scie
Vidic © (2) Hors service
Evra (8) Une passe décisive et toujours cette grinta de warrior winner
Cleverley (2) Faible envergure
Carrick (5) Service minimum
Nani (6) A l’origine du second but grâce à un centre de l’extérieur droit mal dégagé par la défense adverse, puis (77e) Welbeck(3) S’est contenté d’harceler la défense des locaux, selon ce qu’il sait faire
Januzaj (10) Un but du droit et une volée du gauche. Un match génial, puis (77e)Valencia(5) A apporté de la vitesse
Rooney (5) Emoussé
van Persie (5) Pas en réussite

Sur le banc: Lindegaard, Kagawa, Giggs, Chicharito

Coach: Moyes (7) A su deviner dans la semaine que Januzaj était en très grande forme

Octobre 2013
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software