Le Prix Morlino 2013: "Comment vivre ? Une vie de Montaigne", par Sarah Bakewell (Albin Michel)

15.09.13

Permalink 12:13:48, Catégories: LITS ET RATURES, GRANDE DAME  

Le Prix Morlino 2013: "Comment vivre ? Une vie de Montaigne", par Sarah Bakewell (Albin Michel)

Bien avant la remise des prix habituels, le Prix Morlino est décerné par un jury d’un seul membre chapeauté par un président. Il va sans dire que votre serviteur occupe les deux postes. Cela évite les magouilles mais pas les vrais débats enflammés. Pour départager, le président dispose de deux voix. Cette année le prix a été décerné à l’unanimité. Pour recevoir le Prix Morlino, il faut écrire avec une clarté absolue qui n’a d’égale que la sincérité de l’auteur. La moindre phrase prétentieuse et la plus anodine manifestation de relâchement stylistique éliminent les candidats les mieux disposés à le recevoir. Les imposteurs sont priés de ne pas envoyer leur dernière publication au jury intolérant avec les carriéristes abscons.

Comment vivre ? Une vie de Montaigne en une question et vingt tentatives de réponse, de Sarah Bakewell traduit de l’anglais par Pierre-Emmanuel Dauzat.
Voici donc l’ouvrage distingué. Il peut paraître étrange qu’il s’agit d’une traduction. Au contraire, le Prix Morlino fait d’une pierre deux coups.
Cet ouvrage est merveilleux à plus d’un titre.
Ces 500 pages ou presque composent un exercice d’admiration de très haut parage.
Il est très rare de lire un livre aussi simple et grandiose.
Tout le monde devrait lire ce pavé, hymne au savoir vivre.
La fréquentation de Montaigne est un bienfait permanent.
Obsédé par la qualité de vie, il a traversé la sienne, autant attentif à lui qu’aux autres.
Ce livre est à offrir aux gens qui ne lisent pas. Ils auront l’impression d’embrasser une bibliothèque.
L’auteur fait autant réfléchir que Montaigne.
L’intelligence est présente dans chaque phrase.
On reçoit une magistrale leçon de vie.
Ni fiction, ni biographie.
On passe du temps avec l’esprit de Montaigne. Un homme de bonne compagnie.
Cet essai vaut tous les romans de la rentrée.
On ne trouve pas des Apollinaire, des Proust ou des Céline à chaque rentrée littéraire.
Voilà pourquoi, il est bon de passer du temps avec Montaigne.
Il n’y a pas tromperie sur la marchandise.

Le palmarès du Prix Morlino créé en 2011

2011
-La gardienne du château de sable
de Christian Estèbe
Finitude, 202 p., 16,50 €

2012
-Un sujet français
d’Ali Magoudi
Albin Michel
406 p., 22 €

2013
-Comment vivre ? Une vie de Montaigne en une question et vingt tentatives de réponse
de Sarah Bakewell
Traduit de l’anglais par Pierre-Emmanuel Dauzat
Albin Michel
490 p., 23, 50 €

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Septembre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software