La RAYtrospective de l'0GCNice 16 (suite et fin)/ Les plus grands matchs des Aiglons

10.09.13

Permalink 10:04:41, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

La RAYtrospective de l'0GCNice 16 (suite et fin)/ Les plus grands matchs des Aiglons

L’historique 3-4 de Nice à Monaco qui menait 3-0…

Les grands matchs de Nice au Ray
-1/4 de finale aller de la C1 1959-1960/ Stade du Ray
4 Février 1960
Nice 3-2 Real Madrid
Buts pour Nice : Vic Nurenberg (52ème, 68ème s.p., 84ème)
Menés 0-2, les Aiglons sont parvenus à battre le Real Madrid 3-2, grâce à un triplé de Vic Nurenberg qui devint ce jour un héros niçois pour toujours. Nice réussit à vaincre les invincibles madrilènes, privés de Di Stefano mais pas de Puskas et de Gento. Ce match fut diffusé en direct à laTV sur des commentaires de Raymond Marcillac. Si le football est devenu très populaire en France c’est donc grâce à Nice, Reims et le Racing Club de Paris, bien avant Saint-Etienne. Nice n’a pas eu de chance de toujours tomber contre le Real Madrid : en 1957 et en 1960, les Aiglons sont tombés deux fois en quarts de finale de la C1 devant les Madrilènes vainqueurs de deux éditions de la Coupe au grandes oreilles.

-32e aller de la C3 1973-1974/ Stade du Ray
19 septembre 1973
Nice 3-0 Barcelone
Le stade du Ray vécu l’une de ses plus belles soirées lors de ce duel franco-espagnol de la C3 1974. Les Aiglons avaient une attaque de feu avec Van Dijk (4e) et Molitor (66e, 79e). Leurs buts sont restés dans la mémoire de tous les fans présents lors de la sublime victoire 3-0. Ce succès permit à Nice d’accéder aux tours suivants de la Coupe européenne car les Catalans n’ont pas fait mieux que 2-0 au match retour.

-Barrages retour pour le maintien en L1 1989-1990/ Stade du Ray
29 mai 1990
Nice 6-0 Strasbourg
Ayant perdu, 3-1, à Strasbourg, Nice joue sa survie en L1 lors du match retour. Robby Langers avait marqué le but de l’espoir au match aller. Au match retour, le Luxembourg fut le bourreau des Alsaciens marquant 4 buts de toute beauté. Le coach du Gym était le mythique Carlos Bianchi. El Haddaoui et Bocandé finirent le travail de Langers pour permettre le 6-0. Un score de tennis. Une soirée très corrida. Aves onze Aiglons toreros.

-Match pour le retour en D1/Stade du Ray
26 avril 2002
Nice 3-0 Istres
Il y a des soirs où tout va comme on le souhaite. Pour que Nice remonte en D1, il fallait une victoire impérative des Aiglons, en souhaitant que Le Mans perde dans un autre match-clef. C’est exactement ce qui se passa. Scénario parfait ! Nice ouvrit le score, par « Poussin » Meslin (41e) devant Istres qui perdit 3-0 au Ray suite à deux autres buts niçois (Laurent Gagnier, 65e, et Pablo Rodriguez, 86e). Et concernant le match décisif du Mans, Caen fit évoluer le score dans le sens qui faisait plaisir aux Aiglons et à leurs fans. « On est en D1 ! On est en D1 ! » Ce chant fut le tube de la grande soirée du Ray.

Des matchs à retenir loin du Ray

-Finale de la Coupe de France 1952/ Stade de Colombes
4 Mai 1952 à, Colombes
Nice 5-3 Bordeaux
Ce premier match télévisé, avec 61485 spectateurs présents à Colombes, est la plus grande finale de la Coupe de France de tous les temps. Trois fois Nice mena et trois fois Bordeaux égalisa. A 3-3, la délivrance des Aiglons est arrivée par Ben Tifour et Cesari. Nice réalisa le doublé devant Bordeaux, leur dauphin en L1 , second à un point de Nice…

-Finale de la Coupe de France 1954/ Stade de Colombes
23 mai 1954
Nice 2-1 Marseille
Buts de Nurenberg (6e) et Carniglia (11e)
Dans le derby final du Sud, c’est Nice qui sort vainqueur. Nurenberg ouvrit le score d’une somptueuse tête plongeante. A 2-1, Marseille attaqua à fond mais deux Aiglons héroïques empêchèrent les Marseillais d’égaliser : Pancho Gonzales fit un retourner acrobatique dans la cage niçoise pour empêcher le 2-2, puis ensuite Carniglia, déjà auteur du second but niçois, fit une tête défensive pour éviter que le cuir n’entra dans les bois niçois. Côté OM, il y avait les légendaires Gunnar Anderson et Ben Barek. Côté Nice, on nota la présence des historiques Mahjoub, Ujlaki et Fontaine.

-Finale de la Coupe de France 1997 / Parc des Princes, Paris
10 mai 1997
Nice 1-1 Guingamp (4 tirs au but à 3)
Salimi ouvrit le score à la fin des premières 30 minutes mais Guingamp égalisa à 77e mn. Un gigantesque Valencony, grand spécialiste des arrêts sur penalties, permit à Frédéric Gioria d’aller chercher la Coupe de France. Nice n’avait plus gagné de trophées majeurs depuis 1959, hormis les quatre sacres en DII. L’esprit n’était pas tout à fait à la fête car Nice vainqueur de la Coupe de France 1997 était relégué en Deuxième division…

-9ème journée de L1/ Stade Louis II, Monaco
2 octobre 2004
Monaco 3-4 Nice
Alors que Monaco menait 3-0, les Aiglons de Gernot Rohr se révoltèrent pour réaliser le plus grand retournement de situation de la L1. Un triplé d’Agali (66e, 72e, 74e) plus un but de M. Vahirua (82e) offrirent à Nice l’un des ses beaux grands succès à l’extérieur. L’entraîneur de Monaco, Didier Deschamps, vécut un cauchemar vivant. Cette victoire enchanta l’OGCNice qui fêtait son centenaire.

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Septembre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software