Archives pour: Juin 2013

30.06.13

Permalien 18:02:34, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, ANTI-FOOTBALL  

Monaco a deux points de handicap par la faute d'un "supporter"...

Pour remercier Monaco de rendre la L1 plus intéressante, on lui retire deux points. Monaco a de l’argent et Mr. Campora. La finance plus le lien historique cela fait trop. Il fallait sanctionner !

Promu en Ligue 1 après un titre de champion de Ligue 2, l’AS Monaco débutera la saison 2013-2014 avec un handicap. De fait, la LFP a décidé de sanctionner le club de la Principauté de trois points de suspension, dont un avec sursis, en raison des incidents survenus lors de la rencontre face au Mans au stade Louis II. (37e journée, 17 mai 2013)
On sanctionne un club alors que les footballeurs n’y sont pour rien !
Accusation: “usage d’engins pyrotechniques, envahissement de terrain à l’issue de la rencontre, brutalité envers l’arbitre par un spectateur ayant envahi le terrain".
Imaginons l’ASM perdre le championnat 2014 devant le PSG… vainqueur avec deux points d’avance sur l’ASM. Tant d millions d’euros pour ça !
Quand le manager du PSG a bousculé un arbitre de quoi a-t-il écopé ?
“Suspendu neuf mois ferme” par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel français pour avoir bousculé l’arbitre du match PSG-Valenciennes du 5 mai 2013. Cette suspension concerne le banc de touche, les vestiaires d’arbitre et toutes fonctions officielles. Aucun point de retiré… (Le PSG a fait appel)*

Deux poids, deux mesures.

PS: en Angleterre si une personne descend sur la pelouse, elle est conduite au poste de police et n’en ressort libre qu’après avoir payé cash 10 000 euros. Pourquoi ne fait-on pas la même chose en France ?

* En appel, Leonardo a pris un an de suspension.

29.06.13

Permalien 13:55:26, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Les 100 ans du Tour de France: "Forcenés", de Philippe Bordas (Folio)

Pendant toute la durée du Tour de France, je vais évoquer les grands livres actuels sur le cyclisme. Commençons par Forcenés, de Philippe Bordas. Une littérature que l’on ressent dans tout le corps, exactement comme lorsque nous sommes à vélo.

Voilà un écrivain prêt à mourir pour une virgule, tout comme Cioran qui n’aimait pas le relâchement du vocabulaire et encore moins celui de la grammaire. Bordas écrit simple et fort. Un homme fier qui ne baratine pas le lecteur. Ce n’est pas lui qui va nous compter fleurette avec un bouquin insipide enrubanné d’un bandeau rouge destiné à appâter le chaland dépourvu du goût de fureter en librairie car il leur faut, tout de suite, le plat à la mode de Paris. Bordas, on va plutôt le dénicher en rayon comme les menus alléchants des restaurants ennemis des trois traits verts de jus d’asperge sur une immense assiette blanche. Folio réédite son maître livre: Forcenés. Cela permet de passer un moment avec un écrivain de haute montagne.
D’une lucidité implacable, Philippe Bordas, né en 1961, capte bien la beauté et le tragique des gens qu’il aborde. Son chant d’amour sur les champions cyclistes peut envoûter le moins féru de sport. Sa manière de parler des héros, heureux ou malheureux, le rapproche d’un La Bruyère qui choisirait les champions de la Petite Reine pour dresser le catalogue des caractères du genre humain. On y découvre Anquetil « plier la réalité à la forme du songe » et l’humble maman de Coppi transformer en armoire à chemises le réfrigérateur offert par son fils. Poète des anciennes routes sans goudron et des boyaux autour du cou, le conteur mystique prend ses distances avec les récents vainqueurs de la Grande Boucle réduits au rang d’escrocs de l’exploit. Très persuasif, Bordas met en parallèle la fin du cyclisme épique et la disparition de la poésie dans nos vies quotidiennes. Il injecte du lyrisme dans sa prose comme pour se consoler des paysages de plus en plus uniformes. Bordas aime les histoires de sang, de larmes et de sueur. Et surtout les exercices de style. La magie et la souffrance du vélo sont présentes dans cet ouvrage qui fait autorité chez les amoureux de la Petite Reine. On monte et descend la quarantaine de chapitres, sorte de Galibier littéraire, titrés “Jacques Anquetil", “Alfred Jarry", “Le bidon de Coppi", “L’ultra fin Célinien", “Le grand fusil", “Le Fénéon de la météo". Une prose physique, une sensibilité à fleur de peau.

Forcenés
de Philippe Bordas
Folio, 338 p., 6,95 €

Mimoun mérite des obsèques nationales. Son coeur battait pour la France et non pas pour un sponsor

Alain Mimoun était un rassembleur. Hélas ! on parle moins de sa mort que des morveux qui cassent des vitrines parce que dans leur vie ils ne cassent pas des briques.
Ses quatres médailles olympiques sur des épreuves reines lui ont rapporté la gloire, l’éternité sportive mais pas d’argent. Depuis la médiatisation à outrance, de tout et de n’importe quoi, il se passe le contraire. En 2013, pour devenir connu, il faut montrer ses faux seins à la télé en disant: “Allo? quoi…”
Dans le sport des années 2000, il suffit de se laisser pousser la barbe pour devenir le rugbyman number one des Français.
Dans les années 1950, il fallait gagner… le marathon olympique !
Alors, oui, je suis nostalgique du talent de Mimoun.
Témoignage de Jean Galfione, le 29 juin 2013, à la radio:
-"Alain Mimoun était furieux de ne pas avoir été appelé pour défendre la candidature de la France pour l’obtention des JO 2012 à Paris. Il ne voyait pas pourquoi on avait pris David Douillet et pas lui. Il m’avait dit:"Le judo c’est quoi ? Faire un série de croche-patte à des asiatiques alors qu’un Marathon sous 40° c’est autre chose!”
Voilà c’était ça, Alain Mimoun. Il ne l’envoyait pas faire dire: il le disait !
Quand George Best est mort, toute l’Irlande a porté son deuil.
La France n’est vraiment pas un pays de sport car la mort d’Alain Mimoun n’est pas honorée comme elle devrait l’être.
Il est bien plus important que ces gens du show biz qui crachent sur notre pays pour se faire remarquer.
Alain Mimoun était patriote jusqu’au bout des ongles.
Il n’était plus à la mode.
Mimoun mériterait des obsèques nationales.
C’est l’un des plus grands français du XXe siècle qui vient de nous quitter.
Les obsèques nationales ne doivent pas être réservés aux politiciens dont on ne sait jamais la véritable personnalité sauf quand ils appellent Moulin, de Gaulle ou Mendes France.
Alain Mimoun a été toute sa vie au service de la France, comme sportif et soldat.
La Nation doit lui rendre l’hommage qu’il mérite et qu’il sera fier de recevoir.

Permalien 09:57:31, Catégories: THE RED DEVILS  

La pelouse d'Old Trafford est à vendre au titre de souvenir

A Manchester United c’est vraiment le grand chambardement:
1/ Le coach historique Sir Ferguson a pris sa retraite
2/ Ces deux adjoints ont aussi quitté le club
3/ Le directeur exécutif est parti
Et pour finir on a changé la pelouse; si vous voulez en avoir un bout, il faut choisir votre plus beau but, selon vous:

http://www.manutd.com/en/News-And-Features/Features/2013/Jun/this-is-your-turf-old-trafford-pitch-competition.aspx

28.06.13

Mort de notre héros, le soldat marathonien Alain Mimoun (1921-2013) amoureux de la France

Mimoun avait la rage de vivre et du panache à revendre. Un homme d’exception. Né le 1er janvier 1921 à Maïder (arrondissement du Telagh, département d’Oran), en Algérie française, Mimoun est mort le 27 juin 2013 à Champigny, dans le Val-de-Marne. Mimoun parlait avec son coeur, loin des agences de com. qui massacrent le naturel.

Il avait tout: intelligent et sensible, volontaire et compétent. Il avait un coeur et du coeur.
Une parole très vivante. Il était trop insoumis pour être un consultant télé.
Enfant, je buvais ses paroles. Quelle motivation! Quelle fougue ! Et puis c’était un gagneur.
Combattant de la France libre, grièvement blessé à la bataille de Monte Cassino.
Croix de guerre 1939-1945, Alain MIMOUN, 32 fois champion de France, a remporté quatre médailles olympiques.
Ce n’est pas n’importe qui vient de s’en aller.
C’est un géant du sport français. Il mérite vraiment des obsèques nationales. Au Japon, il serait un trésor.
Toute sa vie, il n’a pas cessé de dire du bien de la France. C’est un homme contre la pensée unique.
Un homme libre. Magnifique.
Il était mon héros depuis le premier jour ou je l’ai vu.
Cet homme né en Algérie Française adorait la France. Il a fait retentir plusieurs fois La Marseillaise et il pleurait quand il la chantait à tue-tête. Il a porté haut le drapeau tricolore. Il a risqué sa vie pour servir notre pays.
Ma référence c’est lui et non pas tous ces “peintres” actuels qui sont des rebelles de talk-show !
Je le croyais immortel tant je l’aimais, et l’aime toujours.
Quel champion ! Quel homme !
Alain Mimoun ? Athlète francais et ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale.
Voilà comment le champion déclinait son identité.
Il a été et reste un exemple.
Alain Mimoun était tant généreux qu’il applaudissait ses poursuivants en contre sens lorsqu’il filait vers la victoire au marathon !
Ce fut un grand patriote, un Gaulliste d’une fidélité absolue.
Quand il participait à une épreuve, il s’invectivait: “Allez cours fainéant! Tu ne vois pas que tu représentes la France ! Avance et n’écoute pas ta souffrance ! Cours pour de Gaulle! Cours espèce d’idiot! “
Quel homme ! Quel Champion !
Il était un as du 5 000 m, 10 000 met du marathon.
L’immense champion adorait son principal adversaire dont il était le plus grand supporter: Zatopek.
Il a appelé Olympe sa fille née la veille de sa course mythique au J.O.
Mimoun se dopait à l’amour pour la France.
Il y a quelques temps, je lui ai téléphoné. Il m’a cassé ceux qui crachent sur la France sans rien prouver.
A la guerre, Mimoun a failli perdre une jambe. Il haïssait ceux qui se servent d’une cause pour se faire mousser.
Alain Mimoun- avec l’immense Marie-José Perec- est le plus grand champion français de la piste.
Mimoun, Coppi, Garrincha, Cerdan, sont des phares qui me guident.
Mimoun gagnait des vrais médailles, lui, et non pas des médailles en chocolat, celles des sports de seconde zone.
Les JO c’est avant tout la piste, comme sous l’antiquité.
Quand on lui parlait de judo,il éclatait de rire.
Sacré Mimoun, je ressens le vide de son absence.

Son fantastique parcours entre 1947-1973:
Médaille d’or marathon JO 1956 (2 h 25 min)
Médaille d’argent JO 10 000 m 1948
Médaille d’argent JO 5 000 m en 1952
Médaille d’argent JO 10 000 m en 1952

Champion de France du 5 000 m 1947, 1949, 1951, 1952, 1953, 1954, 1955, 1956
Champion de France du 10 000 en 1947, 1949, 1950, 1951, 1952, 1953, 1954, 1955, 1956
Champion de France de Marathon 1958, 1959, 1960, 1964, 1965 et 1966 (record du nombre de titres)
Champion de France de cross-country 1950, 1951, 1952, 1954, 1956, 1959,

Médaille d’or Jeux méditerranéens sur 5 000 m en 1951
Médaille d’or Jeux méditerranéens sur 10 000 m en 1951
Médaille d’or Jeux méditerranéens sur 5 000 m en 1955
Médaille d’or Jeux méditerranéens sur 10 000 m en 1955

Médaille d’argent aux Championnats d’Europe sur 5 000 m en 1950 (14 min 26 s 0)
Médaille d’argent ax Championnats d’Europe sur 10 000 m en 1950 (30 min 21 s 0)
Cross des Nations en 1949, 1952, 1954, 1956 (par équipes: 1946, 1947, 1949, 1950, 1952, 1956)
Champion d’Afrique du Nord de cross-country en 1942

En 2012, il est toujours le recordman de France vétérans :
du 5 000 m (M50) depuis 1971 en 15 min 31 s
du 10 000 m (M45 et M50) depuis 1966 et 1972 en 30 min 16 s 8 et 32 min 14 s
du 20 000 m (M40 et M45) depuis 1966 en 1 h 03 min 34 s
de l’heure (M45 et M50) depuis 1966 et 1971 avec 18 862 et 18 575 mètres

[Post dédié à commeletempspasse]

Les vautours médiatiques et Nelson Mandela

Homme de grande classe, Mandela est d’une infinie élégance. C’est le seul homme politique qui porte bien un maillot. Aujourd’hui les médias agissent avec lui comme ils ont fait avec le dictateur Franco. Ils nous commentent tous les jours “sa mort qui ne va pas tarder” disent-ils.

Cela fait des jours et des jours qu’on nous annonce la mort de Mandela.
“Ses heures sont comptées…"; “Il vit ses derniers instants…” Voilà ce qu’on entend.
On devine qu’il ne manque plus qu’une date aux articles nécrologiques déjà écrits.
Les émissions télés spéciales sont prêtes.
On nous annonce la mort de quelqu’un qui n’est pas mort !
C’est vraiment minable comme journalisme.
Mandela nous a prouvé tant de fois que sa résistance était hors norme.
On devrait dire: “Pourvu qu’il s’en sorte” au lieu d’attendre son dernier souffle.
Mandela est l’un des plus grands hommes politiques de l’Histoire.
Les vautours médiatiques veulent tous annoncer la mort d’un homme à la dimension immortelle.

Rappel historique:
Nelson Mandela- surnommé «Madiba»- né le 18 juillet 1918 à Mvezo (Union d’Afrique du Sud)a été l’un des dirigeants historiques de la lutte contre le système politique d’apartheid avant de devenir président de la République d’Afrique du Sud de 1994 à 1999, à la suite des premières élections nationales non raciales de l’histoire du pays.
Nelson Mandela entre au Congrès national africain (ANC) en 1944, afin de lutter contre la domination politique de la minorité blanche et la ségrégation raciale menée par celle-ci. Avocat, il participe à la lutte non violente contre les lois de l’apartheid. L’ANC est interdit en 1960. Le 12 juillet 1963, il est arrêté.
Après vingt-sept années d’emprisonnement, Mandela est relâché le 11 février 1990, et soutient la réconciliation et la négociation avec le gouvernement du président Frederik de Klerk. En 1993, il reçoit avec de Klerk le prix Nobel de la paix pour avoir conjointement et pacifiquement mis fin au régime d’apartheid.

[Post dédié à Martin. L. King]

27.06.13

Permalien 23:18:56, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

S'il n'en reste qu'un à Man United ça sera Ryan Giggs

Tout le monde a quitté le Navire Rouge.
Les Busby Babes sont morts.
Sir Matt Busby nous a quittés.
George Best a préféré les bistrots à Old Trafford.
Cantona a arrêté trop tôt.
Cristiano nous a plaqués pour le Real Madrid !
Sir Ferguson a jeté l’éponge.
Scholes est trop vieux.
Ryan Giggs est là. Merci Ryan.

Interview express de notre héros présent à la Coupe du monde moins de 20 en Turquie. Giggs a accepté de dre quelques mots sur la prochaine saison de MU, la première sans son mentor Sir Alex Ferguson.
-"Je dois commencer à penser que je suis vers la fin de mon parcours de joueur. Je dois réfléchir à ce que je vais faire par la suite. Beaucoup de gens m’ont aidé; à mon tour, maintenant, d’aider, écouter ce que disent les nouveaux entraîneurs ou les joueurs. Évidemment, je serais stupide de ne pas transmettre ce que j’ai appris de Sir Alex. Je ne sais pas si je vais être un entraîneur. Si je décide d’aller dans l’encadrement, mais c’est de toute évidence excitant pour moi. J’ai joué pendant plus de 20 ans et c’est un nouveau chapitre dans ma vie qui s’ouvre avec Moyes.Je veux bien faire et je veux l’aider. Moyes va apprendre de nouvelles choses.”

Le nouveau patron David Moyes, prendra officiellement en charge le 1er juillet. Ryan a dit qu’il est gonflé à bloc:
-"Je pense que c’est un défi et en tant que joueur vous voulez toujours des défis. Tout d’abord, il y a là de grands joueurs et nous avons remporté la Ligue, donc tout est en place pour qu’il puisse le porter haut".

Permalien 10:45:25, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Après Sir Ferguson et Phelan, René Meulensteen quitte Manchester United

On ne verra plus ensemble ce trio magique: Sir Ferguson (au milieu), Phelan (à gauche) et Meulensteen (à droite). Merci à eux. Merci d’avoir si bien servi MU.

Rene Meulensteen quitte Manchester United.
C’est logique. David Moyes ne peut pas tout faire comme Sir Ferguson.

Vice-Président exécutif, Ed Woodward a dit:
-"Je tiens à remercier René pour sa contribution au club. Il a été entraîneur de l’équipe première depuis cinq ans et à ce moment-là fut d’une grande utilité à Sir Alex Ferguson et à Mick Phelan. Ils ont tous les trois maintenU l’équipe en haut du football non seulement en Angleterre mais en Europe aussi. Au nom de tout le monde à United, je lui souhaite bien pour l’avenir.”

René Meulensteen a dit:
- “Je tiens à remercier Sir Alex Ferguson, les propriétaires, tous mes collègues, joueurs et fans qui fait que mon passage à Manchester United fut très spécial. Jamais je n’oublierai ce qu’on a vécu ensemble. J’aime tout le monde dans ce club auquel je souhaite le meilleur de tout mon coeur.”

Man United subit donc un grand changement d’hommes avec les départs de: Gill (exécutif), Sir Ferguson(1er coach), Mick Phelan et René Meulensteen (coachs adjoints).
D’autres clubs seraient en crise à moins que cela !
MU change d’ère avec David Moyes, mais l’air reste le même: VAINCRE, non pas pour faire mal aux autres, mais pour vivre tout simplement.

René Meulensteen est devenu entraîneur de l’équipe première le 3 septembre 2008, succédant à son collègue Mike Phelan, promu manager adjoint.
Dès son arrivée au club en 2001, il entreprit avec succès de remanier la politique de formation de United au sein de l’Académie. Il modifia le programme de formation du club, mettant l’accent sur l’aspect technique du jeu, en particulier sur l’apprentissage des différents gestes et mouvements, qui, selon lui, distinguent les bons joueurs des grands joueurs.


26.06.13

La saison de rêve de Van Persie: "Ce qui me plaît, c'est qu'un titre rend plein de gens heureux."

Dans une interview accordée à Inside United, Robin van Persie a retenu les 20 moments les plus importants de sa première saison (2012-2013) avec Manchester United qui fut aussi la dernière de Sir Alex Ferguson sur le banc des coachs.
1. Arrivée à Old Trafford: “Je me souviens que j’étais tout excité. Je ne tenais pas en place à l’idée de relever ce nouveau défi. C’était de l’adrénaline à l’état pur !”
2. Premier entraînement: “La séance a commencé tard car je devais effectuer les derniers tests médicaux avant de pouvoir m’entraîner officiellement. Je n’avais qu’une envie, c’était d’aller sur le terrain.”
3. Premier match (Everton 1-0 United): “Je suis entré à 20 minutes de la fin à Everton. Même si on a perdu, ça reste un bon souvenir, j’étais fier de faire mes débuts.”
4. Premiers pas à domicile (United 3-2 Fulham): “Un véritable rêve, j’ai marqué au bout de 10 minutes. Quelle journée ! J’ai tenu les 90 minutes mais la dernière demi-heure a été longue.”
5. Coup du chapeau (Southampton 2-3 United): “C’était un match fou mais on n’a jamais baissé les bras. Je me suis excusé dans le vestiaire d’avoir manqué un penalty. C’était une superbe victoire, qui a beaucoup compté pour la suite…”
6. But décisif à Anfield (Liverpool 1-2 United): “Cette fois, j’ai assuré le coup sur penalty. C’était super de marquer le but de la victoire. Ça n’a pas été ma meilleure prestation mais c’était sympa de battre Liverpool.”
7. Doublé européen en C1(Cluj 1-2 United): “Une passe géniale de Wazza[Rooney] sur mon second but à Cluj. Le gardien est sorti et j’ai juste eu à le tromper. Mais c’était un joli but.”
8. Retour à Londres mais pas à Arsenal (Chelsea 2-2 United): “J’adore jouer contre Chelsea et j’ai inscrit quasiment tous mes buts contre eux à Stamford Bridge. C’est un bel endroit pour jouer… et marquer.”
9. Face aux Gunners ses ex partenaires (United 2-1 Arsenal): “Une journée forcément particulière. J’aurais dû marquer deux fois. Je n’avais jamais joué contre une ancienne équipe et ça m’a fait bizarre de marquer. Mais c’est mon boulot.”
10. Jour de derby (Man City 2-3 United): “Wazza et moi, on a parlé tactique sur ce coup franc. Tirer ou centrer ? Mon tir a été dévié par le mur et a trompé Hart. J’ai eu du bol !”
11. Les Hammers surpris (West Ham 2-2 United): “Encore un but tardif. La passe de Giggs était incroyable. Je ne pouvais pas la laisser passer. J’ai réussi un bon contrôle et j’ai égalisé pour avoir le droit de rejouer ce match.”
12. Les Spurs chez eux (Spurs 1-1 United): “Il neigeait et il faisait froid. J’ai marqué sur un super centre de Cleverley mais c’est surtout le résultat que je retiens.”
13. Les Toffees battus (United 2-0 Everton): “J’ai eu un peu de réussite sur mon but, celui du 2-0. Il est rentré et ça nous a soulagés car tout le monde se souvenait du 4-4 de la saison précédente.”
14. Le Real à Madrid (Real Madrid 1-1 United): “Ma première dans ce stade mythique. On a eu les occasions pour gagner (moi y compris) et on aurait dû gagner.”
15. Déception en C1(United 1-2 Real): “Un carton rouge très sévère pour Nani. Dommage car tout allait bien jusque-là. Le stade nous a poussés et l’ambiance était électrique.”
16. Stoker des buts à Stoke (Stoke 0-2 United): “Les autres m’ont félicité mais je tenais à partager ce moment. Ça a été un vrai bonheur de travailler avec Sir Alex.”
17. Allez les Spurs !: “J’ai encouragé les Spurs contre City. Vous vous rendez compte ? Un ex-joueur d’Arsenal qui souhaite la victoire des Spurs ! On savait que le titre était tout proche.”
18. “THE” but (United 3-0 Villa): “C’était un geste d’instinct. J’ai levé les yeux, et je me suis dit : ‘Quel beau ballon, ce serait dommage de le contrôler.’ Tout s’est passé exactement comme je le voulais.”
19. L’heure du trophée: “Il est pour les supporters, les joueurs et le staff. Ce qui me plaît, c’est qu’il rend plein de gens heureux. Des enfants, des femmes, des hommes : tout le monde a le sourire.”
20. Soirée des Awards: “Gagner le prix du Joueur de l’année est fantastique. Participer avec tous ces mecs m’a vraiment marqué. C’est un plaisir de bosser avec eux.”

©N. Coppack, B. Hibbs.

25.06.13

La légende du Tour de France, de Jean-Christophe Rosé et Benoît Heimermann

Mardi 25 juin 2013, France 2
La Légende du Tour de France
de Jean-Christophe Rosé et Benoît Heimermann

Ne ratez pas ce film, svp. Vous allez en prendre plein les yeux, plein les oreilles, plein le coeur.
Hélas! chaque fois que le Tour arrive, on nous balance de nouvelles affaires de dopage.
“Charger la mule", vous connaissez ? Expression du jargon cycliste.
Mieux vaut regarder le documentaire du duo Rosé-Heimermann qui nous avez déjà donné un chef d’oeuvre sur Maradona, oui un documentaire bien plus intelligent et sensible que celui de Kusturica, sans intérêt, baclé. Le cinéaste l’a reconnu lui-même quand il a dit: “Si l’on me voit beaucoup dans le film c’est que Diego ne venait jamais au rendez-vous…” Kusturica a beaucoup de talent, il est très sympathique mais son film est d’une grande faiblesse. L’inverse de celui de Rosé-Heimermann qui contient la mystique du sport.
Cette fois, le duo nous parle vélo.
Benoît Heimermann écrit sur le sport, la littérature et le cinéma depuis des décennies dans divers journaux et livres, entre autres à L’Equipe. Son savoir encyclopédique, aussi bien en vélo qu’en boxe ou alpinisme, n’a jamais atteint sa capacité d’émerveillement. Même sa barbe ne le vieillit pas. Quand on aime à la fois Tristan Bernard, M. Ali et Tabarly on n’a plus besoin de carte d’identité.
Jean-Christophe Rosé est un très grand auteur de documentaires, dans diverses domaines. Il fait swinguer l’écran.
Le cinéaste aime faire vibrer les images avec des mots et vice versa.
Avec Rosé, on a toujours le visuel et le son.
Le réalisateur a les mêmes héros que moi (Nurmi, Coppi, Cerdan, Zatopek, Anquetil, Maradona, Pelé, Garrincha, Puskas…) et des millions de gens dont sans doute vous, à moins d’être un voyant-aveugle.

Extraits de la filmographie de Jean-Christophe Rosé:
-Maradona, un gamin en or
-Pelé, Garrincha, Dieux du Brésil
-Onze footballeurs en or: sur Ferenc Puskas et la Hongrie
-L’odyssée du coureur de fond: sur le Finlandais Paavo Nurmi, le Tchèque Emil Zatopek, l’Australien Ron Clarke et l’Éthiopien Abebe Bikila.
-Fausto Coppi, une histoire d’Italie

[Post dédié à Ville Ritola, immense athlète de courses de fond]

24.06.13

Man United espère Thiago Alcantara, joueur au divin toucher de balle, à défaut de Fabregas

Né en Italie,le 11 avril 1991 à San Pietro Vernotico, formé au Brésil, développé en Espagne, Thiago Alcantara est convoité par Man United avec 20 M€ soit la moitié que pourrait coûter Fabregas qui a peut-être été une fausse piste entretenue par MU pour mieux approcher l’espoir du Barça, immense milieu de terrain offensif qui ne peut pas s’imposer en équipe fanion vu les présences de Xavi, Andrés Iniesta et Cesc Fabregas, sans paler de Neymar qui arrive au Barça.
Il est possible que l’Espanol soit la première grande recrue de l’ère David Moyes.
Le capitaine de l’Espagne M21 est prêt à rejoindre les Red Devils pour devenir titulaire.
Thiago a été l’une des vedettes du Championnat d’Europe M21 en Israël, avec notamment un triplé en finale face à l’Italie.
Notre ami David De Gea lui a dit tout le bien qu’il pensait de MU.
Si Thiago vient à MU, il sera le Neymar d’Old Trafford !

Palmarès du joueur de 22 ans:

Avec le FC Barcelone
Ligue des Champions 2011
4 Championnats d’Espagne: 2009, 2010, 2011 et 2013
2 Coupe du Roi 2009 et 2012
Coupe du monde des clubs 2011
Supercoupe de l’UEFA 2011
2 Supercoupes d’Espagne 2010 et 2011

Avec l’Espagne:
Championnat d’Europe des moins de 17 ans 2008
Championnat d’Europe des moins de 19 ans Finaliste :2010
Championnat d’Europe espoirs (1) Vainqueur : 2011

Championnat d’Europe espoirs 2013
Elu meilleur joueur 2013

Permalien 06:53:31, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

A la demande génèrale, d'André Blanchard (Le Dilettante). Le cri d'un écrivain pur et dur

Les Journaux littéraires, j’aime bien les ouvrir au hasard pour percevoir le son de l’auteur. C’est mon bruit, comme les bruits, selon le mot de Michaux.

Cette fois j’ai fait bingo ! Je tombe sur la page 178, celle où le lecteur André Blanchard tombe à son tour sur des « bourdes».

Il a noté dans L’Ame charnelle que Guy Dupré écrit: Breton a travaillé pour Gallimard afin d’aider « Proust à corriger les épreuves du Temps retrouvé». Blanchard raille sec : « là, il est permis de se tapoter le menton, Proust est mort en 1922, Le Temps Retrouvé est paru en 1927, les épreuves ont dû être tirées au mieux en 1925 ».

A la vérité, Breton (24 ans) a travaillé sur les épreuves de Côté de Guermantes en 1920 quand Proust avait 49 ans. Le romancier ne fut pas satisfait du tout des corrections du jeune poète mais il ne lui en tint pas rigueur. Les trois premiers tomes de la Recherche sont Du côté de chez Swann (1913), A l’ombre des jeunes filles en fleurs (1919) et Le Côté de Guermantes (Deux tomes, 1921-1922).

Le 7e et dernier fut bien Le Temps retrouvé(1927) posthume comme les Tomes 5 et 6. La confusion de Guy Dupré vient sans doute qu’à l’origine, Proust, voulait titrer le premier tome, Le Temps perdu, et le second, Le Temps retrouvé. A cette époque-là nous étions en 1912. Donc, Blanchard a raison de signaler une « bourde » mais il aurait dû se pencher un peu plus sur ce qu’avance Dupré car ce dernier n’a rien à voir avec la désinvolture d’un dit philosophe qu’il éreinte plutôt deux fois qu’un. Vous savez celui qui s’occupe de faire la guerre parce qu’on l’a bombardé star médiatique.

Dans sa prochaine édition, Blanchard pourra rajouter ce que je vais vous raconter. Je suis tombé sur BHL qui parlait dans « Bibliothèque Médicis » (23 juin 2013), invité unique. J’ai regardé 5 mn. Il a parlé du film Les statues meurent aussi. Il a dit qu’il s’agissait d’ un film de Jean Rouch. Il a insisté. En fait, le film est de Resnais et Chris Marker.

Page 179, Blanchard va au plus pressé : “Mourir, c’est guérir".

Il n’y a pas de doute, André Blanchard est un vrai écrivain. Aujourd’hui, il faut dire vrai car il y a tant de faux écrivains qui ne sont que des produits commerciaux. Le journal de Blanchard est plus de la tendance Jules Renard/Paul Léautaud que celle de Bernard Delvaille/Renaud Camus. Pour écrire un grand journal, il faut à la fois être un superbe rédacteur en chef et le plus fin critique littéraire, c’est-à-dire que l’on doit choisir ce que l’on garde et être sans pitié sur ce qui peut faner vite. Un journal ce n’est pas un amusement sur Twitter. Il faut avoir un style affirmé. Etre méchant quand c’est nécessaire. Sous cet angle-là, André Blanchard est parfait. Il a désormais trouvé son José Corti au Dilettante. Le premier tome Entre chien et loup (1987) avait trouvé preneur d’emblée au Dilettante. Ensuite, le diariste a trouvé refuge chez Erti, le temps de quatre autres volumes. Le come back au Dilettante a été amorcé en 2007 avec Contrebande (2003-2005). Nous attendons désormais les années 2012-2014…

Même, s’il ne se passe rien, il se passera toujours quelque chose dans la prose de Blanchard, quelques annotations d’où jaillit la magie littéraire. Je dédie cette chronique à Nougat, le défunt chat de Blanchard. Sur le rabat du livre, le diariste est célébré par un auteur de la branchitude. Cela nuit au livre. Cela revient à voir, une starlette de la « télé réalité » dire du bien de Bette Davis ou de Gena Rowlands. On n’a pas besoin de panneaux indicateurs, on connaît la route.

-A la demande générale
d’André Blanchard
Le Dilettante, 254 p., 18 €

23.06.13

Permalien 22:26:22, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

A 39 ans, Ryan Giggs sera le doyen de la Premier League 2013-2014

Pendant que Beckham a ridiculisé une fois de plus le football, en Chine, toujours à des fins commerciales à son profit personnel, Ryan Giggs se prépare dèjà pour la prochaine saison. Tous les deux ont été formés à MU et ils sont si différents: Beckham se sert du football pour instaurer le culte de sa personne tandis que Giggs est un authentique artiste du ballon rond qui cherche a exercer le plus longtemps possible. Après les retraites de Sir Ferguson et de Paul Scholes, le Gallois, d’origienne indienne, Ryan Giggs est le dernier représentant de l’ère Cantona encore sur le terrain. Il faudrait lui décerner un Ballon d’Or d’honneur.

Les joueurs les plus âgés en Premier League:

Teddy Sheringham - 40 ans 272 jours

Gordon Strachan - 40 ans 83

Bryan Robson - 39 ans 355

Dean Windass - 39 ans 269

Ray Wilkins - 39 ans 233

Trevor Francis - 39 ans 215

Ryan Giggs - 39 ans 171

Permalien 00:54:21, Catégories: FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Grand match de football: Brésil 4-2 Italie.

J’ai cru revenir à la finale de la Coupe du monde 1970 tant ce match a été beau. Le Brésil a une grosse équipe et l’Italie est toujours là. Contre ces deux équipes, la France souffre la comparaison. Rien qu’au niveau de l’envie. Un test: les hymnes. Les 22 acteurs ont chanté avec leurs tripes. Ensuite, ils ont joué avec leurs tripes aussi. En France, je ne vois que 4 titulaires indiscutables: Lloris, Varane, Pogba et Ribéry. Il faut en trouver d’autres. Ce Brésil-Italie s’est terminé par 4-2 mais on aurait pu voir un 3-3.

Coupe des Confédérations
Brésil 4- 2 Italie
Buts pour le Brésil: Dante (45e +1), Neymar (53e), Fred (67e, 88e)
Buts pour l’Italie: Giaccherini (51e), Chiellini (73e)

Nous avons vu une deuxième mi-temps paradisiaque.
Ce Brésil-Italie fut un match de grande facture. La seconde mi-temps a été superbe.
Le match fut du niveau d’une finale de Coupe du Monde.
Bravo aux deux équipes. Neymar a encore très bien joué, marquant un coup franc d’un maître-tir.
La Coupe du Monde 2014 a quatre superbes équipes:
Brésil, Allemagne, Espagne et Italie.
La France n’a pas sa place dans une telle compétition
Au classement du premier tour de la Coupe des Confédérations 2013, le Brésil termine en tête du Groupe A avec 9 points. l’Italie l’accompagne en demi-finale (6 points). Le Mexique termine 3e avec 3 points. Le Japon est dernier avec 0 point. Chicharito, le Red Devil mexicain a encore marqué deux buts. En 52 matchs avec le Mexique, il a déjà inscrit 35 buts, à 25 ans. Contre le Japon, il a frôlé un triplé, écrasant un penalty contre le transversale après renvoi du gardien lors de la première frappe. Chicharito et Kagawa (Japon), deux Red Devils, se sont chaleureusement saluer. Ils ont maintenant droit aux vacances.
Le Brésil est venu à bout des Italiens qui ont mis trop longtemps à rentrer dans la rencontre. A moins d’un scénario surprise, la Seleção affrontera le champion d’Amérique du Sud, l’Uruguay, dans le dernier carré, alors que l’Italie tentera de mettre à genoux les champions du monde espagnols.

Italie
Buffon ; Abate, Bonucci, Chiellini, De Sciglio ; Montolivo(Giaccherini, 26e), Aquilani, Candreva, Marchisio, Diamanti (El-Shaarawy, 75e) ; Balotelli.
Coach: Prandelli

Brésil
Julio Cesar ; Dani Alves (Dante,32e), Thiago Silva, David Luiz, Marcelo ; Luis Gustavo, Hernanes, Oscar, Neymar (Bernard, 69e), Hulk (El Fernando, 75e); Fred.
Coach: Scolari

22.06.13

Permalien 10:09:39, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

L'ex Red Devil Laurent Blanc remplace Ancelotti au PSG

Laurent Blanc, 47 ans, est le nouvel entraîneur du PSG.
Depuis le 22 juin 2013, les médias annoncent partout sa signature mais le site officiel du PSG, mardi 25 juin 2013, ne signale toujours pas la venue de Laurent Blanc.
http://www.psg.fr/fr/Accueil/0/Home
Impossble de voir ça en Angleterre.
Cela fait des jours et des jours qu’on nous annonce les refus d’une série d’entraîneurs pour remplacer Carlo Ancelotti:
Rafael Benitez (parti à Naples), Manuel Pellegrini (à Manchester City), Roberto Mancini, Guus Hiddink (qui a prolongé à l’Anji), Michael Laudrup (qui reste à Swansea), Andre Villas-Boas (Tottenham) et Fabio Capello, retenu par la fédération russe, ou encore Frank Rijkaard…
Pour finir, on sort du chapeau Laurent Blanc en nous disant que le club rêvait d’engager José Mourinho ou Arsène Wenger.
Tout ça est très dégradant pour Laurent Blanc dont on nous dit qu’il aurait voulu entraîner la Roma qui a fait signer… par Rudi Garcia.
La pression sur L. Blanc est désormais très forte.
On nous dit que c’est un (ex)champion du monde 1998. C’est vrai mais comme joueur.
Quand il était sélectionneur des Bleus, il a voulu faire venir des anciens pour qu’ils parlent aux nouveaux mais cela n’a pas été très concluant vu le comportement de certains bleus, ensuite.
Le passé du joueur ne compte pas. La preuve Keegan, Maradona ont été des loueurs leaders mais comme coachs ils ne sont pas fameux.
En revanche, Sir Ferguson fut un génie comme coach après avoir été un joueur moyen.
Comme coach, Blanc a mis longtemps à trouver un premier poste.
Ensuite, il a très bien réussi à Bordeaux sauf la dernière année.
Chez les Bleus, il a bien mis en confiance Benzema comme il avait bien relancé Gourcuff à Bordeaux. Il a connu une polémique très dure puis l’incident Nasri-presse lui a porté préjudice. Bien supérieur à son prédécesseur, il a quand même passé la main à Deschamps.
Résumons: Blanc a tout à prouver comme coach au haut niveau car il a devant lui tous les coachs qui ont déjà gagné un C1.
En football, il faut tout le temps se remettre en question. Sir Ferguson se remettait chaque fois en question puisqu’il changeait d’équipe chaque week-end.

Parcours entraîneurs:
2007-2010 Girondins de Bordeaux (93v, 31n, 35d)
2010-2012 France (16v, 7n, 4d)
2013 Paris Saint-Germain

Palmarès entraîneur:
Champion de France 2009 avec Bordeaux
Coupe de la Ligue 2009
Trophée des champions 2008 et 2009

A lire svp:

http://www.mycoachfoot.com/news/pro/laurent-blanc-remplace-ancelotti-au-psg_157.htm

21.06.13

Permalien 21:59:47, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Sir Ferguson a démontré qu'un grand coach n'avait pas besoin d'avoir été un joueur star

A notre époque médiatique démentielle où l’on se permet de descendre Girard avant son arrivée à Lille, où l’on plaisante sur la possible nommination tardive de Blanc au PSG et où l’on a viré de Chelsea un coach vainqueur de la C1 2012 (Di Matteo), il est urgent en plein mercato d’été 2013 de saluer une fois encore l’immense coach écossais qui nous a régalés pendant une éternité sans changer de club. Quelle intelligence pour en être arrivé là !

Récapitulatif du palmarès de Ferguson (71 ans) à Manchester United, entre 1986 et 2013: 38 TITRES

Coupe du monde des clubs de la FIFA 2008
Coupe intercontinentale 1999
2 Ligues des Champions 1999, 2008
Supercoupe de l’UEFA 1991
Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes 1991
13 titres de Champion d’Angleterre 1993, 1994, 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009, 2011, 2013
5 Coupe d’Angleterre 1990, 1994, 1996, 1999, 2004
4 Coupe de la Ligue 1992, 2006, 2009, 2010
10 Trophées du Community Shield 1990, 1993, 1994, 1996, 1997, 2003, 2007, 2008, 2010, 2011

Autres titres avec Aberdeen FC:
3 Championnats d’Écosse 1980, 1984, 1985
4 Coupes d’Écosse 1982, 1983, 1984, 1986
League Cup écossaise 1986
Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes 1983
Supercoupe de l’UEFA 1983

Et St Mirren FC:
Champion d’Écosse D2 1977

La vibration pour la Maison Rouge jusqu’au bout des doigts

Permalien 12:01:55, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Tout le début de saison 2013-2014 de Man United qui va basculer de l'ère Sir Ferguson à l'ère Moyes

Alors que le PSG a mis un temps fou à trouver son nouveau coach (L. Blanc), MU a réglé cette question magistralement. MU n’a jamais été sans entraîneur. Sir Ferguson a dit: “Je pars et c’est David Moyes qui me remplace". Même pas un seconde sans entraîneur. C’est ce qui s’appelle étre un très grand club.

Juillet 2013
1 Juillet/ Reprise de l’entraînement à Carrington
13 Juil Tour 2013/ Singha All Star XI-MAN UNTED 15 h
20 Juil Tour 2013/ A-League All Stars-MAN UNITED 11 h 30
23 Juil Tour 2013/ Yokohama F·Marinos-MAN UNITED 12 h 20
26 Juil Tour 2013/ Cerezo Osaka-MAN UNITED 12 h
29 Juil Tour 2013/ Kitchee FC-MAN UNITED 14 h

Août2013
06 Août Tour 2013/ AIK Fotboll-MAN UNITED
09 Août Rio Ferdinand Testimonial/ MAN UNITED- Sevilla 20h 30
11 Août Community Shield/ Wigan Athletic, à Wembley 15 h
17 Août Premier League/ Swansea City-Man UNITED
24 Août Premier League/ MAN UNITED-Chelsea
31 Août Premier League/ Liverpool-MAN UNITED

Permalien 10:54:48, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le gardien David Ospina prolonge à l'OGCNice

Parmi toutes les qualités d’Ospina, il y a le courage. Il met la tête là où personne ne mettrait le pied.

Très bonne nouvelle. Le gardien international colombien, David Ospina, a décidé de prolonger son contrat avec Nice. Claude Puel et le pt Rivère sont arrivés à le convaincre de rester à Nice qui va poursuivre son évolution avec le nouveau stade.

David, il semble que tu aies une bonne nouvelle à annoncer ?
-"Je suis très heureux d’annoncer que nous nous sommes mis d’accord avec le club pour continuer l’aventure ensemble. Depuis mon arrivée, nous avons vécu des saisons difficiles, celle qui vient de s’écouler a été sublime. Elle marque le début d’un projet ambitieux et structuré par le Président Rivère et Claude Puel, et j’ai envie d’en faire partie.”

Qu’est ce que représente l’OGC Nice pour toi ?
-"Le Gym est venu me chercher en Colombie, c’est le club qui m’a fait confiance, qui m’a lancé en Europe. Les supporters du Gym m’ont très bien accueilli lors de mon arrivée, ils ont toujours été derrière moi, et je les en remercie du fond du coeur. Nice est aussi la ville de naissance de ma fille. La Côte d’Azur est un endroit magnifique, ma famille et moi nous y plaisons beaucoup.”

L’avenir ?
-"J’ai l’ambition de continuer à grandir avec le Club. Je suis très heureux de ce que nous avons pu offrir aux Niçois cette saison avec une équipe jeune et prometteuse. Jouer l’Europa League avec ce club, c’est une opportunité formidable. Et on va travailler dur dès le stage de reprise et se donner pour objectif de reproduire de telles performances dans l’Allianz Riviera !”

A lire svp l’intégralité de l’interview sur:

http://www.ogcnice.com/actualite/news.php?clef=8893

Permalien 09:21:06, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Une biographie (Gerhardt Stenger, Perrin) et un essai (Dominique Lecourt, PUF) de (et sur) Diderot à l'occasion du Tricentenaire de sa naissance

Il y a 3 siècles naissait Denis Diderot, exactement le 5 octobre 1713. C’est l’occasion de nombreuses publications qui toutes célèbrent le tricentenaire de l’organisateur de L’Encyclopédie avec plus ou moins d’originalité. Dans le genre biographie classique se distingue l’ouvrage de Gerhardt Stenger qui retrace tous le parcours de l’écrivain que le biographe met en lumière : «directeur principal de L’Encyclopédie, inventeur du drame bourgeois et de la critique d’art, inspirateur lointain du Nouveau Roumain, rénovateur de Lucrèce et prédécesseur de Lamarck et de Darwin ». L’ensemble très attractif est présenté sous la forme de quatre chapitres : 1/ Naissance d’un philosophe. 2/ L’Encyclopédiste. 3/ Le bon, le vrai et le beau. 4/ Le bourgeois révolutionnaire.
Diderot ne sait pas fait que des amis quand il a expliqué qu’il ne croyait pas du tout à l’idée de la création du monde par Dieu. Il œuvrait pour dire que la Nature, la vie, tout ça résulte d’une évolution programmée par personne. Diderot a créé L’Encyclopédie pour rendre ses contemporains et leurs successeurs moins incroyants. Son but c’était de faire perdre du pouvoir à l’église qui régnait sur les esprits des gens en leur racontant qu’ils devaient tout à Dieu. Plus l’ignorance était entretenue plus il y avait de croyants. On voit que le combat de Diderot conserve tout son sens en 2013. Je précise que c’était aussi celui de Rousseau.
Dans la catégorie essai émerge celui de Dominique Lecourt, directeur de l’Institut Diderot. Il nous permet de retrouver un homme plein d’humour dont on n’oublie trop souvent que certains de ses grands livres ont connu une gloire posthume. Le Neveu de Rameau a plu aux Français dès lors qu’il a été traduit par Goethe en Allemand ! D’une manière générale, Diderot voyait le monde comme un vaste théâtre. Il a fui les honneurs et la postérité le lui rend bien puisque ses cendres sont dans la nature alors que celles de Rousseau de Diderot ont été déposées au Panthéon. Cet essai nous donne une nouvelle occasion de passer un moment avec la pensée d’un créateur de premier plan. Diderot y apparaît de manière très sympathique comme sur le tableau de Fragonard dont on dit qu’il ne s’agit pas de Diderot car le personnage de Fragonard a les yeux bleus quand ceux de Diderot étaient marrons nous précise-t-on. Est-bien suffisant pour nous dire qu’il ne s’agit pas de Diderot ? Cela fait tant d’années que je me figurais Diderot tel que l’a peint Fragonard : décontracté, sympathique, tellement naturel. On nous dit que Diderot a parlé de son portrait par Van Loo mais jamais de celui de Fragonard. Qu’importe! le Diderot de Van Loo me convient aussi même s’il est plus austère. La couverture du livre de Dominique Lecourt comporte les deux portraits de Diderot : le vrai et le faux. A chacun son Diderot. L’important reste ses écrits. Là on sait qu’ils sont de lui.

-Diderot, le combattant de la liberté
De Gerhardt Stenger
Perrin, 790 p., 29 €

-Diderot, passions, sexes, raison
De Dominique Lecourt
PUF, 100 p., 13 €

20.06.13

"A star is born ! "La signature Neymar, un nouveau style dans la galaxie football

Chaque grand joueur apporte quelque chose de nouveau comme dans tous les autres moyens d’expression.
Ronaldo et Messi ont beaucoup de souci à se faire avec l’arrivée en Liga du nouveau génie du football mondial.
Neymar est rapide, volontaire et courageux.
Beau à voir jouer. Un look iroquois des villes.
Il aime dribbler en pleine course.
C’est un joueur ultra explosif.
Il arrive à s’imposer alors qu’il reçoit beaucoup de coups.
Il a une très grande coordination de gestes.
Grand joueur sans ballon, il sait se démarquer et faire des appels.
Il a une grande souplesse de cheville.
Il sait se mettre en style chaloupé aux abords de la surface adverse.
Il percute à des moments très importants.
C’est un buteur-passeur. Un opéra de l’oeil, comme Garrincha et Ronaldinho. [Denilson ne fut qu’une illusion d’optique]
Dans le un contre un, c’est un super crack.
Il frappe de loin.
C’est un hyper bon technicien possédant un très grand feeling.
Son physique lui permet de se faufiler, donc de faire la différence et de provoquer plein de coups de pied hyper important.
Moins puissant que Ronaldo, il parvient à perforer les défenses grâce à des feintes de corps absolument merveilleuses.
Neymar: intelligence de jeu + mental + technique + présent aux grands rendez-vous= génie du football.

Permalien 12:41:35, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

L'aventure des éditions du Scorpion avec Boris Vian (Finitude)

Ce livre est destiné aux lecteurs de Boris Vian qui publia, entre autres, J’irai cracher sur vos tombes, aux éditions Scorpion sous le pseudonyme de Vernon Sullivan. D’autres grands noms sont au catalogue du Scorpion : Léo Mallet, Georges Hyvernaud, James Hadley Chase, Queneau et Raymond Guérin. La collection est très prisée par les dingues de polars ou tout simplement par les bibliophiles qui adorent la couverture rouge et noir, les couleurs de L’AC Milan, de Nice et de… Manchester United !
Belle occasion de tirer un grand coup de chapeau à son fondateur : Jean d’Halluin, grande figure de l’ère zazou de Saint-Germain-des-Prés d’après-guerre. En 1946, les deux premiers titres sont : Ferragus de Balzac et MISS Henriette Stralson de Sade. Le premier Vernon Sullivan, J’irai cracher sur vos tombes devient un best-seller (1946). Au bout de 3 ans, le livre totalise 120 000 exemplaires. Vian donne ensuite Les morts ont tous la même peau, toujours de Sullivan pour gruger la critique.
Un scandale national entoure les librairies qui vendent le livre de Vian. Qui dit scandale dit argent qui tout à coup « coule à flot») L’ouvrage comporte les photos du mariage de Jean D’Halluin et Colette Dabenais, le 10 juillet 1947. Séquence toujours émouvante. Toute une époque. Parmi les clichés, il y a celui de Marthe Richard tenant sur ses genoux son livre Appel des Sexes (1951) couronné du Prix Tabou, du nom de la cave qui accueillait de sacrées fiesta avec Vian à la trompinette. Contrairement à ces confrères, Jean d’Halluin claque son fric, amoureux fou de la vie qu’il croque sans modération. Parfois les maquettes des livres souffrent du non professionnalisme, à savoir faute d’orthographe sur la couverture.
L’aventure des éditons Scorpions s’arrête en 1965 suite à un redressement judicaire. Changement à 180e. Avec Scorpion, l’éditeur faisait dans la qualité. En 1970, glissement de politique: l’éditeur fonde avec Alain Moreau La pensée universelle, maison d’édition pour des gens qui veulent s’auto éditer. Après deux divorces, Jean d’Halluin épousa en troisièmes noces, Albine Journé, sa secrétaire de 20 ans sa cadette. Le livre sarcophage nous restitue la correspondance Guérin-D’Halluin : trente six échanges de haut vol entre deux amis sans concession. Ce livre est un hymne à l’intelligence et à la passion. Ses protagonistes aiment tous la littérature, de la plus belle des façons. Ce n’est pas étonnant qu’il ait été confectionné par les éditions Finitude, excellente maison des années 2000.

-Les éditions du Scorpion
Capharnaüm, n°4, Printemps 2013
Finitude, 120 p., 15, 50€

19.06.13

Le Brésilien Neymar est la nouvelle étoile du football mondial

Un but grandiose de Neymar, plus une passe décisive de toute beauté. Neymar a donné un nouveau récital. Ses partenaires l’entourent de toute leur affection comme leurs devanciers aimaient le jeune Pelé en 1958. Le Brésil est le super favori de la Coupe du Monde 2014 avec l’Espagne et l’Allemagne mais attention à l’Italie !

Brésil 2-0 Mexique
Buts: Neymar(9e), Jo (90e + 3)

Le Brésil va sans doute gagner la Coupe du Monde 2014.
La seleçao tient son nouveau génie: Neymar.
Quelle classe! De toute beauté. Une façon de fouetter le ballon. Du grand art.

La composition du Brésil qui veut gagner la World Cup 2014 à la maison, ce que n’a jamais fait la Seleçao : Julio César - Dani Alves, Thiago Silva (cap.), David Luiz, Marcelo - Paulinho, Luiz Gustavo, Oscar - Hulk, Fred, Neymar.

9e minute: Neymar a ouvert le score d’une frappe du gauche limpide sur un centre de Dani Alves touché de la tête par le capitaine mexicain Rodriguez.

90e +3: Jo a inscrit un deuxième but pour le Brésil face au Mexique (2-0). Neymar a construit tout le but avec un double contact entre deux défenseurs mexicains avant de centrer victorieusement pour son attaquant de pointe. Génial !

Voici mon premier post sur la nouvelle étoile du football mondial. Un post de 2011.

http://www.blogmorlino.com/index.php/2011/01/27/neymar_18_ans_profession_genie_du_footba

PS: pourquoi Gaël Kakuta (Chelsea, prêt à Vitesse) ne parvient pas à s’imposer ? J’attendais beaucoup de lui.

PS’: je n’ai hélas! pas vu Italie 4-3 Japon:
Buts pour la Squadra: Daniele DE ROSSI (41e), Atsuto UCHIDA (50e csc), Mario BALOTELLI (52e pen.), Sebastian GIOVINCO (86e)
Buts pour le Japon:Keisuke HONDA (21e pen.), Shinji KAGAWA (33e), Shinji OKAZAKI (69e)
Le Red Devil Kagawa a éte élu homme du match.

Permalien 11:18:38, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, LONDON CITY  

Le duel David Moyes-José Mourinho, le 24 août 2013

Dès le 24 août, Moyes va pouvoir dire à Mourinho: “Sir Ferguson est parti mais nous sommes toujours là !”

24 Août 2013, 16 h
Old Trafford
MANCHESTER UNITED- Chelsea

E-NOR-ME !
Pour son premier match de championnat à la maison, le MU de l’ère Moyes a droit à une affiche grandiose !
Ceux qui ignorent que le football est une métaphore de la guerre n’ont rien compris à ce sport qui est le plus grand du monde.
Oui, le football est le simulacre de la guerre. D’où sa grandeur.
Aucun sport n’est aussi frustrant que le football.
Dans les autres sports, on voit des scores du genre 84-68. RI-DI-CU-LE !
Un match de football est une somme incroyable d’échecs. Voilà pourquoi il est le sport n°1.
Le football peut convoquer des millions de gens pour un 0-0.
Les médias nous pompent l’air dès qu’il y a un incident sur un terrain amateur mais c’est une goutte d’eau par rapport aux ravages des cols blancs, ces voyous jamais arrêtés.

TOUS LES MATCHS DE LA SAISON ENTIERE DE TOUS LES CLUBS DE PREMIER LEAGUE:

http://www.premierleague.com/en-gb/news/news/2013-14/jun/fixture-list-for-2013-2014-season-released.html

[Post dédié à Sir Busby, à Sir Ferguson et à Sir Charlton]

Permalien 10:55:38, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

La Premier League 2013-2014 de MAN UNITED

Le premier match de championnat de l’ère Moyes se déroulera à l’extérieur.

Août 2013
17 – Swansea (Away) à 16 h, heure française
24 – Chelsea (Home)
31 – Liverpool (A)

Septembre
14 – Crystal Palace (H)
21 – Manchester City (A)
28 – West Brom (H)

Octobre
5 – Sunderland (A)
19 – Southampton (H)
26 – Stoke City (H)

Novembre
2 – Fulham (A)
9 – Arsenal (H)
23 – Cardiff (A)
30 – Tottenham (A)

Décembre
3 – Everton (H)
7 – Newcastle (H)
14 – Aston Villa (A)
21 – West Ham (H)
26 – Hull City (A)
28 – Norwich City (A)

Janvier 2014
1 – Tottenham (H)
11 – Swansea (H)
18 – Chelsea (A)
28 – Cardiff (H)

Février
1 – Stoke City (A)
8 – Fulham (H)
11 – Arsenal (A)
22 – Crystal Palace (A)

Mars
1 – Manchester City (H)
8 – West Brom (A)
15 – Liverpool (H)
22 – West Ham (A)
29 – Aston Villa (H)

Avril
5 – Newcastle (A)
12 – Hull City (H)
19 – Everton (A)
26 – Norwich City (H)

Mai
3 – Sunderland (H)
11 – Southampton (A)

Les grands rendez-vous de MAN United avec Chelsea, City, Liverpool et Arsenal en 2013-2014

Les débuts de l’ère de David Moyes ne seront pas faciles avec 3 gros matchs en un mois: il faudra débuter à l’extérieur, puis recevoir Chelsea (match hyper important) dès la deuxième journée, avant d’aller à Liverpool, de recevoir Crystal Palace qui devra bien nous préparer pour aller jouer contre City !
L’important- je le redis pour la 100e fois- c’est le Community Shield, du 11 août 2013, contre Wigan.
MU doit- non! va gagner ce trophée pour lancer sa saison dans la bonne vibration.
Avec ce nouveau trophée- possible à 99,9 %- on signifie aux autres: “On est déjà là!”
La victoire d’emblée mettra MU dans le feeling gagnant, comme d’habitude.

**Les 5 premiers matchs de MAN United en Premier League 2013-2014:

17 Août Swansea City-MAN United, à 16 h
24 Août MAN United-Chelsea
31 Août Liverpool-MAN United
14 Sept MAN United-Crystal Palace
21 Sept Manchester City-MAN United

**Les grandes affiches de MAN United:

MAN United Chelsea 24 Août / Chelsea-MAN United 18 Janvier 2014
Liverpool – MAN United 31 Août / MAN United-Liverpool 15 Mars
Man City-MAN United 21 Sept / MAN United-Man City 1er Mars
MAN United-Arsenal 9 Novembre / Arsenal-MAN United 11 Février
Tottenham-MAN United 30 Novembre / MAU United 1er Janvier
MAN United-Everton 3 Décembre / Everton-MAN United 19 Avril

**Les 5 derniers matchs de MAN United:
12 Avril MAN United-Hull City
19 Avril Everton-MAN U United
26 Avril MAN United-Norwich City
3 Mai MAN United-Sunderland
11 Mai Southampton-MAN United

**Récentes statistiques de la première journée de championnat de Manchester United:

Matches joués : 21
Victoires : 13
Défaites : 4
Nuls : 4

David Moyes (à Everton)
Matches : 11
Victoires : 5
Défaites : 5
Nuls : 1

Toutes les statistiques sur la Première journée de Premier League

La haie d’honneur des Gunners à MAN United, champion sortant

**Les joueurs qui ont joué le plus de fois la 1ere journée de championnat anglais:

17 matchs- Paul Scholes, Frank Lampard
16 - Phil Neville
15 - Ryan Giggs, Jamie Carragher
14 - David James, Emile Heskey, Mark Schwarzer, Gary Speed

**Les joueurs qui ont marqué le plus de fois lors de la journée inaugurale:

8 buts- Alan Shearer
7 - Teddy Sheringham, Frank Lampard
6 - Louis Saha, Didier Drogba
5 - Dennis Bergkamp, Kevin Campbell, Robbie Fowler, Michael Owen, Les Ferdinand, Darren Bent, Wayne Rooney

**Les buteurs qui ont réalisé un hat-trick (triplé) lors du premier match de la saison en championnat:

14 Août 1993: Mick Quinn (Arsenal 0-3 Coventry)
19 Août 1995: Matthew Le Tissier (Southampton 3-4 Nott’m Forest)
17 Août 1996: Kevin Campbell (Coventry 0-3 Nott’m Forest)
17 Août 1996: Fabrizio Ravanelli (Middlesbrough 3-3 Liverpool)
9 Août 1997: Dion Dublin (Coventry 3-2 Chelsea)
17 Août 2008: Gabriel Agbonlahor (Aston Villa 4-2 Man City)
14 Août 2010: Didier Drogba (Chelsea 6-0 West Brom)

**Les gardiens qui n’ont pas encaissé de but le plus de fois lors de la première journée:

6 matchs - Mark Schwarzer, Petr Cech
5 - David James, Jussi Jaaskelainen, David Seaman, Peter Schmeichel
4 - Nigel Martyn, Thomas Sorensen, Shay Given
3 - Paul Robinson, Shaka Hislop, Edwin van der Sar, Neville Southall, Mark Crossley, Dmitri Kharin

**Les scores les plus importants lors de la 1ere journée:

20 Août 1994: Crystal Palace 1-6 Liverpool
20 Août 1994: Sheff Wed 3-4 Tottenham
19 Août 1995: Southampton 3-4 Nott’m Forest
15 Août 2009: Everton 1-6 Arsenal

PS: les Red Devils sont en italiques

[Post dédié à Opta, the official data provider of the Premier League]

18.06.13

Permalien 23:50:02, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Le Winner David de Gea (Man United) gagne l'EURO Espoirs avec L'Espagne

Déjà six trophées majeurs pour le phénoménal goal de Man United !
A son arrivée à MU, on se demandait pourquoi Sir Alex Ferguson remettait les clés de la maison à un garçon de 20 ans ? Après des débuts difficiles, principalement à cause de Fergie qui ne cessait pas de faire le turn over avec Lindegaard, ce qui provoqua la perte de confiance des deux goals, le jeune espagnol a pris le pouvoir dans la cage rouge avec devant lui les forteresses Ferdinand et Vidic (Evans aussi). Dès que le coach a cessé d’hésiter, David de Gea est devenu un monstre de talent: bon sur la ligne, bien placé, grand jeu de pied, seuls les airs étaient délicats, logique vu qu’il était novice dans un pays on l’on joue beaucoup sur les côtés pour centrer. Tous les fans de MU sont conquis par cet immense gardien. Merci à lui, et merci à Fergie.

Palmarès de David de Gea né le 7 NOVEMBRE 1990:

Atlético Madrid
Ligue Europa 2010
Supercoupe de l’UEFA 2010

Manchester United
Community Shield 2011
Champion d’Angleterre 2013.

En sélection
Championnat d’Europe des moins de 17 ans 2007
Championnat d’Europe espoirs en 2011 2013

17.06.13

Permalien 21:38:22, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Le Centenaire Littéraire Maurice Nadeau (1911-2013), un géant de l'édition haut de gamme

Maurice Nadeau né à Paris le 21 mai 1911 vient de mourir à 102 ans.
Ce fut l’un des meilleurs éditeurs français du XXe siècle.
Il a oeuvré pour faire connaître:
Robert Antelme, Arrabal, Roland Barthes, Georges Bataille, Tahar Ben Jelloun, Thomas Bernhard, Jorge Luis Borges, Stig Dagerman, Witold Gombrowicz, Michel Houellebecq, Jack Kerouac, Malcolm Lowry, Georges Perec, Angelo Rinaldi, Bruno Schulz, entre autres.
Son exigence n’avait d’égale que sa simplicité. De Lowry a Sciascia, il a œuvré pour que l’on entende de grandes voix par écrit. Entre Galligrasseuil et Nadeau il y a autant de différence qu’entre une grande surface et une épicerie fine. A l’opposé de ceux qui proposent des écrivains à grand tirage, Maurice Nadeau, lui, diffusait des appellations contrôlées.
D’un côté l’industrialisation du livre, de l’autre l’artisanat de la littérature. Les éditions Nadeau vont vers le nec plus ultra, comme José Corti, Jérôme Lindon, Christian Bourgois et Hubert Nyssen. Maurice Nadeau est entré en littérature par la porte politique. Il est devenu communiste car à 20 ans cela reste la plus belle utopie. Quand il comprit qu’il vaut mieux écrire avec des mots qu’avec des idées, il opta pour les écrivains qui ont du style et non pas un bagout médiatique. A la fin de la Seconde Guerre mondiale, après nombre de nuits d’angoisse et de jours passés à berner l’occupant, il devint journaliste, à Combat, grâce à Pascal Pia qui avait déjà mis le pied à l’étrier à Albert Camus. « J’avais la responsabilité littéraire du journal et comme Pia ne m’en disait rien, je n’étais pas sans me poser des questions. En était-il satisfait ? » La réponse est oui.
La première fois qu’on remarqua l’éthique intellectuelle de Maurice Nadeau ce fut lors de la publication de son Histoire du Surréalisme , biographie sans concession du mouvement qui donna la cadence à la jeunesse écœurée par des aînés censés construire leur avenir. Nadeau est le premier à souligner le rôle de Philippe Soupault qui refusa toujours de se considérer comme un grand homme, à l’inverse d’André Breton: «Soupault n’a jamais fui ses responsabilités dès lors qu’il en avait». Le critique Nadeau fait la part belle à René Char, Georges Bataille, Henri Michaux… mais ignore les Hussards qui haïssaient l’aveuglement politique. Par respect pour sa jeunesse, Nadeau ne reniait pas les années où il agitait le chiffon rouge avec la faucille et le marteau. Il l’évoque sans nostalgie dans la nouvelle édition, revue par ses soins, de Grâces leur soient rendues . L’éditeur était aussi humble que précis, capable de mettre au même plan sa mère Zilda Clair, Artaud ou Henry Miller, le seul écrivain qu’il fait précède de ces deux mots magiques : « Mon ami ».
Dans son Journal Littéraire, Paul Léautaud écrit le 11 octobre 1947 : « Henri Thomas n’aime pas [Nadeau], ni sa critique. Il le trouve médiocre, plat, sans style. Quand on lit Henri Thomas, ce « sans style » devient un éloge : écrivant avec naturel ». On ne peut pas rêver de plus beau compliment surtout de la part de l’atrabilaire de Fontenay-aux-Roses qui en était avare. Avant de fonder La Quinzaine Littéraire, avec François Erwal, en 1966, Maurice Nadeau écrit d’innombrables critiques dans Gavroche, L’Express, L’Observateur ou Le Mercure de France. On lui doit la mise en lumière de Raymond Queneau, Jacques Prévert ou Michel Leiris. Le clan des «M» (Malraux, Mauriac, Morand, Mauriac, Maurois, Montherlant) n’était pas sa cup of tea.
Au plan éditorial, le travail de Maurice Nadeau est mondialement reconnu. On lui doit des publications de premiers plans. Il a publié Michel Houellebecq quand ce dernier était écrivain et non pas icône de la branchouille. Si on lui dit, merci et bravo d’avoir révélé Malcom Lowry, le centenaire rétorque : «Je ne l’ai pas découvert. Je n’ai fait que le publier». Les rapports avec l’auteur du mythique Au-dessous du volcan étaient aussi simples que peuvent l’être ceux avec un homme qui engloutissait des flacons d’eau de Cologne quand les bouteilles de whisky étaient vides. La Littérature conserve mieux que l’alcool. La preuve, Maurice Nadeau a vécu 102 ans et tout son talent. Non sans émotion, on le voyait marcher dans le Paris des années 2000, lui qui rendait visite à Adrienne Monnier dans la librairie «Aux amis des livres», il y a un demi-siècle. 7 rue de l’Odéon, elle n’habite plus à l’adresse indiquée. Aurevoir, monsieur. Et merci.

-Grâces leur soient rendues
Maurice Nadeau
Albin Michel, 482 p., 24 e

-Le chemin de la vie
Entretiens avec Laure Adler.
Verdier, 160 p., 16 €

[Post dédié à Claire Nadeau, et à Saga]

Permalien 10:50:57, Catégories: THE RED DEVILS, FORZA ITALIA !, GRAND MONSIEUR  

Maître Pirlo (100e sélection), Balotelli et Chicharito, buteurs d'un superbe offensif Italie-Mexique (2-1)

Que le football est grand dès lors que l’équipe de France actuelle reste à la maison au lieu de désespérer ses supporters par des prestations indignes de professionnels.

La Coupe du Monde 2014 sera magnifique car le Brésil c’est le pays du football.
L’exotisme aidant, le football redevient grand alors qu’en France on se frappe sur les terrains amateurs.
La Coupe des Confédérations 2013, la répétition de l’épreuve mondiale de 2014, tient ses promesses.
Branche-vous sur TMC qui diffuse cette compétition qui nous remet sur le terrain en plein été.
Après l’entrée tonitruante des Brésiliens qui ont gagné 3-0 contre le Japon, on a vu un Italie-Mexique de toute beauté. J’ai eu l’impression de revoir Brésil-France de 1986. Chaque attaque était belle et pouvait se terminer par un but.
Balotelli a été fantastique. Les attaquants français devraient avoir honte. Là où l’Italien fut volontaire, puissant et courageux, ils n’ont été qu’épuisés, impuissants et sans intelligence de jeu (contre l’Uruguay et le Brésil). Batotelli a livré un match fantastique. Il a marqué le but vainqueur alors qu’il avait quatre adversaires sur le dos !
Et que dire de Pirlo. Quel coup franc de maître ! Pirlo est le Giggs italien. Il nous enterrera !
Côté Mexique, le Red Devil Chicharito (25 ans) a marqué son 33e but en 50 matchs.
Je le redis les joueurs français ont ridiculisé le football français lors de la tournée amsud où ils n’ont rien montré du tout. Les Brésiliens, les Italiens et les Mexicains, eux, m’ont régalé. Merci à ces grands professionnels qui aiment vraiment leur métier, eux, et qui sont coachés par des hommes de grande compétence.

Dimanche 16 juin
Groupe A : Mexique 1-2 Italie
Buts pour l’Italie: Andrea PIRLO (27e), Mario BALOTELLI (78e)
But pour le Mexique: Chicharito (34e penalty)

Groupe B : Espagne 2-1 Uruguay
Buts pour l’Espagne : PEDRO (20e), Roberto SOLDADO (32e)
But pour l’Uruguay: SUAREZ (88e)

Lundi 17 juin
Groupe B : Tahiti 1-6 Nigeria

Permalien 09:11:50, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

La Nouvelle Revue Française. Les colloques du centenaire, Paris, Bourges, Caen (Gallimard, Les Cahiers de la NRF

La NRF jusqu’aux années 1960 a représenté l’excellence de l’esprit français. La télévision a hélas! mis fin à son règne. Par respect pour son grand-père, Antoine Gallimard entretient la flamme et ne manque jamais l’occasion de fêter nos grands devanciers.

Cette nouvelle livraison des Cahiers de la NRF est à conserver pieusement sur une étagère à côté de La Nouvelle Revue Française des années sombres 1940-1941 de Pierre Hebey (1992), de La NRF de Paulhan de Laurence Brisset (2003), de La Place de la NRF dans la vie littéraire du XXe siècle :1908-1943 (2009), de Table et Index de la NRF de 1908 à 1943 de Claude Martin(2009), de L’œil de la NRF (2009) et pour être complet de l’album Gallimard 1911-2011, un siècle d’édition sous la direction d’Alban Cerisier et Pascal Fouché.
On retrouve Alban Cerisier au sommaire de La Nouvelle Revue Française. Les colloques du centenaire, Paris, Bourges, Caen, avec entre autres la présence de Claire Paulhan comme dirons-nous rassembleurs de copies. Cela fait notre nouveau bonheur de lecteur. De manière étonnante tout ce qui concerne la NRF jusqu’à la période Marcel Arland (1968-1977) me passionne. Je suis attiré par hier car je vis ce qui se passe aujourd’hui.
Combien sommes-nous à nous intéresser à la vie de la NRF du temps jadis ?
Page 357 nous trouvons un élément de réponse. De fait dans l’article consacré à “Marcel Jouhandeau", son biographe Jacques Roussilat nous rappelle que Marc Fumaroli tient d’un ami que la France depuis le XVIe siècle compterait un réseau de 4 000- 6 000 lecteurs qui se renouvelle par magie. J’en suis. Et j’en tire même un certain bonheur. Si je regarde autour de moi, je compte au moins cinq personnes qui appartiennent aussi à ce cercle des lecteurs non disparus. Ce cénacle est plus précieux que d’autres académies qui ne sont qu’une assemblée de gens de pouvoir. Je suis très bien que lire Georges Perros et André Berne-Joffroy ne me rendra pas milliardaire en euros mais en esprit, oui. Et ce nouveau livre gorgé de références relatives à la NRF de Gide, Rivière ou Paulhan est une bouée de sauvetage face à la médiocrité ambiante. Pour ce qui est de Marcel Roussilat, il relate les liens de Jouhandeau avec la NRF. C’est là que naquit l’amitié entre « Jouhandeau-l’égocentrique et Paulhan-le-masqué ou Paulhan-le-diplomate ». Pour expliquer l’attirance de Jouhandeau, Roussilat évoque un «aveuglement politique».
Au fil du temps, Paulhan fermera les yeux sur les choix de son ami. Il savait que la collaboration avait parfois rendu service. Drieu, directeur de la NRF chapeautée par les nazis, l’avait sorti des griffes de la Gestapo… Jouhandeau, Brasillach, Chardonne et Drieu ont fait le voyage compromettant à Weimar mais Derain, Paul Belmondo, Vlaminck, Van Dongen, Albert Préjan, Viviance Romance, Suzy Delair, Danielle Darrieux aussi… Roussilat ne fait pas de cadeau à Jouhandeau même s’il ne rappelle pas que le remarquable prosateur- l’un des meilleurs de la Littérature française- a publié Le Péril Juif dont le titre suffit à expliquer le contenu.
Ce livre consacré à la NRF a de multiples intervenants qui abordent tous une facette de l’illustre revue qui avait jadis une audience intellectuelle internationale. Michel Jarretty traite de « La NRF et la poésie », André Derval de « Céline et la NRF ». et Christophe Bident de la répulsion-attraction de Maurice Blanchot vis-à-vis de la NRF. Le livre est présenté sous quatre chapitres : Positions de la NRF ; La NRF, naissance d’un mythe et L’esprit NRF. On ne peut qu’être nostalgique d’une époque où la littérature était si importante dans la vie française. Bien sûr, je ne suis pas nostalgique de l’époque politique de ces années-là. Sommes-nous mieux lotis de ce point de vue là en 2013 ? Pas sûr. Tout peut recommencer. Le pire moment interviendra quand il n’y aura plus de survivants de la Seconde Guerre mondiale.
Je constate tous les jours que seuls les gens intelligents utilisent les expériences des autres, et somme toute il y a peu de gens intelligents. Donc…
Hier et avant-hier, la littérature avait le premier rôle dans les maisons françaises. Les dominants économiques actuels l’ont chassé des foyers au profit de la télévision qui leur permet de diriger la masse de manière subliminale. Je reste persuadé que la littérature est plus forte que la religion. Qui aime l’esprit n’est jamais seul.

-La Nouvelle Revue Française. Les colloques du centenaire, Paris, Bourges, Caen.
Gallimard, Les Cahiers de la NRF , 565 p., 26 €

16.06.13

Barbara, de Marie Chaix (Libretto/Phebus)

Sublimissime Barbara. A part elle, aucune femme n’a réussi à écrire et à chanter dans la même division que Trenet, Brassens, Brel, Ferré…

Voici en poche, Barbara, le livre de Marie Chaix. Barbara est la seule femme a s’être hissée au niveau de Brassens, Brel, Ferré, Ferrat, Nougaro, Aznavour et bien sûr notre Trenet international. Ce n’est pas un mince exploit. Sur la couverture, on voit ses jambes. Tout a coup, cela la rend vivante. De belles jambes, pieds nus dans des mocassins. Comme personnage public, elle n’a jamais fait usage de ses charmes mais uniquement de son charme, qui était grand. Ah ! ses beaux yeux… Ses sourcils, sa bouche. La beauté de l’âme était belle dehors, dedans.
Je ne lui ai parlé qu’une seule fois. A l’époque j’étais rédacteur en chef d’un journal de théâtre. Afin que l’une de nos journalistes aille l’interroger, je lui ai écrit une lettre. C’est ainsi qu’elle m’a appelé au journal. On m’a dit : « Vite, c’est pour toi, c’est Barbara… » Quand j’ai pris le combiné, je n’y ai pas cru mais c’était bien elle. Barbara me remerciait pour « ma gentille lettre ». Je lui disais : « Je marchais dans la rue quand j’ai vu une affiche qui annonçait votre tour de chant. Là, on se dit : quand Barbara chante, il faut y aller, c’est obligé… »
Marie Chaix fut l’assistante de Barbara, entre 1966 et 1970. La chanson elle connaît puisqu’elle est la sœur d’Anne Sylvestre.
D’emblée évoquons sa plus grande blessure. Une plaie jamais fermée. De fait, elle fut victime de « l’humiliation faite à l’enfance ». Mots de la chanteuse pour évoquer l’inceste, jamais prononcé de la sorte. Ce fut un aveu posthume qu’on aurait pu décoder dans L’Aigle Noir (1970). Les paroles de la chanson ont suscité de nombreuses interprétations : était-ce un amant ? un souvenir de guerre ? une hallucination ? L’Aigle Noir pour ma part ce fut toujours l’image de la mort. Je n’étais pas loin. Toujours est-il que sa plus grande souffrance lui a inspiré sa plus grande chanson. C’est dire l’immense artiste qu’elle était. “Ma plus belle histoire d’amour c’est vous", nous disait-elle.
Personne ne nous a jamais dit quelque chose de plus direct depuis la scène. Elle avait un lien très fort avec le public, un lien qui la nourrit pendant toute sa vie pour l’essentiel. Elle donna tout à son public qui le lui rendait bien heureusement. Barbara est une éternelle enfant qui est morte jeune. Un cœur pur. On sent rend compte dans les 16 chapitres généreux de Marie Chaix. « Amoureuse de l’amour plus que des hommes » dit Marie Chaix de la poétesse. «décidant de leur relation, de la longueur de celle-ci et de sa rupture. »Toujours passionné, elle disait qu’elle « n’avait pas le talent de l’amour ». Si aucun homme n’est parvenu à rester longtemps avec elle, tant pis pour eux. La solitaire vivait dans les songes d’une nuit d’hiver. Professionnellement, elle s’était fait une place au soleil. Cette lumière lui suffisait jusqu’à certaines heures pâles de la nuit.

-Barbara
De Marie Chaix
Libretto/ Phébus, 150 p., 8,10 €

[Post dédié à Georges Moustaki]

Permalien 11:28:42, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Le Brésil s'ouvre la route de la Coupe du Monde 2014 par un chef d'oeuvre de Neymar contre le Japon (3-0)

Deux passes et trois minutes ont suffi aux Brésiliens pour dire au reste du monde qu’ils veulent gagner la Coupe du monde 2014. Le premier but de la Seleçao avec passe décisive de la poitrine de Fred est un chef d’oeuvre absolu. J’ai la certitude que ce Brésil-là va nous transporter de joie. Quels joueurs ! Quelle bonheur de vivre ! Les joueurs de Deschamps ne pratiquent pas le même sport. Vive le Brésil ! Nous sommes tous des Brésiliens !

TMC retransmet l’intégralité de la compétition sur son antenne:

Samedi 15 juin
Groupe A : Brésil 3-0 Japon
Buts pour la Seleçao: NEYMAR (3e),PAULINHO (48e), JO (90e+3)

Dimanche 16 juin
Groupe A : Mexique / Italie, à 20h50, en direct.
Groupe B : Espagne / Uruguay, à 23h50, en direct.

Lundi 17 juin
Groupe B : Tahiti / Nigeria, à 00h50, en différé (coup d’envoi à 21h00).

Mercredi 19 juin
Groupe A : Brésil / Mexique, à 20h50, en direct.
Groupe A : Italie / Japon, à 23h50, en direct.

Jeudi 20 juin
Groupe B : Espagne / Tahiti, à 02h10, en différé (coup d’envoi à 21h00)
Groupe B : Nigeria / Uruguay, à 23h50, en direct.

Samedi 22 juin
Groupe A : Japon / Mexique à 21h
Groupe A : Italie / Brésil à 21h

Dimanche 23 juin
Groupe B : Nigeria / Espagne à 21h
Groupe B : Uruguay / Tahiti à 21h

Mercredi 26 juin
Demi-finale : Premier du Groupe A / Second du Groupe B à 21h

Jeudi 27 juin
Demi-finale : Premier du Groupe B / Second du Groupe A à 21h

Dimanche 30 juin
Match pour la 3ème place à 18h
Finale à minuit

[Post dédié à Garrincha et Socrates]

Permalien 11:28:18, Catégories: GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME, HENDRIXEMENT  

La France présente à la Coupe des Confédérations grâce à Tahiti

Tahiti et le Brésil ont beaucoup de points en commun. Tahiti représente la France au Brésil. Qui s’en plaindra ?

La France est présente à la Coupe des Confédérations grâce à Tahiti, Polynésie française. Son joueur phare est le talentueux Marama Vahirua.
Tahita est 140e au classement FIFA.
Tahiti c’est qualifié à la loyale.
Le niveau de Tahiti ? Division d’Honneur.
Et les Bleus de Deschamps quels niveaux ont-ils ?
Quand on demande à Marama Vahirua pourquoi les jeunes tahitiens ne vont pas tenter leurs chances ailleurs, il répond: “Ils ne veulent pas partir parce qu’ils sont heureux à Tahiti". C’est une très bonne raison.

Groupe B
17/06 21h Tahiti- Nigeria
20/06 21h Espagne-Tahiti
23/06 21h Uruguay- Tahiti

La sélection de Tahiti:

Gardiens
Mikael ROCHE, Gilbert MERIEL, Xavier SAMIN

Défenseurs
Teheivarii LUDIVION, Tamatoa WAGEMANN, Stephane FAATIARAU, Nicolas VALLAR, Edson LEMAIRE, Vincent SIMON, Yannick VERO

Milieux de terrain
Henri CAROINE, Heimano BOUREBARE, Stanley ATANI, Rainui AROITA, Lorenzo TEHAU, Ricky AITAMAI, Jonathan TEHAU

Attaquants
Alvin TEHAU, Marama VAHIRUA, Teaonui TEHAU, Steevy CHONG HUE, Yohann TIHONI, Samuel HNANYINE

Selectionneur
ETAETA Eddy

[Post dédié à Paul Gauguin et Jacques Brel]

Permalien 01:03:49, Catégories: GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Les 70 ans de Jean-Philippe Smet

C’est comme si James Dean n’était pas mort
Ou comme si Elvis Presley chantait toujours
Johnny Hallyday est un Phénix qui renaît toujours
Un boulimique de la scène
Il ne vole jamais le public car il s’entoure d’excellents musiciens quand il fait un spectacle
On sait tout de lui car il s’est ultra médiatisé
Ses plus belles chansons sont celles où il chante le malheur en amour
Sa voix est pleine d’émotion
C’est le plus grand showman français de la génération d’après-guerre
En 1963, il chantait La Bagarre. Ma mère m’a emmené au Casino Municipal de Nice où il chantait.
Cela fait pile 50 ans.
Ce 15 juin 2013, il a enchaîné deux concerts dans la même soirée comme quand Anquetil s’engagea dans deux classiques l’une après l’autre.
Le Phénix a répondu présent. Du grand show. Cuivres, cordes, guitares électriques. Tous remarquables.
Sur scène, il a toujours 20 ans.
Du temps de Joe Dassin, Claude François et Mike Brandt, ne reste plus que lui. The Boss.

PS: le 15 juin 2013, il a fait son entrée par la salle dans le public comme au SDF. La mer humaine s’est ouverte pour le laisser passer. Cette traversée est un grand geste symbolique. Pendant 2 h 1/2, il a chanté non stop.Des amis sont montés sur scène: Aznavour, Mitchell, Pagny et son fils, David.
La liste des chansons interprétées par Johnny Hallyday à Bercy le 15 juin 2013 :
Que je t’aime, Allumer le feu, Quoi ma gueule, Je te promets, Oh Marie, Deux étrangers, Diego, Quelque chose de, Tennessee, Sur ma vie, Entre mes mains, 20 ans, Gabrielle, I Love you, Qu’est-ce que tu croyais ?, Retiens la nuit
Joue pas de rock n’roll, Laisse les filles, Tes tendres années, Sang pour sang, Fils de personne, L’amour à mort, Toute la musique que j’aime.

Rappel : Si tu pars, L’envie, L’attente, Quand on a que l’amour

15.06.13

Permalien 14:26:47, Catégories: BLONDINEMENT A XV, GRAND MONSIEUR  

30-0. Le Haka des All Blacks met une branlée au Yaka du XV de France

Les rugbymen français ont fait Fanny ! Les All Blacks incarnent un mythe vivant du rugby comme Ferrari en F1 et le Brésil au football. Encore! Encore! On en redemande.

Le 15/06/2013
Waikato Stadium (Christchurch)
Nouvelle Zélande 30-0 France (mi-temps: 10 - 0)

Nouvelle Zélande : 3 essai(s) Savea (4), Smith (49), Barrett (77) - 3 transformation(s) Cruden (4, 49, 77) - 3 pénalité(s) Cruden (23, 5, 65)

France : Néant.

NOUVELLE ZÉLANDE : Dagg - B. Smith (Barrett, 76e), C. Smith, Nonu, Savea (Ranger, 59e) – (o) Cruden, (m) A. Smith (Weepu, 59e) - Read ©, Cane, Messam (Vito, 63e) - Whitelock (Thrush, 69e), Romano – O.Franks (B. Franks, 69e), Coles (Horen 59e), Crockett (Woodcock, 69e).

FRANCE : MEDARD Maxime - PLANTE Adrien , FRITZ Florian , FOFANA Wesley , HUGET Yoann - (o) MICHALAK Frédéric - (m) MACHENAUD Maxime - PICAMOLES Louis , LE ROUX Bernard , DUSAUTOIR Thierry © - MAESTRI Yoann , SAMSON Christophe - MAS Nicolas , SZARZEWSKI Dimitri , DOMINGO Thomas

Remplaçants français :KAYSER Benjamin (51e, SZARZEWSKI - Dimitri) , DEBATY Vincent (68e, DOMINGO - Thomas) , DUCALCON Luc (68e, MAS - Nicolas) , VAHAAMAHINA Sébastien (66e, SAMSON - Christophe) , NYANGA Yannick (54e, PICAMOLES - Louis) , DULIN Brice (41e, MEDARD - Maxime) , TALES Rémi (68e, MACHENAUD - Maxime) , BASTAREAUD Mathieu (61e, FRITZ - Florian)

14.06.13

Permalien 11:43:14, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Mort de Pierre Onténiente, homme de confiance de Georges Brassens

“Pierre Onténiente (surnommé Gibraltar), né en 1921 et décédé le 13 juin 2013, fut l’ami, homme de confiance, secrétaire et comptable de Georges Brassens qu’il rencontra en 1943 à Basdorf, en Allemagne dans une usine d’automobiles, où il était bibliothécaire, requis STO comme lui.” Voilà ce que nous dit déjà Wikipédia, la grande faucheuse.
“Homme de confiance” n’est-ce pas le beau des titres dans ce monde de fumiers et de fumistes.
Georges Brassens l’avait trouvé cet homme de confiance. Pendant la guerre, Onténiente remarqua l’ours Brassens sans le connaître. Quand Georges ne venait pas au turbin obligatoire, Pierre pointait à sa place. C’est ainsi que naquit l’une des plus grandes amitiés du XXe siècle.” Voilà ce que ne dit pas Wikipédia.
Celui qui fut le secrétaire particulier de George Brassens est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi 13 juin à l’âge de 91 ans, a annoncé sa fille Françoise:
-"Mon père tenait la bibliothèque et George Brassens empruntait des livres tous les jours. Ils sont devenus amis. Quand George Brassens a commencé à gagner de l’argent, il a demandé à mon père de gérer ses premiers cachets, puis ils ont monté Les Editions Musicales 1957, pour gérer la carrière et les chansons. Mon père a voué sa vie à Brassens, de qui il est toujours resté très proche. Il était surnommé Gibraltar parce qu’il était un “roc” pour Georges Brassens. Le roc vient de céder.
Cette amitié vaut tant d’histoire d’amour.

Permalien 09:06:40, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Le Brésil veut remporter la Coupe des Confédérations (15-30 juin 2013)

«Nous avons trois grands événements: la Coupe des Confédérations (15-30 juin), la Coupe du monde (12 juin-13 juillet 2014) et les jeux Olympiques (2016)», souligne Pelé. «C’est une grande chance de montrer que le Brésil est capable d’organiser cela et de respecter ses engagements».

La neuvième édition de la Coupe des Confédérations va se dérouler au Brésil du 15 au 30 Juin, une compétition instituée par la FIFA, cette épreuve s’est déroulée la toute première fois en Arabie Saoudite en 1992 avec la victoire de l’Argentine face à l’Arabie Saoudite.

Lorsque le Brésil prend part à une compétition c’est pour toujours rechercher la victoire finale.
Au nombre de participations, le Brésil arrive en tête avec six participations (1997, 1999, 2001, 2003, 2005 et 2009) il devance le Mexique qui en compte cinq. Le Brésil a disputé le plus grand nombre de finales, quatre (1997, 1999, 2005 et 2009), est la formation a en avoir remportée le plus, trois (1997, 2005 et 2009).

La Seleção est la seule nation à s’être imposée deux fois de suite (2005 et 2009). Ronaldinho est avec le mexicain Blanco, co-recordman du plus grand nombre de buts inscrits, avec neuf réalisations.Ils devancent Adriano et Romário (7).

Le Brésil poursuit sa préparation pour le Mondial de 2014, qui se disputera dans un an dans ce pays déjà cinq fois champion du monde.
Le “roi Pelé", 72 ans, demande aux supporters de “soutenir la Seleçao” dans ce premier tournoi, considéré comme un test pour la Coupe du monde:
-"Nous avons de bons joueurs comme Lucas ou Neymar mais nous sommes dans un creux générationnel; mais j’espère que nous pourrons récupérer la Coupe du monde l’année prochaine".

Pelé, ex-vedette du Santos, où jouait Neymar, estime que le transfert du jeune joueur pour Barcelone est “une grande perte” pour le club brésilien mais que ce sera bon pour son compatriote:
-"Le niveau du football européen est bien meilleur. Actuellement, l’Allemagne et l’Espagne sont les deux meilleures équipes. La récente victoire contre la France (3-0) donne de l’élan. Battre la France c’était très importante pour nous (…), nous avons vu la force de l’équipe brésilienne. Cela donne confiance. Un an avant la Coupe du monde, j’espère que le Brésil va rattraper l’Espagne et l’Allemagne.”

Groupe A
15/06 21h Brésil-Japon
16/06 21h Mexique-Italie
19/06 21h Brésil-Mexique
19/06 00h Italie-Japon
22/06 21h Italie-Brésil
22/06 21h Japon- Mexique

Groupe B
16/06 00h Espagne-Uruguay
17/06 21h Tahiti- Nigeria
20/06 21h Espagne-Tahiti
20/06 00h Nigeria- Uruguay
23/06 21h Nigeria-Espagne
23/06 21h Uruguay- Tahiti

1/2 finale
26/06 21h 1er Groupe A-2e Groupe B
27/06 21h 1er Groupe B-2e Groupe A

Match pour la troisième place
30/06 18h

Finale
30/06 00h à Rio De Janeiro

[Post dédié à Garrincha et à Socrates]

13.06.13

Grosse pression sur la France à un an de la Coupe du Monde 2014 au Brésil

En 2014, je suis pour le Brésil ! La témpérature commence à monter. Cela fait longtemps que je n’attends pas une Coupe du Monde comme celle-là. Les Français ont trop la pression économique sur leurs épaules pour y aller. Seul un miracle peut les qualifier. Jamais depuis 1950, le Brésil n’avait organisé la World Cup. Il y a 30 ans, Garrincha nous quittait. Cette Coupe du Monde doit l’honorer.

Groupe I
1 Espagne 11 pts 5 matchs + 6
2 France 10 pts 5 m + 4
3 Finland 6 pts 5 m 0
4 Géorge 4 pts 5 m - 4
5 Biélorussie 4 pts 6 m - 6

Les trois derniers matchs de l’équipe de France:
6 septembre 2013 Géorgie-France
10 septembre 2013 Biélorussie- France
15 octobre 2013 France-Finlande

13 équipes européennes seront admises au Brésil.
Mes favorites:
Belgique, Italie, Allemagne, Pays-Bas, Suisse, Portugal, Espagne, Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Angleterre, Russie, Croatié et Bulgarie.
Je ne pense pas que la France soit capable de se qualifier car elle n’a pas de défense, pas de milieu récupérateur, pas de créateur et pas de buteur.
Je rappelle aux fans aveuglés que la France a comme palmarès, 1 Coupe du Monde, deux Euros, 1 J.O e une C1. C’est mieux que Malte mais moins bien que l’Italie.
Qu’a-t-on vu ces derniers temps ?
Lloris en difficulté, balle au pied, le principal reproche que lui fait Sir Ferguson.
Ribéry bon sur son aile mais ce n’est pas un leader de vestiaires comme Deschamps ou de terrain comme Zidane.
Kopa et Platini eux furent des leaders de vestiaires et de terrain.
A part, l’éclosion de Varane on n’a rien vu.
Il semble que la génération Gourcuff, Nasri, Benzema soit une génération de passage, rien de plus. Je dirais même de façade. On les a montés au sommet dans les médias français. Ils gagnent très bien leur vie, mais que proposent-ils sur le terrain par rapport à C.Ronaldo, Giggs, Rooney, Pirlo, Carrick ou van Persie ?

Permalien 06:55:12, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Proses 1 et 2 (1912-1935) de Fernando Pessoa (La Différence)

La notoriété posthume de Fernando Pessoa (1888-1935) doit beaucoup à une série de gens considérables : Armand Guibert, Hourcade père et fils, Robert Bréchon, Antonio Tabucchi, Christian Bourgois… et rajoutons les éditions de la Différence qui republient l’édition de 1988 de tous les textes de Pessoa publiés de son vivant dans différentes revues d’avant-garde.
Cet ouvrage permet de briser la légende que Pessoa fut un maudit qui avait pour unique éditeur sa malle sans fond. Certes, il n’a vu éditer qu’un seul livre mais ses textes furent régulièrement imprimés dans la presse, ce qui fut une satisfaction. Par ailleurs, il savait que son œuvre trouverait ses lecteurs à un moment donné. Pessoa est le plus grand écrivain du monde, et je me rajoute pas, pour moi ou à mes yeux. Vous me direz : « Et Shakespeare, Molière, Tolstoï, Proust ou Faulkner ? Platon, Rimbaud, Baudelaire, Kafka, que sais-je encore ? » Oui, tous ces gens-là avaient du talent, beaucoup de talent. Cependant, ils n’étaient qu’eux-mêmes, ce qui tient déjà de l’exploit. Pessoa, lui, était multiple car il a écrit sous différents hétéronymes, à ne pas confondre avec pseudonymes. Un hétéronyme c’est la création d’un autre soi-même avec une identité bien précise. Ainsi, Pessoa a créé un suite d’écrivains qui n’ont rien à voir avec les écrits de celui qui signait Pessoa. C’est comme si Romain Gary avait créé 100 Emile Ajar différents !
Voici la liste des plus célèbres doubles de Pessoa : Alberto Caeiro, très proche de la nature ; Ricardo Reis, celui qui a l’art de vivre; Alvaro de Campos, le pessimiste qui voit tout; Bernardo Soares, le raseur de murs auteur du chef d’oeuvre Livre de l’intranquillité. Vous l’aurez compris, Pessoa est génialement génial. Je me demande où il a trouvé le temps pour composer tout ce qu’il a composé : il s’agit bien sûr d’un écrivain et non pas d’un auteur.
Son style est reconnaissable entre tous, même en traduction : il dit des choses d’une vérité absolue. Quand on le lit, on se dit : « Oui, il a raison, j’ai déjà ressenti ça sans pouvoir l’exprimer aussi bien ». Pessoa a poussé les expériences jusqu’à faire mourir certains hétéronymes, il est allé parfois jusqu’à donner rendez-vous à des hétéronymes dans le bistrot du coin ! Là, on pense à Maupassant et à Borges, c’est-à-dire au thème de l’autre, à Dédalus (Joyce) aussi. Maupassant souffrait d’autoscopie : il croyait parler à un autre lui-même quand il était complètement seul chez lui. « Je suis en pleine possession de mon Génie(…) Pas de feu d’artifice pour amuser ou exaspérer les inférieurs. La supériorité ne se déguise pas en clown ; elle est vêtue de renoncement et de silence. » écrit Pessoa le 21 novembre 1914. José Blanco, présentateur de cette édition, note que dans une lettre, Pessoa signale : « l’art est essentiellement dramatique et que le plus grand artiste est celui qui vit de la façon la plus intense, la plus profuse et la plus complexe tout ce qui n’est pas de lui. » Comme quoi Pessoa a parfaitement mené sa vie de créateur. La vie privée étant quasi inexistante chez lui. Sa passion pour la littérature a épongé toute son existence. Le 22 novembre 1913, Pessoa publie un texte qui débute de la sorte : « Cette rubrique est réservée à la critique des mauvais livres, et en particulier à la critique des mauvais livres que tout le monde trouve bons». Comme Cioran, Pessoa fait rire. Parfait sur toute la ligne. Un conseil, si vous voulez écrire. Pas la peine. Pessoa a déjà tout dit et mieux que vous ne pourrez jamais le faire.

-Proses 1(1912-1922)
De Fernando Pessoa
Edition établie par José Blanco
Traduit de l’espagnol par Simone Biberfeld, Parcidio Gonçalves, Dominique Touati et Joaquim Vital
Editions de la Différence, 382 p., 19 €

-Lire aussi le seconde volume : Proses 2 (1923-1935)

[Post dédié à Sa-Carneiro]

12.06.13

La Coupe des Confédérations avec Chicharito, Kagawa, Pirlo, Neymar et sans la France

Le Red Devil mexicain est l’un des joueurs les plus explosifs de l’actuelle galaxie du football. Il est en plus doté d’un jeu de tête fantastique. Son football est largement supérieur à celui de Benzema pourtant il n’a jamais droit à un seul article en France. Toujours en éveil, Chicharito est un battant exceptionnel. En 47 matchs avec le Mexique, Chicharito (25 ans) a marqué 32 buts. En 58 matchs avec la France, Benzema (25 ans) en compte 15.

Les trois prochains grands événements footballistiques auront lieu au Brésil.
La Coupe des Confédérations (15-30 juin 2013), la Coupe du monde (12 juin-13 juillet 2014) et les jeux Olympiques (2016).
La neuvième édition de la Coupe des Confédérations se déroule en deux groupes.
Outre le Brésil, il y a l’Italie, l’Espagne, l’Uruguay et le Mexique. Des vrais pays de football.
Il manque dirons-nous l’Allemagne, l’Argentine et l’Angleterre.
La France ? Soyons sérieux, svp. La France est un pays où le football n’est pas important, sauf pour des gens comme nous qui aimons le football comme le reste de la vie. Les ignorants classent le football dans la catégorie distraction.
La Coupe de la Confédérations est une répétition générale amicale de la World Cup.
Les Nations qui y figurent n’ont pas envoyé une équipe de coiffeurs comme la France lors de sa récente tournée en Amsud.
Le stratège italien Pirlo est là. L’étoile montante du Brésil, Neymar, aussi. Et bien sûr le merveilleux Red Devil, Chicharito. Les fans de MU sont heureux se revoir un des leurs sur une pelouse.
Il y a aussi Shinji Kagawa, milieu offensif de Man U, reconnaît qu’il doit “franchir un palier” afin de “jouer un plus grand rôle” chez les “Samouraïs".
Joueur technique et créatif, Kagawa s’est révélé à Dortmund où il a remporté deux titres de champion d’Allemagne (2011, 2012), avant de rejoindre Man U en 2012-2013 où il est devenu champion d’Angleterre !
-"A Manchester U, comme avant en Allemagne, je suis entouré de grands joueurs. C’est plus facile. [Les joueurs français ne sont pas aussi lucides et francs…] Je n’ai pas encore fait ce qu’il fallait avec l’équipe nationale, je dois prendre davantage mes responsabilités. Cà fait partie des choses que je dois garder en mémoire toute la saison à venir, à commencer lors de la Coupe des confédérations.”
Ses performances moyennes ont conduit le sélectionneur italien des “Samouraïs", Alberto Zaccheroni, à lui préférer dans l’axe Keisuke Honda, du CSKA Moscou, Kagawa étant contraint d’évoluer sur le côté gauche.
-"Au Japon, on se soucie trop de ce que pense l’autre. A Manchester, tout le monde joue pour soi et fait ce qu’il veut, mais au final ça fonctionne", souligne Kagawa.
Incroyable !

Groupe A
15/06 21h Brésil-Japon
16/06 21h Mexique-Italie
19/06 21h Brésil-Mexique
19/06 00h Italie-Japon
22/06 21h Italie-Brésil
22/06 21h Japon- Mexique

Groupe B
16/06 00h Espagne-Uruguay
17/06 21h Tahiti- Nigeria
20/06 21h Espagne-Tahiti
20/06 00h Nigeria- Uruguay
23/06 21h Nigeria-Espagne
23/06 21h Uruguay- Tahiti

1/2 finale
26/06 21h 1er Groupe A-2e Groupe B
27/06 21h 1er Groupe B-2e Groupe A

Match pour la troisième place
30/06 18h

Finale
30/06 00h à Rio De Janeiro

Man United souhaite réunir Fabregas et van Persie

La signature du Brésilien Neymar favorise sans doute le départ de Cesc Fagregas qui intéresse au plus au point Man United. La maison rouge serait bien pour la période de pleine maturité du joueur qui est toujours à deux doigts de devenir un virtuose mondiale. A Arsenal, il avait trop la charge du milieu de terrain, et à Barcelone pas assez. MU pourrait être le bon équilibre. En tout cas, ce joueur de classe a sa place à MU.
David Moyes, le nouveau coach Manchester United, souhaite la venue de Fabregas car à MU, Paul Scholes a raccroché définitivement les crampons. Man U joue par les ailes et peut compter sur le récupérateur au milieu (l’efficace Carrick). Cependant, MU est en quête d’un grand relayeur-créateur. Cleverley stagne dans sa progression et Kagawa est inconstant, vctime du syndrome Anderson/Nani ! Donc le transfert de Fabregas serait d’un apport considérable pour le milieu rouge car le vétéran Ryan Giggs ne peut pas assurer sa place à chaque match. Avec Fabregas, MU aurait la plaque tournante scholesienne qui lui manque tant.
Van Persie serait heureux de rejouer avec son ex partenaire d’Arsenal.
Si Fabregas vient à MU, il pourra enfin gagner la Premier League !

11.06.13

Permalien 23:29:18, Catégories: LITS ET RATURES, GRANDE DAME  

"Les mots pour le dire et autres romans" et "L'inédit" de Marie Cardinal (Grasset)

Douze ans après sa mort, Marie Cardinal reparaît en librairie avec un volume de ses romans majeurs, plus des fragments inédits de ses carnets intimes. D’aucuns veulent que Les mots pour le dire soit 100 % un témoignage véridique. C’est oublier que Marie Cardinal (1928-2001) était une romancière qui a extirpé de son vécu une œuvre avec la dimension artistique qui fait la différence entre un talent authentique et l’autobiographie de Mme Michu. Les mots pour le dire (1975) reste un très grand livre sur la douleur physique et le combat contre le mal de vivre. Dans les années «faites l’amour et pas la guerre», l’écrivain est allée sept ans chez un psychanalyste, trois fois par semaine, pour éviter le suicide puisque sa dépression nerveuse l’avait mise K.O. L’analyse étant intraduisible, elle est montée sur le ring des mots pour dire toutes les épreuves qu’elle a traversées. Claquemurée dans sa salle de bains, recroquevillée sur elle-même, la kafkaïenne attendait la métamorphose qui ne venait pas.
Incarnation vivante du tableau de van Gogh, « Sorrow » (Chagrin), Marie Cardinal renvoie aussi au « Cri » de Munch, tant sa souffrance n’est jamais feinte. Nous ne sommes pas dans l’imposture montée en mayonnaise pour fabriquer des produits éditoriaux. Marie Cardinal nous jette en pleine figure les tourments qui la rongeaient vivante, à l’égale d’Emma Santos. Elle est plus proche d’Antonin Artaud que des commerçantes du féminisme qui tirent les marrons du feu là où elle vivait l’enfer sur terre. Sa prose a une force qui survit à la disparition de celle qu’il l’a déposée au cœur de ses différents livres. La romancière fait entendre la voix d’une Camille Claudel que la société n’a pas réussi à étouffer. Les 1970 pages que nous tenons entre nous mains conservent toute la rage de vivre de la Pied-Noir qui se faisait une très haute idée du langage. L’amour pour la langue française lui a sauvé la vie.
Déréglée, au propre comme au figuré, elle n’était plus qu’une plaie ouverte qui perdait sans cesse son sang. Marie Cardinal ne savait plus comment admettre que sa « saloperie de mère » avait voulu avorter d’elle. Adulte, l’ex enfant non désiré reconnait que la «petite-fille étron» ne doit plus juger sa génitrice. Loin du sensationnalisme, Marie Cardinal écrit comme un médecin légiste touché par la grâce de la poésie crue. Lorsque sa mère caresse la tombe de sa fille de onze mois qu’elle a perdue auparavant, la petite Marie sait que sa sœur victime de la tuberculose est plus importante qu’elle : «J’aurais aimé être la pierre, et par extension, être morte».
Dans Autrement dit(1977), Marie Cardinal a répondu à Annie Leclerc sur tout ce qui fait le terreau de sa littérature : l’Algérie française agonisante, le corps, le couple, la famille, l’intimité absolue. L’Inédit contient des extraits de son journal où elle confie le 28 février 1983 : «Je ne sais pas écrire». A vrai dire, sa plume est beaucoup plus percutante que celle des écrivaines… qui utilisent la bimbeloterie sexuelle. Chez elle, il est toujours question de vie ou de mort. Le passé empiété (1983) est né suite à l’accident de moto de ses enfants: « Je prépare le thé en pleurant. Je le bois en pleurant. Il est exactement à mon goût. » C’est le balai incessant entre les hôpitaux, les ambulances, les sirènes, les salles de réanimation, la détresse et l’espoir. Etait-elle condamnée au malheur ? La psychanalyse la sauvée mais la littérature fut sa vraie patrie. Ni le professorat, ni la presse n’ont altéré la fraîcheur d’âme de l’exilée perpétuelle dépourvue d’esprit de caste.

-Les mots pour le dire et autres romans
de Marie Cardinal
Préface de Toni Morrison
Grasset, 1974 p., 39 €

-L’inédit
de Marie Cardinal
Grasset/Annika Parance éditeur, 255 p., 17,90 €

10.06.13

Le caviar du Brésilien Neymar contre la France. Les Brésiliens ont-ils rendu hommage à Cantona ?

Brésil 3-0 France

Contre la France, le Brésil s’est amusé en seconde mi-temps.
Les défenseurs français ont donné beaucoup de coups à Neymar mais le nouveau joueur de Barcelone a quand même pu s’exprimer. Il a touché un nombre incroyable de ballons.
Sur le deuxième but, il a donné un caviar. Une passe sans contrôle. Tout en toucher, en déviation.
C’est grâce à cette passe que le but a pu être marqué.
Cette passe a cassé toute la défense française.
En 90 minutes ce fut le plus beau geste.
Neymar va nous régaler en Europe. J’ai hâte de le voir avec Messi.
Les Bleus n’ont rien à faire au Brésil en 2014. A part visiter le Corcovado.

PS: certains joueurs brésiliens ont relevé leur col. Est-ce un hommage à King Cantona ?

Permalien 12:43:48, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Wilfried Zaha: un ailier d'avenir pour Manchester United

Le jeune ailier anglais de 20 ans, d’origienne ivoirienne, a signé pour Manchester United en janvier 2013.
En 2012-2013, il est resté à Cristal Palace.
La signature de Wilfried Zaha maintient la tradition d’United de toujours jouer avec une forte présence anglaise au sein de l’équipe. J’ai toujours dit que la différence entre Sir Ferguson et Arsène Wenger c’est que l’Ecossais jouait toujours avec beaucoup d’Anglais tout comme jadis Matt Busby.
Sir Alex Ferguson savait composer un goupe avec un mélange de joueurs britanniques et étrangers.
Ce transfert a été effectué par Sir Ferguson.
Bien sûr, son successeur, David Moyes, est très content de ce renfort d’avenir.
Il est possible que Zaha reste encore un peu à Cristal Palace.

En vacances au Brésil, la France perd 3-0

9 juin 2013, amical

Brésil 3-0 France

Buts pour le Brésil: Oscar (54e), Hernanes (85e), Lucas (90e+2 s.p.)

France : Lloris © - Debuchy, Rami, Sakho, Mathieu – Guilavogui, Cabaye puis Gomis (82e), Matuidi puis Grenier (70e), Valbuena puis Lacazette (70e) – Benzema puis Giroud (70e), Payet. Entr. : D. Deschamps

Brésil : Julio Cesar – Daniel Alves, Thiago Silva ©, David Luiz, Marcelo – Paulinho puis Dante (87e), Luiz Gustavo puis Hernanes (80e), Oscar puis Fernando (65e), Neymar puis Bernard (89e) – Fred puis Jo (71e), Hulk puis Lucas (65e). Entr. : F. Scolari

Depuis la défaite 0-2 sous l’ère Gérard Houllier, la France n’avait plus perdu contre le Brésil. L’ultime défaite contre le pays de Garrincha remontait à 1992.
Auparavant, les Bleus avaient perdu 1-0 contre l’Uruguay.
Cela fait donc 4-0 en deux matchs amicaux.
Je ne note pas les Bleus:on ne note pas les victimes sur un champ de bataille.
Les Bleus de Deschamps n’ont ni patron, ni taulier. Pas un seul leader charismatique. Et l’on nous parle des absents !
J’ai entendu à la radio, un observateur dire que “Grenier était le nouveau patron des Bleus au milieu de terrain"(sic). On nous a déjà fait le coup avec Gourcuff et Nasri.

A LIRE, svp:
http://www.mycoachfoot.com/news/pro/apres-21-ans-sans-defaite-contre-le-bresil–la-france-perd-sans-son-invincibilte-contre-les-prochains-organisateurs-de-la-coupe-du-monde-2014_146.htm

Permalien 09:00:03, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Le rêve du style parfait, de Gilles Philippe (PUF)

Henri Guillemin (1903-1992), un critique littéraire vraiment imbibé de lettres qui transmettait très bien sa passion. Ici, il parle magistralement de Flaubert que l’on retrouve dans le livre de Gilles Philippe.

En huit chapitres denses, instructifs à chaque ligne et rondement menés, Gilles Philippe se demande s’il faut tenir compte de le forme autant que du fond. Doit-on aligner des raisonnements, des idées, des revendications sans se soucier des répétitions, des lourdeurs et autres scories ou faut-il travailler sa copie comme l’ébéniste prend soin des formes du bois qu’il cisèle ?
Dans cet essai, Gilles Philippe évoque de grandes figures : Flaubert, Maupassant, Renan, Anatole France, la NRF, Camus, De Gaulle, Sartre et Cocteau. Cet ouvrage permet de retrouver deux grands noms oubliés de la critique littéraire : Ferdinand Brunetière et Gonzague Truc. Jean-Paul Sartre, lui, a plus écrit avec des idées qu’avec des mots. D’ailleurs l’auteur des Mots- son meilleur livre d’écrivain- été ébloui par une phrase de Stendhal : « Tant qu’il put voir le clocher de Verrières, souvent Julien se retourna ». C’est dans la seconde partie de la phrase que le style est évident, 9 personnes sur dix écriraient : « Julien se retourna souvent ». Ce n’est pas grand-chose mais au fil des pages cela donne une façon d’écrire qui est tout simplement un style à part.
Gilles Philippe propose cette formule choc : « Flaubert écrivait bien, Balzac écrivait mal, Stendhal n’écrivait pas ». Elle en dit beaucoup sur le style de chacun de ces géants des lettres françaises. L’un des plus grands stylistes reste Flaubert : précision des mots, sens du rythme, phrase nerveuse, et haine des répétitions. L’essayiste nous rappelle que Renan fut considéré comme étant le plus grand prosateur de son temps. Il suffit de lire Souvenirs d’enfance et de jeunesse pour l’admettre. Un classicisme de la plus belle espèce. Un mot sur le style de Gilles Philippe : clair, net et précis.

-Le rêve du style parfait
De Gilles Philippe
PUF, 226 p., 24 €

09.06.13

Permalien 18:29:12, Catégories: THE RED DEVILS, BALLES NEUVES, GRAND MONSIEUR  

Le Grand Huit de Rafael Nadal à Roland Garros

Le 11 juin 2013, Rafael Nadal était devenu le recordman des victoires à Roland-Garros depuis l’ère open à seulement 26 ans, améliorant ainsi la performance de Björn Borg en remportant son septième titre à l’issue d’une finale disputée en deux jours pour cause de pluie face au no 1 mondial Novak Djokovic.
Un an après, Rafael Nadal le 9 juin 2013 a battu le record de titre sur le même tournoi du Grand Chelem après avoir battu son compatriote David Ferrer en 3 sets 6-3 6-2 6-3. Cette fois il s’agit de son 8e titre à Roland Garros.

Les victoires de Rafael Nadal à Roland Garros:
2005 (Puerta), 2006 (Federer), 2007 (Federer), 2008 (Federer)
2010 (Söderling), 2011 (Federer), 2012 (Djokovic), 2013 (Ferrer)

Nadal s’est promené en finale 2013, à Roland Garros. “Avec mon neveu, on ne parle jamais des adversaires. On joue pour gagner", a dit Toni Nadal, l’oncle coach, la veille du match.
A la fin du match, il y avait beaucoup d’émotion. De l’humilité aussi. Nadal a longtemps été blessé. Il a eu raison de se fixer pour objectif la terre battue d’Auteuil. Au moment de l’hymne espagnol il était très ému.
Il a gagné 8 fois en France quand aucun Français ne parvient en finale.
Le trophée lui a été remis par U. Bolt. Dommage que le sprinter n’ait pas mis un maillot de Man United. Ce fut la seule fausse note de la journée.

Permalien 15:12:57, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Le meilleur des mondes, d’Aldous Huxley (Plon)

Surpopulation, dépendance aux nouvelles technologies, drogues, règne de la publicité, dictatures déguisées en démocraties… Huxley était d’une grande clarvoyance.

Tout le monde ou presque connaît ce titre- Le meilleur des mondes- mais seuls les connaisseurs savent qu’il date du début des années 1930. Ce roman d’anticipation a donc été écrit avant la Seconde Guerre mondiale et toutes les horreurs qui vont avec. Dans ce livre prémonitoire, le romancier décortique le nouveau monde avec des banques de fœtus faits sur mesure. On conçoit les enfants que l’on souhaite, en vue d’une fonction bien appropriée. Rien n’est plus actuel. Il n’y a rien de plus urgent que de lire ou relire Huxley au moment du cinquantième anniversaire de la mort de l’écrivain. Les robots lobotomisés sont de sortis ! Chaque fois que je vois dans la rue un «d’jeune» avec walkman, pantalon baissé et joint aux lèvres, je me dis : on y est ! Huxley avait tant d’avance, et il l’est encore. Le seul moyen de s’en sortir, c’est l’intelligence et l’intérêt pour la culture. Ce livre, écrit en 4 mois en 1931, est à la fois un chef d’œuvre et un best seller, ce qui est très rare
Temps futur nous projette tout simplement en 2108, cent ans à la fin de la Troisième Guerre mondiale. Huxley ne s’est pas tellement trompé puisque la terre est une boule de feu, de poudre, d’armes. Les états dits pacifistes font la guerre loin de l’Europe mais avec des vraies armes. Huxley décrypte un monde sous l’effet de la mutation, résultat des massacres bactériologiques. Temps futur ou Temps actuel ?

-Le meilleur des mondes
D’Aldous Huxley
Traduit de l’anglas par Jules Castier
Plon, 277, p., 19 €

-Temps futurs
Traduit de l’anglais par Jules Castier et révisé par Hélène Cohen
Plon, 151 p., 16,90 €

Le calendrier 2013-2014 de Man United en Premier League sera dévoilé le 19 juin 2013

A VOIR ET REVOIR LA NUMBER ONE DES PLUS BELLES VIDEOS SUR MAN UNITED

Le calendrier de la Premier League 2013-2014 sera connu le 19 juin à 10 h 30.
Où jouera son club fétiche ? A la maison ou dehors ?
Quand se dérouleront les grands chocs ?
Ainsi de suite.
On est sûr de voir les débuts de Moyes à Man U qui va essayer de gagner son 21e sacre.
On est sûr de revoir Mourinho à Chelsea.
On est sûr que Wenger est désormais le coach le plus ancien au même poste: à Arsenal depuis 1996.
Trois promus de Championship: Cardiff City, Hull City et Crystal Palace remplacent les relégués Wigan Athletic, Reading et Queens Park Rangers.
C’est le 115e championnat anglais de l’Histoire.
20 clubs joueront 380 matchs.
Old Trafford (Man United) est le stade le plus grand de la Premier League: 75 765 places.
KC Stadium (Hull City) est le stade qui reçoit le moins de monde: 25 586 personnes

[Post dédié à de Stael et à tout le Peuple Rouge]

08.06.13

Permalien 17:44:24, Catégories: BALLES NEUVES, GRANDE DAME  

The Queen Serena Willams gagne Roland Garros 2013

8 juin 2013
Finale dames Roland Garros
Serena Williams-Maria Sharapova
6-4, 6-4

Authentique Diva du tennis, Serena Williams a irradié la joie de vivre sur la terre battue de Roland Garros.
Onze ans après avoir gagné son premier Open de France, elle a récidivé.
Magnifique championne.
Elle a dominé les échanges devant Maria Sharapova.
Toutes les deux représentent l’excellence du sport.
Deux sportives différentes mais deux femmes exceptionnelles.
Que de volonté pour en arriver là !
Toutes les jeunes femmes du monde devraient s’inspirer d’elles.
Je préfère une grande sportive aux écrivaines- qui portent bien leur nom- et aux comédiennes qui font naître beaucoup moins d’émotions que les sportives de haut niveau.
Le charme de Sharapova et celui de Serana Williams ne sont plus à prouver.
A fin de la finale, elle ont donné un leçon d’élégance et de simplicité.
Tout cela n’était pas que du protocole.
Serena Williams s’exprime désormais en français. Elle a plein d’humour.
Elle a fait rire le Central en disant que sa mère ne pigeait pas un seul mot dès qu"elle parlait en français.
“Ohé! Ohé! Maman, coucou, je suis là !", a-t-elle dit.
Serena est le visage même de la joie de vivre.
J’insiste, il est plus difficile de remporter un tournoi du Grand Chelem que d’obtenir un prix d’interprétation au festival de Cannes.
Serena Williams a remercié son père qui l’a élevée à la dure, tout comme sa soeur.
La championne américaine vient de remporter son 16e titre de Grand Chelem.
Serena Williams est l’une des 5 plus grandes tenniswomen de tous les temps.
“Je suis Parisienne” a-t-elle lancé au public. Magnifique !
Comme dirait le général de Gaulle, l’Américaine a fait retentir l’hymne américain une nouvelle fois porte d’Auteuil.
Dans l’actuelle pitoyable production française, Patrick Mouratoglou sauve l’honneur car il entraîne actuellement Serena Willams.

Permalien 11:10:51, Catégories: THE RED DEVILS  

Le défenseur Guillermo Varela est le premier transfert de l'ère David Moyes à Man United

Qui a fait venir Varela à MU, Sir Ferguson au Moyes ? Les deux, mon général !
Toujours est-il que pour une somme modeste, MU vient de recruter un jeune latéral droit, pour suppléer Rafael quand il le faudra.
Varela a dit que son arrivée à MU avant été facilté par Chicharito, le buteur mexicain de la Red Army.
Champion d’Uruguay avec le Penarol Montevideo, le latéral droit, 20 ans, va participer au Mondial des 20 ans avec l’Uruguay, en Turquie.
Il a vu le jour le 24 mars 1993 à Montevideo, la ville où est né Lautréamont, entre autres.
On voit que MU agit avec sagesse.
Le joueur de 1 m 71 a une bonne technique. Il récupère bien et relance proprement. Il monte bien sûr beaucoup sur son aile. Il est offensif comme il se doit pour jouer à MU.

Permalien 11:10:28, Catégories: BALLES NEUVES, GRAND MONSIEUR  

Toni Nadal: "Mon neveu Rafael est un combattant incroyable!"

Pendant 4h 37, on a vu la grinta de l’Espagnol

Les 1/2 finales de Roland Garros 2013

-Rafael Nadal-Novak Djokovic
6-4, 3-6, 6-1, 6-7, 9-7

-David Ferrer-Jo-Wilfried Tsonga
6-1, 7-6, 6-2

Je n’ai pas regardé David Ferrer-Jo-Wilfried Tsonga car après Rafael Nadal-Novak Djokovic, je n’avais pas la tête à ça. J’en avais trop vu. J’étais cuit nerveusement. Trop de plumes laissées dans la première 1/2 finale qui fut en fait une finale avant l’heure.
Etonnant tournoi: Nadal va jouer une finale contre un compatriote. Sur le papier, la finale est moins effrayante pour lui que la 1/2. Il devra cependant bien rester concentré, car un duel contre un compatriote n’est jamais facile. C’est un peu comme Bayern Munich-Dormund en finale de la C1 2013. Les Bavarois l’ont emportée. Nadal va devoir tuer le rêve de son outsider. Etre sans pitié.
Le match contre Djokovic fut grandiose. Parfois, l’on se disait: “Djokovic va gagner…” mais à peine pensait-on en sa faveur que les qualités défensives de Nadal lui permettaient de revenir dans le match.
Les deux derniers sets furent un pure moment d’anthologie.
Djokovic(26 ans) et Nadal (27 ans) ont montré des coups fantastiques.
Nadal a beaucouo de mérite: son règne a lieu alors que deux champions d’exception sont en pleine activité: Federer et Djokovic. Les trois champions ont des temps forts, chacun leur tour.
Roland Garros c’est le jardin de Nadal. Sur un point important, le joueur a manifesté une volonté de fer pour renvoyer la balle entre les jambes et Djokovic l’a mise ensuite dans le filet. Là, on s’est dit que Nadal allait gagner et il a gagné!
-"Mon neveu a un mental hors du commun. C’est un combattant incroyable. J’ai cru à certains moments que Djokovic était sur le point de gagner, tant il jouait bien.”
Nadal la particularité d’avoir toujours le même coach depuis ses débuts, son oncle:
-"Avec Rafael, j’étais rigoureux au début. Je suis plus cool maintenant. C’est comme quand tu as un fils : à 12 ans, il fait ce que tu dis ; à 18 ans, il t’écoute encore mais se forge ses propres idées. Et moi, je ne veux rien lui imposer. Je me souviens d’un été, il était encore très jeune, où il a voulu moins s’entraîner. J’ai dit O.K;, on verra. Il a commencé à perdre quelques matches et a vu la différence. C’était le but. J’ai toujours refusé qu’il me paie, même si son père a insisté pour cela. [En souriant] Quand on voit sa carrière et la courbe de ses gains, je n’ai pas fait une bonne affaire… Mais c’est trop tard pour changer! Je voulais garder mon indépendance et mon autorité. Ne pas être un employé asservi, celui qui va chercher la bouteille d’eau et le cordage.”
Rafael se dirige vers un 8e sacre à Roland Garros, oui 8 trophées sur la terre battue de la porte d’Auteuil !

Rien à voir avec le parcours des Français. Si l’on observe le palmarès devant la fin de la guerre, on voit:
1946: vainqueur Marcel Bernard
1983: vainqueur Yannick Noah
2 en 67 ans… C’est comme en C1: 1 (0M, 1993) depuis 1956, soit en 57 ans !

La demi-finale Tsonga-Ferrer n’a jamais eu lieu. On eût dit que Tsonga avait vu Djokovic-Nadal et qu’il était lui aussi HS nerveusement suite à la perte d’influx.
Son craquage fait penser à la France de Platini 1986 qui a été éliminée en 1/2 finale de la Coupe du Monde par l’Allemagne, dans un non-match, après avoir sorti le Brésil en 1/4 dans un match exceptionnel.
Avant le match tous les médias voyaient Tsonga en finale. Pas moi. On sentait que les médias français voulaient un Français en finale uniquement pour des questions d’audimat et donc de prix de spots publicitaires, revus à la hausse quand il y a un Français en finale. Cela met une pression énorme sur les joueurs. Ici sur le joueur. On a vu le résultat

Permalien 09:30:57, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Deux DIEUX du football: Pelé et Garrincha

Deux Dieux du football sont à honorer à l’occasion de Brésil-France, en amical, le 8 juin 2013, à 21 h.
Pelé, c’est lui qui a rendu populaire le football au niveau mondial.
Il fit l’effet d’un Miles Davis du ballon rond.
Il y a un avant et un après Pelé.
Toujours souriant, il a été un ambassadeur fantastique.
Premier vecteur du football économique, il a toujours su se maintenir à la une de l’actualité depuis 1958.
Un parcours professionnel hallucinant.
Il avait tout au niveau technique, doué et intelligent.
Organisateur et buteur.
Un opéra de l’oeil à lui tout seul.
Il est une sorte de Picasso quand Garrincha était un van Gogh du football.
L’un sait se vendre, l’autre pas.
Garrincha est un maudit. Un génie du football incapable de tirer profit d’une classe mondiale.
La vie de Garrincha n’a jamais pu quitter la spirale de la malédiction.
Handicapé physique, alcoolique, vie privée trop mouvementée, pas en mesure de gérer sa popularité, très mal conseillé…
Au niveau football, il reste le plus grand ailier de l’Histoire. En 1962, il a gagné la Coupe du Monde tout seul, sans Pelé, blessé dès le début de la compétition.
Deux Dieux aux destins opposés.
Pelé a su devenir un homme d’affaires. Garrincha, lui, n’a pas pu quitter sa milieu d’origine, refusant de passer dans le monde des puissants. Hélas, l’acoolisme l’a tué à petits feux.

A lire svp:
http://www.mycoachfoot.com/news/pro/coach-d-deschamps-va-t-il-etre-le-premier-selectionneur-francais-a-perdre-devant-le-bresil–depuis-1992_145.htm

07.06.13

En 2013: un jeune a été lynché en plein Paris. En 1972, Georges Brassens chantait "Mourir pour des idées".

Mourir pour des idées Paroles et musique de Georges Brassens.
De l’album Fernande, 1972.

“Mourir pour des idées, l’idée est excellente
Moi j’ai failli mourir de ne l’avoir pas eu
Car tous ceux qui l’avaient, multitude accablante
En hurlant à la mort me sont tombés dessus
Ils ont su me convaincre et ma muse insolente
Abjurant ses erreurs, se rallie à leur foi
Avec un soupçon de réserve toutefois
Mourrons pour des idées, d’accord, mais de mort lente,
D’accord, mais de mort lente

Jugeant qu’il n’y a pas péril en la demeure
Allons vers l’autre monde en flânant en chemin
Car, à forcer l’allure, il arrive qu’on meure
Pour des idées n’ayant plus cours le lendemain
Or, s’il est une chose amère, désolante
En rendant l’âme à Dieu c’est bien de constater
Qu’on a fait fausse route, qu’on s’est trompé d’idée
Mourrons pour des idées, d’accord, mais de mort lente
D’accord, mais de mort lente

Les saint jean bouche d’or qui prêchent le martyre
Le plus souvent, d’ailleurs, s’attardent ici-bas
Mourir pour des idées, c’est le cas de le dire
C’est leur raison de vivre, ils ne s’en privent pas
Dans presque tous les camps on en voit qui supplantent
Bientôt Mathusalem dans la longévité
J’en conclus qu’ils doivent se dire, en aparté
“Mourrons pour des idées, d’accord, mais de mort lente
D’accord, mais de mort lente”

Des idées réclamant le fameux sacrifice
Les sectes de tout poil en offrent des séquelles
Et la question se pose aux victimes novices
Mourir pour des idées, c’est bien beau mais lesquelles ?
Et comme toutes sont entre elles ressemblantes
Quand il les voit venir, avec leur gros drapeau
Le sage, en hésitant, tourne autour du tombeau
Mourrons pour des idées, d’accord, mais de mort lente
D’accord, mais de mort lente

Encore s’il suffisait de quelques hécatombes
Pour qu’enfin tout changeât, qu’enfin tout s’arrangeât
Depuis tant de “grands soirs” que tant de têtes tombent
Au paradis sur terre on y serait déjà
Mais l’âge d’or sans cesse est remis aux calendes
Les dieux ont toujours soif, n’en ont jamais assez
Et c’est la mort, la mort toujours recommencée
Mourrons pour des idées, d’accord, mais de mort lente
D’accord, mais de mort lente

O vous, les boutefeux, ô vous les bons apôtres
Mourez donc les premiers, nous vous cédons le pas
Mais de grâce, morbleu! laissez vivre les autres!
La vie est à peu près leur seul luxe ici bas
Car, enfin, la Camarde est assez vigilante
Elle n’a pas besoin qu’on lui tienne la faux
Plus de danse macabre autour des échafauds!
Mourrons pour des idées, d’accord, mais de mort lente
D’accord, mais de mort lente”

06.06.13

Permalien 09:25:53, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

La feuille qui ne tremblait pas. Zo d’Axa et l'anarchie, de Jean-Jacques Lefrère et Philippe Oriol (Flammarion)

Le sujet du livre :
Alphonse Gallaud de la Pérouse, dit Zo d’Axa, né à Paris le 24 mai 1864 et mort à Marseille le 30 août 1930, est un anarchiste individualiste, antimilitariste, pamphlétaire et journaliste satirique français.
Les auteurs :
Jean-Jacques Lefrère, né en 1954, est un hématologue et écrivain français. Il est connu du grand public pour ses recherches sur Arthur Rimbaud et Lautréamont.
Philippe Oriol est un enseignant et historien français né en 1964. Après avoir travaillé sur les mouvements décadents et symbolistes, sur l’anarchisme et l’engagement politique des écrivains, il se consacre essentiellement depuis un quinzaine d’année à l’affaire Dreyfus.
Le livre :
L’ouvrage permet de remettre dans la lumière de l’histoire de la presse quelqu’un qui mérite notre respect. Au lieu de se la couler douce dans son milieu d’origine aisé, il s’est dressé contre le conformisme des idées reçues. Alphonse Gallaud alias Zo d’Axa (1864-1930) a mené une vie trépidante, consacrée à l’esprit. C’est un rebelle de la dimension de Lautréamont, Cravan, Vaché et Rigaut. Zo d’Axa ? « Les dernières consonnes de l’alphabet s’entrechoquent avec la première voyelle(…) sa traduction pourrait être «Celui qui vit en faisant du bruit», expliquent les coauteurs. Entre 1891 et 1893, Zo d’Axa se consacre à sa première publication, l’hebdomadaire Endehors. Ce titre parle de lui-même. Pour définir son journal, il explique que ce «cri» sous forme de mots, d’encre et de papier est un «appel à tous ceux qui ont quelque chose de curieux, de personnel, d’intéressant à dire».
Quelques collaborateurs : Georges Darien, Victor Barrucand, Félix Fénéon, Saint-Pol-Roux… Assimilé à la mouvance anarchiste, le journal est tout le temps dans le collimateur de la police qui fait des perquisitions à la rédaction avant de coffrer son directeur qui après avoir été condamné à deux ans de prison choisit de s’exiler à Londres. Son périple le conduit ensuite aux Pays-Bas puis en Italie qui l’expulse en Autriche. Toute l’existence de l’Endehors se déroula sur fond d’attentats à Paris. En avril 1892, Zo d’Axa s’échappa d’un poste de police par la fenêtre, à la manière de Spaggiari.
Entre 1897 et 1899, le pamphlétaire dirige une nouvelle revue : La Feuille, avec au recto un texte de Zo d’Axa et au verso, un dessin qui est souvent de Steinlen… Après avoir tant combattu avec le verbe pour seule arme, il choisit le silence qui va durer 30 ans ! Ecœuré d’être toujours la proie de la police et de la justice, il renonce à la presse pour se consacrer à la découverte du monde : Etats-Unis, Canada, Orient, Algérie mais sans oublier la France (Nice, Marseille…) Quinze jours avant sa mort, il déclare : «Je n’ai rien laissé… rien que des feuilles éparses… des morceaux détachés. Il me manquera pour survivre, le bouquin définitif, qui classe son homme». Il reste donc deux recueils d’articles et une autobiographie (De Mazas à Jérusalem)
Est-ce que sa volonté de brûler ses inédits a été respectée ? On n’en sait trop rien. Quelques manuscrits ont été vendus à Drouot le 31 janvier 2001. Le fameux bouquin dont il parle pour l’instant c’est celui du duo Lefrère-Oriol. Tant qu’un éditeur publiera des livres aussi importants, la littérature ne sera pas exclue des maisons d’éditions. Ce livre rouge, avec un portrait de Zo d’Axa signé par Félix Valloton, est l’un des plus beaux de l’année. Tout le récit passionnant est orné de somptueuses illustrations, de la caricature à la gravure. Des documents de grande qualité.
Il y a un double cahier-photos qui permet de voir de très près le visage de Zo d’Axa grâce à la reproduction de tableaux. Des cheveux à la Charles Cros. Un Roux comme Jules Renard, van Gogh et l’ami Paul Scholes (l’anti Beckham de Man United). Des mains comme celle de Jules Berry, dans la façon de tenir la cigarette. Une barbe encore plus pointue que la barbichette d’Alphonse Daudet. Des yeux tristes et intenses comme ceux de Strindberg.
Après une première tentative de suicide, en 1928, Zo d’Axa se tire une balle dans la tête le 30 août 1930, à Marseille. Il en avait assez vu. Zo d’Axa s’est dispensé de voir la guerre 1939-1945. Sa tombe se trouve au cimetière Montmartre, XVIIe Division. Merci à Jean-Jacques Lefrère et Philippe Oriol. Du grand travail pour sauver de l’oubli l’un de nos héros.

-La feuille qui ne tremblait pas. Zo d’Axa et l’anarchie
De Jean-Jacques Lefrère et Philippe Oriol
Flammarion, 313 p., 23 €

05.06.13

Laurent, par Valérie Fignon (Grasset)

L’ouvrage s’intitule Laurent. Moi, je l’aurais appelé, Laurent le Magnifique, non pas parce que les morts sont toujours mieux que les vivants mais tout simplement parce Laurent le Magnifique a existé. Sur son vélo, avec ses cheveux blonds comme une couronne qui lui donnait une allure de grand Duduche premier de la classe. Il n’avait pas l’air simplement intelligent, il était intelligent. Laurent le Magnifique aussi quand il chassa les caméras qui tournoyaient autour de lui telles de satanées mouches empoisonnantes.
On sait tous que le cancer nous prive de sa présence. Consultant télé magnifique- si loin de la langue de bois de ses confrères, excepté feu Anquetil- il éclata en sanglots quand il nous expliqua son combat contre la maladie. Là on a compris qu’il ne voulait pas mourir. La faucheuse nous a encore pris un gars bien alors qu’elle laisse en sursis tant d’ordures.
Le livre de sa femme nous raconte le parcours des derniers mois de la vie du champion. « C’est le seul Français chez qui j’ai été invité » dit de lui, Lance Armstrong qui reçut l’unique soutien de Fignon quand l’Américain annonça en 1996 qu’il avait un cancer. Depuis Fignon est mort et Armstrong est vivant. Voilà aussi pourquoi je conserve toute mon admiration pour Lance Armstrong. Un âne ne remportera jamais le Grand Prix d’Amérique. Il est honteux de traiter Armstrong comme le dernier des voyous quand on connaît tout ce que ne dit pas la presse. Armstrong fut et reste un grand champion, tout comme Fignon.
Laurent Fignon n’est pas pour moi celui qui a perdu le Tour de France 1989 pour 8 secondes, au profit de Greg LeMond. NON ! Laurent Fignon c’est le champion qui a remporté plein de grandes courses dont deux Tours de France, en 1983 et 1984. Je l’entends encore pester contre ceux qui associaient toujours son nom à sa seconde place du Tour 1989. Et comme il avait raison de se mettre en rage quand on ne retenait de son palmarès que cette maudite défaite.

Le livre de Valérie Fignon est une lettre d’amour au champion disparu. Fignon n’avait vraiment pas sa langue dans sa poche. Il fut un grand sportif du XXe siècle et un consultant télé qui ne filtrait pas toutes ses émotions, fût-ce ses coups de sang forcément outranciers pour ceux qui planifient tout ce qu’ils disent, par peur de déranger. Fignon, lui, conservait toute sa fougue d’adolescent. Il n’aimait que les coureurs qui attaquaient. Le panache, toujours et encore. Il nous manque terriblement. Personne ne prendra jamais sa place. Il réveillait le téléspectateur au lieu de l’endormir avec des formules à dormir debout. Laurent le Magnique s’exprimait aussi bien avec les mots qu’avec son corps sur un vélo. Ce n’est pas donné à tout le monde. La tête et les jambes. On a perdu un ami.

Sa femme éprouve des regrets de ne pas avoir beaucoup parlé avec son mari. Qu’elle se rassure. Il parlait énormément avec ses yeux. La communication muette est l’une des plus grandes. Le tact était la langue maternelle de Fignon. Le cyclisme français n’a toujours pas trouvé son successeur. Depuis Fignon, aucun Français ne parvient à remporter le Tour de France. Hinault a gagné celui de 1985 mais il s’agissait du parachèvement de sa fantastique carrière. Oui, depuis Fignon, rien.

-Laurent
Par Valérie Fignon
Et Michel Cymes et Patrice Romedenne
Grasset, 267 p., 19€

Permalien 07:05:03, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Le 9 août, Man United fêtera le winner Rio Ferdinand

Le football anglais pense à tout, même à fêter les joueurs qui ont joué au moins 10 ans dans le même club. Après G. Neville et Scholes, entre autres, voici venu le temps d’honorer Ferdinand, à MU depuis 2002.

9 août 2013, 20 h 30
Old Trafford
Testimonial match de Rio Ferdinand
Manchester United-Séville

Tous les joueurs qui ont passé 10 saisons ont droit à leur Testimonial match.
La recette va ce jour-là entièrement au joueur fêté.
Les Anglais sont vraiment des gens fantastiques.
Il fallait y penser. Ils l’ont fait.
Ce qui est merveilleux c’est de voir qu’un joueur toujours en activité peut disputer son jubilé.
Rio Ferdinand vient en effet de prolonger d’un an son contrat avec MU.
Les grands clubs conservent leurs joueurs cadres. Les autres sont obligés de les vendre au plus offrant, avant même qu’ils aient le temps de devenir cadres. Que ces clubs-là ne viennent pas après pleurnicher sur leur sort.

Rio Ferdinand
Naissance le 7 novembre 1978 à Peckham, London
Signe à MAN United le 22 juillet 2002
1er match avec MU: 27 août 2002, contre Zalaegerszeg
432 matchs avec MU
8 buts
81 sélections avec l’Angleterre

Palmarès avec Man United:
6 Premier League (2003, 2007, 2008, 2009, 2011, 2013)
Champions League 2008
FIFA World Cup 2008
2 League Cup (2006, 2009)
4 FA Community Shield (2003, 2007, 2008, 2011)

04.06.13

Permalien 06:01:31, Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, GOOOOL DO BRASIL !  

Barcelone recrute Neymar, 21 ans, au prix de 57 M€

Barcelone a misé le paquet sur l’actuel plus grand espoir du football brésilien.
Pour l’instant, Neymar nous a démontré son immense potentiel. A lui maintenant de nous prouver qu’il peut jouer en Europe, et bien sûr au plus haut niveau
Neymar da Silva Santos Júnior, né le 5 février 1992, à São Paulo est un footballeur est un attaquant.
D’évidence, le Barça ne voulait pas le voir signer au Real Madrid ou en Angleterre.
On sait que souvent le Barça joue sans attaquant de métier…
Neymar a été accueilli en héros à Barcelone, où il a signé un contrat de cinq saisons.
- «Le coût total de l’opération a été de 57 millions d’euros qui se répartissent entre plusieurs entreprises - DIS, Teisa (deux fonds d’investissement possédant des parts du joueur) et Santos», a dévoilé Josep Maria Bartomeu, le vice-président sportif du Barça, au cours de la présentation de Neymar qui a déclaré:
-«C’est un rêve d’enfant qui s’est réalisé pour moi, un rêve que j’ai toujours eu. Je suis un des hommes les plus heureux du monde parce que je vais pouvoir jouer aux côtés du meilleur joueur du monde».
Le Barça espère avoir tiré le gros lot. Un pari sur les trois ans à venir.
Neymar est hyper spectaculaire. C’est un peu le “petit-fils” de Ronaldinho.

Permalien 05:32:10, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Les Saisons indisciplinées, d'Henri Roorda (Allia)

Henri Roorda (1870-1925) qui le connaît encore ? On aurait tort de s’en priver tant il est excellent.
Le professeur de mathématique passait le plus clair de son temps à écrire. Entre 1917 et 1925, il a publié 420 chroniques dans la presse de Lausanne et de Genève, sous le pseudonyme de Balthazar pour éviter des ennuis avec l’éducation nationale.
Quand il signait de son vrai nom cela donnait: Henri Roorda van Eysinga. Il était le fils de Sicco, pamphlétaire libertaire mort dépressif. Sa mère était la petite-fille du peintre Bolomey.
Très douè à l’école, le fiston démontre très vite un goût de l’insoumission. Comme enseignant, il veut des hommes dans sa classe et non pas des robots manipulés.
“Ecrire, dit-il, est mon sport favori". Un véritable athlète du verbe qu’il entretient aussi dans des ouvrages, tels que Le pédagogue n’aime les enfants (1917) et Le Rire et les Rieurs (1925).
Le préfacier actuel, Gilles Losseroy, le compare à La Bruyère et Alexandre Vialatte. C’est dire l’humour de Roorda. Un illustration du fameux mot de Boris Vian: “L’humour est la politesse du désespoir". Autant vous le dire tout de suite: Henri Roorda s’est suicidé. Le 7 novembre 1925, il s’est tiré une balle de revolver en plein coeur à six heures. Sa femme compris le geste d son mari qui avait toujours dit qu’il choisirait la date de sa mort. Dans un livre titré Mon suicide, il avait précisé son dessein, terminant ainsi son testament: “Il faudra que je prenne des précautions pour que la détonation ne retentisse pas trop fort dans le coeur d’un être sensible.” (1) Avant son geste fatal, il avait posté des lettres à tous ses amis, parce qu’il en avait beaucoup. Il avait pensé à tout: six mois après le suicide de Roorda, soixante exemplaires numérotés avec bois gravés seront enoyés à des destinaires de son choix ultime. Un cadeau post mortem. Les dernières années de sa vie, Roorda buvait beaucoup. A la manière de Pessoa auquel il ressemble beaucoup. Il avalait aussi des calmants qui ne la calmaient pas.
Roorda estimait qu’il n’avait rien à faire dans un “monde de négoçiants et de financiers". Il avait quelques dettes mais rien de bien méchant, moins que son père en avait eues. Comme il ne se ménageait pas, il était devenu insomniaque.
Maintenant passons à ces écrits, tous magnifiques, par l’esprit et la force. Son humour est omniprésent. Il faut dire que le professeur disait à ses élèves, le premier jour de l’année pour les détendre: “Messieurs, asseyez-vous les uns les autres et croisez vos bras…” A cet instant la salle croyait se trouver face à un maître très sévère. Puis, il poursuivait “… croisez vos bras sur la poirtrine de votre voisin immédiat". Cette introduction suffisait à le faire aimer part tous les élèves. “Si personne ne faisait de l’esprit, il n’y aurait dans le monde que de la matière. Ce serait répugnant".
Tous ces textes, plus courts que longs, sont cisélés à merveille. De vrais petits bijoux littéraites. Dans “La cherté de la vie” (29 avril 1917), il ridiculise ses contemporains qui passent leur teemps bichonner leur intérieur alors que les plus grands cataclysmes se préparent. Il précise qu’en Amérique, les ouvriers n’ont plus le droit d’éternuer et de se gratter car cela est néfats pour le profit. Dans “Agissons!” (10 juillet 1917), il dit que les gens sont plus beaux lorsqu’ils travaillent que le dimanche quand ils se prélassent ne sachant pas quoi se dire. On voit qu’il manie le paradoxe. Il dénonce le travail à outrance des Américains et il se lamente qu’en France on ne fiche rien ! En fait, il reproche aux Français de n’être plus en fin de semaine, qu’un peuple “de machines au repos".
J’espère vous avoir convaincus. Ne passez pas à côté de Roorda sans le lire. Cet écrivain enfermé à double tour dans sa solitude nous a donné des chroniques d’une très grande intensité. Il a mis le meilleur de lui-même dans sa prose calibré au mot près. Ici pas de besogne. Rien que de la grâce d’écriture. Il nous parle sans cesse, s’adresse à nous comme le fit plus tard Nabokov. Il nous dit que quand il écrit, il espère qu’on ne vienne pas lui réclamer la note du poulet qu’il doit à son marchant de volailles. Dans ce cas-là, le rythme de sa prose subirait un mauvais coup qu’un bon lecteur pourrait débusquer.
Roorda plaisante sur ceux qui envoyent des lettre anonymes à la Tribune de Lausanne pour se plaindre qu’il est journaliste “sur lequel on ne peut pas compter". Ils lui reprochent d’être trop obscure ou tro léger. Sa manière de concevoir le journalisme évoque Henri Calet qui lui aussi faisait des reportages buissonniers. Tous les deux sont morts mais on lit encore leurs articles quand ceux de leurs confères, qui relataient l’actualité, sont fossilisés dans l’oubli.
“Puisque la vie est courte, les livres devraient êtres minces", a confié Henri Roorda. Tel n’est pas le cas de son recueil d’articles. Tant mieux !
Page 195, on lit cette sentence après avoir constaté que les “individus mâles de notre race” avaient toujours besoin de taper dans ce qui se présentait devant eux: “Lorsqu’un être normal aperçoit sur le bord de la route un galurin mélancolique, un panier défoncé ou un bidon sonore, il n’hésite pas: il refait le geste héréditaire. L’homme est essentiellement un joueur de football". Voilà un bean jonglage de mots qui dormait dans la Tribune de Genève du 30 mars 1923. Autrement dit, ce matin.

-Les Saisons indisciplinées, Henri Roorda. Allia, 447 p., 20 €

03.06.13

Le Bayern Munich de Jupp Heynckes a renvoyé Barcelone à l'école

Le grand talent de Jupp Heynckes a enfin eu son apogée en 2012-2013 avec le Bayern Munich.
La Ligue des Champions 2013
La Bundesliga 2013
La Coupe d’Allemagne 2013
Le triplé ! Vraiment bravo! Quel immense champion ce coach !
En 2012, il n’avait perdu la C1 qu’en finale…

J’appartiens aux amateurs de sports qui n’aiment que la victoire.
Bien jouer sans gagner cela me fait vomir.
Cela revient à danser toute la soirée avec une bombe et rentrer se coucher avec un boudin.
Mieux vaut pratiquer l’onanisme dans ce cas là !
Les coachs qui sont des gérants de station service cela ne m’intéresse pas.
Je n’ai de considération que pour les winners de la trempe de Sir Ferguson et de Jupp Heynckes. Ces deux grands coachs ont gagné chacun deux C1.
Les perdants médiatiques devraient avoir honte.
Le Bayern de coach Heynckes a gagné 7-0 contre le Barça en deux matchs !
Les Bavarois ont pris le pouvoir avec leur collectif à la vitesse grand V.
Ils font trois passes quand Barcelone en fait cinquante.
Guardiola est un grand malin: il a quitté Barcelone pour entraîner le Bayern !
Le Catalan va jouer sa réputation: le grand Heynckes à mis la barre très haut.

Josef « Jupp » Heynckes, est né le 9 mai 1945 à Mönchengladbach

Palmarès de joueur

Avec la RFA: Coupe du monde 1974 et l’Euro 1972

Avec le Borussia Möenchengladbach:
Championnat d’Allemagne 1971, 1975, 1976 et 1977
Coupe d’Allemagne : 1973
Coupe UEFA 1974-1975

Palmarès de coach:

Avec le Real Madrid:
Champions League 1998
Supercoupe d’Espagne 1997

Avec le Schalke 04:
Coupe Intertoto : 2003 et 2004

Avec le Bayern Munich:
Championnat d’Allemagne: 1989, 1990 et 2013
Supercoupe d’Allemagne: 1987, 1990 et 2012
Vice champion d’Europe 2012
Champion League 2013
Coupe d’Allemagne 2013

[Post dédié à Gernot Rohr]

Permalien 08:07:48, Catégories: BALLES NEUVES, GRAND MONSIEUR  

900e victoire et 36e quart de finale consécutif en Grand Chelem pour King Roger Federer

2 juin 2013
Roland Garros, 8e finale
Federer - Simon
6-1, 4-6, 2-6, 6-2, 6-3

Il y a 20 ans, je suivais l’Open de France de très près mais à présent, plus du tout.
Cependant, je regarde toujours les matchs avec Roger Federer. Il a tant de classe !
Simon a eu la possibilité de l’éliminer puisqu’il menait 2 sets à 1 mais c’est le contraire qui est arrivé.
Le Suisse sortit alors le grand jeu.
La victoire est totalement justifiée sur la totalité des jeux.
Il faut saluer Simon qui a fait un beau match. Pour voir un grand match, il faut être deux.
Roger Federer, bientôt 32 ans est toujours dans le top 3 alors que nos sommes dans l’ère Djokovic encore teintée de Nadal. C’est dire que le Suisse aime toujours son métier, son art.
C’est un régal de le voir jouer, on dévine ses pensées même s’il est ClintEastwoodien.
Je l’ai trouvé avec une légère surcharge pondérale. N’empéche l’athlète ne s’est pas laissé griser par sa nouvelle situation de père. Couvert de trophées, il a encore faim.
Les journalistes de France 2 ont demandé aux ramasseurs de balles “quel est le joueur le plus abordable, le plus gentil". Tous ont répondu: “Federer". La classe de partout.

02.06.13

Le virtuose Philippe Caubère victime d'une rupture du talon d'Achille

Il fut un temps où je lui ai décerné le Ballon d’or du Théâtre à l’occasion de la fin de son grandiose cycle sur Ferdinand, un temps fort de la scène contemporaine qui s’est déroulé sur plusieurs décades.
A prèsent, le comédien souffre d’une rupture du talon d’Achille.
Je suis bien un visionnaire, hélas !
Le comédien a une blessure de sportif, et plus précisément de footballeur. Au même endroit que Eon(Nantes) et Marsiglia (Nice).
La blessure est survenue lors d’une représentation en avant-première donnée à Tarascon-sur-Ariège de son premier spectacle en solo, l’historique Danse du Diable. Bilan : six semaines d’immobilisation et autant de rééducation.
J’ai assisté à la création de la Danse du Diable, à Ivry. Grands moments. J’ai toujours conservé cette image de Caubère de profil dans une lumière hyper crue, un homme aigle. Prométhée déguisée en lucifer scènique. Du grand art avec trois fois rien comme effets spéciaux.
Lorsqu’il s’est blessé sur scène, le public n’a pas tout de suite compris le drame qui se déroulait devant eux. En fait, Ferdinand-Caubère venait vraiment de se sectionner le talon d’Achille: il ne s’agissait pas de Caubère qui jouait Ferdinand en train d’être victime d’un accident…
Le comédien a rampé vers les coulisses sous les rires du public.
Condamné au repos, Caubère ne peut pas rejouer La Danse du Diable avant la fin de l’année.
-"Si l’esprit habite le théâtre que je pratique -et peut-être que j’invente-, le corps le domine. Ce qui en fait le charme : qu’il soit incarné par un seul homme sur la scène, en fait aussi le risque” a confié Caubère.
Le côté sportif est évident. Surtout chez Caubère qui donne beaucoup de sa personne. Il laisse sa peau sur scène comme jadis Jacques Brel.
Caubère se presse le citron pour écrire et après, il incarne tant et tant de personnes que sa prestation équivaut à toutes les disciples des Jeux Olympiques, du saut en hauteur à la gymnastique rythmique.
Comme Artaud, Caubère est un athlète du verbe. Tous deux sont des Marseillais.
Après sa convalescence, il reprendra le rythme de ses spectacles.
La mise en espace de Jean-Pierre Bernard pour Jules & Marcel permettra à Caubère d’assurer la représentation du 18 juin de ce spectacle en compagnie de Michel Galabru car les deux comédiens sont assis.

Est-ce un hasard que le comédien se soit blessé lors de La Danse du Diable ?
Non. Rejouer un spectacle si important dans la vie du comédien est un acte doublement important. Ce qu’il raconte a été vécu un fois dans la vraie vie avant d’être filtré par la poétique et de revenir incarné du scène. Tout ça est exténuant. Il faut de l’entraînement. Si Zidane remontait sur le terrain pour rejouer en Liga, il se blesserait aussi.
Caubère, 62 ans, s’est mal réceptionné après une cabriole. Ce n’est pas le Tour de France de trop. Son corps n’était plus préparation à la haute compétition.
Cela fait des années que Caubère joue des spectacles qui demandent une forme optimale. Il est seul en scène !
Quand on pense que «Marseille Capitale culturelle» n’a pas voulu de lui alors que l’artiste est l’un des plus grands Marsellais de l’Histoire. Caubère est trop de gauche pour les petits esprits.
Tous mes voeux de prompt rétablissement à Caubère-Ferdinand.
Caubère mit un point final à son théâtre autobiographique car il était arrivé au bout de la renaissance du passé.
Depuis, la vie a continué jusqu’à la rupture du tendon d’Achille.
On va peut-être avoir droit à une suite: les nouvelles aventures de Ferdinand.

De temps à autre rendez-vous sur le site de Caubère pour prendre de ses nouvelles:
http://www.philippecaubere.fr/

Permalien 12:15:22, Catégories: FOOT FRANCHOUILLARD, GRAND MONSIEUR  

En 1930, les footballeurs français ont mis 14 jours pour arriver en Uruguay

30 juillet 1930
Stade Centenario (Montevideo)
Spectateurs : 68 346
Uruguay 4 – 2 Argentine
Buts pour l’Uruguay: Dorado (12e), Cea (57e), Iriarte (68e), Castro (90e)
Buts pour l’Argentine: Peucelle (20e), Stábile (37e)

Mercredi 5 juin 2013, 21 h
Stade du Centenario, à Montevideo
Uruguay-France

Dimanche 9 juin, 21 h
Arena do Grêmio, à Porto Alegre
Brésil-France

L’équipe de France du sélectionneur D. Deschamps est arrivée à Montevideo, dimanche 2 juin 2013 dans la matinée. En un coup d’avion, les joueurs sont passés de l’Europe en Amsud.
Savez-vous combien de temps, les Bleus de 1930 ont mis pour arriver à Montevideo afin d’y disputer la première Coupe du Monde ?
Les Français de 1930 ont mis 14 jours pour la traversée en bateau de Villefranche-sur-Mer jusqu’à Montevideo, oui
14 jours !
Le SS Conte Verde partit de Gênes(Italie) avec à son bord l’équipe roumaine. Le bateau fit escale le 21 juin à Villefranche-sur-Mer (Alpes-Maritimes), où l’équipe de France embarqua.
Les Belges montèrent ensuite sur le SS Conte Verde, à Barcelone le 22 juin.
Le bateau fit d’autres escales à Lisbonne, à Madère, aux îles Canaries puis à Rio de Janeiro, où la sélection brésilienne prit place sur le bateau le 29 juin.
Sur le bateau, il y avait Jules Rimet, le créateur de l’épreuve qui avait dans ses bagages le trophée en or de la compétition. Trois arbitres européens invités à arbitrer furent aussi du voyage.
La croisière laissa un immense souvenir a la majorité des footballeurs qui s’entraînaient sur le pont !
Le SS Conte Verde fut accueilli par 10 000 Uruguayens, à Montevideo le 4 juillet 1930 tandis que les Yougoslaves, eurent du retard car ils arrivèrent à bord d’un bateau à vapeur…

La 1ere Coupe du monde de football 1930 se déroula du 13 au 30 juillet 1930 et vit la victoire de l’Uruguay en finale contre l’Argentine. La France ne passa pas le 1er tour, en 1930.
En 1930, il y avait 13 nations dans le tournoi. Les Anglais n’y étaient pas car ils estimaient qu’à part eux personne ne savait vraiment jouer au football !
549 090 spectateurs assistèrent aux 18 matchs

En 1950, l’Uruguay remporta de nouveau la Coupe du Monde, disputée cette fois au Brésil qui n’avait encore jamais été sacré. La victoire des visiteurs au Maracana fut un des plus grands moments de l’Histoire. La France n’y participa pas.
Alcides Edgardo Ghiggia (né le 22 décembre 1926 à Montevideo) fut le héros du match car il marqua le but décisif dans un Maracana dépressif. Ce match contribua à la grandeur du football autant que le France-RFA 1982.
Dans le camp adverse, le gardien de la Seleçao Moacir Barbosa (1921-2000) devint un joueur maudit. Sa vie durant on le désigna responsable de la défaite car il n’a pas su fermer l’angle. Une seconde a suffi à ruiner sa vie tandis qu Ghiggia est toujours un Dieu vivant en 2013.

La Celeste représente un petit pays par sa taille et sa population mais un immense pays par son football, outre deux Coupes du Monde, l’Uruguay a aussi à son palmarès deux médailles d’or de tournois olympiques 1924 et 1928. Comme la Coupe du monde n’existait pas dans les années 1920, ces deux victoires en J.O. sont en fait deux autres Coupes du Monde.

Uruguay: 176 000 km2. 3 470 000 habitants
France: 675 000 km2. 65 800 000 habitants

France: 1 Coupe du Monde (1998). J.O. (1984)
Uruguay: 2 Coupe du Monde (1930, 1950). 2 J.O. (1924, 1928)

Alors que la France de 2013 se rend en Amsud pour honorer deux immenses pays de football, des Bleus de 2013 ont déclaré forfait.
Didier Deschamps a d’abord entériné la non venue de Samir Nasri (tendinopathie rotulienne lors du récent déplacement de Manchester City aux Etats-Unis)
Autres forfaits:
Contraint de sortir sur blessure dans la seconde période du match Bastia-Sochaux (38e journée de L1), Mickaël Landreau a passé des examens qui ont confirmé une déchirure de l’adducteur droit.
L’attaquant parisien Jérémy Ménez (problèmes lombaires).
Le défenseur de Manchester City Gaël Clichy (pubalgie).
On notera aussi la non sélection d’Evra et l’absence de Ribéry.

Les nouveaux appelés:
Stéphane Ruffier, Clément Grenier, Alexandre Lacazette et Benoît Trémoulinas. J’espère qu’ils sont heureux de bénéficier de l’imprévu.

Les 23 footballeurs français partis en Uruguay, grande terre de fooball.

Gardiens : Lloris, Mandanda, Ruffier
Défenseurs : Trémoulinas, Debuchy, Koscielny, Mangala, Rami, Sagna, Sakho
Milieux de terrain : Cabaye, Capoue, Gonalons, Gourcuff, Grenier, Guilavogui, Matuidi,
Attaquants : Benzema, Giroud, Gomis, Lacazette, Payet, Valbuena

Alcides Edgardo Ghiggia, 87 ans, est un Dieu vivant

A voir: l’émotion au Maracana en 1950 lors de la victoire de l’Uruguay face au Brésil qui jouait dans son stade ! Ce mythique a contribué à faire du football un haut lieu de joies et de peines.

16 juillet 1950
Maracana, Rio de Janeiro
Spectateurs : 173 850
Uruguay 2 – 1 Brésil
Buts pour l’Uruguay: Schiaffino (66e), Ghiggia (79e)
But pour le Brésil: Friaça (47e)

Permalien 09:28:59, Catégories: GRANDE DAME, HENDRIXEMENT  

Hommage à Georgette Plana (1917-2013)

Georgette Plana chante ici avec Aimable à l’accordéon.

Georgette Plana est morte le 10 mars 2013 à L’Isle-Adam à l’âge de 95 ans.
Elle eut un grand regain de popularité avec Riquita et Viva Espana.
Georgette Plana était une très grande chanteuse populaire.
En France, les médias institutionnels ne parlent que des chanteuses qui sont les attachées de presse d’elles-mêmes. On voient toujours les mêmes.
Depuis la disparition de Pascal Sevran, il y a des voix que l’on n’entend plus.
Parmi les grandes dames de la chanson, je vous signale: Léo Marjane, Suzy Delair, Patachou, Juliette Gréco, Mick Micheyl, Jacqueline Dulac, Annie Gould, Hélène Martin, Georgette Lemaire, Catherine Ribeiro…
Qui se souvient d’elles, à part Olivier Barrot ? Et aussi André Bernard.

Permalien 00:51:38, Catégories: GRAND MONSIEUR  

Radamel Falcao à Monaco: record pour la L1 (60 M€)

Le Sud est bien représenté en L1 avec le retour de Monaco qui permet de nouveau le double derby avec Nice. Il y a aussi Marseille et Montpellier. Il manque cependant Cannes, Toulon et Nimes.

La L1 devient tout à coup un genre de Premier League.
D’habitude l’argent allait en Angleterre. Maintenant, le PSG et Monaco sont les Man City et Chelsea de L1.
On ne peut pas s’en plaindre. Jadis j’étais si heureux de voir Keita, Skoblar, Magnusson, Bianchi, Onnis…
Il y a 4 ans, Falcao serait aller à Liverpool ou à Londres.
N’oublions pas le retard considérable des clubs français: une seule C1 depuis 1956 ! Une vraie misère indigne d’un pays qui a été champion du Monde.

Le président de l’AS Monaco, le Russe Dmitry Rybolovlev, a confirmé le recrutement du buteur Radamel Falcao (27 ans). L’international colombien, qui évoluait cette saison à l’Atlético Madrid, a signé un contrat de cinq ans avec l’ASM. Il arrive en échange d’une indemnité de transfert estimée à 60 M€ (bonus compris). C’est le transfert le plus cher de l’histoire de la L1.

-«Nous sommes très heureux que Radamel Falcao ait choisi le challenge de l’AS Monaco FC pour le futur. C’est une fierté pour nous de pouvoir compter sur un des meilleurs joueurs du monde afin de permettre à l’ASMFC de retrouver son rang», a expliqué le pt Rybolovlev.

Après les signatures de Joao Moutinho, James Rodriguez et Ricardo Carvalho, et en attendant peut-être celles de Victor Valdes (Barça) ou Steve Mandanda (OM), le club de la Principauté poursuit son mercato de très haut rang. De retour en L1 après deux saisons en L 2, le club de la Principauté se pose en rival déclaré du PSG.

L’attaquant international colombien Radamel Falcao Garcia Zarate, 27 ans, sera présenté aux médias lors de la reprise de l’entraînement à la Turbie.

Parcours
2005-2009 : River Plate
2009-2011 : FC Porto
2011-2013 : Atlético Madrid
2013: MONACO

Palmarès
- Europa League 2011 (FC Porto)
- Champion du Portugal 2011
- Coupe du Portugal 2010 et 2011
- Supercoupe du Portugal 2009, 2010 et 2011
- Europa League 2012 (Atletico Madrid)
- UEFA Supercup 2012
- Coupe du Roi 2013
- Champion d’Argentine 2008 (River Plate)

Meilleur buteur Europa Ligue 2011 (FC Porto: 17 buts, record de la compétition)
Meilleur buteur Europa Ligue 2012 (Atletico Madrid)
44 capes avec la Colombie (16 buts)
-Copa America U20 2005

[Post dédié au Prince Rainier et à Lucien Leduc]

Permalien 00:19:18, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Je voudrais tant que tu te souviennes. Poèmes mis en chansons de Rutebeuf à Boris Vian (Poésie/ Gallimard)

Après la disparition de Jean Ferrat et Georges Moustaki… Guy Béart et Charles Aznavour sont les derniers géants de la chanson française du XXe siècle.

Beaucoup de chansons du XXe siècle proviennent de temps lointain remis au goût du jour par nos plus grands chanteurs dont Georges Brassens. Exemple : Les Passantes. Le texte est d’Antoine Pol. Comme quoi Brassens était un sacré fin lecteur qui détestait dire en moins bien ce que quelqu’un avait déjà bien dit avant lui. C’est la marque des grands. Des très grands. Pauvre Rutebeuf a permis de redécouvrir cet immense poète grâce à Léo Ferré. Nous avons eu le bonheur de vivre autant de temps de Trenet, Ferré, Brel et Brassens.
Dans les choix de Sophie Naulleau nous lisons du Mallarmé mis en musique par Serge Lama (Brise Marine). Et tant d’autres virtuoses du français. Bal chez Temporel de Guy Béart lui a été inspiré par André Hardellet. (Le Tremblay) Le talent de chanteur de Béart est ici à son sommet. J’avais oublié que La chanson du mal-aimé d’Apollinaire mis en musique par Léo Ferré était dédié à Paul Léautaud.
Savez-vous de qui est Si tu t’imagines chanté par Juliette Gréco ? Raymond Queneau… Bravo ! Complainte de Robert le Diable signé par Louis Aragon a été divinement chanté par Jean Ferrat. Le livre composé par Sophie Nauleau est un hymne au français, sublime langue. Dès lors qu’il est réinventé par des génies du verbe, à savoir des gens qui sont assez sensibles et intelligents pour découvrir des formules inédites qui expriment ce qu’on connaissait sans pouvoir le dire.

-Je voudrais tant que tu te souviennes
Poèmes mis en chansons de Rutebeuf à Boris Vian
Edition de Sophie Nauleau
Poésie /Gallimard, 263 p., 6,90 €

01.06.13

Cesc Fabregas va-t-il rejoindre van Persie à Manchester United ?

En difficulté avec le FC Barcelone, où il peine à trouver une place de titulaire incontestable, Cesc Fabregas pourrait quitter la Liga pour de retourner en Angleterre.
David Moyes, le nouveau coach Manchester United, est très intéressé par le profil de Fabregas car à MU, Paul Scholes a raccroché définitivement les crampons. Man U joue par les ailes et peut compter sur le récupérateur au milieu (l’efficace Carrick). Cependant, MU est en quête d’un grand relayeur-créateur. Cleverley stagne dans sa progression et Kagawa est trop inconstant. Donc la venue de Fabregas serait d’un apport considérable pour le milieu rouge puisque le vétéran Ryan Giggs ne peut pas assurer sa place à chaque match. Avec Fabregas, MU aurait la plaque tournante scholesienne qui lui manque tant.
Bien sûr, il suffit que l’on parle de Fabregas à MU pour que les médias de Londres mettent la pression sur Arsenal:
“Quoi Fabregas à MU? Quel nouvel affront pour les fans de Gunners !” Est-ce que l’Espagnol a envie de retourner à Arsenal qui ne gagne plus rien depuis 2005 alors que son ex coéquipier van Persie vient de remporter la Premier League 2013 avec MU, au terme de sa première saison à Old Trafford après presqu’une décade sans sacre de Premier League à Londres ?
Si Arsenal veut récupérer Fabregas, le trésorier des Gunners devra débourser dans les 30 M€, histoire de mettre plus que MU.
Cependant, Arsenal a déjà Santi Cazorla dans un registre similaire du champion du monde 2010.
Retour à Arsenal cela voudrait dire que Fabregas a échoué au Barça tandis que sa venue à MU cela correspondrait à une nouvelle impulsion donnée à sa carrière. Avec la venue de Fabregas, David Moyes, le nouveau coach des Red Devils, signerait son entrée à O.T. de la plus belle des façons, surtout avec le Community Shield 2013 sous le bras !

Juin 2013
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software