Adresses fantômes, de Michel Longuet (Grasset)

08.05.13

Permalien 06:33:56, Kategorien: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, VAN GOGH FOR EVER  

Adresses fantômes, de Michel Longuet (Grasset)

Cinéaste, illustrateur et auteur, Michel Longuet nous donne ici l’un des livres de ses rêves. Cet ouvrage nous transporte dans les rues de Paris qui ont hébergé de grands artistes. A Paris, il faut souvent lever la tête sur les façades pour apprendre qui habitait là et ici.
Avec son superbe coup de crayons, il nous transporte dans les anciens appartements de Méliès, Toulouse-Lautrec, Marquet, Gauguin, Atget, Calder, Beckett, Michaux et Follain. Non seulement, il croque l’endroit ou ce qu’il en reste mais il sonne aux portes ! On suit Michel Longuet à la rechercher du fantôme de Lautrec, 9 rue de Douai, à Pigalle. La maquette du livre est sous la forme d’un carnet de croquis. Tout est en noir et blanc. Nous nous transportons ensuite 38 rue Monge, là où Albert Marquet peignait.
Parfois, notre guide se trompe puis rectifie. Il nous fait part de toutes ses aventures. Comme je vous l’ai dit, il ne se contente pas de rêvasser sur le lieu de pèlerinage, il monte aux étages et ricoche de domicile en domicile. Ses dessins sont mieux que des photos. Plus vrais que le réel. De Marquet on passe chez Matisse car le premier occupa l’atelier du second sur les quais. Marquet fidèle, à son habitude, y peigna depuis la fenêtre. Les nouveaux habitants des lieux reçoivent plutôt bien leur visiteur tant passionné, érudit, sensible et émouvant.
Autre peintre cher à Longuet ? Gauguin. Cela occasionne trois introspections dans les IXe, XXe et XIVe arrondissements de la capitale. Nous sommes au cœur d’un véritable jeux de pistes : 10 rue de Cail, rue Philippe de Girard, rue Perdonnet…
Plus loin, Simonet dessine le bureau du photographe Eugène Atget qui comme lui arpentait les rues de Paris. Avec un siècle de différence. Et Samuel Beckett ? Longuet le traque jusqu’à sa tombe au cimetière Montparnasse. Dire que j’ai suivi le grand Sam dans celui du Père Lachaise. L’un des plus grands moments de ma vie. Suivre l’auteur d’ En attendant Godot est l’un de mes exploits. Longuet en signe aussi quelques-uns. Je garde précieusement son livre-album près de moi. J’aime que mes amis ne soient pas trop loin. Tant que les éditions Grasset publieront de tels livres, la littérature ne sera pas morte. Avec Michel Longuet nous nouveau membre de la confrerie de Le-Tan et Pajak.

-Adresses fantômes
De Michel Longuet
Grasset, 105 p. , 18, 50 €

Kommentare, Pingbacks:

Bisher keine Kommentare/Pingbacks für diesen Eintrag...

Hinterlasse einen Kommentar:

Deine E-Mail Adresse wird nicht angezeigt.
Deine URL wird angezeigt.

Erlaubte XHTML Tags: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Zeilenumbrüche werden zu <br />)
(Setze Cookies für Name, E-Mail und URL)
(Erlaube Benutzern, Dich über ein Nachrichten-Formular zu kontaktieren (Deine E-Mail Adresse wird NICHT angezeigt).)

Janvier 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software