Archives pour: Janvier 2013

31.01.13

Permalien 21:53:41, Catégories: THE RED DEVILS, ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR  

Dix ans après son départ de Man United, Beckham arrive à la maison de retraite du PSG pour faire son jubilé

Alors que Paul Scholes et Ryan Giggs jouent toujours à Man United, leur ancien partenaire arrive au PSG dans le rôle de la nouvelle attraction du luna-park. C’est plus “fun” de parler de “Becks” que du Dr Mabuse espagnol qui a sous le coude une liste de noms de footballeurs-dopés. Depuis que Beckham a été transféré par Sir Ferguson, le joueur a pris la place que n’arrivent plus à tenir les jeunes acteurs américains: celle d’icône sexuelle. Il n’y aucune pression sportive au PSC, club sans C1. Beckham a refusé toutes les offres anglaises car il reste “lié à vie à Man United dont je suis toujours fan". Merci Becks ! Beckham signe à Paris “sans salaire” a-t-il annoncé. L’argent ira à des aides pour enfants. Question éthique, c’est inattaquable.

Vous tapez “Dieu” sur Goggle vous obtenez 124 000 000 occurences.
Vous tapez “Beckham", s’affiche alors le chiffre de 127 000 000…
La L1 réussit le tour de force d’être à la fois un centre de formation (les jeunes partent à l’étranger: Pogba, Varane…) et une maison de retraite (les vieilles gloires viennent y courir le cacheton: Ibrahimovic, Beckham…)
Le football moderne a dépassé le cadre des pages sportives.
Un footballeur comme David Beckham est depuis presque dix ans un produit commercial.
Sa carrière de football a surtout était accomplie à Man United club qui a fait sa gloire.
A partir de 2003, il est devenu une icône de la publicité. Des gens ne savent même plus que c’est un joueur de football.
Au Real Madrid, il n’a presque rien gagné. Il a une Liga à son palmarès sans avoir été vraiment un titulaire à part entière.
Ne parlons pas de son passage aux Etats-Unis. Là les titres comme le football sont du Canada Dry.
Ni de ses séjours à l’AC Milan où il fait quelques représentations selon la nouvelle mode qui a vu aussi Henry revenir à Arsenal, épisodiquement. Dans le football moderne on peut porter plusieurs maillots à la fois.
Il y a peu, on a parle de sa venue à Monaco car il était en fin de contrat à Los Angeles.
Si le club princier l’avait fait signer, la presse mondiale aurait parlé de Monaco, L2, grâce à Beckham, taillé sur mesure pour le club du Rocher qui est si loin de l’époque Douis et Théo.
Enrôler le mannequin de slips à un coût mais l’ex Red Devil aurait fait un bel ambassadeur pour la principauté, favela pour milliardaires.
Finalement, il arrive au PSG.
Gros coup médiatique. Il va permettre au PSG de faire la une de l’actualité française pendant des mois.
Ibrahimovic ne sera plus le seul a attirer les journalistes comme des …
J’imagine les gros titres du JT de 20h: “David Beckham signe au PSG !". Ils feront comme si c’était Messi qui signait à l’OM.
A 37 ans, D. Beckam est loin d’être un sportif avec une surcharge pondérale.
Ryan Giggs a quatre ans de plus que lui. C’est dire que l’Anglais est encore jeune.
Beckham a de beaux restes. C’est un joueur de couloir qui sait faire des passes décisives.
Grand centreur et tireur de coups de pied arrêté. A part ça, rien, comme dirait George Best.
Il a très bon esprit. C’est le contraire du frimeur, à l’inverse de l’autre vedette people du PSG.
Beckham va permettre au PSG d’avoir des papiers dans le monde entier.
Sur le terrain, il repondra présent, croyez-moi. A sa façon, pépère.
Une chose est certaine: il n’aurait pas pu rejouer à MU.
Je rêve d’un PSG-MU en 1/4 de la C1.

Parcours de David Beckham, 37 ans
1992-2003/ Manchester United
2003-2007/ Real Madrid
2007-2012/ Los Angeles Galaxy

Palmarès avec des clubs européens:
Manchester United
6 Championnats d’Angleterre 1996, 1997, 1999, 2000, 2001 et 2003
2 Coupes d’Angleterre 1996, 19992
2 Charity Shield 1996, 1997
Ligue des champions 1999
Coupe intercontinentale 1999

Real Madrid
Supercoupe d’Espagne 2004
Champion d’Espagne en 2007

Aux Etats-Unis
Palmarès sans intérêt tant le championnat américain est insipide. Pelé et Cruyff ont échoué dans leur tentative de vulgariser le soccer. Et ces deux joueurs, eux, étaient d’authentiques virtuoses de leur sport.

Permalien 17:12:35, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Le Red Devil Wayne Rooney a marqué 101 buts à Old Trafford

Ronney qui a marqué 101 buts à Old Trafford c’est de l’actualité. Beckham qui signe au PSG, rien que de la communication. L’ancien Red Devil a signé pour 5 mois (1) à Paris. Sa famille reste à Londres, bien sûr. On peut même se demander si papa ne rentrera pas le soir à Londres, avec l’avion on ne sait jamais ! Le joueur est si bien élevé qu’il va plaire à tout le monde, d’ELLE à SO FOOT. Il ressemble plus à Clint Eastwood jeune qu’à Ribéry. Il s’exprime parfaitement. Un régal pour la presse BCBG.

Wayne Rooney (27 ans) ne signera pas au PSG. Pour lui, l’heure des vacances n’a pas encore sonné.
Contre Southampton (2-1), le 30 janvier 2013, il a réalisé un doublé. Ce qui porte à 101 le nombre de ses buts à Old Trafford. En tout, il en a marqué 193 en 388 matchs. Depuis 2004.
La victoire contre Southampton porte à 300 le nombre de matchs gagnés par Manchester United en Premier League.
2013 s’annonce grandiose pour MU.
Pour MU, il ne suffit pas de gagner Arsenal ou Man City. Il faut aussi vaincre Southampton et QPR. Toutes les victoires rapportent 3 points.
Et c’est ainsi que Wayne Rooney est grand.

Les prochains matchs:
02 février 2013/ Fulham-Man Utd, 18 h30
10 février/ Man Utd-Everton, 17 h
13 février/ Real Madrid-Man Utd, 20 h 45

(1) Avec possibilité de reconversion dans le staff. Genre Vieira à Man City ?

[Post dédié Steve Bruce]

Man United met 7 points dans la vue de Man City

Man United 2-1 Southampton
Buts pour MU: Rooney (8e, 27e)
But pour les visiteurs: Rodriguez (3e)

Classement
1 Manchester United 59 points 24 matchs/ 19 2 3/ 59 31/ + 28
2 Manchester City 52 24/ 15 7 2/ 45 19/ + 26

Manchester United

De Gea/
Evra
Jones
Smalling. Puis (63e) Ferdinand
Vidic ©/
Anderson. Puis (68e) Rafael
Carrick
Kagawa. Puis (73e) Nani
Welbeck/
Rooney
Van Persie
Sur le banc: Lindegaard, Rafael, Ferdinand, Buttner, Cleverley, Valencia, Nani
Manager: Sir Ferguson

Alors que se déroulaient Real Madrid-Barcelone (1-1) et Man United 2-1 Southampton, à 21h, la télé française diffusa essentiellement Arsenal 2-2 Liverpool pendant qu’à la radio on nous vendait Rouen 1-2 Marseille !
La télé française a mis en avant le ventre mou de Premier League alors que le leader MU jouait. C’est la France, ça… La culture des losers. Poulidor au lieu d’Anquetil.
Je n’ai donc pas vu la nouvelle victoire de MU.
Le peu de commentaires TV que j’ai entendu c’est un speaker désolé que MU ait encore gagné !
Il souhaitait que Souhampton fasse nul car “ils le méritaient". Mieux vaut entendre ça qu’être sourd.
MU a donc désormais 7 points d’avance sur Man City.
C’était prévu. C’est fait.
Les deux buts ont été signés par Rooney. On dit merci.
En Espagne, je voulais voir Ronaldo et Messi mais j’ai surtout aimé Varane.
J’ai néanmoins vu la vitesse de CR7 surtout au début du match. Il a presque provoqué un penalty dès l’entame.
Ensuite Messi a fait une passe décisive.
Le grand homme du match ? Varane.
Immense prestation du jeune français. Joueur de classe mondiale. Impérial. Proche de Rio Ferdinand.
Il a sauvé un but sur sa ligne, et a marqué. Des tacles d’une grande propreté.

30.01.13

Clasico: le Rolling Stone C. Ronaldo contre le Beatles Messi

C.Ronaldo est en très grande forme. Si Messi a marqué 4 buts, le Ballon d’or 2008 en a inscrit trois. Ils sont toujours les deux meilleurs joueurs en activité.

Coupe du Roi 1/2 finale aller (Bein sport 1)
30 janvier 2013, 21 h
Real Madrid-Barcelone
Revoilà le Clasico, le vrai, le seul, l’unique, pas un OM-PSG de pacotille, de marchands du temple.
On est soit pour Ronaldo et contre Messi soit le contraire. Comme au temps des Beatles et des Rolling Stones, des Mod’s et des Rockers. Ronaldo c’est le Rolling Stone, dans le rôle du méchant, du prétentieux, du père célibataire; Messi c’est le bien élevé, le gars marié, celui qui file droit… Bien sûr, il ne s’agit que d’images médiatiques. C. Ronaldo est un compétiteur fantastique. Un homme super bien construit, encadré par sa maman, et par Sir Alex Ferguson qui en ont fait un homme. Orphelin, il aurait pu plonger dans la détresse. Messi lui a été couvé. C’est le contraire du fils gâté. Ces deux joueurs sont MERVEILLEUX. A tous les sens du terme. Deux stylistes. Et nous aurons droit aussi à Ozil, Iniesta, Xavi, Fabregas, quatre virtuoses.
Avant le match aller de C1 (8e), Real Madrid-Man United (13 février), il est très intéressant de suivre les Madrilènes contre le Barça. Il s’agit d’une répétition générale. On sait que le Real joue sans son gardien Casillas (blessé après avoir été mis scandaleusement sur le banc par son entraîneur, Mourinho à la fierté mal placé). Au Real, le boucher de service (Pepe) est lui aussi blessé. Les hommes en forme du moment sont l’inévitable Messi et Ronaldo qui va bientôt devoir croiser le fer avec Man United, le club qui l’a fait roi. Ce 30 janvier, on va voir plusieurs virtuoses dont Ozil, Xavi, Iniesta et Fabregas.

27 janvier 2013, Liga (21e journée)
Barcelone 5 - 1 Osasuna
Buts pour le Barça: Messi (11e, 28epen., 56e, 58e), Pedro (40e)
Buts les visiteurs: Loe (24e)

27 janvier 2013
Real Madrid 4-0 Getafe CF
Buts pour la Maison Blanche: Ramos (53e), Cristiano Ronaldo (62e, 65e, 72e pen.)

Classement:
1 Barcelone 58 points
2 Atletico Madrid 47 pts
3 Real Madrid 43 pts

Classement des buteurs
1 Messi (Barcelone) 33 buts
2 Ronaldo (Real Madrid) 21
3 Falcao (Atletico Madrid) 18

PS:
Résultat du match de Coupe du Roi, aller
Real Madrid 1-1 Barcelone
But pour le Barça: Fabregas (50e)
But pour le Real: Varane (81e)
Match retour: 27 février

Permalien 10:23:43, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Sir Ferguson met en scène depuis 1986 dans le Théâtre des rêves

Depuis la mort d’Antoine Vitez, Sir Alex Ferguson est le plus grand metteur en scène au monde. Même sens de l’espace. Même don de complémentarité entre les acteurs de la distribution. Même capacité à faire jouer de manière sensible et intelligente. Je ne vais plus au théâtre car sans l’intelligence de Vitez je m’y ennuie profondément. L’intelligence, je l’ai trouvé chez Sir Ferguson. Les médias français ne parlent quasi jamais de l’Ecossais et de MU. Ils aiment mieux le Barça et le Real Madrid. Pourtant le MU de Sir Alex est l’un des plus grands temps forts de l’Histoire. L’Ecossais construit MU depuis 1986. Unique au monde.

Man United-Southampton (21h)

Classement le 30 janvier 2013, avant 21 h
1 Manchester United 56 points 23 matchs/ 18 2 3/ 57 30/ + 27
2 Manchester City 52 24/ 15 7 2/ 45 19/ + 26
……………………………………………..
16 Southampton 23 23/ 5 8 10/ 30 40/ - 10
20 Queens Park Rangers 16 24/ 2 10 12/ 18 37/ - 19

Classement probable le 30 janvier, à 23 h
1 Manchester United 59 points 24 matchs
2 Manchester City 52 24

Il est vrai que les clubs français sont pillés par les derniers clubs de Premier League mais il est fort possible que les mauvais élèves en Angleterre soient dix fois plus forts que leurs homologues de L1. A preuve, Man City a fait nul à QPR, la lanterne rouge (0-0). Ce qui donne la posibilité à MU de remettre les Citizens à 7 points! Et les Red Devils ne vont pas se faire prier pour le faire. Il n’y a que 0,05 % pour que Southampton fasse nul à Old Trafford. La Red Army a faim, Sir Alex Ferguson et moi aussi ! Cette année, les cadeaux c’est fini. Noël c’est passé ! Pas deux fois la même histoire. On n’aime pas MU comme on aime Arsenal. A MU, il faut gagner sinon ce n’est pas la peine d’entrer sur un terrain. Oui, la victoire, rien que la victoire. Je suis hostile au discours défaitiste de “l’important c’est de participer” qu’à vrai dire Pierre de Coubertin n’a jamais prononcé. Ceux qui disent que le beau jeu est aussi important que la victoire ont besoin d’excuses. Non, il faut à la fois le beau jeu et la victoire. Et en ultime cas, la victoire sans beau jeu. Cela n’a rien à voir avec un possible recours au dopage ou à la corruption. Je ne parle que du terrain, à la loyale.
En Angleterre, tous les mals classés doivent gagner chez eux pour avoir une chanse de s’en sortir. D’où les matchs coup-gorge dont je parle sans cesse. MU s’y connaît pour les gagner.
MU va éviter le match piège du jour: à savoir perdre contre Southampton à domicile.

[Post dédié à mon ami Antoine Vitez]

Permalien 00:55:40, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Le mythique Ryan Giggs n'aura jamais le Ballon d'or

Ryan Giggs est le joueur de champ le plus titré de l’Histoire du footbal. Et pourtant personne ne songe à lui décerner un Ballon d’or. C’est comme si on ne donnait pas le prix Goncourt à Victor Hugo. Les jurés doivent penser qu’il a trop de talent, trop de classe, trop d’intelligence, trop de courage, trop de volonté pour lui décerner le trophée.

30 janvier 2013, 21 h
Premier League
Manchester United-Southampton

Leader de la Barclays Premier League, qualifié pour les huitièmes de finale de la FA Cup, en attente de rencontrer le Real Madrid en huitièmes de finale de la Champions League, Ryan Giggs a toujours soif de football.
Alors qu’il est né en 1973, il est toujours frais comme un gardon. Eric Cantona a arrêté sa carrière pro à 31 ans et Giggs est encore en activité avec quasi 10 ans de plus.
Le Gallois ne fait rien comme les autres. Je parle des mercenaires modernes, des joueurs qui n’ont pas un dizième de son talent mais qui se vendent comme des catins.
Giggs fait toute sa carrière à Man United quand c’est la mode de changer de clubs tous les six mois ou presque.
Il n’a pas de tatouage sur la cuisse ou de percing incrusté la narine.
Il ne s’est jamais teint les cheveux en jaune.
Bref c’est un joueur à l’ancienne.
Giggs affirme que ses partenaires sont impatients de relever les défis qui les attendent et qu’ils sont déterminés à accrocher au moins un trophée cette saison.
-"Quand on voit les qualités de l’équipe sur le terrain et sur le banc, on se dit qu’on à le potentiel pour disputer toutes les compétitions et faire de notre mieux. Je pense qu’on n’a pas montré toutes nos qualités et qu’on peut encore s’améliorer. On est bien évidemment contents de notre classement en championnat [1er avec 5 points d’avance] et d’être qualifiés en FA Cup et en Champions League, on ne va pas se plaindre. Mais il y a toujours possibilité de s’améliorer au point de vue individuel mais aussi collectif. Nous ne pensons pas vraiment au Real Madrid. Tout le monde était content au moment du tirage mais en tant que joueurs expérimentés, vous ne pouvez pas vraiment voir trop loin. Il faut être performant à chaque match et avoir été bon avant ce genre de match. C’est ce qu’on va essayer de faire.”

Le Red Devil Ryan Giggs est né le 29 novembre 1973 à Cardiff (Pays de Galles)
Ailier puis milieu de terrain
A signé pro à Manchester United le 9 juillet 1990
1er match pro, le 2 mars 1991: Man U-Everton (0-2), à Old Trafford

Palmarès: 32 titres majeurs (*):
Coupe du monde des clubs de la FIFA 2008
Coupe Intercontinentale 1999
Supercoupe de l’UEFA 1991
2 Ligues des Champions 1999, 2008
12 Championnats d’Angleterre 1993, 1994, 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009 et 2011
4 Coupes d’Angleterre 1994, 1996, 1999, 2004
3 Coupes de la Ligue 1992, 2006, 2009
8 Community Shield 1993, 1994, 1996, 1997, 2003, 2007, 2008, 2010, 2011
927 matchs, 166 buts à Manchester United
64 matchs, 12 buts avec le Pays de Galles

Joueurs qui ont porté le plus le maillot des Red Devils
1 Ryan Giggs 927 fois
2 Bobby Charlton 758
3 Paul Scholes 716
4 Bill Foukees 688
5 Gary Neville 602

Que doit-il faire pour avoir le Ballon d’or ? Marquer 15 buts dans un match ?

(*) Le portier Víctor Manuel Martins Baía (Porto + Barcelone) en a gagné 33.

28.01.13

Robert Le Vigan (Le Bulletin Célinien, janvier 2013)

Mes amis Alphonse Boudard et Louis Nucéra m’ont souvent donné à lire la dernière livraison du Bulletin Célinien.
Il est vrai que sa vingtaine de pages se lit toujours avec un immense intérêt.
Le numéro de janvier 2013 en est la meilleure preuve. Il est en plus dédié à feu Dave Brubeck, le grand jazzman.
En ouverture, son directeur, Marc Laudelout salue mon indépendance. Celle qui me fait apprécier les livres de Patrick Buisson, à l’écart de la meute qui lui est hostile. Après m’avoir décerné des bons points, peut-être que le mois prochain, il me tirera les oreilles suite à ma lecture “indulgente” (sic)du Céline coupé en deux de Saccomano(Le Castor Astral). Les Célinophiles ne peuvent quand même pas se dénigrer entre eux.
Donc, le numéro de janvier 2013 est largement consacré à Robert Le Vigan (1900-1972), comédien que j’ai aimé dès que je l’ai vu, bien avant de connaître même l’existence de Céline.
En effet, dans les années 1960, Nice, ma ville natale, recevait TMC, la télé de Monaco qui tous les soirs diffusés un film. C’est ainsi que j’ai découvert Jean Tissier, Saturnin Fabre, Jules Berry et Julien Carette. Le fait de voir ces films avec ma grand-mère m’a conditionné à admirer ses grands acteurs d’un autre temps. Parmi eux, Robert Le Vigan. Il tranchait avec les autres. Il avait un regard halluciné, une diction fantastique. Un rire diabolique. Il crevait l’écran. Il me faisait peur même quand il riait aux éclats. N’empêche, j’attendais avec impatience qu’il soit sur l’écran. Dès ma première vision de Goupi Mains Rouges de Jacques Becker, je fus subjugué par le jeu de Le Vigan. Quel grand caractère ! Louis Jouvet l’a très souvent mis en scène au théâtre. C’est dire l’estime qu’il y avait entre les deux grands comédiens.
Marc Laudelout évoque “La Vigue” à propos de la publication des lettres qu’il adressa à Philippe Alméras lorsque le comédien était exilé en Argentine, pour fuir les chasseurs de collabos. Le Vigan nous assure du patriotisme constant de Céline. On le croit sur paroles. Il charge aussi Gen Paul pas toujours franc du collier avec “Ferdine” et “La Vigue".
A la fin de sa vie, Le Vigan était complétement désargenté. François Truffaut voulait le réhabiliter mais cela n’a pas été possible. Il est vrai que quand on aime la façon de jouer de Charles Denner on ne peut pas ne pas aimer celle de Robert Le Vigan. De nos jours, n’importe qui veut être acteur et peut le devenir grâce au bombardement médiatique. Jadis, seuls les vrais acteurs devenaient acteurs.
Dans le premier Bulletin de 2013, Henri Thyssens traite de “La rupture Steele-Denoël", les deux célèbres éditeurs.
Il y a aussi un focus sur “Céline au meeting” de Jacques Doriot, au Vélodrome d’hiver, le 1er février 1942. Là où a eu lieu six mois plus tard la rafle du Vel’d'Hiv.

-Le Bulletin Célinien
n°348, janvier 2013
BP 77 Bruxelles 1200 Belgique
celinebc@skynet.be
http://www.lfceline.fr.st/

-Lettres de Robert Le Vigan,
de Philippe Almèras
Eric Fosse, 132 p., 150 €
Hors-commerce. Librairie Eric Fosse, 12 rue Puvis de Chavanne, 75017 Paris

Nota Bene: Robert Le Vigan, de Claude Beylie et (mon ami) André Bernard, Pygmalion (1996)

Permalien 10:49:38, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

La plus vieille énigme de l'Humanité, de Bertrand David et Jean-Jacques Lefrère (Fayard)

Pendant 30 000 ans, les hommes préhistoriques n’ont pas cessé de dessiner au fond des cavernes.
Leurs dessins ne sont rien d’autres que les tags d’autrefois.
le photographe Brassaï a dit un jour que les murs étaient les cahiers des fous. Merveilleuse formule.
Les peintures pariétales laissent apparaître une évidente maîtrise du dessin.
Comment ont-ils fait à si bien dessiner?
Une tentative de réponse est donnée par un dessinateur et un scientifique.
Et si nos lointains devanciers avaient découpé des silhouettes pour les reproduire en ombres chinoises contre les parois, en faisant jouer la lumière du feu ?
La démonstration des deux chercheurs est lumineuse.
Tous deux sont très complémentaires.
Bertrand David, diplômé des Beaux-Arts de Rennes, est peintre et dessinateur.
Jean-Jacques Lefrère, professeur de médecine, hématologue, est historien de la littérature et essayiste. Il est l’auteur de plusieurs livres importants sur Arthur Rimbaud, entre autres merveilles. Son historique album Lautréamont (Flammarion, 2008) est un chef d’oeuvre absolu. La référence inconstestée.
David et Lefrère sont des autodidactes dans la paléontologie.
Leur interprétation est d’autant plus perspicace.

-La plus vieille énigme de l’Humanité
Jean-Jacques Lefrère, Bertrand David
Fayard, 180 p., 16 €

Permalien 00:05:09, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, CANTONALAND  

Merci à Sir Alex Ferguson et à Ryan Giggs

Ce 27 janvier 2013, Patrick Viera qui travaille à Man City a parlé sur Bein Sport. Quand il évoqua Manchester City, il a dit: “City” et quand il a parlé d’United, il a dit: “Manchester". Il a raison: il n’y a qu’un Manchester !

Merci à Sir Matt Busby
Merci à Duncan Edwards
Merci à George Best
Merci à Bobby Charlton
Merci à Eric Cantona
Merci à Ryan Giggs
Merci à Paul Ince
Merci à Steve Bruce
Merci à van Nistelrooy
Merci à Paul Scholes
Merci à Roy Keane
Merci à D. Yorke
Merci à Peter Schmeichel
Merci à O.G. Solskjaer
Merci à Andy Cole
Merci à David Beckham
Merci à Wayne Rooney
Merci à Michael Carrick
Merci à Rio Ferdinand
Merci à Vidic, à Evra, à G. Neville
Merci à van der Sar
Merci à Chicharito
Merci à van Persie
Sans eux la vie ne sera pas aussi belle
Depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, Man United propose une fort belle chanson de gestes
Il serait temps de le reconnaître
Barcelone n’a pas le monopole du beau jeu

Je sais déjà que MU est champion d’Angleterre 2013. Je le sais depuis juin 2012. Sir Ferguson pense comme moi mais il ne le dit pas.

[Post dédié à Richard Kurt]

27.01.13

Permalien 23:45:38, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Chicharito: "Man United vise le triplé Premier League, FA CUP et la Champions League...."

Revenons au football intelligent, au football audacieux. Le Mexicain Chicharito a déclaré: “J’ai signé à MU pour remporter des titres. Nous visons le triplé, faut pas se raconter d’histoire!” J’aime ce genre de déclaration, elle illumine mes journées et mes nuits. Sans MU, nous marcherions seuls dans la rue. Le slogan de Liverpool c’est du pipeau. Les fans des Reds ne voient jamais leurs joueurs gagner ! Sir Ferguson vient de dire: “Nous voulons la FA CUP que nous n’avons plus gagner depuis presque dix. Je veux voir Rooney, Chicharito et van Persie atteindre chacun 20 buts. Cela serait beau, non ?” Moi, je veux voir les Reds faire le triplé et d’abord mettre à terre le Real. MU va essayer de refaire le triplé de 1999.

Tirage au sort des 8e de la FA CUP, 16 et 17 févrir 2013:
Man United - Reading
Huddersfield/Leicester - Wigan Athletic
MK Dons - Barnsley
Oldham - Everton
Luton - Millwall
Arsenal - Blackburn
Man City - Leeds
Middlesbrough - Brentford ou Chelsea

Tous les matchs de MAN UNITED:

PREMIER LEAGUE/ PREMIER LEAGUE/ PREMIER LEAGE
Janvier 2013
30/ Man United-Southampton (21 h)
Février
02/ Fulham-Man United (18 h 30)
10/ Man United-Everton (17 h)
23/ QPR-Man United (16 h)
Mars
02/ Man United-Norwich City
09/ West Ham-Man United
16/ Man United-Reading
30/ Sunderland-Man United
Avril
06/ Man United-Manchester City
13/ Stoke-Man United
20/ Man United-Aston Villa
27/ Arsenal-Man United
Mai
04/ Man United-Chelsea
12/ Man United-Swansea City
19/West Bromwich Albion-Man United (17 h)

FA CUP/ FA CUP/ FA CUP/ FA CUP/ FA CUP
16/ Février 8e
09/ Mars 1/4
13/ Avril 1/2, Wembley (1)
11/ Mai finale, Wembley

CHAMPIONS LEAGUE/ CHAMPIONS LEAGUE/ CHAMPIONS LEAGUE
13/ Février 8e aller/ Real Madrid-Man United (20 h 45)
05/ Mars 8e retour/ Man United-Real Madrid (20 h 45)
April 1/4 aller
Avril 1/4 retour
1/2 aller
1/2 retour
25/ Mai finale, Wembley

(1) Désormais les 1/2 de la FA CUP et de la Coupe de la Ligue se déroulent à Wembley uniquement pour rentabiliser le nouveau Wembley. Cette décision lèse les fans des clubs qualifiés en 1/2 qui ne peuvent pas recevoir chez eux.

Permalien 16:41:38, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le passé de Nice colle aux semelles des Aiglons

La plus grande finale de la Coupe de France fut celle de 1952 qui a vu les Aiglons battre les Girondins 5-3 à Colombes devant 60 000 personnes. Nice avait en plus empêché Bordeaux d’être champion de France, d’un seul point d’écart ! Le doublé 1952 de Nice a été mal vécu à Bordeaux. L’animosité entre les deux clubs datent de cette époque. Depuis cette ce duel historique entre Nice et Bordeaux, les rencontres entre les deux clubs ne sont jamais des partes de plaisir. On l’a encore vérifié en 2012-2013

27 janvier 2013
Nice 0-1 Bordeaux

Même avec Puel, Nice conserve ses travers et ses défauts.
Depuis que je suis né, je vois Nice relancer les moribonds et perdre les matchs clés.
Cela vient d’arriver une fois de plus.
Nice a perdu en Coupe (16e) contre Nancy, lanterne rouge perdue dans les bas-fonds de la L1, et ensuite Nice a perdu contre Bordeaux alors que les Niçois pouvaient revenir à 4 points du 3e. Contre Bordeaux, le capitaine des Aiglons (Digard) est sortie sur blessure à 0-0.
Les deux défaites ont eu lieu à Nice !
Comme quoi on ne change pas comme ça rien que par l’arrivée d’un nouveau très bon entraîneur.
Nancy a remis Nice à sa place: celle d’un club un peu trop en avance sur son ordre de marche.
Perdre contre Bordeaux réduit à néant les trois points pris par Nice à Lille. (0-2)
Contre Nancy, Nice a joué avec ses coiffeurs pour arriver à 2-2, avant les tirs au but malheureux.
Contre Bordeaux, Nice n’a pas su résoudre la tactique de Bordeaux qui s’est contenté de défendre et de jouer en contre aux bons moments, en étant toujours dur sur l’homme, ce qui est la signature de Bordeaux depuis des lustres.
Ce Nice-Bordeaux fut très médiocre. Je ne suis ennuyé.
Dès que Nice ne marque pas, on redevenient banal. Comme quoi il faut marquer !
Facile à dire. Difficile à faire. Maupey a mis un tir sur la transversale à 0-1.
Bien sûr, si on m’avait dit que Nice serait 6e avec 35 points à la 22e journée j’aurais signé des deux mains.
La L1 est toujours aussi médiocre car j’ai voulu voir PSG 1-Lille 0. Match nullissime.
En plus, j’ai vu que Ibrahimovic a été interrogé au JT de 20h ce 27 janvier, en tant qu’écrivain. Comme s’il était Victor Hugo ! “Un entretien exclusif” a-t-on insisté lourdement. Pour dire quoi ? Information ? Non, promotion !

Classement
1 PSG 45 22/ + 26
2 Lyon 45 pts 22 m./ + 19
3 OM 42 22/ + 3
4 Rennes 36 22/ + 5
5 Bordeaux 35 22/ + 9
6 OGCNICE 35 POINTS 21 MATCHS/ + 6

26.01.13

Permalien 17:55:33, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Promenade de santé de Man United qualifié facilement pour les 8e de la FA CUP 2012-2013

C’est la fête permanente dans le coeur des fans de MU grâce à Monsieur Ferguson qui sait toujours relancer MU après une défaite épisodique. Depuis 1986 et plus précisément depuis 1993, MU nous régale avec un superbe football, à la fois intelligent et très ludique. On ne demande rien d’autre: avec des trophées bien sûr sinon cela ne sert à rien d’être professionnel.

Samdi 26 janvier 2013
FA CUP, 16e
Manchester United 4-1 Fulham
Buts pour MU: Giggs (3′ pen.), Rooney (50e) et Chicharito (52e, 66e)
But pour les partenaires de Berbatov, ex Red Devil: Hughes (77e)

De Gea/ (5) Sir Ferguson l’impose enfin au détriment de Lindegaard pour lui donner un maximum de temps de jeu afin qu’il se rode complétement. Contre le Real Madrid, il sera le maillon hyper faible. La chance de MU: Iker Casillas vient de se blesser
Evra © (7) Irréprochable comme d’habitude
Smalling (6) Très conscienceux pour un jeune
Jones (7) Solide. Un de ses meilleurs matchs pour une fois sans déchets outranciers
Rafael/ (7) Bon match
Giggs (8) A marqué le penalty important. Puis (71e) Valencia (6) Dans le tempo sans forcer
Anderson. (7) Doit veiller à ce que ses passes arrivent toutes à destination. Puis (71e) Kagawa (6) Est entré quand la messe était dite, histoire de faire du footing
Carrick (7) Toujours du ciment armé ambulant. Puis (61e) Scholes (5) Match non historique
Nani/(8) A fait un grand retour. On a vu un magique Nani, celui des appels, celui qui ose, celui qui a le bon geste, celui qui apporte la folie réfléchie. Doit être l’arme fatale contre le Real Madrid au match aller. En une action peut “tuer” le match
Chicharito (9) Deux buts. Contrat rempli à 100 %
Rooney (8) Toujours aussi percutant. Rien que sa présence panique l’équipe adverse

Sur le banc: Lindegaard, Ferdinand, Welbeck, van Persie

Manager: Sir Ferguson (10): a fait un trés bon turn over. Devrait cesser de mastiquer un chewing-gum car cela lui crée des renvois néfastes. J’ai déjà observé ce phénomène plusieurs fois. Parfois, il a soudain du mal à retrouver sa respiration

Avec l’arrivée du jeune Wilfried Zaha, en juillet 2013- que je vous avais annoncé il y a plusieurs jours- les jours de Nani semblent être comptés du côté de Man United. C’est pourquoi on a vu le Portugais faire un très grand retour de retour en FA CUP où il a sorti le grand jeu. Quand il est autant explosif, MU ne peut pas se passer de lui.
Zaha, le jeune attaquant de Crystal Palace, a accepté les conditions proposées par le club, et sa visite médicale s’est révélée concluante vendredi 25 janvier.
En attendant sa nouvelle recrue, MU a joué en FA CUP sans Macheda: l’Italien a été prêté à Stuttgart.
Sir Ferguson ne souhaite pas faire l’impasse sur la FA CUP qui jadis était toujours dans la ligne de mire du club.
Certes désormais les priorités sont le championnat et la C1.
Cependant, l’Ecossais a aligné une très grosse équipe sans Evans et Young blessés non gravement. Et sans Vidic, Ferdinand et van Persie, tous laissés au repos.
Dans les tribunes, le buteur néerlandais avait un grand sourire. Depuis qu’il a quitté Arsenal, il sait qu’il va remporter au moins un titre dès cette saison.
Ryan Giggs était content et tout MU aussi. Les Red Devils lui ont demandé de tirer le penalty car il n’avait pas encore marqué un but en 2012-2013 alors qu’il avait toujours scoré au moins chaque saison depuis … 1991 ! Quand il a transformé le penalty, tous ses partenaires sont venus l’embrasser.

A lire sur:

http://www.mycoachfoot.com/news/pro/tout-ce-que-vous-avez-voulu-savoir-sur-mourinho–guardiola–ferguson-et-wenger-sans-jamais-oser-le-demander_84.htm

[Post dédié à Dimitar Berbatov]

Permalien 16:54:54, Catégories: ANTI-FOOTBALL  

La nouvelle mode: les transferts enterrements de première classe

Jadis on voyait Antoine Bonifaci quittait Nice pour l’Inter Milan, Raymond Kopa abandonné Reims pour le Real Madrid, Michel Platini plaquait Saint-Etienne pour signer à la Juventus Turin où ira Zidane après son passage à Bordeaux.
Tout ça se tient, comme Cantona qui abandonna le football français pour aller s’imposer magistralement à Manchester United. Rien que des cracks qui faisaient le choix de l’excellence.
Aujourd’hui, avec l’arrêt Bosman et cette folie des transferts en dépit du bon sens, on voit plein de joueurs partir dans des destinations improbables, uniquement motivés par l’argent. Genre Beckham qui est allé faire fortune aux Etats-Unis, perdant de belles annéés dans le football européen. A 60 ans, il réalisera les mauvais choix. On n’a jamais vu un coffre suivre un catafalque.
Quand des joueurs quasi à la retraite vont faire fortune dans des clubs chinois ou russe cela peut se comprendre car ils n’ont plus rien à prouver ni a gagner puisqu’ils ont un palmarès européen. Exemple Henry en Amérique du Nord.
Par contre, des joueurs moyens pour ne pas dire faiblards signent de gros contrats parce que c’est l’époque qui le permet.
Ces joueurs amassent beaucoup d’argent alors qu’ils évoluent dans des clubs sans intérêt footballistique.
D’un côté, je l’admets puisque leur niveau est si faible qu’ils n’ont même pas leur place en L1 et quand ils l’ont, ils bénéficient d’une poignée de sélections pour se composer une image médiatiques.
A la fin de leur carrière, plus personne ne se souviendra d’eux, hormis leurs familles et amis.
En 2013, les derniers clubs anglais sont plus riches que l’élite des clubs français.
Cela tient aux droits télés car le football anglais attirent plus le public.
Le football démeure une planche à billets dans un monde en pleine crise.
La réalité est telle en 2013, qu’un footballeur professionnel gagne plus en étant dernier en Premier League que premier ou second en L1.
Les joueurs qui s’exilent auront de l’argent en guise de souvenirs mais pas de trophée.
Pour un Benzema qui joue au Real Madrid combien de Tartempions à FC Death ?

PS: je ne savais pas si bien dire, Anelka quitte la Chine pour revenir cette fois en Italie (Juventus Turin), en globe-trotter du football qu’il est.

25.01.13

Plus jamais un club français ne gagnera la Champions League

Les médias hexagonaux nous font croire qu’un club français peut un jour décrocher la C1. Vaste plaisanterie. Si j’écoutais les médias français, je devrais regarder VA-Nancy. C’est comme si on nous imposer d’acheter une BD dans une librairie qui propose des livres de Pessoa et de Georges Perros. Sans les matchs de MU, je pense que je serais déjà passé au curling ! Le football intelligent ça ne fait de mal à personne. Ceux qui n’aiment pas le football- je parle du jeu- sont des gens qui vont se coucher quand le soleil est au zénith. Ne pas aimer le football c’est ne pas aimer la vie. Il y a peu, j’ai entendu un représentant de la racaillerie moderne dire avec aplomb en plus: “Enfant, je lisais au lieu de taper dans un ballon…” Une enfance ratée. Moi, j’a fait l’inverse.

Depuis 1956, seul l’O.M. a remporté la C1 (1993).
Si vous regardons ailleurs:
Le Real 9 victoires en 12 finales disputées
L’AC Milan, 7 trophées sur 11 finales jouées
Liverpool, 5 fois vainqueur en 7 tentatives finales
On pourrait citer Barcelone, l’Ajax, le Bayern Munich, Man United…

Palmarès par nations:

1 Espagne 22 finales, 13 victoires
2 Italie 26 finales, 12 victoires
3 Angleterre 19 finales, 12 victoires
4 Allemagne 15 finales, 6 victoires
5 Pays-Bas 8 finales, 6 victoires
6 Portugal 11 finales,4 victoires
7 France 6 finales, 1 victoire
8 Écosse 1 finale, 1 victoire
Roumanie 1 finale, 1 victoire
Yougoslavie 1 finale, 1 victoire
11 Grèce 1 finale, 0 victoire
Belgique 1 finale, 0 victoire
Suède 1 finale, 0 victoire

Un coup d’oeil sur ce classement situe la France dans les bas-fonds des performances europénnes.
Les vociféreurs radios et télés ont beau hurler dans le poste pour nous faire croire que la L1 est sublime, cela ne fait en rien avancer le nombre de trophées made in Europe.
Les clubs de L1 ne peuvent que gagner la L1!
Cela fait longtemps que je ne suis plus du tout la L1.
Beaucoup de gens font comme moi: ils regardent d’un oeil le club de leur ville natale et puis basta!
Mieux vaut lire que de s’enliser dans le néant footballistique.
Ceux qui sont nés dans une ville sans club de L1 lorgnent sur un autre club.
Même si Newcastle-Everton n’est pas mieux que Lorient-Lille, les stades anglais sont plus beaux et l’ambiance y est plus belle.
Les télés françaises n’avaient pas qu’à nous montrer le football anglais !
Nous ne sommes pas aveugles. On va là où c’est plus beau.
Tout est question d’argent.
Actuellement, on voit plein de joueurs quitter la L1 pour aller faire fortune en Angleterre, quand ce n’est pas en Chine ou en Russie. Pour ces deux dernières destinations, ce n’est qu’une question d’argent.
Revenons à l’Angleterre…
Le salaire moyen d’un footballeur de L1 est de 60 000 €. En Angleterre ? 170 000 €
La recette-guichet annuelle d’un grand club anglais dépasse les droits télés + les recettes guichets d’un “grand” club de L1.
Les derniers clubs de Premier League ont un budget de 75M€ soit l’équivalent des plus gros budgets français.
Savez-vous combien la recette-guichet de l’Emirates Stadium rapporte à Arsenal par an ? Dans les 100 M€.
Donc aucun club français ne peut rivaliser avec les grands clubs anglais.
Il est impossible qu’un club français remporte la Coupe aux grands oreilles.
Reims et St-Etienne, en pleine bourre, n’y sont pas parvenus.
Ce n’est pas les clubs actuels de L1 qui sont pillés chaque année qui vont pouvoir gagner en finale de C1.
Arriver en finale serait déjà un exploit.

24.01.13

Permalien 17:14:05, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Céline coupé en deux, d'Eugène Saccomano (Le Castor Astral)

Quand on voit et entend Céline, on constate qu’il ne parle pas du sous forme d’argot. C’est un être aussi spirituel qu’intelligent. Depuis la lecture du livre de Saccomano, je me demande: et si Céline avait fait profession de salaud pour qu’on parle de lui ? On sait qu’il faut faire scandale pour attirer la presse. J’ai souvent parlé avec Emmanuel Berl de Céline. Juif de gauche, Berl avait un profond respect pour Céline qu’il connaissait très bien. Berl m’a dit: “Dans les années 1930, les juifs allemands étaient pour Hitler.” Et de m’expliquer que les banquiers allemands voulaient la guerre afin de vendre des armes. Berl et Céline avaient des pensées communes sur la montée du cataclysme. D’ailleurs Céline a dit à Berl: “Vous finirez führer à Jérusalem!” Ce qui fit rire Berl et Céline. Avant les camps de la mort, on pouvait rire. Depuis Céline, on a fait taire les pamphlétaires. L’ère de la communication ne tolère pas qu’on dise du mal d’un produit. Il faut vendre. Vendre tout et n’importe quoi. Je prends Céline dans son intégralité. Pas question de le découper comme un fruit avarié. Quand on édite un dictionnaire on ne met pas Gandhi au début et Al Capone à la fin.

Hanté par Céline, qu’il appelle «Ferdine », Eugène Saccomano consacre un second ouvrage au sulfureux styliste. En 1999, il avait publié Goncourt 1932 qui démêlait l’écheveau de l’attribution du célèbre prix à Guy Mazeline (« Les Loups ») alors que « Voyage au bout de la nuit » était le livre phare de l’année. Comme quoi les jurés du Goncourt ne savent pas tous lire. Cette fois, Saccomano restitue le parcours halluciné de l’écrivain- autant haï qu’idolâtré- dont on se demande s’il n’a pas fait exprès d’être odieux sachant qu’on se souvient plus des salauds que des braves types. Certain d’avoir du talent, Céline s’est fabriqué une biographie de détestable. C’est l’impression qui se dégage du requiem de Saccomano. Résultat on parle toujours de Céline et jamais de son contemporain Jean Prévost, héros de la résistance. Au lieu de nous servir la énième biographie de Céline, Saccomano propose une chronologie écrite au napalm. Son style épouse à merveille celui de son modèle pour lequel il éprouve un amour répulsion. Son essai romanesque se lit au pas de charge et les scènes les plus sensuelles, qui nous dévoilent un « Ferdine » se délectant devant les ébats de lesbiennes, sont finement filmées par la caméra-stylo de Saccomano qui situe en 1936 le schisme dans la vie de Céline, au moment de la séparation définitive avec Elizabeth Craig qui coïncide avec les mauvaises ventes de « Mort à crédit ». A partir de là, « Ferdine » va dégainer son vomi antisémite. Peu à peu, l’ancien tiré à quatre épingles va se clochardiser. SDF chez lui-même. « J’écris pour payer le terme » disait-il. Suprême insulte aux intellectuels de la capitale qu’il traitait comme des bons à rien. Saccomano a porté pendant des années LE livre de sa vie. Un écrit au cordeau.
Céline coupé en deux est un ouvrage basé sur le mentir-vrai, cher à Aragon qui a d’ailleurs traduit Céline en russe avec Elsa Triolet quand Céline était l’étendard de la gauche. Saccomano invente des situations plus vraies que nature. Le plus grand commentateur radio depuis la mort de Georges Briquet est un homme qui sait faire vibrer la phrase. A l’oral comme à l’écrit. A ceux qui exilent Saccomano dans la galaxie du ballon rond, je réponds qu’il y a deux façons d’aimer le football. Soit de manière idiote, celle des fans bornés qui vont au stade pour vociférer contre l’équipe qu’ils ne supportent pas. Soit de façon mystique et esthétique. Saccomano appartient à cette seconde catégorie : celle de Camus, de Staël, Handke. Le football c’est autre chose que gagner, perdre. La preuve : il déplace des foules- souvent au-delà de 70 000 personnes- pour un 0-0. Dans d’autres sports on voit des scores fleuves qui parfois atteignent 84-66. Ce qui est d’un ridicule achevé. Le football incarne le mouvement, une dimension à la fois aérienne et terre à terre qui n’est pas sans évoquer la danse si chère à Céline. Comme quoi la rencontre entre Saccomano et Céline n’a rien d’étrange. L’auteur de Céline coupé en deux est un homme qui cultive son jardin. Grand lecteur et cinéphile acharné, il fréquente les salons des vieux papiers comme d’autres vont aux cèpes. Toujours à la recherche d’une pièce qui manque à son puzzle culturel intime. Au lieu de lire le verbiage insipide de la racaille moderne, lisez le nouveau livre de Saccomano. Il instruit autant qu’il divertit. C’est comme si Alfredo Di Stefano nous parlait de Cioran.

-Céline coupé en deux
d’Eugène Saccomano
Le Castor Astral, 203 p. , 15 €

23.01.13

Permalien 17:14:37, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

La débâcle, et Le Théâtre de l'Occupation, de César Fauxbras (Allia)

Les éditions Allia rééditent un grand oublié des Lettres. Les comportements inadmissibles des écrivains collabos ne doivent pas masquer les hommes de la trempe de César Fauxbras.

Faites un sondage : César Fauxbras ? Connais-pas ! Les éditions Allia remettent en librairie son double témoignage sur 1939-1945. Le Gorki français qui a failli avoir le Prix Goncourt 1935. Y-a-t-il encore beaucoup d’écrivains de la trempe de César Fauxbras (1899-1968) à découvrir ? Quel drôle de nom. Après courte enquête, on apprend que Gaston Sterckerman prit ce pseudonyme «faux-bras» en référence au cordage utilisé lors de l’accostage d’un navire. Né le 30 janvier 1899 à Rosendaël près de Dunkerque, il fut mousse à bord de l’Armorique avant de s’engager en février 1915. A 16 ans, il gravit les échelons un à un pour devenir second maître de manœuvre en 1918. Pendant la guerre, il servit sur le cuirassé Danton qui coula en Méditerranée. Six ans après son engagement, il passa son brevet de capitaine de la Marine Marchande et fonda le Syndicat CGT des Officiers de sa corporation. Une fois marié, en 1924, il choisit de rester sur terre, en région parisienne où il devient expert-comptable et père de famille.
On voit que l’homme mène bien sa barque. En jetant l’ancre pour fonder une famille il jette aussi l’encre sur le papier. Démangé par l’envie de s’exprimer, il prend la plume pour raconter ce qu’il a vécu, en mer, dans Jean le Gouin (1932, Flammarion). Dans les années 1930, il consacre beaucoup de temps à la littérature au point de publier cinq livres dont Viande à brûler, journal d’un chômeur (1935), rare récit sur la crise qui dévore le monde. Des titres qui se passent de commentaires, même dans une chronique littéraire. Quant à Antide ou les banqueroutes frauduleuses (1938), il s’agit d’une satire sur les politiciens à la veille de la Seconde Guerre. Quand il n’écrit pas un livre, il publie des articles dans la presse libertaire. Sa dent est si dure qu’il est condamné « pour propagande antinataliste ». Comme on lui reproche ses écrits antimilitaristes, la Marine nationale le transfère dans l’armée de terre quand il est mobilisé en 1939.
Sergent au 511e bataillon régional à Dunkerque, il est fait prisonnier le 29 mai 1940. Interné dans un stalag à Kaiserstenbruck, en Autriche, il est libéré en mars 1941, au titre d’ancien combattant de la Première Guerre. Alors que César Fauxbras ne s’est jamais vanté d’être un écrivain auprès de son petit-fils, ce dernier (Anthony Freestone) a mis de l’ordre dans les écrits du grand-père pour nous donner deux inédits qui sont a rapprochés des témoignages de Georges Hyvernaud et de Raymond Guérin. Ces inédits sur 1939-1945 ne doivent pas restés lettre morte : on y entend la voix d’un cœur pur sans concession avec ce qu’il faut de singulier pour faire un style. La Débâcle est le « reportage » de César Fauxbras sur sa captivité: « Fallait le dire que t’étais fasciste, malgré que t’as pas l’air trop con. J’espère qu’en rentrant chez toi, tu vas apprendre que les nazis ou les chemises noires ont violé ta bergère, et que l’année prochaine tu seras père d’un petit Aryen. Qu’est-ce que tu vas te sentir fier, hein ! » Tous les témoignages, d’éleveur de cochons ou de mécanicien de précisions, sonnent justes. Au niveau du vécu et des moyens pour le restituer, César Fauxbras n’a rien à envier au meilleur Céline.
Estimé par la critique quand il était trentenaire, César Fauxbras est mis au purgatoire de son vivant, dès l’après-guerre. Le Comité national des écrivains est trop occupé à régler ses comptes avec les collabos pour vanter les mérites ce ceux qui n’ont pas déshonoré la France et la littérature. A la Libération, les éditeurs trouvent sa prose trop subversive. Sur un dossier à classer, Fauxbras écrit : « Il ressort que ces messieurs ne pensent pas que la vérité sur mai 40 soit bonne à dire en 1965. Attendre 1980 (ou 2000) ? » En fait, 2012 ! « Le théâtre de l’Occupation » est un inédit de premier plan qui n’existait que sous la forme d’un cahier contenant une écriture minuscule presque sans ratures. Celle de César Fauxbras qui a tenu son journal criant de vérité sans jamais rien publier dans la France occupée. Ce grand oublié a été délaissé parce qu’on ne peut pas le ranger dans les collabos ou les résistants. Ni stalinien, ni gaulliste. César Fauxbras n’a été que lui-même. Ce n’est qu’en 1954 qu’il fit valoir ses droits à la retraite d’ancien combattant. Ces confrères l’ont tenu à l’écart, de peur qu’il ne leur fasse de l’ombre.

-La débâcle, de César Fauxbras, Allia, 160 p., 9 €
-Le Théâtre de l’Occupation , de César Fauxbras, Allia, 224 p., 9,20 €

Permalien 11:10:41, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le retour triomphal de David Ospina dans la cage de l'OGCNICE

Costaud mentalement, solide physiquement, courageux, David Ospina est un très bon gardien. Il est dans la lignée des grands goals de l’OGCNICE qui a presque toujours eu des gardiens de haut niveau.

Mercredi 23 janvier 2013, 14 h 15
Coupe de France, 16e
Nice-Nancy

Est-ce que Nice va enfin battre Nancy dans un match à grand enjeu ? (1)
Avec Puel c’est fort possible.
A l’occasion de ce 16e de finale de Dame Coupe de France évoquons l’avenir d’Ospina qui va céder sa place à sa doublure comme il est de tradition en Coupe.
Né le 31 août 1988, à Medellin, en Colombie, David Ospina accomplit une grande saison à Nice en plein boum.
Le gardien colombien a un contrat qui se termine en juin 2013.
Au mercato d’été 2012, il voulait quitter Nice. Cela ne s’est pas fait.
Joris Delle à alors pris ses responsabilités- le mieux possible- puisque Claude Puel l’avait nommé titulaire ce qui était logique.
Comme Ospina n’est pas parti, il a retrouvé sa place dans le onze. Rien de plus naturel.
Ospina a fait oublier Lloris en deux matchs. C’est dire son talent.
A 24 ans, Ospina a de belles années devant lui.
Va-t-il vouloir quitter Nice alors que le nouveau stade arrive ?
Va-t-il quitter Nice qui devient fort avec Claude Puel ?
Quoiqu’il arrive Nice a deux bons gardiens en réserve: l’espoir Delle en rodage et Mouez HASSEN, le champion Gambardella 2012 plein d’avenir.

Les matchs de Nice depuis le retour d’Ospina dans la cage niçoise:

31 octobre/ 8e Coupe de la Ligue: Nice 3-1 Lyon. VICTOIRE
3 novembre/ Ligue 1: Nice 1-0 Nancy. VICTOIRE
11 novembre/ L1: Marseille 2-2 Nice. NUL
18 novembre/ L1: Nice 1-0 Toulouse. VICTOIRE
24 novembre/ L1: Sochaux 0-1 Nice. VICTOIRE
[28 novembre/ 1/4 Coupe de la Ligue: Montpellier 3-2 Nice. Delle dans la cage niçoise.] Défaite sans lui
1er décembre/ L1: Nice 2-1 PSG . VICTOIRE
8 décembre/ L1: Troyes 1-1 Nice. NUL
11 décembre/ L1: Nice 1-0 Rennes. VICTOIRE
15 décembre/ L1: Nice 3-2 Evian. VICTOIRE
22 décémbre/ L1: Lyon 3-0 Nice. Expulsé à 2-0 (74e). DEFAITE ALORS QU’IL EST EXPULSE
[6 janvier 2013/ 32e Coupe de France: Metz 2-3 Nice. Delle dans la cage niçoise.] Victoire mais ABSENT
[13 janvier/ L1: Nice 5-0 Valenciennes. Delle dans la cage]. Victoire mais ABSENT
20 janvier/ L1: Lille 0-2 Nice. Retour d’Ospina après deux matchs de suspension. VICTOIRE POUR SON RETOUR
[23 janvier/ 16e Coupe de France: Nice 2-2 Nancy. Delle dans la cage niçoise.] Défaite aux tirs au but mais ABSENT

David Ospina en 2012-2013

11 matchs, 8 victoires, 2 nuls et 1 défaites, 7 buts encaissés

(1) La réponse est non. Nice 2-2 Nancy. Nice est éliminé aux tirs au but. Nancy a remis Nice les pieds sur terre. Grâce à Nancy, Nice devrait battre Bordeaux en L1.

Permalien 00:09:11, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Man United est parti faire son décrassage au Qatar

Samedi 26 Janvier 2013, 18 h 30
Manchester United-Fulham

Après le 1-1 de Man United à Londres contre Tottenham, Sir Alex Ferguson a transporté tous ses joueurs valides au Qatar pour allier l’utile à l’agréable. Après la neige de l’Angleterre, les Red Devils avaient besoin de soleil. Comme après les matchs de fin d’année, les Red Devils n’avaient pas eu de vacances, il les a conduits au Qatar pour faire la promo du club tout en faisant de l’entraînement foncier. Ainsi les joueurs se detendent en restant sur le qui vive.
Une bonne partie de la semaine va les requinquer pour le match de reprise prévu en fin de semaine.
Sir Ferguson a mis les choses à plat à la fin de Tottenham- MU (1-1). MU aurait pu l’emporter car un arbitre de touche a oublié de siffler un penalty flagrant sur Ronney descendu dans la surface de vérité des Spurs. Cet arbitre a une dent contre MU puisqu’il valida jadis un but hors-jeu à Drogba contre… MU!
Les deux fois les omissions furent lourdes de conséquences.
Et dire que d’aucuns disent que MU est avantagé par les arbitres. MU a perdu des titres à cause des arbitres !
Si Sir Ferguson allume souvent le corps arbitral ce n’est pas sans raison. Amen.
Je suis très curieux de voir le rendement des Red Devils après la coupure au Qatar. Est-ce que le choc thermique du retour ne va pas faire gros bobos au physique des joueurs ?
Je demande à voir.

21.01.13

Permalien 18:09:02, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Le coaching gagnant de Claude Puel à l'OGCNice

Claude Puel est toujours digne dans la victoire comme dans la défaite. Nice peut être fière d’avoir un très grand entraîneur. Le public du Ray et de l’Allianz Riviera devra se souvenir où nous a conduits Claude Puel dès son arrivée. En janvier 2013, le Gym est quasi assuré du maintient alors que depuis trois saisons, il fallait vivre le cauchemar jusqu’à la fin des matchs retour.

A lire sur:

http://www.mycoachfoot.com/news/pro/4e-a-la-21e-journee–maitre-claude-puel-a-mis-l-ogcnice-dans-la-bonne-spirale_82.htm

Voici le classement de la Ligue 1 2012-2013, à la 21e journée incluse. Place, nom du club et du manager, budget, points et goal average.
Il faut donc saluer le superbe travail de Claude Puel à Nice. Le plan de travail est sur le long terme.

1 PSG, Ancelotti, 300 M€, 42 pts + 25
2 Lyon, Garde, 145 M€, 42 pts + 17
3 OM, Baup, 110 M€, 41 pts + 3
4 Nice, Puel, 29 M€, 35 POINTS + 7
5 Rennes, Antonetti, 50 M€, 35 pts + 5
6 Lorient, Gourcuff, 35 M€, 34 pts + 2
7 Bordeaux, Gillot, 75 M€, 32 pts + 8
8 St-Etienne, Galtier, 50 M€, 31 pts + 11
9 Toulouse, Casanova, 40 M€, 30 pts + 6
10 Lille, Garcia, 100 M€, 30 pts + 4
11 Valenciennes, Sanchez, 30 M€, 30 pts + 2
12 Montpellier, Girard, 60 M€, 29 pts + 6
13 Bastia, Hantz, 22 M€, 25 pts – 16
14 Brest, Chauvin, 27 M€, 24 pts - 7
15 Sochaux, Hély, 40 M€, 22 pts - 9
16 Ajaccio, Emon, 20 M€, 21 pts - 8
17 Evian-Th, Dupraz, 28 M€, 20 pts - 12
18 Reims, H. Fournier, 21 M€, 19 pts - 6
19 Troyes, Furlan, 19 M€, 13 pts - 19
20 Nancy, Gabriel, 38 M€, 12 pts - 19

Permalien 03:00:37, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Nice (4e) poursuit sa route enchantée vers l'Allianz Riviera

Nice fait un parcours exceptionnel. L’arrivée de Claude Puel a donné une autre dimension à l’OGCNice qui est pourtant seulement à l’état de fondation avec son nouveau coach. Cela promet !

Lille 0-2 OGCNICE
38.671 spectateurs
Buts pour les Aiglons : Civelli (77e), Maupay (85e)

Nice : Ospina – Genevois, Civelli, Pejcinovic, Kolodziejczak – Abriel, Digard © – Pied (Meriem, 70e), Eysseric, Bauthéac – Cvitanich (Maupay, 79e)

Classement
1 PSG 42 21/ 12 6 3/ 37 12/ + 25
2 OL 42 21/ 12 6 3/35 18/ + 17
3 OM 41 21/ 13 2 6/ 28 25/ + 3
4 OGC Nice 35 points 21 matchs/ 9 8 4/ 33 26/ + 7

J’ai jonglé de Lille à Londres, entre 17 et 19 h ce 20 janvier 2013.
Ils sont où ceux qui ne croyaient pas au renouveau de Nice ? Et ce n’est que la première pierre de l’édifice de Claude Puel qui visiblement a trouvé son club.
D’aucuns diront: tout nouveau, tout beau.
Les Niçois, eux, savent que le Gym a fait du bon travail au mercato d’été.
Nice 4e ? On savoure.
Les Aiglons ont très bien joué le coup à Lille. Seuls quatre clubs n’ont réussi à battre Nice depuis l’ouverture du championnat.
Merci à tous les joueurs, au staff et à Puel qui a encore eu un coaching gagnant avec la rentrée de Maupay, notre porte-bonheur de 16 ans. Le très jeune buteur n’a peur de rien, servi par un physique puissant. On voit l’Argentine dans son corps en mouvement.
Voici le déclaration de Claude Puel:
-"Notre première mi-temps n’est pas très bonne. On a rectifié quelques petites choses à la pause. Nous étions trop approximatifs dans le jeu avec pas mal de déchet technique. Après la pause nous n’avons pas concédé d’occasion et on a profité des contres qui se sont présentés. Ce n’était pas un match plein mais je suis content de voir qu’on a su corriger ce qui n’allait pas au début, c’est intéressant. Le podium ? On reste ce qu’on est : une équipe qui joue ses matchs, essaye de se faire plaisir, cherche de la qualité dans le jeu. Le club s’est sauvé deux années consécutives à la 38e journée, cette année on va essayer d’assurer le maintien le plus tôt possible et on verra.”
Paroles d’un sage. Je le redis: je ne comprends pas pourquoi un homme de la dimension de Puel n’a jamais été international. Quand on voit qu’on sélectionne des joueurs cent fois plus faible que lui.

[Post dédié à René Marsiglia qui nous a maintenus en L1 l’an passé]

Permalien 02:33:33, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR, LONDON CITY  

Contre les Spurs, Man United perd deux points dans le Fergie Time

Tottenham 1-1 Man United
But pour les Spurs: Dempsey (90e + 2)
But pour MU: van Persie (25e)

Alors que Chelsea a remporté le derby contre Arsenal (2-1) sans forcer- Wenger n’a pu que constater les dégats vu l’affaliblessement considérable de son groupe- MU n’a pu que ramener un point de son déplacemnt à Londres car les Spurs ont égalisé dans le Fergie Time d’un but de raccro.
La victoire de MU n’aurait pas été mérité à 100% car De Gea a fait un arrêt hyper chanceux quand Ferdinand à dévié une frappe du dos à 0-1.
Attention si MU avait gagné, on n’aurait pas pu parler de hold-up dans les Red Devils ont livré un match très dense à l’extérieur, svp.
MU lâche deux points vis-à-vis de Man City qui reste cependant à 5 encablures.
Demain sera un autre jour.

Man United

De Gea (7) Il aurait mérité 10 si MU avait remporté la mise. Hélas! s’il a fait un gros match, il ne parvient pas encore à faire un sans faute
Rafael (6) Correct
Ferdinand (5) Moins intraitable que d’habitude
Vidic ©(6) Le miraculé du genou prend peu à peu du rythme salutaire dans la défense-type
Evra (6) A encore rendu une copie honorable
Jones (5) A un gros mental mais pas une fine technique
Carrick (7) Plaque tournante
Cleverley. (7) Une belle prestation avec une passe décisive. Puis (73e) Valencia (5) Une entrée appréciable
Kagawa. (6) Une belle lucidité. Puis (61e) Rooney (6) Le compétiteur a tout de suite montré son immense talent.
Welbeck (6) Sa grosse activité défensive fait un plus par rapport à Chicharito qui n’a que la corde offensive à son arc
van Persie (8) Encore un but exceptionnel. Une tête placée et puissante que Lloris n’a pas pu arrêter
Sur le banc: Lindegaard, Smalling, Anderson, Giggs, Chicharito
Manager: Sir Ferguson (8) N’a rien à se reprocher, frigorifié sous la neige. A enfin compris qu’il devait cesser le turn over de gardiens. Je vous le dis tout net. Au cours des deux matchs de C1 contre le Real tout dépendra de la double prestation du gardien de MU. Par son manque de discernement dans le choix du gardien titulaire, l’Ecossais joue sa saison en C1 sur les deux matchs contre les Madrilènes.

Classement
1 Manchester United 56 points 23 matchs/ 18 2 3/ 57 30/ + 27
2 Manchester City 51 23/ 15 6 2/ 45 19/ + 26
3 Chelsea 45 23/ 13 6 4/ 47 22/ + 25
4 Tottenham Hotspur 41 23/ 12 5 6/ 40 28/ + 12
5 Everton 37 22/ 9 10 3/ 35 26/ + 9
6 Arsenal 34 22/ 9 7 6/ 41 26/ + 15

[Post dédié à Darren Fletcher à qui je souhaite un bon rétablissement]

19.01.13

Guardiola s'exile au Bayern Munich

Sir Ferguson a été surpris par l’annonce de l’arrivée de Guardiola en Bavière puis il a dit: “Le Bayern Munich est l’un de plus grands clubs européens. Les anciens joueurs Karl Heinze Rummenigge et Uli Hoeness sont impliqués. Vous avez également Gerd Muller dans le lieu de travail et je pense que Sepp Maier est toujours là". Une politique proche de celle de Man United.

La saison prochaine Josep “Pep” Guardiola i Sala- né le 18 janvier 1971 à Santpedor (Bages, Catalogne- remplacera Jupp Heynckes sur le banc des entraîneurs du Bayern Munich.
Guardiola en Allemagne cele ressemble à une erreur de casting.
C’est comme Raul en Bundesliga sauf que le buteur a quitté le Real Madrid parce qu’on l’a poussé vers la sortie.
Guardiola c’est différent: il est parti de Barcelone de son plein grè. Il ne supportait plus la pression qui est le pan quotidien de Sir Ferguson à Man United depuis 1986. Ferguson est loin de la retraite et c’est tant mieux.
Guardiola a tout gagné avec le Barça. Il est d’une autre génération que l’Ecossais. La mobilité peut se comprendre c’est lui.
N’empêche, Guardiola à Munich c’est comme de la dentelle dans un foyer sidérurgique.
On l’annonçait à Man City mais c’est un club de mercenaires. Guardiola n’avait rien à y faire.
S’il avait signé à City, il y aurait fait sans doute venir des jeunes pousses du Barça.
Au Bayern Munich sans doute pas car le club a une politique séculaire qui n’a rien à voir avec celle de Man City qui dépense sans compter.
Guardiola a choisi un club qui a autant de C1 que Barcelone, sa maison mère:
Barcelone: 1992, 2006, 2009 et 2011
Bayern Munich: 1974, 1975, 1976 et 2001
Quand on s’appelle Guardiola on n’entraîne pas Arsenal ou Triffouillis-les-Oies. Il faut un club avec plein de C1.
La saison prochaîne il entraînera un club qui sera qualifié pour la C1 2014. C’est pratique.
Bonne chance au Catalan ! Avec l’avion, Barcelone ce n’est pas loin… Et puis, il y a la télé !

Palmarès de Guardiola, joueur:

Avec le FC Barcelone
6 Championnats d’Espagne : 1991, 1992, 1993, 1994, 1998, 1999.
2 Coupes d’Espagne : 1997 et 1998.
4 Supercoupes d’Espagne : 1991, 1992, 1994, 1996.
1 Ligue des Champions : 1992.
1 Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes : 1997.
2 Supercoupes de l’UEFA : 1992 et 1997.

Avec l’équipe d’Espagne
Médaille d’or aux Jeux Olympiques de 1992.

Palmarès de Guardiola, entraîneur:

Avec le FC Barcelone B
1 Championnat d’Espagne : Champion d’Espagne de Division 4 2008

Avec le FC Barcelone
3 Championnats d’Espagne : 2009, 2010 et 2011.
2 Coupes du Roi : 2009 et 2012.
3 Supercoupes d’Espagne : 2009, 2010 et 2011.
2 Ligues des Champions : 2009 et 2011.
2 Supercoupes de l’UEFA : 2009 et 2011.
2 Coupes du monde des clubs : 2009 et 2011.

NOTA BENE : Pour mémoire… histoire de ne pas tout mettre sur le dos de Lance Armstrong
http://www.liberation.fr/sports/0101394883-guardiola-deux-fois-positif-a-la-nandrolone

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1508/Sports/article/detail/1006103/2009/09/29/Josep-Guardiola-blanchi-ne-sera-plus-inquiete.dhtml

[Post dédié à Lance Armstrong]

Permalien 01:15:05, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Pourquoi le monde entier ne parle-t-il que de Lance Armstrong ?

L’une des plus légendaires journées d’Armstrong sur le Tour de France. Où est le dopage là-dedans ?

J’avoue que j’ai du mal à comprendre pourquoi les médias, les psys, les spécialistes du comportement, j’en passe et des pires, s’acharnent à détruire Lance Armstrong avec autant d’insistance.
Il y a des dictateurs qui n’ont pas eu droit à une telle chasse à l’homme.
Le Tour de France est-ce si important ?
Ce torrent de haine déversé sur un seul homme doit cacher quelque chose.
Il permet sans aucun doute de ne pas parler d’autres sportifs qui ne sont pas blanc comme neige, si j’ose dire.
Si Armstrong a pris des produits illicites que même son cancer ne l’autorisait pas à prendre pourquoi l’a-t-on laissé agir à sa guise alors qu’il était traqué comme une bête par des Dracula(s) suceurs de sang et collectionneur de flacons d’urine ?
Le flagrant délit ça existe.
Pourquoi l’avoir laissé gagner 7 Tours de France avant de la coincer ? Pour laisser la machine à fric amasser le pognon ?
Le champions cyclistes ont toujours eu besoin de “charger la mule” sinon nous n’aurions pas cette expression dans le jargon de la Petite Reine.
Quand pendant 7 ans, Armstrong a évité les chutes pour arriver jusqu’à Paris, il ne le doit pas au dopage.
Pourquoi a-t-on conservé son sang, son urine et pas celle des joueurs de l’équipe de France championne du monde 1998 ?
Je me souviens que lors d’une préparation en altitude des Bleus, un contrôle anti dopage inopiné avait déclenché les foudres du sélectionneur qui avait dit qu’il était honteux de déranger une équipe qui se prépare.
L’ex-médecin de l’équipe de France de football entre 2004 et 2008, Jean-Pierre Paclet n’a pas été suivi par les médias quand dans un entretien au Parisien/Aujourd’hui en France daté de ce mercredi 25 août 2010 et dans son livre L’Implosion , il raconte que “des analyses de sang ont révélé des anomalies sur plusieurs Français juste avant la Coupe du monde 1998″. Et qu’au final, “la raison d’Etat l’a emporté", le staff tricolore aurait alors décidé de fermer les yeux sur ces examens médicaux douteux.
Deux poids, deux mesures.
On salit trop Armstrong pour que cela soit honnête.
On a intérêt à ce qu’il paie cher pour qu’on oublie tous les autres dopés qui font la une de journaux sans qu’on farfouille dans leurs anciennes armoires à pharmacie.
J’attends qu’on traite les autres sportifs avec la même sévérité qui a mis Armstrong plus bas que terre.
Le public se moque complétement de la question du dopage.
J’ai entendu un jour un manager de boxe dire:
-"Le match était truqué ? Et alors, s’il était beau ! Quand vous allez au théâtre vous connaissait tous la fin de la pièce…”
Le sport n’a rien à voir avec ce paradis de la morale qu’on nous vend sans cesse de manière imbécile.
Les pères la vertu du cyclisme, ils font rêver qui ?

18.01.13

Permalien 08:04:56, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Lance Armstrong est lynché dans les médias alors que Carl Lewis, Anquetil, McEnroe, Agassi et Coppi sont des intouchables

Il faut balayer devant sa porte avant de balayer devant celle de Lance Armstrong. Le Grand Jacques Anquetil ne buvait pas que de l’eau claire mais personne n’a jamais songé à lui retirer le moindre de ses trophées, et sa renommée n’a jamais été aussi grande en 2013. La chasse au champion Armstrong se poursuit sans relâche alors que beaucoup d’autres grands champions qui ont parlé dopage à coeur ouvert ne sont pas devenus des proies médiatiques. Armstrong n’a jamais été contrôlé positif au terme d’une course alors que les autres champions se sont tous exprimés sur le dopage sans que cela ne porte préjudice à leur prestige. Je n’ai jamais un tel acharnement sur un sportif. Quand on parle de dopage en cyclisme, on brandit le terme “médicalisation” dans le football. Des cas de dopage ont été décelés en L1 et L2 mais il s’agissait d’un contrôle expérimental nous a-t-on dit. La presse institutionnelle s’acharne contre Armstrong car la presse fait toujours là où on lui dit de faire. D’autres sportifs sont à l’abri d’une telle campagne de presse car ils sont des icônes de sports qui rapportent beaucoup plus d’argent que le cyclisme.

Carl Lewis:
“En avril 2003, Wade Exum, ancien chef du programme de détection du comité olympique américain (USOC), a remis à deux journaux américains - Sports Illustrated et The Orange County Register - un dossier et des preuves attestant que Carl Lewis a été contrôlé positif à trois reprises à la pseudo-éphédrine, à l’éphédrine et à la phénylpropanolamine en 1988, lors des sélections américaines pour les Jeux olympiques. Le blanchiment de l’USOC a permis à Carl Lewis de participer aux JO de Séoul, de terminer deuxième du 100 m avant d’être déclaré champion olympique, dans la même discipline, à la suite du contrôle positif (aux stéroïdes anabolisants) de Ben Johnson. L’homme aux neuf médailles d’or olympiques n’a même pas pris la peine de démentir : « Des centaines de personnes ont été prises. Elles ont toutes été traitées de la même manière. Le contexte était différent à l’époque ». Sa ligne de défense ? Un : les produits incriminés étaient présents dans des compléments alimentaires à base d’herbes. Deux : ils n’étaient pas efficaces. Faux sur ce point : ces stimulants légers aident les sprinters à diminuer leur temps de réaction. Quant à l’argument de l’usage par inadvertance, le président de l’Agence mondiale antidopage « ne peut l’admettre : Carl Lewis n’aurait jamais dû l’évoquer » Plus largement, Dick Pound (qui fut l’avocat de Ben Johnson en 1988) accuse : « Nous sommes donc bien en présence de double standard en matière de lutte antidopage à cette époque : des règles pour les Américains et d’autres règles pour le reste de la planète » Carl Lewis aurait donc dû vraisemblablement être déclassé (comme Ben Johnson) de son titre du 100 mètres en 1988″

Jacques Anquetil:
“Jacques Anquetil a plusieurs fois été soupçonné de dopage. Dans Miroir du cyclisme d’octobre 1992, il indiquait: “Je préfère me faire une piqûre de caféine que de boire trois tasses de café qui, elles, me font mal au foie….” Dans le livre La Face cachée de L’Équipe de David Garcia, le journaliste rapporte que le champion avait dit: “Je me dope parce que tout le monde se dope (…) Bien souvent, je me suis fais des piqûres et si, maintenant, on veut m’accuser de me doper, ce n’est pas bien difficile, il suffit de regarder mes fesses et mes cuisses, ce sont de véritables écumoires".

John McEnroe:
“En janvier 2004, John McEnroe déclare dans le quotidien australien le Daily Telegraph, qu’il a été dopé « à son insu » aux stéroïdes durant sa carrière". Ses déclarations sont immédiatement étouffées.

Andre Agassi:
“Pour éviter une suspension pour dopage à la suite de ce contrôle, l’Américain, dont la carrière était alors au plus bas, a menti aux autorités sportives, notamment l’Association des joueurs de tennis professionnels (ATP). La substance en question était la méthamphétamine, une drogue synthétique qui provoque l’euphorie. Agassi explique comment il a consommé cette drogue pour la première fois, chez lui, avec la complicité de son assistant, un certain “Slim", et l’état d’euphorie qui l’a envahi ensuite. «Je ne m’étais jamais senti aussi vivant, plein d’espoir et avec autant d’énergie», précise t-il dans son autobiographie. “J’ai écris une lettre à l’ATP pour les informer que “Slim” était un consommateur régulier de drogues et qu’il mélangeait souvent la “meth” avec des sodas, ce qui était vrai. Mais j’ai ajouté que j’en avais bu un par accident. J’ai eu honte évidemment et me suis promis que ce mensonge marquait la fin de tout ça". L’ATP a décidé de classer le dossier.

Zinedine Zidane:
“Les extraits de l’audition de Zidane devant le juge italien Giuseppe Casalbore le 26 janvier 2004 sont édifiants. Il s’agissait de faire la lumière sur les soupçons de dopage à la Juve entre le juillet 1994 et septembre 1998. Les joueurs ont bénéficié de relaxes au motif que la loi antidopage votée en 2000 ne pouvait sanctionner des faits datant de 1994 à 1998.
Le juge : Vous avez pris des compléments alimentaires ?
Zidane : Oui, j’ai pris des vitamines …
J: Vous les preniez sous quelles formes, par la bouche ?
Z: Par la bouche, oui, oui …
J: Aussi sous forme de piqûre ?
Z: Oui des vitamines.
J: Vous pratiquiez aussi des transfusions ?
Z: Oui.
J: Seulement de vitamines ?
Z: Seulement de vitamines.
J: Seulement de vitamines, rien d’autre ? Pourtant vous souriez.
Z: Ah ?
J: Dites-moi un peu. Vous faisiez des transfusions d’Esafosfina ? Vous savez ce que c’est que l’Esafosfina ? Vous l’avez déclaré en 1998, je le lis ici sur le procès-verbal (…) Vous considériez cela seulement comme des vitamines.
Z: Oui(…)
J: Vous ne prenez rien d’autre ?
Z Non. A part la créatine, le fer, et (…)
J: Dites-moi, une autre phrase m’a frappé, vous aviez déclaré, lors de votre audition : « Les perfusions sont utiles, sinon, comment ferions-nous autrement pour jouer soixante-dix matchs pendant l’année ?”
En novembre 2004, Riccardo Agricola, le médecin chef de la Juventus Turin – dont Zinédine Zidane a porté le maillot de 1996 à 2001 – avait été condamné en première instance à un an et dix mois de prison pour fraude sportive et utilisation abusive et dangereuse pour la santé de médicaments en dehors de toute justification thérapeutique entre 1994 et 1998.
Dans son rapport, l’hématologue commis par le parquet de Turin avait notamment conclu que les fortes variations de paramètres sanguins observées chez certains joueurs de la « Juve », dont l’ancien capitaine de l’équipe de France, Didier Deschamps, relevaient de « l’utilisation quasi certaine de traitements pharmacologiques tels que l’érythropoïétine ou les transfusions ». Après ces révélations tardives sur Zidane, les instances de la FIFA ont décidé de faire la sourde oreille, car pour Sepp Blatter, le patron de la Fédération « le dopage serait inutile dans le football car ce sport est avant tout technique.”
Pendant le Mondial allemand, la Fédération internationale de football (FIFA) n’a pratiqué aucun contrôle sanguin pour détecter d’éventuelles transfusions. “Nous considérons la probabilité de cette pratique dans le football tellement faible que ce serait une perte de temps, d’argent et d’énergie que de faire des contrôles sanguins », explique au Monde Jiri Dvorak, le médecin chef de la FIFA". (1)

Fausto Coppi:
Interview à la TV italienne…
TV: “Tous les coureurs prennent la Bomba (amphétamines)?
Coppi: Oui et tous ceux qui prétendent le contraire ne méritent pas que l’on parle de vélo avec eux!
TV: Vous, vous preniez de la Bomba?
Coppi: Oui! Chaque fois que c’était nécessaire.
TV: Et quand était-ce nécessaire
Coppi: Pratiquement tout le temps!”

PS: Toutes ces déclarations sont été récoltées sur le net. Inutile de vous préciser que Armstrong, Anquetil, Coppi, Lewis, Zidane, McEnroe et Agassi sont des sportifs que je classe parmi les grands champions. Comme disait le général De Gaulle: “Anquetil a fait retentir La Marseillaise!”

(1)A lire aussi ce post sur l’EPO dans le calcio:
http://www.blogmorlino.com/index.php/2012/08/29/a_la_juventus_turin_du_temps_de_zidane_e_1

A 21 points de Manchester United, Arsenal n'a plus que la 4e place pour rêver

Le prochain derby de Londres s’annonce périlleux pour Arsenal.

Dimanche 20 janvier 2013, 14 h 30
Chelsea (3e)- Arsenal (6e)

Classement
1 Man United 55 points, 22 matchs
2 Man City 48 pts, 22 matchs
3 Chelsea 41 pts, 21 matchs
4 Tottenham 40 pts, 22 matchs
5 Everton 37 pts, 22 matchs
6 Arsenal 34 pts, 21 matchs

Après la défaite 0-2 contre Man City, à Londres, Arsène Wenger a critiqué son équipe avec des mots que l’on m’aurait reproché si je les avais dits. Il a insisté sur la fébrilité de ses défenseurs et, d’une manière générale, sur le fait que ses joueurs ne savent toujours gérer un grand événement. La réception de Man City a tétanisé les Gunners.
En ce qui me concerne, je l’ai déjà dit: je ne tire plus sur l’ambulance d’Arsenal.
Arsène Wenger n’y est pour rien si on le pille chaque saison.
Au dernier mercato, il a perdu van Persie, Song, deux départs qui s’ajoutent à ceux de Nasri et Fabregas.
Avec le passage à l’ennemi de van Persie, Arsenal a perdu sa force de frappe.
Arsenal est désormais à 21 points de Man United. C’est énorme. D’ailleurs, les fans d’Arsenal sont entrés dans le rang. On ne les entend plus.
Maintenant Arsenal ne peut jamais jouer le titre. Ils sont presque dans la peau de Lorient alors qu’on les croyait dans celle de Lille.
Jusqu’à présent, les Gunners devaient finir dans les trois premiers pour être qualifiés d’office à la Champions League suivante. Aujourd’hui, les Gunners rêvent que la 4e place, synonyme de matchs de pré-qualification de la C1.
En de début 2013, Arsenal (6e) est à 7 pts du 3e (Chelsea) et à 6 pts du 4e (Tottenham).
Le derby Chelsea-Arsenal s’annonce hyper compliqué pour Arsenal qui doit ne pas perdre à l’extérieur sinon les Gunners vont se retrouver à 10 pts de Chelsea.
La chance des Gunners c’est que ce dimanche à 17 h, se déroule Tottenham(4e)-Man U(1er).

17.01.13

Corneille avait du talent mais Molière, du génie

Au temps de Jacques Martin, les animateurs télés étaient cultivés.

De manière régulière, depuis quelques années, on ne cesse pas de salir Molière, annonçant qu’il n’aurait pas écrit un seul mot de ses pièces qui seraient en fait de la main de Corneille.
Foutaise que tout cela !
Corneille est pompeux quand Molière touche au coeur.
Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, a éé baptisé le 15 janvier 1622 à Paris. Nous sommes donc à l’heure de son anniversaire.
Nous sommes en 2013 et on le joue toujours. Et ce n’est pas près de finir.
Le dramaturge était comédien et chef de troupe. Louis XIV le considèrait comme un frère.
Quand on a dit au Roi Soleil que Molière était un infréquentable parce qu’il allait épouser la fille de sa femme, pour ne pas dire sa fille, Louis XIV répondit: “Je serai son témoin!”
Si d’aucuns prétendent que les pièces de Molière sont de Corneille c’est parce que les manuscrits de Molière n’ont pas été retrouvés.
Quand un quidam a voulu les confier à la BN, un incapable a envoyé balader le bienfaiteur.
Dans la littérature française, il y a Molière et puis les autres.

16.01.13

Permalien 14:01:58, Catégories: GRAND MONSIEUR, ANQUETILLEMENT  

Lettre ouverte aux enfants du champion Lance Armstrong: Luke, Olivia Marie, Grace, Isabelle et Max

La perpétuelle chasse à l’Armstrong met en lumière les ravages de ce qu’ils osent appeler la transparence alors que tous les sportifs de haut niveau suivent une médicalisation spécifique à leur sport et à leurs efforts. On associe le mot mensonge à l’Américain quand tous les politiciens mentent comme ils respirent. D’aucuns vont jusqu’à dire qu’il n’a jamais eu le cancer. La calomnie n’a pas de frontière.

Chers enfants,
Marchez tête droite: votre père n’a jamais lancé de bombes d’un avion sur des centaines d’innocents. Il n’a tué personne, sauf symboliquement des centaines d’adversaires qui ne voyaient de lui que son dos jaune.
Depuis qu’il a quitté le Tour de France, la Grande Boucle est orpheline. Les routes de France n’ont plus de patron.
En ce moment plus que jamais vous entendez dire des atrocités sur votre père.
N’en croyez pas un mot.
Votre père a été traqué tous les jours comme s’il était un Al Capone du cyclisme.
Aucun sportif au monde n’a été suivi autant que lui par les Dracula(s) du contrôle anti dopage.
Nuit et jour, il devait dire ce qu’il faisait. On farfouillait ses poubelles.
On l’a lynché médiatiquement pendant toute sa carrière. Et après sa retraite, la chasse à l’homme a redoublé d’intensité.
Pourquoi lui ? Et pourquoi laisse-t-on les autres sportifs à l’abri de telles attaques sans répit ?
Dès qu’un Français ou Française est pris la main dans le sac, on passe vite l’éponge.
Si Lance Armstrong était né à Paris, il serait ministre des Sports.
En football, on nous fait croire que Maradona a été le seul footballeur dopé !
Chers enfants, ne soyez pas dupes.
Le cyclisme est un sport atrocement grandiose: quand on est fatigué l’on ne peut pas donner son vélo comme on fait une passe avec un ballon.
Votre père, Lance Armstrong n’est pas un tricheur.
C’est un immense champion, de la race d’Anquetil et de Coppi.
Si on retire son palmarès a votre papa, il faut alors aussi réduire à néant la carrière du Grand Jacques et celle du Campionissimo.
Quand on a dit à Charles De Gaulle que Anquetil chargeait parfois la mule, il s’est mis en colère: “Il a fait retentir la Marseillaise oui ou non !"(Je cite de mémoire). Il est vrai que je vous parle de l’homme qui a dit non aux nazis quand des millions de Français se sont mis à genoux devant Hitler en surimpression sur le portrait de Pétain. Je rappelle qu’à l’inverse des Français, les Anglais, eux, n’ont jamais donné leur pays à Hitler.
Donc, ne cessez pas d’aimer votre père, un des plus grands champions de tous les temps.
La seule question qui se pose c’est: Pourquoi avoir entendu qu’il gagne 7 Tours de France pour le mettre plus bas que terre ?
S’il suffisait de se doper pour gagner le Tour de France, les ânes seraient des pur-sang.
On n’a jamais vu un bourricot remporter le Grand Prix d’Amérique.

Hommage à Dominique Rocheteau, l'homme qui pleure

L’Ange vert est un surnom qu’il ne convient pas à Dominique Rocheteau. J’aime mieux dire le Diable vert car il court encore comme un beau diable, le Green Devil ! Sur la photo arrêtée ci-dessus, il incarne toute l’insolence de la jeunesse. Il dégageait beaucoup de beauté. Beauté intérieure aussi. Beauté qu’il conserve toujours. Dominique Rocheteau ne sera jamais vieux.

Saint-Etienne s’est qualifié au bout de la nuit pour la finale de la Coupe de la Ligue.
Cela fait plus de 31 ans que l’ASSE n’a pas remporté un titre.
L’affiche au SDF sera donc St-Etienne-Rennes ou Montpellier.(L’autre demi-finale se déroule le 16 janvier 2013)
Il a fallu attendre les tirs au buts pour voir Lille craquer (6-7) et laisser la place de finalistes aux Verts, au terme d’un 0-0 à la fin des prolongations.
A ce moment-là, on a vu la foule envahir le terrain. Nous sommes à Saint-Etienne, les autorités fermeront les yeux. Si cette scène avait eu lieu à Nice, mon club prendrait 4 matchs à huis clos !
Passons… Nous devons retenir les larmes de Dominique Rocheteau, à l’endroit même où il devint une icône du football, suite à sa classe internationale.
Oui, Rocheteau pleurait et cela faisait office de catharsis.
Il pleurait comme jadis pleuraient Michel Hidalgo, Tigana, Pelé, Maradona, Gascoigne et Boli.
Aujourd’hui, les joueurs ne pleurent plus. La robotique est passée par là.
Rocheteau incarne un football romantique. Attention, cela ne veut pas dire trop gentil.
Le buteur était un immense compétiteur, un joueur au mental d’acier.
On l’a surnommé à tort l’Ange vert, un surnom qu’il n’a jamais aimé.
S’il avait 20 ans de nos jours, il jouerait à Manchester United ou au Bayern Munich ou à l’AC Milan.
Ce fut un attaquant fantastique, une machine à marquer des buts.
On lui doit beaucoup pour les bons résultats des Bleus en 1982 et 1986.
Il a été notre George Best.
Il aimait la musique, la littérature, le cinéma, la politique et le football. Il les aime toujours d’ailleurs.
Cet attaquant exceptionnel ne rendait jamais les coups qu’on lui donnait, et il en beaucoup reçus !
Il porte en lui une part d’ombre que les médias n’ont jamais réussi à percer.
J’ai l’honneur d’être son ami. Je témoigne ici de sa très grande intelligence associée à une immense sensibilité.
C’est un homme qui ne trahit pas. Il a renoncé à sa carrière d’agent car il hait les coups bas.
Il est si loin des bas du plafond qui étaient dans le bus des Bleus en Afsud.
Voir pleurer Dominique Rochetau fut un grand moment.
Non pas de télévision, mais un grand moment au plan humain.
Rien que pour lui, j’espère que l’ASSE va remporter la Coupe de la Ligue 2013.
Les joueurs actuels doivent soulever le trophée pour le donner à Rocheteau.
Dominique Rocheteau est l’homme le plus lucide que je connaisse.
Une lucidité effrayante.

[Post dédié aux quatre enfants de Dominique Rocheteau]

PS: Rennes ayant éliminé Montpellier 2-0, la finale de la Coupe de la Ligue est donc Saint-Etienne-Rennes. Très belle affiche entre un club qui n’a plus rien gagné depuis plus de 30 ans et un autre qui est à la recherche d’un titre depuis plus de 40 ans. Antonetti va essayer d’enfin remporter un trophée de l’élite, devant un club qu’il a entraîné.

15.01.13

Permalien 16:59:42, Catégories: LE GYM E BASTA, THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Et si Claude Puel était le Sir Alex Ferguson de Nice ?

Comme Robin van Persie à Man United, l’Argentin Dario Cvitanich n’arrête pas de marquer dans un groupe d’Aiglons euphoriques.

En ce début d’année, mes deux clubs fétiches sont en plein boum.
Manchester United poursuit son rythme de croisière entamé en 1993 avec le duo Sir Ferguson-King Cantona.
Dans les premiers jours de 2013, seul Man City peut suivre la cadence infernale de MU qui mène la danse avec 7 points d’avance et une attaque de feu: 56 buts en 22 matchs de Premier League avec van Persie en fer de lance (17 buts).
Et voilà que maintenant, Nice se place en haut de tableau, grâce à la méthode Claude Puel qui n’est pas sans similitude avec celle de Ferguson.
Si Claude Puel reste à Nice, ce Nice-là va devenir un grand club de L1 sous la présidence Rivère.
Nice a été hyer fort dans les années 1950 et les années 1970.
La roue tourne, et la renaissance de Nice a eu lieu en 2002.
Cela fait dix ans que Nice se reconstruit.
Points semblables entre Puel et Ferguson.
1/ Savent que leur club a une Histoire
2/ Construction d’un groupe complémentaire, en doublant, voire triplant les postes
3/ Projet de jeu bien établi
4/ Se tiennent au courant de ce qui se passe dans toutes les sections du club
5/ Ne conservent que des joueurs hyper concernés
6/ Veillent à la bonne ambiance dans le vestaire
7/ Exigent une épine dorsale solide
8/ Composent un onze de soldats-tauliers, de bons joueurs oubliés et d’espoirs brillantissimes
9/ Ont la haine de l’incompétence
10/Grande capacité d’anticipation

Avec l’effectif du Nice de 2013, est-ce que Sir Ferguson ferait aussi bien que Puel à la 20e journée ?
Et avec celui de MU, Puel serait-il premier en Angleterre ? A la seconde question, je réponds oui.
Claude Puel a trouvé son club à Nice. Il va avoir le grand bonheur d’être le manager qui entre sans la nouvelle enceinte du club azuréen.
J’espère que Nice soit l’Arsenal de Puel… ou mieux encore, le Man U de Puel !

[Post dédié à Richard Kurt]

L'ex Gunner van Persie veut gagner le championnat anglais 2013 avec Man United

Si Man City a gagné le titre 2012 c’est parce que Man United le lui a offert sur un plateau. Ce qui est arrivé une fois n’arrivera plus jamais. Foi de Sir Ferguson.

Entre 2004 et 2012, le temps de son séjour à Arsenal, Robin van Persie n’a gagné que deux trophées:
Community Shield en 2004
Coupe d’Angleterre en 2005
C’est peu, famélique même.
A peine arrivé à Manchester United, il est en tête de la Premier League tout en étant en course pour la C1 2013.
L’UEFA n’a pas daigné le faire figurer dans le onze de l’année.
Et si MU venait à battre Barcelone en finale de la C1 2013 est-ce que Messi serait toujours le plus grand joueur du monde ?
Van Persie se moque de ce genre de phrases.
Il espère remporter un trophée qui lui échappe depuis sept ans.
MU va lui permettre de soulever un coupe.
Van Persie a quitté Arsenal pour enfin gagner des titres avec Sir Ferguson.

Permalien 12:46:15, Catégories: LA REVUE DE STRESS  

Le pour et le contre dans les déclarations de coach Antonetti

Fred Antonetti, l’entraîneur de Rennes, donne beaucoup trop à manger aux caméras. La presse est grande demandeuse de personnages entiers qui ensuite sont tournés en dérision. Dans notre monde d’images, il vaut mieux rester calme même si on boue intérieurement. Antonetti reste spontané dans un univers policé.

A voir sur
http://www.mycoachfoot.com/news/pro/le-pour-et-le-contre-dans-le-declarations-de-coach-antonetti_79.htm

14.01.13

Permalien 16:58:09, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Les secrets de la méthode niçoise de Magic Claude Puel dans la cours des grands avec 29 M€

Après ce beau week-end, avec les victoires de Nice et de Manchester United, revenons sur le parcours des Aiglons en pleine renaissance. Nice a la quatrième meilleure attaque de France. Tout va très vite en football, selon la formule consacrée. Cependant le bonheur des Aiglons est beau à voir et à vivre.

Classement de la Ligue 1, au nombre de points, le 13 janvier 2013, au terme de la 20e journée. Je signale le budget de chaque club:
1/Lyon, 41 points, 145 M€
2/Paris, 39 pts, 300 M€
3/ Marseille, 38 pts, 110 M€
4/ Bordeaux, 32 pts, 75 M€
5/ Nice, 32 pts, 29 M€
6/ Rennes, 32 pts, 50 M€
7/ Lorient, 31 pts, 35 M€
8/ Lille, 30 pts, 100 M€
9/ Montpellier 29 pts, 60 M€
10/ Valenciennes 29 pts, 30 M€

Quels sont les points forts du coaching de Claude Puel qui s’appuie sur son expérience d’ancien très grand milieu de terrain, à la fois dur sur l’homme, très intelligent et hyper constant ?

1/ A un très bon staff

2/ A un regard sur tout l’effectif du club, certain que demain se prépare aujourd’hui

3/ A remercier les joueurs du Gym qui ne l’inspiraient pas

4/ A recruter des joueurs complémentaires entre eux

Ne soyons pas dupe du système médiatique qui parle toujours des gens dont on parle. Claude Puel a le niveau pour entraîner un club de Premier League.

Lire la suite sur: http://www.mycoachfoot.com/news/pro/les-secrets-de-la-reussite-immediate-a-nice-du-coach-claude-puel-ancien-joueur-exemplaire_78.htm

Permalien 08:38:19, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

L'Aiglon Dario Cvitanich est 2e buteur de L1 avec 12 buts

L’Argentin d’origine croate, 28 ans, est la nouvelle terreur des surfaces de L1. Nice a touché le gros lot !

Si Nice est 5e à la 20e journée c’est surtout parce que les Aiglons marquent dans leur temps forts grâce à lur nouveau buteur et cela change tout.
Cvitanich est très réactif. Dès qu’il entrevoit un espace, une brèche dans la défense, il tente sa chance.
Son instinct de buteur fait plaisir à voir.
Il est de plus hyper adroit et donc très bon technicien.
Ses partenaires ne sont pas non plus maladroits. Bauthéac et Esseyric trouvent eux aussi souvent le chemin des filets adverses.
Claude Puel a fait un très bon recrutement. Nice est solide à tous les postes.
Du fait d’avoir de bons attaquants- la faiblesse habituelle de Nice- rend la défense meilleure.
Nice développe beaucoup de jeu avec un groupe très complémentaire composé de joueurs d’expérience qui encadrent des néophytes en L2.

Les 12 buts de Dario Cvitanich en Ligue 1 (il a marqué aussi 2 buts en Coupe):
7e journée : Nice 2-2 Bastia : Civelli, CVITANICH (57e)
8e : Reims 3-1 Nice : CVITANICH (62e, égalisation)
10e : Montpellier 3-1 Nice : CVITANICH (90e +2, penalty Panenka)
12e : OM 2-2 Nice: CVITANICH (51e, tête), Abriel
13e: Nice 1-0 Toulouse: CVITANICH (60e)
14e Sochaux 0-1 Nice: CVITANICH (44e, penalty)
16e Troyes 1-1 Nice: CVITANICH (90e +1)
17e Nice 1-0 Rennes: CVITANICH (66e, penalty)
18e Nice 3-2 Evian: CVITANICH (20e, 47e), Maupay (90e+1)
20e Nice 5-0 Valenciennes: CVITANICH(45e, 79e), Civelli (59e), Eysseric (64e), Digard (87e)

Classement des buteurs:

1er: Zlatan Ibrahimovic/ Paris-SG : 18 buts
2 Dario Cvitanich/ Nice : 12 buts

Permalien 01:06:26, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Les Aiglons de Puel s'envolent pour permettre à l'OGCNice de gagner 5-0 contre Valenciennes

Cvitanich en est à 12 buts en championnat. La vie est belle avec un tel buteur. Il faut remonter loin dans le temps pour retrouver une victoire de Nice sur un tel score fleuve. Soit le Nice-Caen de 1989 avec un idendentique cinglant 5-0. Avec un budget de 30 M€ Nice se hisse à la 5e place. Certes, tout ça tient du yoyo mais ce qui est pris n’est plus à prendre.

OGC Nice 5-0 Valenciennes 5 à 0
Buts pour les Aglons : Cvitanich (45e, 79e), Civelli (59e), Eysseric (64e), Digard (87e)

Nice : Delle - Palun (Genevois, 76e), Gomis, Civelli, Kolodziejczak - Digard ©, Abriel - Bauthéac (Pied, 77e), Eysseric, Diaz (Anin, 70e) - Cvitanich
Manager: Claude Puel

Classement:
1 Lyon 41 20/ 12 5 3/ 35 18/ + 17
2 PSG 39 20/11 6 3/ 36 12/ + 24
3 Marseille 38 20/ 12 2 6/ 25 23/ + 2
4 Bordeaux 32 20/ 7 11 2/ 23 14/ + 9
5 NICE 32 20/ 8 8 4/ 31 26/ + 5

Les 5 buts des Aiglons. Il n’y a pas cinq classes d’écart entre les deux équipes mais une telle victoire cela fait toujours plaisir:

45e/ Cvitanich reçoit le ballon à l’entrée de la surface. L’Argentin efface Isimat-Mirin et tire d’une frappe du droit au ras du poteau. 1-0

59e/ Coup franc pour Nice tiré par Bauthéac. Monté en surnombre, le défenseur Renato Civelli met un pointu pour creuser l’écart. 2-0

64e/Cvitanich et Diaz font des appels pendant que l’ex Monégasque Valentin Eysseric tire en pleine lucarne. 3-0

79e/Servi par Timothée Kolodziejczak, l’attaquant hyper réaliste Cvitanich fait le doublé d’un plat du pied. 4-0

87e/ Didier Digard reçoit le centre en retrait de Dario Cvitanich et marque du droit à ras de terre. 5-0

13.01.13

Permalien 14:20:53, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Manchester United maintient le cap sur le titre 2013

Un derby n’est pas toujours beau. L’important c’est de le gagner. C’est ce qu’a fait Man United. Merci aux Red Devils. MU sans Ronney et sans Chicharito gagne aussi. Voilà une grande nouvelle.

Man United 2-1 Liverpool
Buts pour les Red Devils : van Persie (18e), Vidic (54e)
Buts pour les visiteurs: Sturridge (57e)

Classement:
1 Manchester United 55 points 22 matchs/ 18 1 3/ 56 29/ + 27
2 Manchester City 48 22/ 14 6 2/ 43 19/ + 24

José Mourinho a quitté Old Trafford plus rassuré qu’à son arrivée. Toute la première mi-temps, il a dû se dire: “Houlala! Ce groupe est très fort à la manoeuvre. Mes joueurs font souffrir ici, mais en seconde période, il a repris espoir car les Reds après l’égalisation ont démontré qu’il n’est pas impossible de battre MU sur son terrain, à condition de fournir un énorme match. Les Madrilènes devront faire plus que Liverpool qui n’a même pas réussi à prendre un point. Sir Ferguson a eu peur ce dimanche car il a musclé sa défense à 2-1, décision rarissime chez lui, de par la culture du club.
Donc les deux équipes ont eu leur mi-temps et MU n’a pas longtemps fait plaisir à ses fans, ne menant 2-0 que trois minutes. Au coup d’envoi, Sir Ferguson a cassé sa ligne d’ailiers (Young-Valencia) pour donner du temps de jeu à Welbeck et Kagawa, laissant Chicharito sur le banc. Ce fut bien vu car c’est en récupérant un ballon de manière superbe que Kagawa a enclenché l’action du premier but marqué par l’inévitable van Persie sur passe d’Evra. En défense, Sir Ferguson retrouva la sérénité de jadis avec le triangle Vidic-Ferdinand-De Gea (dans le rôle de van der Sar). Et cette sérénité n’a duré hélas! que 57 minutes. Le manager a cessé son imbécile turn over de gardiens mais il n’a pas plus trouvé son titulaire: De Gea a raté le seul arrêt qu’il a fait dans le match, ne pouvant pas capter le ballon qui a fini au fond des filets. En fin de première mi-temps, Liverpool a évité le KO sur une action en trois temps. Le gardien des Reds, lui, est reste KO plusieurs minutes au sol mais il avait évité le 2-0. Et en fin de match, van Persie a failli marqué le but de la décade(!) avec un coup du foulard que Reina a sauvé. Reina fera un bon goal dans l’équipe de MU. De Gea est en rodage. Il lui manque des kilomètres.

De Gea/ (4) N’a pas pu capter le ballon qui a fini au fond des filets. N’a toujours pas la dimension d’un titulaire
Evra (7) Grosse activité comme toujours. Auteur de deux passes décisives
Vidic © (7) Bien dans le tempo mais il s’est une fois de plus fait mal au genou en retombant. Puis (78e) Smalling (5) a bien répondu présent
Ferdinand (7) Le ministre de défense
Rafael/ (7) Superbe flèche empoisonnée
Kagawa (7) Le dépositaire du jeu mais n’a pas 90 minutes dans les jambes. Puis (76e) Jones (5) S’est bien fondu dans l’ensemble rouge
Cleverley (7) Il a trois poumons
Carrick (6) Moins sécurisant que d’habitude
Young/ (5) Beaucoup d’accélérations (Sorti sur blessure.) Puis (45e)Valencia (6) Le mordant habituel
Welbeck (7) Bon match mais il est aussi généreux dans l’effort que parfois égoïste dans la finition
van Persie (9) Le réalisme absolu

Non uilisés: Amos,Anderson, Giggs, Chicharito

Manager: Sir Ferguson (9) A remporté le derby de la Mersey. Merci.

PS: Arsenal 0-2 Man City

Permalien 11:33:59, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Avant The Match (13-1-2013), Sir Ferguson rend hommage à la fidélité de Giggs, Scholes, Gerrard et Carragher

Alors que les médias français nous font croire que Troyes-Lyon est une grande affiche, la Premier League propose un combat de titans entre deux des plus grands clubs du monde: MU et Liverpool. Je peux traverver la Manche à la nage pour voir le derby de la Mersey mais je n’irai pas avoir Troyes-Lyon en Rolls Royce.

Dimanche 13 janvier 2013, 14 h 30
Manchester United-Liverpool

Sir Alex Ferguson a un grand respect pour Liverpool qui a su conserver dans son effectif deux enfants du pays: Steven Gerrard et Jamie Carragher, exactement comme l’a fait Man United avec Paul Scholes et Ryan Giggs. Le manager des Red Devils accepte que les temps changent avec le nombre de joueurs venus de l’étranger mais il reste persuadé que d’avoir des joueurs nés sur place fait le plus grand bien au club. Avec la rivalité particulièrement féroce entre les deux clubs, ce n’est pas un hasard si les deux clubs de la Mersay ont ce point en commun de conserver des héros locaux pour donner une forte identité au groupe.
Voici la dernière déclaration de Sir Ferguson:
-"Il n’y a aucune façon Steven Gerrard ou Jamie Carragher vont quitter Liverpool. Ils vont y rester jusqu’à ce qu’ils terminent leur carrière . Dans le football d’aujourd’hui cette fidélité aux couleurs est admirable. Nous sommes très chanceux de vivre la même chose avec Giggs et Scholes, des joueurs d’un seul club. Rien n’est plus beau. Gary Neville devrait lui aussi être encore sur la pelouse avec nous mais, malheureusement, il a eu de graves blessures vers la fin de sa carrière. Il est désormais très difficile d’avoir des joueurs fideles puisque beaucoup de bons étrangers sont acceptés dans notre championnat. Avec les contrats de quatre ans, il y a beaucoup de changements possibles. Nous avons été chanceux de conserver Cristiano Ronaldo pendant six ans. Patrice Evra et Nemanja Vidic sont avec nous depuis sept ans maintenant et Peter Schmeichel est resté huit ans. Tout ces points fixes sont capitaux pour construire. Ce dimanche, les anciens de MU et de Liverpool seront à 100 % l’engagement. Quand Liverpool a connu sa dernière faste, les Reds pouvaient compter sur les fidèles Ian Rush, Jimmy Case, Sammy Lee - tous de grands tauliers.”

DANS LE CAMP DE MANCHESTER UNITED:

Ryan GIGGS, ailier, milieu de terrain
Né le 29 novembre 1973 à Cardiff (Pays de Galles)
A Man United depuis 1987: 925 matchs, 165 buts
Coupe du monde des clubs de la FIFA 2008
Coupe Intercontinentale 1999
Supercoupe de l’UEFA 1991
2 Ligues des Champions 1999, 2008
12 Championnats d’Angleterre 1993, 1994, 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009 et 2011
4 Coupes d’Angleterre 1994, 1996, 1999, 2004
3 Coupes de la Ligue 1992, 2006, 2009
8 Community Shield 1993, 1994, 1996, 1997, 2003, 2007, 2008, 2010, 2011

Paul SCHOLES, milieu de terrain
Né le 16 novembre 1974 dans le Grand Manchester, à Salford
A Man United depuis 1991: 714 matchs, 155 buts

Palmarès à Man U:
2 Champions League 1999, 2008
Coupe Intercontinentale 1999
Coupe du Monde des clubs 2008
10 Premier League 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009, 2011
3 FA Cup 1996, 1999, 2004
2 Carling Cup 2009, 2010
5 Community Shield 1996, 1997, 2003, 2008, 2010

DANS LE CAMP DE LIVERPOOL:

James CARRAGHER, défenseur
Né le 28 janvier 1978 à Liverpool
A Liverpool depuis 1992: 720 matchs, 5 buts
Ligue des Champions 2005
Coupe UEFA 2001
2 Supercoupes UEFA 2001 et 2005
2 Coupes d’Angleterre 2001 et 2006
3 Coupes de la Ligue 2001, 2003 et 2012
2 Community Shield 2001 et 2007

Steven GERRARD, milieu de terrain
Né le 30 mai 1980 à Whiston dans la banlieue de Liverpool,
A Liverpool depuis 1989: 612 matchs, 156 buts
Ligue des champions 2005
Coupe UEFA 2001
2 Supercoupes UEFA 2001 et 2005
2 Coupes d’Angleterre 2001 et 2006
3 Coupes de la Ligue 2001, 2003 et 2012
2 Community Shield 2001 et 2006

12.01.13

Permalien 14:30:46, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

L'Aiglon Neal Maupay (16 ans) signe pro à l'OGCNice

Dimanche 13 janvier 2013, 17 h
OGCNICE-Valenciennes

Maupay a signé pro à Nice.
Quoi de plus beau que de voir quelqu’un trouver sa voie si vite ? Rien.
Tant de gens traversent la vie sans rien aimer.
Neal Maupay a fait ses débuts en pro le 15 septembre 2012 contre Brest à 16 ans et 32 jours.
Le 15 décembre 2012, il a marqué son premier but en L1 dans les dernières secondes du match contre Évian Thonon Gaillard (3-2). Un but décisif !
Le 6 janvier 2013, il a ouvert le score lors du 32ème de finale de la Coupe de France face au FC Metz (2-3)
C’est un exemple pour tous ceux qui veulent faire quelque chose de leur vie.
Quand on le voit jouer, on est tout de suite frappé par sa grande envie d’en découdre.
Il dévore les espaces. Il a un très grand mental. On ne voit absolument pas qu’il n’a que 16 ans.
Félicitations au nouveau pro de l’OGCNice, issu du centre de formation

Permalien 09:50:26, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

J-1: Man United - Liverpool, 13 janvier 2013, 14 h 30

Dimanche 13 janvier 2013, 14 h30
Manchester United-Liverpool
Pronostic: 4-1

Classement:
1 Manchester United 52 points 21 matchs/ 17 1 3/ 54 28/ + 26
2 Manchester City 45 21/ 13 6 2/ 41 19/ + 22
**********************
8 Liverpool 31 21/ 8 7 6/ 34 26/ + 8

Une télé payante fait passer en boucle un écran publicitaire pour vanter Sochaux-OM, ASSE-Toulouse ou Troyes-Lyon.
De qui se moque-t-on ?
Jamais je ne regarderai ce genre de matchs. Pour les regarder, il faut être lié à l’un de ses six clubs.
En revanche, je ne raterai pour rien au monde Man U-Liverpool alors que je suis né en France.
Le football est toujours abîmé par de mauvaises ondes.
A la radio, ils ne parlent jamais de football, ils ne parlent que de victoires ou défaites. Pas étonnant ensuite qu’un homme comme Pierre Desproges détestait le ballon rond. Pour aimer le football, il faut être à la fois mystique et hyper réaliste.
Ce week-end a donc lieu MU-Liverpool. Voilà une immense affiche. Là nous sommes en face de deux géants mondiaux. Deux multiples vainqueurs de C1. On n’est pas dans un football pour classes maternelles.
Même si MU est premier, les Red Devils peuvent perdre à domicile contre les Reds actuellement 8e. En Angleterre, tout peut arriver.
Depuis que Man United domine la Premier League, Liverpool n’a plus gagné le championnat.
La dernier sacre national des Reds remonte à 1990. Cela fait 23 ans !
C’est Eric Cantona qui a permis à Man United de regagner le titre qui fuyait MU depuis 1967.
Tout le prestique du King est né de sa façon de mettre en marge Liverpool.
La conquête du championnat par MU en 1993 fut une saison grandiose.
Liverpool a dominé le football anglais en 1970-1990.
MU a pris le relais en 1990-2000.
La domination de MU se poursuit en 2000-2010…
Pour les non initiés, Man City est désormais le grand rival de Man United.
C’est mal connaître le foot anglais.
City-United est un derby intra-muros.
Reds-Red Devils reste le derby de la Mersey.
Les MU-Liverpool ont une saveur spéciale. Les fans des deux clubs se haïssent. Ce n’est rien de le dire, il faut le vivre et l’avoir vécu.
MU a fait baisser la cote de Liverpool depuis que les Red Devils détiennent le record du nombre de Championnats gagnés: 19 contre 18.

Palmarès principal de Manchester United
19 Championnats d’Angleterre: 1908, 1911, 1952, 1956, 1957, 1965, 1967, 1993, 1994, 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009, 2011
11 FA CUP : 1909, 1948, 1963, 1977, 1983, 1985, 1990, 1994, 1996, 1999, 2004
3 Champions League : 1968, 1999, 2008

Liverpool
18 Championnats d’Angleterre: 1901, 1906, 1922, 1923, 1947, 1964, 1966, 1973, 1976, 1977, 1979, 1980, 1982, 1983, 1984, 1986, 1988, 1990
7 FA CUP: 1965, 1974, 1986, 1989, 1992, 2001, 2006
5 Champions League: 1977, 1978, 1981, 1984, 2005

Ventscontraires, de Ribes, Magnin, Lecoq et Ripoll (Le Castor Astral)

Hommage à l’indispensable Roland Topor (1938-1997), grand ami de Jean-Michel Ribes.

Il s’agit en fait d’un « livre collaboratif du Théâtre du Rond-Point chapeauté par le duo Ribes- directeur du théâtre- et Magnin. Un site a été créé au nom d’une revue ventscontraires.net afin que tous les amis de cette joyeuse bande aient un endroit pour s’exprimer librement avec le rire pour bouclier, puisque l’humour est la politesse du désespoir comme nous l’a rappelé Boris Vian. Jean-Michel Ribes voulait inventer un magasine en ligne. On peut y côtoyer Alévêque, Ben Jelloun, Bilal, Bonnafé, Chevillard, Fournel, Gamblin, Godin l’entarteur, Murillo, Nimier (Marie), Onfray, Proust (Gaspard) … « Le prix du tabac augmente ? Votre argent de poche diminue ? Vous avez peur pour vos retraites ? Enfants, fumez vos parents ! » On est plus proche du professeur Choron que de Tristan Tzara. C’est difficile d’être insolent quand tout est permis. Les Dadaïstes avaient la voie libre sur tant et tant d’idées reçues. Aujourd’hui c’est difficile d’être originale. Il ne suffit pas de faire de l’humour pour en avoir. Dans cette entreprise de dérider leurs contemporains- donc nous- ceux qui signent sur ce portail sont plus nombreux à nous faire rire qu’à nous laisser de marbre. Si vous voulez accéder au site, voici le lien : http://www.ventscontraires.net/

-Ventscontraires
Par Jean-Michel Ribes, Jean–Daniel Magnin, Vincent Lecoq et Nicolas Ripoll
Le Castor Astral, 192 p., 18,90 €

11.01.13

Permalien 14:01:08, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

J-2: la rivalité séculaire entre Manchester United et Liverpool

Dimanche 13 janvier 2013, 14 h30
Manchester United-Liverpool

Classement:
1 Manchester United 52 points 21 matchs/ 17 1 3/ 54 28/ + 26
**********************
8 Liverpool 31 21/ 8 7 6/ 34 26/ + 8

A son arrivée à MU, Sir Ferguson avait dit:
-"Nous allons faire descendre Liverpool de son putain de perchoir".
En 1986, Liverpool avait remporté 16 titres et MU n’en comptait que 7.
27 ans plus tard, MU atteint le chiffre de 19 quand Liverpool est bloqué à 18 !
Sir Ferguson a gagné son pari: avec 12 titres gagnés, il a rejoint et dépassé les Reds. C’est l’ère Cantona qui a mis MU dans la bonne spirale.

Manchester United a gagné 19 championnats:
19 Championnats d’Angleterre: 1908, 1911, 1952, 1956, 1957, 1965, 1967, 1993, 1994, 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009, 2011

Liverpool a gagné 18 championnats:
18 Championnats d’Angleterre: 1901, 1906, 1922, 1923, 1947, 1964, 1966, 1973, 1976, 1977, 1979, 1980, 1982, 1983, 1984, 1986, 1988, 1990

Qu’importe la position au classement des deux clubs, au coup d’envoi seule la rivalité séculaire compte.
Quand les deux équipes s’opposent directement, chacune d’elles veut gagner pour jouir de sa suprématie, et même si actuellement MU archi domine Liverpool, les Red Devils sont obligés de gagner le 13 janvier pour faire plaisir à leurs fans. Le vrai rival ce n’est pas Man City et encore moins les clubs de Londres, le vrai rival à abattre reste Liverpool.
Depuis que Man United domine la Premier League, Liverpool n’a plus gagné le championnat.
La dernier sacre national des Reds remonte à 1990. Autrement dit une éternité !
Une victoire des Reds contre les Red Devils a une saveur spéciale. Une défaite provoque un vrai traumatisme.
Et n’oubliez pas que le football est le plus beau sport du monde. Des amateurs-ils pas failli éliminer le PSG de la Coupe de France 2013 ? Le football peut convoquer 80 000 spectateurs, plus des millions de télespectateurs, pour assister à 0-0. D’autres sports collectifs ont des scores de 35-26 ou 86-56. Des scores ridicules.
Dimanche les fans de MU veulent voir van Persie marquer tandis que Gerrard traînera son visage triste à Old Trafford.

Jean Luchaire, l'enfant perdu..., de Cédric Meletta (Perrin)

Cérémonie sous l’Occupation allemande: on découpe la drapeau tricolore pour en donner un bout à chacun. Le contraire de l’unité nationale.

«L’enfant perdu des années sombres». Tel est le sous-titre choisi par Cédric Meletta pour résumer la vie de Jean Luchaire, un journaliste de l’entre-deux guerres qui s’est trompé en restant fidèle à l’amour qu’il éprouvait pour l’Allemagne depuis sa jeunesse. Hélas, l’Allemagne nazie n’avait rien à voir avec Beethoven ou Dürer. Des «enfants perdus », il y en a eu beaucoup, à commencer par Drieu La Rochelle et Robert Brasillach pour n’en citer que deux. S’agissait-il d’enfants ? Pas du tout, nous sommes en face d’adultes sains de corps et d’esprit. Le biographe a remontre le fleuve Luchaire pour reprendre un titre utilisé par Pierre Assouline à propos de Lucien Combelle, autre enfant perdu. Pour expliquer son parcours de «collabo», Combelle a dit qu’il s’agissait du d’un choix arriviste qui voulait réussir dans la société.
Emmanuel Berl m’a dit qu’il était idiot de vouloir faire la Révolution nationale quand il y a les nazis à Paris. J’ai écrit plusieurs livres sur Berl. Cela n’empêche pas les gens de toujours dire qu’il fut le nègre de Pétain sans préciser qu’il n’a écrit que deux discours pour le maréchal et qu’il avait prédit le peloton d’exécution à Jean Luchaire. Parole prophétique puisque le journaliste fut passé par les armes le 22 février 1946 : « Le corps s’et écroulé sur les genoux avant que le lieutenant ne se penche pour le coup de grâce », précise le biographe. En 12 chapitres menaient au pas de charge, Cédric Meletta restitue toutes les facettes de Luchaire qui ne sont pas toutes insupportables. Le pacifiste convaincu fut l’ami de Pierre Mendès France avant de basculer dans l’innommable. Cela ne l’excuse en rien mais il serait malhonnête de cacher ce qu’il a fait de non répréhensible. Il n’y a pas le bien et le mal mais simplement des individus qui choisissent des voies stupides et parfois cruelles pour de simples raisons de carrière.
Avec un physique qui hésite entre Aimos et Paul Bernard (deux comédiens de l’époque), Jean Luchaire, né le 21 juillet 1901 à Sienne, a eu une enfance cosmopolite entre l’Italie (Florence), Lyon, Paris et Grenoble. «Depuis que je sais lire et écrire, je n’ai jamais voulu être autre chose qu’un journaliste, et quoiqu’il puisse m’arriver, je resterai toujours et avant tout un journaliste. Je sais bien que le journalisme mène à tout, mais à une condition… c’est de n’en pas sortir ! », écrit-il. Belle profession de foi mais on ne peut pas dresser des couronnes à l’Allemagne quand les panneaux allemands indiquent le nom rues de Paris. Si jean Luchaire était né en 1970, il serait en 2012 président d’une chaîne de radio ou de télévision tant son ambition était grande. Il était prêt à tout pour réussir, sa tragédie personnelle fut d’être dans la force de l’âge durant la Seconde Guerre mondiale.
Cédric Meletta campe bien le Bel-Ami moderne échappé du roman de Balzac pour devenir un Bel-Ennemi des résistants. Comme d’innombrables intellectuels de sa génération, Luchaire a commencé à gauche avant de finir à l’autre bout de l’échiquier politique. François Mitterrand, lui, fit le chemin inverse. Porteur de la francisque, le lecteur de Chardonne a fini président de la République sous la bannière du PS. Le polygraphe Luchaire avait un vaste champ de pôles d’intérêts, capable d’écrire sur le Turkestan comme sur une affaire en cours au Palais de justice. Sa large ouverture de compas en fit un leader de sa génération à l’orée de ses 40 ans. En temps que lecteur, on ne peut pas avoir de la sympathie pour un homme dont son biographe souligne le «silence complice à l’égard des 17 000 raflés du Vel’d’Hiv en juillet 1942 » (P.221) On ne construit pas sa renommée sur le sang des innocents. Luchaire a joué et il a perdu dans le clan de «l’ultra collaboration».

-Jean Luchaire
De Cédric Meletta
Perrin, 447 p., 24,90 €

Ballon d'or 2012: les tiercés différents du vote final

Hugo Lloris a voté selon le mérite de la saison écoulé, d’après la tradition de jadis. Cela donne: Casillas, Falcao, Drogba.

Evacuons d’emblée la polémique: Thiago Silva (PSG, capitaine du Brésil) et Gianluigi Buffon (Juventus Turin, capitaine de l’Italie) affirment avoir voté pour Cristiano Ronaldo alors que sur le document officiel reproduit un autre classement.
Thiago Silva a déclaré: “J’ai voté pour Cristiano Ronaldo, mais mon vote est revenu à Lionel Messi. Je trouve que c’est dommage que de telles choses arrivent.”
Côté Italie, Gianluigi Buffon a signalé aussi une erreur le concernant. Le goal italien avait placé Ronaldo devant Messi et non pas le contraire.
Dans les votes le premier obtient 5 points, le deuxième 3 points et le troisième, 1 point.
Vote final 2012: Messi, C. Ronaldo, Iniesta

Vote déclaré officiel de Thiago: Messi, C. Ronaldo, Ibrahimovic
Vrai vote de Thiago: C. Ronaldo, Messi, Ibrahimovic

Vote déclaré officiel de Buffon: Pirlo, Messi, C. Ronaldo
Vrai vote de Buffon: Pirlo, C. Ronaldo, Messi

Voici d’autres votes contre la pensée unique:

-Daesung Ha (capitaine Corée du Nord)
Ibrahimovic, Busquets, Ozil
-Hugo Lloris (capitaine France)
Casillas, Falcao, Drogba
-Mirko Vucinic (capitaine Montengo)
Buffon, Pirlo, Ibrahimovic
-Ibrahimovic (capitaine Suède)
Xavi, Pirlo, Messi

Votes solidaires:

-Majid Bougherra (capitaine Algérie)
Benzema, Messi, C. Ronaldo
-Joachim Lôw (sélectionneur Allemagne)
Ozil, Neuer, Xavi
-Vincente Del Bosque (sélectionneur Espagne)
Casillas, Xavi, Iniesta
-Iker Casillas (capitaine Espagne)
Sergio Ramos, C. Ronaldo, Xavi
-C. Prandelli (sélectionneur Italie)
Pirlo, Buffon, Messi

10.01.13

Voilà pourquoi Guardiola a refusé de serrer la main de C. Ronaldo à la remise du Ballon d'or 2012

Lors de la remise du Ballon d’or 2012, l’ancien coach de Barcelone n’a pas tendu la main au Ballon d’or 2008. De manière volontaire. C. Ronaldo sans doute enterrer la hache de “guerre” entre le Real Madrid et le Barça. Beaucoup de demande pourquoi Guardiola a été aussi net dans son refus… Le football est pleine d’histoires semblables qui en font le sel. Les terrains de football sont de vastes cours de récréation.

VOICI LA REPONSE:

[video:youtube:ma9UE1KFzl8

PS: la presse française parle toujours C. Ronaldo en se mettant une pince à linge sur les narines, le traitant de prétentieux pour ne pas dire plus. Si le Portugais signait au PSG, elle changerait à 180° afin de vendre beaucoup de journaux grâce au Ballon d’or 2008. C. Ronaldo est un immense compétiteur, hyper régulier depuis 2006.

Permalien 13:14:41, Catégories: THE RED DEVILS  

L'ailier Wilfried Zaha devrait rejoindre Man United

Zaha a le même profil que Nani mais il est plus solide. Pour s’imposer à MU, il lui faudra de la constance, la même que celle affichée par Valencia. Young et Nani sont des intermittents du spectacle à côté de l’Equatorien.

Supervisé par Tottenham, Wilfried Zaha est sur le point d’être la prochaine recrue de Manchester United.
Le milieu offensif de Crystal Palace (2e division) joue au même poste que Nani qui n’a jamais vraiment satisfait pleinement Sir Ferguson lequel a pourtant beaucoup de patience avec l’ailier portugais.
Formé à l’ASEC Mimosas en Côte d’Ivoire, Wilfried Zaha a rejoint le centre de formation de Crystal Palace à 10 ans.
Devenu pro en 2009, il s’est fait vite remarqué par les clubs huppés de Premier League.
Sir Ferguson a été le plus persuasif.
Quoi de plus beau que de jouer à MU ?
C’est quand on y joue pas qu’il faut se poser des questions.

Wilfried Zaha (Angleterre)
né le 10 novembre 1992, Abidjan (Côte d’Ivoire)
Formé à l’Académie Mimosas
Cristal Palace (2002-2013)

09.01.13

Permalien 18:21:30, Catégories: BARCA ES MES QUE UN CLUB, GRAND MONSIEUR  

Messi a célébré l'amitié en parlant d'Iniesta

Messi n’échange pas son amitié avec Iniesta contre les ponts d’or qu’on lui fait pour quitter Barcelone. Il est du même bois que Brassens. Il y a des valeurs qui sont au-dessus des cours de la bourse.

Ce n’est pas demain que Lio Messi va partir en Chine ou à Man City pour faire fructifier ses Ballons d’or qu’il collectionne déjà au nombre de quatre.
Quand on lui a remis le Ballon d’or 2012, il a tout de suite cité son ami A. Iniesta.
Même si le Barça a vendu son maillot au Qatar la venue de Messi au PSG appartient au domaine de la science-fiction.
A Barcelone on cultive l’amitié. Xavi, Iniesta, Fabregas, Puyol, Piqué, Pedro et Messi, plus les autres, forment un groupe d’amis qui se connaissent depuis l’enfance.
Dans ce monde où tout le monde ne pense qu’à l’argent, Messi vante l’amitié.
Iniesta est à Messi ce que Louis Nucéra fut à Georges Brassens.
Tous les grands sont humbles, il suffit de voir Messi dire merci. Même timidité que celle de Brassens.
Quand j’entends les sommes que l’on propose à des joueurs sans grand talent, j’ai juste envie de rire.
Qui sont ces joueurs qui partent en Chine ou je ne sais où ?
Ils ont prouvé quoi ?
Rien que des fausses vedettes inventées par les médias.
Il ne s’agit pas d’artistes, ils ne donnent rien au public.
Leur football est aussi sec que leur coeur. Ils ne doivent sourire que lorsqu’ils regardent leur compte en banque.
Messi est grand car il se donne en spectacle.
Avec lui, on ne perd pas son temps.
En 2008, un Français piqua une colère parce qu’il prétendait n’avoir pas eu beaucoup de voix par rapport à C.Ronaldo. Ce prétentieux-là pensait jouer dans la cours des grands parce qu’un club était assez idiot pour le payer très cher.
Messi est grand dans son art, et grand dans sa manière de vivre.
C’est une chance de voir Messi au sommet du football.
Aucun acteur ne lui arrive à la cheville.
Messi ne crée pas en play-back.
G. Depardieu était dans la salle pour la remise du Ballon d’or. C’est un signe.
Cela fait longtemps que les acteurs ne font plus rêver le public.
Les enfants veulent plus ressembler à Messi qu’à Zorro.

Permalien 14:52:46, Catégories: GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Le plus beau but du monde a été marqué par Pelé, le 2 août 1959

Voici la reconstitution du plus beau de Pelé. A mes yeux c’est aussi le plus beau but du monde. En 1986, Maradona a marqué un superbe but contre les Anglais mais plus tard Ryan Giggs et Messi en ont marqué un identique. Celui de Pelé n’a été imité par personne.

Voici le but considéré par Pelé comme étant sa plus belle réalisation dans toute sa carrière.
Ce fameux but a été inscrit au stade Rua Javari lors d’une rencontre du championnat de São Paulo contre la Juventude, le 2 août 1959.
A l’entrée de la surface, le génie du Santos loba un défenseur, puis laissa le ballon rebondir une fois avant de lober trois autres adversaires dont le gardien, sans permettre au ballon de toucher le sol. Et il finit par marquer de la tête !

L'éclosion de Messi ne peut pas effacer le Roi Pelé qui a inventé le football moderne

Il faut rendre à Pelé ce qui est à Pelé.
Tout ceux qui vivent bien du football doivent dire merci à Pelé car tout est parti de lui.
C’est à partir de 1958 que la communication du football a commencé au niveau mondial.
Comme le Brésil a gagné sa première Coupe du monde en Europe, les journalistes ont en fait des tonnes parce que Pelé n’avait pas encore 18 ans.
Son rire, ses larmes, sa jeunesse furent hyper médiatiques et donc médiatisés avec les moyens de l’époque qui étaient dérisoires par rapport à 2012. N’empêche, Pelé fut le premier ambassadeur du football.
A partir de 1958, Football=Pelé.
Toute mon enfance, ses photos m’ont fasciné. On voyait si peu de football à la télévision.
Sa gentillesse plaisait à tout le monde. Il avait un charisme évident.
Il était le Louis Armstrong du football.
Du temps de Cruyff ou de Platini, on n’a jamais dit qu’ils étaient supérieurs à Pelé.
A partir de Maradona, on a commencé à le faire tomber de sa statue.
En 2012, comme Messi a quatre Ballon d’or, les médias mettent Messi au-dessus de Pelé.
Si Pelé avait pu recevoir la récompense, il l’aurait eue en: 1958, 1959, 1960, 1961, 1963, 1964, 1966, 1967, 1968, 1969, 1970, 1971, 1972, 1974, donc au moins 14 fois tant son talent était grandiose.
Pelé savait tout faire: bon des deux pieds, de la tête, technique, intelligent, passeur, buteur, ultra collectif et très spectaculaire. Avec bien sûr le centre gravité très bas comme Kopa, Maradona, Xavi et Iniesta.
Quand il venait en Europe, seuls les fautes des défenseurs le privaient de ballons.
Si Pelé avait 20 ans aujourd’hui, il jouerait au Real Madrid ou à Man United.
En colère de voir maltraiter son passé de joueur, Pelé dit souvent que Messi est nul avec l’Argentine.
A ce sujet, je vous cite le mot de Garrincha: “Rien n’est plus facile que de gagner la Coupe du monde, il n’y a qu’une poignée de matchs. Remporter un championnat c’est autrement plus difficile!”
Je vous précise aussi que Pelé était très jeune en 1958, quasi absent en 1962, et très bien entouré en 1970.
Maradona lui était pour ainsi dire seul en 1986 et on l’a empêché de gagner la finale 1990 avec un penalty bidon accordé à l’Allemagne.
Pelé et Messi ont en commun de bénéficier d’un grand entourage: Xavi et Iniesta sont à Messi ce que furent Gerson et Tostao à Pelé.
Donc pour résumer, Messi est très fort mais il est chouchouté à Barcelone.
Si Messi jouait à Liverpool est-ce que les Reds deviendraient champions d’Angleterre grâce à lui ?
Quand je prends tous les paramètres en compte, Pelé est le plus grand joueur de tous les temps.
Il a porté très haut le football.
Pelé a été un pionnier dans le domaine des icônes.
Messi bénéficie de tout le travail de Pelé dans la mémoire collective.
Pour, moi Pelé est le plus grand sportif de tous les temps avec Cassius Clay dit M. Ali et Paavo Nurmi, l’athlète finlandais.
J’aime le talent et l’humilité étourdissante de Messi dans un monde où des gens médiocres se croient géniaux.
Je n’ai pas pour habitude de brûler ce que j’ai adoré.
Donc Pelé reste le numéro pour toujours.
Les gens nés à partir de 1977 ne peuvent pas mesurer l’impact mondial de Pelé.
Il y a eu un avant et un après Pelé.

Palmarès de Pelé, 72 ans

Champion du monde : 1958, 1962 (blessé, il n’est pour rien dans ce trophée) et 1970 (Brésil)
Vainqueur de la Copa Roca : 1957 et 1963

Coupe Intercontinentale : 1962 et 1963 (Santos FC)
Recopa Sudamericana : 1968
Supercoupe des champions intercontinentaux: 1968
Copa Libertadores : 1961 et 1962
Coupe du Brésil : 1961, 1962, 1963, 1964 et 1965
Champion de l’État de Sao Paulo : 1956, 1958, 1960, 1961, 1962, 1964, 1965, 1967, 1968, 1969 et 1973

Champion des États-Unis : 1977 (New York Cosmos)

08.01.13

Permalien 18:12:59, Catégories: SPECIAL MARADONA, GRAND MONSIEUR, GOOOOL DO BRASIL !  

Ni Pelé ni Maradona ni Puskas n'ont eu le Ballon d'Or

“Messi meilleur joueur du monde ? On en reparlera quand il aura marqué 1283 buts et gagné trois Coupes du monde", a déclaré le Roi Pelé très mécontent que l’on puisse désigner l’Argentin comme le plus meilleur footballeur de tous les temps, ce qui est une erreur historique. On ne compare pas Lautréamont et Baudelaire, on les aime tous les deux.
Le jeu qui consiste à établir le classement des meilleurs joueurs revient souvent à la devanture des kiosques.
J’établis mon classement en tenant compte de la classe des joueurs, du palmarès, de l’impact sur leur(s) équipes, de la longévité.
Pelé et Maradona n’ont jamais eu le Ballon d’or.
L’absence de ces deux joueurs au palmarès dévalorise ce trophée car il s’agit des deux plus grands joueurs de l’Histoire. Ils n’ont pas jamais pu le recevoir car à leur époque le réglement interdisait de récompenser des footballeurs non Européens. Désormais, les joueurs du monde entier peuvent le recevoir. Puskas ne l’a pas non plus reçu alors que lui aurait pu l’obtenir. Quand on songe au génie du Hongrois. Et dire que Cannavaro lui l’a eu tandis que Baresi et P.Maldini, non !

1er/ Pelé (Brésil). C’est lui qui a donné ses lettres de noblesse au football.
2/ Maradona (Argentine). Le génie du jeu.
3/ Di Stefano (Argentine/Espagne). Authentique homme-orchestre.
4/ Puskas (Hongrie). Joueur et homme d’exception auprès des réfugiés politiques.
5/ Cruyff (Pays-Bas). Footballeur de très grande élégance.
6/ Ronaldo (Brésil). Grand percuteur de défenses. A pu s’exprimer malgrè de graves blessures.
7/ Messi (Argentine). Seul joueur né dans les années 1980 capable d’intégrer le Top ten.
8/ Garrincha (Brésil). Ailier d’exception. A été décisif lors de la Coupe du Monde 1962.
9/ Platini (France). Artiste dans tous les sens du terme.
10/ Ronaldinho (Brésil). L’incarnation de la joie de jouer.

Sept Sud-Américains pour trois Européens. Pas d’Allemand, pas d’Italien, pas d’Anglais. Un Français, un Hongrois et un Néerlandais. Le Brésil domine avec quatre représentants. L’Argentin a trois joyaux. Je ne tiens pas compte des double nationalités et des racines familiales étrangères.

Permalien 12:04:54, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Si Mourinho veut De Gea pourquoi Casillas ne viendrait-il pas à Man United ?

Actuellement remplaçant au Real Madrid- ce qui fait rire le monde entier au détriment de Mourinho- Iker Casilllas pourrait se relancer à Man United. Le champion du monde n’a plus rien à espèrer du Real Madrid où il a tout gagné. Je suis certain qu’il ferait un légendaire Red Devil. Il n’a que 31 ans. Comment se fait-il que Sir Ferguson ne pense pas à Casillas ?

Lors de ce mercato d’hiver, ça bouge du côté des gardiens. Et cela risque de bouger tant que Sir Ferguson n’aura pas trouver le bon goal, ne dit-on pas The right man is the right place.
Le poste de gardien est la faiblesse de Sir Ferguson qui n’a fait que deux bonnes pioches depuis 1986: Peter Schmeichel et Edwin van der Sar. Tous les autres goals n’ont pas donné satisfaction, y compris Barthez qui s’est fait trouer par Ronaldo 1er, le Brésiien. Au Français, il préféra Howard, l’Américain capable du meilleur mais aussi du pire hélas. De plus, l’Ecossais n’aimait pas voir Fabulous Fab la clope au bec.
Depuis le départ à la retraite de van der Sar (40 ans bien sonnés), il a lancé deux gamins: Lindegaard et De Gea, faisant loi le déplorable turn over qui signifie qu’aucun des deux ne s’impose. De guerre lasse, il a choisi l’Espagnol mais ce dernier ne sort jamais, scotché sur sa ligne comme le sparadrap au doigt du capitaine Haddock. Sur corner, on voit les limites de De Gea duquel émane beaucoup de peur, incapable d’anticiper. Le maillot de MU est trop lourd à porter pour le jeune goal espagnol. Il n’y est pour rien. On ne passe pas d’un goal de 40 ans à un espoir de 20 ans. Jouer à MU c’est jouer une finale à chaque match. De Gea peut accomplir des exploits mais il est toujours dans le rouge, jamais serein. Et comme devant lui, la charnière n’est plus l’excellentissime duo Vidic-Ferdinand, tout l’édifice défensif de MU est fragile.
Les plans sur la comète d’Old Trafford vont bon train.
On laisse planer que Sir Alex Ferguson serait prêt à mettre un terme à la carrière de David De Gea sous le maillot des Red Devils. Le coach de Manchester United n’en peut plus du manque de présence physique de l’Espagnol dans la surface.
Fergie a deux préférences: Asmir Begovic (Stoke) et Pepe Reina (Liverpool).
Ces deux goals peuvent disputer la Champions League.
Beaucoup d’observateurs ne saisissent pas pourquoi l’Ecossais n’a pas Hugo LLoris dans ses plans. C’est pourtant simple: il reproche au Niçois des Spurs de ne peut pas avoir un bon jeu de pied. Fergie aime que le goal de MU soit aussi un libero à l’italienne, le cas où. A cela je réponds que dans les airs, l’ex Aiglon est très son aise, lui.
On prétend que Jose Mourinho ne veut plus d’Iker Casillas et qu’il lorgne sur De Gea.
Si c’est vrai il faut faire l’échange et fissa !
Iker Casillas s’imposerait comme Schmeichel et van der Sar.
Casillas est un Yachine moderne. Un mur. Une araignée.
Dans les compétitions internationales, il a permis à l’Espagne de rester en compétition jusqu’en finale.

Robin van Persie outrageusement oublié par la FIFA

Pour être élu par la FIFA, il vaut mieux évoluer en Liga. Comme Ryan Giggs, le Red Devil van Persie devra marquer trois penaltys de la tête (!) pour espèrer recevoir un trophée fifaesque.

Dans l’équipe-type FIFA de l’année 2012 ne figurent que des joueurs évoluant en Espagne, dont cinq au Real Madrid, cinq du Barça et un invité surprise: l’attaquant colombien de l’Atletico Madrid, Radamel Falcao. Or, ni le Real ni le Barça n’ont atteint la finale de la Ligue des champions 2012 remportée par le Chelsea de Drogba. Disons qu’outre les six champions d’Europe avec la Roja et les champions d’Espagne en titre(Marcelo et Ronaldo), il y avait au moins trois autres places pour des joueurs de Premier League.

Iker Casillas (Espagne)/
Dani Alves (Brésil), Gerard Pique (Espagne), Sergio Ramos (Espagne), Marcelo (Brésil)
Xabi Alonso (Espagne), Xavi (Espagne) et Iniesta (Espagne)/
Messi (Argentine), Falcao (Colombie)et Cristiano Ronaldo (Portugal).
Dans le onze symbolique de l’année, il n’y a aucun joueur évoluant en Premier League alors que le football anglais régale la planète entière.
Rooney et van Persie ont leur place dans cette équipe à dominante espagnole.
Cette sélection tient la route mais elle est beaucoup trop ibérique.
La Liga c’est surtout Barcelone et le Real.
Certes, il y a beaucoup d’autres clubs de qualité mais pas plus qu’en Angleterre.

Voici une autre proposition d’équipe-type:

Casillas (Real Madrid)/ Meilleur goal au monde
Alves (Barcelone) Joue comme un ailier
Ramos (Real Madrid) Dur sur l’homme
Piqué (Barcelone) Joue simple
Alba (Barcelone)/ Rapide
Iniesta (Barcelone) Supérieurement intelligent
Carrick (Manchester) Exemplaire joueur de devoir
Ozil (Real Madrid) La classe
Messi (Barcelone)/ Le génie
Rooney (Manchester United) La perfection
van Persie (Manchester United) Le buteur-né

Remplaçants: LLoris (Tottenham), Evra (Man United), Lahm (Bayern Munich), Alonso (Real Madrid), Pirlo (Juventus Turin), Silva (Man City), Chicharito (Man United), C. Ronaldo (Real Madrid)

Manager: Sir Ferguson (Man United) Compétiteur acharné

Remarque: Casillas devrait jouer à Man United car Mourinho l’a sorti de l’équipe du Real Madrid de manière injustifiée cherchant à lui faire porter le chapeau du piètre classement. L’Espagne a une richesse infinie au milieu de terrain outre le vieillissant Xavi, il y a Iniesta, Silva, Mata (Chelsea), Arteta et Cazorla (Arsenal) pour ne citer qu’eux.

Standing ovation pour le Roi Messi IV Ballon d'Or 2013

La symphonie Lio Messi. L’Argentin de Barcelone a trouvé le club de sa vie alors que Ronaldo a quitté MU qui était précisément le club de sa vie. Messi est un footballeur très ludique qui adore jouer au ballon. Il a la lucidité de toujours tirer au ras du montant quand les autres (au moins 8 sur 10) frappent bêtement en force n’importe où.

-"C’est incroyable d’avoir à nouveau ce Ballon d’or. C’est impressionnant une quatrième fois. Je voudrais partager ce prix avec tous mes coéquipiers du Barça et en particulier avec Andres [Iniesta] qui est ici avec moi. C’est une fierté que de m’entraîner avec lui tous les jours. Je pense aussi à mes coéquipiers de la sélection argentine. Merci aux personnes qui ont voté pour moi, capitaines et entraîneurs de sélection. Merci à ma famille, à mes amis et évidemment à ma femme et mon fils qui est la meilleure chose qui me soit arrivée. Mon but, c’est de continuer comme ça, de continuer à remporter des titres avec le Barça et la sélection argentine. De maintenir ce niveau.”
Ce qui est fantastique avec Lionel Messi c’est qu’il n’a rien à dire, hormis des banalités qui ont le mérite de sonner justes.
Il se contente de tout démontrer sur le terrain.
Il est autant insipide dans les médias qu’extraordinaire balle au pied.
Cela fait un bien fou de ne pas voir un prétentieux qui sait tout comme tant de politiciens, acteurs ou écrivains.
Croyez-moi que Messi est tout sauf idiot. Quant à son mental, il est en acier trempé.
Pour jouer comme il le fait, il faut être doté d’un intelligence rarissime. Il a une faculté d’analyse foudroyante.
L’attaquant du FC Barcelone, 25 ans, dépasse d’un trophée Johan Cruyff, Michel Platini et Marco Van Basten, les trois seuls autres joueurs à avoir reçu trois fois le Ballon d’or avant lui.
Avec 42% des voix, Messi a devancé l’attaquant portugais du Real Madrid Cristiano Ronaldo (24%) et son coéquipier du Barça Andres Iniesta (11%).
On sait que désormais le jury récompense le meilleur joueur sans tenir compte du palmarès de la saison écoulée car si Messi a gagné la Coupe du Roi 2012 et le nouveau record de buts inscrits sur une année civile (91 buts) -six de plus que l’Allemand Gerd Müller en 1972- Iniesta lui a remporté l’Euro 2012.
Ronaldo ? C’est le Poulidor de Messi. Abonné aux places d’honneur mais presque toujours sur le podium depuis son Ballon d’or 2008 acquis à Man United, c’est dire le grand champion qu’il est car au haut niveau la constante est indispensable. Au Real Madrid, il est trop seul gagner des trophées. Et puis Mourinho ce n’est pas Sir Ferguson… On parle de CR7 au PSG où il marquerait 60 buts par an selon son pronostic. Quel intérêt de jouer à Paris après MU et le Real ? Pour l’argent… Messi lui a trouvé son club: Barcelone. CR7 a quitté MU qui l’avait fait Roi. Tant pis pour lui.
L’important à retenir de la soirée c’est le discours de Vincente Del Bosque, désigné entraîneur de l’année, après avoir été champion du monde et d’Europe avec la Roja, qui a dit que le football devait être servi par des acteurs qui doivent “faire preuve d’une conduite personnelle exemplaire". Voilà qui est dit et bien dit. Ce n’est donc pas demain qu’un Français recevra le Ballon d’or. Il était étonnant d’entendre cela dans le cadre de la FIFA où règne une omerta vaticanesque.
Actuellement tous les Français qu’on nous a vendus comme étant des grandes vedettes ne sont pas dans les 10 meilleurs mondiaux.
Si Ryan Giggs n’a jamais eu le Ballon d’or, alors qu’il est le footballeur le plus titré de l’Histoire, vous imaginez bien que Ribéry, Benzema, Nasri et Gourcuff sont à des années lumière du podium.
La salle garnie de joueurs, d’hier et d’aujourd’hui, a fait une standing ovation à Messi.

06.01.13

Hommage à Monsieur Jean Gabin (1904-1976) acteur, résistant et paysan qui a risqué sa vie pour libérer la France

Extrait de “La Grande illusion” de Jean Renoir. Immense vedette avant guerre, Jean Gabin a connu une traversée du désert après la Libération alors qu’il fut un héros de la Résistance !

Jean Gabin a risqué sa peau pour libérer la France occupée par les nazis.
Il aimait la France, lui. Rien à voir donc avec les pathétiques Tintin de la fiscalité.
Ces derniers temps on ne cesse pas de parler des frasques d’un acteur qui les collectionne. Cette fois le focus est braqué sur la Russie.
Cela n’a aucun intérêt au niveau artistique ou humain.
En opposition à ce grand cirque, je rends un nouvel hommage à Jean Gabin, le plus acteur français avec Michel Simon, Raimu et Louis Jouvet. Ces quatre acteurs ont honoré la France de leur immense talent.
Le 3 septembre 1939, Jean Gabin fut mobilisé dans la marine nationale à Cherbourg.
En 1941, il refusa de tourner pour les Allemands pendant l’occupation.
Il s’expatria aux États-Unis avant de s’engager en avril 1943 dans les Forces navales françaises libres du général de Gaulle.
Canonnier chef de pièce sur le pétrolier militaire Elorn, il traversa l’Atlantique en convoi à destination de Casablanca, attaqué au large par les sous-marins et par les avions allemands.
Le second maître Jean Moncorgé devint chef du char Souffleur II du 2e escadron du régiment blindé de fusiliers-marins qui appartenait à la célèbre 2e division blindée du général Leclerc.
Au printemps 1945, il participa à la libération de la poche de Royan puis à la campagne d’Allemagne qui le conduira au Nid d’aigle d’Hitler à Berchtesgaden.
À la fin de la guerre, il fut décoré de la Médaille militaire et de la Croix de guerre.
En juillet 1945, âgé de 41 ans, le « plus vieux chef de char de la France Libre » est démobilisé.
Jamais un seul instant, il n’a fait valoir sa qualité d’authentique star internationale de cinéma. Les gens ne le connaissaient que sous son identité civile: Moncorgé.
Quand il défendait la France, il ne se faisait pas filmer comme les histrions en quête de publicité.
Voilà ce que j’appelle être un homme.
Sur ses documents, il se revendiquait paysan (ou fermier) mais jamais acteur.
Dans notre monde de l’idiot-visuel on mélange tout.
Je respecte infiniment Monsieur Jean Gabin.
Et je comprends la détresse d’un père qui a perdu un fils.

Nota Bene: Jean Gabin adorait jouer au football. Il organisait des matchs lors des tournages avec les techniciens, entre autres à Nice.

Permalien 20:29:22, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Nice-Nancy en 8e de finale de la Coupe de France 2013

Nice va encore rencontrer Nancy sa bête noire qui l’a empêché de remporter deux titres. Cette saison, Nancy n’est pas dans un bonne spirale, autant s’en méfier encore plus. Les Aiglons auront la chance de jouer au Ray. En 32e de finale, Nice a battu Metz, à l’extérieur. Il a fallu aller jusqu’aux prolongations: 2-3. Deux clubs de L1 sont tombés: Lyon et Rennes.

6 janvier 2013
Metz, Stade Saint Symphorien
Metz 2-3 Nice
Buts pour les Messins: Ngbakoto (54e), Bourgeois (114e)
Buts pour les Aiglons: Maupay (27e), Eysseric (96e, 107e)
Expulsions : Proment (22e) à Metz

Nice : Delle - Palun, Pejcinovic, Gomis, Kolodziejczak - Digard ©. Puis Anin (88e), Abriel - Eysseric, Meriem. Puis Diaz (65e), Bauthéac - Maupay. Puis Cvitanich (73e)

Manager: Claude Puel. Très bon coaching.

Le tirage au sort des 16èmes de finale :

Nice - Nancy

Fontenay - Troyes

CA Bastia - Brest

Sedan - Lorient

Plabennec - Lille

Moulins - Bordeaux

Rouen - Marseille

Meaux - Saint-Etienne

Epinal - Nantes

Vertou - Evian TG

Raon L’Etape - Istres ou Valenciennes

Mende - Le Havre

Vénissieux - Le Poiré sur Vie

Paris Saint-Germain - Toulouse

Montpellier - Sochaux

Stade Bordelais - Lens

Permalien 09:22:44, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

38e FA Cup: les coiffeurs de Man U ont failli se faire tondre par West Ham

Le résumé du 32e de MU à West Ham (2-2) qu’il faudra rejouer à Old Trafford. A voir, en fin de match, le caviar de Giggs sur l’égalisation fulgurante de van Persie, le Cantona néerlandais.

5 janvier 2013
32e de la Coupe d’Angleterre
West Ham 2-2 Manchester United
Buts pour West Ham: Collins (27e, 59e)
Buts pour MU: Cleverley (23e), van Persie (90e)

La déclaration de Sir Ferguson après le match:
“On veut rester rester dans la course et retenter notre chance. Chaque année, on a des tirages au sort désastreux et on sort rapidement de la compétition. Vous croyez que ça nous amuse ? Ça aurait été étonnant de perdre 2-1 vu la quantité d’occasions qu’on s’est procurées et le jeu qu’on a développé. Contre West Ham, il faut être particulièrement vigilant sur les coups de pieds arrêtés car c’est la meilleure équipe du championnat à ce niveau. Et mes joueurs l’ont oublié. James Collins a marqué deux buts identiques de la tête sur deux centres de Joe Cole. Vu les occasions qu’on a manquées et ce qu’on a montré, on aurait dû se qualifier à l’aise. Notre premier but est un petit bijou et on a développé du très bon football. On aurait peut-être dû boucler la première mi-temps en tête, mais on doit défendre mieux que ça. La tête de Ryan Giggs est passée au-dessus de la barre, celle de Danny Welbeck aussi, celle de Tom Cleverley aussi puis même Shinji Kagawa a vu la sienne repoussée sur la ligne. Je me suis dit que ce n’était pas notre soir. Il faut applaudir Ryan Giggs pour son ouverture et Robin pour son contrôle orienté. Quelle finition ! C’était une action de rêve. Le match était presque fini alors ça tombait à point nommé. Nous avons un groupe bien fourni et je suis certain que tous mes joueurs seront bientôt tous de retour. Nani a repris l’entraînement, il est presque apte. Tous les défenseurs, dont Phil Jones, seront disponibles dans une semaine. Notre équipe est forte alors pourquoi ne pas l’utiliser ?”

The Boss nous endort un peu car il n’a pas aligné Ferdinand, Evra et Carrick qui mentalement sont du ciment armé. Il a beau dire ce qu’il veut, il a composé une équipe de coiffeurs et quand MU joue sans ses cadors, tout devient insipide comme s’il s’agissait d’un match de L1.
Il oublie de dire que Paul Scholes a sauvé un but que la ligne de but de Man U, à 0-0, et que Welbeck aurait dû servir Chicharito bien démarqué, au lieu de tirer comme un idiot un ballon perdu d’avance.
Si Sir Ferguson avait mis sur le banc van Persie c’est qu’il craignait peut-être de perdre en fin de match. C’est ce qui se passa. Par contre, on voit qu’il a laissé Evra et Carrick à la maison.
Ce 3e tour contre West Ham devra donc être rejoué pendant la semaine précédant le samedi 26 janvier, date du 4e tour de FA Cup, alourdissant un calendrier déjà bien chargé pour United. A Old Trafford, West Ham ne devrait pas peser bien lourd.
Le niveau anglais est supérieur à la L1 car il y a 92 clubs professionnels en Angleterre soit plus du double qu’en France !

Man United
De Gea (6) A fait un seul arrêt décisif. Ce n’est pas assez quand on joue à MU. Les Red Devils n’ont toujours pas de grand gardien
Smalling. (6) Pas assez de rayonnement. Puis (77e) Giggs (8) En 13 minutes, il a failli marquer de la tête avant de délivrer une passe au mllimètre de 30 m, digne de Michel Platini.
Evans (6) Pas assez vigilant sur le jeu de tête adverse
Vidic © (5) A du mal a revenir à son niveau de Terminator
Buttner (4) Encore à des années lumière d’Evra
Rafael (6) A fait son match
Scholes. (6) Correct dans son rôle. Puis (67e) Valencia (5) A apporté un peu de jus
Cleverley (7) Bon match
Kagawa (4) Un jeu pas assez influent. Peine a retrouver ses marques
Welbeck (5) Aurait dû lever la tête pour centrer sur Chicharito en position de marqué au second poteau
Chicharito. (6) N’a pas été mis en valeur par ses coéquipiers. Puis (67e) van Persie (9) Il entre et claque

Sur le banc: Lindegaard, Ferdinand, Macheda, Young

Manager: Sir Ferguson (8) Il a encore réussi a éviter la défaite grâce à son coching de fin de match et au Fergie time. Même si MU n’a plus gagné la FA Cup depuis 2004 cette compétition n’est plus la priorité de l’Ecossais: le championnat et la C1 passent avant. La Coupe le Ligue et la FA Cup ont perdu de leur prestige pour les grosses écuries, ces compétitons nationales ne sont plus là que pour permettent aux coiffeurs de jouer. Désormais il est quasi impossible de revoir MU faire un triplé comme en 1999.

05.01.13

Permalien 12:37:52, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

Le fabuleux Chicharito se fait une place au soleil au milieu de van Persie, Rooney et du fantôme de Cristiano Ronaldo

Je n’ai jamais lu un seul article sur Chicharito dans les médias français alors que c’est l’un des meilleurs attaquants de la planète. Bien supérieur aux fausses vedettes françaises qui sont des poupées de cristal.

Le Néerlandais Robin van Persie a été élu meilleur Red Devil du décembre 2012 par les internautes qui ont voté sur les 7 sites mondiaux de MU en différentes langues:

Robin van Persie - 58 %
Michael Carrick - 27 %
Patrice Évra - 8 %
Wayne Rooney - 7 %

Chicharito brille par son absence alors qu’il a été formidable chaque fois qu’on a fait appel à lui depuis la blessure de Rooney. Les quatre joueurs de MU cités ont tous été très bons mais pas plus que le Mexicain.
Contre Newcastle, Chicharito a inscrit le but décisif lors du 4-3 à Old Trafford.
Et à Wigan, il a réalisé un doublé lors du 0-4 avec en plus une passe décisive sur le premier but de van Persie et une talonnade déterminante sur le second but du Néerlandais.
A 24 ans, Javier Hernandez dit Chicharito est une étoile montante du football mondial.
C’est un joueur qui voit vite et bien. Il n’a qu’un seul défaut: doté d’un démarrage foudroyant, il est trop souvent hors jeu. Contre Wigan, outre son match plein, il s’est vu refusé deux buts sur hors jeu !
Il lui faut un peu calmer ses ardeurs quand il est sur la ligne des défenseurs.
A part cette dérangeante impatience, c’est un pur joyaux.
Grande technique, force physique, mental d’acier, il a tout dans son bagage d’immense joueur qu’il est déjà.
Il est en plus d’une correction exemplaire, toujours souriant.
C’est l’un des plus grands transfert de Sir Ferguson qui l’a recruté contre 10 M€.
En 2013, il en vaut déjà entre 30 et 40.
A MU, il fait oublier Rooney.
S’il jouait au Real Madrid, un duo C. Ronaldo-Chicharito serait une force de frappe inouïe.
Chicharito réprésente le présent et l’avenir de MU.
Ronaldo, le passé.
Remplaçants contre West Brom, pour les laisser souffler, van Persie et Chicharito ont été décisifs à Wigan, non loin de Manchester, faisant très mal au public du DW Stadium qui a déserté le stade avant la fin du match.
Entré en fin de rencontre, Danny Welbeck a offert la dernière passe au Néerlandais.
La force de frappe de MU est donc grandiose.

La déclaration de Sir Ferguson sur Chicharito:
“On sait depuis le début que Chicha est un redoutable renard de surface; Il a une capacité incroyable à anticiper et à se jeter sur les ballons.”

La déclaration de Sir Ferguson sur van Persie:
“Robin est un joueur très polyvalent capable de marquer et de faire marquer. Son premier but est un petit bijou, un crochet impeccable avec frappe enchaînée de l’intérieur du pied. Un but superbe. On savait qu’on avait recruté un joueur d’élite qui allait nous aider à faire la différence. C’est ce que j’espérais du moins. Je le savais car c’est un joueur mature. Il possède une grande expérience internationale et il a joué sept saisons avec Arsenal. Il est au sommet de sa carrière et tant mieux pour nous.”

Permalien 10:49:18, Catégories: LITS ET RATURES, GRANDE DAME  

Vingt-quatre heures d’une femme sensible, de Constance de Salm (Libretto/ Phébus)

“La Jalousie” de Léo Ferré par Pia Colombo

Dès le titre on est obligé de penser à Vingt-quatre heures de la vie d’une femme, sauf que livre de Stefan Zweig a été écrit après celui de la princesse de Constance de Salm (1765-1845). On pense aussi à Laissez-moi de Marcelle Sauvageot. La magie littéraire est commune aux trois ouvrages sur le thème de la jalousie. Constance de Salm a écrit un récit sous forme de lettres afin de confié son désarroi dès lors qu’elle a vu son amant partir dans la calèche d’une autre femme à la sorte de l’Opéra. Pendant un jour, elle écrit 24 lettres au rythme du temps qui passe. Se fait-elle tout un cinéma comme l’on dit ou ses craintes sont-elles justifiées ? Ce fut une très bonne idée de choisir cette forme pour aligner une prose enflammée.
Constance de Salm ressemble à une Sacha Guitry au féminin. Dans l’une de ses nombreuses œuvres sur le couple, le splendide Sacha arrive en retard chez lui, craignant les assauts de sa régulière mais comme elle n’est pas là, il plonge dans la pire des crises de jalousie. L’arroseur arrosé ! Ici nous sommes dans l’univers d’une femme qui ressent la solitude comme jamais. La princesse connaissait bien le cœur humain et le sien mieux que les autres. Quant à moi, je pense comme Drieu la Rochelle- en ce qui concerne les relations amoureuses- à savoir on croit souvent les gens plus intéressants qu’ils ne sont en vérité et quand on aime on est presque toujours en position de faiblesse puisqu’on attend trop de l’autre. Drieu n’est pas le seul à penser de la sorte mais son attitude avec les femmes m’a toujours frappé.
La Princesse ne se supporte pas même l’idée de savoir son ami cote à cote avec une autre femme. Imaginez ce qu’elle doit endurer quand elle va plus loin ! Tout se termina par un mariage. Avec qui ? Devinez… « N’as-tu donc jamais éprouvé que le dernier mot que l’on se dit en se quittant laisse dans l’âme une impression qui dure jusqu’à ce que l’on se revoie ? » On ne peut pas mieux dire. Ce livre de 1824 n’a pas une seule ride.

-Vingt-quatre heures d’une femme sensible
De Constance de Salm
Postface de Claude Schopp
Libretto Phébus, 165 p., 8, 10 €

Permalien 01:33:37, Catégories: De GAULLE ET MITTERRAND SONT MORTS, GRANDE DAME  

Hommage à la démocrate Anna Politkovskaïa (1958-2006)

En ce début de 2013, on ne cesse pas de parler de Russie et d’y associer le mot démocratie parce qu’un people a fait ce racourci.
Moi aussi j’aime beaucoup la littérature russe, à commencer par Anton Tchekhov, l’un de mes trois écrivains préférés, avec Molière et Pessoa.
Il est temps de se souvenir aussi d’Anna Politkovskaïa, assassinée le 7 octobre 2006, à Moscou, dans des conditions jamais vraiment élucidées officiellement.
auparavant, la journaliste avait déjà subi une tentatitve d’empoisonnement.
La Russe militante des droits de l’homme était connue pour son opposition à la politique dominante. Ses reportages sur le conflit tchétchène et ses critiques virulentes envers les autorités de la république caucasienne avaient eu beaucoup d’impact international.
Anna Politkovskaïa a été tuée le jour de l’anniversaire du chef de l’Etat Vladimir Poutine né le 7 octobre 1952. Est-ce un hasard ? Son corps a été découvert dans la cage d’escalier, devant l’ascenseur de son immeuble, rue Lesnaïa, à 17 h 10, le jour de sa mort. Un pistolet et quatre balles ont été retrouvés sur place.
Mère de deux enfants (une fille, Vera, et un garçon, Ilia), Anna Politkovskaïa luttait pour la vérité historique.
Anna Politkovskaïa fut la 21e journaliste assassinée en Russie depuis l’élection de Vladimir Poutine en 20007.
La grande lutteuse démocrate a été inhumée au sein du cimetière de Troïkourovskoïe à Moscou.

04.01.13

Naples en fête, de Patrick Barbier (Grasset)

Voilà ce qui s’appelle faire corps avec un ballon. Qui peut faire ça à l’échauffement à part Diego Maradona ? Personne. L’Argentin était un show man. Il attirait tous les regards sur lui. Ce jour-là, il était facétieux comme pouvait l’être aussi Mozart. Diego Maradona était un Opéra de l’oeil à lui tout seul. Les artistes lyriques devraient s’interroger: pourquoi les footballeurs ont-il pris dans le coeur des gens la place des ténors ?

Cet instructif essai sous titré « Théâtre, opéras et castrats au XVIIe siècle » nous plonge dans le Naples du XVIIIe siècle. Saviez-vous que jadis Naples était la capitale de l’Italie ? Voilà pourquoi en 2012, Rome entretient toujours la rivalité Nord -Sud. Au XVIIIe siècle n’avait rien à voir avec le cloaque actuel qui eut pour héros Diego Maradona. La ville n’était qu’une vaste salle de spectacles sous toutes ses formes les plus honorables, et c’est bien sûr un compliment. Des opéras au carnaval, avec l’apogée des Castrats. L’ouvrage est découpé en six chapitres, tous très bien menés pour nous restituer le climat festif de l’entreprise. Nous passons de Napoli au temps de Pergolèse et Farinelli à la Cour de Naples avec sa musique et les arts en général, des lieux mythiques (San Carlo, la Chapelle Royale) aux différents conservatoires, de la foi et superstitions aux différents lieux de créations. En 2012, il subsiste encore des vestiges de cette faste période dédié à l’art lyrique. Riche de renseignements essentiels ou infimes, l’essai de Patrick Barbier est indispensable pour tous les mélomanes de France dont l’appétit de découvertes est insatiable. Ce livre très bien documenté, cette prose rondement menée font de cette édition un œuvre qui comble des milliers de lacunes. Qui part à Naples avec les mains vides se privera d’un guide de premier plan : le Barbier de Naples.

-Naples en fête
De Patrick Barbier
Grasset, 315 p. 19 €

Permalien 15:20:22, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

1968-2013: les fans de MU ont donné rendez-vous aux Red Devils à Wembley, le 25 mai 2013

La fin de la finale de C1 1968 avec la première victoire de Man United (Charlton, Best…)

La Ligue des champions 2012-2013 est la 58e édition de la coupe d’Europe des clubs champions.
58e… comme 1958, année du crash de l’avion de MU, à Munich
La finale aura lieu le 25 mai 2013 à Wembley, là où en 1968, MU a remporté la 1ere de ses 3 C1. (1968, 1999, 2008)
Pour arriver à Londres, il reste encore 6 matchs à jouer pour MU. (8e, 1/4 et 1/2)
Les fans ont donc donné rendez-vous aux Red Devils là où Best et Charlton ont remporté la C1 1968.
Le stade est flambant neuf. Il est temps que MU y écrive une nouvelle page de son Histoire.
Le rêve est réenclencé.

Huitièmes de finales aller: les 13 février 2013
Huitièmes retour: 5 mars 2013

Quarts de finale : Tirage au sort : vendredi 15 mars 2013
Matchs aller : 2-3 avril 2013/ Matchs retour : 9-10 avril 2013

Demi-finales : Tirage au sort : vendredi 15 mars 2013
Matchs aller : 23-24 avril 2013/ Matchs retour : 30 avril-1er mai 2013

Finale : Samedi 25 mai 2013, à Wembley (Londres).

La Red Army et les fans de MU font bloc pour remporter la Premier League 2013, d’une manière certaine, et aussi la C1 2013, si possible, en espérant éviter les coups de bambous qui peuvent arriver au mauvais moments.

03.01.13

Permalien 17:55:34, Catégories: ANTI-FOOTBALL, GRAND MONSIEUR  

Crise à Man City: Roberto Mancini et Mario Balotelli font un combat de boxe après le Boxing day

Le coach Mancini a expulsé manu milatari Balotelli de l’entraînement de City

Faut pas confondre joueurs à fort caractère et joueurs caractériels. Les premiers sont de véritables grands joueurs; les seconds, des poupons médiatiques intermittents du spectacle.
Je n’ai pas pour habitude de tomber dans le journalisme people ou la presse de caniveau mais trop c’est trop.
L’année 2013 demarre fort avec une altercation entre Roberto Mancini et Mario Balotelli comme aucun fan de Manchester United ne pourrait la rêver !
Le coach de Man City et le joueur en sont venus aux mains.
Triste spectacle à l’ère où tout le monde a un portable pour le filmer.
Quand Sir Ferguson se dispute avec Beckham on en parle mais on ne voit rien, ce qui laisse la porte ouverte à tous les fantasmes.
Cette fois, on voit bien que le manager n’en peut plus alors que lors des matchs il est plutôt calme.
J’aimais bien Balotelli, jadis.
Vu son passé d’enfant adopté, je trouvais qu’il avait beaucoup de mérite.
Hélas, il se comporte en individualiste forcené.
A part, en sélection, il n’a jamais été d’une grande constance.
Il est doué mais cela ne suffit pas.
On l’appelle “l’enfant terrible", “le rebelle". Pffff… Tout ça appartient à la bimbeloterie des journalistes.
Ce n’est pas Best ou Cantona et encore moins Maradona.
Quelle est la raison de l’énervement de Mancini vis-à-vis de son compatriote ?
Tout est parti d’un tacle trop appuyé de Balotelli sur l’un de ses coéquipiers, à l’entraînement.
Faut savoir que Balotelli n’est plus titulaire à City…
Mancini, qui a toujours protégé son compatiote à l’Inter Milan, n’en peut plus désormais des dérapages du joueur qui n’en fait qu’à sa tête.
Des membres du staff ont dû séparer les deux hommes.
Ce n’est sans pas demain que l’on va revoir Balotelli sous le maillot de City.
Pendant ce temps, les Red Devils s’entraînent avec un large sourire.
Le huis clos est de mise lors des entraînements de MU. Aucun fan ne peut y assister.
Sir Ferguson pense vraiment à tout. Et c’est très bien.
Un jour, je m’y suis aventuré pour attendre Eric Cantona. Sir Alex est venu me demander qui j’étais.
Fantastique, non ? Et c’est ainsi que j’ai parlé pour la première fois au Boss. Il y a 20 ans.
Là j’ai compris qu’un authentique manager supervisé tout pour ne rien laisser au hasard.
Il pensait que j’étais un journaliste incognito qui venait espionner ses entraînements.
Quand il a vu le King venir vers moi, ses craintes ont été enlevées et fissa !

PS: Au lendemain de l’altercation, le manager des Citizens a déclaré que ce Balotelli “n’aura pas d’amende et ne risque rien. Il n’y a pas eu de bagarre. Ce n’est pas aussi grave que cela en a l’air. Ces choses-là arrivent souvent, notamment entre joueurs, mais c’est tout. Cela ne change rien.” Je vous laisse juge d’un pareil discours. Man City devrait laver son linge sale en famille au lieu d’ouvrir l’entraînement à tous les vents. Le coach calme le jeu pour éviter une désunion publique du vestiaire.

Permalien 11:17:50, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

Tous les "concerts" des Red Devils en 2013 avec l'apothéose MU-Real Madrid (5 mars)

Dans le meilleur des cas, il reste 30 matchs de Man United à voir en 2012-2013. Dans le pire, dix de moins…

PREMIER LEAGUE/ PREMIER LEAGUE/ PREMIER LEAGE
Janvier 2013
01/ Wigan Athletic 0-4 Man United
13/ Man United-Liverpool (14 h 30) :p
20/ Tottenham-Man United (17 h) :p
30/ Man United-Southampton (21 h)
Février
02/ Fulham-Man United (18 h 30)
10/ Man United-Everton (17 h)
23/ QPR-Man United (16 h)
Mars
02/ Man United-Norwich City
09/ West Ham-Man United
16/ Man United-Reading
30/ Sunderland-Man United
Avril
06/ Man United-Manchester City :p
13/ Stoke-Man United
20/ Man United-Aston Villa
27/ Arsenal-Man United :p
Mai
04/ Man United-Chelsea
12/ Man United-Swansea City
19/West Bromwich Albion-Man United (17 h)

FA CUP/ FA CUP/ FA CUP/ FA CUP/ FA CUP
5/ Janvier 32e West Ham-Man United (18 h 15)
26/ Janvier 16e
16/ Février 8e
09/ Mars 1/4
13/ Avril 1/2, Wembley (1)
11/ Mai finale, Wembley

CHAMPIONS LEAGUE/ CHAMPIONS LEAGUE/ CHAMPIONS LEAGUE
13/ Février 8e aller/ Real Madrid-Man United (20 h 45)
05/ Mars 8e retour/ Man United-Real Madrid (20 h 45) :p
April 1/4 aller
Avril 1/4 retour
1/2 aller
1/2 retour
25/ Mai finale, Wembley

(1) Désormais les 1/2 de la FA CUP et de la Coupe de la Ligue se déroulent à Wembley uniquement pour rentabiliser le nouveau Wembley. Cette décision lèse les fans des clubs qualifiés en 1/2 qui ne peuvent pas recevoir chez eux.

Mort de Jean Topart (1922-2012), le Zola de Stellio Lorenzi

Il n’y a pas de grands ou de seconds rôles, il n’y a que de bons ou mauvais comédiens. Et Jean Topart était un très grand comédien avec tout un monde intérieur qui jaillisait sur l’écran. Il disait beaucoup en faisant très peu en apparence.

Jean Topart est mort le 29 décembre 2012 à Port-Marly (Yvelines), à 90 ans.
Il fut l’un des plus grands acteurs de sa génération.
On le voyait beaucoup à la télévision dans les années 1960-1970.
Il avait une très forte présence. Dans le genre de celle de Jean-Louis Trintignant.
Il a prêté sa merveilleuse voix à d’innombrables doublages.
Ces dernières annnées je la reconnaissais dans des messages publicitaires. Ce qui me faisait mal aux oreilles et au coeur. On aurait dû faire appel à lui pour d’autres travaux.
Il m’a accompagné toute mon enfance et mon adolescence.
Cet artiste n’a jamais fait le tapin médiatique comme certains de ses confrères qui venaient à la télé nous dire qu’il fallait voter communiste alors que dans le privée, ils étaient la publicité vivante d’un égoïsme à outrance. Dans le show biz si vous ne criez pas que vous avez du génie personne ne vous regarde.
Outre qu’il était un grand comédien, Jean Topard était aussi un grand homme.
Né le 13 avril 1922 à Paris, il participa à grande aventure du TNP de Jean Vilar dans les années 1950-1960.
Zola ou la conscience humaine, de Stellio Lorenzi (1978) a marqué des millions de téléspectateurs.
Ce fut un authentique serviteur de la langue française.

A lire le très bel hommage d’Armelle Héliot:
http://blog.lefigaro.fr/theatre/2012/12/jean-topart-une-page-dhistoire.html

02.01.13

Record mondial: 91 buts en 2012. Lionel Messi ou l'homme qui tire au ras des montants

Je ne dédie pas ce post à tous les imbéciles qui pensent que le football est “un jeu où 22 cons tapent dans un ballon". Certains commencent à considèrer autrement les footballeurs simplement en raison de leurs salaires. Affligeant.

Les pieds ne sont qu’un instrument, l’artiste c’est le cerveau.
Lionel Messi est l’homme qui réussit le mieux l’accord du pied avec la terre, selon l’expression d’Albert Camus qui a subi des attaques minables parce qu’il allait aussi souvent au stade de Colombes qu’à l’Odéon. Des écrivains ratés, qui ne sont sur terre que pour manger et déféquer, se sont permis de juger Camus. Après guerre, le ridicule ne tuait pas plus qu’aujourd’hui.
Je ne pensais pas voir un joueur atteindre le niveau de jeu de Maradona et Pelé. Et encore moins les dépasser, le cas échéant. C’était sans compter l’éclosion de Lionel Messi. Il ne lui manque qu’un parcours étincellant en Coupe du monde pour faire taire les ultimes sceptiques qui estiment que son rendement avec l’Argentine est inférieur à celui qu’il démontre à Barcelone. Il faut dire qu’au Barça il a plusieurs distributeurs de caviar: Xavi, Iniesta, Fabreagas…
En 2012, Messi a battu le record de buts sur un an du légendaire buteur allemand Gerd Müller qui s’est déclaré heureux de voir que son nombre de buts (85) en une année, vieux de 40 ans, ait été battu par Messi qu’il a qualifié de “géant du football".
De fait, Messi a marqué 91 entre le 1er janvier et le 31 décembre 2012, avec aussi 22 passes décisives à ses coéquipiers.
Bon de la tête, et des deux pieds, Messi est un joueur complet.
Sa force est d’avoir un centre de gravité très bas du fait de sa petite taille, comme jadis Pelé et Maradona. Des hommes collés à la terre ferme.
Grand technicien, doté d’un mental hors normes, Messi a l’art du placement parce que c’est un immense joueur sans ballon.
Sa vista lui permet de faire souvent le bon geste au bon moment. Sa faculté d’anticipation est vertigineuse.
Il a l’intelligence de toujours tiré au ras du montant pour éviter au maximun le gardien. On voit bien que c’est un acte réfléchi depuis des années et des années. Il ne tire jamais à l’aveuglette ou si peu souvent.
Ses frappes sont quasi toujours placées et en plus très tendues.
Il sait dribblé dans un tout petit périmètre et frappé aussitôt.
On n’apprend pas à jouer comme Messi. Il faut sentir le football qui n’est rien d’autre qu’une façon de s’extirper de l’adversité. Le football est le plus grand sport du monde.
Les scores fleuvent du rugby et du basket sont sans aucun intérêt.
Cela ressemblerait à quoi un match de football qui se terminerait par Brésil 78-36 Croatie ? A rien.
Outre ses qualités de footballeur, Messi est un homme qui dégage une simplicité de chaque instant. L’humilité est sa langue maternelle.
Il faut avoir une très grande exigence pour pouvoir se concentrer comme il le fait depuis tant d’années.
Des joueurs médiocres ont le cigare tandis que Messi ne frime jamais.
C’est un immense artiste qui ne fait aucun caprice de star.

Permalien 16:51:11, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Que Tal, de Daniel Arsand (Phébus)

Autre titre possible du livre: oraison funèbre pour un chat beauté. Dommage que Paul Léautaud soit mort : il aurait aimé Que Tal, le livre que Daniel Arsand a consacré à son chat du même nom. Ce sarcophage littéraire va rendre jaloux beaucoup de monde dans l’entourage de l’écrivain. Ce chat est parvenu à déclencher un manuscrit à son auteur quand bon nombre des ses proches n’ont même pas eu droit à un aphorisme en guise d’adieu. De nombreux ouvrages ont été consacrés aux félins domestiques dont ceux de Rilke/Balthus (Mitsou), Colette, Simenon, voire Marie Dormoy. Dans celui de Daniel Arsand on perçoit une grande force spirituelle qu’il parvient à canaliser dans une prose très élégante sans jamais être ni prétentieuse ni savante. Daniel Arsand est un insatiable lecteur qui a pris la parole dans ses textes : à force de lire il sait ce qu’il faut ou pas dire et surtout comment on doit le dire. C’est le plus important. Tout le monde a perdu ou perdra un chat mais très peu de gens savent ou sauront confier leur deuil à la page blanche, sur écran ou papier. «L e Petit chat est mort» dit Agnès dans L’Ecole des femmes. Et au sein de l’imagerie populaire, «c’est la mère Michel qui a perdu son chat». Chez Arsand, plus on avance dans le récit plus on se dit que son chat a bien eu de la chance d’avoir été autant aimé. Certains héros de roman d’amour ne reçoivent pas le dixième de ce qu’à donné Arsand à son chat pendant douze ans. Cela fait longtemps que l’écrivain a compris qu’écrire était la meilleure façon d’occuper la solitude. « Les autres ne me manquaient pas. Il est rare qu’ils me manquent. Ils ont si peu d’épaisseur, de réalité. Et je suis si peu.» Cette voix n’est pas loin de celle de Fernando Pessoa devant sa malle pleine de manuscrits inédits, sa poste restante. Son chat était l’encrier de son âme. « Si vous voulez être écrivain, ayez des chats », a conseillé Aldous Huxley. Arsand, lui, n’a pas eu besoin de Que Tal pour devenir écrivain. C’est parce qu’il en est précisément un qu’il a écrit un livre qui se distingue des habituels mielleux livres sur les matous de compagnie. Arsand appelle un chat un chat, pas question de faire un transfert qui peut le conduire à confesse allongé sur un divan. Son livre fait moins de cent pages, autant dire qu’il est essoré de tout le pathos liés au veuvage. C’est sans doute le chat qui a perdu le plus, du fait de ne plus pouvoir être apprécié par un maître aussi plein de tact. Dans les histoires d’amour qui se terminent, on pense souvent : je ne l’aime plus, je ne suis plus. Comme la mort, n’est pas une rupture sentimentale, Daniel Arsand aime toujours son chat réduit à un tas de cendres qu’il n’a pas voulu conserver sur une étagère de sa bibliothèque. « Ma vie en partie tissée de ces deux pôles : absence et mélancolie. La mémoire que nous avons de notre passé empêche-t-elle de sombrer ? » Arsand est un ébéniste de mots. Il écrit avec une gomme. On sent une discipline de fer pour organisé ses phrases qui sont toutes dépourvues de l’insupportable trace de la besogne d’un être sans grâce d’écriture. Son récit est émaillé de pépites. Sa signature ? Une « succession de balafres ». Puisque son chat est mort d’une embolie, Daniel Arsand se reproche de n’avoir pas su déceler la fatidique « insuffisance respiratoire ». Par contre, il ne se demande pas si la fumée de ses cigarettes a fait du mal à Que Tal. Au-dessus des volutes de fumée qui enveloppaient Daniel Arsand il manquait l’éternité. Avec ce livre, elle est retrouvée. Les pages forment le linceul idéal pour le chat d’un écrivain au style qui ne ronronne pas.

-Que Tal
De Daniel Arsand
Phébus, 88 p., 10 €

Permalien 08:46:38, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR, GRANDE DAME  

Le grand livre des proverbes russes, d'Alexandre et Natalie Rozov (Presse du Châtelet)

L’album peut et doit même se feuilleter par la fin afin de s’attarder sur le magnifique cahier de reproductions de tableaux avec des dictions. Quand j’ai lu : «Seul Dieu peut juger les époux», j’ai pensé à la fille de Maurice Herzog qui a fait une tentative de destruction du père par livre interposé. Je ne tiens bien sûr compte que des quatre premiers mots. Avec moi cela n’a pas marché : je conserve tout mon respect au héros de l’Annapurna. Je suis contre cette mode de dire du mal des personnes qui ne peuvent pas répondre. J’aime cette idée que «Seul Dieu peut juger les époux». J’entends par Dieu, une force mystique invisible. Un livre qui nous donne déjà quelque chose en le feuilletant est un grand livre. Dans le cas présent nous sommes en face d’un monumental travail qui contient toute l’âme d’un pays, d’une culture. «Cent amis valent mieux que cent roubles». J’irai même à la baisse : pas besoin d’avoir cent amis. Personne n’en a d’ailleurs autant. J’aime mieux : «Si l’ivrogne désaoule, l’idiot jamais». La particularité de la langue russe est de favoriser les aphorismes rien que par sa forme et sa grammaire. Les Russes font des aphorismes sans s’en rendre compte, un peu comme Mr. Jourdain faisait de la poésie. Cette cueillette d’aphorisme a été faite par la famille Rozov, le père (Alexandre), la mère (Natalia) et leur fille (Daria). Ces dictons ont pour racines la vie quotidienne du peuple, des paysans, des marchands et des soldats. Il y a un côté fable de La Fontaine : «En été prépare le traîneau, en hiver, le chariot». On dirait La cigale et la fourmi. Tolstoï disait que les proverbes étaient «la mémoire historique, les vêtements de fête de [… ] l’âme». Pour décrire l’absurdité : «On dirait deux chauves qui se disputent un peigne» ou «Il veut aller au paradis mais il a peur de la mort». J’ai en trouvé un qui s’applique parfaitement dans le fait divers qui a impliqué un politicien et une femme de ménage : «Quand l’argent parle, la vérité se tait».

-Le grand livre des proverbes russes
D’Alexandre et Natalie Rozov
Traduit du russe par Daria Rozova
Présenté par le prince Constantin Mourousy et par Lydia Rolland
Presse du Châtelet, 230 p., 29, 95 €

Permalien 01:42:39, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

United et City transforment le championnat d'Angleterre en championnat de Manchester

MU encaisse beaucoup de buts (28) mais son attaque est la meilleur d’Angleterre avec 58 buts en 21 journées.
Rooney absent en raison d’une blessure pendant plusieurs semaines ?
Chicharito prend et assure la relève.
MU est un tourbillon. L’année 2013 s’annonce vraiment fantastique.
La Premier League ressemble de plus en plus à un championnat de Manchester tant les deux clubs de la ville sont au-dessus du lot.

Classement de la Premier League
1 Manchester United 52 points 21 m/ 17 1 3/ 54 28/ + 26
2 Man City 45 pts 21 m/ 13 6 2/ 41 19/ + 22
3 Tottenham 39 pts 21 matchs
4 Chelsea 38 pts 19 matchs
5 Arsenal 34 pts 20 matchs

Tous les buts sous le maillot des Red Devils des trois attaquants phares de Man United:

***Javier Hernandez (Mexique), dit Chicharito, 24 ans (arrivé à MU en 2010)
44 buts en 102 matchs alors qu’il n’est pas toujours titulaire.
Le Mexicain est un renard des surfaces ultra efficace dans les 6 mètres. Joueur de grande explosivité, grand jeu de tête. Sait être collectif.

***Wayne Rooney (Angleterre), dit Wazza, 27 ans (arrivé à MU en 2004)
189 buts en 384 matchs
Wazza sait tout faire, marquer et passer, attaquer et défendre, frapper fort ou en finesse. Esprit collectf.

***Robin van Persie (Pas-Bas), 29 ans (arrivé en 2012)
19 buts en 26 matchs
Le Néerlandais est un immense joueur sans ballon débordant d’activité. Il incarne le renouveau. Hyper adroit, il est toujours à l’affût pour récupérer un ballon dans les 18 mètres afin de le transformer en but. Il place ses frappes et ne tire pas souvent à l’aveuglette.

Et il ne faut pas oublier:

***Ryan Giggs (Pays de Galles), 39 ans (arrivé au club en 1987)
165 buts en 924 matchs

***Paul Scholes (Angleterre), 38 ans (arrivé au club en 1991)
155 buts en 713 matchs

*** Nani (Portugal), 26 ans (arrivé au club en 2007)
38 buts en 206 matchs

***Danny Welbeck (Angleterre), 22 ans (arrivé à MU en 2007)
18 buts en 84 matchs

***Antonio Valencia (Equateur), 27 ans (arrivé à MU en 2009)
16 buts en 124 matchs

01.01.13

Permalien 19:45:53, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

La promenade de santé de Man United 0-4 contre Wigan avec des doublés de Chicharito et van Persie

Les buts de Chicharito et van Persie confirment que MU réalise une très grande saison et que le relâchement de l’an dernier n’est plus de mise. MU poursuit sa domination constante sur la Premier League depuis 1993 au grand mécontentement des fans des clubs adverses. Cette saison, MU a de splendides mouvements de ballon.

1er janvier 2013, 16 h
Wigan 0-4 Man United
Buts pour les Red Devils: Chicharito (35e, 63e), van Persie (43e, 88e)

Alors que la France compte ses voitures brûlées volontairement tout en fêtant la légion d’honneur d’un champion olympique qui me fait vibrer que les vitres des portes qu’il ferme un peu énergiquement, l’Angleterre n’a pas arrêté son championnat de Premier League, non pas dans l’optique du “pain et de jeux” donnés à la foule mais tout simplement parce qu’outre Manche le football n’est pas moins important que le cinéma, la peinture ou la danse. Pendant qu’on regardait jouer MU, les radios françaises rediffusaient de vieilles retransmissions sportives des J.O. sans intérêt. Du sport en play back ! On a les champions qu’on mérite.

Classement de la Premier League
1 Manchester United 52 points 21 m/ 17 1 3/ 54 28/ + 26
2 Man City 45 pts 21 m/ 13 6 2/ 41 19/ + 22

Quand Rooney n’est pas là, Chicharito assure comme un beau diable !
J’ai toujours aimé le Mexicain, dès qu’il a signé. Je l’aimais avant qu’il arrive à MU.
MU n’a pas besoin de C. Ronaldo mais le Real aurait bien besoin de Chicharito qui a dix Benzema dans chaque jambe.
Man United passe la porte de 2013 avec 7 points d’avance sur son poursuivant direct. Les autres ? A des années lumière !
Le match qui pouvait se présenter compliqué, parce qu’il terminait un marathon, est passé comme une lettre à la poste. Bien sûr les 19 autres clubs vous diront que MU a bénéficié de la clémence de l’arbitre qui aurait dû expulser Smalling vu qu’il a tiré le maillot d’un joueur alors qu’il était le dernier défenseur sur la ligne avec deux autres… On ne dira rien sur le penalty non sifflé après la même action sur Young ! Vous savez celui dont on dit qu’il plonge, à tort.
Disons l’essentiel. C’est la défense de MU qui par ses montées en surnombre a fait basculer le match du côté des Red Devils. En effet, avant l’ouverture du score, Evans, Evra et Rafael sont sans cesse venus porter le danger dans la surface des locaux. Il est évident qu’il s’agissait d’une tactique pensée à l’avance.
Le premier but a été marqué par un ballon récupéré de la poitrine par Rafael qui s’est jeté pour contrer une contre attaque. Evra a récupéré la sphère et el Chicharito l’a mise au fond. Vite fait, bien fait. Eh! Caramba !
Le deuxième but est venu sur caviar de Chicharito délivré à Maître van Persie.
Le troisième a été marqué par… Chicharito qui a inscrit 4 buts dans le match dont deux refusés pour hors jeu, sa seule faiblesse car il est si rapide qu’il part trop tôt.
Le quatrième fut l’oeuvre de van Persie à la conclusion d’un mouvement fantastique qui n’a rien à envier à Barcelone. Un vrai opéra de l’oeil. Du très grand art collectif. Un récital.
MU a joué en champion. Il n’y a rien d’autre à dire.

Manchester United
De Gea/ (7) Un match sans but est un bon match
Rafael (8) Un défenseur-attaquant à la Facchetti
Evra © (8) Mental d’acier inoxydable-man
Ferdinand. (8) Le ministre de la Défense. Puis (68e) Smalling (3) Il ne doit pas jouer contre le Real svp, trop en rodage. On le change trop souvent de poste: à la fin il est nulle part
Evans / (8) Parfait
Giggs (7) Le penseur
Carrick. (7) La muraille de Chine ambulante. Puis (68e) Kagawa (6) Revient dans le rythme
Young. (6) Bien en jambes. Puis (77e) Welbeck (8) S’est mis le coup illico presto
Cleverley/ (8) Il est là le nouveau Scholes
Chicharito (10) La 8e merveille du monde
20 Van Persie (10) Un Ballon d’or en puissance. 16e but de l’année en championnat. 64 buts en 76 matchs non stop. Temps d’adaptation à MU ? 0 seconde !

Sur le banc: Lindegaard, Vidic, Valencia, Scholes

Manager: Sir Ferguson (10) Parfait coaching. L’Ecossais s’est payé le luxe de dire: “Lorsque j’ai fait signer van Persie, je ne savais pas qu’il était aussi fort. Je le savais brillant mais je ne l’avais pas observé comme à présent. C’est en fait un authentique ex-tra-or-di-nai-re joueur. Il a la créativité de Cantona et la force de finition de Ruud van Nistelrooy". On ne peut pas mieux dire.

Les matchs de Manchester United au moment des fêtes de fin d’année:

23 décembre 2012/ Swansea 1-1 Manchester U
26 décembre 2012/ Manchester U 4-3 Newcastle
29 décembre 2012/ Manchester 2-0 West Brom
1er janvier 2013/ Wigan 0-4 Manchester U

Les matchs de City au moment des fêtes de fin d’année:

22 Décembre 2012/ Man City 1-0 Reading
26 Décembre 2012/ Sunderland 1-0 Man City
29 Décembre 2012/ Norwich 3-4 Man City
1er janvier 2013/ Man City 3-0 Stoke

Le mini championnat de Noël:
1er Manchester United/ 10 points 4 matchs/ 3 1 0/ 11 4/ + 7
2e City/ 9 pts 4 m/ 3 0 1/ 8 4/ + 4

Permalien 11:57:56, Catégories: GRAND MONSIEUR, HENDRIXEMENT  

Bonne année 2013, Gelukkig Nieuwjaar, Happy New Year, Feliz Ano Novo, Buon Anno, あけまして, Godt Nytår... aux Red Devils !

Barry Eugene White,(12 septembre 1944 à Galveston, Texas – 4 juillet 2003 à Los Angeles, Californie), reste un monument de la soul music.

Bonne année à tous !

Happy New Year! Sir Ferguson, Rooney, Carrick, Scholes, Ferdinand, Jones, Smalling, Welbeck, Young, Fletcher, Evans, Cleverley, Powell, W. Keane…

Blwyddyn Newydd Dda ! Giggs…

Gelukkig Nieuwjaar ! van Persie, Büttner…

Feliz Ano Novo ! Rafael, Nani, Anderson, Bebe…

あけまして ! Kagawa…

Feliz Año Nuevo ! Chicharito, Valencia, De Gea, Henriquez…

Srećna Nova Godina ! Vidic…

Buon Anno ! Macheda…

Bonne Annéee ! Evra…

Godt Nytår ! Lindegaard…

PS: qu’on ne soit pas surpris de l’absence de joueurs issus de l’Afrique car Sir Ferguson ne veut pas être privé d’éléments majeurs pendant la CAN. The Boss pense à tout.

[Post dédié à Bruno Petrovic]

Permalien 11:00:31, Catégories: THE RED DEVILS, GRAND MONSIEUR  

1-1-2013 (16h). TOUT RECOMMENCE avec Manchester United

Pendant que les pros de L1 ont cessé toutes les compétitions, ceux de Premier League exercent leur activité. C’est la différence entre un pays qui considère le football comme un amusement et un pays qui traite le football comme le reste, à savoir un secteur du mouvement de la vie, ni plus ni moins. Quand on interrompt la vie, on meurt. Tous les matchs de MU à l’extérieur sont des rencontres à hauts risques car toutes les équipes veulent le scalp des Red Devils quand elles les reçoivent à la maison tant elles sont certaines de perdrent à Old Trafford. Les équipes accueillent MU comme si elles allaient disputer la finale de C1. Et c’est ainsi que MU est grand.

1er janvier 2013
Wigan- Manchester United, 16 h

Permalien 10:55:04, Catégories: THE RED DEVILS, LA MAISON BLANCHE, GRAND MONSIEUR  

5 mars 2013: Manchester United-Real Madrid, 20 h 45

Marquez, svp, sur votre agenda la date du 8e retour de Champions League 2013.
A 20 h 45, ce soir-là débutera une finale avant l’heure.
Nous espèrons tous assister à un match d’anthologie.
Parfois, notre attente est déçue.
Si les deux équipes n’ont pas de blessés majeurs, nous verrons du grand football.
Un genre Nadal-Federer de la grande époque.
Le retour de Cristiano Ronaldo dans le stade qui l’a fait roi avec le Ballon d’or 2008 ne sera pas la moindre attraction.
Van Persie et Rooney vont se charger de lui rappeler qu’il n’y a qu’un Manchester United au monde.
Carrick et Scholes aussi !

[Post dédié à George Best]

Casillas, Iniesta, Ozil, Messi, Rooney et van Persie dans le onze-type 2012

Equipe type:

Casillas (Real Madrid)/ Meilleur goal au monde
Alves (Barcelone) Joue comme un ailier
Ramos (Real Madrid) Dur sur l’homme
Piqué (Barcelone) Joue simple
Alba (Barcelone)/ Rapide
Iniesta (Barcelone) Supérieurement intelligent
Carrick (Manchester) Joueur de devoir
Ozil (Real Madrid) La classe
Messi (Barcelone)/ Le génie
Rooney (Manchester United) La perfection
van Persie (Manchester United) Le buteur-né

Remplaçants: LLoris (Tottenham), Evra (Man United), Lahm (Bayern Munich), Alonso (Real Madrid), Pirlo (Juventus Turin), Silva (Man City), Chicharito (Man United), C. Ronaldo (Real Madrid)

Manager: Sir Ferguson (Man United) Compétiteur acharné

Remarque: Casillas devrait jouer à Man United car Mourinho l’a sorti une fois de l’équipe du Real Madrid de manière injustifiée. L’Espagne a une richesse infinie au milieu de terrain outre le vieillissant Xavi, il y a Iniesta, Silva, Mata (Chelsea), Arteta et Cazorla (Arsenal) pour ne citer qu’eux.

Janvier 2013
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software