Le choeur des paumés, de Gene Kerrigan, et L'écriture sur le mur, de Gunnar Staalesen (Folio/ Gallimard)

07.12.12

Le choeur des paumés, de Gene Kerrigan, et L'écriture sur le mur, de Gunnar Staalesen (Folio/ Gallimard)

L’enquête de l’inspecteur Harry Synott est menée par un incorruptible à l’ancienne. Un Eliott Ness qui dérange dans un monde où la corruption règne à tous les étages de la hiérarchie. Sa façon de marcher droit dans un monde tordu dérange ses collègues qui le fuient. Soucieux de coincer les malfrats, il lui arrive cependant de trafiquer les preuves pour faire tomber les vrais coupables qui mentent trop bien. Ancien critique de cinéma, Gene Kerrigan a tant vue de film qu’il écrit avec une caméra stylo pour reprendre l’expression d’Alexandre Astruc. « Ses » policiers s’affrontent pour un monde plus pur sans voir que tout se dégrade autour d’eux.

-Le chœur des paumés
De Gene Kerrigan
Traduit de l’anglais (Irlande) par Frank Reichert
Folio Policier/ Gallimard, 464 p.
***************

L’enquête du Varg Veum, privé norvégien, créé en 1975 par le romancier Gunnar Staalesen vient s’ajouter à la douzaine de romans déjà écrits. Les thèmes préférés de l’auteur forment la décrépitude des valeurs en Europe: l’appât du gain sous toutes ses formes toujours de plus en plus frénétique, les mariages à la petite semaine, la haute criminalité, les conflits intergénérationnels… Le tout sur fond d’enfance dont on ne se remet jamais. De manière totalement inconcevable, le privé Varg Veum reçoit au courrier son propre avis de décès : « Notre bien aimé Varg Veum nous a brusquement été repris aujourd’hui 24 février. Signé: Personne… » Plaisanterie ? Menace ? Qui est ce «Personne» ? Le polar se lit d’une traite, tant les coups de théâtre s’enchaînent les uns aux autres comme les dominos tombent dans une macabre farandole. Bon sans mas qui donc a envoyé cet atroce courrier au milieu des prospectus ? Laissez-vous entraîner dans cette kyrielle de coups et de bosses, de creux et de pics. Gunnard Staalen a un imaginaire entre Hitchcock et Kubrick. On peu difficilement rêver mieux.

-L’écriture sur le mur
De Gunnar Staalesen
Traduit du norvégien par Alexis Fouillet
Folio Policier/ Gallimard, 453 p.

Commentaires, Pingbacks:

Cet article n'a pas de Commentaires/Pingbacks pour le moment...

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Octobre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software