Disparates, de Jude Stéfan (Gallimard)

12.11.12

Permalink 16:54:52, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

Disparates, de Jude Stéfan (Gallimard)

Je n’ai jamais vu Jude Stéfan à la télévision. Ni de visu.
Je ne l’ai jamais entendu à la radio : j’imagine qu’il doit parfois être interrogé sur France Culture. Je n’ai fait que lire Jude Stéfan. C’est ce que l’on devrait faire avec tous les écrivains. Le poète est un homme invisible, qui se fait rare en tout cas.
Je sais de lui qu’il est né en 1930 (le 1r juillet, à Pont-Audemer, Eure). Du professeur de lettres, j’avais noté : « Regretter d’être né n’est pas regretter d’avoir écrit, c’est-à-dire d’avoir incisé de mes doigts fiévreux un monde illusoire de papier comme on chavire de baisers un masque de beauté inspirante. Avec rage et calme ». (Lettres tombales, 1983 et 1987) Comme disait Malraux, on crée pour défier la mort. La plupart du temps c’est un coup d’épée dans l’eau. On croit que les livres améliorent l’humanité. Douce illusion.
Jude Stéfan se tient hors mode, et donc hors monde. Cela ne l’empêche de faire entendre son bruit contre les bruits, pour reprendre l’expression de Michaux. Il a publié une bonne cinquantaine d’ouvrages : poèmes, nouvelles et essais. Je suis surpris que son dernier recueil n’ait pas eu droit à un tirage de tête sur grand papier. La tradition se perd. D’habitude chez Gallimard, ceux qui s’inscrivent dans la lignée des grands anciens voient leur poésie (ou prose) imprimée sur une poignée d’exemplaires en beau papier. Certains de ces poèmes-là ont déjà été publiés dans des revues quasi confidentielles. Chaque poète est un pays à lui tout seul. Un pays de mots. Celui de Jude Stéfan se visite en sa compagnie. Ce n’est pas le cas de beaucoup de poètes actuels qui oublient les lecteurs en route.
Première surprise : Jude Stéfan aime le football, comme Nicolas de Staël (sur le tard, en nocturne) et Peter Handke.
Dans Enfantines, il écrit dans poème puéril :
« l’étincelant Sindelar était
autrichien le marocain Ben
Barek transcendant sur le
terrain Villon Rimbaud … »
Dans ce poème, il rend aussi hommage à la Callas, à Schiele et à Venise.
Plus loin, je suis aussi tombé sur Nice et sur ses différentes appellations de Nikaïa. Nice aurait pu s’appeler Victoire, l’une de ses traductions possibles. Jude Stéfan rappelle que Nietzsche y séjourna.
Savez-vous pourquoi les chroniqueurs littéraires ne parlent jamais des poètes ? Parce qu’il est plus facile de résumer les romans ! Le livre de Jude Stéfan diffuse de la poésie comme au petit matin le lit déserté contient encore la chaleur de l’être aimé.

-Disparates
De Jude Stéfan
Gallumard, 129 p., 17, 50 €

Commentaires, Pingbacks:

Commentaire de: Zola-Lampard [Visiteur] Email
J'avais (ou j'ai) un ami qui avait connu Ben Barek (aux roches noires)
il a fini dehors à casa...
PermalinkPermalien 12.11.12 @ 18:08
Commentaire de: Alexandre Vos Ecrits [Visiteur] Email
j'ai lu votre texte sur Jude Stéfan, je lui imprime pour lui donner , il n'a pas internet et de PC il préfere la machien à écrire. Il se fait rare sur Bernay. Il est depuis trois ans le président du concours de poésie organisé par l'association Alexandre Vos Ecrits. MC
PermalinkPermalien 23.01.14 @ 14:59
Commentaire de: BINET ERIC [Visiteur] Email
Il fut mon professeur de français, et plus encore puisqu'avec lui nous apprenions les textes mais aussi le sens de la vie; un écrivain majeur certes mais aussi un homme, remarquable de lucidité, de probité , de courage et d'une très grande générosité avec la jeunesse.
PermalinkPermalien 27.04.16 @ 15:49

Laisser un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.
Votre URL sera affichée.

Balises XHTML autorisées: <p, ul, ol, li, dl, dt, dd, address, blockquote, ins, del, span, bdo, br, em, strong, dfn, code, samp, kdb, var, cite, abbr, acronym, q, sub, sup, tt, i, b, big, small>
(Les retours à la ligne deviennent des <br />)
(Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)
(Autoriser les utilisateurs à vous contacter par un formulaire de message (votre adresse email ne sera PAS révellée.))

Septembre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software